Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Françaises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Ven 6 Nov 2009 - 15:32

Citation :

Un convoyeur disparaît avec 11 millions d'euros


Portrait du convoyeur âgé de 39 ans, employé chez Loomis depuis une dizaine d'années

La police recherche un convoyeur soupçonné d'avoir dérobé jeudi à Lyon 11 millions d'euros dans son fourgon blindé

Une perquisition, menée au domicile du suspect, agent de la société de
transport de fonds suédoise Loomis depuis 10 ans, a permis de conclure
que ce dernier avait organisé sa fuite.

"Son appartement a été vidé, nettoyé, le frigo était vide, on n'a pas
retrouvé ses papiers. C'est comme s'il avait préparé sa fuite", a
précisé le procureur de Lyon.

L'homme a également vidé ses comptes en banque.

Ses collègues de travail décrivent un homme "taciturne", "devenu
bizarre depuis quelques mois", évoquant "des embrouilles avec ses
équipiers". Il se plaignait continuellement "d'être mal payé" et disait
en vouloir "aux patrons et aux banquiers". Un convoyeur gagne environ
1200 euros net en début de carrière et 1500 euros net avec vingt ans
d'ancienneté,

L'agent avait chargé jeudi dans son fourgon à la Banque de France "pas
loin de 11 millions d'euros", répartis en "37 ou 38 sacs", a indiqué
devant la presse le procureur de la République de Lyon, Xavier
Richaud. Le fourgon a disparu jeudi vers 10h00 alors que ses deux
collègues, novices, étaient sortis pour une halte dans leur société,
dans le 7e arrondissement de Lyon, laissant le conducteur seul à bord
du véhicule.

Le véhicule a été retrouvé vide et sans chauffeur, quelques heures plus
tard près de Vénissieux, dans la banlieue est de Lyon. Le GPS et le
téléphone du camion ont été coupés pendant les quelques heures où
l'engin a disparu.

"Normalement, un convoyeur ne reste jamais seul dans le fourgon"
Les syndicats de l'entreprise, comme d'ailleurs le syndicat d'officiers
de police Synergie, mettent en avant plusieurs défauts de procédure qui
ont permis, selon eux, au braquage de se dérouler avec succès. "Le
camion n'aurait jamais dû transporter autant d'argent en une seule
fois. Le montant maximal autorisé est de 7 millions d'euros, ils
auraient dû faire le voyage en deux fois", explique un délégué CFDT de
Loomis, Joël Chapuy. "Le fourgon aurait dû réaliser ce transfert depuis
la Banque de France en direct et non dans le cadre d'une tournée",
ajoute-t-il.

Le représentant syndical pose en outre la question d'éventuelles
complicités. Il assure que l'ouverture du coffre du fourgon "se fait
nécessairement avec deux personnes, l'une tapant les codes et l'autre
ouvrant la porte". Le coffre du fourgon a été retrouvé ouvert sans
effraction. Il relève par ailleurs qu'un volume de 11 millions d'euros
est difficile à transporter par un seul homme.

"Soit le chauffeur du fourgon s'est débrouillé pour influencer ses
collègues en vue de faire le coup et transporter l'argent en une seule
fois, soit les trois avaient l'habitude de ne faire qu'un voyage et il
en a profité", explique un membre du syndicat policier Synergie qui
tient à rester anonyme. "Est-que le chauffeur du fourgon a insisté
auprès de ses collègues pour convoyer en une fois les 11 millions
d'euros ou est-ce-que les collègues avaient l'habitude de gagner un
tour, je sais pas, c'est une supposition", a-t-il dit.

La thèse de la prise d'otages écartée
Le procureur de la République a "totalement écarté" l'hypothèse d'une
prise d'otages ou de menaces faites aux proches du suspect. Il a
indiqué que l'homme était "célibataire, sans enfant", et ne voyait plus
les membres de sa famille "depuis très longtemps". Selon ses collègues
de travail, il n'aurait qu'une fille majeure, qui ne vivait pas avec
lui.

"Aujourd'hui, rien ne permet de dire qu'il a eu un complice. Les
recherches se poursuivent, notamment dans le quartier où a été vidé le
fourgon. Il faut quand même transporter ces 37 ou 38 sacs (de billets),
ce qui doit attirer l'attention", a conclu le procureur.
Pour l'instant, le groupe Loomis s'est refusé à tout commentaire.

Ce vol constitue l'une des plus importantes attaques contre des sociétés de transport de fonds depuis 2000.

Les précédents
Le 22 septembre 2007, une dizaine d'hommes encagoulés et puissamment
armés avaient attaqué à l'explosif le centre-fort de la société Sazias
à Gémenos (est de Marseille), s'emparant de près de dix millions
d'euros. Selon les enquêteurs, il y avait alors eu des complicités à
l'intérieur de la société.

Le 7 août 2008, trois malfaiteurs se faisaient remettre sept millions
d'euros par un transporteur de fonds de la société Sazias, après s'être
introduit à son domicile à Brignoles (Var) et avoir pris sa femme en
otage.
http://info.france2.fr/france/Un-convoyeur-dispara%C3%AEt-avec-11-millions-d-euros-58678179.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Ven 6 Nov 2009 - 22:17

Citation :
Nucléaire: Arrêt forcé au Tricastin

Un incident a provoqué jeudi soir l'arrêt complet des opérations de maintenance à la centrale nucléaire du Tricastin. La cause de l'événement n'est pas connue.


Un nouvel incident s'est produit jeudi à la centrale du Tricastin (Reuters)

La centrale du Tricastin (Drôme) refait parler d'elle. Jeudi soir, un incident, de niveau 1 sur l'échelle internationale des événements nucléaires (Ines), est survenu sur le réacteur n°2 entraînant l'arrêt des opérations de maintenance en cours. "Les intervenants ont constaté, dans le cadre de leur procédure de surveillance, qu'un des 157 assemblages combustibles était resté accroché au système de maintien", précise EDF dans un communiqué. Le bâtiment réacteur a été fermé de manière préventive et une surveillance continue a été mise en place. En septembre dernier, un incident similaire sur le même réacteur avait mis plus de deux mois à être résolu.

Une situation "périlleuse"

Craignant pour la sécurité du personnel, un agent de la centrale a déclaré qu'il "[fallait] croiser les doigts pour que l'assemblage ne tombe pas. S'il tombe et que la gaine du combustible se perce, il y aura une bulle qui va se former et on estime que les gens sur place peuvent absorber la dose annuelle (radioactive) autorisée en trois minutes". Face à ce constat inquiétant, les associations anti-nucléaires dénoncent une situation "périlleuse". Dans un communiqué où sont évoqués les deux incidents du Tricastin et celui survenu à la centrale de Gravelines (Nord) en août, le réseau Sortir du Nucléaire juge "stupéfiant de constater que cette situation aussi rarissime que dangereuse vient de se produire à trois reprises en quelques mois" et ajoute que cela "illustre la rapide dégradation du parc nucléaire français". A l'heure actuelle, un tiers des réacteurs de l'Hexagone (18 sur 58) sont à l'arrêt pour des raisons diverses.

Sur place, au Tricastin, les équipes d'experts de la centrale travaillent avec celles d'ingénierie d'EDF et d'Areva afin de stabiliser la position d'assemblage, de procéder au décrochage et au transfert de la barre d'uranium qui menace de se décrocher. A la mi-journée, le directeur de la centrale, Laurent Delabroy, a indiqué sur France Info que la cause de l'incident restait pour le moment inconnue.

Les inquiétudes de l'EPR

Ce nouvel incident intervient alors que la sureté des nouveaux EPR a été mise en cause ces derniers jours. Dans une déclaration commune, les autorités de sûreté nucléaire française (ASN), britannique (HSE) et finlandaise (STUK) avaient émis des doutes lundi sur le système de sécurité de l'EPR, le réacteur de quatrième génération, et demandé à Areva "d'améliorer [sa] conception initiale". La construction du réacteur n'est pas pour autant remise en question et aucun retard ne devrait être envisagé à partir du moment où certaines garanties sont apportées. "La technique de l'EPR n'est pas en cause" a déclaré le Premier ministre, François Fillon, dans une interview au Monde de vendredi, ajoutant que les "problèmes posés par l'Autorité de sureté (ASN) vont être résolus et que les réacteurs français vont figurer parmi les meilleurs et les plus sûrs du monde".

Anne-Charlotte Dusseaulx (avec Reuters) - leJDD.fr
Vendredi 06 Novembre 2009
http://www.lejdd.fr/Ecologie/Actualite/Nucleaire-Arret-force-au-Tricastin-148301/
Revenir en haut Aller en bas
Cherokee
Colonel
Colonel


messages : 1531
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : FachoLand
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Lun 9 Nov 2009 - 1:18

Citation :

L'Elysée accusé d'avoir volé au secours de Pierre Sarkozy


Witek Witek Witek (Jean et Pierre)

Un conseiller de la présidence est intervenu auprès de la Société
civiles des producteurs phonographiques, afin de savoir pourquoi le
fils aîné du chef de l'Etat n'a pas obtenu l'aide financière qu'il
demandait.



Même
si l'Elysée dément tout «traitement de faveur», c'est une intervention
qui devrait de nouveau faire grincer des dents. Quelques jours après
«l'affaire Jean Sarkozy», c'est au tour d'un autre fils du chef de
l'Etat, Pierre Sarkozy, de se voir reprocher un coup de pouce de la
présidence, révèle le site ElectronLibre.info, sous le titre «Népotisme et Sarkozysme, acte II». Associé
d'une société de production musicale, l'aîné des fils Sarkozy se serait
récemment plaint auprès de l'Elysée, après avoir essuyé un refus d'aide
financière de la part de la Société civile des producteurs
phonographiques (SCPP), évaluée à un peu moins de 10.000 euros. Un
conseiller du président aurait alors contacté la SCPP, dans le cadre
d'une «simple demande d'information», affirme l'Elysée. La SCPP - qui
réunit des producteurs indépendants et des sociétés comme Sony,
Universal ou BGM - a justifié son refus en indiquant que la société
Minds Corporation, à laquelle Pierre Sarkozy est associé, ne fait pas
partie de ses membres. La SCPP nie tout favoritisme

Pierre
Sarkozy, associé de Minds Corporation, qui déposait son «premier
dossier», a contacté la SCPP pour «comprendre» ce rejet, indique pour
sa part Marc Guez, directeur général de la SCPP. «Il n'a pas eu de
réponse, la personne en charge des aides n'ayant pas le temps, vu qu'on
refuse 30 à 40 dossiers par mois.» Eric Garandeau, conseiller culture
et communication à l'Elysée, a alors contacté la SCPP «pour savoir
pourquoi le dossier avait été refusé, mais sans me donner le nom de
Pierre Sarkozy dont je ne connaissais pas le lien avec la société»,
insiste Marc Guez. Contacté par l'AFP, Eric Garandeau martèle
qu'à «aucun moment, l'Elysée n'a demandé une décision dans un sens ou
dans un autre». «Je suis sollicité en permanence par des producteurs à
qui on a refusé une subvention et je demande systématiquement les
raisons du refus», poursuit le conseiller élyséen. Niant tout
favoritisme et tentant de désamorcer la polémique naissante, la SCPP
affirme pour sa part avoir «recommandé» à Minds Corporation de faire
partie de ses adhérents, ce qui devrait «vraisemblablement» lui
permettre de recevoir une aide.

Le Figaro / AFP
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Lun 9 Nov 2009 - 1:51

Ca y est, la France est devenue officiellement une république bananière Souhaitez longue vie à la nouvelle dynastie monarchique de France, la Maison des Sarkozy Sarko Ier, dit le "Nain" en est le fondateur Sa reine, "Carla" la "Douce", poussait des chansonnettes que personne ne voulait entendre Son dauphin est le Prince "Jean", dit le "peu instruit", mais il a aussi un autre fils, "Pierre" (le saint du même nom devant se retourner dans sa tombe ) qui n'a d'autres ambitions que d'organiser des spéctacles de troubadours hiphopeurs, faute d'arriver lui même à slamer (ouf c'est déjà d'évité au pauvre peuple François)
Dire qu'ils se moquaient de nous, il n'y a pas si longtemps
Revenir en haut Aller en bas
Cherokee
Colonel
Colonel


messages : 1531
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : FachoLand
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Lun 9 Nov 2009 - 2:09

Franchement wellate mahzala had leblad. tay3ejbek l'elysée kharej f les Critique du regime de benali y'a 2 jours. choufou ghi hrirtkoum
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mar 10 Nov 2009 - 12:40

Citation :
Opération internationale pour déminer le lagon calédonien


Voir le diaporama
crédits : MARINE NATIONALE
10/11/2009

Une opération multinationale de grande envergure a été lancée vendredi pour nettoyer le lagon calédonien de nombreuses mines datant de la seconde guerre mondiale. En 1942, alors que la bataille du Pacifique faisait rage, la marine australienne a mouillé quelques 2000 mines à orin en Nouvelle-Calédonie. Si, à la fin du conflit, les chenaux de navigation et d'accès aux ports ont été « nettoyés », seule une petite partie des engins mouillés a été neutralisée. On estime, ainsi, que 1400 à 1800 mines sont encore présentes dans les eaux calédoniennes, ces armes, ayant coulé, reposant désormais sur le fond ! Pour poursuivre le travail de déminage, l'opération « Lagoon Minex », qui se déroule jusqu'au 20 novembre, rassemble des moyens considérable. Français, Américains, Australiens et Néo-zélandais ont rassemblé 11 unités, dont 7 bâtiments, 4 équipes de plongeurs démineurs (soit 50 plongeurs), 6 drones sous-marins, 4 drones aériens et même 4 dauphins « américains », ces animaux dressés étant utilisés par l'US Navy pour la chasse aux mines.


Chasseurs de mines australiens à Nouméa (© : MARINE NATIONALE)

La Marine nationale accueille l'état-major de cette force à bord du bâtiment de transport léger (Batral) Jacques Cartier, des équipes des groupes de plongeurs démineurs (GPD) de l'Atlantique, de la Manche et de la Méditerranée ayant été déployées depuis la métropole. L'objectif de l'opération Lagoon Minex est double. Il permet de faire travailler ensemble différents moyens internationaux, renforçant l'interopérabilité entre les marines et le partage comme la découverte des savoir-faire et équipements spécifiques de chacun. Il s'agit don d'un important exercice, mais mené non pas dans le cadre d'une action factice, mais d'une véritable opération avec des mines bien réelles. Au cours de cette campagne, les militaires espèrent neutraliser entre 50 et 200 mines.

source:http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=111549

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
marinfemme
2eme classe
2eme classe


messages : 26
Inscrit le : 07/11/2009
Localisation : No womans land
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mar 10 Nov 2009 - 17:10

Samyadams a écrit:
Ca y est, la France est devenue officiellement une république bananière Souhaitez longue vie à la nouvelle dynastie monarchique de France, la Maison des Sarkozy Sarko Ier, dit le "Nain" en est le fondateur Sa reine, "Carla" la "Douce", poussait des chansonnettes que personne ne voulait entendre Son dauphin est le Prince "Jean", dit le "peu instruit", mais il a aussi un autre fils, "Pierre" (le saint du même nom devant se retourner dans sa tombe ) qui n'a d'autres ambitions que d'organiser des spéctacles de troubadours hiphopeurs, faute d'arriver lui même à slamer (ouf c'est déjà d'évité au pauvre peuple François)
Dire qu'ils se moquaient de nous, il n'y a pas si longtemps

c'est le prix à payer de la célébrité, le revers de la médaille, et aussi la preuve d'une certaine liberté de la presse qui nous rapporte toutes ces nouvelles. comme koi rien n'est pas parfait dans ce monde, et il n'existe pas d'histoires de princes charmants et de belles aux bois dormants
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Ven 13 Nov 2009 - 16:50

Citation :

Le Manchex s'est déroulé en début de semaine


La SNSM de Calais au coeur d'un exercice franco-anglais au large de Douvres

samedi 07.11.2009, 14:00


Nom de code : Manchex. L'exercice international, réalisé tous les deux ans, s'est déroulé en début de semaine au large de Douvres.
Il y a deux ans, c'est du côté de Calais que l'exercice avait pris place. Car c'est par alternance, une fois côté anglais, une fois côté français, que l'exercice s'organise.
Cette année, les sauveteurs anglais de la RNLI (Royal National Lifeboat Institution), des canots de sauvetage de Douvres et de Ramsgate, un hélicoptère Seaking Rescue-Coast-Guards britannique et des vedettes de surveillance de la Police anglaise ont été mobilisés.

87 blessés à hélitreuiller
Mais pas seulement. Des sapeurs-pompiers et des ambulanciers du Kent, ainsi que des médecins et du personnel des hôpitaux et cliniques du Sud-Est de l'Angleterre, les douanes, des personnels portuaires et des compagnies maritimes se sont également investis dans le Manchex.
Sans oublier les canots de sauvetage de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) de Boulogne-sur-Mer et de Calais. Soit, au total, plus de 400 personnes sur le pont durant cette journée.
L'exercice, coordonné par les affaires maritimes, le Cross-Gris-Nez et les Coasts-Guards côté britannique, s'est fait en deux temps.
Tout d'abord, un feu de machines à bord d'un ferry a été simulé. Avec un blessé et un disparu devant Douvres. Mais également 87 blessés à évacuer par hélitreuillage.
Ensuite, la recherche du corps d'un plongeur porté disparu au large de Deal, dans le Kent, a été réalisée. Avec des conditions difficiles. Jugez plutôt : mer très forte, force 6 à 7 allant 7 à 8, creux de plusieurs mètres, et vent de 45 à 55 noeuds.

La SNSM de Calais retrouve en premier
le corps du disparu

Les canots de sauvetage de Calais et de Boulogne ont alors appareillé. Et ce sont les sauveteurs calaisiens qui sont parvenus à retrouver le corps du plongeur porté disparu le plus rapidement possible. Et ce, « alors que quatre canots de sauvetage (deux Anglais de la RNL et deux Français de la SNSM) avaient été mis en alerte pour procéder à des opérations de recherches, se vante la SNSM de Calais. Qui reconnaît que ce Manchex 2009 a été très éprouvant ».

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
crepitator
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 441
Inscrit le : 10/10/2009
Localisation : dans le mile
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Sam 14 Nov 2009 - 14:32

Citation :
Par Louis Pinou publié le vendredi 13 novembre 2009
La burqa : elle n’est que l’expression d’une ancestrale coutume vestimentaire venue du fond des âges de l’Afghanistan et complètement étrangère à l’Islam puisque antérieure à la venue du prophète.


Usurpation
Ce fut et demeure un moyen d’asservissement des femmes et l’expression d’un fondamentalisme dont personne de veut en France. Rien ne justifie, au nom de la liberté, que le port de cette prison flottante ait droit de cité « chez nous », toutes origines confondues. La parole est étrangement donnée à celles qui revendiquent la liberté de vivre leur foi musulmane de la sorte. Murées de noir, elles nous expliquent le rapprochement avec leur créateur (TV 29 juin sur la 3) fustigeant l’hostilité de la société bien intolérante à leur égard. Parmi elles de néo converties dont le zèle n’est que la résultante du prosélytisme de leurs gourous barbus. Puissent-elles en réchapper un jour. En attendant, c’est à elles que l’on tend les micros. Notre société est comme cela, un peu perverse et hautement réceptive à l’autodestruction coupable. Mais - ce mais est de taille – qui a entendu les voix de celles qui, contraintes à l’enfermement se voilent en esclave, sur le sol de la République ? Pas de prosélytisme pour la souffrance. Encore moins de parole. C’était pourtant le moment, sous le couvert de l’anonymat de la burqa de faire parler ces femmes martyres. Étranges micros qui ne se baladent que dans les endroits propices à tripler la couche de culpabilité des citoyens de la République.
Oui, il faut légiférer, intelligemment et vite. Pour chaque femme « déburqatisée » par la loi, c’est dix, vingt ou trente qui ne tomberont pas dans l’enfermement. N’en déplaise à certains intellectuels, la liberté ne doit pas tolérer et donc générer l’intolérable. La France n’est pas les USA, la France n’est pas la GB. Si comparaison il devait y avoir, prenons alors tous les éléments de notre société pour voir si nous serions toujours autant admiratifs de la tolérance des autres.
La burqa est un déguisement malsain. Certains penseurs qui ont pignon sur TV nous font croire que l’intolérable, sur ce sujet, se situe toujours du côté des vilains que nous sommes.


Heureusement que des voix s’élèvent, souvent musulmanes, pour rejeter ces coutumes récemment implantées par des islamistes aux desseins moins avouables que de se rapprocher du créateur. Ce choix vestimentaire et sa cohorte de fantasmes n’est qu’une manipulation et un moyen pervers d’arriver à « certaines » fins profitables aux fondamentalistes qui ne sont ni soutenus ni appréciés de l’immense, mais de l’immense majorité des musulmans de France qui ne demandent qu’à vivre leur foi tranquillement.
La loi pourrait interdire tout déguisement en dehors du carnaval et de ses lieux de célébration. Interdire le port du masque de Zorro, de Mickey ou de burqa sur la voie publique est liberticide ? Ces dissimulations ne sont pas négociables dans nos sociétés, ouvertes à la tolérance certes, mais dont les individus circulent à visages découverts. C’est comme cela que nous avons décidés de vivre ensemble : à portée du sourire d’autrui.

_________________
Dulce et decorum est pro patria mori : Il est doux et beau de mourir pour la patrie.
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Sam 14 Nov 2009 - 14:39

Pendant que l'économie mondiale s'effondre, pendant que la France retourne comme un seul homme à ses fantasmes vichystes, il est tellement plus facile de chercher et de trouver des boucs émissaires que d'essayer de règler ce qui est primordial.
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Dim 15 Nov 2009 - 10:34

Citation :


Le délégué général à l'armement : "On retrouve les chiffres d'affaires de la grande époque"

LE MONDE | 14.11.09 | 14h53 • Mis à jour le 14.11.09 | 14h53

Le sort de deux projets stratégiques pour la défense française doit être scellé dans les semaines à venir : un contrat avec le Brésil, comprenant la vente de 36 avions de combat Rafale produits par Dassault ; et le programme européen d'avions de transport militaire A400M (EADS), ralenti par d'innombrables déconvenues

Au-delà de ces deux projets toujours incertains, l'industrie de défense se porte bien, assure Laurent Collet-Billon, le délégué général pour l'armement depuis juillet 2008. Le ministre de la défense, Hervé Morin, sera au salon aéronautique de Dubaï le 15 novembre.

La direction générale de l'armement (DGA, 12 000 personnes) est le maître d'ouvrage des programmes d'équipement des armées et l'acteur étatique chargé du soutien aux exportations.
Quel est l'impact de la crise sur le marché de l'armement ?

Le marché mondial de l'armement est en croissance continue, à 70 milliards d'euros cette année. Nous allons exporter pour 7 milliards d'euros en 2009, et cette croissance se poursuivra en 2010, certainement grâce au Rafale. La France reste le quatrième exportateur mondial. On retrouve les chiffres d'affaires de la "grande époque". Mais avec la crise, on voit réapparaître des acteurs extrêmement agressifs au plan commercial, Chinois, Russes, Américains.
Les commandes passées par la DGA dans l'industrie et la recherche vont atteindre les 20 milliards en 2009, grâce à l'exécution budgétaire. Le plan de relance a donné 1,4 milliard. La loi de programmation militaire permettra par exemple, dans le domaine spatial, de réaliser le programme d'observation Musis, de même qu'un satellite d'écoute CERES à l'horizon 2015, et un satellite d'alerte en 2018. Nous n'en sommes pas à la perspective d'une contraction des programmes. D'autres pays européens sont plus directement atteints.
Nous avons démontré notre aptitude à transformer les crédits publics en contrats passés à l'industrie. C'est pourquoi nous sommes prêts à participer au grand emprunt, avec des projets de technologie duale, civile et militaire : par exemple, un hélicoptère militaire de 4 à 5 tonnes à l'horizon 2020, pour plusieurs centaines de millions d'euros, à parts égales entre industrie et grand emprunt.
L'avenir d'un projet européen phare, l'A400M, est-il assuré ?

Nous sommes partis d'une situation catastrophique au plan industriel, technique, calendaire, financier. Si c'était à refaire, on ne le referait pas comme cela. Depuis la réunion des ministres de la défense au Castellet (Var), en juillet, il y a un souci d'aboutir entre les Etats et Airbus Military. Un audit financier sur les comptes A400M d'EADS sera disponible au début de la semaine prochaine. A partir de là, nous allons attaquer la négociation financière.
On s'est donné jusqu'à la fin de l'année pour aboutir. Tout le monde perd de l'argent quand les programmes sont en retard. Nous allons nous pencher sur la question de savoir si des sous-traitants ne sont pas en péril. Cet avion va voler fin novembre-début décembre. C'est un bon avion.
En France, nous maintenons la quantité d'appareils commandés. Nous partons d'une flotte de Transall anciens, il y a un besoin à satisfaire, en Afghanistan ou ailleurs. La négociation financière avec Airbus doit conduire à conformer ce nouveau contrat à la loi de programmation militaire. Les commandes qui n'y entreront pas seront reportées et étalées au-delà de 2020.
Où en sont les négociations avec le Brésil sur le Rafale ? Le prix à l'unité a-t-il été baissé de 40 % par rapport aux 98 millions d'euros proposés, comme le dit la presse brésilienne ?
Tout ce qui est dit sur le prix et la réduction du prix est faux. Il est comparable à celui d'un Rafale français avec tous ses équipements. Nous espérons arriver à un accord le plus vite possible, début 2010.
Les militaires se plaignent d'attendre le drone de renseignement au contact, le DRAC d'EADS, en Afghanistan. Quelle est votre politique en matière d'avions sans pilote ?
Le DRAC, drone de reconnaissance à courte portée, doit être adapté aux conditions de l'Afghanistan. Une solution sera trouvée avant l'été 2010. Le drone de longue distance Harfang d'EADS fonctionne bien, nous sommes d'ailleurs en train d'en acquérir un quatrième. Quant au projet de drone de surveillance, nous travaillons avec l'Allemagne et l'Espagne sur l'Advanced UAV. Nous prendrons une décision en 2010. Mais on veut un calendrier réaliste. Nous gardons d'autres options en réserve : le projet de Dassault avec Thales, celui du britannique BAE, ou l'achat de drones américains Predator.
Vous encouragez des restructurations industrielles. Qu'en est-il de Nexter (armement terrestre) et de DCNS (naval) ?
Thales nous avait exprimé son intérêt pour devenir un acteur de l'armement terrestre en reprenant Nexter. Depuis, l'actionnariat a changé avec l'entrée de Dassault Aviation. Nous attendons de connaître la position du nouveau patron, Luc Vigneron. Nexter doit trouver des partenariats.
Dans le secteur naval, nous sommes dans une situation absurde, où il y a trop de chantiers en Europe, qui se font parfois concurrence pour le même sous-marin. Il faut se regrouper. Cependant, la donne vient de changer avec la prise de participation majoritaire d'un fonds d'Abou Dhabi dans l'allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS). Nous allons rencontrer le gouvernement allemand pour savoir s'il reste une possibilité d'alliance.
En entrant chez Thales, Dassault est devenu un acteur de poids dans tous les secteurs. Qu'est-ce que cela change pour la DGA ?

Au début de l'année, certains m'ont dit : "Cela va constituer un ensemble qui fera 30 % des commandes des forces armées en France, une entité non manoeuvrable." Le constat que je fais est autre, car on négocie les contrats indépendamment avec Dassault et Thales. Je l'ai vu sur la nouvelle tranche du Rafale, qui porte sur 60 appareils.
Avez-vous d'autres projets de réorganisations industrielles ?

Il ne nous appartient pas de dire à chaque entreprise ce qu'elle doit faire, même si l'Etat est actionnaire de la plupart d'entre elles, à l'exception de Dassault Aviation. La défense a donné de la visibilité à l'industrie en termes de commandes pour les années à venir. En retour, nous attendons qu'elle se mette en ordre de bataille et mène des regroupements en Europe.Propos recueillis par Dominique Gallois et Nathalie Guibert

source:http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/11/14/le-delegue-general-a-l-armement-on-retrouve-les-chiffres-d-affaires-de-la-grande-epoque_1267209_3234.html

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
reese
Colonel
Colonel


messages : 1640
Inscrit le : 10/05/2009
Localisation : alger
Nationalité : Algerie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Lun 16 Nov 2009 - 21:20

encore un Maghrebin qui se suicide les mains menottées dans un fourgon de la police francaise

Citation :
Mohamed Boukrourou, 41 ans, marié et père d’une fille de 3 ans et sans antécédent judiciaire, est décédé dans un fourgon de police, jeudi 12 Novembre 2009 à Valentigney (Franche-Comté).




Après un « différend » (sans menaces, sans agressions, ni insultes) d’ordre commercial entre Mohamed et son pharmacien portant sur la nature des médicaments fournis (générique et non ceux prescrits par le médecin) la police intervient sur appel de ce dernier et l’embarque « sans ménagement » (selon plusieurs témoins) dans un fourgon.
Il s’en suit le décès brutal de Mohamed dont les conditions exactes restent à élucider.

Après une marche silencieuse digne et sans heurts de plus de 600 personnes en mémoire de Mohamed BOUKROUROU et en soutien à sa famille, le Conseil Régional des Marocains de Franche-Comté (CRMF) exhorte avec force les autorités judiciaires à une enquête rapide et impartiale afin de lever les zones d’ombres qui planent sur cette tragédie humaine.

Par conséquent, l’IGS et l’IGPN doivent être saisies en URGENCE car des policiers sont impliqués.

Enfin, il subsiste un risque majeur d’embrasement de la part d’une frange qui souhaite en découdre avec la police et ce qu’elle représente en tant que symbole de l’Etat.

Nous relayons donc le message « sage et digne » du frère de la victime, Abdelkader -professeur de mathématiques- appelant la jeunesse à un calme respectueux de la mémoire de Mohamed et de faire confiance en la justice de la République.

En tant qu’association représentative de la communauté marocaine, nous adresserons un courrier au ministre de l’Intérieur garant de la sécurité publique, lui demandant de faire en sorte que l’enquête sur ce dossier soit une priorité.

Jilali EL RHAZ
Président du Conseil Régional des Marocains de Franche-Comté
Source : Communiqué de presse

Résultats de l'autopsie

Selon les résultats d'autopsie, Mohamed Boukrourou est décédé « des suites de la conjonction d’une altération vasculaire cardiaque et d’un stress important ». D'après les témoins, la force a été employée pour l'embarquer au poste de police. Selon la famille, « il avait des plaies à une joue, les yeux tuméfiés et une lèvre fendue. On veut bien croire à la crise cardiaque mais qu’on nous explique ces traces alors que Mohamed était menotté ».



http://www.yabiladi.com/article-societe-3534.html
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mar 17 Nov 2009 - 2:20

Que Dieu ait en sa sainte miséricorde ce compatriote et vienne en aide à sa femme et son enfant en bas âge
Des voitures vont de nouveau brûler en France Twisted Evil Et il faudra au nain plus d'un karcher pour arrêter les jeunes maghrébins en colère des banlieues
Revenir en haut Aller en bas
Proton
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3498
Inscrit le : 27/06/2009
Localisation : Partout.
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mar 17 Nov 2009 - 12:57

Les agréssions policière contre la population étrangère sont de plus en plus nombreuse..Et biensur, jamais les policiers ne sont coupable c'est toujours de la faute des étrangers

La France va sombrer dans l'ultra violence très prochainement, une grenade coûte 80euros, un AK 47 quelques centaines d'euros..c'est triste mais trop d'innocent meurt avec ces policiers violent et incultes..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mer 18 Nov 2009 - 17:15

Citation :


Les entreprises françaises de retour en Irak

Le président irakien, Jalal Talabani, a exprimé le souhait, mercredi 18 novembre à Paris, que le groupe Total travaille sur les champs pétrolifères de son pays. Il a également appelé les sociétés françaises à investir de nouveau largement en Irak.
"L'appel d'offres [concernant l'exploitation pétrolière] n'est pas seulement basé sur des chiffres, nous devons favoriser une offre française quels que soient les chiffres", a déclaré le chef de l'Etat irakien en appelant le groupe pétrolier français à "faire la meilleure offre". "C'est notre politique, nous voulons voir Total travailler sur nos champs pétrolifères", a-t-il déclaré, à l'occasion d'une réunion avec le Medef.
CONTRATS POUR LA RECONSTRUCTION
Par ailleurs, le ministre de la défense irakien, Abdelkader Jassem Al-Obeidi, a souligné, à l'issue d'une rencontre avec son homologue Hervé Morin, que son pays accordait "beaucoup d'importance aux armements" français, laissant entendre que de nouveaux contrats pourraient être conclus après l'acquisition de vingt-quatre hélicoptères d'Eurocopter.
Depuis le début de l'année, les visites de responsables irakiens et français se sont multipliées. Nicolas Sarkozy était à Bagdad en février, son premier ministre, François Fillon, en juillet. Alors que le coût de la reconstruction de l'Irak est estimé à 600 milliards de dollars, plusieurs contrats ont déjà été signés en matière de sécurité intérieure et dans le domaine militaire.
M. Talabani a qualifié de "total succès" sa visite en France. "Les portes sont totalement ouvertes à la coopération avec la France" et la collaboration entre les deux pays "est stratégique", a-t-il conclut devant les représentants du Medef.
SOURCE:www.lemonde.fr

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6223
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mer 18 Nov 2009 - 21:35

1 a 0 pour l irlande

tout est a refaire !

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12864
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mer 18 Nov 2009 - 23:34

La France vient de gagner contre l'Irlande et est qualifié en coupe du monde. Le but de la victoire est due à une méga grosse erreur d'arbitrage en faveur de la France, puisque Thierry Henri à fait une grosse main.
En somme, la France ce qualifie mais sans honneur Mad

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Jeu 19 Nov 2009 - 7:52

C'est pas une question d'honneur, c'est une question de spectacle. Un arbitre n'est pas infaillible, on le sait, le recours au "replay" permettrait de voir bien plus de fautes, et de les sanctionner, mais dans cette activité appelée football qui s'intéresse à la justesse d'une décision d'arbitrage? Personne, ça fait partie du show.
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12864
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Jeu 19 Nov 2009 - 9:38

rafi a écrit:
C'est pas une question d'honneur, c'est une question de spectacle. Un arbitre n'est pas infaillible, on le sait, le recours au "replay" permettrait de voir bien plus de fautes, et de les sanctionner, mais dans cette activité appelée football qui s'intéresse à la justesse d'une décision d'arbitrage? Personne, ça fait partie du show.

Ah je suis pas du tout d'accord avec toi Rafi, c'st pas une question de spectacle mais d'honneur et de dignité footbalistique. La France a gagné sa c'est la finalité, mais le déroulement du match a montré une équipe de France qui n'était pas au niveau, largement dominé par l'Irlande. Le but de la victoire n'en ai pas un, au ralentit on le voie très clairement que Henri guide littéralement la trajectoire du ballon avec sa main, pour un footballeur de son "charisme" et de son "expérience" c'est indigne et malhonnête.
Certes la France c'est qualifié, mais sans honneur......
Quand à l'arbitrage, quand on voit qu'un arbitre à la décision de faire ou de défaire le destin footblaistique d'un peuple, alors oui on peu s'intéresser à la justesse d'une décision d'arbitrage.
Si le video arbitrage existerait, le but n'aurait pas été accordé et la physionomie du match aurait changé. sa permettrait aussi de limiter la corruption d'arbitrage, mais sa tu as raison Rafi qui s'en préoccupe, on laisse perdurer un système qui en soit est loin d'être parfait, sans réelle motivation de l'améliorer Evil or Very Mad

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12864
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Jeu 19 Nov 2009 - 11:10

En France, lorsque l'on prononce le mot Charia, il y a tout de suite un côté obscurantiste et islamiste qui lui est associé.............. sauf quand celui ci brasse des milliers de milliard de dollard

Citation :
Finance islamique : la ruée vers l'or noir !

Sylvain Lapoix - Marianne | Jeudi 19 Novembre 2009 à 07:01

Feignant de louer l'éthique de la finance chariah-compatible , les pontes des marchés regardent avec gourmandise les juteux pétrodollars à même de solder leur dette sans vexer Bruxelles. Exemple au raout de la finance islamique organisé par l'université Paris Dauphine.
Sous la haute voûte empire de la Bourse de Paris, où se prélassent des Grâces de stuc portant le code des Marchés, les élèves attentifs et financiers fixent un écran sur lequel est projeté un diaporama sobre. Son titre : «Paris, le nouveau centre de la finance islamique en Europe.» Pour cette conférence inaugurale du nouveau diplôme de Finance islamique de l'université Paris-Dauphine, consultants, professeurs et politiques sont venus louer l'économie compatible avec la chariah.

Une filière plus que prometteuse en ces temps de crise car, en plus de revendiquer une posture éthique du plus bel effet auprès du grand public, elle donne accès aux réserves cyclopéennes de pétrodollars des pays du Golfe !

La panacée du lendemain de crise ? Loin de là...

Et du cabinet Baker and McKenzie à Paris Europlace, les gens sérieux se pressaient à la tribune. Entre experts, il est de bon ton de commencer son intervention par : «la finance islamique est-elle la panacée ?» Contrairement aux exposés dithyrambiques qui l'on élevée en 2008 en solution absolue aux déboires du capitalisme occidental, il se trouve que non !

«La finance islamique court les mêmes risques que la finance traditionnelle, assurait Patrick Rochette, cadre de la Bank of London and the Middle East, spécialisé dans ce type de gestion. Avec la crise, elle a également été frappée : du fait de son manque de diversification, du fait de la crise de liquidité... Son vrai atout, ce sont les outils de contrôle qui permettent d'anticiper les risques.» Une qualité, certes, à laquelle s'ajoutent l'interdiction de l'usure et le refus de financer certains secteurs, entre autres. Mais ce ne sont pas ces qualités qui font vibrer les financiers.

Des montagnes d'or noir inodores au nez de Bruxelles

Gilles Saint Marc, président de la Commission pour la finance islamique de Paris Europlace n'y va pas par quatre chemin : «la première raison de choisir la finance islamique est pragmatique : elle permet de mobiliser les fonds massifs du Golfe.» Au moment de la crise de 2008, contraint à l'endettement massif par l'effondrement de l'économie par contagion de la crise financière, les financiers du globe ont découvert un mot arabe magique : «sukuk».

Sur le principe, les Etats du Golfe peuvent émettre des sukuks pour entériner l'injection d'argent frais et «prendre participation» dans n'importe quelle affaire compatible avec les principes de la chariah : construction d'infrastructure, renflouement d'une entreprise... Mais là où l'émission de bonds du trésor font froncer les yeux à Bruxelles qui les ajoutent à la dette, les sukuks, assimilés à des «titres de propriétés», ne tombent pas sous le coup des critères de Maastricht : de la dette mais sans la dette !

Dès 2008, l'AMF a donc émis une notice pour ce type de produit financier dont Christine Lagarde est devenue fan du jour au lendemain. «Financement immobilier, relance du private equity... les sukuks seront vraiment l'avenir de la finance !», s'enthousiasme Marc Mariani, partenaire chez Baker and McKenzie.

De General electric au Grand Paris : tout le monde en veut !
Si ce type de financement n'a pas dépassé les 2 milliards de dollars en Europe depuis 2004, Elyes Jouini, responsable du nouveau diplôme de Dauphine en la matière, évaluait le potentiel à 120 milliards d'euros juste pour la France à l'horizon 2020... «La finance islamique est bienvenue à Paris,» est venu clamer Christian Sautter, maire adjoint en charge du développement économique de la capital, énumérant les projets de logements à l'horizon 2012. Impressionné par l'exposé d'un banquier venu de Dubaï, l'ancien ministre des Finances lui avait amicalement tapé sur l'épaule en l'invitant : «venez donc financer le Grand Paris !»

Mais dans toutes les bouches, la prophétie venait des Amériques : annoncé fin octobre, le premier sukuk américain de plus de 500 millions de dollars contracté par General electric faisait rêver les experts réunis au Palais Brognard. «Il faut que nous puissions ponter au delà des 500 millions de dollars pour atteindre une taille critique», soutenait l'un d'eux fièvreusement.

Les observateurs apprécieront la diversification : après avoir financé le terrorisme international, les théocraties pétrolières du Golfe vont désormais solder les errements de la finance occidentale. Des millions, des milliards de pétrodollars retombant en pluie fine sans affoler Bruxelles... Pragmatique, un étudiant applaudit la fin de la conférence : «malgré tous les discours sur l'éthique, s'il n'y avait pas eu l'argent du Golfe, personne ne se serait intéressé à la finance islamique !»

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Jeu 19 Nov 2009 - 13:48

Citation :

«Je ne suis pas l'arbitre...»


Thierry Henry a permis aux Bleus de s'envoler pour l'Afrique du Sud Crédits photo : DPPI

Auteur d'une main sur l'action amenant l'égalisation tricolore synonyme de qualification pour la Coupe du Monde 2010, Thierry Henry a admis l'évidence, tout en louant davantage les qualités irlandaises que les défauts français.


Au Stade de France
Thierry, vous avez beaucoup souffert pour vous défaire de cette équipe d'Irlande…
Thierry Henry : Oui, car les Irlandais ont fait un très grand match. Déjà à l'aller ils avaient démontré leur valeur et ce soir, cela n'a pas été évident. Gagner là-bas s'est avéré prépondérant au final.
Comment expliquez-vous vos difficultés à prendre l'emprise sur la rencontre ?
Thierry Henry : On a eu beaucoup de mal à les presser haut, comme on en avait l'intention. Et devant, Doyle a fait un match énorme dans la conservation du ballon et dans les déviations vers ses partenaires. Enfin, sans doute le plus important, on n'a pas su répondre présent dans les duels, comme on l'avait fait à Croke Park. Passée l'heure de jeu, c'est vraiment devenu un match d'hommes, où il fallait tout donner pour s'en sortir. Les Irlandais ont eu des occasions pour doubler la mise, mais ils sont tombés sur un grand gardien. Tant mieux pour nous…
Parlez-nous de l'action amenant le but de William Gallas…
Thierry Henry : Je sais ce que vous voulez savoir et je ne vais pas vous mentir : il y avait main. Le ballon a heurté ma main et j'ai continué à jouer. L'arbitre n'a pas sifflé et il y a eu but. J'aurais évidemment préféré que cela se passe autrement, mais ce n'est pas moi l'arbitre… Maintenant, je ne crois pas que notre qualification soit volée non plus.
On suppose que votre joie doit être mesurée tout de même ce soir…
Thierry Henry : Oui, car on a su faire la différence chez eux, mais pas chez nous, devant notre public. On n'a pas su faire tourner le ballon, repartir proprement de derrière. On savait que leur jeu était de jouer long et d'imposer un combat physique. Malheureusement, on a joué dans leur registre, et pas dans le notre.
Est-ce que ce type de match très difficile peut forger le mental de cette équipe ?
Thierry Henry : Oui, même si depuis le début de ces qualifications, on a connu un certain nombre de matches difficiles. J'espère que nous saurons tirer les leçons de ce match-là.
Comprenez-vous la déception du public après votre prestation ?
Thierry Henry : Non, car j'ai rabâché depuis le match aller que les Irlandais forment une forte équipe et que ce ne serait pas facile, contrairement à ce que tout le monde pensait. Ce soir, ils ont vraiment bien joué et il faut leur tirer un coup de chapeau. De notre côté, l'important était la qualification et même dans la difficulté, l'objectif est rempli.
SOURCE:http://www.lefigaro.fr/equipe-de-france-de-football

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres


Dernière édition par MAATAWI le Jeu 19 Nov 2009 - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12864
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Jeu 19 Nov 2009 - 14:05

SOURCE Question

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Proton
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3498
Inscrit le : 27/06/2009
Localisation : Partout.
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Jeu 19 Nov 2009 - 17:00

Une victoire honteuse, alors voila que les joueurs Français s'aident des mains de manière grossière pour marquer des buts..
Le sélectionneur Domenech est pitoyable et incompétent, ya quelques années après avoir fait éliminer les bleus de coupe d'europe, juste après le match..devant les caméras qui venaient pour l'interview comme de coutume après chaque match, il demande sa petite amie en mariage


Citation :
Le président du Mouvement pour la France (MPF) Philippe de Villiers a demandé jeudi que le sélectionneur des Bleus Raymond Domenech exprime des "regrets publics" auprès de l'Irlande après la faute de Thierry Henry, qui a qualifié la France pour le Mondial 2010. "Raymond Domenech devrait exprimer ses regrets publics et avoir un geste de dignité envers l'Irlande" après la victoire "volée" de la France dans ce match, a déclaré à l'AFP l'élu vendéen, grand fan de football. "La morale de ce match c'est que l'on peut tricher du moment qu'on n'est pas pris. L'équipe de France va traîner pendant des années cette image d'équipe de tricheurs", a-t-il déploré, estimant que Thierry Henry "aurait dû" signaler sa propre faute, une passe de la main offrant un but d'égalisation. "Je savais que Raymond Domenech était un mauvais entraîneur, il se révèle un mauvais éducateur en plus d'être un mauvais gagnant - comme il y a des mauvais perdants", a ajouté Philippe de Villiers. "Ma pensée aujourd'hui va vers les professeurs dans les écoles de sport", sensés enseigner "le fair-play" à leurs élèves, a-t-il insisté
http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-40949725@7-91,0.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Jeu 19 Nov 2009 - 17:06

tu sais Younes,domenech regrette que la polygamie soit interdit en France
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12864
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Ven 20 Nov 2009 - 11:27

Savourez messieurs, pour ce qui vivent en France, il est possible qu'un jour le tribunal déclare que vos parents ont reçu la nationalité par erreur et donc que vous n'êtes pas ........français Shocked , "Liberté, égalité, fraternité" disent t'ils Mad


Citation :
Etes-vous vraiment sûr d’être Français ?
A l'heure où le débat sur l'identité nationale s'embrase, des milliers de Français sont, dans les faits, contraints de prouver leur nationalité. Enquête sur le durcissement de l'administration française.

Ounoussou Guissé aura eu besoin de trois ans pour prouver qu’il était Français. Et de deux rencontres avec Hervé Morin. La première fois, c’était le 31 décembre 2008, en Afghanistan. Le ministre de la défense était venu fêter le réveillon avec son régiment, là où avait eu lieu quelques mois auparavant l’embuscade qui a coûté la vie à dix soldats Français. "Je connaissais l’un deux, on avait été au Tchad ensemble", se rappelle cet hussard parachutiste. Pourtant, Ounoussou n’a pas hésité à se porter volontaire pour "l’afgha". C’est un patriote, un vrai. Qui parle de sa fierté "à servir le drapeau Français". Répète qu’il "n’a pas peur", puisque "c’est le métier". Pendant ces nuits glaciales, ce ne sont ni les risques, ni ce froid de gueux qui le tenaient éveillés, Ounoussou. Mais ce qu’il appelle pudiquement « ses problèmes de papiers ». En 2007, le para a été convoqué par le tribunal de Rouen qui conteste sa nationalité Française. Lui, qui a toujours eu un passeport et une carte d’identité Française ! Lui dont le père a été naturalisé en 1962 ! Le tribunal, invoquant un récent arrêt de la cour de Cassation, a estimé que la nationalité Française a été à l’époque donnée par erreur au père, aujourd’hui décédé. A titre posthume, il veut (et peut) donc la lui retirer. A lui et à ses fils. Eh oui, c’est fragile une nationalité. Cela se donne, cela se perd. Même cinquante ans après. Ounoussou n’a rien compris. "J’ai toujours travaillé, payé mes impôts, servi mon pays". Il en a pleuré de rage, le soir, dans son lit. L’enfer juridique a commencé. L’affaire a été jugée une première fois en 2008. Ounoussou a gagné. "J’étais tellement content que j’ai payé mon coup à tout le régiment". Las ! Dix jours après, coup de massue : le parquet a fait appel. Ounoussou est encore en Afghanistan quand il apprend la nouvelle, à se geler dans un VAB (Véhicule Avant Blindé). Octobre 2009. Cette fois ci, c’est en uniforme qu’Ounoussou va braver le tribunal. Il est reçu par Hervé Morin qui s’offusque de cette "situation kafkaïenne". Même Eric Besson se fend d’un communiqué : considérant déjà que l’impétrant n’est plus Français, il lui assure qu’une demande de "naturalisation pour services exceptionnels rendus à la France" sera examinée de façon favorable (1). Hier, le tribunal a enfin reconnu qu’Ounoussou Guissé était Français…

Au bout de trois longues années de procédures.

Français à deux vitesses

Etes-vous vraiment sûr d’être Français ? Naïvement, on pensait que la carte d’identité nationale et le passeport était un garant suffisant de "Francitude". Erreur. "Des histoires comme celles là, j’en ai de plus en plus. Et malheureusement, ces personnes n’ont pas toujours le soutien d’Hervé Morin !", dit Cécile Madeline, avocate d’Ounoussou Guissé. "Les lois sur l’immigration se sont durcies, du coup, l’administration est plus méfiante. Et beaucoup de Français doivent désormais prouver qu’ils sont bien Français". Et doivent produire un certificat de nationalité Française (CNF). Oubliez le débat sur l’identité nationale, les beaux discours sur la nation, le kit d’Eric Besson fourni aux préfectures avec ses 200 questions autour du drapeau, la cuisine, ou la Marseillaise… Dans les guichets des tribunaux d’instance, chargés de délivrer les fameux CNF, on la définit de façon très claire. Très sèche. Il y a ceux qui "en sont", naturellement. Les Français de souche "né en France, d’un parent Français né en France", qui n’ont pas besoin du précieux document. Et puis il y a tous les autres. Français immigrés de la deuxième génération né en France, Français nés à l’étranger… Considérés comme des fraudeurs potentiels dans un climat de suspicion généralisée. Pour eux, le CNF est désormais obligatoire. A eux de prouver qu’ils sont Français, ce qui peut s’avérer très, très compliqué, comme sont en train de le réaliser des milliers de nos compatriotes quand ils veulent refaire leurs papiers (voir témoignage). Quand ce n’est pas carrément impossible : en 2008, environ 19.000 demandes (sur 149.000) ont été refusées, contre 13.000 en 2006

Quand refaire ses papiers devient un enfer

Il n’y a pas si longtemps, pourtant, il n’y avait nul besoin de CNF quand on avait ses papiers. La loi et les pratiques se sont peu à peu durcies. D’abord avec la circulaire Pasqua de 1993 : avec les nouvelles cartes d’identités informatisées, le CNF devenait obligatoire même en cas de renouvellement. C’est désormais la même chose pour les passeports, selon le décret de 2005 sur les passeports électroniques : Nicolas Sarkozy est alors ministre de l’intérieur. Des modifications administratives qui se révèlent un cauchemar pour les Français de l’étranger, par exemple, pour qui les délais d’attente peuvent atteindre un an ! Même engorgement à Paris, où toutes les demandes de CNF, jadis traitées dans les tribunaux d’arrondissement, sont désormais centralisées dans un unique "Pôle nationalité", rue du Château des Rentiers dans le XIIIe. Elles attendent de longs mois avant d’être traitées… "La nationalité, c’est affectif, cela touche l’identité même des gens. Nous, on est obligé de suivre les textes. » explique la greffière en chef au tribunal de Rouen « C’est comme une démonstration mathématiques : c’est oui ou non. S’il manque des pièces, on ne peut rien faire. Le droit de la nationalité est très complexe. On s’est retrouvé devant des personnes de soixante ans qui avaient passé toute leur vie en France à qui on disait, non, vous n’êtes pas Français. C’est violent".

C’est ce qui est arrivé à Marc Mouze Amady, 56 ans, né à Marseille, chercheur. (2) "On n’arrivait pas à retrouver le certificat de nationalité de mon père. Bref, pour eux, je n’étais plus Français, plus rien : un apatride. Pendant deux ans, j’ai dû annuler mes déplacements à l’étranger. Et quand je sortais, j’avais la peur au ventre de me faire contrôler : j’avais sur moi une pochette avec ma carte d’identité périmée, mon livret militaire". Aujourd’hui, le certificat du père a été retrouvé, les papiers accordés. Mais cette histoire a fait ressurgir tous les vieux démons de Marc, son désir forcené d’intégration, sa peau de métisse : "j’avais tout refoulé. Mon père a toujours été plus français que français, faisant tout pour gommer ses origines malgaches, mettant de côté sa religion musulmane. J’ai fait pareil, joué à fond la carte de l’intégration, été premier à l’école. Cela n’a servi à rien, finalement, aux yeux de l’état, j’étais un Français de seconde zone". Stéphane Sitbon-Gomez, le bras droit de Cécile Duflot, la patronne des Verts, ne s’était lui non plus "jamais senti fils d’immigré". Ce jeune diplômé de Sciences po né en France essaie d’obtenir son CNF depuis cinq ans. "Cela a commencé en 2004, je passais le bac, ma carte d’identité expirait, j’ai fait une demande de CNF. Mon père est Français né à Tunis. Mais pour le tribunal, sa nationalité est douteuse. On nous a donc demandé de remonter dans la branche paternelle jusqu’au grand père de ma grand-mère né dans le Gers pour prouver notre filiation Française. Comme s’il fallait démontrer la pureté de son sang ! Ce jour là, un truc s’est cassé". Stéphane Sitbon a failli passer le bac en "candidat étranger": "heureusement, on est tombé à la mairie sur une fonctionnaire sympa qui m’a refait ma carte d’identité, sans CNF, en douce". L’odyssée ubuesque continue à ce jour. "La semaine dernière, on nous a dit que ce serait plus simple de prendre la nationalité tunisienne !".

Consonnance israélite

Derrière la froideur administrative, toujours l’éternelle blessure. La quête identitaire, la transmission, l’héritage, les histoires familiales qui ressurgissent. Et aussi l’Histoire de la France avec un grand H. Et notamment dans ses pages les plus honteuses. Brigitte Abitbol, la soixantaine, a manqué s’étrangler quand on lui ait fait remarquer « la consonance israélite » de son nom et qu’on lui a réclamé un certificat de mariage religieux à la synagogue. "Un fonctionnaire m’a dit que j’étais recensée comme juive algérienne. Moi dont une bonne partie de la famille est morte à Auschwitz…" s’émeut-elle. "Je suis Française avant tout. A l’école en Algérie, je chantais la Marseillaise tous les jours. Quand je suis arrivée en métropole à sept ans, je connaissais les paroles mieux que tous les autres". Pourquoi le droit de la nationalité s’intéresse-t-il à la religion ? La réponse remonte à loin. Les juifs d’Algérie bénéficiaient du décret Crémieux, signé en 1870, annulé pendant Vichy, puis réétabli, et ont été tous naturalisés Français. Les musulmans, non. Ce qui a créé après l’indépendance de l’Algérie des situations inextricables.

L’histoire d’Ounoussou Guissé, elle, fait ressurgir des fantômes anciens. Celui des tirailleurs sénégalais morts pour la France. Le jeune homme regarde la photo de sa femme et des ses enfants, restés au Sénégal qu’il n’a pas vu depuis plus d’un an. «Ils ont tout bloqué depuis cette histoire. Je ne peux plus avoir mes actes de naissance à Nantes, donc je n’ai pas pu me marier civilement avec ma femme. Elle n’a jamais pu avoir de visa pour venir en France ». « C’est certainement la demande de regroupement familial qui a rendu mon client suspect. » analyse Cecile Madeline. « D’où la volonté d’annuler son CNF ». Nos concitoyens qui galèrent pour obtenir ce fameux CNF seront ravis de l’apprendre : selon le code civil, il "fait foi jusqu’à preuve du contraire". Bref, nous sommes tous des Français provisoires ! A la merci de la méfiance d’un fonctionnaire tatillon ou de l’Etat qui déciderait que notre nationalité a été donnée abusivement…

Jamais assez Français ?

Kim Vo-Thi, née en France, a ainsi eu la surprise de se voir contester son CNF à la préfecture quand elle a voulu refaire ses papiers. Pour la fonctionnaire, le CNF « n’était pas valable », car la jeune femme porte un nom légèrement différent de celui de son père : "C’est un usage particulier à certains noms viêtnamiens. Mais j’avais un papier du tribunal d’instance expliquant tout cela". Rien n’y a fait. On la renvoie d’un sec : "En France, on ne fait pas comme cela". Dans ses mésaventures, Kim a cependant eu de la chance. Au bout de plusieurs mois, elle a pu trouver un fonctionnaire plus compréhensif qui lui a permis de renouveler ses papiers. Et son CNF n’est heureusement pas contesté par la justice. Car oui, il est possible de se faire assigner comme un vulgaire délinquant par le parquet pour se faire retirer sa nationalité. C’est ce qui est arrivé à 438 personnes en 2008. Imaginez le choc. Une lettre, un jour, vous apprenant que le tribunal considère que vous êtes Français par erreur et qu’il va donc faire machine arrière… Cet enfer, c’est ce qui est arrivé à toute la famille Guissé. Le brigadier Ounoussou Guissé n’est en effet pas le seul dont on a contesté la nationalité. Tous ses frères sont dans le même cas. L’un deux, Amara, devra bientôt être jugé à Strasbourg. A l’origine, c’est bien la nationalité du père, aujourd’hui décédé, qui a été mise en cause. Selon un récent arrêt de la cour de cassation, les personnes naturalisées à l’époque devaient avoir leur résidence en France. C’est le cas du père d’Ounoussou Guissé, sauf que sa famille est elle restée au Sénégal : d’où contestation des tribunaux. Pourquoi lui plutôt qu’un autre et cinquante ans après de surcroît ? "Il y aurait une vingtaine d’enfants et de petits enfants qui se réclament de sa filiation. D’où ces assignations en rafale dans plusieurs tribunaux en France", nous explique-t-on, au tribunal de Rouen, qui ne s’est occupé « que » du cas du brigadier. Bizarrerie du droit. Si Ounoussou, le militaire, a été considéré Français, un frère aîné a déjà été déchu de sa nationalité il y a quelques années. "Beaucoup de personnes dans ce cas n’ont pas les armes pour se défendre. Pas même d’avocats", dit Cécile Madeline. Et dans ce genre d’affaire, si vous êtes seul à défendre votre nationalité devant la Chancellerie, c’est perdu d’avance".

Doan Bui, Nouvelobs

(1) Il est également possible de (re)devenir Français par "possession d’état" , si la personne a eu ses papiers pendant plus de dix ans. Mais comme dans le cas de la naturalisation, la procédure n’est pas rétroactive. Les enfants nés avant seront considérés nés de père étranger…
(2) Dont l’histoire a été révélée par le journal Libération.

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Aujourd'hui à 3:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Françaises
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les forces françaises en OPEX
» compétitivité des entreprises françaises à l'international
» Décorations Françaises et Etrangères
» Les françaises et l'allaitement
» Le net des études françaises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: