Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 21 ... 36  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Sam 29 Aoû 2009 - 3:50

mais il y´avait le contrat de San Leon (page13) avec le test de la nouvelle technologie Question
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Sam 29 Aoû 2009 - 4:04

L'info m'a échappée Embarassed Mais il s'agit bien justement d'une technologie nouvelle. Quand Benkhadra a présenté les options qui se présentent au Maroc en matière de production d'énergie, aux cours des assises sur l'énergie, en mars de cette année, il ne devait pas encore être question de cette possibilité. Je me rappelle qu'elle avait expliqué une fois que le problème avec la technologie necessaire pour extraire de l'huile des shistes bitumineux, c'est qu'elle n'est pas universelle, chaque condition géologique exigeant sa propre approche. Ce qui est valable quelque part dans le monde ne l'est pas forcément partout. Mais si les Américains ont trouvé la technologie miracle...Cool
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Sam 29 Aoû 2009 - 4:08

bonsoir les amis,
Même si nouvelle technologie il y a, les schistes ne sont pas rentable économiquement; temps qu'on peut extraire du pétrole (bien liquide) Smile et en differente qualités. Il ne faut pas oublier non plus qu'il reste encore une grosse reserve mondiale qu'est la caspienne et qui selon les estimations, serait équivalente à celle de l'europe du nord. elle fait partie d'ailleur des raisons des conflits avec l'Iran pour une question de parts; avec l'Afghanistan pour le pipline vers la mer de chine....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mar 1 Sep 2009 - 3:38

Citation :

Prospection pétrolière: Nouveaux investissements

Les deux sociétés pétrolières islandaise «Oil and Gas» et irlandaise «Circle Oil» ont décidé d’augmenter leurs investissements dans le secteur de prospection d’énergie.

En effet, et suite aux contrats établis avec l’ONHYM, des indices ont confirmé les importantes découvertes du stock de gaz dans le nord de Rabat. Les deux sociétés cèderont leurs parts à d’autres entreprises pétrolières et émettront de nouvelles actions avec un prix bas par rapport au marché. L’objectif est d’avoir de quoi financer leurs projets au Maroc. De plus, «Circle Oil» a affirmé la poursuite de ses forages à la recherche de nouveaux gisements de gaz et de pétrole au Maroc.

L'Economiste - Lundi 31 août - 11h47
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Ven 8 Jan 2010 - 13:57

Citation :
Autre élément : dans 2 ans, Alger pourra transporter son gaz en europe via un pipeline sous marin, et ne passera plus par le maroc, qui devra se trouver un autre fournisseur et le qatar possède les seconde reserves dans le monde. Lorsque le maroc a solliciter la sonatrach pour l'achat d'1Mds $ de gaz annuel pour alimenter sa nouvelle usine à cycle combiné, il s'est vu oposer une fin de non recevoir. Il est donc clair qu'Alger veut priver le maroc de la manne que represente le passage par son pays du gazoduc actuel. Et comme le qatar envisage aussi d'augmenter ses ventes de gaz en europe...ça nous fait un billlard a trois bande (puisque j'imagine bien la France se choisir egalement un autre fournisseur qu'Alger (le fait qu'Alger a systématiquement écarté la france des appels d'offres, n'a pas été digéré 'fremm, helico...) et le recent code d'investissement algerien ne manque pas de poser pb a la France. Je crois que la France qui a tenté de maintenir une certaines equidistance au maghreb, a fini par trancher.....

nota: Boutef qui devait se rendre en france en fin d'année, a purement annulé ! et c'est rendu en espagne, histoire de tenter de surfer sur la vague haidar : puisque au menu avec Zapatéro ce fut : energie et SO ! Le pb est que la perte du procès d'entreprise espagnol face a Sonatrach et l'absence de retour de l'espagne sur la possibilité de commercialiser son energie en direct, rend cette piste de subsitution, bien aléatoire.

PGM


L'Algerie n'a jamais refusé de vendre du Gaz au Maroc PGM, je dirais même que c'est dans son intérêt, d'ailleurs le Maroc achètera du Gaz Algérien pour sa Centrale Gaz/Solaire actuellement en construction.
C'est le Maroc qui s'approvisionnait ailleurs en Gaz et pétrole pour ne pas dépendre de l'Algérie comme en Iran AS etc.
L'Algerie a construit a l'époque les Gazoducs traversant la Tunisie et le Maroc dans l'esprit de l'Union Maghrebine, il a coûte 850 Millions USD alors que le Medgaz en coûte 900 USD sans payer de droit de passage, ce n'est pas contre le Maroc puisqu'un second est en construction le GALCI qui rejoindra la Sardaigne, corse puis Italie sans passer par la Tunisie... Decision economique pas Politique.

Concernant la France, elle vient de remporter avec Total l'exploitation d'une des plus prometteuse zone non exploré d'Algérie, concernant les contrats Militaire rien n'est encore joué, si elle perd c'est qu'elle ne répond pas aux exigences techniques des Militaires.

La visite en Espagne de Boutefest prevu longtemps avant l'affair Haidar, il n'y a aucun rapprochement a fair entre les deux. j'imagine pas des chefs d'etat decidé d'une visite de 3 jours en deux semaines, les visites sont prevu plusieurs mois a l'avance et il suffit de fair une recherche Google pour trouver les articles de presse annoncant la visite.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9809
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Ven 8 Jan 2010 - 15:24

@doc,

Je me référais a cette info :
http://pipevent.wordpress.com/2008/07/16/algerie-sonatrach-reserve-toujours-sa-reponse-concernant-une-vente-de-gaz-au-maroc/

ou il apprait qu'alger ne vend pas de gaz a rabat, mais verse un droit de passage. Le maroc achète meme du gaz algerien à l'espagne...
A ma connaissance la demande de fourniture d' 1 mds de M3/an date de début 2008 et a ce jour, je n'ai pas trouvé d'info disant que cela a aboutie, mais le simple fait qu'une réponse a une demande aussi simple (les canalisations existent, le gaz est disponible, et les 2 pays sont frontalier...) prenne 2 ans sans obtenir de réponse, confère un aspect politique au dossier.


Sur la visite en espagne, il suffit de lire la présentation par la presse de l'ordre du jour de la rencontre, pour se persuader que Boutef embarque toujours ce dossier avec lui, quelque soit le contexte et le pays visité :
http://www.tsa-algerie.com/diplomatie/energie-et-sahara-occidental-au-menu-de-la-visite-officielle-de-bouteflika_8942.html

ILs auraient pu échanger sur le sommet de copenhague, le climat, la crise internationale, le PO etc....non, ce fut energie et SO, alors qu'en dehors de l'episode Haidar, ce dossier ne connait pas de developpement particulier et n'est sensé interressé Alger qu'accessoirement (non parti au conflit ?).

Pour l'armement, je pense que le choix de prendre des FREMM italiennes (sans préjugé de l'Issu de ce contrat) plutot que francaises relèvent du choix politique, et il est evident que les relations entre les 2 pays sont passablement mauvaises en ce moment. La non visite de Boutef (initialement prévue en octobre 09) n'a toujours pas été explicitée. Tout cela ajouté au nouveau code des investissements qui pénalise d'abord les français (vu qu'ils sont les plus nombreux a investir en algerie).

Entendons-nous bien : il est normal qu'Alger, sur le plan commercial, fasse aussi des choix politiques.Tout le monde fait de même.Par ailleurs, le maroc n'a dcidé d'implanter un centre de stokage de GNL a nador, que très recemment (initialement ce devait être des conteneurs comme le rappelle Yak.)

Cdt

PGM
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9809
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Ven 8 Jan 2010 - 15:31

Complément : je trouve normal qu'alger mette plusieurs fers au feu et ne veuille pas dépendre pour l'exportation de son gaz d'un seul gazoduc, et multiplie les point s de sorties. Simplement, ceci ajouté a cela, ça s'interprête comme disent les criminologues, à un faiseau d'indices concordants (chaque élément pris isolement, ne peut être interprêté comme un signe de défiance, mais tout les indices réunis obligent a avoir une appréciation plus globale qui ne peut s'expliquer par la considération d'un seul élément).

PGM
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13203
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Ven 8 Jan 2010 - 16:45

Pour alimenter les fait de PGM Like a Star @ heaven

Citation :
Par dépit, Alger se tourne vers Madrid

Ultime conséquence d'une année 2009 très crispée entre Alger et Paris, le président algérien est attendu, le 7 janvier, à Madrid. Il entend y défendre les intérêts de son pays, et clairement signifier aux Français qu'ils ont perdu leur rang de partenaires incontournables et privilégiés.

Annoncée par Nicolas Sarkozy vers la fin 2008, la visite du Président Abdelaziz Bouteflika à Paris n'a toujours pas eu lieu. Pour le moment, rien ne laisse présager un prochain déplacement du chef de l'Etat algérien en l'Hexagone, en dépit des dernières affirmations de l'ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt, qui a laissé récemment entendre que "Paris attend[ait] toujours la visite du Président Bouteflika".

Les sujets de discussion ne manquent pourtant pas entre Alger et Paris. Les malentendus aussi: l'affaire des moines de Tibéhirine, l'arrestation à Marseille du diplomate algérien Hasseni, l'avenir des investissements français, les contrats militaires et infrastructurels, la question sahraouie, l'immigration et l'avenir de l'Union pour la Méditerranée (UPM) que Paris souhaite relancer et, bien sûr, last but not least, la visite annoncée mais à chaque fois reportée du Président Bouteflika à Paris. Pour les deux pays qui ont beaucoup de choses à se partager, sinon à se dire, l'année écoulée a été un ratage total. Ainsi, le report de la visite à Paris du chef de l'Etat, moult fois annoncée, prouve que le froid entre les deux capitales s'est installé dans la durée.

Alger a décidé de recentrer ses intérêts en s'éloignant de plus en plus de Paris et de ses illusions. C'est ainsi que le gouvernement algérien a décidé de mettre de l'ordre dans l'investissement étranger, en l'orientant vers des secteurs dont l'Algérie a besoin, pour casser l'image que l'on se fait d'elle de simple marché pour écouler la marchandise des autres. En effet, le président Bouteflika a accepté l'invitation du roi d'Espagne, Juan Carlos. La visite est prévue pour [ces 7 et 8 janvier]. Au cours de son séjour ibérique, le président Bouteflika évoquera avec le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero, plusieurs dossiers d'actualité et d'intérêt commun, notamment la lutte antiterroriste et la coopération énergétique. Mettant à profit son excellente santé financière, Alger explore toutes les possibilités d'un partenariat renforcé et mutuel.

Par ailleurs, la relance de la coopération financière et commerciale algéro-américaine, qui s'est traduite par la signature de plusieurs accords-cadres prévoyant de doubler le volume des échanges entre les deux pays, à 8 milliards de dollars, dans les prochaines années, n'est pas pour plaire à Paris. D'autant plus que le Président Bouteflika a indiqué, lors de son voyage à Washington en 2001, que "l'Algérie ne concéderait aucun privilège particulier à qui que ce soit". Un langage très apprécié, alors, dans la capitale fédérale où l'on ne se fait pas prier pour pourfendre le supposé "pré carré" français en Afrique et au Maghreb. De ce fait, en tentant d'instrumentaliser la particularité des relations algéro-francaises, Nicolas Sarkzoy aura eu tout faux et mis à sec ces relations en pleine incertitude. C'est un peu l'arroseur arrosé.

© Copyright Courrier International

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Ven 8 Jan 2010 - 17:09

Citation :
me référais a cette info :
http://pipevent.wordpress.com/2008/07/16/algerie-sonatrach-reserve-toujours-sa-reponse-concernant-une-vente-de-gaz-au-maroc/

ou il apprait qu'alger ne vend pas de gaz a rabat, mais verse un droit de passage. Le maroc achète meme du gaz algerien à l'espagne...
A ma connaissance la demande de fourniture d' 1 mds de M3/an date de début 2008 et a ce jour, je n'ai pas trouvé d'info disant que cela a aboutie, mais le simple fait qu'une réponse a une demande aussi simple (les canalisations existent, le gaz est disponible, et les 2 pays sont frontalier...) prenne 2 ans sans obtenir de réponse, confère un aspect politique au dossier.

Merci pour la source de ton Information PGM.

L'Algerie ne verse pas directement un droit de passage au Maroc, c'est Repsol qui offre environ 800m³ en contrepartie ou l'équivalent en Dollars selon l'exigence de Rabat.
Il se trouve que depuis la construction de la Gigantesque centrale Solaire/Gazle Maroc a besoin d'une énorme quantité de Gaz pour le bon fonctionnement du projet et 1Milliards m³ ce n'est pas rien ...
L'Algérie se trouvait dans l'incapacité de repondre a une telle demande alors que les 70-80 Milliards m³ que produit l'Algérie chaque année sont déjà exportés vers plusieurs pays d'europe dans des contrats Gazier a Long Terme qui ne laisse pas un grande marge de manoeuvre a la Sonatrach. En 2010 la production doit etre portée a 100 Milliards sans compter le TSGP.



Citation :
Sur la visite en espagne, il suffit de lire la présentation par la presse de l'ordre du jour de la rencontre, pour se persuader que Boutef embarque toujours ce dossier avec lui, quelque soit le contexte et le pays visité :
http://www.tsa-algerie.com/diplomatie/energie-et-sahara-occidental-au-menu-de-la-visite-officielle-de-bouteflika_8942.html

ILs auraient pu échanger sur le sommet de copenhague, le climat, la crise internationale, le PO etc....non, ce fut energie et SO, alors qu'en dehors de l'episode Haidar, ce dossier ne connait pas de developpement particulier et n'est sensé intéressé Alger qu'accessoirement (non parti au conflit ?).


Effectivement, le gouvernement Algérien porte toujours le dossier sur SO/SM avec lui dans n'importe quel pays, c'est un des dossiers les plus important et surtout d'intérêt régional commun entre l'Espagne (Ancien occupant) et l'Algérie (pays d'acceuil des réfugiés/Séquestrés) donc il est normal que ca figure a l'ordre du jour car les deux pays sont directement concernés par ce dossier.


Citation :
Pour l'armement, je pense que le choix de prendre des FREMM italiennes (sans préjugé de l'Issu de ce contrat) plutot que francaises relèvent du choix politique, et il est evident que les relations entre les 2 pays sont passablement mauvaises en ce moment. La non visite de Boutef (initialement prévue en octobre 09) n'a toujours pas été explicitée. Tout cela ajouté au nouveau code des investissements qui pénalise d'abord les français (vu qu'ils sont les plus nombreux a investir en algerie).

Pour le moment rien n'est encore officiel concernant le choix des frégates de la QBJ et la FCE relativement protectionniste n'est pas négociable, c'est une décision souveraine, la France n'a pas son mot a dire, les elus PACA l'ont très bien compris lors d'une visite a Alger.


Citation :
Complément : je trouve normal qu'alger mette plusieurs fers au feu et ne veuille pas dépendre pour l'exportation de son gaz d'un seul gazoduc, et multiplie les point s de sorties. Simplement, ceci ajouté a cela, ça s'interprête comme disent les criminologues, à un faiseau d'indices concordants (chaque élément pris isolement, ne peut être interprêté comme un signe de défiance, mais tout les indices réunis obligent a avoir une appréciation plus globale qui ne peut s'expliquer par la considération d'un seul élément).

PGM


Les deux autres Gazoducs Medgaz et Galci permettront un débit plus important du Gaz vers l'Europe contrairement au Gazoduc Marocain car ils seront raccordés au TSGP (Tras-Saharian Gas Pipeline Nigeria Niger Algerie) avec plus de 30 Milliards de mètres cube par An, de quoi sécurise l'approvisionnement du sud de l'Europe et moins dépendre de la Russie.
C'est ce qui explique en partie pourquoi les Européens/US souhaitent une sécurisation rapide du Sahel qui est zone de transite , cela n'a pas pour but de penaliser le Maroc.
Il y a une explication rationnelle a chaque élément pris en compte dans ton enquête criminalistique Razz
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9809
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Ven 8 Jan 2010 - 21:47

@ Doc,

Mais la rationnalité, comme la bienséance, comme les règles commerciales, n'exige t-il pas de répondre, quelque soit le sens de la réponse ? surtout si le refus s'appuie sur l'incapacité d'honorer la demande

Là ou il y a une volonté, il y a un chemin.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
moro
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1506
Inscrit le : 17/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Dim 17 Jan 2010 - 23:50

Citation :


Circle Oil puts “promising” KSR-8 well onto extended test production


15 January 2010


Oil and gas group Circle Oil has put its KSR-8 well onto extended test
production following the completion of engineering works and surface
facilities construction. The well is the most promising of Circle’s
2008/09 Moroccan drilling campaign on its 75%-held Sebou permit.

In
December last year Circle said it was set to ramp up production to meet
an expected increase in demand during the first quarter of 2010.
Nevertheless, production on the permit will not exceed 2.5 million
standard cubic feet of gas per day (MMscfd) until a planned new 6" gas
trunkline capable of delivering 16.0 MMscfd is installed. Engineering,
planning and preparations for the new infrastructure continue. With the
start of production from KSR-8 other producing wells in the area will
be periodically shut in for pressure build up tests as part of
technical evaluation.

Elsewhere and in line with expectations,
winter rainfall and associated flooding in the Rharb Basin has occurred
and work on new drill sites has been temporarily curtailed. Civil
engineering work and drilling will restart when conditions permit.

David
Hough, the chief executive of Circle Oil, said: “We are pleased to have
KSR-8 in production which sets the stage to increase production
significantly once the new trunkline is installed. The last year has
been transformational for Circle and this new production starts 2010 on
the right note with much to look forward to this year.”

Circle’s
2010 drilling campaign in Morocco is expected to involve five new
exploration wells and the re-entry of the DRJ-6 well on the Sebou
permit. Drilling will start once the wet season there has come to an
end and when all pre-drill preparations are completed – estimated to be
in the second quarter of 2010.


http://www.smallcapnews.co.uk/article/Circle_Oil_puts_promising_KSR8_well_onto_extended_test_production/8175.aspx
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1539
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Jeu 11 Fév 2010 - 17:30

Citation :
Exploration pétrolière: Permis pour l’australien DMV

Le groupe pétrolier australien DMV a obtenu auprès de l’Onhym un permis d’exploration offshore sur une zone au large de Tarfaya. La zone comporte huit permis d’exploration contigus couvrant plus de 15.000 km2. Selon les termes de cet accord, DMV détiendra 75% des intérêts de la licence tandis que le reliquat reviendra à l’Onhym. La firme australienne doit procéder au forage de trois puits d’exploration sur 4 ans.



L'économiste
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Ven 12 Fév 2010 - 8:29

projet de la centrale thermique 100 MW fonctionnant aux schistes bitumineux de Tarfaya

Revenir en haut Aller en bas
tantan
Victime
Victime


messages : 143
Inscrit le : 20/01/2010
Localisation : .
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Sam 13 Fév 2010 - 22:38

si on combine ca exclusivement avec une centrale fonctionnant directement aux schistes (cout d'électricité le plus competitif?), on peut parler de rentabilité ?

nouvelle technologie de shell en développement au colorado us, chauffage électrique en profondeur
Citation :

http://www.isa.org/InTechTemplate.cfm?Section=Automation_Update&template=/ContentManagement/ContentDisplay.cfm&ContentID=72109

Citation :
A Cheaper Way to Draw Oil from Shale

A new heater cable lowers the cost of separating oil-like fluid from rock.
...
Shell claims that its process produces three to seven units of energy for every one unit that's needed for the process.

http://www.technologyreview.com/energy/22403/page2/

Citation :
Yes, says Vinegar, who estimates ICP's ratio of energy produced to energy consumed will range from 3-to-1 to 7-to-1
http://money.cnn.com/2007/10/30/magazines/fortune/Oil_from_stone.fortune/index3.htm
harold vinegar principal développeur de cette technologie chez shell estime extraire 3 fois à 7 fois plus d’énergie que le procédé consomme." sans prendre en compte les nouveaux cables réchauffeurs qui diminue le cout + la production de litres par tonne des schistes de timahdit ou tarfaya est bien supérieur à celle de colorado où shell a testé ce procédé....

Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Ven 26 Fév 2010 - 18:00

Citation :
Pétrole et gaz : 1,6 milliard de DH dépensés en prospection en 2009

Neuf nouveaux puits ont été forés dans plusieurs sites du pays.
L'évaluation des gisements au large de Tanger-Larache est en cours de réalisation.

Sept mois après l’annonce de nouvelles découvertes du gaz dans la région du Gharb et au large de Tanger-Larache, l’effervescence est retombée. Selon l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), les travaux de développement pour la mise en exploitation de ces découvertes sont en cours de réalisation. Au total, neuf puits ont été forés en 2009 dans plusieurs régions du pays.

Selon la même source, les réserves de certains sites découverts au Gharb (estimées globalement entre 150 et 200 millions de m3) sont déjà exploitées. Et, comme prévu, leur production alimente la Compagnie marocaine du carton et papier (CMCP). Selon l’office, les recherches s’accentueront en 2010 dans cette région où on prévoit le forage de six nouveaux puits.

Quant aux gisements découverts au large de Larache-Tanger, estimés à trois milliards de m3, on attend toujours les résultats des tests qui seront effectués par le groupement dirigé par l’opérateur espagnol Repsol, celui-là même qui a fait les découvertes sur ce site. A l’ONHYM, on assure que l’exploitation de ce gisement, au cas où cette découverte sera développée, sera confiée au même groupement «compte tenu de sa longue expérience en exploitation des gisements offshore».

Selon le ministère de l’énergie et des mines, les travaux de prospection des hydrocarbures ont nécessité, en 2009, un investissement total de 1,586 milliard de DH dont 1,497 milliard de DH ont été mobilisés par les partenaires de l’office. Ces investissements ont totalisé depuis 2000 plus de 6,6 milliards de DH dont 91% sont assurés par les concessionnaires de permis de recherche et d’exploration.

Par ailleurs, c’est à partir de 2005 que le gaz naturel a été introduit au Maroc à une échelle relativement importante après la mise en service de la centrale thermique de Tahaddart 1 d’une puissance de 385 MW et consommant une partie du gaz de redevance perçue par le Maroc sur le passage du Gazoduc Maghreb-Europe.

Selon l’ONHYM, la part du gaz naturel dans le bilan énergétique global du pays sera, après la mise en service en 2010 de la centrale thermosolaire de Aïn Beni Mathar, de 5,4% contre 3,6% actuellement. Les besoins prévisionnels en gaz naturel du Maroc sont estimés à 4,8 milliards de mètres cubes en 2015 et 7,8 milliards en 2020. «Ils ne pourront être comblés par le gaz de redevance uniquement», souligne-t-on auprès de l’ONHYM. C’est pourquoi on compte intensifier l’exploration des bassins du Maroc en vue de réaliser de nouvelles découvertes. On prévoit également la construction d’un terminal de gaz naturel liquiéfié (GNL) pour importer le gaz ainsi qu’un gazoduc reliant le terminal GNL à l’axe industriel Mohammédia-Jorf Lasfar.

La vieeco

_________________
Revenir en haut Aller en bas
moro
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1506
Inscrit le : 17/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Lun 1 Mar 2010 - 22:16

Citation :


New Moroccan Permits Signed

SEBOU

Circle Oil Maroc Ltd. (COML), a wholly owned subsidiary of Circle Oil Plc, has
signed an Exploration and Exploitation Agreement with ONHYM (Office National
des Hydrocarbures et des Mines) for the Sebou Concession (296 km sq.), situated
in the Rharb Basin, Morocco. The Exploration Agreement is for a total
period of 8 years with the right of automatic conversion to a minimum (but
extendable) 30 year Exploitation period. The Sebou Permit has previously been
owned, explored and exploited by ONHYM. In the new partnership the
shareholding is COML 75% and ONHYM 25%.

COML as operator conducted a 3D seismic survey and during late 2007 and early 2008
and this was followed in late 2008/early 2009 by a 6 well drilling campaign
which completed the required commitment for the first 3 year period.

Individual prospects are small in size but are economically interesting. They are
shallow and located generally between 500-1500 metres. They are very
inexpensive to drill and also hook up due to the presence of a local gas
pipeline network. There is also a good market with increasing demand for
the sale of the natural gas to local industry at attractive rates.

The permit is important as it provides COML with a low risk concession with
the concomitant potential for low cost fast track development. The permit
has considerable potential for the exploration and development of more natural
gas and exploitation would be by a series of low cost wells/producers each
producing from 20-180MM3 of gas. The produced gas is sold to local
industry at locally agreed commercial rates and it allows COML to achieve
production in a relatively short time scale potentially providing a long term
continuing earnings contribution to COML.

The first six well drilling campaign which finished in 2nd quarter 2009
has resulted in 5 commercial discoveries with the sixth well showing gas on the
well logs and in sidewall pressure MDT samples. This sixth well will be tested
at a later date.


Individually the wells flow tested at rates varying between 3.5 and in excess of 12MMscfd
and initial reserve estimates prior to extended well testing indicate some
20bcf recoverable from the first drilling campaign.


The first two wells are hooked up and producing at some 1.5-2MMscfd with two
further wells to be hooked up for revenue earning well test during the late
summer early autumn and a fifth to follow soon after.


Planning is underway to construct and install a new additional larger trunk line to
provide further infrastructure form the area to local industry in Kenitra. This
will allow further increase in gas delivery with the concomitant additional
revenue. COML are in the process of planning their second 6 well drilling
campaign to hopefully further enhance reserves and daily output for 2010
onwards.

LALLA MIMOUNA

The Lalla Mimouna Permits named "Lalla Mimouna Nord" and "Lalla
Mimouna Sud" are also situated in the Rharb Basin.
The Permits cover an area of over 2211.3 km3 and are a continuation of
the same geology and a similar exploration play to the adjacent Sebou Permit
detailed above.


The agreement is for a period of 8 years with the right of automatic conversion to
a minimum (but extendible) 30 year exploitation period for areas agreed to have
discovered commercially exploitable hydrocarbons. Under the terms of the
agreement the percentage interest in the permit is COML 75% and ONHYM 25%.

COML has agreed to carry out an initial targeted 80 km3 3D seismic survey to assist
in the assessment and ranking of prospects already identified in the area and
to assess any newly identified prospects. The agreement also requires the
completion of a minimum two well programme in the first three years of the
permits. The addition of Lalla Mimouna provides Circle Oil with greater
opportunity to further explore for, and if successful, exploit more natural gas
accumulations in the Rharb Basin. Future drilling programmes will cover prospects within both the Sebou
permit and the newly added Lalla Mimouna permits.


http://www.circleoil.net/morocco.htm
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mer 3 Mar 2010 - 17:08

Citation :
San Leon Energy: could this be the One?
Tue 7:59am

...
In Morocco, it has a number of prospects: the Tarfaya basin, Tarfaya oil shales, and ZAG basin. Tarfaya is a lightly explored basin south of Agadir, with deep reservoirs in the Jurassic platform carbonates. Further 2D seismic is being acquired to derisk this play; the main risk here is not the presence of oil, but the reservoir characteristics.

A pilot programme is currently being carried out on the oil shales. Dr Jeremy Boak, a non-executive director of San Leon, is an oil shale expert and has acquired rights for a vapour extraction technology which should enable the company to break even at USD 70/bbl or above. There is a massive potential upside, and brokers don't appear to have attributed much value to these operations.

The Zag basin is part of a highly prolific trend which continues into Algeria. Again, it's a known oil-bearing area, but the main risk is reservoir quality. In particular, porosity and permeability can be very poor. Drilling will be carried out in Q2 2010 to firm up on this prospect.

The size of these assets could be significant. 13.7bn bbls of oil has been identified at Tarfaya, from 12 prospects, and Zag could hold 10-20 trillion cubic feet of gas and 500-800m barrels of oilShocked [1] .
http://www.stockopedia.co.uk/article/view/38012/san-leon-energy-could-this-be-the-one

[1]
Citation :
San Leon set to stir
10 September 2009
Written by:Martin Li

BULL POINTS:

■ Oil and gas assets with huge reserves potential

■ Licences in politically stable countries

■ Near-term exploration newsflow

■ Production expected from 2011

BEAR POINTS:

■ Oil shale extraction technology is unproven

■ Needs to raise finance

San Leon Energy only floated a year ago, but should soon launch an exploration and development programme that could quickly unlock substantial reserves from its diversified portfolio. Its assets are located in relatively stable countries - Morocco, Italy, Poland, Holland and the US - and include existing discoveries nearing first production, as well as exciting exploration prospects. The near-term focus is on Morocco and Poland, where several prospects each offer the potential to add 100m barrels of oil reserves.

The most exciting of these is the vast oil shale play in Tarfaya, Morocco - where the company has a 100 per cent interest. The multi-billion barrel scale of the Tarfaya oil shale was demonstrated by Shell, which drilled the licence from 1982 to 1986 but abandoned it when a $10 (£6) a barrel oil price rendered it uneconomic. San Leon aims to prove by next summer that it can extract oil commercially from the shale.

Shale is oil that hasn't been subjected to sufficient temperature and pressure to convert it fully into hydrocarbons. Commercial extraction, however, has so far proven to be challenging, with techniques tried to date having been both expensive and environmentally harmful. But San Leon plans to use so called in-situ vapor extraction (IVE) technology. That has been successfully used in a US heavy oil project, but hasn't yet been proven on a commercial scale with oil shale - so there are risks that IVE may not prove viable. But if it is, then IVE is relatively low cost and should be more environmentally friendly than alternative technologies.

San Leon has exclusive rights to use IVE in Europe, North Africa and the Middle East and intends to commission a trial plant at Tarfaya in 2010's second quarter. The successful large-scale application of IVE could be demonstrated by mid-2010, when the company would move directly to commercial production.


The company also has two large conventional hydrocarbon plays in Morocco - one of which is a 22.5 per cent interest in a licence also, in Tarfaya, where 13.7bn barrels of oil have been identified from 12 prospects. Although much less will ultimately be recovered, even in the best case. San Leon plans to drill an exploration well 2010's third quarter and, prior to that, it wants to drill its Zag licence in Morocco. The group has a 50 per cent interest in Zag and preliminary estimates indicate 10-20 trillion cubic feet of gas and 500-800m barrels of oil.

Poland could provide even earlier exploration success through the Szczecinek licence, which San Leon plans to drill early next year - targeting over 11m barrels. Other Polish licences add larger, but longer-term, potential while the Narciso oil field offshore of Sicily promises first production revenues from 2011, with existing proved and probable reserves of 7m barrels. An interest in the Amstel field, offshore of Holland, should also provide a small but attractive production royalty from next year.

Still, San Leon needs to raise finance to complete its programme, even after expected sales of interests in projects to incoming partners. Although the scalable nature of the shale oil technology, as well as the onshore nature of much of the planned exploration drilling, does limit that financing requirement.
http://www.investorschronicle.co.uk/Tips/Buy/TipsOfTheWeek/article/20090910/733f9a88-986b-11de-b2c2-0015171400aa/San-Leon-set-to-stir.jsp

_________________
Revenir en haut Aller en bas
SrourKhamna
Caporal chef
Caporal chef


messages : 188
Inscrit le : 13/04/2009
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mer 3 Mar 2010 - 17:32

Personne ne doute du fait que le sahara Marocain recele de pétrole et de gaz en abondance, cela dit il faut le trouver !
C'est pas pour du sable que le polisario a été crée !
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mer 3 Mar 2010 - 17:33

bon on va pas la ramener ici aussi Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13203
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mer 3 Mar 2010 - 18:03

Les barils c'est en million ?

Sa nous fait à tout casser 5 ans d'indépendance en gros .

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
atlas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3676
Inscrit le : 15/06/2008
Localisation : vitrolles
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mer 3 Mar 2010 - 18:15

Fahed64 a écrit:
Les barils c'est en million ?

Sa nous fait à tout casser 5 ans d'indépendance en gros .


non, il s'agit de "billions" barrils ( milliards barrils) et trillions pieds cubics ( trilliards )


autant dire parmes les plus importantes reserves mondiales....
mais on le savait

Ce qu'on savait pas c'est : ZAG ;;;;les 10/20 TRILLIARDS de pieds cubic : 4/5000 MILLIARDS de m3 !!!!! soit 50 ANS DE PRODUCTION à 100 MILLIARDS /an = ALGERIE !!!!!
;
l'important c'est que tout ça est entrain d'être valider " bon à l'exploitation " santa

et la........ sunny

maintenant je commence à comprendre les manoeuvres marocco us SUR tarfaya ETC ETC Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
http://hdefali@aol.fr
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mer 3 Mar 2010 - 18:28

les US ne campent pas pres des rivieres yak a ba atlas Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1539
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mer 3 Mar 2010 - 18:30

Qui y crois ici ? Y'a pas grand monde qui s'emballe....Pour moi ces des conneries adressés aux actionnaires de l'entreprise chargée de l'exploration. Ce topic est d'une frustration.... J'assume mon péssimisme.
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mer 3 Mar 2010 - 18:32

Tarfaya ne fait pas partie du territoire disputé avec le poliz, certains vont tirer les deux cheveux qu'ils leur restent sur tête

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Nano
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1539
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mer 3 Mar 2010 - 18:38

Citation :
The most exciting of these is the vast oil shale play in Tarfaya, Morocco - where the company has a 100 per cent interest

Ca veut dire quoi sa? Que Tarfaya ne nous profitera pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 36Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 21 ... 36  Suivant
 Sujets similaires
-
» Transfert de fichier lourd via Megaupload
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Gestion personnelle du pétrole/questionnaire.
» Bricks au thon (Maroc)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: