Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Piraterie au XXIéme siecle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Piraterie au XXIéme siecle   Sam 9 Avr 2011 - 6:04

Fremo a écrit:
Un marocain parmi le staff d'un navire battant le pavillon de Panama, capturé par les pirates somaliens :
Citation :

Panama-flagged ship seized off Somalia waters: EU Navy


MOGADISHU (Reuters) - Pirates have seized a Panama-flagged chemical tanker with a crew of 31 off the coast of Somalia, the European Union Naval Force for Somalia (EU Navfor) said on Thursday.
The anti-piracy taskforce EU Navfor said that the 24,105 tonne MV Hannibal II was taken while sailing to Suez from Malaysia ferrying vegetable oil.
"The master of the vessel reported that he had been attacked and boarded by pirates in an area some 860 nautical miles East of The Horn of Africa which is considerably closer to India than it is to Somalia," EU Navfor said in a statement.
The naval force said the ship's crew consisted of 23 Tunisians, four Filipinos, a Croat, a Georgian, a Russian and a Moroccan.
Somalia has lacked an effective central government for almost two decades and is awash with weapons. The chaos on land has allowed piracy to boom in the strategic waterways off its shores linking Europe to Asia and Africa.
Somali pirates are making tens of millions of dollars in ransoms from seizing ships, including tankers and dry bulkers, in the Indian Ocean and the Gulf of Aden, despite the efforts of foreign navies to clamp down on such attacks.
Last week, pirates said they received a record ransom of $9.5 million for the release of Samho Dream, a South Korean oil supertanker they hijacked in the Indian Ocean in early April this year.

Reuters
Ils sont enfin libérés ... notre Compatriote aussi cheers
Citation :

Le Guépratte porte assistance à un chimiquier tunisien récemment libéré


Mission accomplie pour le Guépratte : Le 22 mars 2011, l’équipe de protection embarquée (EPE) de la frégate légère furtive Guépratte a pu quitter l’équipage du chimiquier tunisien Hannibal II après avoir assuré sa sécurité jusqu’au port de Djibouti. Retrouver la vidé sur le site de l'EMA.

Pris en otage par les pirates le 11 novembre 2010 au large de la Somalie, le Hannibal II avait été libéré le 17 mars, avant d’être assisté et escorté par la frégate Guépratte jusqu’à l’IRTC.

Le Guépratte escortant le Hannibal II.


L’EPE du Guépratte avait alors pris le relais en autonome, directement sous commandement français, tandis que le bâtiment de combat français reprenait sa place dans le dispositif européen Atalante.

L'équipe de protection embarquée (EPE) du Guépratte à bord du Hannibal II.


Depuis le Hannibal II : le Guépratte n'est jamais loin !


Sous protection renforcée.


C’est à la suite d’une demande du gouvernement tunisien auprès de la France que le Guépratte s’était porté au secours du chimiquier quelques minutes à peine après sa libération. Une opération soigneusement préparée par l’équipage du Guépratte fortement mobilisé, alors en opération anti-piraterie en Océan indien. Une première vague avait aussitôt été héliportée afin de sécuriser le bâtiment de commerce et apporter d’éventuels premiers soins médicaux.

Le Panther doit pouvoir s'approcher au plus près du Hannibal II, en toute sécurité, avant de déposer l'équipe de sécurisation.


Premiers éléments de l'équipe de sécurisation arrivant sur le Hannibal II quelques instants après sa libération. Le Guépratte est encore au delà de l'horizon.


La corde lisse : le marin, retenu par ses seuls mains et pieds, glisse vers son objectif.


Quelques instants plus tard, l'hélicoptère Panther hélitreuille le médecin et l'infirmière du Guépratte pour d'éventuels premiers soins médicaux d'urgence.


Il s'agit déjà de la troisième rotation de l'hélicoptère embarqué de la frégate française.


Une deuxième équipe arrivait peu après pour fournir près de 200 kilos de vivres et d’eau potable, ainsi qu’un soutien technique pour remettre en état le navire fortement éprouvé par ses quatre mois aux mains des pirates. Le médecin et l'infirmière en profitent pour ne pas rester inactifs.

Un examen médical de l'ensemble de l'équipage est immédiatement mis en œuvre.


Transport de charges lourdes sous élingue, ou "vertrep", pour apporter nourriture et matériels indispensables.


Transfert de matériel sur le Hannibal II


Arrivé à proximité immédiate du bâtiment de commerce, le Guépratte peut envoyer l'équipe d'assistance par étraco (embarcation très rapide commandos)


Les machines sont examinées par un officier ingénieur avec le chef machine du Hannibal II


Echanges entre le capitaine du navire tunisien et des officiers du Guépratte


Les 30 marins tunisiens, marocain, russe, croate, philippin et géorgien ont pu confier aux marins du Guépratte leur émotion d’être enfin pris en charge par la marine française. Fortement éprouvés par leur détention, ils ont évoqué la violence de l’attaque initiale dont témoignent encore les traces de fusil automatique et de lance roquette.

Moments de détente entre gens de mer.


Impact de lance roquette RPG7 sur la passerelle du Hannibal II


Le Hannibal II sous escorte jusqu'à l'IRTC (couloir de transit international, particulièrement protégé par des bâtiments militaires)


Contraint de reprendre sa mission anti piraterie, le Guépratte devait donc laisser le Hannibal II sous la protection d'une équipe embarquée.

Le Guépratte doit finalement partir, mais l'équipe de protection veille.


Quelques jours plus tard, la frégate retrouvera le Hannibal II à Djibouti pour une escale simultanée.


JdB

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Piraterie au XXIéme siecle   Lun 9 Mai 2011 - 2:08

Citation :
Piraterie : Un nouveau système de suivi des navires au large de la Somalie
L'Agence européenne de sécurité maritime et l'EU-Navfor, la force européenne de lutte contre la piraterie en Somalie, ont développé Marsurv, un nouvel outil de suivi des navires en transit au large de la corne de l'Afrique. Ce nouveau système va permettre de réunir de nombreuses sources d'informations sur les navires croisant dans la zone : l'enregistrement au MSCHOA (le centre de sécurité de l'EU-Navfor), le rapport à l'UKTMO effectué par les navires entrant dans le corridor sécurisé du golfe d'Aden (Internationally Recommended Transit Corridor - IRTC), ainsi que toutes les données relatives à la position (LRIT pour le suivi à longue distance et AIS pour la portée radar). Ce croisement d'information va pouvoir être effectué en temps réel et reporté sur une carte électronique. Marsurv devrait donc permettre à l'EU-Navfor de pouvoir mieux évaluer le trafic maritime dans la zone et, en cas d'incident, il sera beaucoup plus facile d'informer les navires de l'imminence d'un risque d'attaque pirate.
L'EU-Navfor souhaiterait désormais que l'ensemble des états du pavillon lui permette d'accéder aux données LRIT de leurs navires. Actuellement seuls 66 pays fournissent ces données, pourtant fondamentales pour suivre la position des navires en haute mer.

M&M

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Piraterie au XXIéme siecle   Ven 3 Juin 2011 - 6:26

Citation :

L’US Navy fait appel aux fanas de jeux vidéo pour une aide stratégique


L’US Navy se tourne vers les fanas de jeux vidéo pour pister et lutter contre la piraterie. Massively Multiplayer Online War Game Leveraging the Internet, ou MMOWGLI, est un site interactif où les joueurs obtiennent des points en proposant des idées et les soumettant au vote des autres joueurs.

Dans le monde virtuel du jeu en ligne, les joueurs peuvent acquérir des compétences qui leur permettent de s’attaquer à des dragons cracheurs de feu, créer des civilisations élaborées et détruire des armées de zombies affamés. Et si vous transposiez ces compétences de jeu dans les tactiques du monde réel, et luttiez contre la piraterie des temps modernes ?
C’est l’idée qui se trouve derrière le jeu de guerre en ligne lancé par l’US Navy. Le jeu propose des scénarios, comme des pirates qui retiennent des otages au large de l’Afrique, les relations chino-américaines qui sont parvenues à un point de rupture...
N’importe qui peut participer au jeu, proposer des suggestions et voter pour ou contre les idées des autres joueurs. Chaque semaine, les idées ayant recueilli le moins de vote sont éliminées. A la fin du jeu, les idées les meilleurs et les plus populaires seront en tête et tous les joueurs pourront voir les idées gagnantes. Le prix à gagner ? Les vainqueurs recevront au final le prestige de savoir que leur idée pourrait être utilisée par la Navy pour lutter contre la piraterie du monde réel.

PBS

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3321
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Piraterie au XXIéme siecle   Mar 5 Juil 2011 - 22:31

http://tempsreel.nouvelobs.com/WebDocu_Piraterie/index.html

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Piraterie au XXIéme siecle   Lun 18 Juil 2011 - 9:04

Citation :

Piraterie: un pétrolier des EAU détourné


18/07/2011 |

Un pétrolier des Emirats Arabes Unis, le Jubba 20, qui était à pleine charge, a été pris d'assaut par des pirates samedi dans le nord de l'Océan indien, a annoncé aujourd'hui la force navale européenne antipiraterie Atalante.

"En fin de matinée du 16 juillet, les propriétaires ont rapporté que le Jubba 20, un pétrolier à pleine charge, a été piraté dans le nord de l'Océan indien sur son trajet habituel entre les Emirats et le port de Berbera, en Somalie", a indiqué le quartier général d'Atalante dans un communiqué.

Dimanche matin, "le navire a été localisé par un avion patrouilleur à 100 miles marins au nord-ouest de l'île de Socotra (Yémen), faisant route vers le nord de la côte somalienne", ajoute le communiqué.

Peu d'informations sont disponibles jusqu'à présent, mais "il a été rapporté que neuf présumés pirates somaliens sont à bord du Jubba 20", précise Atalante.

16 personnnes à bord

Le Jubba 20 est un pétrolier de petite taille (4.831 tonnes), doté d'un équipage de 16 marins (un Sri Lankais, cinq Indiens, trois Bangladais, un Soudanais, un Birman, un Kenyan et quatre Somaliens), précise Atalante, qui ajoute ne pas disposer d'informations sur la situation actuelle de l'équipage.

Les actes de piraterie sur les mers du monde sont en forte hausse et les pirates, armés jusqu'aux dents, se montrent de plus en plus audacieux et violents, indiquait jeudi un rapport du Bureau international maritime (BIM).

Sur les six premiers mois de l'année, les bandits des mers ont mené 266 attaques dans le monde, contre 196 un an plus tôt, précise ce rapport.

A eux seuls, les pirates somaliens ont réalisé 60% de ces attaques. Fin juin, ils contrôlaient toujours 20 navires et détenaient 420 otages, réclamant des millions de dollars en échange de leur libération, ajoute le Centre de suivi de la piraterie du BIM.

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 13/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Piraterie au XXIéme siecle   Dim 11 Sep 2011 - 7:06

Citation :
Un batiment amphibie espagnol de l’opération Atalante libère un otage du voilier Tribal Kat
11 septembre 2011


Des moyens de l’opération européenne Atalante ont intercepté et abordé le 10 septembre un skiff qui aurait participé à la capture par des pirates du catamaran français Tribal Kat. Seul un membre de l’équipage a été retrouvé sain et sauf.

Le catamaran français Tribal Kat avait été localisé le 8 septembre par la frégate allemande Bayern, qui répondait à un appel de détresse du voilier — ce dernier se trouvait au large du Yémen. A ce moment, et à la suite d’une inspection du voilier, l’équipage n’avait pas été retrouvé.
Le 10 septembre, le bâtiment amphibie espagnol Galicia, soutenu par la frégate française Surcouf, a localisé et rattrapé le skiff. Le Galicia a alors forcé le skiff à s’arrêter. Un des membres d’équipage du catamaran a été retrouvé sain et sauf et tous les présumés pirates ont été arrêtés. L’autre membre d’équipage du voilier aurait été tué lorsque les présumés pirates ont abordé le catamaran.
Le skiff a ensuite été coulé, toutes les personnes présentes à bord avaient été auparavant transférées par une équipe de visite sur le Galicia. Tous resteront à bord de la frégate espagnole pendant que l’enquête continue, pour déterminer les faits.
Au cours de cette opération, l’otage n’a pas été blessé. Aucun pirate présumé n’a été blessé.

RÉFÉRENCE :
Etat-major Atalante
http://www.corlobe.tk/article25761.html

Citation :
Le corps du skipper du Tribal Kat a été jeté à la mer
11 septembre 2011


Une citoyenne française a été libérée par l’équipage d’un bâtiment amphibie espagnol participant à l’opération européenne Atalante. Elle a confirmé que le corps de son mari avait été jeté à la mer.

Un communiqué du ministère espagnol de la défense, publié samedi 10 septembre, rend compte de la libération de l’otage française, au large des côtes de Somalie.
La citoyenne française était retenue en otage depuis jeudi, quand le catamaran à bord duquel elle et son mari voyageaient, le Tribal Kat, a été capturé par des pirates. Son marin a été assassiné ce même jour.
L’intervention du Galicia n’a pas seulement permis de libérer l’otage, mais aussi de capturer les 7 pirates qui la retenaient.
L’opération a été supervisée et autorisée par le commandement de l’opération européenne de lutte contre la piraterie Atalante, dont fait partie le bâtiment amphibie espagnol.
Le ministère espagnol de la défense explique dans son communiqué que le Galicia a repéré un skiff soupçonné d’avoir des pirates à son bord, alors que le bâtiment espagnol surveillait la côte somalienne.
L’embarcation des pirates n’a pas obéi à l’ordre de stopper et le commandant espagnol a donné l’ordre de tirer sur son avant. C’est alors que les pirates ont montré leur otage, une femme.
Le commandement de l’opération Atalante a ordonné de tirer sur le moteur de l’embarcation, puis de lancer une opération pour l’intercepter. Un hélicoptère et une équipe de visite ont pu détruire le moteur du skiff.
Les pirates ont ouvert le feu contre les militaires espagnoles et, au cours de l’échange de tir, l’embarcation des pirates a coulé, mais l’équipe de visite a réussi à secourir l’otage française, qui ensuite confirmé que le corps de son mari avait été jeté jeudi dernier à la mer.
Une fois que l’ex-otage a été mise en sécurité, les 7 pirates ont été arrêtés par les troupes espagnoles.
La ministre espagnole de la défense a informé son homologue français, Gérard Longuet, et le président du gouvernement espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero, a fait de même avec le président français, Nicolas Sarkozy.

RÉFÉRENCE :
La Información (Espagne)
http://www.corlobe.tk/article25776.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Piraterie au XXIéme siecle   Jeu 29 Sep 2011 - 7:36

Citation :

Les armées du Bénin et du Nigeria s'allient contre la piraterie en mer



COTONOU - Le Bénin et le Nigeria ont mené mercredi leur première patrouille maritime conjointe pour faire face à la piraterie en hausse dans le Golfe de Guinée, a constaté un journaliste de l'AFP.

A la base navale de Cotonou, la capitale économique béninoise, une centaine d'hommes des deux voisins ouest-africains ont embarqué sur trois patrouilleurs et quatre vedettes d'attaque appartenant à l'armée nigériane.

L'initiative baptisée opération prospérité doit durer six mois, le temps que le Bénin se dote de moyens propres pour surveiller ses eaux, a indiqué une source à la marine béninoise. L'opération bénéficie notamment d'un navire de soutien doté d'un radar et d'un hélicoptère de repérage.

Les attaques en mer sont plus récentes au Bénin qu'au Nigeria, premier producteur africain de brut dont les eaux sont jugées dangereuses depuis des années.

Selon le Bureau maritime international, la zone pourrait devenir un nouveau point chaud de la piraterie. Depuis le début de l'année 19 actes de piraterie ont été dénombrés au large du Bénin contre aucun l'année dernière.

Ces attaques visent le plus souvent la cargaison des tankers dans cette région riche en pétrole.

Les patrouilles conjointes n'ont pas pour mission première d'arrêter les pirates mais de les empêcher d'attaquer les navires, a indiqué à l'AFP le chef d'état major des forces navales béninoises, le capitaine de frégate Maxime Ahoyo.

Pour le contre-amiral nigérian Bola Ajibade, chargé des opérations, il s'agit de sécuriser par tous les moyens l'environnement maritime.

Face à la multiplication des attaques en mer, le Bénin a commandé deux avions de patrouille maritime, selon le capitaine Ahoyo et une source à la marine béninoise a indiqué sous couvert d'anonymat que le pays attendait également trois patrouilleurs, dont le premier doit être livré en janvier 2012.

Il est en outre prévu que soit créé un centre de surveillance radar à Grand-Popo (sud-ouest), proche de la frontière togolaise.

Selon le capitaine Ahoyo, ce nouveau centre viendra corriger les limites du radar installé à Cotonou (sud-est, proche de la frontière nigériane, ndlr) et qui ne permettait pas de couvrir toute la côte béninoise.

Le Bénin craint que la piraterie ait un impact sur son économie, a indiqué à l'AFP une source à la présidence.

A cette allure, si rien n'est fait, les propriétaires des navires vont boycotter le port de Cotonou qui représente 90% des échanges avec l'étranger. C'est ce qui justifie cette détermination du chef de l'Etat, à sécuriser les côtes béninoises, a estimé cette source ayant requis l'anonymat.

Mi-septembre, un navire battant pavillon chypriote a été abordé et détourné par des pirates au large du Bénin. Sa libération, avec ses 23 membres d'équipage dont cinq espagnols, a été annoncée samedi.

http://www.romandie.com/news/n/_Les_armees_du_Benin_et_du_Nigeria_s_allient_contre_la_piraterie_en_mer280920112009.asp

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3321
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Piraterie au XXIéme siecle   Ven 6 Avr 2012 - 20:34

Piraterie : des "contractors" tirent sur des pirates somaliens

http://www.liveleak.com/view?i=5e2_1333668975

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
yassine1985
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2948
Inscrit le : 11/11/2010
Localisation : Marrakech
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Piraterie au XXIéme siecle   Mar 29 Jan 2013 - 16:13


_________________
."قال الرسول صلى الله عليه وسلم : "أيما امرأة استعطرت فمرّت بقوم ليجدوا ريحها فهي زانية
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Piraterie au XXIéme siecle   Mer 27 Fév 2013 - 12:06

Citation :
Nigeria : Six otages relâchés par les pirates

crédits : SAFETY4SEA
Les six marins enlevés le 17 février dernier à bord du navire de ravitaillement Armada Tuah 101 au large des côtes nigérianes ont été libérés dans la soirée d'hier par leurs ravisseurs. Selon des sources policières locales, aucune rançon n'aurait été versée. Les marins libérés sont de nationalités ukrainienne, indienne et russe. Ils ont été relâchés près du terminal pétrolier de Port Harcourt après que, toujours selon la police locale, les forces de sécurité nigériane se soient lancées à leur recherche. Une rançon d'un million d'euros avait été demandée il y a quelques jours.
meretmarine

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Piraterie au XXIéme siecle   Aujourd'hui à 11:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Piraterie au XXIéme siecle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Ville de Rouen
» L'armée Normande !
» Le féminisme
» Les Normands à Montréal.
» Onze siècles de Normandie et de Normands.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: