Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journée meurtrière a Bombay (Inde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
big boss
Lieutenant
Lieutenant


messages : 755
Inscrit le : 03/04/2008
Localisation : Casablanca, Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Journée meurtrière a Bombay (Inde)   Jeu 27 Nov 2008 - 17:04

Citation :

Attentats de Bombay: plus de 100 morts, des otages dans des hôtels


BOMBAY (AFP) — Les forces indiennes affrontaient jeudi à Bombay des
islamistes armés qui détenaient toujours des otages, au lendemain d'une
série d'attaques coordonnées qui ont ciblé en particulier des étrangers
et fait une centaine de morts dans la capitale économique de l'Inde.

Cent une personnes ont été tuées, selon les autorités, et 287 blessées. Une dizaine d'étrangers figurent parmi les tués, dont un Japonais, un Australien, un Britannique, un Italien et un Allemand.

Le Premier ministre indien Manmohan Singh a accusé un groupe basé "en dehors" du pays d'être responsable de ces attentats qui ont visé une dizaine de cibles, dans une allusion voilée au Pakistan, pays voisin et rival de l'Inde.

Ces attaques "bien préparées et bien orchestrées, probablement avec des ramifications à l'extérieur, visaient à créer un sentiment de panique, en choissant des cibles de haut niveau et en tuant des étrangers sans discrimination", a dit M. Singh dans un message à la nation.

Dans la soirée de jeudi, des tirs et explosions sporadiques étaient toujours entendus aux alentours des bâtiments attaqués, notamment deux hôtels prestigieux, l'Oberoi/Trident et le Taj Mahal, dont les commandos de l'armée et la police tentaient de prendre le contrôle.

Près de 200 personnes étaient encore bloquées à l'intérieur de l'Oberoi, selon le vice-président du Groupe Oberoi, S.S. Mukherji.La police, qui avait à la faveur de la nuit lancé l'assaut contre le Taj Mahal, a en revanche annoncé avoir commencé à en prendre le contrôle, progressant "chambre par chambre".

Le chef de la police locale, A.N. Roy, a précisé que des clients
étaient toujours dans les chambres du Taj Mahal, mais qu'il ne semblait
plus y avoir d'otage dans cet hôtel."Nous sommes confiants que nous allons parvenir à vaincre les terroristes", a ajouté A.N. Roy.

La mégapole de l'ouest de l'Inde, centre des affaires de la dixième
puissance économique mondiale, a été le théâtre mercredi d'une série
d'attaques spectaculaires, coordonnées et menées par des hommes armés
de fusils d'assaut et de grenades, qui ont visé les deux hôtels ainsi
que huit autres cibles, dont la gare centrale et un hôpital.

Un complexe résidentiel et de bureaux abritant un centre juif, le Nariman House, a également été attaqué et des otages, dont un rabbin, semblaient toujours s'y trouver jeudi. Selon des témoins, les assaillants ont retenu en priorité en otages des Britanniques et des Américains.Ces attentats ont été revendiqués au nom d'un groupe islamiste se présentant comme les Moujahidine du Deccan, du nom du plateau qui couvre une grande partie du centre et du sud de l'Inde.

L'un des hommes armés retranchés dans l'Oberoi/Trident a déclaré par téléphone à la télévision indienne que le groupe réclamait la fin des
"persécutions" contre les musulmans d'Inde et la libération des
militants islamistes détenus dans ce pays.

Un client britannique du Taj Mahal, Rakesh Patel, a raconté à la télévision que les assaillants étaient "très jeunes, comme des enfants (...) Ils ont dit qu'ils voulaient tous ceux qui avaient des passeports britanniques et américains", a-t-il témoigné.

Le chef de la division anti-terroriste de Bombay, Hemant Karkare, a été tué dans les fusillades ainsi qu'au moins 10 autres membres des forces de sécurité.

La présidente de la République indienne Pratibha Patil a fermement
condamné les attaques, menées, a-t-elle dit, par des gens "sans aucune
considération pour la vie humaine".

Ces attentats ont suscité l'indignation dans le monde, notamment à Washington et Londres et de la part de l'Union européenne.Depuis
trois ans, l'Inde est frappée environ tous les trois mois par un
attentat, dont le rythme semble toutefois s'accélérer depuis novembre
2007.

A Bombay, il s'agit de la troisième série d'attaques revendiquées par des groupes islamistes indiens. La première avait fait 24 morts le 13 septembre à New Delhi, la capitale, la deuxième 80 morts le 30 octobre dans l'Etat de l'Assam (nord-est de l'Inde).

Le Premier ministre indien a cependant accusé jeudi un groupe basé "en
dehors" de l'Inde. "Nous allons formellement signifier à nos voisins
que l'utilisation de leur territoire pour lancer des attaques contre
nous ne sera pas tolérée", a-t-il dit, sans citer de pays nommément.

L'Inde a souvent accusé des groupes islamistes basés au Pakistan, pays
frontalier de l'Inde, d'être responsables d'attaques sur son sol. Le
Bangladesh, autre pays musulman frontalier de l'Inde, a lui aussi été
récemment montré du doigt par Delhi.

L'Inde et le Pakistan, puissances nucléaires, et rivaux depuis leur fondation en 1947, notamment autour de la souveraineté sur la région himalayenne du
Cachemire, ont cependant amorcé en 2004 un difficile processus de paix.Le
groupe extrémiste islamiste Lashkar-e-Taïba, basé au Pakistan et qui
combat la domination indienne sur une partie du Cachemire, a nié jeudi
toute participation dans ces attaques, par ailleurs condamnées par le
Pakistan.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hpVFvB4YdhBbxggbhaftTaB58VQg

L'hôtel de luxe Taj :

Revenir en haut Aller en bas
http://far-maroc.forumpro.fr/
big boss
Lieutenant
Lieutenant


messages : 755
Inscrit le : 03/04/2008
Localisation : Casablanca, Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Journée meurtrière a Bombay (Inde)   Jeu 27 Nov 2008 - 23:42

Citation :
Les commandos indiens donnent l'assaut contre les hôtels de Mumbai


MUMBAI — Tension extrême à Mumbai (ex-Bombay). Au lendemain des attentats perpétrés par des islamistes présumés qui ont fait au moins 119 morts dans la capitale économique de l'Inde, des commandos indiens ont donné l'assaut jeudi à deux hôtels de luxe pour libérer les otages toujours retenus.

Selon un responsables du ministère de l'Intérieur de l'Etat du Maharashtra, le siège s'est achevé à l'hôtel Taj Mahal, où les trois derniers assaillants ont été tués. Huit otages ont en outre été libérés au siège de la communauté juive ultra-orthodoxe loubavitch de Mumbai, a-t-il ajouté, cependant
contredit par un diplomate ayant requis l'anonymat.

D'après ce diplomate qui suivait la situation de près, aucun otage n'a été libéré au centre loubavitch. Les huit prisonniers mentionnées par le
responsable indien pourraient être des personnes qui s'étaient cachées
près du centre.

Auparavant, le général de l'armée indienne R.K. Hooda avait expliqué sur New Delhi Television que dix à douze hommes armés se trouvaient encore dans ces hôtels et dans un centre communautaire juif, les autres semblant avoir été tués ou capturés.

D'après les autorités, la série d'attaques coordonnées qui a semé la terreur dans la ville depuis mercredi soir a causé la mort de 119 personnes, et en a blessé 288 autres. Dix sites de Mumbai ont été visés par des activistes armés de fusils d'assaut, de grenades à main et d'explosifs.

Des dizaines de personnes étaient encore prises au piège ou retenues en
otage jeudi. Mercredi soir et dans la nuit, les assaillants avaient
attaqué deux grands hôtels, un restaurant fréquenté par les étrangers,
des hôpitaux, une gare ferroviaire bondée ainsi que les locaux de la
représentation dans la capitale économique indienne de l'organisation
juive orthodoxe des Loubavitch.

Jeudi, toute la journée, on a pu voir des otages sortir par petits groupes des deux hôtels cinq étoiles le Taj Mahal et l'Oberoi, des témoins confiant que de nombreux corps restaient à l'intérieur. Plusieurs cadavres ont été retirés des deux établissements attaqués où, selon des témoins, les hommes armés visaient spécifiquement des Britanniques et des Américains.

Plusieurs dizaines de personnes s'y sont apparemment enfermées dans leurs
chambres, terrifiées par les coups de feu et les explosions, ainsi que
par des pneus enflammés dans plusieurs parties des hôtels, et attendant
qu'on vienne les secourir.

Après le crépuscule jeudi, au moins sept personnes, escortées par des policiers, sont sorties de l'hôtel Oberoi. L'une d'elle, un Polonais, a dit aux journalistes qu'il avait vu de nombreux corps à l'intérieur de l'hôtel. Mais il a refusé de donner des détails, en notant qu'il avait promis à la police de ne pas parler des opérations en cours.

Selon le ministère de l'Intérieur de l'Etat du Maharashtra, 84 personnes ont été libérées de cet hôtel, dont 60 otages. La police a fait savoir qu'elle agissait lentement pour protéger les otages restant.Les attentats ont été revendiqués dans des courriels adressés à plusieurs médias par un mouvement islamiste jusque-là inconnu qui se fait appeler les "Moujahidine du Deccan".

On ignorait dans l'immédiat leurs motivations, mais Mumbai a souvent été la cible d'attaques revendiquées par des islamistes, dont une série d'attentats à la bombe en juillet 2006 qui avait fait 187 morts.

Magnus Ranstorp, expert en terrorisme à l'Institut de la défense nationale de Suède, a estimé qu'il y avait "de très fortes présomptions" que ces derniers attentats aient un lien avec Al-Qaïda, en raison du style coordonné des attaques, et du fait que des Britanniques et Américains aient été visés.

Le Premier ministre indien Manmohan Singh a attribué ces attentats à "des forces extérieures". "Ces attentats bien planifiés et bien orchestrés,
probablement avec des liens extérieurs, étaient destinés à créer un
sentiment de panique, en choisissant des cibles de haut rang et en
tuant au hasard des étrangers", a-t-il mis en cause.

Le Pakistan, fréquemment accusé par New Delhi de complicité avec les terroristes frappant l'Inde, a condamné les attentats de Mumbai et exhorté à la coopération contre les militants extrémistes. "Il ne faut pas nous attribuer cela comme dans le passé", a prévenu le ministre de la Défense Ahmed Mukhtar: "Je dis de manière catégorique que le Pakistan n'est pas impliqué dans ces événements sanglants".

Les Etats-Unis et la France font partie des nombreux pays qui ont condamné les attentats. A Washington, le président George W. Bush a notamment proposé au Premier ministre "soutien et assist ance", selon la
porte-parole de la Maison Blanche Dana Perino.

Parmi les morts figurent au moins quatre Australiens, un Japonais et un Britannique, selon les officiels indiens. Un Italien et un Allemand ont aussi été tués, selon les ministères des Affaires étrangères des deux pays.Des
Américains, des Britanniques, des Italiens, des Suédois, des Canadiens,
des Yéménites, des Néo-Zélandais, des Espagnols, des Turcs, des
Français, des Israéliens et un Singapourien figurent parmi les
personnes bloquées ou retenues dans les hôtels.

La Marine indienne a arraisonné un cargo suspecté d'être lié aux attentats. Le capitaine Manohar Nambiar de la Marine indienne a précisé que le cargo,
le "MV Alpha", venait du port pakistanais de Karachi et était arrivé
récemment à Mumbai. Quelques heures plus tard, il a fait savoir que
rien de suspect n'avait été trouvé à bord.

http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5j2PO8V3rrPq87DqoHhklHnSYDPRg
Revenir en haut Aller en bas
http://far-maroc.forumpro.fr/
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6215
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Journée meurtrière a Bombay (Inde)   Ven 28 Nov 2008 - 12:02

un massacre (meurtres d innocents,de femmes,d enfants,de vieillard,de civils)et ils osent se revendiqué de l islam c est haloufs Evil or Very Mad

ils utilise l islam pour justifié leur pratique injustifiable!!!!

peu importe la cause l islam ne justifie pas çela!!!!

Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
big boss
Lieutenant
Lieutenant


messages : 755
Inscrit le : 03/04/2008
Localisation : Casablanca, Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Journée meurtrière a Bombay (Inde)   Ven 28 Nov 2008 - 12:48

Citation :


À Bombay, 15 employés d'Air France et 20 Français libérés


Un commando des forces spéciales indiennes descend d'un hélicoptère sur le toit de l'immeuble Nariman, qui abrite un centre juif de prière, dans le quartier de Colaba à Bombay, et où sont retranchés des terroristes avec des otages. © AFP PHOTO/Satish BATE


Bombay est le théâtre depuis mercredi soir d'une série d'attentats perpétrés par des hommes armés de fusils d'assaut et de grenades : 130 personnes ont péri, dont une dizaine d'étrangers, et plus de 300 seraient blessées, d'après un dernier bilan.

Neuf des extrémistes islamistes ont été tués et un arrêté, a déclaré le vice-Premier ministre de l'État de Maharashtra, ajoutant que 15 membres des forces de sécurité ont également été tués. Deux jours après les premières fusillades, les attaques terroristes qui frappent le centre financier de l'Inde n'ont pas encore totalement cessé.

Les forces de sécurité poursuivent vendredi une vaste opération contre les islamistes. Un Pakistanais arrêté a expliqué aux enquêteurs indiens, selon l'agence indienne PTI, que le groupe de 12 extrémistes auquel il appartient a été conduit par un navire marchand près des eaux territoriales indiennes.

"Ce n'est pas le Pakistan, même si ce sont peut-être des Pakistanais" qui ont commis ces actes, a déclaré Bernard Kouchner sur France Inter. Le ministre des Affaires étrangères a souligné que le Pakistan avait "changé de régime" avec l'arrivée du président Asif Ali Zardari, "déterminé à combattre le terrorisme et à se rapprocher de l'Inde".

Islamabad a fait savoir que le chef des services de renseignements pakistanais va se rendre sur place pour apporter sa contribution à l'enquête alors que New Delhi accuse des "éléments" du Pakistan d'être responsables des attaques. Lepoint.fr vous propose un tour d'horizon de la situation sur place.

Libération des Français à l'hôtel Oberoi/Trident. Vendredi midi, heure locale, un responsable militaire indien a annoncé que l'hôtel Oberoi/Trident est "sous contrôle", avant la découverte de 24 corps dans cet hôtel de Bombay, portant le total à 30.

Les 15 employés d'Air France, ainsi que 20 Français, "sains et saufs", font partie des 93 libérés, a précisé sur France Inter Bernard Kouchner, confirmant ainsi les informations données un peu plus tôt sur RTL par l'ambassadeur de France en Inde Jérôme Bonnafont. Les sept Italiens qui restaient encore bloqués ont aussi pu s'en sortir. "Deux terroristes ont été tués", a affirmé le chef de la police, Hassan Gafoor.

Combats au centre juif. Au moins 17 soldats des forces spéciales ont été largués vendredi matin par hélicoptère sur le toit du centre juif, abritant une salle de prière et d'études de la communauté loubavitch, où des otages seraient encore. Des explosions et des tirs provenant de l'intérieur de l'immeuble ont pu être entendus, alors que des centaines d'individus, juchés sur des toits voisins, suivent l'opération. Selon des sources officielles, un nombre indéterminé de personnes, dont des ressortissants israéliens, y seraient encore retenus par trois hommes armés. Jeudi soir, 7 personnes ont été évacuées de l'immeuble.

Le Taj Mahal reste à sécuriser. Des explosifs susceptibles de provoquer des "dégâts majeurs" ont été découverts à l'hôtel Taj Mahal. Un peu plus tôt, vers 9 h 20, des échanges de tirs, qui ont duré environ 10 minutes, se sont produits à l'intérieur de l'hôtel, où les forces de sécurité tentent de venir à bout d'un dernier combattant islamiste.

Selon l'agence de presse indienne PTI, citant des sources officielles, trois extrémistes ont été interpellés dans l'établissement. L'un d'eux est présenté comme étant Ajmal Amir Kamal, un habitant de Faridkot, au Pakistan. L'agence a soutenu que les extrémistes sont membres du Lashkar-e-Taiba, un groupe armé islamiste basé au Pakistan et connu notamment pour avoir attaqué le Parlement indien en 2001.



http://www.lepoint.fr/actualites/a-bombay-15-employes-d-air-france-et-20-francais-liberes/924/0/295526

Revenir en haut Aller en bas
http://far-maroc.forumpro.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journée meurtrière a Bombay (Inde)   Ven 28 Nov 2008 - 13:45

benzenz a écrit:
un massacre (meurtres d innocents,de femmes,d enfants,de vieillard,de civils)et ils osent se revendiqué de l islam c est haloufs Evil or Very Mad

ils utilise l islam pour justifié leur pratique injustifiable!!!!

peu importe la cause l islam ne justifie pas çela!!!!

Evil or Very Mad

tu dois voir le film Body of Lies Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cherokee
Colonel
Colonel


messages : 1531
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : FachoLand
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Journée meurtrière a Bombay (Inde)   Ven 28 Nov 2008 - 13:52

yakousa a écrit:
benzenz a écrit:
un massacre (meurtres d innocents,de femmes,d enfants,de vieillard,de civils)et ils osent se revendiqué de l islam c est haloufs Evil or Very Mad

ils utilise l islam pour justifié leur pratique injustifiable!!!!

peu importe la cause l islam ne justifie pas çela!!!!

Evil or Very Mad

tu dois voir le film Body of Lies Wink

si tu l'a en bonne qualité louhou lhih yakou Wink
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Journée meurtrière a Bombay (Inde)   Ven 28 Nov 2008 - 15:35

benzenz a écrit:
un massacre (meurtres d innocents,de femmes,d enfants,de vieillard,de civils)et ils osent se revendiqué de l islam c est haloufs Evil or Very Mad

ils utilise l islam pour justifié leur pratique injustifiable!!!!

peu importe la cause l islam ne justifie pas çela!!!!

Evil or Very Mad
Ces imbéciles monkey se font manipuler comme des marionnettes par leurs pires ennemis. Les militants islamistes cachemiris qui revendiquent l'attachement du Cachemire indien au Pakistan ont fait alliance avec Alqaïda, surtout depuis que le gouvernemet pakistanais a cssé de les soutenir comme avant. Mais avez-vous jamais entendu Alqaïda placer ne serait-ce qu'une seule bombe en Israël, normalement l'ennemi des arabo-musulmans par excellence ? Alqaïda était même présente au Liban, donc pas loin d'Israël, et c'est le fils à Benladen him self qui a dirigé les combats du Fath El Islam contre l'armée libanaise à Nahr El Barid. Ils ont bien les moyens de combattre l'armée libanaise, de semer la zizanie entre sunnites et chîites au Liban comme en Irak, ils auraient même reussi le coup du 11 septembre aux USA, mais ils n'arrivent pas à placer [url]une[/url] bombe en Israël ? Avez vous jamais entendu dire qu'ils ont au moins essayé ? Suspect
Ces attentats de Mombay visent à ce que l'Inde fasse pression sur le Pakistan, qui bouillonne déjà en interne comme une cocotte prête à exploser à tout instant. Et comme par hasard, le Pakistan est l'unique pays musulman à disposer de l'arme atomique Suspect Si ça devait mal tourner dans ce pays, le conseil de securite de l'ONU decretera que par souci de prevention il faudrait mettre l'armement nucléaire pakistanais sous tutelle, ce que tout le monde trouvera alors normal. Ca fait déjà plusieurs mois que le Pakistan est la cible d'une campagne de destabilisation multiforme et d'une rare intensité. Ceux qui foutent le b... dans ce pays sont déjà arrivés à évincer Moucharraf du pouvoir, à jeter un froid entre l'armée pakis et le peuple, soufflent continuellement sur la braise du conflit entre sunnites et chïites de ce pays, tout en exigeant du gouvernement pakistanais de contrôler les régions frontaliéres avec l 'Afghanistan, régions ou traditionnellement l'armée ne met jamais les pieds.
Sincérement, si vous êtiez militant cachemiri est que vous vouliez vous attaquer aux indiens dans le cadre de votre lutte pour que le cachemire musulman rejoigne le pakistan musulman, pourquoi vous en prendriez-vous aux juifs ? Ne trouvez-vous pas que ca colle un peu trop avec la hantise de l'antisémtisme propre à la culture occidentale ? C'est justement le genre d'information susceptible de faire les gros titres de la presse occidentale, mais croyez-vous que ca va susciter une réaction particuliére chez un cachemiri ? La ficelle est trop grosse Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journée meurtrière a Bombay (Inde)   Ven 28 Nov 2008 - 19:35

C'est pas du terrorisme classique, c'est juste une luttre entre deux puissance, de cette événement j'ai tiré deux conclusions:

- L'incompétence des services de sécurité et de renseignements Indiennes

- La puissance et la force du ISI (Services secrets Pakistanais)
Revenir en haut Aller en bas
big boss
Lieutenant
Lieutenant


messages : 755
Inscrit le : 03/04/2008
Localisation : Casablanca, Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Journée meurtrière a Bombay (Inde)   Dim 30 Nov 2008 - 0:27

Citation :


Attentats à Bombay : les regards se tournent vers le Pakistan

LEMONDE.FR avec AFP, Reuters, AP | 29.11.08 |


Les forces militaires indiennes ont mis un terme aux attaques qui ont frappé Bombay, samedi 29 novembre, reprenant le contrôle de l'Hôtel Taj, le dernier bastion tenu par les terroristes. Le dernier bilan fait état d'au moins 195 morts, dont 27 étrangers, et 295 blessés, selon les autorités indiennes. Il s'agit des attentats les plus meurtriers dans le pays depuis ceux qui avaient tué 257 personnes en 1993, déjà à Bombay. Ce bilan très lourd devrait encore augmenter dans les prochaines heures, selon New Dehli. Maintenant que les combats sont terminés, les questions se concentrent sur l'identité des terroristes, leur nombre, leur appartenance à des groupes terroristes et leur mode opératoire.

Qui étaient les terroristes ?


Les autorités de l'Etat du Maharashtra ont d'abord parlé de vingt-cinq terroristes qui ont mené ces attaques coordonnées contre au moins dix sites à Bombay, mercredi, dont les hôtels de luxe Taj Mahal et Trident-Oberoi, la principale gare de la ville, un centre abritant une association juive et des hôpitaux. Ce chiffre a été officiellement ramené à entre dix et quinze hommes, selon les différentes sources officielles. "Neuf terroristes ont été tués et un capturé, a ainsi déclaré le ministre de l'Etat, Vilasrao Deshmukh. Nous l'interrogeons actuellement".


L'identité des hommes ayant mené cette opération reste inconnue. Selon les autorités indiennes, l'individu capturé serait d'origine pakistanaise, parlant couramment anglais, et identifié comme étant Azam Amir Kazav, selon l'agence Reuters. Selon les chaînes de télévision indiennes, il aurait affirmé que le but des attaques était de faire un "11-Septembre indien" en "réduisant en cendres les symboles de la puissance économique, le Taj et le Trident, afin qu'ils ne puissent être reconstruits".


La piste qui évoquait la participation de ressortissants britanniques semble en revanche ne pas se confirmer. Vendredi, le quotidien Evening Standard affirmait, en citant anonymement des responsables indiens, que sept terroristes présumés pourraient être britanniques et "originaires de la région de Leeds et Bradford". L'information a été démentie par les autorités indiennes, le gouvernement britannique et ses services anti-terroristes.

Quelle proximité avec le Pakistan ?

Lors de son interrogatoire, le seul terroriste capturé vivant aurait avoué appartenir à l'organisation séparatiste Lashkar-e-Taiba, un groupe djihadiste basé à Lahore au Pakistan déjà responsable de plusieurs attaques sur le sol indien, notamment contre le Parlement en 2001. Mercredi, c'est une autre organisation jusque-là inconnue, les Moujahidines du Deccan, qui avaient revendiqué les attentats.

Selon des responsables des services secrets américains actuellement sur place, cités par le New York Times, les premiers éléments indiqueraient qu'il s'agit bien d'une opération menée par Lashkar-e-Taiba ou par un autre groupe basé dans la région de Karachi au Pakistan, le Jaish-e-Mohammed. La piste menant directement à Al-Qaida semble avoir été écarté.

Des responsables de Lashkar-e-Taiba ont publiquement démenti être responsables de ces attentats, mais pour plusieurs responsables du contre-terrorisme américains, les preuves s'accumulent pour acréditer cette thèse. "Certaines des informations récoltées jusqu'ici pointent en direction d'une connection au Cachemire (...) certaines caractéristiques des attentats correspondent au genre de choses perpétrées par le passé par ces groupes", a expliqué l'un deux anonymement à l'AFP, précisant qu'il est "trop tôt pour tirer des conclusions définitives". Une chose est sûre, "en ce moment, les gens regardent de très près Lashkar-e-Taiba", note-t-il.

Le New York Times cite un autre responsable qui souligne que des indices laissent penser que le groupe avait des "capacités maritimes", qui expliqueraient l'arrivée de certains terroristes par la baie qui jouxte Bombay.
Lashkar-e-Taiba est connu pour être une des premières organisations terroristes à avoir eu recours à des "feddayine", des kamikazes très bien armés, lors d'attaques contre les forces indiennes à la fin des années 1990. Des liens entre ce groupe et les services secrets pakistanais, l'ISI, ont également été établis par le passé.

Les autorités indiennes ont publiquement imputé les attaques coordonnées à des "éléments" venant du Pakistan, sans accuser un groupe en particulier. Islamabad a affirmé son innoncence, promettant de coopérer dans l'enquête en sévissant contre n'importe quel "groupe" qui serait basé sur son territoire, si l'Inde apporte la preuve qu'il est impliqué. (Lire l'analyse "Le Pakistan plaide sa bonne foi").

En gage de bonne volonté, le gouvernement pakistanais a envoyé un émissaire de l'ISI à Bombay. Parallèlement, des équipes du FBI étaient également en route pour participer à l'enquête.

Des attaques planifiées en amont

Des éléments rapportés par la presse indienne et internationale confirment que les attaques simultanées avaient été minutieusement préparées à l'avance. "Ces gens connaissaient parfaitement la disposition des lieux et il semblent qu'ils l'avaient bien étudiée auparavant. Ils étaient très déterminés, sans aucun remords", a constaté le chef d'une unité de commando naval indien cité par Reuters.

Selon un membre des services de renseignements indiens cité par l'AFP, huit d'entre eux seraient arrivés à Bombay il y a déjà un mois pour mener "des missions de reconnaissance en prélude aux attaques" en se faisant passer pour des étudiants.

Ils auraient également effectué des repérages dans l'enceinte des hôtels, en stockant des armes et des munitions à l'intérieur des bâtiments et en filmant plusieurs endroits, à tel point qu'ils avaient quelque fois une meilleure connaissance des lieux que les forces de police indiennes, selon la presse indienne. Cela expliquerait comment trois terroristes ont réussi à tenir tête aux militaires pendant plusieurs jours à l'intérieur du Taj.

Avant de déclencher les attentats, les activistes s'étaient également emparés d'un chalutier indien. Certains des terroristes l'auraient utilisé comme point de départ pour débarquer à bord de canots pneumatiques dans le sud de Bombay, non loin de la gare où les fusillades ont commencé. Cette piste n'a pas encore été confirmée par le gouvernement indien.

Un mode opératoire quasi-militaire

Au début des attaques, mercredi, il ne semble pas que la police et l'armée indienne ait pris la mesure du degré de préparation et d'entraînement des terroristes. "Par moments, ils se sont montrés aussi forts que nous au combat et dans les déplacements. Soit il s'agissait de militaires, soit ils ont suivi une longue formation de commando. Ils se comportaient comme l'auraient fait des commandos indiens", a expliqué un membre des forces spéciales indiennes cité par l'Hindustan Times. Il aura fallu que les commandos d'élite de l'armée interviennent pour que les autorités indiennes reprennent le dessus.

Les terroristes avaient tout préparé dans le moindre détail et avaient, semble-t-il, suivi un entraînement militaire, puisqu'ils maniaient des armes lourdes aisément et avaient même prévu leur ravitaillement en se munissant de fruits secs. Ils disposaient également de téléphones satellitaires, de cartes de crédit, des munitions et même d'un Blackberry, selon la presse britannique, sur lequel ils consultaient les sites d'information anglophones.



http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2008/11/29/qui-etaient-les-terroristes-de-bombay_1125075_3216.html
Revenir en haut Aller en bas
http://far-maroc.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journée meurtrière a Bombay (Inde)   Aujourd'hui à 4:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Journée meurtrière a Bombay (Inde)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 16 octobre: Journée d’action internationale !
» Inde, visite du Radjastan
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» Journée à Dinant en juillet 2007
» Invitation à la Journée Départementale du REAAP38 ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: