Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Régionalisation avancée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2697
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Mar 5 Jan 2010 - 13:11

Citation :
Maroc-Algérie - La famille qui avance et celle qui recule

Le Roi du Maroc vient de lancer un vaste chantier de « rénovation et de modernisation de l’Etat » en installant, dimanche 3 janvier 2010, une Commission Consultative de Régionalisation (CCR) avec à sa tête son actuel ambassadeur en Espagne. Dans son discours prononcé à Marrakech, à l’occasion du 10e anniversaire de son arrivée au Trône, Mohammed VI a réaffirmé sa volonté de faire bénéficier toutes les régions du pays de ce nouveau mode de gouvernance qui est l’autonomie élargie dont le Sahara va être le premier bénéficiaire.
En Algérie, la Commission Sbih, chargée de proposer un schéma de régionalisation, a rendu ses conclusions depuis cinq ans. Bouteflika l’a jeté dans le tiroir des enterrements où gisent déjà le rapport Issad sur la refonte de la justice et celui de la Commission du même nom sur le « printemps noir » de 2001. Toujours obsédé par sa propre succession à lui-même, notre assoiffé de pouvoir lui a préféré une révision constitutionnelle à la Bokassa Ier, en humiliant un parlement croupion et un pays castré.
Ce contraste saisissant entre une monarchie populaire qui se démocratise en se modernisant et une « démocratie populaire » qui se fossilise en se monarchisant montre à lui seul qui est « la famille qui avance et celle qui recule »[1]. Il met en relief deux attitudes opposées : Celles de dirigeant ayant l’amour de leur pays et ceux qui ont la haine de leurs peuples.
Le MAK félicite les Marocains pour ce progrès qui va les propulser dans la modernité. En même temps, il dénonce l’immobilisme des « décideurs » algériens basé sur une incapacité à concevoir une Kabylie autonome et nous condamnant de fait à être à la traîne de la marche du monde.
Pour pousser les gouvernants que nous subissons chez nous à aller dans le sens du progrès et de l’Histoire, les Conseils Universitaires du MAK de Vgayet et de Tizi-Ouzou appellent à des marches dans ces deux capitales kabyles pour mardi 12 janvier 2010 à 10h. Notre Mouvement fera de ce Yennayer un rendez-vous avec notre destin de liberté. Même si le régime algérien ne se préoccupe que de la rente pétrolière pour ses tenants, le MAK est décidé à faire accéder le peuple kabyle à la maîtrise de son avenir.
P/ Le MAK
Ferhat Mehenni

SOURCE:Kabyle.com

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Mar 5 Jan 2010 - 16:49

Citation :
Projet de régionalisation
La copie rendue en juin prochain


· Le modèle sera maroco-marocain

· Le Sahara parmi les premiers bénéficiaires du modèle

· Référendum pour une révision constitutionnelle?



C’est parti pour l’une des plus importantes réformes de deuxième génération! Le Souverain a installé la Commission consultative de la régionalisation dimanche dernier. Elle dispose de 6 mois pour lui remettre ses propositions. Des instructions ont été données au gouvernement et à toutes les autorités pour lui faciliter la tâche.
Aujourd’hui, la commission dispose d’une feuille de route tracée par le Souverain et déclinée lors de son discours en présence de l’ensemble de la classe politique à Marrakech. Ainsi, si la commission doit s’inspirer des expériences étrangères, elle ne doit en aucun cas copier le modèle espagnol, allemand ou belge. Il s’agira d’élaborer un système de régionalisation marocain, qui prend en compte les spécificités nationales et qui sera par la suite une référence au pays en développement.
Mais il faudra attendre le mois de juin prochain, date de la remise de la copie, pour voir comment tout sera articulé. On parle déjà de l’organisation d’un référendum pour la révision constitutionnelle. Une chose est sûre, les provinces du Sud seront parmi les premiers bénéficiaires de cette régionalisation avancée. Sur le plan international, le Maroc a fait son offre pour l’autonomie du Sahara marocain, actuellement sur la table du Conseil de sécurité. Il ne pourra pas attendre encore longtemps dans cet immobilisme voulu par l’Algérie et le Polisario. Rabat passe donc à la vitesse supérieure en lançant la régionalisation avancée pour aussi montrer le sérieux de sa proposition d’autonomie. Dans l’architecture institutionnelle attendue, quatre piliers fondamentaux. Le premier a trait à l’unité de l’Etat, de la nation et du territoire. Le deuxième veut la consécration du principe de solidarité. Attention à ne pas confondre avec une simple redistribution des compétences entre le centre et les régions. Troisièmement: l’adoption d’une large déconcentration dont la mise en œuvre effective sera indispensable pour une régionalisation judicieuse. Dernier pilier, la recherche de l’harmonisation et de l’équilibre des compétences et des moyens pour éviter les interférences et des conflits.
En tout cas, le Souverain a placé la barre trop haut. Les membres de la commission consultative que préside Omar Azziman doivent être à la hauteur. Leurs profils sont diversifiés. En effet, la commission est composée notamment d’anciens ministres, de financiers, de chefs d’entreprises et de spécialistes de l’administration territoriale. Le tout agrémenté par une représentation régionale de ses membres.
Pour le président de cette commission, la régionalisation recherchée devra consolider le processus démocratique et améliorer les relations entre l’Etat et le citoyen. Elle donnera surtout une impulsion au développement économique des régions qui seront libérées de beaucoup de boulets. D’ailleurs, lors des dernières élections régionales, certains partis politiques avaient anticipé en optant pour une nouvelle génération de présidents, en phase avec les défis qui attendent le pays. Des présidents bardés de diplômes supérieurs et d’expériences dans la gestion de la chose publique sont à la tête de certaines régions depuis l’été dernier. Demain, ces compétences à la tête de ces collectivités locales peuvent, mieux que d’autres, mettre en œuvre les nouvelles attributions de la régionalisation attendue. Valeur aujourd’hui, la région est une coquille vide, avec un président et les membres de son bureau pour la façade. Elle ne dispose ni de moyens matériels ni humains pour jouer son rôle dans l’animation de l’économie locale. Avec la mouture qui sortira des travaux de la commission, les attributions et les moyens financiers de la région seront incontestablement renforcés.

Choix
Le choix de Omar Azziman à la tête de la Commission consultative de la régionalisation n’est pas fortuit. Ancien ministre de la Justice, il est d’abord ambassadeur du Maroc à Madrid depuis quelques années. Et à ce titre, il évolue dans l’environnement du modèle espagnol des régions autonomes. Il connaît les rouages institutionnels, les forces mais aussi les faiblesses de ce système politique.
De ce côté, il pourra faire avancer le dossier et surtout éviter de perdre du temps dans certains détails.

M. C.

Economiste

_________________
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6495
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Jeu 7 Jan 2010 - 23:00

ennemis d'hier amis d'aujourd'hui

Citation :
Le dernier discours de SM le Roi, "l'une des plus importantes feuilles de route politiques du Maroc" (porte-parole du PP espagnol)


Le dernier discours de SM le Roi, "l'une des plus importantes feuilles de route politiques du Maroc" (porte-parole du PP espagnol)
Madrid - Le discours adressé dimanche par SM le Roi Mohammed VI à la Nation, annonçant la création d'une Commission consultative de la régionalisation (CCR), "est l'une des plus importantes feuilles de route politiques du Maroc des dernières années", a affirmé le porte-parole du Parti populaire (PP-opposition) à la Commission des Affaires étrangères au Congrès des députés espagnol, Gustavo de Aristegui.
"Il faut reconnaitre la qualité de la composition de la CCR : un panel de personnalités, de politiciens et de professionnels de haut niveau sur le plan national et international", a-t-il indiqué dans une tribune publiée jeudi sur le site web de la chaîne espagnole d'information en continu "Intereconomia".
Evoquant la question du Sahara, M. De Aristegui a relevé que "le Maroc a réalisé des avancées significatives en faveur d'une solution juste, durable, acceptable par les parties et éloignée des positions extrêmes".
Il a indiqué que l'Espagne doit oeuvrer pour une "solution juste, durable et acceptable par les parties" de ce conflit, "dans un contexte international incertain où il faut barrer la route à la violence", mettant l'accent sur l'importance d'éviter l'installation de l'instabilité dans la région et de la menace terroriste "qui constitue un ennemi commun de l'Orient et de l'Occident", selon lui.
M. De Aristegui avait souligné, dans des déclarations précédentes, que "le polisario doit faire évoluer sa position politique sur la question du Sahara", à l'instar du Maroc qui a proposé une large autonomie comme solution à ce conflit.
"Le Polisario doit comprendre aujourd'hui qu'il doit évoluer dans sa position politique, chose que le Royaume a faite en proposant une large autonomie au Sahara sous souveraineté marocaine, qui est tout à fait possible", avait-il dit dans une déclaration à la MAP, en marge de la présentation en avril dernier à Madrid du livre du sociologue marocain, Mohamed Cherkaoui, "Le Sahara, liens sociaux et enjeux géostratégiques".
http://www.map.ma/fr/sections/accueil/le_dernier_discours/view

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
RadOne
Lieutenant
Lieutenant


messages : 738
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Ven 15 Jan 2010 - 21:56

Interview de Abdelhamid el-Ouali, membre de la ccr par le jeune Afrique :
http://www.jeuneafrique.com/Videos_77_le-maroc-est-pret-pour-la-regionalisation.html
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3321
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Jeu 28 Jan 2010 - 21:02

Maroc - Régionalisation : Pour ou contre un Smig régional ?
Citation :
A l’heure où les débats sont ouverts sur le thème
de la régionalisation, qu’en sera-il de la dimension économique et
sociale ? D’autant plus que le Maroc s’est engagé dans une politique
d’aménagement de pôles de compétitivité régionaux structurés autour deprojets de coopérations technologiques. Un grand débat émerge sur la
mise en place d’un SMIG régional ou sectoriel.
projets de coopérations technologiques. Un grand débat émerge sur la
mise en place d’un SMIG régional ou sectoriel.
Si le plan Emergence (I et II) a déclenché une dynamique, l’Etat doit
aujourd’hui mettre en place une démarche réfléchie et une stratégie
pour accompagner le développement des régions et leur spécialisation,
ainsi que la gouvernance et l’évaluation des pôles.

«Nous espérons que lors des débats sur la régionalisation, la dimension
économique sera priorisée avec comme pierre angulaire, les équilibres
territoriaux. C’est une opportunité à saisir et un enjeu de taille. »,
indique Mohamed Hourani, président de la Confédération générale des
entreprises du Maroc (CGEM).

Sur un volet «plus» social, certains observateurs avertis ont relancé
l’option d’un SMIG régional. Sur ce volet, Mohamed Hourani,
représentant du patronat, se montre frileux. «A titre personnel, je
suis opposé à un SMIG régional, mais plutôt favorable au SMIG sectoriel
car le marché de l’emploi varie d’un secteur d’activité à un autre.
L’approche sectorielle me parait plus pertinente que celle de la
régionalisation du SMIG. L’idéal, c’est que le marché joue son rôle de
régulateur», dit-il

Pour Abdelmjid Tazlaoui, vice président à la CGEM, en charge de la
responsabilité sociale de l’entreprise, «la voie de la CGEM, c’est la
voie des conventions collectives», dit-il. Quand à la revendication
exprimée par les centrales syndicales pour une revalorisation du SMIG à
hauteur de 3 000 dirhams, sa réponse est sans…appel. «Il faut se
montrer responsable et vigilent sur ces questions. A l’international,
le niveau du SMIG est un indicateur essentiel dans la prise de
décisions dédiées à l’investissement extérieur. Un SMIG à 300 euros
serait mal perçu par les investisseurs étrangers. Ce qui serait très
préjudiciable pour les Investissements directs étrangers (IDE). Une
vision globale s’impose», suggère ce dernier.

Quand à Jamal Belahrach, président de la commission Emploi et Relations
sociales à la CGEM, «le SMIG sectoriel me semble plus pertinent dans la
mesure où la régionalisation est en corrélation avec les pôles
économiques qui ont été initiés au Maroc. Le Sud pour
l’agroalimentaire, Tanger pour le secteur automobile,…. Cependant, le
SMIG sectoriel n’a de sens que s’il est accompagné d’une protection
sociale et qu’il ne peut être en dessous d’un seuil acceptable pour
permettre aux gens de vivre décemment. Le SMIG sectoriel n’est pas un
visa pour plus de précarité. Tout doit se faire dans une dynamique de
projets ou le contrat social que nous devons construire ensemble a du
sens», précise-t-il.

Reste à trouver la bonne combinaison entre les intérêts (premiers) de
l’Etat et le volet sécuritaire avec la dimension économique et sociale,
tête de pont de toute forme de développement…juste et durable.

Rachid Hallaouy
Copyright Yabiladi.com
Revenir en haut Aller en bas
SrourKhamna
Caporal chef
Caporal chef


messages : 188
Inscrit le : 13/04/2009
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Jeu 28 Jan 2010 - 21:33

Pour moi régionalisation c'est synonyme d'état autonome, et état autonome c'est synonyme de budget que l'on dépense en fonction des besoins perçus localement ! Ca ne peut qu'être mieux, si c'est bien fait s'entend...

Ca veut dire donc, que chaque region qui seront définies, mettront en place elles même leurs projets par exemple : Fes pourra se doter de son tramway, et développer les infrastructures routieres en fonction des besoins des habitants. Elle n'aura plus a attendre l'aval des dirigeants postés à Rabat. Si c'est cela, ça peut-être interessant !

Moi ce que j'aimerais voir, c'est des transports publics et des ambulances avec des couleurs et des décorations spécifiques à chaques régions comme en Espagne et au Portugal par exemple


Dernière édition par SrourKhamna le Jeu 28 Jan 2010 - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Jeu 28 Jan 2010 - 22:20

SrourKhamna a écrit:
Pour moi régionalisation c'est synonyme d'état autonome, et état autonome c'est synonyme de budget que l'on dépense en fonction des besoins perçus localement ! Ca ne peut qu'être mieux, si c'est bien fait s'entend...

Ca veut dire donc, que chaque region qui seront définies, mettront en place elles même leurs projets par exemple : Fes pourra se doter de son tramway, et développer les infrastructures routieres en fonction des besoins des habitants. Elle n'aura plus a attendre l'aval des dirigeants postées à Rabat. Si c'est cela, ça peut-être interessant !
La réponse à ta dernière question est dans ta première remarque, le budget. Quelles seront les ressources de ce budget pour savoir ce qui pourrait être fait avec. Un partage des régions avec l'Etat des recettes fiscales ? Dans quelles proportions ? Quels mécanismes pour la solidarité inter-régionale ? Il est certain que les régions pourront décider d'elles même concernant les projets qu'elles pourront mettre en oeuvre, mais quels projets et de quelles importances ? Quelles seront les missions qui resteront du domaine de l'administration centrale et celles qui seront dévolues aux régions ? Jusqu'à présent, pas une information n'a filtré sur le concept de base sur lequel sera bâti la future institution régionale.
D'ici là, on ne peut faire que des supputations...
Revenir en haut Aller en bas
SrourKhamna
Caporal chef
Caporal chef


messages : 188
Inscrit le : 13/04/2009
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Jeu 28 Jan 2010 - 23:16

Samyadams a écrit:
SrourKhamna a écrit:
Pour moi régionalisation c'est synonyme d'état autonome, et état autonome c'est synonyme de budget que l'on dépense en fonction des besoins perçus localement ! Ca ne peut qu'être mieux, si c'est bien fait s'entend...

Ca veut dire donc, que chaque region qui seront définies, mettront en place elles même leurs projets par exemple : Fes pourra se doter de son tramway, et développer les infrastructures routieres en fonction des besoins des habitants. Elle n'aura plus a attendre l'aval des dirigeants postées à Rabat. Si c'est cela, ça peut-être interessant !
La réponse à ta dernière question est dans ta première remarque, le budget. Quelles seront les ressources de ce budget pour savoir ce qui pourrait être fait avec. Un partage des régions avec l'Etat des recettes fiscales ? Dans quelles proportions ? Quels mécanismes pour la solidarité inter-régionale ? Il est certain que les régions pourront décider d'elles même concernant les projets qu'elles pourront mettre en oeuvre, mais quels projets et de quelles importances ? Quelles seront les missions qui resteront du domaine de l'administration centrale et celles qui seront dévolues aux régions ? Jusqu'à présent, pas une information n'a filtré sur le concept de base sur lequel sera bâti la future institution régionale.
D'ici là, on ne peut faire que des supputations...

Effectivement. A vrai dire je pense que même les dirigeants ne savent pas sur quel concept sera bâte cette "régionalisation", toujours est-il que la seule chose que l'on sache est que ce en sera pas un copier/coller des régionalisations existantes en France ou en Espagne par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant


messages : 738
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Jeu 18 Fév 2010 - 21:42

Citation :


SM le Roi accède à la requête de la CCR de proroger à la fin de l'année le délai de conclusion de ses travaux
Rabat- SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, a bien voulu accéder à la requête de la Commission consultative de la Régionalisation (CCR) et décidé de proroger jusqu'à la fin de l'année en cours, le délai qui lui a été accordé pour conclure ses travaux, annonce jeudi un communiqué du Cabinet Royal.
Voici le texte intégral de ce communiqué:
"Au terme de sept semaines de travaux de la Commission consultative de la Régionalisation (CCR), son Président, M. Omar Azziman, a soumis à la Haute Attention de Sa Majesté le Roi, que Dieu l'assiste, un rapport d'étape sur l'état d'avancement de sa mission.
M. Azziman a accompagné ce rapport d'une requête adressée à la Haute Attention Royale, en son nom et au nom de l'ensemble des membres de la CCR, sollicitant une prolongation du délai de remise des conclusions de la Commission, eu égard à la diversité des sujets à traiter, à l'interconnexion des thèmes et à l'importance des enjeux.
Cette Haute sollicitude Royale, souligne la requête, permettrait à la CCR, tout en maintenant une cadence soutenue, de travailler en profondeur, de programmer son action dans la sérénité et d'être ainsi à la hauteur de la mission et de la feuille de route que Sa Majesté le Roi lui a assignées, et de mériter la précieuse Confiance Royale.
Sa Majesté le Roi, que Dieu L'assiste, a bien voulu accéder à la requête de la CCR, et décidé de proroger jusqu'à la fin de l'année en cours, le délai accordé à la Commission pour conclure ses travaux.
Cette Haute Décision Royale illustre l'intérêt particulier que le Souverain accorde à cet important projet structurant qui constitue un tournant majeur dans le mode de gouvernance territoriale du Maroc et de son développement régional.
Réitérant Sa précieuse confiance au Président et aux honorables membres de la CCR, Sa Majesté le Roi leur a souhaité plein succès dans leur mission de mise au point d'un modèle maroco-marocain de régionalisation avancée, issu des spécificités du Royaume.

MAP

Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21541
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Mer 24 Mar 2010 - 14:52

Citation :
Régionalisation élargie
Le débat s'ouvre à la métropole
Cinq vecteurs de développement sont définis au sein de la capitale économique.



La régionalisation élargie était au centre du débat le lundi 22 mars au siège de la Région du Grand Casablanca. Au cours d'une journée d'étude, des élus, membres de la société civile et universitaires ont discuté de l'importance de la régionalisation et son impact sur le développement du Maroc, plus précisément Casablanca.


A ce sujet, Abderrahim El Manar Esslimi, professeur à l'université Mohammed V, a souligné que la commission responsable de ce projet devrait mettre en place les règles de travail des élus locaux au sein d'une régionalisation développée. Et ce, à travers la définition d'un schéma régional, un pourcentage de participation des élus locaux avec l'État mais aussi par la définition d'une autorité d'influence et des mécanismes juridiques appropriés.

Abderrahim El Manar Esslimi a également soulevé la question de transfert de pouvoirs. «Le transfert sera-t-il basé sur les potentiels de chaque région ? Est-ce qu'on pourra garder les trois conseils communaux, préfectoraux et régionaux ?».
Selon ce professeur universitaire, le nouveau système de régionalisation devrait préciser les pouvoirs et le domaine d'intervention de chaque partie à savoir les élus, le gouverneur et le wali. Pour lui, le nouveau mode de gouvernance devrait préserver le concept de l'autorité de l'Etat tout en cédant quelques pouvoirs aux conseils régionaux.

Le rôle du citoyen n'est pas en reste au sein de ce changement. Il aura également son mot à dire pour certaines décisions de gestion. Selon Abderrahim Esslimi, ces suggestions et celles du comité de conseil mènent vers quelques réformes constitutionnelles.

La première consiste à lier le Conseil des conseillers à la représentativité territoriale. Cette dernière devrait se baser sur le poids géographique. A titre d'exemple, le nombre de la population casablancaise représente 12,15% du Maroc contre 6,64% à Doukkala-Abda et 5,54 à Chaouia-Ourdigha. De fait, ces trois régions ne peuvent pas avoir la même représentativité. A. Esslimi propose également d'élargir les prérogatives du Conseil constitutionnel.

Le programme de la ville


Le changement apporté par la régionalisation élargie est à même de stopper «l'inflation urbaine» dans certaines villes du Royaume dont Casablanca. Il offrirait aux citoyens la possibilité de choisir entre plusieurs points urbains grâce à la distribution des programmes de développement sur les multiples centres locaux installés au sein d'une même région.

Afin d'intégrer avec succès ce processus de changement, la gouvernance régionale du Grand Casablanca se base sur cinq vecteurs de développement. Il s'agit d'abord des bases démocratiques qui nécessitent la création de forces sociales au niveau des institutions citoyennes et de développement. Sur le volet économique, Casablanca veut préserver son rôle de «leader» mais aussi attirer plus d'investisseurs tout en modernisant les zones rurales avoisinantes afin de vaincre les problèmes d'immigration, de l'éducation et de l'habitat insalubre.
La capitale économique veut également créer une «justice sociale» en maitrisant les chocs psychologiques et sociaux résultant de la modernisation. «Le citoyen casablancais ne doit plus être une simple machine de consommation au sein d'un environnement complexe».

Le respect de l'environnement devrait également constituer une base primordiale du développement.
Il permet d'atténuer le stress quotidien des citoyens notamment avec le manque des espaces verts et de divertissement.
Sur le niveau culturel, la gouvernance régionale du Grand Casablanca envisage de modifier la diversité citoyenne en un gain culturel et une source d'attraction afin de rendre à la ville sa réputation culturelle d'antan.

--------------------------------------------------------------------------------

Questions à: Mohamed Chafik Benkirane • président du Conseil de la région.

«On attend l'élargissement de certaines prérogatives et aussi
l'élargissement géographique de la région du Grand Casablanc

Parlez-nous de cette rencontre que vous organisez sur la régionalisation élargie ?

La région est la première institution constitutionnelle qui organise un débat sur la régionalisation élargie. Nous avons invité des représentants de l'université pour avoir une vision académique, des membres de la société civile et des élus. Cette diversité nous permet d'avoir une idée globale sur le nouveau projet de régionalisation et d'y participer avec nos idées et expériences.

• Qu'est-ce que vous espérez de la régionalisation élargie ?

Tout d'abord, l'élargissement de certaines prérogatives et aussi l'élargissement géographique de la région du Grand Casablanca qui est géographiquement la petite région du Maroc, même si elle est la plus grande au niveau économique et industriel. Il faut aussi définir les pouvoirs de la région notamment avec la présence de plusieurs conseils locaux. Aujourd'hui, on a également discuté des ressources financières, de la révision du mode d'élection pour avoir des élus à la hauteur, de la décentralisation et de la déconcentration. Grosso modo, on insiste sur trois bases qu'on ne peut pas séparer. Il s'agit des ressources financières, des ressources humaines et de la bonne gestion. Si on développe ces trois vecteurs, le Grand Casablanca sera une locomotive de développement local au sein des autres régions.

Comment voyez-vous l'avenir du Grand Casablanca au sein de ce changement ?

Durant ces 6 ou 7 dernières années, la région a joué un rôle important dans le développement du Grand Casablanca en complémentarité avec les autres institutions et conseils. Elle a réalisé près de 100 projets pour plus d'un milliard de dirhams.
On œuvre surtout dans les domaines qui intéressent le citoyen, notamment l'éducation, la santé et le transport. La région essaie de combler le manque d'infrastructures sportives, des espaces verts. Elle a procédé à l'aménagement des forêts comme Bouskoura et Ech-chellalate. S'agissant du transport, elle a financé le schéma régional pour 23 millions de DH. Les résultats de ce dernier commencent à se voir grâce au chantier du tramway.
L'essentiel pour nous est d'améliorer la qualité de vie des Casablancais. J'estime qu'avec les débats actuels sur la régionalisation, le citoyen sera de plus en plus sensibilisé sur le rôle de la région et il la connaitra mieux dans l'avenir parce qu'elle sera le gouvernement local qui s'occupe de lui.

LE MATIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Mar 31 Aoû 2010 - 18:51

Le PAM a émie son projet pour la régionalisation...

Citation :
Régionalisation

Le projet révolutionnaire du PAM


· Propositions originales sur le Sahara marocain

· Un agenda à long terme

· La révision de la Constitution, un préalable


Le PAM vient de dévoiler sa version de la régionalisation présentée devant la Commission présidée par Omar Azziman. Le week-end dernier, Hamid Narjisse, en charge de ce dossier au sein du parti, en a présenté les grandes lignes en compagnie de Mohamed Cheikh Biadillah lors d’un ftour débat. Dans cette affaire, le parti a joué la carte de la transparence.
Sur bien des points, il a fait des propositions bien osées. Sur la question du Sahara par exemple, il propose d’augmenter le niveau de représentation parlementaire correspondant à la superficie et non au nombre d’habitants actuellement. L’autre audace réside dans le nom à donner à la région qui représentera les provinces du Sud.
Il suggère tout bonnement le «Sahara occidental». What a Face De quoi décoiffer plus d’un alors qu’il y a peu de temps encore, rien que l’évocation de ce qualificatif pouvait être une source d’ennuis. Les temps changent et le PAM veut accompagner le mouvement. Il va plus loin en voulant permettre au polisario de travailler en tant que parti politique au sein du Sahara dans le cadre de l’autonomie et la régionalisation avancée.
Ces audaces trouvent leur origine dans la méthodologie suivie dans l’élaboration de sa vision de la régionalisation. Pour conduire ce chantier, le parti avait mis en place une commission composée d’une douzaine de personnes. Le travail consistait à organiser des rencontres régionales dédiées au sujet. A côté des membres du parti, une cinquantaine d’experts avaient participé à ce chantier. Le parti a puisé sa substance dans cette ouverture sur ses membres et sur l’extérieur. Ce qui explique l’originalité et la richesse du travail rendu. Ce n’est pas le cas d’autres formations politiques qui avaient confié la tâche à des «spécialistes du parti». Et de l’avis de responsables, les résultats n’étaient pas concluants.
Alors, va-t-il jouer en solo pour pousser ce projet de régionalisation ou travailler en concert avec d’autres formations politiques? Pour l’heure, il se dit prêt à examiner des collaborations sans aller plus loin.
En tout cas, la version du PAM, déclinée par Hamid Narjisse, prévoit un passage progressif de la régionalisation administrative actuelle à la régionalisation politique projetée. Ce chantier exige de la volonté et surtout du temps. «Il ne faut pas s’attendre à une mise en œuvre à court terme, en 2011 ou 2012, dit-il en substance, tout en rappelant que le calendrier dépend de la volonté royale. Car il faudra réviser la Constitution pour que la région soit au-dessus des autres collectivités locales et surtout pour constitutionnaliser les trois principes évoqués par le Souverain (Unité, équilibre et solidarité). Dans le même élan, la refonte du statut de la Chambre des conseillers sera impérative. L’idée est de sortir de cette institution les représentants des salariés et des chambres professionnelles pour les loger au Conseil économique et social. De même, il faudra revoir le Conseil constitutionnel. Actuellement, cette institution est composée de représentants des partis politiques. Le PAM propose de la remplacer par la Cour constitutionnelle.Sur le découpage territorial, le parti n’est pas encore fixé. En effet, il n’a pas encore tranché sur le nombre des régions à retenir. Mais une chose est sûre, il faudra en réduire le nombre pour créer plus d’homogénéité et d’équilibre. Idem pour le découpage qui devra se faire via une loi. Et toute politique d’aménagement territorial se fera en fonction de ces impératifs. Pour Hamid Narjisse, les élections dans la région devront se dérouler selon le scrutin direct. De larges attributions dans le cadre de la politique de l’Etat seront données à la région dans divers domaines. Toutefois, il propose la suppression pure et simple du Conseil provincial et préfectoral. Il faudra également abandonner l’unité de la ville qui ne manquera pas de créer des conflits entre le maire et le président de région. Pour lui, l’unité de la ville est contraire à la politique de proximité. Sur les ressources financières, le PAM fait également des recommandations concrètes comme créer de nouvelles taxes sur les activités agricoles et l’environnement. Sur ce dernier point, le principe du «pollueur payeur» qui existe doit être appliqué. La région devra profiter davantage de la TVA.

M.C.

Economiste

_________________
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Mar 31 Aoû 2010 - 20:40

mirage a écrit:
Le PAM a émie son projet pour la régionalisation...

Citation :
Régionalisation

Le projet révolutionnaire du PAM


· Propositions originales sur le Sahara marocain

· Un agenda à long terme

· La révision de la Constitution, un préalable


Le PAM vient de dévoiler sa version de la régionalisation présentée devant la Commission présidée par Omar Azziman. Le week-end dernier, Hamid Narjisse, en charge de ce dossier au sein du parti, en a présenté les grandes lignes en compagnie de Mohamed Cheikh Biadillah lors d’un ftour débat. Dans cette affaire, le parti a joué la carte de la transparence.
Sur bien des points, il a fait des propositions bien osées. Sur la question du Sahara par exemple, il propose d’augmenter le niveau de représentation parlementaire correspondant à la superficie et non au nombre d’habitants actuellement. L’autre audace réside dans le nom à donner à la région qui représentera les provinces du Sud.
Il suggère tout bonnement le «Sahara occidental». What a Face De quoi décoiffer plus d’un alors qu’il y a peu de temps encore, rien que l’évocation de ce qualificatif pouvait être une source d’ennuis. Les temps changent et le PAM veut accompagner le mouvement. Il va plus loin en voulant permettre au polisario de travailler en tant que parti politique au sein du Sahara dans le cadre de l’autonomie et la régionalisation avancée.
Ces audaces trouvent leur origine dans la méthodologie suivie dans l’élaboration de sa vision de la régionalisation. Pour conduire ce chantier, le parti avait mis en place une commission composée d’une douzaine de personnes. Le travail consistait à organiser des rencontres régionales dédiées au sujet. A côté des membres du parti, une cinquantaine d’experts avaient participé à ce chantier. Le parti a puisé sa substance dans cette ouverture sur ses membres et sur l’extérieur. Ce qui explique l’originalité et la richesse du travail rendu. Ce n’est pas le cas d’autres formations politiques qui avaient confié la tâche à des «spécialistes du parti». Et de l’avis de responsables, les résultats n’étaient pas concluants.
Alors, va-t-il jouer en solo pour pousser ce projet de régionalisation ou travailler en concert avec d’autres formations politiques? Pour l’heure, il se dit prêt à examiner des collaborations sans aller plus loin.
En tout cas, la version du PAM, déclinée par Hamid Narjisse, prévoit un passage progressif de la régionalisation administrative actuelle à la régionalisation politique projetée. Ce chantier exige de la volonté et surtout du temps. «Il ne faut pas s’attendre à une mise en œuvre à court terme, en 2011 ou 2012, dit-il en substance, tout en rappelant que le calendrier dépend de la volonté royale. Car il faudra réviser la Constitution pour que la région soit au-dessus des autres collectivités locales et surtout pour constitutionnaliser les trois principes évoqués par le Souverain (Unité, équilibre et solidarité). Dans le même élan, la refonte du statut de la Chambre des conseillers sera impérative. L’idée est de sortir de cette institution les représentants des salariés et des chambres professionnelles pour les loger au Conseil économique et social. De même, il faudra revoir le Conseil constitutionnel. Actuellement, cette institution est composée de représentants des partis politiques. Le PAM propose de la remplacer par la Cour constitutionnelle.Sur le découpage territorial, le parti n’est pas encore fixé. En effet, il n’a pas encore tranché sur le nombre des régions à retenir. Mais une chose est sûre, il faudra en réduire le nombre pour créer plus d’homogénéité et d’équilibre. Idem pour le découpage qui devra se faire via une loi. Et toute politique d’aménagement territorial se fera en fonction de ces impératifs. Pour Hamid Narjisse, les élections dans la région devront se dérouler selon le scrutin direct. De larges attributions dans le cadre de la politique de l’Etat seront données à la région dans divers domaines. Toutefois, il propose la suppression pure et simple du Conseil provincial et préfectoral. Il faudra également abandonner l’unité de la ville qui ne manquera pas de créer des conflits entre le maire et le président de région. Pour lui, l’unité de la ville est contraire à la politique de proximité. Sur les ressources financières, le PAM fait également des recommandations concrètes comme créer de nouvelles taxes sur les activités agricoles et l’environnement. Sur ce dernier point, le principe du «pollueur payeur» qui existe doit être appliqué. La région devra profiter davantage de la TVA.

M.C.

Economiste

Pourquoi pas on devra pas avoir de complexe,tant qu'elle nous appartienne on peut la nommer meme "region bouteflika"
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Mar 31 Aoû 2010 - 20:43

Citation :
le PAM fait également des recommandations concrètes comme créer de nouvelles taxes sur les activités agricoles et l’environnement.

Si une taxe pouvait empêcher qu'un pollueur pollue ça se saurait, encore un moyen comme un autre de "raquer" du fric sur le dos X ou Y sans jamais toucher à ce qui fâche. Quant à une taxe sur les activités agricoles, je ne connais pas mieux afin de créer du mécontentement tant chez le producteurs que chez le consommateurs qui au final paieront le prix fort. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9327
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Mar 31 Aoû 2010 - 21:51

Pour que ce projet de régionalisation soit un ciment supplémentaire de l'unité nationale, il faut nécessairement créer des solidarités irreversibles. Comme dans les liens du mariage, il faut que chacun contribue à proportion de sa richesse .Un système redistributif et égalitaire.
Il faudra maintenir le système centralisés de l'impot (sur les personnes physiques et morales), ce qui garanti une égalité des citoyens nonobstant le lieu ou il se trouve.
L'etat quant à lui devra redistribuer aux régions les montants collectés, au prorata du nombre d'habitant. Charge à la région de définir les postes de dépense au regard de sa politique.
On ne pourra collecter et redistribuer localement. 2 ou 3 régions font l'essentiel du PIB...
Pour les projets trans-régions, soit c'est l'etat qui se subsititue aux régions, soit celles-ci définissent une gouvernance commune, ceci dans les cas ou le projet n'a pas de portée nationale.
La disparité des richesses au maroc nous impose ce minimum de solidarité inter-régionale pour mieux niveler le niveau de vie.
La régionalisation doit être aussi un outils pour accélérer la mise à niveau de certaines régions.
pour moi, la modification de la constitution, qui est un préalable à une régionalisation, est, limite plus importante. C'est là que se définira le corpus commun des marocains. A court terme, la régionalisation sera transparente pour le citoyen. Ca va être un travail de longues haleine et les modèles qui aujourd'hui fonctionnent, ont mis des décennies à asseoir leur fonctionnement.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Mer 15 Sep 2010 - 9:28

mirage a écrit:
Le PAM a émie son projet pour la régionalisation...
j'y est deja pensé une sorte de united kingdom Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
thierrytigerfan
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2743
Inscrit le : 01/02/2010
Localisation : Bruxelles
Nationalité : Belgique
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Mer 15 Sep 2010 - 12:28

attention aux régionalisation
ne prenez pas l'exemple belge vous allez droit dans le mur
pensez y bien avant de regionaliser votre pays
la regionalisation ne veut pas dire forcément une meilleure unité du pays
voyez ce qui se passe en Espagne en france ou en Belgique
le premier problème sera les financements et là les disparités entre région
seront source de conflit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Mer 15 Sep 2010 - 14:34

thierrytigerfan a écrit:
attention aux régionalisation
ne prenez pas l'exemple belge vous allez droit dans le mur
pensez y bien avant de regionaliser votre pays
la regionalisation ne veut pas dire forcément une meilleure unité du pays
voyez ce qui se passe en Espagne en france ou en Belgique
le premier problème sera les financements et là les disparités entre région
seront source de conflit
Tout à fait d'accord!!
Revenir en haut Aller en bas
Youben
1ere classe
1ere classe


messages : 69
Inscrit le : 08/11/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Ven 31 Déc 2010 - 16:23

Voila après une longue année d'attente :

Citation :
Régionalisation: La commission consultative rend sa copie

La Commission consultative de la régionalisation (CCR), présidée par Omar Azziman, a bouclé ses travaux lundi. A l’heure où nous mettions sous presse, le document était sous print. Les résultats des travaux de la CCR seront dévoilés dans les jours qui viennent. Pour rappel, cette commission avait été instituée par le Souverain le 3 janvier 2010 afin de proposer une conception générale de la régionalisation avancée et du rôle des institutions constitutionnelles dans la mise en œuvre de ce programme.

leconomiste.com
Revenir en haut Aller en bas
Wmaaninou
2eme classe
2eme classe


messages : 11
Inscrit le : 16/12/2010
Localisation : Paris - salé
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Et après l'autonomie ?   Lun 3 Jan 2011 - 5:22

Et après le réglement de ce conflit du sahara marocain qui a déja trop duré, comment ca va se passer ?

Oui c'est vrai, j'ai jamais lu un article ou un dossier sur le net, dans un magazine, ou autre qui traite de comment va se passer la situation qui suivra juste après le réglement de ce problème qui se résoudra très probablement par l'autonomie sous notre souvrenaité (bien que si ca ne tenait qu'à moi, ce serait rattachement total au maroc, avec le même statut que toutes les autres régions du pays).

Les dirigeants du polizbl affirment tout le temps que si les "sahraouis" comme ils disent choisissent de refuser ce qu'ils revendiquent ils accepteront leur décision.

A les croire ce serait très simple : référundum (je m'y oppose personellement) > résultats du scrutin favorable pour le maroc > ils cesseront toute activité ...

Imaginons qu'ils arrêtent véritablement tous leurs délires etc, le situation aurait été ultra simple pour le maroc je pense s'il n'y avait pas population dans les camps que dirige le polizbl, mais le problème c'est qu'ils sont quand mêmes bondés ces camps et doivent surrement dépasser les 50.000 personnes (au minimum) d'après ce que j'ai pu lire ici et là, bien qu'il n'y ai jamais eut de recensement.

Et ca fait quand même des milliers de personnes qui habitent là bas depuis des années, certains sont nés là bas et ont le crane bourré comme pas possible puisqu'ils baignent dans la propagande anti-marocaine depuis toujours.

Ils ont été élevés dans la haine du maroc et il n'y aura pas plusieurs solutions possibles pour ces gens là, mais c'est la je pense que ca devient compliqué, car on peut pas savoir ce que ces gens là que je serais d'accord d'accueillir dans leur pays, ont dérrière la tête ...
Imaginons que les camps soient démentelés, et que ces gens là décident de rester en algéristan, il faudra que l'algérie donc décide de bien les intégrer avec le reste des algériens, et après tout pourquoi ne le feraient-ils pas puisqu'ils ont décidé de les accueillir et de les soutenir depuis toujours. Et si jamais ils ne le font pas, je suis certain que ce qu'il restera du polizmachin commencera a pleurer devant l'onu et la communauté internationnale pour dénoncer la mise à l'écart du "peuple sahraoui" comme ils disent, et se mettront de nouveau a critiquer le maroc.
L'autre hypothèse c'est ce que dit SM M6, comme quoi on les accueillera chez nous etc etc, et je n'y aurais vu aucun problème si comme je l'ai déja dit ils n'avaient pas grandi dans la propagande anti-marocaine, parceque imaginez ce que ca donnera au moins 50 000 personnes qui ont une haine profonde envers le maroc à cause de tout ce qu'on leur a dit, au milieu des 200-300 mille autre habitants des provinces du sud.
Les personne qu'on accueillera ne seront jamais, mais alors jamais aussi bien intégrés que l'ensemble des autres marocains, et au moindre petit problème ils crieront à l'injustice et à la discrimination.
Ces gens la pour la plus part n'ont aucune qualification professionnelle, et ca ne fera qu'empirer la situation dans les provinces du sud déjà pas mal touchées par le chomage.
Et j'ai même pas envie d'imaginer ce qui passera dans le long terme, ces gens là qui auront regagné le maroc plusieurs années auparavant auront de nouveaux enfants à qu'ils vont forcément donner des idées tordues et il y aura alors toujours des tensions plus ou moins importantes.


Bon voila, c'est des choses que je me demande depuis toujours, et à défaut d'avoir trouvé un sujet qui en parle dans le forum (j'ai peut etre pas assez cherché), j'ouvre celui ci pour que chacun donne son avi et sa vision des choses dans le futur.


ps: j'ai pas évoqué tout ce qui est développement économique etc, mais c'est parcequ'à mon avi, sans une véritable unité territoriale et une volonté de l'ensemble de la population d'avancer, c'est même pas la peine d'évoquer le décolage économique des provinces du sud
Revenir en haut Aller en bas
Dejitaiza
Adjudant
Adjudant


messages : 380
Inscrit le : 17/10/2010
Localisation : Tarsonis
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Mar 11 Jan 2011 - 21:56

Messieurs, aucune nouvelle n'a encore filtré de ce rapport Question

_________________
You want a piece of me, boy ?

GEORGE: "If we do happen to step on a mine, Sir, what do we do?"
EDMUND: "Normal procedure, Lieutenant, is to jump 200 feet in the air and scatter oneself over a wide area."

Visit my place : http://omarkamali.name
Revenir en haut Aller en bas
http://omarkamali.name
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21541
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Ven 14 Jan 2011 - 20:19

Dejitaiza a écrit:
Messieurs, aucune nouvelle n'a encore filtré de ce rapport Question
le roi est à Agadir depuis quelques jours Rolling Eyes se dirigera-t-il vers Laayoune pour annoncé le projet Question la fameuse visite au Sud n'a que trop tardé je pense ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Ven 14 Jan 2011 - 20:30

Fremo a écrit:
Dejitaiza a écrit:
Messieurs, aucune nouvelle n'a encore filtré de ce rapport Question
le roi est à Agadir depuis quelques jours Rolling Eyes se dirigera-t-il vers Laayoune pour annoncé le projet Question la fameuse visite au Sud n'a que trop tardé je pense ...

agree with let's move it!
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Ven 14 Jan 2011 - 20:31

Avec ce qui se passe à coté, sa ne devrait pas trop tarder... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Ven 14 Jan 2011 - 20:37

non ca serait pas intelligent d´y aller mtn,tout le monde est en mode tunisien mtn..si annonce alors qu´il le fasse meme a agadir

_________________
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Ven 14 Jan 2011 - 20:41

Yakuza a écrit:
non ca serait pas intelligent d´y aller mtn,tout le monde est en mode tunisien mtn..si annonce alors qu´il le fasse meme a agadir

any where, it does not matter agadir ,tangier,casa etc.Just do it M6 pull the trigger on the regionalisationnow or never Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Régionalisation avancée   Aujourd'hui à 16:57

Revenir en haut Aller en bas
 
La Régionalisation avancée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Etudes Normandes: Réunification - le débat régional.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: