Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 État de guerre entre la Russie et la Géorgie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
big boss
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 755
Inscrit le : 03/04/2008
Localisation : Casablanca, Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Sam 9 Aoû 2008 - 14:32

Apparemment c'est un T72 qui ressemble au notre,et la paradoxe c'est le matériel russe contre la matériel russe !

Sincèrement je pense que ni l'Otan ni les américains ne vont intervenir, peut être un soutien logistique et armé, mais personne ne voudrait déclencher une potentiel guerre avec la Russie, le monde vas fermer ses yeux comme d'hab et laisser les petits pays face a leur sort Sad !
Revenir en haut Aller en bas
http://far-maroc.forumpro.fr/
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13196
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Sam 9 Aoû 2008 - 14:47

Si cela s'avere être vraie, ils sont pas mauvais les géorigiens:

Citation :
La Géorgie a abattu jusqu'à présent 10 jets russes et détruit 30 chars russes, a affirmé samedi le secrétaire du Conseil national de sécurité géorgien, Alexandre Lomaïa, lors d'une conférence de presse téléphonique.
[url]
http://www.lemonde.fr/europe/article/2008/08/08/comment-la-situation-a-degenere-en-ossetie_1081424_3214.html#ens_id=1036786[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Sam 9 Aoû 2008 - 14:51

je sent du Stinger dans l´affaire Twisted Evil

Staline doit se retourner dans sa tombe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Sam 9 Aoû 2008 - 15:47

ca serait "bien" de voir des T90 russes fasse au T72 histoire de voir si il ya une grosse différence
Revenir en haut Aller en bas
kaidow
Caporal
Caporal


messages : 103
Inscrit le : 15/01/2008
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Sam 9 Aoû 2008 - 21:35

cet imbecile de vladimir poutine va déclencher une guerre régionale Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Sam 9 Aoû 2008 - 22:25

kaidow a écrit:
cet imbecile de vladimir poutine va déclencher une guerre régionale Evil or Very Mad
poutine n'est pas imbécile au contraire, je ne suis ni pour ni contre cette guerre mais je comprend parfaitement pourquoi les russes l'ont déclaré. ils veulent pas rater cette opportunité pour éliminer l'influence US dans leur entourage. je pense que l'indépendance de l'ossétie est le dernier des soucis des russes, leur but et de sauter sur cette occasion en or pour affaiblir la géorgie qui est un état pro occidental.
je n'apprécie pas les russes, et encore moins les US. mais j'apprécie les pays qui tappent fort et n'hésitent jamais à employer les gros moyens quand il s'agit de leur interêts nationaux. les russes passent un messages aux occidentaux, la russie d'aujourd'hui n'a rien n'à voir avec celle d'il y a 10 ans.
cette fois les russes ont osé faire face à un plan américains en utilisant pas seulement la diplomatie et les discourt comme avant mais aussi la force militaire.
quand on a mal il faut réagir. j'espère que le moment venu nous allons faire la même chose.
first to fight, last to die.
Revenir en haut Aller en bas
naourikh
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 453
Inscrit le : 19/03/2007
Localisation : Devant un PC
Nationalité : Maroc-Belgique

MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Sam 9 Aoû 2008 - 23:25

Citation :
AFP - samedi 9 août 2008, 18h59
Poutine estime que la Géorgie a perdu la possibilité de contrôler l'Ossétie

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a déclaré samedi que la Géorgie, après son opération "criminelle" contre la république séparatiste d'Ossétie du Sud, qui a déclenché une violente intervention militaire russe, ne pourrait plus rétablir sa souveraineté sur ce territoire.

"Un coup mortel a été porté à l'intégrité territoriale de la Géorgie, un dommage considérable (a été provoqué) à sa souveraineté étatique: il est difficile de s'imaginer comment il serait possible après tout ce qui s'est passé (...) de convaincre l'Ossétie du Sud de faire partie de l'Etat géorgien", a déclaré M. Poutine à Vladikavkaz, capitale de la république russe d'Ossétie du Nord, voisine de l'Ossétie du Sud.

Les protagonistes ont continué à publier des bilans contradictoires. Mille six cents personnes ont été tuées à Tskhinvali, selon une responsable des autorités séparatistes, Irina Gagloïeva.

L'ambassadeur de Russie à Tbilissi a fait état d'"au moins 2.000 civils tués" dans les combats à Tskhinvali, selon l'agence Interfax. M. Saakachvili a démenti, parlant de "mensonges flagrants". Il n'y a "pratiquement pas de civils tués", a-t-il affirmé.

Plus de 30.000 personnes auraient fui l'Ossétie du Sud, franchissant la frontière avec la Russie, d'après le vice-Premier ministre russe Sergueï Sobianine.

Alors que le Conseil de sécurité de l'ONU devait tenir une nouvelle réunion sur le conflit entre la Russie et la Géorgie, la France, qui préside l'Union européenne, a annoncé que le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, se rendrait "dès que possible dans la région" pour proposer "une sortie de crise".

La présidence française a également annoncé une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE "au début de la semaine prochaine".

Peu avant ces développements, le président géorgien Mikheïl Saakachvili a proposé à la Russie que les forces géorgiennes cessent le feu en Ossétie du Sud si la Russie, intervenue pour soutenir les séparatistes, mettait fin à ses bombardements aériens en territoire géorgien.

"Nous sommes prêts à cesser le feu immédiatement si l'autre partie cesse de tirer et de bombarder", a déclaré M. Saakachvili sur la chaîne de télévision américaine CNN.

"Il est évident désormais qu'il devrait y avoir un cessez-le-feu, qu'il devrait y avoir un désengagement", a dit le président géorgien.

"Ils (les Russes) nous combattent et nous bombardent partout dans le pays. (...) Ils bombardent des cibles civiles", a affirmé M. Saakachvili. "Cela doit cesser immédiatement. Le monde doit s'unir. Il est temps que le monde réponde sans équivoque à cette violence, parle d'une seule voix pour condamner ces crimes de guerre", a-t-il ajouté.

Les 2.000 hommes du contingent géorgien en Irak étaient prêts samedi à rentrer en Géorgie pour participer aux combats, mais attendaient le feu vert de Tbilissi, selon un responsable du contingent.

Plus tôt, M. Saakachvili avait annoncé qu'il avait "signé un décret sur l'état de guerre".

Dans la journée de samedi, un nouveau front s'est ouvert en Abkhazie, autre république séparatiste de Géorgie soutenue par la Russie.

Le président abkhaze Sergueï Bagapch a annoncé que ses forces avaient lancé une opération pour chasser les troupes géorgiennes des gorges de Kodori, seul secteur d'Abkhazie qui échappe à leur contrôle.

Les deux parties ont fait par la suite des déclarations contradictoires sur la situation sur le terrain dans cette zone.

Par ailleurs, depuis le déclenchement de l'offensive géorgienne en Ossétie du Sud dans la nuit de jeudi à vendredi, la situation reste confuse dans la capitale de cette république séparatiste, Tskhinvali. L'armée russe comme Tbilissi affirmaient à la mi-journée contrôler cette ville.

Côté géorgien, la télévision a fait état d'un bombardement par l'aviation russe sur la ville de Gori, dans le nord de la Géorgie, qui aurait tué un nombre indéterminé de civils.

Les forces aériennes russes ont "complètement dévasté le port de Poti sur la mer Noire, site clef pour le transport de ressources énergétiques de la mer Caspienne" vers l'Europe, selon le ministère géorgien des Affaires étrangères.

Rejetant les accusations de Tbilissi, la Russe a nié avoir voulu le conflit.

La Russie ne veut pas de guerre avec la Géorgie et s'efforce simplement de restaurer l'ordre en vigueur en Ossétie du Sud avant l'opération militaire lancée par Tbilissi pour reprendre le contrôle du territoire, a déclaré à la BBC le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Et le président russe Dmitri Medvedev a assuré que l'opération russe avait pour but "de contraindre la partie géorgienne à la paix".

Arrivé samedi à Vladikavkaz, en Ossétie du Nord, en provenance de Pékin, M. Poutine a qualifié de "légitime" et "nécessaire" l'action de la Russie pour soutenir l'Ossétie du Sud, dans des déclarations retransmises à la télévision.

M. Poutine a qualifié de "catastrophe humanitaire" la situation de la population, parlant de "crime contre le peuple ossète".

Il a également fustigé la volonté de la Géorgie de devenir membre de l'Alliance atlantique.

Les déclarations de M. Poutine sur l'improbabilité d'un rétablissement du contrôle de Tbilissi sur l'Ossétie du Sud ont été suivies par une réaction de l'Otan.

"Les négociations auxquelles nous appelons, comme d'autres, peuvent uniquement être fondées sur l'intégrité territoriale de la Géorgie", a déclaré une porte-parole jointe au quartier général de l'Otan à Bruxelles.

Le représentant permanent de la Russie auprès de l'OTAN, Dmitri Rogozine, a souligné que le retrait des forces géorgiennes était un préalable. "Avant de démarrer des négociations, la Géorgie doit retirer ses forces des zones de conflit de l'Ossétie du Sud et rétablir le statu quo", a-t-il déclaré à l'AFP.

Annonçant une mission de M. Kouchner dans la région, la présidence française a indiqué que le président Nicolas Sarkozy "propose un plan de sortie de crise articulé autour de trois éléments: une cessation immédiate des hostilités; le plein respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de la Géorgie; le rétablissement de la situation qui prévalait antérieurement sur le terrain".

La présidence française a annoncé qu'un conseil des ministres des Affaires étrangères de l'UE "sera réuni au début de la semaine prochaine pour évaluer la situation et développer les perspectives de règlement du conflit".

M. Sarkozy "se réserve la possibilité de convoquer une réunion extraordinaire ultérieure du Conseil européen".

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7651
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Sam 9 Aoû 2008 - 23:39

Je suis d'accord sur le fait que les russes ne font que défendre leurs intérêts, mais détrompe toi içi il s'agit d'une partie d'échec entre les US et Russes ....

Et une fois de plus les US ont subtilement manoeuvrer ( il serait stupide de ne pas voir derrière l'intervention Géorgienne la main de washington ) pour obliger les russes à paraître comme le " grand méchant envahisseur " et deviner qui viendra au secours de ses anciens pays satellites de l'union soviétique ( après la bataille biensur), l'OTAN évidement !

Ainsi les US auront continué leur confinement de la russie ( bouclier anti-missile, récupération des anciens pays soviétiques ...), et le meilleur dans tout sa c'est qu'il n'auront mm pas à se salir les mains.

C'est vraie avoir des gros muscles pour taper sur la table sa aide, mais avoir une tête pleine c'est mieux !

"La violence ... est le dernier refuge de l'incompétence"
(isaac Asimov- russe)

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
zakaria
Caporal
Caporal


messages : 146
Inscrit le : 01/05/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Dim 10 Aoû 2008 - 1:26

interceptor a écrit:
Je suis d'accord sur le fait que les russes ne font que défendre leurs intérêts, mais détrompe toi içi il s'agit d'une partie d'échec entre les US et Russes ....

Et une fois de plus les US ont subtilement manoeuvrer ( il serait stupide de ne pas voir derrière l'intervention Géorgienne la main de washington ) pour obliger les russes à paraître comme le " grand méchant envahisseur " et deviner qui viendra au secours de ses anciens pays satellites de l'union soviétique ( après la bataille biensur), l'OTAN évidement !

Ainsi les US auront continué leur confinement de la russie ( bouclier anti-missile, récupération des anciens pays soviétiques ...), et le meilleur dans tout sa c'est qu'il n'auront mm pas à se salir les mains.

C'est vraie avoir des gros muscles pour taper sur la table sa aide, mais avoir une tête pleine c'est mieux !

"La violence ... est le dernier refuge de l'incompétence"
(isaac Asimov- russe)
t'as raison c'est une ingénieuse manoeuvre des USA dans deux sens :Faire apparaitre les russes comme les méchant de l'histoire afin de faire préssion sur eux mais sur un autre dossier encore plus important.............celui de l'iran vue que le véto des russe au conseil de sécurité stop un bon nombres de résolutions concernant les perses.

une fois ce conflit fini la position de la russie concernant l'iran sera tres proche de leurs "amis" les ricains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Dim 10 Aoû 2008 - 1:29

Raptor a écrit:

je n'apprécie pas les russes, et encore moins les US. mais j'apprécie les pays qui tappent fort et n'hésitent jamais à employer les gros moyens quand il s'agit de leur interêts nationaux.
first to fight, last to die.
la guerre c'est pas un jeu, il y'a des morts, de la souffrance, des générations de sacrifiés des pertes matériels et bien plus encore, il faut le vivre pour connaitre cela. Je désapprouve tout usage gratuit de la violence, la Russie ici le fait car elle a trouvé un adversaire faible qui a mal manœuvrer diplomatiquement, ils vont faire durer cette crise aussi longtemps qu'ils le veulent et vont casser l'image des USA chez les ex-pays de l'Urss spécialement ceux qui approuvent le programme Anti-missile de l'OTAN. A mon avis faut voir au delà des premières impressions, cela ne m'étonnerais pas que le prix du gaz augmente dans les jours qui viennent.
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13196
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Dim 10 Aoû 2008 - 12:03

Citation :
La Russie instaure un blocus. La Flotte russe a instauré un blocus avec des navires de guerre pour empêcher les livraisons d'armes à la Géorgie, a annoncé dimanche une source au commandement de la Flotte russe, citée par l'agence Interfax.

Citation :
L'Ukraine menace d'interdire aux navires de la Flotte russe de la mer Noire engagés contre la Géorgie de revenir à leur port d'attache de Sébastopol dans le sud de la Crimée, selon un communiqué du ministère ukrainien des affaires étrangères.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2008/08/10/georgie-la-russie-intensifie-les-bombardements_1082109_3214.html#ens_id=1036786


SA commence à prendre une tournure très mauvaise cette histoire.....
Revenir en haut Aller en bas
naourikh
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 453
Inscrit le : 19/03/2007
Localisation : Devant un PC
Nationalité : Maroc-Belgique

MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Dim 10 Aoû 2008 - 20:05

Les réactions américaines se multiplient. A mon avis, les relations Americano-russes vont en prendre un sacré coup.

Citation :
AFP - dimanche 10 août 2008, 17h27

ONU: réunion du Conseil de sécurité, accusations américaines contre Moscou (PAPIER GENERAL)


Le Conseil de sécurité de l'ONU était réuni dimanche pour de nouvelles consultations sur le conflit russo-géorgien, et l'ambassadeur américain à l'ONU a mis en garde Moscou contre les "conséquences" possible des son "agression" contre la Géorgie.

Cette mise en garde de M. Zalmay Khalilzad a provoqué une forte réaction verbale de son homologue russe Vitaly Tchourkine.

M. Khalilzad a également déclaré qu'un projet de résolution de l'ONU demandant un cessez-le-feu immédiat entre la Géorgie et la Russie allait être présenté dans les prochaines heures.

L'ambassadeur américain a précisé qu'il était en consultations avec ses collègues au Conseil de sécurité sur ce point: "Nous pensons qu'une résolution appelant à un cessez-le-feu immédiat sera adoptée rapidement", a-t-il dit.

M. Khalilzad a accusé la Russie d'empêcher le retrait des forces géorgiennes de l'enclave séparatiste d'Ossétie du sud, et a appelé Moscou "à considérer les conséquences de cette agression".

"Les relations américano-russes risquent d'être affectées par cette agression contre l'Etat souverain et démocratique de Géorgie", a ajouté le diplomate, qui a demandé un "retrait immédiat" des troupes russes de la région.

Avant l'intervention de l'ambassadeur américain, le Secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des affaires politiques, Lynn Pascoe, avait confirmé que l'aviation russe avait bombardé dans la matinée un aéroport militaire proche de Tbilissi, et que les opérations militaires se déroulaient désormais loin d'Ossétie du Sud.

"L'aviation russe a repris ce matin ses attaques sur des cibles stratégiques et militaires situées à l'extérieur de la zone de conflit" -la république séparatiste d'Ossétie du Sud- "et a notamment bombardé un aéroport militaire et une base de réparation de chars près de la capitale géorgienne Tbilissi, le port stratégique de Poti et d'autres cibles proches de Gori", a précisé le diplomate.

Intervenant à son tour, l'ambassadeur russe à l'ONU Vitaly Tchourkine a réagi avec force, rappelant que Tbilissi était responsable du déclenchement du conflit, et que "l'agression géorgienne -dans la république séparatiste d'Ossétie du Sud- avait commencé le 7-8 août". "Ce jour-là des exercices militaires conjoints américano-géorgiens avaient lieu", a-t-il souligné.

"Dans le but de prévenir l'escalade du conflit dans cette région, nous avons établi un cordon de sécurité", a poursuivi le diplomate russe.

M. Tchourkine a démenti tout blocus maritime de la part de la Russie, mais a déclaré qu'"effectivement des navires de la Flotte de la mer Noire ont pris position le long de la côte" dans le but d'assurer la sécurité des populations russes habitant les régions séparatistes de Géorgie.

Les accusations des Etats-Unis contre la Russie "sont inacceptables, spécialement de la bouche du représentant d'un pays dont nous connaissons les actions en Irak, en Afghanistan et en Serbie", a-t-il lancé.

Les 15 membres du Conseil avaient à nouveau échoué samedi soir à trouver un texte de compromis appelant à une trêve en Géorgie, où l'intervention jeudi dernier de Tbilissi dans la république séparatiste d'Ossétie du Sud a provoqué une forte réaction armée de la part de la Russie.

Moscou soutient l'Ossétie du Sud depuis sa sécession de facto lors de l'effondrement de l'URSS.

Le conflit s'est étendu à d'autres régions de Géorgie, et notamment à l'Abkhazie, une autre région sécessionniste de Géorgie située à l'ouest, sur les bords de la Mer Noire.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
big boss
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 755
Inscrit le : 03/04/2008
Localisation : Casablanca, Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Dim 10 Aoû 2008 - 20:44

La Géorgie a déclarer un cesser de feu mais l'orgueil de la Russie ne fait que s'accroitre,et je pense que maintenant ils le font exprès pour faire monter la tension et voir la réaction des américains , je suis de ton avis Naourikh les relations entre les deux pays vont prendre un sacrés coup, mais c'est le Géorgie qui vas payer la facture.

Citation :
L'aéroport international de Tbilissi frappé par un raid


L'aéroport international de Tbilissi, la capitale géorgienne, a été frappé par un raid russe, a rapporté un correspondant de Reuters. La Russie dément , selon l'agence Interfax, qui cite le ministère russe de la Défense.

Par Reuters

A quelques heures de l'arrivée du ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, l'aéroport international de Tbilissi a été frappé dimanche par un raid aérien russe, ont rapporté un correspondant de Reuters et le ministère géorgien de l'intérieur.

L'aéroport international a été touché à 200 mètres de la piste. Au cours du même raid, les chasseurs russes ont aussi bombardé un aérodrome militaire et une usine de construction aéronautique situés non loin de là.
http://www.france24.com/fr/20080810-georgie-tbilissi-bombes-larguees-banlieue-capitale-russie-bombardement-banlieue&navi=MONDE
Revenir en haut Aller en bas
http://far-maroc.forumpro.fr/
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7651
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Dim 10 Aoû 2008 - 22:20

En tout cas sa arrange L'Iran, maintenant les américains peuvent faire les yeux doux aux russes pour qu'il lève leur véto sur le dossier nucléaire iranien, il risque d'attendre longtemps..... Laughing

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
naourikh
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 453
Inscrit le : 19/03/2007
Localisation : Devant un PC
Nationalité : Maroc-Belgique

MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Dim 10 Aoû 2008 - 22:40

Je pense pas que l'Iran aie quelque chose à voir la dedans.
C'est une guerre pour affirmer la suprématie de la Russie dans ses anciens pays satélites.
On est entrain d'assister à un réveil de la Russie, une Russie plus aggressive, plus décomplexée qu'avant.
Un retour à un état d'esprit du style guerre froide peutetre?
En tout cas, toute ma sympathes va au Géorgiens. Et ce pour plusieurs raisons:

- La géorgie est la partie la plus faible dans cette histoire: elle a face a elle l'ours russe et un ours enragé en plus.

- La géorgie essaye de lutter pour sauvegarder son unité térritorialle face a des régions séccessionistes soutenues par un Etat voisin. En tant que marocain ( le maroc à connu un probléme similaire avec le Sahara), je ne peux que sympathiser avec la Géorgie.

- La géorgie est un pays qui refuse de rester un satélite de la Russie et d'etre constament aux ordes du Kremlin pour se rapprocher de l'Europe et des Etats Unis. C'est une remarquable tentative d'indépendence.

- Enfin, il faut en avoir dans le pantalon pour oser affirmer sa souveraineté en s'attaquant à quelqu'un de bien plus fort que soi. Cela mérite l'admiration je crois.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
big boss
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 755
Inscrit le : 03/04/2008
Localisation : Casablanca, Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Dim 10 Aoû 2008 - 22:43

big boss a écrit:
La Géorgie a déclarer un cesser de feu mais l'orgueil de la Russie ne fait que s'accroitre,et je pense que maintenant ils le font exprès pour faire monter la tension et voir la réaction des américains , je suis de ton avis Naourikh les relations entre les deux pays vont prendre un sacrés coup, mais c'est la Géorgie qui vas payer la facture.

Citation :
L'aéroport international de Tbilissi frappé par un raid


L'aéroport international de Tbilissi, la capitale géorgienne, a été frappé par un raid russe, a rapporté un correspondant de Reuters. La Russie dément , selon l'agence Interfax, qui cite le ministère russe de la Défense.

Par Reuters

A quelques heures de l'arrivée du ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, l'aéroport international de Tbilissi a été frappé dimanche par un raid aérien russe, ont rapporté un correspondant de Reuters et le ministère géorgien de l'intérieur.

L'aéroport international a été touché à 200 mètres de la piste. Au cours du même raid, les chasseurs russes ont aussi bombardé un aérodrome militaire et une usine de construction aéronautique situés non loin de là.
http://www.france24.com/fr/20080810-georgie-tbilissi-bombes-larguees-banlieue-capitale-russie-bombardement-banlieue&navi=MONDE
Revenir en haut Aller en bas
http://far-maroc.forumpro.fr/
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13196
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Dim 10 Aoû 2008 - 22:47

J'ai entendu dire que les russes auraient coulé une vedette lance missile géorgienne, je vous cherche une source
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Dim 10 Aoû 2008 - 22:50

oui je viens d'entendre ça sur eljazeera
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Lun 11 Aoû 2008 - 1:30

les USA montent au crenau!

Citation :
dimanche 10 août 2008, mis à jour à 22:11
Vifs échanges entre Russes et Américains au Conseil de sécurité
Reuters

Les Etats-Unis ont laissé entendre devant le Conseil de sécurité de l'Onu que la Russie souhaitait un changement de régime en Géorgie.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a dit à son homologue américaine Condoleezza Rice que le président géorgien Mikhaïl Saakachvili "d(evai)t partir", a déclaré l'ambassadeur des Etats-Unis à l'Onu, Zalmay Khalilzad.

Khalilzad a ensuite regardé l'ambassadeur russe Vitali Tchourkine droit dans les yeux en lui demandant: "Le but de la Fédération russe est-il de changer les dirigeants de Géorgie?"

Le diplomate russe n'a pas répondu directement à la question mais déclaré que certains dirigeants devenaient des "obstacles".

"Parfois, certains dirigeants doivent se demander de quelle utilité ils sont devenus pour leur peuple", a déclaré Tchourkine par la suite à des journalistes. "Un changement de régime est une pure invention américaine", a-t-il affirmé en ajoutant: "Nous sommes tous pour la démocratie en Géorgie."

A Moscou, Lavrov a souligné que le départ de Saakachvili n'était pas une condition posée par la Russie au règlement de la crise d'Ossétie du Sud. Il a toutefois ajouté que Moscou ne le considérait plus comme un partenaire.

"Un homme qui a donné l'ordre de commettre des crimes de guerre ayant abouti à la mort de milliers de civils pacifiques ne peut être considéré par la Russie comme un partenaire", a-t-il dit à la presse.

"Quand les troupes géorgiennes auront quitté l'Ossétie du Sud et qu'un accord sur le non-usage de la force sera signé, la paix sera rétablie, sans égard pour le sort futur de Saakachvili", a ajouté le chef de la diplomatie russe.
ACCUSATIONS

Commentant les événements devant des journalistes, Khalilzad a qualifié de "perturbante" la conversation entre Lavrov et Rice. Il a estimé que l'époque n'était plus au renversement de régimes européens par la force.

Le représentant américain a confirmé qu'il présenterait au nom des Etats-Unis un projet de résolution condamnant la Russie même si cette dernière dispose, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité, d'un droit de veto.

Devant l'instance suprême de l'Onu, l'ambassadeur géorgien Irakli Alasania a jugé que les propos de Tchourkine ressemblaient à de la "propagande soviétique" et s'est dit certain que la Russie entendait répéter ce qu'elle a fait en Tchétchénie.

Moscou projette d'"effacer la souveraineté géorgienne et exterminer le peuple géorgien", a-t-il dit.

Zalmay Khalilzad a aussi employé des termes très durs à l'encontre de la Russie, l'accusant de semer la "terreur" en Géorgie. "Nous devons condamner l'assaut militaire russe sur l'Etat souverain de Géorgie (...), y compris le fait de viser des civils et la campagne de terreur contre la population géorgienne."

Khalilzad a aussi accusé Moscou d'entraver le retrait des forces géorgiennes d'Ossétie du Sud pour prolonger le conflit et empêcher la Géorgie de déposer les armes.

Tbilissi a annoncé dimanche son retrait d'Ossétie du Sud, ce que conteste la Russie, et s'est dit prêt à entamer des négociations afin de parvenir à une cessation des hostilités.

"A partir du moment ou la Russie empêche les forces géorgiennes de se retirer, rejette un cessez-le-feu et continue de mener des attaques militaires contre des centres civils, ses déclarations selon lesquelles elle agit pour un but humanitaire ne sont clairement pas crédibles", a-t-il dit.

Tchourkine a vivement réagi à ces accusations: "Cette déclaration, ambassadeur, est totalement inacceptable, en particulier de la bouche du représentant permanent d'un pays dont nous connaissons les actions, y compris en ce qui concerne les populations civiles en Irak, en Afghanistan et en Serbie."

L'ambassadeur russe a également accusé les Etats-Unis de collusion militaire avec la Géorgie, ajoutant que Moscou savait très bien qu'il y avait un grand nombre de conseillers militaires américains dans l'ancienne république soviétique.

Il a ajouté qu'il espérait que Washington n'avait pas donné son "feu vert" à l'offensive militaire géorgienne contre l'Ossétie du Sud qui a déclenché les hostilités jeudi soir.

Version française Jean-Stéphane Brosse

http://www.lexpress.fr/actualite/depeches/infojour/reuters.asp?id=76582


depuis quand est-il interdit aux pays souverains de choisir des alliés??
vraiment des cons ces russes...
vivement des bases US en georgie et Ukraine,pour les mettre en panique permanente
Revenir en haut Aller en bas
freedom
Aspirant
Aspirant


messages : 502
Inscrit le : 06/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Lun 11 Aoû 2008 - 12:07

naourikh a écrit:
Je pense pas que l'Iran aie quelque chose à voir la dedans.
C'est une guerre pour affirmer la suprématie de la Russie dans ses anciens pays satellites.
On est entrain d'assister à un réveil de la Russie, une Russie plus agressive, plus décomplexée qu'avant.
Un retour à un état d'esprit du style guerre froide peut-être?
En tout cas, toute ma sympathies va au Géorgiens. Et ce pour plusieurs raisons:

- La géorgie est la partie la plus faible dans cette histoire: elle a face a elle l'ours russe et un ours enragé en plus.

- La géorgie essaye de lutter pour sauvegarder son unité territoriale face a des régions sécessionnistes soutenues par un État voisin. En tant que marocain ( le maroc à connu un problème similaire avec le Sahara), je ne peux que sympathiser avec la Géorgie.

- La géorgie est un pays qui refuse de rester un satellite de la Russie et d'être constamment aux ordres du Kremlin pour se rapprocher de l'Europe et des États Unis. C'est une remarquable tentative d'indépendance.

- Enfin, il faut en avoir dans le pantalon pour oser affirmer sa souveraineté en s'attaquant à quelqu'un de bien plus fort que soi. Cela mérite l'admiration je crois.

au contraire l'Iran est grandement impliqué dans cet histoire, il faut comprendre que les ressources de la mer caspienne ne sont toujours pas partagées, et que des négociations entre les cinq riverains sont en cours depuis une vingtaine d'années, et comme l'Amérique est toujours dans les parages quand il s'agit de pétrole elle essaye de peser sur les négociations en s'alliant à des pseudo-pays issu de l'éclatement de l'URSS, ce qui fait deux axes principaux :
1-Moscou, Téhéran, Achgabat (Turkmenistan).
2-Washington, Ankara, Bakou (Azerbaïdjan), Tbilissi.

même si Tbilissi n'a pas de cote sur la caspienne, elle va prochainement abriter un oléoduc qui fera transiter le pétrole caspien de l'Azerbaïdjan vers les marché occidentaux via un port turque, en brisant le monopole russe sur l'alimentation de l'europe en énergie, ceci contrariera aussi l'iran qui pensait à la construction d'un oléoduc vers ses ports, je pense que cette guerre va renforcer l'axe Moscou Téhéran, et va conduire à un gel des adoptions de sanctions contre l'Iran par l'onu, au moins jusqu'à la fin de l'année et le changement de l'administration américaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Lun 11 Aoû 2008 - 12:44

j'espère que les russes vont les raser ces batards de gorgiens, ils pourront dire merci à israel et les usa lol! . tiens pour nous sortir un peu des irakiens ont la bombe atomique, il faut ls atttaquer, quand on voit ce gros batard de general us, dire en voyant des camions que ces des bases de lancement de missile (image rajoutée par la suite, grace à leur technique,

Guerre en Georgie : la Connection Israélienne – Le Ministre de la Défense Georgien est un ex Israélien

Guerre en Georgie : la Connection Israélienne – Le Ministre de la Défense Georgien est un ex Israélien

« Ces sept dernières années, des entreprises israéliennes ont aidé l’armée georgienne à se préparer à une guerre contre la Russie par le biais de vente d’armes, d’entraînement d’unités d’infanterie et de conseils en matière de sécurité », profitant notamment du fait que le ministre de la défense georgien est un ex Israélien.

Guerre en Georgie : la Connection Israélienne

Les combats qui ont éclaté ce weekend entre la Russie et la Georgie ont mis sur le devant de la scène l’implication intensive d’Israël dans la région. Cette implication comprend la vente d’armements sophistiqués à la Georgie et l’entraînement des forces armées terrestres de la Georgie.

Le ministère de la défense a tenu une réunion spéciale dimanche pour discuter des différentes affaires de vente d’armes d’israéliens en Georgie, mais aucun changement de politique n’a pour le moment été annoncé.

« Le sujet est surveillé de près » selon des sources du ministère de la défense. « Nous n’agissons d’aucune manière qui puisse aller à l’encontre des intérêts d’Israël. Nous avons refusé de nombreuses demandes de vente d’armes à la Georgie, et celles qui ont été approuvées ont été scrutées minutieusement. Jusqu’à présent nous n’avons imposé aucune limitation à la vente d’équipement de défense. »

Israël a commencé à vendre des armes à la Georgie il y a 7 ans suite à des initiatives de citoyens georgiens qui ont émigré en Israël et sont devenus des hommes d’affaires.

« Ils ont contacté les responsables de l’industrie de la défense, et des trafiquants d’armes et leur ont dit que la Georgie disposait de budgets relativement importants et pourrait être intéressée par l’achat d’armes israéliennes » a dit une source impliquée dans l’exportation d’armes.

La coopération militaire entre les deux pays s’est rapidement développée. Le fait que le ministre de la défense georgien Davit Kezerashvili soit un ancien israélien qui maitrise couramment l’hébreu a contribué à cette coopération.

« Sa porte a toujours été ouverte pour les israéliens qui venaient offrir des systèmes d’armement fabriqués en Israël , » selon la source. «Comparé à d’autres pays de l’Europe de l’Est, les affaires avec ce pays ont été menées rapidement, principalement du fait de l’implication personnelle du ministre de la défense. »

Parmi les israéliens qui ont tiré parti de l’opportunité et ont commencé à faire des affaires en Georgie, on trouve l’ancien ministre Roni Milo, et son frère Schlomo , l’ancien directeur général des industries militaires, le général de réserve Gal Hirsh, et le général de réserve Yisrael Ziv.

Roni Milo a mené des affaires en Georgie pour Elbit Systems, et les industries militaires, et avec l’aide des industries de la défense d’Israël il a réussi à vendre à la Georgie des véhicules contrôlés à distance ( RPVs) (drones ndlt), des tourelles automatiques pour les véhicules blindés, des systèmes anti aériens, des systèmes de communication, des bombes et des roquettes.

Selon des sources israéliennes, Gal Hirsh a fourni à l’armée georgienne des conseils sur la création d’unités d’élite du type Sayeret, et sur le réarmement, et a donné différents cours dans les domaines des renseignements de combat et les combats en zones urbaines.

« Ne fâchez pas les Russes »

Les israéliens opérant en Georgie ont essayé de convaincre les industries aérospaciales israéliennes de vendre différents systèmes à l’armée de l’air georgienne, mais ont essuyé un refus. La raison du refus c’est les relations « spéciales » entre les industries aérospaciales israéliennes et la Russie portant sur l’amélioration de la production d’avions de combat produit dans l’ex Union Soviétique et la crainte que la vente d’armes à la Georgie mettraient les Russes en colère et les pousseraient à mettre fin à cet accord.

Les activités israéliennes en Georgie et les affaires conclues là bas ont toutes été autorisées par le ministre de la défense. Israël considère la Georgie comme un état ami auquel il n’y a aucune raison de ne pas vendre de systèmes d’armement identiques à ceux qu’Israël exportent vers d’autres états.

Cependant, tandis que la tension entre la Russie et la Georgie s’est accrue, des voix de plus en plus fortes se sont faites entendre en Israël – particulièrement venant du ministère des affaires étrangères – demandant au ministère de la défense d’être plus sélectif dans l’autorisation donnée pour les ventes d’armes à la Georgie de crainte de provoquer la colère de la Russie.

« C’est clair que trop de systèmes d’armement israéliens connus trouvés entre les mains de l’armée georgienne ce serait comme une étoffe rouge agitée devant un taureau en ce qui concerne la Russie » a expliqué la source au ministère de la défense.

Par exemple, les Russes ont considéré la vente du système d’armement RPVs d’Elbit comme une véritable provocation.

«C’est clair que les Russes étaient en colère » a dit la source du ministère de la défense, « et que l’interception de trois de ces RPVs au cours de ces trois derniers mois ont été l’expression de cette colère. Tout le monde n’a pas compris en Israël qu’on a touché un point sensible lorsqu’on a fourni de tels systèmes d’armement sophistiqués à ce pays dont les relations avec la Russie sont très tendues. »

En mai, il a finalement été décidé d’approuver de futures ventes d’armes avec la Georgie seulement pour des systèmes non offensifs, tels que des systèmes de communication, et des systèmes informatiques, et de ne pas accepté de ventes d’armes tels que des fusils, du matériel aéronautique…

Un haut responsable de l’industrie militaire a dit samedi que malgré ce qui a été rapporté, l’activité de l’industrie militaire de la Georgie était extrêmement limitée.

« Nous avons mené quelques petites affaires pendant plusieurs années » at-il dit « le reste est resté sur le papier ».

Dov Pikulin, l’un des propriétaires de la société Authentico spécialisée dans les voyages et séjours dans cette région dit néanmoins que « l’israélien est le principal investisseur dans l’économie de la Georgie. Chacun est ici impliqué directement ou indirectement. »

Le ministre georgien : Israël devrait être fier

« Les israéliens devraient être fiers pour l’entraînement et l’éducation données aux soldats georgiens » a dit samedi le ministre (de la réintegration ndlt) Temur Yakobashvili.

Yakobaschvili est juif et maîtrise couramment l’hébreu. « Nous livrons maintenant un combat contre la grande Russie » a-t-il dit, «et notre espoir c’est de recevoir de l’aide de la Maison Blanche, parce que la Georgie ne peut survivre par elle-même. »

« C’est important que le monde entier comprenne que ce qui se passe en Georgie actuellement affectera tout l’ordre mondial. Ce n’est pas seulement l’affaire de la Georgie, mais celle du monde entier. »

L’un des membres du parlement ne s’est pas contenté samedi d’appeler l’Amérique à l’aide mais il a également pressé Israël d’aider à arrêter l’offensive russe : « nous avons besoin de l’aide de l’ONU et de nos amis, dirigés par les Etats Unis et Israël. Aujourd’hui la Georgie est en danger – demain tous les pays démocratiques de la région et du monde entier le seront également. »

Arie Egozi 10/08/08 Ynetnews.com - Zvi Zinger et Hanan Greenberg ont contribué à cet article. http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3580136,00.html

Traduction Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org

Information complémentaire

Selon un article du haaretz.com(10/08/0, le ministère des affaires étrangères israélien a recommandé une suspension totale des ventes d’armes et de tout système de sécurité à la Georgie compte tenu des récents combats avec les forces russes dans le Caucase. Israël craint que la Russie ne décide de mener des représailles contre Tel Aviv si ce dernier continue de fournir des armes à la Georgie, principalement en levant les restrictions qu’elle s’impose sur ses transferts d’armement vers l’Iran et les Pays Arabes. « Les Russes vendent de nombreuses armes à l’Iran et à la Syrie et il n’y a pas besoin de leur fournir une excuse pour qu’ils leur vendent des armes encore plus sophistiquées » selon une source politique haut placée. Israël est tout particulièrement préoccupé par la vente de missiles russes anti – aériens S-300 à l’Iran. « Le jour où nous voudrons empêcher un futur accord avec l’Iran, nous devons avoir les mains propres » a-t-il ajouté.

Il y a six mois, le ministère de la défense a imposé des limites significatives aux transferts d’armes d’Israël vers la Georgie, compte tenu des tensions croissantes entre la Russie et la Georgie mais aussi parce que Moscou a fortement protesté contre l’implication grandissante d’anciens militaires israéliens et d’experts en matière de sécurité en Georgie et l’augmentation de la demande georgienne de systèmes technologiques militaires israéliens sophistiqués. Pour l’instant seuls sont autorisés des équipements dits de défense mais le recours à des conseillers reste quand à lui permis, avec néanmoins certaines limites dans les services qu’ils peuvent offrir.

Actuellement Israël réalise pour 200 millions de $ d’affaires dans le domaine militaire avec la Georgie. Les plus gros fournisseurs d’armes à la Georgie en dehors d’Israël sont les Etats Unis et la France.

L’attention portée dans certains médias à la coopération militaire Israël Georgie s’est accrue d’une part parce qu’on a pu voir en vidéo un avion russe abattre un drone israélien utilisé par la Georgie et à cause de l’importance jouée par de hauts militaires israéliens à la retraite comme conseillers des forces de sécurité georgiennes.

Synthèse Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org

il faut que je retrouve la video d'un us qui vit en ossetie, il dit clairement que c'est les georgiens qui ont commencé et non les russes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Lun 11 Aoû 2008 - 12:48

yakousa a écrit:
les USA montent au crenau!

Citation :
dimanche 10 août 2008, mis à jour à 22:11
Vifs échanges entre Russes et Américains au Conseil de sécurité
Reuters

Les Etats-Unis ont laissé entendre devant le Conseil de sécurité de l'Onu que la Russie souhaitait un changement de régime en Géorgie.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a dit à son homologue américaine Condoleezza Rice que le président géorgien Mikhaïl Saakachvili "d(evai)t partir", a déclaré l'ambassadeur des Etats-Unis à l'Onu, Zalmay Khalilzad.

Khalilzad a ensuite regardé l'ambassadeur russe Vitali Tchourkine droit dans les yeux en lui demandant: "Le but de la Fédération russe est-il de changer les dirigeants de Géorgie?"

Le diplomate russe n'a pas répondu directement à la question mais déclaré que certains dirigeants devenaient des "obstacles".

"Parfois, certains dirigeants doivent se demander de quelle utilité ils sont devenus pour leur peuple", a déclaré Tchourkine par la suite à des journalistes. "Un changement de régime est une pure invention américaine", a-t-il affirmé en ajoutant: "Nous sommes tous pour la démocratie en Géorgie."

A Moscou, Lavrov a souligné que le départ de Saakachvili n'était pas une condition posée par la Russie au règlement de la crise d'Ossétie du Sud. Il a toutefois ajouté que Moscou ne le considérait plus comme un partenaire.

"Un homme qui a donné l'ordre de commettre des crimes de guerre ayant abouti à la mort de milliers de civils pacifiques ne peut être considéré par la Russie comme un partenaire", a-t-il dit à la presse.

"Quand les troupes géorgiennes auront quitté l'Ossétie du Sud et qu'un accord sur le non-usage de la force sera signé, la paix sera rétablie, sans égard pour le sort futur de Saakachvili", a ajouté le chef de la diplomatie russe.
ACCUSATIONS

Commentant les événements devant des journalistes, Khalilzad a qualifié de "perturbante" la conversation entre Lavrov et Rice. Il a estimé que l'époque n'était plus au renversement de régimes européens par la force.

Le représentant américain a confirmé qu'il présenterait au nom des Etats-Unis un projet de résolution condamnant la Russie même si cette dernière dispose, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité, d'un droit de veto.

Devant l'instance suprême de l'Onu, l'ambassadeur géorgien Irakli Alasania a jugé que les propos de Tchourkine ressemblaient à de la "propagande soviétique" et s'est dit certain que la Russie entendait répéter ce qu'elle a fait en Tchétchénie.

Moscou projette d'"effacer la souveraineté géorgienne et exterminer le peuple géorgien", a-t-il dit.

Zalmay Khalilzad a aussi employé des termes très durs à l'encontre de la Russie, l'accusant de semer la "terreur" en Géorgie. "Nous devons condamner l'assaut militaire russe sur l'Etat souverain de Géorgie (...), y compris le fait de viser des civils et la campagne de terreur contre la population géorgienne."

Khalilzad a aussi accusé Moscou d'entraver le retrait des forces géorgiennes d'Ossétie du Sud pour prolonger le conflit et empêcher la Géorgie de déposer les armes.

Tbilissi a annoncé dimanche son retrait d'Ossétie du Sud, ce que conteste la Russie, et s'est dit prêt à entamer des négociations afin de parvenir à une cessation des hostilités.

"A partir du moment ou la Russie empêche les forces géorgiennes de se retirer, rejette un cessez-le-feu et continue de mener des attaques militaires contre des centres civils, ses déclarations selon lesquelles elle agit pour un but humanitaire ne sont clairement pas crédibles", a-t-il dit.

Tchourkine a vivement réagi à ces accusations: "Cette déclaration, ambassadeur, est totalement inacceptable, en particulier de la bouche du représentant permanent d'un pays dont nous connaissons les actions, y compris en ce qui concerne les populations civiles en Irak, en Afghanistan et en Serbie."

L'ambassadeur russe a également accusé les Etats-Unis de collusion militaire avec la Géorgie, ajoutant que Moscou savait très bien qu'il y avait un grand nombre de conseillers militaires américains dans l'ancienne république soviétique.

Il a ajouté qu'il espérait que Washington n'avait pas donné son "feu vert" à l'offensive militaire géorgienne contre l'Ossétie du Sud qui a déclenché les hostilités jeudi soir.

Version française Jean-Stéphane Brosse

http://www.lexpress.fr/actualite/depeches/infojour/reuters.asp?id=76582


depuis quand est-il interdit aux pays souverains de choisir des alliés??
vraiment des cons ces russes...
vivement des bases US en georgie et Ukraine,pour les mettre en panique permanente

va dire ça à Cuba, à l'irak, en amerique latine, en afrique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Lun 11 Aoû 2008 - 12:52

sukhoi33 a écrit:
j'espère que les russes vont les raser ces batards de gorgiens, ils pourront dire merci à israel et les usa lol! . tiens pour nous sortir un peu des irakiens ont la bombe atomique, il faut ls atttaquer, quand on voit ce gros batard de general us, dire en voyant des camions que ces des bases de lancement de missile (image rajoutée par la suite, grace à leur technique,

je t´aime bien et je te respecte aussi Sukhoi33...mais on veut pas de telles propos ici qui tendent a victimiser l´agresseur Evil or Very Mad

et puis qu´ils aient Israel comme alliée c´est leur plein DROIT,ils sont souverains et se sont liberés de la main de l´ex-Urss...ce qui n´est pas le cas pour certains qui defendent la russie plus que les russes eux meme

j´espere que ne t´es pas trompé de forum enfin..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Lun 11 Aoû 2008 - 13:05

moi aussi je t'aime frere et je te respecte, moi ce qui me degoute c'est les deux poids deux mesures, quand il s'agit des usa, c'est normal quand c'est les russes et là le conflit est légitime (voir affaire du drome, massacre en ossétie par les georgiens et cela a été dit par un americain,...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   Lun 11 Aoû 2008 - 13:10

reponds moi sukhoi:qu´aurait fait votre pays a la place de la georie?
si demain la lybie entre sur une partie habitée par les touaregs et les armes et stationne meme ses unités la bas(supposons tout de meme)??

soit honnete...tu donnera une aprtie de ton pays comme ca?

la russie joue depuis 92 un jeu tres malsain la bas,et je ne parle pas des aspects geostrateqgiques USA/russie etc...restons seulement sur l´aspect regional?

a la grande difference des USA(qui essaient tout de meme de faire passer leurs interventions avec des resolutions plus ou moins legales),la russie a reagit d´une facon TRES disproportionné sur un territoire qui n´est pas le sien
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: État de guerre entre la Russie et la Géorgie   

Revenir en haut Aller en bas
 
État de guerre entre la Russie et la Géorgie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faut-il craindre une guerre avec la Russie à l'horizon 2030?
» guerre entre ADIM Suroit et Montérégie
» Liste de 16000 militaires français prisonniers de guerre entre 1810 et 1814 et morts en Pologne...
» Koffi Olomide mis à l’écart par tous les musiciens congolais
» La Guerre Froide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: