Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Suisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Mar 21 Juil 2015 - 13:25

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Suisse   Mar 4 Aoû 2015 - 10:50

Citation :
Switzerland becomes first European customer for Mabey Bridge's 90m Delta Bridge


The procurement arm for the Swiss Federal Ministry of Defence, Civil Protection and Sport, Armasuisse, has become the first European customer for Mabey Bridge’s Delta Bridge. The new, single span, 90m Delta bridge will be opened next month and will cross the Rhine river close to Chur, the capital of the Swiss Canton of Graubünden, unveiled the British company Maby Bridge.



The new bridge will be used by the Swiss army for transporting troops to and from their live-firing ranges in Rossboden. The Rhine river bisects the ranges and the Swiss military will restrict the new bridge to use by its troops and their equipment, which will greatly enhance the safety of the local population.

The new Delta bridge replaces two old, 2 span Medium Girder Bridges and will have a 4.2m road width, so capable of carrying the Swiss Army’s combat vehicles.




Mabey Bridge has supplied the Delta bridge to numerous customers around the world, from Canada to Chile and from Pakistan to the Philippines, but this will be the first bridge to be built in Europe.

Commenting on the new commission, Martin Andrews, Military Sales Manager for the company said, “We have a long tradition of supplying Logistic Support Bridges to armedforces around the world, including the Swiss Army. Becauseof its unrivalled 90m single span, the Delta bridge was the right solution for this particular application as it removed the need for an intermediate pier. armasuisse is responsible for civil protection as well as defence, and this bridge installation will go a long way to meeting both those requirements”.




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Ven 7 Aoû 2015 - 15:22

Citation :
Le soldat genevois préfère garder son arme à la maison

Homicide La mort d’un jeune homme, tué aux Avanchets par un fusil d’assaut, relance la question de cette spécialité helvétique.


L’équipement militaire, et notamment l’arme, doit être «gardé en lieu sûr». La plupart des Suisses entreposent leur
fusil à la cave.
Image: Yvan Genevay (Archives)  


Un jeune homme de 21 ans est mort, dimanche aux Avanchets, tué par un fusil d’assaut militaire. Ce drame remet sur le devant de la scène cette particularité helvétique de l’arme de service à la maison, régulièrement combattue et pourtant maintenue par une majorité du peuple suisse. D’ailleurs, à Genève comme dans les autres cantons, le soldat préfère garder son arme chez lui, plutôt que de la confier à l’arsenal.

Un fusil se trouvait donc dans cet appartement des Avanchets, et il s’est révélé fatal. Selon les informations révélées hier par la Tribune de Genève, trois amis s’y sont retrouvés. Et alors que l’un d’eux s’absente dans une chambre, il entend du bruit. A son retour dans le séjour, il trouve l’un de ses amis effondré à terre, face à l’habitant du logement, le fusil à la main. L’arme appartient, elle, à son colocataire.

Le Ministère public communique peu sur l’affaire. Il se contente d’évoquer un «homicide accidentel». Jeudi encore, il se refusait à donner plus d’informations, tant que les faits n’étaient pas établis avec précision.

Détenir une arme à la maison doit répondre à des conditions strictes. Le règlement militaire stipule que la culasse «doit être retirée du fusil et conservée à part». Car sans culasse, un fusil est inoffensif. Chaque soldat est «drillé» sur cette question lors de ses séjours sous les drapeaux. L’enquête devra déterminer dans quel état de marche se trouvait le fusil quand il a été pris en main.

Faut-il interdire l’arme de service à la maison? A chaque homicide, la question revient sur le tapis. Hier, le Groupe pour une Suisse sans armée l’a réclamé, dénonçant une pratique «qui tient plus de la tradition que de la nécessité stratégique». Le peuple suisse y a répondu. En 2011, il a refusé à 56% une initiative socialiste qui prévoyait d’en finir avec cet usage. Genève, par contre, était favorable au texte à 61%.

Le Canton avait pris en partie les devants. Depuis 2008, chaque soldat a la possibilité de déposer son arme à l’arsenal, et cela gratuitement. «Actuellement, nous conservons 289 armes, dont 250 fusils», indique Yves Bezençon, chef de l’Arsenal. C’est bien peu si l’on tient compte du fait que le canton compte environ 6000?personnes faisant du service. Bien que décriée au début par l’armée suisse, cette mesure a fait des petits dans les autres cantons. Sans plus de succès, si l’on en croit Daniel Reist, porte-parole de l’armée.

Initiative rejetée

Malgré le rejet de l’initiative en 2011, l’armée a serré la vis. «Nous avons tiré les leçons des derniers drames, poursuit le porte-parole. Toutes les recrues sont soumises à un contrôle de sécurité. Nous vérifions leur casier judiciaire et leurs antécédents judiciaires.» Des collaborations avec les polices ont également été mises en place. L’armée a aussi retiré leur arme à près de 700?personnes considérées comme présentant des risques. Par ailleurs, la «munition de poche», scellée dans une boîte, n’est plus distribuée au soldat.

129 000 armes à Genève

Le fusil militaire ne représente qu’une infime partie des armes en circulation. Rien qu’à Genève, 129 000 armes à feu sont enregistrées, un chiffre qui a augmenté de 11% en quatre ans. Selon une étude de 2010 de l’Université de Zurich, 18% des foyers genevois en possèdent une, contre 57% à Uri ou Unterwald. (TDG)

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Le-soldat-genevois-prefere-garder-son-arme-a-la-maison/story/27100818

Citation :
Arme de service chez soi: pourquoi?


De Xavier Lafargue responsable de la rubrique Genève


Le drame est survenu dimanche, dans un appartement des Avanchets. Des copains, un fusil d’assaut de l’armée suisse, le coup part… L’un des jeunes ne se relève pas. Homicide accidentel, indique le Ministère public à ce stade de l’enquête. Accidentel ou non, il relance le débat sur l’arme dite «de service» à domicile. Que ce soit un fusil ou un pistolet. Et les tenants d’une Suisse sans armée ne manquent pas l’occasion pour monter à nouveau aux barricades afin de dénoncer cette pratique.

Profondément ancrée dans la tradition suisse, l’arme militaire gardée à la maison, trop souvent sans tenir compte des prescriptions de sécurité, devrait appartenir au passé. D’autant plus à Genève. Canton précurseur, il fut le premier, dès le 1er janvier 2008, à proposer à ses habitants le dépôt gratuit de ce type d’armes à l’Arsenal cantonal. A l’époque, son instigateur, le Vert Robert Cramer – aujourd’hui conseiller aux Etats – s’était attiré les foudres du conseiller fédéral Samuel Schmid. Mais le magistrat genevois avait tenu bon, avant que d’autres cantons ne lui emboîtent le pas.

Reste qu’il serait faux de fustiger l’arme de service à domicile comme la mère de tous les drames. A Genève, on estime à environ 6000 le nombre de Genevois astreints au service militaire, donc potentiellement détenteurs d’une arme de service chez eux. Or, seuls 289 d’entre eux l’ont déposée à l’arsenal. A ce titre, l’Etat doit lancer une nouvelle campagne d’information, la plus large et la plus incitative possible.

Mais que sont ces milliers de fusils et pistolets en regard des 128?950 armes à feu enregistrées à Genève? Ce chiffre ahurissant est une véritable bombe à retardement. Surtout quand on maîtrise mal ces engins, ou qu’on les stocke sans respecter les normes de sécurité (par exemple: culasse séparée de l’arme, magasin pas engagé, ni une balle bien sûr). En tous les cas, une arme à feu «prête à l’emploi» n’a rien à faire chez un particulier ordinaire. (TDG)


http://www.tdg.ch/editorial/arme-service/story/20688097
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Mar 8 Sep 2015 - 16:12

Citation :
La Suisse va acheter six drones israéliens pour 230 millions d'euros


AFP 08/09/2015


Le parlement suisse a donné son feu vert lundi à l'achat de six drones de surveillance israéliens, une opération controversée dont le coût est estimé à quelque 250 millions de francs suisses (230 millions d'euros).

Comme l'avait déjà fait la chambre basse de l'Assemblée fédérale suisse, la chambre haute a approuvé, par 30 voix contre 12, l'acquisition de six drones de surveillance non armés Hermes 900, du constructeur Elbit Systems.

Des opposants avaient appelé la Suisse à ne pas investir dans l'industrie militaire israélienne en raison des "violations systématiques des droits de l'homme" commises par l'Etat hébreu contre les Palestiniens.
La socialiste Géraldine Savary, opposée à cet achat, a accusé l'armée israélienne d'avoir utilisé des drones Hermes 900 pendant l'offensive militaire à Gaza, en été 2014, qui avait fait 2.251 morts palestiniens et 73 morts israéliens. "Israël ne respecte pas les droits des populations, parfois avec des moyens extrêmement violents", a déclaré un autre opposant, Luc Recordon (Verts), cité par l'agence de presse suisse ATS.

Le ministre suisse de la Défense, Ueli Maurer, a insisté sur le fait que la Suisse n'achetait pas les drones à l'Etat israélien, mais à une entreprise privée.
Les engins, a-t-il précisé, seront uniquement utilisés pour des opérations de surveillance par les garde-frontières. "Ce n'est pas un modèle de combat, mais il joue un rôle d'éclaireur. Nous n'avons pas l'intention de l'armer", a-t-il dit, selon ATS.

Par ailleurs, a indiqué M. Maurer, si la Suisse, pays neutre, a l'interdiction de vendre du matériel militaire à un Etat en guerre, dont Israël, rien ne l'empêche d'en importer, estimant qu'il n'y avait "pas de problèmes d'un point de vue des droits humains".


http://www.lorientlejour.com/article/943156/la-suisse-va-acheter-six-drones-israeliens-pour-230-millions-deuros.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Jeu 10 Sep 2015 - 16:14

Véhicule d'exploration et de combat du DRA10.
Citation :

PHOTOS:
 
http://www.explorateur.ch/galeries/air14_vehicule_DRA_10/index.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Mer 16 Sep 2015 - 19:46

Citation :
Brigade blindée 1 a ajouté 18 nouvelles photos à l’album CR 2015 bat chars 18.

Photos: bat chars 18


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Suisse   Mar 22 Sep 2015 - 17:12

Citation :
Un soldat meurt percuté par un véhicule de l'armée
AccidentUn militaire est décédé la nuit dernière lors d'un exercice à la caserne de Hauenstein (SO) près de Olten. Il a été percuté par un véhicule de l'armée.


Un soldat a été tué pendant un cours de répétition dans la nuit de jeudi à vendredi.

Le malheureux a été écrasé par un véhicule militaire. Il est décédé sur les lieux de l'accident.

La justice militaire a ouvert une enquête, a indiqué à l'ats un porte-parole. Il confirmait une information de la radio régionale Radio Top.


http://www.24heures.ch/suisse/soldat-meurt-percute-vehicule-armee/story/14121531



Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Suisse   Mer 23 Sep 2015 - 14:03

Citation :
Switzerland Will Not Purchase Transport Aircraft

(Source: Swiss Dept. of Defence, Civil Protection and Sport; issued Sept 22, 2015)


(Unofficial English translation by Defense-Aerospace.com)



Switzerland will not, in the near future, have any transport aircraft of its own. Unlike the Council of States, which had approved the acquisition, the National Council rejected two motions to that effect.

A motion tabled in the Council of States by Counselor Peter Bieri (PDC ZG) said that "The Federal Council must submit to Parliament, as part of an upcoming armament program, but no later than 2018, the acquisition of one or more transport aircraft."

These aircraft would have been made available primarily for international peacekeeping missions as well as for help in disaster areas and for emergency repatriation of Swiss citizens. Another counselor, Géraldine Savary (PS, VD) also filed a motion for the same purpose.

The National Council rejected the Savary motion by 117 votes against 57 and 10 abstentions. However, it had earlier in the day accepted the Bieri motion, by 87 votes against 89, with 6 abstentions.

Nearly two hours later, following a proposal to review its position, the National Council finally reversed its decision and dismissed the Bieri motion by 98 votes against 85 and 2 abstentions.

Therefore, Switzerland will not buy any transport aircraft.

Refused in 2004

The Federal Council (government) supported the two motions. In the Armaments Program 2004, it had requested the purchase of two Casa C-295M aircraft type for the amount of 109 million [Swiss] francs. These aircraft would carry out missions required for humanitarian assistance, promotion of peace and international crisis management. At the time, Parliament had denied the purchase.











Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Suisse   Mer 23 Sep 2015 - 15:28

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Suisse   Mer 23 Sep 2015 - 17:21

augusta a écrit:
Citation :
Switzerland Will Not Purchase Transport Aircraft

(Source: Swiss Dept. of Defence, Civil Protection and Sport; issued Sept 22, 2015)


(Unofficial English translation by Defense-Aerospace.com)



Switzerland will not, in the near future, have any transport aircraft of its own. Unlike the Council of States, which had approved the acquisition, the National Council rejected two motions to that effect.

A motion tabled in the Council of States by Counselor Peter Bieri (PDC ZG) said that "The Federal Council must submit to Parliament, as part of an upcoming armament program, but no later than 2018, the acquisition of one or more transport aircraft."

These aircraft would have been made available primarily for international peacekeeping missions as well as for help in disaster areas and for emergency repatriation of Swiss citizens. Another counselor, Géraldine Savary (PS, VD) also filed a motion for the same purpose.

The National Council rejected the Savary motion by 117 votes against 57 and 10 abstentions. However, it had earlier in the day accepted the Bieri motion, by 87 votes against 89, with 6 abstentions.

Nearly two hours later, following a proposal to review its position, the National Council finally reversed its decision and dismissed the Bieri motion by 98 votes against 85 and 2 abstentions.

Therefore, Switzerland will not buy any transport aircraft.

Refused in 2004

The Federal Council (government) supported the two motions. In the Armaments Program 2004, it had requested the purchase of two Casa C-295M aircraft type for the amount of 109 million [Swiss] francs. These aircraft would carry out missions required for humanitarian assistance, promotion of peace and international crisis management. At the time, Parliament had denied the purchase.













En Français
Citation :
L’armée suisse devra encore se passer d’avions de transport tactique
Posté dans Europe, Forces aériennes par Laurent Lagneau Le 23-09-2015

La Suisse a une particularité : mis à part quelques appareils pour assurer des vols VIP et des liaisons, son aviation militaire ne dispose pas d’avion de transport. Et cela alors que, par exemple, un État comme le Luxembourg disposera, d’ici 2019, d’un A400M Atlas.

Pourtant, le 22 septembre au matin, le Conseil national (la chambre basse du Parlement suisse) avait adopté une motion du Conseil des États (chambre haute) demandant l’acquisition d’avions de transport pour « les missions internationales en faveur de la paix, civiles ou militaires, pour l’aide en cas de catastrophe et pour le rapatriement d’urgence de citoyens suisses ». Seulement, il s’est ravisé, plus tard dans la journée, lors d’un second vote justifié « par des malentendus ».

En 2004, déjà, un projet visant à inscrire dans l’un des prochains programmes d’armement à venir l’acquisition de deux avions de transport Casa C-295M [pour 109 millions de francs suisses à l'époque] avait été également refusé.

Seulement, si la Suisse n’avait jusqu’alors pas besoin d’avions de transport, les choses ont changé. En 2014, faute de cette capacité, la Confédération a été contrainte de renoncer à intervenir en Libye pour évacuer son personnel diplomatique ainsi qu’à participer à la mission internationle de lutte contre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest.

En outre, elle est obligée de louer, deux fois par semaine, un avion de transport auprès de l’Espagne pour les besoins de la SWISSCOY (Swiss Company), c’est à dire le contingent de l’armée suisse déployé dans le cadre de la mission internationale de soutien de la paix au Kosovo, au sein de la KFOR.

Le principe de louer un avion de transport satisfait visiblement une majorité d’élus suisses. « La solution actuelle s’avère la plus économique et la plus flexible. Un avion revient à quelque 200-300 millions de francs, et ce sans compter la formation des pilotes », a fait valoir Aline Trede (Verts). Sans doute que le prix avancé par l’élue pour un C-295M est surévalué, sachant que l’Inde en a commandés 56 pour 1,6 milliards d’euros en mai dernier.

Cela étant, le choix du type d’avion n’aurait pas été simple. « Nous n’aurions besoin que d’un appareil relativement petit. Pour les missions en Afrique au contraire, l’engin idéal est complètement différent », a en effet expliquer Ueli Maurer, le conseiller fédéral en charge des affaires de défense. Et il aurait fallu trouver les ressources financière pour cette acquisition, en différant d’autres projets.

http://www.opex360.com/2015/09/23/larmee-suisse-devra-encore-se-passer-davions-de-transport-tactique/



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Lun 28 Sep 2015 - 21:53

Citation :
28/09/2015

Axalp 2015 !




Programmés cette année les mercredi 7 et jeudi 8 octobre 2015, les exercices de tir d’aviation des Forces aériennes attireront à nouveau les foules dans les Alpes bernoises. Le programme offre une large palette de démonstrations mettant en scène, outre des avions de combat F/A-18 Hornet et F-5 Tiger II, l’avion d’entraînement PC-21, la Patrouille suisse, des opérations de sauvetage et d’extinction et des ballets aériens effectués par des éclaireurs parachutistes ou des hélicoptères de l’armée, Super Puma, Cougar et EC635.

Les exercices annuels de tir d’aviation de l’Armée suisse se dérouleront les 7 et 8 octobre 2015 (sans jour de réserve) sur la place de tir d’aviation d’Axalp - Ebenfluh (BE). L’entraînement aura lieu le 6 octobre 2015.

Nous savons que ces démonstrations attirent de nombreux spectateurs. Il est donc recommandé d’emprunter les transports publics pour le voyage jusqu’à la gare de Brienz.

Les zones réservées aux spectateurs se trouvent à 2200 m d’altitude. Des habits chauds, une protection contre la pluie et de bonnes chaussures de marche sont indispensables.

Les zones réservées aux spectateurs ne peuvent être atteintes qu’à pied et avec un bon équipement en passant par les chemins de montagne balisés. Pour s’y rendre, il faut être en bonne forme physique, sachant que les trajets se font sous la responsabilité de chacun.

Il est impératif d’observer les instructions des organes de sécurité. Un service de sauvetage et un service sanitaire sont mis en place. De l’aide peut être demandée en passant par le personnel chargé de surveiller les zones d’accès autorisées.

Les présentations commencent toujours à 14h00 précisément. Les chemins d’accès d’Ebenfluh et de Tschingel sont bloqués à partir de13h30. Durée de la démonstration : environ une heure et demie.

Tout le secteur de la place de tir d’aviation est annoncé comme zone dangereuse. Les barrières des zones sécurisées ne doivent être franchies sous aucun prétexte. Pendant les exercices de tir d’aviation, tous les spectateurs doivent se trouver dans les zones délimitées qui leur sont réservées. Le nombre de spectateurs est donc limité.

Les démonstrations de vol sont commentées par haut-parleurs dans toutes les zones réservées aux spectateurs. Des toilettes sont mises à disposition dans toutes les zones.


Voici un aperçu du programme :

Tirs au canon en montagne

Parade F/A-18 et F-5

Présentation du PC-21

Mobilité lors des tirs au canon en montagne

Engagement d’éclaireurs parachutistes

Opérations de sauvetage et d’extinction

Démonstration des caractéristiques de vol du Cougar

Démonstration des caractéristiques de vol du F/A-18

Démonstration de la Patrouille Suisse

Les avions de type F/A-18 Hornet, F-5 Tiger, PC-21

et les hélicoptères Super Puma, Cougar et EC635 participeront aux exercices de tir d’aviation.

Le même programme sera présenté les deux jours.


Photos : Boeing F/A-18 C/D Hornet Axalp 2013 @ Peter Steehouwer

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2015/09/28/axalp-2015-859831.html
Revenir en haut Aller en bas
FarLouati
sergent
sergent
avatar

messages : 209
Inscrit le : 29/03/2015
Localisation : suisse
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Armée Suisse   Mer 14 Oct 2015 - 13:22

Citation :

Un F/A-18 de l'armée suisse s'est écrasé sur une zone non habitée dans le Doubs (est de la France) mercredi sans faire de victime, ont indiqué des gendarmes et la préfecture.

Le pilote de l'avion a pu s'éjecter avant le crash survenu en fin de matinée, et a été récupéré par les secours.

Un périmètre de sécurité de 300 mètres a été établi autour du lieu de l'accident, survenu sur le territoire de la commune de Glamondans, à une vingtaine de kilomètres à l'est de Besançon, non loin de la frontière avec la Suisse, a précisé la préfecture.

http://www.rts.ch/info/suisse/7168104-un-avion-de-l-armee-suisse-s-ecrase-en-france-sans-faire-de-victime.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Lun 9 Nov 2015 - 20:58

Citation :
09/11/2015

Nos Hornet s’entraînent au vol de nuit en Norvège !





Du 9 novembre au 4 décembre 2015, les Forces aériennes suisses s’entraînent au vol de nuit à Oerland (Norvège) avec un maximum de huit avions de combat F/A-18 C/D « Hornet ». Les vastes zones d’entraînement au-dessus de la mer du Nord sont utilisées parce que les possibilités d’effectuer des vols de nuit sont limitées en Suisse au vu de la forte densité de la population.

L’entraînement des pilotes de jet suisses en Norvège sert surtout à les préparer en vue de leur engagement de protection d’une conférence lors de la réunion du World Economic Forum (WEF) à Davos et à leur permettre d’obtenir les qualifications requises pour les vols de nuit nécessaires à cette occasion.

La disponibilité de la flotte des F/A-18 sera donc réduite en Suisse durant l’entraînement en Norvège. La disponibilité opérationnelle est cependant garantie en tout temps conformément aux normes en vigueur. Des planifications prévisionnelles ont été élaborées pour qu’au besoin, les Forces aériennes puissent spontanément disposer d’un nombre supplémentaire d’aéronefs en Suisse.

Un accord entre le Ministère de la Défense du Royaume de Norvège et le DDPS constitue la base légale de la campagne Nightway.



Nightway :

- Courte durée d'ensoleillement (=plus de vols de nuit)

- La plupart des secteurs se situent au-dessus de la mer ce qui entraîne beaucoup moins de nuisances sonores pour la population

- L'altitude minimale dans les secteurs est de 5000ft/AMSL (1600m) au lieu de 13000ft/AMSL (3700m) en Suisse. Les performances des réacteurs sont bien meilleures à cette altitude ce qui nécessite une certaine adaptation.

- Les vols supersoniques ont lieu jusqu'à un minimum de 2800m au-dessus de la mer contre 10'000m (sol) pour la Suisse.

- Entraînement contre les F-16 norvégiens.

Le vol au-dessus de la mer ainsi que les altitudes minimales très basses ont demandé une préparation extrêmement sérieuse. Avant la campagne, chaque pilote a suivi une instruction particulière de «Sea Survival» de nuit dans le lac de Neuchâtel pour s'adapter aux manipulations sur l'équipement dans l'obscurité. Lors de cet exercice, comme pendant chaque vol, le port d'une combinaison étanche était obligatoire. Elle est nécessaire et sert à prolonger le temps de survie du pilote en cas d'éjection dans des eaux glaciales (env.+4°C). D'autres briefings tels que les procédures de sauvetage en mer, les conditions météorologiques extrêmes, les différences des procédures ATC d'avec la Suisse, les connaissances de la base d’Ørland ont été suivis.


Photos : Swiss F/A-18 C/D Hornet à Nightway@ Swiss air Force

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2015/11/09/nos-hornet-s-entrainent-au-vol-de-nuit-en-norvege-860113.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Jeu 26 Nov 2015 - 18:06

Citation :
Elbit announces Hermes 900 deal for Switzerland

Gareth Jennings, London - IHS Jane's Defence Weekly

25 November 2015

   
The sale of the Hermes 900 to Switzerland represents the type's first success in Europe, after being sold to Brazil, Chile, Colombia,
Israel, and Mexico. Source: Armasuisse



Elbit Systems has been awarded an approximately USD200 million contract by the Swiss government for the procurement of its Hermes 900 unmanned aircraft systems (UASs), the company announced on 26 November.

The contract, which was placed by the Swiss Federal Department of Defence, Civil Protection and Sport (DDPS) covers the supply of an unspecified number of Hermes 900 HFE (Heavy Fuel Engine) UASs, and a ground control station.

The deal, to be fulfilled over four years, follows the DDPS June 2014 announcement about Elbit Systems selection as the preferred supplier for the UAS 15 new reconnaissance UAS programme (also referred to as the ADS-15 requirement).

No further details were offered, except to say that the Hermes 900 is an unarmed platform designed to provide all-weather intelligence, surveillance, and reconnaissance (ISR) capabilities.


In securing the Swiss UAS 15 requirement, the Hermes 900 beat off competition from the Israel Aerospace Industries Heron 1 in
what was an
all-Israeli shortlist. (Armasuisse)


The announcement of the deal comes about two months after the Swiss parliament approved the country's purchase of six Hermes 900 UAVs on 7 September. The day before this approval was given, Elbit announced it had been awarded a USD78 million contract for its Advanced Multi-Sensor Payload System (AMPS) long-range electro-optical surveillance system for a European Hermes 900 customer, believed to be Switzerland.

The total procurement is valued at about CHF250 million (USD280 million) and will add a considerable increase in capability over the existing Ruag Aerospace ADS-95 Ranger UAS, which has been in service since 1998.

Already in service with Brazil, Chile, Colombia, Israel, and Mexico, the Hermes 900 has a maximum take-off weight of 970 kg, is able to carry a payload of 300 kg, can operate up to about 30,000 ft, and can stay aloft for up to 30 hours.
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Jeu 3 Déc 2015 - 22:06

Citation :
Switzerland to strengthen air defence coverage

Gareth Jennings, London - IHS Jane's Defence Weekly

02 December 2015


Switzerland is to build up its national air defence capabilities incrementally, so that by 2020 it will have two Hornet fighters on a
round-the-clock alert. Source: IHS/Patrick Allen  



Switzerland is to introduce a beefed-up air policing capability that will run for the next five years, the Federal Department of Defence, Civil Protection, and Sport (DDPS) announced on 1 December.

Two armed Boeing F/A-18 Hornet fighters will be placed on 15-minute readiness to intercept unauthorised aircraft from January 2016 through to the end of 2020.

The mission, which is dubbed Project Air Police Service 24 (LP24), will be built up incrementally, with the two fighters being on standby from 0800 h local to 1800 for 50 weeks during 2016; during the same hours for all 52 weeks in 2017 and 2018; from 0600 to 2200 throughout 2019; and then on 24-hour standby in 2020.

According to the DDPS, the aircraft will be scrambled for "hot missions" to intercept aircraft violating Swiss airspace, and for "live missions" to perform spot checks of diplomatic aircraft overflying Switzerland. The aircraft will based at Payerne, in the west of the country, which is one of the homes of the F/A-18 and Northrop F-5E Tiger II fighter fleets, with Emmen and Meiringen also available.

As noted by the DDPS, the reinforced air policing mission will cost about CHF30 million (USD29.3 million) a year to run, which is largely taken up by increased personnel costs. The Swiss government did not disclose if the LP24 mission will continue after 2020.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Mar 8 Déc 2015 - 17:51

Citation :
08/12/2015

Première étape de la police aérienne 24/24 !




Payerne, la disponibilité opérationnelle en matière de service de police aérienne sera réalisée progressivement d’ici à la fin 2020. A partir de là, deux avions seront prêts à l’engagement 24 h sur 24 pendant toute l’année. Mais avant d’en arriver là, le dispositif des Forces aériennes va progressivement monter en puissance. La première étape de réalisation va démarrer en janvier 2016. Deux F/A-18 armés seront alors prêts à décoller en l’espace de 15 minutes au maximum, et cela cinq jours par semaine, entre 8 heures et 18 heures. Je vous propose de voir les détails de la préparation du projet PA24 (Police aérienne 24/24), ainsi que l’ensemble des éléments connexes qui sont encore méconnus du grand public.

Le projet :

Le projet PA24 va permettre de réaliser en quatre étapes la disponibilité opérationnelle permanente avec deux avions armés prêts à décoller en l’espace de 15 minutes au maximum (la détection d’un avion s’effectue bien avant son entrée sur notre territoire). La première étape va démarrer en 2016 : les avions seront prêts à être engagés du lundi au vendredi, de 8 h à 18 h, pendant 50 semaines. Cette présence sera étendue à 365 jours en 2017. A partir de 2019, les avions seront prêts à intervenir de 6 h à 22 h. A la fin 2020, ils seront disponibles 24 h sur 24 pendant toute l’année.



Les deux appareils seront affectés à des «Hot Missions» et à des «Live Missions». Dans le premier cas, il s’agit d’intercepter des aéronefs qui violent gravement les règles du trafic ou la souveraineté sur l’espace aérien de la Suisse. Par «Live Missions», en revanche, on entend le contrôle ponctuel des aéronefs d’Etats étrangers qui requièrent pour le survol du territoire suisse une « diplomatic clearance ».


Base d’affectation :

Le site principal choisi pour le projet PA24 est la Base aérienne de Payerne environ 10 à 11 mois de l’année. Toutefois, pendant la fermeture de la piste, les vols se dérouleront à partir d’Emmen ou de Meiringen en fonction de la disponibilité.


Moyenne des interceptions aériennes aujourd’hui :



Le Colonel EMG Jérôme d’Hooghe pilote de F/A-18 nous confirmait hier, sur le site de l’aérodrome de Payerne, les chiffres suivants en ce qui concerne les missions d’interception dans le ciel helvétique :

Par année une moyenne de 300 interceptions. Par ailleurs, on dénombre au 29.11.2015, 37 « Hot Missions » et 44 violations de notre espace aérien, ce à quoi, il faut ajouter les vérifications d’aéronefs et l’aide aux avions en difficultés (chiffres non communiqué pour l’instant).


Ce qui va changer :

Aujourd’hui, les missions de police aérienne s’effectuent aux heures de bureau et le déroulement avec généralement une patrouille d’avions en vol, qui est déroutée en direction de l’avion qui doit être contrôlé. Ce mode de fonctionnent pourra à l’avenir continuer, si, il s’agit d’une simple vérification, par contre avec la mise à disposition de deux F/A-18 armés prêt à décoller, il sera possible et de manière progressive d’intercepter et le cas échéant de contraindre un appareil à se poser ou à être conduit hors de notre espace aérien.

Il faut également noter que notre pays va continuer à travailler en partenariat avec nos voisins, avec l’échange de données radars et la possibilité à terme de partager l’interception d’un avion même la nuit.


Pourquoi faut-il attendre 2020 ?



Pour beaucoup de citoyennes et citoyens, il est incompréhensible que la mise en activité de notre police du ciel, soit aussi lente à mettre en œuvre. A cette question le commandant de la base aérienne de Payerne, le Colonel EMG Benoît Studemann explique les raisons de la montée en puissance progressive : la mise en activité du projet PA24 demande une réorganisation en ce qui concerne le personnel de la base. En effet, pour assurer le bon déroulement d’une patrouille de F/A-18 de jour comme de nuit et les week-ends, il devient impératif d’augmenter le nombre du personnel au sol et ceci afin d’assurer un tournus de celui-ci. Mais ce personnel requiert une formation particulière, dont la moyenne est de trois ans. Par exemple, il faudra 9 contrôleurs aériens supplémentaires, Skyguide ne peut former que deux nouvelles recrues par année et il faut trois années pour être qualifié.



Conséquences indirectes de la PA24 :

Hormis la compétence de pouvoir assurer la police du ciel «24/24», le projet va permettre de créer de nouvelles places de travail, soit une centaine d’ici 2020. De plus, les mécaniciens qui seront de piquet la nuit et les week-ends travailleront, notamment à la maintenance des F/A-18, ce qui va permettre d’augmenter la disponibilité de la flotte.



Du point de vue économique, l’ouverture de la base de Payerne permettra du même coup la mise en place de vols civils pour les entreprises de la région.



Et le bruit ?

Cette augmentation de l’activité aura-t-elle une conséquence sur le bruit dans la région ? Le survol de notre pays est particulièrement dense la journée et se raréfie la nuit, le risque d’un décollage d’urgence avec avions de combat est faible, mais ne peut être exclut. Le développement de l’activité civile amènera certes, quelques nuisances, mais durant le jour et non la nuit, par ailleurs, les avions civils sont nettement moins bruyants que les jets militaires.


Commentaire :

Non, la police du ciel ne peut se faire en un jour et demande la mise en place d’une importante structure sur la base aérienne de Payerne. La formation et l’emploi en sont les maîtres mots. A l’évidence, avec une volonté politique plus précoce, nous aurions pu disposer d’une telle sécurité bien plus tôt, mais les diminutions des budgets militaires de ces dernières années permettaient pas la concrétisation d’un tel projet. Mais attention, la mise en place de la police du ciel 24/24 est un élément très important, cependant celui-ci répond à un besoin spécifique en tant de paix et en situation normale. Les choses sont différentes en cas de tensions internationales et en cas de conflits et là c’est un renforcement de la dotation en avions de combat qu’il va falloir relancé.


Photos : 1 Hornet contrôlant un Global 5000 du gouvernement allemand @ Swiss Air Force 2 Colonel EMG Jérôme d’Hooghe 3 cmdt de la base de Payerne le Colonel EMG Benoit Studenmann @ P.Kümmerling 4 Hornet en escorte d’un A380 @ Swiss Air Force

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2015/12/08/premiere-etape-de-la-police-aerienne-24-24-860339.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Lun 28 Déc 2015 - 18:58

Citation :
Nouveau ministre suisse


Stratégie et politique 28 décembre 2015




Suite aux dernières élections du Conseil fédéral helvète, Uli Maurer, membre du patri conservateur et nationaliste UDC, quitte le Département de la Défense, de la Protection de la Population et des Sports (DDPS) pour aller aux Finances. Il est remplacé par un autre politicien de l’UDC, Guy Parmelin.

Cet ancien caporal plutôt spécialiste de l’assurance sociale que de la défense, devra mener les réformes de l’armée suisse à leur terme, notamment en parvenant à fixer le budget militaire annuel à la hauteur actuelle de 5 milliards de francs suisses. Il devra aussi trouver des solutions pour l’armée de l’air, suite au refus exprimé par le peuple suisse en 2014 d’acheter des avions de combat Gripen.

Par ailleurs, presque comme un dédommagement pour le projet manqué du Gripen, le Conseil national (Assemblée nationale) a voté le programme d’armement complémentaire 2015, qui s’ajoute aux 542 millions de francs suisses déjà libérés, soit en tout une rallonge de 874 millions de francs suisses qui seront notamment utilisés pour rénover et moderniser 2 220 camions légers tout-terrain (4×4 «Duro I» de Mowag).

http://www.ttu.fr/nouveau-ministre-suisse/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Mer 6 Jan 2016 - 16:55

Citation :
06/01/2016

WEF 2016, Protection de l’espace aérien !





Du mercredi 20 au dimanche 24 janvier 2016, le World Economic Forum (WEF) 2016 se déroulera à Davos. Durant cet événement, les Forces aériennes garantiront la police aérienne, notamment dans l'espace aérien restreint au-dessus de Davos, au moyen d’avions de combat armés, engagés par les formations d'avions de combat de la Base aérienne de Payerne en cours de répétition (CR).

La conférence annuelle du WEF 2016 se déroulera du 20 au 24 janvier 2016 à Davos. L’Armée aide le canton des Grisons à assurer la sécurité lors de la rencontre annuelle du WEF. Les Forces aériennes garantiront la protection de l'espace aérien avec des missions de police aérienne et soutiendront les autorités civiles avec des moyens de transport aérien et de reconnaissance. A cet effet, le Conseil fédéral a déclaré l'espace aérien autour de Davos «zone restreinte» dans un rayon de 46 km (25 miles nautiques) pour tous les aéronefs, durant la période du mardi 19 au dimanche 24 janvier 2016 ainsi que le jour d’entraînement du lundi 18 janvier de 8h à 18h. Cette zone ne peut être pénétrée qu'avec une autorisation spéciale.

Protection de l'espace aérien durant le WEF

Durant les réunions en plénum du WEF, des avions de combat de type F/A-18 Hornet et F-5 Tiger équipés de munitions de combat garantiront le respect de la zone restreinte. Ces missions de police aérienne seront en priorité accomplies par les formations d'avions de combat de la Base aérienne 11, qui seront en cours de répétition.

Pour la région de Payerne, ces engagements vont produire du lundi 18 au dimanche 24 janvier 2016, samedi et dimanche inclus, des décollages et des atterrissages tôt le matin jusque tard dans la nuit. Pour des raisons de sécurité, les barrières de Morens resteront fermées 24 heures sur 24 pendant la période du WEF.



Cours de répétition

Les formations d'avions de combat de la Base aérienne de Payerne accompliront du 11 au 29 janvier 2016 leur cours de répétition annuel (CR). L'Escadre d’aviation engagera ses F/A- 18 Hornet ainsi que ses F-5 Tiger. Les Groupes support et logistique garantiront quant à eux l'exploitation de l'aérodrome, la réparation des avions et toutes les prestations logistiques et de génie nécessaires pour garantir les engagements et missions exigées. La sécurité de la Base aérienne sera renforcée par la compagnie de sûreté.

En dehors des opérations spécifiques du WEF, la Base aérienne opérera selon un horaire étendu allant de 08h00 à 18h00, sans tenir compte des vols de nuit qui auront lieu une fois par semaine. Le cours de répétition provoquera une augmentation sensible de la circulation autour de l'aérodrome et le long de la Petite-Glâne.

Les Forces aériennes et le commandement de la Base aérienne de Payerne remercient d'avance la population pour sa compréhension. (source Forces aériennes suisses)


Photos : 1 & 3 F/A-18C Hornet WEF2015 2 Northrop F-5 E Tiger II WEF 2015 @ David Studer

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2016/01/06/wef-2016-protection-de-l-espace-aerien-860518.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Lun 11 Jan 2016 - 16:31

Citation :
Les forces aériennes suisses sont dans une " situation dangereuse"

Posté dans Forces aériennes par Laurent Lagneau Le 11-01-2016




Nommé à la tête du département suisse des Finances, Ueli Maurer a laissé à son portefeuille à la Défense à Guy Parmelin. Et avec un dossier lourd à gérer, à savoir l’avenir de la force aérienne de la Confédération, mise dans une situation difficile après le refus des électeurs de commander 22 avions JAS-39 Gripen E/F du constructeur suédois Saab afin de remplacer des F-5 Tiger à bout de souffle.

De fait, les forces aériennes suisses ne peuvent plus compter que sur leurs 31 F/A-18 Hornet, acquis dans les années 1990. Certes, Berne a prévu de relancer un processus pour acquérir de nouveaux avions de combat en 2017 afin de pouvoir annoncer un choix en 2020 et passer un commande en 2022.

Seulement, cette échéance semble trop lointaine pour le commandant de corps Aldo Schellenberg, le chef des forces aériennes suisses. « Même si nous lançons un processus d’acquisition de nouveaux appareils, ils arriveront trop tard pour nous éviter une lacune stratégique, qui perdurera pendant plusieurs années. Cela n’est pas acceptable et cela nous pousse à agir », a-t-il confié au quotidien Le Temps.

Comme les F/A-18 Hornet ne sont pas épaulés par d’autres avions de combat, ils sont sur-sollicités. Conséquence : ils consomment leur potentiel plus vite que prévu. En outre, leur nombre insuffisant limite bien évidemment les capacités opérationnelles des forces aériennes suisses. Ainsi, comme l’a expliqué leur chef, ces appareils ne peuvent assurer une permanence 24 heures sur 24 que pendant deux semaines maximum.

La solution pour éviter une rupture capacitaire serait donc d’augmenter le potentiel des F/A-18 suisses d’environ 1.000 heures de vol, ce qui pousserait leur durée de vie jusqu’en 2028.

« Mais cela seul ne suffira pas. Nous étudions d’autres possibilités afin de réduire le nombre d’heures de vol total par année de la flotte F/A-18 et ainsi prolonger sa durée de vie au-delà de 2028. Sans cela, notre filet de sécurité sera défaillant », a expliqué Aldo Schellenberg, pour qui il manque aux forces aériennes suisses au moins une vingtaine d’avions de combat.

Ce dernier s’est même permis un commentaire politique… « Nous payons aujourd’hui le prix des réductions d’investissements dans notre armée depuis près de 20 ans. (…) Alors que les dépenses de l’Etat ont doublé sur cette période, le budget de l’armée, lui, est resté le même », a-t-il déploré.

http://www.opex360.com/2016/01/11/les-forces-aeriennes-suisses-sont-dans-situation-dangereuse/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Sam 23 Jan 2016 - 13:32



Citation :
Davos : des soldats suisses pris le nez dans la cocaïne


AFP 23/01/2016


Douze soldats suisses affectés à la sécurité du Forum économique mondial de Davos tuaient le temps et l'ennui en fumant du cannabis ou en sniffant de la cocaïne. Ils ont été mis au rencart par leur hiérarchie.

Le porte-parole de l'armée suisse, Stefan Hofer, cité vendredi par l'agence de presse ATS, a indiqué que 5 des 12 soldats dilettantes avaient consommé les deux drogues et que l'un d'eux avait en sa possession plus de 3 grammes de cocaïne.

Les contrôles, déclenchés à la suite d'une dénonciation, ont été effectués mardi à l'aide de chiens dans un bataillon d'infanterie de montagne en provenance des régions méridionales du Tessin et des Grisons.

Le porte-parole a précisé que les 5 soldats ayant pris de la cocaïne ont été renvoyés chez eux dans l'attente de mesures disciplinaires pour 4 d'entre eux, et de poursuites judiciaires pour le 5ème trouvé en possession de la cocaïne. Les 7 autres ont été mis aux arrêts sur place à Davos.

Stefan Hofer a affirmé que la sécurité du Forum mondial de l'économie, assurée par 4.500 militaires au total, n'avait pas été mise en danger par cet incident.

http://www.lorientlejour.com/article/966344/davos-des-soldats-suisses-pris-le-nez-dans-la-cocaine.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Jeu 4 Fév 2016 - 21:05

Citation :
AIR FAN

BOEING CHEZ LES HELVÈTES
La compagnie Swiss International Air Lines a reçu vendredi dernier le premier de neuf Boeing 777-300ER (HB-JNA) et ce sont les F/A-18 de la
force aérienne suisse (Schweizer Luftwaffe) qui ont servi de comité d'accueil pour ce nouveau géant helvète.
L'avion a effectué un survol de l'aéroport de Zurich Kloten sous bonne escorte avant de se poser à 9:13 sur la piste 16 de l'aéroport international.




Revenir en haut Aller en bas
FarLouati
sergent
sergent
avatar

messages : 209
Inscrit le : 29/03/2015
Localisation : suisse
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Armée Suisse   Dim 7 Fév 2016 - 23:25



vue 360° !
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Mer 24 Fév 2016 - 19:00

Citation :
24/02/2016

La Suisse relance le projet d’un nouvel avion de combat !





Notre nouveau ministre de la Défense Guy Parmelin a informé aujourd’hui les membres du Conseil Fédéral du lancement des travaux préparatoires prévus pour l’évaluation d’un nouvel avion de combat. Un crédit EEP (études de projets, essais et préparatifs d'achat) pour l'acquisition d'un nouvel avion de combat sera soumis au Parlement en 2017. Le Département fédéral de la défense prévoit de lancer les travaux de préparation au printemps 2016.

Un vote qui n’a servi à rien !

Les projets d’acquisition d’avions de combat sont souvent compliqués du point de vue politique et ressemble souvent à des feuilletons interminables. L’Inde traîne les pieds avec la finalisation du Rafale, les EAU ne se sont toujours pas positionnés sur un appareil depuis cinq ans, l’ancien gouvernement canadien avait opté pour le F-35, sans ouvrir une compétition, créant ainsi un tollé politique. Et en Suisse nous n’en sommes pas en reste avec une votation ratée en mai 2014, qui au final n’aura servit à rien sinon perdre du temps. Car l’inévitable se rapproche, la flotte de 30 Northrop F-5 E/F « Tiger II » (54 encore en service en 2014) est à bout de souffle et ne pourrait pas être engagée en cas de conflit. Pire, elle n’est même pas engageable pour la police du ciel 24/24, dont la première étape a été activée en janvier dernier.

Les besoins en augmentation :

Si, lors de la votation de 2014, il était prévu de remplacer partiellement la flotte de F-5, la situation continue d’évoluer de manière problématique. En effet, il ne reste plus qu’une trentaine de « Tiger » et ceux-ci, vont continuer à être retiré progressivement du service. De plus, la situation se complique du côté des Boeing F-/A-18 C/D « Hornet ». En effet, l’avionneur américain ne produira plus de mises à jour dès 2023 et l’US Navy va débuter le retrait progressif de l’avion à cette date. Le « Hornet » va donc rapidement vieillir, pour être totalement dépassé d’ici 2030.

En conséquence, il va falloir combler le départ à la retraite non d’un, mais de deux types d’avions ! Soit dans l’urgence le F-5, puis le F/A-18.



Situation d’urgence :

On aura eu beau prévenir de la situation en 2014, nous voici donc, dans une problématique d’urgence. D’une part parce que le nouvel avion n’arrivera qu’après le départ à la retraite des F-5 et ceci au moment ou il faudra déjà remplacer les Hornet. Sans quoi notre pays ne disposera plus d’une aviation moderne.

Relance du projet :

Le ministre de la Défense instituera un groupe d'experts composé de représentants des différents domaines concernés de l'armée, d'armasuisse et du Secrétariat général du DDPS. D'ici à janvier 2017, les experts répondront dans un rapport aux questions de fond concernant les besoins, la procédure et les aspects industriels. Ils aborderont également l'avenir des avions F/A-18 et F-5 actuellement en service. Le groupe d'experts est dirigé par le chef de l'Etat-major de l'armée et supervisé par le chef de l'Armée et le chef de l'armement.

Au printemps 2016, le DDPS mettra également sur pied un groupe d'accompagnement au sein duquel pourra siéger un membre de chaque parti représenté au Conseil fédéral. Composé également de représentants du DDPS, d'autres départements, de l'industrie et de la Société suisse des officiers, le groupe d'accompagnement suivra les travaux du groupe d'experts, discutera des aspects fondamentaux de l'acquisition et échangera ses vues avec celles du groupe d'experts. Son rôle ne consiste toutefois pas à approuver ou à rejeter le rapport du groupe d'experts.

La demande du crédit EEP 2017 constitue le lancement officiel du projet d'acquisition d'un nouvel avion de combat. Selon la planification actuelle, le choix du type d'appareil tombera en 2020, le crédit d'acquisition sera soumis au Parlement en 2022 et la livraison des nouveaux avions débutera en 2025.

A quoi faut-il s’attendre :

Du point de vue des futurs candidats, nous retrouverons certainement les trois avions européens, soit l’Airbus DS Eurofighter T3 Block10/15, le Dassault Rafale F-3R, le Saab Gripen E MS21. Du côté américain la question reste ouverte, en effet, si le cahier des charges en matières d’offsets est le même que le précédent, les avionneurs américains ne pourront sans doute pas y répondre (participation au développement de l’avion et garantie à 100% de compensation). Dans le cas contraire le F-35 sera évalué sur le papier et peut-être le Super Hornet à condition, que celui-ci puisse être produit assez longtemps.

Ce qui est certain aujourd’hui, vient du fait qu’une nouvelle évaluation des appareils dans les standards les plus élevés va être effectuée. Contrairement à 2012, les avionneurs disposent tous d’éléments très proches de ce qui pourra être livrés en 2025. Côtés Suisse, reste à définir le nombre d’avions qui sera commandé et le cas échéant en plusieurs tranches. Rappelons que selon les besoins des Forces aériennes, il faut une cinquantaine d’avions. Mais l’élément clef de ce nombre sere le prix. La suite au prochain épisode.


Photos : 1 image de synthèse avions actuels @ Gérard Famerée 2 Northrop F-5 E Tiger II 3 Boeing F/A-18 C « Hornet » P.Kümmerling

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2016/02/24/la-suisse-relance-le-projet-d-un-nouvel-avion-de-combat-860883.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Suisse   Jeu 24 Mar 2016 - 20:43

Citation :
24/03/2016

Le gel du projet du projet DSA !




Ce mardi, le DDPS par la vois du nouveau ministre de la Défense Guy Parmelin a décidé de suspendre le projet de défense sol-air (DSA), en attendant de disposer d’une vue d’ensemble de la situation en matière de défense aérienne. A la fin février, le DDPS a annoncé qu'un groupe d'experts a été chargé d'élaborer un rapport sur l'évaluation et l'acquisition d'un nouvel avion de combat. Toutefois, pour être efficace une défense aérienne digne de ce nom doit comprendre d'autres éléments, en particulier un système DSA.

Rappel :

Le projet de défense aérienne basée au sol BODLUV 2020 (BODengestützte-LUft-Verteidigung 2020) a pour objectif de remplacer les systèmes de défense contre avions de l'armée suisse qui atteignent le terme de leur durée d'utilisation. L'évaluation préalable s'est terminée à la fin de 2014, dans le cadre des travaux de projets en cours.

L'armée a opté pour deux systèmes de missiles anti-aériens, le système allemand Diehl BGT Defence Iris-SL basé sur le missile air-air Iris-T qui équipe les Eurofighter, Tornado et Gripen et le CAMM-ER pour (Common Anti-Air Modular Missile Extended Range) basé sur le missile air-air « ASRAAM » qui équipe les Eurofighter anglais. Ces deux systèmes sol-air ne sont pas encore en service actuellement, l’IRIS-SL doit équiper la Suède et l’Allemagne, le CAMM l’Angleterre et la Marine australienne d’ici 2018-2019.

Deux problèmes détectés :

La décision du gel de l’évaluation de ces deux systèmes par notre Ministre de la Défense est motivée par deux raisons :

La première relève des informations dues aux tests qui démontrent que les deux systèmes ne répondent pas aux exigences du cahier des charges pour l’instant. Des problèmes d’engagement en fonctions des conditions météorologiques posent problèmes. Il semble à l’évidence que ces deux systèmes bien que très performant manquent encore de maturité. Un choix de l’un deux, lors du programme d’armement 2017 ne permettrait pas d’atteindre dans l’immédiat les objectifs du projet de défense sol-air 2020 et obligerait l’armée à investir lourdement pour la mise à niveau, ce qui constituerait un surcoût inacceptable.

Le second problème réside dans le fait, que le projet a été avancé de deux ans en ce qui concerne son évaluation et ceci suite au refus du vote sur « le fond Gripen ». Il fallait progresser dans la modernisation des Forces aériennes. Mais cette décision a mis Armasuisse en difficulté, car déjà engagée sur plusieurs évaluations, celle-ci ne disposait pas d’équipes pleinement disponibles. En conséquence une partie de l’évaluation a été sous-traitée par une société extérieure Thales Suisse SA. Hors, l’un des systèmes radar en test est proposé par la maison mère Thales France.

Commentaires :

Précisons d’emblée que les deux systèmes radars en test le Saab Girafe 4A et le Thales GM200 ne sont pas mis en cause. Notre Ministre a eu raison de stopper cette évaluation pour l’instant. Cette décision ne remet pas en cause la modernisation de la Défense aérienne. Pour le le DDPS, il s’agit maintenant de surveiller l’évolution des deux systèmes, qui seront à maturation d’ici deux ans et de prendre en compte d’autres systèmes le cas échéant, pour pouvoir relancer l’évaluation dans de bonne condition. Quoi qu’il en soit, notre Ministre Guy Parmelin montre qu’il a un œil avisé sur ses dossiers.


Photos : Système Bae CAMM-ER et Diehl BGT Iris-SL

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2016/03/24/le-gele-du-projet-du-projet-dsa-861080.html
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Suisse   Sam 23 Avr 2016 - 11:54

Citation :
L’armée suisse se prépare au pire scénario possible sur les migrants
23 avr. 2016, 10:37





En raison du changement des routes migratoires, le gouvernement suisse a mis sur le pied de guerre 2 000 soldats aux frontières afin de pouvoir réagir rapidement à un afflux massif de réfugiés recherchant la protection dans le pays.

Les autorités fédérales ont déclaré avoir préparé trois scénarios potentiels allant de 10 000 arrivées par mois au pire scénario, qui est de 30 000 en quelques jours. Cette dernière probabilité «nécessiterait une intervention de l’armée», a prévenu le gouvernement.



Dans un communiqué mercredi, l'Etat suisse a expliqué avoir chargé le ministère de la Défense de préparer 2 000 soldats à cette éventualité.

Les plans, qui ont été acceptés jeudi, visent à coordonner les réponses au niveau de l’Etat, des cantons et des communes.

Le gouvernement a précisé que, si aucune intervention militaire n’était nécessaire pour l'heure, il voulait cependant être en mesure de réagir au plus vite.

En raison du changement des routes migratoires, «la Suisse pourrait être confrontée dans les prochaines semaines ou mois à un afflux de gens recherchant la protection», ont expliqué les autorités à l’agence de presse AFP.

Si le nombre de demandeurs d’asile dans le pays a chuté depuis quelques mois, comme le révèlent les derniers sondages, le Secrétariat d’Etat aux migrations a annoncé que la situation en Europe restait «volatile», envisageant ainsi une remontée des chiffres dans le cours de l’année 2016.

https://francais.rt.com/international/19533-armee-suisse-pire-scenario-migrants
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Suisse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Suisse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» l'armée suisse
» Les moyens et l'organisation du Génie Suisse
» groupe compresseur armée suisse moteur cox 1600
» Armée Suisse
» Cirrus SR20 dans l'armée de l'air??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: