Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 US Air Force - USAF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20740
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mer 29 Jan 2014 - 19:53

Citation :
  Une vingtaine d'armes nucléaires à Kleine-Brogel  

La base aérienne de Kleine-Brogel (Limbourg) abrite une vingtaine d'armes nucléaires américaines, sur un total de 183 réparties à travers l'Europe, a affirmé mercredi Hans Kristensen, un expert de la Fédération des scientifiques américains (FAS) spécialisé dans l'armement nucléaire américain.    


Six bases américaines, réparties sur cinq pays (Allemagne, Italie, Belgique, Turquie et Pays-Bas), accueillent 183 ogives nucléaires, selon Hans Kristensen. La base de Kleine-Brogel abrite une vingtaine de bombes B61 et l'unique fonction des 130 militaires américains déployés sur cette base est d'assurer la sécurité de cet armement nucléaire.

Ces bombes B61 sont en cours de modernisation, bien que les Etats-Unis réfutent le terme et préfèrent celui de "prolongation de la durée de vie". "Il s'agit d'une consolidation de quatre modèles existants en un seul, le B61-12, le dispositif de guidage de queue va également changer, ce qui le rendra plus précis et plus sûr", a souligné Hans Kristensen. La capacité militaire des Etats-Unis en sera renforcée. Ce projet est le plus ambitieux et onéreux que les Etats-Unis aient mis en oeuvre dans le domaine militaire.

Les nouvelles bombes B61-12, dont aucun exemplaire n'a encore été déployée en Europe, arriveront en Europe vers 2020, de manière progressive. "Les anciennes têtes nucléaires seront évacuées quatre par quatre, par exemple, et seront remplacées dans la même proportion", a-t-il expliqué aux députés des commissions conjointes Relations extérieures et Défense nationale de la Chambre.

M. Kristensen tient ses informations de différentes sources. "On peut accéder aux informations à Washington en parlant avec les gens qui, au fil des années, finissent par donner des bribes d'information ou des documents", a-t-il commenté. Il a également pu consulter un document, signé en décembre 2000 par le président américain de l'époque, Bill Clinton, sur le déploiement des armes nucléaires en Europe. "Ce document listait les bases nucléaires en Europe, et Kleine-Brogel en faisait partie", précise-t-il.

Le coût annuel du déploiement d'armes nucléaires en Europe s'élève à 100 millions de dollars.

La présence d'ogives nucléaires sur la base de Kleine-Brogel a longtemps été entourée d'un halo de mystère et n'a jamais été ni confirmée ni démentie par le gouvernement - à l'exception d'un aveu fait en 1988, par le ministre de la Défense de l'époque, Guy Coëme.

"Au sein du gouvernement belge, très peu de personnes sont au courant du nombre exact de bombes à Kleine-Brogel", a souligné mercredi l'expert américain. "Le ministre de la Défense est certainement au courant, le Premier ministre a peut-être été informé. Et s'ils décidaient de révéler l'étendue exacte de la présence d'armes nucléaires en Belgique, les Etats-Unis refuseraient toute confirmation ou infirmation".  


http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/1783368/2014/01/29/Une-vingtaine-d-armes-nucleaires-a-Kleine-Brogel.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Sam 1 Fév 2014 - 12:00

Citation :
The world’s most realistic exercise underway at Nellis Air Force Base, near Las Vegas




Red Flag, world’s largest and more realistic exercise, has come back after the remaining editions of 2013 were cancelled as a consequence of the budged cuts imposed by the infamous sequestration.
The exercise, organized and conducted by the 414th Combat Training Squadron at Nellis Air Force Base and on the Nevada Test and Training Range (NTTR), a military training area of more than 12,000 square miles of airspace and 2.9 million acres of land where about 2,000 possible targets and anti-aircraft systems are dispersed to simulate a realistic battlefield, aims to train pilots from the U.S. and allied air forces to operate, survive and win together in a modern war.
The drills feature also the bad guys, an adversary air force with F-15s and F-16s from the Air Force’s 64th and 65th AGRS (Aggressors Squadrons) whose taks is to threaten strike packages and prevent them to attack their targets.



Around 150 aircraft are scheduled to attend this year’s first Red Flag that, as usual, will feature two daily “waves” lasting up to five hours. Once again, along with the most important U.S. assets, including the F-22 Raptor stealth fighters and F-15E Strike Eagles, Nellis Air Force Base is hosting some allied contingents.



Among them, the Royal Australian Air Force, withi its F-18s and E-7, as well as the Royal Air Force with the Tornado GR4s from 9 Sqn at Marham, one E-3D Sentry from 8 Sqn at RAF Waddington and Eurofighter Typhoons FGR4s  from 6 Squadron based at RAF Leuchars that will operate in the swing role.



http://theaviationist.com/2014/01/30/red-flag-14-1/
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Dim 2 Fév 2014 - 0:23

Citation :
'High risk' of delays to KC-46A tanker, says report




There is a "high risk" that the Boeing KC-46A tanker will not be ready in time for its initial operational test and evaluation (IOT&E) in 2016, a report to Congress disclosed on 29 January.
According to the annual report by the US Director of Operational Test & Evaluation (DOT&E), IOT&E for the KC-46A is expected to be delayed by six months to a year.
Boeing is currently putting the finishing touches to the first of four test platforms that have been contracted under the USD3.9 billion engineering, manufacture, and development phase of the US Air Force's (USAF's) KC-X programme, with the remaining three now in varying stages of production at the company's 767 airliner line at Everett, near Seattle in Washington.
As they stand, the programme timelines will see the four test aircraft begin rolling off the production line in their 'green' 767-2C provisioned freighter configuration (but with a 767-400 flight deck and 787 large format displays) in the coming weeks, before being flown the short distance to King County International Airport (colloquially known as Boeing Field) for the fitting of the aerial refuelling components. The first flight of a fully provisioned KC-46A tanker is scheduled to take place in the third quarter of 2015.
Milestone C - authorisation for low-rate initial production - for 14 more aircraft is expected to be awarded on the back of this first flight, with IOT&E scheduled to begin in May 2016. Assuming this proceeds as planned, a decision on full-rate production for a further 161 aircraft is to be made in June 2017, to be followed in August of that year by delivery of the first of 18 combat ready KC-46As (including the four refurbished test aircraft) to the USAF.
In response to the concerns raised in the DOT&E report with regard to slippages in the IOT&E timetable, Boeing told IHS Jane's : "We remain confident in our plan to support IOT&E for the KC-46A tanker and we continue to meet our contractual requirements. Our current assessment confirms that we have a valid flight test plan in place and that we remain on plan to deliver the first 18 combat-ready tankers to the USAF by 2017."

http://www.janes.com/article/33225/high-risk-of-delays-to-kc-46a-tanker-says-report
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20740
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mar 4 Fév 2014 - 17:07

Citation :
Drones : retards chroniques pour le MQ-9 Reaper

Le 04/02/2014 à 13:50   | Par Guillaume Steuer


C'est le Pentagone qui le confirme : dans leur rapport annuel rédigé par le DOT&E (Director, Operational Test and Evaluation) et consacré à la revue des grands programmes d'armement, les militaires américains actent de nouveaux retards dans la mise au point des améliorations du drone MQ-9 Reaper, ainsi que des problèmes de développement chroniques qui ont conduit à une "impossibilité de tenir le calendrier" précédemment établi.

Même s'il est déjà en service et largement déployé dans sa version Block 1, le MQ-9 Reaper fait actuellement l'objet d'un investissement important pour la mise au point d'un standard "Increment One" qui inclurait une nouvelle version du vecteur aérien lui-même (Block 5), de son logiciel de vol (OFP 904.6) et de sa station-sol (Block 30). "Initialement prévue pour 2013", la phase d'évaluation opérationnelle finale (FOT&E) de ce standard "sera probablement retardée de plusieurs années au-delà de l'année fiscale 2014", indique le rapport publié par le DOT&E.

Un retard gênant pour les Etats-Unis mais qui pourrait aussi avoir de sérieuses retombées en France, puisque l'armée de l'Air espérait justement pouvoir disposer de premiers MQ-9 Reaper Block 5 en 2017. La DGA est actuellement en négociations avec l'industriel General Atomics, concepteur du Reaper, pour contractualiser ces appareils ; et la volonté française d'ajouter du contenu national à ces futurs drones ne devrait certainement pas réduire les risques de retard.

A l'occasion d'une conférence qui s'est tenue fin 2013, l'armée de l'Air disait tabler sur la livraison de "deux systèmes opérationnels a minima" pour 2017, chaque système étant composé de trois vecteurs aériens et d'une ou deux stations-sol. Dans une audition devant l'Assemblée en octobre 2013, le chef d'état-major Denis Mercier précisait pour sa part que les deux premiers Reaper Block 1 pourront être rétrofittés "à partir de 2017 dans une configuration identique à celle du Reaper Block 5".

Par rapport au MQ-9 Reaper Block 1 actuellement en service (et dont l'armée de l'Air utilise deux exemplaires à Niamey, au Niger), le Block 5 devrait amener un certain nombre d'améliorations sur le véhicule aérien Reaper. Le rapport du DOT&E cite notamment un "train d'atterrissage principal amélioré", une génération électrique plus performante, des liaisons de données cryptées ou bien encore un système numérique de contrôle du moteur. L'intégration d'un système de décollage/atterrissage automatique, présenté comme une exigence par le client français qui l'utilise déjà sur ses Harfang, n'est en revanche pas mentionnée.

En guise de recommandations, le rapport du DOT&E invite l'US Air Force à finaliser le calendrier de développement du MQ-9 "Increment One", tout en s'assurant de la bonne marche du développement de ses différentes composantes. Parallèlement, les aviateurs devront poursuivre l'intégration de la bombe JDAM GBU-38 de 250 kg à guidage GPS sur leurs Reaper et essayer d'en mener l'évaluation opérationnelle début 2014.

http://www.air-cosmos.com/defense/drones-retards-chroniques-pour-le-mq-9-reaper.html  
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mar 4 Fév 2014 - 17:16

Citation :
USAF to request F-16 upgrades funds moved to SLEP in FY 2015




Key Points

  • The funding request will go to Congress with the Pentagon's FY 2015 budget proposal on 4 March
  • USAF officials are more eager for a service-life extension of their entire fleet than they are for the avionics upgrade

The US Air Force (USAF) plans to defund a major avionics upgrade for the Lockheed Martin F-16 Fighting Falcon, according to the USAF and other government officials with knowledge of the Pentagon's fiscal year 2015 (FY 2015) funding request.
Money planned for development of the combat avionics programmed extension suite (CAPES) is expected to be moved to the F-16 service-life extension programme (SLEP) instead, the sources said.
"The [USAF's] budget includes some very tough choices," said one service official who declined to speak on the record. "CAPES was one of the casualties of the negotiations."
CAPES, which features the Northrop Grumman scalable agile beam radar, was aimed at upgrading the avionics of 300 US and 146 Taiwanese F-16s, and potentially part of Singapore's F-16 fleet.
Recently, Secretary of the USAF Deborah Lee James alluded to the "tough choices" being made in the service's FY 2015 budget request, due on Capitol Hill in early March.
James said on 29 January that the FY 2015 request involved "a lot of difficult decisions", and she noted that "everything was on the table".
USAF officials, meanwhile, say they are disappointed that budget pressure is dictating a potential scaling back of their legacy combat aircraft capabilities.
However, given a choice between the F-16 CAPES and SLEP, one official said, the air force has "more need for the SLEP".

http://www.janes.com/article/33324/usaf-to-request-f-16-upgrades-funds-moved-to-slep-in-fy-2015
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mer 5 Fév 2014 - 13:27

Citation :
USAF modification adds two years of life to GPS satellites



The US Air Force Space Command's Space and Missile Systems Center (SMC) is implementing satellite battery modifications to extend the operational life of Global Positioning System (GPS) IIR/IIR-M fleet.

Across the GPS IIR/IIR-M fleet, the US Air Force (USAF) has been analysing, characterising, testing and implementing modified battery charge control rates.

The fleet of 19 satellites involves more than half of the GPS constellation.

The USAF's 2nd Space Operations Squadron (2SOPS) successfully completed the modification, as of 15 November 2013, to extend the life of the satellites' operational capability.

SMC, the Aerospace Corporation and Lockheed Martin analysed and identified that charge rates reduction during solstice season may add an average of one to two years of life per space vehicle.

Meanwhile, SMC GPS directorate and 2SOPS will closely monitor the project’s real-world results to ensure they are in line with the expected gains.

More than 27 years of cumulative life are expected to be added across the GPS IIR/IIR-M fleet following modification.

The Air Force Space Command's Space and Missile Systems Center portfolio comprise GPS, military satellite communications, defence meteorological satellites, space launch and range systems, satellite control networks, space based infrared systems, and space situational awareness capabilities.

http://www.strategicdefenceintelligence.com

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Sam 8 Fév 2014 - 12:22

Citation :
New AC-130J completes first test flight


The newly created AC-130J Ghostrider awaits takeoff for its first official sortie Jan. 31 at Eglin Air Force Base, Fla. The Air Force Special Operations Command MC-130J arrived at Eglin in January 2013 to begin the modification process for the AC-130J, whose primary mission is close air support, air interdiction and armed reconnaissance. A total of 32 MC-130J prototypes will be modified as part of a $2.4-billion AC-130J program to grow the future fleet. (U.S. Air Force photo/Sara Vidoni)

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mar 11 Fév 2014 - 13:23

Red Flag 14-1 Nellis AFB



Citation :
L’USAF utilise des satellites inclinés pour piloter ses drones




Les drones longue endurance comme le MQ-9 Reaper sont capables de décoller en utilisant une ligne de visée, mais beaucoup de leurs missions dépendent de la bande passante fournie par le satellite. Ces frais de bande passante par satellite s’additionnent et les militaires sont obligés de recourir aux fournisseurs commerciaux. L’US Air Force pense avoir néanmoins trouvé un moyen de réduire ses coûts en utilisant des satellites à orbite inclinée.
Les satellites à orbite inclinée (I.O) sont d’anciens satellites qui sont laissés à la dérive sur des orbites légèrement bancales, car ils n’ont pas assez de carburant pour maintenir une position géostationnaire fixe. Les fournisseurs commerciaux ne peuvent les utiliser car la plupart de leurs antennes réceptrices sont orientées dans une seule position. Cela fait des satellites I.O. des plateformes bon marchés. Le dernier bail de l’USAF au Air Combat Command pour les satellites SATCOM sur le territoire des États-Unis comprend 4 lignes sur orbite inclinée représentant environ 50 % d’économies.
Le défi de l’armée américaine est de programmer des drones afin qu’ils puissent suivre les orbites légèrement erratiques de leurs relais satellite. Le Centre des opérations spatiales conjointes à Vandenberg AFB fournit des données de suivi militaires et met à jour les logiciels pour donner aux drones MQ-1 Predator et MQ-9 Reaper la possibilité de régler leurs récepteurs de tête.
Les États-Unis ne sont pas le seul pays à la recherche de solutions au problème de la bande passante pour les drones. La France est aussi en quête d’alternatives. Néanmoins, les satellites en orbite inclinée peuvent offrir une option intéressante et utile pour les drones militaires.
Le 28 janvier, un rapport du Director, Operational Test & Evaluation (DOT & E) a d’ailleurs critiqué le manque d’organisation du programme MQ-9 qui posent des soucis à ses capacités initiales.

http://info-aviation.com/?p=16126

Citation :
Des drones américains pilotés par des britanniques




Le ministère britannique de la défense (MoD) a reconnu que des pilotes britanniques ont piloté des drones américains au cours de frappes en Afghanistan. Ces appareils de l’US Air Force étaient alors intégrés à l’ISAF, alors que les pilotes pouvaient piloter les Reaper et les predator américains depuis la Grande-Bretagne.
Au moins 39 missiles Hellfire ont ainsi été tirés dans ces conditions contre les talibans depuis le début des opérations en Afghanistan. Le MoD a tenu à préciser que les pilotes britanniques respectaient à chaque fois les conditions d’engagement en vigueur dans leur pays. Entre 2006 et 2012, ce sont exactement 2150 missions qui se sont déroulées de la sorte, ce qui fait tout de même plus d’une par jour. Et cela n’inclut pas les missions que la Royal Air Force a pu mener elle-même avec sa propre flotte de 10 Reaper engagés dans le pays. Rien qu’en 2013, la RAF a tiré 94 missiles Hellfire pour appuyer des troupes au sol ou mener des opérations ciblées à l’encontre des talibans.
Cette interaction entre pilotes et drones étrangers a-t-elle été renouvelée au cours d’autres opérations, comme celles en Afrique ? Pour l’heure, rien ne permet de l’affirmer. Quoiqu’il en soit, la question se pose désormais de l’avenir à donner de la flotte de drones britanniques qui a quitté la province du Helmand en décembre dernier. Les appareils ne peuvent pas être pilotés en Grande-Bretagne, en raison de la législation en vigueur. Le MoD pourrait les baser au Kenya pour soutenir les opérations antiterroristes dans la Corne de l’Afrique, en particulier contre les shebab en Somalie. Tout comme les deux premiers Reaper français directement acheminés au Niger pour suivre les mouvements djihadistes dans toute la bande sahélienne.

http://www.infosdefense.com/des-drones-americains-pilotes-par-des-britanniques-20807/
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mer 12 Fév 2014 - 12:57

Citation :
US plane makes emergency landing in Romania


By Associated Press, Published: February 10

BUCHAREST, Romania — Romanian authorities say a U.S. military plane with a cracked windshield has made an emergency landing at an air base in eastern Romania.

Romanian transportation ministry said the C-17 Galaxy aircraft had 15 people on board. There was no information about the cause of the crack.


Airport director Cristian Moldoveanu said the plane landed safely Monday afternoon at the U.S. air base in Mihail Kogalniceanu on the Black Sea. Firefighters and ambulances were sent to the airport ahead of the landing.

The plane was traveling from Jordan to the U.S. military base in Ramstein, Germany.

Copyright 2014 The Associated Press. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistributed.
http://www.washingtonpost.com

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20740
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Ven 14 Fév 2014 - 22:24

Citation :
 Le F-35 aura toujours besoin du F-22

14 février 2014 – 18:19



Les contraintes budgétaires qui affectent le Pentagone, et donc l’US Air Force, obligent les responsables de cette dernière à faire des choix. Et cela d’autant plus qu’il y a des programmes importants à financer, comme la mise au point d’un futur bombardier, le développement de nouvelles armes et l’acquisition du F-35A, destiné à remplacer plusieurs types d’avions de combat.

L’une des pistes est de retirer du service les appareils spécialisés dans certaines missions que d’autres peuvent également accomplir. Comme par exemple l’appui aérien. Ainsi, l’avenir des A-10 Thunderbolt II est plus que jamais menacé, et cela même si des élus du Congrès cherchent à les maintenir en ligne, étant donné que les F-16 aujourd’hui, et les F-35 demain, sont ou seront en mesure d’effectuer des frappes au sol.

La question pourrait se poser pour l’avion furtif F-22 Raptor, dont la production a été arrêtée par l’administration Obama en 2009. Moins de 180 exemplaires sont actuellement en service au sein de l’US Air Force. Qui plus est, leur entretien s’avère coûteux et ils auront besoin d’une modernisation majeure au cours des prochaines années.

“Quand le F-22 a été produit, il volait avec des ordinateurs qui étaient déjà tellement hors d’âge qu’ils ne sont même pas au niveau d’une console d’un jeu d’un enfant aujourd’hui”, a affirmé le général Mike Hostage, le chef de l’Air Combat Command (ACC), lors d’un entretien publié la semaine passée par Air Force Times.

Faudrait-il ainsi les retirer du service? Il en est hors de question pour le général Hostage. “Si je ne garde pas la flotte des F-22 viable, celle des F-35 ne sera franchement pas pertinente”, a-t-il assuré. “Le F-35 n’est pas construit comme une plate-forme de supériorité aérienne. Il a besoin du F-22″, a-t-il ajouté. Rappelons que ces deux appareils sont conçus par Lockheed-Martin.

Par ailleurs, le général Hostage reste ferme sur les 1763 exemplaires du F-35 attendus par l’US Air Force. Et il n’est pas question de dépenser des budgets pour éventuellement moderniser les F-16 et autres F-15 étant donné que cela ne les empêchera pas de devenir quand même “obsolètes au cours de la prochaine décennie”.  


http://www.opex360.com/
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Ven 21 Fév 2014 - 16:17

Citation :
Le Pentagone annule la commande de huit F-35




Le Department of Defense faisant face à d’énormes pressions budgétaires pour tenir ses engagements vis-à-vis du Congrès, le Pentagone a été contraint d’annuler la commande de huit appareils, prévue en 2015. Son budget diminuant de 43 milliards de dollars pour l’année fiscale 2015 pour se stabiliser autour d’un budget annuel de 498 milliards de dollars.
Au lieu de 42 F-35, ce ne sont ainsi plus que 34 avions de combat qui seront livrés au cours de l’année prochaine. 26 sont destinés à l’US Air Force, six à l’US Marine Corps et deux en version navale pour l’US Navy. Ce nouveau plan de commande, révélé par les médias américains, entre dans le cadre d’un accord budgétaire qui doit être bouclé avant le 1er octobre pour l’entrée en vigueur de l’année fiscale 2015, comme la loi américaine l’exige. Lockheed Martin a refusé de commenter l’information.
Les projections n’ont jamais été optimistes pour le programme F-35. Le coût de l’appareil a explosé, il est actuellement 68% plus élevé que les premières estimations faites en 2001. La commande de 2 443 F-35 reviendrait ainsi aujourd’hui à 391,2 milliards de dollars. Un chiffre qui donne le vertige. Et encore, la construction de 409 appareils a été annulée jusqu’à présent.
Pour 2016, les budgets du Pentagone prévoient le financement de 55 F-35. En 2019, les livraisons pourraient augmenter à 96 aéronefs livrés à l’ensemble des forces américaines. Ces chiffres n’incluent pas les exportations prévues à destination de la Grande-Bretagne, de la Norvège, de l’Australie, du Canada ou encore de l’Italie.

http://www.infosdefense.com/le-pentagone-annule-la-commande-de-huit-f-35-82950/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20740
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Ven 21 Fév 2014 - 18:50

Citation :
Lockheed Martin veut sauver le U-2S  

Le 21/02/2014 à 16:45   | Par Guillaume Steuer



C'est un vétéran de la guerre froide, un dinosaure de l'aviation militaire américaine. L'inoubliable silhouette du U-2, célèbre avion de reconnaissance à haute altitude développé au début des années cinquante par le bureau "Skunk Works" de Lockheed Martin, porte aujourd'hui encore le parfum sulfureux des missions secrètes au-dessus de l'Union Soviétique, menées pendant les heures les plus tendues de l'affrontement Est-Ouest.

Depuis, la "Dragon Lady" n'a cessé de traîner sa taille de guêpe dans les cieux du monde entier. Mais son existence est aujourd'hui menacée par son successeur désigné : le RQ-4 Global Hawk, un drone de reconnaissance haute altitude en service depuis plusieurs années déjà dans l'US Air Force, mais dont les capacités en matière de renseignement peinent toujours à égaler celles du U-2.

Tant et si bien que depuis deux ans, de nombreuses voix se faisaient entendre au sein de l'USAF pour abandonner le financement du Global Hawk Block 30/40, arguant que l'U-2 était parfaitement capable de remplir les mêmes missions à un coût bien inférieur. Mais le vent semble tourner en faveur du drone de Northrop Grumman. La presse américaine rapporte en effet que le financement du Global Hawk sera sécurisé pour l'année fiscale 2015, forçant l'USAF à faire un choix entre les deux plateformes.

Se sentant en danger, Lockheed Martin a publié hier un communiqué de presse vantant les mérites de la "femme-dragon" qui est aujourd'hui menacée d'extinction. L'avionneur américian rappelle ainsi que la flotte d'U-2S en service dans l'USAF n'a utilisé en moyenne "que 20% de son potentiel prévisionnel". Lockheed ajoute que chaque avion a en moyenne 60.000 heures de vol de potentiel, soit 35 années de vie opérationnelle devant lui.



Les U-2S aujourd'hui utilisés dans l'USAF ne sont évidemment pas en service depuis les années cinquante. Comme le souligne l'industriel, ces appareils sortirent à l'origine de chaîne sous l'appellation TR-1 (Tactical Reconnaissance) au cours des années quatre-vingt. Selon l'USAF, 33 exemplaires resteraient en service, dont 26 monoplaces opérationnels ; au milieu des années quatre-vingt-dix, ceux-ci reçurent tous la désignation U-2S.

Le principal avantage du Global Hawk par rapport au U-2S est sa grande endurance : environ 24 heures de travail sur une zone donnée, soit bien plus que ce qu'un pilote de "Dragon Lady" ne pourra jamais supporter. En revanche, le U-2S a son mot à dire sur d'autres sujets : sa charge utile (2,2 tonnes contre 1,4 tonnes pour le RQ-4), son taux de montée ou la maturité de ses capteurs, dont certains n'ont pas encore été intégrés sur le Global Hawk.

http://www.air-cosmos.com/defense/lockheed-martin-veut-sauver-le-u-2s.html
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1866
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Dim 23 Fév 2014 - 20:08

Le programme d'avion F-35 accumule retards et surcoûts, pourtant le Pentagone n'envisage pas son avenir sans cet appareil censé devenir le joyau de l'aviation de combat américaine.
Citation :

+ Pourquoi n'est-il pas question de revenir en arrière?
Le F-35 doit constituer l'ossature de la flotte américaine et remplacer la plupart des chasseurs-bombardiers actuels, aussi bien pour l'armée de l'Air, que la Marine et le corps des Marines, qui disposera d'une version à atterrissage vertical.
Le programme est tout simplement "trop gros pour se permettre d'échouer", résume Gordon Adams, professeur à l'American University à Washington. En décembre, le 100e F-35 est déjà sorti des chaînes de montage.
Son constructeur, le géant de l'aéronautique Lockheed Martin, a réparti les sites de recherche et de production liés au F-35 dans 45 des 50 Etats américains, s'assurant le soutien d'une majorité de parlementaires, soucieux de récupérer pour leur circonscription une partie des 130.000 emplois induits.

+ A combien s'élève le coût de ce programme?
Le programme F-35 est le plus cher de l'histoire du Pentagone. Il intervient à un moment difficile où les budgets militaires sont en baisse et où l'armée américaine doit lancer d'autres programmes pour remplacer des matériels vieillissants.
L'objectif initial en 2001 était de construire un chasseur-bombardier abordable, à présent c'est un gouffre financier: de 233 milliards de dollars pour 2.852 appareils, le Pentagone table aujourd'hui sur 2.443 avions pour un coût de 391,2 milliards (+68%), soit 160 millions par appareil.
En tenant compte du coût de l'heure de vol et des frais d'entretien, le coût du programme sur l'ensemble de sa durée de vie risque de dépasser les 1.000 milliards de dollars, pronostique le GAO, la Cour des comptes américaine.

+ En quoi l'appareil est-il révolutionnaire?
L'avion est doté de capacités furtives censées lui permettre de faire face aux futurs chasseurs chinois et russes et de pénétrer au-dessus de zones où les défenses anti-aériennes sont puissantes.
Ses multiples senseurs doivent lui permettre de voir bien en avance un appareil ennemi qui sera "détruit avant même de savoir qu'il est engagé dans un combat", a plastronné le chef d'état-major de l'Air Force, Mark Welsh, dans un entretien à la chaîne CBS.
Le F-35 est conçu comme un ordinateur volant. Dans son casque, le pilote peut regarder ses pieds et voir le sol grâce à des caméras répartis sur l'avion et reliés au casque.

+ Pourquoi de tels retards et quelles conséquences?
La mise en service opérationnelle n'interviendra pas avant 2016, dix ans après le premier vol. L'erreur originelle a été de commencer la production de l'avion tout en le mettant au point, ce qui a conduit à de nombreux retours à la planche à dessin. Le directeur du programme, le général Chris Bodgan, le reconnaît: "en gros, le programme a déraillé".
La création de 24 millions de lignes de code informatique continue de poser problème, les capacités de l'avion n'atteignent pas encore les niveaux promis et chaque jour amène son lot de nouveautés: des craquelures ont été découvertes sur la carlingue de la version à atterrissage vertical lors de tests de durabilité, a reconnu vendredi à l'AFP un responsable du programme.
Ces problèmes risquent de conduire à un étalement des achats dans le temps et à une réduction du nombre d'avions, juge Gordon Adams.
Le Pentagone s'apprête ainsi à annoncer qu'il achètera en 2015 34 F-35, soit 8 de moins qu'initialement prévus.

+ Quels pays envisagent de se doter de l'appareil?
Huit pays, outre les Etats-Unis, participent au programme, y glanant quelques retombées industrielles.
Mais ils n'ont pour l'essentiel pas dépassé le stade des intentions d'achat. Officiellement, le Royaume-Uni compte se doter de 138 appareils, l'Italie de 90. La Turquie souhaite acquérir 100 F-35, tout comme l'Australie.
La Norvège (52 avions), les Pays-Bas (37), le Danemark et Israël (19) sont également intéressés.
Le gouvernement canadien prévoyait lui de se doter de 65 exemplaires mais pourrait finalement choisir un autre appareil devant le coût prohibitif du F-35.
En Asie, où la montée en puissance de la Chine inquiète, le Japon compte en acheter jusqu'à 42, la Corée du Sud pourrait finaliser l'achat de 40 exemplaires cette année et Singapour a fait part de son intérêt.
© 2014 AFP
2014-02-22 - 19:48:14
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Lun 24 Fév 2014 - 13:03

Citation :
T-X deal could spur changes to USAF flight training programme

The US Air Force’s flight training commander has reiterated the need for the service to replace its Northrop T-38 Talons, and outlined how a new aircraft could change its instruction programme.

“We need a replacement for the T-38 for a lot of reasons, [and] it will drive discussions about pilot training,” Gen Robert Rand, head of the Air Education and Training Command, said at the Air Force Association’s Air Warfare Symposium in Orlando, Florida on 21 February. “It’s a good time to have those discussions.”

The USAF has been eager to replace its 430 T-38s, which have been in service for about 45 years, with a “T-X” trainer, but the programme was not funded in fiscal year 2014.

Rand declines to speculate about future funding, but says clarity will come as details emerge about President Barack Obama’s FY2015 budget proposal, due out on 4 March. He says technological advances and modern fighters like the Lockheed Martin F-22 and the still-in-development Lockheed F-35 Joint Strike Fighter make a T-38 replacement necessary.

“There is a requirement for an airplane that can do something the T-38 can’t do,” says Rand. A new T-X would also be cheaper to operate, he adds. “There are more efficiencies out there with a new airplane.”

asset image

US Air Force

Candidates for the T-X programme include existing designs like the T-50 Golden Eagle, made by Korea Aerospace Industries and Lockheed, Alenia Aermacchi’s T-100 development of the M-346 and the Hawk, proposed by BAE Systems and Northrop Grumman. Boeing has also promoted a new, clean-sheet aircraft to fill the role, teamed with Saab.

Rand says the service’s 120 Raytheon T-1 trainers for airlift and tanker pilots, which the service began flying in 1991, are also in need of updates. But he questions: “Can [we] afford to get a T-X at same time we put a lot of money into T-1?”

Those questions are raising broader discussions about the structure of the service’s training programme.

Decades ago, all USAF pilots followed a “generalised” training programme that included time in both Cessna T-37 Tweets and T-38s. Pilots then entered specialised training tracks for fighters, bombers, transports or tankers.

Because that process put a “lot of wear and tear” on T-38s, the USAF adopted “specialised” training. Now, all pilots receive basic training in some 450 Beechcraft T-6 Texans, which replaced the T-37. Future tanker and transport pilots train on T-1s, and future fighter pilots train in T-38s.

Now, the USAF is examining making changes again.

Rand says the service could return to generalised training, with all pilots training in both T-6s and T-38s, or the replacement T-X.

There is also a “blended option”, under which all pilots would start in T-6s and transition to the T-38 or T-X. But future tanker and transport pilots would receive only about 75% of the T-38 course, Rand says.

“Those are the options. They will all work,” he adds.
http://www.flightglobal.com

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20740
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Lun 24 Fév 2014 - 17:36

Citation :
Washington installe ses drones à Djibouti

Le 24/02/2014 à 14:42   | Par Guillaume Steuer




Une base sortie de terre en moins d'un an : à en croire l'imagerie satellitaire publique, les Etats-Unis ont établi en 2012 et 2013 une nouvelle plateforme pour accueillir leurs drones de renseignement sur l'aérodrome de Chabelley, situé à 10 kilomètres au sud-ouest de l'aéroport international de Djibouti.

Daté d'octobre 2013, un cliché satellite y révèle la présence de trois MQ-1 Predator et deux MQ-9 Reaper. On y distingue également sept hangars dédiés à l'accueil d'engins de ce type, ce qui indique que le nombre réel de drones déployés sur place pourrait être encore plus important.



Une précédente image stockée par Google Earth et datée d'octobre 2012 montre qu'aucune infrastructure n'existait alors à cet endroit.

Selon nos informations, les Etats-Unis auraient récemment gonflé leur dispositif à Niamey, au Niger, avec l'envoi sur places de drones Reaper supplémentaires. Deux vecteurs de ce type y étaient déployés depuis près d'un an en soutien des opérations sur le Sahel. Ils y côtoient depuis janvier 2014 deux MQ-9 Reaper de l'armée de l'Air.

A terme, les aviateurs français espèrent disposer de deux systèmes (composé chacun de trois drones et une station-sol) Reaper en 2017, et quatre en 2019. Au moins un d'entre eux pourrait être basé à Djibouti pour assurer la surveillance de la partie est de la bande saharo-sahélienne.

http://www.air-cosmos.com/defense/washington-installe-ses-drones-a-djibouti.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20740
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   Mar 25 Fév 2014 - 15:28

Citation :
 Le C-5M Super Galaxy, bon pour le service !



La version modernisée du C-5 «Galaxy» vient d’obtenir son certificat de capacité opérationnelle, soit l’IOC (initial Operational Capability). Désormais le Lockheed-Martin C-5M «Super Galaxy» va pouvoir entrer en service.

Le C-5M «Super Galaxy»:

Le C-5 «Super Galaxy» modernisé, est doté d’un nouveau tableau de bord est d’une avionique modernisée dont des écrans plats, un nouveau système de communication, un nouveau système de pilotage automatique. Question motorisation, l’avion est doté de moteurs General Electric CF6-80C2 qui offrent 22% de puissance supplémentaire, permettant une course au décollage plus courte de 30% et un taux de montée supérieur de 38% par rapport aux versions antérieures.

Le C-5M peut dès lors,  transporter une charge de £ 176,610 (80,110 kg) à plus de 41.100 pieds (12.500 m) en 23 minutes, 59 secondes. Le C-5M a d’ailleurs battu le record du monde de transport de charge utile à la plus haute altitude, soit une charge de 294,690 kg à 2.000 mètres.

Les C-5M  «Super Galaxy» devront pouvoir rester en service durant les quarante prochaines années en service dans l’US Air Force. L’USAF a décidé de convertir l’ensemble des C-5B et C en version M. L’ensemble de la flotte doit avoir été convertie d’ici 2016, soit 16 appareils.

A propos du C-5 :

Pour remplacer les anciens C-133 «Cargomaster», l'US Air Force  lança en 1963 le programme CX-LHS (pour Cargo Experimental-Heavy Logistics System). Le cahier des charges du futur appareil était en partie basé sur les caractéristiques du C-141 : ailes hautes, dérive en T, quadrimoteurs, mais avec la capacité d'atterrir sur des pistes similaires (2438 m au décollage et 1219 m à l'atterrissage). La charge maximale était portée à 100 tonnes maximum et 51 tonnes en moyenne pour une autonomie respective de 6’000 km et 10’000 km.

Deux constructeurs répondirent à l'offre : d'un côté Boeing présenta son projet qui allait devenir le B747 et de l'autre Lockheed  qui proposa le projet Galaxy. Le 22 décembre 1964, le président Jonhson approuva le développement du projet de Lockheed qui devint le C-5A. Le premier vol du C-5A eut lieu le 30 juin 1968 le C-5A «Galaxy» était alors le plus gros avion du monde.


Photos : 1 C-5M «Super Galaxy» 2 Cockpit @ Lockheed-Martin

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/02/24/le-c-5m-super-galaxy-bon-pour-le-service-855277.html

-------

http://far-maroc.forumpro.fr/viewtopic.forum?t=3990
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: US Air Force - USAF   

Revenir en haut Aller en bas
 
US Air Force - USAF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 40 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
 Sujets similaires
-
» Pavillon de la force navale- vlag van de zeemacht
» Japanese Maritime Self Defense Force (Marine Japon)
» Les MP et RP de la Force Navale
» l'union fait la force 'a Meknes
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Amériques-
Sauter vers: