Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 18 Oct 2016 - 18:17

Citation :
Otan : demain est déjà d’actualité


18 octobre 2016/Actualité des forces




Comment l’Otan se prépare-t-elle à une surprise stratégique ? Comment mettre en œuvre le principe de résilience, acté lors du sommet de Varsovie, dans un contexte stratégique où différentes menaces (étatiques, terroristes, cyber, hybrides…) s’imbriquent toujours davantage ? Face à ces défis, la structure de commandement de l’Otan est-elle pertinente ? Comment y intégrer les moyens cyber, qui sont devenus le cinquième domaine après le terrestre, l’aérien, le maritime et le spatial ? Quelles procédures adopter pour encadrer le retour des forces américaines et canadiennes en Europe, notamment pour assurer la sécurisation des voies de communications maritimes face à une menace sous-marine russe inédite depuis la Guerre froide ? C’est à quelques unes de ces questions qu’a répondu le général Denis Mercier, Commandant Suprême Allié Transformation (SACT), à l’occasion d’une rencontre avec des parlementaires et industriels dans le cadre du groupe Hippocampe.

Pour le général Mercier, les acteurs français, institutionnels ou industriels, doivent s’investir davantage car la position privilégiée du pays doit lui permettre de jouer un rôle de premier plan sur ces questions. La France étant désormais le seul pays du Conseil de Sécurité à être à la fois membre de l’Otan, de l’UE et de l’OSCE. Le général Mercier a livré sa vision de l’Otan de demain : une alliance qui s’appuiera très largement sur les structures existantes, c’est-à-dire les états-majors nationaux et qui devra donc gérer l’interopérabilité d’un réseau en étoile en utilisant les technologies du « cloud ». Un moyen d’endiguer l’hypertrophie de la machinerie otanienne tout en renforçant le rôle des Etats membres.

Une Otan plus « fédérale » en somme, avec à la clé un enjeu majeur, notamment sur le plan industriel : celui des normes régissant l’interopérabilité des différents systèmes, otaniens et nationaux. Pour le général Mercier, le second enjeu sera celui de l’adoption d’une approche fonctionnelle dans la définition des futurs besoins de l’Alliance : en rompant avec la logique de « paquets » ou de systèmes (comme ce fut le cas avec le programme de drones HALE AGS). Ce qui permettra, en amont, d’impliquer états-majors et industriels à la définition des besoins et aux réponses pouvant être apportées, fonctions par fonctions. Une étude est d’ailleurs menée sur le futur Awacs de l’Otan, à l’horizon 2035.

En partant de la fonction « surveillance et contrôle », le Commandement Transformation travaille, de concert avec les Etats membres, sur différents scénarios d’emploi pour définir la combinaison de moyens permettant de remplir ces fonctions. Et peut-être « d’accrocher l’industrie européenne » sur ces programmes. Le général Mercier rappelle ainsi que, sur certaines capacités, l’industrie française pourrait jouer un rôle de premier plan, comme dans les moyens de lutte contre les bulles d’interdiction et de déni d’accès (A2/AD), l’interopérabilité des radios sécurisées ou encore en matière de « Joint ISR », un programme aujourd’hui en stand by.

A plus court terme, les Alliés s’inquiètent particulièrement de la situation dans les Balkans, où, dans un contexte de poussée nationaliste, le jeu déstabilisateur de la Russie (soutien aux nationalistes serbes et opposition à l’entrée du Monténégro dans l’Otan) et le double jeu de la Turquie (soutien aux mouvements islamistes, notamment en Bosnie) font craindre le pire…

http://www.ttu.fr/otan-demain-deja-dactualite/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 27 Oct 2016 - 19:09

Citation :
Défense: l'Otan et l'UE partenaires, pas rivales, réaffirment leurs dirigeants


AFP 27/10/2016


L'Otan et l'UE ont réaffirmé jeudi qu'elles étaient partenaires en matière de défense et non rivales afin d'apaiser certaines craintes, des Britanniques en particulier, sur les ambitions des Européens dans la coopération militaire.

"Je crois vraiment qu'il est complètement possible de renforcer la défense européenne sans faire double emploi avec les efforts de l'Otan", a plaidé son secrétaire général Jens Stoltenberg, à l'issue d'une réunion à Bruxelles consacrée à la coopération UE-Otan notamment dans la gestion de la crise migratoire.

De son côté, Federica Mogherini, chef de la diplomatie de l'UE, qui participait à la réunion, a dû de nouveau s'expliquer devant la presse sur sa proposition -formulée en septembre- de créer à Bruxelles un quartier-général unique qui piloterait toutes les opérations civiles et militaires de l'Union.

Cette proposition s'inscrit dans le cadre plus large d'une "autonomie stratégique" renforcée de l'UE face aux multiples menaces en matière de sécurité, voulue par Mme Mogherini et soutenue ardemment par quatre grandes capitales: Paris, Berlin, Rome et Madrid.

"Permettez-moi de clarifier cela immédiatement, je dois le faire encore et encore: premièrement nous ne projetons pas de créer une armée européenne", a réitéré Mme Mogherini, en arrivant à la réunion au siège bruxellois de l'Otan.
"Nous ne projetons aucun quartier général comme en dispose par exemple l'Otan avec SHAPE" (Supreme Headquarters Allied Powers Europe), le QG militaire de l'Otan situé à Mons en Belgique, a ajouté l'ex-ministre italienne.

Elle a fait valoir que l'UE avait besoin d'"améliorer ses structures de commandement" des opérations civiles et militaires conduites en Afrique ou en Méditerranée.
"Mais cela peut être fait, comme je l'ai dit, sans aucune forme de chevauchement ou de doublon avec l'Otan", a insisté Mme Mogherini.

Allié indéfectible des Etats-Unis, le Royaume-Uni, qui est l'une des deux premières puissances militaires européennes avec la France, s'est toujours opposé au concept d'armée européenne, et craint que sa sortie prochaine de l'UE n'encourage certains sur le continent à développer cette idée.

Le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon, a assuré mercredi que beaucoup d'autres pays de l'UE partageaient sa "très forte opposition" à ce qui risquerait à ses yeux de saper l'autorité de l'Otan, fondée en 1949 pour défendre le Vieux continent contre le bloc communiste.
"C'est important que nous ne construisions pas des structures qui doublonnent", a soutenu jeudi son homologue allemande Ursula von der Leyen, se voulant rassurante.

De son côté la France se plaint régulièrement de manquer de soutien militaire européen pour ses interventions, au Sahel notamment. L'armée française "ne pourra pas être éternellement l'armée européenne", avait prévenu le 7 octobre son Premier ministre Manuel Valls.

http://www.lorientlejour.com/article/1015087/defense-lotan-et-lue-partenaires-pas-rivales-reaffirment-leurs-dirigeants.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 28 Oct 2016 - 19:21

Citation :
Migrants: Ankara veut la fin de la mission de l'Otan en mer Egée


Istanbul, 28 oct 2016 (AFP) -


La Turquie souhaite que se termine "d'ici la fin de l'année" la mission de l'Otan en mer Egée visant à combattre les réseaux de passeurs de migrants, a déclaré le ministre turc de la Défense Fikri Isik, estimant que ses objectifs avaient été atteints.

"Cette mission (de l'Otan en mer Egée) a atteint ses objectifs. Il n'y aucune raison de la prolonger davantage", a-t-il déclaré, cité par l'agence de presse progouvernementale Anadolu, après une réunion à Bruxelles mercredi et jeudi avec ses homologues des pays de l'Alliance.

"De toute façon, c'est la Turquie qui empêche les passages clandestins. Nous, la Turquie, allons continuer nos efforts en ce sens. Il n'est pas utile que les forces de l'Otan restent ici", a insisté M. Isik, ajoutant qu'Ankara souhaitait que l'Otan mette un terme à sa mission "d'ici la fin de l'année".

L'Otan a déployé en février dernier plusieurs navires de guerre pour sa mission de surveillance des réseaux de passeurs de migrants en mer Egée, entre la Turquie et la Grèce, par laquelle plus de 850.000 migrants ont rallié l'Union européenne en 2015.

Mais depuis, le flux de passages vers les îles grecques depuis les côtes turques s'est drastiquement réduit, notamment après la signature en mars d'un accord controversé entre Bruxelles et Ankara, la Libye redevenant le principal point de transit des migrants vers l'Europe.

Le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg, a pour sa part salué jeudi l'efficacité du dispositif de l'Otan en mer Egée, estimant qu'il "ajoutait de la valeur", notamment par la capacité de ses navires à "opérer à la fois dans les eaux territoriales de la Turquie et de la Grèce".

Interrogé vendredi par l'AFP, un responsable de l'Otan a assuré qu'il n'y avait "pas de date de fin" fixée pour l'activité de l'Alliance en mer Egée.

Pour l'instant, c'est l'Allemagne qui a le commandement du "Standing NATO Maritime Group 2", le groupe naval en opération entre la Turquie et la Grèce, et "aucune décision n'a été prise" sur quel pays prendra le relais (théoriquement en janvier, ndlr), a ajouté ce responsable.

La mission "est pour l'instant assurée de toute façon jusqu'à la fin de l'année (...) après on verra", avait commenté de son côté jeudi la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/13691-migrants-ankara-veut-la-fin-de-la-mission-de-lotan-en-mer-egee
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Sam 29 Oct 2016 - 18:49

Citation :
Le chef d’état-major de l’armée de l’Air préoccupé par le retard du programme ACCS de l’Otan


Posté dans Forces aériennes, Otan par Laurent Lagneau Le 29-10-2016




Pilier du système de défense aérienne et antimissile intégrée de l’Otan (NATINAMDS), l’ACCS (Air Control & Command System, ou Système de commandement et de contrôle aériens) vise à doter les Alliés d’un système unique qui intégrera notamment les fonctions de contrôle des missions aériennes et de la circulation aérienne, de gestion de l’espace aérien et des ressources de commandement et de contrôle (C2). Et cela, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de la zone euro-atlantique. Pour cela, il s’appuiera sur une mutualisation de plusieurs systèmes dédiés nationaux.

« Ce nouveau système permettra de mieux partager l’information et les données relatives à la connaissance de la situation entre des stations décentralisées, favorisant ainsi la collaboration. Il partagera aussi les informations avec une multitude d’organismes externes (de circulation aérienne civile, par exemple) », explique l’Otan.

La France comptera trois centres ACCS. Outre ceux de Cinq Mars La Pile et de Lyon, et un troisième sera installé à Mont-de-Marsan, comme l’indique le projet de loi de finances 2017. Ils sont censés remplacer les 4 centres de détection et de contrôle (CDC) dotés du système STRIDA (système de traitement et de représentation des informations de défense aérienne) qui, relié aux systèmes de détection des pays voisins, permet de couvrir une surface d’environ 5 millions de km2.

Seulement, l’ACCS est un projet compliqué qui, comme tous ceux de cette nature, connaît quelques retards. Ce qui préoccupe le général André Lanata, le chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA).

« L’ACCS (…) constitue une de mes préoccupations majeures », a-t-il dit lors de son audition devant la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des Forces armées. « Je juge ce système ni encore suffisamment mature, ni robuste pour satisfaire les exigences de la posture permanente de sûreté aérienne », a-t-il avancé.

Aussi, étant donné les « difficultés de mise au point », le général Lanata estime nécessaire de « prolonger le fonctionnement et le soutien du système STRIDA actuel jusqu’à l’horizon 2021 (au lieu de 2018) pour sécuriser la continuité de la protection de l’espace aérien national. » En outre, le retard pris par le programme ACCS « qui gêne considérablement la transformation de l’armée de l’air dans ce domaine », a-t-il ajouté.

« Les tests de fonctionnement d’ensemble fin novembre permettront de consolider le calendrier, notamment la reprise des opérations de vérification début 2017, déterminante pour la suite du programme. Je suis confiant, car l’industriel estime être en mesure de tenir cette échéance compte tenu des ressources qu’il a affectées sur cette affaire et de l’analyse des faits techniques restant à corriger », a encore expliqué le CEMAA, qui a par ailleurs signalé, au vu de ces difficultés, la « contrainte de maintenir une activité sur le site de Drachenbronn supérieure aux prévisions. »

Pour le général Lanata, le programme ACCS est « capital » car il permet « l’interopérabilité entre les pays alliés (…) en ce qui concerne le traitement des informations de défense aérienne » ainsi que le « commandement et le contrôle », c’est-à-dire la planification et la conduite des opérations aériennes.

« Chaque nation reste libre et responsable des actions à conduire sur son propre territoire pour compléter ce système de commandement avec des effecteurs (avions de chasse, systèmes sol-air) et des capteurs (moyens de détection radar par exemple) », a encore souligné le CEMAA.

En tout, le programme ACCS comprendra notamment 300 sites de surveillance aérienne connectés à plus de 40 types de radars différents, plus de 13 millions de lignes de codes logiciels intégrés et fournis et environ 550 systèmes externes répartis sur 800 emplacements avec 6 500 interfaces physiques. Il permettra de couvrir une surface allant de l’extrême nord de la Norvège jusqu’à l’extrême sud de la Turquie (soit 81 millions de km2).

http://www.opex360.com/2016/10/29/le-chef-detat-major-de-larmee-de-lair-preoccupe-par-le-retard-du-programme-accs-de-lotan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 13 Nov 2016 - 16:44

Citation :
Le secrétaire général de l'Otan met en garde contre la tentation de "faire cavalier seul"


AFP 13/11/2016


Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, prévient dans The Observer, version dominicale du quotidien The Guardian, que "faire cavalier seul n'est pas une option", après l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche.

"Nous sommes confrontés aux plus grands défis sécuritaires depuis une génération", écrit dans une tribune Jens Stoltenberg, dans un contexte d'inquiétudes concernant la position du nouveau président américain vis-à-vis de l'Otan.
"Ce n'est pas le moment de remettre en cause le partenariat entre l'Europe et les Etats-Unis", a souligné M. Stoltenberg.

M. Trump avait semé l'inquiétude durant sa campagne électorale en laissant entendre que Washington pourrait réfléchir à deux fois avant de venir en aide à un allié de l'Otan en danger qui n'aurait pas mis de moyens au pot commun.
Une telle attitude remettrait en cause le principe de la défense collective, qui est au coeur du traité fondateur de l'Otan.

M. Stoltenberg rappelle que la seule fois où l'Otan a eu recours à ce principe - "une attaque contre l'un est une attaque contre tous" -, c'était au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis.

Plus d'un millier de soldats européens déployés en Afghanistan "ont payé le prix ultime" dans cette opération qui était "une réponse directe" à ces attaques, a-t-il souligné.
Selon lui, l'Otan a permis "l'intégration de l'Europe" et la fin de la Guerre froide. "Les dirigeants européens ont toujours compris que faire cavalier seul n'est pas une option", a souligné le secrétaire général.

L'alliance continue de jouer un rôle clé dans la lutte contre le terrorisme, a ajouté M. Stoltenberg.
Il a cependant reconnu que les dirigeants européens doivent accroître leurs contributions financières auprès de l'Otan qui compte 28 pays membres. La même remarque avait été faite par Donald Trump au cours de sa campagne. Actuellement, les Etats-Unis contribuent à hauteur de 70% aux dépenses de l'Otan.
"Il est trop facile de prendre pour acquis les libertés, la sécurité et la prospérité dont nous jouissons", a-t-il pointé.

"En cette période incertaine, nous avons besoin d'un leadership américain fort et d'Européens prêts à assumer leur juste part", écrit le secrétaire général. "Mais par-dessus tout, nous devons reconnaître l'importance du partenariat Europe-Amérique. Il reste indispensable".

http://www.lorientlejour.com/article/1018032/le-secretaire-general-de-lotan-met-en-garde-contre-la-tentation-de-faire-cavalier-seul.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Sam 26 Nov 2016 - 21:04



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 28 Nov 2016 - 18:05

Citation :
Le grand retour du GIUK


28 novembre 2016/Actualité des forces


Face à la menace du grand retour de la sous-marinade russe dans l’Atlantique nord, Washington moderniserait prochainement l’aéroport civilo-militaire de Keflavik pour y entreposer des P8-Poseidon de surveillance maritime. Au cours de la Guerre froide, la coordination des moyens entre le Groenland, l’Islande et la Grande-Bretagne permettait de tracer une ligne de non franchissement face aux forces navales russes. Or Moscou vient d’introduire deux nouvelles classes de sous-marins pour équiper sa flotte du nord, les classes Yasen et Kalina.

Washington n’est pas le seul à se réinvestir. Londres, Stockholm et Oslo ont repris leurs opérations anti-sous-marines. A la demande de l’Otan, la Norvège a fait récemment moderniser par l’US Naval Weapons Station de Yorktown en Virginie (voisin du centre d’entraînement des opérations clandestines de la CIA) son bâtiment de renseignement Elint, le «Marjata».

Londres a annoncé sa volonté de rebâtir sa flotte de surveillance maritime avec l’achat de neuf P8, et d’initier avec la Norvège les prémices d’une flotte mutualisée. Flotte de P8 mais également de drones.

Northrop, qui tente de sécuriser l’achat par la Grande-Bretagne de ses drones Hale Triton, a également signé un accord avec Kongsberg, la Norvège étant son second prospect européen après la Grande-Bretagne. En attendant, celle-ci vient d’engager près d’un milliard de dollars dans l’achat de 26 drones Male Predator B… Une flotte qui sera opérée par la RAF et qui est bien supérieure à ses seuls besoins en opérations extérieures.

http://www.ttu.fr/grand-retour-giuk/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 30 Nov 2016 - 19:36

Citation :
L’Otan va ouvrir un bureau de liaison en Moldavie


Posté dans Otan par Laurent Lagneau Le 30-11-2016


Au début des années 1990, c’est à dire au moment où la Moldavie venait de prendre son indépendance, la Transnistrie fit sécession, ce qui entraîna un conflit ayant pris fin suite à l’intervention de la 14e armée russe. Et un accord fut trouvé : Chisinau prit l’engagement de renoncer à toute idée de rattachement à la Roumanie et d’accorder à a région séparatiste une large autonomie.

Seulement, la Transnistrie proclama son indépendance (non reconnue par la communauté internationale) et se dota de ses propres institutions. Et, les troupes russes déployées sur son territoire ne levèrent jamais le camp, alors qu’elles auraient dû revenir en Russie, conformément à l’engagement pris par Moscou lors du sommet de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe
(OSCE) d’Istanbul, en 1999.

Aussi, après l’annexion de la Crimée, en mars 2014, les autorités moldaves craignèrent de voir la Transnistrie (ou « République moldave du Dniestr ») passer sous giron russe. D’où une tension certaine avec Moscou…

Seulement, depuis le 14 novembre, il faut s’attendre à un changement de ton à Chisinau, en raison de l’élection d’Igor Dodon à la tête de l’État. En effet, cet ancien communiste, désormais membre du « Parti des socialistes de la République de Moldavie », est ouvertement pro-russe. Ce qui ne l’a aucunement empêché de réunir sur son nom plus de 52% des voix. Et cela, aux dépens de la candidate pro-européenne Maia Sandu, du Parti action et solidarité.

Durant la campagne électorale, M. Dodon avait proposé de dénoncer immédiatement l’accord d’association entre l’Union européenne et la Moldavie, d’adhérer à l’Union douanière Russie-Biélorussie-Kazakhstan et de ne pas s’opposer à la présence de la 14e armée russe en Transnistrie.

Mais, pour le moment, le gouvernement moldave est toujours dirigé par le pro-européen et social-démocrate Pavel Filip. Et ce dernier a rencontré, le 29 novembre à Bruxelles, Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Alliance atlantique. Et c’est ainsi qu’il a été décidé l’ouverture d’un bureau de liaison de l’Otan à Chisinau.

« Il s’agit d’un petit bureau civil, pas d’une base militaire », a insisté M. Stoltenberg, lors d’une conférence de presse. Mais, a-t-il expliqué, cela constitue « politiquement et pratiquement un pas important pour renforcer la coopération avec l’Otan et améliorer le soutien aux réformes engagés par le gouvernement moldave. »

« Nous sommes convaincus que tous les pays ont le droit de définir leur propre politique étrangère et de sécurité et (…) nous respectons la neutralité de la Moldavie », a encore fait valoir M. Stoltenberg, qui s’est gardé de faire une allusion à la Russie. Ce bureau de liaison, qui sera ouvert en 2017, « n’est pas un instrument pour imposer les priorités de l’Otan ou l’adhésion de la Moldavie », a-t-il ajouté.

Reste à voir ce que sera la réaction de M. Dodon après cette annonce. « Nous avons conclu cet accord sur le bureau de liaison avec la ferme conviction qu’il verra le jour, que le parlement le ratifiera et que le président le promulguera », a dit le chef du gouvernement moldave.

http://www.opex360.com/2016/11/30/lotan-va-ouvrir-bureau-de-liaison-en-moldavie/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 1 Déc 2016 - 23:45

Citation :
NATO starts reconnaissance flights to monitor Ukraine’s missile exercises near Crimea

Read news from Defence Blog at Flipboard.com | Subscribe to the newsletter from Defence Blog

Dec 1, 2016




NATO was started reconnaissance flights over Black Sea to monitor the Ukraine’s missile exercises near Crimea. A NATO (North Atlantic Treaty Organisation) AWACS (Airborne Warning and Control System) surveillance plane took off from its air base in Germany on Friday and was en-route to monitor skies above Ukraine and Romania.

A NATO (North Atlantic Treaty Organisation) AWACS (Airborne Warning and Control System) E-3A surveillance aircraft (tail number LX-N90444 and call sign NATO 07) took off from its air base in Germany on Thursday and was en-route to monitor skies above Ukraine and Romania to monitor missile exercises near Crimea.

The Ukrainian Armed Forces carry out a practical phase of control flight tests of midrange anti-aircraft missiles in Kherson region. This event is aimed at gaining combat experience of use of anti-aircraft missile systems, inspecting quality of renewed ammunition, working out practical tasks with combat and simulated launches of anti-aircraft guided missiles.

Russia has put air defence units on alert and deployed warships along the west coast of Crimea after the Ukrainian military fired surface to air missiles over the Black Sea in a show of strength military that has riled the Kremlin.

http://defence-blog.com/news/nato-starts-reconnaissance-flights-to-monitor-ukraines-missile-exercises-near-crimea.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 6 Déc 2016 - 18:45

Citation :
L’Otan prône plus de coopération avec l’UE pour préserver la relation transatlantique


Posté dans Défense européenne, Otan par Laurent Lagneau Le 06-12-2016




Alors qu’il briguait la Maison Blanche, Donald Trump critiqua l’Otan à plusieurs reprises, estimant qu’il devait y avoir un partage plus équitable du « fardeau » entre les États-Unis et les autres Alliés. En outre, il laissa entendre qu’une intervention militaire américaine pour défendre l’un des membres de l’organisation en cas d’attaque ne serait plus automatique.

Aussi, la victoire de M. Trump, le 8 novembre dernier, a plongé plusieurs responsables européens dans l’incertitude d’autant plus qu’elle a ravi le Kremlin. Faut-il s’attendre, dans ces conditions, à une remise en cause du lien transatlantique?

« Les liens UE-USA sont plus profonds que n’importe quel changement politique. Nous allons continuer à travailler ensemble, en redécouvrant la force de l’Europe », avait commenté Federica Mogherini, Mme le Haut-représentant de l’Union pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, après l’élection de M. Trump.

Même chose pour Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan, qui souligna alors l’importance du « leadership de Washington » face « à un nouvel environnement sécuritaire difficile, notamment en ce qui concerne la guerre hybride, les cyberattaques, la menace du terrorisme. »

Cela étant, le meilleur moyen de dissiper les inquiétudes causées par l’élection de M. Trump est d’appliquer le fameux proverbe « aide-toi et le Ciel t’aidera » et d’anticiper ce que pourrait être la prochaine politique étrangère américaine.

« Des questions ont été posées quant à la force des liens transatlantiques. Et la meilleure manière de répondre à ces questions est de renforcer la coopération entre l’Otan et l’Union européenne », a ainsi déclaré M. Stoltenberg, ce 6 décembre, à l’occasion d’une réunion des 28 ministres des Affaires étrangères de l’Alliance.

Au cours de cette réunion, les ministres devaient approuver un catalogue d’une quarantaine de mesures visant justement à renforcer cette coopération entre l’UE et l’Otan en matière de lutte contre le terrorisme, de cybercriminalité, d’exercices militaires sur la guerre hybride, ou encore de mutualisation de moyens.

« Nous passons du stade des déclarations à celui des actions concrètes. Les alliés vont approuver plus de 40 propositions pour approfondir la coopération dans sept secteurs clés », a fait valoir M. Stoltenberg. « C’est plus important que jamais, notamment parce que nous devons faire face à de nouveaux types de menaces, qui conjuguent des moyens militaires et non militaires », a-t-il ajouté, en faisant référence aux menaces dites hybrides.

Bien qu’ils ne sont pas membres de l’Otan (mais de l’UE), la Suède et la Finlande ont d’ailleurs été conviées à cette réunion en raison de leur proximité géographique avec la Russie et des intimidations militaires russes dont ils sont la cible.

D’ailleurs, a rappelé M. Stoltenberg, un exemple de cette coopération entre l’Otan et l’UE est le centre européen d’excellence de lutte contre les menaces hybrides, qui verra le jour l’an prochain à Helsinki.

http://www.opex360.com/2016/12/06/lotan-prone-cooperation-avec-lue-pour-preserver-la-relation-transatlantique/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 13 Déc 2016 - 20:09

Citation :
Boeing delivers first GATM-upgraded E-3 to NATO


Gareth Jennings, London - IHS Jane's Defence Weekly

13 December 2016



The first of 14 Boeing E-3 Airborne Warning and Control System (AWACS) aircraft to be upgraded for operations in commercial airspace was delivered back to NATO on 13 December.

The aircraft, which had been fitted with global air traffic management (GATM) technology, was modernised by the original equipment manufacturer (OEM) under the engineering, manufacturing, and development (EMD) phase of a USD250 million contract awarded in August 2014.

With this handover, the remaining 13 aircraft included in the contract will be upgraded by Airbus as the NATO AWACS support authority at the company's Manching facility in southern Germany.

The programme is focused on a new flight management system and the installation of 50 new 'black boxes', as well as the integration of flight safety avionic systems.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 20 Déc 2016 - 17:34

Citation :
20.12.2016

Otan, USA : un double déploiement face à la frontière russe



Outre les forces de la 3e ABCT (armoured combat brigade team) déployées dans le cadre de l’Initiative pour la réassurance européenne (ERI) lancée par Washington, l’Otan va lui aussi contribuer au renforcement militaire est-européen, dans le cadre de son EPF (enhanced forward presence ou présence avancée renforcée).

En effet, il a été décidé, en juillet dernier, lors du sommet de l'Alliance, à Varsovie, de déployer dans les pays baltes et en Roumanie, quatre bataillons otaniens, forts chacun d’un millier d’hommes.




Le détail de l'effort otanien:

Estonie : un bataillon britannique (The Rifle) avec des contributions française (2e RIMa du Mans, comme annoncé par le ministre de la Défense il y a deux semaines) et danoise,

Lettonie : un bataillon canadien avec des contributions italienne, albanaise, polonaise et slovène,

Lituanie : un bataillon allemand (122e Panzergrenadierbataillon), avec des contributions néerlandaise, norvégienne (200 hommes), belge (une compagnie de transport), croate, française (en 2018) et luxembourgeoise,

Pologne : un bataillon américain avec des contributions britannique (150 formateurs) et roumaine.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/12/18/otan-usa-un-double-deploiement-face-a-la-frontiere-russe-17344.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 5 Jan 2017 - 18:18

Citation :
mercredi 4 janvier 2017

La France a réalisé 20% des A-scrambles



Avec 23 décollages sur alerte, l'armée de l'air a réalisé 20% des 110 réalisés par la police du ciel de l'OTAN en 2016, si l'on se réfère à des chiffres dévoilés par le ministre lituanien de la défense. Ces chiffres sont néanmoins en baisse, puisqu'ils avaient culminé à 160 en 2015, et 140 en 2014 et 43 en 2013. La baisse relative est régulièrement expliquée par le fait que l'aviation russe est surtout mobilisée, actuellement, par ses opérations en Syrie.

Deux plots de police du ciel sont tenus par l'OTAN dans les pays baltes : par des F-16 néerlandais, succédant aux Mirage-20005 français à Siaulai (Lituanie) et des Eurofighter allemands qui se succèdent à eux-mêmes à Amari (Estonie).

Evidemment, reste à savoir comment la Russie perçoit, de son point de vue, la présence de ces avions à ses frontières, et bien plus encore, ce qu'il en sera, avec l'arrivée, en juin 2017, de l'Enhanced Force Presence, à laquelle la France contribuera avec quelques 300 militaires de l'armée de terre. Le premier déploiement terrestre doit intervenir en juin 2017 en Estonie, puis un an plus tard en Lituanie.

http://lemamouth.blogspot.fr/2017/01/la-france-realise-20-des-scrambles.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 5 Jan 2017 - 21:03

Citation :
Lietuvos Respublikos Krašto apsaugos ministerija

On January 5 Lithuania bid farewell to French allies w/ 4 x Mirage2000, who have conducted #NATO Baltic Air Policing mission already for the 6th time, and welcomed the Dutch contingent w/ 4 x F-16 ready to spend here next 4 months and take responsibility for this important Allied peacetime mission from the #Šiauliai Air Base.

Nuotraukos/Credits: Alfredas Pliadis





Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 11 Jan 2017 - 18:38

Citation :
Allied Joint Force Command Brunssum

Check out these photos of the arrival of the Royal Netherlands Air Force to Lithuania for the Baltic Air Policing mission.

On 5 January 2017, NATO’s Baltic Air Policing (BAP) mission entered its 43rd rotation since its beginning in 2004. The Royal Netherlands Air Force will now safeguard the skies over the three Baltic NATO members Lithuania, Latvia and Estonia until the end of April 2017 for a regular term of four months.

Air Policing is a 24/7 NATO peacetime routine mission that is conducted to preserve the Alliance’s airspace integrity and is not a response to a specific threat. Some member nations, like the Baltics, who do not have the full range of air defence assets in their militaries, are assisted by Allies providing an Air Policing capability to ensure a single standard of airspace safety and security all over NATO. The BAP mission shows NATO’s determination to provide equal protection to all its members. Photos courtesy of RNLAF.





Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 16 Jan 2017 - 21:13

Citation :
Pour Donald Trump, l’Otan est « obsolète » mais reste à ses yeux « très importante »


Posté dans Otan par Laurent Lagneau Le 16-01-2017


Au cours des quatre prochaines années, il faudra s’habituer aux déclarations parfois contradictoires de Donald Trump, le président américain élu. Fin décembre, via Twitter, il avait plaidé pour un renforcement de l’arsenal nucléaire des États-Unis « tant que le monde n’aura pas retrouvé la raison dans le domaine des armes nucléaires. »

Ce qui laissait supposer un retour de la course aux armements étant donné que les propos du futur locataire de la Maison Blanche répondaient à ceux de Vladimir Poutine, le maître du Kremlin, qui, quelques heures plus tôt, avait parlé d’un « renforcement du potentiel militaire des forces nucléaires stratégiques » russes.

Finalement, près d’un mois plus tard, M. Trump est revenu sur ses propos, à l’occasion d’un entretien donné aux quotidiens « Bild » et « The Times ». Ainsi, il a évoqué un éventuel accord sur la réduction des armements nucléaires avec la Russie en échange de la levée des sanctions imposées à Moscou après l’annexion de la Crimée, en mars 2014.

« Il y a des sanctions contre la Russie. Voyons si nous pouvons faire de bons accords avec la Russie. Je pense que l’armement nucléaire doit être très sensiblement réduit, ça en fait partie », a en effet déclaré M. Trump. « Les sanctions font très mal à la Russie mais je pense qu’il peut se produire quelque chose qui sera profitable à beaucoup de gens », a-t-il ajouté.

Autre sujet abordé : celui de l’Otan. Comme lors de la dernière campagne présidentielle américaine, M. Trump a répété ses critiques à l’égard de cette organisation, qu’il a de nouveau jugée « obsolète ».

« J’ai dit il y a longtemps que l’Otan avait des problèmes. En premier lieu qu’elle était obsolète parce qu’elle a été conçue il y a des années et des années », a estimé le président élu. Et cela parce que, a-t-il précisé plus loin, elle « ne s’est pas occupée du terrorisme ». Ce qui n’est pas tout à fait exact étant donné qu’elle reste engagée en Afghanistan justement pour éviter que ce pays ne redevienne un refuge pour les terroristes, toutefois avec des résultats mitigés.

Autre critique de M. Trump : « les pays (membres) ne payent pas ce qu’ils devraient », a-t-il dit, en référence à la norme des 2% du PIB que chaque Allié doit allouer à ses forces armées. « Nous devons protéger ces pays mais beaucoup de ces pays ne paient pas ce qu’ils devraient », a-t-il continué, avant d’estimer cela « très injuste à l’égard des États-Unis. » Et d’insister : « Il n’y a que cinq pays qui paient ce qu’ils doivent, cinq ce n’est pas beaucoup. »

Lorsqu’il était en campagne électorale, M. Trump avait remis en cause le principe de défense collective (article 5 du Traité de l’Atlantique Nord), que seuls les États-Unis ont invoqué après les attentats du 11 septembre 2001. Il avait en effet affirmé qu’il déciderait d’une intervention militaire américaine au bénéfice d’un Allié agressé après avoir vérifié s’il avait bien rempli ses obligations. De quoi inquiéter les pays baltes et la Pologne.

Pour autant, M. Trump a affirmé, selon Bild, que « l’Otan reste à mes yeux très importante ». Ce qui ne saute pas aux yeux après ses critiques à son égard. D’ailleurs, les propos du président élu ont fait réagir Frank-Walter Steinmeier, le ministre allemand des Affaires étrangères, qui avait pourtant critiqué les décisions prises par l’Alliance visant à renforcer son flanc oriental face à la Russie.

« Les déclarations du président élu Trump, qui considère l’Otan comme obsolète, ont été reçues avec inquiétude », a ainsi déclaré M. Steinmeier, après avoir rencontré le secrétaire-général de l’Otan Jens Stoltenberg. « Nous verrons quelles seront les conséquences pour la politique américaine », a-t-il ajouté, avant de souligner que le prochain locataire de la Maison Blanche est « contradiction avec ce que le [futur] secrétaire à la Défense [le général James Mattis, ndlr] a dit lors de son audition à Washington il y a seulement quelques jours. »

http://www.opex360.com/2017/01/16/pour-donald-trump-lotan-obsolete-reste-ses-yeux-tres-importante/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 18 Jan 2017 - 18:14

Citation :
Critiques Trump: l'utilité de l'Otan "incontestable", selon l'un de ses chefs militaires


AFP 18/01/2017

Un des plus hauts gradés de l'Otan, le général Petr Pavel, a défendu mercredi l'utilité "incontestable" de l'Alliance atlantique face aux nouvelles menaces, en réponse aux critiques du président élu américain Donald Trump jugeant cette organisation "obsolète".

"Je suis fermement convaincu que l'Otan est tout aussi pertinente aujourd'hui qu'elle l'était avant (...) elle s'adapte à la nouvelle situation", a déclaré le général tchèque, chef du comité militaire de l'Otan, lors d'une conférence de presse à son siège bruxellois.
"On peut évidemment discuter de l'ampleur, de la profondeur et du rythme de cette adaptation (...) mais je pense que la pertinence de l'Otan ne peut être contestée", a-t-il insisté.

Le général Pavel s'exprimait à l'issue d'une réunion du comité militaire de l'Otan, instance où siègent les chefs d'état-major des armées des 28 pays membres de l'Alliance.

Les chefs d'état-major, a-t-il souligné, sont convenus de l'"importance" de renouer le dialogue au niveau militaire avec la Russie de Vladimir Poutine, dans un contexte de fortes tensions entre Moscou et l'Occident sur fond de conflit ukrainien.
"Notre offre est sur la table, nous attendons maintenant une réaction de Moscou", a affirmé le général Pavel après avoir décrit une énième tentative depuis 2015 pour entrer en contact avec le général Valéri Guerassimov, chef d'état-major des forces armées de Russie.

Pour transmettre le message de l'Otan d'une offre de dialogue à Moscou, "j'ai contacté mes homologues russes ici à Bruxelles au moins cinq fois, la dernière fois la semaine dernière", a précisé le chef de la plus haute instance militaire de l'Alliance.

Il s'agit dans un premier temps de poser les bases du dialogue, de "recréer un minimum de confiance", a fait valoir le haut gradé tchèque, jugeant essentiel de pouvoir aborder les questions de "réduction des risques" et de "transparence", notamment concernant les exercices militaires.

Dans un entretien dimanche avec les quotidiens britannique Times et allemand Bild, Donald Trump, qui prend ses fonctions vendredi à la Maison Blanche, avait jugé l'Otan "obsolète" entre autres choses "parce qu'elle ne s'est pas occupée du terrorisme".

https://www.lorientlejour.com/article/1029938/critiques-de-trump-lutilite-de-lotan-est-incontestable-selon-le-chef-du-comite-militaire-de-lotan.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 18 Jan 2017 - 18:46

Citation :
Comme Donald Trump, le général Denis Mercier pense que l’Otan a des structures « obsolètes »

Posté dans Otan par Laurent Lagneau Le 18-01-2017




Comme il l’avait déjà fait pendant la course à la Maison Blanche, Donald Trump, le président américain élu, a de nouveau qualifié l’Otan d’organisation « obsolète », lors d’un entretien accordé aux quotidiens « The Times » et « Bild ». Et cela parce que l’Alliance « ne s’est pas occupée du terrorisme », a-t-il dit.

Á la tête de l’un des deux principaux commandements de l’Otan, en l’occurrence l’ Allied Command Transformation (ACT), l’autre étant l’Allied Command Operations (ACO), le général français Denis Mercier est allé dans le même sens que M. Trump. Mais pas pour les mêmes raisons.

En effet, pour le général Mercier, si l’Otan est obsolète (du moins en partie), c’est précisément à cause de son engagement, au nom de la lutte contre le terrorisme, en Afghanistan. Et cela a eu pour effet, a-t-il expliqué à des journalistes, le 17 janvier, de la détourner de mission principale, qui reste la défense de l’Europe. Une réalité qu’a rappelé l’annexion de la Crimée en mars 2014.

Ainsi, l’Otan n’a pas su anticiper les changements stratégiques, ce qui fait que, a dit le général Mercier, « nous avons des structures qui sont obsolètes. » Pour revenir à sa mission première, l’Alliance doit se rationaliser en supprimer les programmes redondants et en encourageant les mutualisations.

Cela étant, le sommet de Varsovie, qui s’est tenu en juillet 2016, a été l’occasion d’une « énorme adaptation de l’Alliance », a souligné le général Mercier, notamment grâce à de nouveaux accords avec d’autres organisations, dont l’Union européenne, ainsi qu’aux décisions prises de renforcer les flancs sud et est de l’Otan pour répondre à une éventuelle menace russe (« nous parlons toujours mieux avec la Russie quand nous sommes forts », a-t-il dit) et à la crise des migrants en Méditerranée.

« S’il n’y avait pas eu d’obsolescences dans de nombreux domaines, nous n’aurions pas décidé cette adaptation », a fait valoir le général Denis Mercier, qui a par ailleurs mis en avant la contribution de l’Otan à la lutte contre le terrorisme, en citant la mise à la disposition de la coalition anti-jihadiste d’avions AWACS et l’envoi d’instructeurs militaires en Jordanie pour former les soldats irakiens.

Par ailleurs, le général Mercier a mis en garde contre le retrait des forces américaines mises à la disposition de l’Otan dans le cadre des mesures de réassurance décidées au profit des pays baltes et de la Pologne. « Si elles [les forces américaines] arrêtent leur déploiement, ce serait une sorte de choc stratégique en Europe », a-t-il dit.

Les propos de M. Trump ont également fait réagir le général Petr Pavel, le chef du comité militaire de l’Otan.

« Je suis fermement convaincu que l’Otan est tout aussi pertinente aujourd’hui qu’elle l’était avant (…) elle s’adapte à la nouvelle situation », a affirmé ce général tchèque. « On peut évidemment discuter de l’ampleur, de la profondeur et du rythme de cette adaptation (…) mais je pense que la pertinence de l’Otan ne peut être contestée », a-t-il insisté.

S’exprimant à l’issue d’une réunion avec les chefs d’état-majaor des 28 pays membres, le général Pavel a souligné « l’importance » de renouer le dialogue au niveau militaire avec la Russie (cela a déjà été fait sur le plan politique, sans résultat probant). « Notre offre est sur la table, nous attendons maintenant une réaction de Moscou », a-t-il dit, après avoir fait état des multiples tentatives d’entrer en contact avec le général Valéri Guerassimov, le chef d’état-major armées russe, depuis plus de deux ans.

http://www.opex360.com/2017/01/18/donald-trump-le-general-denis-mercier-pense-que-lotan-des-structures-obsoletes/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 20 Jan 2017 - 19:49

Citation :
Hausse sensible des cyberattaques contre les réseaux de l’Otan


Posté dans Cyberguerre, Otan par Laurent Lagneau Le 20-01-2017


La Capacité OTAN de réaction aux incidents informatiques (NCIRC), qui assure la protection des réseaux numériques de l’organisation, ne manque pas de travail. Dans un entretien donné au quotidien allemand Die Welt, le secrétaire général de l’Alliance atlantique, Jens Stoltenberg, s’est dit « particulièrement inquiet » de la hausse significative du nombre de cyberattaques ayant visé les systèmes de l’Otan en 2016.

« Selon nos dernières analyses, il y a eu l’an passé en moyenne chaque mois 500 cyberattaques menaçantes lancées contre les installations de l’Otan », a en effet indiqué M. Stoltenberg. Ce qui représente une augmentation de 60% en un an. « Je suis particulièrement inquiet face à cette évolution », a-t-il ajouté, avant d’estimer nécessaire de « renforcer nos efforts » en matière de cyberdéfense.

Ce que fait d’ailleurs la France. En 2016, le ministère français de la Défense a déjoué pas moins de 24.000 attaques contre ses systèmes informatiques, soit quasiment deux fois plus par rapport à l’année précédente. D’où la création annoncée d’un commandement « cyber » (CYBERCOM) et l’élaboration d’une doctrine pour le cyberespace.

S’agissant des attaques ayant visé les réseaux de l’Otan, M. Stoltenberg a précisé qu’elles ne venaient pas de « personnes privées » mais qu’elles étaient « soutenues par des institutions étatiques d’autres pays » qu’il n’a pas cités.

En outre, a-t-il poursuivi, elles auraient pu « endommager l’état de préparation de la défense de l’Otan et entraver le travail de nos troupes armées » dans la mesure où « toutes les activités militaires sont maintenant basées aujourd’hui sur la transmission de données ». Et d’ajouter : « Si ça ne fonctionne pas, cela peut causer des dommages graves. »

Pour rappel, l’Otan est seule responsable de la sécurité de ses réseaux informatiques tandis que les Alliés le sont pour les leurs, lesquels doivent être compatibles entre eux et avec ceux de l’Alliance.

Cela étant, la Russie, accusée par les États-Unis d’avoir cherché à influencer la dernière élection présidentielle en visant les serveurs du Parti démocrate, a elle aussi fait part d’un « nombre croissant de tentatives venant de l’étranger visant à infliger des dommages aux systèmes informatiques russes. »

Selon le secrétaire général du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev, ces tentatives incluent « des cyberattaques et la collecte non autorisée de données personnelles » et « impliquent l’utilisation d’opérateurs et de fournisseurs mondiaux d’internet. »

Il faut en effet savoir que, en vertu de la loi fédérale n°242, les entreprises sont contraintes de stocker, sur le territoire russe, toutes les données personnelles collectées en Russie. Cette exigence est contrôlée par un organisme, appelé « Roskomnadzor ».

http://www.opex360.com/2017/01/20/hausse-sensible-des-cyberattaques-les-reseaux-de-lotan/
Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 378
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 20:20

Des renforts américains arrivent en masse au port Bremerhaven en Allemagne probablement pour rejoindre la Pologne




Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 378
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 20:21

Plus de photos du débarquement américain en Allemagne






Dernière édition par damix12 le Dim 22 Jan 2017 - 20:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 378
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 20:21

Plus de photos du débarquement américain en Allemagne




Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 378
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 20:23

US debarquement Allemagne dans le cadre de l'OTAN




Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 378
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 20:26

Plein d'Abrams et de materiel de génie




Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 378
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 20:33

La direction de la police aérienne de la Baltique de l'OTAN a été remise aux pays-bas ce mois, alors qu"elle était de la responsabilité de la France

http://www.ac.nato.int/archive/2017/france-hands-over-lead-in-baltic-air-policing-to-the-netherlands-at-siauliai
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» 21 mai 1927 première traversée en avion sans étapes de l'Atlantique Nord
» Le repas du soir = organisation !!!
» LA BATAILLE D'ATLANTIQUE
» SÉMAPHORE - CAP CORSE (CORSE DU NORD)
» Traité de Coopération Judiciaire avec la Bourgogne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: