Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Commerce d'armement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22262
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commerce d'armement   Ven 1 Déc 2017 - 18:52

Citation :
Les États-Unis ont vendu pour près de 42 milliards d’armements en 2017


Posté dans Industrie par Laurent Lagneau Le 01-12-2017




L’industrie américaine de l’armement n’est sans doute pas prête d’être détrônée pour ce qui concerne les exportations de matériels militaires. En effet, pour l’exercice 2017, elle a vendu pour 41,93 milliards de dollars d’armes et d’équipements à des pays « partenaires et alliés », ce qui représente une hausse d’environ 20% par rapport à l’année précédente.

Dans le détail, 32,02 milliards proviennent des ventes réalisées dans le cadre des Foreign military sales (FMS). Et 6,04 milliards ont été engrangés au titre de l’aide militaire américaine à certains pays accordée par le département d’État. Enfin, 3,87 milliards sont issus de programmes d’aides financés par le Pentagone.

Le Moyen-Orient est la première destination d’armes de facture américaine, avec 22 milliards de dollars. La région Asie-Pacifique (ou Indo-Pacifique) arrive en seconde position (7,96 milliards), quasiment à égalité avec l’Europe (7,3 milliards). Le continent américain et l’Afrique ferment la marche, avec respectivement 641,6 millions et 248,6 millions de ventes.

« Cette tendance positive des ventes n’est pas surprenante car les Etats-Unis sont le fournisseur mondial de choix pour la coopération en matière de sécurité », s’est félicité le général Charles Hooper, le directeur de la Defense Security Cooperation Agency (DSCA). « Nous fournissons à nos partenaires les systèmes de défense les plus efficaces et nous assurons également une approche globale qui inclut la formation, la maintenance et le soutien », a-t-il fait valoir.

Les années se suivent mais ne ressemblent pas toujours en matière de vente d’armes. En 2016, les États-Unis avaient vendu pour l’équivalent de 33,6 milliards d’armement, contre 47 milliards l’année précédente (et 34,2 milliards en 2014).

Cela étant, la tendance pour 2018 sera identique à celle observée cette année étant donné que, lors de ces derniers mois, la DSCA a recommandé au Congrès d’accepter des ventes d’armes à des pays tiers d’un montant total de 75,9 milliards de dollars. Un record, a relevé Defense News. Plusieurs commandes potentielles ont concerné des capacités particulièrement coûteuses, comme les systèmes de défense aérienne Patriot PAC-3 (choisis par plusieurs pays européens, dont dernièrement la Roumanie et la Suède) et THAAD (Arabie Saoudite), les lance-roquettes multiples HIMARS (Pologne, Roumanie), des hélicoptères ou encore des avions de combat (F-16V à Bahreïn).

http://www.opex360.com/2017/12/01/les-etats-unis-ont-vendu-pour-pres-de-42-milliards-darmements-en-2017/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22262
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commerce d'armement   Lun 11 Déc 2017 - 19:37

Citation :
Les ventes des 100 premiers industriels mondiaux de l’armement ont progressé de 1,9% en 2016

Posté dans Industrie par Laurent Lagneau Le 11-12-2017




Le rapport annuel de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) sur les ventes d’armes des 100 plus importants groupes mondiaux d’armement et de services à caractère militaire est à relativiser dans la mesure où les industriels chinois n’y figurent pas. Ce qui ne permet pas d’avoir une idée complète et précise des ventes d’armes réalisées dans le monde. Toutefois, ce document, publié depuis 1989, permet de dégager quelques tendances.

En 2015, le chiffre d’affaires global des groupes figurant dans ce top 100 était en recul de 0,6%, principalement en raison d’un recul des ventes des industriels américains de l’armement, lesquels dominent largement le classement établi par le Sipri (sur les 10 premières place, 6 sont occupées par des groupes d’outre-Atlantique).

La tendance s’est donc retournée en 2016, avec une hausse de 1,9% du chiffre d’affaires global des groupes classés dans ce top 100, avec un montant total de 374,8 milliards de dollars. Si l’indicateur du Sipri était influencé, en 2015, par les performances des industriels américains, cela a été encore le cas l’an passé.

En effet, ces derniers ont vu leurs résultats progresser 4%, pour un chiffre d’affaires de 217,2 milliards de dollars. Premier du classement, loin devant Boeing (2e), Lockheed-Martin a vu ses ventes augmenter de 10,7%, en partie grâce au marché américain.

« Avec l’acquisition du producteur d’hélicoptères Sikorsky fin 2015 et des volumes de livraison plus élevés d’avions de combat F-35, Lockheed-Martin a enregistré une croissance significative de ses ventes d’armes en 2016 », explique Aude Fleurant, Directrice du programme Armements et Dépenses militaires du Sipri.

« La hausse des ventes ainsi que le nombre d’entreprises américaines de service à caractère militaire listées dans le Top 100 du Sipri sont des tendances frappantes en 2016. Certaines de ces entreprises ont augmenté leurs ventes grâce à l’acquisition de divisions de service à caractère militaire des plus grands producteurs d’armes », souligne l’institut suédois. Tel a été le cas, par exemple, de Leidos, qui a mis la main sur les activités informatiques et technique de Lockheed-Martin.

Les industriels européens sont plus à la peine, avec 91,6 milliards de dollars de ventes. Quatre figurent dans le top 10, dont le britannique BAE Systems, Airbus, l’italien Leonardo et le français Thales. Leurs ventes ont progressé de seulement 0,2% en 2016. Mais leur situation est disparate.

Les groupes français se maintiennent, après avoir vu leurs résultats fortement progresser en 2015 (+13,1% cette année-là) tandis que leurs concurrents européens marquaient le pas. L’année dernière, les industriels allemands et britanniques ont su tirer leur épingle du jeu.

« L’augmentation de 6,6% des ventes d’armes de l’Allemagne en 2016 est principalement due à la croissance des ventes du fabricant de véhicules blindés Krauss-Maffei Wegmann (+12,8%) et du fabricant de systèmes terrestres Rheinmetall (+13,3%) », précise Pieter Wezeman, chercheur principal au Sipri.

Selon ce dernier, Krass-Maffei Wegmann, désormais associé au français Nexter Systems, et Rheinmetall ont profité de la demande en armement en Europe, au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est.

La progression des ventes d’armes britanniques est plus modeste, avec seulement +2%. Si les résultats de BAE Systems restent stables, cette hausse est due à d’autres acteurs, comme le fabricant de composants aérospatiaux GKN, dont le chiffre d’affaires a bondi de 43,2%.

Après une hausse de 6,2% en 2015, les ventes d’armes des groupes russes figurant dans le top 100 ont augmenté de 3,8% au cours de l’exercice suivant. Mais le rythme de leur progression semble ralentir.

« Les difficultés économiques majeures qu’a connues la Russie en 2016 ont contribué à ralentir le rythme de croissance des ventes d’armes russes », relève en effet M. Wezeman, qui était arrivé à la même conclusion lors du rapport publié il y a un an.

Dans le détail, la situation est différente selon le secteur d’activité. Sur les 10 entreprises russes classées dans le top 100, cinq ont vu leurs ventes progresser, parfois significativement, comme United Aircraft Corporation (+15,6%, 13e place) tandis que les cinq autres ont obtenu des résultats décevants.

Parmi les pays émergents, les industriels sud-coréens confirment la tendance constatée dans rapport publié par le SIPRI en décembre 2016. La situation tendue dans la péninsule coréenne et la hausse de la demande dans les pays asiatiques (voire européen) font que ces derniers ont vu leurs vente s’envoler de 20,6%, pour un chiffre total de 8,4 milliards de dollars.

Désormais, six industriels sud-coréens de l’armement figurent dans le classement du Sipri. « La perception continue et grandissante des menaces [en particulier celle de la Corée du Nord] pousse la Corée du Sud à l’achat d’équipements militaires et à se tourner de plus en plus vers sa propre industrie pour répondre à sa demande en armements », relève l’institut suédois.

Longtemps dépendant des armements américains, la Corée du Sud cherche non seulement à se procurer ses propres équipements militaires mais aussi à devenir un pays exportateur. Et les progrès sont très rapide. En 2006, ses exportations d’armes s’élevaient à seulement 253 millions de dollars. Dix ans plus tard, ces dernières ont atteint les 2,5 milliards.

A contrario, et alors que l’on aurait pu penser que l’assouplissement de la législation allait leur permettre de doper leurs exportations, les industriels japonais de l’armement ne sont pas arrivés à augmenter leurs ventes en 2016. Et ils ne profitent même pas de la hausse significatives des dépenses militaires nippones, décidées dans un contexte marqué par des tensions régionales (avec la Corée du Nord et la Chine). Ainsi, selon le Sipri, leur vente ont baissé de 6,4%, en raison de contre-performances des entreprises les plus importantes du secteur, dont Mitsubishi Heavy Industries (-4,8%), Kawasaki Heavy Industries (-16,3%) et Mitsubishi Electric Corporation (29,2%).

Photo : David Monniaux, via Wikipedia

http://www.opex360.com/2017/12/11/les-ventes-des-100-premiers-industriels-mondiaux-de-larmement-ont-progresse-de-19-en-2016/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22262
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commerce d'armement   Mar 12 Déc 2017 - 17:38

Citation :
Draken acquires Cheetah fighters for ‘Red Air’ training

Gareth Jennings - Jane's Defence Weekly

12 December 2017


Draken has acquired 12 former South African Air Force Cheetah fighters to join its growing fleet of ‘Aggressor’ trainers.
Source: IHS Markit / Patrick Allen



Draken International has incorporated a number of newly acquired Denel Aviation (Atlas) Cheetah fighter aircraft into its fleet of ‘Aggressor’ platforms, the ‘Red Air’ trainer provider announced on 12 December.


The Florida-based company has received 12 of the former South African Air Force Cheetah fighters, comprising nine single-seat C-models and three twin-seat D-models.

Denel Aeronautics will bring the aircraft back to an ‘operational’ status by mid-2018, and will provide follow-support in partnership with Draken.

“With both the newly acquired Cheetahs and the Mirage F1Ms modernised in the 1990s, these highly capable platforms were selected over early model [Lockheed Martin] F-16s and non-modernised Mirage F1s based upon their true 4th generation capabilities,” the company said in a statement.

Developed from the Mirage III, the supersonic Cheetah first entered South African service in the late-1980s. Modifications over the Mirage III included the addition of non-moving canards on the engine intakes, in-flight refuelling probe, new stores pylons, new ejection seats, the SNECMA Atar 9K-50 engine, a new wing design, and nose strakes to improve high angle of attack performance. The single-seat C variant features the Elta EL/M-2035 radar also.

South Africa operated the Cheetah through to April 2008, before retiring them with a fleet average of just 500 hours per airframe.

Draken will use the Cheetah’s alongside its 22 recently acquired Dassault Mirage F1s and its already existing fleet of modernised McDonnell Douglas A-4K Skyhawk, Aero L-159, and Aermacchi MB-339 aircraft. “We now have the ability to deliver supersonic, modernised, and truly threat representative 4th generation capabilities at a very affordable price point,” Vice-President of Business Development at Draken, Sean Gustafson, said.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22262
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commerce d'armement   Jeu 14 Déc 2017 - 17:24

Citation :
Le Canada autorise l'envoi d'armes automatiques vers l'Ukraine


AFP 14/12/2017


Le gouvernement canadien a autorisé mercredi l'exportation d'armes automatiques vers l'Ukraine en invoquant son soutien "inébranlable" à la souveraineté et la sécurité d'un pays en proie à des affrontements avec des séparatistes pro-russes.

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, elle-même de descendance ukrainienne par sa mère, a indiqué que le Canada ajoutait l'Ukraine à sa "liste des pays" pour l'exportation d'armes automatiques.
Cette inscription permettra à des entreprises et particuliers canadiens de demander "un permis pour exporter en Ukraine certaines armes à feu et armes, ainsi que certains dispositifs prohibés", a expliqué le gouvernement dans un communiqué.

L'Est de l'Ukraine est en proie depuis avril 2014 à un conflit opposant les forces gouvernementales à des séparatistes pro-russes qui a fait plus de 10.000 morts. Kiev et les Occidentaux, accusent la Russie de soutenir militairement les rebelles, ce que Moscou dément.

Le ministère canadien a indiqué que "chaque demande de permis sera examinée individuellement pour s'assurer qu'elle est conforme aux obligations internationales du Canada ainsi qu'à ses priorités en matière de politique étrangère et de défense".
"L'ajout de l'Ukraine à cette liste reflète les liens étroits entre nos deux pays. Le Canada et les Canadiens continueront à soutenir le peuple ukrainien, ainsi que l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine", a souligné Mme Freeland.

Premier pays occidental à avoir reconnu l'indépendance de l'Ukraine en 1991, le Canada compte plus de 1,3 million de personnes de descendance ukrainienne sur son territoire, une diaspora arrivée par vagues successives depuis 125 ans.

Avec l'Ukraine, ce sont 40 pays vers lesquels le Canada autorise l'exportation d'armes automatiques.

https://www.lorientlejour.com/article/1089502/le-canada-autorise-lenvoi-darmes-automatiques-vers-lukraine.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commerce d'armement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Commerce d'armement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 25 sur 25Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25
 Sujets similaires
-
» L'armement naval (torpilles, missiles, canons,...)
» Pétition Vétérinaires: halte au commerce
» popo21-correction - essor commerce à Venise - nov. 2012
» Commerce équitable et contradiction
» Pêche hauturière : l’Armement Bigouden améliore sa rentabilité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: