Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les anciens élèves sous-officiers d’Ahermoumou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tomcat
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 682
Inscrit le : 16/04/2008
Localisation : far-maroc.forumpro.fr
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Les anciens élèves sous-officiers d’Ahermoumou   Jeu 19 Juin 2008 - 18:11

Les anciens élèves sous-officiers de l’Ecole Royale militaire de Ahermoumou (Ribat Al Kheir) ont adressé une pétition au Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH) dans laquelle ils réclament justice et réparation suite aux «préjudices qu’ils ont subis» dans les années 70.
Dans une lettre remise au président du CCDH Ahmed Herzenni lors d’une réunion le week-end dernier dans la commune El Menzel relevant de la province de Sefrou sur la situation des droits humains au Maroc, les signataires se disent être « victimes » d’un complot suite à la tentative du putsch menée en 1972 à Skhirate par le Général Oufkir.


Des élèves officiers de l'Ecole militaire de Ahermoumou (Ribat El Kheir)

Ils se disent aussi avoir été victimes, durant 9 mois, de toutes formes de supplices, de tortures dans des centres de détention secrets dans la région de Temara, rappelant que leur déplacement à l’époque consistait à participer à une manœuvre militaire à Benslimane et non à la tentative de putsch comme avaient planifié leurs supérieurs.
La lettre ajoute qu’après des mois de tortures, le tribunal a innocenté ce groupe d’élèves sous-officiers qui ont été ensuite transférés aux centres d’entraînement d’El Hajeb et de Benslimane, précisant qu’au terme de quatre mois de concentration, ils ont été emprisonnés dans des casernes avant d’être radiés des rangs des Forces Armées Royales.
La lettre souligne que suite à cette situation, certains membres du groupe se sont retrouvés marginalisés et en chômage, alors que d’autres ont été recrutés dans des fonctions modestes. A cet égard, les signataires réclament une révision de la «décision de deux poids deux mesures» de l’Instance autonome d’arbitrage et d’indemnisation, en vue de verser une indemnité à ceux n’ayant pas été recrutés dans la fonction publique et à tous les anciens élèves sous-officiers de l’Ecole de Ahermoumou.
Selon une source du CCDH, ce dossier ne fait pas partie des revendications ayant trait aux violations des droits humains perpétrées durant les années de plomb, mais revêt un caractère social.
Lors de cette réunion, le président du CCDH a appelé à déployer davantage d’efforts pour consolider les garanties juridiques, judiciaires et institutionnelles et promouvoir les droits économiques, sociaux et culturels des citoyens.
Il a souligné que le confortement de ces droits passe nécessairement par l’initiation de réformes législatives et institutionnelles en rapport avec le dossier des droits de l’Homme, chantier dans lequel le Maroc s’est engagé de plein-pied.
Revenant sur les recommandations de l’Instance Equité et réconciliation (IER), il a fait état d’une étape très avancée dans la régularisation des dossiers de réparations des préjudices et de versement des indemnités aux victimes et à leurs ayants-droit.
Il a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance des conventions conclues avec le gouvernement pour la mise en oeuvre des recommandations de l’IER, notamment la convention relative à la couverture médicale de base au profit des victimes des violations des droits de l’Homme et de leurs ayants-droit, la convention de coopération et de partenariat pour la réhabilitation des régions concernées par la réparation communautaire et celle portant sur l’accompagnement de la mise en oeuvre des recommandations de l’IER en direction des régions touchées par de graves violations des droits de l’Homme.
Le travail actuel doit se concentrer sur la consécration des droits sociaux, économiques et culturels, a-t-il conclu.
http://sefrou.org/index.php/20080430107/Actualites/Sefrou-la-province/Les-anciens-eleves-sous-officiers-dAhermoumou-reclament-justice.htm
Revenir en haut Aller en bas
zayani
1ere classe
1ere classe


messages : 88
Inscrit le : 03/08/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: rectification   Lun 10 Aoû 2009 - 23:12

le putsch de Skhirat, mené par feu le colonel M'hamed Ababou de l'école d'Ahermemou, eut lieu le 10 juillet 1971. En revanche, celui du feu général Mohamed Oufkir se déroula le 16 août 1972
Revenir en haut Aller en bas
Renard-du-desert
Capitaine
Capitaine


messages : 868
Inscrit le : 31/07/2009
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les anciens élèves sous-officiers d’Ahermoumou   Lun 10 Aoû 2009 - 23:35

Merci , Zayani , on le sait déja , Smile on l'as deja appris par coeur .

PS : Ababou , etait lieutenant-colonel et non colonel .

_________________
> « Gardez-vous d'écouter cette imposture; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne » JJR
Revenir en haut Aller en bas
sarab
Caporal
Caporal


messages : 148
Inscrit le : 30/08/2009
Localisation : meknes
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Les anciens élèves sous-officiers d’Ahermoumou   Dim 30 Aoû 2009 - 16:50

il y'a deux officiers superieurs:

le lt colonel_____________M'hmed ababou

et

le colonel________mohamed ababou tout deux sont des freres les deux hommes sont incculpé de la tentative du coup d'etat au palais de skhirat en 1971.
Revenir en haut Aller en bas
Futur general
2eme classe
2eme classe


messages : 2
Inscrit le : 21/08/2011
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Les anciens élèves sous-officiers d’Ahermoumou   Ven 2 Sep 2011 - 3:15








La Ou tout a commençer ! :balkom:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les anciens élèves sous-officiers d’Ahermoumou   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les anciens élèves sous-officiers d’Ahermoumou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» École nationale des sous-officiers d'active
» Indices de solde -Les grilles indiciaires des sous-officiers de gendarmerie modifiées .
» 2.500 postes de sous-officiers et 7 000 postes de gendarmes adjoints
» Modification statut particulier du corps des sous-officiers de gendarmerie !
» MESS SOUS OFFICIERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: La vie dans l'Armée :: Personnel des FAR - FRA - MR-
Sauter vers: