Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 22 Aoû 2017 - 17:52

Citation :
Stoltenberg : L'Otan ne laissera jamais l'Afghanistan "redevenir un sanctuaire pour terroristes"


AFP 22/08/2017


L'Otan, intervenue en Afghanistan au lendemain du 11 septembre 2001 à la demande des Etats-Unis, ne laissera jamais ce pays "redevenir un sanctuaire pour terroristes", a déclaré mardi le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg.

"Notre objectif est de nous assurer que l'Afghanistan ne redevienne jamais un sanctuaire pour terroristes qui s'attaqueraient à nos propres pays", a affirmé M. Stoltenberg, en saluant "la nouvelle approche" développée sur ce sujet par le président américain Donald Trump dans un discours lundi.

Dans une volte-face sur ce dossier épineux, Donald Trump a exclu lundi tout retrait des Etats-Unis d'Afghanistan, et ouvert la porte à l'envoi de soldats supplémentaires.
Il n'a toutefois donné aucun chiffre sur le niveau des troupes ou aucune échéance dans le temps, jugeant que c'était "contre-productif".

Les talibans n'ont pas perdu de temps pour réagir à cette annonce, promettant un "nouveau cimetière" aux Américains s'ils s'obstinent à rester dans le pays.

Jens Stoltenberg a rappelé qu'en juin les pays alliés de l'Otan s'étaient déjà engagés à renforcer la présence militaire de l'Alliance en Afghanistan. Ils n'avaient pas non plus annoncé de chiffre.
"L'Otan a actuellement plus de 12.000 soldats dans le pays (dont les deux tiers sont Américains, ndlr). Ces dernières semaines, plus de 15 nations ont promis des contributions supplémentaires pour notre mission Resolute Support", a précisé le chef de l'Alliance atlantique.
"Nous nous attachons particulièrement à poursuivre le développement des forces spéciales, des forces aériennes", a-t-il souligné, parlant aussi d'"améliorer" l'organisation de ces troupes.

Avec le soutien de l'Otan, l'Afghanistan dispose maintenant de forces de sécurité comptant environ 350.000 soldats et policiers, a également rappelé Jens Stoltenberg.
A Washington, un haut responsable américain a souligné que M. Trump avait donné son feu vert au Pentagone pour le déploiement de jusqu'à 3.900 soldats supplémentaires.
Si la hausse n'est pas spectaculaire (les Etats-Unis comptaient 100.000 soldats sur place il y a sept ans), elle marque cependant une inversion de tendance par rapport aux dernières années.

https://www.lorientlejour.com/article/1068535/stoltenberg-lotan-ne-laissera-jamais-lafghanistan-redevenir-un-sanctuaire-pour-terroristes.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 25 Aoû 2017 - 18:45

Citation :
L'Otan appelle Moscou à la transparence lors de ses manoeuvres militaires


AFP 25/08/2017


Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a appelé vendredi la Russie à respecter ses obligations de transparence lors d'importantes manoeuvres militaires "Zapad 2017" de septembre qui inquiètent fortement les membres frontaliers de l'Alliance, la Pologne et les pays baltes.

"Je demande à la Russie d'assurer le respect des obligations qui lui incombent en vertu du Document de Vienne de l'OSCE (par lequel cette organisation européenne contrôle les activités militaires de ses membres, ndlr), car la prévisibilité et la transparence sont particulièrement importantes lorsqu'on a augmenté l'activité militaire le long de nos frontières", a déclaré M. Stoltenberg à Varsovie lors d'une conférence de presse conjointe avec la Première ministre polonaise Beata Szydlo.
Il a promis que l'Alliance "regarderait très attentivement" cet exercice du nom de code "Zapad 2017" (Ouest 2017 en russe).

Quelque 12.700 militaires bélarusses et russes doivent participer à cet exercice, selon Minsk, mais la Lituanie affirme qu'il mobilisera en fait 100.000 soldats.

Un responsable de l'Otan avait indiqué jeudi à l'AFP que deux experts de l'Alliance assisteront aux "journées destinées aux visiteurs de haut rang", tout en regrettant "une approche sélective et insuffisante" de la Russie et du Bélarus concernant l'application des mesures de transparence prévues dans le Document de Vienne.

L'agence russe Interfax a, pour sa part, indiqué cette semaine que le ministre bélarusse de la Défense avait invité "des observateurs de sept pays" (Ukraine, Pologne, Lituanie, Lettonie, Estonie, Suède, Norvège).
Jeudi, un ministre russe adjoint de la Défense, Alexandre Fomine a tenté de minimiser les tensions.
"Tout sera, comme d'habitude, ouvert et amical", a-t-il assuré sur la chaîne Rossiïa 24. "Ce sont des manoeuvres planifiées communes, ce n'est pas une agression comme certains pays le prétendent. Je vois pas de raison (...) d'avoir peur", a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de l'Otan qui a également rencontré à Varsovie le président Andrzej Duda, rendra visite vendredi après-midi à la base militaire d'Orzysz dans le nord du pays, lieu de stationnement du bataillon de l'Otan commandé par les Etats-Unis.

Le commandant des forces terrestres américaines en Europe, le général Ben Hodges avait souligné à la mi-août que "la Pologne est devenue pour les Etats-Unis le centre de gravité de tout ce que nous faisons en matière de dissuasion".
Des bataillons de l'Otan stationnent depuis cette années également dans les pays baltes.

https://www.lorientlejour.com/article/1069143/lotan-appelle-moscou-a-la-transparence-lors-de-ses-manoeuvres-militaires.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 6 Sep 2017 - 18:43

Citation :
Manoeuvres russes: "Pas de menace imminente" pour l'Otan, selon Stoltenberg


AFP 06/09/2017


Les grandes manoeuvres militaires russes prévues la semaine prochaine ne présentent pas de "menace imminente" pour l'Otan, a estimé mercredi son secrétaire général Jens Stoltenberg, tout en condamnant Moscou pour son manque de "transparence".

Quelque 12.700 militaires bélarusses et russes doivent participer à l'exercice "Zapad" qui démarre le 14 septembre, selon Moscou, mais la Lituanie et l'Estonie affirment qu'il mobilisera en fait 100.000 soldats.


"Nous allons surveiller ces activités de très près. Nous sommes vigilants, mais également calmes car nous ne voyons pas de menace immédiate contre un allié de l'Otan", a déclaré M. Stoltenberg lors d'une visite sur une base de l'Alliance à Tapa, dans le nord de l'Estonie.
"Nous sommes préoccupés par la nature et le manque de transparence de cet exercice", mais les pays baltes se sentent "en sécurité" grâce au soutien de l'Otan, a souligné à ses côtés le Premier ministre estonien Jüri Ratas.

L'exercice Zapad-2017 (Ouest 2017 en russe) doit avoir lieu au Belarus et dans l'enclave russe de Kaliningrad. Selon Moscou, il est "purement défensif" et simulera la réponse de l'armée russe à une attaque "terroriste".

Minsk a en revanche expliqué que l'exercice russe envisageait une tentative de déstabilisation provenant d'une "coalition de pays à l'Ouest, (...) là où se trouvent la Pologne, la Lituanie et la Lettonie".
L'Otan a été invitée à dépêcher trois observateurs lors de journées organisées pour les "visiteurs", mais "ces invitations sont insuffisantes au regard de la transparence demandée par l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe)", a assuré M. Stoltenberg.

La Russie et la Belarus sont signataires comme 55 autres pays du document de Vienne dont l'OSCE facilite la mise en oeuvre.
Cet accord international stipule qu'en cas d'exercice d'ampleur (au-delà de 13.000 soldats), ses organisateurs doivent autoriser des observateurs à assister à des "briefings sur le scénario de l'exercice et sa progression", à "parler à des soldats" et permettre des "survols de l'exercice", a énuméré le chef de l'Otan.
"La transparence et la prévisibilité sont d'autant plus importantes que les tensions sont élevées, afin de réduire les risques de malentendus et d'incidents", a-t-il insisté.

Les relations entre l'Otan et la Russie se sont tendues en raison de la crise en Ukraine. Ces derniers mois, l'Alliance a renforcé sa présence militaire dans les pays baltes et en Pologne, en y déployant quatre bataillons, soit plus de 4.000 hommes.

https://www.lorientlejour.com/article/1071110/manoeuvres-russes-pas-de-menace-imminente-pour-lotan-selon-stoltenberg.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 7 Sep 2017 - 19:44

Citation :
OTAN : l’eFP désormais « totalement opérationnelle »

Actualités Nathan Gain 7 septembre, 2017


Les quatre groupements tactiques multinationaux de l’OTAN sont désormais « totalement opérationnels », a récemment déclaré l’Alliance dans un communiqué. Ce dispositif, baptisé « enhanced Forward Presence » (eFP) et instauré lors du sommet de Varsovie de juillet 2016, n’attendait que l’exercice de certification du dernier groupement pour atteindre sa structure nominale.


Les soldats de la mission Lynx durant l’exercice Tornado (Crédit: ministère de la Défense)



Rassemblant près de 4500 soldats déployés en Estonie, Lettonie, Lituanie et en Pologne, ces groupements tactiques multinationaux rappellent premièrement que « toute attaque contre un Allié donnerait lieu à la mobilisation de troupes de tous les pays de l’Alliance », explique l’OTAN. Plus encore, la finalité de ces groupements est avant tout défensive, leurs activités étant « celles du temps de paix et n’ont pas de visée agressive », rappelle le ministère de la Défense français.

Chaque groupement est dirigé par une Nation-cadre, à savoir le Royaume-Uni (Estonie), le Canada (Lettonie), l’Allemagne (Lituanie) et les Etats-Unis (Pologne). De son côté, la France n’avait pas souhaité prendre le commandement d’un de ses groupements, « car nous estimons que nous faisons déjà beaucoup de choses par ailleurs », expliquait l’ancien ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian en novembre 2016 face à l’Assemblée nationale. La présence française viendra donc en appoint, « mais elle sera visible et significative », avait ajouté Le Drian.

Engagée dans le cadre de la mission Lynx, la contribution française opère au départ de la base militaire de Tapa (nord de l’Estonie), siège de la 1ère brigade d’infanterie estonienne. Depuis le 4 avril 2017, Paris y déploie l’équivalent d’un sous-groupement tactique interarmes de 200 hommes issus du 2e RIMa équipés de quatre chars Leclerc, 13 VBCI, et quelques VAB et VBL, ainsi qu’un échelon de soutien national d’une centaine de militaires. L’ensemble est placé sous l’autorité du colonel Michel de Mesmay.


Le dispositif français de la mission Lynx (Crédit: ministère de la Défense)

Durant neuf mois, ce contingent surveillera la frontière orientale de l’OTAN en coordination avec les 800 soldats britanniques composant la force principale, avant d’être relayé par un détachement danois. Loin de se désengager du dispositif otanien, la France enverra ensuite, dès 2018, des troupes en Lituanie aux côtés de l’Allemagne, Nation-cadre de ce groupement.

http://forcesoperations.com/otan-lefp-desormais-totalement-operationnelle/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 17 Sep 2017 - 18:49

Citation :
Avec Zapad 2017, la Russie se prépare « pour une grande guerre », dit un responsable militaire de l’Otan


Posté dans Europe, Otan par Laurent Lagneau Le 17-09-2017




Le général tchèque Petr Pavel, le président du comité militaire de l’Otan, ne passe pour être alarmiste. Ainsi, en juin 2016, lors d’une audition devant la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des Forces armées, il avait estimé que la Russie « ne présentait pas une menace imminente » tout n’écartant pas la volonté de son président, Vladimir Poutine, de défier l’Alliance atlantique.

« Des intérêts communs existent entre l’Alliance, l’Union européenne, nos propres pays et la Russie. Nous devons accepter que la Russie puisse être un concurrent, un compétiteur, un adversaire, un pair ou un partenaire – voire tout cela en même temps. […] Cette complexité est une réalité de notre environnement stratégique contemporain » et cela « demande une approche pratique et sophistiquée qui prend en compte le fait que la Russie veut devenir un partenaire mondial et acquérir un pouvoir mondial », avait ainsi expliqué le général Pavel aux sénateurs français.

Cela étant, l’exercice Zapad 2017 qui, mené conjointement par les forces russes et biélorusses, vient de débuter, préoccupe depuis plusieurs mois les responsables de l’Otan, dans la mesure où ces manoeuvres se déroulent dans l’enclave russe de Kaliningrad et en Biélorussie, à deux pas du passage dit de Suwalki qui est le seul accès terrestre reliant les pays baltes aux autres pays de l’Alliance et de l’Union européenne.

Or, il est reproché à la Russie de manquer de transparence au sujet de cet exercice, qui vise à simuler l’infiltration de « groupes extrémistes » en Biélorussie et à Kaliningrad pour y commettre des actes terroristes à des fins de déstabilisation.

Officiellement, Zapad 2017 mobilise environ 13.000 soldats. Mais selon le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, il y a « toutes les raisons de croire que le nombre de troupes sera substantiellement plus élevé que ce qui a été annoncé ». En outre, certains estiment qu’il servira de prétexte aux forces russes pour laisser des matériels en Biélorussie en vue d’une utilisation future.

Les manoeuvres Zapad-2017 « sont désignées pour nous provoquer, pour tester nos défenses et c’est pour cela que nous devons être forts », a ainsi affirmé, le 10 septembre, Michael Fallon, le ministre britannique de la Défense.

« La Russie est capable de manipuler les chiffres avec une grande aisance, c’est pourquoi elle ne veut pas d’observateurs étrangers. Mais 12.700 soldats annoncés pour des manoeuvres stratégiques, c’est ridicule », a commenté Alexandre Golts, un expert militaire russe indépendant, cité par l’AFP.

Ce manque de transparence de la Russie, qui ne s’inscrit pas dans l’esprit du Document de Vienne de l’OSCE [Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, ndlr], est un sujet de préoccupation pour le général Pavel, même s’il a rencontré, il y a deux semaines, le chef d’état-major des armées russes, le général Valery Gerasimov, pour évoquer cet exercice.

« Ce que nous voyons est une préparation sérieuse pour une grande guerre », a en effet dit le général tchèque lors d’un entretien donné le 16 septembre à l’Associated Press, en marge d’une réunion du comité militaire de l’Otan en Albanie. « Lorsque nous regardons uniquement l’exercice qui est présenté par la Russie, il ne devrait pas y avoir d’inquiétude. Mais quand on regarde la situation dans son ensemble, nous devons nous inquiéter parce que la Russie n’est pas transparente », a-t-il ajouté.

Le premier sujet de préoccupation du général Pavel porte sur le niveau des effectifs engagés dans l’exercice Zapad 2017. Selon lui, ils pourraient atteindre 70.000 soldats, voire 100.000.

« Nous avons une forte concentration de troupes dans les pays baltes. Nous avons une forte concentration de troupes en mer Noire. E le risque d’un incident peut être assez élevé en raison d’une erreur humaine ou d’une panne technologique », a souligné le général Pavel. « Nous devons être sûrs qu’un tel incident involontaire n’entraînera pas de conflit », a-t-il insisté.

Cela étant, la Biélorussie a annoncé, le 16 septembre, avoir invité des représentants de 7 pays (Lettonie, Lituanie, Estonie, Pologne, Suède, Norvège et d’Ukraine) pour observer les exercices de Zapad 2017 qui auront lieu sur son territoire. Il s’agit ainsi de répondre au « désir de développer la coopération et la bonne entente entre voisins, ainsi que les principes de réciprocité, d’ouverture et de transparence », a fait valoir le ministère biélorusse de la Défense. Jusqu’à présent, Moscou n’avait autorisé la venue que de trois observateurs de l’Otan, uniquement lors de la journée organisée pour les « visiteurs ».

http://www.opex360.com/2017/09/17/avec-zapad-2017-la-russie-se-prepare-pour-une-grande-guerre-dit-un-responsable-militaire-de-lotan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 20 Sep 2017 - 19:02

Citation :
L'Otan condamne un traité de l'ONU bannissant l'arme atomique


AFP 20/09/2017


L'Otan, dont sont membres plusieurs puissances nucléaires, a regretté l'adoption aux Nations unies d'un traité interdisant les armes atomiques, estimant que ce texte "ignore" la complexité des menaces qui pèsent sur la sécurité mondiale.

Le traité avait été voté le 7 juillet à New York, obtenant 122 voix en sa faveur, tandis que les Pays-Bas, un Etat membre de l'Otan, se prononçaient contre et qu'une abstention était enregistrée. Il "ignore les réalités de l'environnement de sécurité international, de plus en plus complexe", jugent les 29 Etats membres de l'Otan dans une déclaration commune diffusée mercredi.
"Alors que le monde doit rester uni face à des menaces grandissantes, en particulier la grave menace que représente le programme nucléaire nord-coréen, ce traité ne tient pas compte de ces défis de sécurité urgents", insistent-ils, au moment où se déroule l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

"Chercher à interdire les armes nucléaires par un traité qui n'engagera aucun Etat possédant effectivement de telles armes ne sera pas efficace, ne réduira pas les arsenaux nucléaires, ne renforcera la sécurité d'aucun Etat, et ne contribuera pas à la paix et la stabilité internationales", met en garde l'Otan.
L'Alliance redoute "des divisions et des divergences à un moment où une approche unifiée de la prolifération et des menaces sur la sécurité est plus nécessaire que jamais".

Pour les partisans du texte, dont l'Autriche, le Brésil, le Mexique, l'Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande qui ont porté le projet, ce traité est une avancée historique. Mais les Etats dotés de l'arme atomique avaient boycotté les négociations, estimant qu'il n'aurait aucun impact sur la réduction du stock mondial actuel de quelque 15.000 têtes nucléaires.

Les 29 pays de l'Otan refusent d'"appuyer" le texte et rejettent les "arguments" selon lesquels il créerait de nouvelles "obligations juridiques" dans le droit international. L'Alliance atlantique considère qu'il "risque de fragiliser" le traité de non prolifération nucléaire (TNP) de 1968 qui rend les Etats responsables de la réduction de leurs stocks.

L'Otan rappelle que ses Etats membres ont "radicalement réduit le nombre des armes nucléaires déployées en Europe" après la fin de la Guerre froide. "L'objectif fondamental" de sa capacité nucléaire "est de préserver la paix, d'empêcher les actions coercitives et de décourager toute agression", assure l'organisation réunissant les plus grandes puissances occidentales. "Aussi longtemps qu'il y aura des armes nucléaires, l'Otan restera une alliance nucléaire", déclare-t-elle, fidèle à sa stratégie fondée sur la "dissuasion".

https://www.lorientlejour.com/article/1073740/lotan-condamne-un-traite-de-lonu-bannissant-larme-atomique.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 21 Sep 2017 - 22:42

Citation :
OTAN : Un Britannique à la tête du Comité militaire

Actualités Nathan Gain 21 septembre, 2017



Pour la première fois depuis 25 ans, la plus haute instance militaire de l’OTAN sera à nouveau dirigée par un militaire britannique. Au terme d’une « longue campagne électorale », le général d’armée aérienne Stuart Peach a été élu le 16 septembre par les chefs d’état-major de l’Alliance pour remplacer le général tchèque Petr Pavel au poste de président du Comité militaire. Deux des cinq postes clé du bras armé de l’OTAN seront donc bientôt occupés par des Britanniques, le général de l’armée de terre James Everard ayant endossé le costume de commandant suprême en second des forces alliées en Europe (DSACEUR) en mars 2017.


Le général d’armée aérienne Stuart Peach, futur directeur du Comité militaire de l’OTAN (Crédit photo: OTAN)

Le général Peach entrera officiellement en fonction en juin 2018 et occupera son poste jusqu’au moins 2021. Il prendra les rênes du Comité militaire « à un moment où l’Alliance doit se moderniser pour affronter de nouvelles menaces toujours plus adaptées. Ayant occupé l’année dernière le poste hautement gratifiant de chef d’état-major de la défense du Royaume-Uni, je sais aujourd’hui que je suis prêt à relever le défi », explique-t-il dans un communiqué de l’OTAN. Dix-huit officiers se sont succédés à la tête du Comité militaire depuis 1963, à savoir cinq Allemands, trois Britanniques, deux Canadiens, deux Italiens, deux Norvégiens, un Tchèque, un Danois, un Néerlandais et un Belge…mais jamais de Français.

Et défi il y aura. Car en tant que principal conseiller militaire du secrétaire général, le norvégien Jens Stoltenberg, et du Conseil de l’Atlantique nord, plus haute instance civile de l’OTAN, Peach devra jongler avec les questions du budget, du terrorisme et des flux migratoires, tout en composant avec les mouvements russes à l’Est.

À travers le Comité militaire, il aura également pour mission de fournir des orientations aux deux commandements stratégiques, à savoir le Commandement allié Opérations et le Commandement allié Transformation, dirigé par le général d’armée aérienne français Denis Mercier. « Cette nomination souligne notre rôle de leader au sein de l’Alliance et je sais que Sir Stuart appréciera ces nouveaux défis », a déclaré le ministre de la Défense britannique Michael Fallon en marge de cette élection.

L’intronisation de Peach permettra en outre de couper court aux dernières rumeurs d’un « changement de position » du Royaume-Uni au sein de l’Alliance. En dépit d’un Brexit annoncé pour mars 2019, Londres a réaffirmé dans un document publié le 12 septembre son intention de participer « sans conditions » au maintien de la paix en Europe. Des propos réitérés à l’occasion de la nomination du général Peach, qui, selon la Première ministre britannique Theresa May, représente « l’importance de l’Alliance pour le Royaume-Uni.»

Nul besoin, en outre, de rappeler l’ampleur de l’engagement militaire britannique qui, pour ne citer que son implication sur le sol européen, commande un bataillon eFP (Enhanced Forward Presence) en Estonie et déploie 150 militaires en Pologne.

http://forcesoperations.com/otan-un-britannique-a-la-tete-du-comite-militaire/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 26 Sep 2017 - 17:00

Citation :
Germany, Norway sign for five NATO-owned MRTT tanker-transports

Gareth Jennings - IHS Jane's Defence Weekly

25 September 2017



Germany and Norway have placed a firm order for five Airbus Defense and Space (DS) A330 Multi Role Tanker Transport (MRTT) aircraft to be fielded under the auspices of the European/NATO Multinational Multi Role Tanker Transport Fleet (MMF).

The announcement by Airbus DS on 25 September came some three months after the two nations formally joined the MMF programme, alongside members Luxembourg and the Netherlands, which had already signed up for two aircraft to be handed over between 2020 and 2022. In addition to the seven MRTTs now contracted, there are options for a further four aircraft should other nations join the programme.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 19 Oct 2017 - 23:05

Citation :
L'Otan ouvre un centre de contre-espionnage en Pologne


AFP 19/10/2017


L'Otan a ouvert jeudi un centre d'excellence de contre-espionnage à Cracovie, dans le sud de la Pologne, a déclaré le ministre polonais de la Défense Antoni Macierewicz, alors que la région s'inquiète de la politique de Moscou.
"C'est ici que seront élaborées les principales normes, règles et façons d'agir des services de contre-espionnage des pays alliés de l'Otan afin de s'opposer de façon efficace à la pénétration de la part de notre ennemi", pénétration qui concerne "tous les domaine de la vie", a-t-il déclaré, cité par l'agence PAP, lors d'une cérémonie à Cracovie, accompagné par ses homologues hongrois, roumain et slovaque.

Le ministre slovaque de la Défense Peter Gajdos a déclaré que le centre était capable de mener des exercices et des formations, mais également d'élaborer des expertises liées au contre-espionnage.
Dix pays ont participé à la création de ce centre d'excellence de l'Otan, décidée en 2015. Une vingtaine de centres d'excellence de l'Otan ont été ouverts jusqu'à présent.

Le commandant des forces terrestres américaines en Europe, le général Ben Hodges, avait souligné à la mi-août que "la Pologne est devenue pour les Etats-Unis le centre de gravité de tout ce que nous faisons en matière de dissuasion".
Des bataillons de l'Otan stationnent depuis cette année en Pologne et dans les pays baltes.

https://www.lorientlejour.com/article/1079343/lotan-ouvre-un-centre-de-contre-espionnage-en-pologne.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 27 Oct 2017 - 17:04

Citation :
Selon des membres de l’Otan, la Russie aurait testé des armes cybernétiques lors de l’exercice Zapad 2017

Laurent Lagneau 27 octobre 2017




Le 30 août dernier, les habitants de la région de Courlande, en Lettonie, n’ont pas pu utiliser leurs téléphones portables pendant au moins 7 heures. En cause? Une mystérieuse interruption de service ayant affecté l’ensemble des opérateurs.

Puis, le 13 septembre, soit un jour avant le début de l’exercice Zapad 2017, mené conjointement par la Russie et la Biélorussie, le service téléphonique d’urgence de Lettonie, le 112, est tombé une première fois en panne, avant d’être rétabli au bout de quelques heures.

Il n’en a pas fallu plus à Riga pour soupçonné le voisin russe d’être à l’origine de ces dysfonctionnements. « La Russie semble avoir utilisé un brouilleur de communications téléphoniques très puissant à partir de Kaliningrad. Il ne visait pas la Lettonie mais était dirigé vers [l’île suédoise de] Gotland et l’archipel d’Aland [en Finlande] », a en effet expliqué Karlis Serzants, le vice-président de la commission de la sécurité nationale du Parlement letton, sur la base d’un rapport des services de renseignement.

Un député letton, Ojars Kalnins, a par la suite déclaré que les soupçons se portaient sur un navire russe doté d’une « technologie capable de bloquer les signaux de téléphonie mobile. » Et d’évoquer une possible « attaque expérimentale. »

La référence à l’île de Gotland et à l’archipel d’Aland n’est pas surprenante : ces endroits sont considérés comme stratégiques et leur prise éventuelle par les forces russes permettrait à ces dernières de verrouiller la mer Baltique et d’empêcher l’envoi de renforts en direction des pays baltes.



Cela étant, en Suède, il n’a pas été fait état d’une interruption quelconque des services de téléphonie mobile sur l’île de Gotland. Même chose pour l’archipel d’Aland. En tout cas, un porte-parole du ministère suédois de la Défense a dit ne pas avoir eu connaissance d’une perturbation des communications ayant visé son pays.

Par ailleurs, la semaine passée, les services de renseignement norvégiens ont évoqué des perturbations ayant ayant visé les signaux GPS dans la région du Finmark, pendant l’exercice Zapad 2017, lequel devait se concentrer sur Kaliningrad et la Biélorussie. Pour autant, Oslo n’a pas accusé les forces russes d’en avoir été sciemment à l’origine.

« Pour leurs exercices [militaires], les Russes ont l’habitude de faire du brouillage électronique contre leurs propres forces. L’équipement utilisé est déstiné à interférer avec les systèmes de communication et de navigation. Celui qui est utilisé peut affecter les systèmes de navigation GPS dans les zones frontalières, donc du côté norvégien », a expliqué Kim Gulbrandsen, du renseignement militaire norvégien. « Nous croyons que cela ne visait pas la Norvège mais que cela faisait partie de l’exercice russe », a-t-il ajouté.

Quoi qu’il en soit, des responsables de l’Otan estiment que l’exercice Zapad 2017 a été l’occasion pour les forces russes de tester des armes cybernétiques. Ce qui, couplé à d’autres capacités (cyberattaques, propagande, etc…) permettrait d’appliquer l’un des principes de Sun Tzu : « Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre ».

La Russie « a développé au cours des trois dernières années un important arsenal électronique. […] Une grande partie de cet arsenal a été utilisé lors des manoeuvres [Zapad] », a ainsi déclaré le général Ben Hodges, le commandant de l’US Army en Europe.

D’ailleurs, des sites comme Sputnik se font régulièrement l’écho des innovations russes en la matière. Ainsi, en 2016, le groupe russe Technologies radio-électroniques (KRET) s’était vanté d’avoir mis au point un système capable de « neutraliser les communications haute fréquence, plus particulièrement le Système global de communications haute fréquence des Etats-Unis (High Frequency Global Communications System) qui assure les communications entre tous les organes de commandement du ministère de la Défense, les avions et les navires des Etats-Unis et de leurs alliés. »

Cette question a donc été abordé lors du dernier Conseil Otan-Russie, qui s’est tenu le 26 octobre. « Au moins deux alliés en ont parlé », a indiqué Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan, après la réunion avec Alexandre Grouchko, l’ambassadeur russe auprès de l’Alliance.

Cela met en évidence « la nécessité pour la Russie d’être plus transparente avec ces exercices militaires », afin de s’assurer « qu’il n’y ai pas d’erreur de calcul, de malententus car ces types d’activités peuvent avoir des effets graves », a estimé M. Stoltenberg.

Justement, toujours au sujet de l’exercice Zapad, les Alliés ont transmis à M. Grouchko leurs griefs au sujet de l’ampleur des effectifs engagés. Pour rappel, il était question de mobiliser moins de 13.000 soldats, un niveau en deçà duquel la présence d’observateurs n’est pas requise, conformément à la convention de Vienne.

« Les Alliés ont souligné que le fait que le nombre de troupes participant à l’exercice dépassait de façon significative le nombre annoncé avant l’exercice, que le scénario était différent (de celui annoncé) et que l’étendue géographique était bien plus grande qu’annoncé auparavant », a ainsi affirmé M. Stoltenberg. Les estimations des effectifs engagés varient du simple au triple selon les sources : 40.000 pour l’US Army en Europe, 120.000 d’après l’Ukraine.

De son côté, le diplomate russe a répondu que les Alliés n’avaient « pas de preuves » pour étayer leurs « accusations ». Et d’ajouter : « Tous les efforts ont porté sur une diabolisation de Zapad ».

Photo : Le système de guerre électronique russe « Krassoukha-4 »

http://www.opex360.com/2017/10/27/selon-des-membres-de-lotan-la-russie-aurait-teste-des-armes-cybernetiques-lors-de-lexercice-zapad-2017/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 7 Nov 2017 - 18:12

Citation :
L'Otan veut renforcer sa "dissuasion" face à Moscou avec deux nouveaux "commandements"


AFP 07/11/2017


L'Otan devrait mettre fin à plus d'une décennie de coupes dans ses effectifs en créant deux nouveaux centres de commandement, une réorganisation qui doit lui permettre de renforcer encore sa "dissuasion" vis-à-vis de la Russie.

Lors de leur réunion mercredi et jeudi à Bruxelles, les ministres de la Défense de l'Alliance atlantique devraient donner leur feu vert à une révision de sa "structure de commandement", décrite par son secrétaire général, Jens Stoltenberg, comme sa "colonne vertébrale".
"Ceci inclura un nouveau commandement pour aider à protéger les routes de communication maritimes entre l'Amérique du Nord et l'Europe et un autre commandement pour améliorer le mouvement de troupes et d'équipements au sein de l'Europe", a précisé M. Stoltenberg mardi lors d'une conférence de presse au siège de l'Otan.
"Notre capacité à déplacer des forces est essentielle pour la dissuasion et notre défense collective", a-t-il insisté.
"Nous avons vu que nous avions besoin de plus de dissuasion contre l'empiètement russe à l'Est après (l'annexion de) la Crimée" par la Russie en mars 2014, a souligné l'ambassadrice américaine à l'Otan, Kay Bailey Hutchison.
"C'est pour cette raison que nous avons commencé à regarder (...) ce que nous devions faire pour être plus efficaces" en termes de commandement, a-t-elle ajouté.

Actuellement, l'Otan dispose de sept commandements, soit 6.800 hommes, contre 33 (et 22.000 hommes) du temps de la Guerre froide. Depuis 2002, cette infrastructure n'a cessé d'être réduite par une série de coupes et de réorganisations, mais la crise ukrainienne a entraîné un changement de posture face à une Russie jugée plus agressive. L'Otan a notamment déployé des bataillons dans les pays baltes et en Pologne.

Créer deux nouveaux commandements "implique une augmentation des effectifs et c'est évidemment l'un des sujets" problématiques, a relevé un diplomate européen sous couvert d'anonymat.
Le premier nouveau centre devra surveiller l'Atlantique et s'assurer que les liaisons maritimes entre les Etats-Unis et le Canada d'une part, l'Europe de l'autre, restent fluides et sans entraves.
"Il est clair que l'Atlantique Nord, en raison des multiples activités marines et sous-marines des uns et des autres, est l'une des zones stratégiques" pour l'Otan, a expliqué le diplomate européen.
Le deuxième centre, décrit par ce diplomate comme un "commandement de l'arrière", doit oeuvrer à faciliter les renforts militaires vers l'Est.
"Nous devons nous assurer que nos routes et nos ponts sont assez solides pour supporter nos véhicules les plus gros, et que les réseaux ferrés sont équipés pour le déploiement rapide de tanks et d'équipements lourds", a décrit M. Stoltenberg.

Le chef de l'armée de terre américaine en Europe, le général Ben Hodges, a estimé le mois dernier que "l'Alliance doit pouvoir se déplacer aussi vite ou plus vite que les forces de la Fédération de Russie si nous voulons que notre dissuasion soit efficace".

https://www.lorientlejour.com/article/1082664/lotan-veut-renforcer-sa-dissuasion-face-a-moscou-avec-deux-nouveaux-commandements.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 10 Nov 2017 - 23:17

Citation :
Avec Trump, l'Otan pourrait avoir du mal à défendre ses membres


AFP 10/11/2017


Depuis l'arrivée de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, l'Otan est de moins en moins bien équipé pour faire face à une éventuelle agression contre l'un de ses membres et la Russie pourrait en profiter, a prévenu vendredi un organisme néerlandais.

"On peut douter de plus en plus de la capacité de l'Otan à agir de façon responsable et unanime quand le cas se présentera. Il y a de plus en plus de sujets de divisions internes", a déclaré Joris Voorhoeve, président du Conseil consultatif néerlandais sur les Questions internationales (AIV), qui conseille le gouvernement en matière de politique étrangère.
"L'incertitude sur le leadership des Etats-Unis sous la président de M. Trump s'accompagne d'inquiétudes sur l'unité au sein de l'alliance", a-t-il ajouté, dans un rapport publié vendredi.

L'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (Otan) "n'est plus suffisamment équipé pour sa tâche principale: défendre ses membres contre une agression, grâce à une défense collective qui représente une dissuasion suffisante", continue l'organisme indépendant.

Depuis la création de la coopération militaire en 1949 au lendemain de la Seconde guerre mondiale, les Etats-Unis ont été sa "colonne vertébrale politique et militaire". Or, depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump en janvier, il y a "un manque de leadership" de la part des Américains.

Mais l'Otan a réagi vendredi, affirmant être "l'alliance la plus forte au monde, avec 2,5 millions d'hommes et de femmes prêts au combat et disponibles pour prendre la défense de n'importe quel membre" de l'alliance.
"L'engagement des Etats-Unis envers l'Otan est incontestable", a réagi le porte-parole adjoint Piers Cazalet dans un courriel à l'AFP.


Les pays baltes 'pas bien protégés'
Alors que l'Europe est sous la menace d'"actions de déstabilisation de la part de la Russie" et de l'instabilité au Moyen-Orient et que l'annexion par la force de la Crimée en 2014 a renforcé les inquiétudes des pays les plus proches de la Russie, l'Alliance et les relations avec les Etats-Unis restent "indispensables à la sécurité de l'Europe", ajoute le rapport.

Des régions comme les pays baltes, par exemple, ne sont actuellement "pas bien protégées", une situation dont la Russie pourrait tirer avantage, note encore l'AIV, recommandant un renforcement de l'Alliance sur son flanc est, notamment en Lituanie et Pologne.
Il appelle également à lever les obstacles bureaucratiques à un rapide mouvement de forces à travers les frontières de l'Europe si besoin, en établissant ce qu'il nomme un "Schengen militaire".
Mais le porte-parole de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (Otan) réfute l'idée que les pays baltes soient vulnérables.

"Nos alliés baltes sont protégés non seulement par leurs forces nationales et les groupements tactiques multinationaux de l'Otan, mais aussi par la somme totale des forces armées alliées", a-t-il expliqué.
"En réponse à un environnement sécuritaire plus difficile, l'Otan a mis en oeuvre la plus grande consolidation de sa défense depuis la fin de la Guerre froide", a-t-il ajouté, soulignant que quatre groupements tactiques avaient été déployés à l'Est.

Il a par ailleurs affirmé que la force de réponse de l'Otan avait été triplée "avec une nouvelle force de réaction rapide de 5.000 hommes capable d'agir en (quelques) jours".
L'Otan est actuellement en train de renforcer ses capacités à combattre une Russie perçue comme de plus en plus agressive, et les ministres de la Défense de l'Alliance se sont mis d'accord mercredi pour créer deux nouveaux centres de commandement pour protéger l'Europe.

https://www.lorientlejour.com/article/1083316/avec-trump-lotan-pourrait-avoir-du-mal-a-defendre-ses-membres.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 17 Nov 2017 - 14:49

Citation :
Le chef de l'Otan présente ses excuses à la Turquie après un "incident" en Norvège


AFP 17/11/2017


Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a présenté vendredi ses excuses à la Turquie à la suite d'un "incident" lors d'un exercice de l'Alliance atlantique en Norvège.

"Je présente mes excuses pour l'offense causée. Les incidents ont été le résultat des actions d'un individu et ne reflètent pas les opinions de l'Otan", a expliqué M. Stoltenberg dans une déclaration écrite.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé vendredi qu'il retirait ses militaires participant à cet exercice en Norvège, basé sur des simulations par ordinateur, affirmant qu'il y avait été présenté comme un "ennemi".

https://www.lorientlejour.com/article/1084646/le-chef-de-lotan-presente-ses-excuses-a-la-turquie-apres-un-incident-en-norvege.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 17 Nov 2017 - 18:10

Citation :
L'Otan s'excuse après des "incidents" ayant offensé Erdogan




AFP - Il y a 2 heures 44 min


Le responsable de l'Otan a présenté vendredi ses excuses à la Turquie à la suite d'incidents lors de manoeuvres militaires en Norvège qui ont entraîné le retrait des soldats turcs et risquent d'aggraver les tensions entre Ankara et l'Alliance.

Le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé vendredi le retrait des 40 militaires turcs participant à un exercice de l'Otan en Norvège, après que le fondateur de la République turque, Mustafa Kemal Atatürk, et M. Erdogan eurent été présentés comme des "ennemis", selon le chef de l'Etat turc.

"Il n'est pas possible d'avoir une telle conception d'une alliance", a-t-il lancé lors d'un discours particulièrement virulent contre l'Otan, dont la Turquie est le membre le plus important en effectifs, après les Etats-Unis.

Cette annonce survient sur fond de vives tensions entre Ankara et certains de ses partenaires clés au sein de l'Otan, comme Washington et Berlin. En parallèle, la Turquie s'est rapprochée de la Russie avec laquelle elle coopère notamment sur le dossier syrien.

Signe que l'Otan prenait la situation au sérieux, son secrétaire général, Jens Stoltenberg, a présenté ses excuses "pour l'offense causée" par les "actions d'un individu et (qui) ne reflètent pas les opinions de l'Otan", une déclaration très inhabituelle.

Par ailleurs, le ministre norvégien de la Défense, Frank Bakke-Jensen, a indiqué qu'il "regrettait l'incident".

Selon l'agence de presse étatique turque Anadolu, l'ire d'Ankara a en fait été causée par deux événements survenus lors des manoeuvres qui se sont achevées vendredi et consistaient à tester la structure de commandement de l'Otan sans déployer de troupes au sol.

D'une part, un portrait d'Atatürk aurait figuré dans un document de présentation des "dirigeants ennemis". D'autre part, dans le cadre d'une discussion virtuelle faisant partie des simulations, un compte au nom de M. Erdogan, présenté comme un dirigeant "collaborant étroitement avec l'ennemi", aurait été créé.

- 'Retrait sans tarder' -

Après avoir été informé jeudi de ces incidents par le chef d'état-major turc Hulusi Akar et le ministre turc des Affaires européennes Omer Celik, M. Erdogan a indiqué avoir ordonné "de retirer sans tarder (les) 40 militaires (turcs)" participant aux manoeuvres.

Dans un communiqué, M. Stoltenberg a imputé la responsabilité des "incidents", dont il n'a pas précisé la nature, à une "recrue civile dépendant de la Norvège" qui a été "immédiatement" écartée de l'exercice se déroulant dans le centre de guerre interarmées de l'Otan à Stavanger, dans le sud-ouest du pays nordique.

Une enquête a été ouverte et "il appartient aux autorités norvégiennes de décider s'il faut une action disciplinaire", a ajouté le chef de l'Otan qui est aussi un ex-Premier ministre norvégien.

Ces incidents surviennent alors que les relations entre la Turquie et l'Occident, en particulier l'Union européenne, se sont fortement tendues depuis la tentative de putsch du 15 juillet 2016 visant à renverser M. Erdogan.

Après le coup de force, Ankara a lancé des purges massives qui ont suscité inquiétude et critiques de ses partenaires occidentaux quant à la situation des droits de l'Homme.

Mais d'un autre côté, la Turquie reste un partenaire incontournable, notamment dans le dossier migratoire, la lutte contre le terrorisme et le conflit en Syrie.

"La Turquie est un allié estimé de l'Otan", dont elle est membre depuis 1952, et "qui apporte des contributions importantes à la sécurité de l'Alliance", a souligné M. Stoltenberg vendredi.

Alors que les relations entre la Turquie et certains membres de l'Otan se sont dégradées ces derniers mois, les rapports avec la Russie se sont parallèlement réchauffés.

Comme un symbole, la Turquie a annoncé en septembre avoir signé un important contrat d'armement portant sur l'achat de systèmes de défense antiaérienne S-400 à Moscou, renforçant davantage l'inquiétude de ses partenaires occidentaux.

Ces systèmes de missiles de technologie russe ne sont pas compatibles avec ceux de l'Alliance atlantique et l'annonce avait été perçue comme une manifestation de mauvaise humeur de la part du président turc.

http://portail.free.fr/actualites/monde/7311931_20171117_l39otan-s39excuse-apres-des-incidents-ayant-offense-erdogan.html#hBe3GM8EQDuasllh.99  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 17 Déc 2017 - 16:12

Citation :
NATO retires second E-3A to ‘boneyard’

Gareth Jennings - Jane's Defence Weekly

15 December 2017


The second of a planned three NATO E-3A AWACS aircraft is towed to its final resting place at the ‘boneyard’ in Arizona.
Source: 309th Aerospace Maintenance and Regeneration Group



NATO has retired into storage its second Boeing E-3A Airborne Warning and Control System (AWACS) aircraft, the US Air Force’s (USAF’s) 309th Aerospace Maintenance and Regeneration Group announced on 13 December.

The aircraft joins another NATO E-3A that was retired to the ‘boneyard’ at Davis-Monthan Air Force Base (AFB) in Arizona in June 2015, leaving the alliance with a fleet of 15 AWACS flying out of Geilenkirchen in western Germany. These retirements have taken place due to budgetary pressures on the E-3A Component force, with a third and final platform set to arrive at Davis-Monthan AFB in the coming months.

Since it was founded in 1982, the NATO E-3A Component has been at the forefront of the alliance’s many and varied military, humanitarian assistance and disaster relief (HADR), and civil support missions. With 18 Boeing E-3A aircraft (one was lost in an accident in 1995), the component has supported military operations in Afghanistan, the Balkans, Iraq, Libya, the Mediterranean, Syria, and Turkey. It also has supported global HADR operations, as well as various missions safeguarding major high-profile public events throughout mainland Europe.

The remaining 14 E-3A aircraft are being put through a Global Air Traffic Management (GATM) upgrade to keep them in service through to their eventual retirement date of 2035. Based on a modified Boeing 707/320 commercial airframe, the E-3 is built around a 9.1 m-diameter rotating radome that sits atop the fuselage. This radar has a range of more than 400 km (which equates to a coverage area of more than 500,000 km 2 of airspace) to look down and detect, identify, and track low-flying aircraft over land or water.

Earlier in 2017, NATO announced that it had begun looking at options for the provision of early warning and control after it completely retires the E-3A fleet in about 20 years’ time.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 3 Jan 2018 - 22:20

Citation :
3 jan. 2018 | Par Justine BOQUET

Relève au sein de la Baltic Air Policing


L'Italie va mettre des Eurofighter à disposition de la Baltic Air Policing. © Aeronautica Militare



L'OTAN a annoncé le 2 janvier la relève prochaine de la Baltic Air Policing. Le Danemark et l'Italie viendront ainsi remplacer les Etats-Unis et la Belgique dans la surveillance de l'espace aérien balte.

Après un peu plus de 4 mois de mission au sein de la Baltic Air Policing, les F-15 américains et les F-16 belges vont retourner chez eux et laisser leur place aux appareils danois et italiens. Pour mener cette opération dans les cieux baltes, le Danemark engagera des F-16 jusque fin avril. L'Aeronautica Militare, de son côté, déploiera des Eurofighter en Estonie, à Ämari.

Le Danemark et l'Italie ont déjà largement participé aux missions de police du ciel au-dessus des Etats baltes. Il s'agit de la sixième participation pour Copenhague. Après avoir déployé des avions de combat en 2004, 2009, 2011 et 2013, le Danemark s'était mobilisé en 2014 suite à l'annexion de la Crimée par la Russie. L'OTAN avait alors décidé de renforcer le dispositif aérien de la Baltic Air Policing afin de rassurer les Etats baltes.

L'Italie de son côté a été mobilisée deux fois en 2014 et s'engagera donc une troisième fois cette année. Rome est un acteur majeur de la Baltic Air Policing. Le pays « fournit régulièrement des avions pour les missions de l'OTAN de police aérienne », ajoute l'organisation. En effet, l'Italie prend part à de nombreuses missions. Elle a ainsi participé à la mission de police du ciel en Islande et à la surveillance de l'espace aérien de l'Albanie et de la Slovénie.

http://www.air-cosmos.com/releve-au-sein-de-la-baltic-air-policing-105305
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Sam 17 Fév 2018 - 19:27

Citation :
Plusieurs pays de l’Otan, dont la France, font cause commune pour remplacer leurs avions de patrouille maritime

Posté dans Forces navales, Otan par Laurent Lagneau Le 17-02-2018




Lors de sa dernière audition devant la commission de la Défense, à l’Assemblée nationale, l’amiral Christophe Prazuck, le chef d’état-major de la Marine nationale (CEMM) avait évoqué l’avenir de l’aviation de patrouille maritime, laquelle disposera, jusqu’en 2030, de 18 avions Atlantique 2 (ATL2) modernisés.

« Après, il faudra réfléchir à la génération suivante peut-être avec les Allemands. Faudra-t-il des avions qui volent près des flots ou au contraire à haute altitude, comme les P8 américains? Uniquement des avions ou un mélange d’avions et de drones à longue portée ? Les Allemands sont dans le même calendrier que nous, puisqu’ils rénovent actuellement leurs P3, qui devront donc être changés dans les années 2030-40. Cela augure bien pour une future coopération », avait expliqué le CEMM aux députés.

Seulement, si coopération il doit y avoir, elle ne se fera pas uniquement avec Berlin. En effet, en juin 2017, la France a rejoint le programme « Multinational Maritime Multinational Mission », dans le cadre de l’Otan, avec cinq autres pays, dont l’Allemagne, la Grèce, l’Italie, l’Espagne et la Turquie. » Une initiative que le Canada et la Pologne viennent de rejoindre, le 15 février.

Ce programme doit permettre aux participants de définir leurs capacités et leurs besoins communs dans le domaine de l’aviation de patrouille maritime. « Ils auront ainsi une base pour le développement et la mise en service de solutions de remplacement », explique l’Otan.



Cette « initiative conjointe part du constat que la majeure partie des flottes d’aéronefs de patrouille maritime alliées arriveront au terme de leur durée de vie opérationnelle entre 2025 et 2035 », a souligné Rose Gottemoeller, la secrétaire générale déléguée de l’Otan, lors de la signature de la Pologne et du Canada. « Le but ici n’est pas simplement d’avoir un projet conceptuel – nous avons besoin d’une nouvelle génération d’appareils dans les airs pour accomplir une mission qui est de plus en plus importante », a-t-elle ajouté.

Plusieurs avions de patrouille maritime sont déjà sur le marché. Ainsi, Boeing, qui a développé le P8 Poseidon, voit dans ce programme une nouvelle opportunité, étant donné que trois pays de l’Otan ont déjà commandé son appareil (États-Unis, Royaume-Uni et Norvège) et conclu un partenariat pour en assurer la maintenance. Aussi, le constructeur américain espère qu’un tel accord puisse être étendu aux 8 membres du programme « Multinational Maritime Multinational Mission ».

En outre, Airbus Defence & Space peut nourrir quelques espoirs. Le constructeur européen a récemment indiqué qu’il pourrait développer un avion de patrouille maritime sur la base de l’A320neo et il dispose déjà, dans son catalogue, du CASA C295 MPA, voire de l’A319 MPA. Enfin, un dernier prétendant pourrait être Saab, qui propose le Swordfish, un avion conçu à partir du Bombardier Global 6000.

Photo : ATL2 (c) Marine nationale

http://www.opex360.com/2018/02/17/plusieurs-pays-de-lotan-dont-france-cause-commune-remplacer-avions-de-patrouille-maritime/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 8 Mar 2018 - 18:15

Citation :
Otan : 90% des interceptions d’avions russes près des pays baltes sont causées par des « erreurs techniques »

Posté dans Europe, Forces aériennes, Otan par Laurent Lagneau Le 08-03-2018




Lors d’un déplacement à Washington, le 6 mars, les ministres des Affaires étrangères de trois États baltes (Lituanie, Lettonie et Estonie) ont une nouvelle fois insisté sur le niveau « sans précédent depuis les années 30 et 40 » de la menace russe qui pèse sur leurs pays.

« Je pense que nous avons vu dans les trois ou quatre dernières années que les nations démocratiques sont la cible d’attaques. […] La base même de nos institutions démocratiques est la cible d’attaques sur les réseaux sociaux, à travers les fausses informations », a ainsi expliqué Edgars Rinkevics, le chef de la diplomatie lettone, lors d’un entretien donné à l’AFP. « Il est important que nous restions solidaires », a-t-il souligné.

Les trois ministres ont de nouveau dénoncé la « guerre hybride » (ou doctrine Gerasimov), qui mêle manipulations politiques et financières, propagande, cyberattaques et intimidations militaires.

Sur ce dernier point, le général tchèque Petr Pavel, le président sortant du comité militaire de l’Otan, a mis un léger bémol. Lors d’une conférence de presse donnée le 7 mars à Washington, il a affirmé que, à ce jour, « il n’y a pas eu de violation du territoire des pays baltes, pas même de leur espace aérien. »

Pour rappel, la surveillance de l’espace aérien des pays baltes est assurée par l’Otan, dans le cadre de la mission Baltic Air Policing.

« Tout ce que nous avons dans la région [de la Baltique], c’est une présence militaire [russe] accrue, plus d’exercices, plus de vols à longue distance, plus de [missions de] renseignement. Mais je ne parlerais pas d’agression », a expliqué le général Pavel.

« Parfois, nous ne distinguons pas la violation de l’espace aérien avec le besoin de ce que l’on appelle un ‘alpha scramble’ [décollage sur alerte d’un avion de chasse, ndlr] », a ajouté le général Pavel. « La plupart de ces soi-disant violations sont dues à une perte de communication, ou à une erreur humaine ou technique. Je dirais que 90% de ces soi-disant violations sont des erreurs techniques », a-t-il continué. « Très peu sont délibérés ou provocatrices », a-t-il ajouté.

Erreurs volontaires ou pas, telle est la question… En général, un Alpha Scramble est ordonné quand un avion non identifié est en approche. Soit parce que l’appareil en question n’a pas son transpondeur allumé, soit parce qu’il ne répond pas au contrôle aérien, soit parce qu’il n’a pas déposé de plan de vol.

Toutefois, il y a bien eu des violations russes, et dénoncées comme telles par la Suède et la Finlande. Mais faut-il y voir une relation de cause à effet au fait que ces deux pays ne sont pas membres de l’Otan?

« Jusqu’à présent, nous ne voyons aucun signe réel d’un comportement agressif contre les pays baltes ou dans la région de la mer Noire », a encore précisé le président du comité militaire de l’Otan.

Cependant, les États baltes ont bénéficié de mesures dites de « réassurance » prises par l’Otan. Mesures qui passent notamment par le déploiement de bataillons multinationaux dans ces pays.

Comme l’a souligné le général Pavel devant des experts de la défense de l’Université George Washington, « l’augmentation et la modernisation des forces russes entraînent une hausse des inquiétudes et de le peur au sein des populations baltes. » D’où ces bataillons multinationaux (ou groupements tactiques), qui démontrent « la volonté de l’Otan d’agir si nécessaire ». Et d’expliquer : « Nous faisons de notre mieux pour maintenir le niveau de cette présence militaire en deçà de la menace russe. »

« Je suis toujours un optimiste prudent », a encore déclaré le général tchèque. « Je crois qu’il y a une chance d’avoir de meilleures relations entre l’Otan et la Russie, mais ce dont nous avons besoin, c’est d’une plus grande volonté du côté russe qui garantisse à l’Alliance que la Russie a tout intérêt à améliorer cette relation », a-t-il expliqué.

« Il est difficile de s’asseoir à la table en sachant qu’il y a des territoires occupés en Géorgie, qu’il y a un soutien direct de la Russie aux séparatistes dans la région de Donbass en Ukraine, que la Crimée est occupée illégalement. […] Il y a un certain nombre de mesures non seulement concrètes, mais aussi narratives qui créent des tensions. Nous devons avoir plus de volonté commune pour engager un dialogue constructif », a ensuite fait valoir le général Pavel. Toutefois, a-t-il averti, « tant qu’il n’y aura pas de solution en Ukraine, il n’y aura pas d’amélioration des relations. »

http://www.opex360.com/2018/03/08/otan-90-interceptions-davions-russes-pres-pays-baltes-causees-erreurs-techniques/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 19 Mar 2018 - 21:07

Citation :
19 mars 2018 | Par Justine BOQUET

OTAN : les dépenses de Défense en hausse


Seuls le Royaume-Uni et les Etats-Unis atteignent les deux cibles de l'OTAN. © NATO


L'OTAN a publié le 15 mars son étude sur les dépenses de défense des pays membres de l'Alliance transatlantique. Ce document établit un comparatif et étudie l'évolution de ces investissements militaires sur la période 2010 – 2017.

L'année 2017 a enregistré une hausse des dépenses de Défense au niveau de l'OTAN, à hauteur de 4,87%. Les investissements réalisés par les Alliés dans le domaine militaire s'établissent dès lors à 917 Md$ (sur la base des prix et des taux de change de 2010). Ce montant est largement atteint grâce à la participation américaine, qui représente 618 Md$. A l'inverse, les Etats de l'OTAN situés en Europe et le Canada ont investit ensemble à peine la moitié du montant américain, soit 300 Md$.

Cette hiérarchie se retrouve également au niveau des cibles OTAN à atteindre. Ainsi, au regard de l'objectif des 2% du PIB, les Etats-Unis sont loin devant avec des dépenses équivalent à 3,57% de leur PIB. Au sein de l'Alliance, seuls quatre pays membres atteignent cette cible. Aux Etats-Unis s'ajoutent donc la Grèce (2,36% du PIB), le Royaume-Uni (2,12%) et l'Estonie (2,08%). La France n'est pas très loin de l'objectif et a investit en 2017 1,74% de son PIB dans sa défense. Enfin, loin derrière on retrouve le Luxembourg, dont l'armée reste de taille relative. Ainsi, en 2017, le Grand-Duché consacre 0,46% de son PIB aux dépenses militaires. Au niveau de l'ensemble de l'OTAN, on atteint 2,42% du PIB de la zone.

En terme de dépenses d'équipements, la tendance évolue. En effet, l'OTAN prévoit que 20% du budget militaire des Etats Membres de l'Alliance soit consacré aux dépenses d'équipement. Douze Etats atteignent cet objectif.

•Roumanie : 33,20%
•Luxembourg : 32,99%
•Lituanie : 31,09%
•Turquie : 30,40%
•Bulgarie : 29,54%
•Etats-Unis : 28,43%
•Norvège : 25,52%
•France : 24,17%
•Pologne : 22,14%
•Royaume-Uni : 22,03%
•Italie : 20,94%
•Slovaquie : 20,42%

Loin derrière on retrouve la Slovénie, qui avec 4,01% de son budget dédié aux dépenses d'équipement est encore loin de la cible.

http://www.air-cosmos.com/otan-les-depenses-de-defense-en-hausse-108729
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 27 Mar 2018 - 18:33

Citation :
Affaire Skripal : L’Otan retire les accréditations de plusieurs diplomates russes

Posté dans Diplomatie, Otan, Russie par Laurent Lagneau Le 27-03-2018




L’affaire Skripal, du nom de cet ancien officier du renseignement russe empoisonné en Angleterre où il s’était réfugié après avoir travaillé pour le MI-6, continue de faire des vagues. Le 26 mars, et étant donné que Londres n’a pas de doute sur la responsabilité de Moscou dans ce dossier, plusieurs capitales occidentales ont décidé d’expulser plusieurs diplomates russes.

Ainsi, 14 pays de l’Union européenne (qui appartiennent aussi à l’Otan) ont pris une telle mesure (dont la France). De même que le Canada. Les États-Unis sont encore plus loin avec la fermeture du consulat de Russie à Seattle (sa proximité avec la base de Kitsap-Bangor, qui abrite des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de l’US Navy, a été l’une des raisons) et l’expulsion de 60 diplomates russes.

Ce 27 mars, d’autres pays ont décidé de suivre le mouvement, dont l’Australie, la Moldavie, l’Irlande et la Bulgarie, Sofia ayant décidé de rappeler son ambassadeur en poste à Moscou.

Alors que son secrétaire général, Jens Stoltenberg, avait récemment plaidé pour maintenir le dialogue avec la Russie afin d’éviter une nouvelle Guerre Froide, l’Otan a aussi pris ses sanctions.

Ainsi, 7 diplomates de la mission russe auprès de l’Otan se verront retirer leurs accréditations.

« L’Otan a décidé de retirer leurs accréditations à sept membres du personnel de la mission russe et de rejeter trois demandes d’accréditations […] Un message clair est ainsi adressé à la Russie : les comportements dangereux et irresponsables ont un coût et des conséquences », a ainsi expliqué M. Stoltenberg, lors d’un point presse, à Bruxelles.

La mission russe auprès de l’Otan sera donc réduite d’un tiers. Elle « ne pourra plus accueillir que 20 personnes, contre 30 auparavant », a insisté M. Stoltenberg.

Il y a dix jours, l’ancien Premier ministre norvégien affirmait que l’Otan devait « s’efforcer d’améliorer » ses relations avec Moscou, estimant que « l’isolement de la Russie ne saurait être une alternative. »

« Salisbury [la ville anglaise où le colonel Skripal et sa fille ont été empoisonné, ndlr] vient une tendance que nous observons depuis des années : la Russie devient de plus en plus imprévisible et agressive », avait toutefois souligné M. Stoltenberg, au sujet de l’affaire Skripal , dans les colonnes du journal allemand Welt am Sonntag.

http://www.opex360.com/2018/03/27/affaire-skripal-lotan-retire-accreditations-de-plusieurs-diplomates-russes/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 11 Avr 2018 - 16:35

Citation :
La Norvège : talon d’Achille de l’Otan face à la Russie ?

10 avril 2018/ Actualité des forces


La Défense norvégienne n’accorde pas suffisamment d’attention aux parties septentrionales du royaume, estiment des sources norvégiennes et américaines. En présentant, le 3 avril, son rapport 2017 sur la Défense, le CEMA, l’amiral Haakon Bruun-Hanssen, a pointé le renforcement de la présence militaire norvégienne dans les comtés septentrionaux, les plus proches de la frontière avec la Russie et de la mer de Barents, en parlant de «nouvelle normalité». Selon lui, la Marine royale a effectué 48% de ses activités au large du Grand Nord norvégien l’an dernier, avec la présence continue d’au moins un sous-marin. Les patrouilles aériennes ont eu lieu «à un niveau élevé» et l’armée de terre était présente de manière régulière dans le Finnmark, le comté limitrophe de la Russie.

Cette présence ira en s’accroissant, comme prévu par la LPM courant jusqu’à la fin 2020, et en dépit des problèmes liés au retard dans la livraison des hélicoptères NH90. Cela dit, ce tableau est altéré par divers éléments. D’abord les propos du général de brigade Eldar Berli. Juste avant de prendre sa retraite, celui qui dirigeait l’armée de terre dans le Grand Nord a estimé que la défense de cette région souffrait d’un manque de moyens, malgré une amélioration récente. «Nous continuons à rouler sur des chars des années 80 et notre artillerie remonte aux années 60», a-t-il déclaré en mars dans le quotidien VG. Il souhaiterait que l’armée de terre soit dotée de 50 à 80 chars modernes, de capacités de soutien autonomes en hélicoptères et de plus de personnel.

D’autant qu’un incident survenu à Pâques a mis en évidence le manque de moyens norvégiens au-delà du cercle arctique. L’armée de l’air n’a pas pu envoyer d’avion de patrouille maritime P-3 Orion depuis la base d’Andøya pour surveiller d’importants exercices effectués par la Flotte russe du Nord en mer de Barents. Par mesure d’économies, la base est restée vide du 28 mars au 3 avril, a assuré (sans être démenti) le site spécialisé Aldrimer, tandis que dix navires de surface russes et un nombre indéterminé de sous-marins s’entraînaient près des eaux norvégiennes. Selon le site, l’armée allemande a fini par envoyer un P-3C Orion et les Américains un Boeing E-3G Sentry basé en Allemagne.

Cette insuffisance norvégienne suscite également des inquiétudes aux Etats-Unis. En mars, Aldrimer évoquait une note émanant de la Defense Intelligence Agency (DIA) soulignant les faiblesses opérationnelles norvégiennes dans le Grand Nord et plaidant en faveur du stationnement, par rotation, d’une vingtaine d’avions de chasse et de huit à douze P-8A Poseidon américains sur deux bases du nord du royaume (Andøya et Bardufoss), pour mieux répondre au défi russe. A défaut, la DIA préconiserait un plan B, consistant à ramener la ligne de défense américaine sur ce flanc Nord de l’Otan près de la ville de Bergen, 1 600 km plus au sud.

En recevant son homologue norvégien le 21 mars, le ministre américain de la Défense, Jim Mattis, a refusé d’indiquer s’il approuvait ces recommandations. «Nous répondrons si la Norvège en fait la demande.» Ce à quoi Frank Bakke-Jensen a rétorqué qu’un tel renforcement américain, en complément des trois cents Marines stationnés à Værnes (nord) depuis janvier 2017, n’était pas d’actualité.

https://www.ttu.fr/la-norvege-talon-dachille-de-lotan-face-a-la-russie/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 17 Avr 2018 - 18:25

Citation :
Portugal to lead, France and Spain to augment NATO Air Policing in Baltics


Portuguese F-16 (bottom), French Mirage 2000-5 (left) and Spanish Eurofighter (right) jets start executing the 47th rotation of NATO's Baltic
Air Policing in May Archive photo courtesy Portuguese, French and Spanish Air Forces


Apr 16, 2018

RAMSTEIN, Germany – The 47th rotation of NATO fighter jets safeguarding the Baltic Allies airspace will be led by Portugal while France and Spain - within the framework of enhanced Air Policing - will be augmenting the mission from May 2018 on.

The Portuguese Air Force will deploy four F-16M fighter jets from Air Base No 5 Monte Real to Šiauliai, Lithuania, for the fourth time to provide Air Policing capabilities to safeguard the skies over Estonia, Latvia and Lithuania. The 90-strong detachment of pilots, ground crews and support personnel will take over the lead of NATO Allied Air Command’s Air Policing mission from Denmark on May 2 during a ceremony at Šiauliai Air Base.

French Air Force Mirage 2000-5 fighters and Spanish Eurofighter jets will augment the peacetime mission of Air Policing in the Baltics that started with the accession Estonia, Latvia and Lithuania to NATO in 2004.

The French detachment will be based at Ämari Air Base, Estonia, and bring four Mirage 2000-5 from 01.002 wing "Cigognes” and approx. 100 personnel from their home base at Luxeuil in the east of France. This is the seventh time French fighters conduct the NATO mission in the Baltics.

The Spanish Eurofighter detachment comprised of six jets and approx. 130 personnel from 11th Wing at Morón Air Base will be deployed at Šiauliai, too. Spain led the BAP mission in 2006 and 2016 and augmented it out of Ämari in 2015 and 2017, making this the fifth tour to the Baltics.

A third detachment fill for the standing peacetime mission of Baltic Air Policing is a result of additional aircraft offers made by Allies.  Such opportunities provide increased flexibility in employing assets to safeguard NATO airspace in the Baltic Region, and improved training opportunities.

https://ac.nato.int/archive/2018/portugal-to-lead--france-and-spain-to-augment-nato-air-policing-in-baltics  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 17 Avr 2018 - 19:09

Citation :
La flotte de l'OTAN démine devant les côtes françaises


PHOTOS:
 

Jusqu'à la fin de la semaine dernière, la flotte de lutte contre les mines de l'OTAN était active au large des côtes françaises. Sous commandement belge et en étroite collaboration avec la Marine française, elle recherchait des explosifs abandonnés au cours des deux guerres mondiales.

La flotte Standing NATO Mine Countermeasures Group 1 (SNMCMG) a déminé plus de 90 kilomètres carrés au large de Dieppe avec le concours de la Marine française. Dans le cadre de cet historical ordnance disposal operation, celle-ci a trouvé six bombes d'avion et deux mines.

Pendant la mission de déminage, l'équipage était soumis à un horaire de travail intensif comme lors d'une opération en zone de guerre. Grâce à ses efforts, chaque centimètre des fonds marins aura été cartographié et les explosifs historiques identifiés et neutralisés lorsque nécessaire.

Le chasseur de mines allemand FGS Bad Bevensen avait embarqué une équipe de plongée portugaise. Cette dernière testait un drone avec ses homologues, à savoir le Remotely Operated Vehicle Pinguïn B3 destiné à l'identification et à la neutralisation de mines.

L'autre drone surnommé Wilde Hilde pesant 1 350 kg était moins influencé par les forts courants de la mer du Nord. En effet, même par beau temps, ceux-ci peuvent compromettre la neutralisation d'explosifs.

Cent treize objets ont été trouvés et identifiés et chaque identification réduit le danger lié au trafic maritime.

La flotte SNMCMG1 est sous le commandement du capitaine de frégate belge Peter Ramboer. Avec son état-major, il a suivi les opérations depuis le navire amiral néerlandais HNLMS Mercuur. Outre ce dernier, la flotte se compose actuellement des chasseurs de mines allemand FGS Bad Bevensen, britannique HMS Cattistock, norvégien Otra et belge Narcis.


Texte : Hubert Rubbens – Photos : SNMCMG 1 16/04/2018

https://www.mil.be/fr/article/la-flotte-de-lotan-demine-devant-les-cotes-francaises
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 19 Avr 2018 - 18:02

Citation :
Rencontre entre le chef d'état-major russe et un commandant de l'Otan à Bakou


AFP 19/04/2018


Le chef d'état-major de l'armée russe, Valéri Guerassimov, et le commandant des forces de l'Otan en Europe, Curtis Scaparrotti, se sont prononcés pour le maintien des contacts militaires bilatéraux, lors d'une rare entrevue jeudi à Bakou en Azerbaïdjan.
Les deux hommes ont "évoqué l'activité militaire de l'Otan et de la Russie en Europe, les mesures destinées à renforcer la confiance et à éviter les incidents", a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué.
Ils ont également échangé "sur la situation en Syrie en soulignant l'importance d'une coopération dans la lutte contre le terrorisme international", selon la même source.
"La rencontre montre un intérêt mutuel clair pour maintenir des lignes de contact militaire, conformément à la politique de l'Otan de dialogue et de transparence", a indiqué pour sa part l'Alliance atlantique dans un communiqué.

Le général Valéri Guerassimov s'était déjà entretenu à Bakou en 2016 avec le chef d'état-major américain Joe Dunford. Les deux hommes avaient alors convenu de "renforcer la communication" entre les deux armées.

Les Etats-Unis et la Russie disposent déjà d'une ligne de communication militaire sur leurs opérations aériennes en Syrie, pour éviter tout incident entre les avions des deux pays.
Depuis l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014 et la crise ukrainienne, Washington a supprimé toute coopération militaire avec la Russie, mettant fin par exemple aux exercices conjoints et aux visites de navires américains dans les ports russes.

Les tensions sont encore montées d'un cran après le lancement la semaine dernière de frappes contre le régime de Damas par les Etats-Unis et deux de leurs alliés, dénoncées par Moscou comme une "agression" contre son allié.

https://www.lorientlejour.com/article/1111439/rencontre-entre-le-chef-detat-major-russe-et-un-commandant-de-lotan-a-bakou.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO
Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» 21 mai 1927 première traversée en avion sans étapes de l'Atlantique Nord
» LA BATAILLE D'ATLANTIQUE
» SÉMAPHORE - CAP CORSE (CORSE DU NORD)
» Traité de Coopération Judiciaire avec la Bourgogne
» (64) Relevés Nord-Béarn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: