Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant
AuteurMessage
farewell
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 2466
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Lun 20 Juil 2015 - 19:04

Levée des sanctions a venir

http://5minutes.rtl.lu/monde/laune/688972.html


Voilà comment on constate après coup que l'allemagne est un grand pays exportateur

http://m.france24.com/fr/20150720-sigmar-gabriel-made-germany-iran-allemagne-economie-commerce-exportation

_________________

"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7651
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Lun 20 Juil 2015 - 19:14

Centrale nucléaire de Bouchehr était à l'origine un projet allemand...

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 2466
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Lun 20 Juil 2015 - 19:31

http://www.preparer-les-concours.com/dossiers-actualites-programme-nucleaire-iranien.html

Bien vu viper.

_________________

"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9772
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Lun 20 Juil 2015 - 20:33

Ils ont même donner un petit coup de pouce pour introduire stuxnet dans les ordinateurs Siemens qui pilote la centrale et les centrifugeuses...
Revenir en haut Aller en bas
@Winners
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 485
Inscrit le : 22/03/2014
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Lun 20 Juil 2015 - 20:37

PGM a écrit:
Ils ont même donner un petit coup de pouce pour introduire stuxnet dans les ordinateurs Siemens qui pilote la centrale et les centrifugeuses...

+1,
Des projects de ce genre vaux mieux de se tourner a la chine.
Revenir en haut Aller en bas
@Winners
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 485
Inscrit le : 22/03/2014
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 23 Juil 2015 - 21:01

Kiri devant le congress: l:Iran detient desormais une technologies nucleaire qui me peut etre detruite par des attaques.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 20 Aoû 2015 - 21:24

Citation :
Nucléaire : Des experts iraniens pour inspecter le site militaire de Parchin, près de Téhéran?


Posté dans Moyen-Orient, NBC par Laurent Lagneau Le 20-08-2015





Les débats portant sur l’accord de Vienne, trouvé le 14 juillet dernier par les groupe 5+1 (membres du Conseil de sécurité de l’ONU + l’Allemagne) et l’Iran, au sujet du programme nucléaire iranien, sont vifs, surtout aux États-Unis où les parlementaires du Parti républicain, ainsi que quelques élus démocrates influents, y sont hostiles.

Pour rappel, l’accord de Vienne réduit de manière significative, et pour une période donnée, les capacités iraniennes d’enrichissement de l’uranium et de production de plutonium en échange d’une levée des sanctions internationales prises depuis 2006 par la communauté internationale contre Téhéran.

Des inspections seront menées par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) afin de vérifier que l’Iran tient ses engagements. Faute de quoi, les sanctions, essentiellement économiques, seront rétablies.

Tout repose donc sur ces inspections. Et cela d’autant plus que, par le passé, l’Iran a pris l’habitude de dissimuler ses activités nucléaires. Aussi, un compromis a été trouvé pour éventuellement visiter des sites militaires iraniens en cas de soupçons : ainsi, les inspecteurs de l’AIEA y auront accès après un délai de 24 jours.

En outre, parallèlement à l’accord de Vienne, des arrangements – confidentiels – sur les inspections ont été trouvés entre l’AIEA et Téhéran avant d’être approuvés par le groupe 5+1 dans le cadre de l’accord global.

Ainsi, un de ces arrangements concerne le site militaire de Parchin, près de Téhéran, dont l’accès a été refusé à l’AIEA depuis 2005. Or, ce dernier intéresse particulièrement les inspecteurs de l’agence dans la mesure où des essais de détonique y auraient été menés dans le cadre du développement d’une arme nucléaire.

Théoriquement, avec l’accord de Vienne, le site de Parchin devrait être ouvert aux inspections. Mais, d’après l’agence Associated Press, qui a eu accès à « un document » intitulé « arrangement séparé II », l’AIEA a trouvé un compromis quelque peu particulier avec Téhéran…

Ainsi, l’Iran pourrait employer ses propres experts pour inspecter le site de Parchin et donc chercher des éléments sur des activités que Téhéran a toujours réfutées. Autant demander à un mauvais élève de signer lui-même son carnet de correspondance!

Toujours selon l’Associated Press, seulement 7 échantillons pourront être prélevés à Parchin par les experts iraniens. Ces « activités seront réalisées avec du matériel iranien authentifié, en accord avec les spécifications techniques fournies par l’agence », est-il écrit dans le document en question, lequel précise que l’AIEA « garantira l’authenticité technique » de ladite inspection, sans pour autant dire comment.

Comme l’on pouvait s’y attendre, cette information a suscité des réactions indignées en Israël. « Il faut accueillir cela comme une innovation mondiale et comme une forme de pensée en dehors des sentiers battu », a affirmé Youval Steinitz, le ministre israélien des Infrastructures nationales et de l’Énergie. « On peut se demander si les inspecteurs iraniens devront aussi attendre 24 jours avant d’être en mesure de visiter le site et de chercher des éléments de preuve incriminants », a-t-il ajouté, non sans ironie.

Toutefois, si l’organisation iranienne pour l’énergie atomique a démenti l’information donnée par l’Associated Press, les autorités américaines et l’AIEA ne l’ont pas clairement réfutée.

« Les arrangements séparés de la feuille de route correspondent avec la pratique de vérification de l’AIEA et répondent aux exigences de l’AIEA », a déclaré, à Reuters, Serge Gas, un porte-parole de l’AIEA. Ce dernier a refusé d’en dire plus, par souci de confidentialité.

Quant à la Maison Blanche, qui défend bec et ongles l’accord de Vienne, elle a affiché son soutien à l’AIEA.

« Nous avons confiance dans les programmes de l’agence pour enquêter sur l’éventuelle dimension militaire d’un ancien programme iranien, une question qui remonte (…) à plus d’une décennie », a déclaré Ned Price, porte-parole du Conseil de sécurité nationale. « Pour ce qui concerne la surveillance de l’attitude de l’Iran à l’avenir, l’AIEA a développé le système d’inspection le plus solide jamais négocié », a-t-il ajouté.


http://www.opex360.com/2015/08/20/des-experts-iraniens-pour-inspecter-le-site-militaire-de-parchin-pres-de-teheran/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 3 Sep 2015 - 19:23

Citation :
Si les sanctions ne sont pas levées, il n'y aura pas d'accord nucléaire, affirme Khamenei



Photo d'archives de l'ayatollah Ali Khamenei. AFP

Le guide suprême a souhaité que le Parlement soit associé à l'examen de l'accord, ajoutant cependant qu'il n'avait "pas de recommandation" à lui donner sur son "rejet" ou sa "ratification".

OLJ/AFP 03/09/2015


Le guide suprême d'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei, a insisté jeudi sur la levée des sanctions imposées à son pays, sans laquelle l'accord nucléaire avec les grandes puissances n'aurait selon lui plus de raison d'être.

"Si les sanctions ne sont pas levées, il n'y aura pas d'accord", a déclaré l'ayatollah Khamenei en rencontrant les membres de l'Assemblée des experts, l'une des plus puissantes institutions d'Iran.
Selon son site personnel, le guide suprême a affirmé - sans citer de noms - que des "responsables américains parlaient de manière très négative" d'un "maintien du cadre des sanctions".
"Si le cadre des sanctions devait être maintenu, alors pourquoi avons-nous négocié?", s'est-il interrogé. "Si nous avons fait des compromis et des concessions, c'était essentiellement pour que les sanctions soient levées, sinon quel aurait été l'intérêt d'aller aux négociations?", a-t-il ajouté.

L'accord conclu le 14 juillet à Vienne par l'Iran d'une part et les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Chine, la Russie et l'Allemagne de l'autre, prévoit une levée progressive et réversible des sanctions imposées depuis 2006 à Téhéran en échange de son engagement à renoncer à l'arme nucléaire.
L'ayatollah Khamenei a souhaité que le Parlement soit associé à l'examen de l'accord, ajoutant cependant qu'il n'avait "pas de recommandation" à lui donner sur son "rejet" ou sa "ratification". "C'est à la représentation de la nation de décider", a-t-il assuré, ajoutant qu'il avait fait connaître sa position au président Hassan Rohani.

Un débat est en cours en Iran sur la nécessité pour le Parlement d'approuver ou non l'accord. Les députés le souhaitent, mais le gouvernement et l'équipe de négociateurs nucléaires estiment qu'un vote du Parlement n'est pas dans l'intérêt du pays car il transformerait des engagements volontaires de l'Iran en obligation légale. Toutefois, même en cas de vote, les conservateurs, majoritaires au Parlement, ne devraient a priori pas s'opposer à un accord rendu possible par l'ayatollah Khamenei qui a lui-même autorisé les négociations.

Aux Etats-Unis, le président Barack Obama devrait sortir victorieux de la bataille au Congrès sur l'accord nucléaire après le ralliement de suffisamment de sénateurs en prévision du vote qui aura lieu dans les prochaines semaines.


http://www.lorientlejour.com/article/942382/nucleaire-si-les-sanctions-ne-sont-pas-levees-il-ny-aura-pas-daccord-affirme-khamenei.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 10 Sep 2015 - 23:48

Citation :
USA- les républicains déterminés à enterrer l'accord avec l'Iran


Reuters 10/09/2015


Le président de la Chambre des représentants John Boehner a indiqué jeudi que ses collègues du parti républicain feraient tout ce qui était en leur pouvoir pour s'opposer à l'adoption par le Congrès américain de l'accord sur le programme nucléaire iranien.

Les élus républicains "utiliseront tous les outils" à leur disposition pour empêcher la promulgation de l'accord conclu le 14 juillet entre l'Iran et le groupe P5+1, réunissant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu et l'Allemagne, a-t-il dit.

Les opposants à l'administration démocrate de Barack Obama n'ont pas encore arrêté leur stratégie définitive. Mercredi, ils avaient annoncé qu'ils envisageaient de renoncer à une motion de désapprobation au profit d'une autre procédure législative.

John Boehner a indiqué jeudi que les élus de son parti à la chambre basse se réservaient le droit de revenir à leur option initiale si une telle résolution était adoptée au Sénat lors d'un vote prévu dans la journée ou vendredi.

Le Nuclear Review Act, promulgué par Barack Obama au mois de mai, accorde au Congrès américain jusqu'au 17 septembre pour adopter ou rejeter l'accord conclu avec la République islamique après des années de négociations.

Le parti républicain a déposé une motion de désapprobation après l'envoi du texte de l'accord au Congrès le 20 juillet.

La motion, qui doit être votée dans un délai de 60 jours, devrait être logiquement adoptée puisque le Grand Old Party est majoritaire dans les deux chambres.

Barack Obama pourra alors faire usage de son veto face à cette défiance du pouvoir législatif. Pour contourner cette prérogative présidentielle, les parlementaires devront se prononcer sur un nouveau texte de défiance à une majorité qualifiée des deux tiers, seuil que les républicains ne devraient pas parvenir à atteindre, notamment au Sénat.

http://www.lorientlejour.com/article/943605/usa-les-republicains-determines-a-enterrer-laccord-avec-liran.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Ven 11 Sep 2015 - 13:12

Citation :
La voie est libre pour qu'Obama applique l'accord nucléaire avec l’Iran



La minorité démocrate de la chambre haute du Congrès a bloqué jeudi une résolution républicaine qui aurait
empêché Barack Obama de suspendre les sanctions américaines contre l’Iran, les républicains n'ayant pas
obtenu la majorité de 60 voix sur 100 requise, à deux voix près. AFP PHOTO/MANDEL NGAN

OLJ/AFP 11/09/2015



Les opposants républicains de Barack Obama n'ont pas réussi jeudi au Sénat à barrer la route à l'accord sur le nucléaire iranien, confirmant la victoire du président américain et ôtant toute incertitude sur la viabilité du pacte.

La minorité démocrate de la chambre haute du Congrès a bloqué jeudi une résolution républicaine qui aurait empêché Barack Obama de suspendre les sanctions américaines contre l’Iran, les républicains n'ayant pas obtenu la majorité de 60 voix sur 100 requise, à deux voix près.
"Ce vote est une victoire pour la diplomatie, pour la sécurité nationale des Etats-Unis et pour la sécurité du monde", s'est félicité Barack Obama dans un communiqué.

Pour beaucoup d'élus, le vote fut aussi grave que celui autorisant George W. Bush à recourir à la force contre l'Irak de Saddam Hussein en 2002. Rarement un vote n'avait fait l'objet d'autant de pressions de la part des lobbys, notamment des organisations juives américaines.
Les dirigeants britannique, allemande et français avaient auparavant signé une tribune commune dans le Washington Post pour exhorter les élus à soutenir leur approche diplomatique.
"Nous sommes certains que l'accord pose les bases nécessaires pour résoudre de façon permanente le conflit sur le programme nucléaire iranien", y écrivaient David Cameron, Angela Merkel et François Hollande.

Perdants au plan législatif, certains républicains évoquaient la possibilité d'un nouveau front judiciaire, des conservateurs estimant que le président américain n'avait pas rempli ses obligations avec le Congrès et que toute levée de sanctions contre l’Iran était illégale.

Tous les démocrates sauf quatre ont voté pour soutenir Barack Obama, qui sera bientôt libre d'appliquer sa partie du texte signé le 14 juillet à Vienne par les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie), l'Allemagne et l’Iran. Les Etats-Unis et les Européens se sont engagés à suspendre de nombreuses sanctions économiques en échange des concessions iraniennes sur leur programme nucléaire.

Le Congrès avait jusqu'au 17 septembre pour donner son avis sur l'accord. Mais on savait depuis la semaine dernière que les républicains n'attireraient pas suffisamment de démocrates pour atteindre la majorité de deux tiers requise pour surmonter un veto présidentiel.
Cela ne devrait pas les empêcher de retenter, pour la forme, un nouveau vote la semaine prochaine, a annoncé Mitch McConnell, chef de la majorité sénatoriale. "Nous allons désormais nous atteler au travail essentiel d'appliquer et de vérifier cet accord, pour empêcher l’Iran d'obtenir une arme nucléaire", a toutefois déclaré Barack Obama.


http://www.lorientlejour.com/article/943735/la-voie-est-libre-pour-quobama-applique-laccord-nucleaire-avec-liran.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 17 Sep 2015 - 19:52

Citation :
L'Iran dénonce les "allégations usées" de pays du Golfe


AFP 17/09/2015


L'Iran a dénoncé jeudi les "allégations répétées et usées" de "deux ou trois pays" du Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui a dénoncé cette semaine la "grave menace" que représente selon lui Téhéran pour la sécurité régionale.

"Il est surprenant que dans l'atmosphère post-négociations nucléaires, seulement deux ou trois pays voisins du sud expriment, sous différents prétextes, leur colère concernant ce processus et ses implications régionales positives", a déclaré la porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Marizeh Afkham, qui n'a pas cité ces pays.

Réunis mardi à Riyad, les ministres des Affaires étrangères des six pays du CCG ont accusé l'Iran "d'ingérences répétées dans les affaires internes" de leurs pays, et de chercher à attiser les tensions confessionnelles dans la région, dénonçant "une grave menace pour la sécurité et la paix régionales".

Selon Mme Afkham, "certains membres de ce Conseil (CCG) qui ont fait obstacle à ces négociations (...) pensent qu'ils peuvent détourner la tendance générale envers le dialogue et la diplomatie par des allégations répétées et usées, ou bien porter atteinte à la volonté de l'Iran en faveur d'une coopération constructive avec ses voisins et les pays musulmans de la région".

Après de longues négociations, l'Iran et les puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) ont conclu le 14 juillet un accord visant à garantir le caractère pacifique du programme nucléaire iranien, en échange d'une levée progressive et réversible des sanctions économiques internationales imposées à Téhéran.

Riyad et les autres monarchies sunnites du Golfe accusent l'Iran chiite d'interventionnisme à Bahreïn, en Irak, en Syrie, au Liban et au Yémen et craignent qu'une levée des sanctions ne donne à ce pays davantage de moyens pour soutenir ses alliés régionaux.

http://www.lorientlejour.com/article/944813/liran-denonce-les-allegations-usees-de-pays-du-golfe.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Sam 19 Sep 2015 - 13:12

Citation :
Nucléaire : le chef de l'AIEA va partir samedi à Téhéran pour rencontrer des officiels iraniens (AIEA)


AFP 19/09/2015



Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Yukiya Amano va partir samedi de Vienne pour se rendre à Téhéran afin d'y rencontrer des responsables iraniens pour discuter des activités nucléaires de l'Iran, a annoncé samedi l'AIEA.

Les réunions avec "de hauts responsables iraniens" sont programmées pour dimanche, a précisé l'AIEA dans un communiqué. Les discussions porteront sur les activités passées et présentes de l'Iran dans le domaine nucléaire, a-t-il ajouté.


http://www.lorientlejour.com/article/945178/nucleaire-le-chef-de-laiea-va-partir-samedi-a-teheran-pour-rencontrer-des-officiels-iraniens-aiea.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Lun 21 Sep 2015 - 0:00

Citation :
Le chef de l'AIEA a pu se rendre sur un site suspect en Iran



Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Yukia Amano, lors d'une rencontre avec le président
iranien Hassan Rohani. Photo AFP

Nucléaire
L'Iran refusait jusqu'alors à l'AIEA l'accès à cette base.



OLJ/AFP 20/09/2015


Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), venu dimanche à Téhéran chercher des "clarifications" sur le programme nucléaire de l'Iran, a pu se rendre sur un site soupçonné d'avoir abrité des activités suspectes. "Yukia Amano a effectué une visite formelle au site de Parchin, il a visité certains ateliers à propos desquels il y avait de fausses informations", a déclaré Behrouz Kamalvand, porte-parole de l'Organisation de l'énergie atomique d'Iran (OEAI).

Situé à l'est de Téhéran, ce site est soupçonné d'avoir abrité des tests d'explosions conventionnelles applicables au nucléaire, ce que Téhéran a toujours démenti. La presse américaine a en outre récemment affirmé que des travaux suspects se déroulaient dans le secteur de Parchin. Selon le porte-parole de l'OEAI, il s'agissait toutefois de travaux de "réfection d'une route" inondée, sur laquelle M. Amano a pu se rendre. L'Iran refusait jusqu'alors à l'AIEA l'accès à cette base, mettant en avant sa nature militaire et soulignant que l'agence onusienne y avait déjà conduit en 2005 des inspections qui n'avaient rien donné.

Début septembre, l'AIEA avait demandé à l'Iran de lever des "ambiguïtés" concernant ses activités nucléaires passées, dans le cadre d'un processus de vérification préalable à une levée des sanctions internationales frappant ce pays depuis 2006, prévue par l'accord historique scellé le 14 juillet entre Téhéran et des grandes puissances.
"L'agence cherche des clarifications sur certaines questions et remplit (ainsi) ses devoirs, ce qui peut être une bonne base pour une coopération à long terme", a déclaré M. Amano lors d'une rencontre avec le président iranien Hassan Rohani, selon l'agence de presse officielle Irna. Sans préciser quels points devaient être clarifiés, M. Amano a affirmé que l'AIEA agissait "étape par étape (...) dans l'examen des programmes" nucléaires de l'Iran et essayait "de rapporter de manière impartiale" le résultat de son travail.

Le président Rohani a lui déclaré que son pays allait appliquer le "protocole additionnel (du Traité de non prolifération nucléaire, ndlr) de manière volontaire". "Nous espérons que, vous aussi, vous surveillerez de manière équitable l'application" de l'accord du 14 juillet, a-t-il ajouté à l'adresse de M. Amano. Le protocole additionnel du TNP permet à l'AIEA d'intensifier la surveillance des programmes nucléaires dans le monde afin de vérifier qu'ils ne sont pas détournés de leur utilisation pacifique.


A huis clos au Parlement

Outre le président Rohani, M. Amano a rencontré le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et le chef de l'OEAI, Ali Akbar Salehi. Il s'est également adressé à huis clos aux députés d'une commission spéciale du Parlement iranien mise en place pour examiner l'accord nucléaire.

En août, Yukia Amano était intervenu devant le Congrès américain pour tenter de convaincre les élus républicains, farouchement opposés à l'accord, de son bien fondé. Après une longue bataille au Congrès, le président Barack Obama a réussi à éviter un vote défavorable à l'accord qui a commencé à être formellement appliqué par Washington. Le Parlement iranien, dominé par les conservateurs, devrait donner "son avis" d'ici la fin du mois, selon son président, Ali Larijani, qui, en faisant cette annonce le 5 septembre, n'avait pas précisé s'il y aurait un vote ou non. Conservateur modéré lui-même favorable à l'accord, M. Larijani avait toutefois prédit des débats houleux.
Même si un vote était organisé, il est peu probable que le Parlement rejette un accord approuvé par le guide suprême d'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei.

Conclu entre l'Iran et le groupe 5+1 (États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne), cet accord prévoit de limiter au domaine strictement civil le programme nucléaire iranien en échange d'une levée progressive et réversible des sanctions économiques internationales. Avant la mise en œuvre de cet accord, l'AIEA doit rendre le 15 décembre un rapport destiné à lever toutes les zones d'ombre planant encore sur la "possible dimension militaire" du programme nucléaire iranien, jusqu'en 2003 au moins.

Téhéran a toujours nié les allégations en ce sens, affirmant que ces soupçons reposaient sur des documents trafiqués.

http://www.lorientlejour.com/article/945268/le-chef-de-laiea-a-pu-se-rendre-sur-un-site-suspect-en-iran.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Dim 4 Oct 2015 - 17:53

Citation :
Iran : l'accord nucléaire est imparfait, mais doit être appliqué (députés)


AFP 04/10/2015


Une commission spéciale du Parlement iranien a estimé dimanche que l'accord nucléaire avec les grandes puissances était imparfait, mais qu'il devait cependant être appliqué, ouvrant la voie à son adoption.

Les 15 membres de cette commission ont passé plusieurs semaines à examiner l'accord nucléaire conclu le 14 juillet entre l'Iran et les pays du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne).

Ils estiment que dans cet accord, les obligations de l'Iran sont "claires et explicites" alors que celles des pays occidentaux ne le sont pas autant. Les parlementaires critiquent également les restrictions acceptées par l'Iran dans ses activités nucléaires pendant une période de 15 ans et dénoncent "l'accès aux sites militaires" iraniens.
L'accord "a de sérieuses faiblesses en matière de sécurité (...) et, sauf révision en matière d'inspection des sites militaires, de défense et de sécurité, (il) créera des problèmes au pays", selon eux.

Après la publication de ce rapport, le Parlement a engagé une procédure de vote en vue de permettre au gouvernement d'appliquer l'accord. Le vrai pouvoir pour approuver l'accord nucléaire revient toutefois au Conseil suprême de la sécurité nationale (CSSN), dirigé par le président Hassan Rohani. Elu en 2013 avec la promesse de mettre fin à la crise avec les grandes puissances sur le dossier nucléaire en vue de la levée des sanctions internationales contre son pays, l'accord ne fait à priori aucun doute.

Dan son rapport, la commission note en outre que "l'équipe des négociateurs nucléaires bénéficie de la confiance du guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei", qui a le dernier mot dans le dossier nucléaire, mais a demandé que le Parlement soit associé au processus d'examen de l'accord.

L'accord limite pendant au moins dix ans le programme nucléaire iranien, en particulier les activités d'enrichissement d'uranium, à des fins militaires, contre une levée progressive et réversibles des sanctions économiques internationales. Il place aussi le programme nucléaire sous un contrôle plus poussé de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).
L'Iran a toujours démenti vouloir fabriquer l'arme atomique, affirmant que ses activités nucléaires étaient uniquement pacifiques.

http://www.lorientlejour.com/article/947591/iran-laccord-nucleaire-est-imparfait-mais-doit-etre-applique-deputes.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mar 13 Oct 2015 - 14:49

Citation :
Iran : le Parlement approuve l'accord nucléaire conclu avec les grandes puissances (médias officiels)


AFP 13/10/2015


Les députés iraniens ont approuvé mardi l'accord nucléaire avec les grandes puissances par 161 voix pour, 59 contre et 13 abstentions, trois mois après sa conclusion le 14 juillet, ont annoncé les médias d'Etat.

Les députés ont voté en faveur de la mise en oeuvre de l'accord prévoyant une levée des sanctions internationales imposées à l'Iran en échange de son engagement à ne pas se doter de l'arme atomique et à limiter son programme nucléaire civil.

Ce vote met fin à un débat souvent houleux entre les partisans de l'accord et ses opposants conservateurs, pourtant majoritaires au Parlement, qui le considéraient plus favorable aux grandes puissances qu'à leur propre pays.

Mais les députés qui étaient contre cet accord ont dû tenir compte du feu vert donné au texte par le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, qui a le dernier mot sur tous les grands dossiers du pays, mais avait souhaité que le Parlement ait son mot à dire. Le vote du Parlement iranien intervient après l'échec du Congrès américain, dominé par les Républicains farouchement opposés à l'accord, à le torpiller.

Plus rien ne s'oppose désormais à son application par toutes les parties signataires, Iran, Etats-Unis, Chine, Russie, Grande-Bretagne, France et Allemagne. La levée des sanctions va permettre à l'Iran de relancer son économie, tandis que les grandes puissances voient dans l'accord le moyen de réduire la menace nucléaire dans une région en proie à de nombreux conflits.
L'accord avait été conclu mi-juillet à Vienne à l'issue de près de deux années de négociations acharnées dirigées côté iranien par le chef de la diplomatie, Mohammad Javad Zarif.

http://www.lorientlejour.com/article/949244/iran-le-parlement-approuve-laccord-nucleaire-conclu-avec-les-grandes-puissances-medias-officiels.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Dim 18 Oct 2015 - 16:31

Citation :
Nucléaire : l'Iran a notifié qu'il appliquera le Protocole additionnel (AIEA)


AFP 18/10/2015


L'Iran a notifié dimanche à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qu'il appliquera le Protocole additionnel au Traité de non-prolifération nucléaire, une étape dans la mise en oeuvre d'un accord historique conclu à Vienne en juillet, a annoncé l'agence onusienne.

Cette annonce intervient alors que la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini et son homologue iranien Mohammad Javad Zarif doivent publier dans la journée une déclaration commune sur une levée des sanctions européennes prévue par cet accord.

"Le 18 octobre, le directeur général de l'AIEA a été informé par la République islamique d'Iran que (...) l'Iran appliquera à titre provisoire le protocole additionnel", a indiqué le gendarme nucléaire de l'Onu dans un communiqué publié à son siège à Vienne.

Cette mesure, qui permet notamment la mise en oeuvre de contrôles renforcés par l'AIEA, est prévue par l'accord, conclu le 14 juillet avec les grandes puissances, visant à garantir la nature strictement pacifique du programme nucléaire de l'Iran, en échange d'une levée des sanctions internationales frappant le pays.

L'UE doit formellement lever ses sanctions dimanche, une mesure qui n'entrera cependant en vigueur que fin décembre au plus tôt. D'ici là, le directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano, doit en effet rendre le 15 décembre ses "conclusions finales" sur le respect par Téhéran de ses engagements, et donner la cas échéant son feu vert formel à la mise en oeuvre de l'accord.

http://www.lorientlejour.com/article/950042/nucleaire-liran-a-notifie-quil-appliquera-le-protocole-additionnel-aiea.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 22 Oct 2015 - 22:12

Citation :
Accord nucléaire: l'Iran "surveillera" les actions des grandes puissances


AFP 22/10/2015


Le président iranien Hassan Rohani a tenté jeudi de dissiper les inquiétudes évoquées la veille par le guide suprême Ali Khamenei à propos de l'accord nucléaire, assurant que Téhéran surveillera "scrupuleusement" les actions des grandes puissances.

Dans une lettre adressée mercredi à M. Rohani, l'ayatollah Khamenei avait donné son feu vert à l'accord historique conclu en juillet entre l'Iran et les grandes puissances malgré des "ambigüités" et des "faiblesses structurelles".
Il avait notamment averti que la possibilité de "violation" de cet accord par les grandes puissances, "en particulier les Etats-Unis", rendait nécessaire la création d'une "commission forte et vigilante pour surveiller (...) l'application des engagements de l'autre partie".

Cet accord ouvre la voie à la levée des sanctions économiques internationales imposées à Téhéran, probablement au début 2016, en échange de son renoncement à l'arme atomique et de la limitation de son programme nucléaire civil pour une période définie.

"Le gouvernement de la République islamique d'Iran mettra minutieusement en œuvre (cet accord) tout en prenant en compte les remarques (du Guide suprême) et les ratifications du Conseil suprême de la sécurité nationale (CSSN)", a indiqué M. Rohani.

Le CSSN sera chargé d'entériner l'application de l'accord, avec l'assentiment d'Ali Khamenei.
"Les actions des autres parties concernant leurs obligations seront scrupuleusement surveillées", a assuré Rohani.

Selon lui, le feu vert donné par le Guide suprême "va ouvrir un nouveau chapitre" pour l'Iran sur la voie du progrès.

http://www.lorientlejour.com/article/950855/accord-nucleaire-liran-surveillera-les-actions-des-grandes-puissances.html
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6563
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Sam 24 Oct 2015 - 1:33

Citation :
Un avion de l’armée israélienne au-dessus de l’Iran en 2012 (rapport)

Israël aurait été prêt à attaquer le site nucléaire de Fordo en Iran selon le Wall Street Journal

Un avion israélien aurait pénétré l’espace aérien iranien en 2012 lors d’une mission de reconnaissance pour une future frappe contre le site nucléaire de Fordo, rapporte vendredi le Wall Street Journal.

“La pression est montée lorsque Washington a estimé qu’il s’agissait d’une répétition avant une attaque aérienne sur le site nucléaire”, indique le journal américain. Les Etats-Unis auraient par la suite décidé d’envoyer un second porte-avion dans la région dans la crainte d’un embrasement général.

Suite à ce vol de reconnaissance, l’armée américaine a suivi de près toutes les activités de l’armée israélienne en 2012. D’après des responsables américaines, certaines informations étaient classifiées et n’ont pu être décodées par les agences américaines.

Des analystes des forces aériennes des Etats-Unis ont conclu qu’Israël ne possédait pas les avions et les armes nécessaires pour détruire le site de Fordo. Israël a réagi en présentant son propre plan : faire atterrir des soldats sur le terrain afin de faire exploser la porte d’entrée et saboter le site nucléaire.

Cette opération était jugée comme une “missions suicide” par le Pentagone qui a demandé à Israël d’être averti lorsque l’opération serait lancée, ce que Jérusalem n’a pas garanti.

Les renseignements américains ont alors renforcé leur surveillance de l’armée israélienne qui s’entraînait à des missions d’attaques pour faire face aux systèmes de défense antiaérienne iraniens.

Des hauts responsables de la Maison Blanche pensaient qu’Israël pouvait attaquer à tout instant, rapporte le Wall Street Journal, et qu’une solution diplomatique devait rapidement être trouvée.

Washington a par la suite décidé de ne pas informer Netanyahou des contacts secrets qu’elle entretenait avec l’Iran à Oman. Obama craignait que le Premier ministre israélien, considéré comme un partisan du camp républicain, sabote ces discussions.

D’après des responsables américains, Israël aurait envisagé d’acheter des outils militaires nécessaires pour amener des troupes sur le terrain, dont le V22, un appareil de transport hybride américain (entre avion et hélicoptère) ainsi que des missiles contre les bunkers (nécessaires pour détruire le site de Fordo).

“Pour sa part, Netanyahou a cherché une personne de l’administration américaine qui autoriserait une action militaire”, explique Gary Simour, ancien conseiller d’Obama sur le dossier nucléaire iranien. Les Etats-Unis ont refusé de fournir les armes à Israël en expliquant qu’il s’agissait d’une erreur.

Seulement après l’élection de Hassan Rohani en Iran, les Etats-Unis ont informé Israël des pourparlers avec Téhéran. Une erreur selon Simour qui a eu une mauvaise influence sur la manière dont Israël a jugé ces discussions.

Trois ans plus tard, un accord historique signé à Vienne entre l’Iran et les superpuissances mondiales ouvre la voie à la levée des sanctions économiques internationales imposées à Téhéran, en échange de son engagement à renoncer à l'arme atomique et de limiter son programme nucléaire civil pour une période de huit à 15 ans selon les dossiers

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/89973-151023-un-avion-de-l-armee-israelienne-au-dessus-de-l-iran-en-2012-rapport

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mer 18 Nov 2015 - 18:21

Citation :
Accord nucléaire: l'Iran a commencé le démantèlement d'installations (AIEA)


AFP 18/11/2015


L'Iran a commencé à démanteler certaines de ses installations nucléaires, conformément à l'accord de Vienne conclu avec les grandes puissances en juillet, a annoncé mercredi l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

"L'Iran a commencé à retirer des centrifugeuses et des infrastructures afférentes", tant sur les sites de Fordo que de Natanz, a indiqué l'agence dans son rapport mensuel dévoilé à Vienne. Ces mesures sont conformes aux engagements pris par la République islamique en vue d'une levée des sanctions internationales la frappant.

http://www.lorientlejour.com/article/955698/accord-nucleaire-liran-a-commence-le-demantelement-dinstallations-aiea.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 19 Nov 2015 - 22:19

Citation :
Nucléaire: "la voie est libre" pour la mise en oeuvre de l'accord, affirme l'Iran


AFP 19/11/2015


Le chef du programme nucléaire iranien a affirmé jeudi que "la voie est libre" pour la mise en œuvre finale de l'accord sur le nucléaire, après l'obtention de "garanties" sur le réacteur controversé d'Arak.

Selon Ali Akbar Salehi, cité par l'agence officielle IRNA, les ministres des Affaires étrangères du groupe 5+1 (Grande Bretagne, Chine, France, Russie, Etats-Unis + Allemagne) sont parvenus à la signature d'un accord pour la "restructuration et la modernisation" du réacteur nucléaire d'Arak.

L'accord prévoit de modifier ce réacteur à eau lourde pour diminuer la production de plutonium, qui peut être utilisé pour la fabrication de l'arme atomique.
"L'autre partie a garanti de coopérer. La voie est libre pour une mise en oeuvre totale du plan global d'action conjoint", a-t-il déclaré en citant le nom officiel de l'accord.

Les propos de M. Salehi interviennent au lendemain du rapport des inspecteurs des Nations unies, certifiant que l'Iran a commencé à démanteler son infrastructure nucléaire, conformément à l'accord signé en juillet avec les Etats-Unis et cinq autres grandes puissances.

Selon les termes de cet accord, l'Iran s'engage notamment à limiter ses capacités nucléaires et à se soumettre à un contrôle international renforcé.
En échange, la communauté internationale s'est engagée à lever les sanctions qui frappent durement l'économie du pays.
L'accord du 14 juillet, qualifié d'"historique", doit entrer en vigueur dans les prochaines semaines ou les prochains mois, après vérification que tous les engagements préalables ont été tenus.

Mercredi, l'Iran a commencé à démanteler certaines de ses installations nucléaires sur les sites de Fordo et de Natanz, selon l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).
Dans un rapport, l'AIEA précise qu'aucun démantèlement n'a eu lieu jusqu'à présent à Arak, ajoutant que le stock iranien d'uranium enrichi a augmenté de 460 kilos pour atteindre 8,3 tonnes.
Interrogé sur ce point, M. Salehi a affirmé que ce travail "prend du temps" mais est en cours, soulignant que le rapport "signale que l'Iran tient ses engagements sans déviation".

http://www.lorientlejour.com/article/955941/nucleaire-la-voie-est-libre-pour-la-mise-en-oeuvre-de-laccord-affirme-liran.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mar 15 Déc 2015 - 16:36

Citation :
Nucléaire: l'AIEA "referme" le dossier des activités passées de l'Iran


AFP 15/12/2015


L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a formellement refermé mardi le dossier concernant la dimension militaire passée du programme nucléaire iranien, une étape cruciale en vue de la mise en oeuvre de l'accord nucléaire conclu en juillet, a-t-on appris de sources diplomatiques.
Une résolution adoptée par l'exécutif de l'agence, comptant 35 pays, a pris acte mardi du fait que l'enquête de l'AIEA avait été menée "selon le calendrier convenu", ce qui "met fin à l'examen de ce sujet" par l'agence. Cette étape était prévue par la feuille de route adoptée en juillet dans le cadre de négociations pour solder le dossier nucléaire iranien.

http://www.lorientlejour.com/article/960385/nucleaire-laiea-referme-le-dossier-des-activites-passees-de-liran.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mer 16 Déc 2015 - 16:15

Citation :
Missile: l'Iran n'acceptera aucune limitation (Défense)


AFP 16/12/2015


Le ministre iranien de la Défense, Hossein Dehghan, a déclaré mercredi que l'Iran n'acceptait "aucune limitation" dans son programme balistique après des critiques des experts de l'Onu.

"Malgré les pressions et un climat délétère, nous avons effectué le test du missile Emad et annoncé sa portée. L'objectif était de dire au monde que la République islamique d'Iran agissait selon ses intérêts nationaux et (...) n'acceptait aucune limitation dans ce domaine", a déclaré le général Dehghan, insistant sur la caractère "conventionnel" du missile, selon le site de son ministère.

L'Iran avait procédé à ce nouvel essai de missile de type Emad le 10 octobre et quatre pays (Etats-Unis, France, Allemagne et Royaume-Uni) avaient alors demandé au Comité des sanctions des Nations unies d'enquêter.

Dans leur rapport, dont l'AFP a eu copie mardi, les experts du Comité ont conclu que le lancement du missile Emad, "d'une portée d'au moins 1.000 km et d'une charge d'au moins 1.000 kilos (...) est une violation par l'Iran du paragraphe 9 de la résolution 1929".
La résolution 1929, qui date de 2010, interdit à Téhéran de mener des activités liées aux missiles balistiques pouvant emporter des armes nucléaires.
Téhéran affirme au contraire que ses missiles balistiques sont purement défensifs, ne sont pas conçus pour transporter des armes nucléaires, et ne sont donc visés par aucune résolution de l'Onu.

La résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'Onu, qui a entériné l'accord nucléaire conclu en juillet avec les grandes puissances, demande à l'Iran de ne pas développer pendant huit ans des missiles balistiques conçus pour transporter une tête nucléaire.
Mais elle prévoit que les autres résolutions, notamment la 1929, seront annulées lorsque le Conseil de sécurité aura reçu un rapport de la part de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) certifiant que l'Iran a rempli ses engagements dans le cadre de l'accord nucléaire. Ce qui devrait intervenir en janvier.
"Depuis l'accord nucléaire, nous n'avons retardé ni arrêté, ne serait-ce que d'une seule seconde, nos tests (de missiles), nos travaux et nos recherches", a déclaré M. Dehghan.
"Pour défendre notre pays, nous produisons toutes les armes et équipements conventionnels nécessaires", a-t-il ajouté.

L'Iran a affirmé à de nombreuses reprises qu'il ne cherchait pas à fabriquer l'arme atomique, interdit par l'islam, selon une fatwa du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei.

http://www.lorientlejour.com/article/960572/missile-liran-nacceptera-aucune-limitation-defense.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Dim 20 Déc 2015 - 22:26

Citation :
L'Iran juge une loi américaine contraire à l'accord nucléaire


AFP 20/12/2015


Téhéran a estimé dimanche qu'une loi américaine imposant des visas aux ressortissants de 38 pays ayant visité l'Iran au cours des cinq dernières années est contraire à l'accord nucléaire avec les grandes puissances, a rapporté l'agence Isna.

"Cette loi affectera certainement les échanges économiques, touristiques, scientifiques et culturels de l'Iran et elle est en contradiction avec l'accord nucléaire", a déclaré Abbas Araghchi, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères.

Les touristes de 38 pays, dont 30 en Europe, ne pourront plus entrer sans visa aux Etats-Unis s'ils sont allés récemment en Irak, Syrie, Soudan ou en Iran, selon une loi adoptée vendredi par le Congrès américain et promulguée par le président Barack Obama.

La mesure fait partie de la grande loi budgétaire américaine. Ceux qui ont la double nationalité avec ces quatre pays sont aussi concernés par ce durcissement des conditions d'entrée sur le territoire américain.
L'ambassadeur de l'Union européenne à Washington a dénoncé une loi "discriminatoire", sans effet sur la sécurité, alors que le programme d'exemption de visas garantit déjà des bonnes pratiques sécuritaires entre pays partenaires, et le partage de bases de données judiciaires et terroristes.

Concrètement, les ressortissants concernés des 38 pays partenaires (30 en Europe, plus le Japon, l'Australie, le Chili...) ne pourront plus prendre l'avion vers les Etats-Unis sans avoir obtenu préalablement un visa auprès d'un consulat américain, rejoignant ainsi le lot des citoyens chinois, brésiliens ou polonais.

M. Araghchi a affirmé que des consultations avaient été menées avec les pays européens pour contrer cette loi. "Si cette loi entre en application, nous allons présenter une requête à la commission conjointe (prévue par l'accord nucléaire, ndlr) car la loi est contraire" au texte, a déclaré M. Araghchi.

L'accord nucléaire conclu en juillet dernier entre l'Iran et les grandes puissances (Etats-Unis, France, Royaume-Unis, Russie, Chine et Allemagne) prévoit une limitation du programme nucléaire iranien contre une levée partielle et réversible des sanctions internationales.

La levée des sanctions internationales doit intervenir d'ici fin janvier après que l'Iran aura accompli ses propres engagements pour limiter son programme nucléaire. Ces derniers jours, de nombreux responsables et acteurs de la société civile iranienne ont critiqué la loi américaine qui complique les relations entre l'Iran et le reste du monde.

http://www.lorientlejour.com/article/961273/liran-juge-une-loi-americaine-contraire-a-laccord-nucleaire.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mar 22 Déc 2015 - 16:45

Citation :
La Russie débutera la construction de deux réacteurs nucléaires en Iran la semaine prochaine (officiel)


AFP 22/12/2015


La Russie va commencer la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires "la semaine prochaine", a déclaré mardi le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, Behrouz Kamalvandi, à la télévision d'Etat.

"Les travaux pour la construction" de ces réacteurs "commenceront la semaine prochaine", a déclaré M. Kamalvandi. La Russie a déjà construit une centrale de 1.000 mégawatts à Bouchehr (sud).

http://www.lorientlejour.com/article/961590/la-russie-debutera-la-construction-de-deux-reacteurs-nucleaires-en-iran-la-semaine-prochaine-officiel.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20010
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mar 29 Déc 2015 - 18:09

Citation :
Accord nucléaire : l'Iran finalise ses derniers engagements


AFP 29/12/2015


L'Iran finalise ses derniers engagements conformément à l'accord nucléaire avec les grandes puissances, après avoir transféré de l'uranium enrichi vers la Russie, a déclaré mardi le porte-parole de l'organisation iranienne de l'énergie atomique.

"Tout est prêt pour l'étape finale", en particulier "le retrait du coeur" du réacteur à eau lourde d'Arak pour le remplacer par un autre ne pouvant pas produire du plutonium à usage militaire, a déclaré Behrouz Kamalvandi.
La réduction drastique du nombre des centrifugeuses pouvant servir à enrichir l'uranium -de 20.000 à 5.000- en est également "au stade final", a assuré M. Kamalvandi.
"Si nous pouvons finir les quelques petites choses (qu'il nous reste à faire) dans les jours à venir, tout sera prêt" pour l'entrée en vigueur de l'accord, a-t-il ajouté.

Celle-ci dépendra du feu vert de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui doit vérifier que l'Iran a bien rempli toutes ses obligations.
Un fois cette étape franchie, un jour de la mise en oeuvre sera alors fixé, théoriquement en janvier, à partir duquel les sanctions qui asphyxient l'économie iranienne depuis des années seront levées progressivement.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est réjoui lundi du transfert par l'Iran d'une dizaine de tonnes d'uranium enrichi vers la Russie, un des points majeurs de l'accord du 14 juillet conclu à Vienne entre l'Iran d'une part et les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne de l'autre.
C'est une "progression importante" vers la mise en oeuvre d'un accord destiné à garantir la nature strictement pacifique des activités nucléaires iraniennes contre une levée des sanctions, selon M. Kerry.

http://www.lorientlejour.com/article/962419/accord-nucleaire-liran-finalise-ses-derniers-engagements.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 18 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Séisme et centrale nucléaire...
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» Le réacteur nucléaire de Flamanville.
» Le pic de consommation et le nucléaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: