Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Armée Suisse

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeLun 13 Nov 2017 - 22:40

Armée Suisse - Page 22 29107
Armée Suisse - Page 22 3088
Armée Suisse - Page 22 3171
Armée Suisse - Page 22 3252
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeMar 14 Nov 2017 - 15:32

Citation :
14/11/2017

Nos Hornet à Lossiemouth


Armée Suisse - Page 22 3172

Du 13 novembre au 8 décembre 2017, des membres des Forces aériennes suisses s’entraîneront au vol de nuit avec dix avions de combat F/A-18 sur la base de la Royal Air Force de Lossiemouth dans le nord de l’Écosse. Cette campagne baptisée « Scotnight » constitue l’élément central de l’entraînement au vol de nuit des Forces aériennes qui, pour diverses raisons, ne peut se dérouler que sporadiquement en Suisse. Au total, quelque 35 pilotes et une centaine de membres du personnel au sol se rendront en Grande-Bretagne.

Le séjour dans le nord de l’Écosse servira à l’instruction de base intensive au vol de nuit pour les pilotes de F/A-18, notamment pour le service de police aérienne, et permettra aux pilotes expérimentés d’approfondir et de consolider les tactiques d’engagement nocturne. De nos jours, les engagements de nuit occupent en effet une place décisive dans tous les conflits modernes. On constate d’ailleurs depuis quelques décennies que les opérations aériennes se déroulent de plus en plus souvent dans l’obscurité pour des raisons tactiques. En Suisse, les Forces aériennes n’ont pas l’opportunité de s’entraîner au vol de nuit selon les standards internationaux en vigueur car elles sont soumises à un certain nombre de restrictions : taille et nombre des secteurs d’entraînement, limites imposées en termes d’altitude et de vitesse (peu d’entraînements supersoniques), restriction des horaires du service de vol et du nombre de mouvements aériens autorisés sur les aérodromes militaires.

De plus, le trafic aérien civil dans notre pays est intense et la densité de population importante de sorte qu’il faut veiller à ne pas multiplier les nuisances sonores, surtout la nuit. Dans le nord de l’Écosse en revanche, les conditions sont idéales pour les Forces aériennes suisses, tant du point de vue de l’environnement que de l’entraînement proprement dit. La base militaire de Lossiemouth dispose d’une infrastructure adaptée pour s’y installer et y effectuer des opérations aériennes. Les grands secteurs d’entraînement se trouvent à une distance raisonnable, au-dessus de la mer du Nord, et permettent de s’exercer efficacement au vol tactique de nuit dans les différents domaines d’engagement avec très peu de restrictions, y compris pour les vols supersoniques.

Un accord entre le Royaume-Uni et la Suisse constitue la base légale pour la campagne Scotnight.

Armée Suisse - Page 22 3092

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/11/14/nos-hornet-a-lossiemouth-864709.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeVen 24 Nov 2017 - 20:12

Citation :
La Suisse ne fera pas cause commune avec l’Autriche pour se procurer de nouveaux avions de combat


Posté dans Forces aériennes par Laurent Lagneau Le 24-11-2017


Armée Suisse - Page 22 4034

Sur le papier, l’idée était séduisante. La Suisse et l’Autriche ayant quelques points communs dans le domaine militaire, ces deux pays auraient pu envisager de lancer une procédure commune dans le cadre de la modernisation de leurs forces aériennes respectives. Avec les économies d’échelle attendues, cette opération aurait ainsi pu être réalisée à un coût moindre pour Berne et Vienne, avec, à la clé, des mutualisations en termes de maintien en condition opérationnelle (MCO) des appareils ou de formation des pilotes.

Mais ce ne serait en réalité pas un bon calcul pour les autorités suisses. Interpellé sur cette question par le conseiller national Pierre-Alain Fridez (PS), le Conseil fédéral a en effet estimé que les intentions autrichiennes n’étaient pas suffisamment claires.

« L’Autriche envisage de mettre hors service ses Eurofighter Typhoon et d’acquérir un certain nombre d’autres avions de combat. On ne sait toutefois pas encore s’il s’agit de nouveaux avions ou d’avions d’occasion. On ignore également s’il est question d’un achat ou s’il faudra acquérir les avions en leasing », a-t-il répondu au parlementaire.

Pour le Conseil fédéral, acquérir des avions de combat en commun avec l’Autriche présenterait des risques importants sur les plans politiques, financiers et techniques. En outre, les exigences des deux forces aériennes pourraient être différentes (la superficie de l’Autriche étant, par exemple, deux plus importante que celle de la Suisse). Enfin, le calendrier autrichien pour se procurer de nouveaux appareils ne coïncide pas avec celui de Berne, qui a fixé une échéance en 2022.

Pour le moment, l’Autriche envisage de commander seulement 18 avions de combat, afin de remplacer ses Eurofighter. Or, cet appareil a été retenu par Berne pour figurer dans l’appel d’offres, aux côtés du Rafale (Dassault Aviation), du Gripen E/F (Saab), du F/A-18 Super Hornet (Boeing, qui a déjà renoncé au marché suisse en 2008) et du F-35A (Lockheed-Martin). Les besoins de la confédérations sont évalués à au moins 40 exemplaires. Du moins est-ce la « cible » retenue par le pouvoir politique.

Cela étant, la porte à d’éventuelles mutualisations avec l’Autriche n’est pas fermée. Le Conseil fédéral a en effet dit qu’il en tiendrait compte lors de l’évaluation des différents avions invités à participer à l’appel d’offres. En clair, une coopération pourrait être envisagée si Berne et Vienne choisissent le même avion… chacun de leur côté.

http://www.opex360.com/2017/11/24/la-suisse-ne-fera-pas-cause-commune-avec-lautriche-pour-se-procurer-de-nouveaux-avions-de-combat/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeLun 27 Nov 2017 - 22:21

Citation :
27 nov. 2017 | Par Antony Angrand

Thales met à niveau le FFMS de l'AS532 des forces aériennes suisses

Armée Suisse - Page 22 4142  
Thales a réalisé des mises à niveau du simulateur de vol et de mission (FFMS) de l’hélicoptère de transport AS532 Super-Puma de la force
aérienne suisse. © Thales



Thales a réalisé des mises à niveau du simulateur de vol et de mission (FFMS) de l’hélicoptère de transport AS532 Super-Puma (TH06) et du simulateur de l’hélicoptère militaire bimoteur polyvalent EC635 des Forces aériennes suisses.

Thales a réalisé des mises à niveau du simulateur de vol et de mission (FFMS) de l’hélicoptère de transport AS532 Super-Puma (TH06) et du simulateur de l’hélicoptère militaire bimoteur polyvalent EC635 des Forces aériennes suisses.

La mise au standard du simulateur de vol et de mission AS532 Super-Puma comprenait une mise à niveau des systèmes avioniques, des radiocommunications, de la carte numérique, de l'imagerie infrarouge frontale et du casque de visualisation. Sur le simulateur de l’hélicoptère EC635, les mises à niveau ont surtout concerné des améliorations du poste d'instructeur.

Les Forces aériennes suisses utilisent les simulateurs de vol de Thales depuis 2012. Ces derniers répondent aux besoins spécifiques de formation et d’entrainement des pilotes. Les simulateurs de Thales améliorent les aptitudes de l'équipage, l'efficacité opérationnelle et la sécurité des opérateurs. La possibilité d'associer les deux simulateurs confère une multitude de possibilités aux pilotes pour réaliser des exercices d'entraînement comprenant vol en patrouille et opérations tactiques comme la recherche et le sauvetage.

Thales propose une gamme complète de systèmes et services de simulation. Pour les hélicoptères, Thales fournit des solutions allant de l'entraînement aux procédures, jusqu'aux simulateurs d'entraînement de vol et mission complexes permettant l’entraînement à la mission. Le Groupe a livré plus de 110 simulateurs d'hélicoptères qui sont en service dans 25 pays.

http://www.air-cosmos.com/thales-met-a-niveau-le-ffms-de-l-as532-des-forces-aeriennes-suisses-103715  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeLun 18 Déc 2017 - 19:27

Citation :
18/12/2017

La première femme pilote de F/A-18 est vaudoise !


Armée Suisse - Page 22 70c11

Le 15 décembre dernier, neufs nouveaux pilotes militaires ont reçu leur brevet de pilote de carrière au terme d’une formation exigeante de plusieurs années. A lʼheure où la sélection et l'instruction des pilotes posent des exigences extrêmement élevées, il est intéressant de savoir qu’il y a cent ans, le simple fait de posséder un avion suffisait pour devenir pilote militaire en Suisse.

En plus de l'instruction militaire de base, les élèves ont accompli un cycle d'études en aéronautique, une formation de pilote de ligne et près de 500 heures de vol au sein de l'école de pilotes des Forces aériennes, le tout sans accident.

Une grande première :

Armée Suisse - Page 22 70b11

La promotion PilotenKlasse11 revêt une grande première, en effet, la vaudoise Fanny Chollet « Shotty » va terminer l’année prochaine son cours de formation sur avion de combat Boeing F/a/18C/D « Hornet » devenant ainsi la première femme pilote de chasse de notre pays.

Le lieutenant Fanny Chollet est sur le point de faire une grande carrière. Elle a complété sa formation de pilote militaire le 15 décembre 2017 avec l’obtention de son brevet. Maintenant, elle suit un cours de formation d'un an sur le F/A-18, jusqu'à ce qu'elle soit la première femme à recevoir une licence de pilote de chasseur à réaction après un total de six années de formation.

Le Lieutenant Fanny Chollet est accompagnée dans sa formation par deux camarades masculins, les Lieutenants Jean-Charles Linsi et David Zuber. Les autres élèves de la promotion seront affectés sur les hélicoptères des Forces aériennes.

Des ailes tant attendues :

La certification solennelle de la mi-décembre a été un grand pas pour tous les membres de la classe: «Avec l'obtention des ailes de pilote, nous sommes maintenant des pilotes militaires professionnels de l'armée de l'air suisse. Cependant, l'entraînement se poursuit: nous passons maintenant de l'avion d'entraînement PC-21 à l'avion de combat F / A-18, plus lourd. « Cependant, les pilotes d'hélicoptères connaissent déjà leur hélicoptère de sauvetage EC635. Sur lui, ils ont été formés à l'école pilote au cours des deux dernières années. Pour eux suit maintenant le cours de formation sur les SuperPuma/Cougar.

Fanny "Shotty" Chollet est née en 1991, vient de Saint-Légier / VD, est diplômée de Pully High School avec une majeure en biologie et chimie et a fait sa formation d'officier dans l'armée de l'air. Elle a gagné sa vie sur les aérodromes militaires Payerne, Dübendorf et Alpnach. Depuis 2012, Chollet est employé par l'armée de l'air suisse et membre de la classe pilote 11 dans l'école de pilote d'Emmen. Elle a complété sa première partie de sa formation avec la licence de pilote professionnel civil de Swiss Aviation Training (SAT, aujourd'hui Lufthansa Aviation Training) et le Bachelor in Aviation de l'Université des Sciences Appliquées de Zurich (ZHAW) à Winterthur. Puis elle a suivi les phases d'un an sur PC-7 et PC-21.

Félicitations à nos nouveaux pilotes !

Photos : Promotion PK11 @ DDPS

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/12/18/la-premiere-femme-pilote-de-f-a-18-est-vaudoise-864913.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeSam 13 Jan 2018 - 19:42

Citation :
13/01/2018

Suisse, nouvelle année, nouveau chef des Forces aériennes !


Armée Suisse - Page 22 8328

La nouvelle année est importante pour l’armée suisse. En effet, avec le mois janvier sonne la mise ne place de la réforme DEVA. Soit une nouvelle donne dans laquelle l’armée doit s’orienter vers l’avenir en tablant sur la modernité et la flexibilité. Des améliorations notables de la disponibilité, de la formation des cadres et de l’équipement, ainsi qu’un ancrage régional renforcé qui constituent les quatre points principaux de cette réforme.

Nouveaux chef pour l’aviation :

Le Ministre de la Défense Guy Parmelin à nommé au 1er janvier le divisionnaire Bernhard Müller chef des Forces aériennes. Celui-ci officiait jusqu’ici en tant que numéro deux des Forces aériennes. De son côté Aldo Schellenberg devient le chef des Opérations.

En choisissant le divisionnaire Bernhard « Beni » Müller notre ministre joue sur plans. D’une part, il place un suisse-allemand à un poste clef alors qu’outre Sarine, on lui reproche de positionner un « peu trop » des officiers romands. Mais le plus important vient du fait que les Forces aériennes retrouvent un chef issus de l’aviation et non de la défense aérienne. Une situation qui aura une extrême importance avec le choix d’un nouvel avion de combat prochainement.

Un homme de terrain :

Bernhard Müller est originaire du canton d’Argovie. Notre nouveau commandant n’est pas très connu en suisse-romande, pour avoir eu l’occasion de m’entretenir avec lui à Emmen en 2014, j’ai fait la connaissance d’un homme particulièrement carré, très professionnel qui n’aime visiblement pas les soirées mondaines. Homme de terrain, Bernhard « Beni » Müller est pilote d’hélicoptère de carrière. Il a contribué à l’entrée en service des Super Puma en tant qu’instructeur. Son expérience de pilote militaire semble rassurer les membres des Forces aériennes. Car l’homme aura fort à faire, tant dans le dossier du futur avion de combat, mais également sur le mis en place du futur système de défense sol-air qui devra fonctionner en binôme avec le nouvel avion.

Armée Suisse - Page 22 8223

Photos : Div. Bernhard « Beni » Müller & EC635 @ DDPS

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/01/13/suisse-nouvelle-annee-nouveau-chef-des-forces-aeriennes-865018.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeJeu 1 Fév 2018 - 15:47

Citation :
31/01/2018

F/A-18, découverte d’une fissure sur une charnière !


Armée Suisse - Page 22 21613

Le contrôle intermédiaire d’un F/A-18C des Forces aériennes a fait apparaître une fissure sur une charnière d’un volet d’atterrissage. Tous les F/A-18 seront soumis à un contrôle avant leur prochain vol, à titre préventif.

Une charnière fissurée a été découverte sur un volet d’atterrissage d’un F/A-18C lors d’un contrôle intermédiaire le 29 janvier 2018. Il a été décidé, à titre préventif, de soumettre tous les F/A-18C/D des Forces aériennes à un contrôle des charnières, au moyen d’un appareil spécial permettant de détecter les fissures même minimes. Il s’agit là d’une analyse dite non destructive des microstructures.
Un travail de deux à trois heures est requis par appareil en moyenne, préparatifs compris. La procédure a commencé ce mercredi. Pour ce faire, on a utilise un appareil spécial permettant de détecter les fissures même les plus minimes.

Pas de risque pour la Police du ciel :

Les deux appareils utilisés pour le service de police aérienne (PA24) ont été contrôlés en priorité. Les vérifications ont pu être terminées ce mercredi après-midi et n’ont pas révélé de problème. Ces deux F/A-18 Hornet seront donc à nouveau disponibles sans restriction pour le service de police aérienne dès la première heure demain matin. Les autres F/A-18 engagés dans le service de vol des Forces aériennes sont actuellement en cours de contrôle ou vont y être soumis tout prochainement. L’ensemble de la flotte des F/A-18 devrait avoir passé le contrôle d’ici jeudi soir. (Sources DDPS).

Armée Suisse - Page 22 21514

Photos : 1 F/A-18 C @ Neo Falcon Création 2 la pièce défectueuse @ DDPS

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/01/31/f-a-18-decouverte-d-une-fissure-sur-une-charniere-865105.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeMer 14 Fév 2018 - 18:55

Citation :
14/02/2018

Suisse : modernisation de la protection des Gougar & achat de Bombardier Challenger !


Armée Suisse - Page 22 22024

Le programme d’équipement militaire prévoit pour les Forces aériennes, la modernisation du système de guerre-électronique des Hélicoptères Cougar et l’achat de deux avions Bombardier Challenger 604. Nous parlerons du retrait d'une partie des F-5 dans un autre article.

Modernisation des Cougar :

2010 à 2014. Entre-temps, un programme de maintien de la valeur est également devenu nécessaire pour le Cougar, dont l’acquisition remonte à la fin des années 90, pour les raisons suivantes : le système d’autoprotection intégré a atteint la fin de sa durée d’utilisation. Il doit être renouvelé. Faute de quoi, l’hélicoptère ne pourra plus être engagé dans des zones de conflits ou dans des régions à risques, c’est-à-dire ni dans la promotion militaire de la paix ni lors de conflits armés. 
Aujourd’hui, différents défauts et lacunes sont constatés dans le domaine de la procédure d’approche par satellite, de l’identification militaire ami ou ennemi et de la radiocommunication aérienne sécurisée. Afin de pouvoir encore utiliser le Cougar avec succès dans toutes les situations pendant la prochaine 
décennie, ces lacunes doivent être comblées et les défauts constatés éliminés. À défaut, l’éventail d’engagement de l’hélicoptère serait considérablement réduit.

Avec les deux hélicoptères de transport Super Puma et Cougar, l’armée dispose de deux systèmes semblables, mais pas identiques. Le Cougar est un développement du Super Puma. Si l’on harmonise les deux hélicoptères, ce qui est prévu dans le cadre du maintien de la valeur demandé du Cougar, les procédures d’engagement et l’instruction s’en trouveront simplifiées et les processus d’exploitation optimisés.

Description de la variante proposée et arguments

La planification comprend le maintien de la valeur des hélicoptères de transport Cougar existants, à l’exception de l’hélicoptère VIP, qui doit satisfaire à d’autres exigences. Le maintien de la valeur comprend un nouveau système d’autoprotection avec des capacités améliorées, de nouveaux appareils radio de bord, un système d’identification ami ou ennemi de la nouvelle génération ainsi que l’ajout de la capacité à réaliser des procédures d’approche par satellite. Les hélicoptères seront équipés d’un nouveau système d’alerte de trafic et d’évitement, d’un viseur de casque ainsi que de diverses autres fonctionnalités et seront donc largement harmo- nisés avec le Super Puma. Le câblage électrique sera entièrement remplacé.

En même temps que le maintien de la valeur, une révision en profondeur des hélicoptères s’impose. Avec les mesures prévues, il sera possible d’utiliser les machines au moins jusqu’en 2030. En outre, l’harmonisation entre les Super Puma et les Cougar permettra de limiter la hausse des coûts d’exploitation et de maintenance.

Le maintien de la valeur comporte aussi l’adaptation du matériel au sol et de la documentation relative à l’instruction, à l’exploitation et à la maintenance. Le simulateur, les moyens didactiques informatisés et le système de planification des engagements seront adaptés par les services des modifications respectifs et financés par le maintien de la valeur du Cougar.

Dans la perspective des mesures demandées ici, un Cougar a déjà suivi le maintien de la valeur planifié en tant que prototype et il est actuellement en phase de test, vraisemblablement jusqu’à l’automne 2018. Le début des travaux de maintien de la valeur des autres hélicoptères est prévu au printemps 2019 pour s’achever en 2023.

Deux Challenger 604 :

Armée Suisse - Page 22 22126

La Confédération a besoin d’importantes capacités de transport aérien, notamment pour l’armée. L’avion Beech 1900D du Service de transport aérien de la Confédération (STAC) nécessitera, fin 2018, l’investissement de deux à trois millions de francs pour la modernisation de son avionique et de sa cabine. Ce maintien de la valeur deviendrait superflu en cas d’achat des deux avions d’occasions de la Rega et le Beech 1900D pourrait être vendu.

A l’avenir, les deux CL604 permettraient de gagner en autonomie et de remplir diverses missions : rapatriement et évacuation sanitaire (MedEvac) rapides de citoyens suisses, soutien à des actions d’aide humanitaire (HUMRO) et au Corps pour l’aide en cas de catastrophe, transport de détachements, réalisation de modules d’instruction à l’étranger et engagements divers. Les deux appareils pourraient en outre être mis à la disposition du Secrétariat d’Etats aux migrations (SEM) pour le rapatriement de personnes expulsées pour lequel la location coûteuse d’avions supplémentaires pourrait être évitée.

Etant donné que la Rega vend ses avions avec leur équipement médical pour le transport de blessés, la Confédération pourrait couvrir ses propres besoins pour ce type de transports ou en faire bénéficier les engagements subsidiaires (avec le soutien de la Rega ou d’autres prestataires) en cas d’urgence médicale impliquant des citoyens suisses à l’étranger.

Des dépenses inutiles pour la location d’appareils de remplacement pourraient également être évitées en cas de panne ou d’entretien normal d’un des deux avions. De plus, les CL604 pourraient remplir des missions d’engagement avec plus de souplesse, d’efficacité et de stabilité dans un périmètre plus large avant d’atteindre la fin de leur durée de vie en termes d’heures de vol (prévue pour 2031).

Pour l’achat de ces avions, le DDPS souhaite proposer un crédit d’armement de 13 millions de francs dans le message sur l’armée 2018. Au final, c’est le Parlement qui tranchera.

Le STAC effectue non seulement des vols en faveur des département fédéraux, mais aussi des engagements militaires, notamment pour les contingents des opérations de promotion de la paix de Swissint et des Forces aériennes dans les Balkans, ainsi que des vols de mensuration pour swisstopo. Le service utilise une flotte mixte constituée de jets commerciaux, d’avions à hélice et d’hélicoptères. (Sources DDPS).

Photos : 1 Cougar 2 Challenger 604 @ DDPS

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/02/14/suisse-modernisation-de-la-protection-des-gougar-achat-de-bo-865168.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeJeu 15 Fév 2018 - 16:28

Citation :
15/02/2018

Mise hors service partiel des derniers F-5 Tiger !


Armée Suisse - Page 22 22419

Pour compléter le programme d’armement, des économies sont également prévues notamment en ce qui concerne les derniers avions de combat Northrop F-5 E/F « Tiger II » encore en service.

Le F-5 n’est plus adapté :

27 des 53 F-5 « Tiger II » de l’Armée suisse doivent être mis hors service. Bien qu’ils puissent décoller et atterrir dans l’obscurité et par mauvais temps, la faiblesse de leur radar et leur armement leur permettent de mener à bien des missions de sauvegarde de la souveraineté sur l’espace aérien uniquement de jour et par bonne visibilité. Ces avions ne peuvent donc être engagés que de façon limitée pour le service de police aérienne et sont désormais inutilisables dans la défense aérienne. En effet, ils n’auraient aucune chance face à un adversaire doté de moyens modernes.

Deux autres variantes, l’une prévoyant de prolonger la durée d’utilisation des F‑5 et l’autre d’augmenter leur valeur combative, ont été examinées. Une étude de faisabilité portant sur la mise à niveau des F-5 a été réalisée en 2011 sur mandat du chef du DDPS. Une offre a ensuite été soumise par un consortium industriel composé de RUAG Aviation en sa qualité de centre de compétences pour le matériel et de la société Northrop Grumman Coporation en sa qualité de constructeur d’origine des F-5. Cette offre se basait sur un programme de mise à niveau des F-5 vendu par l’entreprise israélienne Elbit Systems Ltd. aux forces aériennes brésiliennes et adapté aux besoins spécifiques des Forces aériennes suisses. Si les deux variantes examinées étaient envisageables techniquement, les appareils modernisés n’auraient tout de même pas pu concurrencer les avions de combat modernes en termes de qualité. Par ailleurs, les coûts de développement, d’acquisition et de transformation qui s’élèvent à 950 millions ou à 1250 millions de francs selon la variante auraient été disproportionnés par rapport à l’utilité militaire, raison pour laquelle les deux variantes ont été écartées.

Une situation connue :

La flotte d’avions de combat F-5 est fatiguée, depuis les années 2000, celle-ci et régulièrement réduite, car des aéronefs présentent des fissures importantes qui sont le fait de l’utilisation des aéronefs. Le non remplacement des derniers F-5 via le vote sur le « fond Gripen » et l’augmentation des vols de la flotte de « Hornet » rend la situation chaque mois plus critique pour les Forces aériennes. Le besoin en nouveaux avions de combat est devenu une urgence, n’en déplaise à quelques naïfs.

Photo : F-5 E à Payerne @ P.Kümmerling

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/02/15/mise-hors-service-partiel-des-derniers-f-5-tiger-865170.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeLun 19 Fév 2018 - 20:52

Citation :
19 fév. 2018 | Par Justine BOQUET

Défense : la Suisse prévoit un budget de 2Md de francs en 2018

Armée Suisse - Page 22 22439  
Les Cougar suisses seront modernisés et verront leurs équipements harmonisés avec ceux des Super
Puma. © DDPS



Le département fédéral de la Défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) a publié le 14 février ses ambitions budgétaires pour l'année 2018. Un budget de 2 Md de francs est demandé pour moderniser les équipements des armées.

« Avec le message sur l'armée 2018, le Conseil fédéral demande aux chambres fédérales trois crédits d'ensemble d'un montant de 2 053 Md de francs », rapporte le DDPS. Ce budget se décompose en trois volets. L'un est consacré aux programmes d'armement et représente 848 M de francs, un second, de 742 M de francs, est destiné aux crédits-cadres pour les matériels et un dernier de 463 M de francs est dédié au programme immobilier.

Concernant les programmes d'armement, un effort particulier est fait au niveau des radars de surveillance de l'espace aérien Florako. « Dans le domaine de la conduite au sein des forces aériennes, un maintien de la valeur des radars secondaires (114M de francs) et des radars primaires (16M de francs) est entre autre demandé », précise de DDPS. Ces 16M viennent s'ajouter aux 91M déjà investit dans la modernisation des radars primaires au titre du budget 2016. Le système de radiocommunication doit lui aussi être modernisé afin de garantir l'efficacité du système de surveillance. Ce volet hérite d'un budget de 126M de francs.

En parallèle, une part importante des budgets est consacrée aux hélicoptères Cougar. Après avoir modernisé ses 15 Super Puma entre 2010 et 2014, la Suisse engage la rénovation de ces voilures tournantes Cougar. Dans l'objectif de prolonger leur durée de vie jusqu'en 2030, 168M de francs seront consacrés à leur modernisation. Le système d'autoprotection des 10 voilures tournantes devra ainsi être rénové, « faute de quoi l'hélicoptère ne pourra plus être engagé dans des zones de conflits ou dans des régions à risque », annonce le DDPS. Outre le système d'autoprotection, la modernisation des Cougar repose également sur l'intégration de nouveaux appareils radio, « un système d'identification ami ou ennemi de la nouvelle génération ainsi que l'ajout de la capacité à réaliser des procédures d'approche par satellite », met en avant le DDPS. Le viseur de casque ainsi que le système d'alerte seront également remplacés.

Enfin, toujours au niveau aérien, le DDPS demande pour la première fois « la mise hors service de systèmes d'armes principaux ». 27 avions de combat F5 Tiger devraient être retirés du service. Les 26 autres continueront d'opérer aux côtés des F/A-18.

http://www.air-cosmos.com/defense-la-suisse-prevoit-un-budget-de-2md-de-francs-en-2018-107453  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeSam 10 Mar 2018 - 17:33

Citation :
10/03/2018

Fissures, premier Hornet réparé !    


Armée Suisse - Page 22 24417

L’ensemble de la flotte de Hornet a été soumis à un contrôle suite aux fissures découvertes fin janvier sur une charnière d’un volet d’atterrissage d’un F/A-18C. L’inspection des charnières en question a fait apparaître des fissures sur cinq appareils. Aujourd’hui, un premier avion un biplace F/A-18D a pu être remis aux Forces aériennes.

Une charnière fissurée avait été découverte sur un volet d’atterrissage d’un F/A-18C lors d’un contrôle intermédiaire. Il avait alors été décidé, à titre préventif, de soumettre les 30 F/A-18 des Forces aériennes à une inspection des charnières.

Aujourd’hui, le premier des avions concernés – un biplace F/A-18D − a pu être remis aux Forces aériennes. Les fissures détectées ont été poncées par des spécialistes de RUAG Aviation. L’appareil a ensuite été validé par armasuisse. Il peut réintégrer sans restriction le service de vol.

Les travaux sur les appareils restants sont en cours. Les avions sont réparés les uns après les autres. En l’absence de complications, un deuxième F/A-18 devrait être libéré pour le service de vol dans deux à trois semaines. RUAG procédera ensuite à la réparation du F/A-18 dont la charnière était la plus endommagée.

Rappel :

Une charnière fissurée a été découverte sur un volet d’atterrissage d’un F/A-18C lors d’un contrôle intermédiaire le 29 janvier 2018. Il a été décidé, à titre préventif, de soumettre tous les F/A-18C/D des Forces aériennes à un contrôle des charnières, au moyen d’un appareil spécial permettant de détecter les fissures même minimes. Il s’agit là d’une analyse dite non destructive des microstructures.
Un travail de deux à trois heures est requis par appareil en moyenne, préparatifs compris. La procédure a commencé ce mercredi. Pour ce faire, on a utilise un appareil spécial permettant de détecter les fissures même les plus minimes.

Armée Suisse - Page 22 21514

Photos : 1 F/A-18 D Hornet 2 la charnière fissurée @ DDPS

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/03/10/fissures-premier-hornet-repare-865296.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeVen 23 Mar 2018 - 20:06

Citation :
23/03/2018

Exigences fixées pour le nouvel avion de combat et le système sol-air !


Armée Suisse - Page 22 24443

Le DDPS a fixé les exigences auxquelles doivent satisfaire les nouveaux moyens de protection de la population contre les menaces aériennes. Par ailleurs, il a déterminé les critères d’évaluation impératifs et d’autres caractéristiques souhaitables en matière de politique d’armement, notamment en ce qui concerne les affaires compensatoires.

Cette phase lance le programme d’acquisition du nouvel avion de combat et du futur système de défense sol-air. Ces deux systèmes feront partie du programme Air2030, soit le modernisation en profondeur des Forces aériennes suisses. Nous allons également voir qu’il y a du changement en ce qui concerne la défense sol air et les implications des différentes exigence sur le choix de l’avion.

Exigences imposées:

•L’ensemble de la flotte doit être mesure de réaliser les prestations suivantes :
•fournir les prestations journalières de police aérienne, 24 heures sur 24, et imposer les restrictions d’utilisation de l’espace aérien suisse.
•lors de tensions accrues, intervenir dans un délai de quelques minutes (QRA) dans l’ensemble de l’espace aérien suisse avec des avions de combat en cas de violation de l’espace aérien par des avions civils non coopératifs, des avions militaires de transport, des drones et des avions de combat isolés pénétrant dans l’espace aérien.
•en situation de défense, en combinaison avec la défense sol-air, empêcher un adversaire, pendant une durée limitée, d’obtenir la supériorité aérienne et, dans le même temps, appuyer l’armée avec du feu opératif au-delà de la portée de notre propre artillerie et avec de la reconnaissance aérienne.

Données servant de base de calcul pour le dimensionnement de la flotte : la taille de la flotte doit permettre :
•en situation normale, d’assurer le service journalier de police aérienne ainsi que l’instruction et l’entraînement.
•lors de tensions accrues, de maintenir une présence permanente dans les airs d'au moins quatre avions pendant au moins quatre semaines.
•en cas d'attaque armée, d'engager, parallèlement à l’accomplissement des tâches de défense aérienne, des avions de combat pour la reconnaissance aérienne et pour frapper des objectifs au sol.

Exigences relatives à l’acquisition du prochain avion de combat et d’un nouveau système de défense sol-air c. Le paquet logistique doit être dimensionné au minimum pour :
•assurer en permanence le service de vol lorsque les frontières sont ouvertes et que l’approvisionnement en pièces de rechange à partir de et vers l’étranger peut être garanti ;
•assurer la souveraineté sur l’espace aérien pendant approximativement six mois, de même que l’instruction et l’entraînement lorsque les frontières sont fermées et que l’approvisionnement en pièces de rechange à partir de et vers l’étranger ne peut pas être garanti. Exigences opérationnelles concernant le système de défense sol-air (DSA/Bodluv) :

La défense sol-air de grande portée doit être en mesure, seule ou en combinaison avec les avions de combat, de protéger des secteurs et, ce faisant, de combattre en premier lieu des objectifs dans l’espace aérien moyen ou supérieur. La surface à couvrir doit être de 15’000 km système doit disposer d’une grande portée, c’est-à-dire atteindre une altitude d’engagement de plus de 12’000 m (ver- ticalement) et une portée supérieure à 50 km (horizontalement).

Concernant la maintenance :

Pour le prochain avion de combat, le groupe RUAG est désigné comme centre de compétences pour le matériel au lancement du projet. Dans cette fonction, RUAG réalise les tâches non dévolues à la troupe concernant le suivi technique du système, la gestion du matériel entre la Suisse et l'étranger et la maintenance des avions. L’étendue et le degré de profondeur des tâches que devra accomplir RUAG seront déterminés dans le cadre de l'évaluation.

Pour le nouveau système de défense sol-air, il est en principe souhaitable que RUAG assume la fonction de CCM (dans la même mesure que pour le prochain avion de combat), pour autant que le fabricant du système retenu ne dispose pas d’une succursale en Suisse.

Les essais :

Une partie au moins des essais en vol et au sol doivent être effectués en Suisse pour tous les candidats entrant en ligne de compte pour l’acquisition du prochain avion de combat.

Outre des adaptations minimales requises (comme l’intégration dans nos propres systèmes de conduite), il faut renoncer à des helvétisations ; autrement dit, les systèmes (avions de combat et système de défense sol-air) doivent fondamentalement correspondre à la configuration qui est autorisée à l’exportation et qui est en service ou sera introduite dans le pays producteur.

Dans la mesure du possible, les avions de combat évalués seront pilotés par des pilotes suisses lors des essais en vol.

Pour améliorer la connaissance du système, il serait judicieux qu’une équipe de base composée de personnel de l’industrie suisse et de l’armée collabore avec le fabricant ou un représentant du fabricant pour le montage final des prochains avions de combat. Procéder au montage final en Suisse n’est pas une exigence, mais cette possibilité n’est cependant pas non plus exclue.

Pour augmenter le degré d’autonomie, il faut s’efforcer d’acquérir les droits d’utilisation (codes sources) en vue du développement autonome de logiciels C2 (Bodluv, système de surveillance de l'espace aérien).

Affaires compensatoires (offsets)

Pour l’acquisition des avions de combat et de la défense sol-air de grande portée, des affaires compensatoires représentant 100 % du prix d’achat doivent être exigées. L’industrie suisse pourra participer au développement futur de l’avion.

La mise en œuvre des obligations liées aux affaires compensatoires intervient après la signature du contrat. Les affaires compensatoires éventuellement générées auparavant peuvent être prises en compte jusqu’à 20 % du volume total des affaires compensatoires (Offset-Banking-Agreements).

Armée Suisse - Page 22 24341

Les concurrents :

Avions :

L’Airbus : Eurofighter « Typhoon II » T3, Dassault : Rafale F4, Saab : Gripen E MS22, Boeing : F/A-18 « Super Hornet », Lockheed-Martin : F-35A.

Sol-air :

Eurosam : SAMP/T, Rafael : David’s Sling, Raytheon : Patriot Pac3.

Armée Suisse - Page 22 24245

Analyse :

On peut dès lors constater plusieurs éléments avec la mise effective des exigences. En ce qui concerne le nouvel avion de combat, il sera multirôle et devra pouvoir communiquer électroniquement avec le nouveau système sol-air. Selon les exigences, le nombre d’avions doit permettre de tenir au moins un mois en situation tendue. De fait, si l’on se base sur les différents modèles de dotation, il faudra donc au minimum 40 avions. En matière de maintenance, celle-ci devra se faire en Suisse chez RUAG Aersopace. De plus, les demandes en matière d’Offsets obligent la participation suisse au développement futur de l’avion et 100% de compensation. Rien de nouveau en fait, sauf qu’avec le besoin des codes sources pour communiquer avec le système sol-air cela exclut le F-35A de Lockheed-Martin et dans une certaine mesure Boeing. Le futur avion sera européen.

En ce qui concerne le système sol-air, on passe à des systèmes longue-portées. On abandonne donc les deux systèmes de moyenne-portées Iris-SL et CAMM-ER. Les systèmes longue-portées pourront être acquis en nombre limités, mais ne pourront être positionnés que sur le plateau. En effet, la topographie de notre pays limiterait beaucoup trop l’engagement à proximité du Jura et des Alpes. Il faudra donc à l’avenir renforcer la défense sol-air courte portée, afin de combler les zones vides.

Avec un montant maximum de 8 milliards de nos francs, le choix des deux systèmes se fera en fonction du meilleur coût/efficacité, ainsi que des coûts de maintenance les plus faibles.

Armée Suisse - Page 22 24151

Photos : 1 Les avions potentiels 2 Eurosam SAMP/T 3 Rafael David’s Sling 4 Raytheon Patriot PAC3

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/03/23/exigences-fixees-pour-le-nouvel-avion-de-combat-et-le-system-865371.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeSam 7 Juil 2018 - 17:13

Citation :
06/07/2018

Demandes d’offres envoyées pour le nouvel avion de combat !  


Armée Suisse - Page 22 24443

Cette fois nous sommes entrés de plein pied dans le lancement de l’évaluation du futur avion de combat, qui doit venir remplacer les derniers Northrop F-5 E/F « Tiger II » et les Boeing F/A-18 C/D « Hornet ». La demande d’offre doit permettre aux avionneurs d’entrer ou non dans la compétition. Les avionneurs doivent pour cela rendre leurs copies d’ici à fin janvier 2019.

Sur la base des exigences publiées par le DDPS le 23 mars 2018, armasuisse a, le 6 juillet 2018, envoyé la demande d'offre des prochains avions de combat aux organismes gouvernementaux des cinq constructeurs concernés: l’Allemagne (Airbus Eurofighter), la France (Dassault Rafale), la Suède (Saab Gripen E) et les Etats-Unis (Boeing F/A-18 Super Hornet, Lockheed-Martin F-35A). Après prise de contact par leur organisme gouvernemental, les constructeurs ont la possibilité de soumettre leur offre à armasuisse jusqu’à fin janvier 2019.

Les offres doivent notamment contenir les éléments suivants:
•calcul du nombre d’avions requis selon le constructeur pour accomplir les missions de l’armée de l’air suisse (et notamment de faire voler quatre avions en permanence pendant quatre semaines)
•prix pour 40 et 30 avions, frais logistiques et armement compris comme base pour la détermination ultérieure du nombre requis.
•informations et propositions de coopération entre forces armées et autorités de passation des marchés.
•indication quant à la possibilité de compensations.

Evaluation et analyse des coûts/de l’utilité :

Puis, les indications des constructeurs seront analysées dans le détail. Pour ce faire, le DDPS a défini une pondération des quatre critères d'évaluation principaux concernant l’utilité du système:
•efficacité (opérationnelle, autonomie) 55%
•assistance produit (facilité d’entretien, autonomie dans l’assistance) 25%
•coopération 10%
•compensations directes 10%

Cette pondération vaudra aussi pour le système de défense sol-air (DSA) pour lequel la demande d'offre devrait être envoyée à la fin de l’été.

Cette fois-ci, la comparaison des candidats pour le nouvel avion de combat et le nouveau système de défense sol-air se basera, en plus de l’utilité globale, sur les coûts d’achat et d’exploitation.

Etapes suivantes :

De mai à juillet 2019, les avions de combat passeront les uns après les autres des essais en vol et au sol à Payerne, après quoi une deuxième demande d’offre sera envoyée par armasuisse en novembre 2019 avec des réponses attendues pour fin mai 2020. Les constats effectués pendant les essais en vol et au sol, ainsi que l’évaluation de la première offre seront intégrés dans cette deuxième demande d'offre. Celle-ci demandera aux constructeurs de proposer une offre la plus avantageuse possible pour la Suisse.

Le rapport d’évaluation sera établi de juin à fin 2020 pour ensuite être soumis au Conseil fédéral en même temps que celui du système de défense air-sol afin de décider du modèle. (sources DDPS).

Ce à quoi il faut s’attendre :

Le renouvellement de notre flotte aérienne intéresse au plus au point les avionneurs qui doivent vendre absolument. Nous pouvons déjà être assurés de la participation des avions européens (Rafale, Gripen, Eurofighter). L’avionneur américain Boeing était un peu en retrait ces derniers mois, mais il semble bine que la politique d’exportation de l’administration Trump permette cette-fois à l’avionneur de répondre par la positive. Rien n’est jouer par contre pour le F-35, dont certains critères (maintenance et codes sources) ne répondent pas à la demande suisse.

Fortes compensations :

Je reviendrais sur les critères techniques au moment venu, mais pour l’emporter les avionneurs doivent « garantir 100% » de compensations industrielles. Pour tenter de remporter le contrat en Suisse, les avionneurs vont rivaliser d’offres toutes plus avantageuses les unes que les autres ,avec probablement des garanties supérieurs à 100%. Mais là encore, nous aurons l’occasion d’y revenir.


http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/07/06/demande-d-offres-envoyees-pour-le-nouvel-avion-de-combat-865945.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeJeu 19 Juil 2018 - 19:38

Citation :
Nouveaux drones Hermes 900 à la Suisse

19 juillet 2018/ Industrie et matériels


Armée Suisse - Page 22 5b127

La société Elbit Systems vendra à la Suisse un premier exemplaire de la nouvelle version de son drone Hermes 900, surnommée StarLiner, qui a été adaptée pour être utilisée dans des zones où volent des avions civils. Cet appareil a été conçu pour des missions de renseignements contre des agissements de groupes terroristes dans des régions qui étaient jusqu’à présent interdites aux drones, pour des raisons de sécurité.

Lorsque le Hermes 900 a été utilisé durant la Coupe du monde de football de 2014 au Brésil, l’espace aérien dans lequel il patrouillait avait dû être interdit au trafic aérien. Le StarLiner répond aux standards des pays européens et de l’Otan, selon les responsables d’Elbit. Il est équipé de capteurs pouvant détecter la présence d’avions et éviter des collisions, de systèmes d’alarme pour éviter qu’il ne s’écrase au sol, ainsi que d’un dispositif qui assure des décollages et atterrissages dans des conditions de visibilité nulle. Il peut voler à une altitude de trente mille pieds, comme les avions de ligne.

https://www.ttu.fr/nouveaux-drones-hermes-900-a-la-suisse/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeVen 27 Juil 2018 - 15:43

"AS 332M1 Super Puma"
Armée Suisse - Page 22 42106
Armée Suisse - Page 22 43100
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeVen 3 Aoû 2018 - 20:36

Citation :
Panzerbataillon 12  
Armée Suisse - Page 22 43b16
Armée Suisse - Page 22 44116
Armée Suisse - Page 22 43a20
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeDim 16 Sep 2018 - 20:03

Citation :
16/09/2018

Nouvel avion de combat, le poids des offsets !


Armée Suisse - Page 22 48e50

La compétition qui s’annonce débutera pleinement, lors des premières offres qui doivent parvenir à armasuisse en janvier prochain. Celles-ci confirmeront la participation des avionneurs en vue du choix du nouvel avion de combat destiné à venir remplacer les actuels Northrop F-5 E/F « Tiger II » et Boeing F/A-18 C/D « Hornet ». Nous verrons dès lors, si tous les actuels prétendants seront bien présents ou non.

Différents éléments en vue du choix :

Le choix se fera sur une base de centaines d’éléments qui seront collectés notamment, lors des essais en vol et au sol qui se tiendront dans notre pays de mai à juillet 2019. Là, l’aspect technique des aéronefs sera primordial et il n’y aura pas de seconde chance, les avions devront être très bons pour avoir une chance de rester en course. A la différence de ce qui s’est passé en 2008 ou les avions avaient de profondes différences en matière de standards, nous devrions cette fois évoluer dans un mouchoir de poche et obtenir des résultats plus proches les uns des autres.

De ce point de vue, une première différence plus importante devrait apparaître et concerne les prix à l’achat et à l’heure de vol. Ces deux éléments seront particulièrement scrutés pour le choix final et chaque avionneur fera bien évidemment l’offre la plus basse en matière de prix à l’achat. Mais comme pour la dernière compétition, des différences importantes vont être constatées entre l’avion le plus cher et le moins onéreux en course. De la même manière, les coûts à l’heure de vol vont montrer là aussi des différences d’un modèle à un autre. Pour satisfaire au choix, l’avion devra entrer dans l’enveloppe des frais de fonctionnement des Forces aériennes. Un « Hornet » suisse actuel vole en moyenne 200 heures par années (180 pour les Hornet de l’US Navy) pour un coût moyen de 29'000.— Chf à l’heure. Le futur ne devrait pas dépasser ce chiffre, voir être inférieur.

Entre les domaines techniques et les coûts, les avionneurs vont se retrouver à batailler pour pouvoir se placer. Mais il est un autre domaine ou chacun pourrait venir compenser ses éventuelles petites faiblesses, il s’agit des « affaires compensatoires ou offsets ».

Armée Suisse - Page 22 48d54

Affaires compensatoires (offsets) :

Exigences imposées par le Conseil Fédéral

Pour l’acquisition des avions de combat et de la défense sol-air de grande portée, des affaires compensatoires représentant 100 % du prix d’achat doivent être exigées et garantie.

La mise en œuvre des obligations liées aux affaires compensatoires intervient après la signature du contrat. Les affaires compensatoires éventuellement générées auparavant peuvent être prises en compte jusqu’à 20 % du volume total des affaires compensatoires (Offset-Banking-Agreements).

L’objectif visé concernant la répartition régionale dans les trois régions linguistiques de la Suisse est d’approximativement 65 % en Suisse allemande, 30 % en Romandie et 5 % dans la partie italophone de la Suisse.

L’utilisation de facteurs de multiplication est autorisée pour la participation industrielle directe et indirecte. Ceux-ci tiennent compte du fait que la valeur économique générée par les investissements peut être plus élevée que les charges financières pures.

Pas une première :

La demande de garantie à 100% du prix d’achat n’est en soi pas une première, puisque lors du choix en 2014 du Gripen E, l’Etat suédois et l’avionneur Saab avaient offert une garantie à 100 % en matière d’affaires compensatoires sur le prix du contrat qui était à l’époque de 3,1 milliards de chf.

Les offsets doivent permettre donc un retour sur investissement de l’argent engagé dans l’achat de systèmes d’armes par la Confédération. Avec un montant minimum équivalent aux 8 milliards prévu (avion de combat & système sol-air) les industriels suisses doivent donc se retrouver avec des investissements garantis principalement dans le domaine civil et un minimum dans le secteur militaire. Au final, il s’agit de faire travailler ces 8 milliards qui permettront à l’industrie de notre pays d’offrir de nouveaux emplois, places d’apprentissage et ouverture de contrat à l’étranger. Le retour se fera également en direction de l’Etat avec les impôts, cotisations chômage et AVS.

Entrée en matière :

Afin d’activer et de promouvoir la collaboration entre les consortiums d’avionneurs et l’industrie suisse, Swissmem / groupe spécialisé SWISS ASD organise avec d’autres partenaires en octobre 2018, pour chaque consortium, deux manifestations d’une journée intitulées « SIP Kick Off Days » (SIP: Swiss Industrial Participation). Ces événements auront lieu à Berne et à Lausanne. Il s’agit ici de débuter la prise de contacte en vue des futures offres.

Le cas Belge :

Hormis l’intérêt de l’industrie suisse en matière d’offsets, les avionneurs peuvent-ils jouer une carte déterminante dans le choix final ? Certes, ceux-ci peuvent très bien se contenter de garantir les 100% demandé. Mais certains pourraient par exemple se montrer très « agressifs » avec des offres telles que celles proposées à la Belgique, jugez plutôt :

Airbus DS avec l’Eurofighter (36 avions pour 3,6 milliards d’euros) qui concours au sein de l’offre officielle propose à la Belgique : un montant de retombées économiques à hauteur de 19,3 milliards d’euros et créerait ou consoliderait 6.785 emplois d’ici 2043, selon une analyse de sa proposition réalisée par le cabinet d’économistes d’Oxford Economics (OE).

Dassault Aviation se lance hors-concours officiel, mais avec une offre directe d’Etat à Etat propose le Rafale avec une compensation estimée à 20 milliards d’euros sur 20 ans et plus de 5'000 emplois par an à haute valeur technologique en Belgique», précise le document.

Peut-on alors rêver de voir dans notre pays des offres particulièrement généreuses se profiler ? Difficile à dire pour l’instant, cependant se serait dans l’intérêt des avionneurs de venir « titiller » le lobby de l’industrie sur ce sujet.

Double impact :

Des offsets particulièrement généraux auraient un double impact, d’une part ceux-ci permettraient à un avionneur de se profiler devant ses concurrents et de l’autre, du côté suisse sachant qu’il y aura une votation plus le retour sur investissement sera grand plus il sera aisé de défendre une acquisition dans le domaine militaire.

On le voit, rien n’est joué dans le futur choix qui s’annonce et les avionneurs peuvent encore disposer de marges de manœuvre intéressantes, qui au final ne feront que relancer l’intérêt de ce futur achat.


http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/09/16/nouvel-avion-de-combat-le-poid-des-offsets-866236.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeJeu 20 Sep 2018 - 17:45

Citation :
20/09/2018

Hornet : Tirs de vérification de missiles en Suède !


Armée Suisse - Page 22 612

Le 20 septembre 2018, deux F/A-18 « Hornet" suisses ont atterri en Suède à l’aérodrome de Vidsel Test Range. Ils sont partis de l’aérodrome d’Emmen. Du 17 septembre au 12 octobre 2018, différents essais de missiles air-air ont lieu sous la direction d’armasuisse, centre des acquisitions et de la technologie du DDPS.

Les essais de missiles air-air modernes nécessitent de très grandes places de tir, de vastes zones de sécurité ainsi que des instruments de mesure modernes pour surveiller et évaluer les essais de tir. Peu de terrains d’essai remplissent ces conditions aux États-Unis et en Europe, et sont en outre accessibles aux forces aériennes étrangères.

Sur le site de Vidsel Test Range, une équipe mixte composée de spécialistes des forces aériennes suisses, de RUAG Aerospace et d’armasuisse effectuera, sous la direction de cette dernière, les tirs de vérification.

Deux scénarios différents sont prévus, pour lesquels un missile de type Raytheon AIM-120C-7 « AMRAAM » sera respectivement engagé contre des cibles volantes (drones). Le vol et la mission seront analysés par la suite.

Un monoplace F/A-18C « Horne »t (tirant les missiles) et un biplace F/A-18D « Hornet » (servant d’avion d’accompagnement) sont engagés pour les essais.

La campagne de vérification de cette année n’est pas la première de ce genre. La dernière campagne a eu lieu en 2007 aux États-Unis.

L’AIM-120C-7 « AMRAAM » :

L’AIM-120C-7 AMRAAM (Advanced Medium Range Air-to-Air Missile) fabriqué par Raytheon aux USA est un missile air-air à guidage radar de la toute dernière génération. Il est destiné à l’armement de l’avion de combat F/A-18 des forces aériennes suisses et remplace en partie son prédécesseur, le modèle AIM-120B acquis dans le cadre du programme d’armement 1992 (PA92). Le missile est principalement lancé sur des distances au-delà du champ de vision et capable de combattre la cible par tous les temps.

Il est relié par liaison de données à l’avion F/A-18 pour le guidage vers la cible lors de la première phase du vol. Il dispose en outre de son propre radar, la tête chercheuse, qui lui permet de repérer et de poursuivre la cible de manière autonome durant la dernière phase de vol. Le nouveau missile guidé par radar des forces aériennes suisses est introduit en grand nombre auprès des forces armées américaines et autres forces aériennes.180 millions de francs suisses ont été accordés dans le cadre du programme d’armement 2011.

L’armement de l’avion de combat F/A-18C/D se compose en Suisse d’un missile guidé par radar pour moyennes distances (AIM-120C-7 AMRAAM), d’un missile infrarouge pour courtes distances (AIM-9X Sidewinder) ainsi que d’un canon de bord 20mm. Source DDPS/armasuisse.

Armée Suisse - Page 22 512

Photos : 1 Tir d’AMMRAAM aux USA 2 Hornet Suisse avec AMRAAM @ DDPS

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/09/20/hornet-tirs-de-verification-de-missiles-air-air-en-suede-866255.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeJeu 8 Nov 2018 - 21:22

Citation :
08/11/2018

Essais moteurs pour le Pilatus PC-24 de la Confédération !


Armée Suisse - Page 22 11a36

Stans, le Pilatus PC-24 n° 121, T-786 destiné à rejoindre la flotte d’avions de transport de la Confédération (STAC) a débuté ses essais moteurs en vue de son vol inaugural. Le PC-24 a été choisi pour venir remplacer l’actuel Cessna Citation 560 Excel qui ne répond plus à ce jour aux dernières exigences techniques et de navigabilité.


Le STAC :

Le jet d’affaire « made in Switzerland » rejoindra cette année encore la flotte du STAC composée d’un Dassault Falcon 900 EASY et de deux Bombardier Challenger 604 en cours de livraison. Depuis le 1 janvier 2005 les activités du STAC dépendent des Forces aériennes et ceci depuis la réorganisation décidée par le Conseil Fédéral le 12.11.2004. Précédemment le STAC appartenait à l’OFAC, mais pour des raisons d’économies et de simplification des structures un nouvel organigramme a été planifié.


Les missions du STAC :

- le transport des VIP (Conseil Fédéral, secrétaire d’Etat et toutes délégations officielles) de la Confédération en Suisse et à l’étranger.

- Transport de passagers mandatés dans le cadre de mission telle que l’OSCE.

- Transport de personnels dans le cadre de mission pour la Paix.

- Acheminement de matériels pour la Confédération.

- Opération de cartographie de la Suisse dans le cadre de Swisstopo.

- Transport de militaires dans le cadre d’exercices à l’étranger (tests de tir RAPIER & STINGER).

- Accompagnement du personnel lors de déplacement des Forces aériennes en démonstrations à l’étranger (Patrouille suisse, F/A-18, Super Puma) ou en exercices ( Nightway, Tigermeet, Norka)

- Simulations au profit des Forces aériennes.

- Mise à disposition pour répondre à diverses urgences de transport (plan catastrophe).


Le Pilatus PC-24 Super Jet Polyvalent :

Le PC-24 est le premier biréacteur d'affaires dans le monde entier conçu pour décoller et atterrir sur des pistes très courtes, ou les pistes non pavées, et d’offrir une porte cargo standard. Il dispose également d'une cabine très spacieuse, dont l'intérieur peut être facilement adapté aux besoins du personnel. La flexibilité exceptionnelle du PC-24 ouvre la porte sur un éventail enviable de possibilités, que ce soit en tant que jet d'affaires, d'avions d'ambulance ou pour d'autres missions spéciales. Tout cela fait un super polyvalent Jet, un avion conçu pour répondre à une grande variété de profils de mission individuels. Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable). Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.


Photo : le PC-24 T-786 Swiss Air Force à Stans @ Stephan Widmer

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/11/08/essais-moteurs-pour-le-pilatus-pc-24-de-la-confederation-866483.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeVen 28 Déc 2018 - 16:45

Citation :
27/12/2018

Nouvelle étape pour la Police du ciel !


Armée Suisse - Page 22 13a10c35

Au 1er janvier 2019, la disponibilité du service de police aérienne franchit une nouvelle étape en élargissant ces horaires de 6h à 22h, 365 jours par année, week-ends et jours fériés compris. La disponibilité permanente du service de police aérienne sera atteinte à la fin de l’année 2020. À partir de cette date, deux avions armés seront disponibles 24 h sur 24 et 365 jours par an. Cette nouvelle étape, fixée au 1er janvier 2019, permettra de couvrir plus que 90% du trafic aérien qui passe au-dessus de la Suisse.

Le projet de service de police aérienne 24 (PA24) remonte à une motion présentée par l’ancien Conseiller aux Etats Hans Hess (PRD/OW) en 2009. Celui-ci avait, à l’époque, demandé d’étendre la disponibilité dans le service de police aérienne au-delà des heures de travail normales. Le projet PA24 permettra de garantir la disponibilité permanente de deux avions de combat armés prêts à décoller dans un délai de 15 minutes au maximum.

La première étape a été réalisée début 2016 : pendant 50 semaines, deux avions armés se sont tenus prêts à intervenir en semaine, de 8 h à 18 h. Depuis janvier 2017, la disponibilité a été étendue à 365 jours par année, donc aussi pendant les week-ends et les jours fériés. À partir de 2019, les jets seront prêts à intervenir entre 6 h et 22 h. Ce sont les heures pendant lesquelles 90% du trafic aérien passe au-dessus de la Suisse. Fin 2020, l'Armée suisse assurera une couverture 24 h sur 24, 365 jours par année.

Les deux avions sont affectés principalement à des « Hot Missions » et à des « Live Missions ». Dans le premier cas, il s’agit d’engagements déclenchés par la présence d’aéronefs qui violent la souveraineté de l’espace aérien de la Suisse ou qui commettent de graves infractions aux règles du trafic aérien. Les « Live Missions », quant à elles, sont des contrôles ponctuels d’avions officiels appartenant à des Etats étrangers qui, pour survoler la Suisse, ont besoin d’une autorisation de vol diplomatique (Diplomatic Clearance).

Le site principal choisi pour le projet PA24 est la Base aérienne de Payerne. Pendant la durée de la fermeture de la piste, les avions décolleront depuis Emmen ou Meiringen. Avec PA24, il faudra s’attendre, à l’avenir, à des mouvements d’avions de combat, même à des vitesses supersoniques en cas de nécessité, en dehors des périodes de vols militaires habituelles. Il s’agit là de mesures nécessaires à la garantie de la sécurité du trafic aérien et à la protection de la souveraineté de l’espace aérien suisse 24 h sur 24.

Comme les pilotes PA24 disposent de relativement peu de possibilités d'entraînement en vol de nuit – comparé aux standards internationaux – il est nécessaire d'augmenter leur entrainement pour être prêt à toute heure pour les missions de police aérienne. C'est pour cette raison qu'à partir de 2019, l'équipage en alerte pourra effectuer des vols d'entraînement les lundis (intégrés aux entraînements des vols de nuits hebdomadaires en hiver) et en plus les mercredis soirs. (sources DDPS)

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/12/27/nouvelle-etape-pour-la-police-du-ciel-866693.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeJeu 10 Jan 2019 - 20:21

Citation :
RUAG to Modernize Eight Swiss Transport Helicopters

12:48 PM, January 10, 2019


Armée Suisse - Page 22 15a321
Swiss Air Force Cougar Helicopter (Image: RUAG)


RUAG has signed an agreement with the Swiss Air Force to upgrade eight Cougar helicopters fleet.The corresponding agreement was signed in December by representatives of armasuisse and RUAG in Bern, the company said in a statement Wednesday.

RUAG is set to upgrade the Cougar helicopters with technology at their facilities in Emmen by mid-2022. Procured in 1998, the helicopters’ electronic flight control, navigation and communication systems require extensive modernization.

The full scope of the upgrade includes new flight management computers, a precision navigation system for instrument flights, a collision avoidance system, which alerts pilots to aircraft in critical proximity, and a system developed by RUAG which emits an audible signal when the rotorcraft leaves a defined flight level.

The package also features helmet mounted displays, for projecting the most important flight data on the pilot’s visor, as well as the latest generation of radio equipment and satellite phones, for ensuring safe and efficient communication.

RUAG will also equip the helicopters with the latest IDAS-3 self-defense system. This system alerts the crew to radar, laser and electro-optical waves, as well as missiles. It also issues countermeasures, such as dispensing decoys.

In addition to the upgrade, RUAG is also tasked with conducting a full overhaul on the helicopters. The Cougar specialists at RUAG plan to disassemble the transport helicopters, check the relevant parts for wear and damages and repair or replace parts as necessary

http://www.defenseworld.net/news/24043/RUAG_to_Modernize_Eight_Swiss_Transport_Helicopters#.XDeZYabbLIU
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8744
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena24Armée Suisse - Page 22 Unbena31
Armée Suisse - Page 22 Unbena22Armée Suisse - Page 22 Unbena11
Armée Suisse - Page 22 Unbena20Armée Suisse - Page 22 Medail10
Armée Suisse - Page 22 Cheval10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeSam 26 Jan 2019 - 13:30

Bonjour,

Cinq avionneurs ont répondu à demande suisse !...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/01/25/cinq-avionneurs-ont-repondu-a-demande-suisse-866846.html

J'aime bien le système d'évaluation compartimenté mis en place par Armasuisse.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeMar 29 Jan 2019 - 20:36

"Pilatus PC-6/B1-H2 Turbo Porter"
Armée Suisse - Page 22 00b1311
Armée Suisse - Page 22 00b1211
Armée Suisse - Page 22 00b1411
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeVen 22 Fév 2019 - 16:13

Citation :
22/02/2019

La Suisse a choisi le mini-drone Orbiter 2B !


Armée Suisse - Page 22 00b8g36

Dans le cadre de l’amélioration du renseignement du champ de bataille, l’armée suisse a prévu l’acquisition d’un mini-drone dédié à la surveillance rapprochée des unités au sol. Ce système renseignera directement l’infanterie et les unités blindées à proximité directe des zones de combat.

Deux systèmes étaient aux essais chez armasuisse, après une première évaluation. Il s’agissait des systèmes Fly Eye du polonais WB Electronics et de l’Orbiter 2B de l’israélien Aeronautics Defense Systems (ADS). C’est ce dernier qui a été choisi.

L’Orbiter 2B :

Dévoilé en 2014, l’Orbiter 2B d’Aeronautics Defense Systems (ADS) dispose d'un mode de navigation indépendant qui, permet à un opérateur d'effectuer une mission même si le GPS est bloqué ou s'il y a une perte de liaison avec sa suite de communications cryptée. Un système d'alerte automatique peut également envoyer des alertes concernant tout écart par rapport aux objectifs prévus d'une mission dans des conditions normales. L’Orbiter 2B dispose d’une autonomie de fonctionnement de 4 heures, il peut transporter une charge utile de 1,5 kg et pour un rayon d’action de 100 km. Il emporte un capteur électro-optique / infrarouge avec un pointeur laser. Il dispose du logiciel MOAV qui est conçu pour servir une gamme de plates-formes UAV compatible avec les interfaces OTAN, telles que le STANAG 4609. Le système numérique est équipé d'une liaison de données. Le déploiement se fait en 7 minutes.

L’Orbiter 2B, peut notamment, être activé depuis un véhicule en mouvement, permettant ainsi un suivi continu de la cible en mouvement, l’appareil permet des sauts de fréquence pour augmenter le cryptage. L’Orbiter 2B a la capacité unique de naviguer indépendamment, ce qui permet d’achever la mission même si le GPS est bloqué ou en absence de communication. La liaison de données numériques de l'Orbiteur 2B est ajustée pour prendre en charge les bandes C et S avec une communication en duplex intégral, permettant des capacités de renseignement uniques et un traitement de l'information de haut niveau.

Facile à utiliser, il est lancé à partir d'une catapulte et atterrit à l'aide d'un parachute et d'un airbag. Opérationnel même dans les conditions météorologiques les plus difficiles, il est stabilisé par gyroscope avec une charge utile à trois capteurs et à zoom. Offrant un traitement d'image avancé, une navigation précise et une capacité d'atterrissage précise, il est facilement contrôlé à partir d'un GCS personnel.

Utilisateurs ou en commande : Israël, Finlande, Ireland, Mexique, Pérou, Pologne, Serbie, Afrique du Sud, USA, Angleterre, Thaïland.

Armée Suisse - Page 22 00b8f47

Photos : 1 Obiter 2B @ ADS 2 Essais en suisse @ Armasuisse

http://psk.blog.24heures.ch/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26960
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite : Armée Suisse - Page 22 Unbena32Armée Suisse - Page 22 Unbena24
Armée Suisse - Page 22 Unbena25Armée Suisse - Page 22 Unbena26
Armée Suisse - Page 22 Cheval10Armée Suisse - Page 22 Unbena15
Armée Suisse - Page 22 Medail10

Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitimeMar 2 Avr 2019 - 20:14

Citation :
02/04/2019

Disponibilité réduite de la flotte des F/A-18 !


Armée Suisse - Page 22 _7b11

L’application des mesures visant à prolonger la durée d’utilisation des jets de combat est retardée par des problèmes techniques. La disponibilité de la flotte des F/A-18 suisses s’en trouve ainsi réduite pour le moment. La sécurité dans l’espace aérien reste cependant assurée. La cheffe du DDPS en a informé les commissions de la politique de sécurité du Parlement.

Les raisons :

Après le rejet par le peuple du projet d’acquisition de l’avion de combat Gripen en 2014, le Parlement a approuvé la prolongation de la durée d’utilisation de la flotte des F/A-18, la faisant passer de 5 000 à 6 000 heures par avion. Cette mesure doit permettre de combler les lacunes jusqu’en 2030. Dans ce cadre, il est notamment prévu d’assainir la structure de ces avions vieux d’une vingtaine d’années.

Le prolongement :

En été 2018, la RUAG a pu réviser un premier appareil, qualifié de prototype, en l’espace de quatre mois. Concernant les cinq appareils suivants, les travaux dureront sensiblement plus longtemps que prévu. Ce retard est dû à des problèmes qui n’avaient pas encore été rencontrés à ce jour et remonteraient à l’époque de leur construction, à la fin des années 90 ; ils n’ont été pour l’instant que partiellement résolus. C’est ainsi que certaines pièces de rechange ne sont pas adaptées à la structure des avions. Le retard encore indéfini ainsi provoqué dans l’assainissement de cette structure a aussi des conséquences sur le reste de la flotte dans la mesure où cela bloque, chez RUAG, les capacités dévolues aux travaux de maintenance qui surviennent régulièrement.

La situation :

En conséquence, les Forces aériennes disposent de moins d’appareils pour assurer le service de vol : actuellement, ils sont dix sur les trente de la flotte de F/A-18, quand il en faudrait idéalement douze. Il faut s’attendre encore à d’autres situations de réduction de la disponibilité des avions de combat jusqu’en 2024, année prévue pour la fin du programme d’assainissement. Les F/A-18 prêts à voler suffisent cependant pour assurer, en tout temps, le service de police aérienne et les opérations de protection des conférences.

L’armée et RUAG font leur possible pour maintenir la disponibilité de la flotte à un niveau satisfaisant. Des travaux sont actuellement en cours pour que RUAG et les Forces aériennes puissent éventuellement disposer de ressources supplémentaires.

En conclusion:

Une fois de plus, le rejet du « fond Gripen » péjore le travail des Forces aériennes qui doivent faire plus avec une flotte de F-5 qui n’est aujourd’hui plus adaptée à la situation et dont l’emploi se résume à une utilisation de « service ». De l’autre, la flotte de F/A-18 est de plus en plus mise à contribution. En résulte une fatigue accrue des cellules et une obligation de renforcement de celles-ci. Cette situation et complexe et ne peut qu’être que provisoire à court terme. Le besoin d’une nouvelle flotte d’avions de combat devient inexorablement urgente.

Photo : Hornet à Payerne @ P.Kümmerling

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/04/02/disponibilite-reduite-de-la-flotte-des-f-a-18-867196.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Armée Suisse - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Armée Suisse   Armée Suisse - Page 22 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Suisse
Revenir en haut 
Page 22 sur 23Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: