Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les navires de guerres(present&futur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Sam 6 Aoû 2011 - 14:06

Le concept de l'Ecoship présenté lors de l'Euronaval, revient avec un design et une conception légerment différentes ... proposé dans le cadre du programme BIS ( Batiment d'Intervention et Souveraineté ) pour le remplacement des Batrals de la marine nationale, cette fois, monocoque et avec une rampe latéral à tribord pour le chargement et déchargement des véhicules ... peu d'informations sont disponible sur ce navire




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Jeu 29 Sep 2011 - 16:27


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Mer 5 Oct 2011 - 2:49

RIP

Citation :


DCNS met en sommeil la frégate FM400
05/10/2011

Le groupe naval français semble avoir renoncé à mettre en avant la gamme FM400. Lancée en 2008, cette nouvelle famille de frégates de moyen tonnage avait été imaginée pour succéder aux navires de la classe La Fayette. Il s'agissait, alors, de proposer un nouveau produit s'inscrivant entre les patrouilleurs et corvettes de la gamme Gowind (1000 à 2500 tonnes) et la frégate multi-missions (FREMM - 6000 tonnes). DCNS avait donc conçu une frégate de 126 mètres, déclinable en différentes versions et affichant, selon les modèles, un déplacement de 3500 à 4500 tonnes. Mais, trois ans plus tard, force est de constater que les clients potentiels ne se sont pas « bousculés » au portillon. Non que la FM400 soit un mauvais produit, mais le marché, au niveau des bâtiments de combat, est manifestement plus tourné vers les corvettes ou les grosses frégates. La polyvalence et le succès des essais actuellement menés sur l'Aquitaine, tête de série du programme FREMM, poussent DCNS à privilégier la vente de cette frégate qui, au-delà de ses remarquables performances, est également très compétitive en termes de prix. Et, pour les gammes inférieures, c'est la famille Gowind, dont les modèles les plus gros sont très bien équipés, y compris en armement, qui est proposée.
A défaut de trouver une place sur le marché, la FM400 pourrait donc rester dans les cartons, à moins bien évidemment qu'un client souhaite acquérir ce produit. On notera que la FM400 présente une particularité, celle d'avoir été conçue dès l'origine pour pouvoir adopter une étrave inversée, un design qui se développe dans le secteur civil et pourrait, à l'avenir, connaître un même succès dans le domaine militaire.

M&M

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Jeu 6 Oct 2011 - 23:42


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Jeu 23 Fév 2012 - 13:31

HDMS Peter Willemoes



Je signale que la RDN c'est moins 3500 hommes, pour moins de 60 unités flottantes dont 15 unités de plus de 1500 Tpc.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Lun 5 Mar 2012 - 18:24

Citation :


BAE Systems Unveiled an updated design for its Type 26 Frigate/Global Combat Ship




BAE Systems has released a video showing an updated design for its Type 26 Frigate.
The new design appears to be quite different compared to the model shown at DSEi 2011. In fact, it bares some similarities with what was presented as the GCS early concept.
The main changes we are able to spot in the new design include:


  • A new position for the two Phalanx CIWS
  • A new position for the two remote operated guns (20mm or 30mm)
  • What may be a new main gun (possibly 127mm)
  • Two types of VLS silos: One for CAMM (each side of the Phalanx), one possibly for larger (cruise) missiles (behind the Phalanx)
  • 3 boat spaces in the superstructure. Since the video doesn't show a clear view of the stern it is not clear if this indicates that the mission stern is gone.













The updated design bares some similarities with some of the GCS early concept
(Pictures: Navy Recogntion)














About Type 26:
BAE Systems' Type 26 - GCS is a multi-role warship designed for joint or multinational contingent operations across the full spectrum of warfare. Delivered in anti-submarine, air defence and general purpose variants, it will be capable of operating independently or as part of a task group.

The Type 26 is the future Anti-Submarine Warfare Frigate that will replace the Royal Navy's 13 Type 23 frigates and other ships. The programme has been in development since 1998, initially under the designation "Future Surface Combatant (FSC)". The FSC concept was brought forward in the 2008 budget, at the expense of two Type 45 destroyers being cancelled.

In March 2010, a four year programme was launched to develop the UK Type 26 variant of the Global Combat Ship. The project comprises a joint BAE Systems, Ministry of Defence team, to evaluate capability, availability, exportability and support options leading to the development of a detailed specification for the ship and the design and development of its systems ready for manufacture.

Due to arrive from 2021 onwards with a go/no go decision due in 2013, the Type 26 Frigate will be the workhorse of the future Royal Navy. The ships are intended to replace not just existing Type 23 Frigates but also minehunters and survey ships. The vessels will be among the most versatile ever to sail under the White Ensign, serving as submarine-hunters, general duty warships, survey ships and mother ships for tomorrow’s mine warfare forces. Right now there’s an 80-strong team of naval and civilian engineers working on the designs in Bristol. By the mid-2030s the Type 26 will be the backbone and workhorses of the Royal Navy and should remain in service until the 2060s.
navyrecognition

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Mar 27 Mar 2012 - 8:57

Citation :

DCNS. L'Aquitaine, un temple de la modernité


L'Aquitaine, la première des frégates multimissions construite par DCNS, poursuit ses essais en mer. Hier, au large de Groix, 200personnes étaient à bord pour tester la lutte antiaérienne et les sonars. Visite à bord d'un petit bijou de la guerre électronique et furtive.






«Une belle aventure», selon son commandant, le capitaine de vaisseau Benoît Rouvière. L'Aquitaine, première de la série des onze frégates multimissions (Fremm) commandées à DCNS par la Marine nationale, poursuit ses essais en mer. Sa première sortie a été effectuée le 18avril 2011. Les essais sur la plateforme, le bateau en lui-même, sont achevés. Actuellement, les salariés de DCNS et les 94 membres d'équipage testent le système de combat. Hier, ils étaient 200 à bord pour tester la lutte de surface, la lutte aérienne, avec l'appui d'un hélicoptère, et les essais sonars. À partir de cet été, les essais porteront sur la détection et les attaques sous-marines. La frégate devrait être totalement opérationnelle en 2013. Même si elle ne sera définitivement armée qu'en 2014 avec l'embarquement à bord des missiles Scalps, les missiles de croisière et de projection en profondeur.

Un prototype, concentré de haute technologie


«C'est la première! Un prototy
pe, extrêmement complexe. Tout est nouveau», explique Francis Rubiano, responsable de la qualification et de l'acceptation des Fremm à DCNS. Jamais un bâtiment n'aura été à ce point furtif, avec la signature radar d'un tout petit bateau. Une furtivité acoustique, électronique, infrarouge. «On détecte des signaux menaçants, on les brouille. C'est la guerre de demain: détecter tôt et dégager, plutôt que frapper fort en étant détecté. On ne cherche plus à couler un autre bâtiment, mais à neutraliser», précise Francis Rubiano.

Un seul hublot dans la cabine du commandant


Pas de hublot, dans cette coque toute grise, sauf un. Dans la cabine du commandant du navire. Cela pour répondre à une règle de base de la navigation. En mer, la priorité est donnée au navire qui vient de droite. De tout temps, le premier réflexe du commandant en se levant est de regarder si la voie est libre sur sa droite, raconte-t-on à bord.



Une motorisation hybride


Jusqu'à 16 noeuds, la navigation est parfaitement silencieuse, grâce à deux moteurs électriques de 2,2 mégawatts. Indispensable dans la lutte anti-sous-marine. Au-delà et jusqu'à la vitesse de 27 noeuds, c'est une turbine à gaz qui prend le relais.

Un équipage réduit

L'effectif de l'Aquitaine sera de 108 personnes, pour une capacité maximale de 145 personnes: 94 membres d'équipage, plus l'équipage de l'hélicoptère Caïman embarqué à bord. Là où, jusqu'à présent, ils étaient plus du double sur un bateau équivalent. «Sur les deux frégates que j'ai commandées précédemment, la De Grasse et la Tourville, nous étions plus de 300», se souvient le commandant Rouvière. «Trois personnes suffisent en passerelle pour faire naviguer le navire, là où il y en avait six avant».

De vastes espaces de vie


Finis les dortoirs de 30. Les cabines se partagent à deux ou quatre, quand les officiers ont leur propre cabine. 10% de l'équipage sont des femmes. «La vie à bord, on ne l'a pas encore vraiment testée, puisque nous sommes en essais», explique la commissaire du bord, chef de quart à la passerelle, Peggy Mac Gregor. En revanche, on a goûté et apprécié la technologie, par exemple des écrans tactiles. Tout va plus vite sur l'Aquitaine. Tout est plus facile. En passerelle, on apprécie beaucoup le volume et la vue à 180º».


Télégramme

_________________
Revenir en haut Aller en bas
prince09
sergent
sergent
avatar

messages : 207
Inscrit le : 20/07/2010
Localisation : Germany
Nationalité : Maroco-Allemand

MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Lun 16 Juil 2012 - 6:07

Fremm It VS Fremm Fr

Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Ven 28 Sep 2012 - 0:26

Citation :


La FREMM modifiée pour les missions de défense aérienne



28/09/2012


La FREMM ERcrédits : DCNS



La famille des frégates européenne multi-missions s’enrichit d’une nouvelle version, la FREMM ER (Extended Range). Ce bâtiment a été conçu par DCNS pour assurer des missions de défense aérienne et de défense anti-missile balistique. A ce titre, le radar tournant Herakles qui équipe les Aquitaine de la Marine nationale et le futur Mohammed VI marocain, est remplacé par un tout nouveau radar, développé spécialement par Thales. Offrant des capacités de détection à longue portée très supérieures aux équipements actuels, ce radar fixe, doté de quatre antennes à faces planes posées sur une mâture unique, permettra aux FREMM ER, équipées comme leurs aînées de missiles surface-air Aster, d’offrir en matière de défense aérienne des performances supérieures aux Horizon franco-italiennes et T45 britanniques, des bâtiments aux capacités déjà exceptionnelles et considérés comme faisant partie des meilleurs plateformes de défense aériennes du monde.

Avec la FREMM ER, DCNS espère décrocher de nouveaux contrats à l’export. Mais ce modèle servira aussi probablement de base pour les deux futures FREDA, les FREMM de défense aérienne commandées par la France pour remplacer, entre 2020 et 2022, les Cassard et Jean Bart.

M&M

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Raptor_M
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 960
Inscrit le : 08/10/2011
Localisation : Bled Siba
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Sam 29 Sep 2012 - 18:19

Une question pour les connaisseurs, cette frégate garde-t-elle les capacités ASM de base de la version actuelle? En d'autres termes, est ce une évolution de la version actuelle en y ajoutant plus de capacités ou s'agit-il d'une 2 ème version spécialisée Su/Air.

Je pose cette question parce que je me rappelle qu'il y a quelques mois un membre français (je crois que c'était veritas) avait posté un article qui dit que des standards dits F2 et F3 seront disponibles pour la Fremm, pour qu'elle puisse évoluer et acquérir plus de capacités, et que la version ASM serait seulement le standard de base.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21633
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Sam 29 Sep 2012 - 19:31

ce que je comprend,c´est que c´est pas une ASM pure,mais Freda ER a la sauce Aegis.donc il aura seulement le sonar basic.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Raptor_M
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 960
Inscrit le : 08/10/2011
Localisation : Bled Siba
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Dim 30 Sep 2012 - 16:00

Ok, c'est ce que je crois comprendre aussi, mais alors c'est quoi ces standards F2 et F3? Rolling Eyes La dernière fois j'ai cru comprendre que ces standards permettront à la version ASM d'avoir plus de capacité Su/Air.
Il s'agit peut être pas de la même chose comme tu dis. Wait and see...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
veritas
1ere classe
1ere classe


messages : 59
Inscrit le : 23/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France

MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Sam 20 Oct 2012 - 21:21

Ticonderoga a écrit:
Ok, c'est ce que je crois comprendre aussi, mais alors c'est quoi ces standards F2 et F3? Rolling Eyes La dernière fois j'ai cru comprendre que ces standards permettront à la version ASM d'avoir plus de capacité Su/Air.
Il s'agit peut être pas de la même chose comme tu dis. Wait and see...

Bonsoir,

Tout dépendra des doctrines d'utilisations à venir quant à l'utilisation des FREMMs.

CAD, le caractère multi-mission de ce navire n'a pas la même signification entre accompagner un PA comme le CDG et exercer une présence maritime pratiquement seul dans nos contrées lointaines comme en Polynésie.

Entre la décision de conception des FREMMs et l'arrivée des italiens dans ce projet il y a eu pas mal de changements tant structurels que budgétaires et que dire depuis les coupes budgétaires inter-armée depuis 4 ans.

En conclusion la FREMM évolue dans ca conception au fur et à mesure des contraintes, son caractère originel de multi-mission est surtout présent actuellement dans la partie italienne mais la partie française nous réservera bien des surprises.
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Mar 23 Oct 2012 - 18:25

Citation :
Lockheed Martin Unveils Its Multi-Mission Combatant for Navies Worldwide


(Image: Lockheed Martin)

Industry team continues on-time delivery of Freedom-variant Littoral Combat Ships to U.S. Navy

15:05 GMT, October 23, 2012 PARIS | With two Littoral Combat Ships (LCS) currently in the U.S. Navy fleet, two more in production and two others under contract, Lockheed Martin is leveraging experience gained through the LCS program to offer a Multi-Mission Combatant for navies worldwide.

The Multi-Mission Combatant (see http://goo.gl/pSXfi) is an agile, modular vessel capable of speeds in excess of 40 knots. It provides the power of a larger platform with a smaller crew, similar to the core 40 sailors the U.S. Navy uses on its version of the ship. As a next generation surface combat warship for international navies, the ships can deliver maximum firepower to meet current and future operational requirements with lengths ranging from 85 to 118 meters and displacement ranging from 1,800 to 3,500 tons.

"The resurgence of piracy, and threats to open trade and commerce, along with the need for nations to protect sovereign shorelines, requires a ship class capable of multitasking without compromising mission effectiveness in complex security environments," said Joe North, vice president of Littoral Ship Systems at Lockheed Martin's Mission Systems & Sensors business. "Our proven multi-mission design offers a formidable combatant with less cost, less risk and lower manning requirements, resulting in a ship that can be efficiently and affordably adapted for a variety of combat and humanitarian missions."

The ship's design is intended to be adapted for a variety of missions, including anti-air, mine countermeasures, anti-surface, anti-submarine and electronic warfare, with inherent capability for supporting counterterrorism activities, anti-piracy missions, special operations missions, maritime interdiction and humanitarian relief operations.

By leveraging the U.S. Navy's latest technologies, international navies can benefit from the ship's interoperable capabilities with systems like the common radio room and platforms such as Lockheed Martin's MH-60R helicopters and Remote Multi-Mission Vehicles.

The Lockheed Martin-led industry team is building the Freedom-variants for the U.S. Navy on schedule and on budget. USS Freedom (LCS 1), the U.S. Navy's first LCS, will deploy to Singapore in 2013. USS Fort Worth (LCS 3) was commissioned in September and is now homeported in San Diego. The fifth and seventh ships - Milwaukee (LCS 5) and Detroit (LCS 7) - are under construction. Earlier this year, the Navy funded Little Rock (LCS 9) and Sioux City (LCS 11). Follow-on options call for six more ships by 2015.
defpro

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Mar 10 Sep 2013 - 16:14

un nouveau design du Type 026



_________________
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Lun 16 Sep 2013 - 0:37

Citation :
Future frigates unveiled as design for Type 26 nears completion
11 September 2013

The latest design for the Fleet’s frigates of tomorrow have been unveiled as the first contracts were placed for equipment to be fitted to them.
Thirteen Type 26 Global Combat Ships will replace the existing baker’s dozen of Type 23 frigates which have served the RN with distinction since the early 1990s.



THIS is the best idea yet of how the Royal Navy’s frigates of tomorrow will look.
Computer artists have unveiled the latest impressive imagery – and a video – of the Type 26 Global Combat Ship which show the design of the new vessel dramatically taking shape after three and half years’ work.
From 2020, these ships will take the place of the trusty Type 23s which have been the nation’s safeguard and protector against submarine attack – and much more – since the early 1990s.
The images were unveiled at the Defence Security and Equipment International exhibition in London’s Docklands by BAE Systems, as it announced the first contracts had been placed for some of the key equipment aboard.
Work will begin on the first – as yet unnamed – ship in the class in just three years’ time, with that same vessel due to be in service as soon as possible after 2020.




As things stand at present there will be 13 of these warships – anti-submarine warfare, air defence and general purpose duties such as hunting down pirates, pummelling enemy positions with its main gun, or providing humanitarian aid in the wake of disaster – replacing the 13 Type 23s currently in the service around the world with the RN.


A Merlin Mk2 sits on the flight deck of a Type 26


A combined RN-MOD-BAE 550-strong team has been working on the design of the ships since the spring of 2010 and those efforts have reached the stage where BAE are ready to issue the first contracts.

The ships will be powered by a combined diesel electric or gas turbine system – meaning they’ll be capable of high speeds, but also cruise along extremely quietly. Rolls-Royce have been selected to design the 26’s gas turbines; MTU will provide the diesel generator sets and David Brown Gear Systems have been asked to develop the gearbox.

The fourth contract has been placed with Rohde & Schwarz to work on the vessels’ communications system.

The Type 26 will be slightly longer than the Duke-class they replace (148m to 133m) and slightly heavier (5,400 tonnes to 4,900).

It incorporates many of the features of the similarly futuristic-looking Type 45 destroyers – chiefly angled sides and an enclosed upper deck for increased stealth.

Sea ceptor missiles will fend off incoming air attack, there’ll be a medium calibre gun on the forecastle, vertical missile silos for other weapons.

As with the Type 45 destroyers the new vessels are being designed with the future in mind so it will be easier to adapt them to new technology introduced to the Fleet during the course of their lifespans.

As for their predecessors, the oldest Type 23, HMS Argyll, is expected to serve until around 2023, while the youngest, St Albans, will be on duty until around 2036.

Latest footage of the Type 26 Global Combat Ship



https://navynews.co.uk/archive/news/item/8765

Revenir en haut Aller en bas
Shogun
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 478
Inscrit le : 22/09/2010
Localisation : Planet Earth.
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Sam 15 Mar 2014 - 23:20

Visby Class : petit reportage sur l utilisation de FRP sandwich (materiau composite) dans la fabrication des Coques.


_________________
ومن لا يحب صعود الجبال يعش أبد الدهر بين الحُفر
Revenir en haut Aller en bas
Hddou
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1430
Inscrit le : 15/09/2014
Localisation : France
Nationalité : maroc-espagne
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Dim 1 Nov 2015 - 13:51


_________________
"Si l'on est compréhensif, on sera tourmenté."
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21126
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   Mer 11 Nov 2015 - 21:25

Citation :
Les USA construisent un navire-drone détecteur de sous-marins furtifs



© Photo. twitter.DARPA

Défense
12:29 11.11.2015(mis à jour 17:58 11.11.2015)



Des ingénieurs américains ont créé un navire sans pilote censé détecter les sous-marins les plus furtifs.

L'agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense (DARPA) auprès du Pentagone se prépare à tester un nouvel appareil maritime sans pilote.

Cette machine de plus de 40 mètres de longueur et dont le déplacement d'eau est de 140 tonnes devrait être en mesure de détecter en régime autonome même les sous-marins les plus furtifs, lit-on dans le magazine Vice.



"Le chasseur de sous-marin" a été construit sur le littoral de l'Etat d'Oregon (nord-ouest des Etats-Unis, ndlr). Pour le moment, la construction est terminée à 90% et ses essais sont prévus pour 2016.

L'appareil est destiné à détecter des sous-marins ennemis sans les détruire, selon les affirmations de la DARPA. Les directives du Pentagone interdisent l'utilisation d'armes par des appareils complètement autonomes.

Les militaires américains se sont lancés dans l'élaboration du chasseur de sous-marin principalement afin de réduire les dépenses dans le domaine militaire. A titre d'exemple, l'entretien d'un destroyer coûte au budget du pays environ 700.000 dollars tandis que l'entretien d'un sans-pilote comparable seulement 15.000 dollars.

L'appareil est élaboré dans le contexte de l'augmentation de la présence militaire russe en Arctique ainsi que celui de la tenue d'exercices russes de grande envergure dans la région.

En dehors du "caractère belliqueux" de la Russie, "les buts intéressés" du Canada en Arctique figurent également dans la liste des raisons américaines pour la construction de ce chasseur de sous-marin, a souligné l'édition.


http://fr.sputniknews.com/defense/20151111/1019434035/usa-chasseur-sous-marins.html#ixzz3rDSWV7Ea
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les navires de guerres(present&futur)   

Revenir en haut Aller en bas
 
les navires de guerres(present&futur)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
 Sujets similaires
-
» photos navires hollandais
» les navires du futur
» Les navires Allemand dans le port d'Ostende de 1940 à 1944
» Histoire des noms de nos navires
» Navires Belge avec équipage Anglais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Armement naval-
Sauter vers: