Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le monde musulman?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant
AuteurMessage
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Sam 12 Juil 2008 - 21:25

en meme temps faut dire qu'il y a de plus en plus islamophobie en Europe est ca a exister avant meme le 11 septembre
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Sam 6 Déc 2008 - 12:38

Il n'et jamais trop tard pour bien faire. Les théologiens musulmans réagissent enfin contre le radicalisme islamique de manière méthodique et non plus par des réactions ponctuelles faîtes de simples condamnations. Dans tout conflit, il y a d'abord deux idées qui s'affrontent, deux manières différentes de concevoir le monde. Tant que les radicalisme islamique ne trouvait pas qui le contrecarrer sur le terrain idéologique, il est arrivé à se reproduire malgrès les coups severes donné par les services de securite des pays arabes. Seules les idées peuvent lutter contre d'autres idées.
Citation :
Des experts religieux mènent une campagne idéologique contre al-Qaida
2008-12-05

Près d'un an après les attentats meurtriers du 11 décembre à Alger, une guerre idéologique fait rage entre les terroristes et les intellectuels islamiques, qui condamnent ces pratiques violentes.
Par Nazim Fethi pour Magharebia à Alger – 05/12/08
Depuis deux ans, la violence contre des innocents est de plus en plus souvent utilisée comme stratégie par l'Organisation al-Qaida au Maghreb Islamique ; cela a conduit de nombreux théologiens et responsables religieux à exprimer publiquement leur opposition à cette organisation terroriste. Depuis que le groupe dirigé par Abdelmalek Droukdel a adopté les méthodes du réseau d'Osama ben Laden, la condamnation est unanime parmi les théologiens, y compris dans les rangs du mouvement salafiste.
Cette réaction en chaîne va au-delà de la seule condamnation de tel ou tel évènement ; plusieurs érudits réfutent désormais toute justification religieuse à l'organisation terroriste.
L'un des exemples les plus récents est celui d'Imam Abdelaziz al-Sharif, ancien leader du Djihad Islamique égyptien, connu par beaucoup comme le "théologien du djihad". Il s'en est ouvertement pris au réseau al-Qaida en novembre 2007, décrivant les actions de son organisation en Algérie comme une réaction de la part de ben Laden au refus des Etats-Unis d'accepter une trève proposée par le groupe terroriste.
Dans un livre écrit depuis sa prison égyptienne où il purge une peine de perpétuité, al-Sharif, alias Dr. Fadl, écrit : "Le peuple algérien, blessé, doit payer de son sang la survie d’Oussama ben Laden et d'al-Zawahiri."
"Alors", poursuit-il, "la branche d'al-Qaida en Algérie a perpétré les attentats du 11 décembre 2007 contre le bâtiment des Nations Unies, tuant soixante-deux personnes et en blessant plus de deux cents autres."
Al-Sharif avait été, avec Ayman al-Zawahiri, le cofondateur du Djihad Islamique égyptien en 1968.
Avant lui, le célèbre imam égyptien Youssuf al-Qaradawi avait publié un ouvrage intitulé "La Pensée du Djihad", dans lequel il démolissait tout l'édifice des arguments mis en avant par les groupes terroristes pour justifier leurs attentats. L'imam remettait en doute l'idée largement répandue dans certains milieux djihadistes de la nécessité de mettre à genou les régimes accusés d'être des apostats ou des oppresseurs, et de leur appliquer la loi islamique.
Le débat fait également rage en Algérie, en particulier chez les imams et au sein de la très influente association des oulémas (érudits) musulmans. Mais le plus frappant aura sans doute été l'engagement public, le 20 septembre, du théologien salafiste Sheikh Ali Ferkous, alias Abou Abdelmouaâz Mohamed.
Sur son site web, où il publie des fatwas et explique sa position sur un grand nombre de sujets, Ferkous a publié une désapprobation très claire des attentats suicides perpétrés par al-Qaida au Maghreb. Soulignant que "la religion islamique exige que nous protégions le sang des Musulmans, leurs biens et leur honneur", le sheikh ajoute : "L'emploi de méthodes telles que des explosions, des destructions, le sabotage et le suicide est en contradiction avec les préceptes de la religion".
Il explique que ces actions sont "illégales" d'un point de vue islamique. Elles sont interdites non seulement lorsqu'elles sont utilisées contre des Musulmans, poursuit-il, mais également contre des non-Musulmans.
Selon le sociologue Nacer Djabi, de l'Université d'Alger, ces fatwas sont essentielles dans la lutte contre le terrorisme, dans la mesure où la précédente stratégie nationale antiterroriste "s'est limitée à traiter les aspects sécuritaires et politiques du problème".
M. Djabi explique que de nombreux jeunes envisagent toujours de rejoindre la mouvance terroriste, parce que la campagne de lutte contre la pensée militante n'a pas encore atteint les niveaux nécessaires.
"Est-il possible qu'un jeune rejoigne le maquis dès qu'il rencontre des problèmes [sociaux] ?", s'interroge-t-il. "Le terrorisme est une forme d’expression politique que l’on n’a pas analysée comme il se doit."
http://www.magharebia.com/cocoon/awi/xhtml1/fr/features/awi/features/2008/12/05/feature-01
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Sam 6 Déc 2008 - 16:56

Samyadams a écrit:
Il n'et jamais trop tard pour bien faire. Les théologiens musulmans réagissent enfin contre le radicalisme islamique de manière méthodique et non plus par des réactions ponctuelles faîtes de simples condamnations. Dans tout conflit, il y a d'abord deux idées qui s'affrontent, deux manières différentes de concevoir le monde. Tant que les radicalisme islamique ne trouvait pas qui le contrecarrer sur le terrain idéologique, il est arrivé à se reproduire malgrès les coups severes donné par les services de securite des pays arabes. Seules les idées peuvent lutter contre d'autres idées.
Citation :
Des experts religieux mènent une campagne idéologique contre al-Qaida
2008-12-05

Près d'un an après les attentats meurtriers du 11 décembre à Alger, une guerre idéologique fait rage entre les terroristes et les intellectuels islamiques, qui condamnent ces pratiques violentes.
Par Nazim Fethi pour Magharebia à Alger – 05/12/08
Depuis deux ans, la violence contre des innocents est de plus en plus souvent utilisée comme stratégie par l'Organisation al-Qaida au Maghreb Islamique ; cela a conduit de nombreux théologiens et responsables religieux à exprimer publiquement leur opposition à cette organisation terroriste. Depuis que le groupe dirigé par Abdelmalek Droukdel a adopté les méthodes du réseau d'Osama ben Laden, la condamnation est unanime parmi les théologiens, y compris dans les rangs du mouvement salafiste.
Cette réaction en chaîne va au-delà de la seule condamnation de tel ou tel évènement ; plusieurs érudits réfutent désormais toute justification religieuse à l'organisation terroriste.
L'un des exemples les plus récents est celui d'Imam Abdelaziz al-Sharif, ancien leader du Djihad Islamique égyptien, connu par beaucoup comme le "théologien du djihad". Il s'en est ouvertement pris au réseau al-Qaida en novembre 2007, décrivant les actions de son organisation en Algérie comme une réaction de la part de ben Laden au refus des Etats-Unis d'accepter une trève proposée par le groupe terroriste.
Dans un livre écrit depuis sa prison égyptienne où il purge une peine de perpétuité, al-Sharif, alias Dr. Fadl, écrit : "Le peuple algérien, blessé, doit payer de son sang la survie d’Oussama ben Laden et d'al-Zawahiri."
"Alors", poursuit-il, "la branche d'al-Qaida en Algérie a perpétré les attentats du 11 décembre 2007 contre le bâtiment des Nations Unies, tuant soixante-deux personnes et en blessant plus de deux cents autres."
Al-Sharif avait été, avec Ayman al-Zawahiri, le cofondateur du Djihad Islamique égyptien en 1968.
Avant lui, le célèbre imam égyptien Youssuf al-Qaradawi avait publié un ouvrage intitulé "La Pensée du Djihad", dans lequel il démolissait tout l'édifice des arguments mis en avant par les groupes terroristes pour justifier leurs attentats. L'imam remettait en doute l'idée largement répandue dans certains milieux djihadistes de la nécessité de mettre à genou les régimes accusés d'être des apostats ou des oppresseurs, et de leur appliquer la loi islamique.
Le débat fait également rage en Algérie, en particulier chez les imams et au sein de la très influente association des oulémas (érudits) musulmans. Mais le plus frappant aura sans doute été l'engagement public, le 20 septembre, du théologien salafiste Sheikh Ali Ferkous, alias Abou Abdelmouaâz Mohamed.
Sur son site web, où il publie des fatwas et explique sa position sur un grand nombre de sujets, Ferkous a publié une désapprobation très claire des attentats suicides perpétrés par al-Qaida au Maghreb. Soulignant que "la religion islamique exige que nous protégions le sang des Musulmans, leurs biens et leur honneur", le sheikh ajoute : "L'emploi de méthodes telles que des explosions, des destructions, le sabotage et le suicide est en contradiction avec les préceptes de la religion".
Il explique que ces actions sont "illégales" d'un point de vue islamique. Elles sont interdites non seulement lorsqu'elles sont utilisées contre des Musulmans, poursuit-il, mais également contre des non-Musulmans.
Selon le sociologue Nacer Djabi, de l'Université d'Alger, ces fatwas sont essentielles dans la lutte contre le terrorisme, dans la mesure où la précédente stratégie nationale antiterroriste "s'est limitée à traiter les aspects sécuritaires et politiques du problème".
M. Djabi explique que de nombreux jeunes envisagent toujours de rejoindre la mouvance terroriste, parce que la campagne de lutte contre la pensée militante n'a pas encore atteint les niveaux nécessaires.
"Est-il possible qu'un jeune rejoigne le maquis dès qu'il rencontre des problèmes [sociaux] ?", s'interroge-t-il. "Le terrorisme est une forme d’expression politique que l’on n’a pas analysée comme il se doit."
http://www.magharebia.com/cocoon/awi/xhtml1/fr/features/awi/features/2008/12/05/feature-01


Ces "savants" avant de combattre al-qaida, doivent déjà combattre les néo-colonisateurs qui envahissent en massacrant la population musulmane, les musulmans crèvent comme des chiens...

Al-qaida se nourrit de ses massacres et de cette colonisations avant tous...

On les entend pas, quand des terres musulmanes se font envahir...silence radio...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Sam 6 Déc 2008 - 20:54

barbaros pacha a écrit:
Ces "savants" avant de combattre al-qaida, doivent déjà combattre les néo-colonisateurs qui envahissent en massacrant la population musulmane, les musulmans crèvent comme des chiens...

Al-qaida se nourrit de ses massacres et de cette colonisations avant tous...

On les entend pas, quand des terres musulmanes se font envahir...silence radio...
bien dit
je suis contre alqaida et tous les terros qui utilisent l'islam comme couverture idéologique, mais c'est ''savant'' à deux centimes sont pires cque les terroristes d'alqaida.
Revenir en haut Aller en bas
Mohammad Ibn Qasim
2eme classe
2eme classe


messages : 8
Inscrit le : 03/02/2009
Localisation : France
Nationalité : paki

MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Mer 4 Fév 2009 - 11:49

Salam,

Je rajoute mon opinion personnelle a cette discussion.

Alors personnellement les peuples dit "musulmans", c'est à dire nous du Maroc à l'Indonésie, nous n'avons pas besoin de l'Islam car nous l'avons déjà adopté et ça à toutes les sauces (Wahabisme, hanbalisme, déobandisme, sunnisme, chiisme et j'en passe). Si c'était vraiment l'Islam dont on avait besoin, l'Arabie saoudite ou l'Iran seraient un paradis sur Terre. Ce que je veux dire par là mes frères, c'est que Dieu n'aime sûrement pas la façon dont on utilise et maltraite la voie sacrée qu'IL nous a donné. Sinon pourquoi les "Républiques Islamiques" sont en proie aux pires cauchemars???

Je pense que la religion est un ciment certes de nos civilisationS. Mais ce ciment ne doit devenir une entrave à notre collaboration. Car il est dramatique de constater que l'Islam est utilisé dans le champ politique avec des objectifs très égoïste par les différents pays. Le dernier livre sacré révélé est un livre de prière et aussi une source d'inspiration pour une évolution individuel. Quand chacun s'en empare en faisant sa propre sauce d'interprétation, ça devient du charabia. L'islam est la religion par la quelle l'individu se rapproche de Dieu, mais cette religion est facile (Cela est dit dans le Coran), pas contraignante, et simple à appliquer. Ce qui n'est pas le cas du pseudo islam que nous servent les mollahs de tous les bords. La religion est une relation entre DIEU et sa création, personne d'autre ne doit intervenir dans la croyance de chacun et surtout pas l'ETAT!

Regardez l'Europe, même s'ils se disent laïc, ils ont construit une union chrétienne, mais ils n'imposent pas à leurs citoyen une religion particulière. Nous les musulmans avons besoin de revenir à la liberté de penser, de poser des questions. Laissons la religion de côté pour créer Notre Union, notre Umma, mais avec des citoyens libres et égaux. C'est l'essence même de l'Islam, la PAIX! Pour ce qui est de la guerre, moi perso j'attends le Salah ud dine Ayubi des temps modernes, car un seul homme comme lui aujourd'hui et c'est l'embrasement vers le progrès pour le monde musulman.

Wa salam.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Mer 4 Fév 2009 - 12:10

Rien à redire mon frère
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Mer 4 Fév 2009 - 13:31

mohammad je suis d'accord avec toi, l'islam on l'a en nous, c'est la composante fondamental de notre culture et notre civilisation (qu'on le veuille ou non), et donc nous n'avons pas besoin d'une révolution ''islamique'' style iran. cependant, nous avons vraiment besoin de se reconcilier avec notre identité culturelle, car au file des années cette identité musulmane a perdu son rôle central dans la définition de notre système de valeur et notre culture. bcp d'entre nous sont proie à un mode de pensée basé sur l'ethnie, la race...alors que le véritable ciment qui renforc la cohésion d'un pays comme le maroc par exemple est l'islam, c'est ce qui a fait de deux peuples très différents (amazigh et arabe) un seul peuple très uni et solidaire pour le meilleur et pour le pire. et ceux qui le nient sous prétexte de ''laicité et modernité'' adopte malheureusement une idéologie basée sur (l'amazighité ou le panarabisme) qui s'avère par la suite très superficielle et très loin de la réalité de la culture marocaine.
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6215
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Mer 4 Fév 2009 - 14:19

Mohammad Ibn Qasim a écrit:
Salam,

Je rajoute mon opinion personnelle a cette discussion.

Alors personnellement les peuples dit "musulmans", c'est à dire nous du Maroc à l'Indonésie, nous n'avons pas besoin de l'Islam car nous l'avons déjà adopté et ça à toutes les sauces (Wahabisme, hanbalisme, déobandisme, sunnisme, chiisme et j'en passe). Si c'était vraiment l'Islam dont on avait besoin, l'Arabie saoudite ou l'Iran seraient un paradis sur Terre. Ce que je veux dire par là mes frères, c'est que Dieu n'aime sûrement pas la façon dont on utilise et maltraite la voie sacrée qu'IL nous a donné. Sinon pourquoi les "Républiques Islamiques" sont en proie aux pires cauchemars???

Je pense que la religion est un ciment certes de nos civilisationS. Mais ce ciment ne doit devenir une entrave à notre collaboration. Car il est dramatique de constater que l'Islam est utilisé dans le champ politique avec des objectifs très égoïste par les différents pays. Le dernier livre sacré révélé est un livre de prière et aussi une source d'inspiration pour une évolution individuel. Quand chacun s'en empare en faisant sa propre sauce d'interprétation, ça devient du charabia. L'islam est la religion par la quelle l'individu se rapproche de Dieu, mais cette religion est facile (Cela est dit dans le Coran), pas contraignante, et simple à appliquer. Ce qui n'est pas le cas du pseudo islam que nous servent les mollahs de tous les bords. La religion est une relation entre DIEU et sa création, personne d'autre ne doit intervenir dans la croyance de chacun et surtout pas l'ETAT!

Regardez l'Europe, même s'ils se disent laïc, ils ont construit une union chrétienne, mais ils n'imposent pas à leurs citoyen une religion particulière. Nous les musulmans avons besoin de revenir à la liberté de penser, de poser des questions. Laissons la religion de côté pour créer Notre Union, notre Umma, mais avec des citoyens libres et égaux. C'est l'essence même de l'Islam, la PAIX! Pour ce qui est de la guerre, moi perso j'attends le Salah ud dine Ayubi des temps modernes, car un seul homme comme lui aujourd'hui et c'est l'embrasement vers le progrès pour le monde musulman.

Wa salam.


faut ce dire que depuis la division de l oumma en nations c est plus la loi islamique que l on respecte ...!!!

et que chaque gvt traduit l islam a la manieres qu ils lui convient le mieu!!!!


sinont si nos pays suivé les preceptes du quran et de la sunna sa serait un paradis!!!!!


ou il ferait bon vivre mieu que dans les pays occidentaux!!!

car les loi sociale vienne d allah (sw) et valent mieu que le communisme ou socialisme ou capitalismes ou n importe quelles autres doctrines!!!

un exemple simple avec le sens et le devoir de partage qu il ya dans les loi musulmanes, on verait pas 20pourcent de la pop mondiale gaspiller 80pourcent des richesse pendant que 80 pourcent crevent avec 20 pourcent des richesse mondiale....!!! ce n est qu un exemple parmi d autre!!!!


aujourd ui c est le boxon sociale ...o zid o zid!!!!c est parce que chaque pays prend ce qu il veut ete rejete ce qu il veut des loi musulmane!!!!


un exemple ....L A.SAOUDITE qui interdit la construction d eglise!!!! mais rassoul allah sws n a jamais etait aussi radicale!!!surtout envers les ahl al kitab!!!! mohime aujourd hui chacun fait ses sois selon sont contexte geopolitique/sociale/economique....o zid o zid!!!!!

sa vaut aussi pour al qaida(le jihad c est pas je me leve un matin et je vais exploser des civil...et voila je defent l islam)nan...nan...nan!!!!

le jihad a ces regle que tu doit respecter( ne pas tuer de civil....) et ces regle sont a respecter meme si l ennemie ne les respecte pas!!!! sinon agir par colere c est agir sous l influence de chitane (wa 3oudou bilah) et ce genre d agissement voyé l image que sa donne de l islam aujourd hui!!!!

pourquoi et bien parce que c est pas des agissement dicter par l islam mais des agissement que ALLAH(sw) a harames!!! et si ont transgresse ce harame(peut importe les justificatifs(gaza/palestine...)et bien sa ne peut que nous nuire et nuire a l islam!!!!



Mohime tous ça pour dire que c est pas l islam ou les loi musulmane qui sont les responsable de la situation desastreuse) dans les different pays de l oumma !!!car la plupart des pays de l oumma aujourd hui n ont de musulman que le nom et joue de la corde islam ouma quand sa les arrange ou s en detourne quand sa les arrange!!!!

!!!

autre chose beaucoup parmi nous , la oumma tendent a "desesperer " de la situation et vois le mode de vie occidentale (au vu de leur puissance et reussite actuelle) comme un modele a suivre en lieu et place de l islam(banque /bourse/riba/le travail avant dine....o zid ...o zid)

ce vesert emontre quil ne faut pas agir de la sorte .et qu au contraire perseverer dans l epreuve .

"1. Alif, Lam, Mim.
2. Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire : "Nous croyons !" sans les éprouver ? "

"...Parmi les gens il en est qui disent : "Nous croyons en Dieu"; puis, si on les fait souffrir pour la cause de Dieu, ils considèrent l'épreuve de la part des hommes comme un châtiment de Dieu. Or, s'il vient du secours de ton Seigneur, ils diront certes : "Nous étions avec vous !" Dieu n'est-Il pas le meilleur à savoir ce qu'il y a dans les poitrines de tout le monde ? .."

sadaq allah l3adime!!!


allah y j3alana mine sabirine wa yatawafana mouslimine ilayh...amine!

mohime tous ca pour dire que c est pas l islam la cause (malgré le matraquage mediatique qui tente de faire passé l islam comme moyen ageux /qdime/frein a la modernité....)...qu apportera le progré ou le modernisme si pour cela il faille vivre dans le haram???? walou....jahanam wa bissa lmassir!!!


donc aujoud hui faut relativisé !! l islam n est pas l acause de notre situation actuelle ,la cause et plutot nos division, les regle qu on transgresse....!

et paut importe la situation, ne pas se detourner de l islam ou cracher sur l islam , ou remettre en cause les loi musulmanes...mais se remettre en cause soit meme!!! et si en vivant 3ala sounat illah wa rassoulih il ya epreuvre ,et bien perseverer dans cette epreuve!!! (meme si d autre modele paraissent plus alléchant ou plus moderne ou autres)
Revenir en haut Aller en bas
U.EAGLES
sergent
sergent


messages : 230
Inscrit le : 15/06/2008
Localisation : raja imperio
Nationalité : maroc-espagne

MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Mer 4 Fév 2009 - 19:34

hadra khawya Evil or Very Mad

_________________
"J'adore sentir l'odeur du napalm, le matin... L'odeur de la victoire."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Mer 4 Fév 2009 - 19:51

sukhoi33 a écrit:
Rien à redire mon frère

Exactement je partage totalement ton opinion Mohammad Ibn Qasim j'ai rien a ajouter
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Mer 4 Fév 2009 - 21:59

medami a écrit:
hadra khawya Evil or Very Mad
c'est tout ce qu'il trouve à dire! tu as le droit de penser ce que tu veux et d'exposer ton point de vu avec arguments, comme ça ton point de vu même différent sera respecté. sinon si t'as rien d'autre à ajouter vaut mieux te contenter de lire sans salir les pages du forum avec tes posts au style msn vides de toute valeur ajoutée! ceci est le dernier avertissement! la prochaine fois je vais te scalper!
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Jeu 5 Fév 2009 - 2:23

Le monde musulman est parti sur une fausse conception : l'Etat islamique fondé par les premiers califes n'était pas dicté par une necessité religieuse, mais socio-politique et historique. Un intellectuel egyptien, formé à Al Azhar, a bien argumenté sur ce sujet dans un livre, "L'Islam et les fondements du pouvoir", paru dans les années 30. Il a été si critiqué qu'il a fini par se retracter. Pas tres courageux, mais Dieu sait les pressions qu'il a du subir. Pourtant, les critiques dirigées contre son livre ne comportaient aucun argument digne de ce nom. La tradition a fini par remplacer la religion telle qu'énoncée par le prophéte et personne n'a le droit de formuler un avis contraire. les Turcs, "protecteurs" du monde arabe du temps des Ottomans, ont eu à affronter les puissances européennes en plein essor et ont fini par se rendre compte que le systéme d'Etat islamique tel qu'hérité des Abbassides était historiquement dépassé. Les Arabes, sous tutelle ottomane, n'ont pas affronté la colonisation occidentale en tant qu'Etats souverains. Leur résistance était populaire au début, vite vaincue, puis mieux organisée par des organisations nationalistes, souvent porteuses d'idéologies laïques, dans le cadre de la lutte pour l'indépendance. Il est d'ailleurs interessant de constater que c'est la Turquie laïque et partenaire d'Israël qui, aujourd'hui, ose hausser le ton devant les Israéliens. Toutes ces années de laïcité n'ont ni effacé l'identité musulmane de la Turquie, ni compromis son développement. Bien au contraire. La Turquie est devenue une puissance régionale, et pas seulement militaire. Même sur le plan culturel, leurs séries télévisées ont envahi le monde arabe et suscité quelques tensions sociales. Les époux arabes ont de la peine à expliquer à leurs femmes pourquoi les turcs, musulmans également, traitaient mieux leurs épouses (du moins dans les films). Je crois que les Arabes doivent méditer le modéle turc.
Parallelement, il faut considérer les mouvements islamistes existants actuellement dans le monde arabe comme des partis politiques classiques ayant adopté un discours religieux plutôt que comme de vrais courants religieux. (J'exclu du lot les organisations comme Al qaïda, dont on finira par prouver tôt ou tard les liens avec les services secrets américains et anglais). Dans un champ politique arabe vérouillé, ou les places sont déjà bien réparties entre les courants politiques existants, les nouveaux venus sont allés piocher quelques idées chez Hassan El Bannah, dont le mouvement des Freres musulmans a été encouragé par les Anglais pour contrecarrer le mouvement nationaliste egyptien. Au début, ces courants islamistes étaient bien vus des autorités des pays arabes, en guerre contre les mouvements de gauche, et qui n'ont pas hésité à les instrumentaliser contre le "marxistes athés". Ensuite, ils ont fini par s'autonomiser, mais sont restés coincés dans leur conception originelle, celle de la confrontation avec les courants politiques 'modernistes'. Mais ils finiront par évoluer, comme a évolué la démocratie chretienne en Europe. Qui se rappelle maintenant que la démocratie chretienne représentait un courant réactionnaire dans les pays européens, hostile à tout progrés social. La confrontation avec la dure réalité de la gestion politique au quotidien en a ramené bien d'autres avant eux à de meilleurs sentiments. A Gaza, le Hamas n'a jamais imposé le port du voile, ni aucune autre loi islamique. Il ne le peut pas et le sait tres bien. Nombre de ses élécteurs palestiniens sont d'ailleurs des laïcs convaincus. Quand des citoyens arabes votent islamistes, ils ne choisissent pas un courant religieux dont ils épousent les idées, ils cherchent plutôt des hommes politiques plus intégres que ceux qu'ils ont eu à supporter depuis les indépendances. Et comme les hommes pieux sont réputés intégres..."pourquoi ne pas essayer, apres tout" ! Le fonds de commerce des islamistes, c'est bel et bien la faillite des régimes arabes existants.
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6215
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Jeu 5 Fév 2009 - 15:10

medami a écrit:
hadra khawya Evil or Very Mad

donne nous ton point de vue!!

p.s: garde tes carton rouge Suspect pour toi ...au dernieres nouvelles tes pas arbitre
Revenir en haut Aller en bas
Aslan
Capitaine
Capitaine


messages : 864
Inscrit le : 11/10/2010
Localisation : europe
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Ven 19 Nov 2010 - 9:07

Citation :
Les sociétés musulmanes face aux défis de la science

LEMONDE.FR | 18.11.10 |

L'Unesco vient de rendre public, dans sa version 2010, le rapport sur la science qu'elle publie tous les cinq ans. Par la diversité et la densité des informations qu'il contient, ce rapport est extrêmement instructif, non seulement sur le domaine même de la science, mais également, en filigrane, sur les grandes évolutions de notre monde, particulièrement dominé par "le rôle croissant de la connaissance dans l'économie globale" pour reprendre le titre du premier chapitre du rapport de l'Unesco.

En effet, de toute évidence, de plus en plus, la maîtrise de la science et de la technologie apparaît comme étant au cœur des ressorts les plus essentiels de toute croissance économique réelle et c'est donc bien pourquoi l'ensemble des questions qui s'articulent autour d'elle sont très révélatrices des problèmes structurels que vivent les sociétés contemporaines. Si l'on examine, de ce point de vue, les données fournies par le rapport sur la science 2010 de l'Unesco concernant les pays musulmans, elles sont très intéressantes à analyser.

Pour aller à l'essentiel, je prendrai en considération celles relatives à la production scientifique – il s'agit des sciences naturelles et physiques ainsi que des mathématiques – telles que saisies par les grandes bases de données spécialisées dans le domaine et traitées pour les besoins du rapport. En termes de part relative, pour l'année 2008, la répartition globale est la suivante : pays de l'OCDE (76,4 %), Chine (10,6 %), Inde (3,7 %), Russie (2,7 %) et Brésil (2,7 %). Soit au total, 96,1 % de la production qui est concentrée au niveau de ces grands acteurs de l'économie mondiale ; le "reste" ne représentant que 3,9 %.

En ce qui concerne les pays musulmans, correspondant à l'espace de l'Organisation de la conférence islamique, les données disponibles permettent d'avoir le tableau d'ensemble suivant : Turquie – par ailleurs, membre de l'OCDE – (1,8 %), Monde arabe (1,4 %), Iran (1,1 %), un ensemble Pakistan/Afghanistan/Bangladesh/Indonésie/Malaisie (0,7 %), soit au total 5,0 % de la production scientifique mondiale. Deux autres ensembles appartenant partiellement à l'aire culturelle de l'Islam ne contribuent de leur côté que très faiblement à la production scientifique mondiale : l'Afrique subsaharienne, hors Afrique du sud, pour 0,6 %, et les pays de la Communauté des Etats indépendants d'Asie centrale pour 0,2 %. En partant de l'hypothèse qu'une partie de la production scientifique de ces deux derniers ensembles est générée dans le contexte de pays musulmans, je retiendrai sur les 0,8 % concernés, 0,3 %. Ce qui permet de formuler l'hypothèse raisonnable qu'au final, en 2008, sensiblement 5,3 % de la production scientifique mondiale (986 099 publications recensées) est assurée dans des pays musulmans, soit environ 52 300 publications ; 1,4 % du total des publications, soit 13 574 publications, l'étant dans les pays arabes, saisis comme tels dans le rapport.

UNE PRODUCTION MODESTE

Ces données n'ayant que peu de sens en elles-mêmes doivent, bien sûr, être rapportées à la population des ensembles concernés. Pour ce qui concerne les pays musulmans, la part relative de 5,3 % de la production scientifique mondiale doit être rapportée, toujours en considérant les mêmes espaces – qui ne prennent pas, bien sûr, en considération les minorités musulmanes vivant dans d'autres pays, y compris l'importante minorité d'environ 160 millions de musulmans vivant en Inde – à une population d'environ 1,350 milliards, soit de l'ordre de 20 % de la population mondiale, telle qu'estimée dans le rapport à un total de 6,670 milliards pour 2007. Il est entendu que ces données ne concernent pas l'ensemble des musulmans dans le monde dont la population estimée à 1,600 milliards, représentait, à la même période de l'ordre de 24 % de la population mondiale. En tout état de cause, l'information la plus significative à retenir est celle des contributions relatives : en ce qui concerne les pays musulmans, 20 % de la population mondiale ne contribue qu'à hauteur de 5,3 % de la production scientifique mondiale ; soit 3,77 fois moins eu égard à la population. En ce qui concerne les pays arabes : 4,9 % de la population mondiale (329,2 millions, d'après le rapport) ne contribue qu'à hauteur de 1,4 % de la production scientifique mondiale ; soit 3,50 fois moins eu égard à la population et correspondant à un "décalage" très proche de celui enregistré pour l'ensemble des pays musulmans.

La comparaison avec les performances d'autres régions du monde est très édifiante. Ainsi, l'impact total de l'ensemble des pays musulmans (52 300 publications) se situe entre celui des deux pays de la péninsule ibérique réunis, Espagne et Portugal, avec 42 845 publications ou bien celui de l'Italie avec 45 273 et celui de la France avec 57 133. Celui de tous les pays arabes (13 574) est pratiquement équivalent à celui de la Belgique (13 773), légèrement supérieur à celui d'Israël (10 069) et nettement inférieur à celui de la Suède (16 068) ou de la Suisse (18 156). En termes de nombre de publications par million d'habitant, les pays musulmans se situent à 38,74 et les pays arabes à 41,23 ; la moyenne mondiale étant à 147,82. A titre indicatif, la performance de la Suisse est de 2 388,95, d'Israël de 1 459,28, du Canada de 1 323,37, des Etats-Unis de 1 022,75, de la Corée du sud de 682,94, du Japon de 585,70 et du Brésil de 139,31. La Turquie avec 243,66 publications par million d'habitants et l'Iran avec 150,47 se situent au-dessus de la moyenne mondiale de 147,82. Ce qui est également le cas pour les pays arabes suivants : Emirats arabes unis (147,2), Qatar (152,2), Jordanie (157,1), Tunisie (196,2) et Koweït (222,5). Ceci dit, les seuils les plus élevés atteints par les pays musulmans indiquent clairement qu'ils demeurent modestes et encore très éloignés de ceux réalisés par les pays les plus avancés dans le monde.

Conscient de cette situation qui dure depuis longtemps déjà, un document de la Banque islamique de développement établissait, en 2008, le lucide constat suivant : "Les 57 pays à population majoritairement musulmane ont sensiblement 23 % de la population mondiale, mais moins d'1 % des scientifiques qui produisent moins de 5 % de la science et font à peine 0,1 % des découvertes originales mondiales liées à la recherche chaque année. Les pays musulmans ont un pourcentage négligeable des dépôts de brevets aux Etats-Unis, en Europe et au Japon. Il est encore plus préoccupant que la main-d'œuvre consacrée à la recherche et développement dans les pays musulmans constitue seulement 1,18 % de l'ensemble de la main-d'œuvre en charge de science et technologie". Dans un autre document de la même institution (Dans les pays musulmans, transformer les économies en économies basées sur la connaissance) la première phrase est la suivante : "Les deux problèmes les plus importants auxquels doivent, à l'heure actuelle, faire face les pays musulmans sont : la mondialisation et l'émergence de l'économie basée sur la connaissance".

UNE CRISE SYSTÉMIQUE DE CRÉATIVITÉ

Il est donc clair que les véritables défis auxquels doivent urgemment faire face l'ensemble des pays musulmans, y compris donc les pays arabes, s'articulent autour de l'incontournable maîtrise de la science et de la technologie qui constitue absolument le seul levier en mesure de leur ouvrir les perspectives d'une croissance économique durable, basée sur une production endogène de connaissances, biens et services, conforme aux conditions de la rude compétition mondiale en cours.

Mais, par delà la seule dimension économique, certes, importante en elle-même, le défi pour toutes les sociétés musulmanes – en dernière analyse, de nature ontologique – est bien celui de démontrer leurs capacités effectives à se transformer en des espaces favorables à l'épanouissement de la créativité humaine, comme condition indispensable de toute production scientifique significative. Car, en effet, tout autant l'importance considérable des écarts qui les séparent des pays avancés que la durée de la longue période historique qui les a vus se constituer – objectivement mesurable en termes de siècles - conduisent à penser que leurs déficits actuels prennent un caractère de grave crise systémique de créativité dont la prise en charge sera très difficile. Dans cette perspective, il est clair que, désormais, toutes les solutions envisageables ne sauraient relever de simples processus techniques, consistant à jouer de temps à autre, çà et là, sur telle ou telle variable d'ajustement, comme il est d'usage de le faire dans des approches que résume bien l'expression "business as usual".

Tout au contraire, les sociétés musulmanes devront nécessairement mener un immense et courageux effort collectif d'introspection afin, d'une part, de clairement établir les raisons, nécessairement internes – excluant donc les éternelles recherches de boucs émissaires – qui les ont conduites aux impasses actuelles et, d'autre part, tout aussi clairement, de définir les nouvelles politiques qui leur permettront de participer activement à la production de connaissances, biens et services s'inscrivant dans le cadre des logiques de créativité qui, chaque jour un peu plus, bouleversent notre monde. De ce point de vue, une reformulation complète des problématiques culturelles actuellement dominantes apparaît comme un passage obligé dans lequel le problème majeur qui se posera est incontestablement celui d'un effort totalement renouvelé de (re)lecture de tout le patrimoine intellectuel islamique. L'effort à conduire devra aller dans le sens d'un dépassement des approches réductrices qui aujourd'hui prévalent et qui, fondamentalement, reposent sur deux postulats de base, profondément liés entre eux et procédant de dichotomies simplificatrices. Pour le premier, c'est l'opposition du patrimoine de la civilisation islamique à celui du "reste du monde", plus précisément encore à celui de "l'Occident" et pour le second la distinction entre aspects matériels et intellectuels du patrimoine.

La première dichotomie, "nous et les autres", procède d'une lecture essentialiste du patrimoine intellectuel de la civilisation islamique, posant que l'on est en présence, face à celui de "l'Occident", de deux réalités bien distinctes et cloisonnées, correspondant à deux logiques d'accumulation intellectuelle parallèles, n'ayant entretenu aucun lien, l'une avec l'autre. Or, ce n'est pas du tout le cas, tant les échanges, tout au long de l'histoire, ont été importants, notamment avec "l'Occident" lorsque des philosophes musulmans, sans complexe aucun, ont commenté et se sont inspiré de l'œuvre de philosophes "étrangers", tels que Platon pour Al-Farabi et Aristote pour Ibn Rochd. En sens inverse, l'œuvre de ces deux philosophes – notamment celle d'Ibn Rochd, au point qu'on parlera "d'averroïsme latin" irriguera toute la philosophie européenne du Moyen Age, alimentant directement les fondements intellectuels de la Renaissance européenne, alors en pleine gestation.

La seconde – "aspects matériels et aspects intellectuels" – procède fondamentalement de la même vision que la précédente et postule que l'échange avec la culture "occidentale" doit être conçu comme obéissant au principe de base suivant : sous l'empire de la nécessité, bénéficier de tous ses biens matériels, en tant que produits "neutres" de la science et de la technologie et ce, tout en rejetant systématiquement sa production intellectuelle, considérée comme "non-neutre", au motif qu'elle procède de logiques intellectuelles "étrangères" et, en tant que telles, condamnables. Or, les liens entre les logiques intellectuelles ayant généré les deux types de produit, matériel et intellectuel, sont extrêmement étroits car l'extraordinaire développement de la science et de la technologie en "Occident" – fournisseur de la matérialité aujourd'hui si recherchée – n'aurait jamais été possible sans une longue et riche accumulation intellectuelle. A laquelle l'aire culturelle de l'Islam a contribué par l'intermédiaire de deux filières, aussi décisive l'une que l'autre : l'une philosophique et l'autre scientifique, toutes deux porteuses de logiques fondamentales de rationalité. C'est bien pourquoi, aujourd'hui, rejeter purement et simplement tout apport "occidental" c'est d'abord nous amputer d'une partie de nous-mêmes.

LA NÉCESSAIRE RÉNOVATION

L'analyse de l'expérience historique d'autres aires culturelles non-européennes – essentiellement asiatiques : japonaise, indienne, chinoise, coréenne – aujourd'hui à la pointe des processus mondiaux de créativité, à commencer par ceux de la science, montre bien que, partout, les voies de la Renaissance ont impliqué – grâce à une (re)lecture du patrimoine intellectuel, seule garante de l'endogénéité de la démarche menée – une profonde remise en cause de soi, nécessairement accompagnée d'une réelle ouverture sur le reste du monde. Dans cette perspective, les analyses de deux grands philosophes maghrébins – malheureusement décédés cette année – Mohamed Abed Al Jabiri et Mohammed Arkoun, sont absolument essentielles et nous fournissent un éclairage très précieux pour la compréhension des enjeux et défis qui structurent l'œuvre de rénovation nécessaire.

Les sociétés musulmanes ne doivent oublier ni que le tout premier mot de la révélation coranique ("Lis") a été une injonction claire en faveur du savoir, ni que le prophète Mohamed, dans ses "hadiths", à plusieurs reprises, a fortement encouragé la recherche de ce même savoir ; "jusqu'en Chine", dans l'un des plus célèbres. Alors que demeure encore vivace dans la conscience collective – souvent sur le mode mythique d'un âge d'or à retrouver – le souvenir d'une très longue tradition d'ouverture intellectuelle et de production scientifique qui a marqué des siècles de contribution au savoir universel, il est permis d'espérer que l'aire culturelle de l'Islam – autant par l'évaluation critique de sa propre expérience que par son ouverture sur les autres cultures – saura se ressaisir afin d'emprunter l'unique voie aujourd'hui possible : apporter sa propre contribution à la créativité contemporaine. Seule en mesure de lui éviter une autre trajectoire possible, celle du déclin.
Nadji Safir, sociologue algérien
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Ven 19 Nov 2010 - 15:44

Un article très instructif, merci pour le partage, Aslan
Les régimes arabes ne veulent toujours pas admettre que créativité et liberté d'expression sont liées. Ou alors, ils préfèrent des citoyens incultes et intellectuellement passifs, plus faciles à gouverner que des citoyens instruits qui font des efforts de réflexion.
Remarquez qu'au Maroc, par exemple, aucun prix de la recherche scientifique n'est délivré en grande pompe, comme l'est le Nobel, de manière à honorer nos chercheurs et en faire des exemples pour les générations montantes.
Chaque année, les Marocains attendent plutôt qui va remporter "Studio 2M" Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Ven 19 Nov 2010 - 15:57

Samyadams a écrit:
Un article très instructif, merci pour le partage, Aslan
Les régimes arabes ne veulent toujours pas admettre que créativité et liberté d'expression sont liées. Ou alors, ils préfèrent des citoyens incultes et intellectuellement passifs, plus faciles à gouverner que des citoyens instruits qui font des efforts de réflexion.
Remarquez qu'au Maroc, par exemple, aucun prix de la recherche scientifique n'est délivré en grande pompe, comme l'est le Nobel, de manière à honorer nos chercheurs et en faire des exemples pour les générations montantes.
Chaque année, les Marocains attendent plutôt qui va remporter "Studio 2M" Rolling Eyes
entre challengers et studio le telespectateur a le choix Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Ven 19 Nov 2010 - 16:22

Challengers est une émission présentée pendant longtemps selon un angle purement utilitaire, à finalité économique. D'ailleurs, il est question de concours d'innovations, c'est donc technique, technologique, non scientifique. Dans l'histoire des civilisations, on fait toujours la distinction entre celles qui ont été productrices de sciences et celles qui n'ont jamais dépassé le stade de la technique utilitaire.
Et l'émission est loin d'avoir le même faste que Studio 2M.
Entre une visite à Disneyland et celle du campus du MIT, une personne peu ou pas instruite va forcément choisir le divertissement. Si on devait donner le choix à un enfant d'aller à l'école ou de s'amuser, personne ne serait instruit. Il faut donc donner un éclat très particulier aux émissions de remises de prix "scientifiques", beaucoup plus important que celui donné aux concours de chant, pour susciter l'intérêt du public. Si on fait de scientifiques des stars de l'écran, des "héros de la nation", on pousse les gens à leur accorder plus d'importance et les jeunes à suivre leur exemple.
Quand la moindre marocaine délurée remporte un concours de chant ou de loft quelque part dans le monde, c'est le tapage médiatique assuré. Quand un chercheur marocain remporte un prix scientifique, il a droit au maximum à 3mn d'antennes aux infos du soir.
C'est un choix socio-culturel que nous avons fait, nous devons donc en assumer les conséquences.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aslan
Capitaine
Capitaine


messages : 864
Inscrit le : 11/10/2010
Localisation : europe
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Ven 19 Nov 2010 - 19:27

Moi tout ce que je peux vous dire c'est que les musulmans, lorsqu'il s' agit de filouterie ce sont les plus malins du monde. Notre cerveau il fonctionne très très bien mais seulement pour gratter, taxer, arnaquer, contourner une loi, etc... Inventé quelque chose ou découvrir un truc , notre cerveau il veut pas.

Revenir en haut Aller en bas
yassine1985
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2948
Inscrit le : 11/11/2010
Localisation : Marrakech
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Jeu 14 Avr 2011 - 12:05

Aslan a écrit:
Moi tout ce que je peux vous dire c'est que les musulmans, lorsqu'il s' agit de filouterie ce sont les plus malins du monde. Notre cerveau il fonctionne très très bien mais seulement pour gratter, taxer, arnaquer, contourner une loi, etc... Inventé quelque chose ou découvrir un truc , notre cerveau il veut pas.


Celui qui arnaque contourne ..etc c'est un pseudo musulman, un commentaire digne d'un copy/past de l'occident.
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3321
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Mar 3 Jan 2012 - 22:11



http://en.wikipedia.org/wiki/J%C3%BCrgen_Todenh%C3%B6fer

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Lun 6 Fév 2012 - 19:40

continuez votre discussion du croissant ici SVP
zapbox a écrit:
c'est vous qui avai crée l'islam et donné les symbole de l'etoile et du croissan ?
tu oubli la tunisie et le pakistan dans ta liste

Baybars a écrit:
zapbox a écrit:
c'est vous qui avai crée l'islam et donné les symbole de l'etoile et du croissan ?
tu oubli la tunisie et le pakistan dans ta liste

Oui, le croissant et l'étoile n'est pas un symbole islamique, mais c'est un symbole turc.

Pareil, la Tunisie et le Pakistan ont étaient influencé par le drapeau turc.

Citation :
Le croissant avec une étoile, aujourd'hui considéré comme un symbole musulman, a longtemps été utilisé en Asie Mineure et par les anciens Turcs, avant les débuts de l'Islam. Selon les archéologues, les fouilles ont montré que les Köktürks utilisaient le croissant et l'étoile comme symbole pour leur monnaie. Des pièces vieilles de 1500 ans le montrent avec une personne. Le croissant est l'un des plus vieux symboles de l'humanité. Avec le soleil, il apparait en Akkadie vers 2300 av JC et à partir du deuxième millénaire av JC il était le symbole de la Mésopotamie. Le croissant était bien connu au Moyen Orient et a été transporté par les Phéniciens au 8e siècle à Carthage maintenant en Tunisie). Au 12e siècle il a été adopté par les Turcs et depuis souvent accompagné d'une étoile comme mentionné par la sourate 53 du Coran, et a été le symbole principal de l'Islam depuis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
thierrytigerfan
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2743
Inscrit le : 01/02/2010
Localisation : Bruxelles
Nationalité : Belgique
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Mer 14 Mar 2012 - 3:49

suite à l'attaque de la mosquée d'anderlecht hier soir je voudrais connaitre les différence entre chiite et sunnite et aussi qu'es ce que le salfisme
merci
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2740
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Mer 14 Mar 2012 - 7:05

thierrytigerfan a écrit:
suite à l'attaque de la mosquée d'anderlecht hier soir je voudrais connaitre les différence entre chiite et sunnite et aussi qu'es ce que le salfisme
merci

alors mon ami ,

la diffrérence entre chiite et sunnite sont assée énorme mais contrairement au différence entre chrétiens par exemple ce sont pas des différence sur la base de la religion nous comme eu on croit que allah est le dieu unique , que mohamed est son dernier prophète et que tout les autres prophète et messages sont les envoyé d'allah dont adam , noé abraham , moîse , jessus ect , que le coran est le livre de dieu qui complète et explique les autres évangile et testament ( d'ailleurs on a le seul et le même livre dans la seul et même langue dans comme il a descendu du ciel et comme dieu a promit de le protégé ( contrairement au autre livre qui on été changé au file du temps suite au tension politique et ou perte ou inter personnel fausse traduction ect d'ailleurs le nouveau testament est en hébreux normalement pas en latin et les fautes suite a la traduction son énorme) en croit en les anges de dieu et en le jour du jugement aussi )

alors la différence est dans les interprétations d'un coté et politique d'un autre .

dans l’interprétation je pourrai pas la cité vu que je suis pas savant en islamologie .

par contre ceux politique je peux , suite a la mort du prophète sws il ya eu 4 grand calife qui ont fait propagé les islam au dépend de l'empire de perse qui a été écrasé et celui romain qui a reculé en Anatolie, suite a l’élection du 4eme calife qui est le cousin du prophète la 1ere guerre entre musulman a éclaté et en particulier entre grand compagnant du prophète . les chiites sont les déciple de ali qui pour eux il est l'héritier légitme de la cilafat lui est sa famille ( notre famille royal est alaouite de sa descendance directe car c'est de lui est de sa femme qui est la fille du prophète que vient la ligné du prophète ) les compagnants du prophète avait élut 3 calife avant ali , omar fut assassiné et quand il été sur le lit de la mort il a proposé 6 condidat a sa succession et il a ordonné la formation d'un conseille de la chora une sorte de parlement car en islam le pouvoir est pas héréditaire mais par un sorte de élection othman fut élut a par une petite différence par rapport a ali mais durant le le regne de othman il ni crée le conseille de la choura et en plus il a mit ses proches au poste clef de l'état musulman , ali lui croyait que il été le plus méritant a la khilafat vu que il est de la maison du prophète mais il a accepté de faire allégeance a abo bakar , chiite eux ont déclaré ceux qui ont pas élut ali comme hérétique même et les insultes car pour eux ali est le grand imam .bref

othman fut tué par des révolté égyptien qui l'ont retenu enfermé chez lui durant plus de 40 jour et il ya eu plusieurs révolte certain dise que ali etait derniere sa mais la source historique est faible car vers la fin de ses jours il voulais pas le khalaft et on dit que il été en colère contre ses fils hassan et hussain qui été parmi les révolté après la mort de othman et que il la pleurer et il a rien avoir avec sa mort que les musulman le voulais car il été un grand juge et grand savant le plus grand de tout les temps selon les chiites , et les révolté voulais ali comme calife car il ont eu marre de ce que fesait les gouverneurs nomée par othman . après la mort de othman ya eu la grande révolte ou les musulman on été séparé ali a fini par gagné la guerre les révolté demandé vengeance contre les égyptien qui ont tué othman et ali refusé de versé le sang musulman dans des guerres inutile plus que les meurtier été dans sont armée et voulais attendre avant de les tué pour ne pas divisé l'armée parmi les révolté la femme du prophète (la soeurs de othman) et de grand compagnant .

puis ya eu la 2eme guerre entre un amaouide moaaouia bno abi sofian qui été le gouverneur de et qui refusé de faire allégence contre a ali et de quitté son poste de gouverneurs de la syrie. bref il ya eu un jugement entre les 2 armée mais sa pas marché et la guerre a continuer ce qui a dévisé l'état musulman entre les 2 hommes . ceux qui ont refusé le jugement on quitté l'armée de ali ont les appelle les khawarij (sortant) il sont le 1er ordre d'assassin de l'histoire c'est un d'entre eux qui a tué ali , il sont très extrémiste ils été les ennemie de ali et de moaaouia a la fois , il ont refusé le jugement car il été un jugement d'homme et pour eux il ya que le jugement de dieu qui aille et pourtant dieu nous appelle a utilisé notre raison ... leurs ordre a été exterminé par la suite si il été encore existant de nos jour il sera aussi important que les chittes heureusement que c'est pas le cas ils sont raciste sur celui qui va gouvernée et réclame la compétence et pour eux la femme peut avoir le pouvoir religieux alors que en islam il ya que l'homme qui peut être imam ils sont en quelque sorte les révolté gauchiste progressiste de l'époque .

bref après la mort de ali son fils est elut calife hassan qui est l'ancêtre du roi mohamed 6 et dont le roi hassan 2 porte le nom mais il laissa le pouvoir pour 2 raison ne pas faire la guerre contre moaaouia a fin de ne plus caspier de sang musulman et que ses armée été faible après avoir combatu l'odre des khawarij et que moaaouia est devenu puissant après avoir eu le controle du chaam et de l'égypt mais l'accord disait que après moaaouia sa sera hassan comme calife et son frere après lui saut que hassan est mort en 1er et moaaouia a transmi le pouvoir a sont fils du coup houssain a été tué en karlaa en irak dans la guerre contre yazid flis de moaouia et les chittes pleurs sa mort chaque année a nos jour toute ses guerres et révolte on eu lieu en irak ce qui explique les tentions politque de nos jour entre chiite et sunnite dans ce pays .

la question est simple est ce que c'est la ligne du prophète qui aurai du avoir le pouvoir ou c'est le principe du consentement et élections selon le coran qui aurai du être appliqué finalement le pouvoir est devenu héréditaire et le principe démocratique a été supprimée pour laissé place a des empires l'empire amaouides été le 1er et c'est celui qui va constuire des villes en espagne comme cordo grenade seville tolède , almeria madrid Lisbonne pi au moins il ont faut grandir certaine ect il ont nomé le portugal par le nom que tu connais après leurs chut du pouvoir en moyen orient au profile des abassides les alaouite on prie la fuite vers le maroc et les amaouide vers la pénésule ibérique ses pays qui été' la fin du monde ' et il ont font des état indépendant du pouvoir centrale ce qui explique nos différence historique et culturel par rapport a reste des pays musulman . bref j'ai essai de resumé c'est très compliqué et les versions entre sunnite est chiite sont très nombreuse et différente j'ai prie la plus rependu .


le salafisme c'est une branche des sunnites qui en plus du coran et de la sunna ( les conseilles du prophète / parole / geste explication ect ) pour eux suivre les compagnants du prophète est une obligation aussi car certain d'entre eux on été cité dans le coran et on été parmi ceux que dieu a promi le paradis . faut les suivres car il été proche du prophète et connaissent mieux la religion sans pour autant en faire des saints comme chez les chrétien ou les sofites chez nous au maroc.

je vais dormir un peu bonne nuit Smile

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
pierrot1771
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1380
Inscrit le : 09/05/2011
Localisation : paris
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Mer 14 Mar 2012 - 10:51


Merci leadlord, sacrée explication

_________________
Pour toi, pas d'espoir... Pour moi, pas de regret.

www.torapamavoa.blogspot.com
Signez svp: http://www.avaaz.org/fr/petition/Liberation_de_Bradley_Manning/?cdBaxbb
Revenir en haut Aller en bas
thierrytigerfan
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2743
Inscrit le : 01/02/2010
Localisation : Bruxelles
Nationalité : Belgique
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Mer 14 Mar 2012 - 16:07

chokrnae leadlord
difficile d'y voir clair pour nous
j'en retire que outre les différences religieuses il y a de grandes différences politiques
en qu'en plus viennent se greffer la dessus les alouites et les salafistes
je crois qu'il est temps pour moi d'aller voir un imam indépendant s'il en existe un
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le monde musulman?   Aujourd'hui à 3:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Le monde musulman?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 19Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le monde musulman bientôt sorti des programmes scolaires ?
» L'interdiction de la représentation humaine, dans le monde musulman, n'a jamais été absolue
» Monde Germano-Celtique et Monde Arabo-Musulman
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: