Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 JSF F-35 Lightning II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 16 Mar 2017 - 23:26

Citation :
16 mars 2017 | Par Antony Angrand

Premier tir d'un ASRAAM par un F-35



Ci-dessus, le tout premier tir d'un missile européen, de conception britannique, ASRAAM par un F-35. © MBDA



Le premier tir d'un missile ASRAAM depuis un F-35 s'est effectué récemment à l'issue d'une campagne d'essais comprenant aussi bien des tirs que des essais en vol, lesquels ont été simultanément conduits à la base navale de NAS Patuxent River et à la base aérienne d'Edwards AFB.

Ces essais de développement ont lieu dans le cadre de l'intégration du missile à guidage infrarouge et à courte portée ASRAAM sur le F-35 britannique. C'est également le premier tir de ce missile de conception britannique depuis le chasseur furtif américain. Ces essais ont vu la participation d'équipes intégrées de Lockheed Martin, de Northrop Grumman, de BAE Systems et de MBDA.

http://www.air-cosmos.com/premier-tir-d-un-asraam-par-un-f-35-91667
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Lun 8 Mai 2017 - 18:29

Citation :
07/05/2017

Le premier F-35B assemblé en Italie !





Le premier Lockheed-Martin F-35B assemblé hors des Etats-Unis est sorti de la chaine d’assemblage italienne de Cameri. L’avionneur italien Leonardo est partenaire de Lockheed-Martin pour le montage des F-35A et dorénavant du F-35B. L’entreprise italienne assemble également des ailes pour le F-35A en tant que fournisseur de deuxième source de Lockheed-Martin.

Parallèlement à Cameri, Lockheed-Martin exploite deux autres centres, à Fort Worth et à Nagoya, au Japon. Cameri est le seul établissement étranger à construire la variante STOVL et produira 30 F-35B et 60 F-35A pour l'Italie, ainsi que 29 F-35A pour l'Aviation royale néerlandaise. L’usine Leonardo de Cameri a déjà livré sept F-35A.

Ce premier F-35B n° BL-1 doit effectuer son vol inaugural pour la fin du mois d'août, avec une livraison prévue au ministère italien de la Défense en novembre. À la suite d'essais en vol, un pilote italien pilotera le BL-1 jusqu’au centre du Naval Air Station de Patuxent River dans le Maryland, au début de l’année 2018 pour effectuer la certification des effets environnementaux électromagnétiques requis.



La variante F-35B :

La variante du F-35B STOVL (Short TakeOff/Vertical Landing, ou décollage court et atterrissage vertical) cette version possède une soufflante intégrée verticalement dans le fuselage, à l'arrière du cockpit (utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage), ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas. La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes (- 24,22 % par rapport à la version F-35A).Cette variante du F-35 est celle qui sera livrée à l'US Marines Corps et la Royal Air Force.



Photos : Le premier F-35B assemblé en Italie@ Leonardo/Lockheed-Martin

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/05/07/le-premier-f-35b-assemble-en-italie-863595.html
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1793
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Mar 16 Mai 2017 - 22:08

Citation :

Dog Days Are Over? F-35 May Finally Be Fixed


Nagging issues with the ejection process from Lockheed Martin’s F-35A fighter jets have been resolved, according to the US Defense Department.





Pilots weighing less than 136 pounds (about 62 kilograms) have long faced an "elevated level of risk" of a potentially lethal neck injury in the single-seat fifth generation jet. Now, lighter helmets and other modifications have solved those problems, the Air Force reports.

Previous iterations of the pilot’s helmet were too heavy, Sputnik reported. On Monday, flight restrictions for lighter pilots were removed, the Secretary of the US Air Force Public Affairs office said in an announcement.

The total helmet weight has "finally" decreased, USAF added. Other modifications include a head support gadget in the back of the helmet to mitigate the possibility of the pilot’s head whipping backward while bailing out of the plane, the statement said. Reconfiguring how the parachute was deployed to lower "parachute opening forces" also played into the new solution.

Air Force F-35 program leader Brig. Gen. Scott Pleus "personally briefed every single F-35 pilot" wearing a USAF uniform, he said.

"I’ve flown in this seat myself and believe, with these modifications, this is the safest ejection seat I’ve ever flown," Pleus noted.

Engineers removed the helmet’s external visor, which included a clear lens and a sun lens, to cut its weight from 5.1 to 4.6 pounds, the former F-16 Fighting Falcon pilot said.

Martin-Baker, the contractor tasked with designing and delivering the ejection seat, was found last year to be in violation of DoD requirements that were stipulated in the original contract. "The requirement is for the seat to be certified for any pilot weighing between 103 and 245 pounds," the Air Force said this week. More pilots will now join Air Force ranks as F-35A trained pilots as a result, but it’s not clear how many more pilots will fly the jets in addition to the 400 current F-35A pilots.

The new class of pilots will start training in the F-35s by the end of the year, Pleus told Military.com.

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Lun 5 Juin 2017 - 22:05

Citation :
5 juin 2017 | Par Emmanuel Huberdeau

Sortie d'usine du premier F-35 assemblé au Japon


Le premier F-35A assemblé au Japon. © Lockheed Martin



Le premier F-35A assemblé au Japon a été officiellement présenté. Le Japon a commandé 42 F-35A dont 38 doivent être assemblés localement.

Lockheed Martin a annoncé le "Roll Out", la sortie d'usine officielle du premier F-35A assemblé au Japon. Cette cérémonie a eu lieu le 5 juin 2017 sur le site de Komaki. Une infrastructure du groupe Mitsubishi Heavy Industries opérée avec le soutien de Lockheed Martin qui a conçu le F-35A. Le gouvernement américain supervise également les opérations.

Le Japon a sélectionné le F-35 en 2011 et a commandé pour l'heure 42 appareils. Les quatre premiers F-35A japonais ont été assemblés et livrés à Fort Worth aux Etats-Unis. Le site d'assemblage final et de contrôle de Komaki sera chargé de la livraison des 38 appareils suivants.

Une autre infrastructure japonaise sera impliquée dans le programme F-35A. L'usine de Nagoya qui sera chargée de la maintenance des appareils et de leur modernisation.

http://www.air-cosmos.com/sortie-d-usine-du-premier-f-35-assemble-au-japon-95825
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Lun 12 Juin 2017 - 22:20

Citation :
Des F-35 américains cloués au sol pour un problème d'oxygène


AFP 12/06/2017


Une cinquantaine d'avions de combat furtifs F-35A de la base aérienne américaine de Luke (Arizona, sud) sont cloués au sol depuis vendredi en raison d'un problème d'oxygène pour les pilotes, a-t-on appris lundi auprès de l'US Air Force.

A cinq reprises récemment, des pilotes de la base s’entraînant sur des F-35 ont éprouvé des symptômes d'hypoxie (manque d'oxygène) en plein vol, a expliqué l'US Air Force. A chaque fois, le système d'oxygène de secours a été mis en route, permettant au pilote de ramener son appareil à la base.

Seul le site de Luke est concerné par cette suspension des vols, les autres F-35 de l'US Air Force continuant à voler normalement dans les autres bases.

La conception de cet appareil furtif bourré d'électronique a été marquée par des retards de calendrier et des dépassements de coûts.
L'avion commence juste à être déployé dans l'US Air Force, qui dispose aujourd'hui d'une centaine d'appareils au total.

La situation à Luke n'aura "aucun impact" sur la très attendue démonstration en vol de F-35 prévue la semaine prochaine au salon aéronautique du Bourget à Paris, a affirmé lundi à l'AFP le capitaine Mark Graff, un porte-parole de l'US Air Force.

Les F-35A qui se produiront au Bourget dépendent de la base aérienne de Hill, dans l'Utah, qui n'est pas concernée par la restriction des vols, a-t-il précisé.
L'avion fabriqué par Lockheed Martin est dans le collimateur de Donald Trump, qui le trouve trop coûteux et qui a laissé planer la menace de réduire un peu les commandes prévues au profit de F/A-18 Super Hornet de Boeing.

La base aérienne de Luke est le grand centre de formation des pilotes de F-35A (version atterrissage et décollage classique). Elle entraîne des pilotes américains mais aussi des pilotes d'autres pays participant au programme F-35.

Le F-35 est le programme d'armement le plus cher de l'histoire militaire, avec un coût estimé à 400 milliards de dollars pour le Pentagone.

https://www.lorientlejour.com/article/1056796/des-f-35-americains-cloues-au-sol-pour-un-probleme-doxygene.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 29 Juin 2017 - 23:01

Citation :
29 juin 2017 | Par Antony Angrand

Nouvel écran panoramique pour le F-35

  
Le F-35 bénéficiera en 2019 d'un nouvel écran panoramique tête basse tactile, développé par la filiale américaine d'Elbit Systems. Ici, l'écran
actuel. © Lockheed Martin



Le F-35 va bénéficier d'un nouvel écran panoramique d'affichage tête basse tactile, développé par Elbit Systems et destiné à être installé en 2019.

Le Lockheed Martin F-35 va bénéficier d'un nouvel écran panoramique d'affichage tête basse dans le cockpit, lequel sera installé après 2019. Deux sociétés sont concernées, Elibit Systems et Harris.

La filiale américaine d'Elbit Systems va débuter le développement d'un nouvel écran panoramique grand format et tactile destiné au Lockheed Martin F-35, tandis que Harris développera de son côté un nouveau processeur destiné à ce même écran. Harris sera également chargée de mettre au point un nouveau système de mémoire, destiné à stocker entre autres les données relatives au système de maintenance, au logiciel utilisé pour les vols opérationnels et les missions.

Ce programme fait partie du TR3, acronyme de Technology Refreshment 3 ou troisième programme de mise à jour, puisque le programme de l'appareil furtif de Lockheed Martin a tout de même déjà seize ans. Ainsi, l'obsolescence de certains systèmes doit faire l'objet d'un traitement, comme c'est le cas avec le TR3.

http://www.air-cosmos.com/nouvel-ecran-panoramique-pour-le-f-35-97079  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 13 Juil 2017 - 22:16

Citation :
13/07/2017

Incendie d’un F-35, personnel trop confiant !





L’enquête de l'US Air Force concernant le l’incendie qui s’est déclaré, lors du démarrage du moteur d’un Lockheed-Martin F-35A le 23 septembre 2016 sur la base aérienne de Mountain Home dans l’Idaho a rendu ses conclusion.

Rappel :

L’incendie s’est déclaré lors du démarrage du moteur le 23 septembre 2016 sur la base aérienne de Mountain Home dans l’Idaho. L'avion endommagé était l'un des sept F-35A de l'escadron 61 basé à Luke en déplacement à Mountain Home. Le pilote a pu évacuer l’avion, mais a été traité à l’hôpital pour des brûlures, ainsi que trois militaires de l’équipe au sol.

Les faits :

Selon le rapport d’enquête, le feu s’est déclaré lors du démarrage du moteur par un fort vent arrière. En effet, un fort vent de 30kt était actif pendant que le moteur Pratt & Whitney F135 a commencé une séquence de démarrage, forçant un retour de l'air chaud dans l'entrée de la tuyère de l’avion.

À mesure que la température de l'air augmentait, pendant que l’APU continuait d’alimenter le démarrage de la turbine en énergie électrique, une série de dysfonctionnements s'est produite. La densité inférieure de l'air produisait un couple insuffisant nécessaire au moteur, ce qui a ralentit la rotation de la section de la turbine.

Dans le même temps, le carburant a continué à alimenter le moteur à un rythme croissant, ce qui a poussé à un feu de moteur avec les gaz d'échappement. Le vent arrière a permis à l’incendie de se propager rapidement à travers l'avion et a causé des dommages importants à l’arrière de celui-ci.

Les conclusions du rapport :

Le rapport reproche un manque de sensibilisation et de formation aux pilotes et aux mécaniciens en ce qui concerne les conditions de vent arrière lors d'un démarrage du moteur. Une liste de contrôle du pilote comprenait un avertissement que les vents arrières forts peuvent pendant le démarrage d'un moteur provoquer une panne de l’APU. Cependant, la check-list du constructeur ne précisait pas la limite de vent arrière à ne pas dépasser. Le processus de démarrage du moteur du F-35A est fortement automatisé a conduit le pilote à croire que l'avion pouvait traité la plupart des procédures de départ de manière autonome. De plus, les données du moteur sont restées au « vert » et le pilote a supposé qu'il n'y avait aucun problème pour ce démarrage.

Les faits démontrent que si le pilote avait été mieux formés et que les limites de démarrage avec un fort vent arrière avait connues, le pilote et les mécaniciens au sol auraient pu identifier le problème plus tôt. L’équipe a par ailleurs eu trop confiance dans les systèmes de l’avion.

Selon le colonel Dale Hetke, de l'USAF, qui a mené l'enquête. "Cette conscience vague a conduit à une formation insuffisante pour les démarrages de moteurs avec un vent arrière. La formation a également entraîné une complaisance et une dépendance excessive à l'automatisation des aéronefs ».

Le service n'a pas encore déterminé les coûts totaux, mais estime que les dommages a l’avion coûteront plus de 17 millions de dollars.



Photos : 1 F-35A au démarrage 2 Une partie des dégâts de l’incendie du 23 septembre@ USAF

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/07/13/incendie-d-un-f-35-personnel-trop-confiant-863966.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Lun 17 Juil 2017 - 19:02

Citation :
L’avion de combat F-35 pourrait coûter bien plus cher que prévu à la défense britannique


Posté dans Europe, Forces aériennes par Laurent Lagneau Le 17-07-2017




À terme, la Royal Air Force (RAF) et la Fleet Air Arm (l’aéronavale britannique) mettront en oeuvre 138 avions dits de 5e génération F-35 Lightning II, développé par l’américain Lockheed-Martin, avec l’appui d’autres industriels, comme BAE Systems.

Pour le moment, Londres a commandé 48 exemplaires de la version B de cet appareil, c’est à dire la celle dite STOVL (décollage court et atterrissage vertical). Quant aux 90 autres, le choix du modèle n’a pas encore été arrêté, comme l’a récemment indiqué Frederick Curzon, ministre d’État à la Défense et aussi chef adjoint de la Chambre des Lords.

« La première tranche de 48 appareils seront des F-35B, qui seront exploitée conjointement par la Royal Air Force et la Royal Navy […] La décision sur la variante des tranches suivantes de Lightning sera prise au moment opportun », a-t-il en effet déclaré.

Cela étant, l’édition dominicale du quotidien The Times s’est penchée sur le coût des F-35B attendus par l’aviation britannique. Selon une évaluation de Lockheed-Martin, le prix unitaire des appareils destinés au Royaume-Uni serait compris entre 77 et 100 millions de livres sterling (soit entre 83 et 113,9 millions d’euros). Ce qui est largement sous-évalué selon les calculs du journal londonien, qui a mené son enquête sur ce sujet.

En effet, selon The Times, il faudrait prendre en compte des « coûts cachés » susceptibles de faire grimper la facture d’au moins 50%. Pour autant, l’avion de Lockheed-Martin n’est pas totalement en cause. Cette hausse des coûts aurait plusieurs causes, dont l’incapacité des F-35B à transmettre des données aux navires de la Royal Navy ainsi qu’aux autres appareils d’ancienne génération sans « révéler leur position ».

En outre, poursuit le journal britannique, le « système logiciel de l’avion, vulnérable à une cyberattaque, ne peut pas être testé de manière indépendante par le Royaume-Uni » et le « département responsable des réseaux informatiques essentiels au fonctionnement de l’avion doit trouver 400 millions de livres d’économies cette année. »

Cela étant, le ministère britannique de la Défense [MoD] a répondu qu’il ne confirmait pas le montant de 150 millions de livres sterling avancé par The Times. Toutefois, il a admis que les questions soulevées par le journal étaient déjà prises en compte par ses services et le Joint Strike Fighter Program office. Mais il a aussi fait valoir que les coûts étaient maîtrisés et que le F-35B « offre la meilleure capacité pour nos forces armées. »

Reste que selon le Selected Acquision report, un rapport soumis au Congrès américain et confirmé par le Joint Program Office et le chef du programme F-35 au Pentagone, l’amiral Mat Winter, le coût d’acquisition de l’avion de Lockheed-Martin pour les forces américaines devrait augmenter de 27,5 milliards, en raison « d’ajustements réalisés au niveau de la planification de la production des appareils. » Au total, la note dépasserait les 406 milliards de dollars.

http://www.opex360.com/2017/07/17/lavion-de-combat-f-35-pourrait-couter-bien-plus-cher-que-prevu-la-defense-britannique/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Sam 22 Juil 2017 - 16:20

Citation :
Le système de vision nocturne du casque des pilotes de F-35 fonctionne mal


Posté dans Forces aériennes, Technologie par Laurent Lagneau Le 22-07-2017




Développé, non sans difficultés, par la co-entreprise Rockwell Collins ESA Vision Systems LLC, le casque Gen III F-35 « Helmet Mounted Display System » (HMDS) qui doit équiper les pilotes de l’avion dit de 5e génération F-35 Lightning II a un problème : son système de vision nocturne ne fonctionne pas comme il le devrait quand la lune est cachée par les nuages.

Tel est, en tout cas, le résultat d’essais conduits en novembre dernier ment avec un F-35B (la version STOVL, c’est à dire à décollage court et à atterrissage vertical) à bord du navire d’assaut amphibie USS America. Au cours de l’un d’entre eux, effectué dans des conditions d’obscurité totale, le pilote de l’appareil devait poser son appareil verticalement sur le pont du bâtiment.

Sur la vidéo de cet essai (voir ici, à 28 minutes et 30 secondes), l’on voit que le pilote a du mal à distinguer la silhouette du navire sur lequel il doit se poser. Et il tourne la tête à plusieurs reprises pour chercher des points de repères familiers afin de pouvoir trouver la position où il doit atterrir.

« Quand un pilote d’essai du F-35B a atterri sur l’USS America pendant une nuit sans lune en novembre, il n’a pas pu voir le pont. Alors il a dû deviner où il était », a raconté le lieutenant-colonel Tom Fields, directeur des essais en vol du F-35.

« Il est devenu très clair que l’image avec laquelle travaillait le pilote n’était pas satisfaisante pour faire n’importe quelle opération à proximité immédiate du navire », a commenté Erik Gutekunst, un ingénieur spécialiste de la sécurité des vols.

Selon Military.com, Joe Della Vedova, un porte-parole du F-35 Joint Program Office a reconnu ce problème. Le système de vision nocturne « n’a pas fonctionné comme prévu dans des conditions de faible luminosité », ce qui « a augmenté la charge de travail du pilote lors de l’appontage. »

Toutefois, le porte-parole s’est voulu rassurant. « Il y aura plusieurs changements dans le logiciel qui amélioreront les performances du système de vision nocturne à faible niveau de luminosité », a-t-il dit. « Ces changements seront mis en oeuvre dans les prochains mois et disponibles pour des essais dès cet automne », a-t-il ajouté.

Déjà, des pilotes ont fait état de problèmes avec la lumière verte qui, générée par la visière, peut être aveuglante lors des atterrissages nocturnes. En outre, l’ex-directeur du programme F-35 au Pentagone, le général Christopher Bogdan, avait admis que la « symbologie » sur le casque était encore « trop distrayante » malgré les tentatives de correction.

Le prix du casque Gen III F-35 « Helmet Mounted Display System » est d’environ 400.000 dollars. Fonctionnant grâce à la technologie DAS (Distributed Aperture System) de Northrop Grumman et avec les 6 caméras dont est doté le F-35, il donne au pilote une vision à 360°. Les images et les données s’affichent sur la visière grâce à une système d’affichage tête haute.

« Quand le casque est réglé correctement aux yeux du pilote, vous entrez quasiment dans un autre monde, où toute l’information arrive. Vous pouvez regarder à travers les yeux du chasseur et observer le monde tel que lui le voit », avait confié un pilote de F-35 au Washington Post, en août 2015.



http://www.opex360.com/2017/07/22/le-systeme-de-vision-nocturne-du-casque-des-pilotes-de-f-35-fonctionne-mal/
Revenir en haut Aller en bas
Silent Urban SERE
Caporal
Caporal
avatar

messages : 142
Inscrit le : 04/03/2017
Localisation : Barcelone
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 27 Juil 2017 - 22:29

Artícle de Giovanni de Briganti sur la demostratión aérienne d'un F35A le 19 de juin durant le SIAE 2017 (le vidéo de la demostratión inclui dans  l'artícle):
F-35 Paris Flight Demo: Much Ado About Nothing
https://t.co/jiuBKU6gHZ

Débat entre TC David Berke y Pierre Sprey sur le F35 durant le programme de radio Crossfire de Lara Seligman:
1er Partie :
http://m.aviationweek.com/defense/podcast-f-35-crossfire-part-1
2éme Partie :
http://aviationweek.com/combat-aircraft/podcast-f-35-crossfire-part-2



_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 5 Oct 2017 - 20:12

Citation :
05/10/2017

Le F-35, une machine à broyer la concurrence européenne !




En marge de la décision belge de refuser l’offre du Rafale, petit retour sur la machine à écraser la concurrence que représente le Lockheed-Martin F-35.

Refus de l’offre française :

En septembre dernier, la France a tenté un coup de poker en voulant contourner l’appel d’offre de la Belgique pour remplacer sa flotte de F-16. Le cahier des charges étant un peu trop en faveur du F-35 américain. La réponse belge est tombée : Le ministre de la Défense Steven Vandeput estime non-recevable la contre-offre française avec son avion le Rafale. Le sujet était abordé mercredi matin en commission des achats militaires de la Chambre.

Une proposition indéquate :

Si l’offre du gouvernement français était intéressante en terme de collaboration et de prix, celle-ci n’est pas acceptable du point de vue juridique "car elle n'entre pas dans la procédure de marche public lancé le 17 mars".

Mais le ministre belge n’en reste pas là, selon ses dires, la lettre de deux pages envoyée par la ministre française des Armées Florence Parly a été rédigée en français, alors que le document devait être écrit en anglais (la Belgique étant bilingue). Par ailleurs, aucune des 164 questions contenues dans le RfP pour permettre une évaluation complète n'a été remplie par la lettre de la ministre française.

Pour terminer, le nom du ministre belge Steven Vandeput aurait été écorché par son homologue française ! L’aventure du Rafale semble tourner à l’histoire belge, malheureusement.

Ce F-35 qui ne laisse personne indifférent :

Le Lockheed-Martin F-35 « Lightning II » ou « Joint Strike Fighter » (JSF) ne laisse personne indifférent, que ce soit pour ses nombreux problèmes de développement ou ses coûts faramineux. Mais aussi pour les espoirs qu’il suscite en tant qu’outil aérien de demain.

La genèse :

Le F-35 a été développé dans le cadre du programme établi « Joint Strike Fighter » en 1993 avec comme objectif d'équiper du même appareil les trois composantes aériennes des forces armées américaines (l’USAF, L’USN, L ‘USMC). A l’origine l’avionneur espérait produire 4'000 exemplaires, mais aujourd’hui le chiffre d’un peu plus de 3’000 est avancé.

Le programme le plus cher:

Le coût unitaire du F-35 était estimé à 69 millions de dollars en octobre 2001. Au lancement du programme, celui-ci à augmenté de 89%. Aujourd’hui, il a atteint les 130,6 millions par avion, selon le dernier rapport du GAO à ce sujet publié en avril dernier. Le GAO américain a estimé que les surcoûts gigantesques risquent de menacer, à terme, le financement d'autres programmes.

L’autre problème concerne le prix à l’heure de vol, 70% des 1’000 milliards de dollars que l'armée américaine estime devoir dépenser pour acquérir et faire voler les avions pendant toute leur durée de vie (estimée à 50 ans) ne financeront que leur utilisation.

Pour tenter de diminuer les coûts, il faut vendre et rallier d’autres pays au programme afin de partager les charges. Pour cela, les clients étrangers sont amenés à cotiser au sein du développement de l’avion.

Tuer la concurrence:

Mais cette façon de faire à un but : tuer la concurrence ! En effet, les Etats-Unis ne partagent pas la technologie, le retour industriel passe intégralement aux Etats-Unis. Une sorte de cercle vicieux. Les clients se retrouvent donc complètement dépendants des Etats-Unis, car ils n’ont plus les moyens technologiques de développer leurs propres matériels ou de se diversifier.

Le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Italie et le Danemark ont rejoint le programme F-35. Ces quatre pays ont investi 5 milliards de dollars dans le programme, soit près de 50% du budget annuel de recherche et développement militaire européen. C’est également un coût proche du programme complet de recherche et de développement d’un avion de combat européen de type Rafale (R&D). Pas un euro n’est actuellement investi dans un futur programme d’avion de combat européen.

Des problèmes à n’en plus finir:

Le programme F-35 est le champion des retards accumulés soit près 7 ans en 2014 par rapport au calendrier initial et un dépassement de budget estimé à 68 % au mois de juillet 2014.. De plus, aucun des 131 appareils achetés et livrés n'est encore opérationnel. L’avionneur Lockheed Martin reconnaît qu’il a encore beaucoup à faire, avant de pouvoir livrer une F-35, pleinement opérationnel. Car la liste des problèmes est longue. Certes, tous les nouveaux avions connaissent des maladies de jeunesse, mais le cas du « Lightning II » est un cas à part. Si, de nombreux problèmes font aujourd’hui partie du passé, il en reste d’autres, pire de nouveaux apparaissent encore. Il serait impossible de lister ici la problématique qui gangrène l’avion tellement la liste est grande, mais en voici quelques-uns :

Disfonctionnement de l'algorithme de concentration d'oxygène de l’Obogs.

La vision nocturne qui n'est pas au point, ce qui induit des difficultés pour atterrir dans le noir.

Des problèmes de GPS qui transmettent parfois par erreur la position de l'avion à l'ennemi.

Surchauffe de la soute à armement, qui oblige une ouverture en plein vol pour la refroidir.

Echec de la fusion des données obtetues par les différents capteurs.

Vulnérabilité à la foudre.

Mais ce qui est incroyable vient du fait que chaque problème réglé en provoque un autre ailleurs et l’adaptation des logiciels dégrade des systèmes qui fonctionnaient bien avec une version antérieure. Autre exemple de problème concerne la maintenance. Le système de maintenance ALIS (Autonomic Logistics information System) centralisé aux Etats-Unis pour l’ensemble des utilisateurs n’offre pas les sécurités nécessaires en matière de cyberguerre. Il faut dire que, si un hacker arrive à pénétrer le système ALIS, qui communique depuis chaque avion directement au sol, il aura accès à l’ensemble de la gestion de la maintenance cellule, des systèmes de missions et des clés cryptographiques utilisées sur chaque F-35 en service.

Pour les israéliens, le système centralisé de maintenance de Lockheed Martin représente une dépendance vis-à-vis des Etats-Unis inacceptable d’une part et dangereuse de l’autre. Les industriels israéliens à travers la société Israël Aerospace Industry (IAI) se préparent à l’installation d’un service de maintenance complet. Israël prévoit de mettre en place son propre pare-feu pour vous assurer que l'information privilégiée ne passe pas entre les Etats-Unis et israéliens via un système externe, tel que le système Autonomic Logistics information (ALIS). De plus, pour Israël il est inconcevable de rester dépendant en matière de pièces détachées. Pour ce faire le pays va constituer son propre stock pour garder son autonomie en cas de conflit.

Et pourtant l’avion se vend :



Et pourtant malgré ses nombreux déboires, le F-35 se vend plutôt bien. Nombreux sont les pays qui ont déjà opté pour cet appareil pour en faire leur futur et unique avion de combat ou comme Israël, en tant que complément indispensable à la modernisation des unités aériennes. L’Etat Hébreu considère que le F-35 permettra de maintenir une suprématie aérienne et son avance qualitative technologique dans la région, notamment en matière de dissuasion, mais également en cas de frappes préventives. Par contre, du fait du nombre réduit de F-35, l’ossature du combat aérien sera maintenu avec les F-15 et F-16 modernisés.

L’engouement pour le F-35 tient à deux facteurs. Le premier est constitué d’un marketing très travaillé qui a été mis en place par l’avionneur, dès le début du lancement du programme et destiné aux nombreux utilisateurs de l’actuel F-16. L’objectif était de convaincre ceux-ci, que le F-35 est le digne et unique remplaçant des « Fighting Falcon ».

La seconde raison est plus technologique. En effet, le F-35 Lockheed Martin n’est pas seulement un avion, mais une « plate-forme pour système d’arme flexible et adaptable ». Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’avion est destiné à servir de centre pouvant coordonner différents moyens : des drones ou des missiles qui participeront à la bataille à ses côtés.

Les avions européens sont-ils battus ?



Immanquablement, les coûts et les problèmes de développements du F-35 vont diminuer à l’avenir, rendant ainsi, l’avion plus attrayant encore sur le marché des nouveaux avions de combat. Reste que la maintenance des matériaux furtifs continuera d’imposer des coûts élevés aux utilisateurs et le téléchargement à distance et ses problèmes de cyberattaques ne feront qu’empirer dans un monde toujours plus connecté.

Les avions européens que sont les Rafale, Eurofighter et Gripen n’ont pas dit leurs derniers mots pour autant. En matière de capacités en tant que plateforme d’armes, ceux-ci n’ont pas encore atteint leur pleine capacité. Les trois appareils vont même évoluer prochainement dans ce sens avec une augmentation de la puissance électronique. Chez Dassault on commence à préparer le futur standard F4 du Rafale et chez Saab c’est la version MS22 du Gripen E qui se dessine. Le consortium AirbusDS/Eurofighter prépare lui aussi une telle amélioration pour le standard T3. Dans les trois cas les améliorations des logiciels et de la puissance électronique doivent justement permettre d’exploiter de nouvelles capacités à travers les censeurs comme les radars AESA, mais également rendre la fusion électronique encore plus rapide et permettre de nouvelles applications de connectivité immédiate avec l’ensemble des forces en activités (air, sol, mer). Ce sont d’ailleurs ces trois nouveaux standards qui pourront être disponibles pour notre pays dès 2025. De fait, l’Europe a encore son mot à dire en matière d’aéronefs militaires et la récente déclaration franco-allemande sur l’avenir peut être rassurante pour autant que les erreurs du passés puissent être comprises.


Photos : 1 F-35A israéliens @IAF 2 Le simulateur du F-35 lors du meeting Breitling Airshow à Sion @ P.Kümmerling[ b] 3 [/b]Rafale, Eurofighter, Gripen @ vue d’artiste

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/10/05/le-f-35-une-machine-a-broyer-la-concurrence-europeenne-864465.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Dim 29 Oct 2017 - 17:38

Citation :
29/10/2017

F-35, pas assez de pièces de rechanges !




Un nouveau problème gangrène la mise en service du nouvel avion de combat américain Lockheed-Martin F-35. En effet, il s’avère que les besoins en matière de pièces de rechange ont été jusqu’ici sous-estimés.

Actuellement, près de 250 F-35 sont en service et cette flotte devrait tripler d’ici 2021. Hors, le nouveau jet n’a pas pu voler durant 22% du temps entre janvier et août en 2017 en raison de la pénurie de pièces de rechange, selon un rapport du Government Accountability Office (GAO) publié cette semaine à Washington.

La maintenance a accumulé six ans de retard, ce qui a entraîné un délai moyen de réparation des pièces de 172 jours, soit le double de l'objectif du programme. L'achat de pièces prend de deux à trois ans, y compris une longue période contractuelle suivie d'un délai supplémentaire pour produire des pièces.

Soucis pour l’US Navy et l’USMC :

Le US Marine Corps et l’US Navy prévoient de déployer le F-35 sur les navires après 2018, mais ils ne pourront pas le faire sans une maintenance nécessaire en mer. Pendant ce temps, le programme continue de se heurter à des retards dans le système d'information logistique autonome (ALIS), un système de maintien en puissance complexe que certains partenaires internationaux du F-35 rejettent.

Il semble donc, qu’une fois les livraisons terminées, le programme continuera de faire face à des problèmes de maintien en puissance, puisque le Pentagone n'a pas identifié toutes les données techniques requises de l'entrepreneur principal pour assurer la performance et le soutien du système d'armes, selon le GAO.

« En 2014, nous avons recommandé que le bureau du programme élabore une stratégie à long terme pour inclure l'identification de tous les besoins des données techniques critiques et de leurs coûts associés », déclare le GAO. "En septembre 2017, le programme a pris quelques mesures pour développer une stratégie, mais il n'a pas identifié tous les besoins critiques et leurs coûts associés."

Photo : le F-35 de Lockheed-Martin @ USAF

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/10/29/f-35-pas-assez-de-pieces-de-rechanges-864606.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 2 Nov 2017 - 22:48

Citation :
2 nov. 2017 | Par Antony Angrand

Corrosion sur les F-35, les livraisons interrompues pendant un mois

  
Le F-35 est victime de problèmes de corrosion. Lockheed Martin a oublié d'appliquer un enduit anti-corrosion sur certains ajutages de panneaux
de la cellule de l'appareil. © USAF



Lockheed Martin a stoppé les livraisons de son chasseur furtif F-35 pour un mois. En cause, la découverte de problèmes de corrosion excessive sur des fixations des panneaux de fuselage au cours d'une séquence de maintenance, sur la base aérienne de Hill AFB, dans l'Utah, aux Etats-Unis.

Une enquête menée par le gouvernement américain et l'industrie aéronautique  a permis de découvrir que Lockheed Martin avait oublié d'appliquer une couche de primaire, soit un enduit anti-corrosion, au niveau des ajutages recevant les boulons de retenue des fixations des panneaux. "Ceci ne pose pas de problèmes de sécurité pour la flotte de F-35 ni pour les opérations qu'ils réalisent" a commenté le département de la défense.

Le JPO, Lockheed Martin ainsi que les pays partenaires développent une méthode d'inspection visant les 250 F-35 déjà livrés ainsi qu'un processus de réparation des panneaux concernés. “En attendant, le primaire sera appliqué sur les ajutages des avions au sol, puisque les panneaux sont déposés au cours de la maintenance de routine des F-35 en opérations" a déclaré le JPO.

http://www.air-cosmos.com/corrosion-sur-les-f-35-les-livraisons-interrompues-pendant-un-mois-102585  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Dim 5 Nov 2017 - 22:42

Citation :
05/11/2017

Au Danemark les critiques s’envolent sur le F-35 !




Une nouvelle polémique vient d’éclater à propos du programme de l’avion de combat de Lockheed-Martin F-35 « Lightning II ». Celle-ci, se déroule chez un client européen au Danemark et concerne des problèmes de coûts et la diminution de la capacité de combat future du pays.

Pas assez d’avions et trop cher :

Selon le National Audit Office, le ministère de la Défense du Danemark a été trop optimiste pour calculer ce que les avions de combat F-35 pourront faire, par exemple, en terme d’heures de vol. Les 27 Lockheed-Martin F-35A ne pourront purement et simplement pas compenser en terme de dotation minimale la flotte actuelle de 44 F-16.

Dans le même temps, il existe un risque important que le coût total de l’acquisition dépasse les 66 milliards de l’ensemble de la durée programme, soit 30 ans.

Pour la Force aérienne du Danemark, une future flotte de 27 F-35 ne permettrait pas de résoudre les tâches promises et le Danemark se retrouvera avec une Force aérienne plus faible qu’aujourd’hui.

Selon le professeur de politique internationale de l'Université de Copenhague Ole Wæver, le Danemark pourrait être contraint d'acheter plus d'avions de combat ou de réduire le nombre de tâches. L'expert en défense Peter Viggo Jakobsen, de l'Académie de la Défense, critique le ministère de la Défense pour avoir « reculé » afin de s'assurer que le F-35 puisse remporter la compétition sur deux autres avions en concurrence.

Rappel :

C’est au mois de mai 2016 que le ministère de la défense et le gouvernement du Danemark ont ​​recommandé la sélection du Lockheed-Martin F-35A « Lightning II » comme futur avion de combat pour le pays. Cette décision fait suite à une réévaluation. La décision finale a été annoncée par le Premier ministre Lars Løkke Rasmussen et le ministre de la Défense Peter Christensen. Trois appareils étaient concernés, l’Airbus DS Eurofighter, le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » et le Lockheed-Martin F-35.

Photo : Le F-35 est censé venir remplacer les F-16 au Danemark@ Lockheed Martin.

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/11/05/au-danemark-les-critiques-s-envolent-sur-le-f-35-864650.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   Jeu 16 Nov 2017 - 21:07

Citation :
16 nov. 2017 | Par Benoit Gilson

Asco un peu plus sur le F-35


L'industriel belge ASCO embarque un peu plus sur le F-35. © Lockheed Martin



Asco vient de remporter un nouveau contrat sur le F-35 de Lockheed. L’industriel belge fournit déjà depuis plusieurs années les grands bulkheads en titane du F-35 depuis son usine de Vancouver. Asco fournira désormais également les volets à grande vitesse (Flaperon Spars, à savoir une partie du bec de bord de fuite) de l’avion de combat américain. Ce contrat, passé par Fokker Technologie, implique la fabrication et le traitement de surface intégré de ces volets hautement complexes en titane.

Ces composants de volets seront ensuite assemblés par Fokker qui livrera les volets complets aux usines de Lockheed à Fort Worth au Texas. Si ce contrat permet de conforter Asco dans ses spécialités d’usinage de pièces complexes, il est également appréciable dans le cadre du marché de remplacement des F-16 belges pour lequel le F-35 semble bien placé. En effet, alors que l’industrie belge attend toujours des gestes concrets de la part des différents concurrents en termes de retour potentiel pour ce marché, Lockheed et ASCO marquent de précieux points.

http://www.air-cosmos.com/asco-un-peu-plus-sur-le-f-35-103237
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JSF F-35 Lightning II   

Revenir en haut Aller en bas
 
JSF F-35 Lightning II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 36 sur 36Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36
 Sujets similaires
-
» SU-35 Sukhoi, F-35 Lightning, F-22 Raptor
» L' lightning
» Spotlight (Grease Lightning)
» if you ride like lightning you're gonna crash like thunder + priaspen
» If i was a pokemon, i'd be pikachu - Cute but lightning

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Aviation militaire-
Sauter vers: