Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Britannique/British Armed Forces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 22 ... 39  Suivant
AuteurMessage
Seguleh I
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1283
Inscrit le : 22/07/2008
Localisation : tatooine
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Lun 16 Nov 2009 - 2:39

On critique et on plaind le budget Francais (coupes sombres, reduction de bases, etc...)
Voici un article qui est passé inapercu mais qui en dit tres long sur Les forces aeriennes britanniques (les autres sont aussi dans la panade)

Citation :

RAF plans huge cuts in aircraft and stations




Michael Smith










div#related-article-links p a, div#related-article-links p a:visited {
color:#06c;
}




AIR FORCE chiefs are preparing to cut 10,000 staff — a quarter of their manpower — and close up to five large air stations.
The plans will reduce the RAF’s strength to 31,000 personnel over the next five years, little more than half the level during the recent Iraq conflict and seriously diminishing its capability of fighting another conventional war.
It also intends to retire the majority of its Harrier and Tornado jets early, leaving it with about 80 fewer aircraft by 2025. The cuts are part of a package prepared for the 2010 annual spending round.
They are designed to pre-empt the savage cuts expected as part of the strategic defence review promised by whichever party wins power in next year’s general election.



function slideshowPopUp(url)
{
pictureGalleryPopupPic(url);
return false;
}











A senior RAF officer said the plans were designed to save “significant amounts of money, measured in billions of pounds a year” rather than having them forced on the service by the review.
The RAF has 19 flying stations in the UK, but the reduction in aircraft means up to five are expected to be closed and sold over the next decade.
The stations most at risk include RAF Cottesmore in Rutland and RAF Wittering in Cambridgeshire, both of which will close when the Harrier fleet is retired.
One of either RAF Marham in Norfolk or RAF Lossiemouth in Morayshire is under threat because of planned cuts to joint strike fighter numbers. So, too, is RAF Kinloss in Morayshire, with the new Nimrod MRA4 expected to move to RAF Waddington in Lincolnshire.
One plan under consideration would see all RAF fast jet training moving to RAF Valley in Anglesey, leading to the possible closure of RAF Linton-on-Ouse and RAF Leeming, both in North Yorkshire.
Other proposals would see all the RAF’s Merlin helicopters move from RAF Benson in Oxfordshire to a joint RAFRoyal Navy station at what is currently Royal Naval Air Station Culdrose in Cornwall.
The proposals were ordered by Air Chief Marshal Sir Stephen Dalton, the new chief of the air staff, and the air force board ahead of the 2010 spending round. It comes with the RAF ordered to find £200m in cuts tand ensure all possible available resources are diverted to Afghanistan.
Short-term cuts will see reductions in the RAF’s flying schedule, the grounding of Nimrod MR2 aircraft and Puma helicopters until April, and the mothballing of four of its seven Boeing E-3D Sentry Awacs airborne warning aircraft.
Senior RAF officers believe that whichever party wins the general election it will have to make cuts to defence because of the economic situation.
The Ministry of Defence said: “These are challenging times and, like all government departments, we routinely review spending to ensure that best use is made of the defence budget.”


http://www.timesonline.co.uk/tol/news/uk/article6917297.ece
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7651
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Lun 16 Nov 2009 - 2:43

Les temps sont dure pour tout le monde semble t'il ... Rolling Eyes

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Lun 16 Nov 2009 - 10:21

l´argent sale de la city,ils vivaient bcp en dessus de leurs vrais moyens,mtn que l´argent virtuel se fait rare tout le budget en patira,meme chose en US.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Lun 16 Nov 2009 - 14:24

c'est vrai que la crise a accéléré les coupes budgétaires et la réduction d'effectif et d'équipement dans la plupart des armées occidentales, mais je pense que ce n'était qu'une question de temps même sans crise, car la plupart de ces pays avait une configuration de guerre froide qu'ils avaient du mal à justifier et en assurer les moyens après la chute du pacte de warsovie.
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7651
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Lun 16 Nov 2009 - 15:51

les Britaniques lançaient de gros programmes ( les 2 PA de 65 000 t., 12 type45 à l'origine, Typhoon et JSF....) alors que des pays comme la France ou l'Allemagne ont du mal à boucler leur budget.... Rolling Eyes

comme quoi cette crise remet les choses dans le vrai...

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Lun 16 Nov 2009 - 20:44

Je crois qu'on ne fait que commencer à se rendre compte à quel point la guerre en Irak a couté à l'armée de HM principalement et à l'armée US, dans une moindre mesure...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Seguleh I
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1283
Inscrit le : 22/07/2008
Localisation : tatooine
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mar 17 Nov 2009 - 0:52

En attendant, here comes the Astute ...

Citation :

Astute Nuclear-Powered Attack Submarine Begins Sea Trials


News >> Sea Power >> Development
Released on Monday, November 16, 2009



Astute begins sea trials
One of the Royal Navy's most technologically advanced submarines has taken to the sea for her first trials and is now heading to her home port of Faslane on the Clyde in Scotland.

The Astute submarine has the latest stealth technology, a world-beating sonar system and is armed with 38 torpedoes and missiles - more than any previous Royal Navy submarine.

The submarine, which can maufacture its own oxygen from sea water to replenish the onboard atmosphere, will be able to circumnavigate the entire globe while submerged and advanced nuclear technology means that she will never need to be refuelled.

The Minister for Defence Equipment and Support (DE&S), Quentin Davies, said:

"This is a significant milestone for Astute as she sails for the first time towards her home port of Faslane.

"The Astute Class of submarines will deliver a step change in capability for defence in terms of anti-submarine and anti-surface warfare, protecting the deterrent, and providing land attack and intelligence-gathering.

"Astute will now begin a set of sea trials ahead of her full acceptance with the Royal Navy next year.

"I would like to pay tribute to both the MOD and BAE Systems Submarine Solutions staff who have worked so hard to achieve this remarkable feat of engineering."

DE&S's Director General Submarines, Rear Admiral Simon Lister, who has overseen the final stages of the submarine production and preparation for sea trials, said:

"Building a nuclear submarine is a huge challenge and demands the highest standards of design, engineering and manufacturing to ensure she can safely perform her demanding duties.

"Submarine building combines a huge variety of elements; sometimes it is more like blacksmithing, manipulating the steel of the hull, and sometimes it is like brain surgery, dealing with advanced technology and performing tasks to an almost unbelievable level of accuracy.

"Astute represents the sum of thousands of individual efforts, and everyone involved in her creation can be proud."

Measuring nearly one hundred metres from bow to stern , Astute is longer than ten London buses and, when fully stored, will displace 7,800 tonnes of sea water, equivalent to 65 blue whales. She is expected to arrive in Faslane later this week.


Source Deagel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mar 17 Nov 2009 - 13:23

Citation :
First Astute-Class Nuclear-Powered Attack Submarine Leaves for Sea Trials



20:44 GMT, November 16, 2009 UK, Barrow-in-Furness | The first of class Astute nuclear powered attack submarine left BAE Systems’ shipyard at Barrow-in-Furness for the first stage of sea trials designed to prove its capability as the most formidable vessel of its kind ever operated by the Royal Navy.

Astute is now on her way to Her Majesty’s Naval Base Clyde at Faslane where she will be based for her operational life.

BAE Systems Submarine Solutions Managing Director John Hudson said: “The first of class Astute submarine successfully departed Barrow for sea trials on Sunday 15 November.

“After leaving Ramsden Dock early Sunday morning, Astute began the journey to HMNB Clyde at Faslane.

“I would like to take this opportunity to personally thank every single person in the business who have played their part in helping deliver the boat, in particular the Dockside Test Organisation and Astute team who have been an absolute strength over the past few months.”

During the transit from Barrow to Scotland, Astute is scheduled to start a period of sea trials that will continue for many months. For much of that time the Royal Navy crew will be accompanied on board by BAE Systems engineers and technicians who will work alongside them to monitor and measure every element of the submarine’s performance against the design parameters.

BAE Systems will also have personnel based at Faslane to deliver the initial in-service support for the submarine.

Astute is the most advanced attack submarine ever supplied to the Royal Navy, incorporating the latest stealth technology combined with a world class sonar system and equipped with Spearfish torpedoes and state of the art Tomahawk land attack missiles to make her a supremely effective naval asset.

Astute is designed to fulfil a range of key strategic and tactical roles including anti-ship and anti-submarine operations, surveillance and intelligence gathering and support for land forces. Displacing 7,400 tonnes and measuring 97 metres from bow to propulsor, Astute is significantly larger than the Swiftsure and Trafalgar class submarines that she will replace but requires fewer crew to operate her due to the advanced technology and automated systems on board.

That technology encompasses many innovations designed to improve operational effectiveness while also reducing costs to help achieve the affordability challenges facing the Ministry of Defence. The 2076 Sonar system is the most effective in the world, giving Astute a key tactical advantage in locating and identifying other vessels, while the stealth characteristics of the submarine design make it the quietest the Navy has ever operated, enabling it to avoid detection and fulfil its role within the ‘Silent Service’, as submarines are known.

Unlimited power is provided by the pressurised water nuclear reactor that is capable of powering a city the size of Southampton, and the Astute is capable of remaining submerged and circumnavigating the globe during a 90-day patrol, creating her own air and fresh water from the ocean. Astute is equipped with a digital optical mast system to replace the traditional periscope and this offers low light and infra-red capabilities to enable her to rapidly capture and analyse visual data, and share it with other fleet assets.

Luxury is not a word that normally appears in the submarine vocabulary – Astute is all about operational capability – but her crew will be the first to each have their own bunk, removing the need for ‘hot bunking’ when during shifts one crewman would occupy a bunk vacated by another. Astute also has a comparatively large and extremely well-equipped galley to ensure the meals that punctuate the round the clock watch system are of the highest standard.

Arrow http://www.defpro.com/news/details/11282/
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 18 Nov 2009 - 12:05

vers un changement dans les futurs stratégies de la RN
Citation :

Deterrent cannot be guaranteed with three subs, says Navy chief


The Royal Navy will only be able to “guarantee” continuous deterrent patrols with Trident ballistic-missile submarines if the Government agrees to keep four boats, the head of the Royal Navy told The Times yesterday.
It would be possible to get by with three submarines, provided the Government was prepared to risk breaking the 24-hour, 365-day patrol cycle that had been maintained for 41 years. Admiral Sir Mark Stanhope said that Gordon Brown had posed a perfectly legitimate question when, in planning for Trident’s replacement, he asked the Navy to study whether the nuclear deterrent patrols could be fulfilled with three boats.
The Government announced in 2006 that it planned to replace the four-boat ballistic-missile Vanguard class boats with a new submarine system and an upgraded Trident being developed in the US. The programme, with four new boats, would cost £20 billion, and the first submarine has to be ready for service in 2024.
Admiral Stanhope said that in response to the Prime Minister’s question, posed this year, the Royal Navy was examining whether it would be feasible to rely on three submarines. At any one time one of the boats would be in refit and another would be coming out of or preparing for refit, leaving just one submarine available for operational service, he warned.

“If there were to be a major incident on board, such as a fire, this could cause the continuous patrol cycle to be broken,” Admiral Stanhope said.
The First Sea Lord and the other two Service chiefs will be playing a significant role in the defence review to take place after the general election, and work is already under way on the broad objectives.
Air Chief Marshal Sir Jock Stirrup, the Chief of the Defence Staff, has told the Ministry of Defence staff that “support for operations in Afghanistan is now the main effort for defence”.
While agreeing that Afghanistan had to take priority, Admiral Stanhope warned that it should not be the focus of all planning. “When Afghanistan is consigned to the history books there will still be a whole lot of different issues in the future which we will have to deal with, such as the security aspects arising from climate change and energy supplies, and 95 per cent of Britain’s trade goes by sea,” he said. Britain also had 14 dependent territories that required security guarantees.
Conscious of the different requirements of the three Services, he said his fellow chiefs agreed that the building of two large aircraft carriers would have multiple uses for the future, although, he admitted, “resources are going to be extremely tight”.
If Britain wished to retain an interventionist role in the world, the carriers, which he said would be 64,000 tonnes, would provide a platform for ground-attack aircraft, helicopters, air defence assets and unmanned aerial vehicles (reconnaissance drones). They would also have hospital facilities.
Admiral Stanhope acknowledged that the Army and the RAF might have slightly different priorities when limited resources were shared out.
The Government, he said, was committed to building two aircraft carriers, and it made little sense to start talking about scaling them down to smaller ships. He dismissed a report that one of the carriers might be switched to a helicopter carrier, instead of having the Joint Strike Fighter F35, the replacement for Harriers. “We can put more helicopters on the platform if we want but we will not be converting one of the 64,000-tonne carriers into a helicopter carrier,” he said.
The admiral said that the £4 billion carrier programme involved 10,000 workers and 57 British companies. He also pointed out that a considerable amount (about £1 billion) had already been spent on the two ships which will be called HMS Queen Elizabeth and HMS Prince of Wales. The two carriers which would be around for 40 years, represented “a good investment”.
He also underlined the multiple roles to be played by the fleet of Astute class nuclear-powered submarines, the first of which set sail yesterday from Barrow-in-Furness for sea trials.
Admiral Stanhope regretted that the Astute programme was four years late, but he said this was because Britain had stopped building submarines for a period, and the skills had had to be rediscovered.
Astute decision
• The Royal Navy is to be given seven Astute-class submarines, although the defence review next year might lead to a scaling back of this capability. The Navy was initially promised eight vessels
• Measuring nearly 328ft (100m) from bow to stern, HMS Astute is longer than ten London buses, and will be able to circumnavigate the globe while submerged
• Two aircraft carriers cost £4 billion. A new Trident costs £20 billion
• Navy chiefs get upset when the campaign in Afghanistan is described as an army operation: 3 Commando Brigade Royal Marines, part of the Royal Navy, has served two six-month tours

Source :: The Times
Regarder ça pour avoir plus d'infos sur l'histoire des Trident et la force de dissuassion nucléaire britannique:
http://extras.timesonline.co.uk/flash/trident/index.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
reese
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1640
Inscrit le : 10/05/2009
Localisation : alger
Nationalité : Algerie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 18 Nov 2009 - 13:52

hilarant

Citation :

Afghanistan : L'armée britannique veut soudoyer des recrues Taliban



Un nouveau manuel d'instructions militaires, destiné aux soldats britanniques déployés en Afghanistan, a été publié le 16 novembre.

Il incite ceux-ci à acheter les services de recrues au sein des talibans, si besoin avec des "sacs d'or". Les officiers sont également encouragés à négocier avec les chefs rebelles, y compris "ceux qui ont du sang sur les mains", pour hâter la fin du conflit en Afghanistan.

"Ce manuel est le signe que la stratégie antérieure, fondée sur l'expérience en Irlande du Nord, est dépassée", relève le quotidien TIMES ON LINE.

Selon ce manuel, les commandants de l'armée pourraient fournir assez d'argent aux Afghans pour les dissuader de rejoindre les Taliban, qui payent leurs nouvelles recrues locales 10 dollars par jour.

"Les meilleures armes pour contrer les insurgés c'est de ne pas tirer. En d'autres mots, utiliser des sacs d'or à court terme pour changer la dynamique de la sécurité. Mais il ne faut pas simplement agiter l'or devant eux, il faut le faire avec prudence", a affirmé le général de division Paul Newton au quotidien londonien à l'occasion du lancement de ce manuel, lundi à Londres.

Ce document est publié au moment où le premier ministre Gordon Brown a défendu la présence militaire britannique en Afghanistan et proposé d'organiser, en janvier à Londres, une conférence internationale destinée à établir la stratégie à venir dans ce pays à la suite de la mise en place du nouveau gouvernement à Kaboul.

Ce manuel, le premier en 8 ans à donner des directives écrites à l'armée britannique en Afghanistan, souligne l'importance de parler à l'ennemi.

Le manuel ajoute que l'argent peut être une réponse s'il est distribué avec prudence. "Bien dépensé, dans un plan à long terme, l'argent est un moyen d'éloigner la communauté d'un soutien aux insurgés et permet aux militaires d'économiser un recours à la force", dit-il.

Il note également que les commandants britanniques n'ont pas eu un accès rapide aux mêmes niveaux de liquidités que leurs partenaires américains dans les opérations militaires récentes.





http://www.theatrum-belli.com/
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Jeu 19 Nov 2009 - 11:33

Alors alors ... je crois qu'il faut revoir la guerre an Afghanistan pour voir vos programme vois le jour ... on dirait que le premier Lord de mer ... s'est rendu au même constat que j'ai cité plus haut :
Citation :
La Royal Navy défend ses deux nouveaux porte-avions


Vue du futur HMS Queen Elizabeth
crédits : ROYAL NAVY


La bataille est rude, en Grande Bretagne, autour du programme Carrier Vessel Future (CVF). Face aux difficultés budgétaires du ministère de la Défense, les deux nouveaux porte-avions britanniques, commandés en 2008, ont fait l'objet de nombreuses attaques et rumeurs ces dernières semaines. Plombé par l'Afghanistan, le budget des militaires anglais est de plus en plus contraint et la guerre contre les talibans menace certains programmes d'équipement des forces.
Dans les colonnes du Times, l'amiral Mark Stanhope, premier lord de la mer, est monté au créneau pour défendre les CVF. Avec ce programme, la Grande-Bretagne veut conserver ses capacités d'intervention à l'étranger avec la mise en oeuvre, depuis la mer, d'avions de combat, d'hélicoptères et de drones, a-t-il expliqué au journal, précisant que le poids des bâtiments serait bien de 64.000 tonnes à pleine charge. L'amiral Stanhope a, par ailleurs, écarté l'hypothèse de transformer l'un des deux CVF en porte-hélicoptères, comme cela a été récemment évoqué. « Nous pouvons mettre plus d'hélicoptères à bord si nous le souhaitons mais nous ne convertirons par l'une des plateformes de 64.000 tonnes en porte-hélicoptères ».

10.000 emplois en jeu et 1 milliard de Livres déjà engagés

Alors que l'assemblage du HMS Queen Elizabeth a débuté cet été, le First Sea Lord a rappelé que le programme CVF représentait 10.000 emplois et impliquait 57 entreprises dans le pays. Face aux détracteurs des nouveaux porte-avions, il met également en avant les sommes déjà engagées pour ce contrat : 1 miliard de Livres, soit un quart du coût total du programme.
L'amiral Stanhope fait aussi valoir une vision stratégique à long terme. Selon lui, si l'Afghanistan est actuellement une priorité, cette opération ne doit pas être obérer la planification des futurs équipements de l'armée britannique. « Quand l'Afghanistan sera renvoyé aux livres d'histoire, il restera toujours un lot de questions, dans l'avenir, que nous devrons traiter. Ce sont par exemple les aspects de sécurité résultant des changements climatiques ou ceux de nos approvisionnements, 95% du commerce britannique passant par la mer ».
Fers de la lance de la future flotte anglaise, les HMS Queen Elizabeth et HMS Prince of Wales pourront embarquer 40 aéronefs, dont une trentaine d'avions F-35. La mise en service du premier porte-avions n'est pas attendue avant 2015.

M&M

PS : même avec les programme budgétaire, les anglais veulent voir leur CVF mis à flot, mais avec le retard du PA2 français Il ne sera peut etre plus un PA2 mais un remplacant du Charles de Gaulle, si je dis pas que le CdG n'aura pas de remplaçant

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7651
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Ven 20 Nov 2009 - 3:41

Citation :
HMS Astute : Premières images du sous-marin à la mer



A découvrir, aujourd'hui, les premières images à la mer du nouveau sous-marin nucléaire d'attaque de la Royal Navy. Le HMS Astute a quitté cette semaine les chantiers BAE Systems de Barrow-in-Furness pour gagner la base écossaise de Falsane. Il va subir 18 mois d'essais en mer avant d'être admis au service actif. Impressionnant, l'Asute est, et restera (puisque les SNA français du type Barracuda déplaceront moins de 5500 tonnes en plongée) le plus gros bâtiment de ce type en Europe. Long de 97 mètres pour un déplacement de 7400 tonnes en plongée, le nouveau SNA britannique doit pouvoir atteindre la vitesse de 29 noeuds et opérer durant 90 jours. Son armement comprendra 25 armes, avec panachage de torpilles Spearfish, de missiles antinavire Sub Harpoon et de missiles de croisière Tomahawk.



Trois autres sous-marins du même type ont été commandés : les Ambush, Artful et Audacious. Quatre autres unités étaient prévues mais ce chiffre sera probablement ramené à trois et peut être même à moins, pour cause de restrictions budgétaires.
On notera que le programme Astute accuse quatre ans de retard, les Britanniques ayant rencontré des difficultés lors de la réalisation du premier bâtiment. Ces problèmes semblent liés aux pertes de compétences enregistrées par les industriels, qui n'avaient pas livré de sous-marin nucléaire d'attaque depuis 1991 (HMS Triumph) et de sous-marin nucléaire lanceur d'engins depuis 1999 (HMS Vengeance)*.






* ce qui confirmerais les rumeurs que le réacteur serais de conceptions américaines....

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Ven 20 Nov 2009 - 10:21


Citation :

Royal Navy et Europe militaire


Le Portail rapporte encore une fois une nouvelle concernant la déconstruction de la marine britannique. Souvenez-vous : les médias britanniques parlaient, il y a encore si peu, de la possibilité que le deuxième porte-avion britannique soit gréé en porte-hélicoptère (pour ne pas remplacer l’Ocean), et au passage, réduire la voilure sur le groupe aérien. Il est donc rapporté par le Guardian que le second porte-avion pourrait être tout simplement revendu. L’Inde serait (forcément intéressée, vu l’affaire du Gorshkov) sur les rangs. Une nouvelle à rapprocher des bruits outre-Manche qui rapportent aussi la possible vente des T45 n°5 et 6 à l’Arabie Saoudite.

Réduction de voilure...


Une nouvelle de plus concernant la crise fondamentale que traversent les forces armées britanniques. Où aller chercher les causes ? Le Mamouth répond : " Ce coup de massue est la conséquence d’une liste interminable de causes, de la récession, à la dérive de coûts et délais enregistrés dans tous les programmes majeurs (Nimrod, Typhoon, JSF, Chinnok HC3, A400M) qui font les délices des élus et journalistes, outre-Manche. Ceci, évidemment, sans compter que le RAF est en guerre en Irak depuis 2003 et en Afghanistan depuis 2006. " Ce dernier évoque des coupes budgétaires lourdes dans la Royal Force donc, mais qui ont touché l’ensemble de l’armée britannique ! Crise fondamentale on vous dit.
La crise frappe de façon sourde. On ne rapporte pas l’avenir des navires d’escorte de la Royal Navy (T22 et 23), des patrouilleurs océaniques et autres chasseurs de mines. C’est pour une raison simple, ils n’en ont pas. Aucun programme sérieux n’a vu le jour. Les SNA ? ils sont dans la même situation que le programme de porte-avions. Ils n’ont pas atteint la masse critique qui concourt à l’efficacité du dispositif (permanence aéronavale, six SNA).
Il existe un plan de secours pourtant. Il existe depuis longtemps. Et paradoxalement, il fait appel à l’une des plus grandes qualités des britanniques : le pragmatisme. Il existe dans les armées des outils dits "multiplicateurs de force". Ces outils (comme le ravitaillement en vol ou à la mer) permettent de tirer un plus grand parti de matériel militaire pour faire simple. Et en Europe, nous avons une chance formidable : il existe des multiplicateurs de force institutionnels : tout les dispositifs de l’Europe de la défense.
Que faire du multiplicateur de force "Union Européenne" ?


Le Royaume Uni a encore mis son véto à un budget plus solide de l’Agence Européenne de Défense (Bruxelles2). C’est pourtant cette dernière qui doit recenser et rapprocher les démarches d’acquisitions de matériels militaires en Europe. Un véto contre 26 Etats pour. Ce n’est pas la preuve que Londres soit radine, c’est une affirmation politique avant tout. Et pourtant, la Grande-Bretagne est la mieux placée pour profiter de l’Europe et pour retrouver des marges de manœuvre. Combinez cette démarche à un rapprochement avec la France, son "alter ego" militaire en Europe, vous trouverez les solutions pragmatiques qui font le délice de nos voisins.
" De quoi, peut-être, encore rapprocher les deux armées de l’Air, seulement séparées, désormais, par la... Manche " (Mamouth).
La Royal Navy hésite sur sa dissuasion nucléaire ?


Il est évoqué la possibilité que le renouvellement de la classe Vanguard se limite à trois nouveaux navire. Il est aussi communément admis que 3 navires ce n’est pas les quatre qui rendent une dissuasion crédible.
Solution européenne : accord politique entre la France et le Royaume-Uni sur une doctrine nucléaire commune. Accord sur le choix des missiles balistiques. Accord sur le choix des têtes nucléaires (si autre chose que des têtes françaises peuvent être embarquées). C’est un vaste programme. Très lourd à mener. Mais la réalité est là, nos voisins hésitent à renouveler véritablement leur outil. La chute à trois navires en est la preuve. Mais surtout l’abandon, la collision entre nos deux marines a montré la pertinence de disposer de quatre navires. Mais la collision budgétaire ne s’est pas encore produite. Une coopération entre nos deux pays sur la construction d’une classe commune de SNLE et un dispositif de patrouilles commun offrent de belles perspectives. Le mot est faible. Et la véritable possibilité de descendre à trois navires chacun, voire deux !
La Royal Navy a besoin d’un outil aéronaval "complet" ?


Il n’est pas sûr que la marine britannique dispose d’un véritable outil aéronaval : la permanence aéronavale. De plus, le sort de l’avion embarqué reste des plus obscurs.
Solution européenne : notification à l’AED. Première difficulté, les coopérations renforcées ne pourraient se mettre en œuvre qu’entre aéronavales du même acabit. Est visé ici la problématique de l’appareil embarqué. Pour coopérer avec l’outil aéronaval français, un appareil CATOBAR (usant de brins d’arrêt et de catapultes) facilitera la chose. Un appareil STOVL (du même type que le Harrier) serait imaginable mais dans les limites connues de ce dispositif (pas de tremplin sur le Charles de Gaulle). Pour une coopération renforcée on soulèvera avec malice la solution du Rafale anglais qui serait un facilitateur de coopération sans commune mesure. Ce serait la mesure à partir de laquelle découlerait toute les autres.
Dans la situation peu reluisante où les Royales française et britannique se retrouveraient donc avec un seul porte-avion chacune, la permanence aéronavale se résumerait à un déploiement d’appareils de l’une des marines sur le navire de l’autre pour limiter la perte de compétences. A l’image de l’embarquement des Rafale sur le Theodore Roosevelt.
La Royal Navy n’aura plus de frégates ? De chasseurs de mines ?


Aucun programme sérieux n’a vu le jour comme il a été dit. La pénurie se fera sentir aux alentours de 2020.
Solution européenne : Le programme FREMM existe déjà. Les coopérations entre Espagnols, Danois et Hollandais aussi. Ou entre Allemands et Hollandais. Ce ne sont que les exemples principaux. L’Angleterre a le choix de ses partenaires. En l’absence de programme national elle risque d’acheter sur étagères, du moins pour les frégates.
Concernant les chasseurs de mines, tout est à faire et les solutions sont beaucoup plus ouvertes. Et il faut garder à l’esprit que le programme CMT reste une référence du genre. Ce programme fût tellement bon que même la modernisation des navires fût commune. Avis aux amateurs.
La Royal Navy n’aura plus de patrouilleurs océaniques ?


La France a un domaine de 11 millions de km² et 4 millions pour le Royaume-Uni. La première y consacre 34 navires qui vont devoir être remplacés. C’est la raison du programme BATSIMAR (qui semble omettre les avisos réformés pour cette mission et les frégates de surveillance).
Solution européenne : notification des besoins des deux marines à l’AED. Il serait surprenant de ne pas viser la réussite du programme FREMM. Pourquoi pas un PREMM (PatRouilleur Européenn Multi-Mission) ? Ces navires remplissent une large gamme de mission, c’est un fait bien connu. Et le besoin est grand en Europe. Italie, Espagne, Portugal pour ne citer qu’eux ont aussi des besoins pour des navires de surveillance et de souveraineté.
La Royal Navy a besoin de pétroliers-ravitailleurs ?


La Royal Navy n’aura surement pas les moyens de remplacer ses pétroliers ravitailleurs dans le format actuellement exploré dans le programme MARS.
Solution européenne : faire connaître le marché à l’Agence Européenne de Défense (AED) pour trouver un partenaire européen dans la même situation... Comme la France. Les choix techniques changeront sûrement. Il se pourrait même que les navires soient "originaux". Il est fortement possible que les fonctions de pétroliers-ravitailleurs et de navires ateliers soient réunies. Mais à l’image du programme JSS canadien, seront-ils des "demi-TCD" ?
Et pour aller plus loin, il faudrait lancer une réflexion sur une flotte européenne de pétroliers ravitailleurs. Elle pourrait être conçue et mise en œuvre pour le seul besoin d’entraînement des forces dans les eaux européennes. Les océans restant la pleine souveraineté des marines océaniques...
Il est de plus en plus courant de voir que le Royaume-Uni, acculé dans une attitude très eurosceptique aurait tout à gagner à jouer le potentiel européen. Ce serait pragmatique mais paradoxal pour ce pays. De plus, c’est les dégâts non maîtrisés de la relation "spéciale" avec les USA qui pourrait les convaincre. On reste suspendu aux discussions sur la sécurité nationale outre Manche qui pourraient accoucher d’un livre blanc, plus européen. Et de nouvelles avancées dans l’Europe de la défense. Du moins espérons le.
Si jamais les britanniques doutaient des avantages, peut être faudrait-il leur rappeler que chaque jour, un peu plus, la Marine Nationale française confirme un peu plus sa stature de première marine d’Europe.

Corlobe

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Ven 20 Nov 2009 - 22:38

Citation :
First Warthog Vehicles Arrive in United Kingdom

Released on Friday, November 20, 2009



Warthog vehicle arrives in UK for Afghan modifications

The first of 100 new Warthog vehicles, bought by the MOD to be used by British troops in Afghanistan's Green Zone, arrived in the UK yesterday to be prepared for operations.

Powered by a 7.2-litre engine that produces 350 brake horse power, the Warthog can wade through water while carrying up to 12 troops and offers improved levels of protection.

The highly agile, all-terrain vehicle will be able to climb steep gradients, cling to severe slopes, tackle vertical obstacles and cross wide trenches.

The MOD has bought more than 100 Warthog amphibious vehicles from Singapore Technologies Kinetics.

The first was unveiled yesterday, Thursday 19 November 2009, at Thales UK's new vehicle integration facility in West Wales as the company will be installing UK-specific kit to the vehicles.

This will include additional armour, specialist electronic countermeasures equipment and communication tools, before the vehicle is deployed to Afghanistan early next year.

Minister for Defence Equipment and Support, Quentin Davies, said:

"Warthog is an armoured beast of a vehicle that will carry troops to the heart of operations in the difficult terrain of Afghanistan's Green Zone. It can work in terrain where other vehicles find it difficult to operate.

"Warthog will provide improved protection to our troops on the front line and this marks a significant step forward in preparing this vehicle for our troops.

"I am delighted that Thales UK is able to contribute to that process here in the UK."

After the integration work the vehicles will undergo demanding trials to ensure Warthog is ready for the front line. Warthog vehicles

Head of Combat Wheels Group at Defence Equipment and Support, Brigadier Ian Simpson, said:

"Warthog has proven itself to be a very capable vehicle in its preliminary tests and trials.

"I am impressed by the high standards of engineering applied to this vehicle and the quality of the support package offered by Singapore Technologies Kinetics, which will give our troops higher levels of protection and mobility.

"This vehicle has been manufactured and shipped to the UK for radios and armaments to be fitted and integrated into the vehicle.

"The vehicle will then have to be fully tested and certified as safe to use before being issued to troops for pre-deployment training. Once these tests have been completed the vehicle will be given to our troops."

Warthog will come in four variants - a troop carrier, an ambulance, a command vehicle and a repair and recovery vehicle.

The ambulance variant will be capable of carrying casualties, medics and kit. Warthog's repair and recovery variant will be fitted with a crane and winch, and will have the capability of towing another Warthog vehicle back from the front line.

Warthog will succeed the Viking tracked amphibious troop carrier currently in service in Afghanistan. Viking will return to the UK to be refurbished but will remain in service with the Royal Marines.

The Warthog is a variant of the Bronco vehicles made by Singapore Technologies Kinetics and is just one of a fleet of protected patrol vehicles that were bought as part of a £700m package of Urgent Operational Requirements announced by the MOD in October 2008.

The Bronco vehicle is currently in service with the Singapore Armed Forces.
Deagle



Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Jeu 26 Nov 2009 - 14:06

comme je l'ai bien dit avant...
Citation :
Royal Navy : La flotte de SNA va tomber à seulement 6 bâtiments


Le HMS Trenchant, du type Trafalgar
crédits : JEAN-LOUIS VENNE

26/11/2009

C'est le mois prochain que le sous-marin nucléaire d'attaque HMS Trafalgar doit être désarmé, après 26 ans de service. Ce retrait sera suivi, en 2010, de celui du HMS Sceptre, dernier survivant des 6 SNA du type Swiftsure. En attendant d'admission au service actif du nouveau HMS Astute, qui débute une série d'essais en mer de 18 mois, la flotte de la Royal Navy ne comptera plus l'an prochain que 6 bâtiments d'attaque (tous du type Trafalgar), soit son niveau le plus bas depuis la création de la force sous-marine britannique. En raison des restrictions budgétaires imposées à la marine anglaise, il n'est d'ailleurs pas à exclure que ce niveau soit durable. En effet, pour l'heure, seuls 4 SNA du type Astute ont été commandés, le programme accusant 4 ans de retard.


Le HMS Astute (© ROYAL NAVY)

Les Trafalgar désarmés entre 2009 et 2022

Pendant ce temps, les unités du type Trafalgar continueront à être progressivement désarmées. Après la tête de série fin 2009, le retrait du HMS Turbulent est prévu en 2011 et celui du HMS Tireless en 2013. Les HMS Torbay, HMS Trenchant, HMS Talent et HMS Triumph devraient, quant à eux, être mis en retraite entre 2015 et 2022.
Depuis 20 ans et la chute de l'URSS, les forces sous-marines britanniques ont été considérablement réduites, en dehors de la composante stratégique, qui compte toujours quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (mais qui devrait être ramenée à seulement 3 SNLE).
Pour mémoire, en 1988, la Royal Navy alignait 4 SNLE, 16 SNA et 11 sous-marins diesels. A la même époque, la Marine nationale comptait 6 SNLE, 4 SNA et 13 sous-marins diesels. Les effectifs français ne sont plus, aujourd'hui, que de 4 SNLE et 6 SNA.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Ven 27 Nov 2009 - 18:55

L'armée israelienne forme des soldats britanniques en matiére de bombes et d'explosifs

Citation :

Israeli bomb experts help UK soldiers


http://www.thejc.com/news/world-news/22407/israeli-bomb-experts-help-uk-soldiers
By Anshel Pfeffer, November 26, 2009




A British soldier by a destroyed car in Kabul. Israel has advised British forces on the bombs used against them








British bomb experts have received training from the IDF’s central weapons laboratory on the types of bombs used by Islamist terrorists.

The Substances Laboratory, which is part of the IDF Ground Command’s Experiment and Quality Control Unit near Tel Aviv, is a mecca for explosives specialists from around the world. One of the main roles of the lab is to analyse all bombs and ammunition used against Israeli forces and civilians and devise methods of countering them.

The lab’s experts use shrapnel, unexploded bombs and the latest intelligence reports about chemicals smuggled into the Gaza Strip by terror organisations in order to construct their own versions of the weapons. These are then tested to devise ways of armouring military personnel and vehicles against them. The lab has even built its own version of the Kassam rocket, thousands of which were fired at Israel from Gaza.

It also produces specimens of bomb-making materials which are used to train the IDF’s sniffer dogs, and plays a central role in devising security procedures for airports.

As intelligence services in the West began to focus on Islamist terror in recent years, experts from various countries have visited the lab to learn more about the bombs used by these organisations.

Lieutenant Colonel Eran Tuval, the lab’s commander, has hosted officers from many of the armies involved in the campaigns in Iraq and Afghanistan, including the United States, Britain, Germany and Italy.

“These armies suddenly realised they were taking many casualties from a weapon they had never encountered before, homemade improvised explosive devices,” explained Lt Col Tuval. “They were still fighting the Soviets in their heads and had to undergo a complete change of concept. They come here to learn how the IEDs are built and work and how to deal with them.”

Representatives of domestic counter terror agencies, including FBI agents and Scotland Yard officers, have also visited the lab.

“After the bomb attacks in London in 2005, experts from Scotland Yard came here,” says Lt Col Tuval. “They were trying to anlayse the bombs that hadn’t gone off and it was like nothing else they had seen before. Not like what the IRA had used. We helped them understand what substances were used for the bombs so they could know what to look for the next time. This is also a legal question, because you have to decide what substance is illegal and in what quantities. Many of the materials used to make bombs can be bought openly. We were also asked to help them after the case of the shoe bomber.”

According to Lt Col Tuval, the plot to blow up transatlantic flights in August 2006 using liquid explosives was a real threat.

“There are liquids that when mixed together can create bombs, they seem very innocent and you can have two passengers, each carrying a different liquid, who mix them together mid-flight.

“In British airports, the security personnel are not allowed to racially profile passengers. That is why everyone boarding a plane in Britain still can’t carry liquids.”


Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Jeu 3 Déc 2009 - 0:44

HMS Dauntless à HMBD Portsmouth



_________________


Dernière édition par Fremo le Jeu 3 Déc 2009 - 22:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Jeu 3 Déc 2009 - 13:57

Citation :

Les nouveaux destroyers britanniques resteraient sans armement pendant des années


Nouvel échec d’un missile britannique
Par Rédacteur en chef.
Publié le 3 décembre 2009, dernière mise à jour le 3 décembre 2009.

Il semble que le missile "Sea Viper" destiné aux nouveaux destroyers Type 45 de la Royal Navy ait subi un nouvel échec lors d’essais de lancement. Cet armement est déjà tellement en retard que les destroyers Type 45, qui coutent plus d’un milliard £, ont été mis en service depuis près d’un an — pratiquement complètement sans armement.

“L’échec de ce test est un revers," a déclaré Andrew Tyler, du UK Defence Equipment and Support (DE&S).
“Nous travaillons extrêmement dur avec les autres nations partenaires et la compagnie pour résoudre les problèmes survenus lors de ce dernier essais... Il est trop tôt pour en tirer un diagnostique.”
Sea Viper est le nom donné par la Royal Navy à sa verson du PAAMS (Principal Anti Air Missile System), la réponse européenne au couple Aegis/missile Standard américain, qui est maintenant sur le point de pouvoir abattre des satellites en orbite basse. Sea Viper/PAAMS est principalement de conception franco-italienne, mais comporte des éléments britanniques.
Ce système prometteur était supposé pouvoir abattre des missiles anti-navires supersoniques, volant au ras de la surface de l’eau, une chose que même les plus récents missiles américains SM-2 seraient incapables de faire. De tels missiles sont une terrible menace pour des navires sans couverture aérienne, puisqu’ils ne peuvent être détectés par le radar du navire que lorsqu’ils apparaissent au-dessus de l’horizon, soit pendant seulement la dernière minute de leur vol. Le missile Sea Viper/PAAMS est supposé pouvoir détecter un missile hostile dans la seconde à laquelle il apparait, lancer un missile Aster presqu’instantanément, guider le missile Aster de son lancement vertical et le guider pour intercepter le missile — le tout à une vitesse dépassant Mach 5.
Il y a toujours eu des doutes sur la fait de savoir si ça valait la peine — il serait plus économique et plus simple de fournir une couverture aéro-maritime depuis un porte-avions que d’accompagner chaque convoi ou groupe avec un écran de destroyers coutant plus d’un milliard £. Les radars des avions de guet aérien peuvent couvrir de très grandes surfaces de l’océan, pistant les missiles à vol rasant pendant tout leur vol, et des avions pourraient plus facilement abattre les missiles par derrière, ou même plus facilement encore, attaquer l’avion ou le navire avant qu’il ne les lance.
Le test qui a échoué, le test final, était le plus difficile. Il s’agissait d’abattre plusieurs missiles supersonique en vol rasant, la chose la plus difficile que le Sea Viper doit effectuer.
C’est très embarrassant pour le ministère britannique de la défense pour plusieurs raisons. D’abord, il a délibérément choisi le missile européen face au système Aegis qui aurait été moins cher et plus puissant.
La seule raison pour laquelle cette décision a été prise, c’était pour protéger des emplois et une expertise technique. Or, BAE Systems — le participant britannique au projet PAAMS — a déjà licencié ces spécialistes, avant même que le projet ne soit terminé. Les armes ne sont même pas en partie britanniques.
Ensuite, le système Sea Viper/PAAMS est pratiquement la seule raison d’acheter un destroyer Type 45. De la place a certes été prévue pour embarquer des missiles de croisière Tomahawk, mais aucun n’a été acheté, et aucun signe ne montre que cela soit envisagé. Nous avons maintenant les navires, et, en l’absence du Sea Viper, ils sont de couteux et embarrassants éléphants blancs.
Si on excepte ce missile, le seul armement des destroyers Type 45s est un canon de 114 mm et 2 canons légers de 30 mm, qui peuvent être utilisés dans la lutte contre la piraterie.
Et ce qui rend la Royal Navy encore plus dépressive, c’est que la construction des Type 45 s’est fait au détriment du reste de la flotte qui a subi des coupures importantes à cause de leur prix élevé.
SOURCE:http://www.corlobe.tk/article17226.html

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Jeu 3 Déc 2009 - 19:25

A priori le Sea Viper a échoué à l'occasion d'un test extrèmement exigeant. Donc la question qui se pose est de savoir si le Forbin a effectué ou non ce genre de tir (le même tir multiples sur cibles rasantes supersoniques) et si oui a-t-il réussi ?
A priori toujours le Sea Viper reste valable pour de l'anti-aérien plus classique et sera toujours mieux que le système d'arme des 42.

Mais c'est vrai que çà fait désordre surtout dans la période que traverse la Navy ... pas assez de frégates disait Lord Nelson

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Jeu 3 Déc 2009 - 21:18

c'est vrai que le est est très exigent mais nécesaire pour un Destroyer Antiaérien de première ligne, vues les capacités phénoménales des missiles antinavire développés dernièrement en russie et en inde comme le Yakhont et le Brahmos cette menace est devenu réells. Ce sont des monstre comparés aux MM40 et Harpoon, surtout quand ils évolueront en version Hypersonique much 5.
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Jeu 3 Déc 2009 - 23:24

Raptor a écrit:
c'est vrai que le est est très exigent mais nécesaire pour un Destroyer Antiaérien de première ligne, vues les capacités phénoménales des missiles antinavire développés dernièrement en russie et en inde comme le Yakhont et le Brahmos cette menace est devenu réells. Ce sont des monstre comparés aux MM40 et Harpoon, surtout quand ils évolueront en version Hypersonique much 5.
il y aura des surprises en cours de développement en europe

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7651
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Jeu 3 Déc 2009 - 23:29

Je pense que la différence doit se faire au niveau de la conduite de tire le système de BAE n'a pas l'air aussi efficace que ces homologues français ou britanique...

Je ne crois pas que les français est été plus laxiste sur l'efficacité de leur système Rolling Eyes

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Jeu 3 Déc 2009 - 23:45

Viper a écrit:
Je pense que la différence doit se faire au niveau de la conduite de tire le système de BAE n'a pas l'air aussi efficace que ces homologues français ou britanique...
Je ne crois pas que les français est été plus laxiste sur l'efficacité de leur système

Pour les français je peux rien dire moi tant que je n'ai pas vus encor des essais sur ce genre de tirs, mais le systéme de BAE a connu ces échecs juste pour une seule raisons qu'on connait tous les fils des notions navale français ... c'est parcqu'il es anglais

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Lun 7 Déc 2009 - 16:26

Citation :
Le destroyer HMS Dauntless livré à la Royal Navy


Le HMS Dauntless
crédits : ROYAL NAVY

07/12/2009

Second des six destroyers lance-missiles du type 45, le HMS Dauntless a été livré le 3 décembre à la marine britannique. Il rejoint la tête de série, le HMS Daring, qui est arrivé à Portsmouth en janvier dernier. Construits par BAE Systems, ces bâtiments, spécialisés dans la défense aérienne, mesurent 152.4 mètres de long pour un déplacement de 7450 tonnes en charge. Leur système d'armes principal, dont la mise au point se poursuit, est le Sea Viper, variante anglaise du PAAMS installés sur les frégates franco-italiennes du type Horizon. Il est articulé autour de 32 missiles Aster 30 et 16 missiles Aster 15. Le reste de l'armement comprend 8 missiles antinavire Harpoon, une tourelle de 114mm, 2 canons de 30mm, deux systèmes multitubes Phalanx et 4 tubes lance-torpilles de 324mm (torpilles Sting Ray). Dotés d'un hangar pour un hélicoptère Merlin, les T45 sont armés par un équipage de 190 marins. « Les six Type 45 seront les plus grands et les plus puissants destroyers jamais opérés par la Royal Navy. Avec le second de la classe désormais entre les mains du ministère de la Défense, nous prenons de l'avance pour livrer à la marine une capacité de défense aérienne inégalée. Le Dauntless a réalisé des essais en mer durant lesquels il a vraiment impressionné l'équipage. Le navire va maintenant s'engager dans le processus final des essais, avant sa livraison à la marine, à l'été 2010 », a expliqué Quentin Davies, secrétaire d'Etat britannique à l'Armement, lors de la cérémonie de livraison à Portsmouth jeudi dernier.
Meretmarine.com

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Lun 7 Déc 2009 - 19:48

ils ont un retard les rédacteurs du M&M

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Britannique/British Armed Forces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 39Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 22 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» Armée Britannique
» L'armée de l'air contrainte de quitter (temporairement?) Manas, au Kirghizstan
» Armée de terre Japonaise
» Armée de terre , 102.000 hommes d’ici 2015
» SAS britannique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: