Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Allemande (Bundeswehr)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mer 31 Mai 2017 - 23:12

Voici une vidéo publié par la Bundeswehr qui montre le DASS (Defensive Aids Sub System) maintenant installé sur ses avions de transport militaire A400M.

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Ven 2 Juin 2017 - 22:53

Citation :
Bavarian Tigers Neuburg




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Lun 5 Juin 2017 - 20:24

Citation :
L'armée allemande "prête à un transfert" d'Incirlik


AFP 05/06/2017


L'armée allemande est "prête à un transfert" de la base turque d'Incirlik vers celle d'Azraq, en Jordanie, a annoncé lundi la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, après l'échec des discussions germano-turques à ce sujet.

"Il est inacceptable que nos députés ne puissent visiter les soldats", a martelé cette proche de la chancelière Angela Merkel, alors que le gouvernement turc a maintenu lundi son interdiction faite aux parlementaires allemands de rendre visite aux forces déployées à Incirlik.

Le conseil des ministres allemand va donc "discuter et décider" mercredi d'un éventuel déménagement des quelque 280 militaires concernés, ainsi que de 10.000 tonnes de matériel réparties dans environ 200 conteneurs, a annoncé Mme Von der Leyen.

"Nous sommes prêts à un transfert", a-t-elle indiqué, rappelant avoir "trouvé une alternative comparable" avec la base jordanienne d'Azraq et avoir reçu le soutien du roi Abdallah II de Jordanie.

Mais le déplacement des forces allemandes "impliquera naturellement une interruption de nos interventions aériennes" auprès de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique, objet de la présence allemande à Incirlik, a-t-elle averti.

La ministre de la Défense a visé une reprise "dans les deux ou trois semaines" des vols de l'avion ravitailleur allemand, et un délai de deux à trois mois pour les missions de reconnaissance des avions Tornado au-dessus des territoires contrôlés par les jihadistes.

Depuis l'interdiction décrétée par la Turquie à la mi-mai, ce dossier a provoqué un regain de tension entre Ankara et Berlin. Les relations de ces deux partenaires au sein de l'Otan s'étaient déjà nettement dégradées au cours des derniers mois, notamment depuis le putsch manqué du 15 juillet.

https://www.lorientlejour.com/article/1055522/larmee-allemande-prete-a-un-transfert-dincirlik.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mer 7 Juin 2017 - 18:27

Citation :
Berlin ordonne le retrait de ses troupes de la base turque d'Incirlik


Des avions de chasse allemands sur la base militaire d'Incirlik, en Turquie, le 7 juin 2017. AFP / POOL / TOBIAS SCHWARZ


Allemagne
Les militaires redéployés sur la base d'Azraq, en Jordanie.


OLJ/AFP 07/06/2017



Le gouvernement allemand a décidé mercredi de retirer ses troupes déployées sur la base turque d'Incirlik et de les transférer en Jordanie, dernier épisode de la profonde crise dans les relations germano-turques.

"Nous allons déplacer les avions en Jordanie", a annoncé à la presse la ministre de la Défense Ursula Von der Leyen à la sortie du conseil des ministres, deux jours après les dernières discussions infructueuses entre Berlin et Ankara sur ce sujet.

La chancelière Angela Merkel a tenu néanmoins à minimiser la portée de cette décision pour les relations avec la Turquie, jugeant que l'Allemagne tournait ainsi la page sur cette dispute. "Nous allons nous concentrer sur d'autres sujets", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse à Berlin au côté de son homologue bulgare Boyko Borissov, "nous devons maintenir le dialogue avec la Turquie".

Berlin a décidé de ce retrait en réponse au maintien de l'interdiction faite aux parlementaires allemands de se rendre sur cette base de l'Otan où quelque 260 soldats de la Bundeswehr participent aux opérations de la coalition internationale contre le groupe État islamique en Syrie et en Irak.

Berlin va donc redéployer ses militaires sur la base d'Azraq, en Jordanie, ainsi que 10.000 tonnes de matériel réparties dans environ 200 conteneurs, un défi logistique dont le calendrier et les modalités ne sont pas encore précisément fixées.

Ce transfert impliquera une interruption des interventions allemandes, d'au moins "deux ou trois semaines" pour l'avion ravitailleur de la Bundesrat et de "deux à trois mois" pour les missions de reconnaissance des avions Tornado au-dessus des territoires contrôlés par les jihadistes, a averti Mme Von der Leyen.



Azraq moins sûre ?
La ministre conservatrice, proche d'Angela Merkel, doit encore s'accorder avec ses partenaires de l'Otan pour savoir à quel moment lancer l'opération, et décider qui prendra le relais des Allemands "pour éviter tout préjudice" durant l'intervalle.

Sur le plan interne, le gouvernement allemand n'est légalement pas tenu de saisir le Bundestag, mais la plupart des médias s'attendent à un débat au Bundestag pour des raisons politiques, la Bundeswehr étant considérée comme "une armée parlementaire".

Tous les groupes parlementaires sont favorables au retrait d'Incirlik et les premiers commentaires de députés portent sur des points secondaires : le parti social-démocrate a relevé la situation moins sûre et pratique d'Azraq, qui implique le survol de pays non membres de l'Otan, tandis que la gauche radicale réclame un retrait allemand pur et simple des opérations anti-EI.

L'affaire d'Incirlik a provoqué un regain de tension entre Ankara et Berlin, deux partenaires au sein de l'Alliance atlantique dont les relations se sont considérablement dégradées au cours des derniers mois, notamment depuis le putsch manqué du 15 juillet 2016.

Turbulences
A la mi-mai, la Turquie avait justifié l'interdiction faite aux députés allemands de visiter Incirlik en reprochant à Berlin d'avoir accordé l'asile politique à des ressortissants turcs, dont des militaires, accusés par le président Recep Tayyip Erdogan d'être liés à la tentative de coup d’État. Les relations entre les deux partenaires historiques traversent régulièrement des zones de turbulences.

Les rapports s'étaient fortement tendus au début du printemps, lorsque des villes allemandes avaient interdit la tenue de rassemblements de campagne pour le renforcement des pouvoirs de M. Erdogan lors d'un référendum en avril. Autre sujet de tension, le cas de Deniz Yücel, un journaliste binational incarcéré depuis février en Turquie? où il est accusé d'"espionnage" et d'activités "terroristes".

Au grand dam du gouvernement turc, les dirigeants allemands font épisodiquement part de leur préoccupation sur la situation des droits de l'homme en Turquie, en particulier depuis le putsch manqué de juillet dernier.

Après le coup de force, Ankara a lancé des purges d'une ampleur inédite : quelque 50.000 personnes ont été arrêtées et plus de 100.000 limogées ou suspendues. Des centaines d'autres ont fui à l'étranger, notamment en Allemagne, et le gouvernement turc demande avec insistance leur extradition.

https://www.lorientlejour.com/article/1055897/berlin-ordonne-le-retrait-de-ses-troupes-de-la-base-turque-dincirlik.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mer 14 Juin 2017 - 19:05

Citation :
Allemagne : GNY gagne le pari des K130

14 juin 2017/Actualité Industrie et matériels




Le chantier naval German Naval Yards (GNY), détenu par Iskander Safa, a finalement réussi à s’inviter dans le groupement initialement composé de TKMS et Lürssen et qui construira cinq corvettes K130 supplémentaires pour la marine allemande.

On se rappelle que, suite à l’initiative inattendue de deux députés de la Commission de la Défense, le gouvernement allemand avait décidé, fin 2016, de commander un nouveau lot de cinq corvettes. Pour éviter de perdre du temps avec un appel d’offres, le ministère de la Défense avait donc présenté la chose comme une commande complémentaire adossée à la première commande. Les mêmes constructeurs avaient logiquement été retenus.

Mais c’était sans compter GNY qui, en tant que chantier allemand, s’était offusqué de ces méthodes qui l’écartaient une deuxième fois. L’entreprise avait déposé une plainte sous le prétexte qu’entre la première et la seconde commande, les bateaux commandés sont déjà si différents qu’un appel d’offres aurait dû s’imposer. Cette vision a été retenue par l’Agence fédérale des Cartels, qui a donc suspendu le marché, faisant planer la menace d’une commande de corvettes repoussée bien après les élections de septembre prochain.

Dans cette affaire, dont le volume financier est évalué à près de 1,9 milliard d’euros, tout le monde avait à perdre. TKMS et surtout Lürssen risquaient de voir certains de leurs sites forcés de tourner en sous-régime. Le syndicat IG Metall avait d’ailleurs officiellement demandé aux acteurs de cette partie de trouver un accord en faveur de l’emploi.

Comme au bout du compte, il est préférable de tenir plutôt que de courir, un accord a donc été trouvé avec GNY, qui rejoint le consortium et va se voir accorder des commandes équivalentes à environ 15 % du volume total de la commande. «Le ministère va désormais tout faire pour que la commande puisse être passée dans cette législature», a confirmé un porte-parole du ministère.

http://www.ttu.fr/allemagne-gny-gagne-pari-k130/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mer 21 Juin 2017 - 22:34

Citation :
Allemagne : complications pour l’achat de Heron TP


21 juin 2017/ Actualité Industrie et matériels


La Bundeswehr finira-t-elle par obtenir les cinq drones Heron TP israéliens qu’elle convoite depuis plusieurs mois ? Pas certain.

On sait que fin mai dernier, la plainte déposée par General Atomics auprès de l’Office fédéral des cartels, contre la procédure d’appel d’offres, avait été rejetée. Mais l’entreprise américaine n’avait pas perdu espoir. Et elle a fait appel. Tant qu’aucune décision n’est tombée, la ministre de la Défense n’a pas le droit de signer le contrat, a fait savoir le Tribunal régional de Düsseldorf.

Par ailleurs, un désaccord est apparu entre les députés et le ministère au sujet de l’armement des drones. En effet, s’il est prévu que les cinq drones soient pris en leasing, l’armement doit être acheté par l’Allemagne. Par ailleurs, les Israéliens ont tenu à ce que le projet de contrat concernant les armes soit tenu au secret, visible au Bundestag par seulement une petite poignée de députés.

Tout ceci, auquel s’ajoute quelques petites complications juridiques, fait que le vote de la commission du Budget sur les drones, prévu mercredi 21 juin, a été repoussé au 28 juin. Dernière date possible pour que le projet soit adopté.

http://www.ttu.fr/drones-allemands/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mer 28 Juin 2017 - 18:11

Citation :
Allemagne : feu vert pour les K130


28 juin 2017/Actualité Industrie et matériels




Les différends apparus sur le prix du deuxième lot de cinq corvettes K130 pour la Bundesmarine, ainsi que sur l’arrivée de German Naval Yards dans le pool des constructeurs (avec TKMS et Lürssen) ont pu être levés la semaine dernière.

La commission des Finances du Bundestag a donné son feu vert pour débloquer la somme rondelette de 2 milliards d’euros La Bundeswehr devrait par ailleurs fournir du matériel d’équipement des navires d’une valeur d’environ 470 millions d’euros. Les contrôleurs de la Cour fédérale des comptes ont pu négocier un rabais de 150 millions d’euros en échange d’une durée de garantie plus courte. Les nouvelles corvettes devraient être livrées entre 2022 et 2025.

Par ailleurs, l’office fédéral des cartels prendra ultérieurement position sur la question du consortium constructeur. A priori, un tel groupement n’est autorisé que s’il permet d’agglomérer des compétences vitales pour le projet. Or, l’arrivée de GNY ne répond pas à ce cas de figure et conduit en outre à donner une position monopolistique au consortium constructeur.

Si les députés de la coalition gouvernementale, l’IG Metall et les salariés des entreprises concernées ont fêté la nouvelle, les députés de l’opposition critiquent fortement le projet : «L’achat de cinq corvettes supplémentaires pour près de 2,5 milliards d’euros est un scandale. La décision de ne pas lancer d’appel d’offres public a placé les entreprises d’armement qui participent au projet dans la position de pouvoir dicter à l’Etat fédéral un prix complètement surévalué», a critiqué le député Alexander Neu, représentant de Die Linke dans la commission de la Défense. Pour son homologue du parti écologiste Tobias Lindner, c’est sans nul doute «le plus mauvais contrat négocié par von der Leyen pendant tout son mandat».

http://www.ttu.fr/allemagne-feu-vert-k130/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 29 Juin 2017 - 20:30

Citation :
Rheinmetall to deliver fourth batch of Future Soldier system to Bundeswehr

Nicholas Fiorenza, London - IHS Jane's Defence Weekly

29 June 2017


Rheinmetall has received an order for the fourth batch of Future Soldier - Expanded System (Infanterist der Zukunft - Erweitertes System: IdZ-ES) from the Bundeswehr. The EUR369-million (USD420 million) contract was signed with Germany's Federal Office for Bundeswehr Equipment, Information Technology, and In-Service Support (Bundesamt für Ausrüstung, Informationstechnik und Nutzung der Bundeswehr: BAAINBw) in Koblenz on 27 June.

IdZ-ES was included within EUR10 billion in funds approved for defence projects by the Bundestag's parliamentary budget committee on 21 June.

The order is for IdZ-ES systems to equip over 2,460 soldiers in 68 infantry platoons, according to Rheinmetall; deliveries will take place between 2018 and late 2020. The order follows the second and third batches totalling 60 systems ordered in 2013, and the first batch of 30 systems in 2012.

Want to read more? For analysis on this article and access to all our insight content, please enquire about our subscription options: ihs.com/contact


Rheinmetall will deliver Future Soldier – Expanded Systems (Infanterist der Zukunft -
Erweitertes Systeme: IdZ-ES) for 68 further Bundeswehr platoons. (Rheinmetall)

 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 29 Juin 2017 - 23:07

Citation :
29 juin 2017 | Par Emmanuel Huberdeau

L'Allemagne et la Norvège rejoignent la flotte européenne de ravitailleurs

  
L'Allemagne et la Norvège vont commander des A330MRTT dans le cadre du MMF. © Airbus



L'Allemagne et la Norvège ont signé à Bruxelles un accord (Memorandum of Understanding) s'engageant à acquérir des A330MRTT et à rejoindre le programme MMF (Multinational Multi-Role Tanker Transport Fleet).

Progressivement le MMF (Multinational Multi-Role Tanker Transport Fleet) prend forme. Ce programme lancé en 2012 par l'Agence Européenne de Défense vise à mettre en place un flotte commune de ravitailleurs en vol Airbus A330MRTT. L'OCCAR est en charge de la phase d'acquisition des appareils. La NSPA (NATO Support and Procurement Agency) sera chargée du soutien des appareils de la flotte.

L'Allemagne et la Norvège ont décidé de rejoindre dans ce projet les Pays-Bas et le Luxembourg. Les quatre états s'engagent à financer l'acquisition et le soutien des A330MRTT qui seront gérés en pool par l'OTAN. Les coûts et le personnel seront répartis en fonction du nombre d'heures de vol requises par chaque pays. Le budget d'investissement oscillera entre 250 millions et un milliard d'euros.

En contre partie les états faisant partie du programme auront un accès exclusif à l'emploi des appareils. Deux appareils ont déjà été commandés et devraient être livrés en 2020. Cinq A330MRTT supplémentaires devraient être prochainement commandés avec une option pour quatre ravitailleurs supplémentaires.

L'A330 MRTT est une version militarisée de l'Airbus A330 commercial. L'appareil est équipé pour le ravitaillement en vol souple et rigide. Il peut aussi être employé pour le transport de personnel et de matériel ou les évacuations médicales.

La France et le Royaume-Uni ont aussi fait le choix de l'A330MRTT. Cet appareil est déjà opérationnel au sein de la Royal Air Force (14 appareils) et l'armée de l'Air doit recevoir un premier exemplaire en 2018 (9 commandés et 12 prévus au total). Ces deux nations n'ont cependant pas choisi de faire partie du MMF. Des voies de coopération pourront peut-être être trouvée ?
 
L'A330 MRTT a aussi été choisi par les Emirats Arabes Unis (3 avions), l'Arabie Saoudite (6), l'Australie (5 + 2 commandés), la Corée du sud (4 commandés) et Singapour (6 commandés).

http://www.air-cosmos.com/l-allemagne-et-la-norvege-rejoignent-la-flotte-europeenne-de-ravitailleurs-97087  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 6 Juil 2017 - 20:36

Citation :
Les drones armés divisent la classe politique allemande


Posté dans Europe, Forces aériennes par Laurent Lagneau Le 06-07-2017




Il y a un an, le ministère allemand de la Défense confirmait son intention de louer 5 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) Heron TP auprès du groupe israélien IAI. Cette solution se voulait provisoire étant donné que l’Allemagne est partie prenante dans le projet du MALE RPAS, porté par Airbus, Dassault Aviation et Leonardo. En outre, elle s’inscrivait dans un certaine continuité dans la mesure où la Bundeswehr mettait déjà en oeuvre des appareils Heron 1, développé par le même industriel.

Par ailleurs, la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a souhaité que ces 5 Heron TP puissent être armés, afin de mieux pouvoir protéger les troupes allemandes engagés dans les opérations extérieures. L’affaire aurait pu être traitée rapidement, du moins était-ce l’espoir de la Bundeswehr, qui comptait recevoir ces appareils d’ici 2018, voire 2019. Seulement, les choses se passent rarement comme prévu.

D’abord, le concurrent d’IAI, le constructeur américain General Atomics, qui proposait son MQ-9 Reaper, a déposé un recours devant tribunal de Düsseldorf, après avoir été débouté une première fois par l’Office fédéral des ententes, auprès duquel il avait contesté le choix du ministère allemand de la Défense. Fin mai, cette plainte a été finalement rejetée. Mais elle a fait perdre quelques mois à Berlin, étant donné que, tant qu’une procédure était en cours, il était impossible de signer le contrat de location des Heron TP.

Et puis, alors que ce projet n’avait jusqu’alors pas suscité d’opposition particulière au sein de la coalition gouvernementale [le centre-droit gouverne avec les sociaux démocrates du SPD, ndlr], il en est allé tout autrement au Bundestag [chambre basse du Parlement allemand, ndlr], en particulier lors d’un débat à la commission du Budget.

Là, les députés sociaux-démocrates qui en font partie ont refusé de voter les crédits destinés à la location des drones Heron TP, au motif qu’ils pouvaient être potentiellement armés. Et pour cause une clause confidentielle prévoyait l’achat d’une soixantaine de missiles destinés à ces appareils ainsi que la formation des opérations de la Bundeswehr sur la base aérienne israélienne de Tel Nof. Le tout pour 100 millions d’euros supplémentaires. Résultat : la signature du contrat, si jamais elle doit avoir lieu, a été reportée à plus tard.

Le chef de file du SPD au Bundestag, Thomas Oppenheimer, a expliqué que les conditions de la location n’étaient pas satisfaisantes et que ce projet soulevait des questions militaires et juridiques qui n’avaient pas encore été réglées. Et si la commission du Budget s’est opposée à l’acquisition d’un drone armé, il s’est toutefois dit favorable à l’achat d’un appareil de « reconnaissance » car les sociaux-démocrates estiment que « la sécurité des soldats est importante. »

« Un drone de reconnaissance non armé ne vaut pas l’investissement d’un milliard d’euros » a rétorqué le ministère de la Défense. « De l’avis du gouvernement, la capacité offensive représente la ‘valeur ajoutée’ qui justifie le prix élevé », a-t-il ajouté, après avoir souligné qu’il n’était évidemment pas question d’utiliser de tels appareils pour des frappes ciblées, comme c’est le cas aux États-Unis.

Finalement, la question reviendra sur le tapis après les prochaines élections fédérales, qui auront lieu en septembre prochain. Pour le moment, la CDU d’Angela Merkel devance le SPD de 16 points dans les sondages, avec 39 % des intentions de vote.

http://www.opex360.com/2017/07/06/les-drones-armes-divisent-la-classe-politique-allemande/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Sam 8 Juil 2017 - 20:22

Citation :
Bundeswehr to receive additional Fennek JFSTs

Nicholas Fiorenza, London - IHS Jane's Defence Weekly

07 July 2017


The German Army will receive an additional 30 Fennek joint fire support team (JFST) vehicles by 2022, Germany's Federal Office of Bundeswehr Equipment, Information Technology and In-Service Support (BAAINBw) announced on 5 July. The Dutch Defence Materiel Organisation (DMO), which is responsible for the Dutch-German Fennek programme, awarded Krauss-Maffei Wegmann (KMW) an EUR88 million (USD100 million) contract on behalf of the BAAINBw to upgrade the wheeled light armoured reconnaissance vehicles.

The contract includes retrofitting Fennek to the latest JFST 1A3+ version for forward artillery observers and forward air controllers, as well as replacing obsolete components and modifying the software accordingly, KMW said. The BAAINBw expects the first modified Fenneks to be ready in 2018.


The German Army will receive an additional 30 Fennek JFSTs (KMW)
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Dim 9 Juil 2017 - 19:20

Citation :
Turquie : l'armée de l'air allemande entame son retrait d'Incirlik


Reuters 09/07/2017


L'Allemagne a commencé dimanche à retirer ses forces aériennes de la base turque d'Incirlik, utilisée pour lancer des frappes contre le groupe Etat islamique, à la suite d'une querelle avec Ankara sur l'accès à ce site, a dit à Reuters un porte-parole du ministère de la Défense à Berlin.

Le retrait des militaires présents à la base d'Incirlik, entériné par le parlement allemand en juin, marque la dernière étape d'un des nombreux contentieux qui opposent actuellement Berlin et Ankara, allant de la question du génocide arménien à celle de la présence sur le sol allemand de responsables politiques turcs durant la campagne pour le référendum turc d'avril dernier.

Un avion ravitailleur allemand a quitté dimanche Incirlik pour la base aérienne jordanienne d'Al Asrak, a ajouté le ministère allemand de la Défense.

Des avions allemands Tornado doivent continuer d'opérer à partir d'Incirlik jusqu'à la fin du mois, le temps que le matériel nécessaire soit transféré dans la nouvelle base. Leur déploiement à al-Asrak est prévu à partir d'octobre.

Un responsable turc a confirmé que le retrait avait débuté, et a dit que la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, avait informé son homologue turc de la date du retrait lorsqu'ils se sont vus au sommet de l'Otan à Bruxelles à la fin mai.

La chancelière Angela Merkel a déclaré samedi que sa rencontre bilatérale avec le président turc, Recep Tayyip Erdogan, en marge du sommet du G20 à Hambourg, avait révélé de "profondes divergences" de vue.

La Turquie a refusé que des députés allemands effectuent une visite "de routine" à la base d'Incirlik, déclarant que Berlin devait au préalable se montrer plus conciliant envers Ankara.

https://www.lorientlejour.com/article/1061432/turquie-larmee-de-lair-allemande-entame-son-retrait-dincirlik.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mar 11 Juil 2017 - 23:41

Citation :
Bundeswehr renews logistic truck fleet

Nicholas Fiorenza - IHS Jane's Defence Weekly

11 July 2017


Liebherr will deliver 33 GBKF armoured rescue cranes to the Bundeswehr. Source: Liebherr


The Bundeswehr has ordered 339 five-tonne HX2 trucks from Rheinmetall MAN Military Vehicles. (Bundeswehr)


Germany's Federal Office of Bundeswehr Equipment, Information Technology and In-Service Support (BAAINBw) has awarded Rheinmetall MAN Military Vehicles (RMMV) a framework contract for 629 HX2 family logistics vehicles in the last week. The contract follows on the heels of two smaller ones awarded to Liebherr for 71 protected truck-mounted cranes.

On 5 July, the BAAINBw signed a framework contract with RMMV for the delivery of 558 five- and 15-tonne HX2 trucks worth about EUR224 million (USD255 million). The seven-year contract forsees the delivery of 339 five-tonne trucks and 219 15-tonne trucks starting in March 2018.


The Bundeswehr has ordered 219 15-tonne HX2 trucks from Rheinmetall MAN Military Vehicles. (Bundeswehr)

Rheinmetall will deliver an initial lot of 558 trucks in 2018-2021. Most of the key components – engines, axles, transmissions, and build-ons – will be produced in Germany, and the vehicles will be assembled at the RMMV plant in Vienna.

All the trucks belong to the same family of vehicles, with 92% commonality among the sub-assemblies. This will reduce the operating costs because of identical spare parts and similar vehicle handling and maintenance, according to the BAAINBw. The vehicles are designed so that unprotected and protected driver's compartments can be exchanged under a guarantee from Rheinmetall.
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 13 Juil 2017 - 18:00

Citation :
Bundeswehr orders additional DM11 rounds for Leopard 2

Nicholas Fiorenza - IHS Jane's Defence Weekly

13 July 2017



Germany's Federal Office of Bundeswehr Equipment, Information Technology, and In-Service Support (BAAINBw) has ordered additional 120 x 570 mm DM11 programmable high-explosive ammunition from Rheinmetall Waffe und Munition.


The Bundeswehr has ordered two further batches of 2,500 DM11 rounds each. (Rheinmetall Waffe und Munition)

The EUR45-million (USD51.3 million) contract, signed on 11 July, is for two batches of 2,500 rounds each, to be delivered between the end of 2017 and end of 2018. The Bundeswehr procured the first batch of 2,500 DM11 rounds at the end of 2013.

The current contract covers the operational as well as the live-firing training requirements of the 104 German Army Leopard 2s, which are being upgraded to the A7V standard.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Ven 14 Juil 2017 - 23:56

Citation :
Bundeswehr awards Puma upgrade contracts

Nicholas Fiorenza - IHS Jane's Defence Weekly

14 July 2017



Germany's Federal Office of Bundeswehr Equipment, Information Technology and In-Service Support (BAAINBw) has awarded Rheinmetall-Krauss-Maffei Wegmann (KMW) consortium's Projekt System & Management (PSM) contracts worth EUR370 million (USD422 million) to upgrade the German Army's new Puma armoured infantry fighting vehicle (AIFV).


The Bundeswehr has signed contracts with PSM to upgrade the Puma AIFV. (Rheinmetall)

The four contracts, signed on 12 June, will improve the protection, effectiveness, and performance of the Puma, as well as training. The contracts cover the development of a new turret-independent secondary weapon system (TSWA) for the Puma; installation of advanced visualisation and display technology in three vehicles; training and logistics for the Multifunktionale Selbstschutzsystem (MUSS) self-protection system; and 11 turret trainers, in addition to upgrading the existing one.

BAAINBw vice president Armin Schmidt-Franke described the upgrades as "a major step towards the full operational maturity" of the Puma.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Sam 22 Juil 2017 - 22:54

Citation :
Pas d’avion de combat américain pour Berlin

21 juillet 2017/ Catégories Actualité des forces


Suite aux annonces communes d’Angela Merkel et d’Emmanuel Macron dans le domaine de la défense et de l’armement, Claudia Major et Christian Mölling, deux experts membres des deux principaux think tanks publics allemands actifs sur ces questions (SWP et DGAP), n’hésitent pas à qualifier l’annonce de la construction d’un avion commun de «révolution».

Dans un texte paru le 14 juillet, ils estiment qu’au-delà d’une décision qui pourrait déboucher sur l’utilisa­tion du même avion pendant 40 ou 50 ans, l’engagement franco-allemand ne pouvait pas s’exercer dans un domaine plus politique et stratégique que l’aéronautique, qui est par excellence «une industrie clé en termes de chiffre d’affaires et d’innovation».

Ce choix est un choix pour l’autonomie, estiment des auteurs qui conseillent de près le gouvernement fédéral. C’est-à-dire un choix industriel pour l’Europe, qui offre la possibilité aux deux pays de «conserver leur propre industrie d’armement sans être dépendants des Américains».

Avec ce projet concret, Merkel et Macron ont aussi donné de la crédibilité à l’Europe de la défense, notamment en ouvrant la porte aux Etats européens désireux de participer. Outre le renforcement de l’axe franco-allemand face à Londres, qui ne fera pas partie de l’aventure, l’annonce marque le choix de Berlin contre l’achat d’un avion américain, tant pour remplacer l’Eurofighter que les Tornado, écrivent Major et Mölling.

On se rappelle que Berlin avait évoqué, il y a quelques temps, un intérêt purement «technique» pour le F-35 américain. Mais selon les deux experts, l’option semble avoir été abandonnée : «Berlin avait évoqué l’achat d’un avion de combat produit par un fabricant américain aussi en signe d’un étroit partenariat germano-américain. Mais c’est impensable et trop cher d’entretenir deux avions en même temps. De plus, Berlin aura un rôle central dans le projet européen, alors que dans le cas d’un achat américain, il ne serait que l’acheteur d’un produit fini. L’argent du contribuable allemand serait ainsi investi sans développer des technologies et créer des emplois».

Bien sûr, tout reste à faire et les auteurs rappellent les nombreux échecs de la coopération franco-allemande dans l’armement ces dernières décennies, ou encore les mauvaises surprises et difficultés qui accompagnent tout développement de technologies de pointe. Pourtant, ce projet qui est «too big to fail», «est condamné à réussir», pensent Major et Mölling. Il devrait enfin permettre à nos industries de défense d’entrer dans la dimension «transnationale» nécessaire et espérée.

http://www.ttu.fr/davion-de-combat-americain-berlin/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Lun 24 Juil 2017 - 21:57

Nageurs de combat allemands (Kommando Spezialkräfte Marine (KSM)) de la Deutsche Marine.

Citation :
Bundeswehr.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mer 26 Juil 2017 - 19:58

Citation :
26.07.2017

Crash d'un Tigre allemand intégré à la MINUSMA près de Gao




L'appareil est tombé près de la ville malienne de Gao, entre Ilouk et Azawa selon des sources onusiennes. Il s'agirait d'un Tigre allemand.

Le crash (accidentel ou dû à des tirs, ce qui est possible puisque des combats avaient lieu au sol au même moment entre factions maliennes?) aurait coûté la vie à deux personnes (l'équipage selon toute vraisemblance). Mais ni la MINUSMA ni le ministère allemand de la Défense n'ont encore communiqué.

Le crash survient à quelques jours de la visite que la ministre de la Défense allemande doit effectuer au Mali; en effet Ursula von der Leyen se rendra dans la BSS la semaine prochaine. Pour en savoir plus sur les deux missions allemandes au Mali.

Le 18 mars 2015, deux militaires néerlandais de la même force des Nations unies au Mali avaient péri dans l'accident de leur hélicoptère Apache qui s'était écrasé dans la région de Gao.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/07/26/crash-d-un-tigre-allemand-integre-a-la-minusma-au-mali-18415.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mer 26 Juil 2017 - 23:11

Confirmation par la MINUSMA, des décès des deux membres d'équipage du Tigre. RIP

Citation :
Crash d’un hélicoptère de la MINUSMA dans la région de Gao


Mission des Nations Unies au Mali - MINUSMA mercredi 26 juillet 2017


Bamako, le 26 juillet 2017 – Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies au Mali et Chef de la MINUSMA, M. Mahamat Saleh ANNADIF, annonce avec consternation la survenue d’un crash d’hélicoptère de la mission onusienne aujourd’hui mercredi 26 juillet 2017, en début d’après-midi au sud de Tabankort dans la région de Gao.

Les indications préliminaires font état d’une défaillance technique. Les enquêtes ouvertes détermineront les circonstances exactes du crash. L’hélicoptère avait à son bord deux Casques bleus constituant l’équipage et qui, malheureusement sont tous décédés.
« Nous sommes bouleversés par ce crash, je saisis cette opportunité pour présenter mes sincères condoléances aux familles des disparus », a déclaré le Représentant Spécial du Secrétaire Général.

« L’ensemble du personnel de la MINUSMA et moi-même saluons le sacrifice suprême consenti par ces soldats de la paix », a conclu M. Mahamat Saleh ANNADIF.
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1850
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 27 Juil 2017 - 18:56

Citation :
Crash d’un hélicoptère Tigre au Mali : deux soldats allemands décédés

Après la mort de deux soldats allemands dans l’accident d’un hélicoptère d’attaque Tigre au Mali, la question de la cause de ce drame est étudié de très près en Allemagne. Défaillance technique, erreur humaine ou tir venant de forces terroristes ?

On ignore encore pourquoi un hélicoptère de l’armée allemande s’est écrasé au Mali. Une équipe d’experts de la Bundeswehr a été dépêché sur place, à Gao, pour examiner la boîte noire a déclaré le vice-amiral Joachim Rühle. Les opérations menés par les hélicoptères d’attaque Tigre sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

La MINUSMA évoque une défaillance technique pour expliquer l’accident. Cela pourrait mettre Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense, sous pression car la CDU d’Angela Merkel, force politique au pouvoir, a souligné à plusieurs reprises, l’importance du bon équipement des soldats sur le terrain.

L’hélicoptère s’est écrasé 70 km au nord de Gao mercredi après-midi. Le pilote d’un second hélicoptère Tigre qui volait un peu derrière a rapporté que l’appareil s’était incliné soudainement et sans appel d’urgence avec le nez en avant, puis qu’il avait immédiatement chuté explique le journal Spiegel.

La mission actuellement 875 soldats allemands qui stationnent dans l’ancien Gao. Ce sont les premiers décès de soldats allemands déployés à l’étranger depuis 2015.

Toujours selon le Spiegel qui cite un rapport interne de l’armée allemande, il y aurait des problèmes avec les hélicoptères tigres et une perte d’expertise des soldats allemands qui sont trop peu nombreux à être formés à leur utilisation, ce qui entraine une surcharge de travail avec le risque qu’ils "ne résistent pas à la charge élevée au fil du temps" expliquait le rapport.

La mission Minusma des Nations Unies (ONU) est de contribuer à la stabilisation du Mali et la mise en œuvre d’un accord de paix. Le nord du Mali était en 2012 temporairement tombé entre les mains des extrémistes islamiques et d’autres groupes rebelles, mais ils ont été repoussés après une intervention des forces armées françaises. Des groupes terroristes sont toujours présents au nord du Mali depuis longtemps.

http://www.afrik.com/crash-d-un-helicoptere-tigre-au-mali-deux-soldats-allemands-decedes
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 27 Juil 2017 - 19:29

Citation :
L’Allemagne et le Japon ont signé un accord de coopération militaire


Posté dans Asie-Pacifique, Diplomatie par Laurent Lagneau Le 27-07-2017




En raison de tensions récurrentes avec la Chine, notamment pour des questions territoriales, le Japon cherche à établir des coopérations militaires avec les pays européens, voire asiatiques (comme l’Inde ou le Vietnam). C’est ainsi que, ces dernières années, l’archipel a noué des partenariats avec la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, comme il vient de le faire avec l’Allemagne.

En effet, un accord, qui était en préparation depuis 2015, a été signé sans publicité, à Berlin, le 17 juillet, par Takeshi Yagi, l’ambassadeur japonais en poste en Allemagne, et Katrin Suder, une secrétaire d’État du ministère allemand de la Défense.

A priori, cet accord, qui est le huitième du genre conclu par le Japon depuis l’arrivée au pouvoir de Shinzo Abe, le Premier ministre nippon, vise à ouvrir la voie à une coopération industrielle entre les deux pays.

D’après le quotidien japonais Asahi Shimbun, cet accord donnerait en effet au Japon « les moyens de développer » plus rapidement des véhicules de transport de troupe. « La technologie allemande est très appréciée dans ce domaine », a confié une source du ministère nippon de la Défense.

Actuellement, les forces d’autodéfense japonaises souhaitent remplacer leurs véhicules de transport de troupes de type 96, entrés en service il y a un peu plus de 20 ans. En janvier dernier, la société Komatsu Ltd a présenté le prototype d’un blindé 8×8 de 20 tonnes [voir photo]. Sa masse étant plus importante que son prédécesseur (+ 6 tonnes), il doit être doté d’un moteur beaucoup plus puissant et d’une suspension renforcée.

Cela étant, un développement conjoint de ce nouveau véhicule n’est officiellement évoqué à Tokyi. Le Japon et l’Allemagne « envisagent toutes sortes de possibilités pour l’équipement de défense et la coopération technologique », a seulement déclaré un porte-parole de l’ATLA, l’agence dédiée à l’armement du ministère japonais de la Défense.

S’agissant des réactions que l’opinion publique d’outre-Rhin (voire de la Chine) pourrait avoir à l’annonce de la signature de cet accord (ce qui a motivé la discrétion de Berlin à son sujet), le ministère allemand de la Défense a fait valoir que le Japon est traité « de la même manière qu’un partenaire de l’Otan en matière de réglementation des contrôles à l’exportation. »

http://www.opex360.com/2017/07/27/lallemagne-et-le-japon-ont-signe-un-accord-de-cooperation-militaire/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Dim 30 Juil 2017 - 23:26

Citation :
Germany uses M28 Skytruck for paratroop training

Nicholas Fiorenza - IHS Jane's Defence Weekly

28 July 2017


The Bundeswehr is using two leased PZL Mielec M28 Skytruck twin-turboprop short takeoff and landing (STOL) aircraft for paratroop training. German paratroopers jumped from an M28 flying for the first time on 27 June. The jump was conducted through the emergency exit at the rear of the aircraft over the Bundeswehr’s airborne/air transport training base in Altenstadt, Upper Bavaria, first using static lines from a height of 400 m and then by freefalling, including in tandem, from 3,000 m.


The second M28 Skytruck ordered from PZL Mielec for German paratroop training.
(IHS Markit/Nicholas Fiorenza)


The Bundeswehr is leasing the aircraft from a private security and training company for four years, with the possibility of an extension. The company provides the pilots and round-the-clock maintenance, allowing the Bundeswehr to concentrate on training.

The company ordered two M28s from PZL Mielec, part of Lockheed Martin Sikorsky, following trials at the Bundeswehr’s Wehrtechnische Dienststelle 61 technical airworthiness centre in Manching starting in mid-2013. The first M28 for Germany was produced last year and the second this year. PZL Mielec has produced two M28s so far in 2017 and a total of six in 2016 but has a capacity to build up to 12 a year. The second German aircraft is still to be delivered.

The M28 is an improved version of the Antonov An-28. Joel Villa, Director of Sales and Marketing for Lockheed Martin in Central and Eastern Europe, said more powerful engines and a reinforced landing gear had improved the M28’s STOL capabilities. The M28 is powered by two Pratt & Whitney PT6A-65B turboprops and can take off from a 7,000 ft (2,134 m) runway.

The M28 can carry up to 16 paratroopers. It is the only civil aircraft equipped for static line drops, according to the Bundeswehr.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Lun 31 Juil 2017 - 15:53

Nageurs de combat allemands (Kommando Spezialkräfte Marine (KSM)) de la Deutsche Marine.

Citation :
Bundeswehr  

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Lun 31 Juil 2017 - 16:27

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20323
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Lun 7 Aoû 2017 - 20:35

Citation :
Un budget militaire équivalent à 2% du PIB ne fait pas consensus en Allemagne


Posté dans Europe par Laurent Lagneau Le 07-08-2017




Lors du sommet de l’Otan, organisé à Newport (Pays de Galles) en septembre 2014, l’Allemagne a pris l’engagement, comme les autres Alliés, de porter ses dépenses militaires à 2% du PIB d’ici 2024. Depuis, Berlin, qui partait de loin, a augmenté son effort de défense (+7% en 2017) afin de répondre à cet objectif, régulièrement réaffirmé par Angela Merkel, la chancelière allemande.

Cette hausse des dépenses militaires doivent permettre à l’Allemagne de jouer un rôle plus important sur la scène internationale, conformément aux orientations fixées par le dernier Livre blanc allemand sur la Défense, publié en janvier 2016.

Pour la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, cet objectif des 2% du PIB est « le bon car la Bundeswehr a urgemment besoin de modernisation. » Et d’ajouter, alors que l’environnement sécuritaire s’est dégradé, que « l’Allemagne a une économie forte » et que « personne ne comprendrait que cette Allemagne forte ne parvienne pas à remplir cet objectif mesuré alors que d’autres pays à court d’argent se serrent la ceinture » pour atteindre ce but.

Cela étant, certains membres du gouvernement allemand, notamment ceux appartenant au SPD (sociaux démocrates), ont exprime quelques réserves sur cet objectif des 2% du PIB, sans pour autant remettre en cause, sur le fond, la nécessité d’augmenter les dépenses militaires du pays. Tel a été le cas de Sigmar Gabriel, le chef de la diplomatie allemande.

Alors que les prochaines élections fédérales auront lieu en septembre, cette question des dépenses militaires allemandes ne fait pas consensus. Ainsi, le président du SPD, Martin Schulz, et le chef de file des sociaux-démocrates au Parlement, Thomas Oppermann, ont publié, le 6 août, une tribune acerbe contre la politique de défense voulue par leurs concurrents de la CDU/CSU, la formation chrétienne-démocrate dont sont issues Angela Merkel et Ursula von der Leyen.

« Nous disons clairement non à ‘l’objectif de deux pour cent’ de Trump et de la CDU/CSU », ont ainsi écrit les deux hommes. « Ce n’est pas seulement irréaliste, c’est tout simplement le mauvais objectif », font-ils valoir.

Selon, un budget de la Défense équivalent à 2% du PIB ferait de l’Allemagne la première puissance militaire en Europe, avec une enveloppe de 60 milliards d’euros. « Un objectif dont personne ne veut en Europe étant donné le poids de l’Histoire », assurent les deux dirigeants du SPD.

Seulement, ils oublient un détail : si cela est vrai en termes budgétaires, cela est faux si on raisonne en termes capacitaires. Sur ce plan, avec ses forces nucléaires et ses moyens de projection, la France resterait devant… pour peu qu’elle alloue l’argent nécessaire à ses armées.

Pour MM. Schultz et Oppermann, l’Allemagne devrait au contraire « se concentrer sur la construction d’une solide Europe de la défense, jusqu’à aboutir à la création d’une armée européenne. » Une armée européenne dont tout le monde s’accorde à dire, ou presque, qui est illusoire.

« Merkel et la CDU/CSU se dévalorisent face à Donald Trump quand ils répondent à ses provocations sur l’objectif de 2% en disant : ‘OK, d’accord, on mettra plus d’argent’, comme si nous n’avions pas de meilleures idées », ont avancé les deux socio-démocrates, faisant fi que la décision d’augmenter les dépenses militaires a été prise deux ans avant l’arrivée de l’ex-magnat de l’immobilier américain à la Maison Blanche.

À l’approche des élections, le SPD cherche à se démarquer des décisions qui ont été prises en matière de défense par le gouvernement auquel il a participé au titre de la « grande coalition ». Et cela, afin de mobiliser son électorat ainsi que la tendance pacifiste de l’opinion publique allemande. Outre la tribune publiée par leurs dirigeants, les sociaux-démocrates ont ainsi bloqué, au Bundestag, le projet visant à louer des drones armés Heron TP auprès du constructeur israélien IAI pour des questions « militaires et juridiques » qui n’avaient pas encore été réglées.

Pour le moment, ce « retour aux fondamentaux » du SPD sur les affaires militaires n’est pas payant : selon les derniers sondages, il ne recueille que 23% des intentions de vote, contre 38% pour la CDU/CSU.

http://www.opex360.com/2017/08/07/un-budget-militaire-equivalent-2-du-pib-ne-fait-pas-consensus-en-allemagne/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Allemande (Bundeswehr)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 43 sur 44Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44  Suivant
 Sujets similaires
-
» film allemand sur la deuxième guerre mondiale
» Le QG de l'Armée allemande à Gruchet-le-Valasse
» La bibliothèque idéale en littérature allemande contemporain
» German Navy - Marine Allemande
» Recherche PHOTOS MARINE pour le musée de l'armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: