Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Commandos / Special Forces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4834
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Sam 5 Avr 2014 - 17:47

Citation :
Behind the secret world of Canada’s covert commandos



Overhead, the sun beats down mercilessly. Daytime temperatures average above 40 Celsius. There is no shade. Just heat, glare and the sand.
This is Niger, a land-locked and drought-stricken part of Africa that is one of the poorest nations on earth. And yet, here we are: watching the Canadian military get ready to prevent a new war on terror and, for the first time on television, to reveal something about our secret commandos.

The term itself, commandos, instils a sense of special forces. They are the brethren of soldiers like the British SAS and the U.S. Navy SEALs; among the toughest of the tough who can take the fight to the enemy on their home turf and win.
Canada has such a team. In typical Canadian fashion, their name is a bureaucratic acronym, CSOR. It stands for Canadian Special Operations Regiment. It’s perfectly bland to hide a top-secret regiment that deploys all over the world.
It’s nearly impossible to get anyone to talk openly about CSOR. Formed in 2006, this new breed of elite fighters has been deployed to hot spots like Mali, Libya and Afghanistan. These are the troops Canada sends to the toughest missions, such as taking out high-value targets and rescuing Canadians trapped in warzones. They are our nation’s covert commandos and their full names and missions are classified.
Unprecedented access
CTV News reporter Mercedes Stephenson has spent years negotiating rare access into this secretive world, and that’s why our W5 crew travelled with her deep into the Sahara desert. For the first time, CSOR allowed television cameras behind the scenes on one of its missions – watching their counter-terrorism training in al Qaeda’s newest breeding ground and to hear from its operators.

While CSOR won’t reveal the exact size of their current regiment, W5 has learned there are approximately 800 of these elite soldiers, deployed to wherever Canada needs them.
W5’s journey into this world began in early March 2014, under the glare of a scorching African sun, in Agadez, Niger, where the country’s army is locked in a battle against violent extremists.
This region is used as a transit route for terrorist groups like al Qaeda’s African offshoot al Qaeda in the Islamic Maghreb (AQIM) and Boko Haram, based in neighbouring Nigeria.
Agadez was once a bustling tourist town famous for its mosques and historic mud brick buildings, but now this town is declared dangerous for any foreigners to visit due to the constant threat of kidnappings by extremists like AQIM.
It is in Agadez, on a desert shooting range, that W5 first meets some of the secret soldiers from CSOR. Thirty-year-old Jordan is CSOR’s team leader in Agadez and in charge of organizing their machine gun drills.


W5 camera man Paul Freer and sound man Mike Kennedy on the shooting range in Agadez, Niger  with CSOR and Nigerien soldiers.

Secret identities, team spirit

As part of W5’s agreement with the Canadian military, the full faces of Jordan and other CSOR officers cannot be shown nor their last names revealed.
“We always operate as a team, even if that is a small team,” he told Stephenson in an interview. “And the most important thing is to be able to understand and anticipate what the guy beside you is going to do, so that's why we run these drills.”
During training exercises in Niger, W5 observed CSOR members teaching the Nigerien army how to perfect their shooting skills, how to scan the desert for signs of terrorist activities and how to plan surprise attacks. CSOR instructed the Nigeriens and other African armies how to work together to plan a mock raid on a terrorist cache in the desert.
The training W5 was able to film, which involved CSOR, was part of Exercise Flintlock. The Canadians were among other western countries participating in the American-led attempt to bolster the anti-terrorist response in Africa. Flintlock was organized by United States Africa Command (U.S. AFRICOM).
According to U.S. Brig.-Gen. James Linder, the Canadians taking part are elite soldiers.
“I’ve had a tremendous chance to work side-by-side with some heroic and creative young men,” said Linder. “What we find in special operations – it’s not about what you bring, it’s about who you bring. So it’s about how you think and about how you fight from your heart. And I don’t think you’ll find any military on the planet with more heart, more commitment and more cognitive flexibility than what I’ve seen from Canadian special forces.”


The view from the guard post of the military training base in Agadez, Niger.

Linder revealed Canada has had a long-term relationship with the army in Niger. “I’ve seen them out there with the forces they’ve been working with and they are very, very competent, and very, very skilled in camouflage, taking a long shot, dealing with this particular environment, and reconnaissance.”
While most of the members of CSOR come from the infantry, these operators are expected to be proficient on land, air and sea. The members of the regiment have diverse backgrounds.
Steve, 34, is one of the oldest on the team. Before joining the army and then CSOR, he had a degree in fashion marketing but always wanted to join the military.
“I’ve always dreamt of it when I was a little guy about being in the army and then finally got the courage and so I joined up,” he said.
After a tour in Afghanistan, Steve enrolled in CSOR’s rigorous selection process.


On a shooting range in Agadez, Niger with 34-year-old CSOR operator Steve,  W5 camera man Paul Freer and W5 sound man Mike Kennedy.

What it takes

While details about their recruitment can’t be revealed, the operators confirm it’s a gruelling physical and psychological test that lasts for weeks.
“I spent basically a long time getting ready,” said Steve. “Basically a year of physical training. So, you have to go in with the right mindset and I personally wanted to succeed at this, so there was no way of me quitting.
“It’s that kind of attitude you have to go in with it and you also have to be fairly intelligent. They test you thoroughly, mentally and physically.”
CSOR’s commanding officer is Lt.-Col. Hank Szelecz. Before joining CSOR, Szelecz was a member of Canada’s legendary special forces unit, Joint Task Force 2. In his first television interview as commanding officer, Szelecz revealed insider information about CSOR’s selection process.
“Within the military we’re very much a performance-oriented culture. And it’s always that fear of failure that prevents a lot of guys from just, you know, taking that chance and stepping forth. So, I always tell the guys, that is the biggest criteria for success: just taking that step forward and applying.”
Over the years, Szelecz has noticed that there is a certain kind of character that is most likely to succeed. “You’ve got Type A personalities who are hugely invested in their jobs and they just want to knock it out of the park, right.”

CSOR’s involvement in missions like the one in Niger is helping Canada become a world leader in counter-terrorism training.


Mercedes Stephenson with 26-year-old CSOR operator Jessie.

Special training

W5 watched special forces operators Jordan and Steve teach Nigerien soldiers to perfect their C7 machine gun and rifle shooting skills. Adjusting stances, forcing them to check their surroundings after firing several rounds, all in an effort to ramp up their individual fighting abilities.
Jordan calls this kind of training “situational awareness” and it’s critical on the shooting range or in any combat scenario.
“We want to make sure that we've got complete awareness around us at all times. So that's why we're doing shoulder checks, checking in behind us to the left and right… and making sure that not only we know if there's any enemy that remains in the area, but we want to make sure that we know where our buddies are too.”
Situational awareness and basic shooting drills are just the first steps. CSOR’s mentoring goes much further.


W5 behind the scenes with CSOR operator Jordan (far right) and African soldiers at a discussion about the final battleplans for a mock raid.

Their most significant contribution to Exercise Flintlock has been strategy and tactics. As Maj. Geoff, CSOR’s task force commander in Agadez, describes it, “We force them to work together to conduct things like raids or ambushes, surprise attacks which are a very important skill for them”
W5 watched Geoff teach the African armies how to plan a massive staged attack involving weeks of planning and coordination among the different African nations. Their ultimate objective was to find and destroy the enemy’s cache and eliminate high-value targets. CSOR called it the “culminating event.”
In preparation, African soldiers gathered in rooms with overhead projections of maps to analyze the vast desert terrain for any signs of terrorist caches: secret hiding spots where extremists hide supplies of fuel, food or water.
In addition to ground force assaults, CSOR brought three Griffon helicopters to Niger to mentor their aviation wing on air mobile assaults.


Looking out at the Sahara desert from inside Helicopter Squadron 427's Griffon chopper.

“Really the purpose of the exercise, it’s designed to really build relationships among the participating nations and get them to work collaboratively together to respond to the threat posed by violent extremism.” said Geoff.
And this kind of collaboration is critical in a country threatened by transnational terrorist groups whose members are recruited from across Africa.

Raising awareness

In 2008, former Canadian diplomat Robert Fowler was kidnapped in Niger by al Qaeda.
“If the jihadis are uniting, working together, sharing best practice, sharing intelligence then we better do that too,” he told W5. “And that is what exercises like Flintlock are building and it’s very important.”
While W5’s media access was a first for CSOR – opening up to Stephenson and our television cameras - the American special forces have already embedded television journalists on their missions and they think it’s a valuable endeavour to raise awareness.
“The Canadian people may not know as much about their special forces as we would expect. Well I think there is a message to the Canadian people to learn more about it. That is a story that’s well worth listening to. It’s a story of competence, it’s a story of pride. It’s a story of men who go out there and represent your country exceptionally well. It’s a story of heroes. It’s a story of warriors,” said Linder.
Besides counter-terrorism training, what’s next for these secret soldiers?
CSOR is known as a high-readiness unit which means they can deploy anywhere, anytime, and they are always on call.
“I hope that we continue to deliver what the government of Canada has asked us to do. When I say delivered, I always say that in our community, not only do we under-promise but over-deliver. And I just hope that we keep doing that,” said Szelecz.
Not surprisingly, it’s a vague answer. While many their missions are top-secret, W5 can tell you that CSOR’s counter-terrorism training is in high demand around the world. They will be heading to Jordan and Malaysia soon to help those armies confront terrorists at their borders.

http://www.ctvnews.ca/w5/behind-the-secret-world-of-canada-s-covert-commandos-1.1761614

_________________



Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
Suivez ce lien  Arrow  https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Dim 6 Avr 2014 - 18:19

Citation :
Forces Spéciales : des Gazelle de l’ALAT armées jusqu’aux dents

6 avril 2014 | Défense | Commenter

Engagés dans des missions difficiles et souvent dangereuses, les pilotes de SA-342 Gazelle du 4ème RHFS ne partent jamais sans un véritable arsenal…

Malgré leur âge et l’arrivée du Tigre, les Gazelle rendent encore de précieux services à l’Alat en général et à son régiment « forces spéciales », le 4ème RHFS, en particulier. Le « 4 » a perdu en début de mois ses dernières Gazelle SA341 équipées de canons de 20mm : la dernière machine de ce type, qui était engagée au Mali, rejoindra le musée de l’Alat à Dax. Mais il lui reste encore une douzaine de SA-342, plus puissantes, avec deux modèles principaux : la SA342 « Viviane » et la SA342 « Tireur d’élite ». La première, facilement reconnaissable à son imposant viseur sur le toit de la cabine. Quant à la deuxième, c’est encore plus simple, elle évolue sans portière ni siège à l’arrière : c’est le pick-up de la troisième dimension. Ces Gazelle sont finalement assez semblables à celles des régiments « classiques » de l’Alat. Ce qui les distingue le mieux, ce sont finalement l’emploi qui est en fait et l’équipement des pilotes, qui mérite le détour.

Gazelle sans portière, le véritable pick up de la troisième dimension…
© Frédéric Lert / Aerobuzz.frJPEG -


La boue sur le plancher, la marque de fabrique de l’Alat, spécialiste des
opérations « au coin du bois »…© Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Sur le plateau de Caylus, dans le rude pays des Causses, Aerobuzz a pu rencontrer quelques équipages participant à l’exercice Gorgones. Ces hommes travaillaient pendant l’exercice comme ils le faisaient quelques semaines ou quelques mois auparavant en opération réelle, dans le Sahel ou ailleurs, avec sur le dos une incroyable panoplie. Voici donc le détail de l’équipement du PN « forces spéciales » en 2014…

Un pilote de Gazelle montre l’équipement qu’il porte en permanence sur lui, y
compris pendant le vol. Le casque Opscore n’est pas encore en dotation.
© Frédéric Lert / Aerobuzz.fr


A la base, un treillis avec garrots intégrés dans les manches et les jambes de pantalon. Les équipages, qui sont souvent amenés à partager le quotidien des commandos qu’ils appuient, préfèrent de loin le treillis à la combinaison de vol. Par dessus, un gilet pare-balle CIAS sur lequel sont accrochées deux armes : un pistolet automatique HK et un pistolet mitrailleur HK MP7 en calibre 4,60 mm. S’ils venaient à évacuer précipitamment leur machine, les pilotes seraient certains de disposer d’au moins de ces deux armes puissantes. Et en déverrouillant un simple clip, le MP7 peut facilement être employé tout en restant accroché en permanence au gilet de son utilisateur.


Aux commandes de la Gazelle, en version décapotable…
© Frédéric Lert / Aerobuzz.fr
Mais ce n’est pas tout : les pilotes emportent aussi en cabine un fusil d’assaut HK 416 et une bandoulière portant chargeurs et grenades. Suivant les missions, l’équipage peut également emporter pour son auto protection un fusil à pompe Benelli en calibre 12 et des lance-roquettes AT-4. Les équipages du « 4 » évaluent par ailleurs un nouveau casque, en remplacement des traditionnels Guéneau. Ce nouveau casque, de marque Opscore, est non seulement beaucoup plus léger et plus résistant aux chocs, mais il permet également d’épauler et de tirer avec une arme longue, ce qui est impossible avec le Guéneau.


Deux armes accrochées sur le gilet pare balles et une troisième, le fusil d’assaut
HK 416, emporté en cabine. Au cas où…© Frédéric Lert / Aerobuzz.fr
Parce que par nature, les hélicoptères du « 4 » sont engagés dans des missions difficiles et risquées, souvent en territoire ennemi. Et en cas de problème, s’ils venaient à abandonner leur appareil, les pilotes de Gazelle ne pourraient compter que sur eux pour se défendre en attendant qu’arrivent les secours… D’ici quelques mois, les Gazelle recevront par ailleurs un sérieux coup de fouet avec l’adaptation sur une platine en cabine d’une mitrailleuse hexatube Gatling tirant en sabord. Petite et légère, mais armée comme un porte-avions : il faut se méfier de la Gazelle !

Frédéric Lert

http://www.aerobuzz.fr/spip.php?article4953#commentaires
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Ven 11 Avr 2014 - 17:12

Citation :
Armée de Terre

[Forces Spéciales] Le rendez-vous annuel !
(9 photos)

Du 24 mars au 11 avril 2014, la brigade des forces spéciales Terre s’est retrouvée sur le camp de Caylus, lors de l’exercice Gorgones. Zoom
sur la phase d’entraînement technique et tactique où ces supers combattants ont éprouvé leur maîtrise et leur sang-froid.  

Concentration extrême pour le tireur d'élite en vol à bord de la gazelle. Un exercice de tir difficile à cause du manque de stabilité.
  
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3325
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mar 15 Avr 2014 - 10:53

a écrit:

Clip recrutement du 1er RPIMa



_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21633
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Ven 18 Avr 2014 - 14:16

rambos sensibles
Citation :
Taux de suicide record au sein des forces spéciales américaines

Le Monde.fr | 18.04.2014 à 08h14 • Mis à jour le 18.04.2014 à 09h59

L'amiral William McRaven, qui dirige le commandement des opérations spéciales américaines, n'a pas avancé de chiffres, mais il estime jeudi 17 avril que les suicides n'ont jamais été aussi nombreux qu'au cours des deux dernières années au sein des forces spéciales de l'armée américaine, dont les Navy Seals et les Rangers.

« Et je crains que nous soyons partis pour faire pire cette année », a-t-il ajouté au cours d'une conférence de presse à Tampa, en Floride. « Mes soldats livrent depuis douze ou treize ans des combats difficiles. Des combats très difficiles. Quiconque a participé à une guerre en ressort changé. C'est aussi simple que cela. »

Bien qu'elle tente d'assurer le suivi psychologique des soldats de retour du front, l'armée américaine a perdu en 2012 davantage d'hommes par suicides — environ 350 — qu'au combat, a confié un autre responsable militaire américain. En 2013, ce nombre a légèrement diminué — 284, selon des statistiques arrêtées au 15 décembre — mais s'est maintenu à un niveau anormalement élevé.

Les unités d'élite de l'armée américaine, dont font partie les Navy Seals qui ont mené en 2011 le raid qui a coûté la vie au chef d'Al-Qaida Oussama Ben Laden, comportent 59 000 soldats et sont déployées en opération active dans 84 pays.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Ven 16 Mai 2014 - 18:38

Caracal de l'EH 1/67 Pyrénées lors d'une mission de Personnel Recovery au
cours de l'exercice CJPRSC sur la BA120 Cazaux


CJPRSC_CAZAUX par armee-de-l_air
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Dim 18 Mai 2014 - 16:57

Citation :
Le renforcement des forces spéciales françaises, avenir de la guerre ou conséquence de la crise ?"

Le rapport d'information des députés Daniel Reiner, Jacques Gautier et Gérard Larcher,  de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées est en ligne. Il est consultable ici.

Intitulé "Le renforcement des forces spéciales françaises, avenir de la guerre ou conséquence de la crise ?", ce rapport constitue une honnête synthèse sur la question et pose quelques bonnes questions comme celle du cadre juridique des opérations spéciales (partie III. B).

Il  s'intéresse, aussi, aux effectifs actuels:



Il y a donc un sous-effectif à combler avant même de lancer le plan de recrutement/intégration de 1 000 hommes de plus. Les prévisions sont les suivantes:



Ce sont donc 550 hommes de plus (effectifs théoriques) ou 727 (en remettant les unités à plein niveau) qu'il va falloir recruter, former et équiper.

D'où ces autres constat et question des rapporteurs: "Le renforcement des équipements doit impérativement accompagner celui des effectifs. Ce renforcement des équipements doit être à la fois quantitatif et qualitatif, pour remplacer des équipements hors d'âge ou à bout de souffle, en particulier dans la troisième dimension : drones et aéromobilité. En avons-nous encore les moyens ?". Dans le contexte actuel, l'interrogation est à la fois pertinente et angoissante.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2014/05/16/le-renforcement-des-forces-speciales-francaises-avenir-de-la-11799.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Lun 9 Juin 2014 - 16:27

Norvège - FSK (Forsvarets Spesialkommando)
Photos : Didrik Linnerud a écrit:



  
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mer 11 Juin 2014 - 19:16













Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mer 25 Juin 2014 - 16:05

Citation :
WEB-SÉRIE : À L’ÉCOLE DES NAGEURS DE COMBAT (ÉPISODE 7)

Dernière mise à jour : le 25 Juin 2014 à 13:30


« RED MED », c’est l’un des cinq exercices de synthèse du  cours des nageurs de combat.
Ce sésame pour l’obtention du brevet permet la mise en application des enseignements
de la formation sur le terrain et dans les conditions du réel. La mission : être en mesure
de détruire un bâtiment au mouillage par action subaquatique offensive.


WEB-SÉRIE : À L’ÉCOLE DES NAGEURS DE COMBAT... par Marine-Nationale

http://www.colsbleus.fr/articles/2507  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mer 9 Juil 2014 - 19:10

Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3325
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Sam 12 Juil 2014 - 16:45

a écrit:

National Guard Special Forces Combat Divers Train at Underwater Operations School



_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Lun 28 Juil 2014 - 22:42

Revenir en haut Aller en bas
Redeagle
2eme classe
2eme classe
avatar

messages : 24
Inscrit le : 09/06/2014
Localisation : Euromarfor
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mer 30 Juil 2014 - 21:47




_________________

" Désolé pour mon mauvais français  Rolling Eyes "

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mar 5 Aoû 2014 - 17:47

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mer 6 Aoû 2014 - 17:27

Citation :
les unités nautiques de la Brigade des forces spéciales Terre

Posté dans Forces spéciales, Forces terrestres par Laurent Lagneau Le 05-08-2014


Il y a quelques jours, l’armée de Terre a indiqué que deux unités de la Brigade des forces spéciales Terre (BFST), en l’occurrence le 2e escadron du 13e Régiment de Dragons Parachutistes (RDP) ainsi que les SAS fluvial et SAS plongeurs offensifs du 1er Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (RPIMa), venaient effectuer, des sauts depuis un Transall C-160 de l’Escadron Poitou sur le plan d’eau d’Hourtin.

Dans un communiqué diffusé le 4 août, la BFST a apporté quelques précisions supplémentaires. Ainsi, cet entraînement a consisté pour les opérateurs des unités concernées à effectuer une mise en place par saut LOS (Largage opérations spéciales) de jour d’abord, puis de nuit.

Il s’agit d’une « manoeuvre assez rare » car « seulement 2 sauts de ce type » sont programmés par an, « sachant que d’autres se pratiquent en milieu montagneux ou encore sur neige ».

Il existe plusieurs types de sauts : le SOGH (Saut à ouverture commandée retardée à grande hauteur), le SOTGH (Saut à ouverture commandée à très grande hauteur) et le LOS. Ce dernier permet de mettre rapidement à terre (ici, à l’eau) un ou plusieurs groupes avec leurs équipements. Ces derniers sont largués à 200 mètres d’altitude (parfois moins en mission opérationnelle).

« Durant une opération, ces sauts nous permettent d’être au sol rapidement et vite dispersés. Le fait d’être largués à basse altitude nous permet d’être moins vulnérables pendant la phase de descente en parachute. Néanmoins, nous n’avons pas le droit à l’erreur. La blessure d’un seul d’entre nous risque de compromettre l’ensemble de la mission », explique un cadre de la BFST.

Ce type de saut est très exigeant dans la mesure où l’équipement des opérateurs est à la fois lourd et encombrant et que le milieu aquatique n’est pas forcément le plus accueillant qui soit… « La technique doit donc être parfaitement maîtrisée car il ne s’agit, in fine, que d’un moyen de mise en place avant conduite de la mission », résume la BFST.


Photo : Saut d’un opérateur de la BFST (c) armée de Terre

http://www.opex360.com/2014/08/05/des-sauts-los-au-dessus-dun-plan-deau-pour-les-unites-nautiques-de-la-brigade-des-forces-speciales-terre/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Jeu 7 Aoû 2014 - 17:43

Citation :
  #9 - Web-Série "A l'école des nageurs de combat"

Pour les élèves nageurs de combat, direction la base de Lanvéoc-Poulmic et le Centre
d'entraînement à la survie et au sauvetage de l'aéronautique navale (CESSAN).
Objectif : s'entraîner à la survie en mer après un crash ou encore travailler les
automatismes lors des parachutages à la mer.


#9 - Web-Série "A l'école des nageurs de combat" par Marine-Nationale
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Ven 22 Aoû 2014 - 18:00

Citation :
Défense Sud-Ouest

CHALLENGE AFTE : LES FORCES SPECIALES S'AFFRONTENT. Du 07 au 11 juillet 2014, le challenge AFTE (Appui Feu Tireur Embarqué) DAMIEN BOITEUX s’est déroulé sur le camp de Caylus.
Cet évènement interarmées est organisé chaque année par le deuxième escadron du 4e régiment d’hélicoptères des forces spéciales (4e RHFS-Pau), régiment d’aérocombat de la brigade des forces spéciales Terre.
Neuf binômes étaient au rendez-vous pour cette édition, dont deux du 1er régiment de parachutistes d’infanterie de Marine (1e RPIMA-Bayonne), auxquelles se sont joints des binômes des forces spéciales de la marine, de la police nationale (RAID), de la gendarmerie nationale (GIGN), du commando parachutiste 10 de l’armée de l’air, ainsi qu’un binôme de forces spéciales étrangères.
La compétition s’est déroulée en plusieurs séquences de jour comme de nuit, chacune d’entre elles mettant à rude épreuve les qualités techniques et tactiques des binômes. Pour la 3ème année consécutive, l’une des équipes du 1er RPIMa remporte le challenge, suivi du GIGN puis de la seconde équipe du 1er RPIMa.
Copyright : C.Martinez©Armée de Terre



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Jeu 28 Aoû 2014 - 13:39

Citation :
Sous l'eau avec les nageurs de combat russes

Il faut toujours bien faire attention où l'on nage ! En tout cas dans la mer Noire, il faut d’abord bien voir ce qu'il se passe en profondeur. Ici, les
unités spéciales des forces armées russes s’entraînent dans les eaux troubles avec des machines de guerres inhabituelles.


Qui fait du snorkeling au mauvais endroit dans la mer Noire pourrait regarder se jeter dans la gueule d’une mitraillette.
PHOTOS:
 
http://www.bluewin.ch/fr/infos/science/2014/8/sous-l-eau-avec-les-nageurs-de-combat-russes.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Lun 8 Sep 2014 - 18:57

Citation :
Marine Nationale a partagé l’album de Defense.gouv.

Au cœur de la rude sélection des commandos marine (25 photos)

Premier jour de sélection. Ils sont plus d’une centaine à se présenter au stage élémentaire commandos. Ils se sont préparés pendant des mois.
Devant la fameuse cuve de l’école des fusiliers marins de Lorient, les stagiaires savent qu’ils n’auront pas le droit à l’erreur –


Crédits : G. Izard/Marine Nationale  
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mar 16 Sep 2014 - 15:40

Citation :
Une école des forces spéciales américaines s'ouvre aux femmes
     

Washington, 15 sept 2014 (AFP) -


L'armée américaine va permettre aux femmes de postuler à l'école des Rangers, un corps des forces spéciales dont le processus de sélection exige un investissement physique colossal.

Si les projets du Pentagone sont entérinés, l'armée de Terre lancera un appel à candidatures en direction des femmes et les premières d'entre elles devraient participer à un stage de deux mois au printemps prochain.

"Ce stage d'évaluation des compétences des Rangers va mêler des hommes et des femmes et aidera l'institution et ses dirigeants à prendre une décision sur la future intégration" de femmes au sein de l'école, explique l'armée dans un communiqué.

A l'heure actuelle, les femmes peuvent servir dans l'armée américaine en tant que pilotes, sur des navires de guerre, dans le corps médical ou encore comme agents du renseignement. Elles pourront participer directement aux combats à partir de 2016.

Les opposants à l'envoi de femmes au front jugent que la force physique requise sur le terrain, dans des unités d'infanterie par exemple, leur barre de facto la route.

Et entre les patrouilles exténuantes avec un paquetage sur le dos, les sauts en parachute et la privation de sommeil, le test d'aptitude de l'école des Rangers est éreintant. Seule la moitié des candidats le réussit.

Mais l'armée de Terre explique que les candidates seront soumises au même cursus que leurs camarades masculins à Fort Benning en Géorgie (Sud-Est).

Le manuel de l'école des Rangers est d'ailleurs des plus éloquents: la formation "n'est ni pour les faibles, ni pour les plus sensibles".

L'ouverture de l'école aux femmes en est encore "au stade préliminaire" et le nombre de participantes admises au stage "n'a pas encore été arrêté", a expliqué à l'AFP le lieutenant-colonel Benjamin Garrett, un porte-parole.

Etre diplômé de l'école des Rangers ne signifie pas pour autant que les lauréats sont automatiquement incorporés dans les Rangers, l'une des forces spéciales de l'armée américaine.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/8779-une-ecole-des-forces-speciales-americaines-souvre-aux-femmes
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mer 24 Sep 2014 - 22:24

Citation :
Armée de l'air - Page officielle

[Orage d'acier] Les commandos parachutistes de l'air n°20 (CPA20) s'entraînent en ce moment avec le 2e régiment
étranger parachutiste (2e REP) dans la région de Calvi, jusqu'au 28 septembre. Appelé "Orage d'acier", cet exercice
interarmées est réservé à des commandos parachutistes aguerris. Il offre l’occasion de renforcer la mutualisation
des moyens des armées et permet aux aviateurs de se mettre en situation tactique. (7 photos)


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mer 15 Oct 2014 - 14:51

Citation :
mercredi 15 octobre 2014
 
Raid du COS : 2/3 d'un Paris-Dakar !


Même s'ils ne l'ont pas fait par la route, les commandos du COS ont réalisé une vraie première, enréalisant dans la nuit de jeudi à vendredi une infiltration héliportée de 1500 km avant d'aller cueillir au nord-Niger un convoi d'armes qui arrivait de Libye.

Si l'on estime à 4700 km la distance entre Paris et Dakar, les commandos ont donc volé 2/3 d'un Paris-Dakar. La dernière du genre remontait au 8 janvier 2011 : pour tenter de libérer deux otages, les forces spéciales (4e RHFS/Poitou/CPA10/1er RPIMa) s'étaient infiltrés sur 500 km. Trois fois moins, donc. Mais le point de départ n'était pas forcément différent.

Pour ceux qui connaissent mal les hélicoptères, l'endurance de ces derniers est évidemment bien moindre, ce qui présuppose des ravitaillements terrestres, puisque la France n'a pas encore, au sein du COS, de capacité de ravitaillement en vol, capacité longtemps perçue comme futile (on voit sur ce cas que cela peut avoir de l'intérêt néanmoins). Pour ceux qui connaissent la vitesse moyenne d'un hélicoptère (250 à 300 km/h selon le chargement), on peut mesurer le temps qu'a pris l'exécution de cette mission, par les équipages du 4e RHFS.

Selon une estimation militaire parisienne, le lot hébergeait environ trois tonnes d'armes, ce qui fait environ 300 kg par véhicule de ce convoi.

http://lemamouth.blogspot.fr/2014/10/raid-du-cos-23-dun-paris-dakar.html#more
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Jeu 16 Oct 2014 - 14:37

Citation :
jeudi 16 octobre 2014
   
Niger : le point focal de Barkhane


L'EMA a confirmé en tous points les informations parues hier sur ce blog, relatives à un raid du COS, dans la nuit de jeudi à vendredi. Le porte-parole a notamment confirmé la masse d'armement récupéré (trois tonnes) donnant même quelques détails. Dans ce qui a survécu au feu des Mirage 2000D figuraient des missiles SA-7 (antiaériens), canons de 23 mm (antiaérien), des munitions (de 7,62 mm à 23 mm), des mitrailleuses, ainsi qu'une centaine de roquettes anti-char. Ils étaient portés sur six véhicules, deux (au moins) ont manifestement brûlé.
Selon cette même source, une quinzaine de convoyeurs ont été tués ou arrêtés.
L'EMA assure que les forces nigériennes ont été associés à cette opération, mais n'a pas détaillé leur contribution.
Le nord Niger focalise actuellement l'attention de la France, et plusieurs opérations coup de poing s'y sont déroulés, depuis l'interpellation d'un des cadres d'Al Morabitoune, le 17 septembre.




http://lemamouth.blogspot.fr/2014/10/niger-le-point-focal-de-barkhane.html#more
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   Mar 21 Oct 2014 - 17:08

Citation :
L'escadron d'hélicoptères (air) Pyrénées rejoindra le COS en 2015

Publié le mardi 21 octobre à 12h31


Lors de son audition par les députés de la commission de la défense, le chef d'état-major de l'armée de l'air, le général Denis Mercier, a confirmé que l'escadron d'helicoptères 1/67 Pyrénées rejoindra les forces spéciales (COS) à l'été 2015.

«J’ai demandé au chef d’état-major des armées qu’il puisse être mis à disposition des opérations spéciales pour leur offrir une capacité supérieure grâce à l’apport essentiel des hélicoptères Caracal. Nous travaillons ensemble pour définir le niveau d’entraînement afin que, à l’été 2015, cet escadron soit intégré aux opérations spéciales, comme l’est déjà le quatrième régiment d’hélicoptères de combat de Pau».

Le "Pyrénées" sera donc la troisième unité aérienne du COS, avec l'escadron Poitou (sur avions) de l'armée de l'air et le 4ème RHFS de l'armée de terre. L'armée de l'air comptera trois unités de forces spéciales : le Poitou, le Pyrénées et le CPA-10 (commandos).


http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/l-escadron-d-helicopteres-air-pyrenees-rejoindra-cos-en-2015-17555
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commandos / Special Forces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Commandos / Special Forces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Set Complet "Special Forces"
» Groupes d'interventions Tunisiens
» Operation CALIBAN. Septembre 1944-Septembre 2014
» Commandos et forces spéciales en Indochine
» Forces spéciales Chinoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Systemes d'armes terrestres-
Sauter vers: