Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Allemande (Bundeswehr)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 41, 42, 43, 44  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mer 8 Mar 2017 - 18:51

Citation :
L’Allemagne reporte l’achat du système de défense aérienne MEADS


Posté dans Défense antimissile, Europe par Laurent Lagneau Le 08-03-2017




En juin 2015, Berlin annonça son intention d’acquérir le système de défense aérienne MEADS (Multinational Extended Air Defense System) dans le cadre du programme TLVS [Taktisches Luftverteidigungssystem, ndlr], visant à remplacer les batteries Patriot de la Bundeswehr, acquises dans les années 1980. Le montant du contrat était alors estimé à plus de 4 milliards d’euros.

Pour rappel, le système MEADS, lancé en 1995 sous l’égide de l’Otan, est développé conjointement par Lockheed-Martin et les filiales de MBDA en Allemagne et en Italie. Ce programme n’a pas été épargné par les retards et les surcoûts, au point que le Pentagone envisagea, en 2011, de l’abandonner. Ce qu’il ne put pas faire, étant donné les pénalités qu’il aurait dû s’acquitter en cas de rupture de contrat.

Cela étant, le contrat devant confirmer les intentions allemandes n’a toujours pas été signé. Et il ne le sera pas d’ici les prochaines élections législatives, lesquelles auront lieu en septembre. Or, l’objectif d’Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense, était de boucler ce dossier avant la fin de l’actuelle législature.

Pour expliquer ce nouveau contretemps (le contrat aurait dû être signé avant la fin de l’année 2016), le ministère allemand de la Défense a expliqué que la proposition faite par MBDA ne lui convenait pas totalement. « Il y a encore du travail à faire », a confié une source à l’agence Reuters. Cette dernière avait avancé, en octobre dernier, que le coût du projet dépassait de « plusieurs milliards d’euros » l’estimation qui avait été faite au moment de l’annonce du choix en faveur du système MEADS.

Aussi, sauf retournement de dernière minute, le contrat « MEADS » risque de ne pas être signé avant l’été 2018. Et encore, tout dépendra de ce que décidera la nouvelle équipe gouvernementale qui sera en place après les élections de l’automne. En tout cas, pour le moment, le ministère allemand de la Défense s’attend toujours à ce que ce système de défense aérienne soit opérationnel d’ici 2025, conformément aux plans initiaux.

http://www.opex360.com/2017/03/08/lallemagne-reporte-lachat-du-systeme-de-defense-aerienne-meads/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Sam 11 Mar 2017 - 13:23

Citation :
10/03/2017

Les Tornado allemands dotés d'un simulateurs de paillettes suisses !  





La Luftwaffe a acquis auprès de la société suisse Ruag Aviation un système d'essai ECM de simulation contre-mesures électroniques pour sa flotte d'avions de combat Tornado. L'équipement de test avancé et de contremesure de type « CAST-easy » repose sur l'électronique plutôt que sur la pyrotechnie pour tester les engagements de paillettes et les éjections de celles-ci pour vaincre les missiles attaquants.

RUAG CAST-easy :



Le système « CAST-easy » peut être intégrée sur n’importe quel avion de combat. Ce système de simulation électronique est très durable et permet plus de 2000 cycles de test. Il supporte tous les distributeurs de paillettes indépendamment du fabricant d'origine. Il fonctionne avec une nouvelle norme de logiciel qui permet l’emploi d’un nouveau récepteur d'avertissement de radar avec une liaison de données Link 16. Le système peut être réinitialisé à la pression d'un bouton.

Le CAST-easy ne contient pas de pyrotechnie, réduisant ainsi encore ses faibles coûts d'exploitation et permettant le déploiement sur de nombreux systèmes différents sans aucune restriction géographique ou de sécurité. Il est compatible avec tous types de cartouches de contre-mesures standard de 1 × 1 de l'OTAN et est qualifié pour une utilisation même dans les conditions environnementales les plus difficiles.


Photos : 1 Tornado de la Luftwaffe@ G.Wilheim 2 Le CAST-easy à l’essai sur un Cougar suisse @RUAG


http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/03/10/les-tornado-allemands-dotes-d-un-simulateur-de-paillette-sui-863199.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Sam 11 Mar 2017 - 15:22

Citation :
Bundeswehr


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Lun 13 Mar 2017 - 20:50

Citation :
Berlin s’éloigne des objectifs de l’OTAN


Actualités  Nathan Gain  13 mars, 2017  

Une augmentation de 7,3% et un budget qui plafonne à 37Md€ cette année, 10Md€ d’investissements d’ici 2020, une armée de 200 000 soldats pour 2024 : la nouvelle trajectoire annoncée en 2016 pour les dépenses militaires allemandes a – en théorie – de quoi susciter l’envie des armées voisines. Mais de nouveaux éléments présentés dans un brouillon du budget fédéral allemand pour 2018 tendent à relativiser l’effort budgétaire de la troisième puissance militaire européenne.


L’Allemagne tournerait-elle le dos aux objectifs financiers demandés par l’OTAN?



Après le sursaut enregistré en 2017, Berlin envisage désormais une hausse de « seulement » 3.9% (1.4Md€) pour ses dépenses militaires en 2018. Exit également les 10Md€ d’investissements supplémentaires annoncés l’année dernière pour la période 2017-2020, le budget dévoilé vendredi prévoit maintenant de n’investir que 5,3Md€ entre 2018 et 2021. Loin de la flambée financière du cru 2017, le brouillon de budget 2018 semble dorénavant annoncer la défaite de l’Allemagne dans la course aux 2% de PIB consacrés à la défense demandés par l’OTAN d’ici 2024.

L’Allemagne, pour respecter cet engagement, devrait pratiquement doubler son budget militaire pour que celui-ci atteigne 65Md€, voire davantage si l’économie allemande continue sa progression.  Cette dernière, engagée dans une période de croissance jusqu’au moins 2021, limite en effet artificiellement l’ampleur du pourcentage d’investissements militaires. Ainsi, si l’effort budgétaire programmé pour 2018 se concrétise, les dépenses militaires allemandes n’atteindront « que » 1,23% du PIB, soit une augmentation de… 0,03% par rapport à 2017, et resteront donc bien en deçà de l’objectif fixé en 2014 par l’OTAN. À ce rythme là, l’Allemagne ne franchirait le niveau requis par l’Alliance que vers 2045… De son côté, la France, qui consacre 1,78% de son PIB à son armée, ne devrait fournir qu’un effort supplémentaire de 2Md€ par an pour atteindre le palier OTAN dans cinq ans. Dés lors, si les finances sont disponibles, quels sont les freins à une augmentation progressive du budget militaire allemand ?

L’opposition est à la fois politique et culturelle. La ministre de la Défense allemande Ursula von der Leyen doit en effet affronter une opposition politique particulièrement virulente, qui accuse le gouvernement de consacrer plus d’argent au réarmement lorsqu’il faudrait faire davantage d’efforts en matière d’éducation et de sauvegarde de l’environnement. La crise migratoire capte également une partie des bénéfices, le ministère des Finances allemand estimant à 20Md€ par an le budget nécessaire pour mener à bien la politique sociale à l’égard du million de migrants à qui Berlin a offert l’asile. Plus encore, une partie de la population reste sceptique face à l’appareil militaire national, et demeure donc opposée à toute politique favorisant un réarmement de l’Allemagne.

http://forcesoperations.com/berlin-face-au-mirage-budgetaire-de-lotan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mar 28 Mar 2017 - 21:56

Citation :
Bundeswehr orders 1,000 Spike LR ATGMs

Sebastian Schulte, Bonn - IHS Jane's Defence Weekly

28 March 2017



The German parliament gave the green light on 22 March for the Bundeswehr to procure 1,000 Israeli-designed Spike LR anti-tank guided missiles (ATGMs) and 97 corresponding launcher units worth EUR158.3 million (USD172 million) from EuroSpike under the Bundeswehr's multirole guided missile system (MELLS) programme.

The contract breaks down into EUR112.4 million for the missiles themselves, EUR25.6 million for the launchers, and EUR20.3 million for integration into the Bundeswehr's AGDUS laser-based training and simulation system.

The procurement is to begin in 2018, with 104 missiles and 39 launcher units to be procured by 2020. The German Ministry of Defence (MoD) expects additional user costs for MELLS of EUR25 million projected over the course of 20 years until 2037, as well as EUR18.7 million in user costs for the AGDUS components.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Sam 1 Avr 2017 - 16:49

Citation :
L'Allemagne lance samedi sa "cyber-armée"


Berlin, 31 mars 2017 (AFP) -


L'armée allemande va lancer samedi sa "cyber-armée", qui va prendre place aux côtés des armées de terre, de l'air et de la marine, avec pour mission de protéger la Bundeswehr des attaques informatiques.

"D'un point de vue organisationnel, nous sommes maintenant parmi les meilleurs au monde", a indiqué à l'hebdomadaire Focus le général Ludwig Leinhos, à la tête du Commandement Cyberespace et Information (KdoCIR), destiné à coordonner les compétences de la Bundeswehr en matière de cyberdéfense.

Les armées du monde entier ont intégré le fait que les guerres du futur se mèneront également dans le cyberespace, en lançant notamment des attaques contre les systèmes informatiques des ennemis. Mais selon le général Leinhos, l'Allemagne est, au sein des 28 pays membres de l'Otan, le premier à se doter d'une force séparée au même titre que les forces terrestes, maritimes et aériennes : "les partenaires suivent ça avec beaucoup d'intérêt", a-t-il assuré à Focus.

Selon le ministère de la Défense allemand, la Bundeswehr a subi pendant les neuf premières semaines de cette année 284.000 cyberattaques, sans toutefois subir de dommages.

Basée à Bonn (ouest), le KdoCIR entrera en action samedi avec 260 personnes et comptera à terme 13.500 personnels, militaires et civils, ce qui "correspond à peu près aux effectifs de la Marine", a précisé le général Leinhos.

Cette "cyber-armée", qui devrait être pleinement opérationnelle d'ici 2021, devra notamment assurer la protection des infrastructures de la Bundeswehr et de ses systèmes d'armement.

Toute action offensive visant des infrastructures à l'étranger devra toutefois être approuvée par la chambre basse du Parlement, le Bundestag, à l'instar d'une intervention classique.

L'Allemagne prend très au sérieux les questions liées à la cybersécurité : ces dernières années, le Bundestag et des partis politiques ont été visés par des cyberattaques émanant, selon Berlin, de services de renseignement étrangers.

Les renseignements allemands ont par la suite accusé les services secrets russes de mener des campagnes internationales de cyberattaques à des fins d'espionnage et de sabotage.

La chancelière allemande Angela Merkel avait jugé en novembre que la Russie, via des cyberattaques ou des actions de désinformation, pourrait tenter d'influencer les législatives de 2017 dans son pays.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/14441-lallemagne-lance-samedi-sa-qcyber-armeeq
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Ven 7 Avr 2017 - 21:20

Citation :
Germany completes helicopter deployment to Mali

Erwan de Cherisey, Paris - IHS Jane's Defence Weekly

07 April 2017


The first two Tigers arrived in Gao on 25 March fitted with FN HMP400 .50 heavy machine gun pods. Source: Bundeswehr



The German military (Bundeswehr) has completed its deployment of Airbus Tiger attack helicopters and NH Industries NH-90 transport helicopters to Gao as part of its contribution to the United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).

The new German Helicopter Detachment (HELIDET) in Mali now consists of four NH-90s and four Tigers.

The first two NH-90s arrived in Gao on 31 January, with the second pair following on 4 February, a German source in Gao told Jane's. They were delivered by an Antonov An-124-100 transport aircraft to Bamako, where they were reassembled and test flown before departing for Gao.

The NH-90s reached an initial operating capability in early March, with two conducting the type's first MEDEVAC sortie, evacuating two MINUSMA civilian drivers who were wounded when their truck hit an improvised explosive device on 1 March.

The Bundeswehr announced that the first two Tigers had been deployed to Gao on 25 March, following a 1,000 km ferry flight from Bamako, where had they arrived aboard an An-124-100 four days earlier. The Antonov also carried 17.2 tonnes of support equipment. The second two Tigers reached Gao on 31 March, a German officer told Jane's.

All four Tigers are the Afghanistan Stabilization German Army Rapid Deployment (ASGARD) configuration, which incorporates engine sand filters, ballistic protection against small arms fire, and an enhanced communication suite.

Once the Tigers are declared operational, they will be able to be used in the escort role. Until then, escorts will be conducted by the NH-90s. The German source in Gao said they are armed with door-mounted .50 heavy machine guns when flying escort missions.

The German helicopters are replacing four Dutch AH-64 Apaches and three CH-47 Chinooks that have been withdrawn after two and a half years of operational use in Mali.

The Dutch Ministry of Defence announced that the Apaches were airlifted home in January, leaving the Chinooks to continue to provide troop transport and medical evacuation (MEDEVAC) support until March.
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1888
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Ven 21 Avr 2017 - 18:20

Citation :
"Le Mali, trop chaud pour les Tigres"
Les journaux commentent la famine qui touche l'Afrique de l'Est, ainsi que les conditions climatiques extrêmes au Mali, dont souffrent les soldats allemands déployés dans le pays dans le cadre de la Minusma.

"Trop chaud, trop poussiéreux, au Mali, la Bundeswehr fatigue" titre die Welt. La moitié des véhicules militaires sont en panne. Les hélicoptères n'ont pas le droit de voler pendant le temps de midi. Ceci est dû tout d'abord aux conditions climatiques extrêmes, explique Thorsten Jungholt.

En avril, les températures oscillent entre 40 et 50 degrés Celsius. C'était la même chose en Afghanistan. Mais le Mali est tout près de l'Equateur et le soleil a une intensité de rayonnement dix fois plus forte. Les chars et les hélicoptères peuvent ainsi atteindre une température de 70 voire 80 degrés. Sans compter les tempêtes de sable pouvant atteindre les 100 kilomètres à l'heure. Et puis, la poussière et le sable sont omniprésents, et les pistes criblées de rochers en pierres et de nids de poule.
Et cet environnement réclame son tribut. Des contrôleurs techniques venus d'Allemagne viennent de retirer la moitié des véhicules de la circulation. En cause : peu de possibilités de réparation dans le camp, et le manque de pièces de rechange.

Environ 850 soldats allemands sont déployés au Mali
Mais, affirme le journal, il y a un autre problème, et c'est la bureaucratie allemande. En effet, tous les véhicules ne sont pas inutilisables à cause des conditions climatiques. Certains ne correspondent tout simplement pas aux normes allemandes. Si par exemple un airbag ou un feu arrière est défectueux, un quatre-quatre ne peut pas être utilisé. Y compris en Afrique.
Voilà qui ne laisse pas la Neues Deutschland de marbre: le quotidien réagit à l'article de die Welt avec un commentaire intitulé "Le Mali est trop chaud pour les tigres". Les tigres étant le type d'hélicoptères de combat dont dispose la Bundeswehr dans le cadre de cette mission. Ils sont au nombre de quatre, précise l'article, de même qu'il y a quatre hélicoptères de transport de type NH90 dans le Camp Castor, la base des soldats allemands à Gao. Et la Neues Deutschland de préciser que, pour l'instant, la température maximale à laquelle les tigres ont le droit de voler est de 43 degrés Celsius. Mais qu'une autorisation spéciale a été déposée pour un déploiement par 48 degrés. De la pure bureaucratie. Le sable brûlant du désert, loin de la patrie ....voilà qui rappelle aux plus vieux d'entre nous, écrit le commentateur, les années 50, quand les soldats français essuyaient défaite sur défaite en Afrique. A l'époque la Bundeswehr n'était qu'une notion. Aujourd'hui elle se bat au Mali aux côtés de 11 000 autres casques bleus venus d'une cinquantaine de nations.

Les nomades ne peuvent pas vivre uniquement de l'élevage de bétail
Les journaux allemands évoquent également la famine qui touche l'Afrique de l'Est
Et en particulier le Somaliland où il n'a pas plu depuis deux ans : la taz est allé à la rencontre de Fadumo Hashi, une nomade qui a perdu presque la totalité de son troupeau de chèvres à cause de la sécheresse. Sur 170 bêtes, il ne lui en reste qu'une demi-douzaine. A 70 ans, raconte le quotidien, Fadumo Hashi a déjà connu beaucoup de sécheresses et elle craint que celle-ci ne soit aussi dévastatrice que celle que le pays avait subie dans les années 70. Puis elle court vers une de ses chèvres qui est en train de vaciller. "Je dois la maintenir sur pieds, explique-t-elle, si elle se couche, elle ne se relèvera pas. Je lui ai donné un peu de ma nourriture."

La sécheresse touche une grande partie de l'Afrique de l'Est, le Kenya notamment
Fadumo Hashi sait qu'elle ne peut pas vivre uniquement de l'élevage. « Il y a dix ans, j'ai planté des arbres fruitiers, raconte-t-elle. Nous avions des mangues et des citrons que nous mangions. Et le reste, nous le vendions au marché. Mais sans pluie, les arbres ne donnent plus ». Pour cette femme qui vient de l'Est du Somaliland, il faut que les choses changent. Selon elle, le gouvernement devrait mettre en place des réservoirs  afin de récolter l'eau de pluie pour les temps de sécheresse.

Pour Jean Ziegler, le droit à l'alimentation est un droit fondamental
La taz publie sur le même sujet une interview de Jean Ziegler. "Il y a suffisamment de nourriture pour tous" affirme le sociologue. "Le problème, ce n'est pas le manque d'aliments, mais le manque d'accès aux aliments. L'agriculture actuelle pourrait nourrir sans problème 12 milliards de personnes soit presque le double de la population actuelle. Mais les prix du marché mondial des aliments de base ont explosé ces derniers mois." Et l'ancien rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation du Conseil des droits de l'homme de l'ONU pointe un doigt accusateur sur  les grandes banques, et notamment  la Deutsche Bank, qui "font des bénéfices astronomiques" avec la spéculation sur les denrées alimentaires.

http://www.dw.com/fr/le-mali-trop-chaud-pour-les-tigres/a-38531243
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Lun 24 Avr 2017 - 18:23

Citation :
Nouvelle révolution dans la Bundeswehr


24 avril 2017/ Actualité des forces


Suite au Livre blanc de la Défense 2016, qui renouait avec la vision d’une armée allemande consacrée à la défense du territoire national et de la zone Otan, le département ministériel pour la planification a produit un «concept» qui envisage une profonde réorientation des capacités de la Bundeswehr.

Si le ministère a, un temps, démenti l’existence d’un tel projet, le Frankfurter Allgemeine Zeitung se fait aujourd’hui un malin plaisir à le détailler. «Le concept provisoire de directive-cadre pour le futur profil des capacités de la Bundeswehr», qui a été signé à la mi-mars par le général Erhard Bühler, chef de la planification au ministère, pourrait être validé avant l’été.

La précédente «réorientation» de la Bundeswehr avait laissé apparaître une armée faite pour intervenir dans «le lointain», avec une plus forte capacité de projection. Cette conception est enterrée. A la place, le document prévoit une restructuration de l’armée de terre qui devrait, en l’espace de quinze ans, retrouver une forme proche de ce que l’on connaissait avant 1990.

Il est ainsi prévu que la «Heer» soit réorganisée autour de trois divisions blindées (environ 20 000 hommes par division), qui devront être capables d’être opérationnelles trois mois après leur mobilisation. Ces divisions regrouperont, entre autres, 8 à 10 brigades (3 000 hommes par brigade) «entièrement équipées». Dans le détail, chaque brigade devrait intégrer des bataillons de chars et d’infanterie blindée, du génie, de reconnaissance, d’artillerie et de soutien. La première de ces trois divisions devrait être opérationnelle à partir de 2026. Et les deux autres au plus tard en 2031. On remarquera que cette nouvelle structure prévoit un bataillon d’artillerie par brigade, soit au moins le doublement du nombre actuel (4) de bataillons d’artillerie.

Pour parvenir à cette réforme, en dépit du problème d’effectifs insuffisants, le concept mise sur un recours accru à la réserve, ainsi que le développement d’unités communes avec des pays étrangers, comme ce que l’Allemagne et les Pays-Bas ont commencé à faire. Des coopérations avec la Roumanie et la République tchèque sont en discussions.

Ces nouveaux plans incluent le développement d’un nouveau char d’assaut en coopération avec la France, mais aussi une singulière augmentation des matériels et des véhicules actuellement à disposition. Ceci pourrait, par exemple, conduire au triplement du nombre de transports de troupes de type Boxer (5 millions pièce).

Le concept prévoit également des modifications pour l’armée de Air et la Marine, la Luftwaffe devant être en état de diriger un «Air group» multinational capable de 350 missions de reconnaissance et d’attaque par jour (dont deux tiers seraient assumées par la Luftwaffe). On sait déjà que Berlin veut renouveler ses avions Tornado et ses hélicoptères CH-53, acheter des drones et des Hercules C130, augmenter sa commande d’A400M mais aussi, et c’est nouveau, se doter d’un hélicoptère lourd. Enfin, un nouveau système de défense antiaérienne doit être acquis afin d’être opérationnel en 2021.

Pour la Marine, les plans évoquent la capacité de disposer d’au moins quinze navires opérationnels en même temps. Donc l’achat de nouvelles corvettes, de deux nouveaux sous-marins (avec le contrat norvégien) ou encore la coopération avec des nations étrangères, comme c’est le cas avec le navire multirôle néerlandais. Et l’acquisition possible de deux navires ravitailleurs et de deux bâtiments de commandement. Enfin, sans plus de détails, il est évoqué la possibilité que la Marine retrouve certaines de ces capacités aériennes, afin de pouvoir faire «la guerre sur mer à partir des airs».

Quel serait le prix de toutes ces transformations ? Il y a peu, la ministre Ursula von der Leyen avait évoqué la somme de 130 milliards pour moderniser la Bundeswehr d’ici à 2024. C’était sans compter ces nouveaux plans, qui devraient largement faire exploser la somme mentionnée.

http://www.ttu.fr/nouvelle-revolution-bundeswehr/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Lun 24 Avr 2017 - 18:56

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mar 25 Avr 2017 - 21:46


Citation :
Deutsche Marine Blog


Fotos: Eike Henning
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 27 Avr 2017 - 19:25

Citation :
Soupçonné de préparer un attentat, un officier allemand affecté France a été interpellé


Posté dans Forces terrestres, Terrorisme par Laurent Lagneau Le 27-04-2017




Un lieutenant appartenant au Jägerbatallion 291, une unité de la brigade franco-allemande (BFA) basée à Illkirch-Graffenstaden, près de Strasbourg, a été arrêté par la police allemande à Hammelburg (Bavière) sur la foi de soupçons sur de possibles activités terroristes. Un étudiant de 24 ans a également été interpellé en même temps.

Le projet prêté par le bureau du procureur de Francfort à cet officier de la Bundeswehr est tellement machiavélique que l’on peine à le croire.

Ainsi, selon la justice allemande, l’affaire a commencé quand ce lieutenant du Jägerbatallion 291 s’est fait repérer en janvier, au moment il venait récupérer un revolver caché dans les canalisations des toilettes de l’aéroport de Vienne, en Autriche. Ce qui a valu des poursuites pour « infraction à la législation sur les armes ».

C’est alors qu’il a éveillé la curiosité des enquêteurs allemands. Ces derniers ont découvert par la suite que ce lieutenant de 28 ans avait réussi à se faire enregistrer, en décembre 2015, comme demandeur d’asile syrien dans son propre pays. Et cela alors qu’il ne parle pas un mot d’arabe. Selon le quotidien Die Welt, il aurait donné le change en dissimulant sa nationalité allemande et en parlant en… français.

Le mois suivant, sa demande approuvée, l’officier a pu bénéficier d’un logement et d’aides sociales. Fait incroyable : il a réussi à dissimuler sa double identité en faisant la navette entre Illkirch et un foyer de migrants en Hesse, dans le centre de l’Allemagne.

« Il a mené tout cela en parallèle, une sorte de double vie », a déclaré Nadja Niesen, la porte-parole du procureur de Francfort. Je n’ai pas connaissance qu’une pareille affaire se soit jamais produite », a-t-elle ajouté.

Pour la justice allemande, cet officier ne s’est pas visiblement pas donné tout ce mal pour frauder les aides sociales. Ainsi, a précisé mme Niesen, les éléments découverts sur « ses convictions xénophobes » font penser qu’il avait « planifié un attentat » avec son complice. « Nous savons, à partir de messages vocaux enregistrés, que les deux suspects étaient racistes », a-t-elle dit.

Le parquet de Francfort n’a rien dit au sujet des cibles qu’il projetait d’attaquer. Ce qui libre court à toutes les spéculations. Pour Die Welt et Der Spiegel, il est possible qu’il ait cherché à commettre un attentat et d’en jeter le « discrédit » sur les migrants.

http://www.opex360.com/2017/04/27/soupconne-de-preparer-un-attentat-un-officier-allemand-affecte-france-ete-interpelle/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 27 Avr 2017 - 22:44

Citation :
Lancement du remplacement des G36 allemands

Actualités  Nathan Gain  27 avril, 2017  



Après la France, c’est désormais au tour de l’Allemagne de se lancer dans la quête d’un nouveau fusil d’assaut pour remplacer un HK G36 tombé en disgrâce aux yeux de la Bundeswehr. Le futur fusil d’assaut allemand sera commandé à 120 000 exemplaires pour un montant total de 245M€, révélait le 21 avril l’équivalent allemand de la DGA, le BAAINBw*.



Exit le HK G36, ici dans sa version A2 fournie aux troupes allemandes déployées en Afghanistan
(Crédit photo: Heer/Alexander Schöffner)



« Le fusil HK G36 n’a plus sa place dans l’armée allemande, » déclarait la ministre de la Défense Ursula von der Leyen en avril 2015, laissant présager le remplacement des 167 000 G36 en service depuis 1997 dans la Bundeswehr. Jugé défectueux et imprécis par les soldats déployés en Afghanistan, le G36 se devait d’être remplacé par « une nouvelle génération » de fusils d’assaut, admettait alors von der Leyen.

Selon le BAAINBw, ce programme, baptisé « Sys StG Bw », prévoit la signature en 2019 d’un accord-cadre d’une durée de sept ans, qui définira les contours précis de la commande finale durant le 3e trimestre de l’année 2020.

Dans un appel d’offres publié sur la plateforme officielle européenne « Ted » (Tenders electronic daily), le BAAINBw délimite les contours d’une arme déclinée en une version longue (1000 mm) et une version courte (900 mm). Si la Bundeswehr hésite entre les calibres 5,56 et 7,62 mm, ces deux versions doivent être ambidextres et peser un maximum de 3,6 kg sans accessoires ni chargeur.

Un premier lot de 390 fusils d’assaut (160 versions longues et 230 versions courtes) servira à la qualification, aux essais opérationnels et la vérification de la compatibilité entre l’arme et les accessoires. Une fois satisfaite, la Bundeswehr prévoit une commande initiale de 13 929 versions longues, 3104 versions courtes et 1514 pour les simulateurs d’entraînement.



Le modèle HK 433 spécialement conçu par Heckler & Koch pour le marché allemand (Crédit photo: Heckler & Koch)

Sans surprise, la solution pourrait venir…de Heckler & Koch, qui a d’ores et déjà prévu de proposer le HK 433 dévoilé en février 2017. Présenté comme un modèle hybride entre le G36 et le HK 416 adopté par la France, ce fusil d’assaut aurait été spécifiquement conçu pour correspondre aux limites budgétaires imposées à la Bundeswehr.

L’autre alternative proviendrait du duo Rheinmetall-Steyr Mannlicher, avec une version allemande du fusil d’assaut STM556 baptisée RS566 et entièrement compatible avec le système modulaire de soldat du futur de Rheinmetall, l’IdZ-ES.



Le fusil d’assaut modulaire RS655 proposé par le duo Rheinmetall-Steyr Mannlicher (Crédit photo: Steyr Mannlicher)


*pour… Bundesamtes für Ausrüstung, Informationstechnik und Nutzung der Bundeswehr, ou en français : « Office fédéral de la Bundeswehr pour l’équipement, les technologies de l’information et le soutien en service et de ses établissements »


http://forcesoperations.com/lancement-du-remplacement-des-g36-allemands/  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Dim 30 Avr 2017 - 14:10

Citation :
Terrorisme : L’officier allemand arrêté aurait éveillé des soupçons lors de son passage à Coëtquidan


Posté dans Forces terrestres, Terrorisme par Laurent Lagneau Le 30-04-2017


L’interpellation, cette semaine en Bavière, d’un officier du Jägerbatallion 291, basé à Illkirch-Graffenstaden, près de Strasbourg, met le gouvernement allemand dans l’embarras.

Pour rappel, ce lieutenant de 28 ans est soupçonné d’avoir eu l’intention de commettre un attentat avec l’aide d’un complice, également arrêté, contre des étrangers. Pour cela, il avait réussi à mener une double vie, après avoir réussi à se faire passer pour un demandeur d’asile syrien. Et cela, alors qu’il ne parlait pas un mot d’arabe.

Après avoir berné avec une déconcertante facilité l’Office allemand des migrations, pourtant censé procéder à des vérifications strictes, ce militaire avait ainsi obtenu 400 euros d’aide sociale par mois et un logement. Soit de quoi arrondir sa solde mensuelle de 3.200 euros.

Aussi, cette affaire est embarrassante pour les ministères allemands de l’Intérieur et de la Défense. D’autant plus que, après les attentats jihadistes commis par des réfugiés en 2016, Berlin avait promis de renforcer les vérifications sur l’identité et le parcours des demandeurs d’asile. Un engagement difficile à tenir étant donné le nombre de dossiers à gérer, sachant que plus d’un million de migrants sont arrivés en Allemagne depuis 2016.

Pour le moment, le ministère de l’Intérieur a assuré qu’il « retournera jusqu’à la dernière pierre (…) pour comprendre comment cela a pu arriver et, s’il y en a, corriger les défaillances » du système.

Quant au ministère de la Défense, les critiques sont surtout adressées au MAD (Militärische Abschirmdienst), l’équivalent allemand de la DRSD française (ex-DPSD). Ces derniers mois, ce service de renseignement s’est surtout intéressé aux dérives islamistes de certains membres de la Bundeswehr. Du coup, les autres cas de radicalisation ont fait l’objet d’une attention moindre.

Il est notamment reproché au MAD de n’avoir pas fait son travail pour détecter la double vie du lieutenant arrêté. Ce dernier n’a éveillé l’attention que très récemment, c’est à dire après s’être fait prendre à l’aéroport de Vienne (Autriche) avec une arme qu’il avait cachée dans des toilettes.

D’autant plus que, d’après Der Spiegel, la Bundeswehr connaissait au moins depuis 2014 les penchants extrémistes de cet officier. Alors en formation à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr-Coëtquidan dans le cadre d’un échange, il aurait rédigé une étude sur « le changement politique et la stratégie de la subversion », parsemée de propos qualifiés de « non compatible avec l’ordre libéral et démocratique » par un enseignant. Mais, apparemment, les explications qu’il avait données furent convaincantes.

http://www.opex360.com/2017/04/30/terrorisme-lofficier-allemand-arrete-aurait-eveille-des-soupcons-lors-de-son-passage-coetquidan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 4 Mai 2017 - 19:02

Citation :
L’armée allemande traverse une zone de turbulences


Posté dans Europe, Forces terrestres par Laurent Lagneau Le 04-05-2017




Un budget en hausse, promesses d’un renouvellement de ses équipement et d’un rôle accru sur la scène internationale ou encore plus de recrutement… Tout irait bien pour la Bundeswehr si elle n’était pas au centre de polémiques qui nuisent à son image.

« Les gens perdent confiance dans la Bundeswehr parce que, chaque mois, de nouveaux cas d’extrémistes de droite, de harcèlements ou de violence contre les soldats apparaissent », a ainsi résumé Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense, lors d’un entretien donné au quotidien Bild. « Nous avons besoin de nommer les problèmes pour en traiter les causes », a-t-elle ajouté.

Ces derniers temps, plusieurs affaires embarrassantes ont été mise sur la place publique : bizutages dégradants et pratiques sadiques sur de jeunes recrues, humiliation de soldats et même un cas de viol d’un sous-officier. Et le souci est que la hiérarchie militaire est soupçonnée d’avoir voulu en minimiser la portée et la gravité, voire des les couvrir.

Fin avril, et devant l’accumulation des cas, Mme von der Leyen, qui a dénoncé, ces derniers jours, des « faiblesses de direction » au sein de la Bundeswehr ainsi qu’un « esprit de corps mal placé », a démis de ses fonctions le général Walter Spindler, alors chef du Commandement de la formation de la Deutsches Heer, en raison de sa passivité devant ces affaires.

Mais le cas qui continue à faire des vagues à Berlin est celui d’un lieutenant du Jägerbatallion 291, basé à Illkirch-Graffenstaden, près de Strasbourg.

Pour rappel, cet officier de 28 ans, arrêté la semaine passée en Bavière, est accusé d’avoir mené une double vie en se faisant passer pour un réfugié syrien afin de commettre un attentat contre des étrangers ou des personnalités politiques.

Lors de son passage à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, où il fut admis au titre d’un échange avec l’armée de Terre française, il avait éveillé quelques soupçons sur son extrémisme politique à l’occasion d’un travail écrit dans lequel il évoquait le « génocide du peuple occidental ».

Cette affaire est sans doute la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ayant reporté un déplacement aux États-Unis pour se rendre à Illkirch-Graffenstaden pour visiter le Jägerbatallion 291, Mme von der Leyen a fait état, le 3 mai, de la présence de « reliques » de la Wehrmacht dans un local utilisé par les soldats de ce bataillon. Les objets en question sont des affiches, des casques et quelques armes datant de la Seconde Guerre Mondiale.

« J’ai demandé qu’on me montre la pièce où se trouvent les objets de la Wehrmacht », a déclaré Mme von der Leyen, pour qui l’armée du régime nazi « ne peut inspirer aucune forme de tradition à la Bundeswehr ».

« À part quelques faits exceptionnels et isolés de résistance (contre le régime nazi), la Wehrmacht et la Bundeswehr n’ont rien en commun. Ce n’est pas nouveau, c’est une évidence dans la Bundeswehr qui doit être reconnue par tous », a insisté la ministre allemande de la Défense.

Ces objets faisant référence à la Wehrmacht sont d’autant plus malvenus que le Jägerbatallion 291, installé au quartier Leclerc, côtoie l’état-major de la 2e Brigade Blindée, héritière de la 2e Division Blindée (DB) de l’homme du serment de Koufra.

« La fréquence des faits montre que l’on ne peut ni passer l’éponge ni détourner le regard (…) Les dysfonctionnements ont été trop longtemps ignorés », a estimé Mme von der Leyen.

Cela étant, le problème de l’infiltration d’extrémistes dans l’armée allemande est récurrent. En 1997, déjà, 93 actes à caractère néo-nazi avaient constatés au sein de la Bundeswehr, alors secouée par le scandale suscité par des vidéos de soldats du Gebirgsjägerbataillon 571 (infanterie de montagne) en train de faire des saluts nazis et de tenir des propos anti-américains et anti-sémites.

Plus récemment, le Militärische Abschirmdienst (MAD), le contre-espionnage militaire (équivalent de l’ex-DPSD française, devenue DRSD), a dit surveiller 275 soldats pour leur sympathie à l’égard de l’extrême droite, sans préciser s’ils étaient proches du parti Alternative für Deutschland (AfD) ou de groupuscules néo-nazis. Plus tôt, ce service renseignement avait avancé que 20 membres de la Bundeswehr faisaient l’objet d’une enquête pour leur proximité avec l’idéologie jihadiste et que 60 autres étaient suspectés de radicalisation.

http://www.opex360.com/2017/05/04/larmee-allemande-traverse-une-zone-de-turbulences/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Dim 7 Mai 2017 - 12:03

Citation :
Les casernes allemandes seront inspectées pour y chercher d’éventuelles reliques de la Wehrmacht


Posté dans Europe, Forces terrestres par Laurent Lagneau Le 07-05-2017




L’affaire de ce lieutenant allemand du Jägerbatallion 291, interpellé pour avoir eu l’intention de commettre un attentat en se faisant passer pour un réfugié syrien, a ouvert la boîte de Pandore.

Cette semaine, il a en effet été découvert des reliques de la Wehrmacht [nom de l’armée allemande à l’époque nazie, ndlr] dans une salle commune du bataillon auquel était affecté l’officier arrêté, à Illkirch-Graffenstaden, près de Strasbourg.

Mais ce n’était apparemment pas un cas isolé puisque des objets similaires ont été aussi trouvés dans la caserne occupée par le Jägerbataillon 292, une autre unité de la Brigade franco-allemande (BFA), à Donaueschingen.

Du coup, après cette seconde découverte, toutes les sites militaires allemands feront l’objet d’un contrôle. « L’inspecteur en chef de la Bundeswehr, Volker Wieker, a ordonné cette inspection dans toutes les propriétés de l’armée en vue de vérifier si des reliques de la Wehrmacht s’y trouvent et, si tel est le cas, de les faire enlever », a en effet déclaré, ce 7 mai, un porte-parole du ministère allemand de la Défense.

« À part quelques faits exceptionnels et isolés de résistance (contre le régime nazi), la Wehrmacht et la Bundeswehr n’ont rien en commun. Ce n’est pas nouveau, c’est une évidence dans la Bundeswehr qui doit être reconnue par tous », a rappelé, cette semaine Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense.

Par ailleurs, la presse d’outre-Rhin a révélé un autre cas qui, plus ancien, a concerné encore une fois le Jägerbatallion 291. En 2012, des militaires allemands avaient peint une grande croix gammée sur le sol afin de provoquer leurs camarades français peu avant une rencontre de Ligue des champions opposant le Bayern de Munich à l’équipe de Lille. L’affaire avait été toutefois immédiatement signalée au Militärische Abschirmdienst (MAD, le contre-espionnage) et trois soldats ont été congédiés.

Le 4 mai, Mme von der Leyen a demandé aux officiers généraux de la Bundeswehr de se montrer intraitables avec ce genre d’incidents.
« Le processus en cours de clarification exige courage et ténacité », a t-elle estimé, lors d’un entretien donné au quotidien Bild. « Nous devons tous le soutenir, du général jusqu’aux jeunes recrues, car il en va de la réputation de la Bundeswehr », a-t-elle ajouté.

http://www.opex360.com/2017/05/07/les-casernes-allemandes-seront-inspectees-pour-y-chercher-deventuelles-reliques-de-la-wehrmacht/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mar 9 Mai 2017 - 19:58

Citation :
Un second officier allemand affecté en France a été arrêté dans le cadre d’une affaire de terrorisme


Posté dans Forces terrestres, Terrorisme par Laurent Lagneau Le 09-05-2017


Le 27 avril, le lieutenant Franco A., du Jägerbatallion 291, basé à Illkirch-Graffenstaden, près de Strasbourg, était arrêté en Bavière, où il participait à un stage, sur la foi de soupçons au sujet de la préparation d’une éventuelle action terroriste. Le même jour, un étudiant de 24 ans était également interpellé dans le cadre de cette affaire.

Depuis, les ministères allemands de l’Intérieur et de la Défense sont dans l’embarras, étant donné que le lieutenant Franco A. avait réussi à mener une double vie pendant plusieurs mois en se faisant passer pour un réfugié syrien. Qui plus est, son projet fut découvert par inadvertance : il s’était fait remarquer à l’aéroport de Vienne (Autriche) alors qu’il venait de récupérer (ou de cacher) une arme. En outre, il avait éveillé des soupçons sur ses penchants extrémistes lors de son passage à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr-Coëtquidan. Mais cela n’alla pas plus loin pour le Militärische Abschirmdienst (MAD), le service de contre-espionnage de la Bundeswehr.

Mais visiblement, le lieutenant Franco A. n’était pas le seul officier du Jägerbatallion 291 à être impliqué dans cette affaire. Ce 9 mai, le procureur fédéral de Karlsruhe a indiqué qu’un autre militaire de cette unité, le lieutenant Maximilian T., a aussi été interpellé.

« L’accusé est fortement soupçonné d’avoir planifié un acte grave de violence contre l’État par conviction d’extrême droite », a en effet déclaré le bureau du procureur de Karlsruhe, sans préciser le degré d’implication de cet officier dans cette affaire.

Selon la presse allemande, les deux officiers servaient au sein de la 2e compagnie du Jägerbatallion 291. L’enquête en cours aurait mis en évidence qu’ils fréquentaient régulièrement un forum de discussion où ils échangeaient des documents avec d’autres sympathisants extrémistes. A priori, ils avaient l’intention de s’en prendre à des personnalités politiques en vue (les noms de l’ex-président Joachim Gauck ou de l’actuel ministre de la Justice, Heiko Maas, ont été cités) pour ensuire jeter « la suspicion sur les demandeurs d’asile en Allemagne ». D’où la double vie du lieutenant Franco A..

Cette nouvelle arrestation met encore une fois Jägerbatallion 291, qui fait partie de la Brigade franco-allemande (BFA), sous la lumière des projecteurs. La semaine passée, il avait été fait état de la découverte, dans un des locaux qu’il occupe à Illkirch-Graffenstaden, de « reliques » de la Wehrmacht, l’armée du IIIe Reich. Un autre cas a depuis été rapporté à Donaueschingen, où est basé le Jägerbataillon 292. Cela a motivé une inspection de toutes les casernes de la Bundeswehr afin de s’assurer qu’il n’y a pas d’autres objets rappelant la période nazie exposés.

http://www.opex360.com/2017/05/09/un-second-officier-allemand-affecte-en-france-ete-arrete-dans-le-cadre-dune-affaire-de-terrorisme/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Ven 12 Mai 2017 - 19:49

Citation :
L’aviation allemande pourrait ne pas satisfaire les obligations de l’Otan à cause de l’Eurofighter


Posté dans Europe, Forces aériennes, Otan par Laurent Lagneau Le 12-05-2017




Le programme d’avion de combat Eurofigther Typhoon, conduit par BAE Systems, Airbus et Leonardo, comporte trois tranches, chacune apportant des améliorations afin de rendre cet appareil vraiment multi-rôles, comme l’est déjà le Rafale de Dassault Aviation.

Ainsi, les avions de la tranche 1, dont la livraison commença en 2003, furent été conçus pour des missions de supériorité aérienne. Quant aux capacités air-sol, elles devaient être développées pour les tranche 2 et 3, elles-mêmes subdivisées en plusieurs phases (PE1, PE2), avec l’objectif de permettre au Typhoon d’emporter une nacelle de désignation laser ainsi que des munitions guidées.

Pour l’aviation allemande (Luftwaffe), ces évolutions sont très attendues afin de permettre à Berlin de respecter l’engagement pris de contribuer à la force de réaction rapide de l’Otan (NRF) en 2018 avec ses Eurofighter Typhoon

Or, d’après un rapport cité par l’agence Reuters, l’état-major allemand craint de ne pas être en mesure de respecter cette échéance, les capacités air-sol des Eurofighter Typhoon n’ayant pas encore été validées.

« Tout retard serait un revers pour les forces armées allemandes qui sont engagées dans un programme visant à prendre une place plus importante dans la sécurité européenne face au regain d’activité de la Russie sur la scène mondiale », écrit Reuters.

Cela étant, des essais portant sur la capacité air-sol des Eurofighter Typhoon allemands seront effectués en septembre prochain, ce qui ne laisse que très peu de temps pour la Luftwaffe soit prête pour honorer ses engagements au titre de l’Otan en 2018.

« La capacité air-sol de la force aérienne avec l’Eurofighter sera examinée au cours du second semestre par l’Otan. Les préparatifs sont en cours et cela se fera dans les délais prévus », a en effet déclaré un porte-parole du ministère allemand de la Défense.

Par ailleurs, le rapport note que les Eurofighter allemands ont déjà effectué plus de 76.000 heures de vol, dont une partie dans le cadre des missions de police du ciel assurées au profit des pays baltes dans le cadre de l’Otan. Là encore, à en croire le document, la Luftwaffe a du souci à se faire car les appareils de la tranche 1 auraient « épuisé » leur potentiel.

Le programme Eurofighter a été affecté par de nombreux déboires outre-Rhin, avec notamment le dérapage des coûts liés au maintien en condition opérationnelle et à l’exploitation des appareils (60 milliards d’euros au lieu de 30 sur l’ensemble de la durée de vie des avions) ainsi que plusieurs défauts techniques ayant contraint la Luftwaffe à clouer temporairement au sol ses avions ou à restreindre les conditions de vol.

http://www.opex360.com/2017/05/12/laviation-allemande-pourrait-ne-pas-satisfaire-les-obligations-de-lotan-cause-de-leurofighter/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Ven 12 Mai 2017 - 20:32

Citation :
Luftwaffe chief expresses preference for Chinook over King Stallion

Sebastian Schulte, Berlin - IHS Jane's Defence Weekly

12 May 2017


The German Air Force (Luftwaffe) would prefer the Boeing CH-47F Extended Range (ER) Chinook to fulfil its Schweren Transporthubschrauber (STH) requirement over the Sikorsky's CH-53K King Stallion, the service's chief disclosed on 11 May.

Speaking at European Air Chiefs Conference (EURAC) in Germany, Lieutenant General Karl Müllner said that he preferred the Chinook over the King Stallion as a future replacement platform for the Luftwaffe's current VFW-Fokker/Sikorsky CH-53G/GS/GA Stallion helicopters.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 18 Mai 2017 - 18:24

Citation :
L’aviation allemande s’intéresse au F-35 Lightning II


Posté dans Europe, Forces aériennes, Industrie par Laurent Lagneau Le 18-05-2017




En décembre 2015, le ministère allemand de la Défense publia un rapport qui, portant sur la « stratégie militaire aérienne », évoquait des discussions avec des partenaires européens afin de lancer le programme « Next Generation Weapon System », appelé à remplacer les chasseurs-bombardiers Panavia Tornado, actuellement en service au sein de la Luftwaffe.

Le dossier est important étant donné que ces appareils devront être remplacés vers 2025, sauf si leur durée de vie opérationnelle est étendue jusqu’en 2035. Le Royaume-Uni et l’Italie, dotés comme l’Allemagne d’avions Eurofighter Typhoon et Tornado, ont déjà anticipé le mouvement en participant au programme F-35 Lightning II, conduit par le groupe américain Lockheed-Martin.

En juin 2016, Airbus Defence & Space a fait savoir que le gouvernement allemand lui avait demandé des études afin de déterminer les caractéristiques et les capacités d’un appareil susceptible de remplacer le Tornado. Et l’industriel d’espérer une « coopération internationale » pour faire aboutir ce projet à l’horizon 2030.

Au vu des « vastes investissements » nécessaires, Dirk Hoke, le patron de la division Défense d’Airbus, a récemment estimé, dans les colonnes du quotidien économique Handelsblatt, que ce programme ne pourrait qu’aboutir « seulement dans le cadre d’une étroite collaboration européenne », en particulier entre la France et l’Allemagne.

Seulement côté français, le Rafale n’aura pas tiré sa révérence en 2025/2030 et une coopération avec le Royaume-Uni a été mise en route pour développer le Système de combat aérien futur (SCAF), qui pourrait être un drone de combat. En clair, même si le président Macron souhaite approfondir la relation franco-allemande, il n’est pas certain de voir la France s’engager dans projet « Next Generation Weapon System. »

C’est dans ce contexte que, d’après l’agence Reuters, la Luftwaffe a demandé au Pentagone des informations confidentielles sur le F-35 de Lockheed-Martin. Selon le courrier envoyé par l’état-major allemand, il est précisé que « le gouvernement n’a pas encore autorisé l’ouverture d’un marché public et qu’il n’a aucune préférence particulière pour le type d’avion susceptible d’être retenu. »

Cependant, toujours selon la même source, il est dit que le ministère allemand de la Défense procédera à « un examen approfondi des solutions disponibles sur le marché, y compris le F-35, dans le courant de l’année », avec l’intention d’émettre une « lettre d’intention ».

« Afin de bien appréhender les technologies de pointe du F-35, la Luftwaffe sollicite un compte rendu confidentiel des capacités du F-35 en général et plus particulièrement de ses suites de capteurs, de sa gestion de l’information et de ses capacités opérationnelles », est-il écrit dans cette demande évoquée par Reuters. Les données obtenues serviront ensuite à analyser les différents choix possibles.

D’un point de vue économique, il est sans doute plus pertinent d’acquérir un appareil dont la mise au point est déjà bien avancée plutôt que de partir de rien, avec des coûts de développement susceptibles de déraper. En tout cas, si Berlin retient le F-35, l’industrie aéronautique américaine aura une place prépondérante sur le marché européen de l’aviation de combat, sachant que, outre le Royaume-Uni et l’Italie, les Pays-Bas, la Norvège et le Danemark ont fait le choix de l’appareil de Lockheed-Martin et que la Belgique, la Finlande, voire l’Espagne, s’interrogent. Á moins que le Rafale de Dassault Aviation et/ou le Gripen E/F de Saab viennent jouer les trouble-fêtes.

http://www.opex360.com/2017/05/18/laviation-allemande-sinteresse-au-f-35-lightning-ii/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 18 Mai 2017 - 22:39

Citation :
Le parc blindé allemand augmentera de 40% d’ici 2023

Actualités Nathan Gain 18 mai, 2017



L’Allemagne a lancé le 8 mai un ambitieux projet de modernisation de son parc de blindés Léopard 2, qui verra ce dernier augmenter de 40% entre 2019 et 2023. Attribué à Krauss-Maffei Wegmann (KMW) par la BAAINBw, le pendant allemand de la Direction générale de l’armement (DGA), ce contrat d’une valeur de 760M€ prévoit la mise à niveau au standard 2A7V de 104 Léopard 2A4 actuellement mis sous cocon. Outre la centaine de kits 2A7V, la BAAAINBw a également commandé 32 châssis appelés à devenir des engins de génie et autres chars pontonniers.


Un char de combat Léopard 2A6 de la Heer allemande (Crédit: Bundeswehr/Sebastian Wilke)

« L‘évolution de la politique de sécurité durant ces dernières années nous a convaincus de l’importance des blindés pour notre capacité de défense », justifie Armin Schmidt-Franke, vice-président de la BAAINBw dans un communiqué officiel. Constitué de plus de 350 chars durant la guerre froide, le parc de blindés allemand a progressivement fondu pour atteindre 225 plateformes en service à l’heure actuelle, dont 152 2A6 et seulement une vingtaine au dernier standard 2A7. Mais l’invasion de la Crimée et le conflit en Ukraine, couplés à la menace terroriste, ont favorisé le réarmement d’une Allemagne qui doit désormais s’assurer de pouvoir déployer des troupes correctement équipées dans un laps de temps très court.

Ce contrat permettra donc d’atteindre l’objectif de 328 chars Léopard annoncé par le ministère de la Défense allemand en avril 2015. De quoi permettre aux six bataillons blindés, théoriquement dotés de 44 chars chacun, de fonctionner à nouveau à plein régime.

Le Léopard 2A7V, ou 2A7+, est une évolution spécifiquement conçue pour améliorer sa survivabilité en environnement urbain. Ce kit comprend une caisse renforcée pour une meilleure protection contre les mines et autres engins explosifs improvisés, ainsi que l’ajout de blindage composite modulaire pouvant être fixé autour du char. Ensuite, la protection de l’équipage sera accrue par l’ajout d’un tourelleau téléopéré FLW-200 pouvant être armé d’une mitrailleuse de calibre 7.62 ou 12.7 mm ou d’un lance-grenades automatique de 40 mm.

Enfin, ce programme comprend l’installation de caméras infrarouges et d’optiques modernisées installées à 360° autour du char, d’un support pour l’ajout d’une lame de bulldozer ou d’un outil de déminage, ainsi qu’un nouvel interphone installé à l’extérieur du char pour permettre aux troupes alliées de communiquer avec l’équipage.

S’il s’agit d’un sursaut technologique majeur par rapport au Léopard 2A4, l’introduction du standard 2A7V correspond davantage à la volonté d’une revalorisation du parc blindé qu’à la constitution d’une nouvelle génération de chars de combat. Celle-ci devra sans doute attendre 2030 pour apparaître, au travers de l’hypothétique projet de char franco-allemand.

http://forcesoperations.com/le-parc-blinde-allemand-augmentera-de-40-dici-2023/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Lun 22 Mai 2017 - 20:12

Citation :
Bundeswehr a ajouté 8 photos à l’album Red Griffin 2017.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Lun 22 Mai 2017 - 21:38

Citation :
22 mai 2017 | Par Yann Cochennec

Safran Helicopter Engines récupère les NH90 allemands

  
Le contrat remporté par Safran Helicopters Engines porte sur 100 NH90 et court sur sept ans. © Safran Helicopters Engines


Safran Helicopter Engines se voit confier la MRO des moteurs RTM322 des NH90 des forces armées allemandes pour une durée de sept ans.

Joli contrat remporté par Safran Helicopter Engines qui vient de récupérer la maintenance et la réparation des moteurs RTM322 qui équipent les hélicoptères NH90 en service dans l'Armée de Terre et la Marine allemandes. Soit une flotte de 100 appareils, répartis en 82 NH90 TTH et 18 NH90 NHT. Un contrat d'une durée de sept ans et dont le montant n'est pas précisé.

La conduite du contrat sera réalisée par Safran Helicopter Engines Germany. La maintenance et la réparation de ces moteurs était auparavant réalisées par une filiale locale du précédent partenaire du programme RTM322. Ce moteur est conçu pour motoriser des hélicoptères de 10 à 15 tonnes. Outre le NH90 de NH Industries, il motorise également le EH101 Merlin de Leonardo Helicopters et les hélicoptères d'attaque Apache britanniques.

Le RTM322 équipe actuellement 60 % des EH101 et 80% des NH90 dans le monde. Le parc de 1100 moteurs produits a accumulé plus de 1,3 million d'heures de vol.

http://www.air-cosmos.com/safran-helicopter-engines-recupere-les-nh90-allemands-95081  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Dim 28 Mai 2017 - 20:10

Citation :
Berlin décidera mi-juin du retrait de ses troupes de Turquie


Reuters 28/05/2017


L'Allemagne, dont les relations avec la Turquie sont tendues, décidera d'ici deux semaines si elles retire ou non ses troupes stationnées sur la base aérienne turque d'Incirlik, apprend-on dimanche auprès du ministère allemand des Affaires étrangères.

Environ 250 militaires allemands sont détachés à Incirlik dans le cadre de l'aide de l'Allemagne à Turquie dans la lutte contre l'Etat islamique.

"Nous sommes toujours en discussion avec la partie turque sur Incirlik et nous travaillerons à une solution jusqu'à la mi-juin", a déclaré un responsable du ministère allemand des Affaires étrangères.

L'Allemagne a fait savoir la semaine dernière qu'elle envisageait de transférer ses soldats d'Incirlik en Jordanie ou dans un autre pays de la région, officiellement parce que le gouvernement turc refuse d'autoriser les parlementaires allemands à accéder au site.

De fait, les relations entre Berlin et Ankara n'ont cessé de se détériorer depuis la campagne sur le référendum constitutionnel du 16 avril qui a permis au président turc Recep Tayyip Erdogan d'obtenir un élargissement de ses pouvoirs.

Lors de la campagne, Erdogan voulait que ses ministres puissent tenir des meetings électoraux en Allemagne afin de convaincre les électeurs de la diaspora turque.

Les autorités allemandes se sont opposées à de tels rassemblements, évoquant des questions de sécurité publique.

Récemment encore, la Turquie s'est dite en colère par l'accueil en Allemagne de Turcs accusés d'avoir participé au coup d'Etat manqué de juillet dernier. Le putsch avorté a déclenché une purge de grande ampleur en Turquie au sein de l'armée, de l'administration et des services judiciaires.

L'an passé, le président turc avait déjà empêché pendant plusieurs mois la venue de parlementaires allemands sur la base d'Incirlik. Ce refus faisait suite à l'adoption par le Bundestag d'une résolution parlementaire reconnaissant le génocide des Arméniens par les forces ottomanes en 1915.

La Turquie, qui refuse l'utilisation de ce terme pour qualifier la mort d'environ 1,5 million d'Arméniens sur son sol entre 1915 et 1916, avait rappelé son ambassadeur à la suite de cette résolution.

https://www.lorientlejour.com/article/1054156/berlin-decidera-mi-juin-du-retrait-de-ses-troupes-de-turquie.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mer 31 Mai 2017 - 21:56

Citation :
Germany to acquire Mk 54 torpedoes for P-3 aircraft

Alex Pape, Bremen - IHS Jane's Defence Weekly

31 May 2017



The German Navy is planning to replace the existing Mk 46 lightweight torpedo (LWT) carried by its P-3 Orion maritime patrol aircraft with the Raytheon Mk 54.


Germany's P-3 maritime patrol aircraft will be armed with Mk 54 torpedoes rather than the MU 90 used by other platforms.
(IHS Markit/Patrick Allen)


Commander René Levien, a German Navy Staff underwater warfare expert, told the Undersea Defence Technology conference in Bremen that the legacy Mk 46 was facing life expiry in the very near term and the navy is seeking to acquire the Mk 54 as a replacement. "The Mk 54 is a solution that is already integrated with the combat system," he said.

The Germany Navy intends to fly its P-3 fleet, acquired from the Netherlands under a 2005 deal, out to around 2035.
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Allemande (Bundeswehr)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 42 sur 44Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 41, 42, 43, 44  Suivant
 Sujets similaires
-
» film allemand sur la deuxième guerre mondiale
» Le QG de l'Armée allemande à Gruchet-le-Valasse
» La bibliothèque idéale en littérature allemande contemporain
» German Navy - Marine Allemande
» Recherche PHOTOS MARINE pour le musée de l'armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: