Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Procès Belliraj à Rabat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naourikh
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 453
Inscrit le : 19/03/2007
Localisation : Devant un PC
Nationalité : Maroc-Belgique

MessageSujet: Procès Belliraj à Rabat   Ven 17 Oct 2008 - 15:44

Citation :


LA LIBRE.BE
Maroc - terrorisme

Belliraj pas résigné pour un sou !
Roland Planchar

Mis en ligne le 17/10/2008

Les avocats ont demandé et obtenu que le vrai début du procès de Rabat soit retardé. Ce sera pour le 14 novembre. Mais déjà, l'accusé Belliraj n'a pas gardé sa langue en poche !
Les 35 accusés du procès Belliraj et consorts ont tous comparu jeudi à l'entame de leur procès, devant les trois magistrats professionnels composant la cour d'assises de Rabat. Il ne s'agissait cependant "que" d'une audience d'introduction, le début véritable des débats étant désormais fixé au vendredi 14 novembre.

Simple audience d'introduction, mais qui a pourtant donné le ton d'un procès qui ne s'annonce pas banal. Sur place, des observateurs ont ainsi été étonnés de voir que, pour une affaire de cette envergure, annoncée comme celle du terrorisme international, les mesures de sécurité étaient variables. Une centaine de policiers étaient présents - de même qu'une centaine d'avocats et assistants, rien de moins - mais l'unique portique de sécurité n'était guère utilisé. Et si des journalistes ont dû présenter qui leur carte de presse, qui leur passeport, on ne fouillait pas les sacs. On relève toutefois qu'il n'y eut pas d'incident.

Cependant, une manifestation s'était déroulée avant le début de l'audience, démarrée avec une heure de retard, soit vers 10 heures, 250 personnes venant scander des slogans et arborer des calicots favorables à ceux des accusés qui étaient membres du parti islamiste modéré Al Badil Al Hadari, dissout à la faveur des arrestations de février dernier.

La police est intervenue, d'abord en douceur puis avec davantage de fermeté, pour disperser la manifestation. Laquelle montre, bien plus que la rareté du public qui allait assister à l'audience - 40 personnes ? -, que le procès est diversement ressenti au Maroc.

Quant à l'audience elle-même, on a observé sur place une vigueur certaine dans les propos, le tout en arabe, le président Ben Chekroun n'hésitant pas à élever le ton et à marteler son bureau.

Le bâtonnier Mohamed Ziane, qui défend le Belgo-Marocain Abdelkader Belliraj, a pris la parole pour dénoncer les conditions scandaleuses réservées à sonc lient, qui parla ensuite.

Plein de verve

Quittant l'espace séparé où les accusés sont à l'abri d'un plexiglas, Belliraj s'est avancé vers le président sans même ôter sa casquette et en adoptant à son égard une attitude peu usuelle dans les prétoires belges : il a usé d'un ton entre sérénité et, sinon arrogance, du moins une verve certaine, pour se plaindre de ses conditions de détention, de droits de la défense peu respectés, de n'avoir pu voir sa famille depuis son arrestation, etc. Ce que M. Ben Chekroun a laissé dire en toute liberté.

La plupart des autres avocats sont aussi intervenus, beaucoup demandant que leurs clients, selon eux innocents, puissent comparaître libres (une demande sans grand espoir, semble-t-il). Et certains, prenant connaissance le même jour du dossier, ont demandé comme attendu un délai pour l'examiner. Chose que la cour a acceptée avant même la poursuite de l'audience l'après-midi.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
 
Procès Belliraj à Rabat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procès suite au blocage du train de déchets nucléaires italiens
» Le procès de Guillaume
» Meurtre de Laetitia : le procès de la récidive
» cos one Rabat
» 1528 - Procès Du CHILLOU, Du BEC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: