Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Viper
Modérateur
Modérateur


messages : 7644
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 7 Fév 2011 - 23:00

barbaros pacha a écrit:
les deux peuples (anatoliens & perses) étaient les lumières du Moyen-Orient dans tous les domaines, alors que les arabes étaient connus pour leur arrièreté.

Cette condescendance de notre ami turc vis à vis des peuples arabes me fait sourir à chaque fois.
le matin il pronne l'union du grand moyen-orient et l'après midi il y place la Turquie à sa tête....rien de plus normale.

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 7 Fév 2011 - 23:20

Viper a écrit:
barbaros pacha a écrit:
les deux peuples (anatoliens & perses) étaient les lumières du Moyen-Orient dans tous les domaines, alors que les arabes étaient connus pour leur arrièreté.

Cette condescendance de notre ami turc vis à vis des peuples arabes me fait sourir à chaque fois.
le matin il pronne l'union du grand moyen-orient et l'après midi il y place la Turquie à sa tête....rien de plus normale.

Je prône une union du Moyen-Orient, et je serais derrière cela pour toujours, mais je dis aussi, que la gouvernance, ne doit pas être prêté aux arabes pour l'instant, sauf si ils règles leur problème et cesse d'être les mercenaires des non-orientaux.

Regarde cette info, voici le pragmatisme et les deux pays qui travail pour une union au Moyen-Orient, alors que les arabes ne font rien à part s'acheter des armes!

Citation :
Iran et Turquie: accord sur les échanges

L'Iran et la Turquie veulent tripler leurs échanges commerciaux à 30 milliards de dollars d'ici à 2015, ont déclaré des responsables des deux pays réunis à Téhéran et cités lundi par l'agence officielle IRNA. "La signature d'accords mutuels peut permettre d'atteindre l'objectif des responsables des deux pays de porter le niveau des échanges à 30 milliards de dollars", a déclaré Mehdi Ghazanfari, ministre iranien du Commerce, lors d'une rencontre avec le ministre turc chargé du Plan, Jodat Yilmaz.

"Les dirigeants des deux pays ont fixé un objectif clair pour les échanges futurs (...). Cet objectif est facilement atteignable en tenant compte des capacités actuelles", a estimé M. Yilmaz. Le nouveau ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, qui a fait du développement des liens avec la Turquie l'une de ses priorités, a confirmé que "l'objectif d'atteindre un niveau d'échanges de 30 milliards de dollars d'ici cinq ans n'(était) pas hors de portée", toujours selon IRNA. Les ministres ont espéré pouvoir "parachever un accord de préférence tarifaire" entre les deux pays lors de la visite en Iran du président turc Abdullah Gul la semaine prochaine.
Les échanges commerciaux de Téhéran sont passés en dix ans d'un milliard de dollars à près de 11 milliards actuellement.

L'Iran et la Turquie, qui comptent ensemble une population de 150 millions d'habitants, se sont rapprochés ces dernières années sur le plan économique mais aussi politique, Ankara devenant un allié de poids pour les Iraniens dans leurs délicates négociations nucléaires avec les grandes puissances. En septembre, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a appelé à un "rapprochement économique avec l'Iran", en dépit des pressions occidentales pour isoler Téhéran.
L'Iran, qui exporte déjà 15 à 18 millions de m3 de gaz par jour vers la Turquie, a signé en juillet un contrat d'un milliard d'euros avec une compagnie turque pour la construction d'un gazoduc de 660 km, qui permettra d'ici trois ans d'exporter chaque jour 60 millions de m3 de gaz vers la Turquie.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/02/07/97002-20110207FILWWW00429-iran-et-turquie-accord-sur-les-echanges.php
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur


messages : 7644
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 7 Fév 2011 - 23:51

tu oublies que pendant longtemps la Turquie a été le cerbère du front Est de l'OTAN ( aujourd'hui encore ).
Qui a servi de base arrière de l'opération Desert storm ...tu as la memoire courte ou sélective l'ami.
Ainsi que tout ce que doit la Turquie aux investisment européens qui à permis son emmergence industrielle.
Alors quand tu parles de mercenaires pour les non-orientaux, ont peut dire qu'on fait que suivre vos traces......

Mais il est vrai qu'aujourd'hui la Turquie peut se permettre d'avoir une stature de 1er plan dans la région du Moyen-Orient.
Combien de temps encore, au vu de la cituation régionnale de 2 blocs se déssineront dans les années avenir ( dont un soutenu par l'occident)
avec un pied en occident et l'autre au M.O., combient de temps la Turquie pourra faire encore le grand écart ?

tout ou tard elle devra faire un choix et il y aura forcément des pertes et aussi des gains, reste à savoir le quel lui sera le plus profitable.

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 8 Fév 2011 - 0:01

Viper a écrit:
tu oublies que pendant longtemps la Turquie a été le cerbère du front Est de l'OTAN ( aujourd'hui encore ).
Qui a servi de base arrière de l'opération Desert storm ...tu as la memoire courte ou sélective l'ami.
Ainsi que tout ce que doit la Turquie aux investisment européens qui à permis son emmergence industrielle.
Alors quand tu parles de mercenaires pour les non-orientaux, ont peut dire qu'on fait que suivre vos traces......

Mais il est vrai qu'aujourd'hui la Turquie peut se permettre d'avoir une stature de 1er plan dans la région du Moyen-Orient.
Combien de temps encore, au vu de la cituation régionnale de 2 blocs se déssineront dans les années avenir ( dont un soutenu par l'occident)
avec un pied en occident et l'autre au M.O., combient de temps la Turquie pourra faire encore le grand écart ?

tout ou tard elle devra faire un choix et il y aura forcément des pertes et aussi des gains, reste à savoir le quel lui sera le plus profitable.

Oui, on a adhéré à l'OTAN car on était obligé, car Ivan nous menacer, Staline avait des vues sur les détroits turcs. C'était une obligation stratégique de première plan pour gardé nos intérêts intacts.

Pour l'Opération Désert Storm, il y a eu conflit au sein de l'appareil de contrôle, l'armée ne voulait pas être hostile envers l'Irak, mais notre président Özal, qui était d'origine kurde, à insisté pour aider les américains pour des besoins bien évidentes, humanitaire dit-on.

Non, c'est plutôt les américains qui nous ont aidés en première lieu, avec la première usine Ford hors des Usa. Bien sûr, les Européens ont investi, mais c'était plutôt dans leur intérêt.

Moi, je ne veux pas l'adhésion à l'Europe, pas envie que mon pays soient un lieu de repos pour les retraités ou qu'on payent leur dette et leur retraite.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 8 Fév 2011 - 0:04

Citation :
La première est que la Turquie a été un des pays sinon le pays le plus pro-occidental de cette région (durant la guerre froide ou celle de Corée, lutte contre le fondamentalisme et le terrorisme qui se réclament de l’Islam, relations commerciales et militaires avec Israël, pro-américanisme etc) ce qui lui a coûté – mauvais rapports avec ses voisins, terrorisme kurde soutenu par la Syrie ou l’Iran durant de longues années, par exemple.

A l’inverse, l’Occident a principalement fait preuve de rejet, de stigmatisation et de politiques de duplicité vis-à-vis de la Turquie : rejet de sa candidature à l’UE avec des arguments xénophobes, instrumentalisation de l’Histoire (la question arménienne) comme outil de pression politique (il ne se passe une année aux Etats-Unis ou en Europe où la question arménienne ne soit votée dans quelque Parlement), soutien au terrorisme kurde (le PKK) dont le financement se fait principalement en Europe, et qui a été armé par les Etats-Unis (lire le scandale des M16 US retrouvé entre les mains du PKK). Par ailleurs, cette organisation terroriste lance des attaques en Turquie (causant la mort de dizaines de militaires turcs) depuis une région en Irak contrôlée par les Etats-Unis et leurs alliés kurdes.

Cette situation est pour le moins contradictoire, en effet les pays occidentaux qui soutiennent qu’il faut suivre le modèle de civilisation occidentale (démocratie, économie de marché, libéralisme) rejette avec force le pays (la Turquie) qui répond le mieux à ces critères et attribue ensuite les dégradations des relations Occident-Turquie à cette dernière. Nous aurions également aimé entendre ces réalités dans la bouche de ces « groupes de réflexion ».

La seconde remarque est que nous voyons aujourd’hui l’état des pays (Tunisie, Egypte, ceux du Maghreb ou du Moyen-Orient en général) qui n’« avancent » (pour reprendre cette image) pas par leur propre moyen mais sont à la remorque d’autres pays : pauvreté, corruption, perte d’identité – outre le tourisme comme source de revenu, l’Egypte « exporte de la géopolitique » si l’on peut dire, perdant par là sa capacité de produire une politique personnelle. Ce qui vaut pour l’Egypte vaut également pour un pays européen comme la Grèce.

L’erreur n’est pas absente en politique (d’autant plus que les jeux d’intérêts rendent un sujet compliqué) et la Turquie en fait certainement, l’important est qu’il y’ait de l’honnêteté et une volonté de construction dans la résolution des problèmes, qualités qui ne constituent pas jusqu’à maintenant les politiques menées par l’Occident dans la région du Moyen-Orient. Ainsi, la Turquie est en droit et même en devoir de s’impliquer dans cette Région qui la concerne directement, et qu’elle connaît aussi bien sinon mieux que ceux qui en ont un regard extérieur et froid.

http://www.turquie-news.fr/spip.php?article5683
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 8 Fév 2011 - 0:08

Citation :
La Turquie 1er exportateur de raisin sec.

Les exportateurs turcs de raisin sec sont contents des prix unitaires.

Le manque de récolte à l’échelle mondiale a causé la hausse des prix du raisin sec turc.

Le prix unitaire qui était de 2,5 livres turques au début de la saison s’est élevé jusqu’à 3,5 livres turques.

Les représentants de ce secteur ont souligné l’importance du fait que les acheteurs acceptent ces prix.

Cette année, il est attendu que le revenu provenant de l’exportation soit de 500 millions de dollars.

La Turquie occupe la première place mondiale dans l’exportation de raisin sec.

Près de 250 mille tonnes de raisin sec dont la plus grande quantité est assurée depuis la région égéenne, sont exportées chaque année.

Source TRT

Revenir en haut Aller en bas
Aslan
Capitaine
Capitaine


messages : 864
Inscrit le : 11/10/2010
Localisation : europe
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 8 Fév 2011 - 16:52

Citation :
le matin il pronne l'union du grand moyen-orient et l'après midi il y place la Turquie à sa tête....rien de plus normale.


rien de plus normal ?? Non je dirais de naturel .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 8 Fév 2011 - 18:06

La Turquie avance.. cheers

Citation :
Turquie/PIB: +8% en 2010

La hausse de 16,9% de la production industrielle sur un an en Turquie en décembre laisse entrevoir une croissance de près de 8% de l'activité économique turque sur l'ensemble de l'année 2010, a dit mardi à des journalistes Zafer Caglayan, ministre du Commerce.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/02/08/97002-20110208FILWWW00479-turquiepib-8-en-2010.php
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur


messages : 7644
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 8 Fév 2011 - 20:28

Aslan a écrit:
Citation :
le matin il pronne l'union du grand moyen-orient et l'après midi il y place la Turquie à sa tête....rien de plus normale.


rien de plus normal ?? Non je dirais de naturel .

Comme dis le proverbe " Attention à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre"

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Aslan
Capitaine
Capitaine


messages : 864
Inscrit le : 11/10/2010
Localisation : europe
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 8 Fév 2011 - 20:38

Le Professeur Docteur Ahmet Davutoglou à l'air de savoir très bien ce qu'il fait. Moi je lui fais une confiance absolue.


Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 9 Fév 2011 - 10:15

barbaros pacha a écrit:
La Turquie avance.. cheers

Citation :
Turquie/PIB: +8% en 2010

La hausse de 16,9% de la production industrielle sur un an en Turquie en décembre laisse entrevoir une croissance de près de 8% de l'activité économique turque sur l'ensemble de l'année 2010, a dit mardi à des journalistes Zafer Caglayan, ministre du Commerce.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/02/08/97002-20110208FILWWW00479-turquiepib-8-en-2010.php
Bravo, vous l'avez mérité

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 9 Fév 2011 - 14:03

Samyadams a écrit:

Bravo, vous l'avez mérité

Oui bien sûr, mais il y a des points négatifs, comme le déficit commercial qui a battu tous les records, qui s'est creusé en 2010, pour atteindre 71 milliards $. Le déficit commercial est de 50 milliards € en France.

- Exportation: 112 milliards $
- Importation: 178 milliards $

Les Turcs consomment beaucoup..
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 9 Fév 2011 - 14:26

et moi qui croyait que c´etait l´inverse Shocked
donc c´est pas que nous qui souffrons de ce probleme,je crois aussi que ces ALE saignent nos economies

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 9 Fév 2011 - 14:54

Yakuza a écrit:
et moi qui croyait que c´etait l´inverse Shocked
donc c´est pas que nous qui souffrons de ce probleme,je crois aussi que ces ALE saignent nos economies

Et oui, c'est pour ça, que le gouvernement tente de diversifié les exportations, ainsi assuré une augmentation. Le plus important, c'est de dévalué un peu la livre turque, aujourd'hui: 1 € ~ 2 £ turque..

L'Allemagne est un modèle, la Turquie profitera de l'expérience des turcs qui retournent dans leur pays.

Ceci dit, c'est plutôt, le pétrole et le gaz qui nous coutent très chers.. Notre première fournisseur: La Russie, suivit par l'Iran et l'Arabie Saoudite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 10 Fév 2011 - 22:04

Une marque nationale, qui alimentera aussi en voiture les taxis d'Istanbul..

Citation :
Le taxi turc « Karsan » sera-t-il le futur taxi de New-York grâce aux handicapés ? Le prototype dit…oui.


Alors que la bataille débute devant les tribunaux pour enfin obtenir des taxis accessibles aux personnes handicapées à New-York ( Lire notre article ICI ), voici qu’un taxi Turc se retrouve en excellente position pour répondre à cet impératif et a même été retenu avec deux autres types de véhicules comme prétendant au renouvellement de l’entièreté de la flotte de taxis de NY.

La société turque KARSAN vient de présenter un modèle de taxi ultra-design qui vient d’être retenu comme un des trois finalistes qui pourront prétendre au renouvellement de la flotte de New York.

Son premier prototype vient juste d’être dévoilé lors d’une conférence de presse à Manhattan.

Celui-ci retient toute l’attention des personnes handicapées car il pourrait bien être demain la solution pour répondre à la problématique de l’accessibilité aux personnes handicapées se déplaçant en fauteuil roulant.

Actuellement, il y a en circulation dans les rues de la ville 16 modèles différents de taxi, mais dès 2013, il n’existera plus qu’un seul modèle de taxi et ceci pour une période effective de 10 ans.

Il s’agit donc d’un marché juteux dont les ventes annuelles sont estimées à 2650 véhicules.

Le Karsan V1 est en concurrence avec le Ford Transit Connect et la Nissan NV200. mais Karsan dispose d’un atout unique par rapport à ses deux challengers : le véhicule a l’avantage d’être un taxi construit pour accueillir, sans besoin de modifications ultérieures, les fauteuil roulants directement à son bord.

Avantage non négligeable, cette accessibilité est en plus totalement conforme avec l’ADA ( Americans with Disabilities Act ).

Les représentants de Karsan ont précisé qu’une rampe d’accès pour fauteuil roulant était directement monté de série et présent sous le châssis du taxi. Cette rampe pourrait être déployées de chaque côté du véhicule.

Avantage considérable, Les portes du Karsan V1 peuvent également s’ouvrir avec un angle de 90 degrés.

Le Karsan est une propulsion arrière doté d’un moteur de 2,4 litres à 4 cylindres qui serait construit par une société américaine.

Le taxi peut aussi accueillir un moteur hybride ou entièrement électrique. Pour élargir encore la gamme il est capable de fonctionner au gaz naturel comprimé.

Peut-être que ces facilités liées au handicap et le fait de ne pas nécessiter de modifications ultérieures en matière d’accessibilité pourrait vraiment faire pencher la balance vers ce véhicule.

Ceci consisterait en une drôle de revanche lorsque l’on sait que l’accessibilité handicap n’a jamais été une priorité pour le gestionnaire des taxis de la ville.

http://www.handimobility.org/blog/?p=11763
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 11 Fév 2011 - 0:40

Citation :
Tunisie : Le geste de Turkish Airlines…

Turkish Airlines se soucie de préserver son image de marque dans le transport aérien civil. En 2010, Turkish Airlines a été classée 8ème compagnie mondiale au regard de la diversité de ses destinations et 3ème en Europe.

Turkish Airlines caresse l’ambition de devenir le plus important transporteur aérien mondial. Cette volonté se traduit par le strict respect de la sécurité des vols, la fiabilité, la gamme de produits, la qualité du service et la compétitivité. La compagnie suit une tendance de croissance continue avec son personnel bien adapté à ses principes.

Le trafic de Turkish Airlines a augmenté en 2010 en Tunisie. Au cours des trois dernières années, Turkish Airlines effectuait trois vols par semaine. En 2011, la compagnie programme des vols quotidiens.

http://www.webmanagercenter.com/management/article-101817-tunisie-le-geste-de-turkish-airlines%85

Citation :
Turkish Airlines s’allie avec US Airways

La compagnie aérienne Turkish Airlines a signé un accord de partage de code avec US Airways, sa partenaire au sein de Star Alliance, qui prendra effet dès le 19 janvier 2011.

Les clients de la compagnie nationale turque vont désormais pouvoir bénéficier du réseau de US Airways pour accéder à ses hubs de Charlotte, Philadelphia et Phoenix, pour des vols au départ de Francfort, Munich, Zurich, Chicago et New York.

Les voyageurs américains de US Airways pourront eux bénéficier de quatre destinations domestiques turques en plus d’Istanbul: Adana, Ankara, Antalya et Izmir. Ils pourront également utiliser les vols de Turkish Airways pour arriver à Istanbul depuis Francfort, Munich et Zurich, New York et Chicago.

La compagnie turque dessert 130 destinations internationales et 39 domestiques. Elle devrait atteindre les 30 millions de passagers transportés en 2010, ce qui la classe au quatrième rang des compagnies européennes derrière Air France, Lufthansa et British Airways.

US Airways opère plus de 3000 vols par jour vers 200 destinations depuis ses trois hubs, principalement vers le la Côte Est, le sud-ouest des Etats-Unis et les Caraïbes. Elle a transporté près de 60 millions de passagers l’année dernière, ce qui la place en cinquième position aux Etats-Unis derrière Delta Airlines, United Airlines, Southwest et American Airlines.


http://www.air-journal.fr/2011-01-19-turkish-airlines-sallie-avec-us-airways-523721.html


Citation :
AirBaltic et Turkish Airlnes partagent leurs codes

Les compagnies aériennes airBaltic et Turkish Airlines ont récemment concluent un accord de code share. Grâce à cet accord, elles proposer à leurs passagers respectifs plus de vols à destination de la Turquie, du Moyen-Orient, de l’Asie et d’Afrique.

La compagnie lettone à bas coût sera notamment en mesure de mettra à disposition de ses passagers onze nouvelles destinations en Turquie : Dana, Kayseri, Gaziantep, Konya, Samsun, Trabzon, Hatay, Bodrum, Van, Erzurum et Elazig.

Les voyageurs lettons auront de plus accès à vingt nouvelles destinations au Moyen-Orient et en Afrique : Abu Dhabi (EAU), Le Caire (Egypte), AddisAbeba (Ethiopie), Bagdad (Irak), Téhéran, Mashhad et Tabriz (Iran), Doha (Qatar), Koweït (Koweït), de Tripoli et de Benghazi (Libye), Lagos ( Nigeria), Djeddah, Riyad et à Médine (Arabie saoudite), Damas et Alep (Syrie), et Khartoum (Soudan).

Avec sa flotte de 34 appareils, airBaltic opère vers 80 destinations depuis sa base de Riga, principalement vers la Scandinavie, l’Europe, la Russie et les anciennes républiques soviétiques.


http://www.air-journal.fr/2011-01-28-airbaltic-et-turkish-airlnes-partagent-leurs-codes-524490.html

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Dim 13 Fév 2011 - 23:27

Citation :
Turquie : 50.000 logements supplémentaire pour les citoyens à bas revenus


Le ministre d’Etat Hayati Yazıcı a annoncé la construction de 50.000 logements pour les citoyens à bas revenus. Des crédits sans intérêt seront accordés aux citoyens avec des remboursements mensuels de 100 TL (environ 45 euros).

Le gouvernement lance le plus grand projet d’habitat collectif de l’histoire de la République pour les citoyens n’ayant aucune sécurité sociale.

Des logements d’une ou deux pièces seront bâtis pour les personnes dans le besoin à travers la Turquie.

Le ministre d’Etat Hayati Yazıcı a annoncé la signature du protocole avec la TOKI, ainsi que les détails du projet.

Les logements seront vendus aux personnes, qui ont besoin d’habitat, sans intérêt et avec des versements mensuels de 100 livres turques. Ceux qui n’ont pas les moyens de verser cette somme, vont pouvoir retarder les échéances jusqu’à ce qu’ils aient un emploi.

Le ministre d’Etat hayati Yazıcı, qui se trouve pour des prises de contact aux Etats-Unis, a relevé que suivant les exigences de l’Etat social, ils seraient toujours aux côtés des démunis.

“Avant mon départ aux Etats-Unis, nous avons signé le protocole. Il y avait 12.000 logements de deux à trois chambres construits par la TOKI. Maintenant, nous relevons ce chiffre à 50.000 logements” a affirmé M. Yazıcı en indiquant que le coût de revient des habitats seront de l’ordre de 2 milliards de livres turques en moyenne pour être achevé dans le courant des cinq prochaines années.

Sources extraites : Turquie de France
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 15 Fév 2011 - 23:34

30% de la population turque à moins de 15 ans, 14 millions de citoyens turcs ont entre 10 et 19 ans, les chiffres du chômage sont bonnes.. ¨Par ailleurs l'immigration augmente en Turquie, surtout venant d'Afghanistan, du Pakistan, Somalie, Soudan, Palestine, Irak..
Citation :


Le chômage continue de baisser en Turquie

Le taux de chômage continue de baisser.

Le taux de chômage est descendu jusqu'à 11% en novembre 2010.

Le nombre de chômeurs est descendu jusqu'à 2, 8 millions de personnes dans cette période.

Au cours de la période de novembre, comprenant les mois d'octobre, novembre et décembre, le taux de chômage a baissé de 2,1%.

Le taux de chômage qui était de 13,1% en novembre 2009, est descendu jusqu'à un taux de 11%.

Ces chiffres indiquent qu'une baisse significative a été enregistrée dans le taux de chômage.

Le nombre de chômeurs a diminué de 459 000 personnes, se fixant ainsi à 2 811 000 personnes.

Le taux de participation à la main d'œuvre est passé à 48.6%, à l'issue d'une hausse de 0.5 points par rapport à la même période de l'année précédente.

1 755 000 personnes ont trouvé un nouvel emploi ou ont changé d'emploi pendant cette période.

C'est surtout dans le secteur des services, que les chômeurs ont trouvé de l'emploi.

Après le taux de chômage, une autre nouvelle réjouissante est arrivée du budget.

Un surplus budgétaire d'un milliard de livres turques a été enregistré, suivant les chiffres de janvier.

Les revenus budgétaires ont accru de 20.4% par rapport à janvier 2009, alors que les frais budgétaires ont diminué de 7%.

http://www.1info2.com/le-chomage-continue-de-baisser-en-t-354.html
Revenir en haut Aller en bas
Aslan
Capitaine
Capitaine


messages : 864
Inscrit le : 11/10/2010
Localisation : europe
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 21 Fév 2011 - 20:48

tiens Laïktürkiye j' ai lu ça j' ai pensé à toi... Le sarap coule à flots sous le gouvernement akp

Citation :
Diageo acquiert le numéro un turc des spiritueux Mey Içki pour 1,5 md EUR

(AFP) – Il y a 16 heures

LONDRES — Le géant britannique des vins et spiritueux Diageo a annoncé lundi l'acquisition du numéro un turc des spiritueux Mey Içki auprès des fonds d'investissement TPG et Actera, pour une valeur d'entreprise de 3,3 milliards de lires turques, soit environ 1,5 milliard d'euros.

Comme l'explique Diageo dans un communiqué, Mey Içki est le premier fabricant et distributeur de spiritueux en Turquie. Il a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires d'environ 350 millions d'euros et un bénéfice d'exploitation de 140 millions.

Issu de la privatisation en 2004 du monopole public sur la production d'alcool, Mey Içki reste le numéro un incontesté de l'alcool national, le raki, une eau-de-vie aromatisée à l'anis, dont il contrôle 80% du marché à travers les marques Yeni Raki, Tekirdag et Izmir.

Mey Içki dispose aussi de parts de marchés importantes dans la vodka et gère un important réseau de commercialisation.

Selon Diageo, cette acquisition aura un impact positif sur ses résultats dès la première année. Le groupe voit dans Mey Içki "une activité à haute croissance et à marge élevée", idéalement placée pour profiter du développement de la classe moyenne turque.

L'opération, qui devrait être bouclée au deuxième semestre, va permettre également au britannique de renforcer la distribution de ses propres marques sur le marché turc.

Elle pourrait aussi l'aider à régler un contentieux fiscal avec les autorités locales, portant sur les droits de douane des années 2001 à 2009. Les douanes réclameraient plus de 100 millions de livres d'arriérés au groupe britannique.

Cette acquisition traduit la volonté de Diageo de se développer dans les pays émergents en forte croissance, aux classes moyennes en augmentation rapide, ce qui soutient la consommation de produits alcoolisés. Le groupe avait notamment poussé ses pions ces dernières années en Chine et au Vietnam.

Diageo, qui se présente comme le numéro un mondial des spiritueux, fabrique entre autres la vodka Smirnoff, le whisky Johnnie Walker et la bière Guinness, et emploie plus de 20.000 personnes dans 80 pays.

Les investisseurs ont bien accueilli cette nouvelle. Vers 08H35 GMT, l'action Diageo gagnait 0,49% à 1.205,98 pence, dans un marché londonien en hausse de 0,06%.
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 21 Fév 2011 - 20:58

ca passe en ce moment meme sur CNN la biere turque Laughing
vous aurez du guinness

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aslan
Capitaine
Capitaine


messages : 864
Inscrit le : 11/10/2010
Localisation : europe
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 21 Fév 2011 - 21:06

La consommation d' alcool a doublé en turquie depuis 2002. On dit de l' akp qu'il est islamiste. On l'accuse d'islamiser le pays.

Ben non en faite comme vous voyez le numero 1 mondiale des spiritueux investis et ç'est très bien accueilli à la bourse..
Revenir en haut Aller en bas
LaikTurkiye
Lieutenant
Lieutenant


messages : 793
Inscrit le : 21/12/2010
Localisation : -
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 21 Fév 2011 - 21:11

Aslan a écrit:
tiens Laïktürkiye j' ai lu ça j' ai pensé à toi... Le sarap coule à flots sous le gouvernement akp

Citation :
Diageo acquiert le numéro un turc des spiritueux Mey Içki pour 1,5 md EUR

(AFP) – Il y a 16 heures

LONDRES — Le géant britannique des vins et spiritueux Diageo a annoncé lundi l'acquisition du numéro un turc des spiritueux Mey Içki auprès des fonds d'investissement TPG et Actera, pour une valeur d'entreprise de 3,3 milliards de lires turques, soit environ 1,5 milliard d'euros.

Comme l'explique Diageo dans un communiqué, Mey Içki est le premier fabricant et distributeur de spiritueux en Turquie. Il a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires d'environ 350 millions d'euros et un bénéfice d'exploitation de 140 millions.

Issu de la privatisation en 2004 du monopole public sur la production d'alcool, Mey Içki reste le numéro un incontesté de l'alcool national, le raki, une eau-de-vie aromatisée à l'anis, dont il contrôle 80% du marché à travers les marques Yeni Raki, Tekirdag et Izmir.

Mey Içki dispose aussi de parts de marchés importantes dans la vodka et gère un important réseau de commercialisation.

Selon Diageo, cette acquisition aura un impact positif sur ses résultats dès la première année. Le groupe voit dans Mey Içki "une activité à haute croissance et à marge élevée", idéalement placée pour profiter du développement de la classe moyenne turque.

L'opération, qui devrait être bouclée au deuxième semestre, va permettre également au britannique de renforcer la distribution de ses propres marques sur le marché turc.

Elle pourrait aussi l'aider à régler un contentieux fiscal avec les autorités locales, portant sur les droits de douane des années 2001 à 2009. Les douanes réclameraient plus de 100 millions de livres d'arriérés au groupe britannique.

Cette acquisition traduit la volonté de Diageo de se développer dans les pays émergents en forte croissance, aux classes moyennes en augmentation rapide, ce qui soutient la consommation de produits alcoolisés. Le groupe avait notamment poussé ses pions ces dernières années en Chine et au Vietnam.

Diageo, qui se présente comme le numéro un mondial des spiritueux, fabrique entre autres la vodka Smirnoff, le whisky Johnnie Walker et la bière Guinness, et emploie plus de 20.000 personnes dans 80 pays.

Les investisseurs ont bien accueilli cette nouvelle. Vers 08H35 GMT, l'action Diageo gagnait 0,49% à 1.205,98 pence, dans un marché londonien en hausse de 0,06%.

L' état gagne beaucoup d'argent grâce à la vente d'alcool (taxes)donc il n'a pas intérêt que la consommation globale régresse. Mais ce que j'aime pas et ce qu'il faut combattre c'est l'alcoolisme excessif qui est source de beaucoup d'accidents de la route. Ce que je n'aime pas aussi c'est que certains citoyens turcs issus des milieux conservateurs imposent aux autres de ne pas boire et ainsi se mêlent de leurs modes de vie et ça c'est anti democratique.
Moi perso ce que je préfère c'est boire un bon verre de Raki ( et juste un seul Smile ) en mangeant du poisson fraichement péché(Raki-Balik) sur les rives du Bosphore. Smile Je te conseil de tenter cette experience Cool
Revenir en haut Aller en bas
Aslan
Capitaine
Capitaine


messages : 864
Inscrit le : 11/10/2010
Localisation : europe
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 21 Fév 2011 - 21:32

J' ai tenté plus d' expérience que tu le penses... Manger un balik avec un raki aussi.

Mais je ne recommencerais plus.

Aujourd'hui je ne bois plus d' alcool. J' ai arreter. Je m'islamise ?
Revenir en haut Aller en bas
LaikTurkiye
Lieutenant
Lieutenant


messages : 793
Inscrit le : 21/12/2010
Localisation : -
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 21 Fév 2011 - 21:37

Turkey broke the Guinness World Record for the Largest Buffet thanks to Yeni Raki last summer.





Petite dedicasse à Aslan :

Revenir en haut Aller en bas
Aslan
Capitaine
Capitaine


messages : 864
Inscrit le : 11/10/2010
Localisation : europe
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 21 Fév 2011 - 21:50

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Aujourd'hui à 19:37

Revenir en haut Aller en bas
 
TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 37 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» une politique énergétique qui se fait désirer
» Traité d'Ambassade avec le Limousin et la Marche
» Le Politique selon Platon
» Fils de politique méritocratie
» Approche socio-politique de l'Asie musulman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: