Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 F-15SE Silent Eagle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4566
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Jeu 9 Avr 2009 - 1:09

Effectivement il sagit la d'un bijoux ce n'est pas n'importe quel systeme Twisted Evil

franchement j'aime bien ce systeme et c'est clair qu'il faudré surtout de bons pilotes car en executant des manoeuvres a fort facteur de G,le pilote a interet de rester concentré sur sa cible..

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
Seguleh I
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1283
Inscrit le : 22/07/2008
Localisation : tatooine
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Jeu 9 Avr 2009 - 1:13

Oui raptor, mais les moteurs et les LINK 16 (L-16 probablement vu qu'ils ne sont pas hors de prix) , sont en plus. Pourquoi pas les JHMCS? Et 6 de plus, pour les copilotes de D probablement, du moins je l'espere Wink

Northrop fait partie du club JHMCS aussi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4566
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Jeu 9 Avr 2009 - 1:17

Toi aussi? Wink

Normalement il devrait y'en avoir plus c'est vrai.

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Sam 25 Avr 2009 - 15:07




Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7652
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Sam 25 Avr 2009 - 22:35

Peut être un premier client pour le F-15SE...je crois que boeing a joué la bonne carte.... Twisted Evil

Citation :

IAF mulling purchase of 'stealthy' F-15s


Facing soaring costs and American opposition to the integration of Israeli systems into the F-35 Joint Strike Fighter, the Israel Air Force is reviewing specifications of a new and advanced model of the F-15 Eagle, which is claimed to have enhanced stealth capabilities.

In March, Boeing unveiled the F-15 Silent Eagle (F-15SE), a new configuration of the F-15 which has undergone improvements and modifications that, according to media reports, give the plane a stealth capability that is effective in evading radars on enemy aircraft, but not ground-based radar systems.
Improvements in stealth include coatings and treatments to the aircraft as well as a new design for the conformal fuel tanks that allows them to carry weapons rather than fuel.

Israel operates several squadrons of F-15s, including one of 25 F-15Is, the aircraft with the longest range in the IAF.

The Silent Eagle will be capable of carrying internally air-to-air missiles, as well as air-to-ground weapons such as the Joint Direct Attack Munition (JDAM) and Small Diameter Bomb (SDB).

Defense Ministry Director-General Pinchas Buhris was scheduled to travel to the United States on Monday for talks at the Pentagon about the F-35.

Buhris will also seek to receive assurances from the new administration that the US will continue to fund the development of the Arrow 3 missile defense system.

Israel's interest in the new F-15SE stems from a number of considerations, but primarily from expected delays in the delivery of the JSF as well as the Pentagon's opposition to Israel's request to install Israeli-made systems in the aircraft, which is under development by Lockheed Martin.

While Israel decided last year to purchase the F-35, if political disagreements over the integration of systems continued, officials said it was possible interest in the newly-modified F-15SE would increase.

The Jerusalem Post first reported on the US opposition in February. In addition, the price of the F-35 is expected to pass the $100 million mark and would only arrive in Israel - if a deal is signed in the coming months - in 2014.

According to media reports, the new F-15SE will cost less and could arrive in Israel as early as 2011. Shocked

There is also an option to upgrade existing F-15s to the Silent Eagle model at a much lower cost. The US Air National Guard is also considering upgrading existing aircraft instead of purchasing new fifth-generation planes like the JSF and the F-22.

http://www.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1239710730741&pagename=JPost%2FJPArticle%2FShowFull

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Sam 25 Avr 2009 - 22:40

kis kil disi le raptor

Raptor a écrit:
je ne comprend pas le faible interet d'israel pour la 5th gen. d'habitude ils sont très soucieux d'avoir le best! c'est vrai qu'avec leur arsenal actuel aucun pays arabe de la région n'est en mesure d'inquiété israel, mais ils risque de perdre le leadership de la région en faveur de la turquie, en plus l'AS si elle continue à maintenir cette cadence ils auront bientôt siffisament de Typhoon tranche II/III pour inquiéter israel. n'oubliez pas qu'israel n'a pas confiance en AS.

http://far-maroc.forumpro.fr/armees-internationales-f5/armee-israelienne-tsahal-t1873-90.htm#50939
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Sam 25 Avr 2009 - 22:46



Yakuza a écrit:
un passe-pass entre le pentagone et Boeing pour mettre la pression sur LockMart pour le JSF,et en meme temps devier l´interet des "alliés" interessés par le Raptor ou qui le seront un jour suceptiblement,genre Japn,coree,arabie saoudite,Israel...tous ont du F-15,ca a de quoi convaincre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Sam 25 Avr 2009 - 22:51

cette analyse ne va peut être pas plair aux malheureux clients du F-35, surtout ceux qui en ont commandé bcp comme UK, Turquie... ça sent l'arnque...
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7652
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Sam 25 Avr 2009 - 22:51

Ben tu as ta réponse, verrouillage technologique ....pas de possibilité d'intégrer leur système dessus ( il veulent pas être dépendant !)
Alors il regarde du côté du F-15SE logique mais boeing a été malin sur ce coût là, car bientôt on verra d'autre pays intéressé par le F-22 ( a qui on l'a refusé) comme le Japon ou la corée du sud qui possède eux aussi des F-15.....

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Sam 25 Avr 2009 - 22:55

israel aussi a bien fait ses calcules, je pense qu'il l'a plannifié il y a longtemps, depuis le début je trouvais bizzare que l'IAF n'en a commandé que 25!
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7652
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Sam 25 Avr 2009 - 22:59

Le problème c'et que je pense pas que le F-15SE atteigne le niveau de furtivité du JSF, mais bon avant de juger attendons devoir le premier appareil sortir des bureaux d'études Rolling Eyes

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Sam 25 Avr 2009 - 23:05

peut être qu'il n'atteindra pas la furtivité du JSF mais il a d'autres atouts qui font du SE un chasseur plus séduisant:

Like a Star @ heaven emport (tonnage)
Like a Star @ heaven points d'emport
Like a Star @ heaven rayon d'action/autonomie
Like a Star @ heaven plus agressif en air/air et plus complet en air/sol.
...


Dernière édition par Raptor le Dim 10 Mai 2009 - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7652
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Sam 25 Avr 2009 - 23:10

Israel possède déjà des appareils avec ses qualités ( F-15I) ce qu'elle recherche c'est clairement la technologie furtive ( d'où le bloquage de Washington) et sur plan j'attend voir les capacité Silent Eagle

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Lun 4 Mai 2009 - 23:47

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Ven 8 Mai 2009 - 22:13

Un article qui date un peu, mais il contient une analyse très interessante concernant l'avenir du F-15SE et autres chasseurs (F-16 blk60 entre autres...)

Citation :

Les silences de Silent Eagle

Depuis le 18 mars, on a beaucoup parlé d’une version du F-15 Eagle que propose Boeing: le F-15SE, avec Silent Eagle pour SE. Boeing a présenté une maquette grandeur nature du F-15 avec des modifications intégrant un pourcentage important de technologies furtives et de modifications améliorant la furtivité de l’avion (réduisant sa signature-radar).

(Le F-15 est un vieux et vénérable avion combat, conçu et produit par McDonnell Douglas jusqu’à l’absorption de McDD par Boeing en 1996. Son développement a commencé en 1969, dans le cadre du programme FX qui intégrait les enseignements opérationnels du Vietnam, et le premier déploiement opérationnel du F-15 en unité constituée a eu lien en 1976. C’était un temps où il fallait moins d’un quart de siècle pour envisager de parvenir à un avion de combat opérationnel.)

Le 23 mars 2009, le site suisse du quotidien 24 heures, présente sur son blog consacré aux nouvelles aéronautiques, et avec un enthousiasme louable, la proposition de Boeing pour cette nouvelle version du F-15. Nous citons une partie du commentaire, qui nous paraît bienvenue dans la mesure où elle présente avec optimisme certaines possibilités d’intervention du F-15SE pour l’USAF elle-même, alors que toute la présentation du F-15SE, tant du constructeur que des commentateurs US, ne concerne que l’exportation.

«Le F-15 Eagle silencieux est conçu pour répondre aux besoins anticipés de la crise à des fins de coût-efficacité concernant des technologies de furtivité. Cette ultime version du F-15 permet avec un coût abordable de répondre aux futurs besoins de survie d’un avion de combat. […]


»Rien qu’aux Etats-Unis, le report d’achat des F-22, soit (350 appareils) devrait donc permettre la modernisation de 50% des F-15 encore en service (environ 170 à 195 appareils). Les clients potentiels du F-22 soit le Japon, la Corée du Sud et Israël, ne pourront en réalité pas remplacer l’ensemble de leur flotte de F-15 et se tourneront visiblement vers une modernisation de type F-15SE, on peut estimer que 200 à 250 appareils seraient concernés en plus de la flotte US.

Deux autres clients potentiels sont Singapour qui devrait conserver quelques F-15 malgré l’arrivée du F-35 et l’Arabie Saoudite qui conservera également cet avion pour épauler l’Eurofighter (sous réserve d’une autorisation d’exportation du Pentagone pour ce dernier!). […]

»Boeing a donc parfaitement analysé la problématique de coût du F-22 Raptor mais l’arrivée de la crise actuelle et la contraction des moyens militaire tant aux USA qu’à l’étranger, on donc poussé l’avionneur américain à réagir aux besoins aérien en terme de technologie et de coûts. Cette solution semble être un bon compromit permettant ainsi de maintenir la production au ralentit du F-22 tout en améliorant les qualités de survies des “Bon vieux F-15”!

»Si cette recette de crise s’avère être rentable et efficace, il ne sera pas impossible qu’elle s’applique d’ici quelques années avec le F/A-18! Peut-être pourront alors découvrir le Silent Hornet?»

Répétons que l’intérêt du commentaire est d’envisager l’intervention du F-15SE au niveau US directement, de l’U.S. Air Force. Lockheed Martin (LM) a réagi avec une certaine acidité à la nouvelle du F-15SE, faisant remarquer que la technologie furtive était quelque chose qui devait s’intégrer fondamentalement dans un véhicule, dès sa conception, et orienter sa conception, et non pas s’ajouter à un avion déjà complètement “figé” dans un dessin et une structure. Cet argument théorique fondamental des partisans de la technologie furtive devient de plus en plus spécieux sinon catastrophique, disons à mesure que les difficultés du JSF (après celles du F-22) s’empilent et qu’on peut apprécier les pénalités dues à l’intégration impérative et directive de tout le reste de la technologie furtive.

Le F-15SE est potentiellement bien autre chose qu’une tentative annexe de renouveler et de prolonger le F-15 en profitant des conditions de la crise. La conception du SE précède largement la crise financière mentionnée dans le commentaire et remonte aux plus récents avatars du JSF (2006-2007) et à la réduction de la commande du F-22 Raptor, puis au début, à l'automne 2007, de la crise du vieillissement de l’USAF (des F-15, justement). Le SE n’est pas une version “au rabais”, “par raccroc”, etc.; c’est une affaire sérieuse, comme en témoigne son prix unitaire, autour de $100 millions (l’appréciation n’est qu’à moitié ironique; il est vrai qu’un projet trop bon marché par rapport aux références du Pentagone n’a aucune chance de connaître un destin sérieux). Il est généralement reconnu que l’USAF a suivi le sérieux des travaux et devrait admettre sans faire trop de difficultés que le SE a des capacités furtives significatives; certains ajoutent que l’USAF, ou une partie de l’USAF, notamment l’ancienne direction (le chef d’état-major et le secrétaire à l’USAF) chassée par Gates en juin dernier, a “inspiré” ces travaux… Dans ce cas, le F-15SE est effectivement un avion destiné à “faire attendre” le F-22 en production ralentie, sans laisser le JSF prendre cette place. Mais tout cela est également de la théorie car on voit mal comment le JSF pourrait “prendre la place” de quiconque alors qu’il est si loin d’occuper la sienne propre.

D’une certaine façon, le F15SE est au F-15 ce que le F-16C/D Block 60 est au F-16 de Lockheed Martin (LM). La différence est que LM n’a rien fait pour promouvoir cette version, développée pour les UAE il y a une dizaine d’années, pour contrer le Rafale français. Le Block 60 est considéré, même par les Français qui ont beaucoup de contact avec les EAU puisqu’ils y négocient une éventuelle vente de Rafale, comme un F-16 d’une génération supérieure au F-16, disons au moins de la génération 4,5 (entre la quatrième génération qu’est le F-16 et la cinquième génération qu’est le F-35). LM a bloqué le Block 60 parce que cet avion est une “concurrence raisonnable” du F-35, dans la logique US – encore plus à la lumière de la crise aujourd’hui. Bien entendu, Boeing a une attitude complètement opposée à celle de LM, pour ce qui est de la promotion du SE.

Mieux, plus encore : le lancement du F-15SE correspond à la maturation de la crise de l’USAF. On peut donc envisager de considérer cette version (éventuellement, de concert avec le F-16C/D Block 60) comme une “option de crise”, c’est-à-dire une alternative à tous les programmes pourris de modernisation de l’USAF. «Poursuivons l’analogie avec la crise, observe une source industrielle européenne. Les programmes F-22 et F-35 apparaissent de plus en plus comme les “toxic assets” de Wall Street. Ils pourrissent tout et on ne sait comment s’en débarrasser. Le F-15SE, ou d’autres du même type, voire le Block 60 si LM est forcé de lui ouvrir la voie, pourraient apparaître comme les “bail out” de l’USAF, pour sauver l’USAF…»

Le F-15SE a donc, selon nous, une double signification. C’est le premier signe de la crise tangible de l’USAF, et une indication a contrario du désordre inextricable qui règne dans la programmation de cette même USAF. C’est aussi une première indication très sérieuse selon laquelle l’USAF pourrait être obligée, à cause de la crise financière et budgétaire générale des USA et de ses impacts sur le Pentagone, d’abandonner sa politique immémoriale d’amélioration qualitative systématique, d’une façon pour elle humiliante, en revenant à un de ses plus vieux programmes. Si le F-15SE doit être disponible à $100 millions en 2011, il est maintenant de plus en plus acquis, par contraste, que l’USAF n’espère plus avoir des JSF avant 2015-2016 à un prix unitaire proche des $200 millions, – et cela au mieux, sans tenir compte de difficultés et de problèmes qui semblent inévitables pour un programme si instable et si incontrôlable, qui n’en est pas encore à 2% de son programme d’essais en vol. Quant à la suite du programme F-22, son destin est si incertain et si lié à la politique qu’on ne peut guère envisager d’options significative pour l’instant.

Si le F-15SE a un destin national (en plus des espoirs à l’exportation), ce sera celui de marquer le déclin extraordinaire de la puissance de l’USAF, en revenant, pour son rééquipement d’urgence, à un avion vieux d’un tiers de siècle. Là-dessus, on pourrait commencer à spéculer sur ce qui pourrait advenir au programme SE lui-même dans ce cas, puisqu’il tomberait alors dans les griffes de la bureaucratie qui n’aurait de cesse de l’“améliorer” et d’imposer les habituelles augmentations de coûts…

Mis en ligne le 25 mars 2009 à 12H22
http://www.dedefensa.org
Revenir en haut Aller en bas
parigo
2eme classe
2eme classe


messages : 8
Inscrit le : 16/04/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Sam 9 Mai 2009 - 1:59

Citation :

Les silences de Silent Eagle

Depuis le 18 mars, on a beaucoup parlé d’une version du F-15 Eagle que propose Boeing: le F-15SE, avec Silent Eagle pour SE. Boeing a présenté une maquette grandeur nature du F-15 avec des modifications intégrant un pourcentage important de technologies furtives et de modifications améliorant la furtivité de l’avion (réduisant sa signature-radar).

(Le F-15 est un vieux et vénérable avion combat, conçu et produit par McDonnell Douglas jusqu’à l’absorption de McDD par Boeing en 1996. Son développement a commencé en 1969, dans le cadre du programme FX qui intégrait les enseignements opérationnels du Vietnam, et le premier déploiement opérationnel du F-15 en unité constituée a eu lien en 1976. C’était un temps où il fallait moins d’un quart de siècle pour envisager de parvenir à un avion de combat opérationnel.)

Le 23 mars 2009, le site suisse du quotidien 24 heures, présente sur son blog consacré aux nouvelles aéronautiques, et avec un enthousiasme louable, la proposition de Boeing pour cette nouvelle version du F-15. Nous citons une partie du commentaire, qui nous paraît bienvenue dans la mesure où elle présente avec optimisme certaines possibilités d’intervention du F-15SE pour l’USAF elle-même, alors que toute la présentation du F-15SE, tant du constructeur que des commentateurs US, ne concerne que l’exportation.

«Le F-15 Eagle silencieux est conçu pour répondre aux besoins anticipés de la crise à des fins de coût-efficacité concernant des technologies de furtivité. Cette ultime version du F-15 permet avec un coût abordable de répondre aux futurs besoins de survie d’un avion de combat. […]


»Rien qu’aux Etats-Unis, le report d’achat des F-22, soit (350 appareils) devrait donc permettre la modernisation de 50% des F-15 encore en service (environ 170 à 195 appareils). Les clients potentiels du F-22 soit le Japon, la Corée du Sud et Israël, ne pourront en réalité pas remplacer l’ensemble de leur flotte de F-15 et se tourneront visiblement vers une modernisation de type F-15SE, on peut estimer que 200 à 250 appareils seraient concernés en plus de la flotte US.

Deux autres clients potentiels sont Singapour qui devrait conserver quelques F-15 malgré l’arrivée du F-35 et l’Arabie Saoudite qui conservera également cet avion pour épauler l’Eurofighter (sous réserve d’une autorisation d’exportation du Pentagone pour ce dernier!). […]

»Boeing a donc parfaitement analysé la problématique de coût du F-22 Raptor mais l’arrivée de la crise actuelle et la contraction des moyens militaire tant aux USA qu’à l’étranger, on donc poussé l’avionneur américain à réagir aux besoins aérien en terme de technologie et de coûts. Cette solution semble être un bon compromit permettant ainsi de maintenir la production au ralentit du F-22 tout en améliorant les qualités de survies des “Bon vieux F-15”!

»Si cette recette de crise s’avère être rentable et efficace, il ne sera pas impossible qu’elle s’applique d’ici quelques années avec le F/A-18! Peut-être pourront alors découvrir le Silent Hornet?»

Répétons que l’intérêt du commentaire est d’envisager l’intervention du F-15SE au niveau US directement, de l’U.S. Air Force. Lockheed Martin (LM) a réagi avec une certaine acidité à la nouvelle du F-15SE, faisant remarquer que la technologie furtive était quelque chose qui devait s’intégrer fondamentalement dans un véhicule, dès sa conception, et orienter sa conception, et non pas s’ajouter à un avion déjà complètement “figé” dans un dessin et une structure. Cet argument théorique fondamental des partisans de la technologie furtive devient de plus en plus spécieux sinon catastrophique, disons à mesure que les difficultés du JSF (après celles du F-22) s’empilent et qu’on peut apprécier les pénalités dues à l’intégration impérative et directive de tout le reste de la technologie furtive.

Le F-15SE est potentiellement bien autre chose qu’une tentative annexe de renouveler et de prolonger le F-15 en profitant des conditions de la crise. La conception du SE précède largement la crise financière mentionnée dans le commentaire et remonte aux plus récents avatars du JSF (2006-2007) et à la réduction de la commande du F-22 Raptor, puis au début, à l'automne 2007, de la crise du vieillissement de l’USAF (des F-15, justement). Le SE n’est pas une version “au rabais”, “par raccroc”, etc.; c’est une affaire sérieuse, comme en témoigne son prix unitaire, autour de $100 millions (l’appréciation n’est qu’à moitié ironique; il est vrai qu’un projet trop bon marché par rapport aux références du Pentagone n’a aucune chance de connaître un destin sérieux). Il est généralement reconnu que l’USAF a suivi le sérieux des travaux et devrait admettre sans faire trop de difficultés que le SE a des capacités furtives significatives; certains ajoutent que l’USAF, ou une partie de l’USAF, notamment l’ancienne direction (le chef d’état-major et le secrétaire à l’USAF) chassée par Gates en juin dernier, a “inspiré” ces travaux… Dans ce cas, le F-15SE est effectivement un avion destiné à “faire attendre” le F-22 en production ralentie, sans laisser le JSF prendre cette place. Mais tout cela est également de la théorie car on voit mal comment le JSF pourrait “prendre la place” de quiconque alors qu’il est si loin d’occuper la sienne propre.

D’une certaine façon, le F15SE est au F-15 ce que le F-16C/D Block 60 est au F-16 de Lockheed Martin (LM). La différence est que LM n’a rien fait pour promouvoir cette version, développée pour les UAE il y a une dizaine d’années, pour contrer le Rafale français. Le Block 60 est considéré, même par les Français qui ont beaucoup de contact avec les EAU puisqu’ils y négocient une éventuelle vente de Rafale, comme un F-16 d’une génération supérieure au F-16, disons au moins de la génération 4,5 (entre la quatrième génération qu’est le F-16 et la cinquième génération qu’est le F-35). LM a bloqué le Block 60 parce que cet avion est une “concurrence raisonnable” du F-35, dans la logique US – encore plus à la lumière de la crise aujourd’hui. Bien entendu, Boeing a une attitude complètement opposée à celle de LM, pour ce qui est de la promotion du SE.

Mieux, plus encore : le lancement du F-15SE correspond à la maturation de la crise de l’USAF. On peut donc envisager de considérer cette version (éventuellement, de concert avec le F-16C/D Block 60) comme une “option de crise”, c’est-à-dire une alternative à tous les programmes pourris de modernisation de l’USAF. «Poursuivons l’analogie avec la crise, observe une source industrielle européenne. Les programmes F-22 et F-35 apparaissent de plus en plus comme les “toxic assets” de Wall Street. Ils pourrissent tout et on ne sait comment s’en débarrasser. Le F-15SE, ou d’autres du même type, voire le Block 60 si LM est forcé de lui ouvrir la voie, pourraient apparaître comme les “bail out” de l’USAF, pour sauver l’USAF…»

Le F-15SE a donc, selon nous, une double signification. C’est le premier signe de la crise tangible de l’USAF, et une indication a contrario du désordre inextricable qui règne dans la programmation de cette même USAF. C’est aussi une première indication très sérieuse selon laquelle l’USAF pourrait être obligée, à cause de la crise financière et budgétaire générale des USA et de ses impacts sur le Pentagone, d’abandonner sa politique immémoriale d’amélioration qualitative systématique, d’une façon pour elle humiliante, en revenant à un de ses plus vieux programmes. Si le F-15SE doit être disponible à $100 millions en 2011, il est maintenant de plus en plus acquis, par contraste, que l’USAF n’espère plus avoir des JSF avant 2015-2016 à un prix unitaire proche des $200 millions, – et cela au mieux, sans tenir compte de difficultés et de problèmes qui semblent inévitables pour un programme si instable et si incontrôlable, qui n’en est pas encore à 2% de son programme d’essais en vol. Quant à la suite du programme F-22, son destin est si incertain et si lié à la politique qu’on ne peut guère envisager d’options significative pour l’instant.

Si le F-15SE a un destin national (en plus des espoirs à l’exportation), ce sera celui de marquer le déclin extraordinaire de la puissance de l’USAF, en revenant, pour son rééquipement d’urgence, à un avion vieux d’un tiers de siècle. Là-dessus, on pourrait commencer à spéculer sur ce qui pourrait advenir au programme SE lui-même dans ce cas, puisqu’il tomberait alors dans les griffes de la bureaucratie qui n’aurait de cesse de l’“améliorer” et d’imposer les habituelles augmentations de coûts…

Mis en ligne le 25 mars 2009 à 12H22




Petite erreur dans cette article :" D’une certaine façon, le F15SE est au F-15 ce que le F-16C/D Block 60 "

La version la plus évoluée des F-16C/D est le block 50/52+, pour le Block 60 c'est les F-16E/F.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Sam 9 Mai 2009 - 2:11

parigo a écrit:



Petite erreur dans cette article :" D’une certaine façon, le F15SE est au F-15 ce que le F-16C/D Block 60 "

La version la plus évoluée des F-16C/D est le block 50/52+, pour le Block 60 c'est les F-16E/F.....

HS
ce n'est pas vraiment une erreur, le block 60 a été nommée E/F pour dire que c'est très évolué mais en réalité l'écart entre block 60 et 50+/52+ n'est pas si grand que ça, d'ailleurs il a eu bcp de noms avant E/F, F-16U...


donc la version E/F ne marque pas une différence fondamentale par rapport au block 50+/52+ comme c'est le cas entre F-18 C/D et E/F par exemple où la différence est radicale. entre C/D blk 25 et blk 50/52 y a bcp plus de différence.
/HS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Lun 18 Mai 2009 - 14:13

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Lun 18 Mai 2009 - 14:33

good job yak :balkom: :balkom: :balkom: :balkom: :balkom:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13281
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Lun 18 Mai 2009 - 14:46

Très instructif merci Yak. Il peut vraiment devenir un concurrent serieu pour le F-35 ou en tout cas un alternative qui mérite à ce que l'on si interesse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Mar 19 Mai 2009 - 23:01

selon vous, quelles sont les chances de voir un F-15 avec une poussée augmentée? comme par exemple lui mettre 2xGE 132 au lieu des moteurs actuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Jeu 4 Juin 2009 - 14:19

Boeing cherche des partenaires(avec clin d´oeil a la saoudite) pour reduire les couts encore,et critique le JSF taquine

Citation :
DATE:04/06/09
SOURCE:Flight International
Boeing eyes risk-sharing, lower costs for $100 million F-15SE
By Stephen Trimble

Boeing is seeking risk-sharing partners to develop a new version of the F-15E Strike Eagle that adds stealth characteristics and a new electronic warfare suite to the multi-role fighter.

The risk-sharing deals would shorten the timeline to develop the renamed F-15 Silent Eagle, which possibly would lower its estimated $100 million cost, Chris Chadwick, president of the military aircraft division, said on 3 June at a media roundtable hosted by Boeing.

The possible co-investment deals is one of the reasons, he added, that the $100 million price estimate that Boeing quoted at the 17 March launch ceremony may no longer be valid.

"I wouldn't give a price like $100 million," he said. "And here's why: for example, suppose Saudi Arabia decides to procure some F-15s. And they procure 24, 48 or whatever. That gives me an opportunity then to go an invest in my factory to accelerate cost reduction, to continue to lean it out and to continue to make it even more producible."

Chadwick said the risk-sharing partners could come from both foreign and domestic companies.

BAE Systems is Boeing's major supplier for the F-15SE, providing the all-new digital electronic warfare system (DEWS). BAE also supplies the electronic warfare suite for the Lockheed Martin F-35 Joint Strike Fighter, and Boeing claims the F-15SE's DEWS would offer the same level of capability.

The F-15SE is aimed at challenging the F-35 on the foreign market, with Boeing targeting existing F-15 operators Israel, Korea, Japan and Saudi Arabia for potential sales.

Israel has launched a foreign military sales case to buy up to 50 F-35s, but the discussions have reportedly dragged out over price and technology access issues.

"The reason Israel has slowed down on the JSF is because of the price," said Chadwick, speaking to reporters during a media roundtable hosted by Boeing.

"The worse time you can buy a fighter is during the initial stages because the capability comes along later and the learning comes along later," he said.

The F-15SE also remains in discussions with the US government about export release, Chadwick said.

Boeing claims that the F-15SE's frontal aspect radar cross section will match the international release standard for the F-35.

However, both Lockheed and JSF programme officials dismiss that statement.

"What [Boeing] is talking about makes no sense," Brig Gen David Heinz, the F-35 programme executive, said at a 2 June press conference.

Heinz said the F-35 sold overseas will not have a reduced stealth profile compared to US jets, and that the F-35's stealth characteristics are inherently superior to the F-15.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Jeu 4 Juin 2009 - 23:51

une opportunité à ne pas ratter pour l'AS pour exiger un F-15 full options, comme l'ont fait les émiratis avec leur desert falcon. reste à savoir comment les israeliens vont réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Ven 12 Juin 2009 - 20:11

Citation :

Boeing Studies Stealth Eagle Options


Boeing is studying the levels of radar cross-section (RCS) reduction possible with its F-15SE Silent Eagle in advance of licensing discussions with the U.S. government on possibly exporting the stealthy fighter.
“It’s not how low can you go, it’s how low are you allowed to go, and the U.S. government controls that,” says Brad Jones, Boeing program manager for F-15 future fighters. “We can get to different levels depending on the country.”
Trade studies under way, including RCS chamber tests, will provide data for discussions with the government on what level of frontal-aspect stealth is releasable to each country interested in the F-15SE.
The studies cover both new-build Silent Eagles and retrofit of existing F-15s with stealth features, which poses additional challenges, Jones says.
A major contributor to reducing RCS is the conformal weapons bays that replace the conformal fuel tanks now carried by F-15s. These allow a mix of air-to-air and air-to-ground weapons to be carried internally.
“We need to decide what to do in various areas across the aircraft to get to a specific level” of RCS, according to Jones. “There are many different techniques involved pending on the level of what we do and where we do it.”
Boeing is working to complete the RCS studies as soon as possible so it can start the licensing process, he says, adding that the first request for proposals from a potential customer is expected between mid-2010 and 2011 from South Korea.
The company is hoping the U.S. government will agree to release a frontal RCS level equivalent to that offered by the F-35 Joint Strike Fighter. “Internationally we are looking for a level playing field,” Jones says.
Meanwhile, trade studies are also under way for design of the F-15SE weapons bays, including whether electric, hydraulic or pneumatic power, or some combination, should be used to actuate the doors and deploy the weapons quickly.
These studies could involve potential international partners, and may take longer, Jones says. Some potential customers are interested in using the internal bays to house other payloads, including side-looking radar and broadband electronic-warfare jammers
Since unveiling the F-15SE in March (Aerospace DAILY, March 18), based on customer interest, Boeing has done more work on a possible retrofit option, and the effect on the range of replacing the conformal fuel tanks.
A retrofitted F-15E, with the original straight tails, would lose 220-240 nautical-miles-radius of action depending on its mission. A new-build F-15SE would lose 180-200 miles because of the new canted tails and digital fly-by-wire and electronic warfare (EW) systems.
“We take 1,500 [U.S.] gallons off the aircraft [by removing the conformal tanks], but the digital EW shrinks three systems into one so we can put fuel back in,” Jones says. “In the end we take 950 gallons off the aircraft.”
Digital fly-by-wire allows removal of the mechanical flight controls and saves weight and volume, while the canted tails generate lift at the back of the aircraft and allow 400-500 pounds of ballast to be removed from the nose.
Jones says Boeing still plans to fly a Silent Eagle demonstrator in early to mid-2010 to show capability ahead of any international customer issuing a request for proposals. “International customers want low risk, and to see us test this before an RFP,” he says
http://www.aviationweek.com/aw/generic/story_generic.jsp?channel=aerospacedaily&id=news/STEALTH06119.xml&headline=Boeing%20Studies%20Stealth%20Eagle%20Options
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   Mar 16 Juin 2009 - 23:09

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: F-15SE Silent Eagle   

Revenir en haut Aller en bas
 
F-15SE Silent Eagle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Archiviste Storm Eagle
» silent bloc pour chrysler voyager 2.5TD 1995
» Silent-blocs moteur
» Silent-blocs
» Déception fard Nars "Silent night"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Aviation militaire-
Sauter vers: