Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 conflit Maroc vs espagne possible ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant
AuteurMessage
canard
Caporal chef
Caporal chef


messages : 169
Inscrit le : 03/07/2009
Localisation : Valencia España
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 12:11

Citation :
QUIÉN DICE QUE Juan Carlos no ha ido a las ciudades españolas del norte de africa?Los Reyes visitarán por primera vez de forma oficial Ceuta y Melilla






Ampliar foto

Don Juan Carlos y Doña Sofía, Reyes de España, en una foto de archivo. (Imagen: ARCHIVO)

  • El lunes visitarán Ceuta y el martes Melilla.
  • Es su primera visita como Reyes.
  • CONSULTA AQUÍ MÁS NOTICIAS DE CEUTA Y MELILLA


20MINUTOS.ES/AGENCIAS. 31.10.2007


Los Reyes visitarán por primera vez de forma oficial Ceuta y Melilla la próxima semana, confirmaron a 20minutos.es fuentes oficiales. Ésta será la primera visita que harán como monarcas, ya que sí viajaron a estas ciudades autónomas como Príncipes.En 1970, los entonces Príncipes de Asturias viajaron a Ceuta para celebrar el cincuenta aniversario de la Legión
El próximo lunes Don Juan Carlos y Doña Sofía visitarán Ceuta y un día después harán lo propio con Melilla.En 1997 la presión de las autoridades marroquíes consiguió anular la visita programada del Rey para celebrar el quinto centenario de la fundación de la ciudad autónoma de Melilla. El pasado año la prensa marroquí tachó el viaje de José Luis Rodríguez Zapatero a ambas ciudades de "lamentable y provocativo". En 1970, los entonces Príncipes de Asturias viajaron a Ceuta para celebrar el cincuenta aniversario de la Legión. Ahora, al cumplirse los 32 años de reinado, han querido volver a esas tierras. Don Juan Carlos y Doña Sofía han visitado oficialmente las 17 Comunidades Autónomas en alguna ocasión y sólo faltaban esas dos ciudades autónomas para completar su recorrido por España.Reclamaciones de Marruecos En
noviembre de 2005, el ministro de Asuntos Exteriores, Miguel Ángel
Moratinos, afirmó que la declaración presentada por el país africano en
la quinta sesión del Consejo de Asociación UE-Marruecos en la que
calificaba a Ceuta y Melilla como "ciudades marroquíes ocupadas" fue
contestada "inmediatamente" por la presidencia británica, a instancias
de la delegación española, para recordarle que ambas ciudades eran
españolas. Las relaciones hispano-marroquíes quedaron
institucionalizadas al más alto nivel tras la primera visita a España
del monarca Hassan II en 1989, con la promesa de celebrar encuentros
anuales y la posterior firma (4 de julio de 1991) del Tratado de Amistad, Buena Vecindad y Cooperación entre las dos naciones. "Los Reyes serán recibidos con todo el cariño que se merecen"
Un momento difícil en las relaciones bilaterales entre ambos países fue la aprobación por parte de España de los Estatutos de Autonomía de Ceuta y Melilla,
en septiembre de 1994, que obtuvo como respuesta una ofensiva
diplomática por parte de Marruecos al solicitar a la ONU la
"devolución" de las ciudades. Las fronteras de esas dos ciudades españolas sufrieron en septiembre de 2005 asaltos masivos,
que desbordaron los Centros de Estancia Temporal de Inmigrantes, lo que
obligó al Gobierno a reforzar las fronteras y provocó que Marruecos expulsase al desierto a muchos subsaharianos que esperaban en las cercanías para alcanzar el sueño europeo.CONSULTA AQUÍ MÁS NOTICIAS DE CEUTA Y MELILLA




20MINUTOS.ES/AGENCIAS. 31.10.2007
Les Rois visiteront pour la première fois de manière officielle Ceuta
et Melilla la prochaine semaine, ont confirmé à 20minutos.es des
sources officielles. Celle-ci sera la première visite qu'ils feront
comme monarcas, puisqu'en effet ils ont voyagé à ces villes autonomes
comme Príncipes.En 1970, les Princes d'Asturies ils ont voyagé alors à
Ceuta pour tenir les cinquante anniversaires de la Légion
Prochain lundi Don Juan Carlos et Madame Sofia ils visiteront Ceuta et
un jour ensuite feront ce qui est approprié avec Melilla.En 1997 par la
pression des autorités marocaines est parvenue à annuler la visite
programmée du Roi pour tenir le cinquième centenaire de la fondation de
la ville autonome de Melilla. L'année passée la presse marocaine a rayé
le voyage de José Luis Rodriguez Zapatero aux deux villes de " ;
regrettable et provocativo" ;. En 1970, les Princes d'Asturies ont
voyagé alors à Ceuta pour tenir les cinquante anniversaires de la
Légion. Maintenant, en étant accompli les 32 années de règne, ont voulu
retourner à ces terres. Don Juan Carlos et Madame Sofia ont
officiellement visité les 17 Communautés Autonomes parfois et
manquaient seulement ces deux villes autonomes pour compléter son
parcours par España.Reclamaciones du Maroc Dans
novembre 2005, le ministre d'Affaires Extérieures, Miguel Angel
Moratinos, a affirmé que la déclaration présentée par le pays africain
dans
la cinquième session du Conseil de l'Association UE- le Maroc dans
laquelle
il qualifiait Ceuta et à Melilla comme " ; villes marocaines ocupadas"
; il a été
répondue " ; inmediatamente" ; par la présidence britannique, à des
instances
de la délégation espagnole, pour lui rappeler que les deux villes
étaient
Espagnols. Les relations hispanique-marocaines sont restées
institutionnalisées au plus haut niveau après la première visite à
l'Espagne
du Hassan II monarca en 1989, avec la promesse de tenir des rencontres
annuels et la signature (4 postérieure juillet 1991) du Traité Amitié,
Bon Voisinage et de Coopération entre les deux nations. " ; Les Rois
seront reçus avec toute l'affection qui se ;
Un moment difficile dans les relations bilatérales entre les deux pays
a été l'approbation par l'Espagne des Statuts d'Autonomie Ceuta et de
Melilla,
en septembre 1994, qui a obtenu comme réponse une offensive
diplomatique par le Maroc en sollicitant à l'ONU le
" ; devolución" ; des villes. Les frontières de ces deux villes
espagnoles ont souffert en septembre de 2005 assauts massifs,
qui ont débordé les Centres de Séjour Temporaire d'Immigrants, ce qui
il a obligé au Gouvernement à renforcer les frontières et a provoqué
que le Maroc expulse au désert à à beaucoup de sub-sahariens
qu'attendaient dans les alentours pour atteindre le rêve
europeo.CONSULTA ICI DAVANTAGE DE NOUVELLES CEUTA ET de MELILLA


Dernière édition par canard le Ven 21 Mai 2010 - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9836
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 12:16

Citation :

Les confettis jaunis du Maroc espagnol
19/05/2009 à 11h:03 Par Nicolas Marmié, envoyé spécial




Le Maroc absorbe peu à peu l'économie et la démographie de Ceuta et Melilla © D.R.


À défaut de récupérer les deux enclaves espagnoles, qu’il considère comme des « survivances anachroniques de l’époque coloniale », le royaume chérifien les absorbe peu à peu par l’économie et la démographie. Reportage.
Un coup d’œil à droite, et brillent les lumières anglaises de Gibraltar. Légère rotation sur la gauche, et c’est le port espagnol d’Algésiras qui scintille dans la nuit. Enfin, en regardant tout droit, c’est la corniche marocaine de Fnidek, illuminée comme un sapin de Noël. Du mirador Isabelle II, à Ceuta, l’un des derniers cailloux de l’empire colonial espagnol, on comprend tout de suite le poids de l’Histoire et l’importance de la géographie. Perchée au-dessus des eaux du détroit, où transitent chaque année quelque 100 000 navires, au moins 20 000 clandestins et des centaines de tonnes de résine de cannabis, l’enclave espagnole en terre marocaine se donne des airs de citadelle imprenable. D’ailleurs, les deux tiers de ce territoire escarpé de 18 km2, planté comme une banderille dans la Méditerranée, sont dédiés aux installations militaires. La ville et ses églises sont en outre intégralement cernées d’un rideau de barrières métalliques réputé infranchissable et seulement mité par des miradors. Pourtant, une évidence géographique s’impose : Ceuta (Sebta, en arabe), c’est le Maroc. Ou, à tout le moins, ça le redevient, comme Melilla, l’autre enclave côtière espagnole qui jouxte le port marocain de Nador. « Ceuta et Melilla vont tomber comme des pommes mûres dans les mâchoires du Maroc », pronostique Karim, un homme d’affaires tangérois. Il semble bien en effet qu’après cinq siècles de présence espagnole dans les deux « presidios » (conquises respectivement en 1580 et 1497) l’Histoire s’accélère.
Certes, les revendications marocaines sur les deux enclaves côtières ne sont pas nouvelles. Elles datent de l’indépendance, en 1956. Depuis, Rabat ne manque jamais une occasion de qualifier cette présence espagnole de « survivance anachronique de l’époque coloniale ». Mais, au moins officiellement, Madrid affiche une détermination de fer sur la pérennité de ses positions. Lors de sa dernière visite dans les enclaves, en 2007, le roi Juan Carlos en personne a réaffirmé l’attachement de l’Espagne à ces deux confettis d’empire dont l’appartenance à la couronne est inscrite dans la Constitution.
Un modèle condamné
Pourquoi cette assurance côté marocain que le « fruit est mûr », et pourquoi cette inquiétude de l’autre côté du rideau de fer ? « Le modèle économique de Ceuta et Melilla est condamné à court terme », explique le ministre marocain de l’Industrie et du Commerce, Ahmed Reda Chami. Effectivement, au-delà des symboles, des drapeaux et des coups de menton diplomatiques, c’est la réalité économique qui impose sa loi. Passé leur intérêt militaire stratégique qui a justifié leur maintien pendant des siècles, les enclaves vivent depuis une quarantaine d’années du commerce et de la contrebande avec le voisin marocain. Véritable « Samaritaine » du détroit, on trouve de tout à Ceuta : cigarettes, alcool, électroménager, électronique, alimentaire, produits ménagers… Actuellement, ils seraient encore entre 3 000 et 4 000 Marocains à venir quotidiennement faire leurs emplettes dans les grandes surfaces qui jouxtent les postes douaniers de Bab Sebta (« la porte de Ceuta »). Dans des cabas tissés en plastique, ils chargent leurs achats avant de retraverser à pied la frontière comme une colonne de fourmis laborieuses. Leur marchandise sera ensuite revendue sur les souks de la région, mais également à Tanger, Rabat ou Casablanca. « Si tu veux un écran plat ou même un frigo, il suffit de me téléphoner, et je te trouve tout ce que tu veux, je peux livrer jusqu’à Marrakech », explique Mounir, un habitant de Fnidek qui vient de traverser le corridor métallique avec un gros sac de sport sur l’épaule. À l’intérieur, 2 paires de chaussures de sport, 10 flacons de liquide vaisselle, 5 cartouches de cigarettes américaines et 5 fers à friser « made in China ». Coût du passage : 20 dirhams (1,80 euro) versés presque ostensiblement au douanier marocain.
Mais les temps ont changé. Longtemps barricadé dans ses frontières commerciales, le Maroc a amorcé, depuis 1994, un ambitieux et constant programme de démantèlement douanier qui porte ses fruits. À de très rares exceptions, les produits manufacturés en provenance de l’Union européenne (UE) entrent désormais librement dans le royaume. Et le paysage de la grande distribution a suivi cette révolution : toutes les marques européennes prestigieuses sont désormais présentes dans les grandes villes, tandis que les hypermarchés (Marjane, Metro) poussent comme des champignons. « Pourquoi acheter de la camelote à Ceuta alors que nous avons tout sur place ? Pour gagner 2 ou 3 dirhams sur un baril de lessive ou 50 dirhams sur un appareil photo numérique vendu sans garantie ? commente Kamal, restaurateur à Tanger. Maintenant, je vais faire mes courses à Metro, et ma femme et mes filles s’habillent chez Zara, à Rabat. »
Voyant leur marge fondre comme neige au soleil depuis dix ans (l’accord de libre-échange avec l’UE étant entré progressivement en application), les commerçants ceutiens tentent de se positionner davantage sur le haut de gamme (électronique, bijouterie, horlogerie). Mais pour ceux qui n’ont pas les moyens de se reconvertir, c’est la faillite. Boutiques fermées, rideaux tirés : le centre-ville de Ceuta est l’illustration d’une belle époque révolue. Certains commerçants parlent d’une baisse de 30 % à 40 % de leur activité au premier trimestre.
« Ni Espagnol ni Marocain : Sebti »
Les soirs de fin de semaine, l’enclave sort de sa torpeur de bourg andalou et la bourgeoisie locale s’affiche dans les restaurants, les karaokés et les clubs branchés qui entourent le port de plaisance. Les plus jeunes, avec des pantalons dont la ceinture descend sous le fessier selon les derniers canons de la mode à Madrid ou Paris (les célèbres baggys), font pétarader leurs scooters en tournant autour du McDonald’s. Il y a encore de l’argent à Ceuta, comme en témoignent les yachts à quai. Mais c’est l’absence de perspective qui semble plomber le moral de ces citadins afro-européens. Même inquiétude dans les ruelles du quartier populaire marocain de Tarajal, près du poste frontière. À Ceuta, un tiers des 80 000 habitants sont musulmans, donc d’origine marocaine, et les mosquées sont maintenant aussi nombreuses que les églises. Au pied des HLM ou des immeubles en préfabriqué de trois étages, stigmates d’un apartheid économique qui ne dit pas son nom, on tue le temps. Adossé à un mur lépreux barré d’un graffiti « Bush, Blair, terroristas ! », Tawfik, 27 ans, fume une américaine détaxée (2 euros le paquet). « Il n’y a plus rien à faire ici et mon cousin m’a proposé d’aller travailler avec lui à Casablanca. » Jusque-là, avec son père, il travaillait dans le « business » des pièces détachées automobiles, une des rares activités encore rentables. Mais l’irruption des centres autos dans les grandes villes marocaines l’inquiète, tout comme la désaffection du port de Ceuta au profit de celui de Tanger Med, qui devrait accueillir à partir de 2010 la majorité du transit estival des 2 millions de Marocains résidant à l’étranger. Et quand on lui demande s’il se sent espagnol ou marocain, Tawfik répond avec un large sourire : « Ni l’un ni l’autre, je suis sebti. » Comme pour rappeler qu’avant d’être rattachée à la couronne espagnole Ceuta a tour à tour été phénicienne, romaine, arabe et portugaise.
« La modernité a changé de camp », explique, à Tanger, Fouad Brini, directeur de l’Agence du Nord, chargée de coordonner le développement du Maroc septentrional de Tanger à Oujda. Longtemps délaissé par le pouvoir central de Rabat, le nord du royaume vit depuis cinq ans une métamorphose spectaculaire : autoroutes, zones franches industrielles, villes nouvelles, stations balnéaires, port de Tanger Med, projet de TGV, parcs éolien et photovoltaïque de Kyoto-Park signent la volonté des autorités de construire un second poumon économique pour venir équilibrer la mégalopole de Casablanca. Plusieurs milliards d’euros (2 milliards d’argent public, 10 milliards d’investissements privés depuis 2003) ont été versés pour concrétiser « la vocation européenne » de l’économie marocaine, selon Jelloul Samsseme, directeur du Centre régional d’investissement (CRI) de Tanger.
Alors, quand le nord du Maroc avance à pas de géant, quel avenir pour les enclaves espagnoles ? S’il est encore trop tôt pour envisager une rétrocession pure et simple au Maroc, la mise en place d’un modèle économique du genre « un pays, deux systèmes », notamment adopté depuis 1997 à Hong Kong, n’est pas exclue par Rabat. « Le Maroc se prépare à accueillir économiquement et socialement ces deux enclaves », assure ainsi Saad Hassar, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur.
Si les frontières officielles ne sont pas appelées à bouger dans un avenir proche, les autorités de la Ville autonome de Ceuta ont d’ores et déjà demandé au pouvoir central madrilène d’assouplir les règles d’entrée des Marocains dans l’enclave. Il s’agirait d’étendre à tous les sujets du royaume les mesures dérogatoires jusque-là accordées aux seuls résidents de la région Fnidek-Tétouan, dispensés de visa Schengen. Pour que la politique du passeport vienne relancer la politique du chéquier. Et en attendant une solution plus pérenne qui, à l’évidence, risque d’être marocaine. Comparant la situation des enclaves avec celle du Sahara occidental, le défunt Hassan II avait averti, dès 1986 : « Notre Marche pour la libération de Sebta et Melilla est d’une autre nature, celle du dialogue, de la persuasion… et de la patience. »


Déja posté me semble t-il, mais résume bien la position marocaine et l'innéluctable réalité socio economique.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
canard
Caporal chef
Caporal chef


messages : 169
Inscrit le : 03/07/2009
Localisation : Valencia España
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 12:19

" Notre Marche pour la libération de Sebta et Melilla est d’une
autre nature, celle du dialogue, de la persuasion… et de la patience."

Así sea.
Revenir en haut Aller en bas
canard
Caporal chef
Caporal chef


messages : 169
Inscrit le : 03/07/2009
Localisation : Valencia España
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 12:23

De cualquier modo, lo que diga la prensa marroqui al respecto, no me importa nada, todos sabemos al dictado de quien escriben y es consumo interno.

De toute manière, ce qui dit la presse marocaine à ce sujet, il ne
m'importe rien, tous nous savons à la dictée dont ils écrivent et il
est consommation interne.
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 12:28

canard a écrit:
De cualquier modo, lo que diga la prensa marroqui al respecto, no me importa nada, todos sabemos al dictado de quien escriben y es consumo interno.
como dice en su prensa sobre este tema!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9836
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 12:34

@ Canard, buenos dias,

la volonté du maroc de récupérer les présides, comme la volonté espagnol de les conserver, ne suffit pas. Il faudra s'appuyer sur la réalité du terrain qui change à grande vitesse.
Plutot que d'en faire un sujet de discorde, il nous faudra discuter du moyen de résoudre ce problème et d'en sortir par le haut. Viendra le jour, ou sans doute la volonté marocaine soulagera celle de l'espagne. Le temps des perfusions, on le voit avec la crise est révolu. Sans intégration économique au maroc, les présides n'ont pas d'avenir, tout le monde le sait. Maroc et espagne seront obligé de travailler ensemble sur ce dossier. L'espagne qui est une grande nation sortirait grandi si retrocession il y a (par pragmatisme et non par générosité), et cela renforcerait sa position vis à vis de Gibraltar. L'histoire commune des espagnoles et des musulmans devrait nous y inciter.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 12:41

canard a écrit:
De cualquier modo, lo que diga la prensa marroqui al respecto, no me importa nada, todos sabemos al dictado de quien escriben y es consumo interno.

De toute manière, ce qui dit la presse marocaine à ce sujet, il ne
m'importe rien, tous nous savons à la dictée dont ils écrivent et il
est consommation interne.

l´espagne disait la meme chose en 75,les choses se sont passés autrement,rien ne peut fuire son destin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9836
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 12:43

canard a écrit:
De cualquier modo, lo que diga la prensa marroqui al respecto, no me importa nada, todos sabemos al dictado de quien escriben y es consumo interno.

De toute manière, ce qui dit la presse marocaine à ce sujet, il ne
m'importe rien, tous nous savons à la dictée dont ils écrivent et il
est consommation interne.

Les données socio economiques et démographiques ne mentent pas mon ami, tout comme le sens de l'histoire. Bon, on ne va pas se facher pour ça, laissons les populations se définir comme elles l'entendent, après tout c'est ça la démocratie.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7652
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 12:57

PGM a écrit:

Déja posté me semble t-il, mais résume bien la position marocaine et l'innéluctable réalité socio economique.

PGM

Je suis d'accord, les contraintes économiques ramènerons les enclaves sous souvrenaité marocaine c'est une réalité inévitable...

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
canard
Caporal chef
Caporal chef


messages : 169
Inscrit le : 03/07/2009
Localisation : Valencia España
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 13:04

No terminan ustedes de entender la situación, por Gibraltar , nadie en mi pais derramaria una gota de sangre, pero por nuestras ciudades africanas la cuestión seria totalmente distinta.No tienen mas que ver lo sucedido durante la crisis de Perejil, entre el 81 y86% de los españoles era partidario de la intervención militar.
El gobierno español, ya sea de derechas o de izquierdas que se permitiera discutir la soberania , o no gobernaria en 100 años o provocaria una guerra civil. Por eso olviden el tema de hacerse con nuestras plazas de forma pacifica y si las pretenden tener , preparense para la guerra.
Ya estoy un poco cansado de esta discusión que no conduce a nada y por mi parte la doy por cerrada.

Saludos.




Ne vous terminez de comprendre la situation, par Gibraltar, personne
dans mon pays derramaria une baisse de sang, mais par nos villes
africaines la question sérieuse totalement différente. Ils ne doivent
pas plus voir ce qui est arrivé pendant la crise de Persil, entre le 81
y86% des Espagnols était partisan de l'intervention militaire.
Le gouvernement espagnol, ou de droites ou de gauches qu'on permettrait
d'examiner la souveraineté, ou non gobernaria durant 100 années ou
provocaria une guerre civile. C'est pourquoi ils oublient le sujet de
faire avec nos places de manière pacifique et s'ils prétendent les
avoir, preparense pour la guerre.
Je suis déjà un peu fatigué de cette discussion qui ne conduit rien et
en ce qui me concerne je la considère en comme fermée.
Salutations.
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6599
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 15:56

Citation :
Je suis déjà un peu fatigué de cette discussion qui ne conduit rien et
en
ce qui me concerne je la considère en comme fermée.
Salutations.


sa doit ressembler a cela les discussion maroc/espagne sur les presides

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
massira
2eme classe
2eme classe


messages : 43
Inscrit le : 27/12/2009
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Tanger Med menace-t-il le port de Ceuta?   Ven 21 Mai 2010 - 17:35

Citation :
20.05.2010 | 18h12
Tanger Med menace-t-il le port de Ceuta?


Une trajet réduit, entraînant une traversée plus rapide, voici le principal avantage qu’offre la nouvelle ligne maritime Algesiras-Tanger Med, inaugurée ce lundi. Un sérieux coup de fouet pour la concurrence, notamment celle du port de Ceuta (Sebta), qui reliait aussi l’Andalousie et le Nord du Maroc. Quel impact pour sur l’enclave espagnole ?

Pour Guillermo Martinez, responsable de l’Economie, de l’Emploi et du Tourisme pour l’enclave de Ceuta il est clair que « Tanger Med va être un sérieux rival »pour le port de la petite ville considérée comme territoire espagnol. Une crainte avérée, lorsqu’on sait que l’Opération de traversée du Détroit (OPE) débute bientôt (le 15 juin), et que les compagnies maritimes reliant l’Andalousie et le nord du Maroc, voudront certainement profiter du temps gagné lors de la traversée.

Du coup, ce sont de nombreux touristes (les MRE en l’occurrence) qui seront drainés vers Tanger-Med, qui en plus de la rapidité de traversée, pourront bénéficier de l’avantage de circuler rapidement vers l’intérieur du Maroc, vu que le nouveau terminal Tanger Med est desservi par les voies de communication rapides (train, autoroute... ). Une assez mauvaise nouvelle en somme pour Ceuta, dont l’économie est étroitement liée aux touristes, surtout ceux qui passent par l’enclave espagnole pour regagner les autres villes du Maroc.

Un réel souci donc, mais qui ne semble pas inquiéter le gouvernement autonome de Ceuta outre mesure. Guillermo Martinez a reconnu l’impact probable de Tanger Med Passagers, mais ne s’est pas montré spécialement inquiet quant à une éventuelle conséquence sur le tourisme. Il a ainsi déclaré à l’agence espagnole EFE : « ceux qui visitent Ceuta viennent parce qu’ils le souhaitent. Je ne pense pas que l’ouverture du nouveau port affectera le nombre de visiteurs ».

Le responsable espagnol a de quoi se montrer sûr, au vu des opérations de séduction tentées par le gouvernement local de l'enclave, afin d’attirer davantage les Marocains des villes voisines.

Mieux encore, Martinez espère que l’ouverture du nouveau terminal, entraîne une réduction des prix sur la ligne Ceuta-Algesiras, selon ses propos rapportés par EFE : « Un billet compétitif à Tanger Med pourrait amener les compagnies maritimes à baisser leurs prix ici ».Le responsable espagnol est cependant resté prudent dans ses déclarations, préférant attendre les premiers résultats.

Edit Yak:massira fait plus d´efforts en redigant STP Wink
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 18:15


_________________
Revenir en haut Aller en bas
massira
2eme classe
2eme classe


messages : 43
Inscrit le : 27/12/2009
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 18:22

d'accord pardon j'ai pas l'habitude

cet été je transiterai par le port de tanger med passager avant on partait toujours par sebta parce que le trajet est plus court (une heure au lieu de 3heure a tanger) en plus de cela y'a l'autoroute esperont que la COMARIT COMANAV va baissé les prix cette fois ci vu que le trajet de traversé du detroit est plus court maintenant ..
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 18:24

HS
on compte sur toi pour les photos Wink
/HS

_________________
Revenir en haut Aller en bas
massira
2eme classe
2eme classe


messages : 43
Inscrit le : 27/12/2009
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 18:27

Yakuza a écrit:
HS
on compte sur toi pour les photos Wink
/HS

no problem
Revenir en haut Aller en bas
massira
2eme classe
2eme classe


messages : 43
Inscrit le : 27/12/2009
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Ven 21 Mai 2010 - 22:33

ceuta y melilla son marroquies
Revenir en haut Aller en bas
canard
Caporal chef
Caporal chef


messages : 169
Inscrit le : 03/07/2009
Localisation : Valencia España
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Sam 22 Mai 2010 - 11:31

De momento , son españolas....y por muchos años.
Pour l'instant, elles sont espagnoles….et par de nombreuses années.
Revenir en haut Aller en bas
massira
2eme classe
2eme classe


messages : 43
Inscrit le : 27/12/2009
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Sam 22 Mai 2010 - 12:03

non pas pour longtemps tu verra tient ecoute cette chanson très belle sur gibraltar
http://www.youtube.com/watch?v=_p4w2dRaWVo
Revenir en haut Aller en bas
salimalami
Caporal
Caporal


messages : 141
Inscrit le : 25/02/2010
Localisation : rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Sam 22 Mai 2010 - 16:36

Messieurs soyez sur il n y aura jamais de guerre entre nos
deux pays pour les deux villes. Le piège tendu au marocain par AZNAR a été évite
avec adresse et vous pouvez revenir aux propres déclarations de flippe Gonzales
qui ont irrites le parti populaire espagnol pour bien comprendre.
les projets qui sont en exécution ou programmés de TANGER a SAIDIA.zones
franches.zones touristiques industrielles la mise a niveau des villes côtières
...pour résumer comme disent mes amis cebtaouis viendra un jour ou mêmes les
espagnoles de Ceuta demanderont a intégrer le MAROC .


Le dernier rapport des experts a prédit l effondrement
économique des deux villes dans Cinque ans
Revenir en haut Aller en bas
canard
Caporal chef
Caporal chef


messages : 169
Inscrit le : 03/07/2009
Localisation : Valencia España
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Sam 22 Mai 2010 - 20:12

" pour résumer comme disent mes amis cebtaouis viendra un jour ou mêmes les
espagnoles de Ceuta demanderont a intégrer le MAROC ."""

JA,JA JA JA....QUE RISA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Dim 23 Mai 2010 - 18:52

sebta et melilia sont historiquement et géographiquement marocaines et resteront ainsi
Revenir en haut Aller en bas
canard
Caporal chef
Caporal chef


messages : 169
Inscrit le : 03/07/2009
Localisation : Valencia España
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Dim 23 Mai 2010 - 19:37

Será por la fuerza, por que de otro modo , no. Y la fuerza de momento y por muchos años, la tiene España.

Il sera par je elle force, pourquoi d'une autre manière, non. Et la
force pour l'instant et par de nombreuses années, est eue par l'Espagne.
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4566
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Dim 23 Mai 2010 - 20:13

canard a écrit:
Será por la fuerza, por que de otro modo , no. Y la fuerza de momento y por muchos años, la tiene España.

Il sera par je elle force, pourquoi d'une autre manière, non. Et la
force pour l'instant et par de nombreuses années, est eue par l'Espagne.


Tu est encore avec ca toi

Reve mon ami reve...

..Encore avec tes rapport de force pitoyable, ont les aura par diplomatie ces enclaves et sous votre nez

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1539
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   Dim 23 Mai 2010 - 20:30

Monsieur le Canard je te le répéte. tu n'a aucune crédibilité tu es CATALAN !! alors arréte de faire ton madrilène ! tu te trahi et tu trahi ton passé en défandant les positions de Madrid...C'est une hérésie, un blasphème !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: conflit Maroc vs espagne possible ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
conflit Maroc vs espagne possible ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 41Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant
 Sujets similaires
-
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Conflit israélo-palestinien
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Zarzuela (Espagne)
» Bricks au thon (Maroc)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: