Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Légion étrangère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Lun 14 Déc 2015 - 23:21

Citation :
Le CEMAT vient honorer le 2e REP


Le patron de l'armée de terre, para colo d'origine, sera demain une partie de la journée à Calvi pour honorer le 2e REP. Il présidera la création de la 5e compagnie, à dominante désert, évoquée par ce blog il y a quelques jours.
Il remettra ensuite une croix de la Valeur Militaire à un lieutenant du GCP qui s'est distingué au Sahel. Il est vrai que le GCP a réalisé plusieurs sauts, avec le régiment (2013, 2015), ou en autonome (2014), notamment lors d'une opération sur un plateau au nord de Gao que j'avais évoquée dans RAIDS.
Enfin, le CEMAT doit décorer le dernier para du REP ayant participé à Kolwezi encore en activité : le major Jean Rodet-Loew va recevoir l'ordre national du mérite. Quelques mois avant de quitter la maison Légion.

(1) rappelons que le GCP a perdu trois de ses membres ces derniers années, dont deux au Sahel : l'adjudant Harold Vormezele et le SGT Marcel Kalafut. Le troisième est Konrad Rygiel, qui fut tué en Afghanistan.


http://lemamouth.blogspot.fr/2015/12/le-cemat-vient-honorer-le-2e-rep.html#more
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Jeu 17 Déc 2015 - 18:10

Citation :
Képis blancs et bachis rouges à bord du Tonnerre

 De BPC Tonnerre | 17 décembre 2015  |  



Lancé en 2008, sous le patronage des chefs d’état-major de la marine et de l’armée de terre, ce jumelage entre les deux unités n’avait jusqu’alors pu voir le jour au regard de l’intensité des activités opérationnelles des deux unités.



Le mardi 15 décembre 2015 après-midi, le 2ème Régiment étranger d’infanterie (REI) et le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre ont concrétisé ce lien entre les deux unités, en présence du vice-amiral Frédéric Jubelin, chef d’état major de la force d’action navale, « Puisant ses racines dans l’histoire illustre de leurs aînés, ce partenariat privilégié vise à favoriser la connaissance mutuelle, la solidarité et l’amitié entre ces deux unités opérationnelles » a déclaré le colonel Valéry Putz, Chef de corps du 2ème REI.



Le capitaine de vaisseau Laurent Sudrat, commandant du Tonnerre et le colonel Valéry Putz ont d’abord salué légionnaires et marins rassemblés sur le pont d’envol du bâtiment, avant de baptiser le hangar véhicules supérieur du BPC du nom du régiment.


Revue des troupes par le Col Putz et le CV Sudrat.

« Le 2° REI est un membre de l’équipage, nos histoires comme nos destins sont désormais indissociablement liés, on ne combat bien qu’avec des camarades qu’on connaît et avec lesquels on développe des liens forts de confiance » a indiqué le commandant du BPC à cette occasion. Apposée dans le hangar où, en opérations, les engins blindés et les troupes attendent avec impatience d’être projetés, une plaque permettra aux marins du Tonnerre de se souvenir quotidiennement de ce jumelage.


Poignée de main entre le Colonel Putz et le Commandant Sudrat devant la plaque de baptême du hangar véhicules supérieur du nom du 2e REI.

En remettant au chef de corps du 2ème REI un bachi du Tonnerre, présent symbolique, le commandant Sudrat a rappelé « vous êtes ici chez vous », parole qui aura marqué les képis blancs.


Le CV Sudrat et le Colonel Putz aposent leurs signatures sur la charte, officialisant par là leur jumelage.

« L’action conjuguée de marins et de légionnaires ne date pas d’hier » a mentionné le vice-amiral dans une allocution, rappelant les actions combinées sur les berges des fleuves indochinois, ou encore sur les littoraux norvégiens, et invitant chacun à entretenir les valeurs combatives qui animèrent marins et légionnaires. « La connaissance mutuelle, les échanges multiples et les entraînements » participent ainsi concrètement à la préparation au combat de ces deux unités amenées à opérer ensemble ; elles s’attacheront à développer ce lien d’amitié par de fructueux échanges et occasions d’entraînements aux opérations amphibie, compétence spécifique qui les rassemble.

http://jdb.colsbleus.fr/fan/articles/9472  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Jeu 17 Déc 2015 - 21:34

D'autres photos du jumelage.

Citation :
2ème Régiment Etranger d'Infanterie

Cérémonie de jumelage entre le 2ème Régiment étranger d'infanterie et le Bâtiment de projection et de commandement "Tonnerre".

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Dim 3 Jan 2016 - 15:59

Citation :
La 13e DBLE, entre l'Irak et le Larzac, reçoit Jean-Yves Le Drian  




Dernière étape du périple ministériel pour le Nouvel an! Après les marins à Barhein, les aviateurs en Jordanie, voici Jean-Yves Le Drian plus au sud, sur une base faussement confidentielle (encore une!), où il a été accueilli par les militaires de la 13e DBLE et leurs camarades "visiteurs" du 40e RA.

Je reviendrai sur la 13e DBLE, son travail en Irak et son avenir, dans de prochain posts. Mais je ne résiste pas au plaisir de livrer quelques photos du bivouac de samedi soir. Pas de son cette fois (ce n'était pourtant pas les chants qui ont manqué) mais des clichés pris au fil de la soirée.



Après les honneurs au ministre, la garde se prépare à quitter la place d'armes. Le 31 mai, la 13e DBLE quittera officiellement le camp qui l'accueille depuis son départ de Djibouti où la fameuse unité avait passé 49 ans.



L'atelier C-IED présenté par un adjudant de la 13 qui a été déployé au sein du DIO 13 à Bagdad pour former l'ICTS (force antiterroriste qui dépend du Premier ministre).



Devant un Caesar actuellement mis en œuvre par une cinquantaine d'artilleurs du 40e RA de Suippes, deux des 220 légionnaires présents sur zone et dont le ministre a loué "le dévouement hors pair" et "l'excellence professionnelle".

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/01/02/la-13e-dble-entre-l-irak-et-le-larzac-recoit-jean-yves-le-dr-15400.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Lun 4 Jan 2016 - 14:35

Citation :
Fin de partie pour le Détachement d'Instruction Opérationnelle de la 13e DBLE à Bagdad  



Le prochain départ de la 13e DBLE des E.A.U va mettre fin à la présence du DIO 13 à Bagdad. Depuis un an, les légionnaires, par groupe d’une trentaine d’hommes, forment les membres de l’ICTS (Iraqi Counter Terrorism Service) ; leur dernier mandat prendra fin en février de cette année.

Les formateurs français, majoritairement fournies par la 13e DBLE, auront au moins eu la satisfaction de voir leurs élèves au combat, lors de la bataille de Ramadi. Leur prestation, bien supérieure en qualité à celle des unités de l’armée régulière irakienne, aura permis la reprise du centre-ville et du quartier des administrations sans casse majeure. Etrillé en 2014, l’ICTS avait été repris en main, réorganisé et reformé. Avec succès.



Ce succès a vite été récupéré par tous les pays qui contribuent à la formation de cette unité forte d’environ 7000 hommes et qui dépend directement du Premier ministre irakien. La presse australienne a ainsi claironné que des commandos de la Task Group Taji ont conseillé l’ICTS sur le front même et qu’ils ont guidé "un millier" de frappes de la coalition. Un porte-parole australien a démenti, précisant seulement que "a Special Operations Task Group of about 80 personnel has deployed to Iraq and is providing military advice and assistance to the Counter-Terrorism Service of the ISF".

Aux E.A.U, là où est installée la 13e DBLE, on n’en est pas à tresser des couronnes de lauriers pour tous ceux qui, au cours des trois mandats du DIO, ont contribué à redynamiser, renforcer et conseiller l’ICTS. Mais la satisfaction est de mise.

Ainsi, les cours de déminage/neutralisation d’engins explosifs (C-IED) ont payé. "Lors du début de la reprise de Ramadi, sur les trois premiers jours, ils (les Irakiens) ont rencontré 62 IED et ils n'ont eu que quatre blessés, ce qui est remarquable par rapport aux tristes bilans qu'ils avaient pu avoir sur d'autres opérations", souligne le commandant Enguerrand, chef du DIO 13 lors de l’avant-dernier mandat. "Il y a six mois, on aurait eu 60 morts" dans cette situation, renchérit l'adjudant-chef Mikhaïl qui a présenté le cours C-IED à Jean-Yves Le Drian lors de son passage de samedi soir aux Emirats (voir la photo ci-dessous).



La formation concernait aussi l’instruction sur l’armement et le tir, l’entraînement physique et le combat. Avec des petits plus : "Une partie des cours est donnée en arabe par des légionnaires arabophones", explique le lieutenant-colonel Philippe, premier patron du DIO. "En plus, le cursus et les méthodes pédagogiques de la Légion sont vraiment adaptés à la formation des étrangers."

Fin février, le DIO 13 quittera Bagdad. Retour aux Emirats pour préparer le transfert vers le Larzac et le passage de témoin au futur "5e Cuir".

A Bagdad, le DIO Légion sera remplacé par un DIO armé par le 3e RPIMa. Autre style certainement, "mais ça restera léger, fin et manœuvrier", conclut en souriant le colonel L-G.




http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/01/03/fin-de-partie-pour-le-detachement-d-instruction-operationnel-15401.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Lun 4 Jan 2016 - 19:17

Citation :
lundi 4 janvier 2016

L'articulation de la manœuvre de la 13



Encore mal connu, le calendrier du transfert de la 13e DBLE des EAU vers le Larzac est dévoilé dans... l'agenda 2016 de la Légion. On y apprend ainsi que dès 2016, le site disposera d'un 1/2 CCL et de deux compagnies de combat (pour un effectif estimé à 450 hommes), suivis en 2017 du reste de la CCL et d'encore deux compagnies de combat. L'effectif doit être au complet en 2018, avec une compagnie de combat supplémentaire et la CEA.
Aux EAU, la 13 ne comptait que 277 personnels, dont un socle Légion de 69 pax, avec une compagnie Légion d'infanterie tournante (2e REP ou 2e REI).

Le même document rappelle que les deux compagnies d'infanterie du 3e REI passent 200 jours par an en forêt profonde, ou que le 1er REC et le 2e REP ont créé chacun une UE en 2015.
Le REP spécialisant sa 5e compagnie dans les "milieux arides" comme le décrit l'agenda.
La Légion emploie 7800 hommes, et en recrutera 1700 en 2016.

http://lemamouth.blogspot.fr/2016/01/larticulation-de-la-manoeuvre-de-la-13.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Jeu 7 Jan 2016 - 20:09

Citation :
Armée de Terre

[À L'HONNEUR] Le caporal Valentin L., légionnaire servant au 2e régiment étranger d’infanterie (2e REI), a été décoré de la croix de la valeur militaire. Engagé de juin à octobre 2015 comme chef d’équipe de combat d’infanterie, il s’est particulièrement distingué le 27 septembre à Bangui au cours d’affrontements intercommunautaires particulièrement violents. Alors qu’il intervenait avec sa section au profit d’un élément du groupement encerclé par près de 600 personnes hostiles, il a agi avec sang-froid et discernement en effectuant plusieurs tirs de sommation afin de repousser la foule. Au moment où il embarquait dans son véhicule blindé pour rejoindre le camp de la force SANGARIS, il a été pris à partie par des tireurs dissimulés parmi la population. Alors qu’il ripostait sur l’un de ses assaillants, il a été blessé à l’épaule.

Le légionnaire de 1re classe Danijel B., servant lui aussi au 2e REI, a été décoré de la croix de la valeur militaire avec étoile d’argent. Engagé de juin à octobre 2015 comme tireur au fusil mitrailleur, il s’est particulièrement distingué le 29 septembre à Bangui. Au cours d’un assaut de l’adversaire contre les forces de la mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA), il a riposté afin d’empêcher l’ennemi de rompre le contact, ce qui a concouru à sa neutralisation grâce à l’armement du véhicule blindé. Le 11 octobre, il s’est une nouvelle fois illustré au cours de l’opération Parthica en s’infiltrant à pied en direction des positions de l’ennemi. Repérant un trinôme ennemi lourdement armé, il a ouvert le feu et appuyé ses camarades par des tirs de saturation avec un sang-froid remarquable.

Lancée le 5 décembre 2013 par le président de la République, l’opération ‪#‎SANGARIS‬ vise à rétablir un niveau de sécurité minimale en République centrafricaine et à appuyer la mission de l’ONU, désormais pleinement opérationnelle. C’est dans ce cadre que se sont illustrés deux légionnaires du GTIA Centurion qui avaient relevé les tirailleurs du GTIA Turco afin d’appuyer la MINUSCA dans sa mission de sécurisation de la capitale. Tous deux ont été décorés par le général Pierre Gillet, commandant la 6e brigade légère blindée.

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Dim 17 Jan 2016 - 13:43

Citation :
Le 4e RE va recruter une centaine de personnes pour constituer une compagnie de réserve




Anciennement, les réservistes du 4e régiment étranger avaient vocation à renforcer les cellules d’instruction. Désormais, le 4e RE va recruter des réservistes opérationnels afin de pouvoir répondre ponctuellement à des déploiements, notamment dans le cadre de l’opération Sentinelle.

Le 4e RE souhaite recruter au moins 27 personnes à recruter d’ici à l’été 2016 et au moins 95 personnes d’ici à la fin 2017 !

Selon le régiment, "le cursus de réserviste opérationnel offrira des possibilités de carrière: cursus professionnel MDR, SOFF, OFF avec des formations valorisantes (initiales et continues). Les contrats pourront être modulables (1 à 5 ans renouvelables) et présentent un intérêt financier non négligeable (solde journalière non imposable, primes terrain, Sentinelle: au minimum 62 €/jour et en moyenne 100€/jour cumulables avec une pension ou une retraite sous certaines conditions)."

Le 4e RE a dédié une organisation spécifique pour cette montée en puissance. Elle a été mise en place au sein du BIE avec un point de contact unique (le CBA Pierre Savy, au 04 68 23 77 01 ou pierre.savy@intradef.gouv.fr) et un officier adjoint réserve (le CNE® Toulouse).

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Lun 18 Jan 2016 - 17:10

RIP  

Citation :
Savoie : cinq militaires meurent dans une avalanche à Valfréjus


L'avalanche s'est déclenchée dans un secteur hors-piste de Valfréjus. 51 légionnaires du 2e régiment étranger du génie de Saint-Christol étaient à l'entraînement.

Source AFP

Publié le 18/01/2016 à 16:23 - Modifié le 18/01/2016 à 16:44 | Le Point.fr




Cinq militaires sont morts lundi après-midi dans une avalanche alors qu'ils s'entraînaient hors-piste sur la station de Valfréjus (Savoie), a-t-on appris de sources concordantes. Onze skieurs ont été emportés au total sur un groupe d'une cinquantaine de légionnaires du 2e régiment étranger du génie de Saint-Christol (Vaucluse), vers 13 h 50, à environ 2 000 mètres d'altitude, dans le secteur du Petit Argentier.



Outre les cinq décédés, six militaires ont été blessés. Deux se trouvaient en état d'hypothermie, dont un a été hospitalisé à Grenoble en urgence absolue. Les quatre autres ont été blessés légèrement. Trois hélicoptères ont été engagés dans les recherches, menées par les secouristes de la CRS Alpes, unité de police spécialisée dans les secours en montagne

http://www.lepoint.fr/societe/savoie-cinq-militaires-meurent-dans-une-avalanche-a-valfrejus-18-01-2016-2010994_23.php
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Mar 19 Jan 2016 - 20:21

Citation :
Comment les légionnaires ont mené la vie dure aux orpailleurs clandestins en Guyane


Posté dans Forces terrestres, Opérations par Laurent Lagneau Le 19-01-2016




Cela fait des années que la Guyane est confrontée au phénomène de l’orpaillage illégal, dû à essentiellement à la présence de chercheurs d’or brésiliens (encore appelés Garimpeiros) qui n’ont pas la réputation d’être des tendres.

Cet orpaillage illégal ne va pas sans poser de graves problèmes : il est à l’origine d’un taux de criminalité élevé et il dégrade l’environnement, du mercure étant utilisé pour amalgamer l’or. Malgré le lancement de la mission Harpie, en février 2008, cette exploitation illégale des ressources aurifères guyanaises n’a jamais cessé.

Sans doute que la dernière opération menée par les Forces armées en Guyane (FAG), appelée Yawasisi, aura contribué à réduire durablement ce phénomène. En tout cas, elle illustre parfaitement la complémentarité entre les forces armées et l’ensemble des services de l’État (gendarmerie, police aux frontières, douanes, etc…).

Cette opération, menée entre octobre et décembre 2015, avait 3 objectifs : destruction des sites d’orpaillage illégaux, perturber et rompre les flux logistiques des garempeiros, dissuader ces derniers de rester sur zone.

Sur le plan militaire, l’opération Yawasisi a mobilisé 390 personnels des FAG et 65 gendarmes. Un compte-rendu vient d’être publié par le 3e Régiment Étranger d’Infanterie (REI), qui y a pris une part prépondérante, tout comme les sapeurs du 2e Régiment Étranger de Génie.

Tout a commencé à la fin du mois d’août, par des patrouilles effectuées par la 3e compagnie du 3e REI dans la région du barrage de Petit Saut à Saül. Pendant deux semaines, les légionnaires ont ainsi, en appui des gendarmes, effectué de nombreuses reconnaissances ainsi que des « actions de destruction ».

Le bilan est alors éloquent puisqu’il a été détruit ou saisi 500 kg de nourriture, 6 groupes électrogènes, 1.000 litres de carburant, 10 moteurs, 4 tables de levée, une pirogue et 3 quads. À cela, il faut bien évidemment ajouter les informations recueillies sur les chantiers majeurs d’orpaillage clandestin, lesquelles serviront à planifier l’opération Yawasisi.

La phase 1 de cette dernière a donc débuté au début du mois d’octobre, avec la 2e compagnie du 3e REI. Là, en 4 semaines, les 4 sections de légionnaires déployées sur des bases opérationnelles avancées (BOA) situées à Camopi et à Saint-Georges, n’ont pas chômé : sur la base des informations précédemment obtenues, 50 tonnes de matériels et de vivre ont en effet été saisie ou détruites par les gendarmes.

« La durée de cette première phase, couplée à son important bilan, aura eu un effet dévastateur sur le moral et la capacité de production des garimpeiros », note le compte-rendu du 3e REI.

D’autant plus que la phase 2 est lancée dans la foulée, avec cette fois la 3e compagnie du régiment. Sa mission est de faire du contrôle de zone dans des secteurs déjà fouillés afin d’empêcher les garimpeiros de se réinstaller et de reprendre leurs activités. Ces derniers, éprouvant déjà des difficultés à se ravitailler, ont le moral en berne. Et il le sera davantage quand ils réaliseront que les légionnaires vont s’éterniser dans la région où ils exploitaient l’or illégalement.

« Les écoutes menées sur leurs communications confirment leur abattement lorsqu’ils réalisent que les légionnaires sont déterminés à rester », peut-on en effet lire dans le compte-rendu du 3e REI.

Dans le même temps, la section d’aide à l’engagement débarqué (SAED) du régiment multiplie les opérations « coup de poing » ans les endroits les plus inaccessibles grâce aux hélicoptères de l’’escadron de transport 68 « Antilles Guyane » de l’armée de l’Air. « Le potentiel aéronautique étant compté, la priorité fut ainsi donnée à l’effet de surprise qu’apportent les mises en place par voie aérienne », explique le 3e REI.

La reprise de l’orpaillage illégal ayant été ainsi empêchée, la phase 3, qui a pris fin le 8 décembre, a consisté à maintenir une présence régulière sur les sites d’exploitation pour s’assurer du départ effectif des garimpeiros.

Au total, l’opération Yawasisi a permis de contrôler 250 chantiers d’orpaillage sur les 400 répertoriés par les FAG et l’Office national des forêts. Neuf puis d’extraction primaire, une vingtaine de concasseurs et une centaine de motopompes et de tables de levées ont été détruits tandis que les gendarmes ont saisi 32 pirogues, 15 tonnes de nourritures, 43 quads et 28.000 litres de carburant. En outre, 159 étrangers ont été contrôlés en situation illégale et 87 d’entre eux ont été reconduits à la frontière.

« Je pense que l’on a fait mal. Au moment où l’on s’attaque aux flux logistiques, fatalement cela a un impact sur le moral des hommes qui travaillent sur les sites. On se rend compte que la taille des sites a fortement diminués (…) on était sur des sites de 2000 hommes il y encore 4 ans. Aujourd’hui, on est sur des sites de moins de 50 hommes (…) on se retrouve avec un coup de l’extraction de l’or qui n’est plus rentable », a commenté le général Pierre-Jean Dupond, le commandant des FAG.

Cela étant, si elle a menée la vie dure aux garimpeiros, cette opération a aussi été difficile pour les légionnaires, qui ont dû « durer » dans un environnement qui n’a rien à voir avec la forêt de Rambouillet. En effet, les conditions de vie et d’hygiène ont été éprouvantes, au point que plusieurs cas de paludisme ont été déplorés. Et c’est sans compter sur les difficultés du terrain, très accidenté, ce qui obligé les militaires du 3e REI a parcourir près de 2.000 mètres de dénivelé positif en une seule journée.

http://www.opex360.com/2016/01/19/comment-les-legionnaires-ont-mene-la-vie-dure-aux-orpailleurs-clandestins-en-guyane/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Mar 19 Jan 2016 - 22:03

Citation :
Qui étaient les cinq légionnaires emportés par une avalanche lors d’un entraînement en Savoie?


Posté dans Forces terrestres par Laurent Lagneau Le 19-01-2016




Comme l’armée de l’Air l’an passé, l’armée de Terre a perdu cinq des siens au cours d’un entraînement. Le 18 janvier, en début d’après-midi, un groupe de 51 légionnaires appartenant à la 3e compagnie du 2e Régiment Étranger de Génie (REG) a été emporté par une avalanche alors qu’il se dirigeait, en ski de randonnée, vers le col du Petit Argentier, dans la région de Valfréjus (Savoie).

Cette coulée de neige a fait 14 victimes : 5 légionnaires ont perdu la vie et 9 autres ont été blessés, dont 2 se trouvent encore dans n état grave. Une enquête a été ouverte par le procureur de la République d’Albertville afin d’établir les circonstances de ce drame.

« L’entraînement militaire comprend nécessairement des risques surtout dans un milieu comme la montagne qui peut être hostile », a commenté Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, venu à Valfréjus pour rendre hommage aux victimes. « C’est le sens des exercices en conditions réelles, qui préparent nos soldats aux opérations difficiles, avec l’objectif de mieux nous protéger (…) L’enquête démontrera si les risques pris ont été appréciés avec les précautions qui s’imposaient », a-t-il ajouté.

« La montagne est un milieu dur, exigeant où les conditions naturelles sont toujours changeantes. Le risque zéro n’existe pas, quel que soit le milieu auquel nous sommes confrontés. Nous en sommes conscients et au quotidien, dans l’exercice de notre métier, nous prenons toutes les mesures pour atténuer ces risques », a, de son côté, expliqué l’armée de Terre.

Les cinq légionnaires ayant perdu la vie à cause de cette avanlanche étaient âgés de 21 à 33 ans.

Le plus expérimenté d’entre-eux était le caporal Touré Lamarana (au centre de la photo). Né à Madagascar et naturalisé français, il avait rejoint les rangs de la Légion étrangère en avril 2008, en souscrivant un premier contrat de 5 ans. À l’issue de sa formation initiale effectuée au 4e Régiment Étranger (RE), au cours de laquelle il se fit remarquer par sa forte motivation, il avait été affecté au 1er Régiment Étranger de Génie.

Élevé à la distinction de légionnaire de 1ère classe en 2009, ce sapeur à « l’excellent état d’esprit », selon sa hiérarchie, prit part aux opérations en Afghanistan (mandat PAMIR XXII). Au cours de ce déploiement, il se distingua en ripostant à la mitrailleuse sur des positions ennemis alors que son unité était prise à partie. Pour cela, il sera cité à l’ordre du régiment. Promu caporal en 2011, Touré Lamarana fut désigné pour rejoindre le 3e Régiment Étranger d’Infanterie (REI) en Guyane. À son retour, en juillet 2015, il fut affecté au 2e REG. C’est au cours de sa formation initiale de légionnaire de montagne qu’il fut ainsi victime de cette avalanche. Il était titulaire de la Croix de la valeur militaire avec étoile de bronze, de la médaille d’argent de la défense nationale, de la médaille commémorative française « Afghanistan » et de la médaille de la reconnaissance de la Nation.

Né en Italie il y a 26 ans, le légionnaire de 1ère classe Samuel Simi [1er en partant de la droite sur la photo] s’était engagé au sein de la Légion étrangère en juillet 2013. Suite à sa formation initiale au 4e RE, où il fit preuve de sérieux et d’efficacité, il fut affecté au 2e REG, où il obtint ses brevets de sapeur de combat et de démineur. Elevé à la distinction de 1ère classe en mai de l’année suivante, il effectua une mission de courte durée à La Réunion. Ce militaire à la fois humble et déterminé fut sélectionné pour devenir légionnaire de montagne. Il était titulaire de la médaille de bronze de la défense nationale et de la médaille de la protection militaire du territoire au titre de l’opération « Sentinelle ».

Originaire d’Albanie, Denis Halili [1er en partant de la gauche sur la photo], 21 ans, venait de rejoindre les rangs de la Légion étrangère. Après sa formation initiale, il avait intégré le 2e REG le 29 octobre dernier, en qualité d’opérateur véhicule de l’avant blindé (VAB) génie, avant de suivre la formation de légionnaire de montagne.

Né en Moldavie il y a 21 ans, Gheorghe Palade [2e en partant de la droite sur la photo] venait de fêter sa première année au sein de la Légion étrangère, qu’il avait en effet rejoint le 16 janvier 2015. Après avoir réussi ses stages de sapeur de combat et de démineur, il venait d’obtenir, avec brio, selon sa hiérarchie, son brevet d’alpiniste militaire.

Enfin, Lal Bahadur Khapangi [2e en partant de la gauche sur la photo], 24 ans, était originaire du Népal. Devenu légionnaire en août 2014, il avait rejoint les rangs du 2e REG en décembre de la même année. Décrit comme « rustique et motivé », il était devenu sapeur de combat et démineur.

http://www.opex360.com/2016/01/19/qui-etaient-les-cinq-legionnaires-emportes-par-avalanche-lors-dun-entrainement-en-savoie/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Sam 23 Jan 2016 - 13:18

Citation :
Les cinq victimes du 2e REG honorées mardi à Saint-Christol




Mardi 26 janvier se tiendra une cérémonie d’hommage funèbre en l’honneur des cinq légionnaires décédés à la suite d’une avalanche à Valfréjus alors qu’ils effectuaient un entrainement en montagne. Voir leurs biographies ici.

Cette cérémonie militaire, présidée par le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), le général d’armée Jean-Pierre Bosser, se déroulera au 2e régiment étranger de génie, quartier Maréchal Koenig, à Saint-Christol d’Albion (84).

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/01/23/les-cinq-victimes-du-2e-reg-honorees-mardi-a-saint-christol-15497.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Lun 25 Jan 2016 - 19:02

RIP

Citation :
25.01.2016

In memoriam: 1re classe David Hetenyi, du 2e REG




Le Sirpa Terre a diffusé la biographie d'un 6e légionnaire décédé suite à l'avalanche de Valfréjus.


Agé de 23 ans, le légionnaire de 1re classe David HETENYI (né en Hongrie) avait rejoint les rangs de la Légion étrangère il y a un peu plus d’un an. Souscrivant à un premier contrat de 5 ans le 5 décembre 2014, il effectue sa formation initiale au 4e régiment étranger (4e RE) de Castelnaudary où il se fait remarquer par son calme et sa rigueur dans tous les domaines. Il choisit alors d’intégrer le 2e régiment étranger de génie (2e REG) de Saint-Christol le 7 mai 2015. Dès son arrivée au régiment, il montre de belles qualités de soldat et confirme une grande volonté de progresser en réussissant avec brio les stages de formation initiale à la fonction de sapeur de combat et de démineur. Persévérant et très motivé, c’est un bon camarade qui obtient d’emblée la confiance des chefs et de ses frères d’armes Parfaitement intégré dans sa compagnie et maitrisant les savoir-faire du sapeur d’assaut, il montre de réelles capacités dans les domaines de la sécurité au combat et celui de la montagne où il se montre rustique et entreprenant ; c’est tout naturellement qu’il obtient son brevet d’alpiniste militaire le 29 septembre 2015.
Engagé avec sa compagnie pour réaliser une formation d’adaptation montagne hiver dans la région de Modane du 11 au 28 janvier 2016, le légionnaire de 1re classe David HETENYI est grièvement blessé dans une avalanche le lundi 18 janvier après-midi, dans le cadre d’un entraînement alpin. Evacué vers une structure hospitalière le jour même, il décède des suites de ses blessures le 25 janvier 2016. Il était célibataire sans enfant.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Mer 27 Jan 2016 - 15:07

Citation :
26.01.2016

Le général Bosser exalte à Saint-Christol l'engagement des victimes du 2e REG




Voici l'ordre du jour lu par le général Bosser, lors de la cérémonie d'hommage aux six légionnaires du 2e REG
morts en montagne (photo AdT):
 


Officiers, sous-officiers, caporaux-chefs, caporaux, clairons, légionnaires et personnel civil du 2ème Régiment étranger de génie,
Dans l’histoire de votre régiment se succèdent les joies et les peines. Tantôt triomphants, tantôt meurtris, vous marchez toujours du même pas lent et sûr vers la gloire et la victoire. Une fois encore, vous avez été frappés dans votre chair. Six des vôtres sont tombés à l’entraînement. D’autres ont été blessés, certains grièvement. Je pense à eux en cet instant et les assure de mon indéfectible soutien. Nous sommes rassemblés ici pour rendre hommage à vos camarades de cordée, vos frères légionnaires, qui ont perdu la vie, et pour les accompagner vers leur dernière demeure.
C’est dans la vallée de la Maurienne que nos six frères d’armes ont trouvé la mort, dans cet univers à la fois rude et grandiose, sur ces hauteurs sauvages si chères aux soldats de la 27ème Brigade d’infanterie de montagne, sur cette terre française qu’ils avaient choisi de défendre en coiffant le képi blanc. Vous, qui reposez en paix, êtes devenus les héros d’une nouvelle page tragique de l’histoire de votre régiment, une page de sang, de peine, de douleur, de sacrifice, mais également d’engagement, d’effort, de dépassement de soi. Votre mort a été de celles que l’on n’attend pas. Vous êtes tombés en montagne, d’une façon imprévisible et brutale, malgré l’excellence de vos chefs auxquels je renouvelle mon entière confiance et que je soutiens dans cette épreuve. La grandeur du métier de soldat, consiste avant tout à accepter de donner sa vie, quelles que soient les circonstances. Vous y étiez prêts, vous l’aviez accepté en signant votre acte d’engagement. Vous étiez désireux de vous mesurer à la montagne, de vous confronter à ce milieu si exigeant. Vous étiez avides d’apprendre sur vous même et de gagner en expérience.
Toi, Caporal-chef Touré LAMARANA, 33 ans, chef d’équipe calme et posé, intelligent et honnête, tu devais devenir sous-officier l’été prochain. Promis à une belle carrière, tu étais un légionnaire de grande classe.
Toi, Caporal Samuel SIMI, 26 ans, dynamique et toujours volontaire, tu étais animé d’un optimisme et d’un enthousiasme qui faisaient plaisir à voir. En quelques mois à peine, tu avais fait tiens l’esprit légionnaire et la fraternité d’armes.
Toi, Caporal Georghe PALADE, 21 ans, travailleur et vif d’esprit, tu étais venu chercher chez nous l’aventure et l’accomplissement de soi. Tu as trouvé la mort dans ces montagnes savoyardes qui incarnaient pour toi ces idéaux.
Toi, Caporal Lal Bahadur KHAPANGI, 24 ans, tu brillais par ton énergie et ton excellent état d’esprit. Tu savais que seul l’entrainement rigoureux pouvait forger le soldat d’élite, ton engagement permanent et total en attestait.
Toi, Caporal Denis HALILI, 21 ans, tu étais un remarquable sportif. Tu étais toujours volontaire, pour tout, parce que tu avais compris que c’est la fidélité dans les petites choses qui permet l’accomplissement des plus grandes.
Toi, Caporal David HETENYI, 23 ans, tu possédais une très grande intelligence de situation. Tu faisais également preuve de beaucoup de minutie dans la préparation comme dans l’accomplissement des missions. Tu étais, ainsi, un véritable professionnel.
Vous aviez tous en commun d’avoir frappé un jour à la porte de la Légion étrangère. Celleci vous avait alors accueillis en son sein. Vous, les « damnés de la terre entière », comme le dit la chanson, étiez devenus membres de cette nouvelle famille, dans laquelle il n’existe ni nationalité, ni race, ni religion. Vous aviez fait vôtre cette devise : « Honneur et Fidélité ». Originaires de Madagascar, d’Italie, de Moldavie, du Népal, d’Albanie ou de Hongrie, vous êtes aujourd’hui recouverts du même drapeau, celui d’un pays auquel vous avez tout donné sous la grenade à sept flammes. « La Légion ne pleure pas ses morts, elle les honore ».
Cadres et légionnaires du 2ème REG, c’est à vous désormais de prolonger l’oeuvre de vos camarades. Puisez, dans l’image de ces cercueils regroupés au milieu de vous, la force de vous relever et d’aller encore plus haut. Faites aujourd’hui le serment solennel de repenser à cet instant précis et à vos six camarades, à chaque moment de votre existence où le sac que vous portez vous semblera trop lourd !
Chères familles, je m’incline à présent devant votre douleur : sachez que l’armée de Terre toute entière et la famille Légion seront toujours présentes à vos côtés, notamment dans les moments difficiles que vous traverserez. Vous, parents, pouvez être fiers de vos fils. En s’engageant dans la Légion étrangère, ils ont témoigné des valeurs que vous leur aviez données en héritage. Pour vous, le grand silence a désormais commencé. Nos paroles ne sauront apaiser votre peine ; nous ne pouvons que vous promettre de toujours les honorer. LAMARANA, SIMI, PALADE, KHAPANGI, HALILI, HETENYI, nous tous, vos frères d’armes, nous ne vous oublierons pas. Au ciel, vous avez rejoint les neuf cadres et légionnaires de votre régiment tombés au champ d’honneur ou à l’entraînement. Reposez en paix à leurs côtés. Et que rien n’empêche le 2ème étranger de génie !

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/01/26/le-general-bosser-exalte-a-saint-christol-l-engagement-des-v-15517.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Mer 27 Jan 2016 - 17:17

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Dim 31 Jan 2016 - 15:21

Citation :
31.01.2016

13e DBLE au Larzac: les travaux de réhabilitation des logements sont planifiés





L'arrivée des légionnaires de la 13e DBLE au camp du Larzac va s'effectuer progressivement, en tout cas au rythme des recrutements d'une part, et des réhabilitations bâtimentaires d'autre part.

Un avis (n°16-12877) publié le 27/01/2016, porte sur "l'accueil de la 13e dble et la réhabilitation du bâtiment 57, marché relatif à l'exécution des missions d'ordonnancement, de coordination et de pilotage de chantier (opc)".

Les documents annexés à l'avis précisent que "l’objectif du marché de travaux est de réaliser une rénovation du bâtiment 57 permettant : · De loger le maximum de personnes (environ 300 personnes) essentiellement au R+1 et au R+2, en rénovant les chambres (chambres et parties douches/lavabos) ; · La recréation de bureaux au RDC, de différents magasins compagnie, de différentes salles de cours."

Toujours selon la documentation, ce bâtiment "a été construit au début des années 1980. C’est un bâtiment de type R+2 en béton armé d’une SHOD d’environ 6600 m²".

Le démarrage des travaux est prévu pour le début du 3e trimestre de cette année pour une durée estimée de 12 mois. Le marché comprend deux phases, la phase 1 prévoyant la livraison en mars 2017 de 72 lits (soit 18 chambres de 4 personnes situées au 1er et 2ème étage de l’aile sud du bâtiment).

Le montant des travaux est estimé à environ 6,2 millions d’euros TTC.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/01/30/accueil-de-la-13e-dble-a-la-cavalerie-15549.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Mer 16 Mar 2016 - 17:28

Citation :
Mousquetaire sur la Corse


La semaine dernière, le 2e REP a largué sa 1ère compagnie sur la Corse, avec des éléments du 35e RAP, profitant de l'exercice Serpentex de l'armée de l'air, pour y glisser le sien, Mousquetaire.
Pas de prise de Suez -comme dans l'opération du même nom- mais deux largages, de jour et de nuit, permettant ainsi de travailler les savoir-faire paras -infiltration après saut-, mais aussi le lien avec la 3D qui avait aussi permis le succès de l'opération de largage à Tombouctou, en janvier 2013.

Cette dernière avait bénéficié de la présence de Rafale, d'un Harfang, mais également de JTAC Air du CPA 20, au sol, et évidemment de quelques Transall (trois) et Hercules (deux) qui étaient, encore à l'époque, facile à trouver (que de chemin parcouru à la baisse en trois ans...)
Comme pour le vrai Mousquetaire, en 1956, l'édition 2016 avait également des paras britanniques, qui ont pu, après formation des moniteurs du REP, repartir avec leur brevet français et leurs sauts en EPI.


Le 2e REP et le Pégase de la 16 Assault Brigade : deux valeurs sûres du parachutisme. (Photo 2e REP)


http://lemamouth.blogspot.fr/2016/03/mousquetaire-sur-la-corse.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Jeu 17 Mar 2016 - 18:26

Citation :
Le flop des opposants à l’arrivée des légionnaires sur le plateau du Larzac


Posté dans Forces terrestres par Laurent Lagneau Le 17-03-2016




Dans l’ensemble, les habitants du plateau de Larzac, haut-lieu de la mobilisation anti-militariste dans les années 1970, ont accueilli favorablement l’annonce de l’arrivée de la 13e Demi-Brigade de la Légion étrangère (DBLE) en lieu et place des 200 militaires du Centre d’entraînement de l’infanterie au tir opérationnel (CEITO), transféré à Canjuers.

Toutefois, certains, sans doute par nostalgie des « luttes » passées, n’ont pas désarmé. Réunis au sein du collectif « Gardem lo Larzac », ils sont lancé, via leur page Facebook, l’opération « alerte képi », laquelle consiste à diffuser des photographies de légionnaires quand ces derniers sortent du camp militaire de La Cavalerie.

« Il nous avait été promis par les défenseurs de l’arrivée de la 13ième DBLE que les légionnaires resteraient confinés dans l’enceinte actuelle du camp militaire du Larzac. Force est de constater que cela n’est déjà plus vrai 2 mois après leur arrivée! », dénonce ce collectif, pour justifier son opération, qu’il qualifié de « jeu coopératif et participatif ».

Au-delà des aspects légaux, cette opération « alerte képi », lancée le 11 mars, n’a, pour l’instant, pas rencontré le succès espéré par ses organisateurs. Et cela en dépit de quelques papiers dans la presse régionale. En un peu moins d’une semaine, seulement 3 contributions ont été diffusées par le collectif. Et encore, deux étaient antérieures au début de ce « jeu participatif ».

Cela étant, la page Facebook de « Gardem lo Larzac » ne réunit à peine que 381 personnes. Or, parmi ces dernières, toutes sont loin de partager les opinions du collectif. Et elles ne se privent pas de le dire et de critiquer l’opération « alerte képi ».

« Alerte képi !!!!! J’ai vu un képi !!! En dessous c’était un homme . Oui un être humain !!! Oh la la …. Et en plus il est comme tout le monde , il souhaite avoir une vie quand il n’est pas sur des théâtres extérieurs à risquer sa vie. Laissez nos légionnaires tranquilles (…) », a réagi l’une d’elles. Et encore, il s’agit d’une des réactions les plus modérées.

En tout cas, l’initiative de ce collectif a eu pour conséquence la création d’une page Facebook de soutien à l’arrivée de la 13e DBLE au Larzac. Après seulement 2 jours, « Touche pas à mon légionnaire » a déjà réuni plus de 470 personnes. Manifestement, l’antimilitarisme ne fait plus recette. Et on ne s’en plaindra pas.

http://www.opex360.com/2016/03/17/le-flop-des-opposants-larrivee-des-legionnaires-sur-le-plateau-du-larzac/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Dim 20 Mar 2016 - 20:33

Citation :
1er Régiment Etranger de Génie a ajouté 7 photos.

S'entrainer sans relâche, voilà ce que fait la 1e compagnie de combat spécialisée dans le milieu aquatique.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Ven 25 Mar 2016 - 22:24

Citation :
Militaires'Actu  

‪#‎Legionnaire‬ et boxeur, Riadh Sahraoui conserve son titre de champion du monde de kick boxing, à ‪#‎Montluçon‬

 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Mer 13 Avr 2016 - 16:21

Citation :
Le Légion s’installe sur le Larzac

11 Avril 2016



Képi Blanc, le mensuel de la Légion étrangère, consacre un dossier à Harpon13, la mission Larzac, c’est-à-dire l’installation de la 13ème DBLE sur le camp du Larzac à la suite du 122ème RI/Ceito.

Les premiers éléments y sont arrivés le 18 janvier. Fin mars, « un peu plus de 300 cadres et légionnaires » étaient déjà présents sous les ordres du lieutenant-colonel d’Haussonville. La 13ème DBLE y sera officiellement installée durant l’été, avec un effectif de 480 hommes. La 13 sera rattachée, comme régiment d’infanterie, à la 6ème brigade légère blindée. La mission Harpon13 doit former deux compagnies d’infanterie (essentiellement à partir de jeunes recrues en provenance du 4ème RE) et une demi CCL (compagnie de commandement et de logistique). D’autres éléments proviendront des Emirats arabes unis, où la 13, sous un format très réduit, est implantée depuis son départ de Djibouti.

L’installation au camp de la Cavalerie sur le plateau du Larzac n’est qu’un retour aux sources pour la 1 », apprend-on à la lecture de KB. En effet, c’est ici que la 13, tout juste formée, avait été « mise en condition avant projection » durant trois semaines en mars 40. Avant de partir pour la campagne de Norvège...

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/legion-s-installe-larzac-100585
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Mer 27 Avr 2016 - 22:23

Citation :
Forces Armées en Guyane a ajouté 13 photos à l’album SOUS DES PLUIES DILUVIENNES, LES FAG PROLONGENT LA PROTECTION DE.

Tir SOYOUZ VS14 depuis le centre spatial guyanais. Le "REI dans l'opération Titan a comme mission de protéger le lanceur jusqu'à son décollage.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Sam 30 Avr 2016 - 12:44

Citation :
Camerone 2016 : La dignité, le courage et la détermination des légionnaires au combat
Posté dans Forces terrestres par Laurent Lagneau Le 30-04-2016







Cette année, pour la commémoration de la bataille de Camerone, le thème « 40 ans d’opérations extérieures de la Légion étrangère » a été retenu.

Ce 30 avril, lors de la cérémonie militaire organisée à Aubagne, pour symboliser la continuité des engagements passés et actuels, la main du capitaine Danjou sera portée par le général René Grosjean, ancien d’Indochine et ex-chef de corps du 3e Régiment Étranger d’Infanterie (REI). Il sera accompagné par le capitane André Milésie, qui s’est illustré à Kolwezi et au Tchad, ainsi que par le major Pierre Jorand, qui a participé à l’opération Loyada, à Djibouti, et par le sergent-chef Nuno Da Silva Braga, qui sert actuellement au 2e Régiment Étranger de Parachutistes (REP).

« Depuis 40 ans, la Légion étrangère connait un cycle d’opérations extérieures quasi ininterrompu. Cette dernière a su remplir ‘More Majorum’ toutes les missions confiées lors de ce cycle. Elle doit ce succès à la génération d’Indochine et d’Algérie qui a transmis le flambeau aux plus jeunes générations en les formant avec rigueur », explique la Légion.

Et pour mener à bien ces missions, des légionnaires sont particulièrement illustrés. Comme par exemple le sergent Günter Kaltenbock, alors au 2e Régiment Étranger d’Infanterie, alors projeté en Bosnie-Herzégovine en juin 1995. Deux mois plus tard, afin d’affaiblir l’Armée de la République serbe de Bosnie, qui menaçait des zones de sécurité établies par les Nations unies, l’Otan lança une campagne de bombardement.

Le texte de la citation qui lui fut attribuée raconte : Le sergent Kaltenbock « s’est particulièrement distingué du 30 août au 7 septembre. Occupant dans des conditions précaires un observatoire situé au pied du mont Igman, a détecté plusieurs site anti-aériens serbes ayant pris à partie des avions de l’Otan. N’a pas hésité à s’engager pour donner le renseignement. A organisé la riposte et la destruction rapide des pièces adverses. Le 2 septembre, alors qu’une ambulance était prise à partie, s’est exposé pour confirmer le renseignement. En dépit des coups qui tombaient autour de lui, a dirigé la riposte qui détruisit la pièce lourde serbe. »

Pour ces actions d’éclat, le sergent Kaltenbock s’est vu remettre la Croix de la valeur militaire avec étoile de bronze. Pour rappel, 13 légionnaires sont morts pour la France ou en service commandé en ex-Yougoslavie.

Un autre exemple, celui du caporal-chef Mykhaylo Gram, du 2e REP. Déployé en tant que chef d’équipe en Côte d’Ivoire, dans le cadre de l’opération Licorne, entre décembre 2002 et mars 2003, ce légionnaire s’est lui aussi « particulièrement distingué » trois semaines après être arrivé à Duékoué.

Le 29 décembre, un poste de contrôle français établi dans cette localité a été la cible d’une violente attaque de rebelles lourdement armés. C’est ainsi que le caporal-chef Gram a « riposté avec détermination pour provoquer leur arrêt ». « Puis, explique la citation qui lui a été décernée, malgré le redoublement du feu adverse, il a entamé une progression à pied jusqu’à un véhicule neutralisé avant de mettre hors de combat les rebelles embusqués de part et d’autre de l’axe. »

Le texte poursuit : « Un groupe d’assaillants étant localisés sur les hauteurs de sa position, a, à la tête de son équipe, formé une base d’assaut en intensifiant le feu. N’hésitant pas à s’exposer afin de préserver ses hommes, a appuyé l’action d’une section puis est monté à l’assaut d’un adversaire particulièrement résolu et agressif. »

Là, le caporal Gram a été engagé dans un combat rapproché avec les rebelles. Son arme ayant été mise hors service à la suite d’un incident de tir, il n’a pas hésité à ramasser le fusil d’assaut d’un des assaillants « pour mettre hors de combat deux autres qui surgissaient à quelques mètres », ainsi qu’un troisième qui avait tenté de le surprendre. Par la suite, il a commandé la fouille des lieux, ce qui a permis de récupérer l’armement laissé sur place.

Lors de l’opération Licorne, trois légionnaires ont perdu la vie (sergent Frédéric Borissoff et légionnaire Renaud Corbière du 2e REI et l’adjudant Yann Minard du 1er Régiment Étranger de Cavalerie).

Il y aurait maints d’autres exemples pour illustrer les valeurs des légionnaires au combat. D’autant plus que ces derniers ont largement pris leur part dans les opérations menées en Afghanistan ou en Centrafrique.

Mais le cas de l’adjudant-chef Piotr Szkudlapski, du 2e REP, mérite que l’on s’y attarde. Lors de sa participation à l’opération Serval, au Mali, ce sous-officier a multiplié les actions d’éclat. D’abord après avoir été parachuté, avec son régiment, au-dessus de Tombouctou, dans la nuit du 27 au 28 janvier 2013. À la tête d’une équipe commando, il a, par ses choix tactiques, permis la saisie immédiate d’un poste de contrôle d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et, peu après, celle d’un camp d’entraînement jihadiste, où un stock impressionnant d’armes et d’explosifs a été saisi avant d’être détruit.

Par la suite, lors de la série des opérations « Panthère », menées dans l’Adrar des Ifoghas, l’adjudant-chef Szkudlapski s’est de nouveau illustré en permettant la localisation de trois camps jihadistes. Mais il ne s’est évidemment pas arrêté là. Le 19 février, ses hommes et lui ont été violemment pris à partie à partir de « positions fermement tenues par des jihadistes déterminés et supérieurs en nombre ».

L’adjudjant-chef Szkudlapski a alors dirigé un tir de riposte afin de pouvoir mettre les légionnaires à couvert. La suite est racontée par le texte de la citation à l’ordre du corps d’armée qui lui a été décernée : « Puis, en montant à l’assaut des positions adverses, en fixant l’adversaire dans un combat de rencontre à moins de trente mètres et en guidant les tirs des chars AMX-10 RC, (il) a contribué à relancer l’action (et) a ainsi favorisé la neutralisation de plusieurs combattants adverses qui tentaient de renforcer leur dispositif. »

Quelques jours plus tard, l’adjudjant-chef Szkudlapski a pris de nouveau part à de violents accrochages contre les jihadistes ayant abouti à la « destruction » de ces derniers « par le feu ». Le 3 mars, il a conduit l’assaut contre une position ennemie particulièrement bien défendue. À cette occasion, dit le texte de la citation, il a « neutralisé un jihadiste à l’arme de poing ainsi qu’une mitrailleuse qui couvrait l’ensemble de l’oued ».

Enfin, le 11 avril, le sous-officier a participé à un raid héliporté dans la région de Tin Essako, alors toujours tenue par les jihadistes, pour y récupérer du matériel sensible et détruire les restes d’un drone américain qui était également recherché par les terroristes.

L’on pourrait évoquer d’autres faits d’armes du même acabit, qui méritent d’être connus par le grand nombre. Mais ces trois exemples illustrent les valeurs qui font la réputation de la Légion étrangère (qui a reçu 8.000 candidats à l’engagement en 2015). À l’évidence, souligne le dossier de presse qu’elle a diffusé à l’occasion de la commémoration de la bataille de Camerone, les légionnaires « se comportent face à l’ennemi avec dignité, courage et détermination. » Difficile de prétendre le contraire!



http://www.opex360.com/2016/04/30/camerone-2016-la-dignite-le-courage-la-determination-des-legionnaires-au-combat/


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19550
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Sam 30 Avr 2016 - 21:32

Citation :
Armée de Terre



[A l'honneur] Mercredi dernier, alors qu’ils rentrent de quartier libre à Marseille, 3 légionnaires du 1er régiment étranger de cavalerie, déployés dans le cadre de l’opération SENTINELLE, neutralisent un individu armé qui menace les passagers d’un bus.

Il est environ 21h50 lorsque les trois militaires habillés en civil rentrent en bus au camp militaire de Sainte Marthe. Ils remarquent un homme d’une quarantaine d’années qui perturbe les passagers du bus. L'individu commence à s’en prendre à une dame et les légionnaires lui demandent de se calmer. C’est alors que l’homme s’énerve, sort une arme et menace tous les passagers du bus.
Sans hésitation et avec beaucoup de sang-froid, les légionnaires se précipitent sur lui, le désarment et l’immobilisent sous les yeux incrédules des passagers. Ils font débarquer l’homme à l’arrêt suivant, appellent la police et rendent compte à leur chef de peloton de l'incident qui aurait pu s'avérer dramatique.

Fort heureusement, Il s’agissait d’une arme de collection, neutralisée et sans munition, qu’ils remettent aux forces de l’ordre au moment où elles arrivent sur les lieux.
Après enquête de police, il s’avère que l’intéressé était parfaitement connu des services de police. Dès le lendemain, nos trois légionnaires ont repris leur mission au service de la population marseillaise dans le centre de la cité phocéenne.
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La Légion étrangère   Sam 30 Avr 2016 - 23:34

Bravo et respect
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Légion étrangère   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Légion étrangère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Infos sur le recrutement à la Légion étrangère.
» Société des amis du Musée de la Légion étrangère
» Les 100 plus belles photos de la Légion étrangère 2013
» Les dérives de la Légion étrangère
» Portes ouvertes a la légion étrangère de Castelnaudary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: