Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Commandos / Special Forces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Sam 30 Mai 2015 - 22:31

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Jeu 4 Juin 2015 - 16:32

Citation :
Instructeur et intervenant des centres national d'entraînement CNEC CPIS

Drop à bassin d'arcachon. exercice 2015 13e RDP 1er RPIMa GIGN

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
kurahee
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2106
Inscrit le : 16/02/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Lun 8 Juin 2015 - 1:40

Citation :
Le New-York Times révèle les effectifs du SEAL Team 6

1500 hommes et femmes, dont 300 «operators» : ce sont les effectifs du SEAL Team 6, assure le New York Times, dans un long article sur cette unité spéciale de l'US Navy. Il s'agit de l'enquête la plus approfondie, parue à ce jour, sur cette unité très secrète, dont les hommes ont été engagés dans la «chasse à l'homme» (en clair, des assassinats ciblés) contre les groupes terroristes. Leur cible la plus connue est bien entendu Ben Laden lui-même.

300 «operators» - ils dédaignent le nom de «commandos - servent au sein du SEAL Team 6, également connu sous le nom de Dev Gru. S'y ajoutent 1200 personnels de soutien (démineurs, santé, renseignement, etc...). On apprend qu'il existe un Black Saquadron, chargée des opérations d'espionnage, qui comprend du personnel féminin.  Les "operators" reçoivent une hache de guerre (Tomahawk) que certains auraient utilisés dans des missions de combat...

L'article, aussi documenté qu'il est possible, ne cache rien des dérives dans l'emploi d'une telle unité.

lien pour l'article en question :http://www.nytimes.com/2015/06/07/world/asia/the-secret-history-of-seal-team-6.html?smid=nytcore-ipad-share&smprod=nytcore-ipad&_r=1

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/new-york-times-revele-effectifs-seal-team-6-24972
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mar 7 Juil 2015 - 16:59

Citation :
Entraînement au tir par les commandos parachutistes en Jordanie  

Ajoutée le 7 juil. 2015

Opération Chammal, Juillet 2015
Séance d’entraînement au tir par les commandos parachutistes du groupement de protection de la base aérienne projetée en Jordanie


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mar 14 Juil 2015 - 18:03

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Sam 18 Juil 2015 - 23:23

Citation :
Des commandos pour des missions hors-normes  

Ajoutée le 17 juil. 2015

Des soldats des forces spéciales françaises, appartenant au 1er régiment de parachutistes d'infanterie de marine,
ont exceptionnellement ouvert leurs portes aux rédacteurs de l'armée de Terre.
Ces dernières années, ces soldats d'élite ont été engagés sur tous les théâtres d'opération. Dans le milieu très fermé
des forces spéciales, on les appelle les SAS (Stick Action Special). Ces groupes de commandos d'une dizaine d'hommes
sont habitués à travailler en totale autonomie. Durant 48h, le commandement des opérations spéciales a autorisé le suivi
d'un des entraînements de ces soldats d'élite. Un entraînement spécifique, pour des missions hors normes.
Découvrez le quotidien de ces commandos, qui ne laisse aucune place au hasard.


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mer 16 Sep 2015 - 16:50

Citation :
U.S. Army Special Forces to be equipped with personal drones



United States soldiers assigned to Special Forces or involved in Special Operations could soon be equipped with personal drones small enough to fit in the palm of their hand. U.S. Army Special Forces also know as Green Berets are testing the tiny ‘black hornet’ drones. The “Black Hornet” drone is 18-gram craft which has three cameras and even thermal cameras which makes him available to fly at night. It’s working radius is about a kilometer and it can fly more than 25 minutes. It is controlled only by a small flip down screen and joystick which can be attached to the user’s utility belt.

When needed, soldiers can easy take the craft from a small box that straps to a utility belt. Utility belt works also as data storage point, as opposed to on the drone itself, in case it’s downed and captured. The video feeds directly to a small, user’s chest-mounted screen. The user steers it with a controller one-handed similar to ones used in videogames , or you can easily set waypoints to allow the drone to fly itself using the touch screen controller.

Defense One  reported from the the recent National Defense Industrial Association conference, where they saw the “Black Hornet” in flight and they said its video feed was ‘surprisingly clear’ for such small device.
 

The “Black Hornet” is manufactured under Micro UAV Black Hornet PD-100 PRS name. It has been in operational use for more than three years, including wide use by British Brigade Reconnaissance Force (BBRF) during their support to ISAF in Afghanistan. It is the first airborne and commercially available Personal Reconnaissance System.

‘U.S. Army Special Forces has a handful of the devices. This is what they use when they check out enemy compounds,’ Arne Skjaerpe, CEO and president of Proxdynamics USA, told for Defence One.

Unnamed officials from U.S. Special Operations Command already confirmed that certain elite units under their command had looked at the tiny drone.


During March, 2015, Army infantrymen widely tested the PD-100 at Fort Benning’s Maneuver Center of Excellence during the Army Expeditionary Warrior Experiments.

‘These informal evaluations have since completed and the systems were returned to the vendor … Various SOF Combat Development Directorates continue to conduct market research into this class of devices,’ the unnamed officials said.


http://www.special-ops.org/12472/u-s-army-special-forces-to-be-equipped-with-personal-drones.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Ven 9 Oct 2015 - 17:42

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Jeu 22 Oct 2015 - 21:42

Citation :
Armée de Terre a ajouté 10 nouvelles photos.

L'exercice annuel de la brigade des forces spéciales Terre "GORGONES 2015" s'est déroulé sur la base aérienne 126
de Ventiseri-Solenzara en présence des autres unités du commandement des opérations (COS).

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mar 8 Déc 2015 - 16:50

Citation :
Comment les SAS britanniques ont permis l’élimination de « Jihadi John », le bourreau de Daesh


Posté dans Forces spéciales, Moyen-Orient, Opérations par Laurent Lagneau Le 08-12-2015


Le 12 novembre dernier, l’on apprenait qu’une frappe américain avait visé Mohammed Emwazi, alias « Jihadi John », le bourreau britannique de Daesh (État islamique ou EI), qui apparaissait sur les vidéo des meurtres d’otages occidentaux diffusées en 2014.

Le sort de « Jihadi John » est encore incertain. Sa mort n’a pas été confirmée par l’organisation jihadiste mais des responsables militaires américains ont dit être « raisonnablement certains » qu’il n’a pas survécu à la frappe aérienne effectuée par au moins un drone MQ-9 Reaper.

Les détails de cette opération sont, comme il est d’usage, opaques. Peu après l’annonce de cette frappe, il a été avancé que trois MQ-9 Reaper avait été impliqués : deux américains, qui ont tiré les missiles Hellfire et un britannique, qui a assuré une surveillance de la zone de tir.

Dans son édition dominicale, le quotidien britannique The Daily Mail – qui n’est pas un tabloïd – a raconté comment « Jihadi John » avait été répéré. Ainsi, avance le journal, 8 opérateurs du Special Air Service (SAS, forces spéciales britanniques) ont été transportés par hélicoptère dans l’est de la Syrie, dans la nuit du 11 novembre.

Déposés dans le désert, les 8 SAS ont ensuite parcouru 50 km avec des buggies pour arriver dans les environs de Raqqa, la « capitale » de Daesh. À 6 km de la ville, ils ont creusé des trous pour se cacher.

La nuit suivante, l’équipe britannique a envoyé un premier drone hélicoptère (de 450 grammes, selon le spécialiste « Défense » du Daily Mail), équipé d’une caméra infrarouge, pour reconnaître une maison de 6 étages où, selon des renseignements d’origine américaine, vivait « Jihadi John ». Les images prises par l’apparail ont alors été envoyées en temps réel, par satellite, à l’état-major des SAS, à Hereford, ainsi qu’au Combined Air and Space Operations Center (CAOC) d’al-Udeid, au Qatar.

Au total, pour une histoire d’autonomie des batteries, les opérateurs du SAS ont envoyé 3 nano-drones. Puis, vers 23h40, un groupe de personnes est sorti du bâtiment placé sous surveillance. C’est ainsi que « Jihadi John » a pu être formellement repéré. Alors qu’il s’apprêtait à monter à bord d’une voiture, l’ordre de tir est tombé : un drone Reaper a donc lancé un missile Hellfire selon les coordonnées fournies par l’équipe britannique.

Une fois la frappe effectuée, les SAS n’ont pas tardé à quitter les lieux et à rejoindre, avec leurs buggies, la zone où des hélicoptères l’attendaient pour les récupérer.

http://www.opex360.com/2015/12/08/comment-les-sas-britanniques-ont-permis-lelimination-de-jihadi-john-le-bourreau-de-daesh/
Revenir en haut Aller en bas
Gémini
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2742
Inscrit le : 09/12/2009
Localisation : Un peu partout!!!
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mar 8 Déc 2015 - 17:08

Une mission propre net et sans bavure.....
bravo et un fils de pu.. en moins....
Revenir en haut Aller en bas
atlas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3676
Inscrit le : 15/06/2008
Localisation : vitrolles
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mar 8 Déc 2015 - 18:15

Gémini a écrit:
Une mission propre net et sans bavure.....
bravo et un fils de pu.. en moins....

Pas d'accord, il fallait ramener sa tête..!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://hdefali@aol.fr
kurahee
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2106
Inscrit le : 16/02/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mar 8 Déc 2015 - 23:15

quelle tête ? tu sais pas les dégâts que peut faire un hellfire sur un corps humain ? il n'en reste que des nano-cellules !
Revenir en haut Aller en bas
atlas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3676
Inscrit le : 15/06/2008
Localisation : vitrolles
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mar 8 Déc 2015 - 23:22

kurahee a écrit:
quelle tête ? tu sais pas les dégâts que peut faire un hellfire sur un corps humain ? il n'en reste que des nano-cellules !
Tu crois quoi....qu'il l'a pris dans. Le cul..le missile...

Fallait ramener sa tête..
Revenir en haut Aller en bas
http://hdefali@aol.fr
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3599
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mar 8 Déc 2015 - 23:40

atlas a écrit:
kurahee a écrit:
quelle tête ? tu sais pas les dégâts que peut faire un hellfire sur un corps humain ? il n'en reste que des nano-cellules !
Tu crois quoi....qu'il l'a pris dans. Le cul..le missile...

Fallait ramener sa tête..

il fallait que le fils de la reine, soit descendu par un soldat de la reine, une mission qui coûte des millions et des tonnes de jours de travail pour la préparation, tout cela pour ne pas finir le travail soit même, j'appelle pas ca une nette réussite!!
ils devaient l'identifier, l'enculer et tuer encore ses semblables avant de partir en vitesse, autant que je sache, EI ne possède pas d'helico pour les rattraper!
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mer 20 Jan 2016 - 16:09

Citation :
Ouagadougou: quelques témoignages sur l'assaut et la contre-attaque franco-burkinabé


Cinq jours après l’attaque djihadiste conduite par au moins trois hommes (six selon Manuel Valls, mais une explication à cette différence est peut-être contenue plus bas) au coeur de Ouagadougou, le déroulement des événements et le mode opératoire des terroristes se précisent. Le bilan est de trente morts (outre trois terroristes).
Retour sur une longue nuit avec des témoignages collectés par notre correspondante au Burkina, Ludivine Laniepce.
Malgré tout, certains points du scénario restent encore insuffisamment clairs et précis.




Vendredi 19h30, les premiers coups de feu meurtriers retentissent devant le Cappuccino, un restaurant, bar et boulangerie situé sur l’avenue du Docteur Kwamé N’Krumah, face au Splendid Hôtel. Trois hommes, selon les déclarations concordantes de plusieurs témoins, ont ouvert le feu sur la terrasse. A cette heure de la journée, l’établissement compte une cinquantaine de clients. Natacha Blé, serveuse ivoirienne de 23 ans au Taxi Brousse, un bar situé à quelques mètres de là côté Cappuccino, les as vus arriver quelques secondes auparavant, à pied.

"J’étais assise avec ma patronne à la terrasse. Leur accoutrement était bizarre. Deux étaient vêtus comme des bergers Peuls. C’était tellement étonnant. Je me suis demandée ce que des bergers Peuls pouvaient bien faire dans un lieu branché comme celui-là. Je les ai suivis du regard. Ils ont commencé à tirer sur le Cappuccino puis sur le Splendid Hôtel". Sur la terrasse du Cappuccino, les clients n’avaient que très peu de chances de s’en sortir. Les employés et quelques clients au fond de la salle et à l’étage ont pu se réfugier dans les cuisines et les toilettes. Tout au long de la nuit, une dizaine est restée dissimulée à l’étage.

À 20 h, le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, élu le 29 novembre dernier, appelle l’ambassadeur de France. "Il a demandé de l’aide et le soutien de la France", explique une source diplomatique. "Paris a aussitôt ordonné aux forces spéciales françaises, alors en mission au Mali, de se rendre immédiatement à Ouagadougou. Le président connait les capacités et l’équipement des forces spéciales, il sait ce qu’elles ont fait au Radisson Blu, à Bamako".

A 20 h 45, alors que les forces de sécurité ne sont pas encore visibles sur le terrain et qu’aucun périmètre de sécurité n’est mis en place, trois djihadistes sont aperçus devant l’hôtel Yibi, qui se trouve avenue Moussa-Koné, une rue perpendiculaire entre le Cappuccino et le Taxi Brousse, face au Splendid Hôtel. Un premier, grand et mince, porte un pantalon, un foulard noué sur la nuque, une Kalashnikov à crosse repliable et une chasuble pour munitions sur le ventre. Un second porte une veste large et une arme. Un troisième un foulard plus clair sur la tête. Pendant une quinzaine de minutes, ils s’affairent autour des véhicules en feu, transportent une moto dans le brasier pour l’alimenter. Ils sont calmes et méthodiques. De temps à autre, ils tirent au loin sur les badauds. La circulation autour de la scène n’est toujours pas coupée.

"Les unités spéciales burkinabè ne se lèvent pas d’un claquement de doigt, explique un haut gradé français. Et puis nos unités se préparaient à rejoindre le nord du pays, après une attaque à la frontière" (suite à la destruction d'un VPS, semble-t-il, pendant une ops des FS françaises).

Vers 21 h, les premières forces de sécurité, policiers, gendarmes, pompiers, commencent à effectuer des allées et venues autour des bâtiments. Ils sont visiblement paniqués et dépassés. Un responsable de l’Unité spéciale des forces burkinabè raconte : « À partir de 21 h, nous avons placé deux blindés dans la rue. A ce moment-là, nous pensons qu’il s’agit d’une prise d’otages au Splendid. Notre mission principale était leur libération avant la neutralisation des terroristes. Nous pensons que la tuerie au Cappuccino était une diversion et nous avons concentré tous nos efforts sur le Splendid. »



À 22 h, ses hommes sont prêts à lancer l’assaut. "Mais un ordre venu d’en haut nous a demandé de tout stopper et d’attendre les forces spéciales françaises". Pendant ce temps, le Cappuccino et le Splendid sont en feu. Couverts par deux blindés, les sapeurs-pompiers entrent dans la zone et en profitent pour évacuer 30 blessés.

A 0 h 30, un hélicoptère atterrit non loin de là. Quelques minutes plus tard, les forces spéciales françaises qui se trouvaient au Mali arrivent en colonnes au PC avancé. Au total, ils seront une cinquantaine d’hommes, burkinabè et français, à partir à l’assaut de l’hôtel.

"Les Français étaient en tête pour le rez-de-chaussée, car leur équipement est supérieur au nôtre, explique ce même responsable burkinabè. Puis nous nous sommes répartis les étages. Nous avons fouillé les quatre étages de 1 h à 4 h 30. Les terroristes n’étaient pas à l’intérieur." Pendant l’opération, un membre des forces spéciales françaises est touché d’une balle dans la jambe. D’autres tirs touchent l’hôtel pendant la fouille, depuis l’extérieur du bâtiment. Les terroristes se trouvent toujours dans le secteur, mais où ?

Au petit matin, Lucien, un Ivoirien qui se trouvait au Taxi Brousse la veille et qui a trouvé refuge non loin de là, redescend sur la terrasse pour chercher l’un de ses amis. Il pense que l’assaut est terminé, mais c’est alors qu’il tombe nez-à-nez avec les terroristes. L’un d’entre eux, au "visage d’enfant", tire sur lui. Lucien parvient à s’échapper, touché d’une balle à l’épaule. Son témoignage et celui de sa sœur ont été publiés dimanche dans Ouest-France.

Après avoir fouillé le Splendid, sans succès, les forces de sécurité inspectent le Cappuccino et l’hôtel Yibi. Toujours rien. C’est seulement à la faveur de la manoeuvre d’un blindé que l’un des terroristes se montre. Il sort sur la terrasse du Taxi Brousse et ouvre le feu. Les blindés burkinabè lui font face, les forces spéciales françaises sont postées sur le toit du Splendid. Il est immédiatement abattu. "Nous avions l’ordre de les neutraliser".

Aux environs de 5 h du matin, les deux derniers hommes retranchés au Taxi Brousse sortent finalement à leur tour sur la terrasse. Ils sont abattus à leur tour. Ils sont vêtus de jean, de tee-shirts et de baskets.

A quel moment les trois terroristes sont-ils allés du Splendid au Taxi Brousse ? C’est la question que se pose le capitaine Guy Hervé Yé, le porte-parole de l’armée. "Ils ont changé de vêtements au moins deux fois. Dans l’une des chambres, on a retrouvé cette veste large que l’un d’entre eux ne portait plus au Taxi Brousse. Je pense que la cible était le Cappuccino, car tous les morts ont été retrouvés là-bas, il n’y a eu que des blessés au Splendid Hôtel, alors qu’ils avaient le temps d’y faire un carnage. Ils se sont ensuite cachés au Taxi Brousse, qui fait face à l’entrée du Splendid Hôtel, avec sans doute comme deuxième cible les forces de sécurité."

La vidéo-surveillance du Splendid est en cours d’exploitation. Elle permettra peut-être de comprendre à quel(s) moment(s) les assaillants étaient présents au Splendid. "Ce qui est certain en tout cas c’est qu’on les as vus parler à plusieurs personnes. Certains témoins disent qu’ils arrivés en véhicule, d’autres qu’ils sont venus à pied. Je penche pour ma part pour la seconde version. Je pense qu’ils étaient déjà sur place dans la journée".

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/01/20/ouagadougou-quelques-temoignages-sur-l-assaut-et-la-contre-a-15484.html
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3325
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Dim 24 Avr 2016 - 18:12

a écrit:

Norwegian Special Forces | "Prepare for Tomorrow's Threats, Today"



_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21082
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Sam 30 Avr 2016 - 20:40

Citation :
Les forces spéciales capturent un navire détourné



PHOTOS:
 


Le 27 avril, une prise d'otages avait lieu sur la frégate Léopold I, « détournée » dans le port de Zeebruges. Les forces spéciales étaient appelées à la rescousse pour débloquer la situation avec l’aide du navire de patrouille Castor.

« Pour bon nombre de forces spéciales, il s’agissait d’une première participation à un tel opposed boarding », expliquait le commandant en second du Special Forces Group. « Un navire truffé d’adversaires armés comporte un risque élevé de violence. Par conséquent, une équipe spécialisée pouvant rapidement monter à bord pour ensuite désamorcer la situation sans mettre la vie de l'équipage en péril, s’avère indispensable. »

L'exercice a commencé par un briefing sur le navire de patrouille Castor. Le navire servait de base pour préparer les actions des forces spéciales. L’effet de surprise est crucial. En quelques minutes, tous les membres de l'équipe étaient à bord de la frégate. Ils ont ensuite rapidement neutralisé les explosifs et maîtrisé les preneurs d’otages. « L'opération s’est très bien déroulée », confirmait le commandant en second quelques heures après l'opération. « Il reste encore quelques points à revoir mais je suis globalement satisfait. »

Cette coopération entre les forces spéciales et la Marine n’est pas due au hasard. La piraterie le long des côtes est et ouest de l'Afrique est un problème de longue date. Les navires belges effectuent régulièrement des missions dans les deux zones. « La piraterie dans le golfe de Guinée est plus agressive qu’au large des côtes somaliennes », expliquait le capitaine de corvette Kristof Van Belleghem. « Elle constitue un grand risque pour les équipages. Voilà pourquoi nous entamons une collaboration intense avec les forces spéciales. Nous pouvons compter sur des équipes spécialisées qui peuvent opérer dans des contextes violents comme des prises d’otages. Par la même occasion, cela leur donne la possibilité de développer leurs capacités navales. »

Fin de cette année, un test final aura lieu à bord de la frégate Louise-Marie, au large des côtes de la Grande-Bretagne. Les enseignements de cet exercice seront certainement très utiles.

Texte : DGCom – Photos : Daniel Orban 28/04/2016


http://www.mil.be/fr/article/les-forces-speciales-capturent-un-navire-detourne
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3325
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Jeu 9 Mar 2017 - 19:05

U.S. Army Special Forces | Green Berets


_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Commandos / Special Forces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Set Complet "Special Forces"
» Groupes d'interventions Tunisiens
» Operation CALIBAN. Septembre 1944-Septembre 2014
» Commandos et forces spéciales en Indochine
» Forces spéciales Chinoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Systemes d'armes terrestres-
Sauter vers: