Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21633
Inscrit le : 14/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 29 Fév - 14:49

t´en fais pas pour l OTAN(ôtons pour moi) il sait d´ou se trouver des sources alternatves de financement Laughing (Astan,somalie,libye..)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3325
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 2 Avr - 9:01

Citation :

Des manifestants tentent de "fermer" le siège de l'OTAN



Des militants pacifistes issus d'une dizaine de pays ont tenté, dimanche 1er avril, de "fermer" le siège de l'Organisation du traité de l'atlantique nord (OTAN) à Evere, dans la banlieue de Bruxelles. Rassemblés autour du quartier-général de l'Alliance, quelques centaines de manifestants coordonnés par le groupe belge Alliance pour la paix, espéraient sceller portes et fenêtres du vaste bâtiment.

D'abord rassemblés près de l'entrée principale, ils se sont ensuite divisés en petits groupes pour tenter de franchir l'enceinte. Chantant et criant des slogans, ils se sont rapidement heurtés aux nombreux policiers présents qui, en milieu d'après-midi, avaient déjà appréhendé et menotté de 300 à 400 personnes.

Pour les protestataires, l'OTAN "constitue un réel danger pour la paix dans le monde". Leur action de "désobéissance civile" intitulée "NATO game over" visait notamment le projet américain de bouclier antimissile. Les manifestants critiquaient aussi les guerres menées en Afghanistan et, récemment, en Libye, ainsi que le maintien de quelque 200 armes nucléaires dans cinq Etats membres de l'Alliance, dont la Belgique.

le monde

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 15 Avr - 13:51

Citation :
Dépenses militaires 2011

Des 27 pays de l'OTAN possédant une armée, la Belgique est, après la Lettonie et la Bulgarie, celui qui consacre le plus faible pourcentage de ses dépenses de défense (6,4%) au renouvellement de son matériel militaire, a indiqué vendredi l'Alliance atlantique, confirmant une tendance lourde année après année.

Dans un document intitulé "Données économiques et financières concernant la défense de l'OTAN", l'Alliance souligne qu'une très large part des dépenses de défense belges va au personnel militaire et civil, qui absorbait à lui seul en 2011 75,4% du total, en très légère baisse par rapport au maximum historique de 75,5% en 2010.

En ce qui concerne les dépenses d'équipements (principalement les achats de matériel), la Belgique se situe en antépénultième position, juste devant la Lettonie (5,7%) et la Bulgarie (6,3%).

Selon l'Otan, la Belgique n'a consacré en 2011 que 6,4% de ses dépenses de défense à cette fin (en baisse par rapport aux 6,8% de 2010).

La Turquie et le Luxembourg se situent à l'autre extrémité de l'échelle, avec respectivement 28,6 et 28,5% de leur budget militaire consacré à l'équipement, précédant la France (28,4%) et les Etats-Unis (26,5%).

Le ministère belge de la Défense relativise généralement ces chiffres, tout en faisant la distinction entre le "budget de la Défense" et les "dépenses de défense", une notion plus large qui englobe notamment les pensions des militaires.

L'Otan ne tient en outre compte que des "gros investissements". Tous les "petits" achats n'entrent donc pas en ligne de compte, affirme le ministère qui estime dès lors investir davantage que ce que calcule l'OTAN.

Les différents plans de restructuration de l'armée adoptés depuis 2000 prévoyaient d'augmenter significativement les dépenses d'équipements, de manière à ramener la structure du budget de la Défense à des proportions qualifiées de "saines": 50% pour le personnel, 25% pour les investissements (matériels et infrastructures) et 25% pour le fonctionnement (dont l'entraînement).

Le document, publié à l'approche du sommet atlantique de Chicago (Etats-Unis), les 20 et 21 mai, révèle toutefois une légère hausse des dépenses de défense belges entre 2010 et 2011, de 3,960 milliards d'euros à 3,986 milliards.

En pourcentage du Produit intérieur brut (PIB), les dépenses de défense belges ont fortement reculé depuis la fin de la Guerre froide, de 2,7% en moyenne dans les années 1985-1989 à 1,1% en 2011, en très légère baisse par rapport à l'année précédente.

L'OTAN souhaite que ses membres consacrent au moins 2% de leur PIB à la Défense, un seuil que seuls trois des 28 alliés (les Etats-Unis, le Royaume Uni et la Grèce) atteignent.

La moyenne de l'OTAN est de 3%, mais largement influencée par l'énorme budget militaire américain.

Cette tendance à la baisse ou à la stagnation se confirme dans tous les pays de l'Alliance, mais elle est particulièrement sensible en Grèce (-0,5% sur un an et -1,1% depuis 2009), frappée par la crise de sa dette.

Les Etats-Unis demeurent quant à eux premiers du classement, en consacrant 4,8% de leur PIB à la Défense, suivis par le Royaume Uni (2,6%) et la Grèce (2,1%). Tous les autres pays sont sous la barre des 2% souhaités par l'OTAN, avec le Luxembourg en fin de classement (0,5% du PIB). Seule l'Islande ne dispose pas d'armée.

Le rapport de l'OTAN évoque enfin les réductions d'effectifs qui ont touché les armées alliées depuis la fin de la Guerre froide.

En Belgique, l'effectif moyen est passé de 106.000 (gendarmerie comprise) en 1990 à 47.000 en 1995 (après la démilitarisation de la gendarmerie et la fin du service militaire obligatoire) pour se réduire à 32.000 hommes et femmes en 2011 - l'objectif fixé par le gouvernement au ministre de la Défense, Pieter De Crem.

Le personnel de la Défense ne représente plus que 0,7% de la population active, contre 2,7% en 1990.


Belga
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 1 Mai - 14:12

Citation :
Budgets militaires : Selon les dernières statistiques, l’ensemble des budgets européens atteint ainsi, pour l’année 2011, 258 milliards $, soit environ 186 milliards d’euros (selon le taux de change choisi par l’Alliance).

Un seul pays en réelle hausse : le Luxembourg

L’effet des restrictions budgétaires se fait pleinement sentir en 2011. Peu d’Etats semblent épargnés. Seuls le Luxembourg (+3,7 %), l’Estonie (+ 7,6%) et la Lettonie (+4,6%), et plus, étonnamment, la Roumanie (+1,2 %) se détachent au niveau positif. Et encore, faut-il relativiser cette hausse. Il faut noter que tous ces pays ont un petit budget en masse, tout achat supplémentaire a un effet important en %. On observe surtout, mis à part le Luxembourg, un effet de rattrapage plutôt qu’une augmentation réelle. Il faut en effet noter que tous les pays ont subi dans les années précédentes une baisse importante : -12,5% et -2,5% en Estonie ; -37,7% et – 17,7% en Lettonie ; -13,8% et -7,8% en Roumanie). Dans les autres pays, on se situe dans une quasi-stabilité, soit positive : la Pologne (+0,2%), la Norvège (+0,5%) ou la Croatie (+0,8%); soit négative : le Royaume-Uni (-0,7%) (*) ou la Belgique (-0,9%).

La dégringolade

Si quelques pays limitent la baisse des dépenses : l’Allemagne avec -1,5% ; et plus bas la France (*), la Hongrie et l’Italie à (-3,2%), ailleurs c’est la dégringolade. Quelques pays se situent autour de -5-7 % ; des pays en difficulté économique : le Portugal (-7,7%) et d’autres qui sont en meilleure situation (a priori) mais ont choisi de restreindre certaines dépenses notamment celles de la Défense le Danemark (-7,6 %), les Pays-Bas (-4,9%).

Une demi-douzaine de pays franchit la barre des 10 points de baisse, illustrant une situation économique plus que difficile : – 11% en Espagne, -12% en Slovaquie, – 15% en république Tchèque, -17% en Bulgarie, – 18% en Slovénie, -24% en Grèce. La Grèce qui a « perdu » en trois ans un tiers de son budget, passant de 7,3 milliards euros en 2009 à presque 6 milliards en 2010 et 4,6 milliards en 2011 !

(*) On peut remarquer que ce bilan serait plus négatif – si l’opération en Libye n’avait pas lieu – et « obligé » certains pays comme la France ou le Royaume-Uni à engager certaines dépenses opérationnelles supplémentaires.

Hors UE, le fait américain

Dans les pays membres de l’OTAN – non membres de l’UE -, le Canada et la Turquie continuent d’augmenter leurs dépenses (respectivement +3,7% et +3,8%), tandis que les Etats-Unis diminuent leurs dépenses de manière importante (-8,3%) ; une baisse d’autant plus notable qu’elle interrompt un cycle d’augmentation constante du budget entamé dans le début des années 2000.

NB : Le miracle des taux de change. Il faut faire attention aux chiffres et aux conversions en $ – monnaie référence utilisée par les statisticiens de l’OTAN – qui peuvent induire en erreur particulièrement pour les pays de la zone euro. Ainsi le budget français de la défense baisse entre 2010 et 2011 d’un peu moins d’un milliard d’euro (de 39,2 à 38,4 milliards) tandis qu’il augmente en $ et taux de change courant d’un bon milliard $. (de presque 52 milliards à 54,4 milliards $) !

Le volume des troupes diminue

Le volume des troupes européennes fond à vue d’oeil : de presque 2,1 millions de militaires en 2000 (*), il chute à environ 1,5 millions en 2011, soit – 70.000 personnes en une année de 2010 à 2011. Et cette décrue devrait se poursuivre dans les années prochaines. C’est effectivement l’abandon de la conscription d’abord en France et en Italie puis en Allemagne et en Pologne qui nourrissent essentiellement cette décrue. Parler d’affaiblissement serait cependant un mauvais résumé, on peut davantage parler d’une baudruche qui se dégonfle. Ces sureffectifs ne se justifiant à la fois plus sur le terrain mais surtout ne permettant pas automatiquement une efficacité importante.

On peut cependant remarquer que les troupes US qui avaient connu une semblable baisse après la fin de la guerre froide, passant de 2,1 millions de troupes en 1990 à près de 1,48 millions en 2000, sont restées ensuite quasiment stables, atteignant 1,43 millions de militaires en 2011. L’effectif est même remonté dans la seconde partie des années 2000, sous l’effet des guerres d’Afghanistan et d’Irak : le point « bas » avait été atteint en 2007, avec 1,34 millions de militaires avant de remonter ensuite.

(*) Au lendemain de la guerre froide, les Européens (de l’Ouest) comptaient à eux seuls 2,7 millions de militaires en 1990 ; donc sans compter les troupes d’Europe de l’Est.

http://www.bruxelles2.eu/quezako-comment-ca-marche/la-defense-en-chiffres.html
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3325
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 9 Mai - 3:21

Citation :

moisson d’étoiles pour la France

Les longues et âpres négociations de ces derniers mois sur la question de l’attribution des “étoiles” au sein de l’Otan ont porté leurs fruits pour la France, qui a globalement obtenu les postes attendus. Au total, la France obtient 19,5 étoiles et passe de la quatrième position à la troisième, à égalité avec les Britanniques et derrière les Américains et les Allemands. C’est, certes, 5,5 étoiles de moins qu’auparavant, mais il convient, ici, de tenir compte de la réduction de 30 % de la structure de l’Alliance.

La stratégie française visait à concentrer l’effort sur les postes de haut niveau (pour des généraux ou amiraux de quatre et cinq étoiles), avec moins de “petits” postes. Paris conserve le poste de SACT à Norfolk (Etats-Unis), stratégique pour la définition des capacités européennes futures.

La France obtient, au prix d’une négociation acharnée avec les Britanniques, le poste de n° 2 de Ramstein, en rotation avec la Grande-Bretagne. Le CEMA s’était lui-même impliqué dans les négociations, en menaçant de tout bloquer si la France n’était pas entendue sur le sujet. D’un point de vue stratégique, il s’agit, en effet, d’un commandement crucial : c’est l’état-major principal de la composante aérienne, avec une autorité sur des questions comme la défense antimissile, la composante nucléaire aéroportée, les moyens ISR…

Paris obtient aussi la création d’un poste de n° 4 au SHAPE (Mons, Belgique), en rotation avec un Allemand. Un moyen de relancer des relations bilatérales quelque peu écornées ces derniers mois. Enfin, le poste de n° 2 de Northwood (occupé depuis peu par le contre-amiral Christian Canova, voir TTU n° 842) est définitivement “francisé”. Une bonne nouvelle, quand on connaît son importance en matière de dissuasion nucléaire navale. A Naples, la France obtient le poste de sous-chef “opérations”, un poste de général trois étoiles.

Les Américains ont, quant à eux, à nouveau abandonné des étoiles. Ils n’en comptent plus que 28. Ils ont, cependant, maintenu le verrouillage de SACEUR (commandement des opérations) et de la tête des commandements de Ramstein, de Naples et d’Izmir. Au sein de ce dernier, qui n’était pas une priorité pour Paris (au vu des difficiles relations actuelles avec la Turquie), les Etats-Unis ont mis en place une composante terrestre sous leur commandement. Washington a ainsi trouvé un compromis avec Ankara, qui souhaitait le maintien d’un état-major sur place, sans pour autant leur céder le commandement dans cette région sensible et en évitant de déclencher la fureur d’Athènes.

TTU

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 14 Mai - 16:15

Citation :
Turkey to Foster NATO Bid for Balkan Nations


Monday, 14 May 2012

One of the priorities Turkey will bring to the agenda for the NATO Chicago summit is the promotion of Macedonia, Bosnia-Herzegovina and Montenegro, as well as Georgia’s bid to join the alliance, as their membership is tied with the peace and stability seen in both the fragile Balkan and Caucasus regions.

Though the summit will not focus on, nor make a landmark decision on enlargement, Turkey will still strongly urge allies not to slow this process down but make commitments that the invitations to join the alliance would be offered at the next summit, of course in line with their progress in meeting criteria. Diplomatic sources told the Hürriyet Daily News over the weekend that Turkey will convey the message that “as NATO we should also give the sign that our Open Door Policy is still valid” during the summit.

“NATO’s enlargement to the Balkan region is very important in terms of promoting peace and stability to this part of the world. There are still concerns that ethnic tension can be flared up in the region. NATO’s entrance to the region could prevent this,” a senior Turkish diplomat told the Daily News over the weekend.

Along with Smart Defense, the missile defense program and mandate in Afghanistan, the alliance will also discuss its enlargement process. The enlargement program of NATO considers three Balkan countries and Georgia, which are known as aspirant countries, as potential future members of the alliance, which would namely be Macedonia, Bosnia-Herzegovina and Montenegro. Turkey supports all the aspirations of all four countries and has promised to be their voice in the meeting in Chicago.
Twenty-eight members and four aspirant countries’ foreign ministers will come together along the margins of the Chicago Summit to make a deliberate assessment on the enlargement.

Name Dispute Main Hurdle Before Macedonia’s Joining

Macedonia had already completed the implementation of the Membership Action Plan (MAP) years ago, but is unable to join NATO due to an ongoing name dispute with Greece. Although Macedonia made proposals to resolve the problem, Greece has failed to agree to a compromise and still blocks Skopje’s request to join the bloc. Macedonia’s Foreign Minister Nikola Poposki will arrive in Ankara Tuesday to hold talks about his country’s membership to the alliance. Although it seems hard to overcome a Greek veto, Turkey will continue to raise the issue during the summit.

“Macedonia is a country consisting of various ethnic groups. As its membership to NATO delays, there are concerns that Macedonia could observe new ethnic tension. That’s why we urge our NATO allies to consider this situation among the priorities,” the senior diplomat said.

Another country whose membership to NATO is very important is Bosnia-Herzegovina. Foreign Minister Ahmet Davutoğlu has become the advocate of Bosnia in its journey to NATO, starting in 2010 where he, and some of his colleagues, successfully invited Bosnia to join the MAP.

Davutoğlu is expected to pay a visit to Sarajevo this week where he could possibly meet with his Bosnian counterpart Zlatko Lagumdzija. For Turkey, Bosnia’s NATO bid and Serbia’s EU bid are interrelated and their realization will only work for the sake of peace and stability in the Balkan region.
Montenegro’s aspiration to join NATO is also backed by Turkey. Montenegrin Pirme Minister Igor Luksic received Prime Minister Recep Tayyip Erdoğan’s support in their efforts to become a NATO member during a visit to Ankara in March. Montenegro is implementing the MAP since 2009 and is expected to get a positive answer from the alliance in the next summit.

Monday, 14 May 2012

http://www.turkishweekly.net/news/136055/turkey-to-foster-nato-bid-for-balkan-nations.html
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21633
Inscrit le : 14/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 15 Mai - 2:57

Georgie en NATO,faut oublier

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tsukuyomiliang
2eme classe
2eme classe
avatar

messages : 25
Inscrit le : 08/07/2012
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Baisse quasi généralisée des budgets militaires des pays membres de l’Otan   Sam 16 Mar - 17:01

Citation :
1 février 2013 – 16:37

Les années se suivent et se ressemblent. Malgré les appels lancés par les responsables américains à leurs homologues européens pour que ces derniers prennent davantage à leur charge leur propre sécurité, les dépenses militaires des pays membres de l’Alliance atlantique sont une nouvelle fois orientée à la baisse. Au point que cela inquiète le secrétaire général de l’Otan, qui a présenté, le 31 janvier, le rapport annuel de cette organisation.

Ainsi, seulement 3 pays respectent le critères des 2% du PIB consacrées aux dépenses militaires, à savoir les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Grèce. Et encore, cela ne signifie pas pour autant que les budgets de défense se maintiennent, notamment pour Athènes, étant donné que l’économie grecque est en récession.depuis au moins 5 ans.

Pour ce qui concerne la France, les ressources allouées aux forces armées se maintiennent grosso-modo depuis 2007, avec toutefois un bon point : la part des acquisitions de nouveaux équipements dans le budget de la Défense est la plus élevée des 28 pays membres de l’Otan.

“Malgré la crise économique de ces dernières années, l’Alliance reste la plus importante puissance militaire au monde. Les budgets alloués à la défense par les pays de l’Otan continuent de représenter plus de la moitié des dépenses de défense à l’échelle mondiale”, explique Anders Fogh Rasmussen, en introduction du rapport annuel.

Pour le moment, donc, il n’y a pas péril en la demeure. Mais pour combien de temps, au rythme où vont les choses? Car, comme l’a aussi avancé le secrétaire général de l’Alliance, “le déséquilibre entre Alliés va grandissant, non seulement entre pays d’Amérique du Nord et pays d’Europe, mais aussi entre Alliés européens.”

Et c’est sans compter sur la progression des dépenses militaires des pays émergents, notamment en Asie. “La montée des puissances émergentes pourrait créer un déséquilibre de plus en plus marqué entre leur capacité d’agir et d’exercer une influence sur la scène internationale et la nôtre”, avance M. Rasmussen.

Ainsi, les disparités entre les dépenses militaires des pays européens feront que certains seront mieux équipés que d’autres. Ce qui mettra à mal la cohérence des alliés et donc, leur capacité à travailler ensemble pour régler des crises à l’échelle internationale.

Seulement, la crise économique n’arrange pas les choses. Et certains pays, comme l’Espagne et l’Italie, ont été contraints de tailler dans leurs dépenses militaires afin de tenter d’équilibrer leurs finances publiques. L’équation est donc compliquée à résoudre.

“Notre sécurité repose sur notre prospérité : sans argent, pas de sécurité. Mais inversement, notre prospérité repose sur notre sécurité”, a estimé M. Rasmussen lors d’une conférence de presse donnée à Bruxelles. “Nous devons investir pour que nos sociétés restent sûres. Parce que les menaces sécuritaires ne vont pas disparaître d’elles-mêmes pendant que nous nous attachons à remédier à la situation économique”, a-t-il ajouté.

Conscient qu’investir dans les programmes militaires “ne réglera pas” les problèmes économiques, Anders Fogh Rasmussen a toutefois mis en garde contre des coupes beaucoup trop drastiques. “Si nous réduisons nos dépenses de défense dans de trop grandes proportions, pendant trop longtemps, nous pourrions en fait aggraver la situation économique”, a-t-il fait valoir.

“Opérer des coupes disproportionnées dans les budgets de défense revient à affaiblir non seulement nos forces armées, mais aussi les industries qui les soutiennent et qui sont d’importants leviers pour l’innovation, l’emploi et l’exportation. Cela risque de conduire à une dangereuse spirale d’érosion de la croissance et de réduction des forces armées, en termes d’effectifs comme d’efficacité, surtout en Europe”, a-t-il expliqué.

Aussi, l’ancien Premier ministre danois a fait 3 propositions : résister à la pression exercée sur les budgets de défense, étant donné qu’il “y a un seuil sous lequel nous ne pouvons descendre en matière de dépenses de défense si nous voulons continuer d’assumer nos responsabilités”, commencer à pallier les déséquilibres à mesure que les économies vont mieux et “ancrer nos capacités.”

_________________
Amat Victoria Curam!!!
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: OTAN / NATO    Jeu 24 Oct - 14:45

Citation :
Le plus grand exercice de l'Otan depuis la Guerre froide autour de Gibraltar en 2015


BRUXELLES (OTAN) (BELGIUM)

L'Otan organisera en 2015 son plus vaste exercice militaire depuis la fin de la Guerre froide, qui rassemblera de 10.000 à 20.000 hommes dans la région du détroit de Gibraltar, a annoncé mercredi le ministre espagnol de la Défense, Pedro Morenés."Nous serons dans la région du détroit" de Gibraltar, a-t-il affirmé à la presse à l'issue d'une réunion des ministres de la Défense des 28 pays de l'Alliance atlantique à Bruxelles. Selon des sources alliées, la participation à cet exercice devrait osciller entre 10.000 et 20.000 soldats qui se déploieront en Espagne et au Portugal, alors que l'Italie fournira un soutien aérien. A titre de comparaison, l'Otan organise début novembre, sous le nom de "Steadfast Jazz 2013", un exercice en Pologne et en Lettonie qui rassemblera quelque 6.000 hommes de sa force de réaction rapide, la NATO Response Force" (NRF), capable à la fois de défendre le territoire des alliés et d'intervenir partout dans le monde. L'exercice prévu en 2015 sera le premier d'une série que l'Otan souhaite organiser après la fin de sa mission de combat en Afghanistan, fin 2014. L'Alliance désire en effet entretenir au sein des armées alliées l'habitude de travailler ensemble qu'elles ont acquis en dix ans d'opérations - souvent risquées et meurtrières - au sein de la force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf), via un programme "robuste" d'exercices militaires. (Belga).

http://www.dhnet.be/dernieres-depeches/belga/le-plus-grand-exercice-de-l-otan-depuis-la-guerre-froide-autour-de-gibraltar-en-2015-5267e9ab35708def0d9195f3
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21633
Inscrit le : 14/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 25 Oct - 4:32

avec la simple fonction rechercher on trouve qu´un topic OTAN existe deja,annabi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 25 Oct - 8:44

Yakuza a écrit:
avec la simple fonction rechercher on trouve qu´un topic OTAN existe deja,annabi
 
ok l'ami tu me l'apprends  
 
 
Citation :
OTAN et Russie au point mort sur la défense antimissile

 

Le principe d'édifier une défense antimissile balistique de l'OTAN a été adopté par les alliés fin 2010. | Reuters

Une fois de plus, les pays de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) et la Russie n'ont pas réussi à résoudre leurs profondes divergences sur le dossier sensible de la défense antimissile, au cours de leur réunion mercredi 23 octobre au siège de l'OTAN. Ce programme, basé sur la technologie américaine, est depuis plusieurs années le principal sujet de discorde entre l'OTAN et la Russie.

Les deux parties doivent "continuer à discuter franchement et directement afin de surmonter les divergences", a déclaré le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, à l'issue du premier conseil OTAN-Russie au niveau ministériel depuis 2011. "Ce n'est pas un secret que nous n'avons pas encore trouvé comment collaborer dans la défense antimissile", a-t-il ajouté.
UNE MENACE POUR LA SÉCURITÉ RUSSE
L'OTAN présente le programme antimissile comme étant destiné à protéger les pays européens membres de l'Alliance d'une éventuelle menace balistique iranienne, mais la Russie le perçoit comme une menace pour sa sécurité.


"Avant d'envisager des projets communs, nous aimerions obtenir des assurances juridiques que le programme n'est pas contre la Russie", a souligné le ministre russe de la défense, Sergueï Shoigu.
Malgré ce dossier, l'OTAN et la Russie "collaborent davantage actuellement que jamais auparavant", a assuré M. Rasmussen. "Le contre-terrorisme est au cœur de cette coopération", a-t-il ajouté, en citant des exercices communs menés ces derniers mois.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/10/23/otan-et-russie-au-point-mort-sur-la-defense-antimissile_3501524_3214.html
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 30 Oct - 16:38

Citation :
La Roumanie débute les travaux pour le bouclier antimissile de l’Otan


La Roumanie a posé lundi la première pierre des installations qui abriteront des missiles intercepteurs du futur bouclier de l’Otan sur une base du sud de la Roumanie, en présence du secrétaire général adjoint de l’Alliance Alexander Vershbow.
« La base de Deveselu sera un élément essentiel de l’ensemble du système de défense antimissile de l’Otan », a-t-il souligné, précisant que « d’ici la fin 2015 cette base sera opérationnelle et intégrée dans le système de l’Otan ».
Ce projet prévoit un investissement de 134 millions de dollars (97 millions d’euros) par Washington dans l’ancienne base militaire de Deveselu, mise en place y a environ 60 ans avec l’aide de l’Union soviétique. La construction du site devrait s’achever dans un peu plus de deux ans, selon un communiqué de l’Ambassade des Etats-Unis en Roumanie.

http://www.lesoir.be/349695/article/actualite/fil-info/fil-info-monde/2013-10-28/roumanie-debute-travaux-pour-bouclier-antimissile-l-otan
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 15 Nov - 9:05

Citation :
Au forum OTAN-industrie à Istanbul, l'industrie de défense et les Alliés vivement incités à coopérer plus étroitement



Au forum-OTAN industrie tenu cette année à Istanbul (Turquie), le secrétaire général délégué de l'OTAN, l'ambassadeur Alexander Vershbow, a appelé ce jeudi (14 novembre 2013), des hauts représentants de l'industrie de défense et des pays de l'Alliance à resserrer leurs liens. « Nous sommes confrontés à des défis de sécurité mondiaux de plus en plus complexes et à une compression des budgets de défense dans nombre de nos pays. La combinaison de ces deux facteurs signifie que, de nos jours, une sécurité efficace passe par une intensification de la coopération multinationale », a déclaré l'ambassadeur Vershbow.
 
Cette année, le forum est axé sur la nécessité d'un dialogue plus étroit entre l'OTAN et l'industrie pour qu'en ces temps de contraintes budgétaires, l'Alliance rentabilise au mieux l'argent investi.  Le secrétaire général délégué a indiqué que l'OTAN souhaitait vivement « promouvoir un nouveau niveau de coopération » entre les Alliés et l'industrie. « Ce forum va nous aider à voir comment fournir au mieux les capacités dont nous avons besoin afin que l'Alliance puisse continuer à assurer notre sécurité pour longtemps encore, » a-t-il ajouté.
 
M. Vershbow et M. Murad Bayar, sous-secrétaire au ministère turc de la Défense, ont ouvert la séance plénière du forum, à laquelle a également été diffusé un message vidéo du secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen. Le secrétaire général a insisté sur le fait qu'une défense efficace exige des capacités efficaces. « Pour disposer de capacités efficaces, il est aussi très important d'avoir une industrie de défense efficace » a-t-il dit. Il a appelé les participants au forum à faire des propositions concrètes pour contribuer à la préparation du sommet que l'OTAN tiendra l'an prochain au Royaume-Uni et qui visera principalement à s'assurer que l'Alliance dispose de la gamme de capacités voulue pour faire face aux défis de sécurité du futur.

http://rpdefense.over-blog.com/2013/11/au-forum-otan-industrie-%C3%A0-istanbul-l-industrie-de-d%C3%A9fense-et-les-alli%C3%A9s-vivement-incit%C3%A9s-%C3%A0-coop%C3%A9rer-plus-%C3%A9troitement.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21810
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 26 Nov - 12:10

Citation :
L'Otan lance son plus important exercice de cyber-défense en Estonie

 L'Otan a lancé mardi en Estonie un vaste exercice de cyber-défense, le plus important du genre destiné à contrer des cyber-attaques massives et simultanées contre les Etats membres et leurs partenaires.  


"Les cyber-attaques sont une réalité quotidienne et elles sont de plus en plus sophistiquées et complexes", a déclaré dans un communiqué Jamie Shea, Secrétaire général adjoint délégué pour les défis de sécurité émergents à l'Otan. "L'Otan doit faire face à cette menace en évolution", a-t-il dit.

Quelque 400 experts des technologies de l'information et spécialistes juridiques ainsi que les représentants des gouvernements participent à cet exercice qui a pour nom de code "Cyber coalition 2013", prévu pour durer trois jours.

Au total, plus de 30 pays européens sont représentés.

La cyber-défense fait partie des quatre secteurs prioritaires identifiés par la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton pour renforcer la défense européenne dans la perspective du sommet de l'UE les 19 et 20 décembre, consacré à la défense dans un contexte de baisse générale des budgets militaires.


http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1747358/2013/11/26/L-Otan-lance-son-plus-important-exercice-de-cyber-defense-en-Estonie.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Sam 7 Déc - 18:37

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21810
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 23 Fév - 7:43

Citation :
Publiée le 20 févr. 2014  

The Iceland Air Meet 2014 (IAM2014) brings together participants from NATO member nations Norway, Iceland and the Netherlands, and from partner countries Finland and Sweden, to conduct a wide range of air defence-related flying activities.
It is the first time that Finland and Sweden have deployed to Iceland. It improves deployability and interoperability, provides additional training opportunities and further strengthen Nordic defence cooperation (NORDEFCO), between both NATO members and non-members.


Citation :
NATO  

21 février ·

Aircraft from NATO and partner countries have been taking part in an air defence training activity in Iceland this month, wrapping up today. The Iceland Air Meet included partners Sweden and Finland for the first time, to improve deployability and interoperability between members and partners.

Learn more about the Iceland Air Meet 2014 and NATO’s periodic peacetime preparedness mission in Iceland in this graphic!

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21810
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 25 Fév - 9:48

Citation :
 Supreme Headquarters Allied Powers Europe (SHAPE) a partagé l’album de HQ Aircom.

Check out more pictures from the Iceland Air Meet 2014.

Icelandic Air Meet 2014


Lieutenant General Joachim Wundrak (second from left), Commander Combined Air Operations Centre Uedem, Germany during the Mission Briefing for the Icelandic Air Meet 2014. Lieutenant General Wundrak attended the event at Keflavik International Airport, Iceland, as representative of Allied Air Command at Ramstein, Germany.  
  
PHOTOS:
 
Photos: Christian Timmig, HQ AIRCOM PA  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21810
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 28 Mar - 11:19

Le prochai secrétaire de l'Otan ne sera pas belge !  Cool 

Citation :
Le Norvégien Jens Stoltenberg sera le prochain secrétaire général de l'Otan

Publié le vendredi 28 mars à 16h54



L'ancien Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg sera le prochain secrétaire général de l'Otan, indiquent des sources diplomatiques citées par les agences de presse, faisant état d'un accord entre les Etats membres de l'Alliance atlantique. Stoltenberg était notamment soutenu par les Etats-Unis et l'Allemagne. L'affaire a visiblement été conclue lors de la récente visite de Barack Obama en Europe. Stoltenberg, 55 ans, succèdera en septembre, au lendemain du sommet de l'Otan au Royaume-Uni, au Danois Anders Fogh Rasmussen, à ce poste depuis 2009.

Membre du Parti travailliste (social-démocrate) Jens Stoltenberg a été Premier ministre de Norvège à deux reprises : de 2000 à 2001 puis de 2005 à 2013, soit près de dix ans au total. Membre de la gauche radicale dans sa jeunesse, il avait notamment manifesté à l'époque de la guerre du Vietnam contre l'ambassade des Etats-Unis à Oslo et réclamé le retrait de son pays de l'Otan... Dans les années 80, il fut même approché par le KGB sous le nom de code Steklov, avant de rompre toute relation sur les conseils de la police.  Il a depuis lors adopté une position nettement plus pro-américaine.

Le poste de secrétaire général de l'Otan revient traditionnellement à un Européen, alors que le commandement militaire allié en Europe est confié à un officier américain. Plusieurs noms circulaient, dont, un temps, celui du ministre allemand (aujourd'hui à l'Intérieur) Thomas de Maizière, puis celui de l'Italien Franco Frattini, mais ce dernier n'avait pas les faveurs de Washington. Le nom du ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski avait également été évoqué, mais ses positions néoconservatrices dures suscitaient l'opposition dans plusieurs capitales, dont Paris, où l'on explique avec humour que "sa nomination aurait pu faire partie de l'arsenal de sanctions contre la Russie"...

Le fait que Jens Stoltenberg soit originaire d'un pays qui n'est pas membre de l'Union européenne complique le jeu de bonneteau auquel se livrent les Vingt-Huit pour le renouvellement, cette année, des grands postes à Bruxelles. Le secrétariat général de l'Otan était souvent vu comme un lot de compensation pour des Etats qui n'auraient pas été pleinement satisfaits des choix opérés. Il est maintenant hors-jeu.

La Norvège est un membre fondateur de l'Otan, dont les forces armées, petites mais de grande qualité, ont participé à de nombreuses opérations américaines et alliées, par exemple en Irak et en Afghanistan. Les forces spéciales norvégiennes sont très intégrées à leurs homologues américaines. Pays maritime, la Norvège a pourtant, à l'extrême-nord, une frontière terrestre avec la Russie de près de 200 kilomètres. Mais l'essentiel se joue en mer : lorsque la flotte russe, notamment les sous-marins, quitte la grande base de Mourmansk, elle passe obligatoirement au large des côtes norvégiennes. A Oslo, on n'a jamais perdu de vue le grand voisin russe. A cet égard, la nomination d'un Norvégien à l'Otan n'est sans doute pas un hasard après la crise ukrainienne.

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/norvegien-jens-stoltenberg-sera-prochain-secretaire-general-l-otan-10757
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21810
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 31 Mar - 14:02

Citation :
L'Otan veut renforcer sa présence à l'Est  

Les ministres des Affaires étrangères des pays de l'Otan se réunissent mardi et mercredi à Bruxelles pour examiner un renforcement de la présence de l'Alliance atlantique en Europe de l'Est en raison de la crise ukrainienne. L'Otan organisera en outre un exercice aérien dans les pays baltes aux mêmes dates, a annoncé lundi le ministère lituanien de la Défense.  


Au cours de leur réunion régulière, les 28 ministres, dont l'Américain John Kerry, devraient également avaliser la suspension d'une partie de la coopération entre l'Otan et la Russie, décidée le 5 mars à la suite de l'intervention en Crimée.

"Le plus important est de rassurer les pays de l'Otan" les plus préoccupés par la crise, à savoir la Pologne et les Etats baltes, a déclaré lundi l'ambassadeur américain à l'Otan, Douglas Lute. "Les ministres vont discuter de mesures additionnelles, qui ne seront pas des actions de gesticulation sur le court terme", a-t-il ajouté.

Ils pourraient ainsi évoquer la possibilité d'établir des bases permanentes de l'Otan dans les pays baltes, un sujet très sensible avec la Russie. Dans le cadre de l'établissement des relations Otan-Russie, l'Alliance s'était engagée à la fin des années 1990 à ne pas déployer de troupes d'une façon permanente dans les pays d'Europe de l'Est proches des frontières russes.

Mais "il est clair que Moscou ne respecte pas ses obligations prévues dans le cadre du partenariat entre l'Otan et la Russie, et de ce fait nous pouvons reconsidérer nos propres obligations", a expliqué lundi un haut responsable de l'Otan.

Depuis le début de la crise, l'Otan a envoyé des avions-radars Awacs au dessus de la Pologne et de la Roumanie, tandis que les Etats-Unis dépêchaient des appareils F-15 et F-16 en Lituanie et en Pologne. Le ministère lituanien de la Défense a annoncé lundi l'organisation d'un exercice aérien dans les pays baltes mardi et mercredi. Cet exercice était programmé depuis longtemps et n'est pas le premier de ce type mais il intervient alors que les pays concernés sont préoccupés par la crise ukrainienne.  


http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1835923/2014/03/31/L-Otan-veut-renforcer-sa-presence-a-l-Est.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21810
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 1 Avr - 14:18

Citation :
Supreme Headquarters Allied Powers Europe (SHAPE) a partagé l’album de HQ Aircom.

Impressions Baltic Region Training Event 17

Impressions from Siauliai Air Base - F-15 "Eagle" from RAF Lakenheath , Great Britain, are taking off for a training flight. The squadron will also be involved in the 17th edition of the Baltic Region Training Event (BRTE) taking place on the first and second April 2014. Photos: Christian Timmig  


  
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 2 Avr - 8:11

Renforcement du flan Est de l'Alliance (Turquie participe également).

Citation :
SACEUR Weighs Options To Strengthen NATO's Eastern Defenses

http://www.atlanticcouncil.org/blogs/natosource/saceur-weighs-oprtions-to-strengthen-nato-s-eastern-defenses

_________________
Site perso : http://defense-turque-infos.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21810
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 2 Avr - 8:24

Citation :
L’OTAN suspend toute coopération militaire et civile avec la Russie  

En réponse à l’intervention russe en Ukraine, l’OTAN a annoncé mardi avoir suspendu sa coopération civile et militaire avec la Russie, tout en maintenant le dialogue politique avec Moscou en vue de favoriser une solution à la crise.


Les ministres des Affaires étrangères des 28 pays membres ont décidé de «suspendre la coopération civile et militaire avec la Russie», a ainsi déclaré le secrétaire général de l’Alliance, Anders Fogh Rasmussen, à l’issue d’une réunion à Bruxelles.

Il n’a pas précisé quels seraient les programmes touchés, mais a souligné que ceux liés à l’Afghanistan ou à la lutte contre le trafic de drogue ne seraient pas concernés. De plus, l’OTAN et la Russie collaborent aussi, avec d’autres pays, à la lutte contre la piraterie dans l’océan Indien, et à des programmes contre le terrorisme.


Remarques préliminaires d’Anders Fogh Rasmussen (OTAN)

Dans une déclaration commune, les 28 ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’OTAN disent que la Russie a «violé le droit international et elle a agi en contradiction avec les principes et les engagements contenus dans le Document de base du Conseil de partenariat euro-atlantique, l’Acte fondateur OTAN-Russie et la Déclaration de Rome. Elle a gravement rompu la confiance sur laquelle doit reposer notre coopération».

Les chefs de la diplomatie ont voulu se montrer fermes, sans pour autant «mettre de l’huile sur le feu, car il ne faut pas fournir de prétexte à la Russie pour relancer l’escalade», a résumé un diplomate.

L’OTAN cherche également à rassurer les pays de l’Est, États baltes et Pologne en tête, qui réclament une plus grande implantation des Alliés, certains plaidant même en faveur de bases permanentes. «Nous nous féliciterions d’une présence plus forte de l’OTAN», a déclaré le ministre polonais, Radek Sikorski.

L’Alliance se tient «prête à prendre les mesures nécessaires face à toute menace d’agression visant l’Alliance», ont précisé les ministres, sans entrer dans les détails opérationnels.

Pour le moment, les grands pays d’Europe de l’Ouest préfèrent s’en tenir aux mesures prises ces dernières semaines, à savoir le déploiement temporaire d’avions-radars Awacs de l’Otan, et d’appareils F-15 et F-16 des États-Unis en Lituanie et en Pologne. «Ces moyens sont suffisants à l’heure actuelle», selon un responsable militaire.

Lors de la réunion, le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird a affirmé qu’il fallait «tout particulièrement miser sur la politique de la porte ouverte: nous devons faire valoir de façon manifeste et convaincante que notre porte demeure ouverte aux pays qui aspirent à entrer dans la zone euro-atlantique.»

M. Baird a soutenu que l’OTAN envisagera une série de mesures contre l’annexion unilatérale par la Russie de la péninsule de Crimée et qu’il pourrait y avoir un renforcement des capacités et un soutien tactique.

Sur l’annonce du retrait de troupes russes, M. Rasmussen a indiqué qu’il ne pouvait «malheureusement pas confirmer. Ce n’est pas ce que nous constatons».

Les États-Unis avaient déjà accueilli lundi avec prudence les affirmations du ministère russe de la Défense sur le retrait d’un bataillon de la zone frontalière avec l’Ukraine.

M. Kerry a souligné mardi soir qu’il fallait saluer l’annonce russe, mais qu’elle restait «peu importante par rapport au nombre de soldats déployés. La question est de savoir maintenant ce qui va suivre», a-t-il ajouté, alors que les Américains évaluent à au moins 20.000 le nombre de soldats présents à la frontière Est de l’Ukraine.

Parallèlement, le Parlement ukrainien a décidé l’organisation cette année de manœuvres communes avec l’OTAN sur le territoire ukrainien et en mer Noire, qui devraient susciter de vives réactions de Moscou.

http://www.45enord.ca/2014/04/lotan-suspend-toute-cooperation-militaire-et-civile-avec-la-russie/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21810
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Sam 5 Avr - 8:19

Citation :
L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord a 65 ans  


L’histoire de l’OTAN (Vidéo: OTAN)  

Voila 65 ans naissait l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

À cette époque, le monde se relève tout juste de la guerre la plus dévastatrice de l’histoire et les pays d’Europe, épuisés, veulent la paix. L’URSS resserre son emprise sur de nouveaux territoires et l’Organisation des Nations unies, qui vient tout juste d’être mise sur pied, se révèle incapable d’imposer la paix. Les vetos constants des Soviétiques rendant le conseil de sécurité de l’ONU complètement gelé sur place. Les politiciens occidentaux en arrivent donc à la conclusion qu’il faut former une alliance militaire défensive pour dissuader l’URSS de faire usage de la force. L’OTAN naît.

«Les alliés de l’OTAN peuvent être fiers que l’Alliance ait respecté ses objectifs fondamentaux et que la garantie de sécurité prévue à l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord soit maintenant accordée à 28 États membres de la région de l’Atlantique Nord, a indiqué le Premier ministre canadien Stephen Harper, à l’occasion des 65 ans de l’organisation. Grâce à ses opérations d’aide en Afghanistan, l’Alliance a accru la sécurité de ses citoyens et de ses partenaires, elle a amélioré la sécurité et la stabilité en Afghanistan et elle a réduit le risque que ce pays redevienne un havre sûr pour les terroristes. D’autres opérations de sécurité menées en Bosnie, au Kosovo et en Libye ont permis de mettre fin à des conflits qui coûtaient la vie à des milliers de personnes».

Le Premier ministre a rappelé dans un communique que le Canada un membre «dévoué de l’OTAN depuis la création de l’organisation en 1949», étant un «important donateur militaire notamment. Le Canada a en effet participé à toutes les opérations de l’OTAN menées dans l’après-guerre froide.

Rappelant les principes fondateurs de l’OTAN de défendre la défense, la paix et la démocratie, Stephen Harper a de nouveau condamné l’intervention militaire «illégale» de la Russie en Ukraine ainsi que «les mesures illégales prises par ce pays pour annexer la Crimée [...] Nous continuerons d’exhorter Vladimir Poutine à respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine et d’engager un dialogue direct avec le gouvernement ukrainien pour trouver une solution».

http://www.45enord.ca/2014/04/organisation-traite-atlantique-nord-otan-65-ans/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21810
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 18 Avr - 8:27

Citation :
  L’Otan annonce l’envoi d’un groupe de lutte contre les mines en mer Baltique

Posté dans Europe, Forces navales, Otan par Laurent Lagneau Le 18-04-2014




L’Otan, par la voix de son secrétaire général, Anders Fogh Rasmussen, a annoncé, le 16 avril, le déploiement de navires et d’avions dans les pays d’Europe de l’Est, lesquels craignent une contagion de la crise ukrainienne.

L’on aurait pu penser que des forces navales relativement conséquentes allaient être déployées en mer Baltique. En fait, seul le groupe permanent Otan de lutte contre les mines n°1 (SNMCMG, Standing NATO Mine Counter-Measures Group ONE) devrait être envoyé dans cette zone qu’il connaît très bien.

Au total, 4 chasseurs de mines, dont le HNLMS Maakum (Pays-Bas), le BNS Bellis (Belgique), l’ENS Amiral Cowan (Estonie) et le HNoMS Otra (Norvège) seront d’abord regroupé à Kiel (Allemagne) avant d’être déployés en mer Baltique. Ils seront appuyés par le navire de soutien norvégien HNoMS Valkyrien. Pour le moment, donc, il n’est pas question de renforcer la présence de l’Otan avec des frégates de défense aérienne ou de lutte anti-sous-marine…

« Le SNMCMG1 opère dans la région depuis plus de 40 ans, » a rappelé le général Breedlove, le commandant suprême des forces alliées en Europe (SACEUR). « La présence du Groupe contribue à la sécurité maritime régionale. Pendant cette période de tension, il nous a semblé opportun de le déployer en mer Baltique dans le cadre de un vaste ensemble de mesures prises par l’Otan », a-t-il expliqué. « Notre intention n’est pas d’aggraver la situation, mais plutôt de démontrer notre solidarité forte en tant qu’alliance et d’accroître notre état ​​de préparation », a-t-il ajouté.

Au cours de son déploiement, le SNMCMG1, dirigé par le commandant norvégien Eirik Otterbu, effectuera de « nombreuses » visites portuaires et prendra part à l’opération de déminage Ouvert Spirti, organisé en Lettonie, en mai prochain. Cela « démontre aussi notre engagement envers la sécurité et la sécurité de nos alliés dans la mer Baltique », a commenté le vice-amiral Hudson, le patron du NATO Allied Maritime Command.

De son côté, la marine russe a lance des manoeuvres navales en mer baltique depuis le 15 avril. « Les corvettes Steregouchtchi et Boïki et les hélicoptères de lutte anti-sous-marine Ka-27PL de l’aviation embarquée s’entraîneront à rechercher, traquer et détruire un sous-marin ennemi », a fait savoir son service de presse. Le submersible Varchavianka, à propulsion diesel-électrique, jouera le rôle du plastron. Destirs d’artillerie sur des cibles aériennes et navales ainsi que des exercices de brouillage de radar sont également au programme.

Photo : Le HNoMS Valkyrien


http://www.opex360.com/2014/04/18/lotan-annonce-lenvoi-dun-groupe-de-lutte-les-mines-en-mer-baltique/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21810
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 26 Mai - 12:49

Citation :
FOB interview: General Hodges, OTAN Land Com

Actualités  Guillaume Belan  26 mai, 2014

 
Frederick Ben Hodges, Nato Land Commander
(crédits: OTAN)  


FOB vous propose aujourd’hui un interview avec le Lieutenant General Frederick Ben Hodges, croisé durant l’exercice Rochambeau la semaine dernière et qui a bien voulu nous accorder une interview. Le général américain Frederick Ben Hodges est le Commander Allied Land Command (Land Com), c’est à dire le commandant des forces terrestres de l’OTAN.

Que pensez vous de la constitution d’une force franco-britannique, à savoir la CJEF ?
Je suis impressionné par les progrès de deux des états les plus importants de l’OTAN, de leur capacité et de leur travail sur l’interopérabilité. Tout exercice n’a pas être otanien et je soutiens tout effort qui favorise plus d’interopérabilité du moment où sont utilisé les standards OTAN et le CIS (Communication and Information System). D’autant plus que l’OTAN est à un tournant. Du fort engagement en Afghanistan, nous passons à une posture « contingency » (Etat de préparation et d’alerte). Il faut donc s’y préparer et c’est pourquoi l’exercice Rochambeau est important.

Alors que la Russie frappe militairement aux portes de l’Europe, la diminution générale des budget défense européens vous inquiète-elle ?
C’est un très grave sujet de préoccupation. Il faut accepter l’idée que la défense nationale et celle de l’Alliance ait un coût, qui est important. Ce que fait la Russie en ce moment nous rappelle ce qu’elle a toujours été : un adversaire. Alors que les Etats-Unis et l’Europe réduisent leurs budgets, la Russie a massivement investi ces dernières années sur ses capacités militaires. Elle est devenue une vraie menace. En conséquence, l’Europe et l’OTAN doivent rester solide. Je me suis récemment rendu en Estonie et en Lituanie pour des exercices otanien de grande ampleur : j’ai pu mesurer combien ils sont inquiets des agissements de la Russie et ils s’entraînent militairement en ce sens.

L’Alliance redécouvre-t-elle l’article 5 du traité OTAN (la défense collective) ?
Ce sont les pays membres qui le redécouvrent ! Pour de nombreux pays, leurs soucis principaux sont aujourd’hui plus orientés vers l’immigration clandestine ou les trafics en tout genre, or l’OTAN doit rester unie et les pays membre investis. Je vous rappelle que l’OTAN est l’alliance la plus réussie de notre histoire, elle représente la volonté de 28 membres. Ses membres doivent demeurer solides et mobilisés.

Quelle posture adopter vis-à-vis de la Russie ?
Nous encourageons toutes les initiatives diplomatiques pour trouver une solution politique. Mais en parallèle, nous renforçons les missions de patrouille aérienne ainsi que la surveillance maritime. Au niveau terrestre, d’importants exercices sont organisés, comme en Lettonie ou en Pologne. L’année dernière, la Russie a mené de gigantesques exercices avec des moyens importants. Ils ont démontré qu’ils avaient la capacité de déployer une grande force très rapidement. Ce qui nous préoccupe grandement. Il faut rester vigilant et se tenir prêt.

http://forcesoperations.com/2014/05/26/fob-interview-general-hodges-otan/  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» 21 mai 1927 première traversée en avion sans étapes de l'Atlantique Nord
» Le repas du soir = organisation !!!
» LA BATAILLE D'ATLANTIQUE
» SÉMAPHORE - CAP CORSE (CORSE DU NORD)
» Traité de Coopération Judiciaire avec la Bourgogne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: