Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Cold War

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: The Cold War   Mar 11 Aoû 2009 - 22:12

Cool très riches la bibliothèques CIA, une bonne lecture pour ce soir
Citation :

A Cold War Conundrum: The 1983 Soviet War Scare
By Benjamin B. Fischer

Summary
Introduction
Context: Soviet Cold War Setbacks
The Soviet Intelligence Alert and Operation RYAN
Why an Intelligence Alert?
Spooking the Soviets
PSYOP
RYAN, Phase II: A New Sense of Urgency
RYAN and East German Intelligence
The War Scare Goes Public
"Star Wars"
KAL 007
ABLE ARCHER 83
The "Iron Lady" and the "Great Communicator"
War Scare Frenzy in the USSR
The Enduring Trauma of BARBAROSSA
Conclusion: The War Scare Was for Real
Appendix A: RYAN and the Decline of the KGB
Appendix B: The Gordievsky File
Arrow https://www.cia.gov/library/center-for-the-study-of-intelligence/csi-publications/books-and-monographs/a-cold-war-conundrum/source.htm#HEADING1-13

je vous poste rien qu'une épisode, la plus marquante...

Citation :
Another notable incident in 1983 occurred during an annual NATO command post exercise codenamed ABLE ARCHER 83. The Soviets were familiar with this exercise from previous years, but the 1983 version included two important changes:

In the original scenario (which was later modified), the 1983 exercise was to involve high-level officials, including the Secretary of Defense and the Chairman of the Joint Chiefs of Staff in major roles, with cameo appearances by the President and the Vice President. Such high-level participation would have meant greater publicity and visibility than was the case during past runnings of this exercise.
ABLE ARCHER 83 included a practice drill that took NATO forces through a full-scale simulated release of nuclear weapons.
According to Gordievsky, on the night of November 8 or 9--he was not sure which--the KGB Center sent a flash cable to West European residencies advising them, incorrectly, that US forces in Europe had gone on alert and that troops at some bases were being mobilized. The cable speculated that the (nonexistent) alert might have been ordered in response to the then-recent bomb attack on the US Marine barracks in Lebanon, or was related to impending US Army maneuvers, or was the beginning of a countdown to a surprise nuclear attack. Recipients were asked to confirm the US alert and evaluate these hypotheses.

Gordievsky described the reaction in stark terms:
In the tense atmosphere generated by the crises and rhetoric of the past few months, the KGB concluded that American forces had been placed on alert--and might even have begun the countdown to war.... The world did not quite reach the edge of the nuclear abyss during Operation RYAN. But during ABLE ARCHER 83 it had, without realizing it, come frighteningly close--certainly closer than at any time since the Cuban missile crisis of 1962.86 [emphasis added]
The ABLE ARCHER story has been told and retold by journalists with inside contacts in the White House and Whitehall.87 Three themes run though the various versions: The US and USSR came close to war as a result of Soviet overreaction; only Gordievsky's timely warning to the West kept things from getting out of hand; and Gordievsky's information was an epiphany for President Reagan, convincing him that the Kremlin indeed was fearful of a US surprise nuclear attack:
Within a few weeks after ...ABLE ARCHER 83, the London CIA station reported, presumably on the basis of information obtained by the British from Gordievsky, that the Soviets had been alarmed about the real possibility that the United States was preparing a nuclear attack against them. [National Security Adviser Robert] McFarlane, who received the reports at the White House, initially discounted them as Soviet scare tactics rather than evidence of real concern about American intentions, and told Reagan of his view in presenting them to the President. But a more extensive survey of Soviet attitudes sent to the White House early in 1984 by CIA director William Casey, based in part on reports from the double agent Gordievsky, had a more sobering effect. Reagan seemed uncharacteristically grave after reading the report and asked McFarlane, "Do you suppose they really believe that? ...I don't see how they could believe that--but it's something to think about." ...In a meeting the same day, Reagan spoke about the biblical prophecy of Armageddon, a final world-ending battle between good and evil, a topic that fascinated the President. McFarlane thought it was not accidental that Armageddon was on Reagan's mind.88
Is Gordievsky's stark description credible? According to a US foreign affairs correspondent, the "volume and urgency" of Warsaw Pact communications increased during the exercise.89 In addition, US sources reported that Soviet fighter aircraft with nuclear weapons at bases in East Germany and Poland were placed on alert.90 But a US expert who queried a number of senior Soviet political and military officials reports that none had heard of ABLE ARCHER, and all denied that it had come to the attention of the Politburo or even the upper levels of the Defense Ministry.91
Moreover, Dobrynin, who argues that the top leadership took the war threat seriously and devotes several pages in his memoirs to the KAL 007 tragedy, makes no mention of ABLE ARCHER.
An important piece of evidence--the Center's flash message referred to above--is missing from the RYAN cables that Gordievsky published in 1991. ABLE ARCHER 83, it seems, made more of an impression in the White House than in the Kremlin.92 In any event, it was not comparable to the Cuban crisis, when the superpowers were on a collision course, US nuclear forces were on full alert, and--as recently revealed--the USSR had deployed nuclear weapons in Cuba
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Cold War   Mer 12 Aoû 2009 - 1:14

le monde a frolé la catastrophe nucleaire une vingtaine de fois(de memoire d´un documentaire allemand vu last week),les plus graves restent:

-le lancement d´une fusée norvegienne en 96 en informant les russes,ceux-ci n´ont pas recu l´info "perdue" et ont vu sur radar comme un missile venant des USA et quelques secondes seulement avant le tir de replique,les norveigiens informent encore une fois

-debut 80s,ou les US ont falli repondre a une menace a cause d´ordinateurs defecteux qui ont tourné fou montrant une attaque massive rouge,pas moins de 100 B-52 armés de bombes nucleaires ont ete mis en alerte

-84,une base au Wyoming a remarqué qu´un missile Minuteman voulait starter tout seul,apres faute de computer encore une fois,pour eviter que e silo s´ouvre en attendant l´aide technique,ils ont mis un blindé sur le silo !

-en 70,une tete de missile pershing a falli detonner en allemagne a Bötingen,apres qu´elle est tombée lors de travaux de maintenance

-en 66,un B-52 armé d 4 Bombes H a eu collision avec un Tanker au dessus de l´espagne,encore une fois,rien de grave,explosion des matieres explosives et quelque radioactivité,une bombe tombe sur la Mediteranée,retrouvée quelques mois apres avec une des plus grandes operations de recherches de l´histoire

et autres et autres...si vous voyez ce que le hazard et la baraka ont sauvé les humains,vous allez rester baff
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Cold War   Mer 12 Aoû 2009 - 20:53

il y aussi la crise des missiles russes au cuba en 1962, ça a faillit aussi déclencer une guerre nucléaire due cette fois au bras de fer entre les deux puissances et non pas à une erreur technique ou humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: The Cold War   Jeu 13 Aoû 2009 - 2:19

Un "réchauffement" de la guerre froide ?

Citation :


Un avion canadien à la poursuite de sous-marins russes



Publié le 11 août 2009

Les forces aériennes canadiennes ont envoyé un avion de surveillance pour garder l'oeil sur deux sous-marins russes naviguant le long de la côte est, un genre de patrouille qui nous ramène à l'époque de la Guerre froide.
Les sous-marins nucléaires ont d'abord été aperçus dans les eaux internationales au large de la Géorgie le 5 août. Leur présence a fait sourciller mais n'a pas entraîné de riposte de la part des Etats-Unis et du Canada.
Des sources du ministère de la Défense disent croire que les sous-marins se sont depuis dirigés vers le nord et demeurent à l'extérieur des limites territoriales du Canada et des Etats-Unis, qui sont fixées à 12 milles marins des côtes.
On ne savait pas encore mardi si le Canada avait pris l'initiative d'envoyer un Aurora CP-140 pour tenter de localiser les sous-marins ou si la commande venait des autorités américaines.

Un porte-parole de Commandement Canada, l'organisation responsable des opérations de routine et de contingence au Canada et en Amérique du Nord continentale, a minimisé l'importance de cette mission de surveillance et a refusé de donner des détails, se limitant à dire qu'il s'agissait d'une opération de routine.
«Nous ne donnons pas d'informations sur les activités en cours, surtout s'il s'agit d'un vol de surveillance», a déclaré le lieutenant Noel Paine. «Nous ne parlons pas des navires qui attirent notre attention - ni des régions que peuvent survoler nos avions.»
Ces bâtiments de guerre surgissent au moment où la marine se prépare à des exercices anti-sous-marins dans l'Arctique plus tard en août.
Cette «visite» arrive aussi juste quelques jours après que le ministre de la Défense, Peter MacKay, eut critiqué Moscou pour son intention de parachuter des troupes au pôle Nord cet été.
Les officiels américains ont indiqué que Moscou ne les a pas avisés de cette présence des sous-marins, la première du genre depuis la fin de la Guerre froide.
Il s'agit d'un autre signal de l'intensification des activités militaires russes, à la suite de plusieurs vols qui se sont approchés des frontières canadiennes dans l'Arctique - sans pour autant les franchir.
En février dernier, des avions de combat canadiens ont décollé sur alerte pour intercepter un bombardier russe qui s'approchait moins de 24 heures avant la visite du président Obama à Ottawa.
Comme dans les autres cas, cet avion n'a pas pénétré l'espace aérien canadien, mais les deux CF-18 avaient comme mandat de le forcer à faire demi-tour.
L'Arctique, avec toutes ses ressources naturelles et ses frontières encore mal définies, est devenu une région de convoitise et de forte compétition entre le Canada, la Russie, les Etats-Unis, le Danemark et d'autres pays.
Le Kremlin a causé tout un émoi cette année en déclarant qu'il créait une force militaire spéciale pour protéger ses intérêts dans le pétrole et le gaz naturel de l'Arctique - un projet qui, selon l'ambassadeur russe Georgyi Mamedov, a été tiré de son contexte par les gouvernements occidentaux.
L'an dernier, la marine russe a procédé à un exercice avec le Venezuela dans les eaux des Caraïbes, qui constituait le premier déploiement de vaisseaux russes dans l'hémisphère ouest depuis la Guerre froide.


Revenir en haut Aller en bas
Blackhawk
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 872
Inscrit le : 16/04/2009
Localisation : No Mans Land
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: The Cold War   Jeu 13 Aoû 2009 - 2:25

Deja la question du sahara marocain est comme une image de la guerre froide
car voyez vous que nous avons l'appui militaire et politique des USA et autres de leur alliè alor que nos voisins sont un peu apuyer par la russie et autre pays du meme camp
j'espere que mon raisonement est en regle Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Cold War   Jeu 13 Aoû 2009 - 15:57

Feu Hassan 2 , avait dit une fois, que s'il y avait 12 ou 13 forces nucléaires dans le monde, on pourrait dormir tranquil
en effet! je trouves qu'un monde multipolaires serait plus stable...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Cold War   Jeu 13 Aoû 2009 - 20:56

Blackhawk a écrit:
Deja la question du sahara marocain est comme une image de la guerre froide
car voyez vous que nous avons l'appui militaire et politique des USA et autres de leur alliè alor que nos voisins sont un peu apuyer par la russie et autre pays du meme camp
j'espere que mon raisonement est en regle Laughing
oui ton raisonnement est correct, la plupart des conflits régionaux à l'époque faisaient partie du grand conflit planétaire entre les deux super puissances... même les guerres arabo israeliennes étaient possibles grâce/à cause de la guerre froide et l'influence qu'exercait chaque pôle sur ses alliés régionaux, depuis que l'URSS et le clan socialiste ont disparu, bcp de pays ont du mal à se défendre... le déséquilibre s'installe partout, et certains anciens alliés de l'USA sont abandonnés en faveur de nouveaux pays bien souvent les ennemis d'hier, ex: pakistan abandonné en faveur de l'inde, c'est grace à la guerre en afgha que le pakistan a pu retrouver une place sur l'agenda diplomatique américain, après avoir été abandonné en faveur de l'inde l'ex allié URSS.
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: The Cold War   Jeu 13 Aoû 2009 - 23:05

La désintégration du bloc communiste n'a pas signifié la fin des conflits secondaires de la guerre froide, comme celui du sahara. Je dirais même qu'ils ont été sciemment entretenu. C'est le chaos qui s'est installé de manière durable, un chaos dont "certains" (pas des Etats, mais de gros interêts financiers) espérent engendrer un "nouvel ordre mondial", que les peuples, appauvris et affamés, seront prêts à accepter. Leur combine n'a pas marché jusqu'à présent, le processus de mondialisation conduit par l'OMC ayant capoté, mais ils continuent d'essayer, en attisant les anciens conflits et provoquant de nouveaux, en appauvrissant et affamant toujours plus What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Cold War   Jeu 13 Aoû 2009 - 23:11

nous étions pas assez aligné durant la guerre froide! et nous avons commis certaine erreurs politiques qui ont limité le soutien occidental et surtout américain à notre cause
nous aurions par exemple jamais dû demander aux américains de quitter Kenitra...
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: The Cold War   Jeu 13 Aoû 2009 - 23:27

"Al jalâa" (je ne sais pas comment traduire ce mot exactement scratch ), slogan du parti de l'Istiqlal à l'époque, était la conséquence d'une tentative, heureusement sans succés, de rattacher le Maroc à cette "Oumma arabe" qui était le slogan des mouvements nationalistes de l'époque. Les dirigeants istiqlaliens cherchaient des actions d'éclats pour renforcer leur prestige auprés du peuple et l'occuper pendant qu'une certaine élite mettaient main basse sur les richesses du Maroc nouvellement indépendant. La vision stratégique et le sens de la prespective historique étaient totalement abscent de cette décision. Les fanfaronnades à court terme l'ont emporté sur la réflexion à long terme Rolling Eyes
Dans l'esprit des Américains, cette décision a été interprétée comme une volonté d'éloignement du Maroc de la sphére occidentale, ce qui nous a privé de bénéficier du Plan Marshall Crying or Very sad Auquel nous avions droit en tant que pays ayant participé à l'effort de guerre contre les Nazis.
Imaginez ce qu'aurait été le Maroc aujourd'hui si nous avions bénéficié du Plan Marshall Question Dieu punira ceux qui nous ont fait raté cette opportunité en or massif, qui ne s'est d'ailleurs jamais renouvelée No
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Cold War   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Cold War
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cold play
» Cold case
» You brought a fire to a world so cold [Adonis & Gwayne]
» Produits Uriage
» Quelles sont vos series preferées ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: