Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alsat-2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3673
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Alsat-2   Mer 24 Oct 2007 - 17:22

je veux poser une question mais j'espère que tu ne la concidere pas comme une enfance, si un satelite est detecte au dessus du territoire nationale est t'il possible de l'abattre ou est ce que c'est pas faisable?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alsat-2   Mer 24 Oct 2007 - 17:26

Oui c'est possible pour les USA/Russie
Il y a quelque mois les chinois ont réussi à abattre un satellite avec un missile tiré a partir du sol alors que les US peuvent le faire avec un missile tiré a partir du F-15

Détruire un satellite n’est pas a la portée de tous le monde, je crois même que la France n’en a pas les moyens
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Alsat-2   Mer 24 Oct 2007 - 17:58

j'avais vue une fois un document sur l'armée de sadam ou ils ont parlé d'une sorte super canon qu'il avait capable de détruire des satéllite en orbite mais je n'est jamais trouve rien sur sur le net confused
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alsat-2   Mer 24 Oct 2007 - 18:23

le grand Canon de Saddam....ca rejoindra les classes de mythologie greque Laughing
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Alsat-2   Mer 24 Oct 2007 - 20:15

yakousa a écrit:
le grand Canon de Saddam....ca rejoindra les classes de mythologie greque Laughing
esque ça existe se genre de canon ou il raconté des conneries ??
Revenir en haut Aller en bas
Romeoh
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1262
Inscrit le : 15/03/2007
Localisation : Ideosphere
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Alsat-2   Mer 24 Oct 2007 - 20:20

scorpion-rouge35 a écrit:
yakousa a écrit:
le grand Canon de Saddam....ca rejoindra les classes de mythologie greque Laughing
esque ça existe se genre de canon ou il raconté des conneries ??

Il y a eu un projet comme ca, par un chercheur ingenieur canadien si je ne me trompe pas, mais il a ete assassiné par le Mossad et/ou la CIA et son canon detruit par un bombardement. Le projet etait assez serieux meme s'il n'a ete pas question de descendre des satellites.
Je n'ai pas beaucoup trouve de docs sur l'info, ce que je sais, je le tiens d'une petite parenthese de quelques minutes sur un doc que j'ai vu sur la guerre du golf.

_________________
Lead me, follow me or get out of my way.

http://fr.youtube.com/watch?v=V_M4o8uenUU
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alsat-2   Mer 24 Oct 2007 - 20:38

Oui c’est le projet Babylone de Saddam et effectivement c’était avec l’aide d’un scientifique canadien qui a été assassiné mystérieusement



Voici une vidéo sur le projet Babylone





http://archives.cbc.ca/IDC-0-9-662-3712/guerres_conflits/gerald_bull/clip5
Revenir en haut Aller en bas
Romeoh
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1262
Inscrit le : 15/03/2007
Localisation : Ideosphere
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Alsat-2   Mer 24 Oct 2007 - 20:39

dr.watson1 a écrit:
Oui c’est le projet Babylone de Saddam et effectivement c’était avec l’aide d’un scientifique canadien qui a été assassiné mystérieusement



Voici une vidéo sur le projet Babylone





http://archives.cbc.ca/IDC-0-9-662-3712/guerres_conflits/gerald_bull/clip5

Felicitations pr tes recherches, tjrs aussi efficace a ce que je vois. Tu devrais donner des cours de recherche sur le net Wink

_________________
Lead me, follow me or get out of my way.

http://fr.youtube.com/watch?v=V_M4o8uenUU
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alsat-2   Ven 26 Oct 2007 - 1:49

quoi vous aller pas essayer de jouer a la CIA Laughing?

Attention sa peut vous tomber sur la tete un de ces jours:lol: Laughing Laughing Laughing

dr.watson1 a écrit:
Citation :
2,5 mètres de résolution permettent en partie d'identifier les bâtiments et de détecter les véhicules, mais pas de les identifier

Tu pense que ce n’est pas suffisant pour les besoins de l'Algérie ?
Nous n’allons pas espionner l'Iran ou la Corée du nord
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Alsat-2   Ven 26 Oct 2007 - 17:10

Prototype de 350mm Baby-Babylon en cour d'inspection par une commission de l'ONU (1/3 de prototype originel )



Citation :

REVE DE PUISSANCE


Informations Techniques
Nom officiel:Projet Babylon
Surnom:Canon de Saddam par la presse britanique
Calibre:1000 mm (39,4 in).
longeur:175 m (574ft).
Portée estimé:Illimité par satellisation de l'obus
Poids:2100 Tm.






Maquette du projet Baylone (la figurine donne l'échelle)


S'ils avaient été totalement assemblés les supercanons irakiens du projet Babylone aurait été les plus gros canons de l'Histoire.
C'est avec cette pièce, prolongeant le projet HARP, que Gérald Bull espérait réaliser enfin le rêve de sa vie : placer sur orbite un satellite tiré à l'aide d'un canon.

Le projet Babylone ne portait pas exclusivement sur un canon lanceur d'engins orbitaux mais devait servir également au développement de plusieurs types de canons géants de portées et de calibres différents.
L'échéancier irakien prévoyait l'aboutissement des travaux par les tests de canons (1 000 mm) durant la période 1992-1993.

Un prototype de 350 mm a d'abord servi de banc d'essai. Ce canon surnommé Bébé Babylone avait une longueur de plus de 53 mètres en cinq sections montées horizontalement sur des plates-formes de chemin de fer de manière à absorber le recul de l'arme. Ce supercanon se trouvait dans un centre d'essai militaire dans les monts Sindjar, sur la route entre Mossul et la frontière syrienne.
En mars 1989, on procéda au premier tir du prototype de 350 mm. Ce fût un succès.
Fin février 1990, dans un rapport d'étape, Bull écrit: "Les tests horizontaux (du canon de 350 mm) peuvent être considérés comme étant terminés. Les tubes seront donc expédiés à l'emplacement incliné. Les tirs commenceront en mars." Il s'agit de l'emplacement situé dans les monts Jabal-Makhal (à Jabal Hamrayn Jabal Hamrin) près de Baiji, dans le centre de l'Irak. Un prototype de 350 mm dénommée Baby-Babylon y fut effectivement assemblé en vitesse au début du mois de janvier 1990 dans une tranchée excavée sur le flanc d'une montagne.
Début de mars 1990, le projet Babylone fonctionne à fond, le projet avance à grande vitesse. Bull affirme dans l'un de ses derniers rapports d'étapes: "Un dessin de projectile doit être préparé pour utilisation dans le lanceur de 1 000 mm. Ce projectile va transporter 500 kg d'explosifs de haute intensité à une distance de 700 km".

Ce canon de 350 mm était en fait le prototype de ce qui devait être le vrai supercanon qui aurait été trois fois plus gros. Il s'agissait d'un canon gigantesque de 1 000 mm de calibre et d'une longueur de 175 mètres. On prévoyait de le construire en deux exemplaires. Un banc d'essai horizontal était prévu pour faire des études de balistique interne, afin de déterminer le comportement du projectile dans le tube après la mise à feu. Le canon opérationnel aurait été placé à 45 degrés à flanc de montagne. Dans sa culasse, il était prévu qu'on utilise une charge propulsive de 10 tonnes.
Ce canon, construit dans une tranchée à flanc de montagne, ne pouvait changer son angle de tir, de plus impossible à déplacer il aurait été extrêmement vulnérable aux attaques aériennes. Pour ces raisons, plusieurs spécialistes ont dit qu'il serait sans doute difficile de l'utiliser à des fins militaires. Par contre, enfoui à flanc de montagne dans un type d'abri qui s'inspire des silos qui abritent les missiles balistiques intercontinentaux, il aurait été protégé.

Ce lanceur spatial n'avait aucune des caractéristiques d'une arme selon le docteur Cowley. l'ancien collaborateur et ami de toujours de Gérald Bull. Charles Murphy croit pour sa part que ce supercanon avait quand même une application militaire: Si un canon peut mettre un satellite sur orbite, il est évident qu'il peut lancer des projectiles à une très grande distance.
À plusieurs reprises depuis 30 ans, Bull a préparé des études pour le Pentagone sur une bombe orbitale. C'est donc dire qu'il aurait été possible de placer une bombe sur orbite avec le canon. Tout en étant fixe cet engin aurait pu frapper n'importe quel objectif terrestre, à condition bien sur d'avoir les ordinateurs et les connaissances techniques pour pouvoir opérer avec précision la délicate opération du retour à la Terre. Il semble que Bull et les Irakiens travaillaient sur cette question peu avant l'arrêt du projet.
Le général Hussein Kamel transfuge irakien de haut rang rapporta plus tard qu'il travaillait sur une arme spatiale lancée "d'un supercanon" construit en Irak du nord
Il déclara: ".l'arme a été pensée pour l'attaque à longue portée et aussi pour aveugler des satellites d'espions. Nos scientifiques y travaillaient sérieusement. l'arme devait faire éclater un obus dans l'espace qui aurait pulvérisé un produit gluant sur le satellite et l'aveugler."

Parallèlement au développement du canon spatial, à partir de l'automne 1989 Gérald Bull et son équipe d'ingénieurs ont dessiné deux autres canons géants.
Cette fois, aucun doute n'est possible: ces canons sont conçus pour projeter la mort à de très grandes distances. Mobiles, ils sont placés sur d'immenses véhicules chenillés ou sur des plates-formes de chemin de fer.

Le plus petit de ces modèles, de 350 mm de calibre et d'une longueur de 30 mètres, aurait ressemblé à un canon automoteur chenillé conventionnel.
Bull pensait qu'il aurait une portée de 900 km

Comme toujours, Gérald Bull pensait plus gros et plus loin; il planchait déjà sur une version mobile de 600 mm d'une envergure de 60 mètres et d'une portée de 1 500 km! Les études d'ingénierie, en possession des Britanniques, démontrent que l'équipe de Bull envisageait d'utiliser un réseau de chemin de fer militaire spécialement aménagé pour déplacer la pièce, protégée des attaques aériennes par des remblais. Comme le firent avec succès les Français, au cours de la Première Guerre mondiale par l'utilisation de l'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée (A.L.V.F.)objet d'une importante étude de G BULL. La guerre Irak-Iran présentait beaucoup de ressemblance avec la Première Guerre mondiale: un front statique et la faiblesse de l'aviation iranienne. Des conditions propices à l'emploi de canons sur voie ferrée.

Cependant les tentatives de l'Irak pour accroître la portée de ses armes inquiètes les services secrets occidentaux et plus particulièrement le Mossad israélien dont l'Irak est l'ennemi juré.
De surcroît, parallèlement au développement des supercanons, l'Irak allait de l'avant avec la mise au point de missiles balistiques. Selon les services de renseignements occidentaux, les Irakiens consultaient le docteur Bull pour leur programme de missiles et plus particulièrement sur le système de guidage par inertie, l'un des aspects les plus complexes de la technologie des missiles. En décembre 1989, Bagdad annonce d'ailleurs que l'Irak a lancé une fusée de trois étages de 48 tonnes, l'Al-Abed (l'Adorateur) de la base d'Al-Anbar, au lancement de laquelle Bull assiste.

La situation devient critique pour Israël qui rappelons-le n'avait pas hésité à bombarder le réacteur Ausirak afin de stopper le développement d'armes nucléaires par l'Irak . Le 22 mars 1990 le projet Babylone est décapité à la tête par l'assassinat à Bruxelles du docteur Gérald Bull dans des circonstances mystérieuses laissant supposer l'intervention de barbouzes.

le projet s'effondre complètement le 11 avril 1990. Alerté par le Secret Intelligence Service (MI6) depuis le 4 avril les douanes britanniques, dans le cadre de l'Opération Bertha, saisissent sur les docks de Middlesbrough, à 350 kilomètres au nord-est de Londres, huit tubes métalliques géants de 140 tonnes qu'on s'affairait à charger à bord d'un cargo battant pavillon bahaméen, le Gur Mariner en partance pour l'Irak.
Les douaniers sont formels: ces tubes, mis bout à bout, constituent un supercanon, le plus grand canon de l'Histoire. Impossible répondent les experts. L'affaire s'étale dans la presse britannique.
Pourtant une maquette imposante qui faisait plus d'un mètre de hauteur figurant le supercanon était déjà présentée lors de l'exposition Internationale pour la Production Militaire en Mai 1989 à Bagdad. Des centaines d'attachés militaires, de spécialistes et de délégations qui visitaient cette foire à l'armement étaient donc en mesure de vérifier et de confirmer quelles étaient exactement les caractéristiques du supercanon de 1 000 mm que voulaient construire les Irakiens.
Un spécialiste, en tout cas, n'a pas hésité quand on lui a demandé qui pouvait être à l'origine d'un tel projet, le lendemain de la saisie des tubes par les douanes britanniques.
L'éditeur de l'annuaire Janes Armour and Artillery, Christopher Foss, a répondu: Si c'est un canon, il n'y a qu'une personne qui a pu le concevoir, c'est Gérald Bull.
Le lien entre le Superanon et le maître de la science balistique au XXe siècle est vite établi. L'affaire devient politique et embarrasse le gouvernement britannique.
Section de 6m de long et de 1 m de diamètre du tube destiné au canon Babylon a coté d'une section de 10m de long et 350 mm de diamètre pour 30 T destiné au canon Baby-Babylon, tous deux saisis par la douane anglaise et exposé au fort Nelson de Portsmouth en Angleterre.
out s'emballe. En Italie, des pièces d'acier totalisant quelque 90 tonnes furent saisies avant leur expédition vers l'Irak: il s'agissait vraisemblablement de culasses de canon.
En Suisse, les douaniers confisquent des cylindres hydrauliques commandés par l'Irak.
Le 19 avril, dans le port de Patras, 29,5 tonnes de matériel militaire destiné à l'Irak était saisi. Cet envoi comprenait un tube d'acier de 5,52 mètres de long.

Le projet est stoppé.
L'Irak envahit le Koweït et le 17 janvier 1991 le projet est enterré sous les premières bombes de la guerre du golfe.

Après la guerre du golfe les commissions d'inspection de l'ONU contrôlent les sites militaires irakiens .Dans des documents établit le 18 juillet 1991 par la Commission Spéciale de l'ONU, l'Irak a admis posséder une arme à feu d'un calibre égal à 350 millimètre, 45 mètres de long et qu'ils construisaient une deuxième arme. La commission a noté que l'arme à feu aurait été imprécise pour des armements conventionnels et que les experts essayaient de déterminer si l'arme était destinée pour une utilisation chimique, biologique, ou nucléaire.

http://html2.free.fr/canons/saddam.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alsat-2   Jeu 8 Nov 2007 - 18:52

Citation :
La station de télécommunications de Lakhdaria, un exemple de technologie de pointe




BOUIRA (Algérie) - Une technologie de pointe a été introduite, ces dernières années, au niveau de la station terrestre de télécommunications par satellite de Lakhdaria de Bouira, la mettant ainsi au diapason du développement technologique insufflé au secteur des télécommunications par satellite de par le monde. Relié à 6 satellites couvrant pratiquement toute la surface du globe, ce joyau de la technologie, qui s'étend sur une superficie de près de 3 ha, a été réalisé au sein d’un site protégé des perturbations atmosphériques et dépourvu de tout obstacle pouvant influer sur la transmission/réception, dans la partie basse de la ville de Lakhdaria, à 130 m au dessus du niveau de la mer et à seulement 70 km à l'Est d’Alger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alsat-2   Jeu 22 Mai 2008 - 19:47

Citation :
L’Algérie lance un satellite pour sécuriser le territoire
Algérie

21-05-2008
Le ministre de la Poste et des Technologies de l’information (PTIC) a annoncé le lancement prochain d’un avis d’appel d’offres international pour l’acquisition et la mise en orbite d’un satellite destiné à sécuriser le territoire national.

Un second satellite, destiné aux télécommunications, est également prévu pour garantir une autonomie de diffusion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alsat-2   Mer 17 Déc 2008 - 22:54

Centre de recherche qui dépendra de l'ASAL a été lancé en association avec la Turquie
L'objectif de ce centre est de développer et construire des satellites (jusqu'à 1000 kg), délai de réalisation du centre 18 mois.












Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Alsat-2   Mer 17 Déc 2008 - 23:25

Mabrouk le nouveau centre, Doc Watson cheers
18 mois, c'est juste le délai de construction et d'équipement du centre, je pense, il faudra plus de temps pour qu'il soit pleinement opérationnel. A moins qu'il n'existe déjà un programme de recherche algérien déjà tres poussé en matière de conception de sattelite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alsat-2   Jeu 18 Déc 2008 - 18:38

Samyadams a écrit:
Mabrouk le nouveau centre, Doc Watson cheers
18 mois, c'est juste le délai de construction et d'équipement du centre, je pense, il faudra plus de temps pour qu'il soit pleinement opérationnel. A moins qu'il n'existe déjà un programme de recherche algérien déjà tres poussé en matière de conception de sattelite.


Oui 18 mois c'est le temps de construction du Centre.

Le programme ALSAT-2 comprend également la mise en œuvre de 2 segments sol de contrôle et d’un Terminal image permettant l’exploitation et le pilotage des satellites depuis le territoire algérien

Elle permettra de fournir des images de 2.5 m de résolution en mode panchromatique et 10 m de résolution sur chacune des 4 bandes couleur du mode multispectral.

Les chercheurs et ingénieurs ont construit Alsat-2A a Toulouse (Lancement début 2009) et le 2B sera construit au Centre de recherches spatiales d'Arzew (lancement fin 2009)


Alsat-1








Revenir en haut Aller en bas
mustakat
2eme classe
2eme classe


messages : 42
Inscrit le : 16/12/2012
Localisation : MARSA EL KEBIR
Nationalité : Algerie

MessageSujet: du neuf pour nos satilittes   Dim 16 Déc 2012 - 16:19

Citation :
L’agence Spatiale Algérienne annonce un projet de lancement de satellites en constellations arabes et africaines

Mardi 5 juin 2012

Un projet de lancement de satellites dans le cadre de constellations arabes et africaines a été annoncé par le Directeur général de l’Agence spatiale algérienne (ASAL) Azzeddine Oussedik.

Exposant le programme de développement de l’activité spatiale de l’ASAL devant les ministres membres du Bureau exécutif du Conseil des ministres arabes de Technologies d’information et de communication (TIC), qui ont visité le Centre de développement des satellites (CDS) d’Oran, M. Oussedik a indiqué que ce projet s’inscrit dans le cadre du renforcement et de la promotion de la coopération arabe et africaine dans ce domaine stratégique.

Cette coopération vise également à créer un partenariat bénéfique dans le cadre de conventions et de traités internationaux sur l’espace, notamment en ce qui concerne les recommandations du Comité des Nations unies pour l’utilisation pacifique de l’espace extra-atmosphérique.

L’Agence spatiale algérienne ambitionne, d’autre part, d’être au diapason du développement national durable dans les différents domaines social, économique, scientifique et autres en s’apprêtant au lancement d’un groupe de petits et moyens satellites du type 1.000 kg.

En plus du projet de satellite "Alsat 2 B", réalisé au CDS d’Oran qui sera lancé avant fin 2013, l’agence a programmé le lancement d’une série de satellites dont "Alsat 4" d’une technologie de pointe, en plus du satellite de communications "Alsatcom" qui permettra la réalisation d’un bon nombre d’objectifs stratégiques dans le domaine de la radiodiffusion, le développement de la photo numérique et l’utilisation du téléphone portable et fixe.

Le programme de développement de l’activité spatiale algérienne, qui s’étend de 2006 à 2020, porte sur le développement des compétences, la concrétisation de diverses innovations telles que l’intégration des caméras dans les satellites et de panneaux solaires dans cette activité, ainsi que la modernisation des applications et des expériences pour le stockage de données et de contenus.

Les ministres arabes des TIC ont reçu, lors de leur visite à ce centre, lancé le 21 février dernier par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, des explications détaillées sur les fonctions et missions du CDS, ses spécificités technologiques et son potentiel humain et technique.

M. Ousseddik a également indiqué que le deuxième satellite algérien "ALSAT 2 A", lancé à partir d’une station spatiale Indienne le 12 juillet 2010, a permis jusqu’à ce jour la prise de 23.000 photos par le système d’information géographique (SIG) dont 6.692 photos sur divers domaines en Algérie.

Le même responsable a remis, à cette occasion, un cadeau symbolique au président du Bureau exécutif du Conseil des ministres arabes des TIC, le ministre saoudien des Communications et de la Technologies de l’Information, Mohamed Jamil Ben Ahmed Mulla. Ce présent consiste en des photos satellitaires de la ville de Médine (Arabie saoudite), prises par "ALSAT 2 A".

La 32ème réunion du bureau exécutif du Conseil des ministres arabes des TIC, qui s’est tenue lundi à Oran, a dégagé quatre axes de travail devant figurer à l’ordre du jour de la 16ème session du Conseil des ministres arabes des technologies de l’information et de la communication, prévue mardi dans la capitale de l’ouest du pays.

Les quatre points, soumis au Conseil des ministres arabes des TIC, portent sur la poste, les technologies de l’information, la normalisation et la communication radio, a-t-on appris des responsables du ministère de la Poste et des TIC, à l’issue de la réunion à huis clos du bureau exécutif du Conseil.

edit mod:encadre tes articles en citations(bouton a 2 bulles)
Revenir en haut Aller en bas
mustakat
2eme classe
2eme classe


messages : 42
Inscrit le : 16/12/2012
Localisation : MARSA EL KEBIR
Nationalité : Algerie

MessageSujet: alsat   Dim 16 Déc 2012 - 17:01

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alsat-2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alsat-2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Autres Systemes d´armes-
Sauter vers: