Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Projet massif d´Energie Solaire-Eolien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Nano
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1539
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Lun 23 Aoû 2010 - 9:41

De quoi se payer un EPR Very Happy... Le nucléaire viendra harmoniser tout sa en 2020 mon chère Rafi vous le savez trés bien. Nous avons choisi d'étre pionnier dans le domaine des énergies renouvelables, nous ne pouvons pas nous permettre de marginaliser l'éolien...
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9810
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Lun 23 Aoû 2010 - 10:47

@rafi,

Combien coute l'acquisition du nucléaire pour un pays ? on dit que pour l'iran, près de 60 mds $ ont été dépensé (acquisition de materiel, formation de 10 000 ingénieurs/techniciens.....) et combien coute le démentalement d'une centrale ? quasiment 1 fois son prix de construction...
Rien que pour l'EPR finlandais, on en est à 4 mds $, et c'est pas fini !
Quand à la fusion, si ITER se poursuit, c'est pas avant 50 ans.... le nuke est une option irreversible et très couteuse, sans compter les risques attachés.
L'acquisition du eolien/solaire est moins couteuse et moins pointu, sans risque, et avec un cout de dementalement et d'exploitation quasi nul.
Nota: pour le nuke, si tu n'enrichies pas toi même (ce que tout le monde veut pour l'iran), tu devient dépendant des autres, qui sont peu nombreux sur un marché très politique. Or si tu veux enrichir toi même, ça ne peut pas couter moins cher que l'iran.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Lun 23 Aoû 2010 - 11:33

L'éolien et le solaire sont très coûteux, mais ce n'est pas le problème du prix que cela coûte, mais bien le problème de la production rapportée au prix d'acquisition, qui est effrayant. 3,8 milliards $ pour une capacité de production de 140 MW max. alors qu'une centrale nucléaire américaine dernier cri pour un prix similaire t'assure 2000 MW, il n'y a pas photo comme l'on dit. Produire quasi rien, car il faut bien appeler un chat un chat, pour quelque coût que ce soit, est toujours prohibitif.

L'EPR tourne déjà autour de 5 milliards €.


Dernière édition par rafi le Lun 23 Aoû 2010 - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9810
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Lun 23 Aoû 2010 - 11:44

Citation :
La construction d’une centrale éolienne à Tarfaya s’inscrit dans le cadre du récent programme marocain intégré de l’énergie éolienne, rendu public le 28 juin dernier. Ce programme a un coût total estimé à 31,5 milliards de dirhams. Son premier parc a été inauguré le même jour. Avec ses 165 aérogénérateurs, il a une capacité de production de 140 Mégawatts (MW).

je crois qu'il y a une erreur d'interprétation :

le programme global coutera 31,5 mds dirhams. Le premier parc a une production de 140 Mgw. Ce n'est donc pas par 140 qu'il faut diviser mais par la puissance total du programme....ce qui ne fait pas le meme ratio cout/puissance. Desertec va couter 9 mds $ pour l'équivalent de 2 grosses centrales à 4 tranches de + 500 mgw/chacune.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Lun 23 Aoû 2010 - 11:47

Une éolienne ne produit pas l'électricité 24h sur 24h, et le solaire encore moins, contrairement à une centrale nucléaire...

Desertec coûtera l'équivalent de 4 centrales de 1000 MW chacune (contrat Westinghouse avec la Chine), ce qui fait tout de même 4000 MW, et je ne parle même pas de la perte d'énergie lors du transport de l'électricité solaire vers l'Europe. 140 MW pour 31,5 milliards de dihrams, ou 3 milliards €, ou 3,8 milliards $, c'est absurde au regard de ce que peux apporter le nucléaire au Maroc pour presque la même somme, soit 2000 MW.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9810
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Lun 23 Aoû 2010 - 12:11

Rafi,

c'est le premier parc qui fera 140 Mgw, le programme global fera bcp plus. Donc les 31 mds de Dhs ne sont pas a rapporter aux 140 Mgw, mais au parc global. Parce qu'en effet 31 mds dhs pour 140 mgw ça fait bcp.

L'idée de Westinghouse est de fabriquer des petites centrales de 500 mgw maxi pour les petits pays. Ce type de centrale a selon eux bcp plus de chance de trouver preneur que les grosses centrales à + 2000 MGW

PGM
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Lun 23 Aoû 2010 - 12:58

Avec Desertech, c'est presque 14 milliards $ que le Maroc pourrait investir dans le nucléaire.

Tu as raison, PGM, les 31,5 milliards de dirhams sont bien pour le programme marocain intégré de l'énergie éolienne dont le but est d'avoir une puissance éléctrique installée de 2000 MW en 2020...

http://www.entreprendre.ma/Programme-marocain-integre-de-l-energie-eolienne-d-un-investissement-total-de-315-MMDH_a3375.htm

http://www.maroc.ma/PortailInst/Fr/logoevenementiel/roi.htm

2000 MW en 2020, compte tenu d'un facteur de charge pour l'éolien compris entre 20 à 40%, ça fait une production comprise entre 400 MW et 800 MW. La centrale nucléaire pourra produire pour le même prix 98% de ses 2000 MW.
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3325
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Lun 23 Aoû 2010 - 18:14

on parle d'électricité avec des énergie renouvelable mais ça m'étonnerai que cela suffise pour combler les besoins réel et les besoin à venir du Maroc le recours au nucléaire civil est entrain de devenir une nécessite on parle d'une centrale nucléaire au Maroc a l'horizon 2020 mais ce n'est pas une véritable vision ça on devrai parler d'un contrat d'au moins 4 ou 5 centrale a construire sur les 10 année a venir pour
1)pallier au besoin d'aujourd'hui et de demain qui deviennent de plus en plus gros sachant que la consomation augmente de 8% chaque année ,8% de 2020 représenterai dans les 20 a 25% de la consommation de 2010
2) on a un retard a rattraper dans ce domaine plus vite on s'y mettra plus vite on en tirera les bénéfices
a mon avis il faudra que le secteur privé s'y intéresse et crée un véritable lobby pour pousser le gouvernement a lancer le projet la volonté politique est la mais l'exécution prend en compte des considération diplomatique (faut il prendre américain ou français )mais aussi économique (russe et coréen)qui font que cela est retardé d'année en année alors qu'un puissant lobby privé pourrai faire un contre poids assez important a ces meme considération
les énergie renouvelable constituent toujours un luxe pour notre pays pour deux raison
1) leur prix élevé
2) l'importation totale du matériel ainsi que du savoir faire
ce n'est pas une raison pour l'abandonné mais plutôt une raison qui devrai nous pousser a investir le volet production au lieu d'importer surtout que cela constitue une politique a long terme et non un effet de pub

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Jeu 26 Aoû 2010 - 23:55

le facteur de charge du parc éolien de tanger avoisine 40%
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Ven 27 Aoû 2010 - 0:03

amine222 a écrit:
le facteur de charge du parc éolien de tanger avoisine 40%

le facteur de charge du parc éolien Amogdoul (Essaouira) avoisine 40%

Parc Abdelkhalaq Torres (l'est de tanger): supérieur à 40% http://www.rcreee.org/Library_New/PDF/20100329-0402_Morocco_Wind/30_March/AmineChawki_ONE.pdf



Dernière édition par amine222 le Mer 15 Sep 2010 - 11:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1539
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Ven 27 Aoû 2010 - 0:29

Shocked L'espagne est vraiment à l'avant garde. Ils ont 100 ans d'avance sur nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Ven 27 Aoû 2010 - 0:39

younes-spirit a écrit:
on parle d'électricité avec des énergie renouvelable mais ça m'étonnerai que cela suffise pour combler les besoins réel et les besoin à venir du Maroc le recours au nucléaire civil est entrain de devenir une nécessite on parle d'une centrale nucléaire au Maroc a l'horizon 2020 mais ce n'est pas une véritable vision ça on devrai parler d'un contrat d'au moins 4 ou 5 centrale a construire sur les 10 année a venir pour
1)pallier au besoin d'aujourd'hui et de demain qui deviennent de plus en plus gros sachant que la consomation augmente de 8% chaque année ,8% de 2020 représenterai dans les 20 a 25% de la consommation de 2010
2) on a un retard a rattraper dans ce domaine plus vite on s'y mettra plus vite on en tirera les bénéfices
a mon avis il faudra que le secteur privé s'y intéresse et crée un véritable lobby pour pousser le gouvernement a lancer le projet la volonté politique est la mais l'exécution prend en compte des considération diplomatique (faut il prendre américain ou français )mais aussi économique (russe et coréen)qui font que cela est retardé d'année en année alors qu'un puissant lobby privé pourrai faire un contre poids assez important a ces meme considération
les énergie renouvelable constituent toujours un luxe pour notre pays pour deux raison
1) leur prix élevé
2) l'importation totale du matériel ainsi que du savoir faire
ce n'est pas une raison pour l'abandonné mais plutôt une raison qui devrai nous pousser a investir le volet production au lieu d'importer surtout que cela constitue une politique a long terme et non un effet de pub
Je ne me montre engagé envers ces projets d'énergie renouvelables que dans la limite ou les financements sont européens. Si ça leur plaît de produire de l'énergie solaire ou éolienne au Maroc pour l'importer par la suite, leurs investissements sont toujours les bienvenus.
Mais s'il s'agit de fonds marocains, je penche automatiquement pour l'énergie nucléaire. C'est une source d'énergie suffisamment puissante pour répondre à la demande industrielle et au dessalement de l'eau de mer, ce qui n'est pas du tout le cas du solaire et de l'éolien. Non dépendante de facteurs non maîtrisés, comme l'est le solaire envers l'ensoleillement et l'éolien envers le vent, bon marché une fois les investissement de départ amortis, ce qui se fait sur le long terme. Non polluante, le Maroc ayant déjà toute une législation bien ficelée pour la gestion des déchets et des plans prêts à être mis en oeuvre pour la construction de sites de stockage.
Actuellement, le Maroc renvoie les sources radioactives importées en fin de vie à l'exportateur initial, clause imposée par la législation marocaine aux entreprises marocaines qui importent ces radio-éléments. Et en matière de réglementation à tout ce qui touche au nucléaire, même pour une toute petite source radioactive, les Marocains la prennent très au sérieux. Elle est appliquée à la lettre.
Les radio éléments actuellement produits au site de la Maâmora, sont stockés en fin de vie sur ce site même, ou une aire de stockage des déchets a été prévue. Mais il s'agit de quantités vraiment insignifiantes.
Tout est prêt pour se lancer dans cette grande aventure, qui seule peut assurer l'avenir énergétique de ce pays. Nous avons des cadres très bien formés qui croupissent dans l'attente du lancement du projet nucléaire marocain. Ils sont déjà très actif dans les secteurs industriels, agroalimentaire et de santé. Il n'y a que pour la production d'énergie que ça traîne encore.
Il faut avouer qu'avant, dans les années 90 par exemple, une telle perspective n'avait pas de raison d'être, vu que la demande ne justifiait pas des investissements aussi conséquents. Mais avec le boom économique que connaît le Maroc ces dernières années et la demande en eau qui augmente, au moment ou les sources hydriques naturelles ont été presque toutes mobilisées et que le stress hydrique est entrain de se transformer en déficit, le Maroc ne peut plus se permettre d'attendre pour lancer son programme de production d'énergie nucléaire.
Tout les pays émergents si sont mis, les Chinois, les Indiens, les Coréens, les Brésiliens, etc, etc. Et nous, on veut suivre la "mode verte" actuellement en vogue en Occident ? Ce serait suicidaire
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13203
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Lun 13 Sep 2010 - 23:43


Le Maroc avec son plan d'investissement de $9B; est entrain de se faire passer pour LE future fournisseur potentiel de l'Europe dans le projet desertec.
A force d'article sur ce sujet associé au mot Maroc, sa deviendra une t'elle évidence que le pays sera choisi de facto pour abriter de nombreux projet.
Voila comment on prépare une stratégie qui mettra 20 ans à porter ses fruit

Citation :
North Africa’s Sun King



Rafael Marchante / Reuters-CorbisWorkers build a solar plant in Morocco.

For decades, Morocco, the only North African nation without large quantities of oil, combed the surrounding desert in search of fossil fuels. But roughly a year and a half ago, the country shifted gears and turned to a resource that exists in abundance across the region: the sun.


Now Europe—long dependent on Middle Eastern oil and Russian natural gas—has begun to look toward the heat of the Sahara for some of its long-term energy needs. By 2050, roughly 15 percent of European energy could be generated by wind and solar-thermal power in North Africa and parts of the Middle East, according to Dii, widely known as Desertec, a group of mostly European companies such as Siemens that are developing clean-energy technology in the region. Although the effort—projected to cost $510 billion—is still in its infancy, analysts say Morocco has far more aggressive investment plans than its regional rivals and is well positioned to become North Africa’s leading provider of renewable energy, especially solar-thermal.


Driving the early success has been sheer necessity. In 2008, when global oil prices hit record highs, Morocco—which imports the bulk of its power—saw energy costs nearly double, to roughly $9 billion annually. Soon after, King Mohamed VI issued a royal decree making the development of alternative energy one of his top priorities. He also put a legal framework in place to encourage European investment and has managed to limit instability in a region known for political tumult.
Another advantage for Morocco: geography. The sun over the Sahara is far stronger than it is in Europe. But what distinguishes the country from its desert-dwelling neighbors is its close proximity to Spain. The two countries are separated by less than 16km at some points, and they’re connected by an energy transmission line. Currently the line sends energy from Spain to Morocco, but it could work both ways, and analysts say the line’s existence gives Morocco an edge over its neighbors for access to the European market.


Getting a foothold in that market may take some time, however, due to a shortage of funding. By 2020, Morocco hopes to invest several billion dollars in solar-thermal power and use the technology to drastically increase its domestic energy production. But unlike, say, wind power, which is economically competitive with fossil fuels, solar-thermal often is not, despite subsidies from various international financial institutions. Analysts say the costs of solar-thermal will come down, eventually. “Morocco won’t be a major player in the green-energy market next year,” says Johann Scheidt of Esound Energy, a U.S. consulting firm. “But the pieces are there. This is coming.”


Newsweek.com

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Mar 14 Sep 2010 - 17:28

Le Maroc fait le choix que les spéculateurs veulent qu'il fasse, dommage pour lui. Vous allez vous faire rouler, les amis, mais comme vous avez l'air d'être content que cela arrive, c'est vous qui voyez.


Citation :
Alors que le projet Nawapa de LaRouche fait de l’homme l’ingénieur de la biosphère, le Club de Rome poursuit son œuvre de destruction de la nature. Dernière avatar de ce Club qui, en 1972, avait organisé la résurgence des idées de Malthus avec son rapport « Halte à la Croissance », le projet Desertec. Beaucoup ont entendu parler de ce projet pharaonique qui prévoit d’installer au Sahara de dizaines de milliers de panneaux solaires pour fournir de l’électricité à l’Europe. Après avoir pillé les ressources pétrolières et gazières des pays du Sud, voici que les pays riches tentent de voler les déserts pour se procurer la nouvelle ressource en vogue : le soleil !

Surfant sur la peur qu’il a lui-même contribué à créer, sur l’épuisement à venir des énergies fossiles et la mort possible de la planète par le réchauffement climatique, le Club de Rome propose désormais de s’installer sur tous les déserts de la planète pour capter cette denrée rare. C’est le concept Desertec, imaginé par Gerhard Knies, un économiste suisse membre du Club de Rome. Selon lui, plus de 90 % de la population mondiale habitant à moins de 3000 kilomètres d’une région désertique, il suffirait donc d’équiper ces zones de centrales thermiques solaires pour couvrir les besoins de toute la planète. « En occupant seulement trois millièmes des 40 millions de km2 de déserts, on peut générer sans émission de CO2 les 18 000 TWh/an que consomme aujourd’hui l’humanité, calcule-t-il. Cela correspond à 20 m2 de désert par personne. »

Rappelons que le Club de Rome est une association créée et utilisée par les éléments les plus malthusiens de l’Empire britannique pour promouvoir des politiques de décroissance et de dépopulation à l’échelle mondiale. C’est en 2003 qu’avec la participation de la Fondation hambourgeoise pour la protection du climat et le National Energy Research Center de Jordanie (NERC), le Club de Rome fonda la Coopération transméditerranéenne pour les énergies renouvelables (TREC). C’est elle qui, en collaboration avec le centre aérospatial allemand, a développé le concept Desertec. Soixante personnalités influentes, parmi lesquelles le prince Hassan bin Talal de Jordanie, font partie de ce groupe qui mène une véritable opération de propagande à l’échelle mondiale auprès des gouvernements et des investisseurs privés pour promouvoir l’utilisation de l’énergie solaire et éolienne.

Passé du concept au stade de la technologie, Desertec est emmené par un consortium en grande partie allemand, formé par le réassureur allemand Munich Re, la Deutsche Bank, l’espagnol Abengoa, le suisse ABB et les entreprises Siemens, Eon, RWE et l’algérien Cevital. Au total seize entreprises et institutions financières participent au projet.

Concrètement, le projet Desertec au Sahara coûterait 400 milliards d’euros d’ici 2050. Selon un rapport de l’IRIS de juin 2010, il prévoit l’installation d’une trentaine de centrales thermiques solaires à concentration de taille moyenne entre 50 et 200 MWe sur une vingtaine de sites s’étendant du Maroc à l’Arabie saoudite en passant par l’Espagne, la Sicile et la Grèce. Le transport d’électricité se fera par câbles sous-marins à courant continu haute tension.

Desertec, alternative ou gouffre financier ?

Venons-en maintenant à l’analyse de la faisabilité de ce projet. Sachant qu’en 2050, nous serons dix milliards d’êtres humains sur terre avec des besoins fortement accrus en énergie, eau potable, nourriture et infrastructures, est-il vraiment raisonnable d’investir 400 milliards d’euros pour réaliser ce projet ?

On nous dit qu’il fournira 15 % (environ 100 GWe) [1] de la consommation de l’Europe en électricité, en plus de celle des pays producteurs, tout en les approvisionnant en eau potable. En outre, il permettrait de créer des milliers d’emplois. Etudions cela de plus près.

Sur le site officiel de la fondation Desertec, le Dr Gerhard Knies nous apprend que la durée d’ensoleillement que les panneaux solaires vont recevoir est de 7000 heures par an. Soyons optimistes et considérons que les trente centrales qui seront construites sont d’une puissance de 200 MWe chacune. Un simple calcul montre que tout Desertec ne fournira que 42 000 GWeh/an [2]. Faisons une comparaison avec le nucléaire en prenant comme exemple l’EPR qui sera implanté à Flamanville en 2012. Ce réacteur coûte 5 milliards d’euros avec une puissance de 1600 MWe. Le temps de fonctionnement, en tenant compte des arrêts pour maintenance, est d’environ 8000h/an.

Supposons que l’on décide d’utiliser les 400 milliards consacrés à Desertec dans un vaste programme d’équipement en centrales nucléaires de type EPR. Nous pourrions construire pas moins de 80 réacteurs de ce type. Soyons gentils avec nos amis écolos en considérant que le temps de fonctionnement d’un EPR est de 7000 heures par an, le même que celui des centrales solaires (au lieu de 8000), puis faisons le même calcul que précédemment. Le résultat est que nos 80 EPR fourniront 896 000 GWeh/an. C’est-à-dire que tout Desertec ne fournira que 5 % de l’électricité produite par notre parc nucléaire de 80 EPR, sans compter sa capacité de dessalement de l’eau de mer qui, de toute évidence, dépasse de très loin celle des centrales thermiques solaires.

D’autres inconvénients d’importance sont à soulever. En effet, d’un point de vue économique, il y a un sérieux doute sur la possibilité de sa réussite à grande échelle. Car bien que testé en Californie dans le désert de Kramer Junction et plus récemment en Espagne, la viabilité du transport et de la mise en place de telles infrastructures dans le désert peut s’avérer limitée à cause du climat aride qui ne manquera de détériorer les panneaux. De plus, le coût de production du KWh thermo-solaire est presque de 30 centimes d’euro contre 3 à 5 centimes pour le KWh nucléaire ou fossile, ce qui rend le projet non rentable sans intervention des pouvoirs publics par le biais de subventions et de tarifs d’achats préférentiels. Ajoutons que le coût de transport de l’électricité en courant continu haute tension est très élevé, atteignant 500 M€/1000km pour une ligne de 2GW.

Sur le plan politique, Desertec a un parfum d’éco-colonialisme. En effet, le projet a été ficelé en l’absence des Etats du Sud, qui sont pourtant les pays producteurs. Aucun d’eux n’a été associé à l’élaboration du projet, et encore moins à la nomination de Klaus Töpfer, ancien ministre allemand de l’Environnement, comme ambassadeur du projet auprès de ces pays. Enfin, d’un point de vue stratégique, pourquoi continuer à hypothéquer la sécurité énergétique de l’Europe en restant dans une situation de dépendance vis-à-vis de pays étrangers ?

Un NAWAPA saharien Vs Desertec

En cette année 2010, un milliard d’êtres humains souffrent de famine et deux milliards n’ont pas accès à l’eau potable. Il y a donc urgence pour doubler immédiatement la production agricole mondiale. Alors, au lieu de gâcher des millions de tonnes de maïs pour produire des biocarburants, et de promouvoir le projet DESERTEC, adopté entre-temps comme projet phare par l’Union pour la Méditerranée (UPM), soyons plus créatifs. Pensons à verdir le Sahara au lieu de le tapisser de panneaux solaires.

Avec des réacteurs nucléaires de 4ème génération, nous pouvons produire de l’électricité, de l’eau douce et de l’hydrogène liquide comme carburant, avec possibilité d’obtenir, en faisant un choix adéquat de la réaction chimique du craquage de l’eau, la molécule de nitrate, principal composant des engrais pour l’agriculture. Nous pouvons d’ores et déjà utiliser la grande nappe aquifère qui se situe entre l’Algérie, la Tunisie et la Lybie, [3] pour lancer un équivalent du projet Nawapa en direction du désert, en prévoyant sa réalimentation à partir de l’eau dessalée par des centrales nucléaires installées le long des côtes tunisiennes, en parallèle au projet Transaqua de revitalisation du lac Tchad.



Des projets équivalents peuvent être proposés pour le Moyen-Orient, où ils peuvent servir de fondement au développement et à la paix. Un équivalent du Nawapa permettra de donner des millions d’emplois qualifiés aux jeunes générations, et surtout un sens de leur rôle comme créateurs et ingénieurs de la biosphère.

Notes:

[1] GWe (Gigawatt d’électricité)

[2] GWeh/an (Gigawatt d’électricité heure/par an)

[3] Voir la thèse de doctorat du Dr. Mohamedou Ould Baba Sy, Recharge et paléorecharge du système aquifère du Sahara septentrional, université de Tunis, 2005.

http://www.solidariteetprogres.org/article6978.html
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Mar 14 Sep 2010 - 18:42

Nous ne partageons pas tous cette bêtise, Rafi, mais la plupart se sont laissés convaincre par la propagande de cette nouvelle idéologie "verte" Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Mer 15 Sep 2010 - 8:08

ce truc va finir en fiasco What a Face, 9b$ pour une capacité solaire qui tourne à 15-20% soit une production moyenne de moins de 400 MW clown
pour la même somme avec le nucléaire, on peut produire un peu moins de 3000 MW, soit /et SANS meme prendre en compte la durée de vie et le cout de stockage step/ une installation jusqu'a 8 fois moins cher, la durée de vie qui est 60 ans pour une centrale nucléaire et 25 ans pour une centrale thermosolaire
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Mer 29 Sep 2010 - 16:54

Citation :
Maroc-Espagne, le premier tronçon des futures "autoroutes énergétiques" ?

TANGER (Maroc) - La liaison électrique sous-marine entre l'Espagne et le Maroc apparaît aujourd'hui comme le possible premier tronçon d'un vaste réseau d'"autoroutes énergétiques" sous la Méditerranée qui permettrait notamment aux Européens d'importer de l'électricité "verte" du sud.

L'interconnection entre Tarifa (Espagne) et Fardioua (Maroc), ouverte en 1997, est "l'unique liaison sous la Méditerranée", rappelle l'Office national de l'électricité (ONE) du Maroc.

Ce ne sera peut-être plus le cas en 2020.

Le consortium industriel Transgreen, qui depuis juillet réunit une vingtaine d'acteurs de l'énergie, principalement européens (EDF, Alstom, Siemens, Abengoa), vise à étudier la possibilité de créer des infrastructures de transport sous-marines à l'échelle du bassin méditerranéen.

"Des projets d'interconnection existent depuis longtemps", reconnaît le président de Transgreen, André Merlin. "Mais face aux coûts d'investissement que cela représentait, il y a toujours eu une difficulté pour agir".

"Le fait que les pays du sud puissent produire de l'énergie renouvelable et l'exporter fait évoluer les choses", ajoute celui qui préside aussi les conseils de surveillance de RTE et d'ERDF, filiales d'EDF, présent cette semaine au Maroc pour promouvoir le projet.

Cette ambition, qui n'en est encore qu'à ses balbutiements, s'inscrit dans le Plan solaire méditerranée (PSM). Ce plan prévoit la construction d'ici 2020, au sud et à l'est du bassin, de capacités de production d'électricité renouvelable, notamment solaire, de 20 gigawatts (GW) dont un quart environ serait exporté vers l'Europe.

Selon les promoteurs du PSM, cette politique d'achat par les pays européens permettrait aux pays du sud de rentabiliser leurs investissements dans ces nouveaux équipements, tout en permettant à l'Europe d'accroître sa part d'électricité d'origine renouvelable dans son bilan énergétique.

"Les électrons verts, qui sont moins chers à produire dans le sud, ont une valeur supérieure à un électron classique", rappelle Philippe Lorec, responsable du PSM pour la France.

Transgreen ne vise pas la construction des équipements de production mais doit examiner la faisabilité technique et juridique d'infrastrutures de transport.

Le Maroc, qui a adopté en 2009 son propre plan solaire, apparaît aujourd'hui comme une tête de pont pour développer un futur réseau, en commençant par développer la liaison existante avec l'Espagne.

Aujourd'hui, l'électricité circule très largement du nord vers le sud, le Maroc important une part non négligeable de son électricité (18% en 2009) pour des raisons économiques: le KW/h venu d'Espagne est moins cher que celui produit au Maroc.

Mais l'opérateur marocain, grâce à ses efforts en matière d'électricité renouvelable, envisage de devenir exportateur à travers cette liaison d'une capacité actuelle de 1,4 GW.

D'ici 2020, une liaison sous-marine pourrait également exister entre la Tunisie et l'Italie, et d'autres sont étudiées entre l'Algérie et l'Espagne ou la Sardaigne, entre la Libye et l'Italie, ou encore la Grèce et l'Egypte.

Le transport sur de telles distances nécessiterait toutefois des lignes sous-marines en courant continu et non en courant alternatif comme c'est le cas entre l'Espagne et le Maroc, méthode qui génère des pertes importantes, souligne M. Merlin.

Le coût d'une telle infrastructure est estimé à environ 1 milliard d'euros pour une liaison de 1 GW.

"Techniquement, on sait faire", assure M. Merlin, rappelant qu'une telle liaison (de 2 GW) existe entre la France et l'Angleterre depuis 1986.

(©AFP / 29 septembre 2010 16h14)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
L'Antidote
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 861
Inscrit le : 15/03/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Jeu 30 Sep 2010 - 20:30

Citation :
Le Maroc, premier pays maghrébin membre de TRANSGREEN


Le Maroc vient de faires deux pas en avant dans son partenariat avec les pays de l’Union européenne dans le domaine énergétique. A travers un des deux accords signés le 29 septembre à Rabat, l'Office national de l'électricité (ONE) est devenu officiellement le 19ème membre du consortium TRANSGREEN. Il a scellé à la même occasion, un nouveau partenariat avec Réseaux de Transport d'Electricité RTE, filiale d’Electricité De France (EDF), leader mondial de l’énergie. L'ONE est ainsi le premier originaire du Maghreb, à rejoindre TRANSGREEN qui vise à promouvoir la création de lignes autour et sous la mer Méditerranée pour permettre notamment aux Européens d'importer de l'électricité "verte" du sud. Le premier accord d'assistance technique signé par Ali Fassi Fihri, directeur général de l'ONE et Dominique Maillard, président du directoire de RTE, porte grosso modo, sur le développement maîtrisé des échanges entre les deux parties dans le domaine des réseaux de transport d'électricité. Ce partenariat s’étend à tous les domaines ayant trait à la gestion et au transport de l'énergie électrique, notamment les méthodes spécifiques de maintenance, les études de réseaux, les aspects techniques relatifs à l'intégration des énergies renouvelables, au développement des interconnexions internationales et à la mise en place d'un marché de l'électricité. Quant à l'initiative RANSGREEN, l'ONE y a adhéré à travers une lettre d'adhésion signée par Ali Fassi Fihri et André Merlin, président des conseils de surveillance de RTE et d'Electricité Réseau Distribution France (ERDF), filiales d’EDF. Lancé en juillet dernier, TRANSGREEN est une initiative industrielle d'envergure qui a pour objectif, la création d'un vaste réseau de transport d'électricité entre les deux rives de la Méditerranée à l'horizon 2020. A l’instar de l'initiative Desertec visant à créer un réseau éolien et solaire au sud d'ici 40 ans, TRANSGREEN s'inscrit dans le plan solaire méditerranéen. Ce plan prévoit la construction d'ici 2020, au sud et à l'est de la Méditerranée, de capacités de production d'électricité renouvelable, notamment solaire, de 20 gigawatts (GW) dont un quart environ serait exporté vers l'Europe, le Maroc étant précurseur avec une interconnexion qui existe déjà avec l'Espagne.


_________________
Celui qui se bat, pourrait perdre, mais celui qui ne se bat pas, a déjà perdu!

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire ( Albert Einstein )

les Keufs se font traumatiser par certains jeunes
Tu veux la paix ? pousse à la salle ou achète un GUN!
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Mar 5 Oct 2010 - 15:00


· Le choix technologique arrêté pour la première unité de Ouarzazate

Citation :

Le thermo-solaire pour commencer

· C’est le choix technologique pour la 1re unité de Ouarzazate

· Une puissance de 125 MW

Mustapha Bakkoury lève un coin du voile sur le plan solaire marocain. Le président du directoire de Masen, l’agence de l’énergie solaire, vient en effet de rendre public le choix technologique pour la première unité de la centrale solaire de Ouarzazate. La préqualification des offres pour ce lundi et le verdict final avant fin novembre.

D’une puissance de 125 MW sur un total de 500 MW, cette unité va être équipée de la technologie thermo-solaire. Il s’agira donc d’une centrale solaire thermodynamique dont le principe est la concentration des rayons du soleil à l’aide de miroirs afin de chauffer un fluide caloporteur permettant de produire de l’électricité.

Le gros du chantier de l’Etat, pour produire en quantité acceptable de l’énergie verte, concerne le solaire, encore marginal. A ce titre, le programme d’investissement de 9 milliards de dollars, soit plus de 73 milliards de DH, pour la réalisation du plan solaire est ambitieux. Il prévoit la construction d’une capacité de production électrique, utilisant l’énergie solaire, de 2GW entre 2015 et 2019, répartie sur cinq sites: Ouarzazate, Aïn Béni Mathar, Foum Al Oued, Boujdour et Sebkhat Tah.

A terme, ce plan devrait porter la part de la puissance électrique installée en énergie renouvelable (éolien, solaire, hydraulique) à 42% du parc. En plus de permettre annuellement, selon les différentes études prospectives, d’économiser en combustibles 1 million de TEP (tonne équivalent pétrole) et d’éviter l’émission de 3,7 millions de tonnes de CO2. En tout cas, une chose est sûre. La mise en valeur du potentiel solaire contribuera à donner plus de sens au vaste programme de production d’électricité, dite verte pour non seulement réduire la dépendance aux importations d’énergie mais aussi en exporter vers l’Europe. Les lourds investissements pour produire cette énergie, très coûteuse, sont désormais du domaine du possible au Maroc, en raison de l’intérêt de plus en plus affirmé des industriels et gouvernements européens. Pour cela, Masen inscrit sa stratégie dans une logique économique plus large, en favorisant l’émergence d’une vraie filière économique autour du solaire. Le groupement de banques marocaines dont le chef de file est Attijariwafa bank, qui promet de mobiliser 1 milliard de DH pour accompagner le financement du plan, procède de cette volonté d’ériger au rang de business cette première phase.

D’ailleurs, l’appel d’offres ouvre des perspectives encore plus grandes. Il laisse le choix aux candidats de soumissionner au projet dans sa globalité ou pour seulement une des composantes.

Bachir THIAM
http://www.leconomiste.com/article.html?a=103090
Revenir en haut Aller en bas
lida
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2074
Inscrit le : 01/11/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Dim 10 Oct 2010 - 1:43

Citation :
Le projet marocain intégré de l'énergie solaire suscite un grand intérêt au plan international (Benkhadra)
Le projet marocain intégré de l'énergie solaire, d'une puissance globale de 2.000 MW, suscite un grand intérêt au plan international, a souligné la ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Mme Amina Benkhadra.
Le projet marocain intégré de l'énergie solaire suscite un grand intérêt au plan international (Benkhadra)
Dans une déclaration à la presse, au terme de la séance de travail présidée, samedi à Rabat, par SM le Roi Mohammed VI, et consacrée à ce projet, Mme Benkhadra a indiqué que les partenaires internationaux adhèrent pleinement au projet de l'énergie solaire et souhaitent l'accompagner.

Ce projet intégré permettra au Royaume de développer ses propres énergies renouvelables, en tenant compte des impératifs du développement durable et de la protection de l'environnement, a indiqué la ministre, ajoutant que le projet "suit son cours selon le calendrier arrêté".

Le Maroc s'est engagé dans un plan-pilote d'énergie solaire et un projet intégré d'énergie éolienne, grâce auxquels le Royaume pourra, à l'horizon 2020, satisfaire 42 % de ses besoins énergétiques, à partir des sources d'énergie renouvelables et propres.
maroc-journal

_________________

scratch un petit dessin vaut mieux qu'un long discours scratch
Revenir en haut Aller en bas
freedom
Aspirant
Aspirant


messages : 502
Inscrit le : 06/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Dim 10 Oct 2010 - 2:55

[HS] je trouve ton avatar couilloné marques [/HS]
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Ven 15 Oct 2010 - 10:48

khouya Freedom, c'est Mustapha Ould Salma qui est bien "couillonné" , et le Maroc hamdoulah a toujours donné des rijals comme lui ..

sinon et concernant le plan solaire, le Maroc est en train de jouer un coup de maitre ...

1/ une bone partie de l'enregie solaire marocaine va être exporté vers l'Europe
2/ le prix de vente du Kwh solaire marocain aux européens va être aligné sur le prix interne européen, donc plus rémunérateur et couvrant largement les couts de production.
3/ les européens ont un grand besoin de cette "energie verte" pour respecter leurs quotas
4/ les industriels, les politiques et les financiers européens sont en ligne sur ce projet

on peut s'attendre à un Retour sur Investissement presque assuré pour le Maroc ...

ci-joint un petit reportage radio de RFI très interessant sur le sujet :

http://www.rfi.fr/emission/20101015-le-maroc-s-investit-energie-solaire

Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Ven 15 Oct 2010 - 13:10

Citation :
Le site internet arabe de l’Executive Intelligence Review a publié mercredi dernier un article d’Hussein Askary invitant à « en finir avec Desertec », ce gigantesque projet européen de centrales solaires dans le Sahara, le qualifiant de « malthusien et dangereux pour l’esprit des générations à venir, l’économie en général, la souveraineté des nations européennes et arabes », et de « fraude économique et scientifique ». Cet article décrit l’assaut en règle des monarchies britanniques, arabes et européennes contre le concept d’État-Nation moderne et de progrès technologique et scientifique comme « attribut naturel » de l’existence humaine.

Il dénonce « ces monarques qui aiment tant se poser en sympathiques défenseurs des gentils animaux et des belles forêts » alors qu’ils prônent ouvertement – comme le prince Philip d’Edimbourg l’a lui-même déclaré à plusieurs reprises – que « les hommes, et plus particulièrement les populations pauvres à la démographie galopante d’Afrique et d’Asie, représentent une menace pour la Nature, et qu’il est nécessaire d’en réduire le nombre ». Pour commettre un crime de masse, il n’y a rien de mieux que de refuser aux gens l’accès aux technologies d’aujourd’hui grâce auxquelles ils pourraient bâtir des infrastructures, des centrales électriques, et disposer d’une agriculture et de soins médicaux modernes.

Askary souligne que le fait que le projet Desertec soit basé en Allemagne, la nation européenne la plus peuplée et celle dont le niveau industriel lui assure une place centrale, démontre que les concepts d’énergie solaire et de fondamentalisme environnemental visent délibérément au cœur l’idée d’État-Nation industriel moderne. « Les hordes vertes et les oligarques qui les financent mettent en ce moment même l’Allemagne en coupe réglée. Les responsables politiques et les industriels allemands sont conduits à avaler les couleuvres de la fraude du Club de Rome s’ils veulent recevoir "l’absolution de leurs péchés" des grands prêtres de l’environnement et des intérêts intellectuels, financiers et économiques de l’oligarchie européenne ».

Il oppose cette fraude à l’idée de développement de la biosphère de Vladimir Vernadski et Lyndon LaRouche : reverdir le désert grâce à la désalinisation de l’eau de mer par le recours à l’énergie nucléaire.

Il conjure les gouvernements des pays arabes à qui l’on propose de prendre part à Desertec de rejeter cette arnaque, car ils devraient alors se livrer à un bourrage de crâne de leurs propres peuples, et de leurs jeunes, pour leur vanter les mérites des énergies renouvelables et du développement durable, en dépit du fait que ces mêmes pays sont conscients de l’inefficacité des énergies solaire et éolienne, et projettent de construire des centrales nucléaires pour l’énergie et la désalinisation. Il propose au gouvernement arabe « plutôt que se prêter à ce jeu faustien, de demander aux pays européens de revenir à une forme de société humaniste moderne fondée sur le respect du caractère inaliénable de la créativité humaine, du progrès scientifique et du vrai développement économique. »

Cette déclaration est accompagnée par l’article de Claudio Celani paru précédemment dans l’EIR, ainsi que du texte en langue arabe « De Vernadsky à LaRouche : la pensée humaine en tant que facteur géologique universel » – cet ensemble faisant prélude à l’adaptation en langue arabe des vidéos réalisées par l’équipe scientifique du Comité d’action politique de LaRouche sur le projet NAWAPA et ses multiples extensions internationales.

La déclaration de Hussein Askary a été adressée à tous les principaux journaux en langue arabe d’Asie du Sud-Ouest et d’Afrique du Nord. Tous ces articles peuvent être lus sur :


http://www.solidariteetprogres.org/article7060.html

www.arabic.larouchepub.com

marques a écrit:
on peut s'attendre à un Retour sur Investissement presque assuré pour le Maroc ...

Revenir en haut Aller en bas
romh
Adjudant
Adjudant


messages : 316
Inscrit le : 09/09/2009
Localisation : agadir maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Dim 17 Oct 2010 - 16:52

cet articfle c est de lideologie pourri genre \kaoumia arabia et blablabla/pas de logique economique
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Lun 18 Oct 2010 - 0:34

Celui qui en est à l'initiative de cet article, Lyndon LaRouche, est l'un des rares économistes à avoir expliqué avant l'heure la crise qui nous touche, ce doit être effectivement un gars qui ne connait rien à rien...


Dernière édition par rafi le Lun 18 Oct 2010 - 7:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Projet de centrale thermo-solaire de Aïn Beni Mathar
» Le catamaran à énergie solaire, PlanetSolar.
» Veille informationnelle : Hydrogène et énergie renouvelables
» projet de loi pour la promotion des énergies
» BELGIQUE – Un train roule à l'énergie solaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: