Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Économie marocaine-Tome 1-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Ven 12 Déc 2008 - 19:14

vous exagerez tout de meme les gars Wink
ca me rappelle l´apres 11.9 en europe et toute l´apocalypse que dessinaient les gens
Revenir en haut Aller en bas
Romeoh
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1262
Inscrit le : 15/03/2007
Localisation : Ideosphere
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Ven 12 Déc 2008 - 19:20

Il y'a une différence entre l'avis d'un mec qui à peur de mourir dans un attentat parce qu'on lui a fait peur à la télé, et l'avis de celui qui s'intéresse de près à la politique, les rapports humains, l'armement, tout ça, sur fond d'acceptation de la notion de mort et du destin (moi!)
J'espère vraiment que nous exagerons, parce que sinon...

_________________
Lead me, follow me or get out of my way.

http://fr.youtube.com/watch?v=V_M4o8uenUU
Revenir en haut Aller en bas
TooNs
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 981
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : Lebhira, Medina de Rabat
Nationalité : maroc-espagne

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Ven 12 Déc 2008 - 19:23

oui c'est ca... et l'antéchrist il vient quand alors?
Revenir en haut Aller en bas
Romeoh
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1262
Inscrit le : 15/03/2007
Localisation : Ideosphere
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Ven 12 Déc 2008 - 19:27

Vu l'évolution des choses, il ne va pas tarder celui-là, mais ne vous inquiétez pas, mon Ka-Bar mod USMC est bien affuté. Wink

_________________
Lead me, follow me or get out of my way.

http://fr.youtube.com/watch?v=V_M4o8uenUU
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Ven 12 Déc 2008 - 19:31

yakousa a écrit:
Ferkel(comme on la nomme ici=cvd petit hallouf) n´a aucune idée de l´economie,c´est une physicienne de l´allemagne de l´est,une pure Ossi comme on dit ici,sans l´aile liberale de la CDU elle serait perdue...ce meme aile la critique mtn sur son entetement a ne pas faire de cadeaux fiscaux aux allemands
De toute manière, ce ne sont que des solutions proposés par les riches pour sauver leurs avoirs, pas les "vraies" bonnes solutions. Ces salauds de l'oligarchie financière mondiale, pas les petits riches de taille nationale, se débroullent pour donner mauvaise réputation aux "vraies" bonnes solutions : Grands travaux et crédit productif. C'est ce dernier terme qui fait vraiment peur aux grand banquiers de ce monde. Credit produtif veut dire la capacité pour l'Etat de créer de la monnaie destiné uniquement à financer les activités productives, pas la consommation et encore moins la spéculation boursiére. Pas moyen d'emprunter cet argent pour faire des fusions aquisitions et autres combines dans lesquelles Wall street et la City de Londres se sont spécialisées en faisant croire qu'ils font de la création de valeur, alors qu'ils ne font que détruire l'économie physique et l'emploi.
Il y a longtemps que, sous la pression des libéraux, les Etats ont abandonné leur prérogative de créer de la monnaie, ce qui n'est pas imprimer des billets de banques. Quand les banques distribuent des credits, elles créent de la monnaie. Pour se faire une idée de l'imprtance de cette question, il suffit de préciser qu'Obama a l'intention de financer son plan de relance de l'économie américaine par l'endettement. Ce qui veut dire que les générations à venir devront rembourser aux banquiers responsables de cette crise l'argent qu'ils ont prêté au Tresor américain. Ce salauds de journalistes aux ordres parlent à tort de similitude avec la politique de Roosvelt, ce qui est totalement faux. Roosvelt n'a pas emprunter les fonds pour le New Deal aux banques, il a crée de la monnaie. L'Etat crée de la monnaie qu'il prête aux opérateurs économiques pour travailler. Les banquiers n'ont rien à y gagner et beaucoup à y perdre.
Pour faire peur aux allemands, on leur rappelle que ce fût la politique de Hjalmar Schacht, ancien ministre des finances du 3ém Reich, qui a promu une politique de grand travaux pour sortir l'Allemagne de la crise et du chômage, alors qu'en fait, une partie des fonds ont aussi servi aux préparatifs de guerre. Quelqu'un devrait peut être donner aux allemands un cours sur leur propre histoire contemporaine et leur rappeler qu'avant Hjalmar Schacht, un autre économiste allemand, pas nazi celui-là, a proposé un plan de relance que l'oligarchie mondiale s'est empressée d'empêcher d'être réalisé en finançant l'accés des nazis au pouvoir. Pourquoi les allemands ne se sont jamais posé la question de savoir ce qui a évité à Hjalmar Schacht de se retrouver sur le banc de accusés au procés de Nuremberg, alors que le rôle de ce dernier est indiscutable dans le financement de la machine de guerre nazie Question C'était l'homme de l'oligarchie financière internationale Twisted Evil
Je vous propose ce passage d'un article tres long sur le sujet.

Citation :
En septembre 1931, Wilhem Lautenbach, haut fonctionnaire au ministère de l’Economie allemand, proposa, lors d’une conférence secrète de la Société Friedrich List, une relance par le crédit productif. Dans un document présenté à cette conférence et intitulé Les possibilités de relancer l’activité économique au moyen de l’investissement et de l’expansion du crédit, Lautenbach écrivait :
« Avec de tels investissements et une telle politique de crédit, le déséquilibre entre l’offre et la demande sur le marché domestique peut être diminué et la production orientée de nouveau vers un objectif. Si nous négligeons de mettre en oeuvre une telle politique, nous nous dirigerons inévitablement vers une désintégration continuelle de l’économie, ainsi que vers une rupture de notre économie nationale, dans un contexte où nous devrons alors, afin d’éviter une catastrophe politique domestique, avoir recours à un fort accroissement de la dette publique à court terme pour des raisons purement conjoncturelles, tandis que nous avons aujourd’hui les instruments par lesquels nous pouvons utiliser ce crédit pour des tâches productives, et ainsi équilibrer notre économie et nos finances publiques à nouveau. »
En décembre 1931, après des années de résistance passive, les organisations syndicales reprirent les propositions de Lautenbach et présentèrent, le 26 janvier 1932, un programme qui visait à créer un million d’emplois dans de grands projets d’infrastructures publiques, financés par la Reichsbank.
http://www.solidariteetprogres.org/article1969.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Ven 12 Déc 2008 - 19:33

l'apres 11 9 au maroc ga3 ma hsina bih,parcontre depuis la rentrée c'est comme fin 1990 au maroc,marasme,crise etc. premices d'une année difficile comme celle de 1991 chez nous et dans le monde,chaque 10 ans il y a un grand changement mondial

1949-1951 l'urss a la bombe atomique,mao a la tete de la chine,debut du panarabisme,les peuples occupés se liberent de l'imperialisme

1958-1960 premier homme dans l'espace,independance de tout les pays africains colonisés par la france,guerre froide usa-urss,degaulle élu

1968-1973
mai 68 en france,demission de degaulle,les noirs aux etats unis ont des droits,deux guerres entre arabes et israeliens,premier choc petrolier,debut des attentats pro arabes en occident

1979
khomeyni elu,invasion russe en afghanistan,prise de la mecque par les chiites

1989-1991
chute du mur de berlin,evacuation de l'afghanistan,efondrement de l'urss,invasion du koweit et tempete du desert,le bloc de l'est devient plus liberal que l'ouest

2001 attentats du 11 septembre,debut des actes terroristes dans les pays "calmes" tels le maroc,tunisie,indonesie,emergence monstueuse de la chine

2009-20...21...? Allah ihaddar salama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Ven 12 Déc 2008 - 19:45

Samyadams a écrit:


Quand les banques distribuent des credits, elles créent de la monnaie.

la regle de 9 a 1
Revenir en haut Aller en bas
lemay
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1088
Inscrit le : 02/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Ven 12 Déc 2008 - 21:44

excusez moi du terme mais hmadete lkadia ou khlass, ses jaunes dinmhoum dés qu'ils ont commencé à se mettre à manger comme nous et ont commencé à bouffer du pain et des hamburger on a eu la crise du blé l'année dérniere plus de blé sur le marché les stocks US canadiens et australiens n'ont pas suffit qu'ils mangent leur riz ces E.T
Revenir en haut Aller en bas
Romeoh
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1262
Inscrit le : 15/03/2007
Localisation : Ideosphere
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Ven 12 Déc 2008 - 21:48




Il faut voir aussi comment mangent les européens et les américains, et les quantités ENOOORMES de nourriture qu'ils jettent (ils mettent de l'eau de javel dessus pour que les gens ne la prennent pas des poubelles)

_________________
Lead me, follow me or get out of my way.

http://fr.youtube.com/watch?v=V_M4o8uenUU
Revenir en haut Aller en bas
Romeoh
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1262
Inscrit le : 15/03/2007
Localisation : Ideosphere
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Ven 12 Déc 2008 - 23:00

Citation :
Le plan de privatisation de la RAM

On en sait un peu plus sur la privatisation de la RAM. Selon nos informations, le schéma du transfert retenu prévoit l’ouverture du capital avec un partenaire stratégique, sans passer par la Bourse de Casablanca.

Dans le détail, il s’agit d’accrocher une des quatre grandes compagnies qui opèrent dans notre zone géographique: Air France-KLM, Lufthansa, British Airways et Emirates. Il sera question de céder entre 30 et 40% du capital, l’Etat restant majoritaire.

Les grandes balises étant posées, c’est la commission des transferts qui devra valider le schéma définitif. En attendant, des banques d’affaires internationales se sont déjà intéressées au placement de l’entreprise. La valeur de la RAM serait estimée entre 20 et 30 milliards de DH. Habituellement, c’est la méthode des comparables boursiers qui est d’usage pour ce secteur. Une compagnie aérienne traditionnelle est alors cotée à 1 fois son chiffre d’affaires annuel et à 4,7 fois son excédent brut d’exploitation tandis que pour une compagnie low cost la valeur moyenne remonte respectivement à 1,15 fois son chiffre d’affaires et 7 fois l’excédent brut d’exploitation. Rappelons que pour la RAM le chiffre d’affaires a atteint 14 milliards de DH en 2007, y compris celui d’Atlas Blue. Une certitude, l’opérateur aérien national a plusieurs cartes à jouer pour son développement. D’ailleurs, sa privatisation s’inscrit dans le prolongement de sa stratégie basée sur le développement des partenariats avec les pays d’Afrique et la consolidation de sa position sur le hub de Casablanca, favorisant ainsi une forte croissance externe. Ainsi l’activité hub de Casablanca s’est développée au cours de ces dernières années. En effet, le taux de correspondance est passé de 5% en 2001 à 21% en 2005 pour atteindre 33% en 2007. Il est basé essentiellement sur le développement des flux de correspondance entre les marchés d’Afrique, d’Europe, d’Amérique du Nord, du Maghreb et du Moyen-Orient. Rien que pour le continent noir, la compagnie dessert 15 pays allant du Sénégal au Cameroun en passant par le Bénin. Pour le gouvernement, l’option du partenaire stratégique pour hisser la compagnie à un standard plus élevé est viable d’autant qu’elle est présente à plusieurs activités aéronautiques, notamment les services de maintenance et l’entretien des moteurs d’avion.

Autre détail important, le sort de la RAM et Atlas Blue est étroitement lié. Selon le schéma retenu, les deux entités ne pourront être vendues séparément. La filiale low cost, qui dispose de nouvelles bases opérationnelles à Tanger et Nador, affiche elle aussi des gisements importants. Elle est spécialisée dans le réseau point à point et représente un modèle économique hybride consistant à commercialiser des blocs de sièges à des tour-opérateurs et des sièges individuels via Internet. Reste la problématique du transport intérieur. Sur ce registre, l’idée de créer une compagnie low cost tournée vers le transport aérien «domestique» est sur la table.

Quant à l’activité hôtelière de la RAM, elle sera isolée. Ainsi, la cession de Atlas Hospitality, premier opérateur hôtelier national et deuxième après Accor, sera dissociée du groupe. Pour cette opération, le gouvernement prévoit une introduction en Bourse tout en cherchant une alliance avec un partenaire stratégique. Depuis 2004, Atlas Hospitality enregistre un taux de croissance de 20%, 373 millions de DH de CA pour 2007 et 400 millions de DH prévus pour cette année.

Hésitations sur l’agenda
Il y a moins de certitudes sur le calendrier de privatisation de plusieurs entreprises publiques. Au lieu d’adopter le projet sur le transfert au privé de certaines d’entre elles dans le sillage de la loi de Finances (RAM, Atlas Blue, Atlas Hospitality, Al Omrane, ADM et CID), Salaheddine Mezouar ne veut pas boucler cette opération dans la précipitation. Il «préfère prendre le temps pour mieux expliquer les enjeux de cette privatisation», comme il le dit. La crise financière internationale et le retour de l’Etat y sont peut-être pour quelque chose.

Source: L'Economiste
http://www.yabiladi.com/article-economie-1927.html

_________________
Lead me, follow me or get out of my way.

http://fr.youtube.com/watch?v=V_M4o8uenUU
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Sam 13 Déc 2008 - 0:33

lemay a écrit:
excusez moi du terme mais hmadete lkadia ou khlass, ses jaunes dinmhoum dés qu'ils ont commencé à se mettre à manger comme nous et ont commencé à bouffer du pain et des hamburger on a eu la crise du blé l'année dérniere plus de blé sur le marché les stocks US canadiens et australiens n'ont pas suffit qu'ils mangent leur riz ces E.T
Il ne faut pas trop charger ses pauvres bougres, ils ne constituent qu'une partie du probleme. Il y a aussi les champs détournés de la production de nourriture vers les biocarburants. Et les spéculateurs qui ont vu la crise venir, puisque ce sont eux qui l'ont provoqué, et qui se sont mis à acheter des stocks de produits alimentaires de base pour spéculer.
Autre précision, la Chine était la premiére puissance économique au monde il n'y a pas plus de 300 ans. Avec l'Inde, ils représentaient plus de 50% du commerce internationale à cette époque.
"L'humanité leur doit la boussole, la poudre, les feux d'artifices, la première machine à calculer (le boulier chinois) et bien d'autres grandes inventions. Et les enfants leurs doivent les cerfs-volants rabbit
L'art de la guerre a été écrit par Sun Tzu il y a plus de 1.500 ans et le systéme administratif chinois est plus que millénaire aussi.
En matière de luxe, outre la soie et les porcelaines (les fameux vases Ming sont un parfait exemple du raffinement de l'art chinois), le faste de la cour des rois de France du temps de la splendeur de Versailles n'est qu'une tentative de mimer le faste de la cour impériale de Chine que les jesuites ont fait connaître aux peuples "barbares" d'Europe.
En gastronomie, dont il est en fin de compte question, la deuxieme cuisine au monde est la chinoise. Et leurs mets raffinés ne sont pas uniquement à base de riz Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Sam 13 Déc 2008 - 0:53

..quand c´est pas un chat cuit Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Sam 13 Déc 2008 - 1:20

yakousa a écrit:
..quand c´est pas un chat cuit Laughing

C'est culturel...Ils ne considérent pas ça comme répugnant geek
Sais-tu qu'au Viêt-Nam, ils mangent les cafards What a Face
Sérieux, ouallah Twisted Evil
Mieux encore, selon les etudes sur ce sujet, le cafard serait riche en proteïne Rolling Eyes La FAO envisage même de developper un programme de développement de la culture du cafard pour lutter contre la malnutrition dans ce pays surpeuplé ou les sources de proteines animales ne sont à la portée des plus pauvres cyclops
Ils embrochent les cafards dans une sorte de tige et les font griller Shocked J'ai pas cherché à savoir comment ils les consommaient
A servir chaud, arrosé d'un bon vin blanc
Revenir en haut Aller en bas
chatnoir
1ere classe
1ere classe
avatar

messages : 65
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Sam 13 Déc 2008 - 6:13

J’ai lu ton analyse avec beaucoup d’intérêt SamyAdams, mais j’ai de la peine à comprendre ce que tu veux dire par Credit Productif. La vraie crise aujourd’hui est une crise de confiance. Ce ne sont ni les ressources ni les idées qui manquent. Financer des activités productives revient à remplacer une entreprise qui dépose le bilan par une autre qui va faire pareil dans quelques mois ! Le seul moyen de relancer l’économie c’est d’encourager les gens à consommer et dépenser leurs argents au lieu de le mettre sous l’oreiller. C’est pour ca d’ailleurs que la mesure concrète entreprise par les états ou au moins est de l’ordre du jour, c’est la baisse de la TVA. Ca permet d’aider le pouvoir d’achat tout en incitant les gens à consommer. Car aujourd’hui si je te donne 10euro d’aide, il y a de fortes chances que tu en dépense 5 et tu épargne le reste !
Je vais utiliser une métaphore. Cette crise c’est comme un problème de diabète, on l’a diagnostiqué et au moment où on a voulu s’y attaquer on s’est aperçu qu’il a affecté le foie ! Donc l’urgence maintenant c’est le foie et non pas le diabète !
Pour revenir à la crise financière, ce a commencé avec le subprime (Crédits à haut risque) les banques ont sortis beaucoup d’argent sans les garanties nécessaires et se sont trouvé en manque de liquidité et en face de clients qui remboursent plus rien parce qu’ils en ont pas les moyens ! Donc voilà le premier problème ! Des clients qui remboursent pas = chute des gains de la banque et de sa valeur boursière ! (beaucoup y ont laissé des plumes)
Deuxième problème qui a découlé de ca, c’est au niveau de l’investissement et de la consommation. Une entreprise qui veut investir va se diriger vers la banque pour lui demander un crédit et la banque lui refuse se crédit parce qu’il n’a pas assez d’argent et parce que les autres banques ne veulent pas lui prêter (manque de confiance mutuelle dans le milieu des banques) et surtout parce qu’elle a besoin de beaucoup de garantie cette fois !, idem pour une personne qui veut s’acheter une maison ou une voiture.
La suite de tout ca : pas de crédit = pas d’investissement, pas d’investissement = pas de travail. Pas de travail = pas de consommation, pas de consommation = pas de production !! Et à coté de ca ben il y a les medias qui en remettent une couche, beaucoup de spéculations… du coup les gens ne veulent plus dépenser leurs argents !!
Pour contrer le deuxième problème, les états ont puisé dans leurs réserves et ont débloqué des sommes pas possible par contre pour ce qui concerne l’apaisement des esprits ca va être une longue bataille (aucun peuple ne fait confiance à son gouvernement !)
Revenir en haut Aller en bas
zakaria
Caporal
Caporal


messages : 146
Inscrit le : 01/05/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Sam 13 Déc 2008 - 15:45

yakousa a écrit:
..quand c´est pas un chat cuit Laughing
Dans certaines régions du maroc les gens mangent les sautrelle a sahbi.
Lors d'un voyage au sud j'en ai gouter.....................et c'est pas mal du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Sam 13 Déc 2008 - 18:49

chatnoir a écrit:
Pour revenir à la crise financière, ce a commencé avec le subprime (Crédits à haut risque) les banques ont sortis beaucoup d’argent sans les garanties nécessaires et se sont trouvé en manque de liquidité et en face de clients qui remboursent plus rien parce qu’ils en ont pas les moyens ! Donc voilà le premier problème ! Des clients qui remboursent pas = chute des gains de la banque et de sa valeur boursière ! (beaucoup y ont laissé des plumes)
La crise financière n'a pas été causé par les subprimes, elle a été révélée par les subprimes. Au début, la décision de Nixon au début des années 70 de casser le lien dollar/or, premiére deconnexion entre la sphére réelle (l'or dans le cas de figure) et la sphere financiére (le dollar en tant que papier-monnaie). Depuis cette date, le dollar est la monnaie des américains mais le probléme de tout le monde. Avec la libéralisation-déréglementation des marchés financiers, on a donné l'occasion a des apprentis sorciers d'inventer des instruments financiers hypercompliqués et hautement spéculatifs. On a appelé ça le marché des produits dérivés.
Pour adopter une approche simple, tout ce systéme tient de la vente pyramidale. Tu places ton épargne chez moi contre promesse de gros bénéfs, seulement, pour réaliser ce bénéf, je te demande de trouver d'autres 'pigeons' pour participer et plus tu en trouveras, plus ton bénéf sera important. Ces 'pigeons' devront en faire de même à leur tour, et plus eux aussi trouveront d'autres pigeons, plus ton bénéf augmenteras. Le plus gros gagnant est bien entendu l'initiateur du systéme. Une part de ces bénéfs te seras d'ailleurs versée au fur et à mesure que l'argent rentre. Ce qui explique le succés de ce genre d'escroquerie. C'est un systéme qui fonctionne à la perfection tant qu'il y a de nouveaux entrants. Ca fait effet boule de neige, grossissant jusqu'au...pieds de la montagne. Dés qu'il n'y a plus de nouveaux entrants ou beaucoup moins, le systéme s'écroule d'un seul coup, comme un chateau de cartes (tu trouveras de plus amples explications sur cette escroquerie dans Wiki).
Pour en revenir aux produits dérivés proprement dit, deux exemples.
Tu commandes un piano que tu payes maintenant contre livraison dans six mois, disons à 10.000 Dhs. Quelques jours apres cette commande le pays qui exporte l'ivoire qui sert à fabriquer les touches decide d'un embargo pour preserver ces ressources, ce qui fait que ce piano vaut désormais 13.000 ou 14.000 Dhs. Du coup, tu peux vendre le papier disant que tu es le propriétaire de ce piano (toujours en cours de fabrication à l'atelier) à 12.000 Dhs, et réaliser un bénéf et ce lui qui a acheté est lui aussi sûr de réaliser un bénéf. Apres quelques semaines, des incendies de forêts font grimper le prix du bois, le piano vaut desormais 15.000 à 16.000 Dhs, celui qui te l'as acheté peut donc vendre à 14.000 Dhs, réaliser un bénéf et son acheteur est lui aussi assuré de réaliser un bénéf. Mais le piano est toujours en cours de fabrication. Si par malheur, le pays expoprtateur d'ivoire, sous pression internationale, décide de lever l'embargo auparavant instauré, la valeur du pianio recule. De même si les cours du bois devaient baisser. L'acheteur final du papier se retrouvera avec un piano valant 10.000 Dhs mais acheté beaucoup plus cher. Et ce n'est pas de l'argent dont à profiter le fabricant de piano (économie physique) mais les spéculateurs (économie financière).
Autre exemple, plus fou, celui de la titrisation. Tu prête 10.000 Dhs à X, 20.000 à Y et 30.000 à Z. Les 3 crédits, tu les regroupe en un seul titre de 60.000 Dhs que tu vends avant échéance. Ton acheteur décide d'éclater ce titre en 10 titres qu'il vends à son tour. L'un des acheteurs de ces titres
regroupe le titre acheté ayant une valeur nominale de 6.000 Dhs avec d'autres titres en sa possession et vends un nouveau titre de 100.000 Dhs par exemple sur le marché. Pousse ce raisonnement à l'extrême et tu te retrouves avec un marché des produits dérivés éstimé à plus de 600.000 milliards de dollars confused Aussi compliqué qu'est ce systéme, il a fonctionné avec beaucoup de succés pendant un certain temps, puisqu'il permet effectivement de partager le risque entre plusieurs intervenants et que l'argent trouve son chemin par un simple jeu d'écritures. Avant de reveler ses défauts.
Car, voilà. Le débiteur de la somme de 30.000 Dhs est en fait non solvable. Donc, le papier de 60.000 Dhs émis est à moitié pourri, seulement comment savoir ce qu'il en est pour celui qui a acheté un titre de 100.000 Dhs ne contenant en fait qu'une part de 6.000 Dhs sur le titre de laquelle pése le soupçon. Je sais, on y perd son latin, mais c'est justement ce qui a permis à ces salopards de spéculateurs de continuer à sévir pendant longtemps, jusqu'à ce que le fruit soit devenu trop pourri pour continuer de cacher la catastrophe.
Pendant toutes ces années folles de gros bénefs virtuels, qu'ont fait les banquiers qu'ont veut maintenant sauver ? Comme les législations ne leur permettent pas de participer directement à cette "fiesta", ils ont prêté aux spéculateurs ou crée leur propre fonds spéculatif. Les gouvernements étaient tout heureux de cette création de "valeur" par les marchés financiers, oubliant que le vent ne peut créer que du...vent ! Tu te présente comme PME pour un crédit productif, créateur de "vraie" valeur ajoutée et d'emplois, tu essuyes un refus poli ou tu emprunte tres cher cet argent, vu que le cycle d'amortissement du capital est beaucoup plus lent pour les activités productives que pour les activités spéculatives. Mais si tu te présente avec un projet de fusion-acquisition, avec démembrement de l'entreprise acquise et destruction d'emplois, tu es accueilli comme un roi et le crédit t'est accordé à des conditions avantageuses. Ils y en a même qui ont acheté des entreprises à crédit, en fait sans débourser le moindre sou, vendu les actifs de cette entreprise, remboursé le prêt et empoché les bénéfs.
Quand est venu la mode des nouvelles technologies, du temps de la présidence Clinton, les libéraux se sont mis à rêver d'une économie capitaliste non soumise à la logique des cycles, quelques soit les dépassements et folies commis Et le Nasdaq de s'envoler comme une fléche...Jusqu'au jour ou l'on s'est rendu compte qu'il n'y a pas de nouvelle économie, que les nouvelles technologies ne sont utiles que pour renforcer l'économie classique, qu'ils ne peuvent pas la remplacer.
C'était l'époque ou les Etats-Unis détruisaient leur économie physique avec beaucoup d'enthousiasme est d'entrain Twisted Evil
Ce systéme est en fait venu au bout de sa logique à la fin des années 90 et au début des années 2000. Il y a eu d'abord la périphérie du systéme qui a été sécouée par de terribles seismes, c'étaient les crises de l'Asie du sud-est, de la Turquie, de la Russie, du Bresil et du Mexique. Aux Etats-Unis, l'impact était minime, mais la faillite du comté d'Orange en Californie aurait dû susciter doutes et inquiétudes. Nada, les journalistes et autres économistes "sonnants et trébuchants" étaient là pour rassurer les condamnés à mort. Ce qui s'est passé dans le comté d'Orange, c'est exactement ce que sont entrain de vivre maintenant les collectivités locales françaises.
Quand le systéme a commencé à présenter des signes d'effondrement, est venu Alan Greenspan, l'ex-president du tresor fédéral US, avec une idée de "génie" pour prolonger la vie de ce systéme agonisant : les 'Subprimes'. Comme son nom l'indique, ce sont les crédits accordés à des gens à la solvabilité douteuse. Ceux qui prêtaient de l'argent savaient parfaitement que ces clients n'avaient pas les moyens de rembourser. Mais le but n'a jamais été de se faire rembourser
On commence par appâter ses pauvres gens en leur proposant un crédit bon marché les deux premières années Apres, ce sera au taux du marché pirat Donc, pousser les gens à s'engager dans ce genre d'aventures, laisser passer les deux ans et augmenter les taux apres. Sachant qu'ils n'ont pas de quoi rembourser, ce sont les maisons hypothéquées qui seront mises en vente. Mais quand beaucoup d'emprunteurs ne peuvent plus rembourser et que beaucoup de maisons sont mises en vente sur le marché, les cours s'écroulent et il n'y a plus moyen de récupérer sa mise Shocked
Pour cette "géniale" invention, Alan Greenspan a été anobli par la Reine d'Angletterre cyclops
Concernant les fonds débloqués par les Etats pour sauver le systéme, qu'on n'en fait les banques ? Ces salauds se sont mis ont continué à prêter à 6 voir 7 % de l'argent qu'ils ont obtenu des contribuables à moins de 3%. Les banquiers espagnoles doivent reçevoir le palme de la malhonneteté. Quand la BCE s'est mise à leur acheter les titres pourris qu'ils détenaient pour les sauver, ils se sont mis à en acheter d'autres à bas prix pour les revendre pour leur valeur nominale à la BCE Evil or Very Mad
Ces salauds ne méritent pas d'être sauvés, car ils ne font que continuer de plus belle.
Pour reprendre ta métaphore, on ne peut soigner le foie du diabétique sans l'empêcher parrallelement de continuer à s'empifrer de sucreries Smile
Un plan de relance digne de ce nom, dans la parfaite tradition du New deal de Franklin Roosvelt, ce sont les grands travaux et le crédit productif. Pour financer ces grands travaux et la relance des activités économiques, l'Etat ne fait pas appel aux fonds privés, qui ne sont pas prêtés gratuitement, sinon, c'est laisser une grosse dette en héritage aux générations à venir, tout en enrichissant ceux là même qui ont crée tous ces problèmes. l'Etat crée alors de la monnaie qu'il se prête à lui même gratuitement pour financer la relance. Au début ça fait de l'inflation, mais qui est résorbée par le reprise des activités productives et la consommation.
Moins de recettes pour l'Etat à travers les baisses d'impôts n'est pas une solution. Ca fait seulement moins de fonds pour les services publics qui sont aussi necessaires, surtout pour les classes sociales les moins favorisées. Et puis, ce n'est pas ça qui rendra la confiance aux gens.
Le Maroc a eu beau accorder des cadeaux fiscaux aux opérateurs économiques, du temps du gouvernement Youssoufi, ils n'ont pas investi ni recruté plus pour autant. Et ils continuent d'ailleurs à en demander toujours plus de l'Etat tout en exigeant de lui de ne pas se mêler de ce qui le regarde pas.
Le Général DeGaulle savait s'y prendre avec ces gens. Il avait demandé aux opérateurs économiques français de créer au sein de leurs entreprises des fonds d'épargne au profit de leurs employés et dont ils pouvaient disposer pour se financer. Ces fonds devaient être alimentés en partie par les prélévements sur salaires, en partie par une part patronale. Beaucoup de temps apres, les opérateurs n'avaient rien fait de ça. Il sort alors une loi pour les obliger à s'executer. Plus de vingt ans plus tard, quand les grosses entreprises américaines ont commencé à absorber des entreprises européennes, les françaises ont pu resister en partie à cette vague grâce... aux fonds d'épargne des travailleurs qui donnaient aux entreprises françaises une marge d'autofinancement les mettant à l'abri de la prédation américaine.
L'Etat interventionniste et dirigiste, ça a donné les 30 glorieuses. Le moins d'Etat libéral a débouché sur...la crise lol!
Revenir en haut Aller en bas
Harm
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 598
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : tanger
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Sam 13 Déc 2008 - 19:30

zakaria a écrit:
yakousa a écrit:
..quand c´est pas un chat cuit Laughing
Dans certaines régions du maroc les gens mangent les sautrelle a sahbi.
Lors d'un voyage au sud j'en ai gouter.....................et c'est pas mal du tout.
va voir au Canada des petit four en vers de terre Laughing
Revenir en haut Aller en bas
kaidow
Caporal
Caporal


messages : 103
Inscrit le : 15/01/2008
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Sam 13 Déc 2008 - 19:36

Projet Bouregreg (Commercialisation des lots à Cannes)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Sam 13 Déc 2008 - 21:03

ils croient que les gens labas friqués de la cote d'azur vont laisser la douceure de la mediteranée pour aller dans un autre pays se geler le cul avec le vent et la houle de l'atlantique dans une ville ou on s'ennui en plus Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Romeoh
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1262
Inscrit le : 15/03/2007
Localisation : Ideosphere
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Sam 13 Déc 2008 - 21:11

J'espère très fort qu'ils resteront a Cannes, s'ils viennent vivre chez nous, ça ne sera que pour faire grimper les prix, les agressions et le désespoir chez ceux qui n'ont rien.

_________________
Lead me, follow me or get out of my way.

http://fr.youtube.com/watch?v=V_M4o8uenUU
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Sam 13 Déc 2008 - 21:22

mais oui ils resterons,les "pauvres" ont tjr ste maxime ou la grande motte et le cap d'agde pour ceux qui aiment la mediteranée

quand aux riches,st jean cap ferrat,st tropez,juan les pins,bormes les mimosas et s'ils ont des yachts "azimut" iront mouiller a porto cervo en sardaigne

nous on aura des british genre retraité dans la restauration ou quelques bretons qui se recreeront st malo en plus abordable
Revenir en haut Aller en bas
kaidow
Caporal
Caporal


messages : 103
Inscrit le : 15/01/2008
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Sam 13 Déc 2008 - 22:51

pour mon point de vue, je préfére que sa soit des étranger qui achêtent la bas.

la mentalité des marocains risque de changer. Ils vont amener leur point de vue sur plusieurs sujet et ça, sa ne peut que être bénéfique pour le maroc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Dim 14 Déc 2008 - 14:36

Citation :
L’espagnol « Marina d’Or » investit 100 millions d’euros à Tanger
Maroc

14-12-2008
Le groupe espagnol « Marina d’Or » a lancé un important projet touristique à Tanger pour un investissement de plus de 100 millions d’euros. Le projet, baptisé « la Perle de Tanger », sera édifié sur plus de 5 hectares.

Il est constitué d’un hôtel cinq étoiles et d’un complexe résidentiel et touristique aménagé autour d’un lac artificiel.

L’opérateur espagnol compte investir 450 millions d’euros au royaume dans plusieurs villes du pays, Rabat, Fès et Marrakech.

Citation :
Le montant de l’aide européenne atteindra 360 millions d’euros en 2009
Maroc
10-12-2008
Selon le chef de la délégation de l’Union européenne, l’UE prévoit, en 2009, un budget de 360 millions d’euros pour encourager les réformes dans le pays.

Les secteurs visés sont la santé, l’éducation et l’eau. Le montant annuel de l’aide européenne est passé de 190 millions d’euros en 2007 à 360 millions d’euros pour l’année prochaine.

Cette augmentation substantielle est due au « statut avancé » dont bénéficie le royaume auprés de l’Union européenne depuis septembre dernier, et qui se traduit par un raffermissement de la coopération à tous les niveaux.


Citation :
L’artisanat rapporte 1 milliard d’euros
Maroc
06-12-2008
Selon le secrétaire d’Etat chargé de l’Artisanat, Anis Birou, le secteur rapporte environ un milliard d’euros à l’économie du pays.

« L’artisanat occupe quelque deux millions de Marocains et contribue pour environ un milliard d’euros au PIB de notre pays », a-t-il affirmé.

Toute l'actualité economique du Maroc sur

http://www.lesafriques.com/maroc
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division
avatar

messages : 6961
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   Mer 17 Déc 2008 - 22:54

kaidow a écrit:
Projet Bouregreg (Commercialisation des lots à Cannes)





Pour les maqettes on est les champions du monde,pour la finission Ya Rebbi ou tzdak fiha.
Revenir en haut Aller en bas
gigg00
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2112
Inscrit le : 18/06/2008
Localisation : Kenitra-Venise
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Économie marocaine   Jeu 18 Déc 2008 - 0:32

l'impotant est de rester fidele all'architecture marocaine le resultat quoiqu'il soit sera meilleur. restons optimiste Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Économie marocaine-Tome 1-   

Revenir en haut Aller en bas
 
Économie marocaine-Tome 1-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 37 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Désolée mais je déteste les lampes à économie d'énergie... (sujet fusionné)
» harira ( Soupe marocaine )
» [Verrouillé] CHARLES DE GAULLE (P.AN.) - TOME 2
» [Campagne] LES COMORES - TOME 001
» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: