Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion
Airbus A400M551
Partagez | 
 

 Airbus A400M

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Airbus A400M   Jeu 24 Déc 2009 - 13:47

Citation :
Deuxième vol d'essai pour l'A400M



Le premier exemplaire de l'Airbus A400M, le MSN1, a effectué le 22 décembre son deuxième vol d'essai, d'une durée de trois heures et dix minutes, qui l'a conduit de Séville jusqu'au nord de l'Espagne. Il a atteint l'altitude de 9.000 mètres et a volé aussi bien à sa vitesse de croisière (555 km/h) qu'à sa vitesse maximale de 780 km/h (Mach 0.72). Le communiqué d'Airbus Military indique que le troisième vol n'interviendra qu'après la trêve de Noël. Le programme d'essais de cet appareil est prévu pour durer 3.700 heures, dont 1.200 en vol.

Arrow http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-12-23/routine-deuxieme-vol-d-essai-pour-l-a400m/1648/0/408001
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages: 20064
Inscrit le: 15/09/2009
Localisation: 511
Nationalité: Maroco-Allemand
Médailles de mérite:

MessageSujet: Re: Airbus A400M   Mar 5 Jan 2010 - 13:10

Thomas Enders veut stopper la production du A400M si les pays ne payent pas plus

Citation :
05/01/10 12:22
Le patron d’Airbus évoque l’abandon de l’A400M

Retards industriels dans la mise au point de l’avion de transport militaire, protestations de ses clients... Le président d’Airbus Thomas Enders préparerait l’abandon de ce programme.

Airbus et sa maison mère, le groupe européen d’aéronautique et de défense EADS, ont essayé pendant plusieurs mois de négocier avec ses sept pays clients de l’avion de transport militaire A400M. En vain. Dans un article paru ce mardi, le quotidien allemand Financial Times Deutschland rapporte que le patron d’Airbus, Thomas Enders, aurait évoqué l’abandon du programme.

Selon le journal, Thomas Enders aurait déclaré lors d’un repas de Noël de la direction du groupe, en décembre, qu’il ne «croyait plus à une poursuite du programme». Il existerait même déjà des listes d’ingénieurs qui seraient réaffectés de l’A400M à d’autres programmes de développement du groupe, sur l’A380 et sur l’A350 par exemple.

Pour mémoire, au total, ce programme concerne quelque 180 appareils, représentant 20 milliards d’euros. Airbus est confronté à des coûts de fabrication de l’A400M beaucoup plus importants que prévu et demande ainsi à ses acquéreurs de mettre plus d'argent sur la table.

Une solution d’ici la fin du mois

D’après l’article du Financial Times Deutschland, Thomas Enders a exhorté les gouvernements impliqués dans le programme à trouver une solution sur sa poursuite éventuelle d’ici la fin du mois. Le PDG allemand estimerait les chances de succès de ces négociations à seulement 50%.

Cette menace d’abandon du programme ressemblerait plus à un chantage . Selon un général de l’armée de l’air, les Etats europeéns impliqués dans le programme A400M y tiennent particulièrement, car il «représente à la fois un enjeu politique et industriel important». Soit les gouvernements - qui ont besoin d’hélicoptères performants - remettent au pot, soit EADS se tord le bras, mais il semble peu probable que l’industrie aéronautique laissera tomber l’A400M, qui a effectué son vol inaugural le 11 décembre 2009. Autrement, c’est la part belle aux américains... et à leurs C17 et C130.

Marine Rabreau (Lefigaro.fr)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gémini
Colonel-Major
Colonel-Major


messages: 2093
Inscrit le: 09/12/2009
Localisation: Un peu partout!!!
Nationalité: France
Médailles de mérite:

MessageSujet: Re: Airbus A400M   Mar 5 Jan 2010 - 13:27

Perso il me font marrer les dirigeants d'Airbus,toujours a rançonner pour des résultats nul.
Le chantage de l'abandon c'est tout ce qu'ils ont trouver pour mendier.
Ont n'a qu'a l'abandonner et acheter Russes ou Americains comme ont aurait du le faire depuis belle lurette .
Quand aux dirigeants d'Airbus (je devrais dire ces pikpokets) ont devrait les destituer pour non résultats sans contrepartie financiere .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Airbus A400M   Mer 6 Jan 2010 - 13:04

Citation :
Germany Says A400M Program Will Go Forward


AGENCE FRANCE-PRESSE
Published: 5 Jan 2010 05:28
Print Print | Print Email

FRANKFURT, Germany - The head of European plane maker Airbus is preparing to ditch its A400M military transport project, which is bogged down in talks with clients, a German press report said Jan. 5. But a German official said the intention was to press on with the program.

Airbus President and CEO Thomas Enders told a group of directors last month he "no longer believed in pursuing the program" and had begun to prepare for it to be terminated, the Financial Times Deutschland reported. Lists of engineers to be transferred from the A400M to the development of two other key aircraft, the A380 superjumbo and the A350, have been drawn up, the newspaper added.

The German defense ministry, however, said it aimed to continue with the program and hoped talks could still be wrapped up the end of the month.

"We ... will continue to clarify the necessary details for a continuation of the program with the industry until the end of the month," a ministry spokesman said.

He added that state secretaries from the seven countries planning to buy the plane were planning to meet in mid-January.

An Airbus spokesman said it hoped to wrap up the A400M negotiations "positively and constructively" by Jan. 31.

Airbus and its parent group, the European Aeronautic Defence and Space Company (EADS), have been in discussions over cost overruns for several months with the countries.

A total of 120 aircraft had been ordered for about $29 billion (20 billion euros), but clients are being asked to pony up billions more to cover unexpected costs.

The Financial Times Deutschland said Enders estimated the chances of reaching an agreement at about 50-50.

He "is not ready to threaten the civil aviation division, which is doing well, just for the A400M," a source close to the matter was quoted as saying.

The plane made its maiden flight Dec. 11 in Spain, but deliveries are at least three years behind schedule.

An aeronautics industry expert at the private German Economy Institute, Klaus Heiner Roehl, said Enders' comments could be understood as a threat to governments backing the program to step up their support.

"It would of course be complete nonsense, now that the maiden flight was a success, to back out," he told German channel N-TV.

Arrow http://www.defensenews.com/story.php?i=4442571&c=AIR&s=TOP
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages: 20064
Inscrit le: 15/09/2009
Localisation: 511
Nationalité: Maroco-Allemand
Médailles de mérite:

MessageSujet: Re: Airbus A400M   Mer 6 Jan 2010 - 13:22

le caissier de l´allemagne ne veut pas payer plus

_________________
Revenir en haut Aller en bas
TooNs
Capitaine
Capitaine


messages: 979
Inscrit le: 11/02/2008
Localisation: Derb Moulay Abdelkader, Lebhira, Medina de Rabat :):D
Nationalité: maroc-espagne

MessageSujet: Re: Airbus A400M   Mer 6 Jan 2010 - 22:46

Comme je rigole encore

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Airbus A400M   Jeu 7 Jan 2010 - 19:17

Citation :
Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, s'est déclaré confiant dans la poursuite du projet d'avion européen de transport militaire A400M. Airbus a laissé entendre mardi qu'il pourrait abandonner le programme si les gouvernements européens acquéreurs ne prennent pas à leur charge une part plus élevée des surcoûts liés au développement de l'avion.
http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2010-01-06/herve-morin-confiant-dans-la-poursuite-du-projet-a400m/916/0/410821
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages: 13434
Inscrit le: 07/09/2009
Localisation: Maroc
Nationalité: Maroc
Médailles de mérite:


MessageSujet: Re: Airbus A400M   Ven 15 Jan 2010 - 15:59

EADS : A400M, la rallonge que personne ne veut payer
Citation :
L'avenir de l'Airbus A400M mobilise l'Europe en ce début 2010. Après l'ultimatum lancé mardi par les dirigeants d'EADS, la maison mère d'Airbus, les sept pays qui ont commandé l'avion de transport militaire se sont réunis hier à Londres pour se concerter au sujet des surcoûts du programme, estimés à environ 5 milliards d'euros.

Le temps presse, car les patrons d'EADS, Louis Gallois et Thomas Enders ont menacé d'annuler le programme de l'A400M si les Etats-clients ne trouvaient pas un accord sur les surcoûts d'ici au 31 janvier. Pour sa part, EADS a déjà provisionné 2,4 MdsE sur le projet, qui a pris près de 3 ans de retard. La réunion londonienne a eu lieu à huis-clos et s'est achevée dans la soirée. Selon le porte-parole du gouvernement allemand, les sept nations commandita ires, soit l'Allemagne, la Grande-Bretagne, la Belgique, le Luxembourg, l'Espagne, la Turquie et la France, ont décidé de confirmer leur soutien au projet, mais "pas à n'importe quel prix". Les Etats se seraient ainsi entendus sur une position commune à opposer à Airbus Military, dont les exigences financières sont "inacceptables".

Difficile de voir dans ces déclarations une quelconque avancée. Les sept pays concernés ont bien confirmé leur attachement au programme, mais comment pourrait-il en être autrement ? D'abord, des sommes très importantes ont déjà été engagées. Ensuite, une faillite du programme serait aussi la faillite de l'Europe, qui peine toujours à accorder ses violons dès qu'un projet d'envergure doit voir le jour. Enfin, l'appareil de transport répond à une logique militaire multiple, opérationnelle d'abord puisque les nations concernées ont besoin de remplacer leurs flottes vieillissantes, composées très largement d'appareils achetés aux Etats-Unis, mais politique aussi, en dotant le vieux continent d'un avion pouvant rivaliser avec l'offre américaine.

Et la pierre d'achoppement des discussions n'a pas changé depuis que les déboires de l'A400M ont été rendus publics : l'argent. Si Louis Gallois ne voit "pas qu'on puisse abandonner un programme comme celui-là", comme il l'a rappelé sur France Info mercredi, les clients ont été sans détours en jugeant inacceptable la proposition d'EADS d'accroître le prix de l'avion, du moins dans la mesure réclamée par l'avionneur (dont le teneur exacte n'a pas filtré). La discussion est purement politique et financière, donc compliquée, car le juridique n'entre même pas en ligne de compte comme l'a démontré la séance d'autoflagellation que s'est infligé EADS par la voix de son président en début de semaine. Louis Gallois a en effet souligné lors de ses voeux de rentrée puis à chacune de ses interventions dans les médias que son groupe a accepté un calendrier "complètement irréaliste" et qu'il a cédé à la pression des Etats pour accepter un moteur européen, tout en commettant l'erreur de parapher un contrat à prix fixe. Sur France Info il a même enfoncé le clou martelant que le groupe croyait qui allait faire "un camion volant en quelque sorte, assez simple" alors que l'A400M est en fait "un avion hyper sophistiqué dans tous les domaines".

Si à court voire moyen terme l'appareil est un terrible fiasco financier et industriel, il n'est pas écrit que sa vie ne sera qu'une accumulation de déceptions. Après tout, les appareils de transport militaire ont une longévité hors du commun et les armées du monde ne regorgent pas de candidats dans la spécialité. Pour preuve, l'avion de transport militaire le plus répandu sur la planète, le C130 Hercules de Lockheed Martin, est entré en service en 1956. Il a depuis été produit, avec ses variantes, à plus de 2.300 exemplaires en un demi-siècle. De quoi faire rêver EADS et son A400M, du moins si l'appareil franchit l'écueil capital du financement.
source:actualité boursière

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages: 13434
Inscrit le: 07/09/2009
Localisation: Maroc
Nationalité: Maroc
Médailles de mérite:


MessageSujet: Re: Airbus A400M   Lun 18 Jan 2010 - 12:07

EDAS évoque des progès sur le dossier A400M
Citation :

FRANCFORT (Reuters) - Louis Gallois, le président exécutif d'EADS, salue les signes encourageants adressés à son groupe par les pays clients de l'avion de transport militaire Airbus A400M, qui montrent selon lui qu'ils sont disposés à discuter des dépassements de coûts du projet sans menacer son avenir.
"C'est un signal très positif", a-t-il déclaré dans un entretien au Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung (FAS), confirmant avoir connaissance d'un projet de réunion au cours des prochains jours sur ce dossier.
"Nous sommes prêts à travailler de manière constructive à une solution acceptable par toutes les parties", a-t-il ajouté.
Les sept pays européens ayant commandé au total 180 exemplaires de l'A400M se sont engagés cette semaine à rechercher un compromis avec Airbus sur le budget du projet.
EADS s'est plaint parallèlement d'être maintenu à l'écart de leurs discussions et a menacé d'abandonner le projet si aucun accord n'était conclu avant la fin du mois.
"L'A400M, même à un prix plus élevé, est moins cher, plus moderne et plus flexible que la concurrence américaine", a déclaré Louis Gallois au FAS.
CALENDRIER TROP SERRÉ ?
Un autre quotidien allemand, Handelsblatt, rapporte de son côté dans un article à paraître lundi, en citant des sources gouvernementales, qu'une réunion sur l'A400M aura lieu en fin de semaine à Berlin.
Le journal explique que les gouvernements sont disposés à accepter un compromis consistant à modifier certaines des spécifications techniques réclamées par leurs forces armées, ce qui permettrait de réduire nettement les coûts de production de l'avion.
L'avenir du programme A400M est menacé par des dépassements de coûts de développement et de production estimés à 11 milliards d'euros, soit 55% de la prévision initiale.
Alors que la livraison du premier exemplaire de l'avion était initialement prévue en 2009, le tout premier vol d'essai n'a eu lieu que le mois dernier et le début des livraisons n'est désormais plus planifié qu'en 2012.
Louis Gallois a déclaré que le calendrier initial de développement était trop serré et qu'aucun autre avion comparable n'avait été développé en moins de 12 ans.
"Avec 10 ans environ pour l'A400M, nous serons tout à fait dans les temps", a-t-il dit.
Il a ajouté que 40.000 emplois dépendaient du projet, dont 11.000 en Allemagne.
L'Allemagne, qui passe depuis plusieurs semaines pour l'opposant le plus déterminé à un effort financier accru des Etats clients, a déclaré vendredi que les acheteurs avaient abouti à une position commune sur le fait le programme devait aboutir mais pas à "n'importe quel prix".
Vera Eckert et Paul Carrel, version française Marc Angrand
source:tempsreel.nouvelobs.com

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages: 8554
Inscrit le: 23/09/2007
Localisation: le monde
Nationalité: Luxemburg
Médailles de mérite:




MessageSujet: Re: Airbus A400M   Jeu 21 Jan 2010 - 11:23

Citation :
A400M : un rapport d'audit pointe les "erreurs de gestion" d'EADS

"L'explosion des coûts" de l'A40MM est la conséquence des "erreurs de gestion" du groupe EADS, assure un rapport d'audit rédigé par PriceWatershouse-Coopers pour le compte des gouvernements participants au programme et dont le quotidien économique allemand Handelsblatt a eu copie. Une importante réunion sur l'avenir du programme doit avoir lieu demain à Berlin entre les Etats et l'industriel.

Les coûts du projet ont été "année après année, constamment et fortement sous-estimés" pointe le rapport. L'audit estime qu'EADS pourrait supporter "sans problème" 7,6 milliards de surcoût, dont le total est désormais estimé à 11 milliards.

Dans le même temps, EADS menace de geler son projet de drone Male Talarion, dont le coût (développement et acquisition de 45 engins) est estimé à 2,9 milliards d'euros. Trois pays y participent : Allemagne, France et Espagne.

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2010/01/a400m-un-rapport-daudit-pointe-les-responsabilit%C3%A9s-deads.html
Citation :

Surcoût de l'A 400M : Hervé Morin fait machine arrière

A la veille de la réunion de Berlin entre les Etats partenaires et l'industriel sur l'avenir de l'A400M, le ministre de la défense Hervé Morin a estimé cet après-midi que "EADS doit payer une part très significative des surcoûts", qui seraient aujourd'hui de 11 milliards pour un devis initial de 20.

La semaine dernière, le même ministre disait qu'il fallait "tout faire" pour sauver l'A400M et que "porter une partie des surcoûts ne le dérangeait pas". Quelques explications avec l'Allemagne et sans doute avec l'Elysée sont passées par là...

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2010/01/surco%C3%BBt-de-la-400m-herv%C3%A9-morin-fait-machine-arri%C3%A8re.html
Revenir en haut Aller en bas
Cherokee
Lt-colonel
Lt-colonel


messages: 1320
Inscrit le: 25/11/2008
Localisation: un peu partout
Nationalité: Maroc
Médailles de mérite:


MessageSujet: Re: Airbus A400M   Jeu 21 Jan 2010 - 13:45

Réunion de crise à Berlin pour tenter de résoudre le casse-tête A400M

(AFP)

Citation :

BERLIN
— Les pays clients de l'A400M reprennent jeudi à Berlin leurs négociations pour essayer de résoudre le casse-tête de l'énorme surcoût du programme d'avion militaire, alors que la pression monte sur son maître d'oeuvre, le groupe européen EADS.

Le compte à rebours est lancé pour sauver l'avion de transport d'Airbus, filiale d'EADS : Allemagne, France, Espagne, Royaume-Uni, Belgique, Luxembourg et Turquie se sont donné jusqu'au 31 janvier pour décider de la répartition du surcoût de l'A400M, qui pourrait atteindre 11 milliards d'euros.

Le prix initial du programme avait été fixé en 2003 à 20 milliards d'euros pour 180 appareils.

Le choix de la capitale allemande comme lieu de réunion est loin d'être anodin : la première économie européenne est jusqu'ici l'un des Etats les plus tièdes lorsqu'il s'agit de défendre l'A400M.

"C'est un signe" que la prochaine réunion ait lieu en Allemagne, a reconnu le ministre de la Défense, Hervé Morin.

Au besoin, la réunion berlinoise, qui doit débuter dans l'après-midi de jeudi, pourrait se prolonger vendredi, affirme la presse allemande.

Alors que l'A400M a déjà pris au moins trois ans de retard, EADS et les pays clients font monter la pression pour se partager l'ardoise.

Jusqu'ici, le groupe aéronautique exige une rallonge de 5,2 milliards d'euros et n'hésite pas à dramatiser les négociations en brandissant la menace d'un abandon pur et simple du projet.

Comme pour riposter, la presse allemande multiplie depuis deux jours les révélations sur des erreurs techniques supposées d'Airbus, accusé par exemple d'avoir sous-évalué depuis le début le coût de son avion.

Jeudi, le Financial Times Deutschland cite lui "un dirigeant de haut rang d'EADS" qui reconnaît que l'appareil ne remplira pas son cahier des charges. Il ne serait pas sûr par exemple que l'avion puisse comme promis embarquer des chars allemands de type Puma, selon le quotidien.

Au moment d'affronter EADS, les pays clients ne se présentent pas en rangs très serrés, même s'ils affirment à la moindre occasion avoir une "position commune."

La France par exemple, si elle enjoint EADS de "payer une part très significative des surcoûts", comme l'a dit son ministre de la Défense, n'en apparaît pas moins comme l'un des plus fervents partisans du programme.

M. Morin a déjà assuré que Paris "ferait tout" pour sauver un projet phare de la technologie militaire européenne.

La ministre espagnole de la Défense, Carme Chacon Piqueras, s'est dite de son côté "extrêmement optimiste à l'égard de la réunion", soulignant que les nations avaient "entre les mains un avion extrêmement compétitif".

Face à eux, l'Allemagne, qui a passé la plus grosse commande avec 60 appareils, adopte une position nettement plus réservée, en répétant qu'elle ne veut pas sauver le coûteux avion "à n'importe quel prix."

Malgré ces divergences, "je continue à croire que le programme sera poursuivi", affirme Winfried Becker, analyste spécialiste d'EADS pour la banque privée Oppenheim.

D'une part, tout simplement parce que les pays commanditaires doivent rajeunir leur flotte d'avions de transport.

"L'avion de transport actuel des Européens, le Transall, est vieux de plus de trente ans et ne convient par exemple pas pour des opérations en Afghanistan", explique l'analyste, ajoutant : "Le retard est donc contrariant, car les Etats auraient bien besoin de l'A400M dès aujourd'hui."

D'autre part "il y a une dimension politique" selon M. Becker, car les Européens "veulent conserver une industrie aéronautique propre", plutôt que de devoir se fournir aux Etats-Unis.
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages: 13434
Inscrit le: 07/09/2009
Localisation: Maroc
Nationalité: Maroc
Médailles de mérite:


MessageSujet: Re: Airbus A400M   Ven 22 Jan 2010 - 16:14

Citation :

La Réunion de Berlin sur l'A400M sons résultat





Les Etats clients du programme de l'avion de transport militaire et EADS, réunis à Berlin, ont convenu de se revoir mardi.


(c) Sipa L'A400M



La réunion entre EADS et les pays clients de l'avion de transport militaire A400M s'est conclue, vendredi 22 janvier à Berlin, sans résultat tangible. Un porte-parole a assuré lors d'une conférence de presse que les discussions avaient été "constructives" et qu'elles devaient reprendre "rapidement avec pour objectif de parvenir à une solution acceptable par tous avant la fin du mois de janvier". La prochaine réunion aura lieu mardi après-midi.
Le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Pierre Lellouch, a lui estimé au sortir d'une réunion à Berlin avec son homologue Werner Hoyer que "les poches des contribuables européens ne sont pas sans limite, il faut trouver un juste équilibre".
Possible baisse de commandes


Selon une information publiée jeudi soir par le site internet de La Tribune, EADS serait prêt à payer seulement 800 millions d'euros des surcoûts de l'avion sur une somme de 5,2 milliards d'euros au total. L'article avance que "EADS, qui a provisionné 2,4 milliards d'euros, veut obtenir un accord similaire à celui obtenu cet été avec la Grande-Bretagne, qui a accepté de payer 25% plus cher ses appareils mais avec une réduction du nombre d'appareils. [...] Le prix de l'A400M passerait ainsi de 105-110 millions d'euros à 140 millions. Ce qui laisse augurer d'une possible baisse de commandes de l'A400M par les pays clients".
Les pays concernés (Allemagne, France, Espagne, Royaume-Uni, Belgique, Luxembourg et Turquie) s'étaient déjà retrouvés à Londres il y a une semaine, afin de déterminer une position commune sur la question du surcoût du programme A400M. Airbus et sa maison-mère avaient fait savoir que leur absence à la table des négociations était alors regrettable. Le groupe d'aéronautique et de défense européen ne cesse de faire monter la pression en arguant que le programme représente un péril pour sa rentabilité et en appelant au nécessaire soutien financier des clients.
Berlin veut l'A400M, "mais pas à n'importe quel prix"


Le ministre allemand de la Défense Karl-Theodor zu Guttenberg, cité par l'hebdomadaire régional Bayernkurier à paraître samedi, a répété que son pays "veut l'A400M, mais pas à n'importe quel prix", soulignant que sa "capacité de compromis a des limites".
Le ministre français de la Défense Hervé Morin avait lui indiqué, lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue espagnole Carme Chacon Piqueras mercredi, qu'EADS "doit payer une part très significative des surcoûts".
Une étude du cabinet Pricewaterhouse-Coopers (PwC), demandée par sept pays du programme et dont le quotidien allemand Handelsblatt a publié mercredi des extraits, affirme que le constructeur a "considérablement sous-estimé en permanence les coûts effectifs du projet A400M", mais qu'il pourrait supporter seul et sans difficulté des coûts supplémentaires allant jusqu'à 7,6 milliards d'euros.

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Gémini
Colonel-Major
Colonel-Major


messages: 2093
Inscrit le: 09/12/2009
Localisation: Un peu partout!!!
Nationalité: France
Médailles de mérite:

MessageSujet: Re: Airbus A400M   Ven 22 Jan 2010 - 20:52

Bandes de vautours................!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages: 13434
Inscrit le: 07/09/2009
Localisation: Maroc
Nationalité: Maroc
Médailles de mérite:


MessageSujet: Re: Airbus A400M   Mer 27 Jan 2010 - 11:39

Citation :

Airbus A400M : une solution en vue pour le 4 février


INFO FIGARO
C’est lors du sommet franco-allemand du 4 février que Nicolas Sarkozy et Angela Merkel devraient annoncer un accord de principe sur le partage des surcoûts.
Les négociations entre EADS, maison mère d’Airbus, et les 7 états clients de l’avion de transport militaire A400M avancent bien. A ce jour, l’objectif est de parvenir à un compromis sur le partage des surcoûts ( 5,3 milliards d’euros qui s’ajoutent aux 2,4 milliards provisionnés par l’industriel et aux 3,6 milliards de risques futurs) du programme dans la perspective du sommet franco-allemand du 4 février. Cela, afin que Nicolas Sarkozy et Angela Merkel puissent annoncer un accord de principe. Le président français et la Chancelière apparaitraient ainsi comme les sauveurs du plus important programme militaire européen, damnant la politesse à leurs ministres de la Défense attendus à Istanbul les 4 et 5 février dans le cadre du sommet des pays membres de l’OTAN.
Une nouvelle réunion pourrait se tenir ce jeudi après celle de Berlin ce mardi 26 janvier. Entre les réunions officielles, les discussions vont bon train. «Il y a une double négociation: entre EADS et ses clients d’une part; entre les pays d’autre part», souligne un proche du dossier.
L’idée avancée en Allemagne d’apporter des garanties pour permettre à EADS de financer les surcoûts du programme ne règle pas le problème sur le fond puisque cette option conduirait le géant européen à s’endetter lourdement. «Ce n’est pas notre solution préférée», dit-on chez EADS. Selon plusieurs observateurs, la solution résiderait dans un «panachage» qui permettrait à chaque état de conclure un compromis en adéquation avec leur situation. L’Allemagne, premier client avec 60 appareils commandés, par exemple ne veut pas payer ses avions plus cher et est moins pressée que la France (55 avions) de prendre livraison de ses premiers A 400M car sa flotte de Transall est en meilleure forme et moins âgée que la Française. Les Anglais ont de leurs côté accepté, dès cet été, le principe d’une hausse de 25% des appareils.
La réunion est suspendue. Le ministre allemand de la Défense doit être auditionné mercredi par une commission du Parlement allemand.

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Cherokee
Lt-colonel
Lt-colonel


messages: 1320
Inscrit le: 25/11/2008
Localisation: un peu partout
Nationalité: Maroc
Médailles de mérite:


MessageSujet: Re: Airbus A400M   Jeu 4 Fév 2010 - 14:15

L'A400M, un "projet d'une importance stratégique", selon Merkel

Citation :
Le projet d'avion de transport militaire d'Airbus A400M est "d'une importance stratégique" et tout doit être fait pour arriver à une "solution", a déclaré jeudi la chancelière Angela Merkel, lors d'une conférence de presse commune à l'Élysée avec le président Nicolas Sarkozy

"En ce qui concerne l'A400M, les négociations doivent se poursuivre. Il s'agit d'un projet d'une importance stratégique. Tout doit être fait pour parvenir à une solution", a déclaré la chancelière à l'issue du Conseil des ministres franco-allemand à Paris au cours duquel ont été décidés 80 projets communs concrets, pour resserrer le couple franco-allemand.

Les représentants des pays partenaires de l'A400M négociaient une nouvelle fois à Berlin jeudi pour tenter de s'accorder sur un financement du surcoût du développement de cet avion. Y prennent part les secrétaires d'État à la Défense des pays clients - Allemagne, France, Espagne, Royaume-Uni, Belgique, Luxembourg, Turquie - et le constructeur de l'appareil, EADS. L'Allemagne est le plus gros client, avec 60 exemplaires commandés. Les sept pays ont commandé au total 180 appareils, pour un montant de 20 milliards d'euros, à Airbus, filiale du groupe d'aéronautique EADS. Ce dernier leur demande des financements supplémentaires, alors que le budget du programme, déjà très en retard, a explosé. Mais l'Allemagne notamment s'est montrée ces dernières semaines réticente à mettre la main à la poche, alors que la France semblait mieux disposée.

AFP
Revenir en haut Aller en bas
 

Airbus A400M

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant

 Sujets similaires

-
» AirBus A400M
» Airbus
» Encore des problèmes de moteurs pour l’A400M
» AIRBUS 2009
» L'Airbus peu fiable ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces ::  :: -