Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 US Air Force - USAF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 37, 38, 39
AuteurMessage
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1852
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Dim 23 Fév 2014 - 20:08

Le programme d'avion F-35 accumule retards et surcoûts, pourtant le Pentagone n'envisage pas son avenir sans cet appareil censé devenir le joyau de l'aviation de combat américaine.
Citation :

+ Pourquoi n'est-il pas question de revenir en arrière?
Le F-35 doit constituer l'ossature de la flotte américaine et remplacer la plupart des chasseurs-bombardiers actuels, aussi bien pour l'armée de l'Air, que la Marine et le corps des Marines, qui disposera d'une version à atterrissage vertical.
Le programme est tout simplement "trop gros pour se permettre d'échouer", résume Gordon Adams, professeur à l'American University à Washington. En décembre, le 100e F-35 est déjà sorti des chaînes de montage.
Son constructeur, le géant de l'aéronautique Lockheed Martin, a réparti les sites de recherche et de production liés au F-35 dans 45 des 50 Etats américains, s'assurant le soutien d'une majorité de parlementaires, soucieux de récupérer pour leur circonscription une partie des 130.000 emplois induits.

+ A combien s'élève le coût de ce programme?
Le programme F-35 est le plus cher de l'histoire du Pentagone. Il intervient à un moment difficile où les budgets militaires sont en baisse et où l'armée américaine doit lancer d'autres programmes pour remplacer des matériels vieillissants.
L'objectif initial en 2001 était de construire un chasseur-bombardier abordable, à présent c'est un gouffre financier: de 233 milliards de dollars pour 2.852 appareils, le Pentagone table aujourd'hui sur 2.443 avions pour un coût de 391,2 milliards (+68%), soit 160 millions par appareil.
En tenant compte du coût de l'heure de vol et des frais d'entretien, le coût du programme sur l'ensemble de sa durée de vie risque de dépasser les 1.000 milliards de dollars, pronostique le GAO, la Cour des comptes américaine.

+ En quoi l'appareil est-il révolutionnaire?
L'avion est doté de capacités furtives censées lui permettre de faire face aux futurs chasseurs chinois et russes et de pénétrer au-dessus de zones où les défenses anti-aériennes sont puissantes.
Ses multiples senseurs doivent lui permettre de voir bien en avance un appareil ennemi qui sera "détruit avant même de savoir qu'il est engagé dans un combat", a plastronné le chef d'état-major de l'Air Force, Mark Welsh, dans un entretien à la chaîne CBS.
Le F-35 est conçu comme un ordinateur volant. Dans son casque, le pilote peut regarder ses pieds et voir le sol grâce à des caméras répartis sur l'avion et reliés au casque.

+ Pourquoi de tels retards et quelles conséquences?
La mise en service opérationnelle n'interviendra pas avant 2016, dix ans après le premier vol. L'erreur originelle a été de commencer la production de l'avion tout en le mettant au point, ce qui a conduit à de nombreux retours à la planche à dessin. Le directeur du programme, le général Chris Bodgan, le reconnaît: "en gros, le programme a déraillé".
La création de 24 millions de lignes de code informatique continue de poser problème, les capacités de l'avion n'atteignent pas encore les niveaux promis et chaque jour amène son lot de nouveautés: des craquelures ont été découvertes sur la carlingue de la version à atterrissage vertical lors de tests de durabilité, a reconnu vendredi à l'AFP un responsable du programme.
Ces problèmes risquent de conduire à un étalement des achats dans le temps et à une réduction du nombre d'avions, juge Gordon Adams.
Le Pentagone s'apprête ainsi à annoncer qu'il achètera en 2015 34 F-35, soit 8 de moins qu'initialement prévus.

+ Quels pays envisagent de se doter de l'appareil?
Huit pays, outre les Etats-Unis, participent au programme, y glanant quelques retombées industrielles.
Mais ils n'ont pour l'essentiel pas dépassé le stade des intentions d'achat. Officiellement, le Royaume-Uni compte se doter de 138 appareils, l'Italie de 90. La Turquie souhaite acquérir 100 F-35, tout comme l'Australie.
La Norvège (52 avions), les Pays-Bas (37), le Danemark et Israël (19) sont également intéressés.
Le gouvernement canadien prévoyait lui de se doter de 65 exemplaires mais pourrait finalement choisir un autre appareil devant le coût prohibitif du F-35.
En Asie, où la montée en puissance de la Chine inquiète, le Japon compte en acheter jusqu'à 42, la Corée du Sud pourrait finaliser l'achat de 40 exemplaires cette année et Singapour a fait part de son intérêt.
© 2014 AFP
2014-02-22 - 19:48:14
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Lun 24 Fév 2014 - 13:03

Citation :
T-X deal could spur changes to USAF flight training programme

The US Air Force’s flight training commander has reiterated the need for the service to replace its Northrop T-38 Talons, and outlined how a new aircraft could change its instruction programme.

“We need a replacement for the T-38 for a lot of reasons, [and] it will drive discussions about pilot training,” Gen Robert Rand, head of the Air Education and Training Command, said at the Air Force Association’s Air Warfare Symposium in Orlando, Florida on 21 February. “It’s a good time to have those discussions.”

The USAF has been eager to replace its 430 T-38s, which have been in service for about 45 years, with a “T-X” trainer, but the programme was not funded in fiscal year 2014.

Rand declines to speculate about future funding, but says clarity will come as details emerge about President Barack Obama’s FY2015 budget proposal, due out on 4 March. He says technological advances and modern fighters like the Lockheed Martin F-22 and the still-in-development Lockheed F-35 Joint Strike Fighter make a T-38 replacement necessary.

“There is a requirement for an airplane that can do something the T-38 can’t do,” says Rand. A new T-X would also be cheaper to operate, he adds. “There are more efficiencies out there with a new airplane.”

asset image

US Air Force

Candidates for the T-X programme include existing designs like the T-50 Golden Eagle, made by Korea Aerospace Industries and Lockheed, Alenia Aermacchi’s T-100 development of the M-346 and the Hawk, proposed by BAE Systems and Northrop Grumman. Boeing has also promoted a new, clean-sheet aircraft to fill the role, teamed with Saab.

Rand says the service’s 120 Raytheon T-1 trainers for airlift and tanker pilots, which the service began flying in 1991, are also in need of updates. But he questions: “Can [we] afford to get a T-X at same time we put a lot of money into T-1?”

Those questions are raising broader discussions about the structure of the service’s training programme.

Decades ago, all USAF pilots followed a “generalised” training programme that included time in both Cessna T-37 Tweets and T-38s. Pilots then entered specialised training tracks for fighters, bombers, transports or tankers.

Because that process put a “lot of wear and tear” on T-38s, the USAF adopted “specialised” training. Now, all pilots receive basic training in some 450 Beechcraft T-6 Texans, which replaced the T-37. Future tanker and transport pilots train on T-1s, and future fighter pilots train in T-38s.

Now, the USAF is examining making changes again.

Rand says the service could return to generalised training, with all pilots training in both T-6s and T-38s, or the replacement T-X.

There is also a “blended option”, under which all pilots would start in T-6s and transition to the T-38 or T-X. But future tanker and transport pilots would receive only about 75% of the T-38 course, Rand says.

“Those are the options. They will all work,” he adds.
http://www.flightglobal.com

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20349
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Lun 24 Fév 2014 - 17:36

Citation :
Washington installe ses drones à Djibouti

Le 24/02/2014 à 14:42   | Par Guillaume Steuer




Une base sortie de terre en moins d'un an : à en croire l'imagerie satellitaire publique, les Etats-Unis ont établi en 2012 et 2013 une nouvelle plateforme pour accueillir leurs drones de renseignement sur l'aérodrome de Chabelley, situé à 10 kilomètres au sud-ouest de l'aéroport international de Djibouti.

Daté d'octobre 2013, un cliché satellite y révèle la présence de trois MQ-1 Predator et deux MQ-9 Reaper. On y distingue également sept hangars dédiés à l'accueil d'engins de ce type, ce qui indique que le nombre réel de drones déployés sur place pourrait être encore plus important.



Une précédente image stockée par Google Earth et datée d'octobre 2012 montre qu'aucune infrastructure n'existait alors à cet endroit.

Selon nos informations, les Etats-Unis auraient récemment gonflé leur dispositif à Niamey, au Niger, avec l'envoi sur places de drones Reaper supplémentaires. Deux vecteurs de ce type y étaient déployés depuis près d'un an en soutien des opérations sur le Sahel. Ils y côtoient depuis janvier 2014 deux MQ-9 Reaper de l'armée de l'Air.

A terme, les aviateurs français espèrent disposer de deux systèmes (composé chacun de trois drones et une station-sol) Reaper en 2017, et quatre en 2019. Au moins un d'entre eux pourrait être basé à Djibouti pour assurer la surveillance de la partie est de la bande saharo-sahélienne.

http://www.air-cosmos.com/defense/washington-installe-ses-drones-a-djibouti.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20349
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mar 25 Fév 2014 - 15:28

Citation :
 Le C-5M Super Galaxy, bon pour le service !



La version modernisée du C-5 «Galaxy» vient d’obtenir son certificat de capacité opérationnelle, soit l’IOC (initial Operational Capability). Désormais le Lockheed-Martin C-5M «Super Galaxy» va pouvoir entrer en service.

Le C-5M «Super Galaxy»:

Le C-5 «Super Galaxy» modernisé, est doté d’un nouveau tableau de bord est d’une avionique modernisée dont des écrans plats, un nouveau système de communication, un nouveau système de pilotage automatique. Question motorisation, l’avion est doté de moteurs General Electric CF6-80C2 qui offrent 22% de puissance supplémentaire, permettant une course au décollage plus courte de 30% et un taux de montée supérieur de 38% par rapport aux versions antérieures.

Le C-5M peut dès lors,  transporter une charge de £ 176,610 (80,110 kg) à plus de 41.100 pieds (12.500 m) en 23 minutes, 59 secondes. Le C-5M a d’ailleurs battu le record du monde de transport de charge utile à la plus haute altitude, soit une charge de 294,690 kg à 2.000 mètres.

Les C-5M  «Super Galaxy» devront pouvoir rester en service durant les quarante prochaines années en service dans l’US Air Force. L’USAF a décidé de convertir l’ensemble des C-5B et C en version M. L’ensemble de la flotte doit avoir été convertie d’ici 2016, soit 16 appareils.

A propos du C-5 :

Pour remplacer les anciens C-133 «Cargomaster», l'US Air Force  lança en 1963 le programme CX-LHS (pour Cargo Experimental-Heavy Logistics System). Le cahier des charges du futur appareil était en partie basé sur les caractéristiques du C-141 : ailes hautes, dérive en T, quadrimoteurs, mais avec la capacité d'atterrir sur des pistes similaires (2438 m au décollage et 1219 m à l'atterrissage). La charge maximale était portée à 100 tonnes maximum et 51 tonnes en moyenne pour une autonomie respective de 6’000 km et 10’000 km.

Deux constructeurs répondirent à l'offre : d'un côté Boeing présenta son projet qui allait devenir le B747 et de l'autre Lockheed  qui proposa le projet Galaxy. Le 22 décembre 1964, le président Jonhson approuva le développement du projet de Lockheed qui devint le C-5A. Le premier vol du C-5A eut lieu le 30 juin 1968 le C-5A «Galaxy» était alors le plus gros avion du monde.


Photos : 1 C-5M «Super Galaxy» 2 Cockpit @ Lockheed-Martin

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/02/24/le-c-5m-super-galaxy-bon-pour-le-service-855277.html

-------

http://far-maroc.forumpro.fr/viewtopic.forum?t=3990
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   

Revenir en haut Aller en bas
 
US Air Force - USAF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 39Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 37, 38, 39
 Sujets similaires
-
» Pavillon de la force navale- vlag van de zeemacht
» Japanese Maritime Self Defense Force (Marine Japon)
» Les MP et RP de la Force Navale
» l'union fait la force 'a Meknes
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Amériques-
Sauter vers: