Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités nationales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
AuteurMessage
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mar 29 Sep 2009 - 18:32

Salam,

Le pb est que le contexte politique en israel ainsi que la majorité de la knesset, ne favorise pas le go between, auquel les marocains nous avaient habitués. Netanyahou n'est pas Peres. Quand on entend netanyahou dire que l'extension des colonies continuera, et ce moins de 48h après l'injonction US, je m'interroge sur le type d'huile que le maroc pourrait mettre dans les rouages d'une négociation. Si meme les US, avec leur poids, n'arrivent pas a faire entedre raison à israel, je ne pense pas que le maroc puisse faire grand chose. Ma crainte est que l'on tire des cartouches en vain. On tente quelque chose, qui va necessairement heurté certains pays amis, et que l'on obtienne walou en échange. Rappelez vous que H2 etait l'entremetteur pour la visite de sadate a jerusalem, mais sadate ne s'y est rendu que parce qu'il savait que le gvt de Begin etait pour un échange terre/paix.
Une piste possible, serait de recevoir à nouveau Peres, tout de meme plus présentable que netanyahou, mais peres n'a aucun pouvoir....ça ne restera que symbolique. Peres peut être compte tenu de sa stature, un bon point d'inflechissement en israel face à une majorité politique très à droite.Le maroc peut aussi proposer d'abriter un sommet....(ça mange pas de pain). Et puis il faut valoriser la fonction de sa majesté a al qods....pourquoi pas y organiser une visite (al qods n'etant pas a nos yeux Israel...).

nota : quand sadate s'est rendu en israel, ceux-ci etait majoritairement contre la restitution du sinai, mais la visite fut un electrochoc qui a meme secourer la droite de begin)
Il va nous falloir de l'audace, mais je crains que nous n'ayons pas les cojones à meme de réaliser ce voeux. Je me demande meme si une nouvelle marche verte serait possible....wait and see.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
Reda
2eme classe
2eme classe


messages : 5
Inscrit le : 05/04/2009
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Assahrae al Ousbouiya   Mar 29 Sep 2009 - 19:48

A voire sur l'hebdomadaire Assahrae al Ousbouiya parue hier lundi dans les kiosques page reservée aux Forces Armées Royales.
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12864
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mar 29 Sep 2009 - 20:16

Reda merci de venir te présenter ici, c'est la tradition Wink

http://far-maroc.forumpro.fr/salon-membres-f12/presentation-t2533-120.htm

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
TooNs
Capitaine
Capitaine


messages : 981
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : Lebhira, Medina de Rabat
Nationalité : maroc-espagne

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mar 29 Sep 2009 - 20:20

Et voila! On (puisqu'on n'a pas le droit de le citer) arrive de nouveau a nous mettre du monde sur le dos... cette fois ce sont les ecolos anglais (et je ne parle meme pas de l'absurdité meme de l'acte)
Citation :
A CAR-MAD king flew his Aston Martin 1,300 miles - to get it repaired.
Morocco's Mohammed VI chartered a Hercules transporter from his air force to whisk the DB7 from Rabat to Britain.

The trip was branded "ludicrous" by Friends of the Earth. Spokesman Tony Bosworth said: "Planes are one of the most polluting ways of transporting goods. Surely the car could be fixed closer to home."

The Hercules landed at an airstrip in Cranfield, Beds, containing just the ten-year-old car - one of a fleet of supercars owned by Mohammed, 46. A truck took it to Aston Martin's workshop in Newport Pagnell, Bucks.

Morocco's closest Aston dealer is in Marbella, Spain - involving a 140-mile road trip from Rabat to Tangier, a 90-minute ferry crossing to Algericas then a 110-mile drive.
http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/2651933/King-Mohammed-VI-of-Morocco-flies-his-Aston-1300-miles-to-fix-it.html
Revenir en haut Aller en bas
Leo Africanus
General de división (FFAA)
General de división (FFAA)


messages : 1891
Inscrit le : 24/02/2008
Localisation : Haiti
Nationalité : Guinea
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 30 Sep 2009 - 1:01

Leo Africanus a écrit:
Merci Samy pour suivre le fil de ma pense'e. Je le reitere: dans les conditions socio-economiques du Maroc et les defis qu'il devra affronter dans un futur proche... votre pays doit commencer a prendre ca place dans le procesus de paix au Moyen Orient, finir les negotiations avec les USA pour installer l'Africom sur votre territoire, selle' des alliances estrategiques ouvertes, serieuses et a longue terme avec les USA, la France, le Royaume Unie et surtous l'Espagne; sans oublier les allie's traditionels tant arabes qu'africains.

Sans vouloir entrer en comparaisons mais l'Algerie l'e tres bien fait dans ce sens, elle a une exellente alliance avec la Rusie, la Chine, l'Iran, le Venezula et satelites, l'Afrique de Sud, etc... et en meme temps ell essait de rompre les traditionels relations du Maroc avec ses allie's occidentaux utilisant les contrats d'achats, de temps en temps sa marche.

Depeche de la map d'aujourd'hui

Citation :

Entretien téléphonique entre SM le Roi et le président américain


Rabat- SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a eu, lundi, un entretien téléphonique avec le président des Etats-Unis, M. Barack Obama.

Lors de cet entretien, les deux dirigeants ont abordé plusieurs questions relatives notamment à la coopération bilatérale et les moyens de la renforcer davantage, ainsi que des questions internationales, à leur tête le problème du Proche Orient.

http://www.map.ma/fr/sections/accueil/entretien_telephoniq/view

Dis moi quelque chose Samy.
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur


messages : 7645
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 30 Sep 2009 - 1:23

ça bouge ...quelque chose se prépare il semblerait ...le maroc doit joué sa carte !

_________________
Gloire à nos aïeux  



Dernière édition par Viper le Mer 30 Sep 2009 - 6:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: a   Mer 30 Sep 2009 - 1:51

C'est fini le raisonnement "Casa avant Gaza", le chemin de Casa passe désormais par Gaza Il faut oser prendre des risques, surtout que c'est à bon escient. Le Fatah est grillé, il n'a plus de crédibilité auprés des masses palestiniennes. Le Hamas est actuellement la clé des négociations avec Israël, s'il peut trouver reconnaissance et soutien auprés des pays arabes, surtout ceux dits modérés, ses dirigeants seront prêts à lâcher du lest. Mais il faut pousser les Israéliens à donner quelque chose de concrêt en échange de la paix et c'est là ou j'ai des doutes. C'est pourquoi, il est temps de renforcer les liens avec la communauté des juifs marocains d'Israël, qui, aussi de droite qu'ils sont pour la plupart, ont bien envie de gagner en poids sur la scéne politique israélienne.
Les dirigeants syriens ont aussi besoin d'être rassurés et même s'ils ne font pas confiance aux Marocains, leur pragmatisme les aménera à ne plus se ranger du côté des Iraniens, qui sont entrain de faire l'unanimité de la communauté internationale contre eux. Il faut juste servir d'intermédiaires dans des négociations secrétes entre eux et les Américains, comme ont fait les Turcs entre eux et les Israéliens.
Il s'agit d'isoler l'Iran et d'attirer dans l'autre camp les pays et mouvements sunnites qu'elle soutient actuellement et qui légitimisent sa politique de tension au Moyen Orient. Si le Maroc arrive à manoeuvrer dans ce sens, les Américains n'en demandent pas plus. C'est le moment pour nos dirigeants de réactiver les réseaux des marocains d'Israël et des hommes d'affaires louches qui ont de bons contacts dans les pays arabes du Proche Orient, dont la Syrie. Et il faut faire pression sur le Fatah, via l'Arabie Saoudite, pour collaborer avec le Hamas et former un gouvernement d'unité nationale, qui soit un interlocuteur crédible pour Israël.
La partie est jouable, mais il faut de bons joueurs
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21541
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 1 Oct 2009 - 1:31

Aprés Casa et Rabat, c'est à Fés de se dotter d'un tramway
Citation :
Le conseil de la ville de Fès propose à ses partenaires français d'aider à l'élaboration d'études pour doter la cité d'un Tramway


Le conseil communal de la ville de Fès a proposé, lundi, à ses partenaires français, au terme des " rencontres de la coopération décentralisée " d'aider à l'élaboration des études nécessaires à la mise en place des services de transport urbains par Tramway dans la cité.

Selon M. Abdelaziz Hilili, vice-président du conseil de la ville, la réalisation d'une ligne de Tramway est le moyen le plus approprié pour répondre aux besoins croissants de la population de la ville en pleine expansion et accompagner le développement de la cité.


Le conseil a également invité les villes et régions françaises de soutenir les efforts déployés pour la réalisation de nouveaux projets touristiques dans la Médina où il est notamment programmé de procéder à la création de jardins en remplacement de ruines et à la valorisation des Zaouias.

Il a exprimé aussi le besoin de développer sa coopération avec des partenaires français pour le transfert du savoir-faire en matière d'exploitation des énergies alternatives (énergies solaires éclairage public et sauvegarde de l'environnement).

Pour sa part, l'Agence pour la dédensification et la réhabilitation de la Médina de Fès (ADER) a exprimé sa disposition à coopérer avec des partenaires français pour la réalisation du projet de mise à niveau du patrimoine de la zone El Makina et la gestion du projet de l'après réhabilitation de la zone Lalla Yddouna, Oued el Jawahir (animation, commerce artisanal, événementiel).

La chambre de commerce, d'industrie et des services de la Région Fès-Boulemane a exposé de son côté une série de projets susceptibles de bénéficier de la coopération avec des collectivités décentralisées en France dont la création d'une Ecole des affaires et d'un parc des expositions aux standards internationaux et l'aménagement de nouvelles zones industrielles.

Pour leur part, nombre de partenaires français présents ont réaffirmé leur disposition à développer leur coopération avec la ville de Fès.

C'est ainsi que la communauté urbaine de Strasbourg a fait une proposition de coopération en matière de formation dispensée dans les secteurs de la santé (urgences médicales : formation des ambulanciers, médecins et infirmiers d'urgence) et de formation des formateurs en matière d'accueil d'urgence.

La mairie de Clermont Ferrand s'est engagée à procéder au transfert de son expertise en matière de réhabilitation urbaine à l'instar du projet intégré réalisé au quartier Hay Essalam à Marrakech, projet basé sur un concept de mixité sociale fonctionnelle et générationnelle.

De son côté, la mairie de Saint Etienne a émis le souhait de développer des relations de coopération avec Fès en matière d'emballage et de design des métiers de l'art.

Initiée par le conseil de la ville de Fès en collaboration avec le consulat de France et l'appui des autorités des deux pays et le concours de divers organismes, ces " rencontres de la coopération décentralisée de Fès et Région-Partenaires français " ont offert aux participants l'occasion de procéder à une évaluation de la coopération entre Fès et ses partenaires français et d'examiner les moyens d'enrichir davantage le bilan de leurs partenariats.

Des responsables politiques, administratifs des collectivités locales, des acteurs de la société civile, des chercheurs universitaires et des représentants du monde des affaires ont pris part à cet événement, dont l'organisation intervient après les 3èmes rencontres des coopérations décentralisées de l'Oriental, qui ont eu lieu à la fin de l'année dernière et les assises de la coopération décentralisée maroco-française, qui se sont déroulées les 19 et 20 février dernier à Agadir.

30/09/2009

Source : L'Opinion
Edit Samyadams : Tu t'es trompé de Topic Fremo, mais ca va, c'est réglé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mr.Jad
Colonel
Colonel


messages : 1546
Inscrit le : 07/03/2009
Localisation : FL370
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :




MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 1 Oct 2009 - 2:10

une bonne initiative mais sa vient en retard Sleep

_________________
“Once you have tasted flight, you will forever walk the earth with your eyes turned skyward, for there you have been, and there you will always long to return.”
― Leonardo da Vinci

Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division


messages : 4518
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Ven 2 Oct 2009 - 2:38

Je crois que Kadiri et H-Benslimane vont etre dans la m**** Shocked

Citation :
Afrique
Ben Barka: Interpol diffuse quatre mandats d'arrêt internationaux
AP | 02.10.2009 | 00:15
Quatre mandats d'arrêt internationaux émis par la France ont été diffusés par Interpol dans l'enquête sur la disparition de l'opposant marocain Mehdi Ben Barka en octobre 1965 à Paris, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Les mandats d'arrêt ont été signés le 22 octobre 2007 par le juge d'instruction Patrick Ramaël en charge du dossier.

Le ministère de la Justice a joué son rôle d'intermédiaire entre le juge et la direction centrale de la police judiciaire, avant leur diffusion, a confirmé Guillaume Didier, porte-parole du ministère.

L'un des mandats vise le chef de la gendarmerie royale marocaine, le général Hosni Benslimane, qui officiait à l'époque au cabinet du général Oufkir, a-t-on appris de source proche du dossier. Les trois autres visent Abdelkader Kadiri, ancien patron de la Direction générale des études et de la documentation (DGED, renseignements militaires), Miloud Tounsi, alias Larbi Chtouki, l'un des membres présumés du commando marocain qui aurait enlevé Ben Barka, et Abdlekak Achaachi, agent du Cab 1, une des unités des services marocains ultra-secrète, a-t-on précisé de même source.

Le juge a eu recours à cette procédure en 2007 alors que le président de la République Nicolas Sarkozy effectuait sa première visite d'Etat au Maroc.

Le magistrat avait entendu en mai 2006 Driss Basri, l'ancien homme fort d'Hassan II, décédé en août 2007. Lors de son audition, Driss Basri avait affirmé tout ignorer de PF3, un ancien centre de détention situé à Rabat où pourrait être enterré le corps de Ben Barka, jamais retrouvé.

L'opposant à Hassan II a été enlevé le 29 octobre 1965 devant la brasserie Lipp, en plein centre de Paris.

Cette disparition a donné lieu à de multiples rebondissements et à quelques condamnations, insuffisantes selon les proches de Mehdi Ben Barka qui ont toujours mis en cause Hassan II. Le roi, décédé en 1999, affirmait pour sa part qu'il s'agissait d'une affaire "franco-française". AP




_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Ven 2 Oct 2009 - 13:11

y´t il un marché qu´ils ont perdu ou quoi?
le roi ne devait il pas visiter la france en setembre?

Citation :

Affaire Ben Barka : la France vise quatre officiels marocains
lefigaro.fr avec agences
02/10/2009 | Mise à jour : 12:09


Interpol a demandé jeudi l'arrestation de quatre ressortissants marocains, dont le chef de la gendarmerie royale. De quoi envenimer à nouveau les relations avec le Maroc.

Plus de quarante ans après la disparition en France de l'opposant marocain Mehdi Ben Barka, Interpol dispose désormais d'une liste de suspects qui pourraient être arrêtés s'ils venaient à quitter leur pays. Ces derniers jours, quatre des cinq mandats d'arrêts internationaux signés il y a deux ans par un juge d'instruction parisien ont été notifiés à l'organisation internationale. Leur diffusion, via le Bureau central d'Interpol en France, fait suite à un récent feu vert du ministère de la Justice.

L'un des mandats vise le chef de la gendarmerie royale marocaine, le général Hosni Benslimane. Les trois autres visent Abdelkader Kadiri, ancien patron de la Direction générale des études et de la documentation (DGED, renseignements militaires), Miloud Tounsi, alias Larbi Chtouki, l'un des membres présumés du commando marocain qui aurait enlevé Ben Barka, et Abdlekak Achaachi, agent du Cab 1, une des unités ultra-secrètes des services marocains. Un cinquième n'a pas été relayé, suite à un problème de vérification d'identité.

En 2007, la signature de ces mandats par le juge Patrick Ramaël, en pleine visite de Nicolas Sarkozy au Maroc, avait plongé la délégation française dans un vif embarras. Le président de la République s'était alors retranché derrière le principe d'une justice «indépendante». Cette fois, la diffusion des mandats d'arrêts internationaux intervient après une visite de trois jours du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux à Rabat, où il s'est notamment entretenu avec son homologue Chakib Benmoussa.

«Surprise» au Maroc

Du côté marocain, on avoue sa «surprise» de voir ressurgir cette affaire. «C'est une ancienne histoire qui revient à la surface chaque fois qu'une partie occulte veut salir les relations excellentes entre le Maroc et la France», commentait-on jeudi soir au ministère marocain de la Justice. Une précédente intruction, en 1967, avait déjà conduit au gel des relations diplomatiques franco-marocaines durant deux ans. Ben Barka a été enlevé en 1965 devant la brasserie Lipp à Paris, lors d'une opération menée par les services marocains du roi Hassan II avec la complicité de policiers et de truands français. Son corps n'a jamais été retrouvé.

«Chaque année compte car les témoins vieillissent et nous n'aimerions pas que la vérité parte au fond d'une tombe. Tout laisse à penser que mon père a été assassiné mais ce qui nous intéresse, c'est de connaître la vérité», a commenté vendredi le fils de l'opposant, Bechir Ben Barka. «S'il y a une réelle volonté politique, il faut qu'ils soient entendus par un juge marocain», a-t-il ajouté.
http://www.lefigaro.fr/international/2009/10/02/01003-20091002ARTFIG00442-affaire-ben-barka-la-france-vise-quatre-officiels-marocains-.php

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités nationales   Ven 2 Oct 2009 - 13:55

Yakuza a écrit:
y´t il un marché qu´ils ont perdu ou quoi?
le roi ne devait il pas visiter la france en setembre?

A mettre en relation avec le résent entretien téléphonique entre le Roi et Barack Obama...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Ven 2 Oct 2009 - 14:01

Je croirais plutôt à une gueguerre franco-française. Il faut chercher qui veut en France saboter les relations entre Sarkozy et le Roi du Maroc
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Ven 2 Oct 2009 - 14:21

mirage a écrit:
Yakuza a écrit:
y´t il un marché qu´ils ont perdu ou quoi?
le roi ne devait il pas visiter la france en setembre?

A mettre en relation avec le résent entretien téléphonique entre le Roi et Barack Obama...

cet appel je le range dans le casier Olympia chicago,c´est NEM qui preside la cellule IOC Cool

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division


messages : 4518
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Ven 2 Oct 2009 - 15:33

Shocked Exclamation scratch

Citation :
Avant d'être enlevé et de disparaître à Paris en 1965, l'opposant marocain a travaillé pour les services secrets tchécoslovaques. Le journaliste Petr Zidek raconte ce qu'il a découvert dans les archives secrètes conservées à Prague. Révélations sur une autre affaire Ben Barka.

De notre envoyé spécial

Ben Barka. Le nom, à lui seul, renvoie aux années 1960 et à « l'affaire ». Des livres, des films et des milliers d'articles ont été consacrés à cet opposant marocain enlevé le 29 octobre 1965 à Paris. L'Express lui-même n'a cessé d'enquêter sur son sort. Après le rapt, les révélations de notre journal, en particulier sous les plumes de Jacques Derogy et Jean-François Kahn, ont contribué à dénoncer cette opération impliquant des policiers et des truands français, ainsi que les services marocains.

Plus de quarante ans ont passé... La procédure judiciaire ouverte à Paris n'est toujours pas close, dans la mesure où le corps du disparu n'a jamais été retrouvé, que ce soit en France ou dans son pays.

L'enquête publiée dans les pages suivantes ne permettra pas d'en savoir davantage sur ce point, puisqu'elle concerne avant tout les années précédant l'enlèvement. Avec une révélation de taille : Ben Barka a collaboré avec les services secrets tchécoslovaques. La preuve ? Un dossier de 1 550 pages exhumé des archives de ces services.

Petr Zidek, journaliste et historien à Prague, a récupéré et décortiqué ces documents. Pour lui, pas de doute : l'icône « progressiste » du tiers-monde a bien été un agent de l'Est, il avait rang de « contact confidentiel » dans la classification de la StB, la Sécurité d'Etat tchécoslovaque. Des années durant, sous le nom de code de « Cheikh », il a fourni des informations - plus ou moins fiables - à divers « officiers traitants ». Des informations transmises ensuite au KGB.

Ce dossier, numéro de référence 43-802, est divisé en cinq parties. Il contient des centaines de fiches, de notes, de rapports en tout genre. On y apprend même que « Cheikh » a suivi un stage de formation à la lutte clandestine ! Ces documents ne sont pas de Ben Barka en personne, mais de ses contacts, soucieux de mettre noir sur blanc tout ce qu'il leur confiait. Si le sous-dossier 43-802-030, concernant le mode de rémunération, a été détruit, le reste des archives montre que le leader de l'opposition marocaine a été rétribué pour ses activités. Elles le présentent aussi comme un « agent d'influence », chargé notamment d'inciter les dirigeants du Moyen-Orient à s'aligner sur les positions de Moscou et non sur celles de Pékin.

Bien sûr, on peut comprendre que cet homme de gauche ait entretenu des liens politiques avec les pays « amis » ; il ne faisait d'ailleurs pas mystère de ses sympathies idéologiques. Bien sûr, il faut également se replacer dans le contexte de la guerre froide et des poussées de fièvre révolutionnaire à travers le monde ; Ben Barka, comme d'autres, avait besoin d'aide pour parvenir à ses fins. De là à imaginer pareille proximité...

A notre connaissance, cette collaboration avec la Tchécoslovaquie n'a jamais été mentionnée dans les ouvrages consacrés à Mehdi Ben Barka. Ses 11 séjours à Prague n'ont pas davantage retenu l'attention. « Je pense que les services occidentaux ont été au courant, précise Petr Zidek, mais qu'ils ont laissé faire parce qu'ils y trouvaient leur compte. »

Sollicité par L'Express, Bachir Ben Barka, l'un des fils du disparu, s'insurge contre ce qu'il qualifie d' « atteinte à la mémoire » de son père. « Je tombe des nues, explique-t-il. J'attends d'en savoir davantage pour me prononcer vraiment, mais je peux déjà vous dire que mon père n'a jamais été un agent, ni pour l'Est ni pour l'Ouest. C'est une accusation ridicule ! Il était l'un des responsables de l'Organisation de solidarité des peuples d'Afrique et d'Asie, et cherchait des soutiens politiques et financiers pour les mouvements de libération nationale. A ce titre, il avait des contacts politiques dans de nombreux pays communistes, dont la Tchécoslovaquie. Il s'est donc rendu à plusieurs reprises à Prague, mais cela n'avait rien de secret ! Cette histoire de dossier tchèque relève sans doute de la manipulation. Il a pu être piégé par les services locaux ou, alors, certains de ses interlocuteurs politiques ont pu prétendre, pour se faire mousser, qu'ils l'avaient recruté. Vous savez, on peut faire dire ce qu'on veut aux archives ! Ceux qui l'ont connu à cette époque-là savent que tout cela est faux ! »

Droit de réponse paru dans L'Express 2929 du 23/08/2007, p59, rubrique Société

Droit de réponse de la famille Ben Barka

1. Lorsque Mehdi Ben Barka a résidé à Paris entre 1960 et 1961, il occupait déjà une place importante sur le plan marocain comme international. Il était le représentant à l'étranger de son parti, l'Union nationale des forces populaires, et siégeait dans les organismes de solidarité des peuples afro-asiatiques (Ospaa). A ce titre il était en relation avec tous les partis, toutes les associations et tous les représentants de pays qui pouvaient apporter leur soutien à la lutte du peuple marocain et de son parti qui était dans l'opposition. A partir de 1963, il est devenu le coordinateur entre l'Ospaa (au Caire) et le Fonds de solidarité (Guinée) pour soutenir les mouvements de libération nationale en Afrique contre le colonialisme. Cette responsabilité l'amenait à discuter avec les responsables de divers pays, dont les pays socialistes, pour alimenter ce fonds. Mehdi Ben Barka n'avait nullement besoin d'un deuxième secrétaire d'ambassade tchécoslovaque à Paris pour nouer des liens avec des responsables soviétiques. Ces contacts existaient déjà lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale consultative marocaine et le représentant du Comité soviétique de solidarité afro-asiatique était un membre important du secrétariat de l'Ospaa au Caire et du Fonds de solidarité en Guinée.

2. Mehdi Ben Barka a eu la capacité d'aplanir les différentes contradictions qui existaient entre Soviétiques et Chinois, entre Chinois et Cubains, entre Indiens et Chinois et entre les différents mouvements du tiers-monde. C'est à ce titre qu'il a été nommé à l'unanimité président du comité préparatoire de la Tricontinentale. La confiance que chacun de ces acteurs lui a prodiguée interdit de penser qu'il ait été au service de l'un ou de l'autre.

3. A en croire l'auteur de l'article, Mehdi Ben Barka serait devenu un minable agent secret des services secrets tchécoslovaques, manipulé par un deuxième secrétaire d'ambassade à Paris. Or, ainsi que l'article le révèle, les seuls documents détruits dans les archives concernent le mode de « rémunération » de Mehdi Ben Barka. De plus, on ne comprend pas très bien quelle a été la fonction de Mehdi Ben Barka, puisque, toujours selon l'article, aucune des pièces des archives n'est de la main de Mehdi Ben Barka et que, lorsqu'on lui impute d'avoir récupéré des documents officiels français, ces documents ne figurent pas dans les archives de la STB. Quant à la fiche de recrutement, elle transforme Mehdi en Mohamed !

4. Comment croire que Mehdi Ben Barka ait eu besoin de 10 000 francs pour acheter le soutien de France Observateur, hebdomadaire où il comptait de nombreux amis et compagnons de lutte ?

Dans ces conditions, la famille de Mehdi Ben Barka est surprise de la facilité d'accès à certaines archives et surtout de l'interprétation qui en est faite. Sans tenir compte des fonctions publiques de Mehdi Ben Barka et sans replacer ces archives dans leur contexte, la lecture qui en est faite conduit à soutenir une thèse prédéterminée. Il est bien plus plausible et vraisemblable que les sommes qui ont pu être versées par le gouvernement tchécoslovaque aient été destinées au Fonds de solidarité pour financer les luttes anticoloniales en Afrique.

Nous regrettons d'autant plus cette manière de faire qu'à ce jour nous ne savons toujours pas ce qu'est devenu Mehdi Ben Barka, ni qui sont ses assassins, et que la procédure judiciaire est toujours entravée.

L'Express maintient toutes les informations développées dans ses éditions du 5 juillet à propos des relations entre Mehdi Ben Barka et les services de renseignement tchécoslovaques de 1960 à 1965. Petr Zidek, l'historien et journaliste tchèque dont nous avons publié l'article, est un spécialiste reconnu de cette période de l'Histoire, notamment des relations entre la Tchécoslovaquie et l'Afrique francophone. En nous rendant sur place, à Prague, nous avons pu constater qu'il disposait de tous les documents évoqués dans cette enquête, mais également du reste du dossier Ben Barka (1 550 pages). Rappelons aussi qu'un ancien agent des services tchèques a accepté de témoigner à visage découvert, dans le cadre de cette enquête, et qu'il a confirmé les liens entre son ancien service et l'opposant marocain en exil.



http://www.lexpress.fr/actualite/societe/histoire/ben-barka-etait-un-agent-de-l-est_681672.html

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Commandant
Commandant


messages : 1184
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Ven 2 Oct 2009 - 16:39

Salut les amis,
Pourquoi ne pas crever l'abcés, le dit juge avait pris la deposition de feu Driss Basri qui avait nié avoir connaissance de quoi que ce soit, d'aprés ce que j'ai compris les deux généraux ne sont pas suspectés mais plutot appeller à témoigner, et comme ils avaient refuser lors de la visite de Ramael à Rabat ce dernier à engagé une procédure de contrainte à temoins recalcitrant. Ils pourront aussi faire des depositions par écrit et les transmettre via les cannaux diplomatico-judiciaire. Bref, pourquoi laisser trainer ce boullet et faitre un festin aux Hyènes .

-------

http://far-maroc.forumpro.fr/viewtopic.forum?t=2559

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités nationales   Aujourd'hui à 23:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités nationales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 40 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Bibliothèque et Archives nationales du Québec
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: