Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 350
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 20:37

L'OTAN a lancé en 2014 un Trsut fund, un fond d'investissement d'un montant de plus de 560 000 euros comme début pour financer des projets communs dans le premier cette année le financement d'un projet de cyber sécurité en Ukraine.

http://www.nato.int/nato_static_fl2014/assets/pdf/pdf_2016_07/20160712_1606-trust-fund-ukr-cyberdef.pdf?utm_source=facebook&utm_medium=smc&utm_campaign=170105+cyberukr
Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 350
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 21:11

Vidéo du débarquement du matériel américain en Allemagne direction la Pologne

Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 350
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 21:13

Les polonais accueillent chaleureusement les américains

Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 350
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 21:15

Les renforts arrivent en masse en Pologne par train cette fois

Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 350
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 21:16

US Army M1A2 Abrams and M2A2 Bradley dans la Pologne

Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 350
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 21:32

La Norvège fait un grand contrat de tanks et d'armoured track pour booster les capacités de l'OTAN selon leur dire


Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 350
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 21:34

L'OTAN se réjouit de l'avancement des réformes de la Géorgie

http://www.nato.int/cps/fr/natohq/news_140024.htm
Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 350
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 21:35

Un avion danois envoyé pour chercher les pirates dans le large de la somalie

Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 350
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 21:39

L'Otan lance une vaste opération de déminage au Montenegro, dans ce petit pays on découvre plus de 10 tonnes d'explosifs chaque année

Revenir en haut Aller en bas
damix12
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 350
Inscrit le : 30/11/2016
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 22 Jan 2017 - 21:41

Troupes parachutés de l'OTAN


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 24 Jan 2017 - 19:50

Citation :
Le nouveau chef du Pentagone rassure le Canada, le Royaume-Uni et l’Otan


Posté dans Amériques par Laurent Lagneau Le 24-01-2017




Lors de son discours d’investiture, le 20 janvier, le 45e président des États-Unis, Donald Trump, a de nouveau affirmé que « pendant des décennies, (les Etats-Unis ont) subventionné les armées d’autres pays tout en permettant le très triste appauvrissement de notre armée », ce qui avait de quoi rendre inquiets les partenaires de Washington. D’autant plus que, quelques jours plus tôt, il s’en était encore pris à l’Otan, une organisation « obsolète » selon lui.

Mais M. Trump a aussi nommé le général James Mattis à la tête du Pentagone. Et l’un de ses premiers gestes a été d’appeler son homologue canadien, Harjit Sajjan, pour lui faire part de « l’importance vitale » qu’il accordait au Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD), qui assure la surveillance de l’espace aérien nord-américain.

Puis, le général Mattis a eu un entretien téléphonique avec Michael Fallon, le ministre britannique de la Défense. Selon le compte-rendu qui en a été fait par le Pengagone, le nouveau secrétaire américain à la Défense a « insisté sur le fait que les Etats-Unis et le Royaume-Uni jouiront toujours d’une relation exceptionnellement proche, visible dans nos liens en matière de défense qui sont le socle de la sûreté américaine. » Et les deux hommes ont également pris l’engagement de travailler étroitement ensemble en en s’accordant « sur le maintien de l’objectif d’éliminer l’EI (État islamique ou Daesh) ».

En outre, le général Mattis a également « insisté sur l’engagement inébranlable des Etats-Unis envers l’Otan ». De son côté, M. Fallon a aussi évoqué cet échange. « Nous avons parlé de notre action commune au sein de l’Otan, y compris la modernisation de l’Alliance et la façon de s’assurer que tous les membres respectent l’engagement de dépenses de l’Otan de 2% » du PIB ou encore de la lutte contre « le terrorisme sous toutes ses formes », a-t-il dit.

Enfin, le nouveau secrétaire américain à la Défense, qui fut à la tête du commandant suprême allié Transformation (SACT) entre 2007 et 2009, a aussi appelé Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan. Selon le Pentagone, le général Mattis tenait à « passer cet appel à son premier jour complet en fonctions pour renforcer l’importance qu’il attache à l’Alliance. »

Lors de cet échange, il a insisté sur le fait qu’ »en cherchant des alliés pour aider à défendre les valeurs (communes), les Etats-Unis commençaient toujours par l’Europe. » Lors de son audition par le Sénat, le général Mattis avait déclaré que « si nous [les États-Unis] ne disposions pas de l’Otan aujourd’hui, nous aurions besoin de la créer. Car l’Otan est vitale pour nos intérêts. »

De son côté, M. Stoltenberg a confié avoir eu une « excellente discussion » avec le général Mattis, qui est, selon lui, un « ami solide de l’Otan au Pentagone ».

http://www.opex360.com/2017/01/24/le-nouveau-chef-du-pentagone-rassure-le-canada-le-royaume-uni-lotan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 24 Jan 2017 - 23:32

Citation :
L'Otan veut renforcer ses liens avec le Golfe en ouvrant un centre à Koweït


AFP 24/01/2017


Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a appelé mardi à un renforcement de la coopération sécuritaire avec les pays du Golfe à l'occasion de l'ouverture du premier bureau régional de l'Alliance atlantique à Koweït.

"Ce sera une plateforme vitale pour la coopération entre l'Alliance et nos partenaires du Golfe", a dit M. Stoltenberg lors de l'inauguration du centre en présence du Premier ministre du Koweït, Cheikh Jaber Mubarak Al-Sabah.


Ce centre a été créé conformément à l'Initiative de coopération d'Istanbul (ICI), lancée par les dirigeants de l'Otan en 2004. L'ICI vise à offrir des coopérations concrètes en matière de sécurité avec des Etats du Moyen-Orient, avec une attention spéciale sur les pays du Golfe.

Le Koweït, le Qatar, Bahreïn et les Emirats arabes unis sont membres de l'ICI, tandis que l'Arabie saoudite et Oman, les deux autres monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG), ont l'intention de rejoindre cette initiative.

Le ministre koweïtien des Affaires étrangères Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah a affirmé que la région était confrontée à de sérieux défis qui nécessitent la coopération avec des organisations internationales.
"Nous faisons face à des menaces sécuritaires comme le terrorisme, la prolifération d'armes et les cyberattaques", a déclaré pour sa part M. Stoltenberg, ajoutant qu'il est "plus important que jamais que nous travaillions plus étroitement ensemble".

Il a rappelé qu'au cours de l'année écoulée, l'Otan avait formé des centaines d'officiers irakiens en Jordanie pour qu'ils combattent plus efficacement le groupe jihadiste Etat islamique.

Le chef de l'Otan a par ailleurs insisté sur la solidité des relations entre l'alliance atlantique et les Etats-Unis, en dépit des critiques du nouveau président américain.
Il a répété avoir reçu les assurances de Donald Trump et de son secrétaire à la Défense James Mattis concernant le soutien continu de Washington à l'alliance.
"Je me suis entretenu avec le président Trump quelques jours après son élection en novembre et il m'a transmis un message très fort sur son attachement personnel à l'Otan", a dit M. Stoltenberg.

Il a dit être d'accord avec le président Trump et M. Mattis sur le fait que les membres européens de l'alliance doivent augmenter leurs contributions financières à l'Otan.
"Les alliés européens doivent dépenser plus et investir davantage dans la défense. Nous avons constaté des progrès mais il y a un long chemin à parcourir", a ajouté M. Stoltenberg.

M. Mattis a assuré lundi ses alliés de l'Otan de "l'engagement inébranlable" de Washington envers l'alliance militaire pourtant qualifiée d'"obsolète" par le président Trump.

https://www.lorientlejour.com/article/1031112/lotan-veut-renforcer-ses-liens-avec-le-golfe-en-ouvrant-un-centre-a-koweit.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 27 Jan 2017 - 21:00

Citation :
Trump a promis de soutenir l'Otan "à 100%", selon la Britannique May


AFP 27/01/2017


La Première ministre britannique Theresa May a affirmé vendredi devant le président des Etats-Unis Donald Trump que ce dernier soutenait "à 100%" l'Otan, après que le nouveau locataire de la Maison Blanche a maintes fois critiqué l'Alliance atlantique qu'il avait même jugée récemment "obsolète".

"Monsieur le président, je crois que vous avez confirmé que vous étiez à 100% derrière l'Otan", a déclaré Mme May lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche avec le président américain.

https://www.lorientlejour.com/article/1031853/trump-a-promis-de-soutenir-lotan-a-100-selon-la-britannique-may.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 7 Fév 2017 - 19:54

Citation :
Otan : Un bataillon allemand se déploie en Lituanie


Posté dans Europe, Otan par Laurent Lagneau Le 07-02-2017




Conformément aux mesures dites de « réassurance » décidées au bénéfice des pays baltes et de la Pologne lors du dernier sommet de l’Otan, à Varsovie, en juillet 2016, plusieurs centaines de soldats allemands viennent arriver à Rukla, en Lituanie, après avoir été précédés par une compagnie belge forte d’une centaine d’hommes et d’une cinquantaine de véhicules.

Cette arrivée a été saluée par la présidente lituanienne, Dalia Grybauskaite. « La Lituanie n’a jamais auparavant accueilli de forces alliées d’une telle importance », a-t-elle affirmé lors d’une cérémonie officielle. « C’est un message clair et important pour tous: l’Otan est forte et unie », a-t-elle ajouté.

De son coté, la ministre allemande la Défense, Ursula von der Leyen, qui était aussi présente à Rukla, a assuré que cet engagement de Berlin serait durable, quels que soient les résultats des prochaines élections fédérales. « Tous les partis partagent la même posiition solide » à l’égard des Alliés, a-t-elle dit.

« Nous sommes déterminés à protéger la Lituanie », a poursuivi Mme von der Leyen. Et d’ajouter, en faisant référence à la Seconde Guerre Mondiale : « Pour nous Allemands, c’est une journée particulière. Nous sommes liés depuis longtemps par une histoire difficile. Il est donc d’autant plus beau que nous défendons ensemble la démocratie et l’amitié. »

Les 450 militaires allemands déployés en Lituanie sont principalement issu du Panzergrenadierbataillon 122, basé en Bavière. Ils disposent notamment de 30 véhicules de combat d’infanterie « Marder », qui ne sont plus tout jeune (ils doivent être remplacés par le Puma de Krauss-Maffei-Weigmann) ainsi que de 6 chars Leopard 2A7.

La décision de l’Otan de déployer 4 bataillons multinationaux sur son flanc oriental vise à rassurer les pays baltes et la Pologne, qui craignent les intentions de la Russie. C’est ainsi que l’Allemagne a été désignée pour être la « nation-cadre » pour la Lituanie.

Pour la présidente lituanienne, la présence de ce bataillon va « renforcer considérablement la dissuasion » face « au dispositif militaire en développement autour de nos frontières », notamment à Kaliningrad, cet enclave russe étant l’objet, selon elle, d’une « militarisation agressive. »

Par ailleurs, l’Allemagne est particulièrement engagée en faveur de la sécurité des pays baltes puisqu’elle a également déployé 4 avions de combat Eurofighter Typhoon en Estonie, dans le cadre de l’opération Air Baltic Policing.

La mise en place de ces bataillons multinationaux va se poursuivre lors des prochaines semaines. Nation cadre pour la Lettonie, le Canada y enverra, en mai, 455 soldats. Même chose pour les États-Unis en Pologne et le Royaume-Uni en Estonie. À noter que, en 2017, une compagnie française sera envoyée aux côtés du contingent britannique pour une durée de 6 mois.

http://www.opex360.com/2017/02/07/otan-bataillon-allemand-se-deploie-en-lituanie/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 8 Fév 2017 - 19:57

Citation :
Le président moldave ne veut pas d’un bureau de liaison de l’Otan


Posté dans Otan par Laurent Lagneau Le 08-02-2017




Au cours de l’été 2016, la Moldavie avait protesté contre la tenue de nouveaux exercices militaires russes en Transnistrie, une région sécessionniste bénéficiant d’une large autonomie depuis une intervention militaire de la Russie en 1992.

Le gouvernement moldave, pro-occidental, redoutait alors de voir se jouer le même scénario qu’en Crimée. Et il en profita pour dénoncer la présence permanente de troupes russes en Transnistrie, présence contraire à un engagement pris en 1999 par Moscou lors d’un sommet de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Istanbul.

Puis, en novembre, le pro-européen et social-démocrate Pavel Filip, alors chef du gouvernement moldave, annonça l’ouverture prochaine, à Chisinau, d’un bureau de liaison de l’Otan. Un étape « politiquement importante pour renforcer la coopération avec l’Otan et améliorer le soutien aux réformes engagés par le gouvernement moldave », avait alors commenté Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Alliance atlantique.

Seulement, la donne politique a depuis changé, avec l’élection d’Igor Dodon à la tête de l’État. Ouvertement pro-russe, il avait promis de dénoncer l’accord d’association avec l’Union européenne, d’adhérer à l’Union douanière Russie-Biélorussie-Kazakhstan et de ne plus s’opposer à la présence de la 14e armée russe en Transnistrie. Bref, on ne pouvait pas rêver mieux au Kremlin.

Quelques jours après son investiture, l’une des premières décisions de M. Dodon fut de limoger le ministre de la Défense, Anatol Salaru. « Je rappelle que ce ministre flirtait avec l’Otan tout en sachant que conformément à la constitution, nous sommes un pays neutre. Il promouvait ouvertement l’union entre la Moldavie et la Roumanie », expliqua-t-il. Et, pour faire bonne mesure, il l’accusa également de corruption… Un sort qui n’est pas sans rappeler celui, en Bulgarie, de Nikolaï Nentchev, peu après l’élection du pro-russe Roumen Radev à la tête du pays.

Quant au bureau de liaison de l’Otan, son ouverture paraît désormais très compromise. D’ailleurs, lors d’un déplacement à Bruxelles, le 7 février, M. Dodon n’a pas caché ses intentions.

« Je pense que l’ouverture du bureau de liaison de l’Otan à Chisinau n’est pas bénéfique pour la majorité des Moldaves », a-t-il déclaré, après avoir rencontré Rose Gottemoeller, la secrétaire générale adjointe de l’Alliance atlantique.

« Je me fiche de ce que les autres peuvent dire de l’extérieur. Je me préoccupe de la neutralité et de la sécurité des citoyens moldaves. Pour moi l’ouverture d’un tel bureau ne permettra pas la sécurité du peuple », a continué M. Dodon. Et d’insister : « C’est une provocation qui a été décidée par le gouvernement de coalition qui était en poste avant mon arrivée. »

Cela étant, Mme Gottemoeller a tenu à donner quelques précisions au président Moldave. « J’aimerais souligner le fait que ce [bureau] n’est pas une base militaire, mais une petite mission diplomatique composée seulement de personnels civils et notamment de personnels moldaves », a-t-elle dit.

« Il n’y aura pas de troupe de l’Otan (…). L’Otan a établi de longue date des bureaux de liaisons dans d’autres capitales, Moscou, Kiev (…). Pour nous c’est l’occasion de présenter une image claire de l’Otan », a-t-elle encore ajouté. « Nous sommes une alliance de défense et nous pouvons aider par exemple dans les domaines d’éducation et de la formation militaire », a-t-elle aussi souligné.

Pour rappel, l’Otan dispose d’un bureau à Moscou depuis 2001. Dans la présentation officielle qui en est faite, son objectif est « d’améliorer la connaissance et la compréhension mutuelles entre l’Otan et la Fédération de Russie et de faire connaître les activités du Conseil Otan-Russie. »

Pour cela, ce bureau « donne des informations, fournit une aide en matière de recherche et apporte un soutien aux organisations et aux citoyens russes pour des projets relatifs à l’Otan et à la sécurité, et il leur permet d’avoir accès à des documents et publications de l’Otan. » Enfin, est-il précisé, « en coopération avec des partenaires russes, il apporte son soutien à la mise en place, dans la Fédération de Russie, de Centres sur la sécurité internationale qui servent de points de contact Otan. »

Par ailleurs, les relations entre l’Otan et la Moldavie sont maintenant relativement anciennes. Elles ont commencé avec l’adhésion de Chisinau Conseil de coopération nord-atlantique (1992) et programme de Partenariat pour la paix de l’Alliance, en 1994.

http://www.opex360.com/2017/02/08/le-president-moldave-ne-veut-pas-dun-bureau-de-liaison-de-lotan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 14 Fév 2017 - 18:16

Citation :
En 2016, les dépenses militaires des pays membres de l’Otan ont augmenté « nettement plus » que prévu


Posté dans Otan par Laurent Lagneau Le 14-02-2017




Les chiffres donnés ce 14 février par Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan, ne coïncident pas tout à fait avec ceux de l’Institut international pour les études stratégiques (IISS). Sans doute à cause d’une méthodologie différente…

Quoi qu’il en soit, à la veille de réunir les ministres de la Défense des pays membres (dont le général James Mattis, le nouveau patron du Pentagone), M. Stoltenberg a indiqué que les dépenses militaires des « Alliés européens et du Canada » ont augmenté, en 2016, de 3,8% par rapport à l’année précédente, soit une hausse d’environ 10 milliards de dollars. C’est « nettement plus » que prévu, a-t-il commenté.

Qui plus est, de plus en plus de pays membres se rapprochent de l’objectif visant à allouer 2% de leur PIB à leur défense d’ici 2024. C’est, d’après M. Stoltenberg, le cas de la Roumanie, de la Lituanie et de la Lettonie. Parmi les 28 membres de l’Otan, seulement 5 alliés sont « dans les clous » : les États-Unis, l’Estonie, la Grèce, la Pologne et le Royaume-Uni. Or, l’IISS, qui utilise un autre mode de calcul, n’en a relevé que trois (États-Unis, Grèce, Estonie).

Cela étant, cet objectif des 2% du PIB dédiés aux budgets militaires à atteindre avant 2024 n’est pas l’alpha et l’oméga, à en juger par les propos de M. Stoltenberg. « Peu importe le langage, la chose la plus importante est de réussir, (…) d’augmenter les dépenses de défense, et c’est exactement ce que nous sommes en train de faire », a-t-il dit, lors d’une conférence de presse.

« Les dépenses de défense, le partage du fardeau, c’est notre première priorité », insisté M. Stoltenberg, pour qui la hausse constatée en 2016, si elle constitue un « pas important dans la bonne direction », « n’est pas encore suffisante ». « Nous devons faire davantage », a-t-il insisté.

« On n’attend pas de tous les Alliés de l’Otan qu’ils respectent l’objectif des 2% immédiatement, mais qu’ils cessent de réduire » leurs dépenses, a encore fait valoir M. Stoltenberg, alors qu’il était interrogé sur les difficultés budgétaires de l’Italie.

Par ailleurs, l’ancien Premier ministre norvégien s’est à nouveau dit confiant sur le fait que les États-Unis continueront d’être un pilier de l’Alliance atlantique, alors que le président Trump l’a encore récemment qualifiée « d’obsolète ». »

« La chose importante pour moi est que le président, le secrétaire à la Défense, le secrétaire d’Etat ont tous transmis le même message fort à propos de l’Otan », a dit M. Stoltenberg. « Ils ont tous clairement dit que les Etats-Unis restaient fortement engagés à l’égard de l’Otan (…) et du lien transatlantique », a-t-il conclu.

http://www.opex360.com/2017/02/14/en-2016-les-depenses-militaires-des-pays-membres-de-lotan-ont-augmente-nettement-plus-que-prevu/
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
sergent chef
sergent chef
avatar

messages : 267
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 16 Fév 2017 - 11:48

Les dépenses en terme de % du PIB au sein de l'Otan..


_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développé les technologies robotiques devront se battre contre des robots"
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 16 Fév 2017 - 18:54

Citation :
L’Otan va créer un « centre d’expertise » pour évaluer les menaces émanant du Moyen-Orient et du Maghreb


Posté dans Otan par Laurent Lagneau Le 16-02-2017


Réunis à Bruxelles, les ministres de la Défense des pays membres de l’Otan ont donné leur feu vert pour la création d’un nouveau centre d’expertise qui, adossé au Joint Force Command de Naples, sera chargé d’évaluer les menaces provenant du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, en particulier d’Irak et de Libye.

Ce centre d’expertise (ou « Hub pour le Sud ») sera un « point focal pour accroître notre compréhension des défis que pose » cette partie du monde et « notre capacité à y faire face », a fait valoir Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan, en citant notamment la lutte contre le terrorisme.

Cette structure comptera une centaine de personnels, chargés d’évaluer les « menaces potentielles » et de « dialoguer avec les nations et les organisations partenaires. » En outre, il est aussi question que l’Otan déploie des drones de surveillance à partir de la base italienne de Sigonella [Sicile] pour des missions en Méditerranée.

« Nous allons améliorer également notre planification préalable et intensifier la formation et l’organisation d’exercices, de sorte que nous puissions mener des opérations dans cette région si nécessaire », a encore ajouté M. Stoltenberg, qui n’a pas exclu, le cas échéant, un éventuel déploiement de la Force de réaction rapide de l’Otan (NRF).

Par ailleurs, l’ancien Premier ministre norvégien a aussi annoncé un renforcement des actions de l’Otan en mer Noire, via une présence navale renforcée afin de pouvoir y mener davantage d’exercices et obtenir une « meilleure connaissance de la situation. » Pour rappel, la Russie a renforcé sa présence militaire dans cette région, qui revêt une importance stratégique pour Moscou.

http://www.opex360.com/2017/02/16/lotan-va-creer-centre-dexpertise-pour-evaluer-les-menaces-emanant-du-moyen-orient-du-maghreb/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 17 Fév 2017 - 20:03

Citation :
La Croatie et l'Albanie mettent en garde l'Otan contre une déstabilisation du Kosovo


AFP 17/02/2017


La Croatie et l'Albanie, pays membres de l'Otan, ont mis en garde l'Alliance atlantique contre une déstabilisation du Kosovo, s'inquiétant pour sa sécurité, après une monté des tensions entre la Serbie et son ancienne province, a-t-on appris vendredi de source officielle.

Les ministres de la Défense albanaise et croate, respectivement Mimi Kodheli et Damir Krsticevic, ont exprimé leur "inquiétude à cause de récents événements pouvant affecter la sécurité du Kosovo, mais aussi la sécurité dans un contexte (régional) plus large", dans une lettre adressée au secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg.

Selon les services de presse du ministère croate de la Défense, interrogés par l'AFP, les deux ministres, ont appelé l'Otan "à garder son attention sur le maintien de la sécurité du Kosovo".
L'envoi en janvier par la Serbie d'un train de propagande vers le Kosovo, marqué du slogan "Le Kosovo c'est la Serbie", avait entraîné le déploiement à la frontière d'une unité spéciale de la police kosovare, ROSU.
La Serbie, qui n'est pas membre de l'Otan, ne reconnaît pas l'indépendance du Kosovo, proclamée en 2008.
Le train avait été arrêté avant de franchir la frontière, sur décision du Premier ministre serbe Aleksandar Vucic, qui avait toutefois accusé les Kosovars albanais d'avoir voulu "provoquer un conflit de large envergure".

Une Force de paix dirigée par l'Otan (Kfor) est déployée depuis 1999 au Kosovo, territoire à majorité albanaise. Initialement forte de quelque 50.000 militaires, cette force en compte aujourd'hui quelque 4.500.
Le général américain à la tête des forces alliées en Europe, Curtis Scaparrotti, se rendra mardi au Kosovo.
Mme Kodheli et M. Krsticevic ont également "condamné la rhétorique nationaliste des responsables politiques serbes et les opérations concrètes à la frontière, nuisant à la souveraineté du Kosovo et déstabilisant la sécurité dans les Balkans occidentaux", a dit à l'AFP, une porte-parole du ministère albanais de la Défense, Edlira Prendi.

"La Kfor poursuivra sa mission visant à maintenir un environnement de sécurité et à garantir la liberté de mouvements tant que c'est nécessaire, conformément au mandat des Nations unies", a déclaré à l'AFP à Bruxelles un responsable de communication de l'Otan.

Depuis l'ouverture en 2011 d'un dialogue pour normaliser leurs relations, sous la houlette de l'Union européenne, les tensions n'ont jamais été aussi fortes entre la Serbie et le Kosovo.
Convoqués fin janvier à Bruxelles, les dirigeants serbes et kosovars se sont toutefois engagés à apaiser la situation.

https://www.lorientlejour.com/article/1035727/la-croatie-et-lalbanie-mettent-en-garde-lotan-contre-une-destabilisation-du-kosovo.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 3 Mar 2017 - 20:46

Citation :
Le dialogue Russie-Otan reprend après deux ans de gel



© Sputnik. Sergey Guneev

Défense
15:47 03.03.2017(mis à jour 15:55 03.03.2017)


Le chef de l’état-major général russe a eu son premier entretien téléphonique avec son homologue de l’Otan depuis le gel des contacts avec la Russie.


Pour la première fois depuis le gel des contacts avec la Russie en 2014, un entretien téléphonique entre le chef de l'état-major général russe Valeri Guerassimov et le président du comité militaire de l'Otan Petr Pavel a eu lieu à l'initiative de l'Alliance, annonce le ministère russe de la Défense.

Le 3 mars, les deux hommes se sont penchés sur la façon d'assurer la sécurité dans le monde, ainsi que sur les perspectives de rétablissement de la coopération militaire entre les deux pays.

En outre, MM. Guerassimov et Pavel ont examiné la prévention de différents incidents et la participation de représentants de l'Alliance à des événements internationaux organisés par le ministère russe de la Défense.

Le responsable russe a exprimé à son homologue ses préoccupations face à l'intensification de l'activité militaire de l'Otan près des frontières russes et au déploiement de systèmes avancés de l'Otan dans la région.

Les relations militaires entre la Russie et l'Otan ont été unilatéralement gelées à l'initiative de l'Alliance en 2014, après l'intégration de la Crimée à la Russie. Une démarche survenue à l'issue d'un référendum organisé dans la foulée du coup d'État en Ukraine.

https://fr.sputniknews.com/defense/201703031030314034-russie-otan-dialogue/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 6 Mar 2017 - 18:28

Citation :
Otan : il n’y a pas que des inconnues


Publié le 6 mars 2017/Actualité des forces


Alors que la dernière ministérielle de l’Otan, avec la participation du nouveau secrétaire américain à la Défense, a créé «l’événement» et multiplié les commentaires, l’Alliance poursuit, en coulisse, sa «révolution intérieure» pour être à même d’affronter les défis de ce début de XXIe siècle. Face à l’imbrication de menaces étatiques et non étatiques, le Commandement allié Transformation (ACT) de Norfolk est, sous la houlette du général Denis Mercier (SACT), à la manœuvre pour définir l’outil militaire et la structure de commandement de demain.

Ainsi, en vertu du concept stratégique et du niveau d’ambition affiché de l’Alliance, quelle force militaire est-elle à même de répondre à ces menaces ? La réponse : le NATO Defense Planning Process, dans le cadre duquel les Etats membres travaillent de concert avec l’ACT pour orienter les efforts capacitaires vers plus de complémentarité et de cohérence. Ce qui consiste concrètement pour chaque pays à mener une revue capacitaire précise permettant d’identifier les «trous» éventuels puis, pour l’ACT, à formuler des recommandations sur les capacités à renforcer, qui seront réorientées en tenant compte des priorités de chaque pays. Le tout en veillant, dans un second temps, à ce que cet effort soit bien inscrit dans les différents Livres blancs nationaux (ou équivalents).

Ce dialogue, en cours, devrait se poursuivre jusqu’au mois de juin, après quoi débuteront des travaux pour étudier des regroupements de capacités jugées trop lourdes pour être portées individuellement par chaque Etat membre : brigades blindées, avions de combat, ravitailleurs, lutte anti-sous-marine et moyens ISR par exemple. Sur ce dossier, l’Otan travaille en étroite collaboration avec l’Union européenne (notamment l’AED), en menant une analyse commune des déficiences capacitaires. L’UE est ainsi consciente qu’elle n’est pas outillée, par manque de directive capacitaire, pour mener à bien cette traduction en termes de moyens.

Mais c’est plus globalement un changement radical d’approche que propose aujourd’hui l’ACT, tant en termes capacitaires que sur le plan de la structure. Promu par les «Français» de Norfolk, l’abandon du raisonnement par «plateformes» ou «capacités» au bénéfice d’une approche basée sur «l’effet recherché», en combinant différentes capacités reliées en réseau, a aujourd’hui le vent en poupe. C’est notamment le cas pour le futur AWACS (Alliance Future Surveillance & Control) : plutôt que de répondre à la question classique «quel nouvel avion et quel nouveau radar ?», l’ACT s’est interrogé sur le futur de la surveillance aérienne à l’horizon 2030 et notamment sur la combinaison possible de plusieurs capteurs.

Révolution aussi en matière de structure, après le constat commun ACT et ACO (commandement opérations) sur le fait que l’Alliance est mal charpentée face aux réponses dans le haut du spectre. L’ACT propose ainsi une architecture plus souple et reconfigurable qui s’appuierait davantage sur l’existant, c’est-à-dire sur les états-majors nationaux. Ces derniers seront reliés entre eux par réseau et en lien permanent avec la structure de l’Otan et de l’UE. En résumé, une Otan plus «fédérale», qui s’appuiera davantage sur les moyens des Etats membres, qui leur donnera plus de poids et dont la structure ne gonflera pas à l’excès.

«Regarder dans quel siècle on vit», pour reprendre la formule du général Mercier, implique de changer de méthode de travail, de fonctionner en réseau et d’accroître la distribution de responsabilité. Présentée au Conseil de l’Atlantique Nord (NAC) en janvier, cette vision a été bien accueillie et devrait faire l’objet d’une réunion de coordination ACT/ACO sous peu. Restera à trancher l’éventualité, au vu de la multiplication des crises, d’une révision du concept stratégique de l’Alliance adopté en 2010. Réponse dans les prochains mois.

http://www.ttu.fr/otan-ny-a-inconnues/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 9 Mar 2017 - 22:34

Citation :
L’Otan met en garde le Kosovo sur son idée de se doter d’une armée


Posté dans Balkans, Otan par Laurent Lagneau Le 09-03-2017




En vertu d’une résolution 1244 des Nations unies, le Kosovo, qui a proclamé son indépendance en 2008 par rapport à Belgrade, n’est pas autorisé à avoir sa propre armée. Et c’est donc à l’Otan, via la KFOR, à qui il revient d’assurer la sécurité de l’ancienne province serbe.

Cependant, Pristina dispose d’une force de police (KSF), laquelle compte des unités spéciales. Ces dernières furent d’ailleurs sollicitées en janvier dernier, quand Belgrade eut l’idée d’envoyer un train en direction de son ancien territoire avec le slogan « le Kosovo, c’est la Serbie. » L’envoi de ces policiers d’élite à la frontière donna lieu à une vive polémique, le Premier ministre serbe, Aleksandar Vucic, ayant accusé les autorités kosovares d’avoir cherché à « provoquer un conflit de large envergure. »

Depuis cet épisode, le président du Kosovo, Hashim Thaçi, a relancé l’idée de créer une armée nationale, qui plus est en se passant de l’accord de la minorité serbe, c’est à dire sans modifier la Constitution.

Il serait ainsi question de former une armée forte de 5.000 soldats et de 2.500 réservistes, avec la mission de « protéger la souveraineté et l’intégrité territoriale du Kosovo, ses citoyens, ainsi que les biens et les intérêts de la République du Kosovo », comme l’a expliqué, le 7 mars, Hashim Thaçi.

Seulement, pour l’Otan, le président kosovar va beaucoup trop loin, d’autant plus qu’il suffit d’un rien pour voir repartir les conflits intercommunautaires. Ainsi, le secrétaire général de l’Alliance atlantique, Jens Stoltenberg, a mis en garde l’exécutif du Kosovo contre des « mesures unilatérales (…) contreproductives » et l’appelé « à maintenir un contact étroit avec Belgrade. » Et de prévenir : si Pristina décide de créer cette armée, alors « l’Otan serait amenée à reconsidérer son niveau d’engagement » au Kosovo.

http://www.opex360.com/2017/03/09/lotan-met-en-garde-le-kosovo-sur-son-idee-de-se-doter-dune-armee/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 13 Mar 2017 - 14:00

Citation :
Otan : Stoltenberg juge "indispensable" d'accroître les dépenses de défense


AFP 13/03/2017


Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a jugé lundi "indispensable pour le lien transatlantique" que les membres de l'Alliance augmentent leurs dépenses en matière de défense, comme l'a exigé le nouveau président américain Donald Trump.

"En 2016, seul cinq Alliés ont franchi le seuil des 2%" de dépenses militaires par rapport au Produit intérieur brut en 2016. "Dès lors en 2017, nous devons redoubler d'efforts", a déclaré M. Stoltenberg dans le rapport annuel de l'Otan publié lundi. "Cela sera indispensable pour que le lien transatlantique, qui est le fondement de notre Alliance, reste solide", a-t-il insisté.

M. Trump ne cesse d'exhorter les Européens membres de l'Otan à "remplir leurs obligations financières", en allusion au fait que les pays de l'Otan doivent consacrer au moins 2% de leur Produit intérieur brut (PIB) à leurs dépenses militaires.

Ce rapport pointe une nouvelle fois le déséquilibre entre les Etats-Unis et le reste des Etats membres de l'Otan. Le PIB des Etats-Unis représente 46% des richesses nationales cumulées des pays alliés, mais leurs dépenses militaires (679 milliards de dollars en 2016) représentent 68% du total des budgets de défense des 28 pays membres.

"Le partage des charges au sein de notre Alliance n'est toujours pas équitable", a souligné M. Stoltenberg.
Hormis les Etats-Unis (3,36% du PIB), seuls le Royaume-Uni (2,17%), la Pologne (2,01%), l'Estonie (2,18% du PIB) et la Grèce (2,36%) atteignent l'objectif solennellement réaffirmé en 2014 par les dirigeants de l'Otan, selon les estimations pour 2016. La France atteint 1,79%.

Signe que les pays membres ont commencé à investir davantage, après des années de coupes dans les budgets militaires, "les dépenses de défense des Alliés européens et du Canada ont augmenté de 3,8%, ce qui représente un montant d'environ 10 milliards de dollars" et "23 pays de l'Alliance ont rehaussé le niveau de leurs dépenses en termes réels", selon le rapport.

https://www.lorientlejour.com/article/1040290/otan-stoltenberg-juge-indispensable-daccroitre-les-depenses-de-defense.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 15 Mar 2017 - 19:01

Citation :
L’Allemagne veut garder la Turquie au sein de l’Otan


Posté dans Otan par Laurent Lagneau Le 15-03-2017




Pour avoir empêché plusieurs ministres turcs de venir sur leur territoire pour des meetings électoraux en vue du référendum visant à renforcer les prérogatives de l’exécutif turc, l’Allemagne et les Pays-Bas ont suscité la colère d’Ankara.

Le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, n’y est pas allé de main morte, en accusant Berlin d’utiliser des méthodes « nazies » et de soutenir les « terroristes » du PKK. Les Pays-Bas ont aussi eu droit au même traitement, avec, en plus, des menaces de « représailles » et une évocation de leur rôle dans l’affaire de Srebrenica (Bosnie-Herzégovine), en 1995. Affaire qui est encore vécue comme un traumatisme par les Néerlandais.

Puis, le 14 mars, Mevlut Cavusoglu, le ministre turc des Affaires étrangères, qui a pu tenir un meeting en France quelques jours plus tôt, y est allé de son couplet en accusant l’Union européenne d’alimenter « la xénophobie et les sentiments anti-turcs » pour avoir simplement demandé à Ankara de « s’abstenir de toute déclaration excessive ».

« J’ai été scandalisé par ce qui a été dit par la Turquie sur les Pays-Bas, l’Allemagne et d’autres (pays) et je n’accepterai jamais cette comparaison entre les nazis et les gouvernements actuels », a réagi Jean-Claude Juncker, le président de la commission européenne.

Cela étant, la Turquie est un membre important de l’Otan. Et certains se demandent si cette dernière y a encore sa place, en raison de sa proximité de plus en plus grande avec la Russie et sa dérive autoritaire. L’ancien chef de la diplomatie américaine, John Kerry, avait posé la question à mots couverts, devant l’ampleur de la répression ayant suivi le coup d’État manqué du 15 juillet.

« L’Otan a également des exigences en termes de démocraties. […] Beaucoup de gens ont été arrêtés, et arrêtés très rapidement. Le niveau de vigilance et d’observation va évidemment être élevé dans les jours à venir. J’espère que nous pourrons travailler de manière constructive et éviter un retour en arrière », avait-il dit.

Cela étant, pour Berlin, exclure Ankara de l’Alliance atlantique ne serait pas une bonne option. « La Turquie ne nous facilite pas la tâche au sein de l’Otan », a déclaré, ce 15 mars, Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense. « Mais personne ne doit s’imaginer qu’une Turquie en dehors de l’Otan nous écouterait mieux, ou serait plus facile à vivre, qu’une Turquie restée dans l’Otan », a-t-elle prévenu.

Et, a-t-elle expliqué, c’est « précisément » parce que les membres de l’Otan font partie d’une « alliance » qu’ils peuvent « discuter plus facilement de (leurs) principes concernant la démocratie et l’ouverture de la société – même dans la controverse. » Et d’ajouter : « Nous ne devons pas abandonner les nombreux Turcs qui ne veulent pas d’un élargissement des pouvoirs du président. »

Cela étant, la Turquie occupe une place particulière dans l’Otan. Sa position géographique lui permet de contrôler les détroits du Bosphore et des Dardanelles, et donc de verrouiller, le cas échéant, l’accès de la flotte russe de la Mer noire à la Méditerranée. En outre, l’Alliance y dispose de plusieurs facilités sur son sol, dont la base d’Incirlik, le radar d’alerte avancée de Kürecik et le centre de commandement à Izmir [Allied Land Forces Southeastern Europe].

http://www.opex360.com/2017/03/15/lallemagne-veut-garder-la-turquie-au-sein-de-lotan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18377
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 20 Mar 2017 - 18:41

Citation :
Otan: Stoltenberg pour la première fois aux USA depuis l'élection de Trump


AFP 20/03/2017


Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, entame lundi un déplacement de trois jours aux Etats-Unis, sa première visite à l'administration du président Donald Trump qui s'est montré très critique sur l'Alliance atlantique.

M. Stoltenberg doit notamment rencontrer mardi le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, puis il participera mercredi à une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique, a précisé l'Otan dans un communiqué.

Les membres européens de l'Otan, surtout les pays de l'Est préoccupés par la Russie, ne cachent pas leurs inquiétudes après les déclarations du nouveau président américain qui a jugé l'Otan "obsolète".

M. Mattis s'est voulu plus rassurant lors de sa première visite en Europe en février, mais il a réclamé une hausse de leurs budgets de la Défense. Faute de quoi, a-t-il mis en garde, les Etats-Unis pourraient "modérer leur engagement" envers l'Alliance atlantique.

Au cours du week-end, M. Trump s'est livré à une diatribe contre l'Allemagne, affirmant que Berlin devait payer plus pour profiter du parapluie protecteur de l'Otan et de Washington.

L'Allemagne "doit d'énormes sommes d'argent" à l'Otan et aux Etats-Unis qui lui "fournissent une défense très puissante et très coûteuse", a tweeté M. Trump moins de 24 heures après sa première rencontre en tête-à-tête avec la chancelière Angela Merkel à la Maison Blanche.

L'Otan doit organiser fin mai un sommet à Bruxelles, qui serait la première occasion pour que ses 27 dirigeants fassent connaissance avec le nouveau président américain. La date, annoncée pour le 25 mai par le Premier ministre belge Charles Michel, n'a pas encore été confirmée par l'organisation de coopération militaire.

Les chefs de la diplomatie de l'Alliance doivent par ailleurs se retrouver à Bruxelles les 5 et 6 avril pour la première fois en présence de leur nouveau collègue américain, l'ancien PDG D'Exxon Mobile Rex Tillerson.

https://www.lorientlejour.com/article/1041770/otan-stoltenberg-pour-la-premiere-fois-aux-usa-depuis-lelection-de-trump.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» 21 mai 1927 première traversée en avion sans étapes de l'Atlantique Nord
» Le repas du soir = organisation !!!
» LA BATAILLE D'ATLANTIQUE
» SÉMAPHORE - CAP CORSE (CORSE DU NORD)
» Traité de Coopération Judiciaire avec la Bourgogne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: