Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Indienne / Indian Armed Forces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
splux
1ere classe
1ere classe


messages : 53
Inscrit le : 15/01/2008
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mer 26 Mar 2008 - 20:40

L'Inde: l'autre Puissance d'Asie




Les articles réguliers sur la Chine et ses avancées dans l’aéronautique civile et militaire ne doivent pas nous faire oublier que l’Asie compte d’autres puissances pour qui l’aéronautique est vitale.

C’est le cas du plus grand compétiteur asiatique de la Chine : l’Inde. Ce pays-continent dispose des capacités scientifiques et industrielles pour développer comme lui ses capacités de frappe.

Tout d’abord dans le domaine balistique l’Inde souhaite décupler ses capacités et sa volonté s’exprime dans les projets hautement symboliques que sont les missiles BRAHMOS et AGNI ; mais l’Inde a développé son propre chasseur, tout comme la Chine, et prépare la relève !

Grâce à l’apport technologique Russe, une joint venture a été créée entre les deux pays pour la mise au point et la commercialisation du missile de croisière BRAHMOS qui peut être de trois versions : sol-sol ou terre-mer, mer-mer ou air-mer (depuis un Su-30MKI). Une variante sous-marine est en cours de développement. Dans sa version navale, le BRAHMOS est supersonique (Mach 2,Cool a une trajectoire rasante et une portée max de 300km (à comparer avec les capacités de l’exocet : missile subsonique Mach 0,9 et 180km de portée seulement). Récemment l’Inde a décidé d’investir 250 millions US$ pour développer une version du missile pouvant voler à Mach 5. On le voit ce missile donnera à la marine indienne et à ses forces armées en général des capacités de loin supérieures à ce que dispose toues les marines européennes et chinoise !

Le missile AGNI consiste lui en un missile balistique à capacité nucléaire (notez que le BRAHMOS pourrait être équipé lui aussi) initiale, de conception nationale. Il existe en trois versions : AGNI 1 DE 2500km de portée ; l’AGNI 2 de 3000km de portée théorique, et l’AGNI 3 (en développement) de 5000 km de portée à terme. Ces missiles représentent avec le missile de théâtre PRITHVI les vecteurs de la dissuasion nucléaire indienne.

Mais l’Inde ne sera jamais une puissance aéronautique complète si elle ne développe pas son aéronautique militaire, et le dernier appel d’offre international pour acquérir un chasseur de dernière génération (9 milliards US$) pourrait bien être le dernier du genre, et voir les russes remporter le marché assez logiquement. En effet l’Inde et la Russie veulent développer en commun un chasseur de 5ème génération : c’est l’objet de l’accord signé à Moscou en octobre 2007 pour le projet PAK FA (Future Tactical Aviation Aircraft Complex).

Contrairement au F-22 RAPTOR US le projet russo-indien prévoit un avion tant furtif qu’hyper manœuvrable via des tuyères mobiles développées pour le Su-27, ainsi qu’un radar et des missiles à longues portées. A noter que le radar disposera de capacité de brouillage (existant déjà sur des Mig 29 et qui pourrait exister sur le RAFALE cette information n’ayant jamais été confirmée). Le mariage entre le génie aéronautique russe et le génie électronique et informatique indien devrait donner un résultat très intéressant.

Mais ce projet en commun ne signifie pas que l’Inde ne sait pas construire de chasseur de manière autonome : elle a en effet développé par elle-même le LCA (LIGHT COMBAT AIRCRAFT) . La décision de développer ce projet fut prise en 1983 pour remplacer les Mig-21 et les caractéristiques techniques sont fixées en 1990. Le projet recevra l’appui de constructeurs européens comme DASSAULT, SAAB, et BAE, et son design montre que les ingénieurs indiens se sont inspirés du mirage 2000 et du F-18 pour les entrées d’air.

L’appareil sera à terme équipé d’un réacteur de conception nationale KAVERI GTX-35VS double flux de 8,5 tonnes de poussée (SNECMA SAFRAN fournissant les filtres et les régulateurs). Le radar doppler multi-cible est développé par HAL avec l’aide d’industriels étrangers, tout comme l’avionique (THOMSON-CSF aujourd’hui THALES) et une centrale inertielle fournie par l’américain HONEYWELL.

L’avion sera équipé de missile russe R-73 VYMPEL et du missile de conception nationale ASTRA.

Initialement prévu pour entrer en service en 1995 le LCA a fait son premier vol en 2001. Malgré le retard du projet et les difficultés de son développement, cet appareil donne aux industries indiennes des compétences et une expérience certaine au moins égale à ce que la Chine peut faire.

On le voit là encore, l’Inde entend développer ses compétences pour faire face à la Chine mais aussi pour s’installer pleinement à la table des grandes puissances. Notons que la Russie s’installe comme un acteur moteur de l’essor indien dans l’aéronautique.

Caractéristiques du LCA :

Envergure : 8,2 mètres

Longueur : 13,2 mètres

Hauteur : 4,4 mètres

Surface alaire : 37,5 m²

Masse à vide : 5,5 tonnes

Masse maximale : 12,5 tonnes

Motorisation :

Prototype : 1 General Electric F404-GE-F2J3

Avions de série : 1 TSEA GTX-35VS

Vitesse maxi : Mach 1.6

Plafond : 15 000 mètres

Rayon d'action : 1 000 km

Armement fixe : 1 canon GSH-23 de 23 mm alimenté par 220 obus.

Capacité carburant : 3 000 litres

Facteur de charges : +9 / -3 G

Charge utile : 4 tonnes

L’Inde a développé une base industrielle reposant sur de nombreux acteurs, tant institutionnels que privés, lesquels sont encadrés par des instituts publics qui fédèrent leurs avancées. Ces acteurs ont en général acquis leur expérience en important en Inde des produits étrangers. Pour en savoir plus je vous renvoie sur ce site très bien fait : http://www.siatiaero.com/siatimembers.asp[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le contract du siècle   Jeu 15 Mai 2008 - 2:42

ici vos commentaires et pronostics concernant les avions en compétition pour le MMRCA (Medium Multi Role Combat Aircraft)

Citation :
Avions de combat : c'est parti pour le contrat indien


Cette fois-ci, c'est vraiment parti pour le contrat du siècle en Inde. Les cinq compétiteurs sont en lice, et le candidat français Dassault a répondu le 28 avril, comme les autres candidats, à la demande d'information des autorités indiennes sur l'éventuelle fourniture de son Rafale à l'armée de l'air de ce pays. Le consortium européen Eurofighter, qui réunit les entreprises EADS, Casa, BAE Systems et Alenia Finmeccanica, en est au même stade et propose le Typhoon .


Rappelons que l'appel d'offre indien pour son futur MMRCA (Medium Multi Role Combat Aircraft) porte sur la livraison de 126 avions aux derniers standards, pour un montant d'environ 7 milliards d'euros. Les Indiens demandent des transferts de technologie, une licence de fabrication, et la moitié de la valeur du contrat en offset , c'est-à-dire en achats par le fournisseur de l'avion de biens produits en Inde. Outre le Rafale et le Typhoon, quatre candidats sont en lice : le Mig-35 de Mikoyan Gourevitch (Russie), le JAS-39 IN Gripen de Saab (Suède), le F-16 IN Fighting Falcon de Lockheed-Martin et le F/A-18 IN Super Hornet de Boeing (Etats-Unis). Le suffixe " IN " ajouté au nom de plusieurs avions signifie que les industriels entendent proposer des spécifications particulières pour leurs appareils, qui pourraient être présentés en vol à l'armée indienne avant la fin de l'année.

L'étude du contrat pourrait prendre des années, et les Indiens entendent désormais faire monter les enchères le plus haut possible. Déjà, plusieurs candidats ont lancé des offres de coopération, sachant que pour chacun d'entre eux, le contrat est stratégique. EADS a récemment proposé à l'Inde de devenir partenaire du programme Eurofighter Typhoon au même titre que les autres industriels membres du consortium. Boeing, qui a déjà signé un contrat de sous-traitance avec HAL (Hindustan Aeronautics Ltd), laisse entendre qu'il pourrait sous-traiter la fabrication de certains composants pour ses hélicoptères Apache et Chinook à la firme indienne Tata.

Le Rafale a été livré à une cinquantaine d'exemplaires aux armées françaises (marine nationale et armée de l'air). Il est actuellement prévu qu'au total, les deux armées disposeront de 294 appareils ; le Gripen a été acquis à 239 exemplaires par les armées de l'air de cinq pays (Suède, République tchèque, Thaïlande, Afrique du sud, Hongrie) ; l'Eurofighter Typhoon équipe ou équipera les armées de l'air des pays partenaires (Allemagne, Espagne, Grande-Bretgane et Italie) et fait l'objet de commandes par l'Autriche (15 avions) et l'Arabie saoudite (72 avions). Le F-16 Fighting Falcon dont la production a été lancée en 1976 a été construit à plus de 4 000 exemplaires dans des dizaines de versions. 1 500 exemplaires du F-18 ont été construits pour une dizaine de pays. Trente pays sont équipés du Mig-29, dont le Mig-35 proposé à l'Inde est l'ultime évolution.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Dim 28 Sep 2008 - 2:32

Citation :
LCA (Light Combat Aircraft)



Démarré avec l'aide de grands constructeurs européens tels que Dassault Aviation, Saab et BAE, le programme a donné naissance à un appareil inspiré en partie du Viggen suédois (pour l'aile médiane), du Gripen (pour les commandes de vol électriques réalisées avec Lockheed Martin), avec aussi une ressemblance avec un petit Mirage 2000.
Le programme Light Combat Aircraft (LCA) a été conçu tant pour renforcer les compétences technologiques et industrielles indiennes que pour satisfaire le besoin exprimé par la force aérienne nationale de disposer de 200 avions de combat légers multirôle pour remplacer sa flotte de MIG-2 1. Présenté comme "le plus petit et le plus léger avion de combat supersonique monoplace multirôle du monde", le LCA a été prévu pour être décliné en trois versions : deux chasseurs monoplaces, l'un terrestre pour l'Indian Air Force, l'autre naval dans la perspective du remplacement des Sea Harrier de l'Indian Navy, et un avion d'entraînement biplace.
Les premiers avions sont équipés du réacteur américain General Electric F404F2J3, mais les appareils suivants doivent être animés par un réacteur indien, le GTX-35VS Kaveri, développant 50 kN à sec et 83,4 kN avec postcombustion, et spécialement conçu pour opérer dans les difficiles conditions tropicales qui règnent dans le pays.
http://www.avion-de-combat.com/Avion-de-combat/LCA_Hindustan-Aeronautics/Hindustan-LCA.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Sam 4 Oct 2008 - 19:34

Citation :
India - CBU-105 Sensor Fuzed Weapons


WASHINGTON, September 30, 2008 – The Defense Security Cooperation Agency notified Congress of a possible Foreign Military Sale to India of CBU-105 Sensor Fuzed Weapons as well as associated equipment and services. The total value, if all options are exercised, could be as high as $375 million.

The Government of India has requested a possible sale of 510 CBU-105 Sensor Fuzed Weapons; 19 CBU-105 Integration test assets (12 live tails, 7 inert tails); 5 CBU-97 Integration test assets; containers; aircraft modification and integration; spare and repair parts; support and test equipment; software support; personnel training and training equipment; technical data and publications; U.S. Government and contractor engineering and logistics support services; and other related elements of logistics support. The estimated cost is $375 million.
http://www.dsca.mil/PressReleases/36-b/2008/India_08-105.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 7 Oct 2008 - 23:39

Citation :
MiG-35 has edge over rivals in Indian fighter tender: Official


MOSCOW: The MiG-35 fighters offered to India by Russia under New Delhi's USD 10 billion global tender for acquisition of 126 medium multi-role jets
has an edge over rivals including US F-16s and F-18s, a top aviation industry official here claimed.

"The competition is very tough, but we have several trump cards - MiG-35's superb performance characteristics and the fact that Russia and India share a long-standing partnership in strategic and political cooperation," President of United Aircraft Corporation (UAC) Alexei Fedorov told reporters after his recent India visit with Russian Defence Minister.

He said the UAC is optimistic about MiG-35 winning the race as an advanced version of MiG-29 Fulcrum fighter in service with the Indian Air Force.

Six major aircraft makers - Lockheed and Boeing from the US with F-16 and F-18, Russia's MiG, France's Dassault, Sweden's SAAB and EADS, a consortium of British, German, Spanish and Italian companies with Eurofighter -- are in the race for the USD 10 billion deal.

"So far, none of the participants has met the demands of the tender put forward by the Indian Air Force," Fedorov said adding that due to its flying characteristics MiG-35 has an edge over its rivals.

"Secondly, we have a very long history of our relationship of not only supply of readymade planes but also their licensed production in India. In case of MiG-35's victory, the Indian side would have to spend much less amount for the creation of infrastructure for the use, maintenance and servicing of this aircraft," he underscored.

Fedorov, who was in charge of Indo-Russian Sukhoi Su-30MKI fighter development and production deal, believes that in defence cooperation the 'level of political trust' is highly important. "We have a very close bilateral political and economic ties and this is our third advantage."
http://economictimes.indiatimes.com/PoliticsNation/MiG-35_has_edge_over_rivals_in_Indian_fighter_tender_Official/articleshow/3557304.cms
Revenir en haut Aller en bas
freedom
Aspirant
Aspirant


messages : 502
Inscrit le : 06/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mer 8 Oct 2008 - 11:24

je pense que c'est le mig-35, puisque la russie veut enchainer sur une cooperation sur le projet du PKA-FA, chose que l'inde ne pourrait mettre en périle en rejetant les mig-35 russe.
Revenir en haut Aller en bas
Seguleh I
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1283
Inscrit le : 22/07/2008
Localisation : tatooine
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mer 8 Oct 2008 - 22:19

Salut
Ce contart indien fait couler bcp d'encre. En plus ils bassinent tout le monde avec "le contrat du siecle"..... alors que le vrai contrat du siecle s'est deroulé en douce .... (arabie saoudite (70+ les 70 (aout 2008) typhoon)...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mer 8 Oct 2008 - 22:48

freedom a écrit:
je pense que c'est le mig-35, puisque la russie veut enchainer sur une cooperation sur le projet du PKA-FA, chose que l'inde ne pourrait mettre en périle en rejetant les mig-35 russe.
je ne pense pas qu'un echec éventuel du mig-35 pourrai compromettre la coopération russo-indienne dans le projet PAK-FA? l'inde est un pays souvrain dans ses décision d'achat d'arme, l'inventaire de l'armée de l'air indienne en est la preuve car on y trouve de toutes les couleurs. et c'est mig-qui a besoin de l'inde pour relancer ses exportation sur le marché largement écraser par sukhoi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Dim 26 Oct 2008 - 20:07

Irkut/Sukhoi Su-30MKI Flanker H





NIIP N011M BARS Multimode Radar hybrid phased array.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Ven 7 Nov 2008 - 22:30

Citation :
France Clears Technology Transfer for Rafale Fighter: Dassault



(Source: Indo Asian News Service; issued Nov. 5, 2008)



PARIS --- The French government has cleared the full transfer of technology for the Rafale combat jet that is one of the six aircraft in contention for an Indian Air Force (IAF) order for 126 fighters in a deal worth USD 10 billion, its manufacturer Dassault Aviation says.

"When we talk about technology transfer, we mean full technology transfer and not in bits and pieces," J.P.H.P. Chabriol, Dassault's senior vice president for military sales, told a group of visiting Indian journalists at the company's headquarters here.

"The way we work, we first have to obtain clearance of the government before putting in our proposal. If we win the order, we can begin work on transferring technology from day one - unlike our competition," he added.

The technology transfer would include that of a cutting edge radar that gives the Rafale the ability to also function as a close battlefield support airborne warning and control system (AWACS), Chabriol maintained, adding that the software source code would also be provided with the equipment.

The Advanced Extended Search Array (AESA) radar that Dassault is offering is still under development by French aerospace giant Thales, a partner in the Rafale project, and is expected to be integrated with the aircraft by 2012, around which time the IAF is expected to narrow down its choice of aircraft.

"We have full faith in the competency of Thales to deliver a top of the line AESA radar," Chabriol added.

Transfer of technology is a key clause in the Defence Policy-2006 (DPP-2006) that governs India's purchases of military hardware. Two other companies in the fray - Boeing and European conglomerate Eurofighter - are also offering an AESA radar with their F/A-18 Super Hornet and Typhoon respectively but say the transfer of this technology would be dependent to the extent the American government permits as the radar's manufacturer is US electronics giant Raytheon.

At least one of these two companies has said they would definitely not transfer the software source code that enables the programming of the radar. What this means is that the IAF would have to specify the mission parameters to enable the manufacturer configure the radar.

Defence analysts point out that this could seriously compromise India's national security as the IAF would not be able to re-programme the radar should it wish to at a later stage.

"This is not an issue with us. We will not only fully transfer the technology for the AESA radar but also provide the software source code so that that the IAF can programme it in the way it wishes to," Chabriol told IANS in response to a specific query.

Apart from the Rafale, the F/A-18 and the Typhoon, the other aircraft in the fray are the Lockheed Martin F-16, the Saab Grippen and the MiG-35, which is essentially an upgraded version of the MiG-29 that the IAF already operates.

The IAF had floated its global tender for the jets in September 2007 and these were opened earlier this year. The technical bids are currently being evaluated after which all the six aircraft will be put through a rigorous testing process in Bangalore, Jaisalmer and Leh.

The first is meant to gauge the aircraft's ability to operate in the humid conditions of south, the second their effectiveness in the deserts of Rajasthan and the third to study their suitability in the icy Himalayan heights of Ladakh in Jammu and Kashmir.

By the time the evaluation process is complete, the size of the order is likely to rise to around 200 jets, as the IAF, which is down to 32 squadrons from a high of 39-1/2, is expected to see a further depletion of its fleet due to the retirement of some its ageing Soviet-era MiG-21 aircraft. The IAF has a sanctioned strength of 45 squadrons.

Chabriol also pointed out that being 100 percent French gave Dassault a distinct edge over its competitors on the technology transfer issue.

"The Gripen is powered by a US engine and has other US components too. Similar is the case with the Eurofighter, which has quite a few American parts. So, they would have to first seek the US government's approval. In the case of the F-18, approval would have to be sought not only of the government but also of parliament (the US Congress).

"This legislative approval is not an issue in our case," Chabriol added.
http://www.defense-aerospace.com/cgi-bin/client/modele.pl?session=dae.42585226.1225901925.iM2L@X8AAAEAABzUmqQAAAAw&cat=3&prod=99400&modele=release
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3147
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Jeu 19 Fév 2009 - 17:41

Citation :
Le groupe Saab a annoncé, à la fin du mois dernier, que son chasseur Gripen NG avait réalisé un premier vol de type “super croisière”, c’est-à-dire à vitesse supersonique sans usage de la post-combustion. Cette performance réalisée dans le cadre de la campagne d’essais en vol du Gripen NG, menée depuis le printemps 2008, intervient alors que l’appareil est engagé dans plusieurs compétitions internationales, notamment pour l’attribution des 126 appareils du contrat indien MMRCA (Medium Multi-Role Combat Aircraft).

Un contrat pour lequel les manœuvres de lobbying et de communication s’intensifient, alors que les évaluations des appareils (F/A-18E/F, F-16, Eurofighter, Rafale et MiG-35) des six constructeurs en lice doivent débuter en avril prochain. Le constructeur suédois a ainsi démenti les informations de la presse indienne indiquant que son offre technique (un document de plusieurs milliers de pages) ne remplissait pas les critères du comité d’évaluation technique de l’Indian Air Force (IAF).

Pour Saab, le Gripen IN (version proposée à New Delhi du NG) répond parfaitement à l’ensemble des critères indiens, ce qui ne serait pas le cas des offres de certains de ses concurrents. L’appareil suédois fait également l’objet d’une offensive concernant son utilité au sein de l’IAF. Certains concurrents laissent en effet entendre que le Gripen risque d’entrer en concurrence avec le programme LCA attendu en 2012 au sein de l’IAF. Une assertion également démentie par Saab, qui estime, au contraire, que les développements du LCA bénéficieront des transferts de technologies du Gripen, tout en retournant l’argument du “doublon” à l’encontre de ses concurrents biréacteurs. Ceux-ci sont ainsi présentés comme susceptibles de faire double emploi tant avec les Su-27 de l’IAF qu’avec le futur appareil de cinquième génération FGFA (Fifth Generation Fighter Aircraft) développé par HAL et le russe Sukhoi.

Le Gripen IN proposé à New Delhi affiche une masse au décollage de 16,5 tonnes, contre 14 tonnes pour le Gripen D, avec une capacité d’emport largement accrue. Le nouveau design de l’appareil permet notamment de disposer de 40 % de carburant de plus et de deux pylônes d’emport supplémentaires sous le fuselage. Le Gripen IN devrait être proposé à New Delhi avec un radar AESA PS-05/A, dont les essais doivent être menés dans le courant de l’année, ainsi qu’avec un moteur GE/Volvo Aero F414G, dérivé de celui du F/A-18E/F Super Hornet, permettant une capacité «super croisière» avec l’emport d’un armement air-air.

L'appel d'offre indien, tout comme celui suisse en cours, est lourd d'enjeux pour Saab Gripen. Le constructeur suédois a dû faire face à des baisses de commandes de la part de son armée de l'air, qui a drastiquement réduit le nombre de JAS39 Gripen en service. Pour survivre, le Gripen doit trouver client dans les deux années à venir, sous peine de se retrouver avec des chaines d'assemblage qui tournent à vide. Car d'ici là, les derniers Gripen commandés par l'Afrique du Sud auront été livrés...

http://www.ttu.fr/francais/Articles/Industrie%20%26%20materiels/gripennginde.html
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 3 Mar 2009 - 22:13

Ils ne vont pas s'ennuyer à bord du futur porte-avion indien I love you
Citation :
Le futur porte-avions indien sera le premier bâtiment féminisé
Publié le 3 mars 2009.
Le premier porte-avions indien de construction locale est aussi conçu depuis le départ pour disposer de quartiers séparés pour le personnel féminin. Des femmes pourraient ainsi embarquer une fois que le gouvernement aura pris la décision de les autoriser à le faire.
A l’heure actuelle, la marine indienne n’autorise pas les femmes officiers à naviguer sur ses bâtiments et les bâtiments actuels de la flotte ne disposent pas de quartiers séparés pour les femmes. Il y a pourtant 250 femmes dans la marine indienne, rien que chez les officiers.
Même si l’autorisation était accordée de laisser les femmes naviguer, pas plus de 5 femmes officiers ne pourraient embarquer sur un même bâtiment à un instant donné, même sur le futur porte-avions, ont indiqué des officiers de marine.
"Pouvoir accueillir ce petit nombre de femmes sur les navires existants, qui font déjà face à de fortes contraintes d’espace et d’installation, sera difficile. Il a donc été décidé que tous les navires construits en Inde devraient être construits avec la féminisation comme objectif," ont-ils expliqué.
Pourtant, jusqu’à il y a quelques années, la marine avait affecté des officiers féminins, dont des médecins, sur des bâtiments de divers types, comme des destroyers et des frégates.
Des femmes, officiers ou non, naviguent dans le monde entier sur des bâtiments de guerre, comme sur ceux des marines américaine et française.
http://www.corlobe.tk/article12941.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 3 Mar 2009 - 22:21

quel type de propulsion va choisir l'Inde pour son joujou Samy ???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 3 Mar 2009 - 22:34

Chanel N°5 Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12861
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 3 Mar 2009 - 23:10

lol! lol! Les tenues seront fournies par Gucci aux dernieres news....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 3 Mar 2009 - 23:28

Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mar 3 Mar 2009 - 23:48

Vous connaissez le titre de la prochaine superproduction de Boolywood ?
"Gang bang en haute mer"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Mer 4 Mar 2009 - 2:23

Trop fort Samyadams , allez samy et autrtes membres qui a deja regarder ces films debiles de boollywood ??? moi je jure que non, j'ai regardé une minute, j'ai explosé de rire sur ces films débiles.
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur


messages : 7644
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Ven 13 Mar 2009 - 17:08

Les indiens se mordent les doigts d'avoir pris comme partenaire les russes pour la fabrication de leur futur porte avion....le prix initial était de 974 millions $, il va probablement passé à 2 milliards $ pour un navire dont la construction a commencé en 1987.....Evil or Very Mad

Citation :


Porte-avions indiens : Une opportunité pour les Européens ?



Vue du Vikramaditya (ex-Gorshkov russe)

Rien ne va plus autour du projet de refonte de l'ex-Gorshkov russe pour la marine indienne. Voilà que le chantier Sevmash, chargé de la transformation du porte-avions, réclame une rallonge de 700 millions de dollars, à ajouter aux différents surcoûts déjà annoncés depuis le rachat par l'Inde du bâtiment, en 2004. A l'époque, l'ex-Gorshkov, qui doit être rebaptisé Vikramaditya, avait été acquis pour 974 millions de dollars. Ce prix était déjà passé à 1.2 milliards de dollars et la livraison reportée de 2008 à 2012. La facture serait donc, désormais, de près de 2 milliards de dollars pour l'Inde, soit un budget énorme pour un bâtiment mis en service en 1987. Les Russe demandent, qui plus est, le versement immédiat de 190 millions de dollars pour continuer les travaux. Ces derniers portent notamment sur la réfection de la propulsion et l'installation d'une piste axiale avec tremplin.
Dans ces conditions, certaines sources évoquent la possibilité, pour New Delhi, de se tourner vers une solution alternative. Mais laquelle ?


La lenteur des constructions nationales

Pour l'Inde, l'acquisition de porte-avions est une priorité. Symbole d'une marine océanique, ces bâtiments doivent permettre à la marine indienne de tenir son rang de grande puissance dans cette partie stratégique du monde. Actuellement, elle n'aligne que le Viraat. Mais l'ex-Hermes de la Royal Navy est un navire cinquantenaire, qu'il faut remplacer d'urgence.
L'Inde a bel et bien lancé la construction de son premier porte-avions de construction nationale. Le Vikrant a été mis sur cale fin février à l'arsenal de Cochin. D'une longueur de 252 mètres pour un déplacement de 40.000 tonnes, il pourra embarquer 30 aéronefs. Mais le projet a pris beaucoup de retard, la pose du premier bloc devant initialement intervenir en 2005. Les Indiens ont rencontré divers problèmes techniques et ont eu des difficultés à se procurer de l'acier de bonne qualité. Désormais, une admission au service actif du bâtiment n'est plus espérée avant 2014/2015. Car, ces dernières années, les chantiers indiens ont en effet affiché des cadences très lentes, cumulant les retards dans les constructions neuves. Dans cette situation, une solution purement nationale en vue d'un éventuel « plan B » face aux problèmes de l'ex-Gorshkov semble délicate.

L'option CVF très hypothétique

Plusieurs pistes ont été récemment évoquées par la presse indienne. La première, qui semble la plus hypothétique, concerne un éventuel intérêt pour le Carrier Vessel Future (CVF) étudié en commun par la Grande Bretagne et la France. Alors que les Britanniques ont lancé le programme, les Français attendent 2011/2012 pour décider, ou non, de construire leur nouveau porte-avions. Long de 283 mètres pour un déplacement de 65.000 tonnes, les CVF anglais disposent, comme les bâtiments indiens, de tremplin permettant la mise en oeuvre d'avions à décollage court ou vertical (capacité d'emport de 40 aéronefs). Le modèle pourrait donc bien se prêter à la marine indienne. Mais une construction locale est exclue, pour les raisons évoquées plus haut. Il en va de même pour une réalisation en Grande Bretagne, dont l'outil industriel sera saturé par la réalisation des Queen Elizabeth et Prince of Wales, livrables en 2015 et 2017. Resterait alors la possibilité d'un partenariat avec la France, où le chantier de Saint-Nazaire reste disponible. Mais il ne faut pas trop compter sur cette option pour des raisons de planning. Le délai de réalisation d'un tel porte-avions en France serait, selon les industriels, d'au moins six ans. Avec une commande en 2009/2010, le bâtiment ne serait donc pas prêt avant 2015/2016, date à laquelle le premier porte-avions de construction indienne doit entrer en service. L'intérêt serait donc très limité pour les Indiens, sans parler du coût d'un tel programme (plus de 3 milliards d'euros).

Fincantieri et la Royal Navy sur les rangs ?

En matière de construction neuve, une autre piste conduit chez Fincantieri. Le groupe italien est déjà, indirectement, impliqué dans le nouveau porte-avions indien. Le Vikrant est, en effet, une adaptation du design du Cavour réalisé par Fincantieri pour la marine italienne. Mis en service l'an dernier, le Cavour, un prototype, a nécessité six ans de construction. Ces délais pourraient sans doute être raccourcis, surtout si un éventuel navire bénéficiait des études et du retour d'expérience du Vikrant. Mais, là encore, la nouvelle plateforme ne serait pas disponible avant plusieurs années, ce qui rend le projet peu pertinent, à moins que New Delhi souhaite dès 2015 de plusieurs porte-avions neufs en service.
Dans le cas contraire, et pour assurer la relève du Viraat en attendant l'arrivée des nouveaux bateaux, il reste la possibilité d'un achat d'occasion. Il s'agit, sans doute, de l'option la plus réaliste. La Royal Navy a en effet placé, en 2005, l'un de ses trois porte-aéronefs en réserve. Long de 209 mètres pour un déplacement de 20.600 tonnes, le HMS Invincible, construit en 1980, peut embarquer 22 aéronefs, dont 16 avions du type Harrier. Ses capacités sont donc voisines du Viraat (21 aéronefs dont 12 Harrier) mais il est nettement plus récent que l'ex-Hermes, mis en service en 1959. Lors de la mise en réserve de l'Invincible, en 2005, la flotte britannique avait d'ailleurs évoqué une possible vente à une autre marine à partir de 2010...

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Ven 13 Mar 2009 - 21:34

interceptor a écrit:
Les indiens se mordent les doigts d'avoir pris comme partenaire les russes pour la fabrication de leur futur porte avion....le prix initial était de 974 millions $, il va probablement passé à 2 milliards $ pour un navire dont la construction a commencé en 1987.....Evil or Very Mad
Bah, les Indiens n'ont qu'à faire un film ou l'on verrait Sharokhan arracher des bouteilles de vodka des mains des ingénieurs russes et les presser à se remettre au travail, dans une ambiance de chant et de danse Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Ven 13 Mar 2009 - 21:45

Samyadams a écrit:
interceptor a écrit:
Les indiens se mordent les doigts d'avoir pris comme partenaire les russes pour la fabrication de leur futur porte avion....le prix initial était de 974 millions $, il va probablement passé à 2 milliards $ pour un navire dont la construction a commencé en 1987.....Evil or Very Mad
Bah, les Indiens n'ont qu'à faire un film ou l'on verrait Sharokhan arracher des bouteilles de vodka des mains des ingénieurs russes et les presser à se remettre au travail, dans une ambiance de chant et de danse Laughing



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Ven 13 Mar 2009 - 22:04

C'est une manoeuvre des Russes pour récupérer le rafio
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Dim 15 Mar 2009 - 12:33

Citation :
le 1er tir du missile brahmos a été un échec,ratant sa cible,rappellons que les premiers missiles ont été perçu par l'armée indienne en juin 2007
(source DSI du mois de mars)

Les missiles ou bien leurs avions, sont juste bon pour être mis dans une poubelle géante. Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Dim 15 Mar 2009 - 12:44

Phosphore a écrit:


Les missiles ou bien leurs avions, sont juste bon pour être mis dans une poubelle géante. Mad


C'est suite a une erreur de logiciel après un changement de trajectoire que le missile fut autodetruit

La version Naval (2006) et Terrestre (2007) est opérationnelle, c'est la version Air qui est en phase de teste avant intégration

Le dernier teste remonte à 1 semaine avec cible atteint a 300 km
Le Brahmos n'est qu'une evolution Russo-Indienne du SS-N-26 YAKHONT Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Dim 15 Mar 2009 - 12:50

C'est toujours juste un petit problème de logiciel
Les Français quand ils testent leur EXOCET III ya aucun soucis, ça arrive que avec le matériel rouillé Russe. Bizarre. cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Indienne / Indian Armed Forces   Aujourd'hui à 11:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Indienne / Indian Armed Forces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'armée de l'air contrainte de quitter (temporairement?) Manas, au Kirghizstan
» Armée de terre Japonaise
» Armée de terre , 102.000 hommes d’ici 2015
» Armée Indienne
» Assemblée nationale. Emploi des forces armées sur le territoire national pour protéger la population.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Asie & Océanie-
Sauter vers: