Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Économie marocaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2991
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 18 Fév 2009 - 11:29

je ne savait ou le placé, mais sachant que l'impact du tourisme sur l'économie est importante, j'ai choisi ce poste.

source: Aujourd'hui Maroc.

Citation :
L’espace Maroc, meilleur stand à la Foire d’Istanbul


L'espace Maroc à la 13ème édition de la Foire internationale du tourisme et du voyage pour l'est de la Méditerranée (EMITT-2009) d'Istanbul a remporté dimanche le Prix du «meilleur stand» de la manifestation. La consécration décernée à l'issue de cette manifestation, organisée du 12 au 15 courant, récompense l'animation, la créativité et l'attraction qui ont été l'apanage du stand marocain, organisé par le bureau régional de l'Office national marocain du tourisme (ONMT) à Dubaï et la représentation de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) à Istanbul. Situé à l'entrée principale de la foire et orné de portraits de SM le Roi Mohammed VI et d'affiches sur les sites touristiques marocains les plus importants, le stand marocain qui avait déjà remporté, au cours des trois dernières éditions de l'EMITT, les prix de «la meilleure animation», couvrait une superficie de 100 m2.



Le 17-2-2009


Dernière édition par BOUBOU le Mer 18 Fév 2009 - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 18 Fév 2009 - 12:06

le port de Tanger enfin le futur port est magnifique, Mabrouk à vous les freres
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6042
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 18 Fév 2009 - 17:41

Citation :
Carrefour part d'Algérie mais entre au Maroc

« Le concept de grande distribution ne prend pas vraiment en Algérie», explique-t-on chez Carrefour pour expliquer la rupture avec son partenaire algérien, Arcofina. En effet, selon La Tribune, le distributeur français rompt son accord de franchise, moins de deux ans après l’avoir noué. Les causes ? Des difficultés à trouver des terrains, une concurrence encore forte du commerce traditionnel et des difficultés à approvisionner en flux tendu le magasin aux couleurs de Carrefour à Hussein Dey, dans la banlieue d’Alger. C’est le seul magasin ouvert à ce jour alors que l’accord prévoyait l’ouverture de 18 hypermarchés à l’horizon 2012. Carrefour ouvre demain son premier hypermarché au Maroc, pays où il vient de nouer un autre accord de franchise avec Label’Vie, deuxième acteur local des supermarchés. Pour en savoir plus lire LSA du 19 février, page 26.

SYLVIE LEBOULENGER

LSA.fr
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3463
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 18 Fév 2009 - 17:50

cARFOUR EST LA BIEN VENNUE, rien à voir avec l'est
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 18 Fév 2009 - 17:56

Citation :
Signature d'une convention d'investissement entre l'Etat et la société Maghreb Steel


Rabat- Une convention d'investissement entre l'Etat et la société Maghreb Steel, d'un montant de 2,350 milliards de dirhams, a été signée mercredi à Rabat, dans le cadre du parachèvement d'un vaste projet métallurgique entamé en 2007.


Cette convention, signée par MM. Réda Chami, ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Salaheddine Mezouar, ministre de l'économie et des finances et Fadel Sekkat, président de Maghreb Steel, porte sur le reliquat du programme d'investissement initié par Maghreb Steel depuis 2007, qui permettra la création de 350 nouveaux emplois.

L'investissement, qui sera réalisé sur un terrain de 50 Ha situé à Tit Mellil (environs de Casablanca), sera destiné à l'acquisition d'un laminoir à chaud de tôle forte, l'installation d'une aciérie électrique pour la production de la brame importée et l'acquisition d'un haut fourneau.

Maghreb Steel a entamé un vaste programme d'investissement depuis 2007 dans le secteur de la métallurgie d'un montant de plus de 3,5 MM dirhams en vue de réaliser un complexe sidérurgique intégré sur une superficie de 80 Ha et dont la concrétisation permettra la création de 850 emplois.

Le programme, qui se décline en quatre phases, a fait l'objet de la signature, le 20 mars 2007, d'une première convention d'investissement avec l'Etat de 1,5 MM dirhams, portant sur la réalisation d'une unité de laminage à chaud pour produire des bobines à partir de la brame importée dans un premier temps.

Les autres phases du projet ont été définies dans la deuxième convention d'investissement, validée le 5 janvier dernier par la commission des investissements.

M. Ahmed Réda Chami a loué, à cette occasion, les efforts de la société qui "montre l'exemple de bon industriel".

Pour sa part, M. Salaheddine Mezouar a rendu hommage au groupe qui fait preuve de "vision à long terme et d'un investissement de hauteur".

De son côté, le président de Maghreb Steel, M.Sekkat a souligné l'importance de l'industrie métallurgique qui "exige des échelles de production très importantes", tout en se félicitant de la signature de cette convention qui permettra au groupe de "poursuivre son plan de restructuration et de développement engagé depuis 1997-1998".

La société Magherb Steel a déjà signé deux autres conventions d'investissement avec l'Etat en 2000 et en 2003.

Créée en 1975 sous la dénomination de Maghreb Tubes, la société Maghreb Steel est devenue leader national de la fabrication et la commercialisation de la tôle d'acier laminée à froid, galvanisée et plaquée et des panneaux spécialisés.

MAP
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3463
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 18 Fév 2009 - 18:04

Hier, ils ont fait un reportage à la RTM sur l'union Maghreb Arabe, vraiment c'est honteux que l'economie de 5 pays reste sous exploité juste à cause de l'entettement d'un homme et des ses generaux. vous immaginez ce que le maghreb arabe aurait pu devenir depuis 20 ans deja si il y'avait une vrai cooperation: on aurait vraissemblablement fait concurence à l'europe et l'UE: Main d'oeuvre disponible, matières premiere dispo+ressources naturelles+terrins+agriculture+tourisme+industries chimiques et metalurgiques+cooperation universitaires+ libre commerce. c'est vraiment fou ce que on perd tous les 5. imaginez tu sort du boulot vers 17H, tu prend un TGV vers tunis, au plus tard au petit matin tu es a cartagene ou à hammamat, pour y passer un doux weekend et vis vers ca. un lybien irra faire un tour du cote de jamaa al fena. vous voyez la couleur de l'argent. les usines de textille marcherons à plein régime 7j/7. les logans distribues dans les 4 pays, les engeins de grand oeuvres et petrole et gaz fournis par l'algerie, le sud marocain et la tunisie specialises dans le tourisme. la lybie se specialisera disons dans les hydrocarbures et les produits chimiques
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 18 Fév 2009 - 18:25

quand un pays est pris en otage depuis 18 ans,faut pas s´etonner que toute l´UMA trouve le meme sort
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13122
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 18 Fév 2009 - 23:50

Voila un partenariat intelligent, Renault a décidé de travailler avec les banques marocaines pour pouvoir lever des fonds pour leur usine de Tanger. Une belle reconnaissance pour les banques marocaines.

Renault veut lever des fonds au Maroc

--------------------------------------------------------------------------------
Citation :

Banques commerciales, CDG et BEI seraient parties prenantes.

Depuis deux semaines, des contacts incessants se déroulent dans les coulisses entre les grands établissements financiers de la place et des responsables de Renault. L’enjeu ? Le financement de l’usine que le constructeur français entend construire à Tanger Med, sur le site de Melloussa. En effet, après le retrait de Nissan du projet pour cause de difficultés financières, et face à un marché financier très frileux au sein de l’Hexagone, Renault se devait de chercher d’autre emprunteurs pour un projet qui nécessitera, quelque 6,6 milliards de DH.
Selon des sources bien informées, de grandes banques de la place ont déjà engagé des pourparlers et certaines d’entre elles ont adressé des lettres de manifestation d’intérêt pour accompagner le projet.

Combien Renault compte-il emprunter ? Les banquiers contactés par La Vie éco n’ont pas encore une idée précise des besoins d’autant plus que, comme l’explique l’un d’entre eux, le groupe est en train de redimensionner son programme.
Question : les banques auront-elles la capacité d’apporter un concours qui peut se chiffrer à plusieurs dizaines de milliards de DH ? Ce n’est pas un problème de liquidité mais de réglementation. En effet, une banque ne peut pas engager au profit d’un même client plus de 20% de ses fonds propres. Il est donc certain que le prêt sera consortialisé et il n’est pas exclu que la CDG intervienne dans le financement. A quel hauteur le système financier local participera-t-il ? Pas de visibilité pour le moment. Une chose est sûre, ce ne sera pas du 100% puisque, selon une source gouvernementale, la Banque européenne d’investissement devrait apporter son concours au projet.
lavieeco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 19 Fév 2009 - 0:01

patriotisme economique
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 19 Fév 2009 - 0:26

Si les banques marocaines s'engagent en consortium, comme indiqué dans l'article, elles ont largement les moyens de participer au financement du projet. Ce serait une bonne chose pour Renault, les banques françaises ne devant pas être très chaudes actuellement pour s'engager dans le secteur automobile, et une excellente chose pour les banques marocaines, à qui s'attachent ainsi un client important, solvable et prestigieux. Pour le Maroc aussi, c'est une bonne chose. S'il arrive un jour, Allah ihfed, que Renault cherche à se désengager du complexe industriel, les banques marocaines auront leur mot à dire sur un éventuel rachat. L'usine serait au Maroc, construite en (bonne ?) partie avec un financement marocain. Renault aurait alors surtout apporté son savoir faire et ses outils de production.
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13122
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 19 Fév 2009 - 0:35

Les banques marocaines commencent à avoir un certain savoir faire. Nous changeons définitivement de catégories pour passer dans les poids moyen ce qui a l'échelle du continent équivaut au mastodonte.

En esperant que la crise épargne les telecoms et le secteur fiancier vraie fer de lance de la politque africaine marocaine et fierté de notre économie....
Revenir en haut Aller en bas
said
Lieutenant
Lieutenant


messages : 744
Inscrit le : 29/12/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 19 Fév 2009 - 11:41

Citation :



Carrefour part d'Algérie mais entre au Maroc


« Le concept de grande distribution ne prend pas vraiment en Algérie», explique-t-on chez Carrefour pour expliquer la rupture avec son partenaire algérien, Arcofina. En effet, selon La Tribune, le distributeur français rompt son accord de franchise, moins de deux ans après l’avoir noué. Les causes ? Des difficultés à trouver des terrains, une concurrence encore forte du commerce traditionnel et des difficultés à approvisionner en flux tendu le magasin aux couleurs de Carrefour à Hussein Dey, dans la banlieue d’Alger. C’est le seul magasin ouvert à ce jour alors que l’accord prévoyait l’ouverture de 18 hypermarchés à l’horizon 2012. Carrefour ouvre demain son premier hypermarché au Maroc, pays où il vient de nouer un autre accord de franchise avec Label’Vie, deuxième acteur local des supermarchés. Pour en savoir plus lire LSA du 19 février, page 26.

SYLVIE LEBOULENGER

Article Web du 18/02/2009 - @ SYLVIE LEBOULENGER

http://www.lsa.fr/carrefour-part-d-algerie-mais-entre-au-maroc,103797

Modé: déjà posté ! faite gaffe au double posts !
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13122
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 19 Fév 2009 - 12:54

Vraiment no coment.....

Plus serieusement meme carrefour fait ses valises et sultan Boutef III va être réelu triomphalement, ce pays me désole par sa médiocrité....
Je supose qu'il faille encore mettre sa sur le compte du Nif démesuré de nos voisin Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 19 Fév 2009 - 13:02

Fahed64 a écrit:
Voila un partenariat intelligent, Renault a décidé de travailler avec les banques marocaines pour pouvoir lever des fonds pour leur usine de Tanger. Une belle reconnaissance pour les banques marocaines.

Renault veut lever des fonds au Maroc

--------------------------------------------------------------------------------
Citation :

Banques commerciales, CDG et BEI seraient parties prenantes.

Depuis deux semaines, des contacts incessants se déroulent dans les coulisses entre les grands établissements financiers de la place et des responsables de Renault. L’enjeu ? Le financement de l’usine que le constructeur français entend construire à Tanger Med, sur le site de Melloussa. En effet, après le retrait de Nissan du projet pour cause de difficultés financières, et face à un marché financier très frileux au sein de l’Hexagone, Renault se devait de chercher d’autre emprunteurs pour un projet qui nécessitera, quelque 6,6 milliards de DH.
Selon des sources bien informées, de grandes banques de la place ont déjà engagé des pourparlers et certaines d’entre elles ont adressé des lettres de manifestation d’intérêt pour accompagner le projet.

Combien Renault compte-il emprunter ? Les banquiers contactés par La Vie éco n’ont pas encore une idée précise des besoins d’autant plus que, comme l’explique l’un d’entre eux, le groupe est en train de redimensionner son programme.
Question : les banques auront-elles la capacité d’apporter un concours qui peut se chiffrer à plusieurs dizaines de milliards de DH ? Ce n’est pas un problème de liquidité mais de réglementation. En effet, une banque ne peut pas engager au profit d’un même client plus de 20% de ses fonds propres. Il est donc certain que le prêt sera consortialisé et il n’est pas exclu que la CDG intervienne dans le financement. A quel hauteur le système financier local participera-t-il ? Pas de visibilité pour le moment. Une chose est sûre, ce ne sera pas du 100% puisque, selon une source gouvernementale, la Banque européenne d’investissement devrait apporter son concours au projet.
lavieeco

Excellente chose cheers .
Tout le monde Y gagne, le Maroc nos banque et Renault.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 19 Fév 2009 - 14:10

apres la plateforme petroliere pour le Congo-brazaville,Delattre Levivier Maroc(DLM) construira des infrastructures au Senegal pour 11M€

Citation :
Dans le cadre de son projet d’extension, la société Ciments du Sahel(Cds) vient de signer un contrat portant sur 11 millions d’euros (7 milliards de FCfa) avec l a société Delattre Levivier Maroc , pour la construction sur le site de Kirène (60 km de Dakar), d’infrastructures dont une nouvelle unité de broyage.


Pas moins de 5 institutions financières dont la DGE, l’ Agence Française de développement (AFD) et la coopération allemande via la Société allemande d’investissement et de développement (DEG), s’étaient mobilisées pour le financement de ce projet qui devrait, à terme, porter la production des Cds de 600 000 tonnes par an à 3 millions de tonnes/an, avec à la clé, une éventuelle baisse des prix du produit sur le marché intérieur. L’extension de la capacité nominale de production des Ciments du Sahel(CDS) est en cours et l’entreprise vient de passer une commande à cet effet. 11 millions d’euros soit environ 7,3 milliards de FCfa. C’est le montant de la commande que le groupe de construction métallique Delattre Levivier Maroc (DLM) vient de recevoir des CDS .

A travers ce contrat, DLM construira, entre autres, un filtre principal, un concasseur, une charpente métallique et réalisera le montage d’une nouvelle unité de broyage du clinker, matière première indispensable à la fabrication du ciment que beaucoup de pays de la sous région importent de l’étranger. Au total, cette commande devrait atteindre les 2 000 tonnes d’acier. Pour rappel, l a réalisation des Cds a nécessité, en 2001, la mise en oeuvre de 35 000 m3 de béton, 32 000 T d’acier dont 65 T de précontrainte sous-traitée à Eiffage TP et 75 000 m2 de coffrage dont presque la moitié en coffrage glissant sous-traité à une entreprise française Zuccolo.

Pour ce faire, la société Delattre Levivier Maroc, leader dans la construction métallique lourde avec un effectif de 1100 personnes et cotée à la Bourse de Casablanca depuis avril 2008, s’installe au Sénégal, à travers une succursale à Dakar. Le contrat prévoit des travaux sur site rémunérés en partie en Francs CFA et l’existence d’une succursale, ou d’une filiale, serait nécessaire pour se conformer aux lois fiscales. Sans compter qu’il existe une convention fiscale entre le Maroc et le Sénégal.

Pour le projet, le début de livraison des pièces serait prévu pour le mois en cours, ainsi que l’installation des équipements. D’une capacité de production de 7200 tonnes/jour de ciments, l’entrée en production de cette nouvelle cimenterie est prévue pour le deuxième semestre de l’année 2009. La nouvelle usine dont les travaux préliminaires auraient démarré au Sénégal depuis six mois, occupera 80 hectares et sera une cimenterie complète utilisant un système de contrôle commande de très haute technologie avec une supervision automatisée.

En fait, ce contrat passé avec DLM Maroc n’est qu’une étape dans la phase extension des Cds dont le financement global obtenu des bailleurs de fonds sus-cités, entre autre coalition bancaire, porte sur la bagatelle de 130 milliards de FCfa. Un investissement privé jamais réalisé par les bailleurs au Sénégal, qui semblent porter un grand intérêt à ce secteur. L e lundi 10 décembre 2007, la Sococim Industries avait, elle aussi, présenté à la presse son programme d’investissement 2007-2009 qui s’élève à 100 milliards de FCfa sur financement de la Société financière internationale(Sfi) , le bras privé de la Banque mondiale.

Plus récemment, les représentants au Sénégal du Groupe Nigérian Dangote Industries ont réitéré l’intention de réaliser une troisième cimenterie au Sénégal pour un investissement de plus de 250 milliards de FCfa. Mais on en attend toujours la première brique.

http://www.sudonline.sn/spip.php?article16697
Revenir en haut Aller en bas
big boss
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 755
Inscrit le : 03/04/2008
Localisation : Casablanca, Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 19 Fév 2009 - 14:44

Citation :
Mediterrania Saïdia, la première station du plan Azur, s'ouvre au monde en juin 2009

Monsieur Anas Sefrioui, Président du Directoire du Groupe Fadesa Maroc, a annoncé le 9 février 2009 à Casablanca, le plan d'ouverture de la première station touristique du plan Azur, Mediterrania Saïdia Morocco, en présence de Monsieur Mohamed Bousaid, Ministre du Tourisme et de l'Artisanat, de Monsieur Mohamed Brahimi, Wali de la Région de l'Oriental et d'une nombreuse assistance. Un projet touristique de grande envergure situé à Saïdia au Nord du Maroc, près de l'Algérie et en face des côtes d'Almeria en Espagne, dans la province de Berkane, région Orientale, à quelques kilomètres de l'aéroport d'Oujda et à 70 Km de l'aéroport de Nador; les deux ayant des dessertes internationales.

Dès son introduction Monsieur Anas Sefrioui, Président du Directoire du Groupe Fadesa Maroc, donne le ton : « Nous voulons faire de Mediterrania Saïdia, une référence régionale».

L'ouverture de Mediterrania Saïdia, en juin prochain reste sans conteste le résultat d'un partenariat novateur au profit du tourisme national. Monsieur Mohamed Bousaid, Ministre du Tourisme et de l'Artisanat, l'a réaffirmé : « La réussite de la destination Mediterrania Saïdia est une de nos priorités. L'ouverture de cette première station du plan Azur vient confirmer le succès déjà enregistré de la Vision 2010 ».

Monsieur Brahimi, Wali de la Région de l'Oriental a quand à lui insisté sur l'importante de la station pour la Région : « Nous souhaitons que Mediterrania Saïdia soit un exemple de projet de développement territorial réussi, favorisant l'émergence économique de la Région de l'Oriental».

Une histoire d'avenir

Mediterrania Saïdia Morocco est un grand ressort touristique aux portes de l'Europe, bâti sur un magnifique site de plus de 700 ha avec un front de mer de 6 Km de plage de sable blanc.

Avec ce nouveau projet, le Groupe Fadesa Maroc et ses différents partenaires, se sont fixé comme objectif de faire de Mediterrania Saïdia une référence importante du tourisme international sur la Méditerranée, avec une offre nouvelle, diversifiée et originale.

Mediterrania Saïdia est aussi un projet résidentiel de référence, avec plus de 3.000 résidences, de différents types et de différentes architectures, distribuées sur un site magnifique et merveilleusement préservé. Marina Saïdia, le port de plaisance dispose de tous les services complémentaires : douane, capitainerie, tour de contrôle, informations touristiques, ateliers de réparation…, est réalisé sur un surface de 25 hectares et peut accueil près de 1.400 bateaux. Marina Saïdia, se positionne d'ores et déjà comme le 3ème plus grand port de plaisance de la Méditerranée.

Les trois parcours de golf de 18 trous chacun qui agrémentent la partie centrale de Mediterrania Saïdia et occupent une superficie totale de 210 hectares, offrent un paysage magnifique à l'ensemble des résidences et hôtels.

Leurs emplacements privilégiés et la qualité de leurs parcours place désormais Mediterrania Saïdia comme la nouvelle destination golfique méditerranéenne. Son offre hôtelière, d'une capacité de 17.000 lits, ajoutée aux 40 hectares dédiés à la zone commerciale, aux nombreux restaurants, aux centres thermal et médical fait de Mediterrania Saïdia une véritable référence pour le tourisme sur la méditerranée.

Son excellente offre en matière d'activité, golf, sports d'aventure, sports nautiques, circuits de découvertes … et la garantie qu'elle offre en matière d'environnement préservé et accueillant, placent Mediterrania Saïdia comme le rendez-vous incontournable des amateurs d'une nouvelle Méditerranée, plus libre et plus sereine..

Un lieu unique

Nichée au coeur d'une baie magnifique, la station Mediterrania Saïdia jouit réellement d'une position géographique privilégiée. Le site support de la station est un terrain plat de plus de 700 hectares qui s'étend sur plus de 6 Km de côte de sable fin et doré. Il est limitrophe à l'Ouest à l'Oued Moulouya dont l'embouchure constitue un site d'intérêt biologique et écologique.

La région avoisinante regorge de richesses fruitières et maraîchères. Bordée par la douceur de la Méditerranée et par le présaharien au sud, la région de Mediterannia Saïdia, l'Oriental, offre un ensoleillement et une douceur de climat quasi-constants.

La mer faiblement agitée, le sable fin et doré de ses plages, ses forêts naturelles et variées, son arrière pays déroulant des chaînes montagneuses d'une rare beauté, et des paysages très variés et privilégiés… font du site écrin de Mediterrania Saïdia, un véritable cadeau de la nature.

Un resort prestigieux

Etabli sur le concept traditionnel du complexe touristique, le resort s'étend sur 700 hectares et comprend 9 hôtels de haut standing, un port de plaisance, trois golfs, un centre commercial, une clinique, un héliport et un large registre de services.

Mediterrania Saïdia est le troisième plus grand port de plaisance de la Méditerranée. D'un investissement total de 540 millions de Dhs, sa marina offre un lieu de villégiature exceptionnel sur 25 ha.

C'est le cap rêvé pour tous ceux qui désirent allier avec finesse et perfection, détente et plaisir, nautisme et activités de plein air. C'est tout simplement, la référence en tant que destination nautique internationale de la Méditerranée, un véritable lieu de rencontre de cultures et d'activités de loisirs.

Le port étendu sur 290.000 m² disposera de plus de plus de 1.350 amarres, dont 800 existent déjà, de 7 à 50 mètres (dont 50% pour des embarcations de plus de plus de 12 mètres de long) en régime de cession ou de location.

Déployés sur plus de 210 hectares de greens, trois golfs de 18 trous, environnés d'une végétation luxuriante, de magnifiques vues sur la plage, sur les différents hôtels et sur la zone résidentielle, viennent s'implanter sur le site de Mediterrania Saïdia.

Mediterrania Saïdia est, sans aucun doute, le meilleur choix pour ceux qui souhaitent profiter de la nature à l'état pur et d'un climat parfait permettant la pratique du golf et des sports nautiques toute l'année, et pour tous ceux pour qui exclusivité et luxe s'associe à la découverte de l'autre et des richesses de sa culture.

Les golfs de Mediterrania Saïdia

Dans la zone centrale du complexe et sur une superficie de 210 hectares, trois terrains de golf ont été construits, réunissant un total de 54 trous qui feront de Mediterrania Saïdia le site de référence golfique de la Méditerranée.

Le premier d'entre eux disposera de 18 trous, par 72, et a été conçu selon un design de type américain avec des touches de style anglais. Les deux autres terrains, d'une qualité et d'une exigence propre à la pratique du Golf, comprendront un parcours de 36 trous divisé en deux parties de 18 trous.

Idéalement situés au coeur de Mediterrania Saïdia, les Golfs Mediterrania Saïdia, offrent à leurs visiteurs, en plus d'une technicité étonnante, un véritable voyage des sens dans une nature préservée

Une capacité hôtelière importante dès l'ouverture

Mediterrania Saïdia devient dès son ouverture, une référence régionale, et ce grâce notamment, à la qualité de ses infrastructures d'hébergement. Cet été, Mediterrania Saïdia s'ouvre au monde en offrant une capacité hôtelière de plus de 4.000 lits, dont les Hôtels Barcelo 5* (propriété du fonds d'investissement marocain Hpartners et Iberostar 4* (propriété du groupe Iberostar) totalisent à eux seuls près de la moitié de cette capacité.

Medina Center Saïdia

Mediterrania Saïdia est amenée à devenir, outre la plus grande station du Plan Azur, un grand centre de loisirs et d'animations. C'est dans ce contexte, qu'a été imaginé « Medina Center Saïdia », une galerie marchande construite sous forme de médina marocaine qui s'étend sur 40 hectares et qui destinée à devenir la nouvelle destination de shopping et de loisir de la région « Medina Center Saïdia» est un espace pour les principales activités commerciales, de restauration et de loisirs de l'ensemble du Resort.

Caractérisée par sa structure originale, son architecture traditionnelle, son urbanisme chaleureux et son ambiance conviviale, elle est semblable à une Médina classique, avec ses portes, ses bâtiments typiques, ses palais, ses constructions populaires, le tout dans un environnement caractéristique d'une ville arabe avec des rues étroites, des places, des patios, des terrasses...

Pour la plus grande satisfaction de tous, « Medina Center Saïdia» accueillera de nombreuses enseignes de différents domaines d'activités : alimentation, équipements de maison, magasins spécialisés (sport, jouets...), mode et accessoires, services, artisanat, restauration et loisirs.

Abderrahim Lakhail

http://www.oriental.ma/main.php?&Id=12〈=fr&RefCat=22&Ref=281&mod=1&redirect=1

La vidéo de promotion de la station:



Revenir en haut Aller en bas
http://far-maroc.forumpro.fr/
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13122
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 19 Fév 2009 - 18:25

Vont t'ils rappeler l'ambassadeur d'Algerie en France pour avoir quitté l'Algerie et s'être installé au pays du grand méchant Maghzan? lol!



Inauguration à Salé du premier hypermarché Carrefour

Citation :
--------------------------------------------------------------------------------

19-02-2009

Le premier hypermarché sous enseigne Carrefour, d'une surface de vente de 5500 m2, a ouvert ses portes mercredi à Salé, en présence de plusieurs membres du gouvernement. Ce nouvel hypermarché du géant français de la grande distribution compte plus de 30.000 références, 270 employés et 600 places de parking. Il a nécessité des financements de l'ordre de 200 millions de dirhams.
Deuxième distributeur mondial et premier distributeur européen, Carrefour développe quatre formats principaux de magasins alimentaires : les hypermarchés, les supermarchés, le maxidiscompte et les magasins de proximité.
Présent dans 30 pays, le groupe qui compte plus de 15.000 magasins exploités en propre ou en franchise, réalise plus de 54 pc de son chiffre d'affaires hors de France.

Son activité se développe sur trois grands marchés : l'Europe, l'Amérique latine et l'Asie.
La cérémonie d'ouverture a été marquée par la présence du ministre de l'Economie et des Finances, M. Salaheddine Mezouar, du ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, M. Ahmed Reda Chami, du ministre du Commerce extérieur, M. Abdellatif Maâzouz, et du ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Affaires économiques et générales, M. Nizar Baraka.
Ont également pris part à cette cérémonie, M. Hassan Amrani, wali de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër et M. Alami Zbadi, gouverneur de la préfecture de Salé ainsi que plusieurs autres personnalités.

MAP
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6042
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 20 Fév 2009 - 20:51

Citation :
CDG : Probable lancement d’un nouveau projet baptisé « La Baie de Casablanca »

Fait : La CDG se positionne sur un nouveau projet à la corniche de Casablanca.

Analyse : Après le lancement des chantiers de la Marina de Casablanca, du Morocco Mall, de la nouvelle citée de Casa Anfa ainsi que du Casa City Center, un nouveau projet d’envergure devrait être lancé à la métropole économique.
Ainsi, la Caisse de Dépôt et de Gestion –CDG- ambitionne la réalisation, à travers sa filiale SONADAC détenue à hauteur de 42%, d’un projet baptisé « La Baie de Casablanca » et ce, une fois la marina achevée.
Situé au bord de la mer à proximité de la mosquée Hassan II, ce projet sera construit sur une digue en demi-cercle reliant le phare Al-Hank à la mosquée. Elle devrait compter près de sept tours ainsi qu’une marina pouvant accueillir des navires de croisières. L’enveloppe d’investissement allouée à la réalisation de cette digue est de MAD 1 Md. affraid
Par ailleurs, et afin d’assurer l’alimentation de la baie en électricité, des équipements pouvant transformer l’énergie hydraulique des vagues en énergie électrique seront installés.

Conclusion : La réalisation de ce mégaprojet sur la corniche de Casablanca parallèlement à ceux déjà lancés devrait permette de renforcer l’offre touristique de la capitale économique. Reste à savoir si ce nouveau projet ne va pas tomber dans l’escarcelle de la CGI pour renforcer à moyen terme son portefeuille d’affaires.

BMCE Capital Bourse
Revenir en haut Aller en bas
lida
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2073
Inscrit le : 01/11/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 21 Fév 2009 - 2:22

Le Maroc adhère au comité de l'OCDE (l'Organisation pour la Coopération et le Développement économique).

La mission de l'OCDE c'est de construire de économies fortes au sein de ses pays membres, d'améliorer l'efficacité des systèmes de marché, d'étendre le libre-échange et de “contribuer au développement” aussi bien dans les pays industrialisés que dans les pays en voie de développement.
Revenir en haut Aller en bas
lida
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2073
Inscrit le : 01/11/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 21 Fév 2009 - 2:24

Le Gouverneur de Bank Al-Maghrib souligne à Paris la bonne santé de l'économie marocaine.


http://www.tv5.org/TV5Site/info/communiques-de-presse-article.php?NPID=FR212581
Revenir en haut Aller en bas
tomcat
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 682
Inscrit le : 16/04/2008
Localisation : far-maroc.forumpro.fr
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 21 Fév 2009 - 17:51

Citation :
Casanearshore et Rabat Technopolis attirent des entreprises malgré la crise



L’intégralité des deux premières tranches de Casanearshore, soit 80 000 m2, sera livrée en juin 2009.
Accor y construira un Ibis et un Novotel d’une capacité totale de 300 chambres.
80 % de la première tranche de Technopolis déjà vendus.

Un peu plus de deux ans après le début de sa mise en œuvre, la stratégie offshoring du Maroc commence à donner ses fruits. Le pays figure dans le top 30 des destinations les plus prisées, mais ses ambitions sont largement plus élevées. «A la vitesse à laquelle nous avançons, le Maroc va certainement conquérir une place dans le top 10 dans les prochaines années», s’enthousiaste Mohamed Lasry, administrateur directeur général de Casaneareshore. «Il faut bien voir que nous progressons à grands pas. Sur Casablanca, alors que les travaux n’ont commencé qu’en décembre 2006, on n’est pas loin d’une quarantaine d’entreprises déjà installées et un effectif de 2 000 personnes. Bien entendu, on est loin des 26 000 emplois qui seront créés, une fois les 250 000 m2 de bureaux commercialisés, mais le rythme s’accélère. A ce jour, 57 000 m2 sont construits et loués et 23 000 autres seront livrés en juin 2009. Le tout constitue la totalité des 2 premières tranches». Le début des travaux des troisième et quatrième tranches est programmé pour 2011. L’investissement prévisionnel total s’élève à 2,5 milliards de DH.

10 entreprises déjà installés à Technopolis

Preuve que le site de Casablanca est en plein développement, le groupe Accor vient d’être sélectionné pour y construire un Novotel et un Ibis. Au total, ce seront 300 chambres et un centre de conférences international qui seront livrés en 2011. Le chantier sera ouvert en mai prochain.
Aujourd’hui, explique-t-on à la direction de Casanearshore, on en est à la gestion de l’après-installation. Ainsi à la demande des clients, la capacité des parkings a été porté à 700 places contre 400 initialement. Autre exemple : les six enseignes de restauration qui ont ouvert leurs portes au niveau du food court ont du mal à accueillir toute la demande au moment fort du déjeuner. Si la direction du site tarde à ouvrir un autre espace, c’est juste pour leur permettre d’amortir leurs investissements.

Pour le Technopolis de Rabat, la satisfaction est également de mise. Chez Medz, filiale de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) en charge de l’offshoring, on indique que la première tranche
(50 000 m2 de bureaux environ), à peine lancée il y a quelques mois, est déjà commercialisée à 80 %. Près de 10 entreprises, dont une entreprise marocaine spécialisée en microélectronique, sont déjà installées sur 13 000 m2 livrés. Ce sont plus de 500 emplois qui sont recensés sur ce site. Pour mettre le personnel dans les meilleures conditions, le transport et la restauration sont assurés.

A Fès, le parc sera opérationnel en 2011. Il y est prévu 130 000 m2 de bureaux et services sur les 22 ha au total. Les travaux commenceront incessamment. Ce sont des bureaux standard de 250 à 300 m2 qui seront construits en premier lieu. Et plus la demande se précisera, plus Medz ira vers du «sur mesure» car les grandes entreprises ont des exigences particulières en la matière.

Marrakech aura également son site spécialisé dans l’offshoring. Le projet sera probablement ficelé en 2012. En revanche, aucune date n’est indiquée à propos du début des travaux. Reste que nombreux sont les observateurs qui s’inquiètent des effets de la crise mondiale qui touche particulièrement les principaux pays donneurs d’ordre, ceux de l’Union européenne en particulier. En clair, certaines entreprises pourraient suspendre certains de leurs projets d’investissements. Selon Mohamed Lasry, «il est vrai que les entreprises démarchées à travers le monde ne veulent pas prendre des options avant la fin du premier trimestre de 2009, mais cela nous paraît normal et ne nous inquiète pas». En d’autres termes, il n’y aura pas de coup de frein de la mise en œuvre du plan stratégique.

lavieeco.com


Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2991
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 21 Fév 2009 - 20:27

Citation :
Maroc • Zodiac Aerospace investit à Khémisset

Zodiac Aerospace Maroc
Ce sont 135 millions de dirhams qui vont être investis par Zodiac Aerospace Maroc pour la réalisation d’une unité de production d’équipements aéronautiques sur un parc industriel de la province de Khémisset.
La société Zodiac Aerospace Maroc réalisera une entité d’études et de production d’équipements aéronautiques au parc industriel Aïn Johra, pour un investissement d’environ 135 millions de dirhams, aux termes d’un contrat dont la signature a eu lieu lundi à Rabat.
Le contrat, signé entre le gouvernement marocain et le groupe Zodiac Aerospace, porte sur la création au parc Aïn Johra (province de Khémisset), d’un bureau d’études de définition d’équipements aéronautiques et d’une unité d’usinage de pièces de mécanique de précision sur des machines à commande numérique.
La future usine Zodiac Aeropspace Maroc permettra la création de 250 emplois directs, dont un grand nombre de postes d’ingénieurs.

source: maghrebinfo .janvier 2009
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13122
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 23 Fév 2009 - 20:15

Sa y est le gouvernement prépare un plan anti-crise au Maroc.
Heuresement que l'agriculture sauvera la mise inchallah car l'année 2009 s'annonce longue très longue.....


Citation :
Maroc : ça y est pour le lancement du plan anticrise ?

Le temps est-il désormais à la réaction ? Tous les secteurs s’inquiètent, la crise financière internationale commence à toucher l’économie marocaine. C’est demain mardi que serait prévu le lancement du plan anticrise.

Après plusieurs réunions de consultations intensives entre les secteurs public et privé, le gouvernement, les professionnels, notamment l'AMITH et l'AMICA, les banques (GBPM) et la caisse centrale de garantie devront signer au siège de la primature des conventions sectorielles destinées à faire face aux aléas de la conjoncture internationale.
C'est le ministère du Commerce et de l'Industrie qui chapeaute cette opération qui concerne également les ministères du Commerce extérieur, celui de l'Emploi ainsi que le département de l'Economie et des Finances. Créée récemment, la cellule de veille a finalisé ses propositions en fin de semaine. Officiellement, rien n'a encore filtré des détails chiffrés des mesures qui seront prises pour accompagner les secteurs touchés, notamment l'automobile et le textile-cuir. Mais, on apprend déjà selon une source au ministère de l'Economie et des Finances que la Caisse centrale de garantie (CCG) a un rôle primordial dans la gestion des aides qui seront octroyées aux entreprises.
De par ses prérogatives, la CCG doit, en effet, gérer les fonds notamment celui relatif à l'export. Durant l'année 2009, on mettra en place des mécanismes de garantie du financement des besoins en fonds de roulement. La caisse garantira, via un plafond d'engagement de neuf millions de dirhams, une quotité de 65 % pour les entreprises des secteurs concernés tout en allégeant la commission de garantie de 1à 0,5%.
Les échéances des crédits à moyen terme seront reportées pendant une année. Les entreprises devront faire appel aux banques pour traiter leur cas avec la CCG. Le détail des mesures à prendre sera dévoilé lors d'une conférence de presse prévue cette semaine. Du côté de l'institution législative, les parlementaires de la commission des finances ignorent jusqu'à présent le contenu des accords qui seront conclus entre l'Etat et les professionnels.
Contactés par le Matin, quelques députés affichent leur déception de ne pas avoir impliqué l'institution législative dans le débat engagé. Certains députés réclament le simple droit à l'information avant d'entamer l'application des décisions qui s'imposent.
Le parlementaire AbdelHamid El Mernissi, du Parti du progrès et du socialisme (PPS), estime que certes l'initiative de l'Exécutif est on ne peut plus louable, mais le gouvernement devait faire appel aux députés avant tout engagement pour enrichir le débat et dégager, ainsi, des mesures efficaces pour bien contrecarrer la crise : « On note une bonne volonté de la part du gouvernement. Mais, il faut au moins que le Parlement soit informé à l'avance. D'après ce qu'on avait annoncé, je crois que les mesures restent en deçà des besoins des secteurs concernés. Pour le textile qui fait travailler des milliers de personnes, plusieurs entreprises seront amenées à fermer boutique. »
Même son de cloche chez le député pjdéiste, Lahcen Daoudi, membre de la commission des finances, qui proteste contre la mise à l'écart des parlementaires alors que le dossier s'avère de la plus haute importance. Pour lui, l'argentier du Royaume devait répondre à l'appel de la commission pour expliquer les tenants et aboutissants du dossier aux élus de la Nation.
Cependant, le président de la commission, l'istiqlalien Cheikh Amar, ne semble pas partager cet avis signalant que jusqu'à présent aucun député n'a présenté une demande de convocation du ministre de l'Economie et des Finances. A son avis, le rôle d'un parlementaire est de légiférer alors que le gouvernement a pour mission d'évaluer la situation et de trouver, par conséquent, les issues concrètes pour mener à bien l'économie nationale. « Je pense que le gouvernement est sur la bonne voie. Dans l'attente de jours meilleurs, il faut veiller à la préservation de l'emploi et des industries lésées jusqu'à ce que la crise soit dépassée », tient-il à souligner.

http://www.tunisieaffaire.com/index.php?option=com_content&task=view&id=4863&Itemid=157
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 23 Fév 2009 - 21:52

Fahed64 je crois que la centaine de barrage Marocais sont pleins pour environ 3ans cheers
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 24 Fév 2009 - 0:48

Fahed64 a écrit:
Sa y est le gouvernement prépare un plan anti-crise au Maroc.
Trois secteurs sont concernés par ce plan, l'automobile, les comosants éléctroniques et le textile-habillement, ou l'on estime le recul probable du chiffres d'affaires des entreprises entre 20% et 50%. Ils auront droit à des crédits de soutien à la trésorerie, pour financer le fonds de roulement sans avoir à licencier ou déposer le bilan. Le remboursement des crédits sera différé pour le capital, bien plus qu'une année, je crois, contrairement à ce que dit l'article. Il est fort propable aussi qu'une indemnité pour perte d'emploi sera instaurée, mais de manière passagére, juste pour aider à résorber les effets de la crise. Ils sont entrain de s'arracher les chignons sur ce sujet au sein du gouvernement et dans leur concertation avec le patronat.
Pour le plan, on estime à quelque 5 milliards de dirhams l'enveloppe nécessaire pour soutenir les entreprises, sachant que le Maroc dispose d'un excédent budgétaire de plus de 15 milliards de dirhams.
Le Maroc a lancé le plan "Emergence" pour stimuler la croissance du secteur industriel national sur le long terme et n'a fait que commencer dans son application. Cette crise vient menacer pas mal d'acquis et le Maroc ne peut se permettre de voir couler des unités industrielles qu'il a eu tant de peine à mettre en place, outre les pertes d'emplois.
Quand aux députés, ils feraient mieux de se taire. Il s'agit d'un plan d'urgence, s'il devait passer par le parlement, il ne sera adopté que lorsque la crise aura pris fin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Économie marocaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Économie marocaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Désolée mais je déteste les lampes à économie d'énergie... (sujet fusionné)
» harira ( Soupe marocaine )
» Fajitas à la marocaine
» Sites gratuits proposant des cours en bibliothéconomie
» Comprendre qu'est-ce que c'est la biblioéconomie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: