Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Projets du Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 19 ... 34  Suivant
AuteurMessage
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Ven 16 Oct 2009 - 0:49

Citation :
Rabat/Infrastructures: Les grands chantiers dans les délais


· Le pourcentage d’accomplissement entre 50 et 100%

· Trois mégaprojets livrés fin 2010

LA capitale administrative est toujours en plein chantier. Le rythme des travaux s’accélère afin que les délais de livraison soient respectés.
L’Agence pour l’aménagement de la vallée du Bouregreg, chargée d’assurer la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre des infrastructures et ouvrages publics de la zone de Bouregreg (AAVB), a fait le point, mardi dernier, sur les grands projets en cours à Rabat. Selon Lemghari Essakl, directeur général de l’AAVB, «les travaux relatifs à la réalisation des grands ouvrages, actuellement en voie de concrétisation sur les rives du Bouregreg, avancent tant pour ce qui est des chantiers du nouveau Pont Moulay El Hassan, du tramway, et du tunnel des Oudayas que de la cité de Bab Al Bahr». «Hormis cette dernière dont la première tranche est livrable en 2011, le pourcentage d’accomplissement de l’ensemble des autres projets se situe entre 50 et 100%, et le rythme de réalisation s’accentuera encore plus dans les mois à venir pour une livraison fin 2010», précise-t-il. Essakl a aussi évoqué, lors du point de presse, l’importance de la publication du plan d’aménagement spécial ainsi que son impact juridique, économique et social, sur la capitale. Par ailleurs, et en réponse à une question de L’Economiste concernant le projet «Amwaj», Essakl a promis la reprise prochaine des travaux sur ce site, et ce au terme d’un processus de restructuration interne de Sama Dubai, partenaire majoritaire du projet avec l’AAVB, la CMR et la CDG.

· Bab Al Bahr, un centre d’animation pour 2011

Le projet Bab Al Bahr porte sur un montant d’investissement de 750 millions de dollars (5,7 milliards de DH) et s’étend sur une superficie de 30 ha dont 530.000 m2 plancher dédiés à des unités résidentielles, hôtelières, tertiaires ainsi qu’un ensemble de pôles d’animation et de loisirs dont la Cité des arts et des métiers. Fruit d’une joint-venture entre l’AAVB et Al Maabar International Investments d’Abu Dhabi, «ce projet avance bon train», rassure-t-on auprès de l’agence. En effet, les études architecturales et techniques des fronts «marina» et «fluvial» sont déjà achevées. Les travaux gros œuvres de ces deux fronts sont en cours, avec des pourcentages de réalisation de 20% pour le secteur marina et de 10% pour le fluvial. Pour rappel, ces fronts abriteront des terrasses permettant aux résidents de profiter d’un paysage exceptionnel. Des résidences et une promenade ponctuée de restaurants et de cafés le long des plans d’eaux sont également prévues. Quant aux lots techniques et secondaires, ils seront entamés en 2010 avec l’objectif d’achèvement pour le deuxième semestre de 2011. Pour ce qui est des travaux de la Cité des arts et métiers (ruelles sinueuses, verdures, musées, galerie d’expositions, etc.), ils sont au stade de démarrage (10%). Leurs fondations devraient s’achever avant la fin de l’année en cours. Selon le calendrier prévisionnel de l’AAVB, les travaux des corps d’état techniques seront entamés dans un mois, au fur et à mesure que les plateformes et fondations spéciales seront libérées. Aussi, toutes les études architecturales et techniques seront achevées durant le deuxième semestre de l’année 2010. La livraison de la première séquence de Bab Al Bahr est prévue pour 2011.

· Le tramway se concrétise

Depuis le lancement du projet de tramway, avec le démarrage de la déviation des réseaux en février 2007, les travaux perturbent sérieusement le trafic. Pour rappel, ceux de la plateforme ont été lancés en automne 2007. «A ce jour, 75% de ces travaux sont en cours de réalisation», indique Loubna Boutaleb, directeur du projet tramway à l’AVVB. Un an après (automne 2008), l’on a procédé à la pose des rails ainsi qu’aux travaux du Centre de maintenance. A ce propos, «l’approvisionnement des rails et leur pose sont bien engagés et la première soudure du rail a été réalisée à la mi-octobre 2008», fait rappeler Boutaleb. Et d’ajouter: «L’avancement de la pose des rails sur les fronts ouverts est arrivé à 60%». Quant à l’aménagement urbain, lancé en juin dernier, il est toujours en cours. Aussi, plusieurs fronts de travaux sont engagés sur les villes de Rabat et Salé, et ce, sur un linéaire de près de 17 km. Ces travaux d’infrastructures concernent l’élargissement des voiries, les terrassements, le multitubulaire, les massifs de ligne aérienne de contact, le béton de fondation, la pose des rails, etc. A Rabat, et au niveau de la 1re ligne, tous les fronts de travaux sont ouverts hormis le tronçon Maa Al Ainaine - Bab Al Irfane - Rue de Baghdad qui le sera après confortement de la plateforme. Reste à ouvrir également le tronçon rue du Congo - Roudani sur la 2e ligne. A Salé, tous les fronts sont ouverts sauf le tronçon pont rail ONCF - Carrière.
A noter que la fabrication des rames a démarré en février 2009 et la validation de la première mise en rame a eu lieu le mardi 25 août 2009. La première rame sera reçue en avril 2010. Pour rappel, les véhicules prévus dans le cadre du projet sont climatisés, à plancher bas pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite, de dimensions 2,65 m de largeur et 60 m de longueur (2 véhicules de 30 m) et d’une capacité de 580 voyageurs par rame, équivalente à la capacité de 10 à 12 bus.

· Le pont Moulay El Hassan aura 100 ans

«Le pont Moulay El Hassan sera livré durant le deuxième semestre 2010». Nadia El Kasmi, directeur du projet pont Moulay El Hassan à l’AVVB est très optimiste quant au respect du délai d’achèvement des travaux. «Les étapes de réalisation de ce pont ressemblent à un jeu de Lego. Nous procédons, d’une manière progressive, à l’assemblage des éléments du projet», précise-t-elle. Et d’ajouter que «le futur pont se distinguera d’une part par son architecture et son insertion urbaine et d’autre part par sa grande technicité». En effet, la réalisation de ce projet fait appel à des techniques de pointe, novatrices et qui en font un ouvrage d’art s’inscrivant dans la durabilité et la pérennité. A ce propos, les bétons utilisés dans les infrastructures et les superstructures sont des bétons de hautes performances assurant une durée de vie de l’ouvrage de 100 ans. A l’heure actuelle, les travaux de fondations profondes sont achevés avec 600 pieux et 87 semelles réalisés. «Ces travaux représentent à eux seuls 16.047 ml de forage, 36.574 m3 de béton et 4.950 tonnes d’acier», précise El Kasmi. Aussi, le chantier a amorcé depuis juin 2009 une nouvelle phase, dernière ligne droite qui le mènera à son achèvement, à savoir les travaux de superstructure, notamment la préfabrication des éléments. En effet, les travaux de réalisation des piles des divers ouvrages du pont connaissent un avancement de 51% avec 21 piles réalisées sur 41. Par ailleurs, les études d’exécution ont pris en compte l’ensemble des mesures nécessaires à la protection contre les courants vagabonds induits par le passage du tramway. Les travaux relatifs à ces dispositions sont intégrés dans les différentes parties d’ouvrages concernées.
Pour ce qui est du pont, la première palme de l’arc central est réalisée et stockée. Les travaux de la rampe du tramway connaissent, quant à eux, un avancement global de 30%. Pour la réalisation de la plateforme du tramway de la rampe de Sidi Makhlouf, des travaux de soutènement de la falaise sont déjà en cours. Ils devront s’achever les prochains jours. La préfabrication des éléments du viaduc de Salé est quasiment achevée avec 54 poteaux (100%), 27 pré-poutres (100%) et 86 palmes sur 150 (57%).

· Le tunnel des Oudayas prêt dans un an

L’essentiel des travaux du tunnel des Oudayas a déjà été réalisé. «Il ne reste plus que le bétonnage des deux tubes du tunnel, l’étanchéité de la tranchée couverte côté esplanade et quelques travaux, notamment de la paroi berlinoise», indique M’hamed Ben Hamich, directeur du projet tunnel des Oudayas à l’AAVB.

Source ::L'économiste

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 21 Oct 2009 - 19:59


Citation :
Tramway: Les travaux s’accélèrent


· Le déplacement des réseaux achevé en novembre 2010
· Le futur équipementier bientôt connu
· Les travaux de la plateforme lancés en avril prochain


Après la ville de Rabat, c’est au tour de la capitale économique de se lancer dans la réalisation du tramway. La saturation des artères de la métropole avec son cortège de pollutions l’a rendue au bord de l’asphyxie. Les problèmes de mobilité noircissent le tableau de l’attractivité de la ville.
Avec le tramway, en attendant l’hypothétique métro, autorités locales et élus ont parié sur les modes de transport de masse. A moyen terme, Casablanca ne pourrait être conçue sans de nouveaux moyens de transport plus sophistiqués. Dans le cadre du Plan de déplacement urbain (PDU), un réseau global a été défini suite aux études de transports en commun en site propre menées par le Conseil de la ville en 2007.
A long terme, cette politique propose un réseau global constitué de 4 lignes de tramway (76 km), d’une ligne de Réseau express routier (RER, 63 km) et d’une ligne de Bus rapide transit (métro, 21 km) en mode capacitaire. Le coût global de ce réseau est estimé à 45 milliards de dirhams. Devant l’importance de ce projet à réaliser à terme, une première ligne de tramway de 30 km, reliant les principaux quartiers, a été retenue pour un investissement de 6,4 milliards de DH.
A l’heure actuelle, les travaux de cette première ligne avancent selon le planning initial. Selon Youssef Draiss, directeur de Casa Transport, maître d’ouvrage du projet, «neuf mois après le lancement officiel des travaux (février 2009), la phase de déviation des réseaux souterrains (eau, électricité, gaz, télécommunications, etc.) se poursuit sans encombres». Et d’ajouter: «Nous avons de la chance de ne pas rencontrer beaucoup de problèmes d’expropriation». A ce propos, l’essentiel du tracé du tramway (90%) a été établi sur des voies existantes. De ce fait, «la première phase du projet, consistant en le déplacement des réseaux et la levée des contraintes, sera achevée dans les délais, soit novembre 2010», souligne le responsable. A noter qu’avant d’entamer les travaux de déviation des réseaux, une préparation de la voie et des stations a été effectuée. Des travaux topographiques et une campagne géotechnique ont été ainsi lancés en avril et achevés cet été.
Le passage du tramway nécessitera une superficie de 90 ha qui sera complètement aménagée. Aussi, un traitement urbain particulier sera réservé au centre-ville. Sur le boulevard Mohammed V, un tronçon sera dédié particulièrement aux piétons, et ce, du marché central à la Place des Nations unies.
A présent, les efforts sont focalisés sur les boulevards Okba (entre les quartiers Sidi Bernoussi et Moulay Rachid) et Mekka (entre Aïn Chock et Maârif). Au niveau de l’avenue Okba (2 km), les différents déplacements de câbles et postes de téléphone, des réseaux d’eau potable, d’électricité et d’assainissement sont achevés à raison de 90%. Il ne reste plus que la déviation d’une galerie souterraine d’eau d’environ 20 m. Pour ce qui est du tronçon Mekka long de 2 km, les travaux sont avancés à 50%. Ces derniers ont démarré il y a deux mois et devraient être achevés à la mi-décembre.
En parallèle, il est prévu d’ouvrir, début novembre 2009, les fronts situés aux boulevards Panoramique à Aïn Chock (environ 2,5 km), Abdelmoumen à Anfa et Chouhada à Hay Mohammadi. Selon le calendrier établi par Casa Transport, les travaux sur ces artères seront achevés, pour les dernières, en avril 2010. Les travaux sur le boulevard Ba Hmad à Roches Noires démarreront à la mi-novembre et s’étaleront sur cinq mois. Suivra l’ouverture d’un autre tronçon à Sidi Moumen à la mi-décembre. Ce dernier devrait être bouclé en mai 2010.
Après la libération des voies et la déviation des réseaux, une deuxième phase consacrée aux ouvrages enterrés (locaux techniques, multitubulaires) sera immédiatement lancée. Viendra après l’étape dédiée à la plateforme et à la pose de voie qui sera suivie par les travaux de voirie et de revêtement. La pose des équipements constituera la dernière ligne droite du projet.
S’agissant de l’achat du matériel roulant, un appel d’offres a été lancé en juin dernier pour la sélection de l’équipementier du futur tramway. Cinq constructeurs mondiaux avaient retiré le cahier des charges: Alstom Transport (France), Caf (Espagne), Bombardier Transport (Canada), Siemens Transportation (Allemagne) et Ansaldobreda (Italie). Parmi eux, trois ont présenté des offres. L’ouverture des plis s’est déroulée le 1er octobre, l’évaluation des offres est toujours en cours pour l’attribution du marché. Sont en compétition le français (Alstom Transport), l’espagnol (Caf) et l’italien (Ansaldobreda).
Quant à la sélection du constructeur de la plateforme et de la voie ferrée, elle fera l’objet d’un appel d’offres qui sera lancé en fin d’année. Selon le planning établi par Casa Transport, les travaux proprement dits de la plateforme interviendront au printemps (avril) 2010.
La réalisation du tramway s’effectue selon le principe de chantier «glissant». En effet, les travaux avancent par séquence, c’est-à-dire que chaque intervenant travaille sur un seul tronçon puis passe au secteur suivant. Et ce n’est qu’après son départ qu’un autre prestataire le relayera et ainsi de suite. «Nous avons opté pour cette démarche méthodique, en vue de réduire au maximum les gênes occasionnées aux riverains et usagers de la voie publique», justifie Shada Taib, chargée de la communication à Casa Transport. Dans le même sens, des mesures ont été prises afin d’organiser la circulation aux abords des chantiers et d’en limiter au minimum les tracas.
De plus, un plan de déplacement a été élaboré pour maintenir la fluidité des mouvements et garantir la sécurité des citoyens. Une signalisation appropriée et des panneaux sont, en effet, mis en place pour informer les usagers de la route et leur indiquer les voies de substitution. Aussi, «et pour une meilleure communication de proximité, des flyers sont distribués aux riverains pour les informer de la nature des travaux engagés, de leur utilité et de leur durée d’achèvement», renchérit Taib. Concernant l’impact environnemental et social du tramway ainsi que sa politique tarifaire, des études sont déjà en cours.

Opérationnel le «12/12/12»

La date de livraison de la première ligne du tramway a été fixée. Le 12/12/2012, le tram casablancais devrait être opérationnel. Il devra transporter jusqu’à 250.000 passagers/jour avec une fréquence de passage de 4 à 5 minutes pendant les heures de pointe. Aussi, il reliera, par 37 rames (d’une longueur de 60 m) et à travers 49 stations espacées de 500 à 800 m, les quartiers nord-ouest (Sidi Moumen, Moulay Rachid) à ceux du sud-ouest de la métropole (Hay Hassani et quartier des facultés) en passant par le centre-ville. En détail, l’itinéraire du tramway commence aux Bd Okba et Ibn Tachfine, en passant par Bd Achouhada (Hay Mohammadi).
Il se prolonge jusqu’aux boulevards Mohammed V (centre-ville), Hassan II (centre-ville), Abdelmoumen (Hay Bachkou), des Préfectures (Technopark, Sidi Maârouf et Facultés), pour dévier vers Bd Anoual (Derb Ghallef et Cité Plateau) et Bd Omar Al Khayam/Bd Sidi Abderrahmane (Beauséjour). Le tracé prend fin au Bd Afghanistan situé à Hay Hassani.

L'économiste 21/10/2009

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Blackhawk
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 872
Inscrit le : 16/04/2009
Localisation : No Mans Land
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 21 Oct 2009 - 20:06

250 000 passagers daccord
mais le prix il sera fixè a combien ?!!!

_________________
"J'me Presente Pas Tu Sais Qui Je Suis,Je Ne Plaisante Pas Tu Sais Qui Me Sui"

Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Mer 21 Oct 2009 - 20:23

Blackhawk a écrit:
250 000 passagers daccord
mais le prix il sera fixè a combien ?!!!
il n y a pas encor d'infos à ce propos je crois

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Jeu 22 Oct 2009 - 0:50

Apparemment, ce qui se dessine c'est un port de plaisance ouvert sur la ville et la corniche qui sera prolongée jusque dans l'actuelle entrée du port.
Citation :
Port de Tanger

Dernière ligne droite avant la reconversion




  • La zone franche devra quitter dans les prochains mois
  • Profondes mutations dès 2010
  • Les croisiéristes, fer de lance de la nouvelle image du port

LE port de Tanger devrait connaître de profondes mutations durant les prochaines années. L’un des derniers bastions devrait tomber dès la fin 2009, à savoir la zone franche du port. Cette dernière regroupe un ensemble d’industries qui s’y sont installées depuis le 1er janvier 1962, date de sa création. La zone avait réussi à attirer au début un certain nombre d’investisseurs, mais très vite elle devint un lieu de spéculation. Les terrains furent utilisés pour y installer des entrepôts, ce qui vidait la zone de toute utilité. Sa situation au cœur du port de Tanger sur une superficie de 2,7 hectares la mettait aussi au beau milieu d’un ensemble de trafics divers, vu le statut particulier dont elle jouissait. Au plus fort de son activité, elle regroupait environ une centaine d’entreprises avec près de 11.000 employés, 15.000 en période de pointe.
Ses avantages, proches de ceux qu’offre la TFZ actuellement, ont attiré un bon nombre d’entreprises du textile et la confection, ainsi que de l’agroalimentaire. C’est le cas de plusieurs unités de traitement de crevettes destinées à l’export.
Actuellement, ces entreprises perdront, dès le 1er janvier prochain, leurs avantages douaniers et fiscaux tels que prévus par le dahir du 30 décembre 1961 portant sa création.
Plusieurs entreprises ont choisi de s’installer ailleurs, même si le transfert et la réorganisation de ces unités devront entraîner un effort financier important, explique l’un des industriels.
C’est le cas des employés dont la plupart habitent au sein de l’ancienne médina de Tanger qui surplombe le port. Le déplacement des usines obligera leurs gérants à réfléchir à l’épineuse question du transport de personnel.
Mais avec le transfert de cette zone, c’est la dernière entrave à la remise à niveau du port de Tanger qui devrait sauter.
En effet, ce dernier devra voir son entrée totalement réaménagée avec un élargissement des voies d’accès et l’élimination des clôtures et autres murs de protection. L’objectif étant d’ouvrir le port sur son environnement. La principale nouveauté sera le réaménagement de celle qui est actuellement la voie d’accès du port et qui deviendra le prolongement de l’avenue Mohammed VI, la corniche de Tanger. Elle servira de lien avec la nouvelle extension de la corniche (cf. www.leconomiste.com)
Déjà plusieurs commerces et agences de voyages, situés à l’entrée du port, ont été avertis et devront vider les lieux dans les prochains mois.
L’objectif est de faire du port de Tanger un port de plaisance à l’image des ports du sud de l’Espagne. Les ports dits de plaisance sont intégrés au paysage urbain et la frontière entre le port et le reste de la ville est réduite à sa plus simple expression. C’est le vœu des responsables du projet de mise à niveau du port de Tanger. De plus, de grands espoirs sont placés dans la reconversion des activités du port de Tanger vers la croisière.

Comment financer le port?


D’UN million de clients au niveau mondial en 1980, ils sont aujourd’hui à plus de 15 millions de croisiéristes de par les mers du monde, l’essentiel dans la Méditerranée. Le port de Tanger dans sa dimension actuelle pourrait recevoir jusqu’à 200.000 croisiéristes par an, estiment ses responsables. Soit 10 fois plus que ce qu’il reçoit actuellement. Et ce, juste en procédant à de légères retouches au niveau de la structure du port.
Un croisiériste dépense en moyenne 100 dollars (environ 900 DH) par escale, une manne qui pourrait bien amener une bouffée d’oxygène importante au niveau de l’économie locale.
Dans le passé, Tanger recevait un nombre assez important de paquebots de croisière. Au début des années 1980, ils étaient plus de 50.000 croisiéristes à venir annuellement. Actuellement, ce nombre a fondu comme neige au soleil pour ne pas dépasser les 20.000 par an. Ces croisiéristes permettront au port de maintenir un équilibre financier dans ses recettes.
En effet, avec le départ des compagnies maritimes et des transports de marchandises, le port en perdra une bonne partie. Actuellement, les paquebots paient à l’accostage 70 DH par passager débarqué. Ce qui peut signifier pas moins de 7 millions de DH par an si le port réussit son aventure.

De notre correspondant,
Ali ABJIOU



Source : L'Économiste

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Ven 23 Oct 2009 - 0:24

Encore un article alarmiste sur l'avenir de la tranche "Amwaj" du projet Bouregreg :
Citation :
Maroc - Bouregreg :
Des incertitudes pèsent toujours sur le chantier Amwaj


Selon la presse chérifienne, les difficultés rencontrées par l’actionnaire majoritaire du projet méga de Bouregreg, baptisée Amwaj (dont l’enveloppe financière s’élève à 24 milliards de dirhams), Sama Dubaï, laisse perplexe à la fois professionnels de l’immobilier et habitants de la région Rabat-Salé.

Pourtant, à l’Agence d’aménagement de la vallée du Bouregreg (AAVB), l’heure ne serait pas à la polémique, souligne-t-on. «Amwaj ne constitue qu’un chantier parmi plusieurs autres du méga projet de Bouregreg. Il est vrai que Sama Dubaï a arrêté le chantier, mais la société n’a, pour le moment, pas émis son souhait de se désengager. Et même si cela arrive, il ne faut pas oublier que les partenaires de ce projet sont liés par un pacte d’actionnaires qui détermine avec précision les droits et obligations de chacun d’entre eux. De ce fait, tout retrait d’un actionnaire devra être bien étudié par l’ensemble des partenaires», explique-t-on auprès de l’AAVB.

Il faut rappeler que ce projet est géré par une joint-venture qui lui est spécialement dédiée, contrôlée à 50% par le groupe émirati, à 20% par l’AAVB, à 20% par la Caisse de dépôt et de gestion à10% par la Caisse marocaine des retraites.

Aujourd’hui la grande question qui se pose c’est de savoir s’il n’y aura pas un gros retard dans les dates de livraison. Car, comme nous l’annoncions il y a quelques mois déjà, on évoque de plus en plus du retrait du principal actionnaire. Avec des victimes collatérales, en l’occurrence les sous-traitants qui se trouvent aujourd’hui dans l’expectative.

Toutefois, les responsables de l’AAVB écartent l’hypothèse d’un quelconque retard de livraison, puisque les deux tiers du chantier déjà réalisés (études du sol, travaux de terrassement et gros œuvres).

Un exemple pour la Tunisie ? Sans doute, d’autant plus que Sama Dubaï a entrepris un projet grandiose dans notre pays. De ce fait, le feuilleton Amwaj est à suivre de près par la Tunisie.


Souce : WebManagerCenter

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Ven 23 Oct 2009 - 9:16

Citation :
Oued Chbika: Polémique autour d’une nécropole Retour aux dépêches

Dans la foulée de la construction de la station balnéaire Oued Chbika, l’aménageur développeur égyptien Orascom Development est accusé une nécropole datant de la protohistoire (environ 3.000 ans).

Le site aurait fais les frais de la route partant de Abatteih vers Oued Chbika, longue de 58 km, et destinée à désenclaver la station balnéaire. Il s’agit d’un site unique au Maroc, renfermant environ une centaine de sépultures atypiques. Le ministère de la Culture a dépêché un expert sur place. Les dégâts sont énormes et rien ne semble arrêter les engins dévastateurs d’Orascom. Les autorités provinciales et locales de Tantan ont déjà été saisies par un expert étranger.


Source : L'Economiste
Rien n'arrête ces gens. Pas même les morts ! D'autant qu'il s'agit d'une Route. Ce n'est même pas le chantier entier qui est à potentiellement annuler ou déplacer ! C'est une route qui faut dévier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Ven 23 Oct 2009 - 18:31

Quand j'ai vu ce qu'on a été capable de faire pour construire la station Mazagan plus rien ne m'étonne Neutral on a rasé une magnifique forêt très dense que j'appréciez beaucoup pour construire une station de béton et de sable où les européens peuvent bronzer leurs c**
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Ven 23 Oct 2009 - 18:38

Raptor a écrit:
Quand j'ai vu ce qu'on a été capable de faire pour construire la station Mazagan plus rien ne m'étonne on a rasé une magnifique forêt très dense que j'appréciez beaucoup pour construire une station de béton et de sable où les européens peuvent bronzer leurs c**
méme chose à Casablanca, ils ont aussi rasé toute un forêt pour construir le Casanearshor, le projet de la station Oukéimden qui est annulé maintenant je crois constituais un vrai danger pour l'équilibre écologique de la région, mais dieu merci la crise les a chassé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
big boss
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 755
Inscrit le : 03/04/2008
Localisation : Casablanca, Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 26 Oct 2009 - 23:04

Citation :
Casablanca : ce que sera le nouveau parc Sindibad

- Un parc d’attractions de 32 ha conçu avec l’aide de la Compagnie des Alpes qui a réalisé le parc Astérix et les parcs Walibi en France.

- Une zone résidentielle sur 24 hectares, un hôtel, un musée et un zoo avec des animaux en liberté.

- Coût prévisionnel de l’opération : 2,5 milliards de DH.



Les Casablancais retrouveront bientôt leur parc d’attractions fétiche, Sindibad. L’adjudicataire de l’appel à manifestation d’intérêt international, lancé, en mai 2008, pour la réalisation du programme d’aménagement de ce parc, sera désigné sous peu. De sources concordantes, le consortium constitué par Alliances Développement Immobilier, Actif Invest, Palmeraie développement et Somed, semble pour l’instant le mieux placé. Selon des sources proches du dossier, ce groupement a, en effet, présenté le projet le plus détaillé mais surtout le plus conforme au cahier des charges, pourtant bien lourd. Celui-ci imposait entre autres aux candidats à l’exploitation du parc de proposer «un système de péréquation pour assurer son développement et son exploitation pérenne». Et c’est bien ce qui ressort à travers le projet intégré que propose le consortium.

Le nouveau Sindibad (voir plan), tel qu’il a été repensé par ce consortium, comprendra donc un parc d’attractions d’une capacité de 30 000 visiteurs, un parc animalier, un parc écologique et une forêt récréative. Il est également prévu une partie résidentielle (des logements) et un espace pour les activités tertiaires (commerce et services). Le tout couvrira une superficie de 70 ha.

L’aménagement nécessitera un investissement total de 2,5 milliards de DH. Les travaux, qui devraient débuter dès la signature de l’accord définitif avec les autorités, prendront 3 ans pour la construction du parc de loisirs et 4 ans pour l’espace immobilier qui s’étalera sur une superficie de 24 ha dont 200 000 m2 de surface hors œuvre nette.

Cette zone comprendra, notamment, des immeubles de hauteur moyenne intégrant des appartements haut standing d’une superficie comprise entre 80 et 150 m2 et deux immeubles de hauteur plus importante édifiés aux extrémités supérieure et inférieure de la zone. Mis à part ces constructions, la partie résidentielle inclura un parc archéologique d’une superficie de 4 hectares. Celui-ci devra accueillir un musée et permettra la protection du site archéologique à l’endroit des anciennes carrières où, d’ailleurs, des fouilles se poursuivent. S’agissant de la zone tertiaire, elle couvre une superficie de 4 hectares attenante à l’entrée du parc de loisirs. Elle devrait accueillir des locaux commerciaux en plus d’un hôtel.

Des tarifs abordables

Cela nous emmène au cœur du projet, le parc de loisirs en lui-même. D’une superficie de 32 ha, il promet de recevoir une pluie de superlatifs selon ses concepteurs. Pour garantir un résultat valant le détour, ces derniers se sont adjoints les services de la Compagnie des Alpes, un opérateur reconnu dans l’univers du parc de loisirs avec comme références de par le monde les parcs Astérix (à 30 km de Paris) et les parcs Walibi un peu partout en France. L’implication de l’opérateur français dans le projet sera totale comme le laisse présager le nom du futur parc de loisirs: «Sindibad by Walibi». Cet espace sera scindé en quatre environnements différents, avec en premier lieu le parc d’attractions.

Les concepteurs du projet s’y voient déjà. Il faut dire que pour décliner leur offre, ils ont présenté dans leur dossier une visite guidée du futur parc d’attractions, illustrations et commentaires à l’appui. «Du plan à l’aménagement, en passant par l’emplacement précis des attractions..., tout a été déterminé sur le terrain» , assure-t-on. Alors à quoi ressemblera au juste «Sindibad by Walibi» ? Il faut d’abord imaginer une grande et large entrée ornée de tous les drapeaux du monde (voir photo). Celle-ci donne directement sur une allée, pouvant accueillir 30 000 visiteurs, qui sera le théâtre quotidien d’une grande parade. En traversant une esplanade on aboutit aux attractions.

Celles-ci, au nombre de 30 dès l’ouverture du parc, seront réparties sur 5 mondes aux noms évocateurs : l’île enchantée, monstres et merveilles, les mondes perdus, le monde de l’illusion et le monde des océans. Des grands classiques, tel les miroirs déformants, aux inédits, à l’exemple du vertimotion, le public devrait y trouver son compte. Sachant qu’une attraction peut coûter à l’unité jusqu’à 2 millions d’euros (22 MDH), il n’est pas étonnant dès lors que sur les 450 MDH budgétés pour la construction du parc, près de la moitié aille à l’achat des attractions.

Cela amène à s’interroger sur l’accessibilité du futur parc. A ce sujet, le cahier des charges du projet a émis quelques principes de base, à savoir «des petits prix pour au moins une partie du parc et des attractions payables à l’unité». La proposition du consortium s’y conforme au pied de la lettre puisqu’on annonce que l’accès au parc sera au tarif symbolique de 10 DH. Les attractions restent, elles, accessibles individuellement à des prix qui n’ont pour l’heure pas encore été déterminés.

Cela dit, on promet que des efforts seront consentis pour accroître l’accessibilité du parc notamment en mettant au point des offres forfaitaires et en concluant des partenariats avec les écoles. Une centaine d’espèces animales dans le zoo Mis à part le parc d’attractions, l’espace de loisirs comprendra également un parc zoologique. Une centaine d’espèces venues du monde entier que l’on pourra observer dans leur environnement, et cerise sur le gâteau... en liberté. Car il s’agit bien d’un zoo à ciel ouvert. Le public, embarqué sur des mini bateaux, pourra donc observer les tigres, gibons (famille de singe vivant dans les tropiques en Chine et en Thaïlande), pandas roux, capybara (un gros rongeur) et autres fennecs évoluer librement sur cinq îles reconstituant leurs environnements naturels.

En extension du parc zoologique, un parc écologique sera aménagé. Offrant un parcours botanique thématisé baptisé «parcours des épices et bois des senteurs», celui-ci devrait permettre aux visiteurs de découvrir des espèces végétales précieuses, selon ses concepteurs. A noter que l’Atelier Phillipe Madec, cabinet d’architecte renommé dans le domaine du développement durable a été mis à contribution pour créer cet espace. C’est ce même cabinet qui a par ailleurs conçu les plans de la zone résidentielle du projet, baptisée, à juste titre, les quartiers durables de Sindibad. Dernier espace du parc de loisirs inclus dans le projet du consortium, la forêt récréative dont l’accès sera gratuit. Cette zone sera réhabilitée et réaménagée.

Reda Harmak
26-10-2009

http://www.lavieeco.com/economie/14874-casablanca-ce-que-sera-le-nouveau-parc-sindibad.html
Revenir en haut Aller en bas
http://far-maroc.forumpro.fr/
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Lun 26 Oct 2009 - 23:21

C'est un trés bon projet



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Ven 30 Oct 2009 - 23:37

Oujda City Center :

Citation :
Les études prennent fin

Sur le Plan Services Oujda-City Center : Il s’agit d’un projet de requalification urbaine au centre d’Oujda avec création d’un centre d’affaires, pôle résidentiel, pôle hôtelier, pôle commercial, plateaux de bureaux, food courts, etc.

Cet important projet qui est envisagé sur une friche de 55 ha, répond à une demande réelle du marché en termes de plateaux de bureaux, de résidentiel haut de gamme et vise à créer une nouvelle cité moderne au cœur de la ville d’Oujda correspondant aux ambitions de modernité, de progrès et fonctionnant aux nouveaux rythmes du Maroc de Mohammed VI susceptible de positionner Oujda dans sa vocation de futur grand pôle maghrébin et méditerranéen.

Plus de 30 enseignes ont déja maniféster par écrit leurs envies de s'installer au futur pôle d'Oujda City Center, le Centre Regional d'Investissement garde jalousement les noms, mais il y aura des Show-rooms pour des concessionaires, des centres d'appels (Web Help entre autres), des boutiques de prêt-à-porter dont Zara, deux unités Label'Vie et Acima etc..

Idriss Khellafi qui détient au Maroc les magasins Marionnaud, Diafric et autres, promis d'instaler ses ensègnes très prochainement dans sa ville natale.

Le Oujda City Center va créer un nouveau hub résidentiel, d'affaire et de shopping au coeur de la capitale de l'Oriental.

CCI-Oujda


_________________
Revenir en haut Aller en bas
bansheequader
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 496
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Sam 31 Oct 2009 - 13:43

Pour le projet du parc d'attraction, il y avait plusieur société en concurence sur l'appel d'offre, quelqu'un sait qui l'a remporté ? De plus, dans le cahier des charges de l'appel d'offre, il fallait rasé les bidonvilles environnant, et relogé les habitants, quelqu'un sait si cette condition est tenu ?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Sam 31 Oct 2009 - 13:56

bansheequader a écrit:
Pour le projet du parc d'attraction, il y avait plusieur société en concurence sur l'appel d'offre, quelqu'un sait qui l'a remporté ? De plus, dans le cahier des charges de l'appel d'offre, il fallait rasé les bidonvilles environnant, et relogé les habitants, quelqu'un sait si cette condition est tenu ?

Merci
en réalité personne ne sait qui l'a remporté, mais je crois que que le consortium composé de Groupe Alliances, Palmeraie Développement, Somed et Actif Invest est celui qui va étre chargé du projet en partenariat avec la société des Alpes:
Citation :
Autour du groupe Alliances, associé à Palmeraie Développement, Somed, et Actif Invest pour la part financière, et à La Compagnie des Alpes pour la gestion, le projet a développé son engagement métropolitain et éco-responsable.
pour ta deuxiéme question, il est plusqu'évident que cette condition doit étre tenu, mais je crois que les habitans de ces bidonvilles ne sont pas satisfait des offres des Aménageurs du projet

_________________
Revenir en haut Aller en bas
bansheequader
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 496
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Sam 31 Oct 2009 - 14:21

Merci pour ta raison Fremo.

Il ne sont pas d'accor ... c'est de l'opportunisme Marocain ! Ce qu'on leur propose est largement mieux que le bidonville ou ils sont actuellement ! Selon moi les autoritées devraient être dur dans les décisions pour le combat des bidonvilles.

Espéront que ce projet verra rapidement le jour ! c'est impoortant pour une ville comme casablanca
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21633
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Sam 31 Oct 2009 - 14:25

ca s´appel le tmaskinisme,certains appelent meme leurs proches de la campagne "construire" une baraque dans des bidonsvilles qu´ils savent programmés a la destruction,rien que pour avoir des maisons de plus,s3aya sport national Mad

_________________
Revenir en haut Aller en bas
bansheequader
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 496
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Sam 31 Oct 2009 - 16:19

un parfait exemple de sous developpement total ... c triste !
Revenir en haut Aller en bas
TooNs
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 981
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : Lebhira, Medina de Rabat
Nationalité : maroc-espagne

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Sam 31 Oct 2009 - 17:33

Yakuza a écrit:
ca s´appel le tmaskinisme,certains appelent meme leurs proches de la campagne "construire" une baraque dans des bidonsvilles qu´ils savent programmés a la destruction,rien que pour avoir des maisons de plus,s3aya sport national Mad
En plus, ils demandent a ne payer ni eau, ni electricité ni impots pour leurs nouveaux logements, sous pretexte que dans les bidonvilles ils ne payent pas cela!
Franchement, pour moi la seule solution c'est de tout cramer et basta! D'ailleurs c'est ce qui se passe: Quand il y a un incendie dans un bidonville, les pompiers n'interviennent en moyenne qu'apres 1h30 á 2h30, histoire de detruire le plus possible par le feu ce qu'on ne peut faire par la force... personnellement j'en ai vu des incendies dans des bidonvilles, et cela risque de choquer certains, mais cela me fait plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Sam 31 Oct 2009 - 22:43

TooNs a écrit:
....et cela risque de choquer certains, mais cela me fait plaisir!

Ben non, rien ne me choque de ta part cher ami Razz
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6525
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Dim 1 Nov 2009 - 1:42

Laughing aie aie il faut surtout pas se frotter à tooNs ces temps-ci, son parti est au pouvoir et ils cherchent des sources d'économies à tout prix quitte à bruler des marocains vifs Wink

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
TooNs
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 981
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : Lebhira, Medina de Rabat
Nationalité : maroc-espagne

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Dim 1 Nov 2009 - 6:16

FAMAS a écrit:
Laughing aie aie il faut surtout pas se frotter à tooNs ces temps-ci, son parti est au pouvoir et ils cherchent des sources d'économies à tout prix quitte à bruler des marocains vifs Wink
"Sources d'economies"? Je te rappelle, ya si lefhamat, que ces terrains sur lesquels squattent ces bidonvillois (auxquels personne n'a demandé de venir s'installer en ville) appartiennent á des gens, et que ces gens se retrouvent pénalisés par la sequestration de leurs biens. Apres, comme on en a parlé avant, ils font du tmeskine á 400% pour choper le plus d'aides et d'avantages, le tout sur le dos du contribuable. Moi je dis: Qu'ils crament! Cela leur apprendra!
(Quand je pense que mon grand pere est mort sans pouvoir construire la villa qu'il voulait á cause du fait que des bidonvillois ayant eu pour dédommagements l'equivalent du prix total du terrain sur lequel ils squattent ne voulaient tout de meme pas partir (et ils y sont encore! le terrain ayant été acheté 30 ans avant la mort de mon grand pere survenue il y'a 3 ans, la justice ne s'etant décidé que dernierement á envisager l'expulsion par la force des squatteurs), moi non seulement je serai content le jour oú le bidonville en question cramera, mais en plus je ferai la fete et je danserai sur les cadavres!)
Revenir en haut Aller en bas
H3llF!R3
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1602
Inscrit le : 23/05/2009
Localisation : XXX
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Dim 1 Nov 2009 - 6:27

TooNs a écrit:

moi non seulement je serai content le jour oú le bidonville en question cramera, mais en plus je ferai la fete et je danserai sur les cadavres!)

Là on est plus dans la haine plus ou moins justifiée, mais dans le glauque et le morbide ...

Les expulser par la force, d'accord, mais rien ne vaut un tel acharnement ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Dim 1 Nov 2009 - 13:51

Tanjah Beach & Golf Resort
Citation :
Tanjah Beach sera livré en 2011

La commercialisation du projet touristique Tanjah Beach et Golf Resort a démarré, Juillet dernier (2009), au Royal Golf de Tanger. Ce programme immobilier haut standing du groupe Addoha a nécessité une enveloppe de 5 milliards DH.


La marque de luxe d’Addoha «Prestigia» a lancé la commercialisation de Tanjah Beach et Golf Resort. Les prix démarrent à 1.290.000 DH avce des modalités de financement incitatives. Ce projet est situé à 17 kilomètres au sud-ouest de Tanger et à seulement 10 minutes de l'aéroport. «Tanjah Beach et Golf Resort prévoit la construction d’un ensemble touristique et immobilier prestigieux», a indiqué Cédric Bredoux, directeur commercial de Prestigia. «La première tranche de ce projet sera livrée en décembre 2010 avec 9 trous de golf alors que tout le projet sera livré en 2011», a ajouté M.Bredoux. Pour la réalisation de l’unité touristique «Tanjah Beach and Golf Resort», Addoha a acquis 70% et le groupe Gilmar 30%. La commercialisation de ce projet, prise en charge par une structure spécialisée basée en Angleterre, connaît un très fort succès. Avec un décor paysager exceptionnel, les appartements de Tanjah Beach & Golf Resort arborent avec élégance une architecture contemporaine sur des surfaces allant de 80 à 100 m2. 250 appartements ont été vendus à des Français, Anglais, Irlandais et Espagnols. Ces appartements sont bien exposés entourés d’espaces verts avec parking privatifs. La Tanjah Beach offre 74 villas isolées à partir de 6,310 millions DH ou jumelées au prix de 4,371 millions dh à l’architecture moderne et élégante et répondant aux standards de luxe et de confort, avec en prime une verdure qui s’offre tous les jours au regard des heureux propriétaires. Avec un golf unique surplombant l’océan Atlantique, la Tanjah Beach et Golf Resort permettra à ses visiteurs de profiter d’un environnement exceptionnel composé de palmiers, de sable, et d’obstacles d’eau.
Un parcours 18 trous propose un dessin varié et alterne les trous plats, courts, vallonnés, longs sur plus de 70 hectares. Sa diversité technique, la qualité exceptionnelle de ses fairways et la rapidité de ses greens, satisferont les débutants comme les joueurs confirmés. Le projet propose aussi un hôtel de luxe offrant aux visiteurs de différentes nationalités plusieurs espaces de confort et de divertissement. L’hôtel propose des chambres claires et spacieuses toutes dotées d’un balcon offrant une vue imprenable sur le parcours ou l’océan. Il dispose par ailleurs d’une très belle piscine extérieure. En effet, le projet touristique Tanjah Beach & Golf Resort est un petit paradis conçu dans un environnement préservé.
L’ensemble immobilier est composé d’un habitat haut standing diversifié mêlant résidences, villas individuelles et petits collectifs harmonieusement disséminés autour du golf ou en bordure d’océan. L’architecture, fortement inspirée de «Tanger - la blanche», s’intègre parfaitement au paysage alentour. En adéquation avec les nouveaux modes de vie et tout proche des commodités de Tanger, Tanjah Beach & Golf Resort offre à ses occupants un style de vie prisé.

Source: Aujourd'hui le Maroc Juillet


Video :

_________________
Revenir en haut Aller en bas
big boss
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 755
Inscrit le : 03/04/2008
Localisation : Casablanca, Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Dim 1 Nov 2009 - 23:48

Soirée d'ouverture de la station Mazagan Beach Resort :

Revenir en haut Aller en bas
http://far-maroc.forumpro.fr/
TooNs
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 981
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : Lebhira, Medina de Rabat
Nationalité : maroc-espagne

MessageSujet: Re: Projets du Maroc   Dim 1 Nov 2009 - 23:58

Un massacre ecologique...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Projets du Maroc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Projets du Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 34Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 19 ... 34  Suivant
 Sujets similaires
-
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Bricks au thon (Maroc)
» Couscous (Maroc)
» Deux évadés d’une prison italienne arrêtés au Maroc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: