Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée canadienne/Canadian Armed Forces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant
AuteurMessage
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Jeu 29 Sep 2016 - 12:14

Citation :
Canada Looking At Data In Fighter Jet Purchase -Boeing Exec (excerpt)
(Source: Reuters; published Sept 26, 2016)
By Leah Schnurr
OTTAWA --- Canada is assessing data from bidders to replace its aging fleet of fighter jets, a Boeing Co. executive said on Monday.

The country's Liberal government promised during last year's election that it would launch an open competition to replace Canada's CF-18 fighter aircraft.

It pledged not to buy Lockheed Martin Corp's F-35 jets, as the previous Conservative government had planned to do, calling them expensive and unnecessary.

While the government has yet to release details on such a competition, it requested data this summer from five companies that have fighter aircraft in production or planned production, including Lockheed and Boeing, which wants Canada to buy its F/A-18E/F Super Hornets.

The government sought up-to-date information on areas including capabilities and economic benefits.

"The focus on data was very clear, very strong," said Marc Allen, president of Boeing International, the unit which handles Boeing's strategy and operations outside the United States. "It gave all of the suppliers a chance to set down in black and white what it is their platform does."

Since then, Boeing has been engaged in a "ping-pong" set of questions and answers with the government, said Allen.

Defence Minister Harjit Sajjan has said the government foresees a growing capability gap in the 2020s and that there is an urgent need to replace the CF-18s. (end of excerpt)










Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Ven 7 Oct 2016 - 19:49

Citation :
EI : Les forces spéciales canadiennes adoptent une posture « plus offensive » en Irak


Posté dans Forces spéciales, Moyen-Orient, Opérations par Laurent Lagneau Le 07-10-2016




Si, en février, le Canada a retiré ses chasseurs-bombardiers CF-18 Hornet de la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) dirigée par les États-Unis, il a dans le même temps triplé les effectifs de ses conseillers militaires engagés auprès des forces kurdes irakiennes (Peshmergas), lesquels sont essentiellement issus des Forces d’opérations spéciales.

Actuellement, dans le cadre de l’opération Impact, les forces armées canadiennes ont déployé environ 830 militaires, trois hélicoptères CH-146 Griffon pour le transport tactique et, éventuellement, les évacuations sanitaires, ainsi qu’un avion de ravitaillement en vol CC150 Polaris et deux appareils de surveillance CP140 Aurora.

Leur implication auprès des Peshmergas fait que les militaires canadiens ont déjà échangé des tirs avec les jihadistes de l’EI à plusieurs reprises. C’est ce qu’a en effet affirmé le brigadier-général Peter Dawe, commandant adjoint des Forces d’opérations spéciales, le 6 octobre.

« La mission a évolué. Elle est passée d’une mission plus défensive à une mission plus offensive », a d’abord indiqué le brigadier-général Dawe. Et cela parce que les militaires canadiens, après avoir assuré la formation et l’entraînement des forces kurdes, accompagnent maintenant ces dernières sur la ligne de front pour leur donner les conseiller et leur prêter assistance.

« Il y a eu plusieurs incidents lors desquels des membres de notre force opérationnelle se sont défendus contre des tirs lorsqu’ils travaillaient aux côtés de leurs collègues des forces de sécurité kurdes, qu’ils se sont portés à la défense de Kurdes qui leur en avaient fait la demande, ou pour protéger des non-combattants dans le secteur de combat », a ensuite expliqué le brigadier-général Dawe.

Et d’ajouter : « C’est un environnement plus fluide, plus dynamique et, par conséquent, on se retrouve sur la ligne de front plus souvent. […] Ça devient un petit peu plus la norme. […] Et par conséquent, le niveau de risque pour nos troupes a augmenté. »

Pour autant, le brigadier-général Dawe s’est refusé à donner plus de détails pour des « raisons de sécurité opérationnelle » et aussi parce que « la situation sur le terrain a changé ». Car, a-t-il fait valoir, « nous avons affaire à un ennemi rusé, très bien informé, qui sait établir des tendances quant à notre présence sur la ligne de front, déceler des techniques, des tactiques et des procédures. Et, a-t-il conclu, « on ne veut pas leur donner un avantage. »

Toutefois, selon le quotidien Globe and Mail, il y aurait au moins 12 accrochages entre les forces spéciales canadiennes et les jihadistes de l’EI depuis le début de cette année. Aucun militaire canadien n’a été blessé lors de ces échanges de tirs.

Cela étant, ce type d’incident n’est pas nouveau. En 2015, au moins quatre avaient été signalées. Et au cours de l’un d’entre-eux, le sergent Andrew Doiron fut mortellement touché. Á l’époque, l’état-major canadien avait laissé entendre que les commandos des Forces d’opérations spéciales faisaient plus que de former les Peshmergas étant donné qu’ils avaient aussi désigné des cibles au sol aux avions de la coalition.

http://www.opex360.com/2016/10/07/ei-les-forces-speciales-canadiennes-adoptent-posture-plus-offensive-en-irak/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Jeu 20 Oct 2016 - 19:35

Citation :
Canadian CC-130Js complete upgrade


20th October 2016 - 16:45 by the Shephard News Team




The Royal Canadian Air Force (RCAF) marked the completion of a major upgrade of its 17 CC-130J Hercules transport aircraft on 18 October. The upgraded aircraft have improved maintenance, communication and navigation capabilities.

The final upgraded Hercules was delivered to the RCAF's 436 Transport Squadron by Lockheed Martin on budget and schedule. The upgrade programme began in November 2013, when Lockheed Martin received a contract amendment to modify the CC-130J fleet to meet new global airspace requirements.

Canada's Hercules can now fly more fuel-efficient long-range flights in heavy controlled and congested airspace alongside large commercial aircraft. It can conduct approaches in poor visibility, perform low-level tactical flight manoeuvres and utilise a new encrypted, high-speed Link-16 tactical data link to connect to naval, air and ground forces.

The upgrade includes a new civil-certified global positioning system, flight management system and satellite communications, along with an improved maintenance management system. The aircraft's hydraulic system has also been modified to improve availability and operational effectiveness.

https://www.shephardmedia.com/news/mil-log/canadian-cc-130js-complete-upgrade/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Sam 29 Oct 2016 - 21:00

Citation :
Ouverture de la compétition pour la conception des futurs navires de combat canadiens


par Nicolas Laffont le 28 octobre 2016 à 06:00 Armement Industrie


Les futurs navires de combat canadiens remplaceront les frégates telles le NCSM Fredericton. (Archives/MDN)


C’est parti! Judy M. Foote, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale et Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, ont annoncé jeudi 27 octobre que les entreprises préqualifiées sont invitées à soumettre leurs propositions pour le plan de conception des navires de combat canadiens.

Douze sociétés se sont préqualifiées pour participer au processus d’approvisionnement et le plan de conception du navire devrait être choisi d’ici l’été 2017.

Le ministre de la Défense nationale Harjit Sajjan a déclaré: «Cette demande de propositions nous rapproche du moment où nous pourrons fournir aux femmes et aux hommes de la Marine royale canadienne l’équipement dont ils ont besoin pour défendre les eaux canadiennes et contribuer largement aux opérations navales internationales.»

En juin 2016, le gouvernement annonçait qu’il avait changé d’approche d’approvisionnement afin de sélectionner une conception de navire de guerre existante qui sera modifiée, plutôt que de continuer à utiliser l’ancienne approche, qui consistait à choisir un concepteur de navires de guerre et un intégrateur des systèmes de combat afin qu’ils travaillent ensemble à une conception sur mesure pour le navire de combat canadien.

La ministre des Services publics et de l’Approvisionnement estime que le projet des navires de combat canadiens représente «le plus important et complexe des processus d’approvisionnement des dernières années. La demande de propositions a été rédigée avec soin en consultation avec l’industrie et témoigne de la volonté du gouvernement d’opter pour des processus d’approvisionnement novateurs qui ont fait leurs preuves, et ce, dans le but de simplifier le processus concurrentiel, augmenter la stabilité des emplois et livrer plus tôt les navires dont nous avons besoin».

Le projet des navires de combat canadiens a pour but de remplacer les frégates et les destroyers vieillissants du Canada. Un maximum de 15 navires seront construits après l’achèvement des navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique au début des années 2020.

Donc, à l’été 2017, après l’évaluation des soumissions et l’attribution du contrat, Irving Shipbuilding Inc. commencera à collaborer avec le sous-traitant choisi dans le but de modifier le plan de conception des navires. Dès que les travaux de conception seront terminés, le gouvernement attribuera un contrat à Irving Shipbuilding Inc. pour la construction des navires. Les travaux de construction du premier navire de combat canadien devraient commencer au début des années 2020 pour une livraison aux environs de 2025.

http://www.45enord.ca/2016/10/ouverture-de-la-competition-pour-la-conception-des-futurs-navires-de-combat-canadiens/
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Lun 7 Nov 2016 - 10:23

Citation :
L’armée canadienne cherche l’origine de sons étranges entendus près de l’océan ArctiquePosté dans Amériques par Laurent Lagneau Le 06-11-2016

Quelle est l’origine de ces mystérieux sons entendus depuis cet été par des chasseurs et des plaisanciers dans la région du détroit de Fury et Hecla situé dans le Nunavut, au nord du Canada? Ces bruits sont décrits comme étant des « ping » par les uns ou des « hum » par les autres. En tout cas, ils ne sont pas sans conséquence puisqu’ils auraient incommodé plusieurs espèces de mammifères, comme les phoques barbus, les phoques annelés ou encore les baleines boréales.

Deux explications ont été avancées. Pour la première, le coupable serait la société Baffinland Iron, accusée d’avoir utilisé des sonars à des fins de prospection minière. Ce que ses responsables ont démenti catégoriquement.

Puis, les soupçons se sont portés sur les écologistes de Greenpeace, qui émettraient ces sons pour faire fuir les animaux du détroit afin de les protéger pendant la saison de chasse. Mais là encore, cette hypothèse a été balayée par Farrah Khan, une porte-parole de cette organisation. « Non seulement nous ne ferions rien qui pourrait nuire à la vie marine et nous respectons totalement le droit des Inuits à chasser. Nous n’avais certainement pas envie d’impacter cela », a-t-elle affirmé.

L’armée canadienne prend cette affaire au sérieux. Ainsi, dans le cadre de son opération « Limpid« , qui vise à « détecter, dissuader, prévenir, anticiper et éliminer les menaces dirigées contre le Canada ou ses intérêts », elle y a envoyé un avion de patrouille CP-140 Aurora pour tenter de déterminer l’origine de ces sons étranges, qu’elle a qualifiés « d’anomalie acoustique ».

Seulement, les différents moyens déployés dans détroit de Fury et Hecla ont fait chou blanc. Au plus ont-ils permis d’écarter une troisième hypothèse évoquant la présence d’un sous-marin dans les parages.

« L’équipage [du CP-140] n’a pas détecté de contacts sous-marins » a indiqué un porte-parole des forces armées canadiennes, dont les propos ont été rapportés par la BBC. En revanche, il a observé deux groupes de baleines et 6 morses…

La Défense canadienne a cependant promis de prendre les « mesures appropriées » pour enquêter sur l’origine de ces bruits (sans donner plus de précisions). En attendant, le mystère reste entier.




http://www.opex360.com/2016/11/06/larmee-canadienne-cherche-lorigine-de-sons-etranges-entendus-pres-de-locean-arctique/




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Lun 7 Nov 2016 - 18:16

Citation :
L’enjeu canadien


7 novembre 2016/ Actualité Industrie et matériels


Le gouvernement canadien a officiellement lancé cette semaine la phase finale de l’appel d’offres pour l’acquisition par la marine canadienne de dix bâtiments de surface baptisés «Surface Combattante» en remplacement des frégates Halifax et des destroyers de défense aérienne Iroquois en service depuis plus de 45 ans. Ce contrat, d’un montant de 28 milliards d’euros, a déjà fait l’objet d’une pré-sélection des compétiteurs en charge de la plateforme puis de ceux en charge du système de combat et des équipements.

Ottawa, qui voulait acquérir et designer quinze plateformes, a revu à la baisse ses ambitions sur la quantité (bien que celle-ci ne soit pas encore arrêtée) mais aussi sur le design. La plateforme sera achetée sur étagère et devra déjà être en opération, afin de réduire les risques budgétaires et industriels. On retrouve les grands plateformistes européens tels que BAE, TKMS, Navantia, Fincantieri et DCNS, qui présentent leurs frégates respectives. Côté systémier DCNS et TKMS ont également été retenus, ainsi que Lockheed, Atlas Elektronik, Saab Australie, et Thales Nederland.

C’est le 27 avril 2017 que le plateformiste sera officiellement choisi par les chantiers Irving, en charge de la construction à compter de 2020, pour une première mise à l’eau en 2024. Trois lignes de force structurent pour le moment la compétition. Tout d’abord, la marine royale canadienne. Celle-ci est parvenue à imposer dans la short-list la frégate type 26 de BAE, lauréate de la compétition Sea 5000 en Australie, alors qu’elle n’est pas encore opérationnelle. La Marine canadienne ambitionne en effet depuis plusieurs années un rapprochement opératif avec son homologue australienne, et suivra avec un intérêt tout particulier les délibérations du chantier Irving.

Le Pentagone sera lui aussi un acteur déterminant. Les bâtiments de surface de la Marine canadienne ont été intégrés depuis quelques années au réseau des capteurs du NORAD, les équipements et systèmes d’armes des futures Combattantes devront donc être compatibles avec le C4I américain. Lockheed Martin, qui est le seul compétiteur à être industriellement implanté en Nouvelle Ecosse, là où seront construites les frégates, fait donc figure de super favori.

Les jeux seraient-ils donc déjà faits ? Rien n’est moins sûr. Et DCNS apparaît plus que jamais aux yeux des favoris comme le véritable outsider. Non seulement en raison des capacités ASM et de défense aérienne des FREMM, mais surtout parce que l’élection de Justin Trudeau a considérablement bouleversé les réseaux de lobbying anglo-saxons, d’autant que la direction internationale de DCNS a très tôt parié sur le parti libéral alors que ce dernier était au plus bas dans les sondages.

Or Justin Trudeau, depuis l’annulation du contrat JSF, a démontré à Washington et à une partie des militaires de haut rang qu’il faudrait désormais compter avec un Canada «souverainiste» entendant défendre ses intérêts diplomatiques et économiques. Sans compter que les Trudeau seraient historiquement très liés à certaines familles industrielles françaises.

Mais surtout, devenu pragmatique en termes d’équipements, DCNS a démontré au travers du projet SEA 1000 australien sa capacité à accueillir sur ses plateformes des systèmes d’armes américains, et à gagner la confiance de l’US Navy. En attendant, le SGDSN devrait prochainement signer avec l’«attorney general» canadien un texte commun permettant les échanges d’informations classifiées entre la France et la Canada.

http://www.ttu.fr/lenjeu-canadien/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Ven 11 Nov 2016 - 19:16

Citation :
Maintien de la paix en Afrique: 600 Canadiens sur trois ans


AFP 11/11/2016


Le Canada propose aux Nations unies d'envoyer 600 membres de ses forces armées pendant trois ans pour des missions de maintien de la paix en Afrique, a-t-on appris vendredi auprès du ministère de la Défense.

Le Premier ministre Justin Trudeau s'était engagé il y a quelques semaines auprès du secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon sur la participation du Canada à des opérations de maintien de la paix.
"Notre gouvernement s'apprête à demander à quelque 600 membres des forces armées canadiennes de partir en mission à l'appui des opérations de soutien de la paix des Nations Unies", a indiqué vendredi Harjit Sajjan, le ministre de la Défense dans une déclaration à l'occasion de la journée du souvenir.

Cet engagement serait sur trois ans et le gouvernement doit entériner le programme, a souligné Jordan Owens, porte-parole du ministre de la Défense.
Le ministre n'a pas désigné à ce stade les pays africains où les soldats canadiens seraient déployés mais le Mali serait l'un de ces pays.

Harjit Sajjan s'y est rendu ces derniers jours, ainsi qu'au Sénégal voisin, après une précédente tournée en août en Afrique de l'est (Ethiopie, Kenya) et en République démocratique du Congo.

Dans un entretien récent au Toronto Star, le ministre avait évoqué le déploiement dans plusieurs pays pour former des forces armées locales et participer aux efforts de ces pays contre la radicalisation.
"Le Canada se réinvestit dans les missions de paix, et je suis venu au Mali pour écouter la partie malienne , (...) pour bien comprendre avant de prendre les décisions", avait déclaré dimanche M. Sajjan à l'issue de sa rencontre à Bamako avec le président Ibrahim Boubacar.

Les Nations unies avaient fait part récemment de leur intérêt à voir des hélicoptères canadiens être déployés au Mali, d'où les Pays-Bas ont prévu de retirer leurs sept appareils en janvier.

http://www.lorientlejour.com/article/1017821/maintien-de-la-paix-en-afrique-600-canadiens-sur-trois-ans.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Mer 16 Nov 2016 - 23:21

Citation :
Irak: escarmouches entre les soldats canadiens et le groupe Etat islamique


AFP 16/11/2016


Les forces spéciales canadiennes en Irak ont échangé des tirs une dizaine de fois avec les combattants du groupe Etat islamique (EI) au cours du dernier mois, ont indiqué mercredi des responsables militaires.

Ces escarmouches sont plus nombreuses depuis le lancement de l'offensive des forces irakiennes pour reprendre des zones jusqu'ici aux mains de l'EI. Les forces irakiennes sont aidées par des combattants kurdes que forment et conseillent une petite centaine de militaires canadiens.
Membre de la coalition internationale, le Canada avait cessé en mars ses frappes aériennes sur les positions de l'EI et avait retiré ses bombardiers conformément à une promesse électorale du Premier ministre Justin Trudeau.

Régulièrement depuis l'arrêt des frappes canadiennes, le gouvernement répète ne plus être engagé dans "une mission de combat" en Irak.
Le major général Michael Rouleau a expliqué mercredi que ses forces spéciales en Irak avaient utilisé des armes légères, des mortiers et des roquettes antichar en réponse aux menaces du groupe EI contre à la fois les forces spéciales canadiennes, les combattants ou les civils kurdes. Les soldats canadiens ont ouvert le feu à trois reprises quand des tirs de roquettes de l'EI visaient des positions tenues par les Kurdes.
En un mois, les forces spéciales canadiennes ont donc échangé des tirs une dizaine de fois, soit plus que sur les douze derniers mois, a expliqué ce gradé lors d'une conférence de presse.

Au sein de la coalition internationale emmenée par les Etats-Unis, le Canada a maintenu ses avions de surveillance CP-140 Aurora et de ravitaillement CC-150T Polaris. Une soixantaine de personnels militaires hospitaliers ont été envoyés cet été dans le nord de l'Irak, là où les forces spéciales sont opérationnelles.

http://www.lorientlejour.com/article/1018770/irak-escarmouches-entre-les-soldats-canadiens-et-le-groupe-etat-islamique.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Ven 18 Nov 2016 - 21:40

Citation :
Un navire de guerre canadien à Cuba, une première depuis 50 ans
     

Ottawa, 18 nov 2016 (AFP) -


Un navire de guerre canadien a appareillé vendredi du port d'Halifax (est) et fera escale à La Havane, premier bâtiment de la marine royale "à se rendre en territoire cubain en plus de 50 ans", a indiqué le ministère de la Défense.

Cette annonce intervient deux jours après la visite officielle du Premier ministre Justin Trudeau à Cuba, où il a rencontré le président Raul Castro.

La frégate NCSM Fredericton a quitté Halifax sur la côte atlantique pour une première escale à La Havane, avant de prendre ensuite la direction de Carthagène (Colombie) et de Veracruz (Mexique) afin de "consolider les partenariats déjà en place dans le domaine de la défense", selon le communiqué du ministère des forces armées.

La mission de cette frégate vise surtout "à établir de nouvelles relations binationales et multinationales" et permettre l'interopérabilité des capacités de défense.

"Le Canada et Cuba entretiennent une relation solide, positive et productive en tant que partenaires et amis", a assuré le ministre de la Défense Harjit Sajjan pour justifier cette escale inédite pour un bâtiment de la marine canadienne.

A La Havane mercredi, Justin Trudeau et Raul Castro avaient convenu de "redynamiser" les relations bilatérales entre les deux pays.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/13824-un-navire-de-guerre-canadien-a-cuba-une-premiere-depuis-50-ans  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Lun 21 Nov 2016 - 21:43

Citation :
21 nov. 2016 | Par Emmanuel Huberdeau

Le Canada teste les capacités ASM du CH-148 Cyclone


Les forces armées canadiennes ont testé en mer les capacités ASM du Cyclone © Aviation royale canadienne



Le ministère de la défense canadien a annoncé la participation d'un hélicoptère embarqué CH-148 Cyclone à un exercice de lutte anti sous-marine (ASM). L'appareil a été confronté au sous-marin conventionnel "Windsor", au large de la Nouvelle Ecosse, afin d'évaluer ses capacités de détection et de poursuite contre une cible sous-marine. Des essais ont également été réalisés à bord de la frégate "Montréal".

Le CH-148 est un appareil conçu spécifiquement pour le Canada. En 2004, le Cyclone, une variante du H-92 Superhawk de Sikorsky est sélectionné pour remplacer le Sea King. Restait à adapter l'appareil aux missions maritimes. Mais le développement de l'appareil s'est révélé plus compliqué que prévu et l'entrée en service du Cyclone a été plusieurs fois repoussées. Les coûts du programme ont également explosé.

Entre décembre 2014 et mai 2015 une série d'essais en mer a été réalisée sur la frégate "Halifax". En juin 2015, la Marine royale canadienne réceptionne six appareils dotés d'une capacité opérationnelle initiale.

L'exercice récemment organisé s'inscrit dans le cadre des essais d'évaluation opérationnelle de l'appareil. Le ministère de la défense canadienne a indiqué que "le système de traitement de la bouée acoustique du Cyclone a fait l’objet de tests qui visaient à repérer et à suivre le "NCSM Windsor" à l’aide de bouées acoustiques passives". Les essais ont également permis d'affiner la doctrine d'emploi des appareils : "Afin d’optimiser l’efficacité des équipages dans des situations tactiques difficiles, il est essentiel de procéder à un paramétrage initial précis et efficace de l’équipement et de disposer de procédures claires, concises et faciles à reproduire" explique un officier canadien.

http://www.air-cosmos.com/le-canada-teste-les-capacites-asm-du-ch-148-cyclone-85857
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Mer 23 Nov 2016 - 18:27

Citation :
Le Canada va commander 18 F/A-18 Super Hornet pour éviter une rupture capacitaire

Posté dans Amériques, Forces aériennes par Laurent Lagneau Le 23-11-2016




En 2010, Ottawa annonça son intention de commander, sans passer par un appel d’offres, 65 avions F-35 Lightning II auprès de Lockheed-Martin afin de remplacer les 77 CF-18 Hornet de l’Aviation royale canadienne. Cette décision n’était guère surprenante étant donné que le Canada était impliqué dans ce programme américain à hauteur de 168 millions de dollars.

Seulement, l’annonce du gouvernement en place à l’époque, dirigé par le conservateur Stephen Harper, donna lieu à une vive polémique en raison du prix d’achat de ces 65 F-35. Après un rapport du vérificateur général du Canada et un audit du cabinet KPMG, selon lesquels les coûts liés à l’appareil de Lockheed-Martin avaient été sous-évalués, Ottawa s’engagea à lancer un appel d’offres pour renouveler sa flotte d’avions de combat.

Et puis, en 2015, une nouvelle majorité, conduite par le libéral Justin Trudeau, arriva au pouvoir. Pendant la campagne électorale, ce dernier critiqua sévèrement le choix en faveur de l’avion de Lockheed-Martin tout en assurant qu’il lancerait « un appel d’offres ouvert et transparent pour remplacer les F-18″ car, avait-il dit, « nous n’achèterons pas de chasseurs-bombardiers furtifs F-35. »

Seulement, le remplacement des CF-18 Hornet est tellement urgent qu’il ne peut pas attendre l’issue d’un appel d’offres susceptible de prendre plusieurs mois, si ce n’est des années. Dans le même temps, il n’est pas question non plus, pour M. Trudeau, de renoncer à une promesse de campagne… D’où une solution « intérimaire », avancée le 22 novembre par Harjit Sajjan, son ministre de la Défense, et Judy Foote, sa ministre des Approvisionnements publics

Ainsi, et comme il en était question depuis juin dernier, le Canada va engager des discussions pour se doter de 18 F/A-18 Super Hornet auprès de Boeing et lancer en parallèle un appel d’offres pour le renouvellement de son aviation de chasse.

« Chaque gouvernement doit décider du niveau de risque qu’il est prêt à accepter pour le Canada ainsi que pour nos hommes et nos femmes en uniforme. Avoir à gérer nos engagements envers le NORAD [Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord, ndlr] et l’Otan ainsi que notre capacité à répondre à des évènements imprévus n’est pas un risque que le gouvernement est prêts à accepter », a expliqué M. Sajjan. Une « flotte intermédiaire fournira le moyen le plus efficace pour que le Canada puisse demeurer un allié crédible et fiable », a-t-il plaidé.

Et d’ajouter qu’Ottawa « entamera des discussions avec le gouvernement des États-Unis et Boeing pour l’utilisation provisoire » de ces 18 F/A-18 Super Hornet.

En outre, M. Sajjan a précisé que « le gouvernement lancera au cours de son mandat actuel (qui prendra fin en 2019) un appel d’offres large, ouvert et transparent pour remplacer sa flotte de F-18. »

De son côté, Judy Foote a promis « des discussions approfondies avec l’industrie (aérospatiale) et des gouvernements étrangers pour nous assurer d’avoir l’information la plus fiable et à jour quant à nos options » au cours de cette procédure.

Quant au coût de cette solution « intérimaire », Mme Foote a dit en avoir « une idée. Mais, a-t-elle continué, « nous devons entamer les négociations avec Boeing. […] Lorsque l’on sera convaincus qu’ils peuvent assumer la tâche, à un prix qui soit juste pour les Canadiens, ce prix sera rendu public. »

Toutefois, la promesse de M. Trudeau de ne pas acheter le F-35 reste en suspens. En effet, selon la déclaration gouvernementale, le Canada reste engagé dans le programme conduit par Lockheed-Martin, du moins tant que le contrat pour renouveler la flotte de CF-18 ne sera pas attribué.

Cette position lui permettra de « maximiser les avantages du partenariat, y compris maintenir l’accès aux retombées industrielles du F-35″ et de lui donner éventuellement « l’option d’acquérir le chasseur dans le cadre du programme » dans le cas où il serait finalement retenu au terme de l’appel d’offres. Mais c’est aussi un moyen d’éviter de possibles recours en justice…

Cela étant, si un accord avec Boeing est trouvé, le F/A-18 Super Hornet sera évidemment le grand favori de l’appel d’offres canadien. Cet appareil ayant des différences notables avec son aîné, même s’il est de la « même famille », l’on voit mal comment il ne pourrait pas être choisi s’il fait l’affaire des aviateurs canadiens…D’autant plus que cette solution « intérimaire » suppose donc de faire cohabiter deux avions différents, ce qui exige des infrastructures et des équipements spécifiques à chacun d’entre eux.

http://www.opex360.com/2016/11/23/le-canada-va-commander-18-fa-18-super-hornet-pour-eviter-rupture-capacitaire/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Sam 26 Nov 2016 - 21:57

Citation :
Ottawa prolonge le contrat du simulateur d’effets d’armes de Cubic Global Defense

 
par Jacques N. Godbout  le 25 novembre 2016 à 19:45   Industrie  


Des membres du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC) participaient à une attaque simulée lors de l’exercice Maple
Resolve, à Wainwright (Alberta), l’an dernier(Archives/caporal Tina Gillies, Section d’imagerie de la Base des Forces canadiennes,
Wainwright)


Le gouvernement du Canada a annoncé vendredi avoir exercé le 29 septembre dernier une option contractuelle pour prolonger le contrat de soutien en service lié au simulateur d’effets d’armes canadien (CWES ou, en français, SEA) conclu avec Cubic Global Defense.

La force militaire a recours à des simulateurs, comme le SEA, dans des zones rurales et urbaines pour former ses soldats. Le SEA intègre des composantes électroniques à des armes, à des soldats et à des véhicules utilisés dans le combat au laser pour recréer un environnement d’entraînement réaliste. En outre, ce système fournit une rétroaction précise sur le rendement offert par le soldat pendant la simulation pour ensuite surveiller l’efficacité des compétences collectives et individuelles.

L’option contractuelle exercée prolonge de cinq ans, c’est-à-dire d’octobre 2016 à octobre 2021, le soutien en service offert à l’égard du CWES. La valeur totale de cette option est évaluée à environ 200 millions de dollars.

« Le gouvernement du Canada s’engage à fournir aux hommes et aux femmes en uniforme l’équipement dont ils ont besoin, et ce, en temps opportun. Ce contrat permettra d’assurer un soutien en service lié au simulateur d’effets d’armes pour une autre période de cinq ans. », a souligné la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Judy Foote.

« Notre gouvernement s’est engagé à s’assurer que nos soldats sont formés et sont prêts à affronter les réalités et les défis auxquels ils sont exposés en situation d’opérations. Ce système vient appuyer les Forces armées canadiennes en fournissant aux soldats un environnement réaliste, mais simulé, pour l’entraînement de combat. », a quant à lui déclaré le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan.

Le système CWES permet des exercices d’entraînement collectif force-sur-force en utilisant des lasers et des signaux radio plutôt que des munitions réelles. Les composants électroniques sont intégrés dans l’équipement de chaque soldat ainsi que sur tous les véhicules, ce qui permet une rétroaction instantanée sur les résultats de chaque engagement laser ou radio.

En juin dernier lors du plus grand exercice annuel de formation des Forces aériennes au Canada, l’exercice Maple Resolve au Centre d’entraînement de Wainwright, en Alberta, Cubic Global Defense avait d’ailleurs réalisé l’intégration de son système d’instrumentation de manœuvre de combat aérien (ACMI) à bord des CF-18 de l’Aviation royale canadienne, au système de simulation d’effet d’arme canadien (CWES). La démonstration de capacité de formation améliorée a été démontrée lors du plus grand exercice annuel de formation des Forces aériennes au Canada, Maple Resolve, au Canadian Manœuvre Training Centre à Wainwright, en Alberta, au Canada.

Filiale défense de Cubic Corporation, Cubic Global Defense, est un important fournisseur de systèmes de formation au combat réalistes, de communications sécurisées, d’opérations, de maintenance, de services techniques et autres services de soutien pour les États-Unis et les pays alliés.

Cubic Corporation est une société publique américaine fournissant des systèmes diversifiés et des services aux marchés du transport et de la défense dans le monde entier.

http://www.45enord.ca/2016/11/ottawa-prolonge-le-contrat-du-simulateur-deffets-darmes-de-cubic-global-defense/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Mar 29 Nov 2016 - 21:33

RIP

Citation :
29 nov. 2016 | Par Guillaume Belan

Un F-18 canadien s'écrase


Un CF-188 canadien © Royal canadian Air force



C'est par un simple tweet tout d'abord que la Royal Canadian Air Force a alerté de la perte de l'un de ses chasseurs CF-188, version canadienne du F-18. Le crash est intervenu lundi « Peu après 11 h (...) un CF-188 Hornet monoplace de la 4e Escadre Cold Lake s'est écrasé dans la zone de tirs de Cold Lake, près de Saskatchewan. » Malheureusement, le pilote n'a pas survécu, a par la suite indiqué le Ministère par voie de communiqué.

Cet accident intervient à une période ou le débat est houleux pour le renouvellement de la flotte de chasse canadienne. La semaine dernière, le gouvernement annonçait le choix d'acquérir 18 F/A-18EF Super Hornet comme solution intermédiaire en attendant le résultat d'un appel d'offres pour remplacer ces 77 F-18. Cela, alors que le chef d'état major de l'armée de l'air, le général Michael Hood avait précisé que les 77 Hornet pouvaient attendre 2025, soit largement le temps de voir arriver leur successeurs....
En attendant une enquête est lancée pour comprendre les raisons du crash.

http://www.air-cosmos.com/un-f-18-canadien-s-ecrase-86853
Revenir en haut Aller en bas
rmaf
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 8408
Inscrit le : 18/03/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Jeu 8 Déc 2016 - 19:21



Le Canada investira 2,3 milliards de dollars canadiens pour remplacer les vieux avions de recherche et de sauvetage militaires par 16 nouveaux aéronefs C-295 du géant européen de l'aérospatiale Airbus. L'entente comprend également la création d'un centre de formation en Colombie-Britannique et d'un centre d'entretien à Winnipeg.

_________________


و كان حقا علينا نصر المؤمنين - حب الأوطان من الإيمان

-
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Jeu 26 Jan 2017 - 22:56

Citation :
L'armée canadienne opposée à la torture


AFP 26/01/2017


L'armée canadienne est strictement opposée à la pratique de la torture sur des prisonniers, qui va "à l'encontre de la Convention de Genève", a souligné jeudi le commandant des forces canadiennes déployées en Irak contre le groupe État islamique.

Cette mise au point intervient au lendemain d'une nouvelle déclaration du président américain Donald Trump en faveur de la simulation de noyade pour interroger des prisonniers.

Les armées canadiennes et américaines sont très intégrées, que ce soit pour la surveillance de l'Amérique du Nord, pour l'échange de renseignements ou pour la conduite d'opérations militaires conjointes.
"La torture est contre le code de conduite des forces armées canadiennes", a insisté en point de presse le général Shane Brennan, commandant du contingent canadien déployé en Irak, qui comprend des avions de surveillance et environ 200 membres des forces spéciales.

Rappelant que la torture est "contre la convention de Genève" sur les prisonniers de guerre et va à l'encontre "de nos croyances", il a expliqué que "les soldats canadiens sont entraînés à ne participer à aucune forme de torture".

Malgré son parti pris favorable à la torture, le président Trump a indiqué qu'il s'en remettait au secrétaire à la Défense et au chef de la CIA pour savoir s'il fallait la rétablir.
Le Pentagone a noté jeudi que le général James Mattis, nouveau secrétaire à la Défense, est favorable au maintien des règles américaines actuelles pour les interrogatoires des prisonniers prohibant l'utilisation de la torture.

https://www.lorientlejour.com/article/1031651/larmee-canadienne-opposee-a-la-torture.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Jeu 2 Fév 2017 - 22:08

Citation :
 2 fév. 2017 | Par Guillaume Belan

F-18: le Canada engage les discussions


  
Le Canada redéfinit actuellement le cahier des charges du successeur du CF-18, lequel ne sera peut-être pas le Lockheed Martin F-35.
© Canadian Forces Combat Camera



Le gouvernement Trudeau a amorcé des pourparlers avec Washington à propos de l'achat de 18 F/A-18 Super Hornet, rapporte le media canadien CBC News.

Le budget estimé de cette solution intérimaire (relire notre article ici) est estimé entre 5 et 7 milliards de dollars. Les premières livraisons pourraient intervenir dès 2019.

Boeing déclare attendre la lettre d’intention du gouvernement canadien. Cette lettre d’intention, selon la presse locale, doit être soumise au Pentagone au cours des prochaines semaines.

De son côté, le vice-président du programme F-18 chez Boeing, Dan Gillian, déclare étudier comment insérer la production des avions canadiens parmi celles à destination des États-Unis et du Koweït. « Nous devrons peut-être augmenter la cadence de production » déclare t-il à CBC News, qui est aujourd'hui de deux appareils par mois.

http://www.air-cosmos.com/f-18-le-canada-engage-les-discussions-89367
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Mar 14 Fév 2017 - 19:36

Citation :
Canada to modernise additional 141 LAV IIIs

David Carl, Ottawa - IHS Jane's Defence Weekly

14 February 2017



Canadian defence minister Harjit Sajjan announced a CAD404 million (USD309 million) investment to upgrade the chassis of an additional 141 light armoured vehicles (LAVs) on 10 February 2017. The upgrade will increase the LAVs' mobility, protection, and information management systems.



The LAV UP/LAV 6.0 variant (the upgraded LAV III) in command post configuration on display during the Canadian Security Exposition in 2016.
(IHS Markit/David Carl)


General Dynamics Land Systems Canada (GDLS-C) finished upgrading 409 LAV IIIs in December 2016 as part of a CAD1 billion LAV III upgrade (LAVUP) project, which began in 2011. These remaining 141 LAVs, designated as LAV Operation Requirement Integration Task vehicles, were originally planned to only receive upgrades to their turrets, but will now receive the same chassis modernisation as the other upgraded vehicles. The upgrades will be performed by GDLS-C in London, Ontario.

The upgraded LAVs are expected to be delivered by 2019 and have an expected lifespan that will last until 2035, bringing the total number of upgraded LAVs in the Canadian Army to 550 of its current fleet of 651. This contract amendment brings the total cost of the LAV III upgrade programme to approximately CAD1.5 billion.

The LAV III is an 8x8 wheeled infantry fighting vehicle that has several variants. In its infantry section carrier role, it is fitted with a 350-hp Caterpillar 3126 engine, a 25 mm Bushmaster M242 chain gun, and is protected to Standardization Agreement (STANAG) level 3, with upgrade kits available to improve survivability against improvised explosive devices and mines. After being upgraded, the LAV III fleet will have a 450-hp Caterpillar C-9, STANAG level 4 protection, a double-V hull, and improved fire control, thermal sights, and data displays. The upgraded LAV III is designated as LAV 6.0 or LAV UP by GDLS-C.
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Sam 18 Fév 2017 - 21:18

Citation :
2R22eR a ajouté 7 photos à l’album Rafale Blanche 2017 — à Base des Forces canadiennes Valcartier.

Le 2R22R a débuté son exercice hivernal. Durant la période s'échelonnant du 13 au 23 février, l'entrainement se déroule au départ dans les secteurs de Valcartier pour finalement se rediriger dans les secteurs civils.
Cette année, la température est clémente, aucune pluie ni froid extrême. Les conditions sont remplies pour un bel exercice.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Sam 18 Fév 2017 - 21:33

Citation :
1erR22eR (1er Bataillon Royal 22e Régiment)

Le 1R22R souligne le 52eme anniversaire du drapeau Canadien actuel au Labrador dans le cadre de l'exercice hivernal Castor Boréal.

Élisabeth II, reine du Canada, proclame le nouveau drapeau le 28 janvier 1965. Il est présenté le 15 février 1965 lors d'une cérémonie officielle organisé sur la colline du Parlement à Ottawa en présence du gouverneur général, Georges Vanier, du Premier ministre Lester B. Pearson, des membres du Cabinet et des parlementaires canadiens. La foule entonne l'hymne nationale puis God Save the Queen. Maurice Bourget, président du Sénat, déclare << Le drapeau est le symbole de l'unité nationale car il représente, sans aucun doute, tous les citoyens du Canada sans distinction de race, de langue, de croyance ou d'opinion.>>


Citation :
1erR22eR (1er Bataillon Royal 22e Régiment)

L'exercice hivernal Castor Boréal du 1er Bataillon au Labrador


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Jeu 16 Mar 2017 - 19:55

Citation :
15/03/2017

Le Canada prépare l’achat de Super Hornet !





Le Canada vient de franchir une nouvelle étape dans sa volonté d’acquérir une flotte transitoire composée de 18 Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » avec une lettre de demande d’information au gouvernement américain.

Le Canada attend une réponse des États-Unis pour cet automne, indique un communiqué de presse du gouvernement du 14 mars. De fait, nous assistons à la première partie des négociations entre le gouvernement du Canada, le gouvernement américain et l’US Navy pour déterminer les besoins canadiens pour ces appareils, les configurations possibles et ce qui sera inclus dans le «package» final.

Le Canada prévoit d’acquérir le standard BlockII du « Super Hornet ». Celui-ci pourrait également à l’avenir évoluer au BlockIII, soit « L’Advanced Super Hornet ». En matière de coûts, le gouvernement canadien estime qu’un « Super Hornet » standard se négocie aux alentours de 65 millions de dollars US. En fonction des options choisies, le coûts total pourrait attendre les 90 millions de dollars US, soit une facture encore très inférieure à celle du F-35.

Par ailleurs, on apprend que Boeing et le nouveau gouvernement américain s’engagent à appliquer la politique des avantages industriels et technologiques à cette acquisition potentielle, ce qui oblige les fournisseurs à faire des investissements au Canada égaux à 100% de leur valeur contractuelle.

Les États-Unis et le Canada pourraient conclure un accord officiel sur la flotte de « Super Hornet » au début de 2018.

Photo: Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » @ USN

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/03/15/le-canada-prepare-l-achat-de-super-hornet-863231.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Sam 1 Avr 2017 - 21:35

Citation :
5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC)

Des membres du Royal 22e Régiment provenant de Valcartier participent à un champ de tir avec le système de missiles antichars TOW à la Base
Gagetown.




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Mar 4 Avr 2017 - 22:18

Citation :
Le Canada et l’Ukraine ont signé un accord de coopération militaire


Posté dans Amériques, Diplomatie, Europe par Laurent Lagneau Le 04-04-2017




Dans le cadre d’une « entente » formalisée en décembre 2014, le Canada apporte une aide militaire relativement importante à l’Ukraine, via l’envoi d’équipements « non létaux », dont du matériel servant à neutraliser les explosifs, un hôpital de campagne et des jumelles de vision nocturne.

Dans le même temps, les Forces canadiennes ont mis sur pied l’opération Unifier, laquelle vise à donner à leurs homologues ukrainiennes une « instruction tactique » ainsi qu’une formation dans les domaines du déminage, de la logistique et de la santé. Pour cela, 200 militaires canadiens ont été envoyés en Ukraine. Leur mission, qui devait se terminer cette année, a été prolongée jusqu’en 2019.

Mais cette bonne entente ne va pas s’arrêter là car, les ministres de la Défense des deux pays, à savoir Harjit Sajjan pour le Canada et Stepan Poltorak pour l’Ukraine, ont signé un accord de coopération militaire à Ottawa, le 3 avril.

Ce texte prévoit notamment un « renforcement des capacités » ukrainiennes et ouvre la voie à une libéralisation des ventes d’équipements et de composants militaires canadiens, lesquels sont actuellement soumis à des restrictions.

« Cet accord bilatéral illustre l’engagement du Canada envers l’Ukraine en cernant des domaines de coopération mutuelle tels que la politique de défense, la recherche, le développement et la production de défense et l’éducation militaire », a expliqué le ministère canadien de la Défense. Il est un « élément clé du soutien à plusieurs facettes apporté par le gouvernement canadien à l’intégrité territoriale, à la souveraineté, la sécurité et la stabilité de l’Ukraine », a-t-il ajouté.

L’accord « démontre la force de l’engagement du Canada envers la sécurité euro-atlantique et notre soutien inébranlable à l’Ukraine », a insisté M. Sajjan.

Cette coopération militaire accrue avait fait l’objet d’une rencontre, en février, entre l’ambassadeur du Canada à Kiev, Roman Vashchuk, et de Roman Vashchuk, le directeur général d’Ukroboronprom, le conglomérat qui rassemble l’industrie ukrainienne de la défense.

http://www.opex360.com/2017/04/04/le-canada-lukraine-ont-signe-accord-de-cooperation-militaire/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Sam 8 Avr 2017 - 20:34

Citation :
Aviation royale canadienne: les CH-148 Cyclone cloués au sol une deuxième fois en moins de trois mois

par La rédaction le 7 avril 2017 Aviation FAC


Un Cyclone CH-148, à Shearwater (Archives/Sikorsky)


Le commandant de la 1re Division aérienne du Canada a ordonné l’interruption provisoire des opérations de vol des CH-148 Cyclone indique aujourd’hui le service des affaires publiques de la force aérienne, clouant ainsi au sol les Cyclone une deuxième fois en moins de trois mois, avec le risque de retarder le programme de formation des pilotes.

L’interruption est en vigueur depuis déjà quelques semaines, mais ce n’est qu’aujourd’hui – les résidents de la région de Shearwater et les médias locaux s’étonnant de ne plus voir voler les Cyclones – que les Forces armées ont expliqué la situation. Il faut dire aussi, qu’après tous les retards dans le programme du Cyclone, la nouvelle ne devait pas être facile à annoncer.

Cet ordre a été donné après qu’un Cyclone a connu un changement de vitesse de descente de courte durée pendant un vol d’entraînement le 9 mars dernier. Ce changement de courte durée s’est stabilisé, ce qui a permis au pilote de faire un atterrissage sans heurts.

L’aéronef en question, appartient à l’Aviation royale canadienne et était exploité par un équipage de l’Aviation royale canadienne.

Un seul aéronef a éprouvé cette difficulté de très courte durée.

À titre de mesure de sécurité, une interruption provisoire des opérations de vol de la flotte de CH-148 Cyclone a donc été ordonnée le 12 mars. Celle-ci durera jusqu’à ce que l’Aviation royale canadienne, le Directeur général – Gestion du programme d’équipement aérospatial et l’entreprise Sikorsky aient déterminé ensemble la cause du problème.

Ce n’est pas la première fois que les Cyclone sont cloués au sol.

En janvier de cette année, déjà, après un avertissement mondial lancé par la firme Sikorsky, l’Aviation royale canadienne avait décidé de clouer au sol ses hélicoptères CH-148 Cyclone, puisque ses derniers présenteraient un certain risque.

La variante civile du CH-148, le S-92 avait alors connu un incident le 28 décembre 2016, au moment de l’atterrissage sur une plateforme pétrolière dans la mer du Nord. L’appareil avait subi des «difficultés techniques» qui ont laissé des «rainures importantes» sur le pont d’envol de la plateforme. Le pilote aurait en fait dans ce cas subi une perte de contrôle lors de l’atterrissage.

Suite à l’incident, Sikorsky avait donc émis une alerte mondiale demandant aux exploitants de l’appareil S-92 de vérifier la section du rotor anticouple (rotor arrière) et puisque le CH-148 Cyclone est la version militaire du S-92, l’Aviation royale canadienne avait pris la décision d’effectuer aussi les tests.

Fort heureusement, les appareils ne sont restés cloués au sol que moins d’une semaine. Mais, cette fois, cela peut être plus sérieux.

Le programme de formation et le calendrier ne sont pas affectés pour le moment

Sur les 28 appareils commandés à Sikorsky pour remplacer la flotte de CH-146 Sea King, après de multiples retards, en date du mois d’avril 2017, l’Aviation royale canadienne a reçu onze CH-148 Cyclone, dont trois sont exploités par l’ARC à des fins d’essai opérationnel et d’évaluation, indique la mise à jour d’aujourd’hui.

C’est l’un de ces appareils qui a connu un changement de vitesse de descente de courte durée. (Deux appareils sont exploités par Sikorsky à Shearwater afin de former le personnel de l’ARC aux opérations et à l’entretien du Cyclone. Bien qu’ils soient exploités et entretenus par Sikorsky, ces deux hélicoptères relèvent de l’ARC. Six appareils ont été retournés à Sikorsky aux fins de mise à niveau et de modification dans le cadre du développement planifié des capacités de l’hélicoptère).

L’incident technique qui a cloué au sol n’a, d’expliquer à 45eNord.ca en téléconférence le colonel Peter Allen, commandant de la 12e
Escadre Shearwater, duré que quelques « secondes », rendant le diagnostic très difficile. C’est dire qu’on est encore moins en mesure de faire un pronostic.

Consolation, l’interruption des opérations de vol n’aura aucune incidence sur les opérations des Forces armées en cours, affirment dans leur communiqué les Forces armées canadienne, car le CH-148 Cyclone en est à la phase des essais et de l’acceptation, alors que les vénérables CH-124 Sea King de l’ARC continue d’apporter un soutien maritime à la Marine royale canadienne.

Mais la durée de l’interruption pourrait entraîner un retard dans le programme général de formation des pilotes de CH-148 Cyclone, admet le colonel. La formation en entretien du CH-148, elle, n’est pas touchée.

Pour l’instant, le programme d’entraînement des 12 pilotes se poursuit donc sur les simulateurs, les responsables à Shearwater affirmant qu’on peut aller encore très loin dans la formation sans avoir à voler. Mais il faudra tôt ou tard valider les résultats obtenus sur simulateurs en reprenant les vols.

Les effets de l’interruption sur l’ensemble du programme ou sur son calendrier dépendront donc en définitive de sa durée, mais les précautions entourant l’annonce de cette nouvelle démontrent clairement l’importance de l’événement et la conscience qu’ont les Forces armées canadiennes de l’impatience grandissante du public.

« Lorsqu’il sera prêt, le CH-148 Cyclone sera en mesure d’accomplir tout type de mission de guerre anti-sous-marine et anti-surface, de recherche et de sauvetage et utilitaire dans divers milieux, ce qui fera de lui l’un des hélicoptères maritimes les plus polyvalents du monde. » , rappelle toutefois l’Aviation royale canadienne, comme pour rendre l’attente plus supportable, ajoutant, pour terminer sur une note positive, que « De récents essais du Cyclone en mer ont permis d’éprouver les capacités de l’aéronef dans différentes conditions météorologiques, où il a dû composer avec des vagues de neuf mètres. Tous les essais ont donné des résultats prometteurs qui satisfont aux normes établies. »

Après plusieurs difficultés et retards dans le programme des Cyclones, dès qu’il y a un problème, les Forces armées canadiennes « marchent sur des œufs » tant l’impatience est grande de voir remplacer les Sea-King qui ont dépassé le demi-siècle de service. Même si l’ensemble des hélicoptères CH-148 Cyclone doivent livrés d’ici au printemps 2018, il faudra attendre un peu avant 2025, peut-être maintenant pour atteindre la capacité opérationnelle totale, c’est à dire que tous les appareils soient équipés de la même capacité, et que les équipages et les techniciens soient tous formés sur cette capacité.

Pour le moment, déclare aujourd’hui le colonel Allen, le calendrier n’est pas changé, mais l’affaire est à suivre.

http://www.45enord.ca/2017/04/les-ch-148-cyclone-encore-et-toujours-cloue-au-sol/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Jeu 13 Avr 2017 - 19:55

Citation :
5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC) a ajouté 9 photos à l’album EX SABRE CHEVALIER — à Base des Forces canadiennes Valcartier.

Du 5 au 7 avril 2017, dans le cadre de la préparation opérationnelle du Groupement tactique du 12e Régiment blindé du Canada (12 RBC), les
membres de l'Escadron D ont pris part à un exercice interarmes dans les secteurs d’entraînement de Valcartier. En plus des cavaliers du 12 RBC,
des fantassins, des ingénieurs de combat et des artilleurs ont démontré leur capacité à conduire des manœuvres complexes qui ont permis
d’intégrer pour la première fois aux opérations de combat les nouveaux véhicules blindés tactiques de patrouille (VBTP).

PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   Ven 14 Avr 2017 - 17:06

Citation :
Canada: le budget de la défense est insuffisant, estime le Sénat


AFP 13/04/2017


Les forces armées canadiennes sont sous-financées et mal équipées, en raison de dépenses militaires insuffisantes, selon un rapport du Sénat canadien publié jeudi.

"Aujourd'hui, le Canada arrive au 23e rang des 28 pays de l'Otan au chapitre des dépenses consacrées à la défense. C'est inacceptable", estime ce rapport publié par le comité sur la sécurité nationale et la défense.
Dans son budget 2017, le gouvernement libéral du Premier ministre Justin Trudeau a fixé à 18,7 milliards de dollars canadiens (13,2 mds d'euros) les dépenses du ministère de la Défense, soit 0,88% du Produit intérieur brut (PIB).


En pourcentage du PIB, ces dépenses n'ont cessé de diminuer depuis 25 ans, souligne le document.
"Ce montant est tout simplement insuffisant" pour assurer la défense du Canada et lui permettre de remplir ses engagements internationaux, notamment à l'égard de l'Otan et du commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (Norad).

Les sénateurs recommandent au gouvernement de présenter un plan budgétaire au Parlement d'ici six mois en vue de porter les dépenses en matière de défense à 1,5% du PIB d'ici 2023, et à 2% d'ici 2028.
L'augmentation doit débuter dès 2018 et se poursuivre à raison de 0,1% du PIB chaque année jusqu'en 2028, selon le comité.

A la suite de ses prédécesseurs, le président américain Donald Trump réclame que les autres pays de l'Otan dépensent au moins 2% de leur PIB en matière de défense. La première puissance militaire du monde assure 68% des dépenses de défense cumulées des 28 Etats de l'Alliance.

Les effectifs des forces armées canadiennes ont été réduits ces dernières années et s'établissent actuellement à 68.000 membres dans la force régulière et 27.000 dans la réserve.

Le comité propose aussi une "restructuration complète" du système d'approvisionnement en matériel des forces armées, "un fouillis bureaucratique où on remarque un manque de responsabilisation".
Cette responsabilité incombe pour l'instant au ministère des Services publics mais elle devrait être confiée à une agence du ministère de la Défense, selon le comité.

En outre, le gouvernement devrait nommer un interlocuteur en chef pour chaque projet d'approvisionnement militaire d'une valeur supérieure à un milliard de dollars.

https://www.lorientlejour.com/article/1046730/canada-le-budget-de-la-defense-est-insuffisant-estime-le-senat.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée canadienne/Canadian Armed Forces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée canadienne/Canadian Armed Forces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 26 sur 27Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'armée de l'air contrainte de quitter (temporairement?) Manas, au Kirghizstan
» Armée de terre Japonaise
» Armée de terre , 102.000 hommes d’ici 2015
» Armée Canadienne
» armée canadienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Amériques-
Sauter vers: