Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "L'époque des batailles de chars est révolue"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Famas.
Invité



MessageSujet: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Jeu 30 Avr 2009 - 23:08

Citation :
L´armée russe invitée à réexaminer le rôle des chars, lourds et vulnérables(vice-ministre)

ISTANBUL, 27 avril - RIA Novosti. Les spécialistes militaires russes doivent réexaminer le rôle des chars dans le combat et mener une étude approfondie à ce sujet, a déclaré lundi le vice-ministre de la Défense en charge des armements, le général Vladimir Popovkine, interviewé par RIA Novosti.
"L'époque des batailles de chars est révolue. Les spécialistes militaires doivent étudier de manière détaillée le rôle de ces véhicules dans les récentes opérations", a indiqué M.Popovkine.
Selon lui, les armées de blindés étaient conçues pour percer la défense ennemie sur des tronçons délimités du front.
"On voit bien aujourd'hui qu'il n'existe pas de ligne de front prononcée au cours des actions militaires. Le char est un engin de grandes dimensions qui représente une cible privilégiée pour les armes à haute précision", a fait remarquer le général.
Les événements d'août 2008 en Ossétie du Sud l'ont démontré une nouvelle fois.
Vladimir Popovkine se trouve à Istanbul pour prendre part au salon IDEF 2009 organisé sous l'égide du ministère turc de la Défense. La représentation de la Russie à ce Forum des armements est assurée par Rosoboronexport, fer de lance de l'industrie russe de l'armement.
http://fr.rian.ru/defense/20090427/121332421.html
Revenir en haut Aller en bas
Yakouza
Invité



MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 28 Juin 2009 - 0:43






Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4551
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 11 Avr 2010 - 4:40

Meme des chars

Ont detruit avec nos ATGM et ont avance avec nos chars en evitant les ATGM ennemis..

En tous cas ca sert toujours un chars (plus rapide est mieux adapter que l'artillerie).

Pour nous en dehors des M1 ou M60-2000 je ne vois rien d'autre (leclers indisponible,t90 et t99 pas fait pour nous,leopard non plus)

parcontre je verrais bien egalement des challenger II (chars deja testé,exercise et cooperation avec la GB)

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 11 Avr 2010 - 18:03

Northrop a écrit:
..

En tous cas ca sert toujours un chars (plus rapide est mieux adapter que l'artillerie).


je ne sais pas sur quelle logique tu te base mon ami pour comparer deux armes à usage tactique tout à fait différent !
le char n'aura plus sa place dans le combat moderne, c'est pas seulement la guerre du Liban de 2006 qu'il a prouvé ! on a tiré ces conclusions depuis 73, et l'usage pour la 1ère fois par les Egyptiens d'un nombre conséquent de missiles antichars
l'introduction des Chars dans les champs de batailles avait un but bien précis, c'est de briser les tranchés ennemis,et en même temps servir de bouclier et favoriser la pénétration de fantassins ! où vous voyez encore un schéma de guerre pareil de nos jours? les ATGM+ les mines antichars rendent la tâche de tout un char impossible
de plus le coût unitaire des chars est très élevé, on pourra les remplacer par un parc blindé important+ une flotte hélico de combats respectables
à moins qu'on veuille gaspiller de l'argent sur des Abrams pour la frime

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6563
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 11 Avr 2010 - 18:31

Famas...Sa reste l arme la mieu protégé et a la puisance de feu la plus importante sur le champ de bataille

P.S : il faudrait ouvrir un topic pour en discuter .

H.S

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
SrourKhamna
Caporal chef
Caporal chef


messages : 188
Inscrit le : 13/04/2009
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 11 Avr 2010 - 18:32

Je sens que l'on va acheter des A1, à 99% !
Avec cet argent, j'aurais préféré des hélicos de combat bien plus important de nos jours et des avions de patrouilles maritime !
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 11 Avr 2010 - 18:36

Alloudi a écrit:
Famas...Sa reste l arme la mieu protégé et a la puisance de feu la plus importante sur le champ de bataille

P.S : il faudrait ouvrir un topic pour en discuter .

H.S
http://far-maroc.forumpro.fr/systemes-d-armes-terrestres-f25/l-epoque-des-batailles-de-chars-est-revolue-t2257.htm

à méditer

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 11 Avr 2010 - 18:50

Combien de chars de combat alliés ont-ils été détruits par des armes anti-tanks irakiennes lors de deux derniers conflits avec ce pays et quelle a été le % de tanks israeliens détruits par les armes du camp d'en face, au Liban, par rapport au nombre de véhicules engagés au combat?
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 11 Avr 2010 - 18:57

la question est quelles sont les capacités logistiques des pays alliés et combien de AH64 et A10 couvraient les chars occidenteaux ?
de plus j'ai parlé de tout un dispositif pour remplacer les chars
parc blindé léger et important des Humvee par exemple sur lesquelles on peut monter des TOW2+ couvert par des hélico de combats performants (AH1Z, T129....)

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 11 Avr 2010 - 19:00

FAMAS a écrit:
c'est vos T129 que je trouve intéressants barbaross et dans une moindre mesure vos Akreps! acheter des centaines de chars qui feront d'excellentes cibles pour des ATGM de plus en plus perfectionnés, est un gachi pour un pays non pétrolier comme le notre

Younes a écrit:
Pour se défendre, des AC moderne suffisent.

Northrop a écrit:
Meme des chars

Ont detruit avec nos ATGM et ont avance avec nos chars en evitant les ATGM ennemis..

En tous cas ca sert toujours un chars (plus rapide est mieux adapter que l'artillerie).

Pour nous en dehors des M1 ou M60-2000 je ne vois rien d'autre (leclers indisponible,t90 et t99 pas fait pour nous,leopard non plus)

parcontre je verrais bien egalement des challenger II (chars deja testé,exercise et cooperation avec la GB)

FAMAS a écrit:
Northrop a écrit:
..

En tous cas ca sert toujours un chars (plus rapide est mieux adapter que l'artillerie).


je ne sais pas sur quelle logique tu te base mon ami pour comparer deux armes à usage tactique tout à fait différent !
le char n'aura plus sa place dans le combat moderne, c'est pas seulement la guerre du Liban de 2006 qu'il a prouvé ! on a tiré ces conclusions depuis 73, et l'usage pour la 1ère fois par les Egyptiens d'un nombre conséquent de missiles antichars
l'introduction des Chars dans les champs de batailles avait un but bien précis, c'est de briser les tranchés ennemis,et en même temps servir de bouclier et favoriser la pénétration de fantassins ! où vous voyez encore un schéma de guerre pareil de nos jours? les ATGM+ les mines antichars rendent la tâche de tout un char impossible
de plus le coût unitaire des chars est très élevé, on pourra les remplacer par un parc blindé important+ une flotte hélico de combats respectables
à moins qu'on veuille gaspiller de l'argent sur des Abrams pour la frime

Alloudi a écrit:
Famas...Sa reste l arme la mieu protégé et a la puisance de feu la plus importante sur le champ de bataille

P.S : il faudrait ouvrir un topic pour en discuter .

H.S

a mon avis,les chars ont encore leur role a jouer!

un officiel allemand a dit ces derniers jours apres l´embuscade meurtriere(3 soldats morts),que si la Bundeswehr engage 6 Leo les Talibans songeraient 2 fois avant de faire une telle embuscade.y´a une reflexion dans cette direction mtn

http://www.stern.de/politik/deutschland/bundeswehr-in-afghanistan-kampfpanzer-sollen-taliban-einschuechtern-1556429.html

dans le hearing au senat US apres le debacle de Mogadishu 93 (Black Hawk down) ,les militaires ont gravement chargé le ministre de defense de l´epoque,Lee Aspin,qui a ignoré toutes les demandes du general Powell qui le pressaient pour leur envoyer quelques Abrams,des IFV et un AC-130 dans les operations de maintient de la paix.

si les US avaient ces chars e,ils auraient pu assurer la zone et degager l´equipage du helico downé d´une facon a reduire les risques,et eviter la bataille qui a duré 15heures et couté la vie a bcp de Rangers.
Citation :
Service analyses of the action later identified three factors in the failure of the raid to achieve its objectives without serious casualties on both sides:

* A failure of intelligence gathering, particularly in relying on local intelligence sources only and failing to recognize Aidid's capability in urban guerilla warfare;
* A lack of political support for the Task Force Ranger mission, reflected in denial or removal of military support assets that would have aided the force, such as M1 Abrams tanks, AC-130 Spectre gunships, and M2 Bradley IFVs.
* A lack of decisive force by Task Force Ranger, including insufficient troops, equipment, and weaponry.

Aspin a demissioné quelques mois apres sous les critiques et la pression mediatique..


le char est aussi encore le seul moyen pour occuper un terrain concquis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 11 Avr 2010 - 19:02

Ta question répond à la mienne, FAMAS.

Le chars évolue aujourd'hui avec l'hélicoptère de combat à l'intérieur d'un binôme, et c'est ce type de formation qui a encore de beaux jours devant lui.

Rafi
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 11 Avr 2010 - 19:09

tout à fait d'accord le char est le meilleure moyen de conquette militaire, et un moyen plus au moin bien sécurisé pour le faire
les allemands ainsi que les russes c'est les maitres du combat terrestre, leur intérêt à ces machines là n'est pas fortuit ça découle de la nature de leur terrain tout à fait "Land"
mais maintenant essayons de raisonner "FAR" ! est ce que le Char répond à nos exigences en terme de mobilité, maneuvrabilité et facilité d'entretien ? combien de chars nous faut il pour couvrir au moins 2 frons potentiels
frontières Est et et sud-Est...

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6563
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 11 Avr 2010 - 20:15

j ajouterai un point en faveur du char,

c est que la ou un humvee avec TOW ou tout autre vehicule blindée leger peu etre mis hors de combat par un tous un panel d arme (du 12,7mm au 30mm en passant par les grenade , les roqiette antichar, les mines ...etc) , le char lui resiste et peu continuer sont chemein aprés d un tir

c est un des gros point faible des vehicule blindée ,

leur equipement peut etre terrible (ATGM/manpad...Etc)

mais un coup de RPG-7 ou toute autre lance grenade archaique peu les mettre hors de combat, et la je ne parle meme pas du resultat qui resultt ATGM qui a l heure actuelle perce du 800/1000mm de blindage (c est carement de la salade qui restera du vehicule blindée et de ses occupant)

meme constat face au mine, IED...Etc

c est le plus gros probleme de l ISAF en AFG (canadien, allememands pleurent parce qu il n ont pas leur Leo6), les VAB francais et autre vehicule blindée se transforme en torche au moindre RPG.

pour la puissance de feu, face un char moderne un vehicule blindée equipé d ATGM n a quasiment aucune chance face a un char

le char dispose d un systeme de vision perfectionné et est capable de faire feu en mouvement pour les plus moderne, et capable de cruxifié n importe qu elle engin sur le champ de bataille a 6km (Leo2A6) en envoyant un obus qui file a 2000m/seconde a une cadence de 6/8 coup/min (quelle ATGM peu mieu faire )

rien a voire avec un Missile ATGM qui met un certain temp a touché une cible aussi eloigné

et si c est un ATGM top Attack les meilleur aujourd ui ont une portée de 2500m donc autant dire qu un vehicule blindée equipée de top attack serait deja depuis longtemp dans la bulle de destruction d un blindée avant de pouvoir faire feu.

et le prix d un obus est moin important que le prix d un missile antichar.

bref tous cela pour dire que c est une arme redoutable sur le champ de bataille , qui n a pas encore sont egale, si utilisé intelligement .

pour nous Famas le char est necaissaire oui, pour les sorti hors du mur si attaque du polz il ya , si l ont veut faire des sorti securié et musclé , il y a besoin de char

car sortir qu avec des vehicule blindée pourrait facilement tourné au carnage face au RPG-7 et autre canon antichar SPG-9...etc

c est un des point qui pour moi qui font qu ont est besoin de char (M-60)

pour de nouvelle acquisition il faut en discutter sur l autre Topic.

_________________
Gloire à nos aieux  


Dernière édition par Alloudi le Dim 11 Avr 2010 - 20:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Proton
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3498
Inscrit le : 27/06/2009
Localisation : Partout.
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 11 Avr 2010 - 20:25

Je n'accorde pas de crédit a ce monsieur le russe machin..Les Russes disent ce genre de chose, pour booster la vente d'ATGM. Mais comme le souligne Yakuza, pour "occuper un terrain conquis"..donc en position offensive. Moi je suis pour l'achat de MBT pour les FAR mais dans ce cas là, il faut acheter la panoplie complète (LRM/VCI/drone/hélicoptère de combat))..moi j'ai toujours voulu faire de notre armée une armée clairement offensive (roquette longue portée/LRM/drone Kamikaze) car je reste persuader que la meilleurs défense c'est l'attaque
Revenir en haut Aller en bas
Morrocan phoenix
Caporal
Caporal
avatar

messages : 115
Inscrit le : 15/10/2010
Localisation : Terre
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Lun 29 Nov 2010 - 15:05

Je ne pense pas que l'époque des chars soit révolue..
je pense que les chars et l'aviations sont toujours les pièces maîtresses pour une victoire en terre ferme si on utilise le char comme arme principale et non comme soutient ou autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: ..   Ven 4 Fév 2011 - 4:34

Un article trés interessant sur le futur du char de combat et ses avantages indéniables en milieu urbain.
Citation :
Future of Main Battle Tank Looks Secure

By Paul McLeary, Andy Nativi, David Eshel
Washington, Genoa, Tel Aviv .

The decision late last year by the U.S. Marine Corps to send a tank platoon to Afghanistan was criticized by some analysts, who rejected the idea that M1A1 Abrams tanks could be useful in a counterinsurgency (COIN) environment.

But for all the talk in recent years of the civilian population representing a center of gravity in COIN operations, and the corresponding need to cut back on air strikes, long-range artillery fires and other initiatives, one aspect of COIN has often been ignored—even with the outreach, local alliance-building and efforts to spare civilians from the ravages of war, the need remains to kill the enemy.

As such, what the Marines are doing in southern Afghanistan with a platoon of tanks is hardly unusual. Main battle tanks (MBT) have been used successfully by the Canadians and the Dutch in southern Afghanistan, and by the Israelis, who learned hard lessons from bitter fighting in Lebanon in 2006, and went in heavy in Gaza in 2008-09. Rand Corp.’s David Johnson, a retired U.S. Army colonel who writes about heavy armor in conventional and irregular operations, and is finishing a book about Israel’s experience in Lebanon and Gaza, says Israeli officials tell him they’ve learned that if they don’t go into urban and asymmetric combat heavy, they won’t survive. “When they came out of Lebanon they restarted the Merkava Mk4 tank line to start building the Namer,” an armored personnel carrier based on a Merkava chassis, he says.

Tanks were critical in the U.S. Army’s fight against the Shiite Mahdi army in Baghdad’s Sadr City in 2008, and against Al Qaeda-backed Sunni insurgents in Fallujah in 2004, mainly due to the threat of rocket-propelled grenades and the entrenched nature of urban combat. “If you show up with a Merkava Mk4 or, in the case of the Canadians in Afghanistan, a Leopard 2 tank, insurgents have to be pretty dedicated to shoot at something that they know they won’t kill, but will kill them,” Johnson says.

To modify the Abrams for urban areas of Iraq, the Army undertook a major refit of the vehicle in 2005, producing the Tank Urban Survivability Kit (TUSK), now installed on more than 900 tanks. The kit includes belly armor, blast-resistant seating, gun shields, tile armor, a remotely operated weapon system, countersniper capabilities, thermal imaging and a rear-view camera. Army Majs. Howard Donaldson and Michael Sansone have written that “TUSK was the most critical modification effort in the history of the Abrams program.”

In Afghanistan, the Canadians and Dutch have used tanks to great effect—even providing fire support for British troops. Canadian Army Maj. Trevor Cadieu wrote in The Canadian Army Journal that after the Canadians deployed a squadron of Leopard 2 tanks to Kandahar in December 2006, “the tank squadron and armored engineers featured prominently in all major combat operations . . . Since May 2007, the tank squadron has fought almost constantly alongside Canadian and Afghan infantry in close combat with the Taliban.”

The Canadians found so much success in Afghanistan with the German-made Leopard tank that they revised plans for the structure of their ground forces. In 2001, Canada decided not to replace its aging Leopard I tanks, but to ride them until they died and transition to a lighter force structure using the Stryker-like light armored vehicle (LAV) infantry carriers as their heaviest equipment. It wasn’t long before the powerful roadside bombs Canadian troops encountered in southern Afghanistan changed this, prompting Ottawa to start a crash program to buy surplus German and Dutch Leopard 2 tanks, which began arriving in Afghanistan in 2008.

The Dutch had much the same experience with the Leopard 2 in Afghanistan, claiming that the tank’s 120-mm. gun is so accurate it minimizes civilian casualties.

The Israel Defense Forces (IDF) have always held MBTs as a centerpiece of tactical operations, and the Merkava Mk4, combined with the Namer armored vehicle, has a sure future in IDF doctrine.

Utilizing its adaptable, modular design and “telescopic evolution,” the Merkava is transforming from a MBT to a multipurpose fighting vehicle, characterized by a balanced blend of protection, mobility, firepower and information systems. The tank is designed as a network-centric system with four redundant networks managed by multiple servers in the turret and hull. These have been enhanced with external wireless connectivity, enabling the latest Merkava tanks to share sensor data, situational displays and other information with nearby tanks and units.

The tank’s basic design provides sufficient power, processing, communications and interfaces for growth. Using its unique modular armor design, the armor suite of the Merkava has been continuously upgraded to face evolving threats. The latest boost to its combat effectiveness is the Rafael Trophy active defense system (ADS), which enhances survival on a redundant fire-saturated battlefield, against all known antitank weapons.

The armor corps conducted live-fire tests of the ADS last December, launching representative missiles without warheads against an ADS-protected tank with its crew inside. The missiles were intercepted by the Trophy system and destroyed while on their approach. The IDF is equipping its first Merkava Mk4 brigade with the Trophy upgrade.

European allies also seem pleased with in-service MBTs. Part of this is the result of economic reality. In cash-strapped European capitals there is no political pressure or money to fund a next-generation tank. Given the current reductions in force structure, many armies may end up with large stocks of excess tanks. This could result in yet another cascading effect, which will see some of the best equipped armies selling their tank inventories at bargain prices to new users within NATO and the European Union, as well as on the international market. This happened with early versions of the Leopard 2, in which used tanks, usually German or Dutch models, went into service with at least a dozen armies. A new round of used tank sales could begin in the next 12-18 months, with the Leopard 2 likely as the best seller.

Even as the value of the MBT in asymmetric warfare and COIN has been confirmed in Afghanistan, European armies are being restructured to place more emphasis on medium/light maneuver units and rarely devote more than one-third of their force to heavy armor. Tanks are being upgraded to handle the new requirements of COIN and stabilization missions. Here the emphasis is on improving protection against mines, improvised explosive devices and antitank rockets. This comes through a combination of better armor and active defense systems, coupled with increased levels of networking capabilities, plus new features, weapons and systems to make the tank more capable in urban environments.

This is the case with the German army, which is upgrading part of its Leopard 2A6 fleet to the latest 2A7+ configuration—more extensive than the TUSK program—while the Italian and French armies are improving, respectively, Ariete and Leclerc tanks. Funding permitting, something along these lines is what the British Army plans to do with Challenger 2 tanks, which will feature new versions of Dorchester armor and lethality improvements.

While there are tests of new technologies that could be applied to a next-generation tank, there is no such program of record or a requirement in place across Europe. This is reinforced by the fact that Russia is considered more of a partner than a potential adversary, and by the demise of its T-95 tank program. There are currently four European MBTs—Leopard 2, Leclerc, Challenger 2 and Ariete—and it is likely that there will be just a single European new-generation tank project in the medium term, which would stimulate industrial consolidation. For the time being, every major European country with a military vehicle manufacturing capability can afford to build its own wheeled vehicles. While some could develop a tracked infantry fighting vehicle, designing an MBT from scratch would be a different story. Discussions are going on between current MBT players on this score.

Europe came close to embracing a common tank program in the 1990s when the U.K., France and Germany worked on a 140-mm. gun with autoloader and an evolved turret for a three-man crew. The program came to a halt with the end of the Cold War, however. This time it will be the shaky economies of European powers that lead governments to look to one another for help in designing, testing and paying for the next-generation MBT.

Aviationweek

_________________

"Nous trouverons un chemin… ou nous en créerons un": Hannibal
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Ven 4 Fév 2011 - 11:42

deplacé Like a Star @ heaven
ca rejoint ce qu´on a dit sur les scenarions astan,les chars sont tjs encore utiles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Ven 4 Fév 2011 - 19:49

Citation :
"L'époque des batailles de chars est révolue"

Amateur Laughing

_________________

"Nous trouverons un chemin… ou nous en créerons un": Hannibal
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Ven 4 Fév 2011 - 20:08

GlaivedeSion a écrit:
Citation :
"L'époque des batailles de chars est révolue"

Amateur Laughing

Citation :
L´armée russe invitée à réexaminer le rôle des chars, lourds et vulnérables(vice-ministre)

ISTANBUL, 27 avril - RIA Novosti. Les spécialistes militaires russes doivent réexaminer le rôle des chars dans le combat et mener une étude approfondie à ce sujet, a déclaré lundi le vice-ministre de la Défense en charge des armements, le général Vladimir Popovkine, interviewé par RIA Novosti.
"L'époque des batailles de chars est révolue. Les spécialistes militaires doivent étudier de manière détaillée le rôle de ces véhicules dans les récentes opérations", a indiqué M.Popovkine.
Selon lui, les armées de blindés étaient conçues pour percer la défense ennemie sur des tronçons délimités du front.
"On voit bien aujourd'hui qu'il n'existe pas de ligne de front prononcée au cours des actions militaires. Le char est un engin de grandes dimensions qui représente une cible privilégiée pour les armes à haute précision", a fait remarquer le général.
Les événements d'août 2008 en Ossétie du Sud l'ont démontré une nouvelle fois.
Vladimir Popovkine se trouve à Istanbul pour prendre part au salon IDEF 2009 organisé sous l'égide du ministère turc de la Défense. La représentation de la Russie à ce Forum des armements est assurée par Rosoboronexport, fer de lance de l'industrie russe de l'armement.
http://fr.rian.ru/defense/20090427/121332421.html

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Sam 5 Fév 2011 - 4:47

Ce general n'a pas idée de ce qu'est une vrai guerre,sans char on ne gagne pas la guerre.

_________________

"Nous trouverons un chemin… ou nous en créerons un": Hannibal
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Sam 5 Fév 2011 - 15:18

tout dépend de la nature de l'ennemi et la nature du terrain Glaive
si le Merkava peut botter le cul des egyptiens au Sinai il aura du mal à bouger au sud du liban et à manœuvrer

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Dim 6 Fév 2011 - 5:57

FAMAS a écrit:
tout dépend de la nature de l'ennemi et la nature du terrain Glaive
si le Merkava peut botter le cul des egyptiens au Sinai il aura du mal à bouger au sud du liban et à manœuvrer

C'est complétement faux,pense tu vraiment que les israeliens ont construit un immense programme de tank pour ce retrouver avec des problémes de manoeuvres au liban qui est l'un des principaux théatres d'operation passé,présent et futur?

En 2006,les merkava israeliens allé tellement vite que les achzarit,puma et autre n'arrivé pas a suivre et c'est en partie pour cela que les tanks se sont retrouvé sans infanterie pour les couvrir.
La preuve les HAPC de tsahal recoivent actuellement des moteurs plus puissants,et le Namer a le méme moteur que le merkava 4 a savoir un moteur de 1500 cv.

En 1978 lors de l'opertion litani et en 1982 lors de l'opération paix en galilée tsahal a utilisé des M-60 et des centurion eux aussi n'avait aucun probléme a manoeuvre au liban,alors qu'ils sont bien moin puissant que les merkava.
jusqu'a pas longtemps il y'avait des chars leclerc au sud liban, et eux aussi ils n'ont eu aucun probléme a manoeuvré.

Les armées qui se battent savent réellement que le char est irremplacable,pourquoi les americains envoient t'il des chars en afghanistan?pourquoi les canadiens,les australiens ont'ils redemarré en force leurs programme d'equipement de tanks?

les retex par les forces danoises et canadiennes d'utilisation de tank sont dans la droite ligne de la pensée et de la doctrine israelienne en terme d'utilisation de char,des dizaines de merkava ont etais touché et remis en etat dans les heures qui ont suivit les attaques ,le char et l'equipage ont survecue grace aux blindages la ou un BMP,M-2,ASCOD....aurai etais envoyé a la féraille,sans parlé que l'equipage qui aurai fini dans des body bag.


_________________

"Nous trouverons un chemin… ou nous en créerons un": Hannibal
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   Ven 24 Aoû 2012 - 18:41

Citation :
La fin de la cavalerie ?
Par Benoist Bihan, chercheur en études stratégiques, paru dans DSI n°66, janvier 2011. Aucune reproduction sans autorisation de la rédaction.

S’il fallait désigner celle des armes qui, au cours du temps, a le plus évolué, il s’agirait sans doute de la cavalerie, dont l’organisation, les missions, l’armement et les modes d’action se sont transformés plusieurs fois entre l’Antiquité et l’époque contemporaine. Aujourd’hui toutefois, la question se pose de savoir si la cavalerie, devenue entre-temps blindée, n’est pas appelée à disparaître.

Cette question, à vrai dire, s’est posée déjà à plusieurs reprises dans l’Histoire. À la fin du Moyen Âge, la cavalerie en Europe occidentale se confond avec la noblesse chevaleresque, caste sociale avant d’être un outil militaire. Constituée d’unités lourdes et cuirassées, dont les modes d’action sont fondés sur le choc frontal, la chevalerie perd, à partir de la guerre de Cent Ans et définitivement au tournant du XVIe siècle, la place d’armes de la décision qu’elle tenait depuis la fin de l’Antiquité. Tandis que la Renaissance militaire enfin bat son plein, que l’infanterie, d’abord armée de piques, puis progressivement d’armes à feu, s’affirme à nouveau comme la « reine des batailles », et alors que l’artillerie jusqu’ici réservée aux sièges fait son irruption sur les champs de bataille, la cavalerie semble sur la voie d’un irréversible déclin.

Deux fois réinventée

Pourtant, c’est l’exact opposé qui va se produire et, contre toute attente, on assiste à l’époque moderne à un remarquable renouveau de la cavalerie. Si la chevalerie disparaît au XVIe siècle, une cavalerie lourde, qui perpétue les traditions du choc, se développe, tandis qu’à ses côtés apparaît une cavalerie légère inspirée, dans son organisation, son armement et ses modes d’action, des unités présentes sur les frontières militaires du sud-est de l’Europe : hussards hongrois, pandours croates deviennent, au XVIIe puis au XVIIIe siècle, des silhouettes familières des champs de bataille d’Europe de l’Ouest. Au XVIIIe siècle, toutes les armées européennes – jusqu’à l’armée britannique – créent ainsi des unités de hussards, avant, pour certaines, d’en faire dériver des unités similaires, mais plus spécifiquement nationales, à l’instar, en France, des chasseurs à cheval. Simultanément, les dragons, à l’origine fusiliers montés qui vont progressivement devenir une cavalerie « médiane », apparaissent et viennent combler pour partie le fossé entre combats monté et démonté.

Cette diversification des unités coïncide avec une diversification des missions. Force de choc, la cavalerie devient arme de la reconnaissance, de la couverture, du contrôle des espaces lacunaires autour d’armées dont le gros, jusqu’à la Révolution française, manœuvre en bloc unitaire et ne peut contrôler effectivement des espaces d’opération qui, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, tendent à s’élargir. Réinventée, la cavalerie retrouve avec les guerres de l’Empire un rôle crucial, et ajoute la poursuite à un éventail de missions désormais vaste.

À cette première réinvention va succéder une seconde, lorsqu’un siècle après les batailles napoléoniennes, la Première Guerre mondiale va sonner – définitivement cette fois – le glas de la cavalerie équestre. Devenue incapable de remplir ses missions au vu des nouvelles conditions du combat, la cavalerie se voit de nouveau chassée du champ de bataille et menacée d’extinction. Mais après un long combat d’arrière-garde qui dure tout l’entre-deux-guerres, elle va néanmoins se transformer à nouveau, abandonnant cette fois sa monture de toujours, le cheval, pour se mécaniser. Dans certains pays, l’Allemagne en particulier, elle disparaît certes pratiquement en tant qu’arme et ses traditions sont transférées aux nouvelles armes blindées créées à l’issue du premier conflit mondial. Cette transformation est bien plus brève que la précédente. Là où la chevalerie avait mis un siècle à disparaître, le cheval se trouve balayé en trente ans : à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, l’association militaire de l’homme et du cheval a vécu.
Durant la guerre froide, la cavalerie semble un temps retrouver, avec le char, sa monture perdue, et surtout sa primauté sur l’infanterie : après 1945, le char est en effet au cœur des doctrines de combat des armées occidentales et soviétiques, alors que le fantassin, entièrement dépourvu de protection contre les armes nucléaires qui commencent à équiper les arsenaux des deux camps, paraît quasi condamné et se voit réduit au rang d’auxiliaire du char. Mais ce triomphe de la cavalerie qui, devenue arme blindée, renoue avec le choc frontal, n’est qu’apparent.

La cavalerie, fonction du combat mobile

La véritable mutation n’est pas tant que la cavalerie se soit mécanisée en effet, mais que cette mécanisation ait eu lieu simultanément dans toutes les autres armes, et particulièrement dans l’infanterie. Celle-ci, pour la première fois dans l’Histoire, devient de ce fait aussi mobile que sa consœur et, à partir de l’entrée en service des premiers véhicules de combat d’infanterie, également apte au combat monté. L’essor du vecteur aérien fait perdre par ailleurs à la cavalerie son statut d’arme la plus rapide. Triomphante en apparence, celle-ci voit en réalité le champ de ses missions se restreindre considérablement, jusqu’à l’arc-bouter aujourd’hui sur deux missions : l’appui-feu direct et le combat antichar, ce qui la ramène au rang d’arme d’appui d’une infanterie définitivement reine des batailles. Encore ces missions ne sont-elles pas des missions de cavalerie : tant l’appui-feu direct que l’antichar assimilent le char à un canon d’assaut, autrement dit à de l’artillerie mobile. Dans le même temps, la reconnaissance de cavalerie, autre grande mission traditionnelle, disparaît progressivement, remplacée par des capteurs déportés, de plus en plus souvent aériens.

Aussi est-il aujourd’hui légitime de se reposer la question de la pérennité de la cavalerie en tant qu’arme. Est-il pertinent de lui conserver une existence distincte ? Tant l’intégration interarmes à des niveaux très bas que le rétrécissement considérable du spectre de ses missions incitent au premier abord à répondre par la négative. Il est pourtant possible de raisonner autrement. Le fond de la question est en réalité de savoir si la nature de la cavalerie relève de ses montures ou de ses missions. Légitimement, les traditions de cette arme dans tous les pays où elle existe encore sont liées au combat monté, et donc au cheval, dont le char est l’héritier moderne. Mais l’évolution de la cavalerie depuis l’avènement de l’arme à feu est dans le même temps celle d’une arme ayant progressivement dissocié ses missions de ses montures, pour les rattacher à la place à une fonction spécifique de mobilité et de manœuvre.

Aussi l’avenir de la cavalerie en tant que fonction du combat mobile et celui de la cavalerie en tant qu’arme ne sont-ils sans doute pas liés. S’il convient de préserver des traditions riches, dont l’expérience prouve l’impact sur l’efficacité au combat, le rapprochement des armes de mêlée, leur intégration au plus bas échelon, l’étroitesse de la niche tactique dans laquelle s’enferme la cavalerie, la nature interarmes et interarmées du combat moderne sont autant d’aspects qui militent pour que cavalerie et infanterie s’articulent désormais en groupements homogènes permanents. Des groupements capables de basculer de manière souple du combat embarqué au combat débarqué et combinant les vertus des deux armes : souplesse, rapidité, choc, feu, capacité à prendre comme à tenir le terrain.

Bousculant plusieurs siècles de tradition, une telle force n’est pourtant pas sans précédent : les Panzertruppen allemandes intègrent ainsi tant les chars que les Panzergrenadieren, fantassins mécanisés qui les accompagnent ; la cavalerie américaine, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, a su devenir, non seulement, blindée (en intégrant quelques éléments démontés), mais aussi aéromobile. Aboutissement logique en réalité de la transformation entamée au XVIe siècle, cette évolution redéfinirait la cavalerie comme un état d’esprit et une fonction, davantage que comme une institution attachée à des montures dont l’histoire montre que leur temps, qu’elles soient de chair ou de métal, finit par passer.
B. B.

http://www.dsi-presse.com/?p=5000

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "L'époque des batailles de chars est révolue"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"L'époque des batailles de chars est révolue"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si on revoit pour les chars, pourquoi pas pour les navires?
» EDIC : Engin de Débarquement d'Infanterie et de Chars
» Les batailles célèbres de l'histoire
» 14-18 les bûcherons Canadiens dans l'Orne.
» Paroles d'Horus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Systemes d'armes terrestres-
Sauter vers: