Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Projets du Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 18 ... 34  Suivant
AuteurMessage
Cobrath
sergent
sergent
avatar

messages : 242
Inscrit le : 04/04/2009
Localisation : Paris / Bettana
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 5 Oct 2009 - 23:41

Je prefere que nos groupes rachetent, plutôt que ce soit les émiratis qui continuent de s'occuper de ce projet, qu'ils dégagnet on n'a pas besoin d'eux et de leur spéculation
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 5 Oct 2009 - 23:44

c'est plus bénifique, comme a fait Alddoha avec les projets de Fadesa, ou bien la CDG en rachetant la partie de Nissan dans le projet de Reunault à Tanger Med

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cobrath
sergent
sergent
avatar

messages : 242
Inscrit le : 04/04/2009
Localisation : Paris / Bettana
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mar 6 Oct 2009 - 14:13

Fremo a écrit:
c'est plus bénifique, comme a fait Alddoha avec les projets de Fadesa, ou bien la CDG en rachetant la partie de Nissan dans le projet de Reunault à Tanger Med

Exactement, c'est comme ça qu'on va réussir à se développer et developper des sociétés puissantes... c'estpas en vendant le terrain à une bouchée de pain aux étrangers, qui rapatrieront les benefices à l'étranger qu'on va gagner quelque chose !
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mar 6 Oct 2009 - 14:14

Voilà un projet digne d'une Ville comme Casa :
Festival City Casablanca
Place: Casablanca
Periode: 20 years
Begin of construction: 2010
c'est déjà annoncer ici dans le Forum :
Citation :

Al-Futtaim to develop major Festival City project in Morocco

Posted: Sun June 14, 2009 11:55 am


MOROCCO. Al-Futtaim Capital of Dubai announced today it is in the final stages of acquiring a 7 million square metre plot of land in Bouznika, Morocco, to develop a master-planned community encompassing a mix of residential, retail and leisure facilities.

This will be Al-Futtaim’s third large scale mixed use project in the region following the success of Dubai Festival City and Cairo Festival City.

Once the master plan is finalised, the Dubai-based conglomerate will seek the relevant governmental approvals before officially launching the project next year.

The project is located half way between the capital city of Rabat and Casablanca, the country’s business hub, with a 5.5 kilometre frontage on the busiest highway of the country that connects the two cities.
http://www.bi-me.com/main.php?id=37853&t=1




un Video exeptionnel et magnifique à Voir :

http://www.mushroommultimedia.com/flash/index.html

_________________


Dernière édition par Fremo le Mar 6 Oct 2009 - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sikorsky
2eme classe
2eme classe


messages : 7
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mar 6 Oct 2009 - 15:05

C'est plutot a bouznika et non pas casa
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mar 6 Oct 2009 - 15:09

Sikorsky a écrit:
C'est plutot a bouznika et non pas casa
la projet est nommée F.C. Casa, et il est bien noter dans l'article qu'ils sera construit à Bouznika, parce qu'ils ont pas trouvé des terrain prés de Casa

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mar 6 Oct 2009 - 15:36

Bouznika est à égale distance de Casa et Rabat, 35 km. Je ne vois pas pourquoi ils appellent ca Festival City Casablanca et pas Rabat Chauvinisme rbati
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mar 6 Oct 2009 - 15:39

Samyadams a écrit:
Bouznika est à égale distance de Casa et Rabat, 35 km. Je ne vois pas pourquoi ils appellent ca Festival City Casablanca et pas Rabat Chauvinisme rbati
parceque Rabat est Maudit, tous les projets émaratis ont été annuler

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Proton
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3498
Inscrit le : 27/06/2009
Localisation : Partout.
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 7 Oct 2009 - 11:03

Pourquoi ne pas opter pour un métro aérien pour les villes Marocaines?
C'est surement moins compliquer que le sous terrain, et ça donne une image plutot moderne ( quand les rames le sont) du pays

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9807
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 7 Oct 2009 - 15:03

Younes a écrit:
Pourquoi ne pas opter pour un métro aérien pour les villes Marocaines?
C'est surement moins compliquer que le sous terrain, et ça donne une image plutot moderne ( quand les rames le sont) du pays

C'est fait Younes, ça s'appelle un tramway ! lol!

PGM
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 7 Oct 2009 - 15:07

il parle surement des Skytrain,comme celui la a Düsseldorf-airport


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Harm
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 598
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : tanger
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 7 Oct 2009 - 19:16

les gars ça s'appelle un monorail et je crois que ça seras un bonne idée puisque dans des villes comme Tanger ou Fes vue les boulevards dans ces deux villes y'a pas assez d'espace pour un tramway un monorails sera idéal mais ça coute aussi ..... ...
Revenir en haut Aller en bas
H3llF!R3
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1602
Inscrit le : 23/05/2009
Localisation : XXX
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 7 Oct 2009 - 19:30

Ouais ! Ce serait un bon moyen de libérer les voies des grandes villes comme Casa, Tanger, Meknes etc ...

Mais plutot comme celui ci, parce-que celui que propose Yakuza, je montrai pas dedans s'il est marocain, même si on me paye ....



Kuala Limpur - Malaisie






Source : lightrailnow.org

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 7 Oct 2009 - 19:41

T’as raison H3IIF!R3 avec celui la en cas de panne pas de risque de décroché et faire chut libre
Revenir en haut Aller en bas
Proton
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3498
Inscrit le : 27/06/2009
Localisation : Partout.
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Jeu 8 Oct 2009 - 13:14

Une rame aérienne, comme le souligne H3II ne mange pas l'espace au sol donc permet un trafic plus fluide. Parcontre le Kuala Limpur en Malaisie, fait vraiment mal aux yeux, c'est limite un crime architectural pour ses habitant et les visiteurs!
Donc oui pour des lignes aérienne, mais avec un grand effort sur l'architectures.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
TooNs
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 981
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : Lebhira, Medina de Rabat
Nationalité : maroc-espagne

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Jeu 8 Oct 2009 - 13:19

V'savez, y'a pas que le monorail! Un metro aerien comme ce qu'on voit á Paris ca ne fait pas de mal et est bcp moins cher!





L'avantage c'est qu'á certains points les rails sont rabaissés au niveau du sol et amoindrissent alors les couts...
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Jeu 8 Oct 2009 - 18:27

TooNs a écrit:
V'savez, y'a pas que le monorail! Un metro aerien comme ce qu'on voit á Paris ca ne fait pas de mal et est bcp moins cher!





L'avantage c'est qu'á certains points les rails sont rabaissés au niveau du sol et amoindrissent alors les couts...




Oui m n’oublie pas que 80% des rails sont sous la terre a paris.

Se qui est plus Chaire
Revenir en haut Aller en bas
Proton
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3498
Inscrit le : 27/06/2009
Localisation : Partout.
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Jeu 8 Oct 2009 - 18:43

Paris c'est pas un bon exemple, le métro et ses infrastructures remonte dans le temps..
Y a sûrement des nouvelles techniques pour maintenir des rails en l'air avec des pylones porteur très moderne..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
H3llF!R3
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1602
Inscrit le : 23/05/2009
Localisation : XXX
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Jeu 8 Oct 2009 - 18:44

Younes parlait de désastre architectural pour kuala Limpur, mais avec le metro aerien de paris, c'est carrément un sacrilège !

Je m'explique: Nos villes au maroc ont l'Avantage d'etre très éclairés et plutôt claires. C'est un éclairage abondant bénéfique pour l'image du pays.

Au contraire, en europe, les villes abritent des hautes tours et immeubles qui du coup assombrissent les rues, en plus de la pollution qui donne cet effet "Gris" aux rues de paris par exemple . Donc pour eux, avoir un gros pavé au dessus de la tête qui cache le peu de lumière du soleil qui reste, c'est pas grave.

Contrairement aux villes Marocaines pour lesquels les rails du metro au dessus des voix porterait préjudice à l'éclairage et donnerait une impression de manque d'espace ... Detruisant l'image des villes "claires" en assombrissant les avenues et boulevards ...


Voila pourquoi un monorail est plus intéressant ...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
TooNs
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 981
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : Lebhira, Medina de Rabat
Nationalité : maroc-espagne

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Jeu 8 Oct 2009 - 18:49

MAATAWI a écrit:

Oui m n’oublie pas que 80% des rails sont sous la terre a paris.

Se qui est plus Chaire
J'parlais du metro aerien, et pas des metros parisiens en géneral Wink
Revenir en haut Aller en bas
Proton
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3498
Inscrit le : 27/06/2009
Localisation : Partout.
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Jeu 8 Oct 2009 - 18:53

H3llF!R3 a écrit:
Younes parlait de désastre architectural pour kuala Limpur, mais avec le metro aerien de paris, c'est carrément un sacrilège !

Je m'explique: Nos villes au maroc ont l'Avantage d'etre très éclairés et plutôt claires. C'est un éclairage abondant bénéfique pour l'image du pays.

Au contraire, en europe, les villes abritent des hautes tours et immeubles qui du coup assombrissent les rues, en plus de la pollution qui donne cet effet "Gris" aux rues de paris par exemple . Donc pour eux, avoir un gros pavé au dessus de la tête qui cache le peu de lumière du soleil qui reste, c'est pas grave.

Contrairement aux villes Marocaines pour lesquels les rails du metro au dessus des voix porterait préjudice à l'éclairage et donnerait une impression de manque d'espace ... Detruisant l'image des villes "claires" en assombrissant les avenues et boulevards ...


Voila pourquoi un monorail est plus intéressant ...


C'est deja plus sympa

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 12 Oct 2009 - 22:01


Citation :
Casablanca : les premières rames du tramway circuleront en décembre 2012
Le fournisseur du matériel sera connu à la fin du mois d’octobre.
Des études techniques sur la tarification, la circulation à Casablanca et l’impact environnemental sont en cours.

Les Casablancais devront prendre leur mal en patience. La première ligne du tramway sera ouverte à la circulation en décembre 2012. Le 1er octobre a eu lieu, en effet, l’ouverture des plis pour la désignation du fournisseur du matériel roulant, suite à l’appel d’offres lancé le 15 juin dernier. L’on connaîtra, d’ici à la fin du mois courant, la société qui remportera ce marché. Sont encore en compétition Alstom transport (France), Ansaldobreda (Italie) et Construcciónes y Auxiliar de Ferrocarriles (Espagne). Les deux autres sociétés qui avaient manifesté leurs intérêts, le canadien Bombardier transport et l’allemand Siemens, n’ont finalement pas déposé d’offres.
En parallèle, plusieurs études techniques relatives à la première ligne de 30 km, reliant Sidi Moumen et Hay Mohammadi à Hay Hassani en passant par le centre-ville, sont en cours. Il s’agit, notamment, d’études sur la politique tarifaire, la circulation à Casablanca avec le démarrage du tramway et l’impact environnemental et social du projet.
Pour ce qui est du terrain, les travaux en cours actuellement portent sur les déviations des réseaux souterrains (assainissement, eau , électricité, télécommunications ...), entre les boulevards Okba et Mekka. Ils sont effectués par les concernés eux-mêmes, en l’occurrence la Lydec pour l’eau, l’assainissement et l’électricité et les opérateurs télécoms pour leur propre réseau, selon le principe dit de «chantier glissant» ; c’est-à-dire que chaque intervenant travaille sur un tronçon donné avant de céder la place au suivant.

Cette première ligne coûtera 6,4 millards de DH
Les chantiers sont achevés à 80 %, selon les responsables de Casablanca transport, la société anonyme créée pour piloter le projet. Cette première ligne coûtera 6,4 milliards de DH (45 milliards pour tout le projet). Le matériel roulant retenu comprendra 37 rames de 60 mètres de longueur chacune accessibles sans marche pour faciliter le déplacement des personnes à mobilité réduite. D’après les prévisions, 250 000 passagers emprunteront cette ligne chaque jour, à partir des 49 stations prévues. La fréquence des départs est de 4 à 5 minutes aux heures de pointe.
La décision de commencer par cet axe s’explique par la volonté de décongestionner la ville en desservant dans un premier temps les quartiers stratégiques et fréquentés, c’est-à-dire les quartiers d’affaires du centre-ville, le technopark, les gares ONCF. Le tramway constituera à coup sûr une alternative à la voiture personnelle qui reste le moyen de transport le plus utilisé dans la capitale économique, avec toutes les nuisances que l’on sait.

Source: La vie éco


Citation :
Marina de Casablanca : des appartements à 27 000 DH le mètre carré… 80% du commercialisé déjà vendu
Les travaux pour la construction des deux tours de bureaux ont démarré.
En janvier prochain, plus de 300 entreprises et 4 500 ouvriers travailleront en permanence sur le site.
Sur les 26 ha, 24 seront exclusivement dédiés aux piétons. Le site sera doté d’un parking de 7 000 places.


Depuis l’été dernier une bâtisse se dresse sur le boulevard des Almohades, juste en face du restaurant la Sqala. Elle porte une inscription en gros caractères : Marina de Casablanca. Trois ans après le lancement officiel des travaux, les Casablancais peuvent voir du concret dans le complexe balnéaire qu’on leur annonce depuis 2006. L’immeuble en question sert, en fait, de quartier général pour une vingtaine de collaborateurs de la Compagnie générale immobilière (CGI) dont cinq architectes. «Cet immeuble constitue également un show room destiné à donner aux clients un aperçu sur le projet en matière de construction, d’isolation thermique et de désign», précise Jamal Mestari, directeur du projet.
Située entre le chantier naval du port de Casablanca au nord et la mosquée Hassan II au sud, la marina s’étale sur 26 hectares et comprendra 200 000 m2 de bureaux, 80 000 m2 de logements (environ 500 appartements) et 60 000 m2 seront destinés aux commerces. «Sur les 26 ha, 24 seront exclusivement destinés aux piétons. En entrant dans la marina, visiteurs et habitants trouveront plusieurs panneaux leur indiquant le parking sous-terrain de 7 000 places aménagé pour alléger la circulation à l’intérieur du complexe et offrir un cadre de vie agréable», insiste M. Mestari.
Ce méga chantier qui nécessitera une enveloppe budgétaire de 6 milliards de DH se compose de 12 sous-chantiers regroupés dans quatre grands pôles. Le tout bordé par une grande promenade piétonne de plus d’un kilomètre de long qui reliera la marina à la Mosquée Hassan II. «La CGI travaille avec une vingtaine de sociétés par îlot. Lorsque nous atteindrons notre vitesse de croisière en janvier prochain, plus de 300 prestataires et 4 500 ouvriers travailleront à plein temps et durant deux années sur le chantier», souligne le directeur du projet.
Selon lui, avant même son ouverture, la marina de Casablanca influe déjà sur son environnement proche. «On s’attend à une envolée des prix du loyer dans l’ancienne médina qui devra accueillir les ouvriers censés travailler sur nos chantiers», prédit M. Mestari. Il rappelle, à ce propos, le début du XXe siècle lorsque les travaux de la grande jetée (Moulay Youssef) dans le port de la métropole avaient attiré plusieurs milliers d’ouvriers dans la vieille médina de Casablanca qui «s’était enrichie de quelques nouvelles zones telles que le quartier Bousbir».

La marina de 130 anneaux achevée
Pour l’heure, certes, le projet ne ressemble pas encore à une fourmilière, mais les travaux vont bon train dans certains pôles. La première composante de ce méga chantier qui se trouve à l’entrée nord comprend une marina de 130 anneaux. Entouré de plusieurs commerces, d’espaces de loisirs -une école de voile et un club pour marins, entre autres-, cet espace abritera un hôtel de charme de 150 chambres ainsi que des restaurants. «Cette première partie du projet sera moins dense et moins haute que le reste puisqu’elle constitue le vis-à-vis de l’ancienne médina. A la CGI nous sommes convaincus de l’importance de l’intégration du projet dans son environnement», commente Abdellatif Karim, un des architectes responsables du projet.
Dans cette première partie, seule la marina, qui pourrait s’agrandir du côté du chantier naval si les négociations avec les autorités portuaires sont concluantes, est visible puisque les autres chantiers sont encore au stade des études et des négociations avec les futurs gestionnaires.
Selon les premières indiscrétions, ce sont des investisseurs jordaniens, probablement le groupe Mawared, qui assureront en collaboration avec le fonds d’investissement Madaef (filiale de la CDG) la maîtrise d’ouvrage de ce pôle. Celui-ci sera vraisemblablement suivi par un seul gestionnaire.
Au sud de la marina se trouve la deuxième zone réservée à un palais des congrès d’une capacité de 2 000 places, un hôtel cinq étoiles de 300 chambres, une grande place piétonne, des espaces commerciaux ainsi que des immeubles à usage de bureaux. Le maître d’ouvrages pour cette partie n’est pas encore officiellement connu, mais les négociations sont bien entamées avec Actif Invest, le fonds d’investissement d’Othman Benjelloun, qui sera vraisemblablement épaulé par la filiale de la CDG Madaef.
La troisième composante est essentiellement constituée de bureaux et de logements. «Tous les immeubles qui sont face à la mer seront consacrés aux logements. Les autres immeubles seront aménagés en plateaux de bureaux», indique-t-on auprès de la CGI. Baptisée «Portes océanes», cette troisième zone est à vocation touristique côté océan, alors que du côté de la ville elle abritera des locaux pour bureaux. La zone est d’ailleurs l’une des plus animées de la marina puisque les travaux de construction des deux tours de bureaux ont déjà démarré. Les grues sont bien visibles à partir de l’avenue des Almohades. Une centaine d’ouvriers de la société SGTM qui a remporté le marché pour cet îlot s’y activent.

80% des logements ont trois façades
Sur les 500 logements que comptera la marina de Casablanca, 300 ont été mis en vente en juillet dernier. Deux mois après, la direction du projet annonce fièrement que 80 % du lot ont déjà été commercialisés. «Nos appartements ont tous et sans exception une vue sur mer, la construction obéit aux dernières exigences en matière de sécurité, d’isolation thermique et d’orientation et de confort. Pour ne citer qu’un seul exemple, plus de 80% de nos logements ont trois façades», détaille M.Mestari. Les appartements mis en vente ont une superficie variant entre 130 et 200 m2 et la moyenne des prix au m2 n’a pas dépassé les 27 000 DH.
La marina proposera bientôt -le dossier étant actuellement à l’étude- quelques logements de luxe situés sur les terrasses des immeubles de la troisième zone. «Il s’agit de duplex de près de 300 m2 équipés notamment de piscine et de jardin», confie la direction du projet. Non encore mis en vente, ces logements ont néanmoins tous été réservés!

Source: La vie éco


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mar 13 Oct 2009 - 12:35

Citation :

Mazagan Beach Resort: Une 2ème station du plan Azur à voir le jour en 2009 après celle de Saidia



El Jadida- La station balnéaire, Mazagan Beach Resort, qui se situe sur la côte Atlantique dans la province d'El Jadida, recevra ses premiers clients jeudi prochain, constituant ainsi la deuxième station du Plan Azur, après celle de Saidia, à ouvrir ses portes cette année.

ES : Mohammed Réda Braim

C'est dans ce cadre que le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, M. Mohamed Boussaid, a effectué, lundi, une visite dans les différentes composantes de cette nouvelle station touristique, dont la première phase est fin prête pour attirer près de 4 millions de visiteurs par an, dont 200.000 dans l'hôtel 5 étoiles.

Développé par le groupe Kerzner International, Mazagan Beach Resort, qui ouvre ainsi ses portes dans les délais préétablis, prévoit un chiffre d'affaires de 1,35 milliard de dirhams la première année.

La première phase de cette station balnéaire est composée notamment d'un hôtel 5 étoiles de 500 chambres (1.000 lits), un centre international de conférences (environ 2000 places), un golf 18 trou, un SPA, plusieurs restaurants, un casino et des installations pour enfants.

Le ministre, qui s'est enquis des derniers préparatifs avant l'ouverture officielle en compagnie du PDG du groupe, M. Sol Kerzner et du PDG de Mazagan Beach Resort, Mme Marie-Béatrice Lallemand, a indiqué dans une déclaration à la presse, que le lancement de cette station est une réalisation importante pour le Maroc qui continue, malgré une conjoncture internationale difficile, à investir dans le secteur du tourisme, qui dispose d'une stratégie claire, appelée Vision 2010.

Le ministre a précisé que cette nouvelle station du plan Azur offre un projet nouveau qui vient renforcer l'offre touristique nationale dans la région Doukkala-Abda, qui a d'importants atouts les prédisposant à jouer à l'avenir un rôle important dans l'industrie touristique au Maroc.

Les 1.000 lits de l'hôtel 5 étoiles de Mazagan Beach Resort viendront renforcer la capacité litières de la province d'El Jadida qui atteint actuellement environ 1.400 lits.

Par ailleurs, M. Boussaid a salué le partenariat public-privé et le professionnalisme du groupe Kerzner, qui étaient à l'origine de l'aboutissement de ce projet, érigé sur 250 ha le long d'une plage de 7 km.

Après les stations de Saidia et Mazagan, le Maroc s'apprête à ouvrir l'année prochaine deux nouvelles stations inscrites sur le plan Azur, Luxus (Larache) et Mogador (Essaouira), a-t-il indiqué.

La première phase de Mazagan Beach Resort a nécessité une enveloppe budgétaire de 3,1 milliards de dirhams, hors résidentiels, financée dans le cadre d'un partenariat entre le groupe Kerzner, la CDG, la SOMED et l'Assurance Mamda.

La station de Mazagan permettra la création de plus de 1.200 emplois, dont 950 sont déjà intégrées, ont confié à la MAP les responsables de Kerzner International, ajoutant que plus de 12 millions de dirhams ont été consacrés au programme de formation avant l'ouverture du Resort.

Ce programme sera accentué en 2010 et l'enveloppe y afférente atteindrait 30 millions de dirhams, ont-il précisé, ajoutant que le "package découverte" lancé par le groupe, avec l'ouverture de la station, a connu un franc succès et s'est soldé par plusieurs réservations.

MAP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Ven 16 Oct 2009 - 0:49

Citation :
Rabat/Infrastructures: Les grands chantiers dans les délais


· Le pourcentage d’accomplissement entre 50 et 100%

· Trois mégaprojets livrés fin 2010

LA capitale administrative est toujours en plein chantier. Le rythme des travaux s’accélère afin que les délais de livraison soient respectés.
L’Agence pour l’aménagement de la vallée du Bouregreg, chargée d’assurer la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre des infrastructures et ouvrages publics de la zone de Bouregreg (AAVB), a fait le point, mardi dernier, sur les grands projets en cours à Rabat. Selon Lemghari Essakl, directeur général de l’AAVB, «les travaux relatifs à la réalisation des grands ouvrages, actuellement en voie de concrétisation sur les rives du Bouregreg, avancent tant pour ce qui est des chantiers du nouveau Pont Moulay El Hassan, du tramway, et du tunnel des Oudayas que de la cité de Bab Al Bahr». «Hormis cette dernière dont la première tranche est livrable en 2011, le pourcentage d’accomplissement de l’ensemble des autres projets se situe entre 50 et 100%, et le rythme de réalisation s’accentuera encore plus dans les mois à venir pour une livraison fin 2010», précise-t-il. Essakl a aussi évoqué, lors du point de presse, l’importance de la publication du plan d’aménagement spécial ainsi que son impact juridique, économique et social, sur la capitale. Par ailleurs, et en réponse à une question de L’Economiste concernant le projet «Amwaj», Essakl a promis la reprise prochaine des travaux sur ce site, et ce au terme d’un processus de restructuration interne de Sama Dubai, partenaire majoritaire du projet avec l’AAVB, la CMR et la CDG.

· Bab Al Bahr, un centre d’animation pour 2011

Le projet Bab Al Bahr porte sur un montant d’investissement de 750 millions de dollars (5,7 milliards de DH) et s’étend sur une superficie de 30 ha dont 530.000 m2 plancher dédiés à des unités résidentielles, hôtelières, tertiaires ainsi qu’un ensemble de pôles d’animation et de loisirs dont la Cité des arts et des métiers. Fruit d’une joint-venture entre l’AAVB et Al Maabar International Investments d’Abu Dhabi, «ce projet avance bon train», rassure-t-on auprès de l’agence. En effet, les études architecturales et techniques des fronts «marina» et «fluvial» sont déjà achevées. Les travaux gros œuvres de ces deux fronts sont en cours, avec des pourcentages de réalisation de 20% pour le secteur marina et de 10% pour le fluvial. Pour rappel, ces fronts abriteront des terrasses permettant aux résidents de profiter d’un paysage exceptionnel. Des résidences et une promenade ponctuée de restaurants et de cafés le long des plans d’eaux sont également prévues. Quant aux lots techniques et secondaires, ils seront entamés en 2010 avec l’objectif d’achèvement pour le deuxième semestre de 2011. Pour ce qui est des travaux de la Cité des arts et métiers (ruelles sinueuses, verdures, musées, galerie d’expositions, etc.), ils sont au stade de démarrage (10%). Leurs fondations devraient s’achever avant la fin de l’année en cours. Selon le calendrier prévisionnel de l’AAVB, les travaux des corps d’état techniques seront entamés dans un mois, au fur et à mesure que les plateformes et fondations spéciales seront libérées. Aussi, toutes les études architecturales et techniques seront achevées durant le deuxième semestre de l’année 2010. La livraison de la première séquence de Bab Al Bahr est prévue pour 2011.

· Le tramway se concrétise

Depuis le lancement du projet de tramway, avec le démarrage de la déviation des réseaux en février 2007, les travaux perturbent sérieusement le trafic. Pour rappel, ceux de la plateforme ont été lancés en automne 2007. «A ce jour, 75% de ces travaux sont en cours de réalisation», indique Loubna Boutaleb, directeur du projet tramway à l’AVVB. Un an après (automne 2008), l’on a procédé à la pose des rails ainsi qu’aux travaux du Centre de maintenance. A ce propos, «l’approvisionnement des rails et leur pose sont bien engagés et la première soudure du rail a été réalisée à la mi-octobre 2008», fait rappeler Boutaleb. Et d’ajouter: «L’avancement de la pose des rails sur les fronts ouverts est arrivé à 60%». Quant à l’aménagement urbain, lancé en juin dernier, il est toujours en cours. Aussi, plusieurs fronts de travaux sont engagés sur les villes de Rabat et Salé, et ce, sur un linéaire de près de 17 km. Ces travaux d’infrastructures concernent l’élargissement des voiries, les terrassements, le multitubulaire, les massifs de ligne aérienne de contact, le béton de fondation, la pose des rails, etc. A Rabat, et au niveau de la 1re ligne, tous les fronts de travaux sont ouverts hormis le tronçon Maa Al Ainaine - Bab Al Irfane - Rue de Baghdad qui le sera après confortement de la plateforme. Reste à ouvrir également le tronçon rue du Congo - Roudani sur la 2e ligne. A Salé, tous les fronts sont ouverts sauf le tronçon pont rail ONCF - Carrière.
A noter que la fabrication des rames a démarré en février 2009 et la validation de la première mise en rame a eu lieu le mardi 25 août 2009. La première rame sera reçue en avril 2010. Pour rappel, les véhicules prévus dans le cadre du projet sont climatisés, à plancher bas pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite, de dimensions 2,65 m de largeur et 60 m de longueur (2 véhicules de 30 m) et d’une capacité de 580 voyageurs par rame, équivalente à la capacité de 10 à 12 bus.

· Le pont Moulay El Hassan aura 100 ans

«Le pont Moulay El Hassan sera livré durant le deuxième semestre 2010». Nadia El Kasmi, directeur du projet pont Moulay El Hassan à l’AVVB est très optimiste quant au respect du délai d’achèvement des travaux. «Les étapes de réalisation de ce pont ressemblent à un jeu de Lego. Nous procédons, d’une manière progressive, à l’assemblage des éléments du projet», précise-t-elle. Et d’ajouter que «le futur pont se distinguera d’une part par son architecture et son insertion urbaine et d’autre part par sa grande technicité». En effet, la réalisation de ce projet fait appel à des techniques de pointe, novatrices et qui en font un ouvrage d’art s’inscrivant dans la durabilité et la pérennité. A ce propos, les bétons utilisés dans les infrastructures et les superstructures sont des bétons de hautes performances assurant une durée de vie de l’ouvrage de 100 ans. A l’heure actuelle, les travaux de fondations profondes sont achevés avec 600 pieux et 87 semelles réalisés. «Ces travaux représentent à eux seuls 16.047 ml de forage, 36.574 m3 de béton et 4.950 tonnes d’acier», précise El Kasmi. Aussi, le chantier a amorcé depuis juin 2009 une nouvelle phase, dernière ligne droite qui le mènera à son achèvement, à savoir les travaux de superstructure, notamment la préfabrication des éléments. En effet, les travaux de réalisation des piles des divers ouvrages du pont connaissent un avancement de 51% avec 21 piles réalisées sur 41. Par ailleurs, les études d’exécution ont pris en compte l’ensemble des mesures nécessaires à la protection contre les courants vagabonds induits par le passage du tramway. Les travaux relatifs à ces dispositions sont intégrés dans les différentes parties d’ouvrages concernées.
Pour ce qui est du pont, la première palme de l’arc central est réalisée et stockée. Les travaux de la rampe du tramway connaissent, quant à eux, un avancement global de 30%. Pour la réalisation de la plateforme du tramway de la rampe de Sidi Makhlouf, des travaux de soutènement de la falaise sont déjà en cours. Ils devront s’achever les prochains jours. La préfabrication des éléments du viaduc de Salé est quasiment achevée avec 54 poteaux (100%), 27 pré-poutres (100%) et 86 palmes sur 150 (57%).

· Le tunnel des Oudayas prêt dans un an

L’essentiel des travaux du tunnel des Oudayas a déjà été réalisé. «Il ne reste plus que le bétonnage des deux tubes du tunnel, l’étanchéité de la tranchée couverte côté esplanade et quelques travaux, notamment de la paroi berlinoise», indique M’hamed Ben Hamich, directeur du projet tunnel des Oudayas à l’AAVB.

Source ::L'économiste

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 21 Oct 2009 - 19:59


Citation :
Tramway: Les travaux s’accélèrent


· Le déplacement des réseaux achevé en novembre 2010
· Le futur équipementier bientôt connu
· Les travaux de la plateforme lancés en avril prochain


Après la ville de Rabat, c’est au tour de la capitale économique de se lancer dans la réalisation du tramway. La saturation des artères de la métropole avec son cortège de pollutions l’a rendue au bord de l’asphyxie. Les problèmes de mobilité noircissent le tableau de l’attractivité de la ville.
Avec le tramway, en attendant l’hypothétique métro, autorités locales et élus ont parié sur les modes de transport de masse. A moyen terme, Casablanca ne pourrait être conçue sans de nouveaux moyens de transport plus sophistiqués. Dans le cadre du Plan de déplacement urbain (PDU), un réseau global a été défini suite aux études de transports en commun en site propre menées par le Conseil de la ville en 2007.
A long terme, cette politique propose un réseau global constitué de 4 lignes de tramway (76 km), d’une ligne de Réseau express routier (RER, 63 km) et d’une ligne de Bus rapide transit (métro, 21 km) en mode capacitaire. Le coût global de ce réseau est estimé à 45 milliards de dirhams. Devant l’importance de ce projet à réaliser à terme, une première ligne de tramway de 30 km, reliant les principaux quartiers, a été retenue pour un investissement de 6,4 milliards de DH.
A l’heure actuelle, les travaux de cette première ligne avancent selon le planning initial. Selon Youssef Draiss, directeur de Casa Transport, maître d’ouvrage du projet, «neuf mois après le lancement officiel des travaux (février 2009), la phase de déviation des réseaux souterrains (eau, électricité, gaz, télécommunications, etc.) se poursuit sans encombres». Et d’ajouter: «Nous avons de la chance de ne pas rencontrer beaucoup de problèmes d’expropriation». A ce propos, l’essentiel du tracé du tramway (90%) a été établi sur des voies existantes. De ce fait, «la première phase du projet, consistant en le déplacement des réseaux et la levée des contraintes, sera achevée dans les délais, soit novembre 2010», souligne le responsable. A noter qu’avant d’entamer les travaux de déviation des réseaux, une préparation de la voie et des stations a été effectuée. Des travaux topographiques et une campagne géotechnique ont été ainsi lancés en avril et achevés cet été.
Le passage du tramway nécessitera une superficie de 90 ha qui sera complètement aménagée. Aussi, un traitement urbain particulier sera réservé au centre-ville. Sur le boulevard Mohammed V, un tronçon sera dédié particulièrement aux piétons, et ce, du marché central à la Place des Nations unies.
A présent, les efforts sont focalisés sur les boulevards Okba (entre les quartiers Sidi Bernoussi et Moulay Rachid) et Mekka (entre Aïn Chock et Maârif). Au niveau de l’avenue Okba (2 km), les différents déplacements de câbles et postes de téléphone, des réseaux d’eau potable, d’électricité et d’assainissement sont achevés à raison de 90%. Il ne reste plus que la déviation d’une galerie souterraine d’eau d’environ 20 m. Pour ce qui est du tronçon Mekka long de 2 km, les travaux sont avancés à 50%. Ces derniers ont démarré il y a deux mois et devraient être achevés à la mi-décembre.
En parallèle, il est prévu d’ouvrir, début novembre 2009, les fronts situés aux boulevards Panoramique à Aïn Chock (environ 2,5 km), Abdelmoumen à Anfa et Chouhada à Hay Mohammadi. Selon le calendrier établi par Casa Transport, les travaux sur ces artères seront achevés, pour les dernières, en avril 2010. Les travaux sur le boulevard Ba Hmad à Roches Noires démarreront à la mi-novembre et s’étaleront sur cinq mois. Suivra l’ouverture d’un autre tronçon à Sidi Moumen à la mi-décembre. Ce dernier devrait être bouclé en mai 2010.
Après la libération des voies et la déviation des réseaux, une deuxième phase consacrée aux ouvrages enterrés (locaux techniques, multitubulaires) sera immédiatement lancée. Viendra après l’étape dédiée à la plateforme et à la pose de voie qui sera suivie par les travaux de voirie et de revêtement. La pose des équipements constituera la dernière ligne droite du projet.
S’agissant de l’achat du matériel roulant, un appel d’offres a été lancé en juin dernier pour la sélection de l’équipementier du futur tramway. Cinq constructeurs mondiaux avaient retiré le cahier des charges: Alstom Transport (France), Caf (Espagne), Bombardier Transport (Canada), Siemens Transportation (Allemagne) et Ansaldobreda (Italie). Parmi eux, trois ont présenté des offres. L’ouverture des plis s’est déroulée le 1er octobre, l’évaluation des offres est toujours en cours pour l’attribution du marché. Sont en compétition le français (Alstom Transport), l’espagnol (Caf) et l’italien (Ansaldobreda).
Quant à la sélection du constructeur de la plateforme et de la voie ferrée, elle fera l’objet d’un appel d’offres qui sera lancé en fin d’année. Selon le planning établi par Casa Transport, les travaux proprement dits de la plateforme interviendront au printemps (avril) 2010.
La réalisation du tramway s’effectue selon le principe de chantier «glissant». En effet, les travaux avancent par séquence, c’est-à-dire que chaque intervenant travaille sur un seul tronçon puis passe au secteur suivant. Et ce n’est qu’après son départ qu’un autre prestataire le relayera et ainsi de suite. «Nous avons opté pour cette démarche méthodique, en vue de réduire au maximum les gênes occasionnées aux riverains et usagers de la voie publique», justifie Shada Taib, chargée de la communication à Casa Transport. Dans le même sens, des mesures ont été prises afin d’organiser la circulation aux abords des chantiers et d’en limiter au minimum les tracas.
De plus, un plan de déplacement a été élaboré pour maintenir la fluidité des mouvements et garantir la sécurité des citoyens. Une signalisation appropriée et des panneaux sont, en effet, mis en place pour informer les usagers de la route et leur indiquer les voies de substitution. Aussi, «et pour une meilleure communication de proximité, des flyers sont distribués aux riverains pour les informer de la nature des travaux engagés, de leur utilité et de leur durée d’achèvement», renchérit Taib. Concernant l’impact environnemental et social du tramway ainsi que sa politique tarifaire, des études sont déjà en cours.

Opérationnel le «12/12/12»

La date de livraison de la première ligne du tramway a été fixée. Le 12/12/2012, le tram casablancais devrait être opérationnel. Il devra transporter jusqu’à 250.000 passagers/jour avec une fréquence de passage de 4 à 5 minutes pendant les heures de pointe. Aussi, il reliera, par 37 rames (d’une longueur de 60 m) et à travers 49 stations espacées de 500 à 800 m, les quartiers nord-ouest (Sidi Moumen, Moulay Rachid) à ceux du sud-ouest de la métropole (Hay Hassani et quartier des facultés) en passant par le centre-ville. En détail, l’itinéraire du tramway commence aux Bd Okba et Ibn Tachfine, en passant par Bd Achouhada (Hay Mohammadi).
Il se prolonge jusqu’aux boulevards Mohammed V (centre-ville), Hassan II (centre-ville), Abdelmoumen (Hay Bachkou), des Préfectures (Technopark, Sidi Maârouf et Facultés), pour dévier vers Bd Anoual (Derb Ghallef et Cité Plateau) et Bd Omar Al Khayam/Bd Sidi Abderrahmane (Beauséjour). Le tracé prend fin au Bd Afghanistan situé à Hay Hassani.

L'économiste 21/10/2009

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Projets du Maroc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Projets du Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 34Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 18 ... 34  Suivant
 Sujets similaires
-
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Bricks au thon (Maroc)
» Couscous (Maroc)
» Deux évadés d’une prison italienne arrêtés au Maroc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: