Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 23 ... 42  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Ven 18 Avr 2008 - 16:07

Extreme28 a écrit:
bonjour,

Juste pour information en ce qui concerne la vente des scalp naval; la grèce négocie l'achat de frégate FREMM y compris les Scalp naval. je crois que pour toute arme ca exisite une vérsion à l'export de cela on peut conclure que meme si le maroc souhaite acheter des scalp naval il n aura pas surement celles qui frappe à 1000 Km. le maximum ca sera entre 300 et 500 km


oui c'est fort probable, quand j'ai parler plus haut de scalp pour la fremm j'ai jamais dit qu'il aurait une portée intercontinentale, c'est possible d'élaborer une version export "comme toutes les armes du monde" qui soit conforme à la reglementation internationale des ventes d'armement à l'export. car sinon la fremm n'aurait aucune valeur ajoutée comparée à une sigma, dans ce cas je préfère acheter avec le prix de la fremm 3 sigma supplémentaires c'est plus raisonnable.
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7654
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Ven 18 Avr 2008 - 19:24

C'est fait ! c'est officiel ! cheers

Citation :
Le Maroc signe pour une frégate multi-missions



Selon nos informations, les documents relatifs à la commande par le la marine royale marocaine d'une frégate multi-missions ont été signés. Conçu et réalisé par DCNS, le bâtiment devrait être livré à partir de 2012. D'une longueur de 137 mètres pour un déplacement de plus de 5000 tonnes en charge, la FREMM marocaine sera directement dérivée des bâtiments construits pour la Marine nationale. Elle disposera, notamment, de solides capacités de lutte anti-sous-marine. Développée en coopération avec l'Italie, la FREMM présente un gros potentiel à l'export. Outre le Maroc, d'autres pays de la région seraient intéressés par des frégates. La Grèce s'intéresse aussi à la FREMM, dans une version aux capacités antiaériennes développées (missiles Aster 30 et Mica VL). DCNS espère également vendre cette gamme au Moyen Orient et en Asie du sud-est.

LIEN ARTICLE
Revenir en haut Aller en bas
Extreme28
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 580
Inscrit le : 01/04/2008
Localisation : MAROC
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Ven 18 Avr 2008 - 19:48

Bonne nouvelle merci ;
dommage y a pas d'information sur l'armement je crois que ca restera secret mais bon c'est une bonne chose comme meme d'avoir un navire militaire de 5000 tonnes
Revenir en haut Aller en bas
Achille
sergent
sergent
avatar

messages : 206
Inscrit le : 28/03/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Ven 18 Avr 2008 - 19:57

Citation :

Maroc: Fillon vend une frégate
Le premier ministre François Fillon a annoncé aujourd'hui la vente au Maroc d'une frégate multimission d'une valeur de 500 millions d'euros.

"La France va vendre une frégate Fremm au Maroc. Elle est identique à celles qui équipent la Marine française ce qui permettra une coopération plus aisée entre les deux Marines", a-t-il annoncé lors d'une conférence de presse à Rabat.

Le principe de cette vente avait été décidé lors de la visite du président Nicolas Sarkozy au Maroc en octobre.


Source: AFP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
said
Lieutenant
Lieutenant


messages : 744
Inscrit le : 29/12/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Lun 21 Avr 2008 - 22:44

le scalp a été exporté aux EAU sous un autre nom (Black Shaheen aux EAU par exemple et il tout aussi redoutable!). alors peux t on rever pourquoi pas au maroc?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Mer 23 Avr 2008 - 1:28

je ne cesserais de dire qu'une fremm sans scalp n'a pas grand chose à se vanter par rapport à une sigma, alors ça vaut mieux acheter 3 sigma avec l'argent de la fremm. je pense qu'on aura des scalp pour notre fremm, pas les fameux scalp à 1000 km de portée, 300 km c'est pas mal et c'est conforme au réglement international en matière d'exportation d'armes. ce n'est pas une spéculation, j'essaie tout simplement de raisonner d'une manière plus ou moins logique.
Revenir en haut Aller en bas
Extreme28
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 580
Inscrit le : 01/04/2008
Localisation : MAROC
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Mer 23 Avr 2008 - 13:18

Raptor a écrit:
je ne cesserais de dire qu'une fremm sans scalp n'a pas grand chose à se vanter par rapport à une sigma, alors ça vaut mieux acheter 3 sigma avec l'argent de la fremm. je pense qu'on aura des scalp pour notre fremm, pas les fameux scalp à 1000 km de portée, 300 km c'est pas mal et c'est conforme au réglement international en matière d'exportation d'armes. ce n'est pas une spéculation, j'essaie tout simplement de raisonner d'une manière plus ou moins logique.


Si l'achat de la FREMM s'effectue dans le cadre de la modernisation de la marine royal elle a aura surement les scalp si ce n'est que pour faire plaisire aux francais pour palier à l'echec de la vente des RAFALE je pense qu'elle n'aura meme pas les MM40 BIII et les Aster15
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Mer 23 Avr 2008 - 13:52

Extreme28 a écrit:
Raptor a écrit:
je ne cesserais de dire qu'une fremm sans scalp n'a pas grand chose à se vanter par rapport à une sigma, alors ça vaut mieux acheter 3 sigma avec l'argent de la fremm. je pense qu'on aura des scalp pour notre fremm, pas les fameux scalp à 1000 km de portée, 300 km c'est pas mal et c'est conforme au réglement international en matière d'exportation d'armes. ce n'est pas une spéculation, j'essaie tout simplement de raisonner d'une manière plus ou moins logique.


Si l'achat de la FREMM s'effectue dans le cadre de la modernisation de la marine royal elle a aura surement les scalp si ce n'est que pour faire plaisire aux francais pour palier à l'echec de la vente des RAFALE je pense qu'elle n'aura meme pas les MM40 BIII et les Aster15

non, la fremm marocaine aura surement les MM40 blockIII, Aster15, MU90, ce ne sont pas des armes stratégiques, la question est: est ce que la fremm marocaine sera dotée de scalp version export où pas Question c'est tout.
il ne faut pas exagérer et dire que parce que l'achat de la fremm est une compensation du contrat des rafale ( ce qui n'est pas si évident) qu'on va y mettre n'importe quoi car la france n'est pas en mesure de perdre un deuxieme contrat pour une raison aussi bête (car les MM40 BlockIII, Aster15 et MU90 ne sont pas des armes stratégiques).
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6241
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Mer 23 Avr 2008 - 13:54

DCNS FINALISE LE CONTRAT DE VENTE D’UNE FREGATE MULTIMISSIONS POUR LE MAROC


François Fillon, Premier Ministre français, a confirmé au cours d’un séminaire à Rabat la finalisation par DCNS du contrat d’acquisition d’une frégate multimissions par la Marine Royale Marocaine.
Paris, le 18 avril 2008

La frégate multimissions FREMM est un navire de combat de premier rang capable d'assurer des missions de défense anti-aérienne, et de luttes anti-surface et anti-sous-marine. Grâce à ses solutions techniques innovantes, sa capacité à être conduite par un équipage de taille réduite et sa maintenance facilitée, ce nouveau bâtiment répond aux besoins capacitaires opérationnels de la Marine Royale Marocaine.

Bernard Planchais, Directeur Général Délégué de DCNS, déclare : « Nous nous félicitons de la décision des plus hautes autorités du Royaume qui ont choisi la frégate FREMM de DCNS pour moderniser leur flotte. Ce bâtiment bénéficie des progrès réalisés dans le cadre du programme des Frégates multimissions FREMM, futurs navires de combat de premier rang de la marine française. Cette acquisition représente notre premier succès à l'exportation pour ce programme. Ceci nous ouvre de nouvelles perspectives commerciales pour ce type de bâtiments sur un marché mondial de renouvellement et de modernisation de nombreuses marines ; plusieurs marines ont exprimé leur intérêt pour cette frégate de nouvelle génération. Ainsi, la coopération entre la France et le Royaume du Maroc constitue un facteur de développement en direction de nouveaux pays, notamment en Méditerranée et au Proche et Moyen Orient. »

Le programme naval FREMM, le plus grand jamais lancé en coopération jusqu'à ce jour en Europe, prévoit, pour la France et l'Italie, la construction de 27 navires de 6 000 tonnes, dans des versions de luttes anti-sous-marine, anti-surface, anti- aérienne et lutte contre la terre, selon le besoin des marines utilisatrices.

Les frégates FREMM sont des navires fortement armés qui mettent en œuvre, sous maîtrise d'œuvre DCNS, les systèmes d'armes et équipements les plus performants, tels que le radar multifonction Héraclès, les missiles Exocet MM 40 et l'Aster ou encore les torpilles MU 90.

communiquer DCNS
http://www.dcn.fr/medias/popup.php?id=191
Revenir en haut Aller en bas
seiya
2eme classe
2eme classe


messages : 4
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Mer 23 Avr 2008 - 22:07

On parle de block III, après c'est à prendre avec des pincettes, la source n'étant pas connue au bataillon! Cependant il recoupe toutes vos informations, donc..


Citation :
FREMM marocaine face au Kilo algérien



Vue de la première FREMM française, l’“Aquitaine”.
Crédits:DCNS


Alors que les négociations avec Rabat sont en cours à propos de la frégate FREMM, la marine marocaine semble s’orienter vers une version lutte anti-sous-marine, à l’instar de la première FREMM française, l’“Aquitaine”. Ce choix intervient peu de temps après celui d’Alger, qui a commandé deux sous-marins russes de la classe Kilo (type 636) mis en chantier depuis 2006 à Saint-Pétersbourg. Ces navires viendront s'ajouter aux deux unités de cette classe (type 877) livrées à la marine algérienne en 1987, les “Rais Hadj Mubarek” et “El Hadj Slimane”, qui seront bientôt mo­dernisés. Affichant 3 000 tonnes, la classe Kilo peut embarquer 18 torpilles. Alors que les discus­sions entre DCNS et le Maroc ont débuté il y a deux ans, le besoin opérationnel a depuis largement évolué vers un bâtiment de plus en plus lourd (résultat probable de la pression française suite à la déconvenue du Rafale). La FREMM sera donc le navire armé affichant de loin le plus gros tonnage de la marine marocaine : 6 000 tonnes, alors qu’aujourd’hui la plus grosse frégate marocaine de surveillance ne dépasse pas les 3 000 tonnes (type Floréal fran­çais). Un choix marocain qui, tout comme dans le domaine aérien avec les F-16, semble bien faire écho au réar­me­ment algérien. D’autant plus que, selon DCNS “le Maroc souhaite aller vite”. La FREMM marocaine pourrait donc être “prélevée” sur la commande de frégates multi­mis­sions fran­çaises, dont la pre­mière est en construction à Lorient. Ce qui permettrait une livraison dès 2012. Reste que la négociation demeure aujourd’hui ouverte et DCNS affirme pouvoir sortir un navire supplémentaire rapidement, grâce à la construc­tion “par blocs”.
La construction “par blocs” permet de répartir la formation d’anneaux entre différents chantiers (au total une FREMM est composée de 10 anneaux). La première FREMM française doit être livrée à la fin 2011, puis DCNS en produirait au rythme d’une tous les sept mois. Bien que non encore arrêtée, la FREMM marocaine devrait donc être assez proche de sa sœur française (il y aura 6 frégates anti-sous-marine et deux en version action vers la terre), qui, outre l’Exocet MM40 Block 3 ou le canon de 76 mm, est équipée de deux sonars : un de coque et un sonar remorqué multifonctions (réception active, détection pas­sive, alerte antitorpille). Ainsi que d’un double tube lance-torpilles MU90 rechargeable en mer (plus une soute de 15 torpilles). Quant à l’hélicoptère embarqué, le choix marocain ne semble pas encore fixé. NH Industries affirme ne pas être en contact avec Rabat pour une version anti-sous-marine du NH90. La marine marocaine dispose de trois hélicoptères Panther commandés en 2002 à Eurocopter qui pourront “officier” sur FREMM, sans capacité anti-sous-marine.


Anneau central de la première FREMM française en construction à Lorient. (DCNS)

Sources: http://www.ttu.fr/francais/Articles/fremmaroc.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Sam 26 Avr 2008 - 16:49

les fremm helléniques receveront des sclap navals:
Citation :

Le gouvernement français a donné son accord à la vente de missiles de croisière Scalp Naval à la Grèce, si celle-ci opte pour la FREMM dans le cadre du renouvellement de son parc de frégates. C'est ce qu'à indiqué hier Jean-Marie Poimboeuf. Le président de DCNS était à Athènes dans le cadre de l'ouverture d'un bureau permanent du groupe dans la capitale grecque. DCNS a également signé un nouvel accord avec le chantier Elefsis, qui réalisera les bâtiments si Athènes fait le choix de la frégate française. Ce nouvel accord, qui fait suite à celui signé fin 2006, précise les modalités de l'organisation industrielle entre les groupes français et grec pour mener à bien le programme, estimé à plusieurs milliards d'euros. « Notre volonté est de nous établir durablement en Grèce pour participer au renouvellement des frégates de la marine hellénique et au développement du programme FREMM. C'est un partenariat global à long terme et à haute valeur technologique pour l'industrie grecque, créateur d'un grand nombre d'emplois qualifiés », explique Jean-Marie Poimboeuf.
Le projet porte non seulement sur la construction des bâtiments localement, avec un important transfert de technologie, mais également sur l'intégration de la Grèce au programme européen FREMM, auquel l'Italie participe déjà. « Nous intègreront des équipements grecs aussi bien sur les frégates françaises que sur celles que nous vendrons à l'export ». Climatisation, informatique, électronique... S'il est encore trop tôt, selon le patron de DCNS, pour dire quels types d'équipements pourraient être embarqués, ce dernier précise que dans le cadre des appels d'offres lancés pour la réalisation des frégates, les entreprises grecques pourront proposer des solutions et saisir des opportunités.
Jugé prioritaire par les autorités grecques, le renouvellement des frégates est inscrit au budget quinquennal d'équipement du pays. Les Français semblent pour l'heure bien placés et le Scalp Naval constitue un nouvel argument de poids. Développé par MBDA, le premier missile de croisière européen est une arme très importante car peu de pays en disposeront. Tiré depuis la frégate, le missile pourra atteindre une cible terrestre à plus de 1000 kilomètres. Il s'agit donc d'un « gros plus » pour l'offre française, en compétition notamment avec les projets de l'Allemand TKMS, de l'Espagnol Navantia et du Néerlandais Schelde.
Nous reviendrons demain, plus en détails, sur ce projet, considéré comme « stratégique » par DCNS.
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107450
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Sam 26 Avr 2008 - 18:25

c´est ce qui confrime ce que j´ai tjs dit:on aura pas de scalp Wink

sinon ca aurait fait un article rien que pour ca...et cette phrase aussi "..est une arme très importante car peu de pays en disposeront.."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Sam 26 Avr 2008 - 22:05

oui ça je suis d'accord, j'ai jamais espéré voir le scalp naval dans sa version 1000 km sur la fremm marocaine. mon "hypothèse" est que peut être on pourrait avoir une version export, sinon ( je le dit et je le répète) je préfère qu'on achette 3 sigma supplémentaires au lieux de la fremm puisque le prix d'une seule fremm équivaut à peut près le prix de 3 sigma, alors que sans le scalp je ne vois pas vraiment une valeur ajoutée dans le système d'arme de la fremm par rapport à une sigma.
c'est une simple reflexion que j'expose pour le débat à vous de dire ce que vous en pensez Wink
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4567
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Mar 29 Avr 2008 - 15:48

d'un coté je suis d'accord avec toi 3 sigma supplementaire ou 3 gowind au lieu de la FREMM ils veulent nous faire le meme coup que le Rafale ( CAD appareil d'occaz-prelevé sur les stock de leur armée- et j'espere que la commande sera annulé au profit de 3 autres sigma ou gowind)

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
Romeoh
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1262
Inscrit le : 15/03/2007
Localisation : Ideosphere
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Mar 29 Avr 2008 - 16:20

Pas d'occaz, c'est prelevé sur leur commande
On va pas acheter d'occasion a ce prix.

_________________
Lead me, follow me or get out of my way.

http://fr.youtube.com/watch?v=V_M4o8uenUU
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Mar 29 Avr 2008 - 18:11

Romeoh a écrit:
Pas d'occaz, c'est prelevé sur leur commande
On va pas acheter d'occasion a ce prix.

Exacte ! ce n'est pas de l'Occas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Mar 29 Avr 2008 - 23:46

Northrop a écrit:
d'un coté je suis d'accord avec toi 3 sigma supplementaire ou 3 gowind au lieu de la FREMM ils veulent nous faire le meme coup que le Rafale ( CAD appareil d'occaz-prelevé sur les stock de leur armée- et j'espere que la commande sera annulé au profit de 3 autres sigma ou gowind)

y a pas de fremm d'occasion, il vont prélever sur les fremm en chantier pour la marine française, parce que le rythme actuel est d'une fremm tous les 7 mois et donc impossible de terminer les 8 fremm prévues pour la marine française et faire par la suite la fremm marocaine avant 2011/2012.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Mer 30 Avr 2008 - 11:03

le client est ...Roi : king
Revenir en haut Aller en bas
Extreme28
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 580
Inscrit le : 01/04/2008
Localisation : MAROC
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Mer 30 Avr 2008 - 12:20

bonjour,

est ce que la future FREMM marocaine sera dotée du radar HERACLES ou d'une version export débridée. et si qlq un peut nous informer sur ses capacités

meci
Revenir en haut Aller en bas
Achille
sergent
sergent
avatar

messages : 206
Inscrit le : 28/03/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Mer 30 Avr 2008 - 13:06

pour les radars je pense pas qu'il y aurais une grande difference entre les radars des sigmas et ceux de la FREMM

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Mer 30 Avr 2008 - 20:44

Extreme28 a écrit:
bonjour,

est ce que la future FREMM marocaine sera dotée du radar HERACLES ou d'une version export débridée. et si qlq un peut nous informer sur ses capacités

meci

plus haut dans la page 2 ou 3 j'avais posté la fiche technique suivante:
http://www.ixarm.com/Equipements-et-munitions,21055
c'est une fiche très détaillée de la fremm, tu auras toutes les reponses que tu veux.
à part les scalp je ne vois pas pourquoi on va nous refuser ces équipement car justement c'est cet équipement à la pointe de la technologie qui fait de la fremm un navir redoutable digne de l'image que la france veut à tout prix donner à son armement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Jeu 8 Mai 2008 - 13:32

Citation :

Export : Quel avenir pour DCNS ?



La commande d'une frégate multi-missions par le Maroc a donc été confirmée le 18 avril, lors d'une visite de François Fillon à Rabat. D'un coût estimé à 470 millions, ce navire sera réalisé à Lorient par DCNS, sur le modèle des FREMM (version anti-sous-marine) développées pour la marine française. D'une longueur de 137 mètres pour un déplacement de 6000 tonnes en charge, le navire sera équipé de missiles antiaériens Aster, de missiles antinavire Exocet MM40, de torpilles MU90 et d'un canon de 76mm. Il pourra en outre embarquer un hélicoptère. « Cette acquisition représente notre premier succès à l'exportation pour ce programme. Ceci nous ouvre de nouvelles perspectives commerciales pour ce type de bâtiments sur un marché mondial de renouvellement et de modernisation de nombreuses marines. Plusieurs marines ont exprimé leur intérêt pour cette frégate de nouvelle génération. Ainsi, la coopération entre la France et le Royaume du Maroc constitue un facteur de développement en direction de nouveaux pays, notamment en Méditerranée et au Proche et Moyen Orient », souligne Bernard Planchais, Directeur Général Délégué de DCNS.


Après les Sawari II, DCNS espère vendre d'autres frégates en Arabie Saoudite (© : DCNS)

Après une année blanche, en 2007, en matière de gros contrats à l'export, le groupe français espère donc que la commande marocaine sera suivie d'autres bonnes nouvelles. Les « contrats décrochés aujourd'hui préparant l'avenir », pour reprendre les paroles de Jean-Marie Poimboeuf, président de DCNS, il est impératif pour l'industriel de renforcer ses positions à l'étranger. Après l'achèvement du programme saoudien Sawari II en 2005 (si l'on excepte les réparations toujours inachevées de la frégate Makkah, endommagée en décembre 2004), il ne restera plus à DCNS, à compter de 2009, que les sous-marins Scorpène indiens comme gros contrat à l'export. Les Scorpène malaisiens seront alors livrés, tout comme les dernières frégates pour Singapour (programme Delta). Le Français fonde de sérieux espoirs dans la FREMM, qu'il espère bien vendre en d'ici 2009, dans une version antiaérienne, à la Grèce. Equipée d'une cinquantaine de missiles (Aster30, Mica VL, Scalp Naval et Exocet MM40), ce marché de 2 à 3 milliards d'euros porterait sur six navires, à réaliser localement. Pour se faire, un accord de coopération a été signé avec le chantier grec Elefsis, situé près d'Athènes. Une opportunité existe également en Arabie Saoudite où DCNS propose sa nouvelle frégate. Après de longues années de discussion et le refus de Ryad d'acheter des avions de combat Rafale, le dossier de l'industriel français pourrait avancer, d'autant qu'un marin (l'amiral Oudot de Dainville, ex-patron de la flotte française), a pris les commandes de la Sofresa. Outre des frégates, les Saoudiens envisageraient de plus, selon certaines sources, de se doter de sous-marins. Ryad ne serait en revanche plus, mais celà reste à vérifier, intéressée par une version rapide de la corvette Gowind (la Fastwind), imaginée par DCNS pour concurencer le Littoral Combat Ship (LCS) américain. Le Français espère néanmoins placer son premier contrat de Gowind en Bulgarie, où une lettre d'intention a été signée fin 2007. Quatre corvettes sont en jeu, ainsi que deux autres, éventuellement, pour la Géorgie.


La corvette Gowind (© : DCNS)

En dehors de l'Arabie Saoudire, DCNS prospecte au Moyen et Proche-Orient différents Etats, désireux de développer leurs forces navales pour faire face à la montée en puissance des problématiques maritimes et d'une éventuelle « menace » iraniennes. Les Emirats Arabes Unis regarderaient de près la possibilité d'acheter des sous-marins. Pour ces pays n'ayant jamais eu ce type de navires, DCNS se positionne avec le SMX-23 Andrasta I love you petit sous-marin côtier robuste et simple d'utilisation.
En Méditerranée, outre la Grèce et après le Maroc, la France s'intéresse de près à la modernisation de la marine algérienne. La FREMM étant trop grosse pour ce marché et la corvette Gowind trop petite, DCNS présente une nouvelle famille de frégates de 4000 tonnes en moyenne, la FM400, ce qui lui permet au passage de compléter sa gamme de produits avec un navire polyvalent prenant la relève des La Fayette.
La Turquie souhaite toujours, pour sa part, commander six nouveaux sous-marins avec une mise en service de la première unité à l'horizon 2015. Dans ce cadre, DCNS est en compétition contre l'Allemand TKMS et son U214, ainsi qu'avec l'Espagnol Navantia et son S80. Toujours en matière de sous-marins, le Français reste en lice au Pakistan pour la vente de trois bâtiments. Selon certaines sources, Islamabad aurait officieusement choisi, à l'été 2007, le 214 allemand, mais les troubles civils et politiques ayant secoué le pays, depuis, auraient permis à DCNS de revenir dans la course.


Le SMX-23 Andrasta (© : DCNS)


DCNS propose différentes variantes du BPC, de 14.000 à 27.000 tonnes (© : DCNS)

Client historique des anciens arsenaux, perdu en raison de l'embargo décrété à la fin des années 70 pour répondre à l'Apartheid, l'Afrique du sud est, de son côté, intéressée pour acquérir des bâtiments de projection. Deux unités seraient en jeu, avec une construction au moins partiellement locale. DCNS propose la famille des bâtiments de projection et de commandement (BPC), adoptés par la Marine nationale. Le concurrent le plus sérieux de DCNS est assurément Navantia, dont le BPE (Buque de Proyeccion Estrategica) s'est imposé en juin 2007 face au BPC en Australie. L'industriel français peut, néanmoins, compter sur l'implantation locale de Thales. Son actionnaire industriel a récemment achevé, avec succès, l'installation et la mise au point du système de combat et des équipements électroniques des nouvelles frégates sud-africaines. Pour se faire, l'électronicien a largement coopéré avec des entreprises locales, développant nombre d'emplois dans un secteur de pointe.
De l'autre côté de l'Atlantique, c'est le Brésil qui semble aujourd'hui le client potentiel le plus « chaud ». Le pays souhaite, en effet, renouveler sa flotte sous-marine et DCNS serait bien placé, d'autant que le groupe pourrait aider les industriels locaux à réaliser les parties non atomiques du futur sous-marin nucléaire d'attaque brésilien. Il s'agit là d'un argument de poids face à l'offre de l'Allemand TKMS. DCNS peut aussi s'appuyer sur l'excellente image apportée en Amérique latine par les deux Scorpènes réalisés pour le Chili (2005 et 2006). Après avoir décroché la modernisation du système de combat des deux autres sous-marins chiliens (type 209 allemand construits en 1984), DCNS se positionne d'ores et déjà sur leur remplacement, qui interviendra au cours de la prochaine décennie. On notera d'ailleurs qu'il en sera de même pour tous les sous-marins d'origine allemande en service dans la région. Colombie, Argentine ou encore Equateur doivent songer à leur succession, à compter de 2015. Avec une présence accrue en Amérique du sud grâce au Scorpène chiliens et aux contrats de modernisation décrochés dans plusieurs pays (Chili, Venezuela, Equateur), le groupe français doit d'ores et déjà se positionner sur ces marchés de renouvellement, dont les contrats pourraient commencer à tomber dans les deux ou trois prochaines années.


Un Scorpène chilien (© : DCNS)

Et puis il reste bien entendu la région océan Indien - Asie, en pleine croissance et présentant une source de croissance potentielle considérable. Après avoir vendu six Scorpène à l'Inde fin 2005, pour lesquels une construction en transfert de technologie a été retenue, il s'agit désormais de remporter le « Batch II », une nouvelle série de six sous-marins qui pourraient être dotés d'un système de propulsion en circuit fermé. Plus à l'Est, la Malaisie, un client avec lequel les relations sont apparemment excellentes, pourrait poursuivre sur sa lancée après la commande de deux premiers Scorpène. Outre une extension de cette flotte, l'acquisition d'un bâtiment de projection et ne serait pas à exclure, ce type de navire, grâce à ses capacités d'emport de matériel et d'hôpital flottant, pouvant être d'un grand intérêt dans la région. Autre pays courtisé, la Thaïlande, qui a passé l'an dernier une commande à DCNS pour la livraison de systèmes de manutention d'hélicoptères destinés à ses frégates. Ce premier contrat pourrait, dit-t-on dans les coursives, ouvrir la voie à des marchés plus importants, comme par exemple des sous-marins.


La frégate singapourienne Intrepid (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Enfin, Singapour, où DCNS a implanté sa première filiale étrangère en 2005. Suite à la réalisation des six frégates de la classe Formidable (dont 5 construites chez Singapore Technologies Marine), le groupe français souhaite mettre à profit cette coopération jugée très réussie. Il s'agit de se servir de Singapour comme tremplin vers le marché asiatique et, pourquoi pas, décrocher d'autres contrats singapouriens.
Les perspectives de ventes à l'export sont donc assez nombreuses mais DCNS reste confronté à une concurrence très rude de la part des Allemands et, dans une moindre mesure, des Russes et des Espagnols. Il convient également de noter que la plupart des projets portent sur des programmes à réaliser en transfert de technologie. Le groupe ne peut donc compter sur eux pour garnir la charge de travail de ses établissements français. Le marché domestique, qui représente aujourd'hui plus de 70% de l'activité de DCNS, reste donc essentiel. Car, si le développement du marché à l'export permettra sans nul doute d'améliorer les résultats de l'entreprise, ce sont bien les programmes français comme les FREMM et les Barracuda qui font travailler les sites français et les vastes bassins d'emplois qui en dépendent.


La FREMM française (© : DCNS)


Le SNA Barracuda (© : DCNS)

Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4567
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Sam 17 Mai 2008 - 15:49

Romeoh a écrit:
Pas d'occaz, c'est prelevé sur leur commande
On va pas acheter d'occasion a ce prix.

Ah ok..J'avais compris que c'etait une deja en service dans la marine nationale...

Bah tant mieux comme ca on aura les Exocet MM40B3/ASTER-15(systeme anti missile???)et enfin MU-90.

En plus des 3 Sygma equipée de MM-40B2/MICA-VL/MU-90...

En esperant l'acquisition de 2 a 3 Scorpene ca sera parfait.

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Ven 30 Mai 2008 - 18:34

vouloir vendre c joli,pouvoir vendre c´est encore mieux Suspect

a mon avis ils n´ont rien appris du chapitre rafale Exclamation


Citation :


17:49 | 30/05/2008 Le Point.fr
Sept mois après avoir acheté une frégate FREMM, le Maroc n'a toujours rien payé...

par Jean Guisnel


Si l'admission au service actif de la première frégate multimissions (FREMM), L'Aquitaine , est toujours prévue pour 2012, celle du deuxième bâtiment de ce type, La Normandie , sera décalée de plusieurs années. Motif : lorsque la France a vendu une FREMM au Maroc en octobre dernier, c'est justement La Normandie qui a été attribuée au royaume, afin de ne pas repousser la livraison à une date trop reculée. Le rythme de production du chantier de DCNS à Lorient a été prévu pour 1,7 frégate FREMM par an, pas une de plus... Le futur navire amiral marocain sera baptisé Mohamed 6 , du nom de l'actuel souverain du royaume chérifien.
Mais à ce jour, un certain nombre de problèmes n'ont pas encore été réglés. Le premier est d'ordre financier. Si le contrat de 470 millions d'euros est bel et bien signé entre la France et le Maroc, les premiers sous ne sont pas encore entrés dans les caisses de DCNS. "Il n'y a rien d'étonnant à cela", dit-on tant chez l'industriel qu'au gouvernement : ces affaires prennent du temps, il n'y a rien d'inquiétant. En fait, les Marocains finaliseraient actuellement un crédit, pour lequel plusieurs banques et établissements financiers seraient encore en phase de négociation. C'est dans le cadre de cet emprunt que la banque retenue fera appel à la France pour qu'elle apporte sa caution financière, la Coface garantissant que les traites seront honorées. Or, pour cela, il faut un accord que Bercy rechigne un peu à donner.

Un manque de techniciens d'excellence

Selon une source bien informée, "si Bercy traînait trop les pieds, par exemple si la Coface estimait que le Maroc a dépassé les seuils d'entêtement acceptables vis-à-vis de la France, des instructions politiques seraient données au Trésor pour passer outre ces réticences". Le second problème est plus surprenant. Quand un pays vend un navire de guerre, il vend également la formation de l'équipage qui le fera fonctionner. Depuis des années, la France s'est dotée d'un outil paraétatique chargé de cette fonction quand il s'agit de matériel naval, NAFVCO. Or, la marine marocaine exige que NAFVCO soit mise hors circuit, et que la formation soit assurée par la marine nationale française, gratuitement de surcroît. Sachant que la formation d'un équipage coûte de 30 à 50 millions d'euros, c'est un gros cadeau que le Maroc exige du contribuable français. À la marine nationale, on se veut compréhensif : "Nous sommes prêts à cet effort, si tel est le prix de l'attachement de la marine marocaine à la France !" Là, encore, l'avis de Bercy sera déterminant.

Enfin, dernière difficulté que les Français n'admettent que du bout des lèvres : il semble que la marine marocaine aura le plus grand mal à trouver des techniciens, officiers comme sous-officiers, pour faire fonctionner ce navire d'une extrême complexité. Les Français, eux-mêmes, ne savent pas comment ils vont pouvoir former des techniciens d'excellence à la conduite d'une machine aussi perfectionnée, et envisagent de faire concevoir des logiciels spécialisés dans l'apprentissage des systèmes de conduite et de combat des FREMM. Or, au Maroc, lancé dans la course au développement, tous les secteurs réclament des techniciens de haut niveau, que les entreprises ont déjà du mal à trouver... Renault-Nissan, qui investit un milliard d'euros dans la région de Tanger, est précisément confrontée à ce problème.

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/sept-mois-apres-avoir-achete-une-fregate-fremm-le-maroc-n-a/1648/0/249379
Revenir en haut Aller en bas
freedom
Aspirant
Aspirant


messages : 502
Inscrit le : 06/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   Ven 30 Mai 2008 - 18:39

ils n'ont qu' envoyer des ingenieurs civils après quelques tests en mer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate   

Revenir en haut Aller en bas
 
FREMM Marocaine / Royal Moroccan Navy FREMM Frigate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 42Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 23 ... 42  Suivant
 Sujets similaires
-
» Royal Navy (United Kingdom)
» Marine du Maroc - Moroccan Navy
» Chilean Navy - Marine du Chili
» Type 22 Class frigate
» Royal Navy Section Belge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: La Marine Royale :: Contrats d'achats et autres-
Sauter vers: