Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Russes et le titane, un an après

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
splux
1ere classe
1ere classe


messages : 53
Inscrit le : 15/01/2008
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Les Russes et le titane, un an après   Jeu 11 Déc 2008 - 5:21

Article très interessant.... ca vient de Flyintelligence...

L’équipe de Flyintelligence s’intéressait en décembre 2007 à la création d’une "Vallée du Titane " en Russie s’appuyant sur l’entreprise VSMPO-Avisma, acteur central dans la production de titane (les news de la société ici).

Ci-dessous vous retrouverez l’article concernant la vallée du titane. Mais auparavant voilà quelques actualités qui ont nourri l’année 2008 :

Alors que Boeing et VSMPO-Avisma signaient en 2007 un partenariat stratégique sur la livraison de titane, les entreprises françaises se sont durablement positionnées sur leur approvisionnement en minerais : en février 2008, Safran et VSMPO-Avisma ont conclu un accord concernant la livraison de matériels à base de titane. Airbus et EADS signaient le 14 juillet 2008 un accord concernant la livraison de titane jusqu’en 2020. Par ailleurs le gouvernement russe a également contracté avec Saraf Group pour créer la joint venture Titanium Products Private Limited (TTPL). TTPL a d’ores et déjà signé un memorandum of understanding avec l’Etat de l’Orissa pour développer le complexe métallurgique de Chhatrapur, Ganjam.


Petits rappels de Pierre :

« Le gouvernement russe annonçait en novembre 2007 la création, dans l’Oural, d’une future « vallée de titane » pour l’aéronautique, qui aura pour vocation de « fabriquer des pièces coûteuses pour l’industrie aéronautique mondiale ».





Cette déclaration doit nous interpeller par sa portée stratégique puisqu’elle émane du Sergueï Ivanov. Cette vallée sera portée sur les fonds baptismaux par le groupement russe de production VSMPO-Avisma, dont le principal actionnaire n’est autre que la centrale publique russe d’exportation d’armements Rosoboronexport, qui détient les deux tiers du capital. A ce jour, VSMPO-Avisma assume près du tiers de la production d’éponges de titane dans le monde et près de 80 % des produits russes à base de titane sont exportés.

Du reste, l’Etat russe et Boeing ont conclu un partenariat dans le domaine du titane, en créant une société commune de composants aéronautiques. Cette société est destinée à fournir des composants en titane pour la firme américaine, notamment pour le dernier né de chez Boeing, le 787 Dreamliner.

Le secteur aéronautique permet à la Russie de tirer partie de ses ressources naturelles et ainsi de développer une politique d’intelligence territoriale volontariste et ambitieuse au service de sa Puissance. Sergueï Ivanov a en effet fait valoir que « dans le passé, dans le meilleur des cas, nous y fabriquions des pièces semi-finies et uniquement pour l'URSS, maintenant, nous allons fabriquer des pièces pour le monde entier ». La Russie a donc bien la volonté de tourner une page de son histoire industrielle. On observera que le secteur aéronautique n’est pas mentionné par le décideur slave. Et pour cause ! Le titane offre en effet une kyrielle d’applications, certes dans le secteur aéronautique mais aussi et surtout dans des secteurs stratégiques.

Dans le secteur aéronautique, le titane sert déjà à concevoir des pièces forgées, comme le train d'atterrissage du Boeing de la famille du 777, ou des élements de moteur. De plus, le titane est une matière qui se marie très bien avec les matériaux composites.

Dans le secteur aérospatial, le titane trouve des applications grâce à sa résistance à la corrosion et ses propriétés cryogéniques (la cryogénie étant – entre autres – la production de très basse températures, inférieures à 120 Kelvin (-153,15° Celsius)). Il sert à la conception de certaines pièces du moteur du lanceur Ariane 5, de réservoir de gaz de propulsion pour les satellites et figure sur les stations spatiales.

Dans les secteurs de l’armement et de l’énergie, les propriétés offertes par le titane, en termes de résistance à la corrosion et au feu, contribue à son emploi dans les blindages et dans les coques de sous-marins.

Par ailleurs, le terme de « vallée du titane » n’est pas sans rappeler celui de « Silicon Valley », région américaine célèbre pour ses industries de pointe et les hautes technologies. En outre, la Russie envisage en parallèle de fermer aux investissements étrangers le marché de la transformation, de la fabrication et de la vente de matériaux servant à la conception d’armements et de matériels militaires. Il est permis de considérer que la création de cette « vallée du titane » ne sera pas exclusivement dédiée à l’industrie aéronautique mais qu’elle fournira d’autres secteurs stratégiques russes. L’Etat russe a donc conscience de ses secteurs stratégiques et applique une politique volontariste pour les protéger et les accroître en développant un projet…titanesque, s’ouvrant ainsi un horizon…loin d’être artificiel ! »
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Russes et le titane, un an après
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contraception pendant l'allaitement... et après
» Archives départementales - Inventaire après décès
» Retour à la maison après accouchement - pas de voiture!
» Réussir un nouvel allaitement après un premier échec?
» Meules ? sur inventaire après décès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Aviation militaire-
Sauter vers: