Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Britannique/British Armed Forces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 1:22

j´espere que tu comprend l´anglais au moins..

Citation :
Britain, France and Morocco gaining influence in Strait, says report


Britain, France and Morocco are gaining greater influence of the area of the Strait of Gibraltar, at Spain's expense, and this is happening with the backing of the United States, it is claimed in Spain.
The Spanish Government has decided to restructure Spain's artillery operations in the Strait area, with the removal of fixed artillery positions and their replacement by mobile units. The move appears to be to cut down military expenditure, reducing military personnel as the mobile units will require fewer personnel to operate. Barracks at Tarifa will be closed down.
It is said all this is causing disquiet in the Spanish military, which is being augmented by reports that suggest that Britain is to instal modern missiles at Gibraltar, says the Madrid daily ABC.
The plan has the support of NATO which has always considered Gibraltar as a key point for its Mediterranean defence strategy.
The report asks questions about the diminishing Spanish influence in the Strait, such as if it is linked to the difficult relations Spanish prime minister Zapatero had with President Bush.
Sources consulted by the paper indicate that something is brewing, pointing at the Americans having decided that the control of the southern coast of the Strait should be in the hands of the Moroccans and the northern control should be retained by Britain from Gibraltar.
The paper suggests that Morocco, with the support of France, may be playing a fundamental role, taking advantage of the state of relations of Spain with the USA.
The permanence of Robert Gates as secretary for defence in the Obama government could favour Rabat's interest in positioning itself 'as the friendly power in the Strait.'
There are three vital points: Tangier, Tanger-Med port and the Ksar-Kebir naval base - all opposite Gibraltar, plus the Alhucemas base which is being modernised and the port of Nador to displace Melilla.
There are also suggestions that the American African command could be installed in Morocco rather than in Rota.
French president Sarkozy is seen as playing a fundamental part in extending the influence of Morocco over territory that was once Spanish Morocco, military sources said.
In exchange for French support, the Moroccans could view the French in a favourable position to gain contracts, and the selling to Rabat of helicopters and frigates.


http://www.panorama.gi/localnews/headlines.php?action=view_article&article=4194&offset=0
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal19
Caporal
Caporal


messages : 100
Inscrit le : 26/03/2009
Localisation : France
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 1:27

Yakuza a écrit:
j´espere que tu comprend l´anglais au moins..

Citation :
Britain, France and Morocco gaining influence in Strait, says report


Britain, France and Morocco are gaining greater influence of the area of the Strait of Gibraltar, at Spain's expense, and this is happening with the backing of the United States, it is claimed in Spain.
The Spanish Government has decided to restructure Spain's artillery operations in the Strait area, with the removal of fixed artillery positions and their replacement by mobile units. The move appears to be to cut down military expenditure, reducing military personnel as the mobile units will require fewer personnel to operate. Barracks at Tarifa will be closed down.
It is said all this is causing disquiet in the Spanish military, which is being augmented by reports that suggest that Britain is to instal modern missiles at Gibraltar, says the Madrid daily ABC.
The plan has the support of NATO which has always considered Gibraltar as a key point for its Mediterranean defence strategy.
The report asks questions about the diminishing Spanish influence in the Strait, such as if it is linked to the difficult relations Spanish prime minister Zapatero had with President Bush.
Sources consulted by the paper indicate that something is brewing, pointing at the Americans having decided that the control of the southern coast of the Strait should be in the hands of the Moroccans and the northern control should be retained by Britain from Gibraltar.
The paper suggests that Morocco, with the support of France, may be playing a fundamental role, taking advantage of the state of relations of Spain with the USA.
The permanence of Robert Gates as secretary for defence in the Obama government could favour Rabat's interest in positioning itself 'as the friendly power in the Strait.'
There are three vital points: Tangier, Tanger-Med port and the Ksar-Kebir naval base - all opposite Gibraltar, plus the Alhucemas base which is being modernised and the port of Nador to displace Melilla.
There are also suggestions that the American African command could be installed in Morocco rather than in Rota.
French president Sarkozy is seen as playing a fundamental part in extending the influence of Morocco over territory that was once Spanish Morocco, military sources said.
In exchange for French support, the Moroccans could view the French in a favourable position to gain contracts, and the selling to Rabat of helicopters and frigates.


[url=http://www.panorama.gi/localnews/headlines.php?action=view_article&article=4194&offset=0
http://www.panorama.gi/localnews/headlines.php?action=view_article&article=4194&offset=0[/quote[/url]]
Mais ca change pas le probleme, tu me sors un article en Anglais qui se base sur Un torchon publiee par ABC, la source reprend la source de base qui est ABC , ce n est plus a prouver que ABC raconte n importe quoi pour nuire a zapatero...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 1:29

tu as raison
Revenir en haut Aller en bas
Leo Africanus
General de división (FFAA)
General de división (FFAA)


messages : 1891
Inscrit le : 24/02/2008
Localisation : Haiti
Nationalité : Guinea
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 1:35

Maintenant en parle le meme language. La science de la geostrategie c'est de predire des possible "futuribles".

Les Etats Unies d'Amerique sont une puissance qui controle le detroit de Gibraltar, tant avec les bases militaires situe'es a sud de l'Espagne ainsi que les bases d'ecoute sur la rive sud, en plus de la 6eme flotte.

La GB est une puissance qui aussi controle le detroit car la Perfide Albion (pays de mes amours) grace au Rocher et la base des sous marins qui est la bas.

L'Espagne par sa position geographique au nord et Ceuta au sur la rive sud, mais quand meme c'est pas suffisant pour se revendiquer comme la puissance du Detroit, titre qui detien les Britons.

Le Maroc n'a jouer aucun role dans le Detroit depuis 5 siecles. L'occupation par l'Espagne et le Portugal des enclaves sur les cotes medirreneens et ataltiques du Maroc avait comme finalite' de l'annuler dans la mer et permettre a ses pays d'avoir le monopole commerciale de l'epoque. Si tu analyse le fait de pourquoi le Maroc et apres le Dey d'Alger ont ete des premiers a reconnaitre l'independance des USA tu troveras beaucoup de reponses.

En ce qui concerne l'Algerie, tu devait analyser ses futurs achats pour sa Marine, et tu trouveras etranges ce type d'achats si tu ne pense a avoir certain poids dans le controle du Detroit pour lutter contre le terrorisme fesant part des missions NATO ou autres.

Qu'est ce que tu pense Hannibal?
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal19
Caporal
Caporal


messages : 100
Inscrit le : 26/03/2009
Localisation : France
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 1:37

Yakuza a écrit:
tu as raison
Pourtant j aimerai que ce qu affirme ABC soit vrai... mais a mon humble avis ce n est pas possible un tel revirement dans le detroit, pk l espagne se tirerait une balle dans le pied???
Revenir en haut Aller en bas
Leo Africanus
General de división (FFAA)
General de división (FFAA)


messages : 1891
Inscrit le : 24/02/2008
Localisation : Haiti
Nationalité : Guinea
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 1:45

En ce qui concerne l'article de l'ABC je l'ai deja dit c'est pour faire mal au gouvernement mais la base de l'article est 100% vrai. Le Maroc revendique sa presence sur le Detroit et l'Espagne perdrait part du gateaux, mais on peut rien faire car le Maroc ne fait que se positioner sur ce qui l'appartient pour ce la maintenant en regard ce qui ce passe sur le Rocher qui a ete toujours le balcon natural de l'Espagne sur l'oceon et la mer med.


Dernière édition par Leo Africanus le Mer 27 Mai 2009 - 1:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal19
Caporal
Caporal


messages : 100
Inscrit le : 26/03/2009
Localisation : France
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 1:45

Leo Africanus a écrit:
Maintenant en parle le meme language. La science de la geostrategie c'est de predire des possible "futuribles".

Les Etats Unies d'Amerique sont une puissance qui controle le detroit de Gibraltar, tant avec les bases militaires situe'es a sud de l'Espagne ainsi que les bases d'ecoute sur la rive sud, en plus de la 6eme flotte.

La GB est une puissance qui aussi controle le detroit car la Perfide Albion (pays de mes amours) grace au Rocher et la base des sous marins qui est la bas.

L'Espagne par sa position geographique au nord et Ceuta au sur la rive sud, mais quand meme c'est pas suffisant pour se revendiquer comme la puissance du Detroit, titre qui detien les Britons.

Le Maroc n'a jouer aucun role dans le Detroit depuis 5 siecles. L'occupation par l'Espagne et le Portugal des enclaves sur les cotes medirreneens et ataltiques du Maroc avait comme finalite' de l'annuler dans la mer et permettre a ses pays d'avoir le monopole commerciale de l'epoque. Si tu analyse le fait de pourquoi le Maroc et apres le Dey d'Alger ont ete des premiers a reconnaitre l'independance des USA tu troveras beaucoup de reponses.

En ce qui concerne l'Algerie, tu devait analyser ses futurs achats pour sa Marine, et tu trouveras etranges ce type d'achats si tu ne pense a avoir certain poids dans le controle du Detroit pour lutter contre le terrorisme fesant part des missions NATO ou autres.

Qu'est ce que tu pense Hannibal?
Je penses que tu tes propos sont justes, seulement ne penses tu pas que L algerie est trop loin geographiquement du detroit pour pouvoir avoir un hypothetique poids??
De plus ils peuvent acheter autant d armes qu ils veulent pour leur marine, ils seront toujours derriere L Espagne et UK qui produisent leur propres navires...

Le detroit est controler par L espagne et UK point final, ni le Maroc, ni L algerie peuvent esperer controler qqch car malheureusement trop faible...
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal19
Caporal
Caporal


messages : 100
Inscrit le : 26/03/2009
Localisation : France
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 1:48

Leo Africanus a écrit:
En ce qui concerne l'article de l'ABC je l'ai deja dit c'est pour faire mal au gouvernement mais la base de l'article est 100% vrai. Le Maroc revendique sa presence sur le Detroit et l'Espagne perdrait part du gateaux, mais on peut rien faire car le Maroc ne fait que se positioner sur ce qui l'appartient pour ce la maintenant en regard ce qui ce passe sur le Rocher qui a ete toujours le balcon natural de l'Espagne sur l'oceon et la mer med.
revendiquer c est une chose, avoir les moyens de ces ambitions c est autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Leo Africanus
General de división (FFAA)
General de división (FFAA)


messages : 1891
Inscrit le : 24/02/2008
Localisation : Haiti
Nationalité : Guinea
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 1:51

Je repete le "roi du mambo" sur le Detroit c'est les USA. Le reste c'est un gateaux dont le Maroc veut sa part. Personellement je crois qu'il est entrain de l'acheve'. En veras le resultat dans quelques anne'es.
Revenir en haut Aller en bas
Seguleh I
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1283
Inscrit le : 22/07/2008
Localisation : tatooine
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 1:53

Bon vu que tout le monde donne son opinion Very Happy , voila la mienne:

Sur le plan militaire, l'Espagne est en train de monter une marine de surface digne de ce nom et sera aussi bien equipée que certaines grande puissance mais; la s'arrete la comparaison avec le Royaume-uni qui joue dans une autre categorie car de tradition (ininterrompue) maritime, donc experimentée (a tout type de conflits, dont ceux a haute intensité) Prenez l'exemple des Tomahawk (environ 80 (je crois) pour les SSK espagnols), jetez un cout d'oeil pour les Brits..( La marine anglaise a titre d'exemple est apte a entrer en conflit avec ...la Chine)

Pour ce qui est de la situation du detroit, je suis tout a fait d'accord avec Leo, c'est un sacré foutoir, et croyez moi quand je dis qu'on est bien loti au Maroc. Je me rappelle qu'une fois en guise de reponse a "une fausse manoeuvre" d'une corvette Espagnole, des commandos marines avec debarqués avec tout le materiel du commando marine (c'est du lourd....)(filmes par des touristes) dans des RIHB sur la Costa del sol... Protestation du gouvernement espagnol... Explication du Gouvernement Britanique :Erreur de navigation Shocked , message recu a Madrid, la situation se calme pour un moment mais recommence un plus tard.... Ce qui prouve que ca reste un test de resolution pour certain, et un jeu pour d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal19
Caporal
Caporal


messages : 100
Inscrit le : 26/03/2009
Localisation : France
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 1:54

Leo Africanus a écrit:
Je repete le "roi du mambo" sur le Detroit c'est les USA. Le reste c'est un gateaux dont le Maroc veut sa part. Personellement je crois qu'il est entrain de l'acheve'. En veras le resultat dans quelques anne'es.
LES USA sont le roi du mambo ds le monde entier:lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Leo Africanus
General de división (FFAA)
General de división (FFAA)


messages : 1891
Inscrit le : 24/02/2008
Localisation : Haiti
Nationalité : Guinea
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 1:55

Cher Hannibal il y a jamais un "point final", comme tu peut voir je continu a poste'.
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 3:17

Hannibal19 a écrit:
EXcuse moi mais tu dis n importe quoi... Les Americains blancs (la majorite) sont des descendants des Anglais, irlandais, ecossais et Gallois a plus de 80 pour cent , les reste sont descendants des Italiens et des Allemands aussi( les miller et compagnie)
La moitie parlait Allemand c est aussi faux que de dire que la moitiee des marocains parlent Russe... Quand au referendum departageant L anglais et l Allemand c est une invention...
dont tes propos sont faux.
Citation :
Aux États-Unis il ya deux mythes ou des légendes urbaines, se rapportant à la langue allemande. Le premier d'entre eux estime que l'allemand est presque devenu la langue officielle des États-Unis, les perdants de l'anglais par un seul vote au Congrès, à un moment donné au début de l'histoire de cette nation. La deuxième légende est plus récente et prétend que le président John F. Kennedy s'est déclaré fier d'être un beignet devant des milliers de Berlinois en Juin 1963. Le premier mythe a été Debunked pour un certain temps, notamment par JR Karl Arndt, dans un article de 1976, et de Dennis Baron 1990 dans son livre sur la politique linguistique dans les États-Unis. Le «Ich-bin-ein-Berliner" mythe a été dissipé par Jürgen Eichhoff, directeur fondateur de l'Institut Max Kade, 1993 dans un article.

En ce qui concerne la première légende, qui est également très répandue en Allemagne, il est important de noter que les États-Unis n'a jamais eu une langue nationale officielle, même si des appels ont été lancés pour désigner un moyen de la législation ou d'un amendement constitutionnel qui remonte à la dix-huitième siècle. Cette année-là, la Chambre des représentants américaine a reçu une pétition d'un groupe de langue allemande en Virginie, en demandant que les lois fédérales sont publiées en allemand et en anglais. Même si un comité de la Chambre a souscrit à cette pétition, quand il est venu à une discussion sur le plancher de la Chambre au début de l'année 1795, un soutien a été apparemment faible. Le 13 Janvier de cette année, après un débat, un vote a été demandé d'ajourner et de reporter l'examen de la recommandation du comité. Ce vote était de quarante-deux à quarante et un contre l'ajournement. Bien que le vote n'était pas sur le fond de la question elle-même, apparemment, il ne reflète que tiède soutien à la traduction des lois en allemand. Quelque temps plus tard, la pétition a été officiellement rejetée, mais exactement ce que le décompte final est n'est pas connue.
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://csumc.wisc.edu/AmericanLanguages/german/germ_us.htm&prev=/translate_s%3Fhl%3Dfr%26q%3Ddialectes%2Bgermanophones%2B%25C3%25A9tats-unis%26tq%3DGerman%2Bdialects%2Bunited%2Bstates%26sl%3Dfr%26tl%3Den

De la part de celui qui dit n'importe quoi, qui invente et dont les propos sont faux
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 3:25

Un autre texte sur l'importance des dialectes germanophones aux Etats-Unis à ses débuts
Citation :

En 1753, Benjamin Franklin (qui parlait l'anglais, le français, l'allemand, l'espagnol et l'italien, et un peu de gallois et de latin), soulignait encore la propension des germanophones à continuer à parler et à écrire l'allemand, ce qui les rendait imperméables à l'anglicisation. Afin de mieux intégrer cette population immigrante, il suggéra de disperser ses membres sur l'ensemble du territoire et de tout faire pour les «anglifier» (angliciser). Benjamin Franklin écrivit aussi ce passage bien connu (1753):


Pourquoi devrions-nous laisser les rustres palatins déferler sur nos colonies et, en s'y concentrant, y établir leurs langues et leurs coutumes au détriment des nôtres? Pourquoi la Pennsylvanie, fondée par les Anglais, devrait-elle se changer en colonie d'étrangers, lesquels seront bientôt assez nombreux pour nous germaniser au lieu d'être par nous anglifiés, sans jamais être plus en mesure d'adopter notre langue et nos coutumes qu'ils ne sauraient acquérir la couleur de notre peau?

Désolé de poursuivre sur ce HS, mais je ne pouvais quand même pas me taire en me faisant traiter d'affabulateur
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal19
Caporal
Caporal


messages : 100
Inscrit le : 26/03/2009
Localisation : France
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 11:16

Samyadams a écrit:
Un autre texte sur l'importance des dialectes germanophones aux Etats-Unis à ses débuts
Citation :

En 1753, Benjamin Franklin (qui parlait l'anglais, le français, l'allemand, l'espagnol et l'italien, et un peu de gallois et de latin), soulignait encore la propension des germanophones à continuer à parler et à écrire l'allemand, ce qui les rendait imperméables à l'anglicisation. Afin de mieux intégrer cette population immigrante, il suggéra de disperser ses membres sur l'ensemble du territoire et de tout faire pour les «anglifier» (angliciser). Benjamin Franklin écrivit aussi ce passage bien connu (1753):


Pourquoi devrions-nous laisser les rustres palatins déferler sur nos colonies et, en s'y concentrant, y établir leurs langues et leurs coutumes au détriment des nôtres? Pourquoi la Pennsylvanie, fondée par les Anglais, devrait-elle se changer en colonie d'étrangers, lesquels seront bientôt assez nombreux pour nous germaniser au lieu d'être par nous anglifiés, sans jamais être plus en mesure d'adopter notre langue et nos coutumes qu'ils ne sauraient acquérir la couleur de notre peau?



Désolé de poursuivre sur ce HS, mais je ne pouvais quand même pas me taire en me faisant traiter d'affabulateur
Je n ai jamais pretendu que des dialectes germanophone existait pas aux USA... Cest certain points de ton propos qui sont faux, je vais pas dire qu ils sont vrai alors qu ils sont faux... DE plus il faut pas se baser sur des mythes et des legendes...

Tu as dis que la moitie des USA parlait allemand ce qui est faux desole... De plus tu dis qu il y a eu referendum pour departager l anglais de l allemand ce qu est faux car le peuple vote dans le cadre d un referendum...Enfin tu dis que les Americain ne sont ne sont pas descendants des britanniques alors que 60 a 70 pour cent des Americains sont descendants Britanniques... Bien sur que L Allemand etait present j ai jamais dit le contraire dans mes posts, seulement les colons etaient majoritairement Britannique... mais il y a aussi une importante proportion d Americains d origine Allemande( Spielberg par exemple)
Fin du HS pour ma part.


Dernière édition par Hannibal19 le Mer 27 Mai 2009 - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
TooNs
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 981
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : Lebhira, Medina de Rabat
Nationalité : maroc-espagne

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 13:50

Dis-moi... t'es dans laquelle des Sc.Po.?
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13076
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 14:01

On revient à l'armée britannique svp messieur.
Hanibal la prochaine fois que tu répond, arrête de faire le juge en disant sa c'est faux et sa c'est juste, si tu as un point de vu défend le comme sammy avec des document, des articles etc... Car si tout le monde fait comme toi les débat tomberont à un niveau très ba....
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4546
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 15:31

pour ma part il n'yaura jamais de conflits entre ces 2 pays..

et je ne vois pas l'espagne attaquer gibraltar du jour au lendemain mais qu c'est...

pour hannibal-19 ne sous estime pas l'armada (a elle seul elle est superieur au marines du Maghreb entier...)

deja que la royal navy a eu du fil a retordre par les argentins mais la l'espagne n'est pas l'argentine.

donc si conflit il y'a la GB en payera aussi bcp de consequences.

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal19
Caporal
Caporal


messages : 100
Inscrit le : 26/03/2009
Localisation : France
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mer 27 Mai 2009 - 17:54

Northrop a écrit:
pour ma part il n'yaura jamais de conflits entre ces 2 pays..

et je ne vois pas l'espagne attaquer gibraltar du jour au lendemain mais qu c'est...

pour hannibal-19 ne sous estime pas l'armada (a elle seul elle est superieur au marines du Maghreb entier...)

deja que la royal navy a eu du fil a retordre par les argentins mais la l'espagne n'est pas l'argentine.

donc si conflit il y'a la GB en payera aussi bcp de consequences.
L Armada ne pourra rien contre des sous marins a propulsion nucleaire...
La navy chez Wikipedia=
L'ordre de bataille serait de :

  • 3 porte-aéronefs classe Invincible (remplacés par 2 porte-avions classe Queen Elizabeth d'ici 2015[3])
  • 8 sous-marins nucléaires d'attaque (à terme tous de classe Astute)
  • 4 sous-marins lanceurs d'engins classe Vanguard
  • 6 destroyers de lutte anti-aérienne Type 45 classe Daring (pour remplacer les destroyers Type 42)
  • 13 frégates Type 23
  • 4 frégates Type 22 Batch 3

Une future génération de bâtiments de surface pour remplacer les frégates Type 22 et 23 doit être construite (anciennement programme FSC, maintenant annulé)

  • 1 LPH (HMS Ocean), à terme remplacé par un ou deux 'bâtiments d'assaut amphibie porte-hélicoptère (LHD)
  • 2 LPD classe Albion
  • 4/5 LPD classe Bay
  • 16 bâtiments de lutte contre les mines (classes Sandown et Hunt)
  • 6 patrouilleurs de haute mer
  • 6 bâtiments océano/hydrographiques
  • Au moins une douzaine de bâtiments majeurs de soutien logistique (programme MARS, en remplacement des bâtiments actuels de type navires de soutien au combat, pétroliers ravitailleurs, navires de réparation, soutien médical, etc.)


  • 40 ou 50 avions de combat F-35
  • 44 hélicoptères Merlin et Lynx

La marine la plus puissante d Europe , de toute facon UK a l armee la plus puissante d Europe, elle est peut etre la seule a pouvoir projeter ses forces loin de ses bases avec les francais aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Ven 5 Juin 2009 - 2:21

HARRIER With SNIPER POD

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Ven 5 Juin 2009 - 2:53

Belles tofs, belle bête I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Mar 16 Juin 2009 - 23:31

Revenir en haut Aller en bas
Leo Africanus
General de división (FFAA)
General de división (FFAA)


messages : 1891
Inscrit le : 24/02/2008
Localisation : Haiti
Nationalité : Guinea
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Jeu 18 Juin 2009 - 19:07

Citation :
PARIS AIR SHOW: Contract for arming of Lynx Wildcat with Thales weapon due by year end

By [url=mailto://]Niall O’Keeffe[/url]

Thales (Hall 2, B165) is continuing the assessment phase of its efforts to integrate its lightweight multi-role missile (LMMS) with the AgustaWestland AW159 Lynx Wildcat utility helicopter, and expects to sign an agreement covering the next stage later this year.

The British armed forces' first Lynx Wildcat is due to make its debut flighton 13 November. Formerly referred to as the Future Lynx, the new aircraft will be delivered to the British Army and Royal Navy between March 2012 and 2016 under a combined production deal for 34 and 28 helicopters each.

The LMMS is compatible with Thales' very short-range air defence missileStarstreak, in use by UK forces since 1997. Steve Hill, vice-president and managing director of Thales UK's air systems division, estimates the LMMS' price at approximately 60% of that of the Starstreak. As such, it is intended as a "low-cost" missile, attractive to budget-constrained forces.

A "generic weapon" based on off-the-shelf technology, the LMMS is suitable for "most targets" but not main battle tanks or fast-moving jets, according to Hill, who notes that the Starstreak is capable of hitting more agile targets. The LMMS is deployable from unmanned air vehicles as well as helicopters. It arms BAE Systems' Fury, an armed reconnaissance and close air support UAV unveiled at last year's Farnborough air show.

The laser beam-riding weapon will incorporate a two-stage rocket motor; a 3kg (6.6lb) blast fragmentation, shaped charge warhead; and a laser proximity sensor.

The weapon is in the second phase of a four-phase development process. Phase two focuses on development of the optical fuse and redesign of the rocket motor and warhead. Development of a semi-active laser seeker will follow in the third phase, and development of novel seekers in the fourth. While phase one was entirely funded by Thales, the company has received support from the UK government during phase two, says Hill.

The first production unit of the LMMS will be delivered to the UK "at the back end of 2011". Hill says Thales is in discussions with other countries, including some outside Europe, as it looks to win export orders for the weapon.
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Dim 21 Juin 2009 - 2:19

Les trois corps de l'armée britannique se battent entr eux comme des chiffonniers Laughing
Citation :
La Royal Navy lutte pour sa survie (1ére partie)


Publié le 20 juin 2009.
La rivalité entre les 3 branches de l’armée britannique — armée de terre, Royal Air Force, Royal Navy — est devenue une véritable guerre ouverte : généraux, maréchaux de l’air et amiraux se battent pour préserver leurs budgets. Et c’est la Royal Navy qui est la plus vulnérable.

C’est une formidable démonstration de puissance navale qui accueillait la semaine dernière le visiteur à Portsmouth. Il y avait le porte-avions Invincible, vétéran des la guerre des Malouines, les destroyers Exeter, Nottingham et Southampton et les patrouilleurs Leeds Castle et Dumbarton Castle. 4 navires de ravitaillement de la Royal Fleet Auxiliary étaient aussi là — Fort Austin, Oakleaf, Brambleleaf et Grey Rover. Ensemble, ils auraient formé une flottille formidable, capable de projeter l’influence britannique dans les endroits les plus éloignés. Mais cette task force ne naviguera jamais.
Tous ces navires sont sous cocon ou en attente d’être démantelés. L’Invincible est le navire-amiral d’une flotte fantôme, constituée au fil des années puisque la Royal Navy, qui régnait autrefois sur les mers, s’affaiblit inexorablement. L’endettement public atteint des niveaux critiques et les appels pour des réductions budgétaires se font de plus en plus forts au sein du Gouvernement britannique. La défense, moins sensible en terme électoral que la santé, l’éducation ou la sécurité sociale, est déjà dans la ligne de mire du ministère des finances. Gordon Brown a montré peu d’attention pour l’armée — c’est lui qui, alors qu’il était à la fois ministre de la défense et chargé de l’Écosse a relégué la supervision des forces armées au statut de travail à temps partiel.
Peu appréciés par leurs maîtres civils, les chefs des armées ont été surpris à se battre entre eux. Les rivalités inter-armées, qui sévissaient depuis toujours en toute discrétion, sont apparues au grand jour alors que les généraux, les maréchaux de l’air et les amiraux cherchent à préserver leur part d’un gâteau budgétaire de plus en plus petit. Les 3 dirigeants des armées, le général Sir Richard Dannatt, chef de l’état-major général, le maréchal de l’air Sir Glenn Torpy, chef d’état-major de l’Air Force, et l’amiral Sir Jonathon Band, Premier Lord de l’Amirauté, prennent leur retraite le mois prochain. N’ayant rien à prendre, on ne prend plus de gants au ministère britannique de la défense. Un officier de la Royal Navy impliqué dans la planification, explique : "C’est un état effroyable de lutte intestine qui doit s’arrêter parce, sinon, cela va permettre au Trésor de prendre des mesures et de faire plus de dégâts qu’al-Qa’eda."
Le budget de la défense, 38 milliards £ (44,7 milliards €) l’an dernier, 2,2 % du PIB, est sous une pression sévère. Il ne sera pas réduit en valeur absolue mais le rythme de son augmentation sera réduit — il sera donc dépensé 10% de moins que prévu au cours des 5 prochaines années. Cela peut ne pas sembler trop grave, jusqu’à ce qu’on aborde l’“inflation de défense”.
Lorsqu’un navire, un avion ou un missile entre en service, il coute invariablement plus cher, généralement beaucoup plus, que le matériel qu’il remplace. Un complexité plus grande est un facteur important mais de mauvaises décisions d’achat et la mauvaise gestion des projets jouent souvent une part. Même lorsque l’inflation générale est faible, le budget de la défense doit augmenter pour suivre le rythme de l’inflation de défense. Une réduction du rythme d’augmentation du budget de la défense, exacerbée par le cout de la guerre en Afghanistan, signifie l’élimination de programmes chéris. "Le budget de la défense est monstrueusement sous-financé, ce qui conduit à de fortes tensions entre les services," explique Lord Boyce, ancien Premier Lord de l’Amirauté et chef de l’état-major de la défense.
La Royal Navy, soi-disant l’armée majeure, est la plus vulnérable. Malgré des années de coupures, elle est attaquée par l’Armée et la Royal Air Force. Leurs cibles sont les 2 nouveaux porte-avions, Queen Elizabeth et Prince of Wales, qui doivent être les pièces maitresses des opérations navales des 50 prochaines années. Plus gros bâtiments jamais commandés par la Navy, ils pourront accueillir jusqu’à 36 avions F35 Joint Strike Fighter, et doivent entrer en service en 2014 et 2016. Cout : environ 4 milliards £ (4,7 milliards €) pour les navires et le double pour les F35. La Navy a vendu la majeure partie de ses bijoux de famille pour financer les porte-avions, acceptant des coupures brutales dans les sous-marins nucléaires, les destroyers et les frégates.
L’armée de terre est en pointe pour les attaques contre les porte-avions : elle estime qu’il s’agit d’un gaspillage d’argent. Le mois dernier, le général Dannatt les a qualifié de "reliques de la Guerre Froide", inadaptés à la guerre moderne. Tirant aussi sur le Typhoon, le nouveau chasseur de la RAF, il a déclaré devant les parlementaires : "Je ne peux que conclure que la plupart des investissements prévus dans la défense ont un rapport très douteux avec les défis auxquels nous faisons face aujourd’hui et dans le futur."
Il a estimé qu’il n’était pas normal que seulement 10% du budget d’équipement pour la période 2003-2018 soit destiné aux systèmes terrestres, comme les véhicules blindés, alors que l’armée de terre assure la majeure partie des combats. Les généraux veulent que les autres services reviennent dans la réalité et arrêtent de gaspiller des milliards pour des symboles hi-tech de leur virilité. Ils aimeraient que la RAF dépense moins pour les chasseur et plus pour les avions de transport et les hélicoptères dont ils ont besoin pour envoyer et ramener les troupes sur le champ de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   Dim 21 Juin 2009 - 2:22

Citation :
La Royal Navy lutte pour sa survie (2éme partie)


Mais la menace la dangereuse pour la Navy vient de la RAF. Depuis sa formation en 1918, la plus récente des 3 armées a cherché à avoir un monopole sur la puissance aérienne. Pendant un temps entre les 2 guerres mondiales, elle a contrôlé l’aéronavale, et en 1966, elle a réussi à couler le projet CVA-01, un porte-avions proposé par la Navy. Le résultat de cette victoire bureaucratique de la RAF a été la quasi-défaire de la Grande-Bretagne face à l’Argentine en 1982 lorsque la Navy s’est retrouvée seule face à toute une armée de l’air avec seulement 2 porte-avions sous-dimensionnés et une poignée de chasseurs.
Les maréchaux de l’air ont à nouveau essayer d’étrangler l’aéronavale cette année, en proposant d’éliminer par mesure d’économie la flotte commune RAF-Navy de chasseurs Harrier. Cela aurait privé la Navy de l’expérience des chasseurs juste au moment où elle se prépare à mettre en service les nouveaux porte-avions. La RAF a perdu la bataille des Harrier et ils vont rester en service, mais Torpy, le chef d’état-major de la RAF qui a vu sa flotte de Typhoon réduite de 232 à 123 et la flotte de nouveaux Nimrod [1] réduite de 22 à 9, n’abandonne pas. La semaine dernière, il a déclaré au Sunday Telegraph que la rationalisation des Forces Armées conduirait inévitablement au contrôle par la RAF de tous les chasseurs britanniques.
"Nous devons tuer quelques vaches sacrées pour devenir plus efficaces," a-t-il déclaré — les vaches sacrées étant l’aéronavale, victorieux lors de la guerre des Malouines.
Attaquée sur 2 fronts, la Navy doit se justifier en temps qu’investissement national à long-terme — pas facile quand la politique de défense est en fait contrôlée par le Trésor, qui insiste sur une gestion annuelle des budgets. En riposte aux déclarations de ses collègues chefs d’état-major, l’amiral Band les a accusé ce mois-ci de "aveuglement maritime" parce qu’ils ne comprennent pas l’importance des opérations navales. Militant pour les nouveaux porte-avions, il a déclaré que, sans eux, la Grande-Bretagne retomberait au niveau d’une puissance navale de second ordre.
"Nous aurons toujours besoin de clubs couteux mais à haute capacité dans notre sac de golf, à moins que notre ambition soit seulement de jouer petit bras," a-t-il déclaré.
Mais il a un problème : tellement de ce que fait la Navy est invisible. Que ce soit les patrouilles anti-drogues en mer des Caraïbes, les patrouilles anti-pirates au large de la Somalie, le déminage dans le golfe Persique ou le recueil de renseignement par des sous-marins nucléaires d’attaque, les opérations navales font rarement l’actualité. Les Royal Marines, l’infanterie de la Navy, se sont distingués en Afghanistan mais, lorsqu’un téléspectateur voit un Marine, il ou elle pensera probablement qu’il s’agit d’un soldat de l’armée de terre. La contribution des pilotes de Harrier et d’hélicoptères de l’aéronavale est rarement soulignée. Si ça vole, alors c’est la RAF.
Et lorsque la Navy a fait les gros titres en mars 2007, c’était dans des circonstances très humiliantes. 15 marins et Marines de la frégate Cornwall avaient été capturés par les Iraniens alors qu’ils inspectaient des navires dans le golfe Persique. Les images des détenus souriant sur la route de la captivité ont été effacées par la décision inexplicable d’autoriser plusieurs à vendre leur récit aux journaux. Ce n’était pas très "Nelson".
Mais ce n’est pas seulement un problème de relations publiques. Pourquoi la Grande-Bretagne, qui a abandonné il y a un demi-siècle son empire mondial, a-t-elle besoin d’une marine de haute-mer ? Pourquoi pas une marine littorale, une force de défense côtière ? La réponse repose sur certains chiffres.
Le Royaume-Uni demeure un archipel très peuplé de 61 millions d’habitants dont la survie repose sur le trafic maritime. 92% du commerce britannique passe par la mer, contre moins d’un % par voie aérienne. Le trafic pétrolier — pétrole, produits chimiques et gaz liquéfié — représente près de 40% de tous les mouvements maritimes. Le gaz liquéfié représente l’avenir des besoins en énergie, les importations devraient augmenter de moitié d’ici 3 ans. La flotte marchande britannique n’es peut-être plus le colosse qu’elle fut, mais elle représente encore 20 millions de tonnes. Les matériaux de base et les produits finis dont dépend la Grande-Bretagne doivent utiliser 9 points de passage qui peuvent être facilement bloqués, et le pays est toujours engagé par un réseau de traités et d’arrangements informels exigeant une présence navale. Il y a aussi la dissuasion nucléaire, responsabilité de la Navy depuis 40 ans...
"Toutes les véritables grandes puissances sont des puissances maritimes," explique Lee Willett, analyste au Royal United Services Institute. "Les marines vous permettent d’opérer où et quand vous le voulez, au-delà de l’horizon ou de façon visible pour aider à prévenir les conflits."
Pourtant, la Royal Navy continue de se faner. Il y avait 413 bâtiments de guerre et navires auxiliaires en 1964 et 224 en 1982. Le chiffre d’aujourd’hui est 101, en comptant les 16 patrouilleurs utiliser pour entrainer les cadets des universités. Il y a seulement 22 navires d’escorte opérationnels, alors que le minimum fixé par la revue stratégique de 1997 est de 32, et seulement 7 (bientôt 6) SNA. Le nombre de chasseurs de mines a été réduit malgré le risque d’une attaque terroriste avec des mines dans l’un des 600 ports britanniques ou d’une campagne iranienne de minage du Golfe.
Le besoin d’une défense aérienne adéquate de la flotte, apprise avec douleur dans l’Atlantique Sud, a été oubliée. L’aéronavale a dû retirer ses Sea Harriers pour économiser de l’argent, et les Harriers qui décollent des 2 petits porte-avions restants, l’Illustrious et l’Ark Royal, sont du même type que la RAF, destinés à l’attaque au sol. Ils n’ont aucun radar d’interception aérienne et aucun missile air-air à longue portée. La Navy n’aura pas d’intercepteur correct avant l’entrée en service du F35. Actuellement, il est prévu de commander 138 F35 pour la RAF et l’aéronavale mais l’appareil est tellement cher (plus que les 65 millions £ — 76,8 millions € — pièce du Typhoon) que le gouvernement britannique n’est certain de la quantité qu’il peut s’offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Britannique/British Armed Forces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Britannique/British Armed Forces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'armée de l'air contrainte de quitter (temporairement?) Manas, au Kirghizstan
» Armée Britannique
» Armée de terre Japonaise
» Armée de terre , 102.000 hommes d’ici 2015
» SAS britannique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: