Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 JSF F-35 Lightning II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 20 ... 36  Suivant
AuteurMessage
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Lun 9 Fév 2009 - 0:46

Le roi-JSF est nu
05/02/2009
Un document parvenu à la connaissance du public par des voies officieuses, détournées sans doute et bienvenues d’autre part, permet de bien fixer les conditions historiques et fondamentales du programme JSF, et surtout de ses vices structurels de conception et de réalisation. Il s’agit d’un mémorandum interne dit “Info-Memo” de John Young, sous-secrétaire à la défense pour les acquisitions, la technologie et la logistique, adressé le 16 janvier 2009 au secrétaire à la défense Robert Gates.
Le document a été notamment répercuté, d’abord par l’excellent site hollandais d’information critique sur le développement du programme JSF, JSF Nieuws (en date du 4 février, accessible dans une version de traduction anglais “Google” nécessairement approximative mais qui permet de comprendre le sens de l’information); également par le quotidien de Fort Worth Star Telegram (en date du 4 février).
Ce mémorandum donne un résumé de l’appréciation du programme JSF à l’heure où celui-ci est officiellement déclaré légalement en infraction à la loi Nunn-McCurdy, qui vise tous les programmes du DoD ayant dépassé leur devis de développement et de production de 30%.
(Young précise dans son mémo que le programme a dépassé son devis de 2001 – il s’agit là des chiffres officiels, connus et d’ores et déjà contestés, – à partir d’un programme estimé à $229 milliards en 2001 jusqu'à un programme de $298 milliards aujourd’hui, soit $69 milliards de dépassement; cela fait exactement les 30% et un poil de dépassement; étonnante occurrence mathématique et comptable, n’est-il pas? Effectivement et par ailleurs, ce dernier chiffre de $298 milliards largement contesté, notamment par le GAO. Le Star Telegram indique: «New estimates, expected to be released soon, are expected to show further cost growth.». Certaines sources affirment que le GAO annoncerait un programme JSF à au moins $339 milliards dans son prochain rapport sur le JSF, sans doute en mars.)
Le mémo-Young trace donc un rapide portrait de ce qui peut être désormais considéré comme une “catastrophe annoncée”, répertoriée, mesurée, etc. Young met en cause la méthodologie suivie dans le développement du programme.

• Le principal problème que le sous-secrétaire à la défense relève, dès l’origine de la phase actuelle, c’est-à-dire 2001, c’est que la structure du JSF n’était pas adéquate par rapport à ce que serait finalement le JSF. On a développé une structure d’avion pour un autre avion que ce que le JSF est devenu. (Effectivement, nous eûmes donc un “JSF virtuel”, qui devait être ce formidable programme qui conquerrait le monde, et puis le “JSF réel”…) «JSF technology demonstrators were not adequately robust, leading to optimistic estimates of the structural weight of the aircraft.»

• La méthodologie, donc: le tout fut de n’avoir pas inclus dans le programme de vrais prototypes, expérimentant “en vrai”, en temps réel, dans des conditions réelles, etc., la structure fondamentale de l’avion pour découvrir les problèmes qui se révèlent lors de l’expérimentation. Peut-être croirait-on rêver, si on ne se pinçait pas, car constater qu’il aurait fallu de vrais prototypes, alors que la chose se pratique depuis les origines de l’aviation, comme de toute activité industrielle sérieuse, c’est un constat qui semble nous dire: “Le problème est que nous avons oublié de réinventer la roue, attentif comme nous étions à inventer le fil à couper le beurre”, – et, par conséquent, nous ne pouvions que nous planter dès le départ puisque nous avons décidé à partir d’une connaissance faussée de l’avion… «Most importantly, we should have built quality prototypes in the 1996-2001 time frame. […] JSF did not built true prototypes built as was done in the YF-22 and YF-23 fly off. To be clear, the future of the JSF cost growth was largely written in 2001 when an budget pricing decisions were made in 2001 based on the inadequate knowledge gained from the JSF technology demonstrators.»

• Mis à part ce travers fondamental, qui est un travers de méthode, d’autres causes sont citées pour l’augmentation de coût de l’avion (augmentation des matériaux, coût des délais pour modifications structurelles, réduction de la commande de la Navy, etc.) Une dernière cause, assez curieusement rédigée: «Lockheed Martin's performance is adequate, but not great.» C'est une façon paradoxale de faire figurer le constructeur dans les “causes” puisqu’on lui reproche simplement d’avoir été bon mais de n’avoir pas été exceptionnel; paradoxalement, parce que cela revient à exonérer Lockheed Martin (LM) d’une réelle responsabilité, ce qui se comprend lorsqu’on sait que Young était chez LM avant de passer au Pentagone.

• Des précisions sur l’information du déroulement du programme (passage souligné en gras par nous) confirment l’importance dramatique de l’information pour le programme JSF, et sa rétention, son contrôle systématiques y compris à l’intérieur du Pentagone puisque Young affirme que “le département” n’était pas informé: «However, the JSF costs were already higher than estimated because inadequacies in the technology demonstrators led to underestimating the weight of the JSF aircraft – the Department did not know this at the time.» Il n’est d’ailleurs pas assuré qu’il y ait eu systématiquement et volontairement contrôle et rétention de l’information, par exemple de la part de Lockheed Martin (LM) ou du JSF Program Office (JPO), vis-à-vis de la direction du Pentagone. Il est très possible que personne ne se soit, à l’origine, rendu compte de rien dans la façon dont les choses étaient machinées pour lancer le destin complètement faussaire et pervers du JSF; le programme a baigné pendant toutes ces années dans le plus complet virtualisme, c’est-à-dire dans un montage auquel tout le monde a contribué chacun pour son compte, et auquel tout le monde était incliné à croire.
Ce document est particulièrement intéressant, révélateur, significatif. Il ne nous apprend rien que nous ne sachions déjà, nous qui sommes en dehors de la chaîne de montage (de communication) du virtualisme-JSF, mais il nous permet d’avoir confirmation de la substance même du programme JSF, et aussi d’avoir une vision intéressante sur la situation au Pentagone à cet égard.
Sur ce dernier point, en effet… Pourquoi John Young écrit-il ce mémo qui met en cause si profondément, c’est-à-dire structurellement, le programme JSF? On a à l’esprit que Young est un partisan convaincu du JSF au sein du DoD. (“Au sein du DoD”? Est-il toujours à son poste avec l’administration Obama? Sa biographie dit que oui.) Cet automne 2008, il moulina dur contre le F-22 et pour le F-35 (JSF) au côté de son supérieur hiérarchique, Gordon England (lui-même ayant quitté son poste, au contraire de Young). Il y a des hypothèses, et nous allons nous attarder au moins à l’une d’entre elles.

• Mentionnons par charité pentagonesque l’hypothèse humanitaire d’un Young découvrant l’horreur du monde-JSF et dénonçant aussitôt, de sa propre initiative, l’épouvantable vérité. L’émotion nous empêche d’aller plus avant.

• Attardons-nous à l’hypothèse bureaucratique. Celle-ci nous dit que l’on vient d’apprendre que le programme JSF est mis en accusation par la loi Nunn-McCurdy. La chose atteint évidemment le plus haut échelon, Gates lui-même. Gates demande des explications. Young lui en fournit, en se défaussant diversement. Il n’était lui-même pas au courant, puisque «…the Department did not know this at the time». (Notons la vague de la chose : “the Department”; qui précisément? OSD [Office of the Secretary of Defense]? Le Pentagone dans son ensemble?) D’autre part, si Young reste au Pentagone ou pour toute autre raison, il doit pour écarter les soupçons de partialité jouer partiellement franc jeu dans son appréciation de la situation du JSF, d'autant que la catastrophe est désormais officiellement actée par Nunn-McDurby.

• Cette hypothèse correspond bien à ce que nous pensons des positions des uns et des autres. Le couple England-Young, venu de LM, est (“était” puisqu’England est parti) une courroie de transmission directe pour soutenir et favoriser le programme JSF, y compris au détriment du F-22 (également de LM) qui ne fera plus beaucoup d’argent, même si l’on en fait une nouvelle (petite) série. Gates, lui, a une position différente, même s’il a paru anti-F-22 et pro-JSF. Au départ (arrivé en novembre 2006), Gates veut affirmer son autorité, tenter de rétablir un peu d’ordre au Pentagone, etc. Le premier service auquel il se heurte est l’USAF, qui rencontre nombre de déboires, a de gros problèmes de crédit, de discipline, de contrôle de ses forces (notamment nucléaires, avec notamment l’affaire du B-52 de Minot AFB, en septembre 2007). L’affaire prend des dimensions de crise, avec la mise à pied de la direction de l’USAF, en juin 2008, pour s’aggraver encore, avec l’affaire du KC-45 fin juin 2008. C’est bien assez pour que Gates regarde avec un agacement considérable, sinon de l’hostilité systématique, toute demande de l’USAF sortant de la programmation courante. Pour cette raison, Gates a été, à l’automne 2008, contre la demande de l’USAF de plus de F-22, par conséquent, à cause des manœuvres England-Young, classé comme partisan du JSF. Mais il apparaît improbable que Gates soit partisan dans le cas du JSF, dont il n’est pas assuré qu’il soit bien informé.
Un passage de mémo-Young nous paraît tout à fait extraordinaire par son extraordinaire incongruité, nous faisant effectivement penser à une position très éloignée de la connaissance du programme JSF de Gates, et à une attitude manipulatrice systématique de Young même quand il est obligé de reconnaître quelques défauts au JSF. A l’avant dernier paragraphe du mémo, Young écrit:
«JSF is essentially developing three unique fighter aircraft as well as export version, through a joint international development program, for $44 billion of development costs. By comparison, in FY 09 dollars, B-2 development costs $36.2 billion, and final F-22development will cost $43.2 billion. JSF is the most advanced fighter in the world in terms of signature, sensors, and combined delivery of air-to-air and air-to-ground modes.»
Qu’est-ce qui distingue ce passage, sinon, justement son extrême platitude, à peu près aussi intéressant qu’un communiqué de LM sur le JSF? Mais il s’agit d’un mémo interne, d’un sous-secrétaire à la défense pour un secrétaire à la défense qui n’est pas tombé de la dernière pluie (ancien directeur de la CIA, notamment), concernant le premier programme en coût du Pentagone, dans une phase extrêmement délicate. Dans ce cas-là, on fait précis, rapide, sur l’essentiel, – ce qui est le cas du reste du mémo. (Ajoutons-y l’habituelle touche de propagande sur les capacités “air-air” du JSF, qui sont tout sauf avérées et prouvées.) Sans que nous puissions avancer d’hypothèse précise à ce propos, sinon la croyance de Young en l’ignorance avéré de Gates à propos du JSF et la confirmation qu’il (Young) reste un propagandiste du JSF malgré tout, tout cela laisse beaucoup à penser à propos des manœuvres et de la bataille autour du JSF au sein du Pentagone.
Le JSF, artefact de l’américanisme en chute libre
Young termine par “les leçons” des erreurs du programme JSF à son stade initial, et sert effectivement une leçon principale qui est un contresens absolument avéré, d’une pensée sophistique cherchant, plus inconsciemment que machiavéliquement, à finalement présenter le JSF comme victime de forces extérieures (en général, le Congrès qui ne donne pas assez d’argent au Pentagone): «I think the fundamental lesson in JSF is the critical importance of robust funding in the early, prototype phase of development». Il s’agit d’un mensonge avéré ou, plutôt, d’une non-vérité issue d’une pensée sophistique par virtualisme.
Le JSF n’a jamais souffert d’un sous-financement. Il y a eu au départ la décision qu’il n’y aurait pas de prototype pur, tant le travail virtuel de conception était jugé assez sûr, voire irrésistible pour se passer d’expérimentation. Il n’y a donc pas eu de sous-financement pour un équipement (des prototypes) dont on avait décidé de se passer en raison de leur complète inutilité proclamée. La non-vérité ou la vérité virtualiste de Young, d’ailleurs même pas délibérée quoi qu’elle fasse du coupable (le programme JSF lui-même) une victime, nous éclaire, ou plutôt nous confirme à, propos de la “philosophie” du programme. C’est aussi la “philosophie” de l’américanisme dans sa phase virtualiste et exubérante maximale. (Cette période, à peu près commencée en 1996, était à pleine vapeur jusqu’à 9/11, pour se transformer en folie conquérante accouchant de l’une ou l’autre souris en bien mauvais état, les bordels irakien et afghan.)
On n’a pas fait de phase prototype parce que la supériorité des USA était jugée telle qu’elle ne se calculait plus par rapport aux concurrents éventuels (chose devenue inconcevable, “la concurrence”), mais par rapport à la domination, et même la maîtrise des grandes forces naturelles ou manufacturières par l’américanisme. La phrase fameuse de Greenspan en juin 1998 selon laquelle certains concevaient, non sans raison(s), que l’économie US était «beyond history» valait également pour le JSF, lui aussi «beyond history», donc lui aussi échappant aux lois terrestres habituelles de l’industrie aéronautique et de l’industrie manufacturière en général.
L’expérimentation, la technique du “prototype” («modèle premier») n’avait pas de raison d’être, puisque tout était créé en un monde virtuel, que le monde-JSF était créé où le JSF évoluerait en pays de connaissance évidemment maîtrisé (inutilité du prototype), cela aboutissant à l’annexion automatique de tous les marchés (les USA ont pratiquement “choisi” les pays qui participeraient au programme JSF), avec les valeurs établis avant même que l'avion n'existe, – excellence technologique sans égale pour le XXIème siècle, supériorité opérationnelle sans besoin de démonstration, prix évidemment maîtrisé et choisi selon les paramètres impériaux US, annexion politique des pays-JSF et ainsi de suite. Le JSF est une aventure sans égale, une expérimentation en temps révolutionné plutôt qu’en “temps réel”, de la folie américaniste. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises, car ce programme est totalement artificiel, du début à la fin, complètement détaché du réel, complètement suspendu dans l’éther, dans le vide des conceptions américanistes du Pentagone aussi bien que de l’industrie (LM).
Le programme JSF est un archétype fondamental de l’américanisme et, bien sûr, un artefact virtualiste complet. Il nous permet de suivre, symbolisée autant que concrétisée dans un formidable programme industriel et militaire, la chute de l’empire américaniste et des conceptions qui vont avec. Le mémo-Young est une étape intéressante de la chute, nous permettant d’avoir un aperçu de ce que les petits soldats de l’américanisme, avec leurs habituelles pratiques de corruption et de manipulation, réalisent exactement de la situation en cours. L’intérêt du document est alors de découvrir que même eux, eux-mêmes perçant le cuir épais qui leur sert de technologie stealth personnelle, commencent à se douter de quelque chose; étape intéressante, ils en sont à commencer à écrire l’histoire falsifiée des vices fondamentaux et d’origine du programme. Il est bien possible que le programme JSF nous offre un de ces jours une de ces “chutes finales”, – industrielle, technologique et militaire dans ce cas, – dont le système a le secret, comme on l’a vu avec l’aventure Lehman Brothers et le reste.
http://www.dedefensa.org/article-le_roi-jsf_est_nu_05_02_2009.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Lun 9 Fév 2009 - 17:13

c'est maleureusement ça le problème avec les avions '' à tout faire''. la différence entre F-35 et F-22 est que ce dernier à vu le jour à un stade plus ou moins ''incomplet'' car initialement il était destiné à la supériorité aérienne, et p'tit à p'tit il achève son développement. une manière intelligente d'échelonner le programme sur plusieurs decennies sans pour autant repousser la date de mise en service. Le programme JSF était depuis le début très éxigent et a placé la barre très haut en prétendant donner lieu à un super chasseur à tout faire dès la première mise en service...on connait tous le résultat Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Lun 16 Fév 2009 - 2:54

Le F-35 est entrain de tourner à la faillite du siecle Sad Mais j'ai aussi l'impression que le site Dedefensa.org s'est spécialisé dans la critique de ce projet
Citation :
La cure du Pentagone se précise, – y compris pour le JSF
13/02/2009
Des précisions continuent à être données sur les décisions en cours d’élaboration par l’administration Obama pour l’évolution du budget de la défense. On voit se confirmer de plus en plus nettement la perspective de réductions significatives dans les programmes de défense, essentiellement les programmes de modernisation pour des conflits conventionnels de haut niveau de cette sorte jugée aujourd’hui improbable.
Defense News rapporte, le 12 février, que des déclarations du sous-secrétaire à la défense pour les opérations spéciales, Michael Vickers, justement chargé au Pentagone des systèmes et des forces adaptés aux guerres actuelles, type G4G, par opposition aux guerres conventionnelles de haut niveau. (Il faut avoir à l'esprit que les idées développées ci-après ont elles-mêmes le soutien de Robert Gates, qui plaide depuis près d'un an pour une concentration des équipements du Pentagone pour les guerres en cours, – type G4G.)

«The Obama administration's plan to "rebalance" the U.S. military will include a “hard look” at several major acquisition programs, a top Pentagon official said Feb. 12.
»Michael Vickers, undersecretary of defense for special operations, low-intensity conflict and interdependent capabilities, became the latest senior defense official to warn that the Bush-era build-up is ending. Defense Secretary Robert Gates late last month told lawmakers “nothing is off the table” in terms of cuts, not even the services' favorite acquisition projects.
»Vickers told an industry audience in Washington that “to rebalance the force, we're going to look hard at several modernization programs.” Such program reviews, he said, will be a part of a 2010 Quadrennial Defense Review project that will be geared toward “further adapting the department to an era of persistent conflict.” […]
«Vickers said the review will closely examine the proper balance the Pentagon should be pursuing “between conventional forces and irregular warfare investments.” The quadrennial review, Vickers said, must examine “several capability gaps for irregular warfare,” including: ISR platforms, rotary-wing lift, civil affairs and military police.»

Le même texte rapporte l’analyse d’un excellent expert des questions budgétaires du Pentagone, Andrew Krepinevich, qui confirme sans hésitation la tendance actuelle d’une attaque sérieuse contre les grands programmes de modernisation. Krepinevitch cite Gates comme partisan convaincu des réductions budgétaires

«Andrew Krepinevich of the Center for Strategic and Budgetary Assessments told reporters Pentagon watchers should “take to the bank” recent statements by Gates that the Bush-era “spigot” of federal dollars for defense is being turned off. With the economy struggling and Washington allocating billions of dollars in bank bailouts and economic stimulus legislation, Krepinevich said it is unlikely the Pentagon budget will be spared. “If people are still losing their jobs … I don't see any way DoD avoids the knife,” the CSBA president said during the think tank's annual defense budget preview.
»The fate of several major programs that had been expected to replace existing systems is unclear because of their skyrocketing costs. And that has industry officials, Krepinevich said, wondering whether the Pentagon may fall back on legacy systems to replace aging and war-weary platforms.»

Ces diverses déclarations vont dans le sens de ce que nous avons publié jusqu’ici, depuis la mi-janvier, sur cette question. Il est à noter que les indications précises sur les réductions budgétaires, données récemment par Tony Capaccio, de Bloomberg.News, que nous avons répercutées le 7 janvier, sont indirectement confirmées, ou, disons, très fortement renforcées par une appréciation de Loren B. Thompson, qui fait un billet repris le 11 février par Spacewar.com: «Last week two of the best-sourced reporters on the defense beat wrote stories indicating the U.S. Department of Defense may be getting an early start on cutting weapons programs. […] On Feb. 6 Tony Capaccio of Bloomberg Business News reported the contents of what appears to be one such list.»

Thompson, le docte Loren B., reconnaît effectivement qu’il est très possible, sinon très probable, qu’il y ait de sérieuses réductions de programme au Pentagone, et que ces réductions sont plus rapides que prévu (ceci, avec le souligné en gras de notre fait: «…the U.S. Department of Defense may be getting an early start on cutting weapons programs»). Bon petit soldat, Loren B. s’en désole pour l’un ou l’autre programme-Frankenstein, et notamment notre fameux JSF qui tend à devenir de plus en plus la star de toutes nos préoccupations:

«According to Capaccio, the hit list does not envision terminating the F-35 Joint Strike Fighter, but it does raise the possibility of reducing funding to save money.That would be a false economy, because the tightly wound F-35 business plan requires timely execution and efficient production rates to hold down the cost of each plane. Tinkering with the plan now would greatly increase long-term program costs for three U.S. services and at least nine overseas allies, potentially impairing the whole effort. The loss of manufacturing jobs in Texas, Connecticut and elsewhere could number in the tens of thousands.»

Mais la machine semble être en marche et le JSF/F-35, surtout depuis qu’il est proclamé comme “illégal” dans le système, est l’objet de critiques de plus en plus structurelles, de plus en plus fondamentales. C’est le cas lors d’une audition de Stephen Dagget, du Congressional Research Service, la semaine dernière, dont des éléments sont mentionnés dans un autre texte repris sous le même lien qui nous conduit à Loren B. Dagget met en évidence certains maux du Pentagone, notamment le fait assez simple que les augmentations budgétaires successives qui ont gratifié le département n’arrivent plus à tenir le rythme de l’accroissement des coûts, conduisant au spectacle baroque d'un budget en augmentation sérieuse et constante vers une situation de faillite: «Quite bluntly, the cost of everything we have been doing in defense has been accelerating upward too fast even for growing budgets to keep up.»

Puis, son exemple du JSF, qui semble désormais être la référence du modèle de l'augmentation budgétaire vers la faillite; l'on y trouve une tentative d’explication du chaos:« Daggett cited the comparative costs of the F-35, which the Air Force considers its “low end” fighter, and the F-16 it will replace. The F-35 is now projected to have a “flyaway cost” of $83 million each, compared with the inflation-adjusted cost in today's dollars of $30 million for the F-16 when it was developed in 1985.
»“Look at any part of the civilian sector," he told lawmakers, according to a transcript of the hearing, "not just electronics, but automobiles or aircraft […» the [cost] trends are not as good in [the Department of Defense] and sometimes they're going in the opposite direction […] from what's going on in the civilian sector.” Daggett said the reasons for this were “a matter far beyond the scope of this brief survey" but did proffer some thoughts, including that developers often sought the highest possible performance – what Gates has referred to as the 99 percent solution, vs. a much more affordable 75 percent solution. “The bottom line on it is seeking performance,” Daggett said. “What drives it here is when you're developing a weapons system, what are you looking for? You're looking for performance, and you're trying to push the envelope in a lot of cases.”»

L’explication n’est pas nouvelle et toujours aussi valable aujourd’hui qu’il y a trente ans, en pire évidemment, et l’on ne voit pas la solution, ni la guérison. Ce qui est nouveau, par contre, c’est l’attention qu’on dit être portée au Congrès, et dans l'administration Obama, à des experts du CRS ou du CBO (Congressional Budget Office), – dont l’un, J. Michael Gilmore, témoignait en même temps que Daggett. Ces experts sont notablement plus durs pour le Pentagone que les cohortes qui sont habituellement entendues sur le thème. L'idée est renforcée que le CBO (avec son institut, le CRS), et sans doute le GAO avec lui, pourrait avoir son mot à dire dans l’action lancée au Pentagone, – ou lancée contre le Pentagone dans ce cas.
http://www.dedefensa.org/article-la_cure_du_pentagone_se_precise_y_compris_pour_le_jsf_13_02_2009.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Lun 16 Fév 2009 - 3:01

bcp de sites semblables a celui la n´existent que par le US-bashing,on dirait un complexe..
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7652
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 19 Fév 2009 - 10:08

Citation :
JSF (F-35): Délais et coûts s'envolent



C’est au sein du 33e Fighter Wing à Englin Air Force Base que les trois premiers éscadrons de F-35 Joint Strike Fighter pourraient être mis sur pied à partir de 2010 jusqu’à la mi-2013, époque à laquelle la dotation d’au moins 59 avions devrait être pleinement réalisée.

Chacune des trois unités sera dédiée à la formation des pilotes pour un des trois services américains partie prenante du programme, à savoir l’US Air Force (24 appareils conventionnels), l’US Marine Corps (20 appareils STOVL à décollage court et atterrissage vertical) et l’US Navy (15 appareils).

A partir de 2014, le 33e FW établira une relation privilégiée avec l’Air Armament Center afin de développer conjointement nouveaux armements et nouvelles missions, par exemple dans le domaine de la défense contre les missiles de croisière. Dans le cas où l’autorisation d’étendre la flotte initiale de 59 appareils d’entraînement à Englin serait refusée notamment pour des raisons environnementales, l’US Marine Corps émigrerait vers la Marine Corps Air Station Beaufort, en Caroline du Sud.

A terme, dix escadrons d’entraînement devraient être formés. Reste à savoir quelle décision l’administration Obama prendra au sujet du F-35.

Une chose est certaine : les délais ne cessent de s’allonger et les coûts de s’envoler. Pour la seule phase de développement et de démonstration, la Joint Estimating Team du Pentagone évoque deux ans de retard ainsi qu’une ardoise majorée de 15 milliards de dollars. Sur la base des données fournies par le Naval Air Systems Command, le Government Accountability Office (GAO) parle quant à lui de 27 mois et de 13 milliards de dollars. Au bilan, alors que le coût unitaire du F-35 était jusqu’alors invariablement situé entre 40 et 55 millions de dollars, la dernière fourchette officiellement citée s’établit de 80 à 90 millions de dollars en fonction de la version et du calendrier retenu.

Tout dernièrement confirmé au poste de Deputy Defense Secretary, William Lynn reconnaît la complémentarité entre F-22 et F-35 alors que Gordon England, son prédécesseur, était un partisan du F-35 au détriment du F-22. La question sera très probablement tranchée dans le cadre de la Quadriennal Defense Review (QDR) dont les conclusions seront rendues publiques au plus tôt en 2010.

Au total, l’US Air Force réclame 1 763 JSF et 381 F-22 tandis que l’acquisition de 183 F-22 est d’ores et déjà planifiée. Mais la QDR pourrait favoriser l’achat d’appareils de transport militaire et de ravitaillement en vol afin de booster les capacités de projection des forces armées américaines.



Les pays contributeurs dans le doute

Le coût à l’unité de ces appareils est passé de 50-60 millions de dollars à près de 90 millions de dollars actuellement. Mais les pays contributeurs redoutent que la facture soit encore plus salée pour dépasser la barre des 100 millions de dollars.

«A un tel niveau de prix, nous ne pourrons pas nous permettre d’acquérir 75 exemplaires comme cela était prévu initialement», souligne un responsable du ministère de la Défense israélien. Et d’ajouter : «Nous aurions, en fait, préféré reporter nos commandes de plusieurs années en attendant que les Américains acceptent de baisser leur prix.» Selon lui, toutefois, des «considérations opérationnelles» pourraient contraindre l’Etat hébreu à s’équiper rapidement en JSF. Il faisait allusion à une éventuelle attaque contre les installations nucléaires iraniennes.

En octobre, le Pentagone a annoncé son intention de vendre 75 de ces appareils. Neuf pays, dont la Grande-Bretagne, la Turquie et l’Australie, sont associés au projet JSF. Israël, pour sa part, bénéficie du statut de «participant» dans le domaine de la sécurité pour ce projet après avoir déboursé 20 millions de dollars de ticket d’entrée en 2003 pour obtenir l’accès aux informations durant la phase de développement. Les responsables du ministère de la Défense israéliens estiment malgré tout qu’après d’âpres marchandages, un contrat devrait finalement être signé dans les prochains mois.

TTU

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Sam 28 Fév 2009 - 15:10

Citation :
Lockheed constate un intérêt croissant pour le F-35

La Finlande et la Belgique ont fait part au Pentagone de leur intérêt pour l'achat de chasseurs F-35 Joint Strike, a annoncé mercredi son constructeur Lockheed Martin. Trois versions de cet appareil furtif sont développées par le groupe de défense américain avec un financement apporté par les Etats-Unis et huit autres pays, la Grande-Bretagne, les Pays Bas, la Turquie, le Canada, l'Australie, le Danemark et la Norvège. Les démarches belges et finlandaises suivent celles de l'Espagne, la Grèce et la Corée du Sud et l'agence de coopération en matière de sécurité et de défense (DSCA) Pentagone a déjà donné son feu vert à la vente de 25 F-35 à Israël, assortie d'une option sur 50 autres appareils pour un total estimé à 15 milliards de dollars...

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLR21496220090227
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7652
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Sam 28 Fév 2009 - 15:32

15 Milliards $ pour 25 appareils et en plus pour un client privilégié comme Israël .... : affraid

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Sam 28 Fév 2009 - 16:35

Je pense plutôt à 75 appareils pour 15 Milliards $.
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7652
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Sam 28 Fév 2009 - 17:33

rafi a écrit:
Je pense plutôt à 75 appareils pour 15 Milliards $.

L'option d'achat des 50 appareils est comprise ! ok je comprend mieu maintenant le prix Laughing

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Sam 28 Fév 2009 - 22:16

c'est pour 75 mais c'est quand même énorme!!! si israel avait participé au projet comme l'a fait la turquie par exemple il aurait peut être bénéficié d'un prix plus interessant comme la turquie, 10Milliards pour 116 chasseur. mais peu importe, israel va payé les F-35 avec l'argent du contribuable américain comme d'hab...


Dernière édition par Raptor le Jeu 5 Mar 2009 - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 5 Mar 2009 - 16:19



Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7652
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Dim 22 Mar 2009 - 12:59

Citation :

UK signs for first three F-35B Joint Strike Fighters

The UK has kept its commitment to the Lockheed Martin F-35 Joint Strike Fighter programme despite massive pressure on its procurement budget, today signing for its first three production aircraft to support initial operational test and evaluation (IOT&E) of the fifth-generation fighter.
Signed during a visit to Washington DC by defence secretary John Hutton, the deal will see the UK take delivery of its first short take-off and vertical landing F-35Bs in 2011, with the aircraft to be drawn from the JSF programme's third low-rate initial production batch.

To be delivered in 2011-12, the UK aircraft will be assigned to a joint test team for the F-35 in the USA, with the Netherlands also expected to acquire two conventional take-off and landing F-35As to support IOT&E activities.
Describing the JSF as "an essential part of our Future Combat Air Capability", Hutton says: "Working alongside their US colleagues, our pilots will gain an unrivalled understanding of this awesome aircraft and its capabilities."
As the USA's lone Level 1 partner to the JSF programme, the UK expects to spend £2 billion ($2.79 billion) during the design's ongoing system development and demonstration phase. More than £1.1 billion of this total had been spent by 31 March 2008, according to the UK National Audit Office's Major Projects 2008 report.
The MoD declines to reveal the value of its 18 March contract, citing "commercial sensitivity", but confirms that the sum is in addition to its previously identified £2 billion investment in the programme.
To be acquired under its Joint Combat Aircraft project, the UK's future F-35Bs will replace its current BAE Systems Harrier GR7/9s, operated by the Royal Air Force/Royal Navy Joint Force Harrier organisation. Up to 138 of the aircraft are expected to be purchased.
Up to 32 of the aircraft will be deployed aboard each of the RN's two 65,000t Future Aircraft Carrier vessels, and today's IOT&E acquisition "will enable the MoD to move forward in developing the Carrier Strike capability", Hutton says.

Flight International


_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 26 Mar 2009 - 0:33

Revenir en haut Aller en bas
Seguleh I
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1283
Inscrit le : 22/07/2008
Localisation : tatooine
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 26 Mar 2009 - 1:16

Extremement etrange Raptor, Aim en interne!!! J'en avais debatu avec d'autres forumistes et on etait tombé d'accord que c'etait l'un des grands defaut de l'appareil et maintenant, je vois qu'il peut etre mis en soute Shocked . Est ce que c'est uniquement pour la version C????
Revenir en haut Aller en bas
MW
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 1608
Inscrit le : 03/03/2007
Localisation : chez moi
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 26 Mar 2009 - 6:23

Seguleh I a écrit:
Extremement etrange Raptor, Aim en interne!!! J'en avais debatu avec d'autres forumistes et on etait tombé d'accord que c'etait l'un des grands defaut de l'appareil et maintenant, je vois qu'il peut etre mis en soute Shocked . Est ce que c'est uniquement pour la version C????

peut étre que c'est une clause du cahier de charge de la USN. pour assurer la furtivité optimale. n'oublions pas que les appareils de la USN été toujours sur le premier front. (vietnam, gulf, irak).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 26 Mar 2009 - 23:14

Seguleh I a écrit:
Extremement etrange Raptor, Aim en interne!!! J'en avais debatu avec d'autres forumistes et on etait tombé d'accord que c'etait l'un des grands defaut de l'appareil et maintenant, je vois qu'il peut etre mis en soute Shocked . Est ce que c'est uniquement pour la version C????
la A: CTOL et C: CV.

seule la version B: STOVL ne peut pas avoir le amraam en soute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 26 Mar 2009 - 23:23

voilà, A et C:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 26 Mar 2009 - 23:48

Vue SAR APG-81:


Vue EOTS:


Vue DAS:
Revenir en haut Aller en bas
Seguleh I
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1283
Inscrit le : 22/07/2008
Localisation : tatooine
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Ven 27 Mar 2009 - 1:23

Raptor, j'avais parler d'AIM Wink pas d'amraam. le premier schema est un faux je crois (c'est ce que jai vu ailleurs et celui que tu as poster aujourd'hui est officiel), le schema d'emport d'arme (AIM X) est externe sur l'officiel Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Ven 27 Mar 2009 - 21:08

Seguleh I a écrit:
Raptor, j'avais parler d'AIM Wink pas d'amraam. le premier schema est un faux je crois (c'est ce que jai vu ailleurs et celui que tu as poster aujourd'hui est officiel), le schema d'emport d'arme (AIM X) est externe sur l'officiel Very Happy
ok, désolé pour le malentendu j'ai cru que t'as parlé de amraam Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Seguleh I
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1283
Inscrit le : 22/07/2008
Localisation : tatooine
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Sam 28 Mar 2009 - 2:03

No problemo Raptor Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Dim 5 Avr 2009 - 5:14

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Ven 10 Avr 2009 - 13:23

GE vs PW
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Mer 22 Avr 2009 - 1:19

Encore un coup fatal!

Citation :

Des pirates informatiques accèdent au programme d'avions JSF du Pentagone


WASHINGTON - Des pirates informatiques ont réussi à s'introduire dans le plus coûteux programme d'armement du Pentagone à ce jour, le projet d'avions de chasse F-35, affirme mardi le Wall Street Journal.
Citant des responsables actuels et passés du gouvernement américain, le quotidien explique que des pirates informatiques ont réussi à copier des données concernant ce programme de 300 milliards de dollars également baptisé Joint Strike Fighter (JSF), ce qui pourrait le rendre plus vulnérable.
Des intrusions semblables ont été enregistrées ces derniers mois dans le système de contrôle aérien de l'armée de l'air américaine, selon les mêmes sources.
Interrogé mardi sur le fait de savoir si les fuites concernaient les technologies les plus sensibles du JSF, un porte-parole du Pentagone, Bryan Whitman, a assuré "ne pas être au courant d'inquiétudes particulières".
"Le nombre de tentatives d'intrusions a plus que doublé récemment", a-t-il admis, tout en refusant de confirmer spécifiquement l'incident rapporté par le WSJ.
Il a rappelé que le Pentagone comptait augmenter ses capacités en matière de cyber-sécurité. Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates recommande de former 250 cyber-experts par an au lieu de 80 actuellement.
Début février, la Maison Blanche a commandé un rapport sur la cyber-sécurité, dont les conclusions devraient être publiées prochainement.
Cette dernière intrusion montre une escalade depuis six mois dans les actions des pirates pour obtenir un accès à des données vitales pour la sécurité des Etats-Unis, à moins qu'une plus grande vigilance n'ait conduit à les découvrir, selon un ancien responsable cité par le quotidien.
Ce dernier, qui s'exprimait sous couvert d'anonymat, a estimé qu'"il n'y avait jamais rien eu de ce genre" avant cela et que d'autres branches de l'armée ainsi que des sociétés privées sous contrat avaient aussi été touchées.
On ignorait dans un premier temps la source et la gravité de cette intrusion. Les données les plus sensibles concernant le programme du F-35 sont censées être stockées dans des ordinateurs non reliés à internet.
Mais un ancien responsable cité par le WSJ, sous le couvert de l'anonymat, a montré du doigt la Chine.
Un récent rapport du Pentagone souligne que la guerre cybernétique fait partie des priorités de Pékin, et que de nombreuses intrusions dans le réseau d'ordinateurs du gouvernement américain et d'autres pays dans le monde "semblent être venues" de Chine.
Le principal maître d'oeuvre du programme JSF est la société américaine Lockheed Martin. Le Pentagone compte en acquérir 2.443 exemplaires au total.
Outre les Etats-Unis, huit autres pays participent à son financement: l'Australie, le Canada, le Danemark, la Grande-Bretagne, l'Italie, la Norvège, les Pays-Bas et la Turquie.
"Le F-35 a une multitude de fournisseurs qui doivent être interconnectés. Mais à chaque fois que l'on partage de l'information, on prend le risque de la partager avec quelqu'un d'indésirable", a commenté mardi le général Robert Elder, du commandement stratégique américain, lors d'une rencontre avec des journalistes.
(©AFP / 21 avril 2009 17h56)

http://www.romandie.com/ats/news/090421155613.1g3linad.asp
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Mer 22 Avr 2009 - 16:46

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   

Revenir en haut Aller en bas
 
JSF F-35 Lightning II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 36Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 20 ... 36  Suivant
 Sujets similaires
-
» SU-35 Sukhoi, F-35 Lightning, F-22 Raptor
» L' lightning
» Spotlight (Grease Lightning)
» if you ride like lightning you're gonna crash like thunder + priaspen
» If i was a pokemon, i'd be pikachu - Cute but lightning

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Aviation militaire-
Sauter vers: