Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Projets du Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 20 ... 34  Suivant
AuteurMessage
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 2 Nov 2009 - 20:17

Tu as oublié de répondre, je crois Banshee Ton post ne contient que celui de TooNs en citation
Revenir en haut Aller en bas
TooNs
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 981
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : Lebhira, Medina de Rabat
Nationalité : maroc-espagne

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 2 Nov 2009 - 20:19

Samyadams a écrit:
Tu as oublié de répondre, je crois Banshee Ton post ne contient que celui de TooNs en citation
Non, c'est juste que ses balises sont mal positionnées:
bansheequader a écrit:

Evidement qu'un solution ou la nature n'est pas touché serait la meilleur, mais pour des projets comme cela a chaque fois il y aurra des écologiste pour venir trouvé une bonne raison écologique pour ne pas les faire comme cela a été le cas pour saidia aussi !! Alors on fait quoi ? On laisse les gens creuvé de fain ou on fait les projets ?
Pour répondre: Non, ce n'est pas comparable: A Saidia on a touché une barriere á l'avancée des sables, ce qui peut etre reparable... mais ici on a bousillé tout un écosysteme, le tout en se moquant de la populasse en disant que la foret était restée intacte: Faux! Ils ont juste replanté autant d'hectares d'arbres que ceux détruits, sauf que la replantation d'arbres ne corrige pas la destruction de l'ecosysteme: La flore et la faune ne s'adaptent pas forcement, le micro-climat n'est pas le meme et l'equilibre geologique peut etre boulversé... entre autres!


Dernière édition par TooNs le Lun 2 Nov 2009 - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 2 Nov 2009 - 20:21

La propreté, le respect des autres et du lieu où l'on vit n'ont rien à voir avec l'écologie qui n'est qu'une mode inventée par des gens sales qui voulaient se dédouaner à bons comptes après avoir laissés tout faire, mais avec l'éducation qui est elle une nécessité.
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3007
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 2 Nov 2009 - 21:08

Citation :
Le Projet de l'énergie solaire concilie le développement économique à la préservation de l'environnement (Mme Benkhadra)

Ouarzazate - Le Projet marocain de l'énergie solaire est un "chantier grandiose" conciliant le développement économique et social à la préservation de l'environnement et la lutte contre le changement climatique, a affirmé, lundi à Ouarzazate, la ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Mme Amina Benkhadra.

D'un coût estimé à 9 milliards de dollars, le projet permettra au Royaume de disposer d'une énergie propre et abondante qui réduira les importations énergétiques en économisant 1 million de tonne équivalent pétrole de combustibles annuellement, a expliqué la ministre dans un exposé devant SM le Roi Mohammed VI, qui était accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid.

Mme Benkhadra a, en outre, ajouté que la mise en œuvre du projet contribuera à la préservation de l'environnement en évitant l'émission de 3,7 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an.

Ce projet national, ambitieux et réaliste vise la mise en place en 2020 d'une capacité de 2.000 mégawatts, soit 38 pc de la puissance installée à fin 2008 et 14 pc de la puissance électrique à l'horizon 2020, a-t-elle indiqué, soulignant qu'à l'horizon 2020, l'électricité d'origine solaire couvrira 10 pc de la demande électrique.

Il s'agit là d'objectifs ambitieux et réalisables grâce aux atouts reconnus du Royaume en la matière, avec notamment un potentiel énorme en énergie solaire (irradiation de 5 kwh par m2/ jour et 3000 heures d'ensoleillement par an), a-t-elle noté.

Le Royaume, a poursuivi Mme Benkhadra, a une position stratégique au cœur d'un carrefour énergétique, pour devenir une plate-forme énergétique mondiale en matière des échanges électriques sur le plan du pourtour méditerranéen.

Elle a rappelé à cet égard que le Maroc participe à des projets de dimension régionale, comme le Plan solaire Méditerranéen et le projet Dersertec, qui favorisent la synergie dans le développement de l'énergie solaire dans l'espace euro-méditerranéen.

Sur le plan technique, le projet utilisera les technologies les plus avancées disponibles tout en menant une veille proactive pour suivre leur développement.

D'après la ministre, le montage financier du projet associera des fonds publics et privés nationaux et étrangers et fera appel à tous les mécanismes concessionnels et non concessionnels de financement mis en place dans le cadre de la coopération multilatérale et bilatérale.

Au niveau institutionnel, a relevé Mme Benkhadra, une Agence nationale, en cours de création, aura pour mission de veiller à la mise en œuvre des projets solaires électriques, avec comme actionnaires l'Etat, l'Office National de l'Electricité, le Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social.

La mise en œuvre opérationnelle du projet sera réalisée dans le cadre de partenariats publics privés associant des opérateurs de renommée mondiale, à travers la signature de conventions avec l'Etat et les autorités publiques nationales et locales pour en faciliter la réalisation, a-t-elle dit.

Ce projet structurant, a conclu la ministre, mettra en place des composantes de formation et de recherche - développement par la création d'un centre de recherche dédié à l'énergie.

source:MAP
Revenir en haut Aller en bas
bansheequader
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 496
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 2 Nov 2009 - 21:17

TooNs a écrit:

Non, c'est juste que ses balises sont mal positionnées:

Pour répondre: Non, ce n'est pas comparable: A Saidia on a touché une barriere á l'avancée des sables, ce qui peut etre reparable... mais ici on a bousillé tout un écosysteme, le tout en se moquant de la populasse en disant que la foret était restée intacte: Faux! Ils ont juste replanté autant d'hectares d'arbres que ceux détruits, sauf que la replantation d'arbres ne corrige pas la destruction de l'ecosysteme: La flore et la faune ne s'adaptent pas forcement, le micro-climat n'est pas le meme et l'equilibre geologique peut etre boulversé... entre autres!

Toons meme pour le projet de saidia, les écologiste locaux trouveront autant d'arguments que toi pour dire que c'est irrécupérable !

a un moment il faut etre pragmatique : on avance ou pas ... DSL mais moi je trouve que ce qui a été fait par kerzner est fabuleux !
Revenir en haut Aller en bas
H3llF!R3
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1602
Inscrit le : 23/05/2009
Localisation : XXX
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 2 Nov 2009 - 21:48

Samyadams a écrit:
"Hakkoun youradou minhou batel" (une vérité à travers laquelle on veut faire passer un mensonge).
D'abord, Hell, mon post n'a fait que répondre à Younes, non à tes interventions. J'étais parfaitement conscient que j'étais en retard sur ce débat. Mais puisque tu y reviens...
Si je t'accorde que certains grands interêts dans ce monde poussent dans le sens de la désindustrialisation en invoquant l'écologie, il n'en demeure pas moins vrai que la capacité de nuisance de l'être humain est énorme. Un exemple bien de chez nous. Oued Fes a été déclarée biologiquement mort à cause de la pollution des tanneries et des huileries qui y dévérsent leurs déchets. C'est un fait palpable, pas de la propagande. Nous, Marocains, avons tué toute forme de vie dans ce oued par totale inconscience écologique. Il existe sûrement bien d'autres exemples de ce genre au Maroc. Dans un pays soumis à la desertification, couper une forêt, c'est participer à l'oeuvre destructrice de la desertification en promouvant les déplacements des bancs de sable que ces forêts retiennent. Rabat est protégée de des bancs de sable et de la poussière grâce à la forêt Mâamora. Si elle venait à disparaître, bonjour les dégâts. En terme de calculs purement économiques, si je dois payer à terme beaucoup plus que je ne vais gagner aujourd'hui en laissant les investisseurs s'installer ou ils veulent en détruisant l'écosystéme, il est certain que je ne suis pas gagnant. Quand mes enfants seront malades parce que tel animal qui se nourrissait des insectes nuisibles a disparu en raison de la destruction de son habitat naturel, il ne me restera plus que mes yeux pour pleurer. Les maigres bénéfices retirés des investissements autorisés sans souci de préserver l'écosystéme ne me seront alors d'aucun secours.
Se développer, c'est necessaire, mais le plus simple et sage des calculs m'impose de peser toujours le pour et le contre. C'est comme cramer sa maison pour faire un joli feu au cours d'une soirée, mais le lendemain, on n'a plus ou habiter

Je respecte ton point de vue et tes propos Samy.

Néammoins, vu que tu parle de la foret de la Maamora, elle a été plantée pour mettre fin à un ecosysteme, quel mauvais exemple (en effet, elle a étée plantée pour remplacer des étangs, lieu de vie de moustiques, et autres créatures ...)

Ce qui rejoins aussi ton idée des moustiques et des enfants, car avant la plantation de la foret, les moustiques étaient un problème ...

Mais sinon, les arbres ca repoussera un jour ... (sourtout quand on sait que les deserts d'aujourd'hui ne sont pas les desert d'autrefois, ni les forets denses )

PS: Toons, je répondrait "Non" mais les décharges ne sont pas un problème réel, on trouvera toujours un moyen de les enterrer ou de les cramer, après si il faut mettre des masque à Gaz pour survivre ... Peu importe, de toute façon, des créateurs de mode se sont déjà penchés sur le sujet (C'est vrai pour le truc de la mode, mais je dis pas ca sérieusement ) ...

A toi de me répondre maintenant par Oui ou par Non: Serait tu capable de vivre dans les bois, dans une maison que tu construirait tout seul, réclu de la civilisation comme on la connais ?

Et c'est toi qui parlait de ne pas choisir entre la pendaison et la guillotine

Il faut savoir, juste à titre informatif, qu'il est impossible de se suicider de manière complétement écologique ...

_________________


Dernière édition par H3llF!R3 le Lun 2 Nov 2009 - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21549
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 2 Nov 2009 - 21:58

H3llF!R3 a écrit:

Mais sinon, les arbres ca repoussera un jour ... (sourtout quand on sait que les deserts d'aujourd'hui ne sont pas les desert d'autrefois, ni les forets denses )
les déserts d'aujourd'hui étaient des foréts autrefois Hell, les arbres ne repousserons pas un jour comme tu dis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 2 Nov 2009 - 21:59

Assécher un étang est faire oeuvre utile, ca n'a jamais été contesté, bien au contraire
Couper une forêt est une catastrophe, un crime, dénoncé partout dans le monde en tant que tel. Il faut des années pour remplacer une forêt perdue, ce qui ne se fait pas du tout malheureusement au Maroc. Le déboisement dépasse de trés loin la plantation de nouvelles forêts. Tant que ces forêts ne seront pas planté et n'auraient pas atteint la maturité, nous subirons les effets déjà présents et réels du déboisement inconsidéré, auquel il faut ajouter les dégâts naturels des feux de forêts
Revenir en haut Aller en bas
H3llF!R3
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1602
Inscrit le : 23/05/2009
Localisation : XXX
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 2 Nov 2009 - 22:08

Fremo a écrit:

les déserts d'aujourd'hui étaient des foréts autrefois Hell, les arbres ne repousserons pas un jour comme tu dis

Détrompe toi ! Il y a eu des deserts anciens qui sont aujourd'hui des forets !

Wikipedia a écrit:
Paleodeserts are large sand seas now inactive because they are stabilized by vegetation [...]

Source : -- Article Desertification / Rubrique Anciens deserts --

EDIT : Sans oublier que les deserts d'aujourd'hui (de sable), reçoivent en moyenne plus d'eau que les anciens et sont moins larges...

Source : Holmes -- Principles of Physical Geology Par Arthur Holmes,Donald Duff --

_________________


Dernière édition par H3llF!R3 le Lun 2 Nov 2009 - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mr.Jad
Colonel
Colonel


messages : 1546
Inscrit le : 07/03/2009
Localisation : FL370
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :




MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 2 Nov 2009 - 22:09

la foret déraciné à eljadida pour le projet MAZAGAN !!!
une merveilleuse foret le poumon d'eljadida déraciné c'est tout simplement un crime contre la nature Evil or Very Mad

_________________
“Once you have tasted flight, you will forever walk the earth with your eyes turned skyward, for there you have been, and there you will always long to return.”
― Leonardo da Vinci

Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 2 Nov 2009 - 23:08

bansheequader a écrit:


Toons meme pour le projet de saidia, les écologiste locaux trouveront autant d'arguments que toi pour dire que c'est irrécupérable !

a un moment il faut etre pragmatique : on avance ou pas ... DSL mais moi je trouve que ce qui a été fait par kerzner est fabuleux !


completement d'accord avec toi ..

dés qu'un projet réussit, on voit apparaitre , et c'est nouveau au Maroc, des contradicteurs écolos un peu dogmatiques ; en ce moment la mode est à l'écologie dans tel quel / le JH etc...(la soit-disant presse indépendante et nihiliste) qui cherche à discrediter tout projet économique ....

la mode dans ce type de reflexion, n'est plus aux chomeurs marocains , qui eux veulent du pragmatisme et des boulots ..
aujourdhui, les nouveaux revolutionnaires au Maroc sont : les arbres de Saidia, de Mazagan...
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21549
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 2 Nov 2009 - 23:11

H3llF!R3 a écrit:


Détrompe toi ! Il y a eu des deserts anciens qui sont aujourd'hui des forets !



Source : -- Article Desertification / Rubrique Anciens deserts --

EDIT : Sans oublier que les deserts d'aujourd'hui (de sable), reçoivent en moyenne plus d'eau que les anciens et sont moins larges...

Source : Holmes -- Principles of Physical Geology Par Arthur Holmes,Donald Duff --
les deserts d'aujourd'hui sont moins large que d'autrefois, cette autrefois il y avait pas de vie sur terre , bien que la source que tu as donné indique que les deserts d'aujourd'hui sont des extensions des déserts d'autrefois
les deserts d'aujourd'hui reçoivent plus d'eau, à quoi sert
désolé mais je connais pas des déserts qui sont devenu des foréts aujourd'hui, le prophéte disait que lorsque l'Arabie redevient paradis préparez vous à la fin du monde, bien qu'elle est loin maintenant, ainsi les paradis qui se trouve en arabie sont artificielle, il ne donne rien à la vie humaine.


ce qu'il faut savoir chaque projet doit respecter le coté du développement durable, et le respect de l'envirenment, les investisseurs dans la station de sâadia en pris la responsabilité de preserver l'entourage naturelle de la station à savoir melouya classé patrimoine environmentale mondiale. la station mazagan quand à elle a détruit quand un sytéme ecologique, la station d'Okeimden a était en relation à cause d'un probléme pareille.
mais bon quand on voit qu'il ya des personnes qui pensent seulment à ce qu'ils peuvent gagner en oublier ce coté trés important, sans prendre conscience qu'il peuvent gagner plus et sur une période plus long.
dans me coté de presevation de l'environement, le gouvernement a annulé dernierment la production les sachets de plastiques noir ( mika ka7la) ainsi qu'il a obligé les investisseurs dans le domaine industrielle à respecter un certain normes international pour la preservation de la nature. l'OCP s'est engagé dans des grands projets dans le domaine. quelques exemples seulment .
en espérant que la situations change dans d'autre secteur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
H3llF!R3
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1602
Inscrit le : 23/05/2009
Localisation : XXX
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mar 3 Nov 2009 - 0:06

Fremo a écrit:
les deserts d'aujourd'hui sont moins large que d'autrefois, cette autrefois il y avait pas de vie sur terre , bien que la source que tu as donné indique que les deserts d'aujourd'hui sont des extensions des déserts d'autrefois

Relis, tu as du mal traduire :

L'auteur a écrit:
Thus some desert areas where much more extensive than now ...

Hellfire Traductions a écrit:
Néanmoins, les zones désertiques étaient plus étendus que maintenant ...

PS :
Paléolithique : (-3 000 000 a.c à -10 000 a.c ) L'homme existait déjà ...
Dinosaures : -250 000 000 a.c -65 000 000 a.c
Vie sur terre : -3 500 000 000 a.c

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21549
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mar 3 Nov 2009 - 0:27

Citation :
Une ville verte à l’orée de Rabat

· Bab Zaër recevra ses premiers habitants en 2010

· 1,2 milliard de DH pour la première tranche

En ligne de démarcation, une forêt d’eucalyptus sur des plaines douces inclinées vers l’océan, couvertes au tiers par les forêts de la Maâmora au nord et de Témara au Sud. Un domaine agricole de plus de 3.000 hectares, avec fermes et écuries à l’abandon.

Nous sommes sur la commune d’Oum Azza, à moins de 30 kilomètres de Rabat. Et bientôt sortira de cette terre une «ville verte».
Les prestigieux promoteurs de ce projet, qui ne sont autres que SAR le prince Moulay Hicham et sa famille, veulent une ville idéale, ex nihilo, loin des modes standardisés des prototypes urbains d’habitat qui ne correspondent pas à la structuration sociale marocaine.

La nouvelle ville portera le nom de Bab Zaër et l’été prochain sera donné le premier coup de pioche.

Les habitants, eux, commenceront à s’installer à partir de 2010.

A terme, en 2030, près de 82 000 personnes devront y vivre.

Etudes de marché, études urbaines et architecturales, études financières et contrôle qualité, le tout chapeauté par la société d’aménagement de Bab Zaër (SDBZ), c’est un véritable chantier en branle. Pour l’heure, la phase de conceptualisation architecturale n’est pas encore lancée, mais les plans de masse sont déjà dessinés.

L’administration a donné son feu vert de principe. Premier défi: financer les travaux d’aménagement à hauteur de 150 millions de dollars (l’équivalent de 1,2 milliard de DH) pour la première tranche et attirer les promoteurs.

Ancrée dans une conception écologique dans la gestion urbaine, Bab Zaër ne sera pas une cité dortoir, comme nombre de ses semblables sur la périphérie de la capitale, mais une ville autonome, assurent les promoteurs. Une faible densité globale d’habitants respectant la connotation rurale de la cité, un découpage parcellaire sans hiérarchisation des voies et loin de tout zonning et lotissement seront de mise.

«Il y aura beaucoup de verdure, pas de barre de béton ni d’immeubles de plus de quatre ou cinq étages», affirme une source travaillant sur le dossier.
Une ville qui revendique donc sa ruralité et qui autorise l’agriculture urbaine intégrée. Les déplacements y seront essentiellement piétons, grâce à la proximité des équipements collectifs. Apparemment, il fera bon vivre à Bab Zaër.
Un souci d’autonomie qui se ressent aussi dans la gestion de l’énergie. L’eau sera obtenue grâce à un système de rétention, de récolte des eaux de pluie, de drainages superficiels et de recyclage.

En 2008, demarrera la construction d’une douzaine de petits barrages qui recueilleront l’eau de pluie pour permettre à Bab Zaër d’être autosuffisante. L’électricité verte ne pouvant se substituer entièrement au réseau classique, le solaire sera néanmoins installé pour la production domestique d’eau chaude sanitaire ainsi que l’éclairage public.
Les déchets ménagers feront l’objet d’un tri sélectif, puis de compostage organique pour produire de la biomasse, elle, réutilisable pour l’agriculture et la production d’énergie d’appoint. Un futur parc industriel orienté vers les services emploiera une partie de la population.

SDBZ entend peser le moins possible sur les services publics. C’est donc sur un montage de type «concessionnaire» que SDBZ table pour produire et gérer les services essentiels (énergie, eau, assainissement voirie…).

Un partenariat public/privé inédit au Maroc, selon les promoteurs. Des cabinets indiens ont d’ailleurs été sollicités pour conseil. Leur pays étant confronté au même problème, ils disposent d’une expertise dans ce genre de montage.

Hormis l’élargissement de la route qui mène à Rabat et le renforcement du réseau électrique, l’Etat n’aura donc pas un dirham à débourser.

Les travaux d’infrastructures sont pris en charge par la société d’aménagement privée, tout comme les bâtiments publics de la future ville (écoles, centres de santé, poste de police et de gendarmerie).

Ils seront soit loués à l’Etat soit cédés à titre gratuit comme c’est le cas des mosquées et de la future université avec son campus.

Pour le reste, le schéma est plus classique. Une fois les infrastructures de base achevées (routes, réseau d’eau, d’assainissement...), la société d’aménagement du site va progressivement vendre des parcelles que lotiront des promoteurs.

Economiste
dans notre pays on accepte pas ce type de projet, paru en 2007, la commitée de l'investissment n'a rien dit à propos de ce projet, et vous pouvez constater pourquoi
My hicham espére toujours que son projet voit le jour il ne cesse pas de l'améliorer.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mar 3 Nov 2009 - 1:52

bansheequader a écrit:
Pour moi une question simple ce pose : Les millier de ménages qui vont profité de la valeure ajouté qui sera crée par une station comme mazagan sont t'il plus ou moins important que la foret qui est détruite ? Pour moi la réponse est simple : il y a des personnes qui sont dans la misére, dans le besoins et cette station va contribuer a les faire sortir de ce besoins, a les transformé en sonsomateur et donc a favorisé l'économie de notre pays ( sans conter l'aflue de toursie et les autres bienfait economique de mazagan ).
...

C'est incroyable! avec les marocains on est obligé de tout réinventer et recommencer tout à 0! la révolution industrielle avait commencé avec des idées aussi stupides que ça il y a 2 siècle. Maintanat que tout le monde a compris le danger, on a inventé ''le développement durable'', c'est le faite de créer de l'emploi et de la richesse sans compromettre ceux de nos enfants. Mais au lieu de commencer là où s'arrête les autres on est obligé de commettre les mêmes erreurs et dire les mêmes conneries sous prétexte de divergences d'opinions!

Ce raisonnement travail vs écologie est bidon! ça prouve que certains n'on pas encore le minimum requis sur le plan intellectuel pour s'engager dans ce débat.

Etant un citoyen marocain originaire d'El jadida je peux t'affirmer que ceux qui ont profité de ce projet ce sont les européens qui pourront désormais bronzer leurs c** là où il y avait une forêt irrécupérable, l'emploi créé n'est pas par milier ni par centaines comme tu prétend, c'est beaucoup moins que ça et avec la précarité du travail en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21549
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mar 3 Nov 2009 - 5:46

un joli projet pour la belle région de Ouezazate :
Citation :
Mansour Lac City: Un megaprojet à Ouarzazate sur 374ha pour 500 millions d'euros investissement

Ouarzazate: 5,5 milliards de DH pour un mégaprojet touristique

· El Mansour Lac City prévu sur 374 ha

· Le site aux abords du barrage El Mansour Eddahbi


LES aménagements pour le mégaprojet touristique El Mansour Lac City de Ouarzazate, sur 374 ha pour des investissements estimés à près de 5,5 milliards de DH, seront lancés à la fin de l’année 2009. Les études d’impact ont été présentées devant le Comité national interministériel au département de l’Environnement, lundi dernier. Un complément d’informations a été requis par ledit comité.

Les promoteurs du projet sont le groupe Palmeraie Développement en tant que tête de file, le belge Thomas & Piron et Actif Invest agissant au nom et pour le compte de Maghreb Siyaha Fund. Il est à rappeler que la convention entre les différents partenaires a été signée à Casablanca le 12 septembre 2007.

Le programme prévoit la construction de 4 hôtels 5 étoiles et 4 autres de 4 étoiles. Un casino aussi, 1.100 villas, des résidences d’un total de 930 appartements, un golf 18 trous, un aquaparc, un centre commercial ou encore un centre de remise en forme. A terme, la station touristique, prévue pour être opérationnelle en 2011, permettra la création de quelque 3.000 emplois.

Le site de ce projet d’envergure, premier du genre dans la région, est situé à 12 km de la ville d’Ouarzazate via la route nationale menant vers Errachidia. Pour les besoins du projet, l’élargissement de cette route est prévu sur une emprise de 7 mètres. Il est aussi question de l’élargissement et du renforcement des ponts Arguiouine et Anatim 2. Ce qui permettra de desservir dans de bonnes conditions la station. En outre, des conventions spécifiques ont été également élaborées pour l’alimentation en électricité et l’adduction en eau potable. Les représentants de l’Onep ont estimé à quelque 50 millions de DH le coût des réalisations.

El Mansour Lac City bordera le bassin du barrage El Mansour Eddahbi. L’emplacement de ce dernier, qui est à grande retenue, est au carrefour des rivières du Haut Atlas central et de Jbel Saghro.
Des espèces exotiques ont été introduites avec succès dans le lac du barrage, fait savoir Mustapha Faouzi, chef de la division de l’urbanisme et de l’environnement à la province d’Ouarzazate. Parmi les espèces introduites, la carpe commune bleue et grise. En plus de la carpe herbivore chinoise (introduite par l’Onep pour lutter contre le phénomène d’eutrophisation). Les carpes chinoises se sont très bien développées et leur poids atteint actuellement plus de 20 kilos, est-il indiqué. Il est à signaler aussi qu’une unité hydroélectrique est en activité au barrage El Mansour Eddahbi.
La province d’Ouarzazate recèle plusieurs potentialités touristiques, notamment ses paysages pittoresques variés, la richesse et la diversité de son folklore et l’authenticité architecturale de ses kasbahs. Les plus célèbres de la région sont celles de Taourirt, de Tifoultoute, d’Ait Ben Haddou (patrimoine mondial), de Telouet et la Kasbah d’Amridil à Skoura. Les gorges du Todgha à Tinghir, du Dadès à Boumalne, du Mgoun à Klaat M’gouna sont très visitées. Les palmeraies de la vallée de Tinghir et de Skoura ou encore l’oasis de Fint sont des sites enchanteurs.

En plus, l’industrie cinématographique d’Ouarzazate est devenue l’un des vecteurs de l’économie régionale. Elle a un impact sur plusieurs créneaux liés directement ou indirectement à ce secteur qui offre de nombreux emplois en plus de l’impact sur les unités d’hébergement touristiques et de restauration. Les plus grands studios du cinéma au monde s’intéressent à Ouarzazate. Le tournage de films étrangers dans cette région du Maroc ne date certes pas d’hier. Depuis la première guerre mondiale, nombre de grands cinéastes, d’Alfred Hitchcock à David Lean, ont choisi d’y planter leurs caméras.

Economiste
Spoiler:
 
http://www.ouarzazate-lake-city.com/trailer/player.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
tomcat
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 682
Inscrit le : 16/04/2008
Localisation : far-maroc.forumpro.fr
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mar 3 Nov 2009 - 22:40

Citation :

Ce projet de grande envergure sur le site des anciennes installations minières de l'Office chérifien des Phosphates est le gage d'un apport continu sur le plan environnemental et socioéconomique de la ville de Khouribga et sa région.


Le projet d'aménagement "Mine verte" conçu par le cabinet Cardete-Huet s'étend sur une superficie de 294 hectares à l'intérieur du périmètre urbain. Il consiste en la réalisation d'une cité et d'un méga parc d'attraction regroupant plusieurs activités à vocations culturelles, sportives et ludiques. Il se compose d'un complexe socioculturel et d'un complexe résidentiel et touristique. Au programme: une cité des sciences, un théâtre plein air, un musée agricole, 1.600 appartements, 128 villas, 4 villages de vacances, 3 hôtels, un téléphérique, un lac artificiel, un parc d'écosystème, un jardin botanique,un parc accro branches.
Le projet comprend également des terrains de sport multidisciplinaires (club équestre, tir au vol, golf semi-aride, ski sur neige artificielle, patinoire et VTT) et des infrastructures de sports extrêmes (vol de pente, saut à l'élastique, école de fantasia, circuit formule 3/moto et karting).
En outre, et dans le cadre de l'encouragement du tourisme scientifique, ce projet sera intégré dans un circuit touristique composé d'un musée de la mine, en cours de réalisation par l'OCP sur une superficie totale de 2.813 m2, pour un coût de 30 millions dhs.
Le musée, réalisé dans le cadre d'une convention entre l'OCP, le Musuem national de l'Histoire naturelle de France, le ministère de l'énergie et des mines, l'Université Cadi Ayyad de Marrakech et l'Université Chouaïb Doukkali d'El Jadida, va retracer l'histoire de l'exploitation du phosphate au niveau de la région, l'histoire de l'évolution de la ville de Khouribga, ainsi que 30 millions d'années d'histoire paléontologique dans les bassins des phosphates.
Le musée se compose également d'une galerie souterraine où il sera procédé à la réalisation d'une reconstruction d'un tronçon de la mine afin de permettre au visiteur de vivre l'ambiance réelle dans une mine souterraine, ainsi que d'une tranchée témoin pour la visualisation de la stratigraphie du bassin minier et des divers stades de l'exploitation du phosphate
Lieu Khouribga, Maroc Architecte Francis Cardete et Gérard Huet / Cabinet Sad Benkirane Client Office cherifien des phosphates Surface 550 000 m2. Coût 665 M€.(Estimation). Date de réalisation 2012













_________________
"THERE ARE 360 DEGREES, SO WHY STICK TO ONE?"
ZAHA HADID
Revenir en haut Aller en bas
tomcat
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 682
Inscrit le : 16/04/2008
Localisation : far-maroc.forumpro.fr
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 4 Nov 2009 - 19:38

tout est vert ces derniers temps
Citation :

Le projet de Marchica Med permettra le développement économique de la région de Nador tout en protégeant sa riche biodiversité (fonds sous-marins, plages, espaces végétaux, faune...), véritable atout pour un tourisme vert et responsable.


Cette lagune d’exception est isolée de la mer Méditerranée par un mince cordon dunaire, de 25km de longueur et deviendra ainsi une station destinée au tourisme national et international
Marchica Med compte réaliser un programme portant sur une superficie globale de 2000 ha et englobant 7 projets, à savoir : la Cité d’Atalayoun, la Cité des Deux Mers, la Ville Nouvelle de Nador, la Baie des Flamants, Marchica Sport, les Vergers de Marchica et le Village des Pêcheurs. L’ensemble permettra notamment la réalisation de golfs, d’espaces dédiés aux sports nautiques et équestres, de zones d’hôtellerie, de zones résidentielles et de ports de pêche et de plaisance. Chacun des projets donnera lieu à la création de filiales distinctes, qui accueilleront, aux côtés de l’Etat, la participation de capitaux privés. Compte-tenu de l’ampleur du programme, l’aménagement des 7 projets prévus se fera de manière séquentielle, en commençant par la presqu’île d’Atalayoun et la Cité des Deux Mers, dont les principales études menés par le bureau d'architecte de Reichen&Robert, sont à un stade avancé.
La Ville Nouvelle de Nador est une cité à vocation résidentielle sous forme de village-marina, où tradition et modernité sont en parfaite symbiose. Les travaux d’aménagement y afférents seront lancés en 2011 et achevés courant 2020.
Le Village des Pêcheurs est un type de logement unique, orienté vers la mer, recréant l’ambiance authentique du monde de la pêche et de ses activités nautiques. Ses travaux d’aménagement seront lancés en 2014 pour être achevés en 2018.
La Baie des Flamants combine une large gamme d’hébergement, des équipements et services pour la pratique du tourisme lacustre, la navigation de plaisance et le golf. Ses travaux d’aménagement seront lancés en 2015 pour être achevés en 2020.
Marchica Sport est un site équipé d’installations modernes mises à la disposition des professionnels et amateurs des disciplines sportives. Ses travaux d’aménagement seront lancés en 2017 pour être achevés en 2022.
Les Vergers de Marchica est un espace conçu autour du parc naturel de la lagune permettant divers types d’hébergement spécifiques (mobile home, villas-fermettes). Ses travaux d’aménagement seront lancés en 2019 pour être achevés en 2025.













_________________
"THERE ARE 360 DEGREES, SO WHY STICK TO ONE?"
ZAHA HADID
Revenir en haut Aller en bas
tomcat
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 682
Inscrit le : 16/04/2008
Localisation : far-maroc.forumpro.fr
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 4 Nov 2009 - 19:48

Citation :
Un téléphérique pour la ville de Fès
Objectif: valoriser la qualité urbaine et le tourisme d’affaires, Coût du projet: 150 millions DH.


Vous risquez de voir un jour des tramways aériens qui «survolent» la capitale spirituelle. Mine de rien, cette idée peut être réalisée grâce à Mohamed El Khissassi, un architecte installé en France. Amoureux de la ville de Fès, ce MRE veut à tout prix convaincre les autorités de la cité idrisside d’installer un téléphérique reliant la ville nouvelle et la médina. Il a déjà fait un premier déplacement à Fès et compte y revenir incessamment pour présenter son projet.
«Je pars du principe que l’Algérie en est à son 6e téléphérique. Donc pourquoi pas le Maroc et particulièrement la ville de Fès qui peut s’offrir un nouveau mode de transport écologique», indique El Khissassi. Et d’ajouter que les premières constatations montrent que la topographie de la ville permet d’installer un tramway aérien. Toutefois, le projet dépendra d’une véritable étude de faisabilité qui ne peut être déclenchée sans l’aval des responsables locaux. Pour l’heure, une société a déjà réalisé la pré-étude du projet de télécabine de Fès. Il en ressort que l’analyse des apports d’un téléphérique comme moyen de déplacement doit être faite au regard de divers critères. D’abord techniques. Sur ce plan, les avantages sont nets et multiples. Le téléphérique est fait pour aller tout droit face à la pente. Doté d’une vitesse commerciale de 7 à 10m/s (25 à 36 km/h), dans les zones de pentes, il est compétitif non seulement avec le bus, mais aussi avec l’automobile. N’étant pas sur la voirie, il n’est pas sensible aux aléas des routes, surtout si elles sont enneigées. Sa sensibilité au vent a nettement diminué ces dernières années, au point que les derniers matériels des stations de ski ne connaissent plus aucune interruption de service. Il n’occupe au sol que les places des gares (800 m²/gare) et des pylônes (20 à 100 m² selon la conception du pylône, avec une distance de 1 à 2 km entre pylônes pour les techniques multicables. Ses avantages sont les mêmes à plat qu’en côte. Le deuxième critère est énergétique. En fait, en ces temps d’effet de serre de plus en plus préoccupant, il est indéniablement l’un des moyens les plus économiques en énergie. «Ce constat est d’autant plus important que le prix du pétrole ne cesse d’augmenter, et que certains analystes prédisent un litre de super à 3 euros avant 2010», rapporte El Khissassi. En effet, les cabines montantes sont entraînées par les cabines descendantes et l’énergie fournie pour faire monter les passagers est récupérée à la descente. Par ailleurs les frottements de fonctionnement d’un appareil par câble sont entre 10 et 20 fois plus faibles que les frottements routiers, qui sont nécessairement élevés pour assurer freinage et tenue de route. Enfin, il y a une motorisation commune unique pour tous les véhicules, et moins de personnels pour les télécabines que pour les transports routiers. Les coûts énergétiques sont donc faibles, et l’appareil fonctionne à l’électricité. Même s’il s’agit d’électricité fabriquée au fioul, la production centralisée garantit une propreté que l’on n’atteint pas avec des moteurs individuels. Pour l’usager, le service est incomparablement supérieur à celui des autres modes: avec une cabine de 30 ou 40 places toutes les trente secondes, le temps d’attente est nul: come and go, diraient les Anglais. Le confort est aussi sans égal. Il est possible de chauffer les cabines avec des dispositifs à charge rapide (30 secondes en gare toutes les 10 minutes). Les temps de parcours sont garantis, et le transport de voyageurs par câble est aussi sûr que le train. S’agissant du critère de loisir, ce nouveau mode de transport encouragera les touristes à visiter la ville d’en haut. «Ils trouveront là un bon moyen de remonter la médina en observant des monuments qui datent de plusieurs siècles», commente El Khissassi. Aussi, pour nombre de familles, de jeunes ou de gens âgés qui ne disposent pas d’un moyen de transport individuel, le téléphérique est un excellent moyen de leur donner la possibilité de jouir du déplacement autrement. En tout cas, ce projet entend valoriser la qualité urbaine et le tourisme d’affaires en rapprochant la médina du centre-ville. Sa réalisation nécessitera pas moins de 24 mois de travaux intenses (y compris les études) et un investissement de près de 150 millions de DH. Une fois réalisé, la ville de Fès pourrait afficher une spécialisation développement durable. «Le transport par câble, par son prix d’investissement, son coût de fonctionnement et son empreinte écologique réduite à rien est sans doute le meilleur moyen de déplacement dont nous disposions actuellement. Il est inacceptable de ne pas le prendre en considération dans les études de transport», conclut El Khissassi



_________________
"THERE ARE 360 DEGREES, SO WHY STICK TO ONE?"
ZAHA HADID
Revenir en haut Aller en bas
bansheequader
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 496
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 4 Nov 2009 - 23:17

Raptor a écrit:


C'est incroyable! avec les marocains on est obligé de tout réinventer et recommencer tout à 0! la révolution industrielle avait commencé avec des idées aussi stupides que ça il y a 2 siècle. Maintanat que tout le monde a compris le danger, on a inventé ''le développement durable'', c'est le faite de créer de l'emploi et de la richesse sans compromettre ceux de nos enfants. Mais au lieu de commencer là où s'arrête les autres on est obligé de commettre les mêmes erreurs et dire les mêmes conneries sous prétexte de divergences d'opinions!

Ce raisonnement travail vs écologie est bidon! ça prouve que certains n'on pas encore le minimum requis sur le plan intellectuel pour s'engager dans ce débat.

Etant un citoyen marocain originaire d'El jadida je peux t'affirmer que ceux qui ont profité de ce projet ce sont les européens qui pourront désormais bronzer leurs c** là où il y avait une forêt irrécupérable, l'emploi créé n'est pas par milier ni par centaines comme tu prétend, c'est beaucoup moins que ça et avec la précarité du travail en plus.


Et bien dans ce cas la, tu est marocain toi non ? Et bien fait mieux que kerzner !! En incluant du developpement durable dans ton projet !! Montre nous que c possible, crée des millier d'emploie, de la valeur ajouté, ne détruit pas la foret, fait venir des millions de touristes !!

c'est facile de dire que l'on peut toujours mieux faire, moi je dis que ce qu'a fait Kerzner c'est déjà trés bien ! dommage pour cette foret, mais je pense que c'est mieux comme sa ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 4 Nov 2009 - 23:24

bansheequader a écrit:

c'est facile de dire que l'on peut toujours mieux faire, moi je dis que ce qu'a fait Kerzner c'est déjà trés bien ! dommage pour cette foret, mais je pense que c'est mieux comme sa ...

Oui, c'est mieux comme ça, on coupera des foret pour créer de l'emploi, et quand on aura tout coupé on arretera de créer de l'empoi et de la valeur ajoutée car il n'y a plus rien à ravager... Ah non! on créera l'emploi autrement car le génie humain n'a pas de limite... donc faisant le autrement maintenant! pas la peine de tout ravager.

Le jour viendra où vous comprendrez que ce projet est à très faible utilité, ElJadida c'est pas Saaidia où il y a des terrains constructibles à perte de vue, c'est une zone très urbanisée, on aura du mal à trouver de la place pour tous les européens qui veulent bronzer leurs c**


Dernière édition par Raptor le Mer 4 Nov 2009 - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
H3llF!R3
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1602
Inscrit le : 23/05/2009
Localisation : XXX
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 4 Nov 2009 - 23:25

De toute facon, les futurs promo d'architecte seront plus orientés developpement durable, meme en ce qui concerne les ecole d'architecture marocaines (ENA et EAC), les étudiants sont formés des leur entrée dans l'établissement a respecter la nature ...

Voila qui devrait arranger les choses dans un futur proche ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
bansheequader
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 496
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Jeu 5 Nov 2009 - 13:27

Raptor a écrit:


Oui, c'est mieux comme ça, on coupera des foret pour créer de l'emploi, et quand on aura tout coupé on arretera de créer de l'empoi et de la valeur ajoutée car il n'y a plus rien à ravager... Ah non! on créera l'emploi autrement car le génie humain n'a pas de limite... donc faisant le autrement maintenant! pas la peine de tout ravager.

Le jour viendra où vous comprendrez que ce projet est à très faible utilité, ElJadida c'est pas Saaidia où il y a des terrains constructibles à perte de vue, c'est une zone très urbanisée, on aura du mal à trouver de la place pour tous les européens qui veulent bronzer leurs c**

c'est bien ce que je dis ... c'est facile de dire que c'est pas bien. Néanmoins, moi je ne jette pas la pierre a ceux qui ont risqué, car le business c'est aussi du risque, et malgré ce que tu avance, je pense que ce projet sera a forte valeur ajouté pour l'économie Locale ! Ce projet va donné un reyonnement a une ville comme Jdida. Exemple le mega openning qui a eut lieux a fait un énorme buzz !! Plein d'ami a moi sur facebook sont en foto avec lindsay loan et autre star américaine !! ne seraice que pour le tourisme interne cette station va joué un role important !! et sa ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres !

Si quelqu'un pense qu'il peut faire mieux qu'il le fasse, ou qu'il arréte de critiqué.

Moi c ma vision
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21549
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 9 Nov 2009 - 19:51

j'ai déjà annoncer cette nouvelle ici avant même l'economiste
Citation :
Le Morocco’Mall primé à Dubaï

· Pour son architecture avant-gardiste

· Il est aussi classé dans le top 20 des meilleurs malls dans le monde

· Phase finale de commercialisation des magasins

C’est la consécration. Quelques mois à peine avant son inauguration officielle, le Morocco’Mall vient d’être primé. Il a récemment reçu à Dubaï le prestigieux prix du concours «Arabian Property Awards 2009», qui fait partie de «International Property Awards 2009». Le prix récompense la meilleure architecture de l’Afrique et du Moyen-Orient. Rien d’étonnant, puisque ce projet constitue le premier concept de «Mall de destination en Afrique du Nord», offrant un concept architectural novateur.
Et ce n’est qu’un début, car Davide Padoa, architecte du projet, compte faire la promotion du mall en présentant sa candidature à d’autres concours internationaux.
D’ailleurs, Morocco’Mall figure d’ores et déjà dans le top 20 des meilleurs malls dans le monde. L’ouverture de ce méga-centre commercial, dont la construction a débuté en 2007 sur la corniche de Casablanca, est prévue fin 2010.
Rappelons que ce projet est le fruit d’un investissement colossal (2 milliards de DH) de la holding «Al Amine d’investissement immobilier», détenue à parts égales par le groupe Aksal et le groupe saoudien Al Jedaie. Il s’étale sur une superficie de 200.000 m2 couverte sur un terrain de 10 ha sur la côte casablancaise.
Plus de 200 commerces et marques parmi les plus prestigieuses y sont référencés. Déjà les plus grandes enseignes internationales ont répondu à l’appel. Parmi elles, toutes les marques des deux partenaires (Massimo Dutti, Zara, Mango, Promod, Okaidi, Aldo, La Senza, , Stradivarius…), ainsi que des enseignes de luxe comme Dior, Gucci, Fendi, de prêts-à-porter (Lacoste, Cortefiel, Guess, Kokaï …) etc.
«Nous sommes dans la phase finale de commercialisation. Il ne reste plus qu’une quarantaine de locaux disponibles», est-il indiqué auprès du management de Morocco’Mall, ajoutant que les prix proposés sont spécialement étudiés pour encourager les commerces à s’y établir.
Les promoteurs du projet tablent sur un flux annuel de 15 millions de visiteurs par an, générant un chiffre d’affaires de 5 milliards de DH. Et pour attirer le maximum de clients, ils misent sur une offre en loisirs et restauration diversifiée: spa, patinoire, aquapark, fun park, aquarium, food court (avec 45 restaurants) ainsi que des activités originales proposées pour la première fois au Maroc: le Dolphin Show, le Cinéma IMAX® en 3D ainsi que «Morocco' Souk», un concept original et attrayant qui réinterprète les souks traditionnels de Fès et de Marrakech.
A signaler qu’outre le Morocco’Mall, d’autres promoteurs marocains ont été distingués par «Arabian Property Awards 2009». Il s’agit de JM Suites Hotel, dans la catégorie «Best small hotels» et Samanah Country Club dans la catégorie «Best golf development».

L'économiste

Citation :


«Le design du Morocco’Mall s’inspire des anciennes médinas»


Davide Padoa, président de Design International, basé à Londres, s’exprime pour la première fois sur ses choix pour l’architecture du Morocco Mall. En inconditionnel du Maroc, ce jeune architecte affirme qu’il tient son inspiration de la nature du site et de l’architecture des vieilles médinas.

- L’Economiste: Où en sont les travaux de construction au Morocco Mall?

-Davide Padoa: Nous finirons les constructions en béton vers le mois de janvier 2010. Ensuite, nous prendrons près de 8 à 10 mois pour compléter les travaux vers fin 2010. Normalement, c’est l’aménagement des magasins qui prendra le plus de temps. Mais nous sommes dans les délais. Les promoteurs tiennent à ce que les travaux soient effectués dans les règles de l’art pour accueillir leurs clients en tant qu’invités et non en simples clients. Nous créons une nouvelle génération de centres commerciaux, où les gens ne se confinent pas à l’intérieur, mais peuvent aussi sortir à l’extérieur.

- Qu’est-ce qui vous a inspiré pour son architecture?

- L’océan, la brise, la plage … C’est en visitant le site que nous avons imaginé ce design. Un peu comme l’image d’une vague qui a laissé un coquillage sur la plage. C’est en quelque sorte l’idée d’une construction sculptée par son environnement. Nous avons aussi développé une continuation entre l’intérieur et l’extérieur de l’édifice. La nature est ramenée à l’intérieur du centre commercial avec beaucoup de palmiers, des zones où les visiteurs peuvent s’asseoir pour admirer le paysage… L’intérieur communique donc avec l’extérieur à travers des restaurants, un bassin de dauphins... Et je pense qu’au Maroc, vous avez inventé ce concept depuis des siècles dans les médinas. L’idée est de se sentir comme dans un marché traditionnel, en sécurité, protégé, avec beaucoup de vie et d’activité.

- Qu’avez-vous prévu en termes d’innovation et de technologie?

- Nous exploiterons au maximum la lumière du jour. Les fenêtres peuvent s’ouvrir et laisser l’air circuler sans climatisation. Ce qui va se traduire par une économie d’énergie. Nous avons aussi opté pour l’énergie solaire et éolienne pour la circulation de l’air. Bref, nous essayons d’exploiter au maximum les ressources naturelles du site. Nous avons également prévu un aquarium d’une capacité d’un million de litres avec des requins ainsi que d’autres espèces de poissons, un ascenseur panoramique en verre, qui monte le long de l’aquarium pour ramener les visiteurs à la zone restaurants (food court), les lumières bleues et la musique ambiante vont faire croire aux visiteurs qu’ils sont sous l’eau.

- En avez-vous d’autres à travers le monde?

- Nous avons déjà lancé plus de 200 centres commerciaux à travers le monde durant les 35 dernières années. Nous ouvrons en moyenne trois malls par an. Le dernier en date a été inauguré le 24 septembre dernier à Montpellier. Nous ouvrons un hôtel bientôt au nord de l’Italie, un autre à New York et plusieurs buildings sont actuellement en cours de construction dans le monde.

Parcours


Diplômé d’architecture de l’Université de Pomona (Californie) et de la faculté d’architecture de Milan, Davide Padoa a entamé sa carrière en Indonésie. En 1998, cet Italien d’origine, s’installe à Londres où il débute une carrière fulgurante au sein de Design International. A 32 ans seulement, il devient l’un des plus jeunes dirigeants de la boîte, qui détient 6 filiales à travers le monde. Nommé PDG de Design International en 2006, il mène des projets dans pas moins de 30 pays.

Propos recueillis par
Aziza EL AFFAS

Source : L'économiste


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21549
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 11 Nov 2009 - 12:48

je crois que je n'est pas encor parlé de ce projet émaratis à Ifrane ( Azrou précisément ), un centre touristique avec une architecture européene, je vous laisse découvrir, c'est magnifique

PS : li3abiri essabil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Projets du Maroc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Projets du Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 34Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 20 ... 34  Suivant
 Sujets similaires
-
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Bricks au thon (Maroc)
» Couscous (Maroc)
» Deux évadés d’une prison italienne arrêtés au Maroc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: