Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Régionalisation avancée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Sam 8 Nov 2008 - 21:17

non celui dont je parle toons est delaissé on peut le voir sur certains trajets de la route,ou les travaux ont stoppé a l´independance,je sais de quoi tu parle...entre khenifra et midelt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Sam 8 Nov 2008 - 21:35

sans oublier le tunnel allant de ouazzazate a marrakech,il existe sur une longueur de 50 km,pourquoi on ne le termine pas?

les anciens se souviennent des controleurs civils qui delivraient des papiers immediatement sans dire "rje3, ara tedwira", le medecin francais sauvait des vies et repartait chez lui en metropole pas plus riche que quand il est arrivé,l'institutrice francaise apprenait la langue de son pays dans la montagne ,elle etait la femme du controleur civil, un capitaine ou un medecin, le tout benevolement pour l'amour du prochain,lyautey royaliste voulait faire du maroc un pays avantgardiste,exemple entre autre le port de casablanca,aucun pays africain n'avait son egal a l'epoque

le chemin de fer, les pistes que la legion etrangere a tracer,le tunnel qui porte son nom entre rich et errachidia, le barrage bine el ouidane qui reste encore le plus grand du pays, les 3/4 des aeroports excistants,on ne compte plus les maladies et epidemies eradiquées par la france, les tribus de pacifiées qui faisaient la loi dans la montagne qui massacraients et pillaient les recoltes de la tribu voisine,le patron francais qui paiait en temps et en heure ses ouvriers,les francais qui prenaient parti des nationalistes , les francais qui ont former l'elite politique et militaire du pays, tjr ceux la qui nous ont donner la premiere femme arabe aviatrice(touria chaoui) et la plus jeune au monde...
Revenir en haut Aller en bas
gigg00
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2112
Inscrit le : 18/06/2008
Localisation : Kenitra-Venise
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Régionalisation.   Sam 8 Nov 2008 - 23:44

oui je sais tous ca, j'ai fait la mission francaise a balzac a kenitra meme celle qui m'a mis au monde etait une francaise, suis meme des rares marocains qui n'as pas "gelba" au bras parceque un medecin juif francais me l'a fait par endeveneuse..moi aussi j'ai une certaine nostalgie de ces temps la ou chez moi sont reste bcp de francais meme apres l'inependance a former l'elite du pays, je vous rapelle que kenitra porte le nom de "port lyaute" avec sa fameuse catedrale au centre transforme recemnent au bank al maghrib.
donc bien venu a cette regionalisation pousse pourvu qu'on eradique les 2gros mal du pays: la corruption e la mal-administration. AMIN.
Revenir en haut Aller en bas
tomcat
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 682
Inscrit le : 16/04/2008
Localisation : far-maroc.forumpro.fr
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Sam 8 Nov 2008 - 23:50

c'est une grave erreur de fonder un regionalisation en disant bon les soussi on vas les mettre la, les amazighes ici, les arabes la ba ...........
plus grave encore de penser qu'a fes il n y a que des bennani ou je sais pas quoi, au maroc tu trouve de tout un peu partout et c'est ça le grand avantage si non oula affraid
moi je pense que le mieux c'est d'essayer surtout de creer des regions qui soient le plus egaux possible en terme de moyens financiers humains et instutitionnels. apres laissons la concurence faire son travail (comme a casa apres la creation de plusieurs communes)
pour l'education l'amazigh doit etre enseigner partout au maroc a un fassi a un arabe comme a un amazighe (ceux qui ne veullent pas n'ont qu'a rester chez eux) sinon un amazighe te dira moi aussi je ne veux pas apprendre l'arabe. et pour la question de l'amazigh il n y a qu'une seul langue (chel7a rifia soussia c'est des dialectes comme si tu dis tanjaouia, casaouia fassia) il y a qu'une seul academie amazigh au maroc comme en algerie qui se charge de la LANGUE amazigh
moi je suis fassi et le jour ou j y rtounerai inchaellah j'apprendrai a mes goss l'amazigh parce que c'est ça etre marocain
il faut apprendre au peuple de se considerer comme marocain rien d'autre pas de le deviser chacun dans son coin
Revenir en haut Aller en bas
Red Star
sergent
sergent
avatar

messages : 207
Inscrit le : 25/05/2007
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 9 Nov 2008 - 0:24

le modele suisse pour moi est le top chaque canton a sa propre législation et son propre systeme éducatif ainsi que que la cohabitation qui existe entre les 4 régions linguistique du pays.

je préfère qu'on crée notre propre systeme de régionalisation qui prend en compte la spécificité du Maroc en s'inspirant des autres pays.
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 9 Nov 2008 - 4:25

100% d'accord avec Tomcat. Il ne faut pas oublier que le risque de balkanisation demeure réel chez nous. C'est triste, mais c'est comme ça. Il y a encore des imbéciles qui disent "chelh" avec une connotation péjorative, d'autres non moins idiots, qui pensent que les amazighs sont réprimés par les arabes, vont demander le soutien des ex-colonisateurs espagnols (pas les français considérés comme pro-maghzen) ou des américains. Le fait qu'espagnols et américains leur ont tendu l'oreille me fout la frousse Suspect Je crains des "messmar jha" mis en reserve, des facteurs de subversion dans un Maroc debarassé de l'affaire du sahara. Le hic, c'est qu'il y a une part de verité dans ce qu'avance les militants de l'amazighité
Malgrés l'ouverture d'un sujet sur les "1200 ans d'histoire du Maroc" et ma passion de l'histoire, je refuse d'enteriner cette grave erreur historique. Le Maroc a bien plus que 1200 ans. La quasi-inexistence d'une recherche archeologique digne de ce nom n'arrange rien malheureusement.
Il y a 1200 ans est arrivé au Maroc Moulay Driss, fuyant la repression abbasside, et a fondé le premier Etat marocain musulman,
Que fait-on de l'histoire de nos ancêtres, les Gétules, des rois berberes qui ont apporté leur soutien à Rome dans sa guerre contre Carthage, avant de subir l'expansion de l'empire romain ? Que fait-on de la resistance héroïque de nos ancêtre à cet envahisseur romain, qui a dû aux derniers moments de sa présence au Maroc se contenter d'un triangle qui va de Sala Colonia (Chellah à Rabat) à Tingis et Volubilis ? C'est des romains que les français tiennent la notion de Maroc utile. A la fin, les romains ont fini par tout abandonner sans que personne ne sache vraiment pourquoi. Ce qui est certain, c'est que nos ancêtres leur ont mené la vie dure et les Romains n'ont jamais vraiment pu "pacifier" totalement le Maroc ni romaniser tous les berberes. Ils ont de même resisté aux Wisigoths et aux Vandales, tribus germaniques barabres qui n'ont jamais pu contrôler le pays, et par la suite aux byzantins, qui ont essayé de recupérer les anciennes colonies romaines à leur profit. Que fait-on de ce grand roi berebere que fût Juba2, plus connu comme inventeur d'un médicament cité dans les ouvrages de médecine grecques que comme roi. On disait de lui qu'il était le roi le plus érudit de son époque. Son épouse, Séléné, n'est autre que la fille de Cléopatre, derniere reine d'Egypte et du Général romain Marc Antoine. C'est profondément injuste que d'ignorer tout ce pan de notre histoire Crying or Very sad
Paralellement, fait unique dans les annales de l'histoire, ce sont les dynasties berberes, almoravides et almohades, qui ont généralisé l'enseignement de l'arabe au Maroc ! Mieux encore, il est cité dans des chroniques que des princes idrissides cherchant l'appui des omeyades d'andalousie contre les fatimides d'Ifriqia (actuelle Tunisie) qui occupaient le Maroc ne savaient pas parler arabe ! Ils ne parlaient que le berbere et ont dû recourir à un traducteur !
Ce pays a le don d'integrer tous ceux qui y viennent. On oublie d'ailleurs souvent un autre apport ethnique au "melting pot" marocain, les noirs venus d'Afrique subsaharienne. Ce n'est pas parce qu'ils sont venus comme esclaves que l'on doit les ignorer.
Une régionalistion sur une base ethnique est porteuse de graves dangers, tant qu'il y aura des imbéciles racistes quel que soit leurs appartenances ethniques. On devrait tous connaître un minimum d'amazigh pour garder vivante cette langue et en faire le bien commun de tous les marocains. On a besoin d'un amazigh standardisé, sinon comment s'en tirer avec 47 dialectes, en fait des variantes qui se ressemblent pas mal.
Quand au modéle Suisse, il est inapplicable au Maroc. La Confédération helvétique est née de l'alliance entre trois cantons auxquels se sont joints par la suite les autres cantons, sans jamais créer un Etat centralisé. Ils n'ont jamais eu de monarchie et ont une culture politique unique dans le monde. La démocratie semi-directe telle que pratiquée dans ce pays est pour l'instant inimaginable chez nous et même dans pas mal de pays d'Europe. Ils n'ont même pas de chef d'Etat, mais 7 ministres pour 7 ans qui prennent ce titre à tour de rôle ! Je crois qu'il faut faire comme l'a si bien dit SM le Roi; chercher notre propre modele de regionalisation.
Revenir en haut Aller en bas
TooNs
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 981
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : Lebhira, Medina de Rabat
Nationalité : maroc-espagne

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 9 Nov 2008 - 7:44

Donc vous voulez des régions basees sur le rien-du-tout? Un découpage á la Basri? Plutot en rester lá ou on en est mntnt!
Sinon, on peut aussi prendre en compte un découpage "historique": L'historiquement connu comme Blad-El-Makhzen en entité centrale, le reste en autonome... mais ceci ne servira qu'á creuser l'ecart entre le "Maroc Utile" et le reste!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 9 Nov 2008 - 8:48

haliluja samy
quand je lit tes interventions me reste plus rien a dire...a part:tu crois vraiment que le makhzen istiqlalien panarabiste voudrait vraiment ensaigner l´histoire d maroc judeo-berbere?
elle est vraiment belle cette 1200 ans..
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 9 Nov 2008 - 18:12

TooNs a écrit:
Donc vous voulez des régions basees sur le rien-du-tout? Un découpage á la Basri?
Avant de partir, les français se préparaient à organiser les premiéres élections communales au Maroc, ce que malheureusement peu de gens savent. Pour procéder au découpage, ils se sont appuyés sur des citéres essentiellement socio-économiques. Le centre de gravité de chaque commune devait être soit un souk hebdomadaire, soit un puit collectif (!) ou toute autre activité économique concernant l'ensemble des habitants de cette commune. On garde le principe et on l'élargit à la région.
Comme l'a si bien dit Tomcat, on peut trouver maintenant des marocains de différentes origines à travers tout le pays et les mariages "mixtes" sont tout à fait entrés dans les moeurs. L'identité marocaine est entrain de prendre gentiment le dessus sur l'origine ethnique. Qui sait aujourd'hui que les "françois" parlaient différents dialectes, breton, corse, occitan, etc. Le français n'était parlé que dans l'Île de France, Paris et sa région quoi. Maintenant, les français n'invoquent leurs régions d'origine que pour vanter la cuisine ou le vin du terroir. Les régions sont devenus des labels, c'est à dire des marques commerciales. A peine a t-on commencé chez nous à labeliser le 'tapis bzioui', le vin de Meknes (les caves de Zniber) et quelques autres produits artisanaux. C'est une soure de profits à exploiter à fond et qui profiterait directement aux régions. Il existe d'autres creneaux pour faire de chaque région une entité économique
Le souci principal de tous les marocains est un meilleur niveau de vie. Il faut tout simplement donner aux gens ce qu'ils veulent.
Le découpage Basri était motivé par l'affaiblissement des partis d'opposition. Rien d'économique dans sa démarche. Ce n'est pas une reference à prendre pour le nouveau processus de regionalisation.
Tu me fais rougir Yakousa Embarassed Non, jamais les panarabistes bornés de l'Istiqlal n'admettront que les berberes ont méprisé les conquérants arabes à leur arrivée, pour la simple raison qu'ils étaient plus civilisé qu'eux. Le Maghreb n'est pas un desert comme l'Arabie, agriculture et artisanat y étaient beaucoup plus developpé, les berberes y vivaient mieux que les arabes dans leur desert et n'avaient pas besoin de s'entretuer tout le temps entre pour survivre. Outre l'influence civilisatrice romaine dont les berberes ont quand même profité. Le grand penseur chretien Saint Augustin, théoricien de la "Noosphére" ou sphere des connaissances, est un berbere de Constantine. L'emereur romain Septime Severe était aussi berbere
Ibn Khaldoun se moquait des arabes en disant que seuls des bergers auraient pu choisir le site de Kaïraouan pour bâtir leur capitale en Ifriqia, l'emplacement étant impropre à l'ariculture. Selon la légende, il a fallu 7 campagnes militaires aux arabo-musulmans pour imposer l'Islam au Maroc. Chaque fois que les arabes venaient, les berberes entraient dans l'Islam, chaque fois que les arabes repartaient, les berberes revenaient à leurs anciennes croyances tongue La 7éme fois, les arabes ont installé une garnison sur place pour surveiller les berberes Twisted Evil Cétait la premiere fois que les berberes affrontaient un envahisseur venant du desert. Avant, c'était de la mer que debarquaient les conquérants et c'était dans le desert que les berberes se refugiaient et delà ils harcelaient les occupants.
Si l'Islam a pris au Maghreb, c'est du fait de son égalitarisme, pas de difference entre arabe et non-arabe sauf par la foi. Les berberes se sont appropriés l'Islam pour fonder une nouvelle identité et s'émanciper. Ca a parfaitement reussi. Jamais ils n'ont pu briller et même s'imposer comme un empire que sous les dynasties musulmanes almoravides et almohades. Le christiannisme a totalement disparu parcequ'identifié au colonisateur romain. Certains "amazighistes" qui se font maintenant chretiens, juste pour marquer leur opposition aux arabes, font honte à leurs ancêtres.
On devrait réaliser une enquête génétique sur des echantillons représentatifs des différentes régions du Maroc. Les surprises qu'on va avoir pale En fait, personne n'est vraiment ce qu'il croit être. Quand les Japonais s'y sont essayés, eux qui se croyaient superieurs aux coréens et aux chinois, ils finirent par découvrir que la majorité d'entre eux descendaient de ces mêmes coréens et chinois tongue Au Maroc, le nombre de berberes qui se croient arabes, d'arabes qui se croient berberes, de berberes qui se croient hebreux, le sang noir, européen et autres qui coulent dans nos veines, le degré si poussé de metissage, on finira par se contenter de dire de nous mêmes que nous sommes tout simplement des...Marocains lol!
Revenir en haut Aller en bas
TooNs
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 981
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : Lebhira, Medina de Rabat
Nationalité : maroc-espagne

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 9 Nov 2008 - 18:24

Arretez de nous sortir le modele francais, c'est un modele foireux, jacobin, axe autour d'un seul centre (Paris) et dont les consequences ont été la destruction des cultures régionales (c'est pour ca que le francais ne te parle pas de sa region d'origine, parce qu'il n'a pas de culture regionale, et desolé mais qlil el-assel houa li ma kayrdachi bih, et moi je tiens á ma culture et a mon histoire comme je tiens a ma nation)
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 9 Nov 2008 - 19:56

Pas le modele français, mais l'idée qu'ont eu les français qui administraient le Maroc à l'époque. L'architecture des bâtiments officiels construits par les français à Casa n'a pas d'équivalent en France. Les français installés au Maroc, loin de la metropole et de ses contraintes, ont testé pas mal d'idées nouvelles chez nous. De toute maniere, c'est le principe de centres de gravité économiques pour la constitution d'entité régionales qui est interessant, tout le reste, ce serait à nous de le concevoir.
C'est l'occasion rêvée d'impliquer nos chercheurs dans ce grand chantier.
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division
avatar

messages : 6961
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 9 Nov 2008 - 21:31

Tres chere famille marocaine ,j'ai bien pense ce week end au sujet de la regionalisation marocaine.Au lieu de partager le pays en region ethnique et creer des problemes au future .Il vaudra mieux regionaliser le pays au point de vue Management,facilitation,Industrie etccc.En ce qui concerne la langue sans dicussion cela sera l'amazigh et l'arabe.Au sujet de l'histoire du Maroc c'est L'hrira,il faut la recrire et apporter des gens qui n'appartiennent pas au makhzen,des historiens de bonne foie pas de mauvaise foie.Celui qui a foutu en l'air le Maroc c'est celui qui a falsifie l'histoire marocaine dans les anales d'histoires au Maroc,et la vous savez tous ce qui c'est passe,alors que le Maroc a une culture et une histoire unique qui lui appartient et croyez moi elle est tres riche et belle.Soyons analyste et apportons dans ce debat des idees pragmatiques.SVP pas d'insultes.Montrons au monde qu'on est au dela de l'arrogance.Merci et courage.N'oubliez surtout pas dans notre histoire l'histoire juif au maroc elle est ancree en nous qu'on le veuille ous pas.
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6222
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Lun 10 Nov 2008 - 16:21

Citation :
Discours royal: Un modèle marocain pour la régionalisation

· Une commission pour définir les grandes lignes

· Une charte et de nouvelles provinces et préfectures

Après les élections communales, place à la régionalisation. Le discours royal prononcé à l’occasion du 33e anniversaire de la Marche Verte a l’étoffe, à la fois, d’une résolution diplomatique et d’un argumentaire juridique. L’actualité retiendra également trois événements. Il y a d’abord la constitution prochaine d’une «commission consultative pluridisciplinaire» pour proposer un modèle marocain de régionalisation. Ses membres devraient notamment avoir une carrure universitaire, politique… notoire.
Parallèlement, le gouvernement devra plancher sur une charte nationale de la déconcentration. La fin d’un «centralisme figé» devra se concrétiser par un «transfert de compétences» aux services externes des régions. D’où d’ailleurs l’idée d’accorder une plus grande marge de manœuvre aux walis et aux gouverneurs. Quoi qu’il en soit, le gouvernement devra aussi proposer «la création de nouvelles préfectures et provinces». Les prétendants ne manquent pas. Sidi Ifni, qui dépend de la région de Souss-Massa-Drâa, réclame un statut provincial au lieu d’un statut municipal. Cette revendication figure d’ailleurs dans son plan d’urgence de développement présenté en septembre dernier au ministère de l’Intérieur notamment. Et qui a été élaboré par l’élite politique, associative et professionnelle de la petite ville du Sud, juste après les événements l’ayant secoué en juin dernier.
La régionalisation revient donc au-devant de la scène. Déjà la constitution de 1996 lui a conféré -à l’instar des communes, provinces et préfectures- le statut de collectivité locale. Puis vint le découpage régional de 1997 où le critère sécuritaire a primé. Depuis cette date, la carte administrative a «enfanté» 16 régions, 42 provinces et 26 préfectures.


20 régions


Le premier découpage -fondé sur les reliefs- a été initié par un géographe du protectorat, Jean Célérier. En soixante ans, le Maroc a doublé le nombre de ses régions. «Le territoire a évolué plus rapidement que la vision politique», selon Abdelkader Kaioua, universitaire et inspecteur régional au ministère de l’Habitat et de l’Aménagement.
Il a contribué à un ouvrage collectif «Maroc: régions, pays et territoires». Ses auteurs proposent de passer à 20 régions en axant le découpage sur un «modèle centre-périphérie» à l’image d’un gradin d’amphithéâtre. Son moteur serait le corridor urbain atlantique qui s’étend de Kénitra à Settat et en passant par le Grand Casablanca. Une région comme Fès-Meknès deviendra une antenne de transmission de croissance vers des zones éloignées du littoral et moins dynamiques économiquement… C’est là «l’intérêt des espaces métropolitains où fonctionnalité et complémentarité se conjuguent», commente Kaioua. Dans cette équation régionale, la finance locale a son mot à dire. Ces textes sont obsolètes, pour la plupart, et éparpillés. Le professeur Mohammed Harakat -également président du Global Governance Center- insiste sur la réforme du budget des collectivités locales. Celui-ci a «une structure de consommation et non pas d’investissement». Près de 80% des dotations sont englouties par les dettes et les salaires. La réforme, tout en allégeant le rôle de la tutelle, «devrait mieux préciser les critères d’affectation de la TVA», poursuit-il. A cela s’ajoute qu’il n’y a pas de visibilité sur la gestion du patrimoine communal. Elle est due en partie à «l’inexistence d’un inventaire précis». Il y a aussi des passifs à régler: le dernier Plan de développement interne des collectivités locales remonte à 2004.
La commune est l’atome de la région: les problèmes de bonne gouvernance s’amplifient à plus grande échelle. Le projet de loi 17-08 modifiant la Charte communale de 2002 tente de combler les lacunes. Selon l’un de ses artisans, le professeur Hassan Ouazzani Chahdi, «la loi exige qu’un président de commune ait au moins le certificat primaire». Et n’exige donc pas d’aptitudes managériales pour gérer la commune. Raison pour laquelle le projet de loi qui a été adopté jeudi dernier par la Chambre des représentants a «renforcé le rôle du secrétariat général de la commune et le pouvoir exécutif du conseil régional». Les futurs SG communaux seront des lauréats de l’école des cadres et ne dépendront pas des élections. Quant au président du conseil régional, il deviendra le représentant légal devant la justice.
Le débat national qui s’engagera sur l’Acte II de la régionalisation a d’autres ramifications. Elle est non seulement une formule de gestion spatiale et administrative mais aussi une déclinaison géostratégique. Car il va bien falloir sortir le dossier du Sahara «de l’impasse», selon les termes du Souverain. D’abord parce que les négociations de Manhasset sont au point mort, alors même qu’un 5e round se profile. Alger engage sa responsabilité diplomatique dans ce blocage qui dure depuis plus de 30 ans. Tout en torpillant l’initiative marocaine de Plan d’autonomie - présenté le 11 avril 2007 à l’ONU – l’Algérie n’a pas fait de contre-proposition «réaliste», «applicable» et «consensuelle». Des termes qui ont par contre marqués la dernière résolution 1813 du Conseil de sécurité, mentionnée par le discours royal. Le dossier du Sahara a également des répercussions sur le Maghreb: fermeture des frontières depuis 1994, balkanisation, faiblesse des échanges…
Le discours de Marrakech se démarque: c’est «la première fois que le Souverain nomme expressément l’Algérie et non plus le voisin», précise le colonel Mohammed Boughdadi. Ce haut gradé a passé plus d’un quart de siècle dans les provinces du Sud. Une expérience qu’il a cristallisée en six ouvrages consacrés au Sahara.
Par ailleurs, le discours royal coïncide avec deux grosses actualités: la nomination de 26 nouveaux ambassadeurs, notamment à l’ONU et l’obtention du statut avancé auprès de l’Union européenne. Il ne faut pas, non plus, oublier que l’Union pour la Méditerranée passe par un apurement des différends, dont le 1er sommet s’est tenu les 3 et 4 novembre à Marseille. L’Acte II de la régionalisation serait-il une suite logique de ces rebondissements diplomatiques?
Il peut du moins être interprété comme une réponse pragmatique au blocage algérien. Et justement, les provinces du Sud sont la clé: un laboratoire de la régionalisation. Pour anticiper pourquoi pas, «une démarche progressive vers une forme de fédéralisme», selon la formule de Boughdadi. Une réforme constitutionnelle s’imposera dans ce cas-là. Dans un pays où l’Etat est génétiquement centralisateur, l’avenir de la régionalisation est dans les provinces du Sud.

Faiçal FAQUIHI


Economiste
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Jeu 30 Juil 2009 - 15:44

en ces moments,le roi dit que la regionalisation sera mise en oeuvre,apres des recommandations qui seront presentés dans quelques mois
Revenir en haut Aller en bas
big boss
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 755
Inscrit le : 03/04/2008
Localisation : Casablanca, Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Ven 28 Aoû 2009 - 17:00

Citation :
Projet de régionalisation Quel modèle pour le Maroc?

· Le sujet abordé lors du premier conseil de gouvernement d’après les vacances

· Une commission consultative planchera sur le modèle à adopter

· Plusieurs mécanismes nécessaires: révision de la Constitution, définition des attributions des régions…


Initiative du Souverain, le projet de régionalisation est désormais inscrit dans l’agenda du gouvernement. Il a été au menu du premier conseil de gouvernement de la rentrée, et inscrit dans une lettre d’orientation adressée, pour la première fois, à tous les membres du gouvernement.

Le Souverain, dans son discours à l’occasion de la fête du trône, a demandé la constitution d’une commission consultative sur la régionalisation. Cette dernière aura pour charge de proposer, dans quelques mois, un modèle de régionalisation marocain ainsi que les mesures d’accompagnement.

Pourquoi un tel projet dans le contexte politique actuel? «La régionalisation revêt une importance capitale dans le règlement de la question du Sahara», explique Abderrahim Foukahi, professeur universitaire. Le sujet devient donc prioritaire pour le pays car la régionalisation devient un choix politique et un point essentiel dans la restructuration d’un Maroc nouveau.

Reste à savoir quel modèle de régionalisation sera adopté. Plusieurs types de régionalisation réussis existent dans les pays développés, tels que le modèle des länder en Allemagne, celui des cantons en Suisse, ou des communautés autonomes en Espagne… Pour quel modèle le Royaume optera-t-il? «Le Maroc a passé en revue les modèles de régionalisation français, italien, avant d’opter pour le système espagnol, qui convient le mieux à ses spécificités, dans la mesure où il y a un gouvernement local, un Parlement pour gérer les affaires locales comme il faut», explique Hassan Ouazzani, professeur universitaire.

Mais pour Foukahi, «le Maroc a toujours été séduit par l’expérience allemande, contrairement à celle de France qui a une longue histoire de pouvoir fortement centralisé». Toujours est-il que le Royaume s’achemine certainement vers la mise en place d’une régionalisation adaptée aux spécificités de chaque région. «Le Royaume est une monarchie forte et un Etat, fort. Par conséquent, l’Etat jouera toujours un rôle de régulateur dans un système marqué par une décentralisation très poussée».

Concernant les mécanismes à mettre en place, la révision de la Constitution s’avère une étape incontournable. «Quel que soit le système régional vers lequel on s’achemine, il est absolument nécessaire de réviser la Constitution pour y intégrer des principes essentiels de l’Etat tels que l’unité nationale, la solidarité entre les régions, ou encore la constitutionnalité (une seule Constitution nationale pour toutes les régions)…», déclare Ouazzani. Autre démarche nécessaire, selon ce juriste, la révision de la loi sur l’organisation régionale de 1997 et son adaptation aux nouvelles réalités du terrain.

Autre point évoqué par le discours royal, la mise en place de «conseils démocratiques, dans le cadre d’une répartition cohérente des compétences entre le centre et les régions». Ces dernières bénéficieront donc d’une autonomie poussée. Les présidents de régions, les conseils régionaux, etc., seront dotés de pouvoirs élargis. La commission consultative devra également revoir le fonctionnement des commissions de travail et les compétences des régions.

Mais, plus important encore que le cadre institutionnel, l’élément humain. «L’élite politique marocaine est très faible et c’est là la vraie problématique», note Foukahi. Et les pratiques auxquelles l’on a assisté pendant les dernières élections ne font que le confirmer. Une véritable mise à niveau s’impose donc.

«Il faut d’abord commencer par mettre l’accent sur l’élément humain et la qualification des élites politiques et non pas seulement sur le cadre juridique et institutionnelle», conclut Ouazzani.

Découpage administratif

En réalité, c’est en 1971 que le Maroc a commencé à mettre en place un projet de régionalisation progressive, avec la création des régions économiques, érigées en collectivités locales par la Constitution révisée de 1992 et confirmées par celle de 1996 dans son article 100.

La régionalisation a ensuite été renforcée par la loi sur l’organisation des régions au Maroc qui a institué 16 régions. Le projet auquel le Souverain a appelé parle, lui, d’une «régionalisation avancée».

Le Royaume va-t-il conserver le même découpage, c’est-à-dire autant de régions, compte tenu de l’étroitesse de son territoire et de la taille de sa population? Plusieurs observateurs estiment que le nombre de 16 régions est excessif et qu’il faudrait le réduire, en se basant sur d’autres considérations que le rattachement marin.

Pour rappel, trois régions n’ont pas d’accès à la mer. « Il faut repenser le découpage administratif dans son ensemble ainsi que le système de régionalisation du point de vue économique et politique, en tenant compte des éléments humains et historiques», rappelle Ouazzani, qui propose au maximum 10 régions.

Hassan EL ARIF

leconomiste.com
Revenir en haut Aller en bas
http://far-maroc.forumpro.fr/
Red Star
sergent
sergent
avatar

messages : 207
Inscrit le : 25/05/2007
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Sam 29 Aoû 2009 - 0:11

je trouve que c'est une bonne intiative de la part du gouvernement


Dernière édition par Red Star le Sam 29 Aoû 2009 - 1:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Sam 29 Aoû 2009 - 1:00

Pour être sûr de réussir son coup, l'Etat devrait précéder son choix de modéle de régionalisation par un sérieux travail d'études économiques et socioculturelles, pour pouvoir pondre un modéle spécifiquement marocain, même si largement inspiré de modéles étrangers. Les modéles importés tel quel, ou faiblement adaptés à la réalité marocaine ne m'ont jamais inspiré confiance. Nombre de nos lois sont juste des traductions de lois étrangéres, françaises surtout, résultat, elles sont inapplicables, comme la loi sur les SA, ou le projet de code de la route qui a soulevé un tollé. Là, c'est beaucoup plus grave, car la forme de régionalisation adoptée va décider de l'avenir de la nation. Il vaut mieux savoir ou l'on met les pieds et nous avons des tas de chercheurs universitaires qui n'attendent que de prouver ce qu'ils valent. Je ne sais pas pourquoi l'Etat se contente de s'adresser à des juristes, alors que l'avis des économistes, sociologues, anthropologues, etc, n'en est pas moins important. Sur la base de leurs recherches, les juristes peuvent pondre un projet de régionalisation parfaitement adapté à la réalité marocaine
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 3 Jan 2010 - 21:41

Sa Majesté le Roi a parlé de ''Régionalisation élargie'', il a nommé un comité qui soumettra le projet à Sa Majesté en Juin prochain.


Dernière édition par Raptor le Dim 3 Jan 2010 - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6526
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 3 Jan 2010 - 21:44

il a aussi parlé de l'autonomie au sahara d'une façon tout à fait souveraine et unilatérale
comme prévue

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13341
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 3 Jan 2010 - 21:47

La décentralisation arrive, maintenant reste plus qu'a savoir le degré du fédéralisme à la marocaine.
Comme prévu, le Maroc avance ses pions Cool
En se qui concerne le Sahara, l'Algérisario sera mis devant le fait accomplis et sera acculé à bouger.

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7654
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 3 Jan 2010 - 21:51

Attendons d'avoir plus de détaille, sur ce coup là il faudra pas se louper .....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 3 Jan 2010 - 21:54

Ce sera la régionalisation, les gars, hourra cheers
Le Roi a nommé les membres de la commission chargée d'élaborer le projet de régionalisation, avec à sa tête Omar Azziman, un intellectuel, militant des droits de l'homme et ex-ministre de la justice Cool Je suis convaincu que ce sera l'homme de la situation
Ah, enfin, ce ne sont pas les gamins à qui aurait été confiée cette tâche très sérieuse. Le Roi a fait appel à un gars dont la bonne réputation n'est plus à faire, qui a été déjà repéré par feu Hassan II, à qui il avait confié des postes de responsabilité Wink
Ça fait longtemps que je ne me suis pas senti aussi rassuré Very Happy Les grands hommes pour les grandes tâches
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13341
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 3 Jan 2010 - 22:00

Samyadams a écrit:
Ce sera la régionalisation, les gars, hourra cheers
Le Roi a nommé les membres de la commission chargée d'élaborer le projet de régionalisation, avec à sa tête Omar Azziman, un intellectuel, militant des droits de l'homme et ex-ministre de la justice Cool Je suis convaincu que ce sera l'homme de la situation
Ah, enfin, ce ne sont pas les gamins à qui aurait été confiée cette tâche très sérieuse. Le Roi a fait appel à un gars dont la bonne réputation n'est plus à faire, qui a été déjà repéré par feu Hassan II, à qui il avait confié des postes de responsabilité Wink
Ça fait longtemps que je ne me suis pas senti aussi rassuré Very Happy Les grands hommes pour les grandes tâches

Le dossier Haïdar aura au moins eu le mérite d'accélérer les choses cheers.
J'attend avec impatience la réaction d'à côté et surtout la réponse de la société civil.

Vous vous rendez compte, les régions auront une large marge de manoeuvre, c'est unique dans les pays arabe. Je vois déjà le Souss s'envoler économiquement Razz

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6526
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Dim 3 Jan 2010 - 22:06

ils n'ont plus que la carte des droits de l'homme à jouer désespérément ! et ils ont du mal à convaincre la communauté internationale car ils sont très mal placé pour parler de droits humains , j'éspere qu'on impliquera les jeunes sahraouis unionistes dans la gestion de leurs provinces et limiter l'influence des vieux cheikh de tribus corrompus et les considérations tribales révolues....

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
jrad-killer
Caporal chef
Caporal chef


messages : 159
Inscrit le : 14/04/2009
Localisation : nowhere
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Régionalisation au Maroc   Dim 3 Jan 2010 - 22:07

SM a donné une fort impulsion à la régionalisation en mettant sur pieds une commission qui va charger sur pieds ce projet.

En mettant à sa tête Omar Azzimane, ça sera surement basé sur un modèle espagnol. Seulement voilà, ce modèle ne m'inspire pas confiance.

Notons aussi la nomination de Omary ex président de la BP au volet finances.


A vos claviers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Régionalisation avancée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Etudes Normandes: Réunification - le débat régional.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: