Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tourisme au Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 16 ... 29  Suivant
AuteurMessage
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6496
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Dim 25 Avr 2010 - 5:58

oui il y a toujours la même orientation balnéaire ! et là les allemands passent pour maitres! c'est des clients d'abord riches et ensuite généreux ! un seul couple dépense plus qu'un groupe de touristes français qui se sont endettés pour venir passer une semaine de vacances
j'ai remarqué que le marché British est en développement à Agadir avec une progression timide des américains ! la nature du terrain nous impose un peu la stratégie à mener ba yakuza ! les gadiris n'ont pas un autre choix que le balnéaire! déjà que les tunisiens ne pourront jamais offrir de "l'atlantique" même dans leurs rêves les plus fous ! les européens ont marre de se baigner en méditerranée, rien à avoir avec les vagues et la splendeur de l'océan

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Dim 25 Avr 2010 - 12:59

Citation :
MAROC ISRAËL
Déferlante de kippas israéliennes sur le Maroc.

Publié le 24 avril 2010

kippa Le Maroc est devenu l’une des principales destinations du tourisme spirituel dans le monde. Après les dizaines de milliers de mourides Tidjanis qui déferlent depuis quelques temps sur Fès pour visiter le tombeau du saint Sidi Ahmed Al Tijani, les touristes israéliens ne sont pas en reste.

Ainsi, ils se font de plus en plus nombreux dans des villes comme Rabat, Casablanca, Fès, Marrakech, Essaouira, Safi et Agadir. Si la tendance est très ancienne, les observateurs ont remarqué que le flux des « kippas » a presque doublé ces deux dernières années.

Ces touristes d’un genre « très particulier » prennent souvent part aux festivités accompagnant des fêtes religieuses comme « Pâque » et la « Hiloula » dans les différents mausolées hébraïques marocains. Il faut rappeler que rien qu’en Israël vivent plus de 500 000 juifs d’origine marocaine qui ont gardé des liens profonds avec leur terre natale et leurs parents.—
http://www.maghreb-intelligence.com/maroc/131-deferlante-de-kippas-israeliennes-sur-le-maroc
http://www.israelvalley.com/news/2010/04/24/27276/maroc-israel-les-touristes-spirituels-israeliens-kippa-sur-la-tete-deferlent-sur-le-maroc

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Mar 27 Avr 2010 - 14:35

Citation :
Morocco sees 6 pct tourism growth in 2010
Tue Apr 27, 2010 10:25am GMT
By Tom Pfeiffer

CASABLANCA (Reuters) - Morocco expects 9.4 million tourists this year, 6 percent higher than in 2009 but below a target of 10 million set before recessions hit its major markets, the tourism minister said.

Tourism is the biggest source of foreign currency for Morocco. It is one of Europe's poorest southern neighbours and has boosted economic growth in recent years but still suffers from widespread poverty.

Global tourism contracted 4.3 percent last year and fell 6 percent in Europe, the origin of most of Morocco's foreign visitors.

Morocco managed to keep visitor numbers growing by 6.5 percent but tourism income slipped 5 percent to 52.8 billion dirhams.

The global credit crunch also made it harder for the north African country to lure foreign investors, slowing the roll-out of a chain of new resorts that it needs to build to keep tourism numbers growing.

"Achieving 94 percent of our (2010) goal, bearing in mind that we just went through one of the biggest crises in a century, is a very satisfying result," Minister Yassir Znagui told reporters late on Monday.

Znagui, a former London banker who took up his new job in January, has pushed to win new investors for faltering seaside hotel and leisure projects and close deals with tour operators outside Morocco's traditional markets.

The kingdom is still heavily dependent on tourism from France and Spain and lacks hotel capacity outside the southern city of Marrakesh and Agadir on the Atlantic coast.

Znagui said the number of visitors rebounded by 16 percent in the first three months of the year to 1.72 million, night stays grew by 7 percent to 3.7 million and tourism income grew by 12 percent to 10.2 billion dirhams.

Citation :

Le Maroc, seul pays méditerranéen où les arrivées de touristes ont progressé de 6% en 2009
La Turquie vient en 2ème position avec 2%.

En dépit de la crise mondiale, le Maroc est le seul pays du bassin méditerranéen à avoir enregistré une hausse de 6 pc en termes d'arrivées en 2009, a affirmé le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Yassir Zenagui.

"En dépit de la crise, nous sommes le seul pays du bassin méditerranéen à dépasser en 2009 les 6 pc de progression en termes d'arrivées. La Turquie vient en 2ème position avec 2 pc (à) Ceci prouve que le tourisme au Maroc est une industrie solide et que son potentiel est énorme", a souligné M. Zenagui dans un entretien publié mardi par +L'Economiste+.

Il a indiqué que le Royaume a pu réaliser cette performance au moment où le tourisme mondial a traversé une période difficile au cours de ces dernières années avec des baisses de 4 pc en moyenne.

Relevant que le tourisme national dépend de deux principaux marchés émetteurs (la France et l'Espagne) et que les flux d'arrivées touristiques tournent essentiellement autour de quelques destinations au Maroc, le ministre a souligné la nécessité d'explorer de nouveaux marchés.

"Il nous faut faire cesser cette dépendance et explorer de nouveaux marchés: marchés de l'Est, de la Scandinavie, du Moyen-Orient, de l'Amérique du nord et du sud. Nous devons aussi nous inscrire dans un esprit de régionalisation et de développement territorial afin d'exploiter toutes les potentialités de notre pays", a-t-il insisté.

M. Zenagui a également souligné la nécessité de "revoir la gouvernance, le pilotage et l'exécution des projets de développement touristique et d'améliorer l'environnement touristique en termes de transport, d'hygiène et de respect de l'environnement".

Après avoir mis en exergue le succès que connaît la destination Maroc grâce à ses richesses naturelle, culturelle et patrimoniale, le ministre a estimé nécessaire d'innover pour attirer davantage de capitaux en proposant de nouvelles formules d'investissement.

Evoquant le "tourisme interne", M. Zenagui a fait savoir que "ce secteur" sera l'une des priorités de son département pour faire en sorte qu'"il ne dépende pas exclusivement des recettes touristiques étrangères qui sont exposées à la conjoncture internationale" et pour "permettre aux citoyens marocains, quel que soit leur revenu, de passer leurs vacances dans les meilleurs conditions possibles".

S'agissant des prévisions pour cette année, le ministre a noté que son département table sur "une progression de plus de 10 pc, soit trois fois la croissance attendue pour ce secteur au niveau mondial", étant donné que le marché a bien démarré sur le premier trimestre avec une augmentation de 16 pc pour les arrivées, 12 pc pour les recettes et 8 pc au niveau des nuitées. De même que certains marchés européens ont enregistré une progression remarquable comme les marchés britannique et espagnol avec plus de 20 pc, a-t-il dit.

VieEco

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Mer 28 Avr 2010 - 18:27

Citation :
Le deal Hyatt Regency-Anas Sefrioui

Hyatt Regency va gérer l’hôtel de Anas Sefrioui. Il s’agit du complexe Prestigia du groupe Addoha à Agdal Marrakech. Ce projet, qui s’étale sur 191 ha avec au total 2.300 unités, comprend un golf et 2 hôtels.
Le 1er établissement hôtelier sera édifié sur une surface de 5 hectares.
Il a déjà été concédé au groupe Interedec qui le gérera sous l’enseigne Hyatt Regency

L'économiste
Revenir en haut Aller en bas
Gémini
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2671
Inscrit le : 09/12/2009
Localisation : Un peu partout!!!
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Jeu 29 Avr 2010 - 13:47

Fahed64 a écrit:
Gémini a écrit:
Les personnes que je connais et qui sont allés aux Maroc sont toutes revenu ravie et enchantée.

Et bien alors qu'est ce que tu attends Wink
.

Ben je voudrais bien mais manque d'argent,mes seules vacances consiste a partir en pique nique avec la famille et quand je peu 1 nuit au bord de mer (hotel formule1).
J'aimerai aller a Casablanca ,ville ou est née ma mere.
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Jeu 29 Avr 2010 - 19:27

Citation :


Tourisme balnéaire

Station Saïdia: Acte II



· 90% des réservations pour Barcelo et Iberostar

· Augmentation de 50% de réservations pour le port de plaisance



LA station Saïdia Mediterrania s’apprête à accueillir ses premiers clients pour la saison estivale. A la veille de cette réouverture, tous les indicateurs annoncent un fort taux de remplissage. A en croire, l’aménageur-développeur du site, les hôtels Barcelo et Iberostar ont déjà enregistré 85% des réservations.
Iberostar a démarré son activité la semaine dernière. Quant au Barcelo, il ouvre ses portes cette semaine. La station comptera cette année avec le lancement d’un troisième établissement hôtelier Globalia: propriété de Madaif, fonds d’investissement de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG). Ce 3e hôtel accueillera ses premiers clients début juillet. Avec ses 978 lits, le 3e établissement est appelé à augmenter la capacité globale de la station d’environ 25%. Côté Marina, les chiffres annoncés sont prometteurs.
En effet, à elles seules, les demandes de réservations ont connu une augmentation de 50% sur le port de plaisance (Marina) par rapport à l’année précédente qui a coïncidé avec le démarrage du site.
Mais la station Saïdia, c’est aussi une importante offre résidentielle (VVT et appartements). D’ailleurs, dès cet été, une résidence devra proposer une offre de tourisme en mode de gestion locative. Formule qui sera gérée par un grand groupe international, dont le nom sera bientôt rendu public.
Côté animation, là aussi des efforts seront entrepris cette fois-ci. En effet, une demi-douzaine d’événements internationaux sont programmés à la station sur toute la période estivale. Il s’agit notamment de l’organisation d’une régate nautique à la Marina. La station prévoit aussi un tournoi international de beach soccer. Les inconditionnels du football et du mondial ne seront pas déconnectés. Des retransmissions en direct des différents matchs sur écrans géants seront diffusés sur le site en plus d’animations nocturnes (soirées musicales), programmées durant le mois de Ramadan.
Tous les ingrédients d’une saison animée semblent réunis cette fois-ci. Pour rappel, l’an dernier, le volet animation était le parent pauvre de la station. De l’avis de plusieurs observateurs, certes le site apporte une capacité litière supplémentaire aux standards internationaux, mais l’activité reste jusque-là structurellement saisonnière.
Pour renverser la tendance, des réflexions sont menées par l’ONMT, le département du Tourisme et les différents opérateurs du secteur. Le tourisme rural, écologique ou encore culturel de la région offrent autant de pistes pour une complémentarité avec l’offre de la station à longueur d’année.
En effet, l’arrière-pays dispose d’importants atouts touristiques, notamment l’archéologie (dans la région de Tafoughalt) avec des paysages variés et une ouverture sur le désert oriental, les oasis...
Saïdia Mediterrania est le fruit d’un investissement global de 12 milliards de DH. Sur une superficie de plus de 700 ha, le projet devra à terme créer pas moins de 8.000 emplois directs et 40.000 indirects. La station offre une capacité d’ébergement de 30.000 lits (12.705 lits dans le résidentiel et 17.295 dans le touristique).
Le site comprend aussi 8 résidences touristiques,12 villages de vacances, 300 villas et 2.700 appartements. Le tout autour d’une médina (shopping et artisanat), de 3 parcours de golf et une marina, 3e port de plaisance de la Méditerranée.

L'économiste
Othmane ARIDE
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Jeu 29 Avr 2010 - 19:34

Citation :
Tourisme : Hausse des nuitées en mars

Les établissements classés ont enregistré, en mars, une hausse de 11 % des nuitées par rapport à mars 2009. Une évolution attribuée aux touristes non-résidents dont les nuitées ont grimpé de 12%.
La majorité des villes touristiques sont concernées. Marrakech reste en tête avec une croissance de 16 % par rapport à mars 2009.
Suivent Casablanca (+25%), Tanger (+24%), Rabat (+19%) et Tétouan (+65%). Par contre Agadir, Fès et Ouarzazate ont connu des baisses respectives de -5%, -6% et -4%.

L'économiste
Revenir en haut Aller en bas
tantan
Victime
Victime


messages : 143
Inscrit le : 20/01/2010
Localisation : .
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Ven 30 Avr 2010 - 17:59

Citation :
Le Maroc a atteint 94% des objectifs 2010

À l’occasion des cent jours de sa nomination, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a établi un bilan des réalisations à 2010 et a donné les grandes lignes de la Vision 2020.


La Vision 2010 a été atteinte à 94%. C’est ce qu’a déclaré Yassir Zenagui, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, qui, à l’occasion des cent jours de sa nomination, a donné une conférence de presse lundi 26 avril. «Atteindre 94% des 10 millions de touristes escomptés en période de crise mondiale est une réussite en soi. C’est un chiffre très correct et qui prouve la réussite des opérations entreprises dans le cadre de la Vision 2010», a déclaré M. Zenagui, dressant le bilan de la dernière décennie. Par ailleurs, le ministre a révélé les principaux axes de la nouvelle Vision 2020 en cours d’élaboration au sein du ministère. «Parmi les principes directeurs de la Vision 2020, on peut citer une forte capitalisation sur les acquis de la Vision 2010, le passage à une démarche de l’aménagement du territoire plus structurante, une orientation vers le développement durable et une stimulation de la compétitivité des entreprises touristiques marocaines», a révélé M. Zenagui. Aussi, la conférence de presse a été l’occasion de mettre le point sur les lacunes qu’a connu l’exécution des différents axes de la Vision 2010. «Nous avons constaté un retard sur les différents projets ainsi qu’un manque de gouvernance et de pilotage dans leur exécution. Mais aussi une dépendance à deux destinations touristiques à savoir Marrakech et Agadir et à deux marchés en particulier, le marché français et le marché espagnol. Par ailleurs, nous avons noté une régulation insuffisante de l’environnement touristique national», a souligné le ministre. Aussi, les priorités pour préparer la Vision 2020 ont été définies par M. Zenagui. Il a cité, entre autres, une grande dynamisation de l’investissement, un grand encouragement au secteur par des offres de commercialisation et enfin l’accélération de l’aboutissement des réformes engagées.
Le 28-04-2010 à 10:17
Par : Dounia Mounadi

http://www.aujourdhui.ma/economie-details75566.html

moins de langue de bois
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Ven 21 Mai 2010 - 16:50

Citation :
Rocco Forte lance Assoufid à Marrakech

Le groupe hôtelier "The Rocco Forte Collection" prévoit l’ouverture d’un
complexe hôtelier de luxe à Marrakech. Nommé "Assoufid", ce nouvel établissement
ouvrira ses portes en 2011.

"Nous avons passé nos dix premières années à ouvrir des hôtels de luxe
dans les principales villes européennes. Le temps était donc venu pour nous
d’étendre notre marque aux resorts de luxe"
explique Sir Rocco
Forte
, président directeur général du groupe, à ce propos dans un
communiqué.
Assoufid, complexe de cinq étoiles construit sur 225
hectares à Marrakech, comprendra un spa, un golf 18 trous, une école de golf, 90
chambres et 80 villas
déjà commercialisées.

Bladi.net
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Lun 24 Mai 2010 - 17:28

Citation :

Tourisme: Tous les indicateurs au vert



· Le Maroc 2e après l’Egypte en termes de croissance

· Encore des efforts de promotion pour préparer l’après-crise


LA reprise se confirme dans le tourisme. Arrivées, recettes, nuitées… Tous les indicateurs-clés du secteur sont au vert. En effet, selon la cellule Veille stratégique du département de Zenagui, et eu égard à la conjoncture internationale difficile, l’activité a enregistré d’excellents chiffres au terme du premier trimestre 2010.
Ainsi à fin mars, l’évolution des arrivées de touristes a été de près de 16% (soit 1,72 million de personnes). Sur la même période, le volume des nuitées a réalisé une progression de près de 8,5% (avec plus de 3,7 millions de nuitées). Autre indicateur au vert, l’évolution des recettes. Sur ce point précis, la destination Maroc a encaissé à fin mars 911 millions d’euros (soit une croissance de plus de 10%). L’évolution concerne également les arrivées des MRE qui ont progressé de 15%. Les touristes étrangers de séjours ont fait une croissance de 16%. Ceci étant, la progression des nuitées a profité essentiellement à Marrakech (+16% de janvier à mars). Les premiers benchmarks entre les principales destinations de la Méditerranée, réalisés durant le 1er trimestre 2010, montrent que l’Egypte a connu la plus forte progression (plus de 21%) avec une croissance de 29% des arrivées et de 24% pour les recettes. Le Maroc arrive en deuxième position avec 14%. Loin derrière, vient la Turquie avec 7% (-2,2% dans les recettes et +11,2% dans les arrivées). Pour leur part, les îles Canaries n’ont réalisé que 2% de croissance (+2,9% d’arrivées et -2,7% de recettes). En revanche, la Tunisie n’a fait aucune croissance, elle s’est plutôt stabilisée (0,7% des arrivées, 4,6% des nuitées et -7,4% en recettes). Les performances réalisées par le Maroc seraient-elles le signe avant-coureur de la fin de la crise? Pas sûr. La crise n’est pas encore derrière nous, s’accordent à dire plusieurs experts. Pour preuve, l’Europe qui est le principal continent émetteur/client traverse encore une période difficile. En témoignent les taux de chômage relativement élevés, la vulnérabilité des marchés de l’emploi, les baisses du pouvoir d’achat et du régime de production des principales industries. Ce qui se traduit par des réductions considérables des budgets loisirs et voyages. D’ailleurs, les prix ont beaucoup baissé depuis 2008. Cette compression des prix s’est traduit sur les chiffres d’affaires des entreprises et hôtels opérant au Maroc. Dans ce contexte précis, la destination Maroc se doit de rester vigilante et maximiser les systèmes de veille. Et pour maintenir la croissance, il va falloir dépenser plus en promotion avec des budgets encore plus conséquents accordés à l’ONMT pour une forte communication sur les principaux marchés émetteurs, recommande l’Observatoire du tourisme. En même temps, il ne faut pas perdre de vue le produit lui-même. De l’avis des professionnels, il va impérativement falloir rénover et réhabiliter une bonne partie du parc hôtelier national. L’enjeu est de pouvoir répondre à une demande plus forte en 2011 et 2012. La mise en place du Fonds Rénovotel (avec un budget de 500 millions de DH pour des crédits à moindres coûts) s’inscrit d’ailleurs dans cette logique.

Amin RBOUB
L'économiste
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21541
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Mer 2 Juin 2010 - 13:55

2.039 M de touristes ont visité le Royaume au court des 4 premier mois de l'année, marquant une augmentation de 11% par rapport à la même période en 2009, le nombre des nuités a augmenté de 5%

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Lun 14 Juin 2010 - 19:02

Citation :

Tourisme: Emergence d’un champion national




· Atlas Hospitality renforce sa capacité à 7.000 lits en 2010

· Dernières acquisitions, le complexe de la Marina d’Agadir et les Almohades de la Somed



C’est officiel, le complexe hôtelier de la Marina d’Agadir fait désormais partie de la chaîne Atlas Hospitality Morocco (AHM), filiale du groupe Royal Air Maroc (L’économiste du 27 mai; www.leconomiste.com). Une cérémonie a concrétisé vendredi dernier à Agadir la concession par le groupe Akwa à AHM, de l’ensemble hôtelier. Atlas hopitality Morocco prend ainsi en location pour une période de 20 ans l’ensemble hôtelier. L’établissement ouvrira ses portes avant fin 2010 pour offrir 800 lits répartis sur des apparts-hôtel et des suites dans une catégorie haut de gamme. En espaces communs, un spa de 700 m², une piscine, un lounge ainsi qu’un restaurant piano-bar sont au programme. Pour ce faire, une enveloppe de 100 millions de DH sera investie pour l’équipement de l’unité hôtelière, précise Kamal Bensouda, DG d’AHM. Côté ressources humaines, l’unité hôtelière générera 170 emplois.
Un autre partenariat a été aussi scellé vendredi dernier à Agadir. Une alliance de grande envergure pour AHM qui finalise avec la Somed un programme de quatre unités hôtelières. Il s’agit de trois hôtels de catégorie quatre étoiles, en prise de gestion et un projet immobilier et touristique sur Rabat, réalisé en partenariat financier, incluant une unité cinq étoiles de nouvelle génération. “Le rapprochement entre les deux institutions s’inscrit dans l’optique de construire sur le plan de l’hôtellerie, un groupe régional de taille’’, souligne Kamal Bensouda. Dans la capitale administrative du royaume, il est question précisément de réaliser sur un hectare à Hay Riad sur l’avenue Annakhil un complexe immobilier et touristique engendrant un investissement global de 500 millions de DH. Le programme comprendra un établissement hôtelier sur quatorze étages de catégorie cinq étoiles.( ON sait enfin ce qui va se faire sur ce terrain d'une importance stratégique puisqu'au coeur de hay riad et de annakhil et à 200 métre de la future tour maroc telecom, la vocation gatte ciel du quartier et de l'avenue annakhil se précise donc... ) La structure d’hébergement sera d’une capacité de 400 lits et 20 suites et sera dotée notamment de plusieurs salles de meeting. De manière à être ouverte sur le corporate.
A Agadir, le partenariat entre AHM et la Somed se concrétise à travers la prise en gestion de l’hôtel Almohades. Cet établissement était dans les années 70 et 80 le fleuron hôtelier de la destination Agadir. Avec son intégration aujourd’hui à AHM, il va sûrement renaître de ses cendres. Pour sa part la chaîne AHM renforce ainsi sa capacité litière. Les unités hôtelières de la Marina et les Almohades ajoutées à l’Atlas Amadil et le Royal Atlas, deux établissements dont elle dispose déjà dans la station balnéaire, la portent même au rang de premier opérateur hôtelier dans la ville avec une capacité avoisinant 3.000 lits et 900 collaborateurs.
‘’Je rappelle à titre purement indicatif que la taille d’AHM sur Agadir équivaut aujourd’hui à la capacité opérationnelle de la station Saâdia en 2010’’, tient à souligner le PDG de Royal Air Maroc, Driss Benhima.
A l’échelle nationale, les ambitions sont encore plus grandes, la chaîne hôtelière va disposer à l’horizon 2015 de 37 établissements d’hébergement totalisant 10.000 lits. En 2004 elle ne comptait que deux hôtels et aujourd’hui elle en réunit 12 totalisant 4.800 lits, outre les toutes nouvelles acquisitions de vendredi dernier. La capacité litière de l’entreprise a ainsi été multipliée par 360% en cinq ans. Cette année 2010, dès l’ouverture du complexe de la Marina d’Agadir et d’un cinq étoiles à Fès, sans oublier la prise de gestion de trois hôtels Almohades (Tanger, Casablanca, Agadir), le groupe atteindra 7.000 lits sur 17 hôtels pour passer à 8.000 lits avec 20 hôtels en 2012. Dans ce plan de développement, le partenariat avec la Somed est stratégique, reconnaissent les dirigeants de AHM. C’est en fait un nouveau champion national à capitaux marocains qui voit le jour. A Agadir, le renforcement de la capacité litière de AHM, n’est pas pour déplaire à Mohamed Boussaïd, wali du Souss-Massa- Draâ. Il ne cesse de répéter que la destination ne peut se développer et se positionner à l’échelle internationale sans capacité additionnelle. Aussi, il ne manque pas à chaque réunion d’exhorter les professionnels du tourisme à investir. On ne peut s’empêcher à cette occasion de remarquer qu’il a la main heureuse et le vent en poupe. Trois mois après sa nomination dans le Souss, la capacité litière de la ville passe de 26.000 lits à 27.000 lits.
Ce qui réjouit fortement Abderrahim Oummani, président du Conseil régional du tourisme car le renforcement réalisé ne manquera pas de susciter un effet d’entraînement sur l’activité touristique de la destination. Les prémices sont déjà là, à en croire les professionnels. La station balnéaire a enregistré en mai dernier une hausse de son activité à travers une augmentation de 9,97% en arrivées et de 3,26% en nuitées comparativement à la même période l’an dernier. Il y a cependant, aujourd’hui encore et encore, beaucoup de chantiers à attaquer pour permettre à la destination de générer l’activité qu’elle mérite.
De notre correspondante, Malika ALAMI

L'économiste
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Sam 19 Juin 2010 - 20:47

Citation :

Le Maroc, première destination touristique des estivants français (TO)

Paris, 19/06/10- Le Maroc est la première destination touristique choisie cet été par les estivants français avec 197.464 réservations, indique l'Association de Tour-opérateurs en France.
Le Royaume arrive largement en tête suivi de la Tunisie (162.993) et de l'Egypte (146.955). Cet été 20 PC des Français envisagent de partir à l'étranger contre 15 PC en 2009, ajoute l'association dans un rapport rendu public cette semaine.
En effet, les prix attrayants, le soleil et la proximité expliquent "cette ruée vers le Sud", ajoutent les professionnels du tourisme, notant d'autre part que les destinations lointaines enregistrent, de leur côté, un net succès auprès des Français.
La République Dominicaine (96.989), les Antilles (89.093) et Maurice (70.113) seront leurs destinations favorites cet été, précise-t-on.
A contrario, victimes de leur actualité, la Grèce continentale et la Thaïlande devraient peiner à retrouver leurs habitués, relèvent les Tour-opérateurs français.
Selon le rapport, la ville de Paris demeure toujours la première destination touristique en France, suivie de Cannes, Nice, Toulouse et Lyon.
Toutefois, l'épisode du volcan islandais a créé "un traumatisme" sur les réservations de mai, habituellement concentrées sur les vacances d'été, déplore René-Marc Chikli, président de l'association.
L'Association de Tour-opérateurs, qui réunit 70 professionnels, représente environ 80 pc du marché des "voyages à forfait" et une partie importante de celui des "vols secs".

MAP
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Jeu 24 Juin 2010 - 16:21

Citation :
La tournée «commando» de l’ONMT
L’Office national marocain du tourisme a donné le coup d’envoi de sa tournée «Commando Experts» lundi 21 juin. L’Office se déplacera dans une vingtaine de villes françaises à la rencontre des agents de voyages jusqu’au 7 juillet: Lille, Strasbourg, Colmar, Mulhouse, Avignon, Lyon, Grenoble, Aix, Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Rennes, Nantes Orléans, Paris et région parisienne…

L'économiste
Citation :
Le Maroc, star de téléachat sur M6
M6
et M6 Boutique proposeront en partenariat avec l’ONMT et Promovacances samedi 26 juin à 9 heures (8 heures au Maroc), une émission spéciale «Evasion au Maroc». C’est pour la première fois qu’une émission de téléachat consacre son programme à la vente de voyages. Le programme durera 30 minutes et déclinera les atouts du Maroc ainsi que des offres exclusives et des formules adaptées en hôtel, club, SPA, 4 et 5 étoiles.

L'économiste
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Jeu 24 Juin 2010 - 16:28

Citation :

Tourisme/Hôtellerie: Ceux qui misent gros





Cartes de visite des principaux investisseurs dans le tourisme


L'économiste
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Ven 25 Juin 2010 - 17:15

Citation :

Plan Azur : Mogador, projet historique pour Essaouira





· L’ouverture de la station prévue avant la fin de l’année

· Défi principal: créer l’osmose entre Essaouira et Mogador


· 4,5 milliards de DH pour la première phase



Des arbres à perte de vue, des parcours de golf qui sinuent, la mer en toile de fond… C’est dans ce décor «idyllique» et tout en vert et bleu qu’apparaît la station Mogador. Ce mégaprojet issu du plan Azur est en train de sortir de terre.
Sur place, les Alizés, qui soufflent en cette période de l’année, donnent un caractère solennel à ce lieu hautement symbolique: nous sommes en plein territoire hippie, là où Jimmy Hendrix a effectué un passage éclair dans les années soixante, donnant naissance à un véritable mythe dans la région!
Située à trois kilomètres d’Essaouira, la station Mogador s’étend sur un vaste terrain dunaire et forestier de 580 ha. Du point le plus haut de la station, à 70 mètres d’altitude, l’on peut vraiment réaliser le gigantisme du projet en termes de superficie. Pourtant, toujours de ce point panoramique, aucune construction en vue, à l’exception de quelques grues. C’est là l’une des astuces du projet et le fruit d’un minutieux travail d’aménagement paysager, car la plupart des constructions seront dissimulées par la topographie naturelle. Tout a été conçu pour préserver le caractère sauvage de la dune. Ainsi, au fur et à mesure que l’on descend vers la mer, les premières constructions apparaissent. Et niché sur les hauteurs du domaine, se découpe, en blanc et brun, le Sofitel Luxury.
Grande, la station l’est, mais les enjeux sont à la mesure de sa taille: «Il s’agit d’une étape historique dans le développement de la ville, de par ses impacts potentiels sur sa croissance économique et son rayonnement international», indique Amyn Alami, président de la Saemog (Société d’aménagement de la station d’Essaouira Mogador). D’ailleurs, le choix d’Essaouira pour accueillir l’une des cinq nouvelles stations du plan Azur, n’a pas été opéré par hasard. «Essaouira faisait partie des cités oubliées du XXe siècle.
L’Etat a donc décidé d’implanter une nouvelle station dans une zone sinistrée économiquement pour créer un bassin d’emploi et de croissance», poursuit Alami. Concrètement, la nouvelle station est de taille supérieure à celle de la ville et elle est susceptible à maturité de créer autant d’emplois qu’il en existe à l’heure actuelle.


Repositionnement offensif sur le balnéaire



L’un des défis principaux du projet est de créer une osmose naturelle entre Essaouira et Mogador. Plusieurs choix stratégiques ont donc été opérés afin de relever ce challenge. Le premier a été d’opter pour un tourisme balnéaire d’un genre nouveau. «Cette ville a une âme. Nous avons voulu éviter le développement d’un tourisme de masse débridé qui vienne perturber cette alchimie particulière qui fait qu’on s’y sent bien», affirme le management.
Dans les faits, cela se traduit par un repositionnement offensif sur le balnéaire, mais qui se double d’activités «Nature et Culture», à savoir le bien-être, le golf, l’arrière-pays… Il s’agit d’inciter les touristes à faire autre chose que «bronzer sur la plage»! Un écotourisme donc, qui veille à préserver le caractère vierge et sauvage de la plage, car aucune construction n’y est prévue. Au niveau du domaine, la plupart des villas seront de plain-pied, les hôtels ne dépasseront pas deux étages, le cœfficient d’occupation des sols sera inférieur à 10%. De même, un parti d’aménagement anti-urbain a été pris: la route qui sillonne la station n’a pas de trottoir, mais des accotements végétalisés. En revanche, 14 km de chemins piétons ont été aménagés pour inciter les touristes à la balade. D’autres innovations écolo ont également été imaginées (voir encadré).
L’autre grande orientation est le positionnement haut de gamme, voire très haute gamme de la station. Ceci notamment dans le but d’éviter la concurrence directe avec l’offre hôtelière existante de la médina. Pas question de copier donc, et c’est aussi pour cela que l’architecture choisie est résolument contemporaine.
«La médina est unique. Nous ne cherchons pas à en reproduire une pâle copie. Au contraire, tout a été pensé pour inciter les touristes à aller la visiter», souligne Alami. Et d’ajouter: «Nous avons choisi un positionnement haut de gamme car c’est un tourisme plus porteur, plus rémunérateur et plus cohérent avec une station de charme». Le public cible, ce sont avant tout les familles, dotées d’un pouvoir d’achat et soucieuses de l’environnement. En d’autres termes le «bobo chic», à la recherche d’un tourisme différent.
Le développement du projet va se dérouler en trois étapes. Pour l’heure, c’est la première phase, située sur 320 hectares, qui est en cours de développement. A elle seule, elle va engloutir une enveloppe de 4,5 milliards de DH, dont 3,5 milliards pris en charge par l’aménageur. Sa finalisation est prévue à l’horizon 2013. Elle comprend un programme hôtelier, une partie résidentielle et le village de Mogador, cœur de la station. Comme prévu initialement dans le plan Azur, la composante hôtelière représente les deux tiers de la capacité de la station. La capacité litière totale de la première phase est de 5.000 lits, dont 3.500 lits hôteliers et 1.500 lits immobiliers. A noter que la capacité actuelle d’Essaouira est d’environ 3.000 lits.


Le Sofitel livré en juillet


Du côté du programme hôtelier, ce sont 4 établissements de luxe qui seront érigés. La construction du Sofitel Luxury est presque achevée. La livraison du bâtiment est prévue en juillet 2010, 19 mois après le démarrage des travaux et son ouverture officielle avant la fin 2010.
«C’est le premier Sofitel nouvelle génération construit dans le monde, depuis le repositionnement de l’enseigne. Essaouira a toujours été avant-gardiste et nous nous sommes inscrits dans cette tendance», explique Saïd Benhamida, DG adjoint. Pour les trois autres hôtels, des enseignes internationales ont été sélectionnées en 2009. Par contre, le bouclage des tours de table des investisseurs a pris du retard en raison de la conjoncture, mais d’après le management «il est encore possible d’y parvenir avant la fin de l’année».
Située sur 60 hectares, la partie résidentielle totalisera 7 quartiers de villas. La précommercialisation du premier quartier a démarré en octobre dernier. «Actuellement, il reste 4 villas à vendre sur les 38», poursuit Benhamida. Les travaux ont démarré en mars et il est prévu de livrer les premières dalles en juin. Sur place, on voit que les fondations des villas sont en cours de construction. Par ailleurs, la précommercialisation du second quartier va être lancée au début de l’été. Il s’agit cette fois-ci de duplex aux alentours de 2 millions de DH.
Quant au village de Mogador, il représente le défi le plus important du projet, car c’est là que se trouve le nœud entre Essaouira et Mogador. Ce sera un espace public et piéton, conçu pour être un nouveau quartier de la ville. «Actuellement, les études sont en cours de finalisation et les travaux programmés début 2011, si nous parvenons à boucler les financements bancaires pour l’automne», souligne le management. Il comprend également une dimension hôtelière, avec sept boutiques-hôtels et sept résidences hôtelières et il proposera des activités culturelles et de loisirs.
On y trouvera notamment des restaurants, lounge-bars, un musée, une bibliothèque, un studio de musique. Cela tombe bien, car ce type d’infrastructures manque cruellement à Essaouira! Mais reste à savoir si la sauce prendra et si la population souirie et celle du village de Diabat (que le village de Mogador prolonge) se mêleront aux nouveaux venus.

Marie-Noëlle RASSON


Les Souiris mi-figue, mi-raisin

La population d’Essaouira ne sait pas trop comment anticiper l’arrivée de la station. Certains commerçants relèvent le manque d’informations. D’ailleurs, plusieurs habitants ne sont pas au courant de l’ouverture prochaine du Sofitel Luxury. Les boutiquiers craignent que l’arrivée de la station ne casse le commerce actuel. Ils appréhendent également les répercussions sur le prix du foncier. Par ailleurs, ils espèrent que la nouvelle clientèle visitera la médina et qu’il ne s’agira pas uniquement d’une clientèle d’affaires.
Certains évoquent également que l’endroit n’était pas approprié, vu sa tradition hippie. Côté positif, le projet est bien perçu en termes de création d’emplois. «C’est une bonne chose pour les nombreux souiris au chômage, mais il faut que les salaires suivent», indique cet habitant. Pour un gestionnaire du domaine de la pêche, «cela va permettre de booster le commerce du poisson, car les hôtels en auront besoin»!


Jardins filtrants


L’écologie est au cœur du projet Mogador. L’aménageur a voulu préserver le fruit du travail de plantation effectué depuis un siècle par les Eaux et forêts (l’ancien propriétaire du terrain) pour fixer les dunes. Parmi les initiatives écolo, citons la création d’une pépinière sur 5 hectares, comprenant 4.000 arbres acclimatés et 400.000 plants produits par an, ainsi que l’introduction d’une nouvelle espèce de gazon, peu consommatrice en eau: le Zoysia Tenufolia. Mais l’innovation la plus originale est sans conteste les Jardins filtrants de Mogador.
Il s’agit là de récupérer et d’épurer les eaux usées de la ville, avec une technique novatrice de filtration par les plantes, pour arroser l’ensemble du site. «Il n’était pas imaginable que dans cette région qui souffre d’un stress hydrique majeur, que l’on utilise l’eau potable pour les besoins de la station qui sont très importants (notamment pour les terrains de golf)», souligne Alami. Ce projet a demandé un investissement de 100 millions de DH. Mais il sera probablement vite rentabilisé, car les Jardins filtrants permettent de produire environ 3 millions et demi de m3 d’eau par an à moins de 2 DH le m3. Ce projet écologique a été primé cette année par l’ONMT (office du tourisme).


De justesse…

C’était difficile à croire, mais l’ouverture officielle de la station aura bien lieu en 2010. Depuis le lancement du plan Azur, en 2002, le projet a pris du retard notamment à cause du changement de PDG à la tête de la Seamog. Jusqu’en 2006, Jean Robert Rieznik, PDG de Risma, était à la tête du projet, mais il a jeté l’éponge pour «incompatibilité de visions» avec certains actionnaires. C’est Amyn Alami qui a repris la tête du projet, toujours au nom de Risma. Ce théoricien de la vision 2010 du tourisme a signé une nouvelle convention avec l’Etat, qui a agrandi la taille de la station et redéfinit le programme. A noter un changement de partenariat ces deux dernières années. Au départ, le consortium qui formait la Seamog était un trio maroco-belgo-hollandais: le groupe belge Thomas & Piron détenait 34%, la société marocaine Risma 33%, le groupe hollandais Colbert Orco 33%. En 2008, Colbert Orco a vendu ses parts à T Capital Group et, en 2009, Thomas & Piron en a fait de même au profit d’un consortium formé par Alliance & H Partners. Aujourd’hui, T Capital Group détient 40%, la Risma 40% et le tandem Alliance & H Partners 20%.

L'économiste
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Mar 29 Juin 2010 - 14:57

Citation :
QATAR AIRWAYS PARTNERS WITH MOROCCO TOURISM BOARD TO PROMOTE CASABLANCA

Joint Website Offers Holiday Giveaway To One Winner

Online PR News – 29-June-2010 – 29 June 2010

Beijing, CHINA – Qatar Airways, in conjunction with the Morocco Tourism Board, has launched a website to introduce Casablanca to Chinese travellers. The new website features the numerous cultural and tourist highlights available in Casablanca and across the Kingdom of Morocco.

Visitors submit bona fide information on the official online form and send Casablanca e-postcards to their friends and relatives, are eligible to enroll into a contest to win a free holiday for two to Casablanca.

Qatar Airways currently operates daily flights to Casablanca from its hub in Doha, Qatar and the promotional site www.flyqatar-china.com/casablanca is specifically designed to boost awareness in the Chinese market of this fascinating African destination. Chinese travellers can book flights to Casablanca from any one of four network points across greater China. The airline offers a total of 23 flights a week from Shanghai, Beijing, Guangzhou and Hong Kong to Doha, with selected onward connections to Casablanca.

Qatar Airways Country Manager Greater China Woo Yew Seong said: “Qatar Airways is pleased to launch this informative website that was specially designed for the Chinese market.

“The airline thanks the Morocco Tourism Board for their collaborative efforts which included a joint Familiarisation Tour of Morocco, resulting in our development of tour programs specially packaged to meet the needs of the Chinese travellers. We anticipate that these will be popular during the upcoming October national holidays,” he added.

Casablanca is one of the most recognised tourist destinations in Africa and was popularised by the classic 1942 movie and song titles of the same name. Located on the western tip of Africa and next to the Atlantic Ocean, Casablanca has a rich cultural history and is the economic hub of Morocco. The city is also a traveller’s gateway to Marrakech and the capital of Morocco, Rabat.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Mer 30 Juin 2010 - 15:49

Dakhla devient un site incontournable du Kitsurf Cool

Surfing in the Sahara
http://www.breakingtravelnews.com/news/article/surfing-in-the-sahara/



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Ven 16 Juil 2010 - 20:08

Citation :
Le Ritz Carlton s’installe dans le Rif

· Ouverture prévue en 2013 à Tamuda Bay

6e Resort de la marque prestige du groupe


· Première
implantation en Afrique


La chaîne d’hôtellerie de luxe Ritz
Carlton s’installe au Maroc à travers sa marque de prestige Ritz Carlton
Reserve. Thaïlande, Turks and Caïcos, Porto Rico, Costa Rica, Emirats
arabes unis… Le 5 étoiles, qui sera implanté à Tamuda Bay, sera le 6e
Resort sur la liste restreinte des destinations proposées par le groupe
.
Par ailleurs, cette implantation est la première du groupe dans le
continent africain
.
«Tamuda Bay est un site exceptionnel, avec ses
plages de sable blanc et son emplacement particulier. La station est un
concurrent de taille pour les principales destinations du pourtour
méditerranéen», explique-t-on auprès du groupe. De plus, «l’implantation
du Ritz Carlton permettra de diversifier l’offre touristique et
d’attirer plus de touristes étrangers. D’autre part, les hôtels du
groupe connaissent une fréquentation durant toute l’année. Cette
implantation permettra donc de réduire la saisonnalité qui marque la
région», est-il indiqué.
Au cœur de la péninsule de Cabo Negro, le
Resort est situé à 45 minutes de la ville de Tanger. Celui-ci s’étendra
sur une superficie totale de 130 hectares et proposera quelque 100
suites haut standing avec piscines privatives et vues panoramiques
.
Par
ailleurs, le complexe hôtelier comprendra une offre résidentielle de
haut standing. A cela s’ajouteront plusieurs restaurants spécialisés, un
centre spa, une esplanade commerciale et une marina.
Le domaine
sera également doté d’un golf 18 trous conçu par Nicklaus Design,
spécialiste de la conception de parcours de golf (plus de 340 cours dans
quelque 41 pays). Côté aménagement, le resort sera décoré par le
cabinet d’architectes américain Wimberly, Alisson Tong and Goo (WATG).
Celui-ci compte à son actif la réalisation de plus de 16 hôtels Ritz, de
20 Four Seasons, ainsi que plusieurs réalisations dans 130 pays sur les
cinq continents. Parmi ses dernières créations, on compte l’Atlantis
Bahamas, l’Atlantis Dubaï et l’Emirats Palace.
Pour ce qui est du
financement, ce projet touristique est développé par la société Sienna
Investment. Le groupe est un fonds d’investissement spécialisé dans les
projets touristiques de Resorts de luxe. Celui-ci est implanté au Maroc
et à Londres.
L’implantation de ce centre vient enrichir l’offre
hôtelière dans la région du Nord. Celui-ci s’intègre dans le cadre du
plan d’action pour la promotion des côtes tétouanaises. En effet, le
projet Tamuda Bay, annoncé en novembre 2006, prévoit la création de plus
de 5.000 lits hôteliers en bord de mer, ainsi que l’équipement de la
région en infrastructures d’animation.

Othmane ARIDE
L'économiste

Citation :
Saïdia: Globalia ouvrira le 27 juillet

L’ouverture de
Globalia Saïdia, 3e des 9 hôtels du projet Mediterrania Saïdia était
annoncée pour le 9 juillet. Il ouvrira finalement le 27. Ce léger report
d’ouverture serait dû à la formation du personnel, qui a duré plus que
prévu. L’hôtel a été livré dans les délais selon le calendrier arrêté
avec l’aménageur-développeur de la station, GMF du groupe Addoha. A
noter que pendant ce temps, les équipes commerciales de l’hôtel n’ont
pas perdu du temps. Ils ont commercialisé une bonne partie des chambres.

L'économiste
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Sam 24 Juil 2010 - 3:00

Citation :
Jennifer Aniston ; Salma Hayek ; Orlando Bloom ;Gwyneth Paltrow in Mamounia opening ;skip the first part & go directly @ 1:36
traduction please?
Revenir en haut Aller en bas
metkow
Adjudant
Adjudant


messages : 325
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : inconnu
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Sam 24 Juil 2010 - 4:10

amine222 a écrit:
Citation :
Jennifer Aniston ; Salma Hayek ; Orlando Bloom ;Gwyneth Paltrow in Mamounia opening ;skip the first part & go directly @ 1:36
traduction please?

ils ont amene le cirque du soleil , ils devaient avoir un super-budget pour la promo! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Mer 4 Aoû 2010 - 17:11

La reprise se confirme. Tout les indicateurs sont au vert ( lire le tableau )... en attendant les chiffres du mois d'Aout

Citation :
Quatre millions de touristes à fin juin


· + 10% en nuitées et 13% en arrivées

· Ouarzazate meurt à petit feu



POUR
le premier semestre de l’année, le nombre de nuitées réalisées dans les
établissements classés a augmenté de 10% tandis que le nombre d’entrées
de touristes aux postes frontières a enregistré une hausse de 13%
atteignant 4 millions de touristes.
C’est ce qui ressort des
chiffres du tourisme pour les six premiers mois de l’année. La
croissance des nuitées est de 3 points en dessous de la progression des
flux touristiques. Ce phénomène s’explique par l’émergence de nouvelles
habitudes de la clientèle. L’hebergement à l’hotel n’est plus le mode
exclusif.
La hausse des flux touristiques est attribuée aux non
résidents (9%) mais surtout aux résidents (12%). Pour la première
catégorie, cette hausse est due aux marchés britannique avec une hausse
de 34%, espagnol (11%), hollandais (17%) et italien (15%).
Les
marchés traditionnels s’essoufflent. Le marché français connaît pour sa
part, une stagnation avec une croissance de 2% du nombre de nuitées et
de 7% du nombre d’arrivées, le marché allemand affichant une croissance
de 8%.
Pourtant, selon un sondage TourMag, 1er portail français des
professionnels du tourisme, le Maroc figure dans le trio de tête des
destinations de l’été 2010, tirant ainsi son épingle du jeu, vu la
situation économique. C’est à croire que la situation est pire pour les
autres destinations. Marrakech est toujours en tête des destinations
suivie par Agadir, même si cette dernière a stagné (-1%). Mais de fortes
progressions ont été enregistrées aussi à Tanger et Rabat. Ouarzazate
affiche pour sa part une baisse des nuitées (-9%). Pourtant ce ne sont
pas les arguments qui manquent pour développer la région: soleil,
monuments, désert.

La profession avait prévu 10% de croissance pour toute l’année

Le
taux d’occupation moyen des chambres s’est amélioré de 2 points,
atteignant 43%. Les meilleures performances étant celles de Marrakech,
Casablanca, Essaouira et Oudja-Essaïdia. Pour cette dernière, la
performance est évidemment liée au démarrage de la station.
Les
recettes en devises générées par le tourisme ont enregistré une hausse
de 10% sur ce premier semestre. Le secteur a ainsi généré 22,7 milliards
de dirhams contre 20,6 milliards en 2009. En 2005, les recettes voyages
s’élevaient à 16,1 milliards.
Enfin, le trafic aéroportuaire
international (arrivées) a augmenté de 16% au 1er semestre 2010 par
rapport à la même période de l’année 2009, s’élevant ainsi à 6,1millions
de passagers. Casablanca, Marrakech et Agadir restent les aéroports
les plus importants en termes de trafic. Mais en termes de progression,
les plus fortes hausses au premier semestre ont été enregistrées aux
aéroports de Fès, Nador et Tanger.
Le mois de juin se détache du
reste de l’année puisqu’il connaît à lui seul une évolution
exceptionnelle. Une augmentation du nombre de nuitées réalisées dans les
établissements d’hébergement classés de 17% par rapport à juin 2009.
Cette
évolution des nuitées est le fait à la fois des touristes non résidents
(16%) que des résidents (22%). Pour la première catégorie, cette
hausse des nuitées est attribuée aux marchés britannique avec une hausse
de 75%, espagnol (25%), russe (51%) et italien (40%). Le marché
français enregistre une stagnation avec une croissance zéro du nombre de
nuitées au mois de juin.
Concernant l’arrivée de touristes aux
postes frontières, leur nombre a augmenté de 20% pour le mois de juin,
touchant dans la même proportion les étrangers et les MRE
(respectivement 20 et 21%). Les anglais sont en tête, suivis des
italiens et des espagnols. Les plus mauvaises performances sont, celles
de l’Allemagne et de la France
Malgré une pression toujours plus
grande sur les tarifs des forfaits de vacances, les rentrées en devises
sont en hausse de 10%, à 22,71 milliards de dirhams.
Les opérateurs
marocains maintiennent donc leur recette unitaire, condition essentielle
pour l'équilibre économique et financier des entreprises du secteur.
Malgré
une concurrence des grandes centrales de réservation en ligne qui
"soldent" les destinations dans la Méditerranée, le Maroc arrive grosso
modo à préserver son niveau de dépense unitaire par touriste qui
s'établit à près de 900 dollars (8.200 dirhams). La présence de grandes
enseignes internationales de luxe y est sans doute pour beaucoup, de
même que les produits de niche type golf ou rendonnée

Jihane KABBAJ
L'économiste
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Lun 9 Aoû 2010 - 17:57

Citation :
Gigantesque projet touristique près d’Essaouira


· Initié par l’espagnol Grupo de Construccion y Planificacion

· L’ensemble du complexe est évalué à 7 milliards de DH


· Depuis trois ans, le promoteur est embourbé dans les circuits administratifs



«Tafedna
Bay», nom que portera la future station balnéaire située à 70 km au sud
d’Essaouira, projet initié par le groupe espagnol Grupo de Construccion
y Planificacion. La société a créé une filiale locale, Unico Tourisme
Développement, pour réaliser ce complexe évalué à 7 milliards de
dirhams.
Le concept consiste à construire en trois phases, un
complexe haut de gamme dont le sport et les loisirs constituent le fer
de lance marketing.
Les composantes du projet sont: une
demi-douzaine d’hôtels 5 étoiles au bord de la plage, 3 hôtels
panoramiques de 5 étoiles, un ensemble de résidences immobilières, une
marina de 300 anneaux, un port de pêche, un parc marin et un golf de 18
trous. A ces infrastructures s’ajoute tout un éventail d’autres
équipements d’animation: un beach club, des courts de tennis
professionnels, un centre de plongée sous-marine, un club de polo, etc.
«La
réalisation du projet est prévue en trois phases», affirme Adrian Cañas
Nuñez, directeur général de Unico Maroc. Sur 7 milliard de dirhams
d’investissement, 545 millions seront affectés en infrastructures hors
site: routes, port, poste de transformation, bassins de décantation,
traitement d’eau, barrage auxiliaire, etc., et 1,4 milliard de dirhams
en infrastructures in site.
A terme, le projet générera 5.000 emplois directs et 20.000 emplois indirects.
Pour
ce qui est du montage financier, le fonds d’investissement chinois
Zhong Yu Tong Da Investment Co, participe avec 70% du financement en
complément aux 30% de fonds propres apportés par le groupe espagnol. Le
fonds chinois accompagne déjà le groupe espagnol dans son projet en
cours en République Dominicaine.
Mais trois ans après son arrivée au
Maroc, le groupe a du mal à concrétiser son projet et se perd dans les
circuits administratifs. De commissions en CRI, le projet en est
toujours au point mort. Le projet de Tafedna Bay en souffrance au Maroc
avait été lancé au même moment que celui de la station balnéaire Punta
Perla à l’extrême est de la République Dominicaine dans la région de
Punta Cana. La deuxième phase du premier est aujourd’hui achevée tandis
que le projet initié au Maroc (Tefedna Bay) se trouve encore dans les
formalités administratives.

Carte de visite


Créé
en 1989, Grupo de Construccion y Planificacion appartient à la famille
Miranda. Le groupe espagnol a un portefeuille d’activités diversifié:
assurance, fonderie et transformation du bois, développement,
réalisation, management et commercialisation des projets touristiques et
immobiliers.
C’est en 2002 que la société a pris une nouvelle
orientation stratégique en faisant du développement touristique et
immobilier le cœur de son métier. Elle s’adossa alors à un partenariat
avec le fonds d’investissement chinois, Zhong. Les actifs du groupe sont
estimés à 1.920 milliards de dollars. Le chiffre d’affaires
prévisionnel en 2010 est de 1,2 milliard de dollars.
En dehors de
l’Espagne, le groupe est présent en Grande-Bretagne, en France, au
Mexique et en République Dominicaine. Le Maroc est le tout dernier
marché où le groupe compte s’implanter.

Mariem TABIH, stagiaire de
l’ESJC/A.S.

L'économiste
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Sam 14 Aoû 2010 - 4:57

Nano a écrit:
Citation :
Le Ritz Carlton s’installe dans le Rif

· Ouverture prévue en 2013 à Tamuda Bay

6e Resort de la marque prestige du groupe


· Première
implantation en Afrique


La chaîne d’hôtellerie de luxe Ritz
Carlton s’installe au Maroc à travers sa marque de prestige Ritz Carlton
Reserve. Thaïlande, Turks and Caïcos, Porto Rico, Costa Rica, Emirats
arabes unis… Le 5 étoiles, qui sera implanté à Tamuda Bay, sera le 6e
Resort sur la liste restreinte des destinations proposées par le groupe
.
Par ailleurs, cette implantation est la première du groupe dans le
continent africain
.
«Tamuda Bay est un site exceptionnel, avec ses
plages de sable blanc et son emplacement particulier. La station est un
concurrent de taille pour les principales destinations du pourtour
méditerranéen», explique-t-on auprès du groupe. De plus, «l’implantation
du Ritz Carlton permettra de diversifier l’offre touristique et
d’attirer plus de touristes étrangers. D’autre part, les hôtels du
groupe connaissent une fréquentation durant toute l’année. Cette
implantation permettra donc de réduire la saisonnalité qui marque la
région», est-il indiqué.
Au cœur de la péninsule de Cabo Negro, le
Resort est situé à 45 minutes de la ville de Tanger. Celui-ci s’étendra
sur une superficie totale de 130 hectares et proposera quelque 100
suites haut standing avec piscines privatives et vues panoramiques
.
Par
ailleurs, le complexe hôtelier comprendra une offre résidentielle de
haut standing. A cela s’ajouteront plusieurs restaurants spécialisés, un
centre spa, une esplanade commerciale et une marina.
Le domaine
sera également doté d’un golf 18 trous conçu par Nicklaus Design,
spécialiste de la conception de parcours de golf (plus de 340 cours dans
quelque 41 pays). Côté aménagement, le resort sera décoré par le
cabinet d’architectes américain Wimberly, Alisson Tong and Goo (WATG).
Celui-ci compte à son actif la réalisation de plus de 16 hôtels Ritz, de
20 Four Seasons, ainsi que plusieurs réalisations dans 130 pays sur les
cinq continents. Parmi ses dernières créations, on compte l’Atlantis
Bahamas, l’Atlantis Dubaï et l’Emirats Palace.
Pour ce qui est du
financement, ce projet touristique est développé par la société Sienna
Investment. Le groupe est un fonds d’investissement spécialisé dans les
projets touristiques de Resorts de luxe. Celui-ci est implanté au Maroc
et à Londres.
L’implantation de ce centre vient enrichir l’offre
hôtelière dans la région du Nord. Celui-ci s’intègre dans le cadre du
plan d’action pour la promotion des côtes tétouanaises. En effet, le
projet Tamuda Bay, annoncé en novembre 2006, prévoit la création de plus
de 5.000 lits hôteliers en bord de mer, ainsi que l’équipement de la
région en infrastructures d’animation.

Othmane ARIDE
L'économiste

Citation :
Saïdia: Globalia ouvrira le 27 juillet



J'ai passé quelque jours de vacances dans le nord du Maroc, et j'ai logé à proximité de l'endroit ou sera ce Ritz carlton. Pour avoir vu la maquette du projet, je peux vous assurer que cela sera beaucoup plus qu'un hôtel: des résidences sur plusieurs hectares, un golf 18 trou, un lac artificielle accessible a partir du port de Kabila et tenez vous bien !! Tout le projet à déjà été réserve !! Sachant que le droit de réservation sont de 100 000 DH (juste pour pouvoir payer votre logement par la suite). C'est assurément l'un des gros projet de la region Tamuda bay
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Ven 20 Aoû 2010 - 2:43

J'ai entendu parler d'un projet qui se ferait dans les environt de Ourzazate, et qui aurait pour vocation de devenir "le LAS VEGAS MAROCAIN". Quelqu'un aurait t'il plus d'info sur ce projet ?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tourisme au Maroc   Aujourd'hui à 17:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Tourisme au Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 29Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 16 ... 29  Suivant
 Sujets similaires
-
» Obtention du visa et la durée pour quitter le Maroc???!!!!
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Bricks au thon (Maroc)
» Couscous (Maroc)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: