Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 17 ... 33  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Sam 11 Avr 2009 - 2:37

ah oui autant pour moi j´ai confondu avec un autre missile...la memoire 3yat Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7654
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Sam 11 Avr 2009 - 2:40

Seguleh I a écrit:
Portée de 25 Km yak Wink d'une altitude de 10 Km, j'avais verifié au moment de la vente (je connaissais pas ce missile ...)

c'est mini-Harm quoi.... Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Seguleh I
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1283
Inscrit le : 22/07/2008
Localisation : tatooine
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Sam 11 Avr 2009 - 2:43

Je suis aux aguets Yak, c'est l'heure des Chats Shocked Like a Star @ heaven
Tres limité en terme de distance en effet Rap, C'est un "missile suicide" contre une DAT moyenne et longue portée. Micro Harm viper?? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Sam 11 Avr 2009 - 2:54

avec GPS,donc mini HARM-D




Avec Piranha


sous AMX


sous F-5
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6636
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Sam 11 Avr 2009 - 23:38

c est deja pas mal comme capacité apporté au f5 Twisted Evil

tous ce qui est tunguska, sa-3, sa6, torm1, crotale etc etc est engageable a distance de securité Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6636
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Dim 12 Avr 2009 - 0:26

Super Tucano :









AMX :

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Mar 14 Avr 2009 - 1:15

La competition FX-2 reprend

Citation :
DATE:13/04/09
SOURCE:Flightglobal.com
LAAD: Lockheed and Russians see new hope for FX-2 fighter deal


Current economic conditions could force the Brazilian Air Force to redefine and delay the FX-2 contract decision, with the Lockheed Martin F-35 Joint Strike Fighter potentially re-emerging as a viable competitor, a senior Lockheed executive tells FlightGlobal.com

“I would opine that FX-2 could be put back on the shelf,” says Ron Covais, Lockheed’s president for the Americas. “And that’s how we will engage the discussions [with Brazilian military representatives] next week at LAAD.”

The Latin American Aerospace and Defense (LAAD) starts on 15 April in Rio de Janeiro.

Meanwhile, a Russian official reportedly believes the FX-2 contract has been re-opened.

“We are actively participating in the Brazilian tender, which has been reopened,” says Alexander Fomin, deputy director of the Federal Service on Military-Technical Cooperation, tells the Ria Novosti news agency.

Neither the F-35 nor a Russian fighter are among the three FX-2 finalists selected by the FAB in September, which are the Boeing F/A-18E/F Super Hornet, Dassault Rafale and Saab Gripen.

In fact, the FAB previously rejected Lockheed’s bid based on the F-16, as well as proposals by the Eurofighter Typhoon and Sukhoi Su-35.

However, Lockheed’s delegation traveling to attend LAAD believes economic factors could substantially redefine the FAB’s requirement for a multi-role fighter.

Under this scenario, the FAB would instead acquire a mid-life update for a portion of its existing fleet as an interim solution, Covais says. That would allow the air force to re-open the FX-2 competition after the global economy rebounds.

Such a delay could allow the F-35 back into the competition. In the first round of discussions for FX-2, Covais says, Brazilian officials asked for information about the F-35.

But an F-35 proposal would first have required Brazil to launch lengthy discussions with the US government to obtain clearance for export, and the FX-2 competition was already moving forward rapidly.

Covais still acknowledges that “to try to calculate where the F-35 would fit is difficult at this point”, but “we see it as great potential”.

More broadly, Lockheed plans to showcase the C-130J at the LAAD event, which attracts government weapons buyers from around the region. Lockheed sees a market for a small number of C-130J sales in the region, Covais says. At this time, the company is not pursuing F-16 sales campaigns anywhere in Latin America, he adds.
Revenir en haut Aller en bas
Seguleh I
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1283
Inscrit le : 22/07/2008
Localisation : tatooine
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Mar 14 Avr 2009 - 1:31

Oula!! C'est dassault qui va pas etre content... Toujours LM sur leur chemin Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Seguleh I
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1283
Inscrit le : 22/07/2008
Localisation : tatooine
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Mar 14 Avr 2009 - 1:35

Nouvel APC bresilien , Il a l 'air sympa Like a Star @ heaven

Citation :





After a long delay the Brazilian Army APC replacement program is moving forward, with the formal unveiling of the 'Armored Personnel Carrier - Medium' (VBTP-MR) full scale mockup at the Latin-America Aerospace & Defense (LAAD) exhibition taking place in Rio de Janeiro this week. The vehicle is positioned to replace the country's indigenous 6x6 armored vehicles, including the EE-9 Cascavel (rattlesnake) armed reconnaissance vehicle and EE-11 Urutu (serpent) APC, both developed during the 1970s by Brazil's domestic armored vehicle manufacturer Engesa, one of the main suppliers to the Iraqi Army, that entered bankruptcy in 1993, after the elimination of their primary client – the Saddam Hussein's army, in Operation Desxert Storm 1991. Engesa finally closed shop in 2001 leaving thousands of vehicles operated by armies in Brazil, other Latin American countries and third world armies worldwide, leaving all with no spares and support.
Since the final collapse of Engesa the Brazilian Army has been seeking a solution to modernize and replace its aging and unsupported armored vehicles. Through a lengthy process that was cancelled in 2005 due to lack of funding, the Army selected the Italian company Iveco to design, develop and produce a new 6x6 18 ton, diesel powered platform, capable of amphibious operation. It is designed to carry 11 soldiers, and is equipped with a remotely operated gun turret mounting 30mm automatic cannon or 12.7mm machine gun. (The Cascavel currently mounts a manned turret with 90mm Cockeril Mk III cannon). Eying potential rapid deployments in support of peacekeeping operations, which provide a significant source of income for third world countries, the VBTP-MR is sized to meet the limited cargo bay of C-130 type aircraft. A first prototype will be built by Iveco and be ready for testing next year (2010). 16 additional vehicles are planned to be built by 2011 and followed by further procurement decisions to be announced later by the Brazilian army.
Main Armmament to Comprise an Israeli Unmanned Turret


Along with the unveiling of the new VBTP-MR, Israel's Elbit Systems announced the conclusion of an order from the Brazilian Army, to provide its UT-30 unmanned turrets for the new family of Brazilian APCs. The turret is delivered as a complete system, incorporating automatic cannon up to 30mm, a coaxial machine gun 7.62 mm, a Laser Warning System (LWS), commander panoramic sights and smoke grenade launchers. The gun and optronics are stabilized in dual axes and the sight integrates an automatic target tracker, improving firing on the move and engagement of moving targets. The signed contract covers the first phase of the program, with additional orders expected under a follow-on multi-year procurement. In total, the VBTP-MRs will replace the entire fleet of Brazil's domestically produced wheeled AFVs currently comprising over 600 vehicles.

The UT-30 remotely operated weapon station mounted on a Pirhana IV armored vehicle. A similar system was selected by the Brazilian Army. Photo: General Dynamics Land Systems / Mowag



Source: Defense update
Revenir en haut Aller en bas
Seguleh I
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1283
Inscrit le : 22/07/2008
Localisation : tatooine
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Jeu 16 Avr 2009 - 3:30

Encore un nouveau projet bresilien annoncé au LAAD:

Citation :

(Source: Embraer; issued April 14, 2009)


Embraer has signed a contract with the Brazilian air force to develop the jet-powered KC-390 airlifter, with an in-service date of 2015. (Embraer illustration)
SÃO JOSÉ DOS CAMPOS, Brazil --- In a ceremony held, today, during the seventh edition of the Latin America Aero and Defence (LAAD) trade fair, which takes place from April 14 to 17, at Riocentro, in the city of Rio de Janeiro, Embraer signed a contract with the Brazilian Air Force (FAB) for the KC-390 military transport aircraft program.

The event was attended by the Minister of Defense, Nelson Jobim, the Head of the Navy, Admiral Júlio Soares de Moura Neto, the Brazilian Aeronautics Commander, General Juniti Saito, and Embraer President & CEO Frederico Fleury Curado.

“The launch of the KC-390 program is a new landmark in the historical strategic partnership between the Brazilian Air Force and Embraer,” said Frederico Fleury Curado, Embraer President & CEO. “We are convinced that the development of the KC-390 will result in an effective cargo and tanker aircraft for the FAB and shall also become another successful export platform for both Embraer and Brazil.”

The FAB established the requirements for this aircraft, just as has occurred with other successful products manufactured by Embraer, like the Bandeirante, the Tucano, the aerial surveillance and remote sensing versions of the ERJ 145, which are used in the Amazon Surveillance System (Sistema de Vigilância da Amazônia – SIVAM), and the Super Tucano.

The new jet will meet the needs of the FAB, in full compliance with the new National Defense Strategy. The participation of other countries in this program will be evaluated, in conjunction with the FAB, and the aircraft is expected to enter service in 2015.

The KC-390 Program will contribute, in the short term, to maintaining highly qualified jobs, and, longer-term, it has the potential for generating significant export volumes with important aggregate value.

The existence of a study regarding this military transport aircraft was presented two years ago, at LAAD 2007. The jet will have a cargo bay equipped with an aft ramp, to transport a wide variety of types of cargo, including armored vehicles, and will be outfitted with the most modern systems for handling and launching cargos.

The new jet can be refueled in flight and can be used for in-flight or on-ground refueling of other aircraft. The cargo bay will allow configurations for Medical Evacuation (MEDEVAC) missions. The technical advances of the KC-390 include fly-by-wire technology, which lessens pilot work load by optimizing mission results and increasing safety and the capability for operating on short and rustic runways.

The FAB already operates other transport aircraft manufactured by Embraer, like the EMB 120 Brasilia, the ERJ 145, and the Legacy 600. Besides these, the fleet of military aircraft designed and manufactured in Brazil, like the Tucano, the Intelligence, Surveillance and Reconnaissance (ISR) airplanes operated within the SIVAM, and the Super Tucano, as well as the AMX, which was developed in a partnership with Italian companies. In June 2008, Embraer signed a contract for the sale of two EMBRAER 190 jets to the FAB, which will be configured especially for carrying authorities.


Embraer is the world’s largest manufacturer of commercial jets up to 120 seats, and one of Brazil’s leading exporters. Embraer’s headquarters are located in São José dos Campos, São Paulo, and it has offices, industrial operations and customer service facilities in Brazil, the United States, France, Portugal, China and Singapore. Founded in 1969, the Company designs, develops, manufactures and sells aircraft for the Commercial Aviation, Executive Aviation, and Defense and Government segments. The Company also provides after sales support and services to customers worldwide. On March 31, 2009, Embraer had a workforce of 17,375 employees – not counting the employees of its subsidiaries OGMA and HEAI – and its firm order backlog totaled US$ 19.7 billion.


(EDITOR’S NOTE: Reports from the LAAD show in Rio say that the KC-390 development contract is worth $1.5 billion over seven years, but a share of total R&D costs will be financed by Embraer and possible foreign partners, including colombia .)

(Source: Embraer; issued April 14, 2009)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Mer 22 Avr 2009 - 14:45



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Jeu 23 Avr 2009 - 0:39

si le F-35 réaparait dans le programme FX-2 le rafale risque de perdre tout espoir, dassault ne pourra jamais résister devant le rouleau compresseur lockheed martin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Sam 25 Avr 2009 - 13:10

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Sam 25 Avr 2009 - 23:00

Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7654
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Sam 25 Avr 2009 - 23:04

Le KC-390 m'a l'air pas mal !
Embraer a du savoir faire dans les cellules d'appareil de grande taille

_________________
Revenir en haut Aller en bas
TooNs
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 981
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : Lebhira, Medina de Rabat
Nationalité : maroc-espagne

MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Dim 26 Avr 2009 - 3:55

Yakuza a écrit:
Ca date d'il y'a qqes années ca... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Dim 26 Avr 2009 - 12:48

non avril 2009 Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Dim 3 Mai 2009 - 22:16







Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7654
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Dim 3 Mai 2009 - 23:00

il valent quoi les 2000B face aux 2000-5 ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Dim 3 Mai 2009 - 23:06

pas grand chose à cause du radar très performant des -5
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Lun 18 Mai 2009 - 23:25

Le sous-marin nucléaire brésilien pourrait être terminé d’ici 12 ans

Citation :
Publié le 18 mai 2009.

La Marine du Brésil a déjà trouvé l’endroit idéal pour construire le complexe industriel dont pourrait sortir, d’ici 12 ans, le premier sous-marin nucléaire brésilien. Il s’agit d’un secteur de 95 km² situé sur l’île da Madeira, dans la baie de Sepetiba, au sud de Rio. La Marine négocie actuellement l’achat du terrain, proche de Porto de Itaguaí, avec la Société Docks, actuelle propriétaire, pendant qu’il ajuste le projet. Si les autorisations environnementales sont obtenues, c’est là que sera érigée la nouvelle base de la Force de Sous-marins de la Marine, actuellement située à Niterói, et un chantier naval de grandes dimensions, capable d’abriter le chantier naval devant construire la priorité n°1 de la marine brésilienne.

Sur la route du développement de la coque du sous-marin nucléaire, la marine brésilienne va construire 4 sous-marins classiques, à propulsion diesel-électrique, du modèle français Scorpène. Ils font partie de l’accord militaire signé à la fin de 2008 entre le Brésil et la France, pendant la visite du Président français, Nicolas Sarkozy, au Brésil. Ils vont se joindre à la flotte actuelle de 5 sous-marins de la classe Tupi, de technologie allemande.
L’accord de transfert des technologies du Scorpène prévoit aussi le financement par un groupe d’institutions financières françaises pour tout le projet, dont le montant n’a pas encore été finalisé. Voilà ce qui manque pour que la marine brésilienne commence à exécuter son plan. "Actuellement, nous sommes dans une phase de pré-planification, accompagnant les discutions contractuelles", a déclaré à Estado l’amiral d’escadre José Alberto Accioly Fragelli (en retraite), convoqué en septembre dernier par le commandant de la marine brésilienne, Júlio de Moura Neto, pour coordonner le programme de développement du sous-marin à propulsion nucléaire.
Ancien chef de l’état-major de la marine, Fragelli a négocié en 2000 avec la France l’achat du porte-avions São Paulo [1]. Promoteur de la relance de la construction de sous-marins brésiliens — le dernier, le Tikuna, est sorti en 2006 de l’Arsenal de la Marine — il explique que le passage de la technologie allemande à la française est le passeport pour la coque du sous-marin nucléaire.
En plus d’avoir des senseurs et des sonars plus modernes que ceux des Tupi, le Scorpène a une forme arrondie inspirée par les sous-marins nucléaires français, ce qui favorise les opérations à des profondeurs plus importantes. Ce qui différencie la coque d’un sous-marin nucléaire est sa taille. Alors qu’un sous-marin classique a un diamètre de 6,3 m et déplace 1.400 t, le sous-marin nucléaire mesure 9 m de diamètre pour accueillir le réacteur nucléaire et déplace 6.000 t.
C’est pourquoi la marine brésilienne a décidé de construire un nouveau chantier naval, en plus de l’Arsenal de la Marine, dans la baie de Guanabara, pour pourvoir accueillir une ligne de montage d’une coque plus grande. Fragelli confirme que les formalités de financement et les autorisations environnementales seront définies avant la fin de l’année. De cette manière, le complexe naval et le premier Scorpène pourraient commencer à voir le jour au premier semestre de l’année prochaine. Deux ans plus tard, sera lancée en même temps la construction du deuxième. La construction des 3è et 4è sera lancée avec un intervalle d’un an et demi. Selon le calendrier, le premier sortira du chantier naval en 2015 et le dernier en 2021.
Le dôme avant du premier Scorpène sera construit en France, pendant que le chantier naval, où seront assemblés les modules de coque fabriqués par Nuclep (une unité industrielle de la marine brésilienne qui est installé à proximité de l’endroit choisi dans la baie de Sepetiba), sera construit. La construction de la première unité servira d’“université” pour les ingénieurs du centre de projets entretenu par la marine à l’Université de São Paulo (USP). Un groupe passera au moins un an en France, étudiant la fabrication de la coque du Scorpène pour commencer à concevoir le sous-marin nucléaire brésilien. "Le projet de sous-marin nucléaire sera entièrement brésilien. Avec les connaissances que nous obtiendrons de France sur les sous-marins classiques, nous allons concevoir en interne la coque de notre sous-marin pour le réacteur que nous avons déjà développé", a précisé Fragelli.
Mais la conception du projet de sous-marin nucléaire va durer 5 ans. Donc, malgré la priorité accordée au sous-marin dans la Stratégie Nationale de Défense, devant la découverte de pétrole au large des côtes brésilienne, le sous-marin nucléaire est encore une question de temps. Sa construction commencera en 2015, de façon à pouvoir sortir du chantier naval en 2022.
La coque est maintenant le plus grand défi technologique du programme nucléaire de la marine, qui a commencé par le plus difficile. Le réacteur, de même que les turbines et les générateurs, sont déjà prêts au Centre Expérimental d’Aramar, dans l’arrière-pays de Sao Paulo, attendant le début d’une série de tests. "C’est un préalable dans le développement de sous-marins, en particulier nucléaires : aucun équipement ne peut aller en mer s’il n’a pas été testé auparavant à terre", a déclaré le contre-amiral Alan Paes Leme Arthou, responsable de la conception du programme.
Toujours à Aramar, la marine enrichit de l’uranium depuis 2008, mais elle ne terminera qu’en mai de l’année prochaine le cycle de production du combustible sur une ligne qui sera réservée au sous-marin nucléaire.

Notes :


[1] L’ex-Clémenceau.

Référence :


Agencia Estado (Brésil)
http://www.corlobe.tk/article14155.html
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Jeu 28 Mai 2009 - 2:00

Les ambitions bresiliennes vont en s'affirmant
Citation :
Le Brésil construira au moins 3 sous-marins nucléaire d’ici 2035


Publié le 27 mai 2009.
Dans le programme des sous-marins nucléaires brésiliens (SNB), il est prévu la construction d’une flotte composée au moins de 3 navires à long terme — l’objectif de référence est 2035 — selon des déclarations faites la semaine dernière par des responsables de la marine brésilienne.

La marine brésilienne espère que le premier SNB soit opérationnel vers 2020, c’est à dire d’ici un peu moins de 10 ans. Le projet est actuellement financé à hauteur de 130 millions $ par an.
Dans des déclarations à la presse brésilienne, le ministre brésilien de la défense, Nelson Jobim, a qualifié le projet comme "la clé garantissant la richesse nationale située en océan Atlantique". Pour le ministre, "on ne peut envisager la protection (de cette richesse) avec seulement des navires de surface, qui sont des plateformes faciles à localiser".
Jobim a de plus rappelé que, avant la mise en service du SNB, “4 sous-marins classiques, à propulsion diesel-électrique, seront construits".
La flotte de SNB sera composée de bâtiments de 96 m de longueur, d’un déplacement de 4.000 t en plongée et d’une hauteur maximale de 17,8 m — l’équivalent d’un édifice de 7 étages, au niveau du kiosque, la tour qui abrite les périscopes et divers appendices, comme le système des Moyens de Soutien Electronique, le Radar et les antennes de communication.
Pour les ingénieurs navals brésiliens, ce sera tout un défi, puisqu’il s’agit d’apprendre un nouveau concept, depuis le début du développement.
L’équipage des SNB sera composé de 100 marins, logés dans un tube d’acier de 9,8 m de diamètre. La coque accueillera les différents équipements, les câbles du réseau électrique, les systèmes hydrauliques, les systèmes informatiques, les ordinateurs, l’armement — torpilles, missiles et mines — et, bien sûr, le réacteur nucléaire.
Le temps que les SBN pourront passer en plongée, sera pratiquement illimité en ce qui concerne le combustible, bien que la marine brésilienne prévoit des campagnes d’une durée de moins de 30 jours pour renouveler les vivres et autres éléments consommables. Sera aussi pris en compte dans ce calcul le malaise dont souffrent les membres d’équipage à cause du confinement. Les experts essaient de concevoir l’organisation interne du sous-marin, en utilisant la dimension humaine pour minimiser cet aspect. Les changements, cependant, ne seront pas très importants. Selon ce que la marine brésilienne prévoit, l’effet se fera sentir dans les couchettes, légèrement plus larges que le modèle utilisé sur les sous-marins classiques, plus petits et d’un tonnage inférieur, ou dans la cafétéria, qui sera aussi utilisée comme cinéma. Une autre précaution prise sera le menu varié, savoureux et de bonne qualité alimentaire, servi de jour comme de nuit.
Le sous-marin nucléaire aura ses secrets. L’un d’entre eux, liés au projet, est la technologie de l’arbre d’hélice. Le problème est de limiter le bruit et les vibrations.
On utilisera pour cela un concept national dérivé de la construction des ultra-centrifugeuses, utilisées dans l’enrichissement de l’uranium utilisé comme combustible dans les réacteur. L’arbre sera un grand axe de 80 m de long, qui fonctionnera sans bruit, ni friction.
Le projet est développé par le Centre Aramar d’Iperó, à 140 km de São Paulo.
Référence :
Nuestro Mar (Argentine)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Ven 12 Juin 2009 - 0:06

4 Blackhawk pour 60M$

Citation :
Sikorsky Aircraft Corp., Stratford, Conn., was awarded on Jun. 8, 2009 a $60,434,958 firm-fixed-price contract for the procurement of four UH-60L aircraftuniquely configured of the Brazilian Air Force (FMS Case BR-B-UTZ). Work is to be performed in Stratford, Conn., with an estimated completion date of Nov. 30, 2012. One bid solicited with one bid received. Aviation & Missile Command Contracting Center, Redstone Arsenal, Ala., is the contracting activity.

defenselink
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Dim 14 Juin 2009 - 2:58

Les nouveaux pays industrialisés trouvent bien des domaines de coopération entre eux Cool
Citation :
Des officiers chinois vont s’entraîner à bord de l’ex-porte-avions Foch


Publié le 13 juin 2009.
Dans un entretien publié le 9 mai dernier par le site brésilien Defasanet, le ministre brésilien de la défense, Nelson Jobim, a déclaré que le Brésil et la Chine étaient parvenus à un accord sur la formation au Brésil du personne de la marine de l’Armée Populaire de Libération. Dans l’entretien, Jobim annonçait que les 2 parties avaient conclu un accord pour la formation d’officiers de la marine chinois à bord du porte-avions Sao Paulo, l’ex-Foch français.

Il n’y a eu aucune confirmation officielle de cet accord par le gouvernement chinois. Mais le 19 mai, l’agence officielle Chine Nouvelle a diffusé sur son portail en espagnol un article — sans équivalent dans les versions chinoise ou anglaise — , qui cite les déclarations faites par Jobim sur le projet en question. Dans l’article de Chine Nouvelle, on peut lire que Jobim a déclaré que l’accord a été conclu en avril lors de la visite officielle de l’amiral Carlos Soares de Moura Neto — le chef d’état-major de la marine brésilienne — à Qingdao pour assister à la revue navale.
Le ministre brésilien de la défense souligne que les Chinois veulent des porte-avions pour la projection de puissance, et qu’il espère que la coopération navale entre le Brésil et la Chine serve de passerelle pour la coopération de défense dans d’autres domaines. Jobim doit effectuer une visite en Chine en septembre ou octobre. L’accord pourrait être formellement signé lors de cette visite.
Les détails de cet accord ne sont pas connus. Cependant, compte-tenu du manque chronique de financement du porte-avions Sao Paulo dans le budget de défense brésilien, certains observateurs estiment que l’accord pourrait prévoir que les Chinois financent en partie la remise en état du porte-avions en échange de son utilisation pour donner à ses officiers l’expérience réelle des opérations sur porte-avions.
Dans un article paru sur le site internet d’une université chinoise, intitulé “Pourquoi la Chine a choisit le Brésil pour former ses pilotes de porte-avions ?”, une source non précisée explique que les Chinois vont fournir une assistance technique pour la construction du sous-marin nucléaire brésilien. Des spécialistes occidentaux et chinois estiment que, au minimum, cet accord permettra aux Chinois d’avoir accès à l’expertise de l’aéronavale brésilienne, en plus du porte-avions lui-même. Dans tous les cas, la formation d’officiers chinois sur le Sao Paulo accélérerait le développement d’une aviation embarquée par la marine chinoise, ce qui est une faiblesse importante dans les efforts chinois pour disposer d’un porte-avions.
Il y a actuellement 9 marines disposant de porte-avions, dont seulement 4 — les Etats-Unis, la Russie, la France et le Brésil — utilisent un lancement par catapulte et une récupération par brins d’arrêt.
Par le passé, la presse chinoise avait indiqué que la marine chinoise prévoyait d’utiliser cette technique (catapulte et brins d’arrêt) pour ses porte-avions.
La France et la Grande-Bretagne ne peuvent participer au transfert de technologies sensibles vers la Chine à cause de l’embargo européen. Les relations entre la Chine et la Russie se sont dégradées à cause d’accusation de plagiat du chasseur Su-27 SK, au point que la Russie a stoppé l’exportation du chasseur Su-33.
Le Brésil est donc le seul pays auquel la Chine peut s’adresser pour former ses pilotes sur un porte-avions opérationnel.
Référence :
=35116&tx_ttnews[backPid]=228&cHash=047b455e72]Jamestown Foundation (Etats-Unis)
http://www.corlobe.tk/article14668.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   Sam 11 Juil 2009 - 6:11

Il était une fois le Rafale...

Citation :
Boeing Ready to Buy F-18 Parts in Brazil to Win Sale
By Andre Soliani and Joshua Goodman
July 10 Boeing Co. is prepared to have Brazilian companies supply a “big portion” of components for its Super Hornet jetfighter, creating as many as 5,000 local jobs, to sell 36 of the warplanes to the Latin American nation.
Jim Albaugh, the head of Boeing’s defense unit, said agreements have been signed with 27 Brazilian companies that are capable of producing parts for the F/A-18, including Empresa Brasilieira de Aeronautica SA, the world’s fourth-largest airplane maker. The pledge comes as Boeing maneuvers against competitors Dassault Aviation SA and Saab AB to win the sale.
“A big portion of the F-18 will be built here,” Albaugh, 58, said today in an interview in Brasilia. “For every dollar that goes toward that airplane, that money will come back to Brazil as manufacturing, software, avionics, and electronics.”
Boeing, the second-biggest defense contractor in the U.S., is counting on foreign military sales to make up for an expected slowdown in orders from the Pentagon. At the same time, Brazil, Latin America’s biggest economy, is beefing up its military after years of neglect and seeking to rebuild its arms industry. Through the 1980s, Brazil was the world’s 11th biggest weapon exporter.
Foreign Bids
Brazil’s tender for the fighter jet is the fourth-biggest foreign bid Chicago-based Boeing is competing for this year, Albaugh said. Defense sales provide about half of Boeing’s revenue. Brazilian President Luiz Inacio Lula da Silva is expected to award the contract, which analysts say could be worth as much as $4.5 billion, as early as next month.
Competition is stiff. Saab AB, the Swedish maker of the Gripen warplane, is prepared to shift as much as 50 percent of future Gripen production to Brazil, Bob Kemp, marketing chief for the $50 million plane, said July 7.
The other contender is Paris-based Dassault Aviation SA, which is pitching the Rafale. Dassault’s Mirage 2000 is currently Brazil’s most-advanced warplane. French officials have “clearly stated their openness” to cooperate with Brazil in the technology field, Yves Robins, vice-president corporate communication of Dassault Aviation, said in an interview this week.
Under the tender guidelines, the company that wins the contract is required to transfer technology to Brazil equal to the full purchase price of the planes.
‘Technology Access’
“Our main goal is technology access,” Brazil’s Defense Minister Nelson Jobim said yesterday.
That favors Boeing’s competitors who are less burdened by U.S. restrictions on arms exports, said Richard Aboulafia, vice president at Teal Group, a Fairfax, Virginia-based consultancy. U.S. rules may include demands for on-site inspections and approval of any sales to third parties over the plane’s 40-year flying life, he said.
“Certainly it’s a process that you have to go through with the United States and it can be a process that takes time,” Albaugh said. “But ultimately our customers get what they need, get what they want.”
To replace its aging fleet, Brazil may order total of 120 fighter jets. India plans to order 126 warplanes, while Denmark may buy as much as 42 and Greece 40, Albaugh said.
The sale is Dassault’s to lose, said Alexandre Barros, head of Early Warning, a Brasilia-based political risk firm. The French have been Brazil’s top arms supplier since 1978, when President Jimmy Carter banned U.S. arms sales to Latin America, fearing an arms race among the reigning military juntas. The policy was reversed in 1997.
‘No Qualms’
“The French have no qualms about transferring a lot of technology,” said Barros.
French President Nicolas Sarkozy has lobbied for the deal, which would be the Rafale’s first international sale after failed bids in Morocco, South Korea and Singapore. During a visit last December, he signed contracts worth 8 billion euros ($11 billion) to build 50 Super Cougar helicopters and five submarines.
Lula invited Sarkozy as Brazil’s guest of honor at its independence day Sept. 7. After meeting him in Paris this week, Lula said he hopes to sign new defense accords at that time.
The F/A-18’s biggest advantage against the Dassault is a longer track-record, especially in environments like coastal Brazil, said Aboulafia.
Economies of Scale
Currently the F/A-18 is being produced at a rate of 43 per year, compared to 13 per year for the Rafale and 5 for the Gripen, so Boeing is able to win on cost per unit, Aboulafia said.
The Gripen is the weakest of the three candidates, says Michel Merluzeau, an aviation analyst at G2 Solution in Kirkland, Washington. Deliveries and production for the single- engine plane are falling, making its survival dependent on more financing. Sweden’s annual defense spending of $5.5 billion is less than 1 percent the $623 billion U.S. market, he said.
Boeing rose 0.8 percent to $39.65 in New York Stock Exchange composite trading. The stock has dropped by more than half since Feb. 28, 2008, the day before the company lost a $35 billion U.S. tanker competition to a group including rival European Aeronautic, Defence & Space Co. The stock has also been hurt by delays to the company’s newest commercial aircraft, the 787 Dreamliner.
http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601086&sid=an4rlqRq6eAk
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Brésilienne/Brazilian Armed Forces/Forças Armadas Brasileiras
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 33Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 17 ... 33  Suivant
 Sujets similaires
-
» Assemblée nationale. Emploi des forces armées sur le territoire national pour protéger la population.
» L'armée de l'air contrainte de quitter (temporairement?) Manas, au Kirghizstan
» Armée Mauritanienne
» Armée Ivoirienne
» Forces spéciales Russes "Spetsnaz"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Amériques-
Sauter vers: